PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04866
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-04-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04866

Full Text
^%


DIRECTEUR
, Rue Americata. 136
TELEPHONE N* 2242


;time ANNEB N* 6561


PORT Att-PRINCE (HAITI)


MARDI 4 DL"CEMBIE 1928


rwoi a-ouwr.-mor...4 QUlLLX SITUATION

rom an m oderne: Elle est en r6aliti des plus
critiques; nous traversons,en
y T S u v i va^ce moment, tine crise terrible.
4 Le Survivant Les press de famille se plai-
giet,. le Commerce pett a
peine joindre les deux bouts:
UwRVIVANT. Jules Supers. doigts 6vocateurs, tandis que que faut-il faire? La fin de l'An-
RN. R. F. 12Ffs.-Apris dans fair palpitera la danse n"e arrive A pas de li6vre et il
'absence, et un suicide silencieuse des souvenirs de faut se d6brouiller,il faut faire
au course di voyage, Paris? face A ses besoins, a ses enga-
nel Bigua, le voleur Et puis, tout le long du ro- gements. *
arrive A Mont6vid6o. man, de ci, delai, la descrip- Iin'y a qu'une seule res- l
g it bord de I'Ama- tion rapide, en peu de mots source;une seule et point deux,
sa femmeDesposoria essentiels, d e s objets parmi pour celui qui, malgre ses mo- 18
quatre enfants adoptifs lesquels vivent les personna- destes moyens, pourra facile-
Marcelle pour iat il a ges, q u i s'attachent A e u x went se d a ager.
section inqui6tante et come des 6tres, par des liens Et c'est d'aler chez Kawas
e et que son frbre, un persistants et douloureux que Hermanos ou I'on peut tout
Iron de 45 ans, coin- fortifie la presence quoti- trouvera des prix d6risoires;
s I'arriv6e, A regjar- dienne et qu'exasp&re l'absen. carla Maison veut finir entie-
nn cell tI 'ielSta- .derLieilicker salon, majes- rement avec son stock avant l
r.Et puis, un joui, Mar- *fueuse piece pouvant contenir la fin de I'anne
ldisparait, ii ne sait comr- vingt generations de Bigua et
L II n'ose en parler ni ai qu'l trouvaitautrefois si belle, "-" .
itre, ni asa temme. Et il si digne. Elle lui parait redou- 'l S S 1 .
,n alors vers la pampa, table aujourd'hui avec son l.l II sagisse
.par l'id6e de retrou- lustre descendant tres bas et W li e
jeunec fille. Mais son es- menaqant de toutes parts. Des )' Imbrcllcs,de I'arapluies,
t ne lui appartient plus. meubles enormes, un invrai- ,fe I'atdessns. dt. KiinoloR.de neC
manger il est contraint semblable m6lange de styles: Sweaters, de Robhts de lain,
e faire le capataz d'une Napoleon III. bardd de chi- de Cretonnes, de tous articles r
,e beige, assez mure et nois et de turc et d'art moder- d'ametblemnent, soyez s6r 10
rougeaude q u'i 1 trouve ne, S6vres, Saxe Copenhague,. qu'cn llaut chez
son lit le premier soir. 11 Nancy et Venise, le tout criant P UL E. A UXI A,
ibe avec elle, naturelle- et gesticulant pour faire valoir vous set % s,er\i A s thait et cad
r-i-et degout6, s'en va, ai des droits que nul ne songeait planss la niesuie de vo ie bour'. c
vers une autre estan- '6 contester )). se.
s la frontiere du Bresil. Et des notations trem'blantes ___
n Hotel, il entend mon- d'humanit6 qui attestent une
la chambre voisine la connaissance avertie du c0eu'r tLe match do boxes
llnie de Marcelle enla- human, de celui que nous Guerrier-Crux
ia dirait, AI l voix plus portions tous les jours. Simple-
id'un homme. II v e u t ment, sans songer A 1'endiman-
ler sa presence et qu'elle cher des notations aigaiea.Ot U eait lie same44 V-
Ira stenne. Et elle part, minutieuse, A la Proust, fixes le grand in itch de boxe Tho-.
odemain, avec son amant, dans une :langue limpide et masJ Guprrier-Vicente Cru;.
avoir, pcut-dtre senti nue, A la Gide. Et ce dont-de Unentmbrcuse assistance Ila,
Son voisinage, la souf- voir qui, ati dire desGoncourt, salt salle comb!e pour voir re
lede cecoeur en qui elle est tout le'secret de I'art Et match o6u allatent tdre aux
t de ficher un desespoir' aussi celui de faire voir ce que prises les le< hnilures de la
iAchable comme un pieu l'on voit. Et de faire sentir ce boxe, la force et la science.
de la terre durcic depuis. que l'on sent. Les dix rounds se ddro '6rec ii RE
Bigua decide de vivre L'embarras des soirs de re- sans inciJent remarq i e. a
n estancia, la seule qui tour o6 les phrases, hAch6es, I'avan'age antn6tde 1'un lan 6t
Fait venir sa feumue. emues, sont de freles points va- de l'aulre des deux boxer .
travaillera avec lui cillants qui vont 'de I'Ame de Vicente Cruz, plus ford p'us
jour ou..... on ne sait ceux qui tiient rests it l'Ame tort q'e Gicr.ier. minenail u
, de ceux qui son t revenues jeu vigoureux reposanl stirsa
voila tout le loman que avec tout inconnu dans leurs puissante mrusculature et la
. offre aujourd'hui, M. prunelles, des points fralgiles torce de ses poignels; (ue.'-
ISupervielle. Pa de tra, sur lesquels ne se risquent,- rier, lui,h:bi!e, rapi'Ie.promP ;La M
Itplacablement eeirr6e ce nest qi'apr6s que Ion sen i l'attaque comme a parer les Forts,
ie il 6tait decent autre- rend co nute,-aucun des sen- coups, adopla le jeu qui lui a peaux c
Aucune de ces complica- timents 'ie I'on y avait con- si louvenl donatla victoire, le de chap
1 sentimentales q ui fai- duits, comme tout cela estrvo- ieu classique copsistunt a agir ques ita
ja joie de no grands que, et magistralement, et mi- 'm6thodiquemeiit etA reher de ddiagc
et qui, nouees d6s les nutieusement en tres peu de cher le bon endroit ou placer lil Irs6i
remieres pages se d6- ligne, avec la precision d'un le bon coup deqpoing qulile..
rnt si habilement au der- observateur implacable et I'&- El ce tat ainsi pendant tout
pitre, apres avoir pas- motion pourtant d'un grand le match. I.es boxers abor- Pour
des digressions psycho- po6te: On a tant de choses 6l dhrent le dernier round .sans la lMuis
ies6chevel6es et profon- sedire, it se taire, sur Paris, la que ot I'un ni I'autre ait un trouvan
ais la verit, simple et France, la travel e tout ce avantlage marqu6 sur Iuiatre.
umme dans la vie. La qui s'est passe A Iontevid0o ,Lorsque la remirofi e pi
Sverit humane qui depuis le part de Pigua. fin, les jiges de id, .. qt (.
avec discretion, et Onze heures,n ittrit, .p heu- l u deux pugililtes .ia'il laii
Uvec pudeur. Et puis, re. On no prvent pas at se match nul. /O
1:ion Yprenne gardei quittt. 1 cmble -quji A Doter que la parlie tul
lsqui vivent automur de aVtk.all er se couc l oouti ie de la. tavo ia plus
ilaissent le thman et ger souvenirs, come de correcte el la pkis impartiale
Dent compagnite. ~ ipr~cix parents, teplique r I'rrbitre.
i a fichui le camp... te cceair lrdalan, le. *cret d relut en some, one bell'
sensuelle ... cette la vie, la mache des astres. ,irbe de b)xe qui lit oubli-I e
ont le d' part vous ;Vingt fois on se lhve, maisc'est aun njmbreux public qui v
ime ce go tde sul- pour se rasseoir. On n'en fini- assistant la IA heus, n o t
eminpoisonner la vie ra plus, semble-t-il, de prendre des deu* ho\ urs dominu ,
'fieantia. Et cte po1session ies unl .i caigs lPapaciot el Jimerinz
*t, n eta riside ble e .vad e ques jours apr sout a phis L. -
ie e e Ife. Is on sa t II ji d -- :' t.....tat
udonndie ius.Xni S Et podin *r e n
ux ainils. C sont Et pourtant l'on ne sest rien A vend e une machine de
qui vivent mainte- dit...ou ppeaq.... iKola e bon ~tlat, Ave acces-
lres de vote vie, soir's. Pris mpder*.
.in es d ibo als A la fin d'une 6tude sur au Actuellemtnt en activity.
Leur existence teur du iroir des heures, e S'adresser A la Fabriq ne de .
vreet d'apresrohs tries grand -crivain mdconnu kola LA TORISE'ALINE. a r
fAu Bresil, sera-t-elle rut' it t Remy de Gourmont 336, Rue Traversilre : 3.
vec l'amant de son disaitA Henry de Regnier S


t ?l Dam la der- quil tait un porte qui avait -
Is, le couple Bi- &rit qulques romans. _. ...
Ss'apaisera-t-il M.Jules Supervelle que les ciers, est un trs beai po Ie
eur banal et tie- Gravitations pacent parmi I loet qu'i ct enwrs.Equa n
de ce piano sur le meilleurs po"tes contem pd II rit la iJmM I
un wir, W rains, et, U Sarviedt dans4 ier.06 chaqfenoid.IlIi teat "
Sproniq r aes poppgnie d.. roian-d rivatdef pr
"W -- ------


-* A l'occasion


*


de la fin d'Ann6c



rande Baisse


lez J. BABOUN & C"

308, Rue du Magasin

de l'Elat


E perde'. pas celte
m It


CdUSoII.


oc-


Toute person-


qui achtce pour DI


]Gouirdes


recevCra


l


x

in


cau a titre de prime.

I ^ - ______ II


CYCLI


KMINGTON.


ST ES
S^anodesaka Cyele Equipe-
ineil.place de I Abreuvoir cs
l nens et Cha n l)res ii air
,i it i jElfj T I )p ir V\'els (t
W o\ t(' re s( fnt nii illcfrs ;
iIL< ii[ IiaI ( lh t ilI Ir I. pl ( e.
SVous Irouv\ rrz :iussi d(s
icyclelles de la MIr(ii t l'.e i
min gton nouvellcnitn il ar.i- i
vees.


Jaison GI. LASALE & FILS, 333 Rue des Fronls-
lient de recevoir on grand assortiment d;e (li -
de paille fine pour hoinimes, ( paille de Florence ),
peaux gArnis pour dame s, dcs plus grandes labri-
iliennes,de chapeaux lentre, marque Borsalino;
)qale supdrieur, de drill fil pour hommes de qua-
supcrieure, et d'autres ti su poar hommes de

la I~le de fin d'amibe, ne inanquez pas de visitor
n i. CAGSAe & FILS qui oflie foute giranlie, se
t en ce moment A la Hue des Fronus Forts.


ears BRANTFOR
The Br w Uaerd OI 91gine
acefa. 9Caaida
Molents A huile. faLriqu6s par
KEiR A&GOODWIN Machinery (o, Lid
BiRAN'-t IpD ONT.
C(ANADA.
Agents New-York;
Paorer, Pee bless & :0.
Inc. 44 %%hitfiall
Strcel, South Ferry
BUILDING
Repr6senfs en liili
par S. A. FOUGIRIE .
Aux (ayes
#putation deo ces moteurs, connus dans tout le
pays, o'est plus iIm laire.
'adresser pour les commander, A.

Albert L. Rowe,
-, &' 189 Parfau-l'Prince.
I la 0:1u110 POUG tEeuns Cay rs. S. A.


MUTTILATCrn 3


loire Ill,,


... a vu, (litie so)eiiv nll, l'oi e
trompel t des yctl\ c (irl'i di s
S IT 'S I)n l it k -I I I l I.' p lus! S 11 l.1 '
(jit, I(s auitres. II IIl i 1:c ,c" jioli s
C"'lli I k I ', lwl ;lic I ('I [,r ln,
liuxe (i ue n'lir c \ c i I nl il-
It'IuC I)()1lIIc -i'r 'e cl Unc1 CC(il-
loisie sa1 s 1).1'ir ll.1, Ittrizi. i) ,tI\
antis pres ('une table silrotiInIIl
tin gin fi::, de cei yin /i:: qu(noi
ne boil qu'A I'l6t1el de F rance;
car, il y vesl toujours conlie (tion
nc l l 111:1111 dec mItli e, i ;!i 'l
I rilho ii ',,leita\ o r !i't Iri -
u lit c 'l .c n \ ti i t's I (ll 1t ,irri\ .'ij t )l'il Ic lin /fi:
I I ; N1 I 11 II ll ;1 IC

Sli -,t ,' ri 1 4 ) ll j s ,IN.I :'I
l'l l I i f. (I't I ti ll
la11 dit <>)l1 L I. l \ i i l ,t n i., I i j I :
"e. D)'m L.i loi li:tkI c '-, r i( cl -
\ 1trl- Ir, 2 ii i n I' i -i ( it" ';i
t zl)lc, tl' .lll t111 II 1 I I i U .-- '
|)I MIU All. \' l l i i i j i n 1 -
Imt llct t. ,A ei ll, ill : ,I ,( 11


)I;i;it lii lc )iir.i,. i il',I i t,' Ir s
(t r; V trl sin.s [)(.tll.: ( t., ,l t i -
(t't'i l li l c l(i' tcs ,'ilt : lt lix
un-Iizz, :1 0l 1 iiili l.5)ll.
... Vatlniiii t( la Mi e (il c iilh-i -
Vman.-ML.-r;-(ft-i+C b n'.i con-
11ninlan, (|li O s e : |ill i h.,s
nii 616iil ie 2 ginlfiss cl I pinr l .
encore 2 (A encore I
IB oili 1it". Ii il .i ,, il I'11 li. t
s'i rietl t I.i s 'iilc prt' 'c niti, 11
tl |lt'li(lrt tsl dc( Iliil mit|lirs l)itii

.. i Vtl, nvci. tii lrt' IJOiC sn i
iCS )iiti (I lins i1 \ tiiilt, (li (,s
Mh is i. s V\ t t l, Ili. c' (,T'll'ri. ,I I' .
(lril.\ i)lV -cs det d C ( u'l\ |It'ili( s
rtcrii v iith iil gh'riin's It'c l''ii i,r
.h^ri &I, (l lcnri II k'in ril't l l IC
ir'i.,min/i cr bIl)'ii ( flx\ ise .'Ir ii ai \ilril, an l x
yI'x (c Iou s.
\L'EX'Lt.\ostloS.
... \i vu, V'i lrcd i,T t ,111 h'1rc l -
co(le, Is evolluions el gyninas-
li e t. est c C it. rs, ,ir hl, (ilct-
li il de M. (d) rIl dc k isr [Its
tllii nlt iplusi (i'( iCd >, x0 (.i t tilIt
;.veA nil eii'llisemble adm iri We
le.s )plus dillicil's iMioivt lells.
... it v i qu'ils oll fail i t de r-.i i(!s
in ogri.s (S (tl que bitlitl ils offri-
rolint unc e i iCniiiqiie ilulionl
sporlive qui lieierveilheri bitNl
(IdC, genlls.

L'Exposition

d'Elie Dubois
Elle s'est clturde, hier airies- -
midi. 1In 1rllide -x|losilition de
broderie, (C couture el de Ira-
vaux d'arl organisde par les bon-
ties s.'iis blioges (qi diligent
I' (E.'cole Ellie D)ubois.)
1,lxposilion a dli des plus
jours, on alla, nombreux, ad-
nuels conilectionncs pLar lev 'i .
ves des lilels dei M ti.. Wcsu'
cut dc iUOi s.itisfaire soni go t
si dillihde qu'il s iit e(t rouva, a
son choix, des olrles pouvai.t
'cre d'adrit.rables souvenirs a
olkir pour la Noel el le Jour de
(ous renouvelons Io ucs nos
plus vives felicitations ;>ux Seu s
d'Elie Dubois pour les beaux
travaux d'art executes par leuis
olives et nous leur exprimons
I ce qui,',sans double, eat le yen
general, c'est que if plus sou-
vent possible, les bones Scours
orgamisent cette sorte d'Exlti- '
lioo ^iert de. plus u4l-.


Pes ane MI fierde s'MreeOnic dansl
Ap iahlit, *ins on est ecndlim
ieuleir prirer pourrl reste.IA pl.u-
part du temps, erut qui out d4-s pr-I
trtiea.s dass tout, se reasoletl aiisil
de I'air de spriovit# ifnef rien.
Alberl GI 1\0O


~_ __


I ~I


I


: L -_~- -' -------- --';'~"~--'


~II --- .


L I-------l~`f---T;- -.l''~t~=c~. -: ~






PAbi-,-2



Le Club
DE l

Petit-Goaive


P 1' ?i,/rc P ^r. !,,,m/, /i/

Le 23 Novemibre dei nier, Peuit-
G(oAve a assists a la belle reali-
s it ion d'rne initiative charmante
et tout A6 bit logique.
Notre localitr n'est ni mal-
liheureuse iII privee de moyens
Inais par centre et malgrn son
I enviable situation clIe mnie
line existence more, presque
monastique. Loin dabonder en
distraction,- elle manque fnlme
('occasions de se riunir apr4s
iii j rnti-" (lde Ir v, il pourd,-
Ih.sscr V 'I' ,i t I ll ( a's c 'el ies C(Il--
stih.i s ton r," mi inile l' iitis d'a-
iliL& d'Is C i' s ei vti'l ts ILOS I 't's,
et ('c( I :' ii .'alse d n aivil(rl o deI
lh ;l [ ,)ppi prir '.
1I cl s'te i I'A etil-Goave ni
r'st-lrn i ni t hate, ilbr it iain-
Itii, ta i i llc tr', tni li u (Ir' Ic -
11 11 pitlli(lu| Ul ;pri-s| lI l der-
nitre i- t, 'u Pr6sitili't t Mi:

dam.0: t -i
i p| rr ,.ts ,,e \ preh,' e, t 1l-i .
Sin our, 1i 11 y a p:is lon eleinps,
(quelu'un lanya 1 idoc de lender
un club, id6e qui a rouni immbi-
diatlennlt tous les sullrages. II
.'ugisS':i dCe sC co011,itu r 1111
g lll !Home ?. C(Hle ii 'tilu-
ini r n;lt pl!)'i([ie d4 ,;I I
i, d' vr! !'nil iiit I' to:) (Idc I-cu I '11
|) ii n'i ,i nihi -
i ulc : l !it, .tiss tO'l l Int '
1m'.-l r k s 32 n.'; i,,I ;. n'i
h'nli s. i 11 i dtlnii(, ;.;* ilt'l'il! '. ,qli
ins," I; ;'l i ti ll ii i r i 'Icc-
drinso I ci I- I, i I' s
:1i1 n ; 'i, l, ed (ft I ts, I . :It

N i i an S1 I ,iIlnnl () a ll 'l1
oIVL't< .11 eI llntr 'iJ upp |) ,':rt l s
l .n()ii, l lque i llhgn, .lc c.st
rulint si lif 11 fSt pe., .,,outnule
par iI ie ilh lit uml Ill eiL. iDans
I tuv ir aissante il u'v avail pas
de sceptiques, mais un grand
dlan di' sympathies qui est un
bi nliuint issenliellenment ci'a-
lJur'A. C( nul e 4 lie Clui) llut r .ser lit
colnpow', drI membres C(i;-,lIop)-
liles ni jnoli props di pni''si-
d(.i, IIc lit resseC iblt'r eii petit A
la 11ilAb)l' Soci.li: decs Nat ions.
i 's lavliux out pdU COllll[it Il-
cer d( suic justeiiienti it ca lt' du(
W 111il ils tiouvaielit un local
disI oni lle avec utine hell vue
sur 1 i.moiiveniiient du porl.
Li in: li des c 'urs lut si par-
il li anauctline ditl'cullt n'si
%I. 1 i ur contirecarrer les pilo-
Ils.
II c." I ju'lC dit ri'ndre lioiu-
i.",a; I I- irti ilierieiient au savor
lairct' i ip ai'aoniptitiide d'exit'vcu-
it i' uaitl 'es It'avauax, a NIt \vrlil
lrig ,o'' f ount lai hlonlt' apltor-
tIn| t 'ou ( s ilule iltrv'ealli(on
lirlt.i ,h M M :Ni.t'i \ ital l j! li
se dep1wisatil sins ctilipler pour
rendre beaucoup de services.
Le 23 Novemhble le a Club de
Petit-(.ive a done ouvert ses
ports. It est inle ,tsahit4 vivante,
et la so'aee il'anauguiration a de-
cid4' de soi avenir. Pl.rmi les
vt'lcmenlt clvils et les loikttes
d(e d:ianms, on re ntii(]ualr les
uni lorinesde notre sy iipalthliique
Ela! Major .\mricain.
Qulunhtes i npromnpius de celle
jolie petite s.,lennail nous olut re-
serv6 de ciiirmatiles surprises.
Ainsi le set vice des rafraichis-
setnents se trouva entre les


o "t-m de deux harmen extra-
ordinaires, et qui n'Mtaient pas
des premiers venus. C'Ntait MM.
Maurice Chiriez et Marcel Vital,
qui, la serviette au cou, en bras
e hemise, s'empressdrent, du-
rant toute !a soiree, de pr6ve-
nir les moir.dres dUsirs des in-
vit6s ce qui naturellement n'a
as manqu4- de jeter un brilliant
rio dans I animation g6nerale.
ues mondains de Port-au-
is uat pas craint, malgr6
le mauvais temps, de taire le d0-
placement et d'apporter au Club
leur sympathique concourse par
leur cordial presence.
El ensuit', a La ftete a com-
menc6e.


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER



COSPAGNIE FRAN(AISE DES CABLES TILEGRAPHIQUES
2 Dicembre


Le vote du Budget & 1 0
Chambre frangaise
In trand sucls de M.Tardieu
PARIS Les journaux cons-
latent le brilliant succ=6 de M.
AndrA Tardieu comme ministre
de r'ntlrieur qui a emporWt,grA.
ce A son eloquence neltte, rapi-
de, positive, ayant le sens des
raalithsle vote des lends secrets
par 120 voix conlre 160, majo-
rit6 rarement at'einte.
La Chambre ayant lermin6 le
Budget de la Guerre, a poursni-
vi an cours de la journ6e ei pen
dant une seance de nuit la dis-
cussion du budget de I Intlrieur.
Au course de ce le discussion, le
nuinislhe de I'Iitelrieur, M. Tar-
dieti, a 3 tl( ionIllr' aux a)pplau-
disscineiiis de la Chambre la nI-
cessil (deI I' uvre de la France
niiuvelle. A la Commission des
Assurances de la t hambre, M.
LoluCt'heur, ministry du Travail,
a 'hclahra'- que la !oi sur les assu
rVl' r'i.s stI'iA; C atlilrertii eln vi-
ilt'iLi I e ) evi ier Ier .
Les crimes politiques
en France
PARIS- lEn presence des as-
sassinals politiques repetls que
des strangers commettent en
lriancc, le (Coln.ieil des aiainistres
,1 pi ,h lm s la laii'inv ''e, un en-i
.I h!!)i>' (k, disposioslions pour ren
;;t, !it surveillaiice t onIre
,* t i'll' ( liable abl)as de I hospi-
I ,li :t m aiase.
La terre tremble
au Chili
l>,i\tlS- On announce ce soir
Wi1' ,' a en plus de 100 person-
1 '" tuLes dans le Iremblement
dc weir qui a 1) piouve ( ce malin
ad i,p-lie sud du Cluli. Les ren-
seigno'mentis maniilnti pour de
noin brcux poitis du pays.


La prochaine session
de la S. D. N.
G'ENEVE --- On alinonce oth-
ciellenient aujourd hui que la
53eme session de la S. 1). N. ae
rhunira a Lugano dan- le sud de
la Sinisse,'ous les meamblhi s avant
|o1ii,6 leiar consetileineni. On
pjoille qu'' colle decision a t6
p1rise la re(qu le duti l)r (iusta-
ve Stleseniann, iiiinist r des Af-
faires cat iiig'rcs d Ai'.\l' agne,
pour tles rmisolls Ide suit; le
go(lverllneientl suisse :1 cxpritn6
sonl dsir d'acc)order toules les
facilires i'(6'ssa-.urrs. ()On pense
(iIe les vrui'iions aun'atl lieu
dans le KIi'ursial.
l.:ti antl lI roi i 'oriaGoe
LONDI)I'S l)'aar's It, batlle.
lin niudical publte A S lieuies
3'0 ce soir, I'lat du ri George
str;lil itioins salisfaisanl. Le roi,
(dil !C lilletin. a pass itine jour-
nlie asscz agitle, cotupte de
courts inlervalles Ide stnnmeil et
Sl Malaiest so sen i ide ce 1 1:t plu-
tt la i ngli e.
LONDRES-L'6ial de sant6 du
roi George est stationnaire, Iou.
tetois le roi a WtA examine par
un nouveau docteur.
Un nouveau timbre
anti-tuberculeux
PARIS Le Comilt6 national
anti-tuberculeux presentera au-
jourd'hiui ui nouveau timbre
anii-tuberculeux.
Un hommage & Pceuvre
du mar6chal Liautey
au Maroc
PARHS A I'occasion de la
prochaine visit du marTchal
Liautey, ( L'Evening Standprd )
rend homage A I'illustre soldat
tranais, rappelant son ceuvre
immense et bienlaisante au Ma-
roc.
Prochain voyage
du mar6chal Oouraud
aux Indes anglailes
PA RIS- Le general Gouraud
s'embarquera ie 13 d6cembre
pour les Indes anglises oi il
sera recu par le vice-roi. A l'oc-
casion de cette visife, le t Daily
Mail tappelle la vie colonial
du gouverneur de Paris, le f61i-
citant de fire ce voyage qui per
mettra a un colonial d'avoir
une opinion sur la situation de
la grande colonie britannique.


Le probl6me
des reparations
PARIS- Le t'ett Parisien
public un article de M.Seyd'oux,
ex-directeur politique aux Aflai
res 6trangeres : Lavantage ex-
treme que le Reich retirer it
d'un prochain r6glement des re-
parations.
Fionirailles de Famiral amfrieain
Fletcher
WASHINGTON Le contre-
amiral Franck Fletcher, en re-
lraite,decMd6 A New York same-
di dernier, sera inhum6 remain
au Cimcliire national d'Ailing-
ton.
Il don de la Foodalton Ilo.-heller
A tine unutersith hollaudaise
LA HAYE La Fondation
Rockefeller a mis 400.000 florins
(envi.on $ 170.000) A la dispo-
sition de 'CUniversite d'Utrecht.
Cette some sera employee A
I'tablissement d'une nouvelle
&ole de physiologie.
Vers une nouvelle
Conference de D6sar-
mement
LONDRES- On apprenid de
source autorisde que M. Baldwin
premier ministry, a repondu de
l,1on amicable aux propositions
du president Britten concernan.
la convocation d'une conferen-
ce par itieniaire anglo amori-
caine pour Otudier la question
de la reduction des armements
navals. La r6ponse de M. Bal-
dwin serami, assure-l-on, animbe
du mome esprit que celle qui a
pouss& M. Biillen son invite-
lion. Elle a 0tl1 eunv' v'e A sir
Esme Howard, aimbissadeur de
la G(r-ndt Bretagne a Washing-
ton pour Mtre tiansinise yu D.-
partement d'Eta .
Le lockout allemand
BERLIN- Les industries ont
decl r& accepter la sentence ar-
bilrale du ministre M. Severing
relative au lockout des n ationa-
iates centre M. Severing-
L'ceuvre colonial
de la France
RABAT-Le general Jordana,
nouveau Haut ommissaire es-
pagnol, a exprim a I'Envoy du
(Petit arisene) son admiration
pour les m6thodes coluniales de
a France.


Accident


de la nuit


i imanche, vers minuit, une
auto No. 108 remontait A toute
allure la rue Dants- DestoucheS.
Ellc venait a peine de depasser
I'intersection de cetle rue et de
la Grand'llue, lorsqu'elle se heur-
ta avec une violence extreme
centre un 'poteau de 1'Mclairage
Mlectrique public.
L'auto fut tries endommagbe
et son conducteur gravement
bless et perdant son sang en
abondance a el6 conduit A 1't6-
pital G(nnral of il rebut les
sons necessaires.
4
Assurez-vous centre accident,
A la ( General Accident Fire &
Life Assurance Corporation Li-
mited.- Vve. F. Bermingham,
Agent g6n6ral pour Haiti.


L'AMIRAL KILLICK
A Vari6t6s
Nous l'apprenions hier A nos
I e c t e u r s, I'AMIU. KuLLICK, la
grande piece historique de MM.
Moravia et Chevallier, sera re-
prise, samedi, 8 d6cembre, A Va-
rietes.
Le prix d'entr6e g6enrale est
de 3 gourdes.
Sans doute, personne ne vou-.
dra manquer A cette grande soi-
r6e o l' on pourra revivre des
minutes poignantes sous le
charme dune action thMAtrale
vigoureuse et interpretee avei
art et brio.


Au Palais

,"de Justice
Juridlotons d'Appel
eti de assatuon
Audience du vendredl
030 Movenbre 1928
Le Tribunara pris si6ge A dix
heures du matin.
L'audience de ce jour ouver'e
en premiere section, les arr6 a
suivants sont prononc6s :
10 Celui qui regoi, en Ia for-
me, l'sppel des sieurs Victor
Bouzi et C. G. Lespina exerck
centre un jugement du Tribunal
de lere instance de Port-au-
Prince du 23 avril 1926, rendu
en taveur de I.J. Bigio; au fond,
rejette le dit appelet confirm
le jugement appelM pour qu'ill
sorte son plein et entier eflet.
20 Celui qui, recevant en la
lorme l'appel de Camille La
niarre du jugement du Tribunal
de 10re instance d'Aquin du dix.
si pt av.il 1927 rendu en tavpr
de Armand Lamarre, infi. me le
dit jugeient, seulement en ce
qui porte atteinte aux droils de
I appelant; dit que la maison de
la rue Crechet A Cavaillon et le
quart du carreau de terre situA
A Mar ineau sont la propriklt
exclusive de I'appel nt etc, etc.
Puis I'aud ence de la premie-
re section est lev6e.
L'audier.ce de te jour rouverte
immt'diatement en sections rku-
nies, I'aflaire de Lodoiska Pierre
centre Mme T. Vincent et les
consor s Nad Alexis est appelee.
Monsieur le Juge Delhbirre
Pierre-Louis entendu en son ex-
pos6 sommaire de la cause ;
Me I. \M. Breily en ses obser-
vations pour la demanderesse.
le T,ibun;il a renvov la conli-
nua'ion de cel'e flaiire A ven-
dredi prochaim pour enteprde le
r6quisitoire du Minislere ; public
et a lev, le siege, les heures
d'audience e ant tpuiskes.

Le premier narvie tourist
Comme LE MATIN I'a d6jA an-
nonc6, du 5 decembre de cette
anniie au 6 avril 1929, de nom-
breux navires tourists seront
en rade de Port-au Prince. Nous
rappelons que le premier na-
vire, le Franconia, de la ((Cu-
nard LineY sera ici demain A 7
heures du matin.



On demand
A louer un piano.
Faire les oflres au journal.


La celebre farine almentaire
LA-

PHOSPHATINE FALIUI
qu done as enfants d I'e de 7 & $ moi
force et a isanti, est aussi I'aiment parfalt d
an6mi6s, vieillards, convalescent., en raison do
facility do sa digetion et do es vertus fEtifiaU
Ehige Ia Irand. marque Mpoe-
PHOSPHATINE FALI9RES
de reputation univeUlle at e nmfi.e des imittlonli
Phearmacie t MAime dr'AUnimtion. PARIS.


Carnet

mondain
Samedi soir, Monsieur Enri-
que Aguiar, Charge d'Aflaires de
la Republique Dominicaine et
M. Portuando, Charge d'Affai-
res de Cuba, ont offert A l'H6tel
Excelsior annexee) un diner en
l'honneur de M. Raoul Masvidal.
La table dkcor&e avec gout
resplendissait sous l'6clat des
ampoules 6lectriques et un me-
nu d6licieux arrosk de vins fins
fut servi. C'ktait une reunion
tout A fait cordiale oui rkgnaitlla
plus joyeuse animation. Le dis-
tingue Repr6sentant de la Re-
pub lique Dominicaine trouva
des mots heureux pour compli-
menter le Secr6taire d'Etat des
Relations Exterieures et pour
saluer la presence de Masvidal.
On sortit enchant6 de cettt
charmante reception ou le bon
ton s'alliait A une parfaite urba-
nit6.
Ont pris part A ce diner : M.
Camille J. Leon, Secretaire d'E-
tat des Relations Exterieures,
M. R. P. F. Edwards, Charg6
d'Affaires de Sa Majest6 Britan-
nique, M. C. Gross, Charg6 d'Af-
faires des Etats-Unis d'Ambri-
ue, M. R. Cambonnie, Charge
'Affaires 'de France, M. Alfred
de Matt6is, Charg6 des Affaires
d'ltalie, M. Portuando, Charg6
d'Affaires de Cuba, M. Abel
Th6ard, Chef du Protocole, M.
Andre Chevallier, Administra-
teur General des Pbstes, M. L.
Morales, Consul General de la
R6publique Dominicaine, M. Fo-
restier, architect, le Capitaine
Vallejo, M. Roque Villarderle,
Secretaire de la Ugation de Cu-
ba A Santo-Domingo.


Viennent d'arriver:


Les FAMEUX PNEUS

& CHAMBRES A AIR


Nouveau Modele


fabrique unique- t


meant pour les Tropi- 1

ques

Toutes dimenAions

Camions & Voitures
EN VENTE CHEZ

JOHN H. -WOOLLEY
Grand'Rue


14


InaMU o .


Le Froma!

KRAFT.,I
ALUMENTE LE ION
DE N IMP3RTE. QUEL P
II n'y ariende pludJ
Pour la riche saveur el
douce consistance it i 'y a|
de meilleur que le Ir.>|
KRAAFT' American-Ched larl
terblancs.
Les meilleurs kclantillo
tromages Cheddar Am4ri
sont soigneusement s6iec
n6s par des experts chi'
pour leurs proprictes it
duelles afin de former i
lange syant totes les qI
d'un fromage parfait. T
embalages et les peaux M,
levas et ces tromages so
s a dans une machine & h
et sent broy6aenfins moU
Ceux-ci sont ensuiltea
pour produire un partait
de tons ces Iromages d'na
distance tell qu'il est &
etendre. Empaquete pat
machines modernes d
meilleures conditions soa
et A rabri de tout coi.tacd
rieur. Le tromage KRAFT
blanc se conserve dans n'tg
quel climate sans 6:re t
et il sera asusi Irais et,
saveur quand vous I'o
quelejo'rou ilactecmnl
La marque KnixT no"s,
une varint6 de Frorna
satistaire tous nos de
quality et une sav eir u1
Chaque paquet de
tromage KRArr pcrle
que de Fabrique :


Si votre tournisseaur
tromae KaTr, il peOl
e zPawley S k l
Port-au-P


ExhitbtiU n of
the aMo Duboie


All patrons and I
the Dubols School,
pupils of the Estab
and their relatives,.
pblicot Port-an-ti
general, who Lave 0
casions given procd
'Rind inte-est in
being accomplished
Belgian Sisle, roll
pleasure that a
ixhibition roill b
8 December and
School buildinjonB
frorm Wto 12 a. m.
3 to 6 p..
A cordali ivit
ded to all who
visit this EthibitW
disply ot tiqatl;
tO Chrima sM


-7--,- -I


JOUETS JOUETS JOT



A CHEZ I tg' GRAND ASSORTI


1-P-


_


_


- -- -- ._ -,, L --___


UL MATIN 4 Dcembre-I--


L;;A.S




LE MAT-I- 4 D&cembre 1928 < P,(;i ;
H--ggg^- "''f i_2..


A. DE'MATTiSIS &


Co


MIHIU.U I U UlIII MlilU AGENTS POUR HATT


ON TROUVEIRA
Formeset chapcaux |au'lnis piour
dames dernierc mode.


"oile a Matelas sup6rieur double larger
Chapeaux de paille line pour homiunes.
Jolies crayates de soie supericurcs.
Soiries toutes nuances, dernier cri.
Crdpe de Chine, Crepe Georgette, Sole livable
Chaussettes et Bas de fil
Pardessus pour homaies et dames
Chemises blanches et couleur sup. pour honmies.
Guirlandes de fleurs d'oranger pour mariecs.
Ne perdez pas de temps ; si vous vo'lcez enitrer 'laiis nil
inagasin et ne pas en sorir sanss trc s itislail et ne iri n
acheler, allez chez


k iIA


oil


Ihi 1iiinos


les orix defient toute concIrenLII c '.


Toutes les Polices
DE LA

1 INSUMA


comprennent la Protection con tre la
Foudre sans auamentation de taux
EugL. LeBo se Co.
Agents Generaux
* Btl AW .; Etowl


irttum Iaakrneturt


DEPOT:


RUE des CES RS


I


r


- -II I,


------ --




'~'~-~ 4~ 9


u --I


-URODONAL


4 '-.-. r
'.4 .' ~ -


Rhu; Nt'A,,'

Grai 2.'
Arb 1o- c^.2co
Oba 6


N
4 '.
/
~ -. .* ii

~ .1 -


* 4-4
..,,. 4-'




.1 ~


/


I,
14
I.
A-'
I..


I *


.1


,:, r


.4 1
~) '-I
>1~


A-' A./
< ,* ' '
1/** *
1*:. '-' ts
5, "* \(' ** I I


S4.. %
'-I

"'t
p *cr.ii


Pourquoi Good


A /
-4


i,'' 'r


-'I


* -- fT\ .~ -
* .


* :,


I. Pierre Labisulte
SAvise sa clientele que un I
Etabliaseamt de Tailleur .
Secret de thomme Chic a t
transt6r6 A ia l and Rue; en
face des Caves de Bordeaux,
l'ancien local des iCaves d'Ha-
iti 0.
Les clients y trouveront,'
comme toujours, la grande
promptitude et les sons les!
plus minutieux: Coupe et tra-
vail soignes.



Horne-Linie
Le vapeur i Waldiraut v, de
retour des pots du Sud et
Kingston est attend ici vers
le 8 d6cemnbre, partant pour.
'Europe via les ports du N ,rd,
pregnant Irdt et passagers.
REINBOLD et Co,
Agents.


Year?


L',s pneus Good Year sort les seuls (abri-
quie avec lea licelles "Sup rwttit"'. "C'est un
invention CooJ Tear, et aucu e autEd I ibri-
(que de prieus ne peut I'imnter ou IernemlA er
sans cour'r le risque d'6tre poursuivie pui
a loi.
La carcasse'du pneu good Year grace a
cette ficell3, est environ 30 oio plus flexible
que cell des autres pneua.
1 a Eemelle Good Year Allweather Tread, est
ausst trts durable grAce aux soin qi'on
apporte At la preparation du caoutohouco qui
entire dans sa fabrication. Good Year A sea
propre plantations de caoutchouc A $'Su-
matra" qui couvre ds a milliers d'ares, oil
ce product eat pr6par6 d'apr6s les m6tho-
des les plus solientifiques connues do rno*
jours.
I'rnparez-vous contie les pannes, Eqalpez
votre voiture aveo des pneus Good Year.
THE WEST INDIES TRADING Co.
Port-au Prince, Gonaives, Cap-Haitien, Jacmel.


ii
-I

I


I I


Occasion exceptionnetle


Tres


Au Paris Bazar
(beaux ao mples

beaux complete 0(


hommes el enfants en ai

ritable Palmbeach a .c

prix derisoires.

Une visit s'impose.



ALUMINUM LINE
New-OrItss i Soulk America Streamkip Cmpy Is.
I'BOCHAINS DEPARTS DIRECTS POUR PoRT-AU-PaIhCE HAi
Le steamer a Eda s, syant laiss6 Ntw Orl6aus le Ir
cembre courant, sera A A Port-au-Prince lc le 7 Dcen
Un steamer laissera New-Orleans le 11 Dccmb:e e
Port-au-Prince et les ports au Sud. 4
Ce 3 Decembre 1928.
A. de MATTERS & Co
Aoi NTs GtuNt(AX


- ,


The Rtyal Seam Packet
Le S/S a Se Victory ., venant de Kingston pl des I
du Sid, est .ttendu A Port-an Prince "t 16 Docemhre p
chain. 11 partira le meme jour, prcnant le t rlt u,. les pa
du Nord et I'Europe.

Le luxuenx. paquebot ( ARAGUAYA. paptant de Port (
Prince pour New-York, aux dates suivantes: 15 janvier Ig
ler Fvrier 1929, 16 F6vrier 1929, 4 Mars 1929. 21 Mars 1g
6 Avril 1929, prendra des passagers de premiere classes.
Ce grand paquebot de 18,000 tones de d6placement,Ml
une occasion exceptionnelle -ux passages de Port-au-P4
ce A New-York aux meilleures conditions possibles.Le v'l'
se fait danr 4 a 5 jours seulement.
Les passagers qui veulent proliter de ce paquebot de o
oflrant tout le comfort modernesont pri6s de s inscrire aI
vance.
Fort-au-Prince, le 1" D6cemnbre 1928.
J. DAALDER, Jr., Agent G6ndral pour Haifl,


* i~i g


GALLONS


ALLONS


ALLONS


Soyez coivaineus
SZ 01ll l All gS


Aucunc Maison de la Place ne peut vendre aux memes prix que


KAW \ S Herm-inos car ils veulent finir enticrement avec leur Stock

avant la fin de ce mois.


Venez tons voir les articles suivants et leurs prix.


Ii.is colon tou tes couleur
B n merceris6
0 i A cotes
lBa de soie extra sup6rieurs
Bai sup6rieu
Chaussettes tie colon
Chaussettes merceris6
Chaussettes'de fil
Chaussettes de sole
Bas de fil sup.'
Cravates de colon
(,,avatesde soie sup.
Bretelles pour homes
Servielles de toilette


Serviettes de bain Tricoline
Chemises pour homes coul. Serge bleu sup.
Chemises blanche pour horn. Flanelle laine sup.
(Chemissettes trico coton Calicot petite larger
Chemissettes tricot fil Calicot moyenne larger.
Mouchoirs pour hom.et dames Calicot sup. G. large.
Chapeaux de paille fine pr h. Crepe de chine urns
a de teutre pour hom. i de chine imprim6
I Drill de coul. Crdpe Georgette A fleurs
shantun Soie lavable
f" il blanc,Drill blanc sup. Dentelles
Indienne Entredeux rodss
Voile de couleur uipures I
de soie Nappe blanche


Nappe couledtr sup.
Voile blanc A barres de soie
Voile could. A barres de sole
Toile de coton special pout
liinerie.
Voile blinc sup.
Sacs A main prdames en cuir.
Cretoune poor rideaux
Couvet tures de lits
Leinturee en cuir pr hom.
, fasimir sul'.
Diagonale
SCrepon A fleurs
Satin de sole a fleurs


Calecons long et courts
e Jarretelles pr hiorm.gds wMort,
Jarreti6res pour dames'
Chapeaux paille et lalni pour
r entants
Toile de fil pour robes
Toile a drap routes dimens.
Dentelles chantilly sole
Rideaux de toutes sorts
Diablement fort sup.
Tissus pour chemises a hom.
Drill tussor sup.
SNansouk pour lingerie
Eventaila de nlume etc. mt.


II importe de visitor les rayons de soieres et de parfumeries de KAWAS


car I'assortiment, la quality et les prix surpassent I'imagination.



KAWAS Hermanos

1724, Rue du Magasin de 1'fltat.


LE'jMATIN -


-4-


-~ '4*.
/ / 'Vp**,,. *,
.1
.' I. ... .9
-. *. ..t. N.
~. ~; '~ I-
"I
.5, -T~ .K ~
~ ~
f 1'~.~*

4.,'' / I:
x '~. I
p.
S /
'I


'.4


4 D4cembre .928-


_ ---~II --


--


I--~~~


--u ,OEM* I


rii^^I doll"


I


:


:I.....~ii'il' ::: '~-~-~~-_:~~t~ ~iiT~.~~


'


11


, k




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs