PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04865
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-03-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04865

Full Text

m t NA -oRDl
DIIECTEUP
, Ru Am1rI3eMi, I1s
TELEPHONE N* 242


36me ANN*I 6580


PORT At.I RICEE (HAITI)
V'


LUNDI 3 DI.CEMBRE 1928


-~
I II ~ -- -~




s Institutrices et la Avez-vous besoin de:
SRobe couJoteis oullerschevrau coulekr pour dimes. Souliers che-
R 0 ; COU1tI vrau couleur et chamois blanco p ,ur filleltes et en'an's.
Elkgantes chaussures chev'iu couleur pour homes,
C Chapeaux pour dames en Arin garni ou uni,
ns un confr6re de langue par consequent, sujettes aux c en tissue noir o01 couleur
ise qui nous vient de faiblesses connues du s e x e, a en crinol uni Ol garni
loin, de Bulgarie, nous elles devaient fatalement suc- lu une chronique qui comber A la tentation de se Plumetis sur voile,Crdpe de Chine, Georgetle, routes nuances.
isourire celles-ci, r6flichir vdtir ou, pour parler plus jus- Dentelle blancheonocre,Bissupsprieurs desoie ou defil,Chaus-
Kut-dtre! celles-lA. te, de se d6vetir comme les settes. Chapeaux pour hommes, Cravates el tous articles de6
41ie dit, la chronique, qu'en autres, si manifestes que fus- licats pour les Idles de Noel etdu ler jauvier,rendez vous chez:
d'un ordre du minist6re sent les exigences e leurs -
'Instruction publique de functions d6licates. Natureile- M osen h Bourrely
s'entend, les institutri- ment elles se soumettront aux Jp
de toutes les dcolesd6pen- ordres qui leur viendront de 413, RUE ROUX
dece d6partement, ainsi leurs chefs hi6rarchiques; elles .-
ses fonctionnaires femi- voileront, comme on le leur
sojit tenus de porter d6- 4ommande leurs membres in- T A ND OCCASION
ais, 'tant de service, un rinin6s, mais on devine avec L. !iHlAN DE 1C1N
ent uniform de lane uelle proaonde amertume ET
coton. Ce vWtement doit clans l' me et avec quelle ja-
endre au-dessous des ge- lousie envers celles qui con- A D I DUI I
x, avoir des manches et un tinueront a les ,taler en toute 1ANDE A l DUCTIoN
fernim. Lc minist6re s'est liberty, qu'elles consentiront SUR
t dans la incessit6 d'imposer ce sacrifice. DISQ UES ODF ON
lette nil-sure A la suite de Personne ne pourrait 6tre | U
idaintes et de protestations en principle centre une mode DISQ ODEON
lombreuses venues de tou- feminine qui apporterait plus Liquidant I'ancien stock pour taire place A de nouveaux
tes parts d es villes de la de grace et de charge A la arrivages, nous laisobs une grande reduction des prix des
province centre les vWtements personnel d'une femme et 1r- diques ODEON pour LNE SEMAINE SEULEMENT..
ictuels portes p a r certaines pondrait par surcroit a l'esthe- N'oubliez pas s cetle occ aion que nos auditions de Mon-
nstitutriccs aux gotUs moder- tique et aux conditions mo- teaux, nos Chansonettes de Mistinguet, Gouin, Milton Laver-
lies trop accentues. Des pa- dernes d'hygiene et de propre- ne etc., nos Op6ras et Opertites de Charles Friant, Ninon
penis des dleves dans les villa- t6. La disparition de ces robes Valin, Di Mazzei, Marie Th6r6se Gauley, Emma Luart, Roger
o' les inoeurs sont encore d6m6sur6ment longues qui,ja- Bourdin, Ren6 Maison, David Devries,Etienne Billot, Mic he-
pures, se sont particulie- dis, ramassaient toute la pous- letti, Villabela etc, nos chants Religieux,etc, sontdes disques
eni 6mus de influence fA- siere de la rue, toute sa boue absolument indispensable pour toute biblioth6que, pour
eusc etdemoralisatrice exer- pour les transporter a la mai- toute soir6e et pour les Idtes prochaiues.
esur leurs enfants par ces son, 6tait chose a souhaiter. DISQUES SAL\BERT
idites excessive, et ont cru Sans e t r e eiegantes, elles
dvoir donner l'alatme. Les etaient malsaines.Mais on fera Est arrive une tr6s belle s6rie de disques Electriques
irecteurs des ecoles et d'au- diflci'ement coir aux ens SALABERT d'artistes de renoanm e mondiale et D'UNE EXTRNME
o 6etablissements de I'Etat qtre eiet pirer'e1-,g nom MoIL 1it l ai ta ialit* 4p ces disques tr6s appreci6s
Iy sont joints. ou d'esthetique que les dames en France.
Ces faits, si loin se passent- ont soulev6, aujourd'hui, leurs PHONO GRAPHES
As, ne doivent pas nous sur- jupes au niveau respectable Nos nouveanx modules de Phonographes sont si sup6-
prendre. Les excentricitc6sdes oui nous les voyons. On ne rieursaet si convenables qu'achetant ailleurs on paye deux
Rodes actuelles ont souleve convaincra personnel non plus et trois tois plus cher pou a meme quality,
Lpesque partout des protesta- que ces nuques epilees et ra- BAZARODEON
lons et des r6probations. Ce sees A blanc qui masculinisent BAZAR ODEON
qui poturrait 6tonner, c'est que les femmes, les rendent plus T
te soit de province que soient belles. Elles obeissent plut6t, .J 8 ra 8 a
Venues ces protestations. Mais ce faisant, a leur penchant na- E
in y refl6chissant, on com- turel plus fort que de raison ANGLE GRAND'RUE ET UP FIROU.
rend. Plus lentes lue les Ca- parfois, qu'il est de s6duire, PORT AU PRINCE
Itales et les grands centres d'attirer les regards indiscrets.
8-. renoncer a u x traditlohs, Dans les grades villes, tout _''"_
8u x moeurs du passe, par- le monde s'est habitue, de nos
tout, les provinces ne pou- jours, au nu au point de n'en
ivaient accueillir les nou- etre plus choque, ni de s'en __A 1'occasio"
welles modes f6minines d'ha- 6mouvoir. Mais, en Bulgarie, -A occasion-
billement q u a s i baln6aires par example, la province s'en ,
lu'avec hostility. Leur prdetur est 6mue. Le spectacle nou- de la fm d Ann e
sest r6voltee a la vie de ce veau, in6dit, y a sugg6r6, sans de la fin u -Annee
d-shabilIe provocateur voisin doute, des sentiments divers
I'indtcence-de ces corps f6- qui inquietent le s families
.ininsmal abrit6s, qui ont du honn6tes. Et les autorit6s en
re rougir les files paysan- ont eu la puce A l'oreille.
et faith sourire les jeunes 11 ne serait pas just de ter- Ga
illageois. Elle a 6t6 d'autant miner ce petit entretien sans
us scandalisee de voir cette dire que le ministere de lIns- Ch A BJ C
:lode transplanted A la cam- traction publique de Bulgarie Chez J. BABOUN & Co
ie par ces memes person- na pas eu la primeur de la
Sdont la mission dans les measure, En l'*i 1926, L4katin
ages, et parout ailleurs du s'61eva avec cotre le d M again
te, devrait trouver ane excentricit6s et les extrava- de E at
illeure application. gnces e modes fminines
Au risque de passer pour ctutellessuivies par-*e ethIiE-a
tionnaire ouantifeministe, tures haltiennes. Et, A cette ---
s dirons que c'est aussi lIa intervention energique, le Dr
.ble que accusation nede- lique prit uane dcsion iden- erd pa s cette OC-
il pas orter sur lea inqitu- tique a celle que vient de j
ele; car, f tein ie s, prendre le m me D6parte- c i T
l Ce tooites les femmes, et, ment A Bulganrie. C asion. Toute person-
qu.ach ,. pourD"X


~R~~SVA3U


Ideste rfaUa -
ment se fr
'I oit d'aller chez Kawasl n


ile est en N*tg des plus Hermat ou 'on eut tout
ues; s traversons, tn trouver s ri .
Ain e cruise terrible. caria Maison veut f.ir enti-
fmille se plai- recent avec son dt6eki vaut
th Comthe e peut. & altnd-ehne.
lef joindre les deux bouts:
tAt.-il faire?Lal del'Am- .
ftrriveopisd cr tdliI '. n t ... pro

roio l s d nks(U. l olenro
y a qu'un ule r etalesI? e atltn s
'.- M;5 ij
h n __-* .., o o'


e qui achete pour DIX


[10] Gourdes recevra un

cadeau a titre de prime.


Ne perdez pas





7MUThIATU)


Maurice

Etienne jils
Alngle des Rues di 'llaq.inii de I'Tlat
el Thmas Iladion
Marchandises Irarqjaises
de toutes sortes.


College

Notre-D]time

du IPel')tuelC

SeCOuLIS

Comm les autres ecoles le
college Notre-Dl)mne du lPrp<-
tuel Secouirs a ouvtrt ses porl'es
le Itn O()t re.
| ltl's d(c .:M(l l '.cv s s o l sni li ('.
spnllU .s I-,s It, Ip'v i xIn cr jou,1r'.
C'est I lr, li p m loi.s ,' 5' Ic
College 'colliliicel nc t iiine
s( olaire dai n ss is ouve'aux lo
C;UX.
Nous ailions iA espl)rcer (jit
Ie conlorl (I la n1 l i'll, insitl-
lation ainwi tit l es a v. l' es
d une situation privil',g'iic, a ll
pieI du more I.o V. 'an pi :t
tce vue de I air ctl (dI lai iiii5rt,
I 'voriseron t inilrrs 't --leves tel
qu le It's udest y piliseri'lit un
nouvel Mlan.
Les sacr flees lonsienlii es enI
vour do Collrg sounl Itf s l'lirdi.
Quatre ou ( ilq( prtlr.s s'v con
Sac lin t I' 'lseii(ml' liteWi"l t I ,l ill
enlevts au minislire les pim-
roisces. Au point de vue finan-
er, c'et un gonuftre. -
D)e lJanvier i Seplembre )1928
inclus le t d licit imlenst il a i 'l
de 250 doll.irs en niin(iv'i ll
Voici les chiffres: D6penses:
i'lith'enI t sf el e 'nsi i r/( is /I -
M.s1'l s ;cI'"f' si.is l iqIitE's, ri/cs Irs,
tra i e ent' s des /o'i'Ps',S'U/',s
lic s ()() doh lll:rs p i o ilOS soili
de .liinvier a6 S phtllre 6100-. !
5100 dollars. Revonus I c(,li-
saltioniS scolaires (Id .1.,nvitr \
.1 lillel : i(60 7:252( ( l()lli;rs, S 0i)
Sections de I' itl et de' hi (l 111i
Illuin' dt', .livier A S 'plet'nmli
(1 xi9:.l dollarsr. Donic un lo'l
de (2520 plus 5tlj1)-3i( d(ollr .
!)'ou ,,n d ticit de ( 5 100-306il1):
23140 dollars.
Nalurelleientl danus cs clil-
Ires ne soni pascomnpris ls liais
de construction.
Ali poin, de vue commercial,
financier, le College est une
manlliise a/faire, lne Irts 1m1(111
rise a(/irie M;is anli point de
vue IImIorll c' 'lhi'linii noi 1( t sli
Mions que nulle (euvle dtins le
diocese ne peut exercer un ra-
yonnemii'nl aussi etendu vl auss
prolonw. (Ce.st ptiil I'ioi 11 0 .
ne int.iiag ons aucun sacriji,
pour assurer son existence ',
son aveniir.

Le prix des r0eentes ieeltions
aux Elats-Inis.
La Commission speciale alec-
lorale de la Chambre des Etals
Unis vient d'etre inlorme par
le comity national demo rali-
que, qu'il avail revu 1.023.894
dollars du 23 au 31 octobre et
que les d6penset electorales du
parti se sont levees A 1.056.991
dollars, ce qui a laisse, au ler
novembreune balance de 92.091
dollars.
De son c616 le ComitW"natio-
nal repablicain a arils6 la Com-
misasion quoe ses recettes on? Et6
de 4.911.744 dollars et ses d&-
penses de 4.774.361 dollars ji<-
qu'au 31 octobre. Pendant la
ernm ere semaine d'octobre, le
Comite rebut 770 000 dollars et
en d6pensa 562.0 0.


Eariage
Nous avons rtgu avec plaisir
le. faire-part du marriage de
Mel'e Jeanne Montas avec Mr
Filix Lochard. '
La e8n6diction nuptias lour
mere donfe, en r O.lt1 mcro.
ainmie. le umardi iS dcem-
r6I/ diur.


l orei Ii


... n0 vOil l|is poa urq li la Ppi-
liC,' I t 1 '1 A ,i s M :i t : ,I ln e C iti
COnmIIIIC'C itl' !, rI'; o! illl's d f lilies
(I, joic. Its doN\ iCliIint d( pl)us
el' pIlU as i1)\ I, s' nml ,lin lt,
li stlN p. .ir I' :p i, (II"lln L i ils
s';idli'tsst' l li ri' ;'i li'rs tii '.dt-
hoini'tC's on ii t s jIiiuCs f i!!es
(Ilti sI )SiC iiiin'in it, Ic soi (r, loIrs-
(I1i'il iihit i)C i lteniiu )s Ct (1,11 se
Il'oieilt ro)tI 6 Cs'I d )ii!)lc titre:
d'abord par la Police, cnsuite
nar in gailnteric tes gcntils-
iid nns.
:llvlltllS.


I I L L (I I l 1 I i t i Ii
I l i I I I I I I
i Pill i II n n' ll n o 1 'I1i V l.L I
,IS I "' 55151, l',, ti>.' L i IS i\ ,'. ,il'
n' l :ll 1 l e ll ri 't l\ u 1 ', I1-
I 5 s ill. s lit I l.'( Ic i <, ;Ill's I 1. '.
\ c I \ I I lll l';i-,'i / p r'i c'
;h1\ rt111 n s nrill ik. i s : I i -



. ..t uc p t lai (tt nI hJlC (ICS JCLl iICS, Cl'ts ( In )I l -


lt' mille iia ,,imbleut ria PuP l t
I)cs' s lil. s, lci t Id ll i s 'sliCi's. .,
Ct tobl)tC I l it: l ,c \. i\ Ics jiu 's
nl L'sl t l.Irc ilnt' n. :.'L Ii,,S. Si i la
l din' ll' ln cite < 1 11 1 i' e',c t i-
I d'S ''I c(I l'HI i ",C'Il ', '. l '01S11 1 li.
g.;C %(ICt iirc hIlt't liluC J C'cS
S gcillis, i| l ii CSli l'I ls l i i l ii t.
t tl s l ni.il ti li' lis (I f l ilills(' I1i al' -
lallioll






l vil l | ii ,s t'l.'l: (il111 k\'m is
tlmille S'aslt'i ble(1111 a la Pui i il .i
a 1' ili' 5eiil' c a j li s ll. I Ics lii r's
r'ossi t (s. chi t I;i l < l tn hmti t
(i "frt": lsd c tsl slurs Denii ilt" I s




.l nui r nr i I.r .^.I- l4


;l bl e ra ~c t (*i n ni l ellil is.


Scaint-Nicolas

i Keislk)ft
CNl c I' l\Il 11
Nois l'oiis inii(ncr, ;'ivnt-
hier, 'll f I f ic SI. Nicolas sera
SVtlrl ir('c, c 1ii ti i li, t prochailin 9
d r'rilblre, .' ,IKfii,, o; ',.
II v auitrti, Il nitlli, ell hII cha-


Seller', gi'alndi esse an our'S Ie
aqLuelle de inbieux enl caniilts et
adulles sapprocieronlit. pour la
remiei-'re 'ois, de la TableSainte.
a Confirimalion leur sera don-
nee par S. G(. Mt1 r (i. ouaze,
Arcliceveque-Coadjuteur dePort-
au-Prince.
I.e Pere Huck, cure de P6tion-.
Ville, veutquc la fete ,.ua',t A
de Kenskol1revvle le plus grand
echlt; aussi, il se d6pense sans
comnliter el filil rppel 'l tous pour
contributor, chacun en ses no-
yens, r6hausser l'eclat de la
te.
i __--- -
Reltraile de, lesgregatisas
D)emain s'ouvrira, i l'a
Cathdirale, unde *'i d '
rile des Conigregahs "rw.k
sion des granides ftes religieuse
de d6cembre. Voici lei diverse
Confrkries qui prendront part N
, e te recollection: Confrerie |
,rl'mire de femmes, d'hommes,
les Chevaliers du Saint-Sacre-
ment, les Mires Chrdtiennei. 'es
Enfants de Marie, la Cu(L .rioe
du Rosaire, la uarde d lounuur.
I 11 yaturua chaque jour, meW
i & heares du martin et, dom
Il'akrs-midi, sermon et Saidlt
a etraite se c6turera -
ma mbon Ia MonI roRolibiai. 3


~


11~11~


* .^ .* -' ,"


I


S. .


- .. -- T.







PAh-2 I _ATIN 3 Dkerbre 19A
i -!i+ Il +,#


ii Palais


de Justice
Juridictions d'4ppel
et de Cassation

Audience dii 29 I ium'iiire 11928
Le Trib.inil prend siege dix
eures du matin.
Le Vice-I'Prsident declare l'au-
ie'nce de ce jour ouverte.
Allaire en continuation
Procedure instruite contre le
uge de P.tix de Trouin.
Monsieur e substilut Lliio Jo-
eph a donn,' lecture des conclu
iors du Coiumissaire lliboul
1ndant Ai nim supplement d'in-
ornialion.
La caust eiiter'lue, le tribunal
ordonni' I: di'pIlt des pieces
our le dl'.lili'-r6 et I'arrt rendu
plans le (t4Ili 1lgal.
Les alt;i', s suivanltes sont ap.-
wel'es (du 11 'e.
\Vilson lli acin et Mathurinn

L'audienc, dVe uclle allaire est
renvoverv : hIitlaine sur la de-
mande le Maninat.
P ul 'i iis .In Cliarles
Cette ;iliure cs' lixti'e ai huitai-
ne sur In demanded de Me Miani-
gal.
M iNrit- .In B iip ,t' et crnsoi tls
et le, ct isor.s in lIie'i re llercu-
It'.
Me lil9l, pnli Its dlemaii-
deurs, a donn lecture dc sa re-
(qu'te et I req iis eiisuile d6t'iaut
(outre Its (d6''ciie uirs et I'ailj i-
(I ;%!ion (dc' scs II i()v lns
le Ti l >nn)il i c d t iilIp( dil mil.
Mons f-i1 le s bil)s,'rul I.61io.lo-
Scpli ,a .iiL I, ri' des 'cit' i-
clusi ns ,i! t t C ,iii ii i-o re (Ch:;ir-
lts ltihooil (il, .iii i I irrte'U'v i-
l)ili' (I' l'.ip '!, ,i .; i i >i d irt 11i'il
a le ii 1 ,' i ;l t )app lt,
l ia iii'c i i i L ei li!, 1 (i l<),in : i(t .
La ; I I' "dl liii I ht hI till) l l i
ordoiin n'i des pieces'
pour I( !, ,. t It re ,t1 '
rendu t' i I e l i '.!i li'o al.
,("ion .,, i,!/ n cl Loisius

h; ': i 1. ( i i1 re **s!l
lix-e I. n ii t'. ls;I dtemanlde
de Me i11 ,:l1.
Mine 1Louis Clyuton el Ba-
boun Cionsins.
Me I. 'io Maltbrancho, pour
le dent ,l'e ir. : mdniin lecture
de s>a it .. N 1
I t- 1 1 1iyiy in ndl 'i p lm r le
d&'l in :r, ai ri'plli p(tl > I) '" c'itk
No :'.
L s ivor(;is do(; parts out
toun i t I r yeln t loiii"s s.
N I n : 'in Ic le su lIsilu 1, 61o .lo-
seph)l a I..'" Icitire des mon-
clu?. I lt C u l IIii'Siiss tre C'li'r-
les il i.l 'tl it :li A n ct voir 1:i1
< r 'l't' n;i|) utliin e d|' titu-

rs 1 1 ,ii' i : ;n l lge l't (il-

ctl c.

!' <|'i'i ii >i lbiej it 111 c io r ,1i
1 1 e it" le Trliblt''
n :il .1 ( l l I I ,' )'! ed es p l('.-
s t's r). * i i ; i *rr tf I ',(i I t
1C2 i',' i n a.ii Vt d 'l. c 1 il.

Ie C n UI 's : t
1" C lii titii ret C lnele pourvoi

rt t nli ci i) i d .\,:l '*I .1' Port
au-I !i <. d ti 1' pS 1 i1a ;i\ s i: e .. e uren I
R e.ii i et i i ,'.lli 1 ).' *', s.
-" _, i (1 ,:id ;' l e I|oulr-
voi, e.its ;i, i d .)sl,)ii ii-
ce e 1 t e i s i i 'i sl ; sto'i>'(oli'e
1 i2, <'l r, ,s il ,, m ii rl ,' n n i
ve'le. dit ql(i; le t: t reproch6 a
I'huissier Mlise C il .ve te colts

n'v pas liaei de s live ; en con
sequence,rervoie i<; prevenu des
j A 1- ,re venltion, etc, etc.

L'> dedxi i* s'cliona faith pla-
ce i la secti : d1*s atlaires ur-
ge ntes :
Pr&srileice 'e Monsieur le.luge
EmLini.ael lI .auvoir.
Arrl'i rendu :


Celui qui :.dmiet le pourvoi de
la dame Laniercie Per ; en con-
nce, cisse et annule Ior-
-MqDjt Uaqu6e, et au tond,
t Cacui as propose; ordon-
ne qu'il sera passe outre & la ven
te, en depit de l'opposition du
sieur Georges Lazarre, le contract
hypoth6caire de Lamercie Tay-
lor devant, dans l'etat, recevoir
la pleine execution, etc,etc.


DERNIERES. Nouvelles

de LETRANGER


CodPAGNIE FRAN.AISE DES CABLES TELEGRAPHIQUES
1" D'cembre


Les discussions du Bud-
get A la Charnbre fran-
9aise
Le. Iudgjet de ia Mariine
PARIS-A la Commission des
Aflaires Etrang6res de IA Cham
bre, M. Leygues, ininistre de la
marine, a montr6 que le Ilud-
get de la m rine pour 1929 est
inlerieur de 17 pour cent A ce
lui de 1911, tandis que le bud-
get des principles puissances
navales est en augmentation.N6-
aninois la Flotte qui est en ex-
cellent etat pourrait. grace au
progratinne naval, rempir unill
role d(cisl en cas de tnobilisa-
tion. 11 a aijoul qu'll espere que
le comiproliis naval Iranco-bri-
tannique aboutira, cette entente
perniettant la reprise de la rl-
duclion des armemeents.
Le journall olliciel public les
chillres rectilitcs du scrutiny de la
Cliiabre de suspension de M1.
lienaudel, d&put& socialisve, ap-
pue deti M. Deladier, radical-
socialiste pI'.r 1 IS contreISNS, (il
uAdicaux ocialistes ont vole con
tre et .,) pour.
lininili( fr1n11 1 p rtliuii.iise'
LISIO)NNE A lissie" d ull
dil orfa In lagilion de liiFr nc'e iA
l'occasi')n dtIe 1: v isi tl'elti,' ii .
V sio n1 l viAt. trlln lisc, Ie PI o -
sidenlt de l li u)lbll'l l, et Ic 11
iistr, I l"lmn c i c at k d: -
lt S':s t:i 's c'ordiA l x.
En Itidochine franigaisa
M \ I'\ 1ILLI -- \i. *'";" | li'r,
otvil' ii'.in d l,'!1i l inlii e, a
'X)os(' 111 tO i s I ot i I tl du( L
,, Y .l'tiii,) la |o)'itil'q ^,. n, ni-
iCe ( l 'i i snivr i ~I I 'I.hline
vijsIalt ',s cl;he:iinsI d.' *, le r('-
Sell roI licr, l:i t r':'c hi r i'
que, I'agrc;iltnr T.v i a ,,.1 .i i
ii it l'"l |po Is. tl ci ( \ I 'Oii-
'C 'l' Its l t cll'' |ii l c Irk-
ptarlisoin do'.i Irel i);r 4 i\' i.1:o'!
or est iin .,nt t,'1 Iriii torlin'i
lion fA voF .lble aS't. e portaVUirs
et imporlateurs.
I.e |Hr,hlil.n di siY|p:i on!iill ll
i ril r <' | l !, l i ;l,.lil ,n lll,'i ll I i l
1ONDI) S I', i mi \ oillt-
ciels (oilirll 'nlt q'I'l l n' v I p is
de diverlgeilics vi" < t. i e
les gouve:;'i'ill 'it., ; > 'l is el
i';ill ,' w is ; 1:i ,ti a l i ibt tiul l
di Conllllt des exp,)'r s. l po -
daiil ii ilnle (questioi,\l. 1 iliwili
a dcL'(larl a ,: Coin nut., s (qLIt le
Gotiverneineillnlt liuiliil s i l-
S tlitiilt It's ni 'lsur'.s d v i .t ii-
fileir un ic '() S' sur l ia li:iiiLitioli
du dh'osarni iniin ni.i-val.
Le lockout allernm n I
HIE:' .IIN -- lt iouv i'ilnt
a in vi l Ii'',I 'ii ili en ,'il les
dil6gutis de ssyndtieals p|;lro
11ux t'i poursuivir les piuirp'ir-
lers (levant ternlincr le conflit
i ai illiirgique.
Ii.' ,inh, (I ri h, i ri ,
LONDRES L'ainelioralion
de I'etat de sauth du roi Geor-
gei p "sisle.
.'t' t it.I roi (e rI'g s 's i nam
liore aujourd'hui mais on a d&
cldite ii i l nI 'ltai is elicille
hi'rS (i d(ai unger. Voici le bulle-
lill ptibli' par Ios notderiins cei
alrW s-ntiiuli : l ll in iln iioin du
polnli n el d+ I1 1 lleiretie nic-
cuse une amelioration, la tem-
perature est un pei plus basse.
La possibdlitle d'une nouvelle ir-
ritation de I'inlection nest pas
encore pass6e et daus tous les
cas les progres seront lents.


Allaire entendue :
La ltasco et ClItuent Lacroix.
Mwe Ed.Cassagaolpour la Has-
co et Me S. Jn Louis, pour Cle-
ment Lacrox ontsuccessivemnent
developpe leurs moyens et de-
lense.
Monsieur le substitute Lclio Jo-
seph a conclu verbalement A
Admission de la demande.
La cause entendue, le Tribu-
nal a ordonne le depOt des pie-
ces pour le d6lib~re el i'arret


6tre rendu dans le d6lai Iegll.
Vu I'heure avane6e, le siege I
est lcve. I


Ii d Iraiuirn' conlic it hi S. I). .
son uinadal en Sirl e
PARIS-S xte Quenin, d6pult
socialist des Bouches-du-Rh6-
ne, a depos sur le Bureau de Is
Chambre une motion deman-
dant au gouve nement trancais
d'abandonner son mandate en Sy
rie et de le remettre au soin de
la S.D.N. Celle motion a Mt6 re-
jetee par :180 voix contre 200. La
S. D. N. ne serait pas embarras-
s6e pour trouver des preneurs,
si le mandate lui 6tait remis par
la France, a d6clare M. Poinca-
r6,qui s'est oppose A ce project et
a pos6 la question de confiance.
La France. dit-il, s'est engage A
mener la Syrie A l'ind6pendan-
ce. Oai s.it si un autre manda-
laireremplirait ses engagements
avec autunt de loyaut6 et un d&
sintlressement aussi magnifique.
Vers une nouvelle o
Conference de D&sar-j
moment
WAS'IINGTON -M. Britten,
pr6'sil-.iti de la Commission de
la M. i ie des Etats-Unis, a t 1l-
gral)hii Ai M. Baldwin sugg#-
r,;nl a runion au Canada d'une
Conlrience sur le IDsarmement
ai I i('qltle parliciperaient des re-
)r''se t nis du Parlement bri
tiniii'o. O'itet dteinarche a cau-
s' ne tI ,osse emotion aux E ats

L)'1)llRiS-- La question du
d s i'ivnieit naval a 6t1 exami
n,'e d, nouveau ,ujourd'hui,
tro)s ci-ms c v\ out contribu6. La
proposition die M. Fred Britten
de la Conminisioin des Affaires
navales A li Chinmbre des Re-
prt.sentalntis des Etat<-Unis de-
mantiait q ii' sa commission et
une d;l<''4 ition de la Chambre
dess Com nines se reanissent au
Can di au nl i:s de mars pro.
clhain.La ,dlclaration du vicomte
Cecil qon' I'Angleterre dev'ait
tAcher dt, s'entendre avec les
Etats-Unis et une tentative taite
par sir F ederick Hall pour ob.
tenir un e declaration officielle
au sujet de la politique navale
au inoven d'ane interpellation
an ourd'laui.
1. luinIeI tis Leon, d."V lqillo pir
I',I l iij1 it hi S. D.N.
NM\l)1111)- Le government
a d,>sign(e I. Q ,inones de Leon
ambassl'iouir d' Espagne A Paris
cominme dtlgu ai la S D. N.
1. lIiiillaill', it Illr lilr aj i1iiorilt,
jiirh illliiifr
PARIS- Ai course de la dis-
cuss on d Bu lget de I'Arm6e,
le Gouve n ment, ayant pos6
trois lois la q iestion de confian-
ce, a oble iw une large majority.
Li 1 i'til I idlnhliiaiine' fraii'aise
a lia i i i dei a Lq'ion d'llhiiueur
PAIUS -- Le resident Dou-
me gpiu a 6epingl la Croix de la
L6U o d'loriineur sur le Dra-
pe tu de l Garde L6publicaine.
La Rleii' d'Espaglne A Paris
PARIS La Ileime d Epagne
e;' ar ivt, A I\Paris.
IA T' i ia li k ilii)i | I i) r A Par:s
PARIS-- Le ( 'llTuksgiving
D iy ) a ('6 c61I l)-e L la Mide-
leine, A 'l'Eglise ambricaine en
pros nee du President de la Re-
publique.
In lii re'soui einir de I'Armistice
a I. CIltemeau
PARIS-Une d16gation beige
a rernis a M. Clemenceau un li-
vre-souvenir A I'occasion do I1e
anniversaire de 'Armistice.
In eer'iiain anglais en Seriuea
PARIS Le grand 6crivain
anglais Belloc a tart une conf6-
rence L ia Sorbonna sur la lan-
gue anglaise Le conterencier a
ete present par I'acad6micien
M. Bodier.


'S JOUETS



CHEZ H. BA LLO I Fils


JOUET


Y~UI~, ,-- --- --


_ 7 '1 -r


r


-




LE


P CGE ":


A.


DE MATTERS & Co


I'E


ollimllia PliionoraiI i


Inc. New-York
PRESENT


VIVA TONAL


N os


901


&


630


#honographe A rep oduction lectrique, le plus periectionn6, donnant in rendement
et Wprouv6 de 98 0/%.
s re simple Insirument Pont combines les accomplissermeInt de COLOMIA IVA TONAL
reproduction de la Musique sur Disque a,'ec le plus Ii', el dernier d;vit loppement
amplification. Le diaphragme du COLUMBIA VIVA TONAL done un ,ion niciveillcux; non
nmt vous entendez la musique, mais il semble que vc us en 4tes penotr6&


isnt d'achtter aucune autre machine
) genre, nous vous invitons A passed
hotre exposition dans notre magasin et
de Mr. J. D. MAXWELL, Grand'Rue,
vous convaincre que nous vous offrons
machine absolument superieure A toutes
iqui out diej paru en Haiti.
position des derniers mod6les requs
irmanente et sans obligation- pour vous,
i'entendre ces instruments merveilleux
7DRELTZMANN-AGGERHOLM & C %0


ohez qqae votre
Addt st fitr e*.


,Onservez voire teint
trais et beau."
Staches de touhseurs, le
t, les boutons, les. points
s, les teaches du toie et
k les les trissures similai-
qui d6parent Ivotre beau
t natural peuvent Otre en-
Is par l'usage de
L'KIKLUTO 11
Pommade de la peau
6t6 soigneusement prou-
et essay I II est un on-
lSt medicamenteux scien-
ioe parlait, sans danger et
I usage facile.
uMyez-le; vous serez sa-
i de ses r6sultats.
vente chez tons les dro-
Pour 0,25 cts. seule-
II est exp6di6 d6s r6-
aldu prix.
ez pour avoir un 6chan-
Iratit et le livre des
ls pour la beauty*
NTO, MEDICINE
COMPANY
OTA, GEORGIA U.S.A.
demands poor tous
ppour renselgnements.
AITO A VmmR
SV.Bdre Auto Overland so
itatavec 5 pneus neua.
er a l'H6tel AVENIR
Rue Fdrou.


The Ryal Mi SlSeaMl Packet Go
Le S/S (Sea Victory venant de Kingston et des parts
du Sud, est attend A Port-au Prince Ir l( l) e.n! re pro -
chain. 11 partira le mdme jour, preaint le trWt pour les p )ts
du Nord et I'Europe.
**
Le luxueux paquebot ARAGUAVA , partant de Po, t-au-
Prince pour New-lork, aux'dates suivanles: 15 janvicer 1929,
ler F'vrier 1929, 16 Fevrier 1929, 4 Mars 1929, 21 M ars 1929,
6 Avril 1929, prendra des passagers de premiere classes.
Ce grand paquebot de 18,000 toincs de d6placeneat,oflre
une occasion exceptionnelle ux passagcrs de Port-au-Prin-
ce'Q New-york aux meilleures conditions possibles.L" voyage
se fait dans 4 A 5 jours seulement.
Les passagers qui veulent protiter de ce piqueb t de luxe
offrant tout le confort moderue sont pri6s de s inscrire a I a-
vance.
Port au-Prince, le 1" Decembre 1928.

Vient d'arriver
L'excellent Savon de toilette IRIS.
En vente chez: Bolth,Estlve.Simon Vieux, B. et N. Sada
J. DAALDER, Jr., Agent General pour Haiti.
SHr IS u. -^i^^jMa-Bg- M- a- M a


Avis
A vendre une automobile
nakland mcdele 1928, toute
neuve, ayant roulk seulemen
1000 miniles.
S'adresser Rue 6, No 1521,
en tace de la Rue du Sacr6-
Coeur.- Phone 2523.

Mine Veuve Cmsar SuIrin et enfant
Mr Ironn6 Marsan, Mr et Mmine Joseph
Malachie, Mrs Marcel et Jules Mar-
sain.jMle Yvonne Marsan et tous
IeW autrM pu'eats 4t 168! iufercieat
tous les amis,tant,de* Capitale quelde
I'Arrondissement;des Cteaux qui lui
ont donn6 une preuve de sympathie
*, l'occasion de la mort de leUr regrettW
CtSAR RAPHAEL SULRIN
's
Le Magasia '(Aux Armes de
Pari i adresse ses siCOCres re-


merciements et 'expression
de sa vive reconnaissance A
toutes les personnes qui lui
ont port secours. ou t moi-
gn6 de la sympathie I'acca-
sion de I'incendie du 22 No-
vembre 1928.
Port-au-Prince, le 24 No-
vembre 1928.


Empmssa IrIlea
6 Cuba


Le steametnr i Habana est
attend A Port-au-Prince te
3 DMcembre prochain et par-
tira le m6me jour pour San-
tiago de Cuba et la Havane
prenant frt el passages.
J. DAALDER Jr
Agent G,=6ral pour Haiti.


ON TROUVEIIA
Formes et chapeaux'jarnis pour"
dames derniere mode.
-oile & Matelas superieur double larger
Chapeaux de paillec fine pour hoinmes
Jolies cravates de soie superieures.
Soiries routes nuances, dernier cri.
Crdpe de Chine, Crpec Georgette, Soic lavab!e
Chaussettes etl Bas de fil
Pardessus pour homines et dames
Chemises blanches et couleur sup. pour homes.
Guirlandes de 11eurs d'oranger pour marines.
Ne perdez pas de temps ; si vous volecz enter dans un
magasin et ue pas en sortir sans dtre satistait et ne rita
acheter, allez chez


K1111


lertia11s8


ou les urix defient toute concurlrence.


P-- --
'zarnrniniir


Toutes les Polices
DELA


EC


comprennent la Protection contre la

Foudre sans augmentation de taux


I!Eug.LeBoss

Agents Genera


ruin B arbancourt


DEPOT:

RUE des CESARS


~1~


IUTB CII~IINO


DA1


*1


.IjX


oX
!.Elw ai


--.---------'------- ~~____ _~__ ___ ~ - --- -- L- - _- ---


mm


--


-___


, ,, I -I


"---L - -C __-Li~Yli--lr- -


__ i II- Il i


Il~---C C I------


-. *^^ .,' y


_~~~-""---""l~--CI--I- -- -


- - .


MATIN- 3:


LA A N- :i L)~cembre 1928


- -


Dicembre 1928


r


AGENTS POUR HATI





LE MATIN- 3 Dtcembre 1928


Pageol
88 oo


L Ae~ q u| d&-
consenuun3 IT Mnu-
queumes des vot- urS.
natre. rnouvOle I
Usaus. grace & un a M
jeunismnt. oetme
do* cIllus. Los
meuflrwr 3.
aourtrir *son t
o sat poor Iases* oo
Mte encore pour tots
leas eutrs microbele.
uaquels cea dera T
temsot d Id'althritou
du rthumnatlme blenaor-
rulqu. parre qu'il et
ui do Is bluonorra-
gte eUe-mme. .
D' DetnrBAS,
AA Aaljh~I~ld.


1, P.tCO g ranfltf'lflSn'
el triftini l hi, I ,,ls i.d s
vties urmlaire.. rluA 1 re
met cO,:,Irl.erncril a rCtf
a1n |m,,(ulint tO1 t lea ir.
cmro ojij len tiablicltL


. ,l- .. *... '. ., *-,.. / mw

S .A ... ... PA est sans pIIIt pourt le .wo o .- *q e...... ., ,.t ,",p* ".
", "' "' ' *" .... ii.' t'-s in; lr, .i de3i ', e rl>a:;t;3


lu@. I


vaJln


-" .1 ,'


iPL eP,-fg-Tlan


( .N(CIENNE PIM)PI' Io T (,UITEAU. RUE OSWA D DURAND )

Grands Jardins et tout le confort des meil-


leurs cafes


Europeens.


Service de jout el de nuil

BARBANCOURT.V..V.


1r, id s el


liquelurss


ce 1re


marque
-


--


I .i .17iLui' i IWIIaIui3
cu6xiraon sea. on.1d a e
*S
S.*


Paris.


Dr. Bengue, i1, ite Bauu, .


Eldol ado
Tous les Soirs
'Audition Musicale du Celbbre
Jazz Bresilien.
, Surprise pour les Dames.


Energique


Horne-Linie
Le vapeur ( Waldtraut r, de
retour des potts du Sud et
Kingston est attend ici vers
le 8 decembre, partant pour
'Europe via les ports du Nord,
pregnant tret et passagers.
REINBOLD et Co,
Agents.


antiseptique urinalre


C)


CHANG6EIENT )'ADIESSE
N. Pierre Labissitre
Avise sa clientele que son
Etablissement de Tailfeur (Le
Secret de l'homme Chic elt
transt6r6 a la Grand Rue, en
face des Caves de Bordeaux,
l'ancien local deseCaves d'Ha-
iti V.
Les clien's y trouveront,
comme toujours, la grande
promptitude et les sons les
plus minutieux: Coupe et tra-
vail soignes.
Avis aux Marchands
de Tabac
L'attention du public est,
attire sur le paragraphe 2 de
l'article II de la loi dil 14 aoutt
1928 qui pr6voit que tous les
products du tabac qui ne sont
pas dans l'iuterieitr d'uue la-
rique doivent Otre pourvus
du timbre requis par l'article
19 de la dite loi avant le ler
Decembre 1928.Tous products
du tabac qui ne seraient pas
timbr6s et dans des paquets
approuvesserout suiets A la
confiscation et a la vente par
des Agents du Service des Con-
tributions A partir du ler D6-
cembre 1928.
Les marchands de tabac,
sur demnande, seront autorises
par le Bureau local des Con-
tributions a acheter des tim-
bres sulfisants pour payer la
taxe sur les products du tabac
qui soot en leur possession,
mais ces produitsdoivent Wtre
arranges en paquets de poids
approuv6s par le Directeur
General des Contiibutions.
Port.au-Prince, le 26 No-
vembre 1928.
Administration Gindrale
des Contribat ions.


LIFEBUOY
I le Savon
pour la Sant6 e
Lever Bros. Co.. Boston. Man.. U.S.A.


a ef


GALLONS


ALLONS


ALLONS


Soyae convaincus


Au iucne Maison de la Place ne peut vendre


aux memes


prix que


IkAWA'S Herm rinos car ils veulent finir entiercmentavec leur Stock


avant la fin de cc mois.


Venez totis


S. 1


voir les articles suivants et leurs prix.


1 ,s uton tlon tuts couleur Serviettes de bain
His mercerise Chemises pour hommes could.
I' s coles Chemises blanche pour hom.
B ,s de soie extra sup6rieurs Chemissettes trico coton
Bas supdrieurs Chemissettes tricot fil
11h lussettes de colon Mouchoirs pour hom.et dames
Ch lussetes merceris6 Chapeaux de paille flie pr h.
Chanssettes de fil de teutre pour horn.
Chaussettes de soie I Drill de could.
Ris de fil sup.! Drill shantung
Cravates de colon Drill fil blanc,Drill blanc sup.
Cravates de soie sup I Indienne |
Brelelles pour homes i Voile de couleur
Serviettes de toilette Voile de'soie


Tricoline
Serge bleu ,up.
Flanelle laiqe sup.
Calicot petite larger
Calicot moyenne larger.
Calicot sup G. lai'.
Crdpe de chine unis
e de chine imprim6
Crepe Georgette A fleurs
Soie lavable
Dentelles
Entre deux brodds
'5ibpur,'s
appe bladche


Nappe couleur sup.
Voile blanc A barres de soie
Voile coul. A barres de soie
Toie de coton special pour
lingerie.
Voile bl mnc sup.
Sacs A main prdames en cuir.
Cretonec pour rideaux
Couvertures de lits
I teintuime cu cuir pr hom.
Casimir sul.
Diagonale
Crepon a fl iuri
Satin de soie a fleurs


Caleeoas longs et courts
Jarretelles pr horn. gds assort.
Jarretl6res pour dames
Chapeaux paille et laine pour
entants
'Toile de fil pour robes
ToileA& drap toutes dimens.
Dentelles chantilly sole
Rideanx de toutes sortes
Diablement fort sup.
Tissus pour chemises A horn.
Drill tussor sup.
Naosouk pour lingerie
Eventails de plumes, etc, ect.


11 imported de visiter les raygnsJoieries et de parfumeries de KAWAS


car l'assorliment, la quality et les prix surpassent l'imagination.



KAW AS Hermanos

1724, Rue du Magasin de l'titat.
III i i l I i I I I I I I I I III il = = . . . .i -- I- II 1 Ili I l iilm'11I


.-...

Pourquoi Good Year? "
Lns pneus Good Tear sont lea seuls labsin
quds avec lead icelles "Sup twiwt".'C~eut as.
invention )(oo-1 Tear, et aucu e autre tabri-f
que de paeui o peut I'imiter ou I'emplhie
saos counr le risque d'ire poursuivie par,
ia loi.
La carrasse du pneu Good Year grace a
ottet fioell', est enviroa 30 olo plus flexblt
quo cello des autres pneus.
La a melle Good Yqar Allweather Tread, eat
aussi trds durable graoe aux sons qu'oa
apporte & la pr6p iratlon du oaoutohouc qqul
entire dansgsa fabritotion. Good Year A ses
propre plantations do eaoutchouc A 'Ba.
matra" qui oouvre d s milliers d'ares, 0o
ce product eat pr6par6 d'aprs lea m6tho a
des los plus soienUtiquos oonnues do nos
Jou s.
Pr6parez-vous dontze lea pannes, Eqalp'
votre voiture aveo des pneus Good Year.
THE WEST INDIES TRADING Co.
Port-au Prince, Gonaives, Cap-llaitien, Jacmel.


II vg a toijours du.
danger dants is foules!


Agi; vote et radicatement
Supprime tes douleuro
de La mtction
irte soaute compeliaftio


IOU. --,


J1(uls


S


-- ~I --~ --- -- -----------------r T_: -~CiL;y_, -- ---.


-wI -


-- -- ---


-A, ,


- Ill III I


r


Lee germes dangereux
pullulent dans les ag.
glomerations. On no
peut pas toujours 6viter
lee foules-mais il eat
toujours possible de
se preserver de touted
chance do contagion.
Le moyea le plts s*Or et
Ie pls efficace eat do
purifier frdquemmeat la
peau ean aiant sage du
SAVON




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs