PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04862
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-29-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04862

Full Text



DIRECTE VI'


Rue A ldAMIra t1U
TELEPHONE I 23l
rm,+mx~l'f
.. ____ +,


ANNEE N*6657


PGT4U-PRINCE (iAmrI)


JEUDI 29 NOVEMBRE 1928


NSI PARLA L'ONCLE,
du Dr PAXAU 3AM

IX
( oir ANs. des 8, 9, 12,19, 20, 1,22 el 28 Novembre).


excs des maltres blancs
rd des esclaves, leurs
icesenvers lesaffranchis
mulAtres, les rivalit6s
les grands planteurs et
nts administratifs, l'ins-
politique de la m6tro-
telles furent en rac-
I les causes occasion-
des guerres de l'ind6-
ncc; mais leur principle
ut elre trouv6 que dans
nct de libert6..
instinct se manifestait
ment, chez lea uns et
les autres, par une con-
on diflerente de l'ind6-
ance politique, augr6 de
Wution de chacan : l'Mlite
[ectuclle voulait dtre li-
|de fire l'applicatio i.qui
.0nviendrait des principles
fs au gouvernement, avec
conces, en vertu des
de i'esprit, d'en obtenir
atde la masse ignorante;
professionnelle et des
lersattendaient de la r6-
dans I'oranisation du
Iuilet plus d initiative pour
~dcider a son aise; nombre
$lhrasites sociaux. de d6-
lss de toutes couleurs es-
1ient trouver une amelio-
InI quelconque 'dans 1 e s
M!_ments tescom pts dans
tiller moins et etre mieux
's; d'autres esperatent ne.
lavoira travailler qu'A leur
Waie.
bode pkriodique des ate-
ides esclaves, devenus des
CtoJs;,. les repressions
w;rieres; les changements
fonctionnaires dministra-
let de m6thodes devenus
t frequents; les germs, 4
'on, plut6t que d'union,
ndus dans la society indi-
e'par les blancs qui re-
lent, le cas 6ch6ant, l'u-
"-de ses 616ments dans une
Srvolutionnaire; par
tout, I'absence ou I'm-
ce d'autoritds morales
rraient,du haut en bas
te society disparate,don-
ux consciences l ,direq-.
.b1cessaire, fureht autant
anifestations qui t6moi-
ent de la rapide d6caden-
la socitt colonial de
muigue et de sa d6sorga-
ion progressive.
e.n fut.lde la guerre de.
penance come de la
rt de nos revolutions:
yJropagande subversive,
lgnalant l'imminence de
i.on, commenva A en-
ir la peur dans les es-
et A 6branler la confiance
'les institutions et les au-
; ces chefs d'entrepri-
Jli-septiques et mi-crd-
devinrent indkcis.dan#
ent de leur aflaires,
e vue prudent sur des
ents ventuels; desi-
intermittenis cr6rent
i la force publique,
-dans cette aimosph re,
A sspp ter. ap va-
,regard de souleve-
Populaires possibles et
H braplat. copfince
Ame; le loyalhsme
pes de couleum devint
ix. De tout cela, il resul-
tnervement croissaqnt e
npublique que le~cU-
ff at colopial fut un-
ta 4calmaer et que, au
.,e ses propres tautes
reut. .

odet devaient sortir les


6v6nements 6tait lui-mdme A
l'avenant d'une panique qui
dclata une fois I'heure venue.
La logique des choses fatales
r6alisa la concomitance dans
Explosion des m6contente-
ments et des ressentiments et
leur unanimity. Cette explo-
sion fut presque g6nerale par-
ce que, et c'est ce qui mar-
3ua principalement la d6ca-
ence colonial, en dehors
des hauls grades de l'adminis-
tration g6nrrale, des enrichis
du commerce et des grands
planteurs amis de l'adminis-
tration et comme tels a I'abri
de ses mauvais proc6d6s, tous
les el1ments, toutes les classes
de la society a va i e n t se
plaindre.Tous avaient un joug
a secouer et un desideratum
de liberty A realiser; Us se di-
rent que c'etait le moment de
tout reverser pour tout re-
construire en mieux.
*
Beaucoup de blancs 6taicnt
depuislongtemps dtablis dans
la colonie avec leurs families
et y avaient fait souche; its y
avaient leurs commerce et
leurs industries; ils talent es-
sentiellemient d e s conserva-
teurs. Ils n'avaient besoin de
I'a u tori t gouvernementale
queg ,t
accomodes gouverne-
ment indigene qui, A la suite
d'u n e revolution purement
politique, se f At substitute,
avec toutes les garanties d6si-
rables,augouvernement blanc
de la colonie.
Ce que nous en disons n'est
pas uniquement un point de
vue: il fit eh grande parties
rhalis sous administration
de l'homme de g6nie que fut
Toussaint-Louverture. II ftit
Ius qu un precfeasur, com-
te on se plait A l'appeler
coyant lui rendre hommage
eie diminuant en fait: 11 fut,
nous le rep.tons, un r.alisa,
teur.. l nd malheur d'Hal-
ti fut qu'i ut contest par des
ind-ignes de tputes les cou,.
leuss, qu'il eut A s6vir contre
pux, senawnt ainsi du ressenti-
ment apres lui, qu'il fut trahi
et abandonn6 et que, livr A
iui seul avec sa famille, ils de-
vinrept ensemble la proie des
represaille de la race blan-
chJe.Le voIlA,.rmartyr et ce
fut'un crime de'e livrer.
Les blah p..e.rvateurs,
et c'6tait le gvanoinbre,eus-
sent rallii le gouvernement
noirsous lequel ils erabtle
assurs de vivr' en aix, cou,-
e nagure ila avaient rmllt
celui de Toussaint- Louver-
torp, pergant par ses propres
merites, sans effusion inutile
de sang sans massacre ge 6-
rat., paa e dtraction des ale-
I liert i4de sourcm du travail.
se rdv plant. au fur et a mes p
da d6rolement dwes. 6v
meitsgeneral, strata i
aistratearan~ciateur, boal
me d'Etat et home tf
(rppaleavertuotII cream 1' pp
tertnI iat adr.de St Domiu
gue,.la protsprilt de l'lle et!-
lreet II est6traPg eque le Dr
rce Mats soft ju6 jaqu'a
Soighal exalter I'empereur
Xskia t1 Grand ; jnsqu'a Per-
pirg GhAna pour ,nous taire
voire les: princes ni.'es So.-
nikA et leure cooquates .teo-
duoe; jusqu''et i *
ahli pour ,nos terre adei w
,aptitude d amlitralton a
^'. I' i direction a
grace sq tes empe-


retre Indlgines out saude*
gard6 lintlgril6 de leurs pqys
centre lea causes ektirieures
d'absorption ou d'anianlisse-
mento; jusqu'en Guin6 eran-
raIse pour ous signaler les
oulas du Foula-Diallonleur
#tnt thdsdratiqae et leur gool
pour I'6tude des belles-lettres;
usqu'au Lib6rsa poursigoaler
la naissance dana la trilbu des
Val du ag6noral Doalu Bukere
qui inveota an alphabet ; et
enflo jusqu'au Dahomey pour
nous en vanter la cousli-
tution politique et social at
etroitement hiWrarchis6e avec
les quatre classes: la noblesse,
les grands loactionnaires,. le,
people et les esclaves, tnus
propriet6s du roi, l'admiql-
traiioun.vive, I Iuruie ii li
dement oprgauistea avee h I-
vision des *ervic-0 etl awi
esprit de disgIje qVl !%t
plac6 so prenaicr, iang 'Ie,
peuples ,Ie l\Ati+u.e ; el qtu il
n ait pas d Iss .oiei oall IIvr
un hoinmn.ge p r To ,salni
Louverture, SMI oiuvie da ..
St Douinguie, les cltr s ut Id
trageiue de so vie I) ii.s une
galericedes Noirs, 'iblier ce
iui que tous procld ient le
tremierI Comwe diseunt les
Allemands, les arbres emp6
cheat de voir la tor6'. G'est,
au reste, uoe des particulari-.
t6s du livre de .M.Mars de mas
quer le paysage hatlien der
niore Iombre atricaiue.
**
Mais autre que celuideTous
saint Louverture Otait le reve
de Dessalines don't l'inlisci-
pline touciPleong ar
n p leIJ a-paro
nge, r irute. so uive,
nir dei mauvais traitements
joint A l'enseigoement de I'his
toire m6me de To issainl-
Louverture devaient laire pu-
rement etsimplement le pro-
tagoniste violent des Noirs
et ladversaire h6r6ditaire des
Blancs. 11 ne sut et ne put
pas voir comme Toussaint,les
djiers engrenages don't Ien-
semble tormai, Ja machine
colouiate,ai se~Tendre comn pie
du pa ti qu*il tait possible
d'en tirei: esiJ. esseutielle
meat destructeearil peasa touI
de suite qu'il n'y avait qu'une
seulechose a laire de la ma-
chine, tUne fols qu'ou ea 6tait
deveou le maitre ; la htbi iser el
en jeter les morceau as re-
but. Son esprit simpliste par
dessus le, ateliers et leur or-.
gauisation,le commerce et ses
lois 6conomniques, le travail
et la discipline q di condition
ne sa prosp6ri.e, les gendra-
tions uouvelles et leas coles
oiu ellesdoivent apprendre,les
eglises et leur euseignemenl
de la morale, ne vit dbus
la soci6t6 de St Domingue
que deux choses deux cou-
leurs,deux symbols: le blanc
et le nor, qu'il nItMait pas sut.
lsant quo 1ondomiuAt r'autre
qu'il tallait en arriver A un
ecrasement mnat6riel en os el
en chair.
II 6tait possible que, dans
le tas des blancs itl 'se tr. ovAl
des elements de progress; qu'll
y et parmi eux nombre l'in-
nocentls; bien micux. des Ame
Ius .ms fIte rvroll6ea parI
e spectacle de 'u ppesloa
qui avait pes6 lordement
sur len esclave notrs et que
lai revolution en son principe
rejouissat, qui en esperalent
meme do bn68ce. Mals la
Incur rouge redait aveugle;
e irot d'ordre 6tait de ne pas


di *tiuguer: p e tincelle par.
lo's revive I ine ndie, uaJlait
tout uoyer dans le san; uO
sauvcr pouvait.plus tafd so.
tJ- de ce, vaiscus,"uas le
couvet& dun traasas; de
o'e teae, seoes -p 7a-
,taceid'an rejedon. de
taIt, quand le teamp en aGt-


GRANDE OCCASION
ET

GRANDE REDUCTION
SUR

DISQUES ODEONO
Liquidant I'ancien stock pour taire place 6 de nouveaux
arrivages, nous taisons ile grande reduction des prix des
didques ODION pour UNE SEMAINE SEULEMENT.
N'oubliez pas A cette occasion que nos auditions de Mon-
teaux, nos Chansonettes de Mistinguet, Gouin, Milton Laver-
ne etc., nos Operas et Operet;es de Charles Friant, Ninon
Valln, Di Mazzei, Marie Th6r6se Gauley, Emma Luart, Roger
Bourdin, Rend Maison, David Devries,Etienne Billot, Miche-1
letti, Villabela etc, nos chants Religieux,etc, sont des disques
absolument indispensables pour toute biblioth6que, pouw
Louie soir6eet pour les W4tes prochciues.
S-.' DISQUES sSALABERT
Est arrive une Ifrs belle serie de disques Electriques
SALABERT d'artistes de renommee mondiale et D'UNE EXTIAIMEF
DOUCEUR qui tail la sp6cialit6 de ces disques tres apprecids
en France.
PHONO GRA PH ES


Nos nouveanx mod6les de Phonographes
rieurs et si convenables qu'achetant ailleurs
et trois tois plus cher pou la meme quality,
BAZAR ODEON


sont si supe-
on paye deuX'


J. Karayany
ANGLE GRAND'RUE ET RUE FERou.
PORT AU PRINCE


Tait tait un homme ; il taut
les d6truire, comme autretois
V eode en avait d6cide des
S NOS n ,S juifs pour qu'il ltut
bien sOr que le Sauveur ne
put sortir d'eux.
La revolution, toute politi-
que apparemment dans son
principle et ses prodromes, de-
ge6nra soudain,par le fait d'iun
homme, en i'hecatomnbe d'une
race, si bien que c'est de cela
que l'6popee de 1'indpendan-
cenationale tient sa tragique
grandeur. L'oeuvre de (Dessa-
ines deborde ainsi les limits
de notre histoire et, par des-
sus les siecles et les millenai-
res, ajoute son anneau A la
chatne des episodes de race
q ui marquent I'histoirc de
I humanity; c'est une r6plique
sur un point minuscule de la
plancte,-A la mission de Rama
expulsant les Noirs primitifs
et leur civilisation de leurs co-
lonies europeennes et asiati-
ques, et, A ce titre, Dessalines
fut un prddestine et sa mis-
sion de sang, par le fait mdme
Su'clle a pu saccomplir, 6tait
ans les vues de la Provi-
dence.
(A suivre ).


l6flez-vous des
fausses r6clamest...

IL v.FtU'T..
II fant se mc'licr (Ies flaitsses
r6clames.
II1 faut se mCeier det ceCiK (ui
s'eflorccnt de suivre les iitlrcs
sans en dire cabpl)els.
II taut se rendre complexe d(I
ce que I on faith.
II fiuat se miieir des inar-
chan(ises que I'n vend ai bioii
march ct qui n'ollrent a;ici-
ne garantie.
II faut elnfin, si I'onl vn'it
acheter de la b)onti mnarcelin-
dise, garanti cl a prix rai-
sonna le et sans legal, allcz
chez Kauwas lermnanos.

La Ligne

a Dufort
Sur demand et suivant les
heures qui Ini seront ussi
gnles ( Une Ligne o pouvanii
tacilement conlenir sept pas-
sagers,voyagera pouraDulorIl>
Mercredi, Jeudi et Vendredi.
Conditions exceptionnellc-
ment avantageuses.
S'adresser au No 1511, Rue
Lamarre


CYCLISTES


REMINGTON.


DemandezA la Cycle Equ
ment.place de I'Abreuvoir I
Pneus et Chambresis ai
;< WOL BERT pour Velos el
Mo'os. ce sonf tes meillenrs i'
meilleur march sur la place
, Vous trouverez aussi de
Ricyclettes de la Marque a R<
mington nouveilement arri-
ves.


DISTILLERIE de PRINCE
A parlir du ler Decembre nous serons en measure d'ere-
cater totes les commandes de CLAIRIN VIERGE que Dos
clients voudront bitn nous oooler.
Poor tous reonigements compl6mentaires, prikre'de s'a-
I IMaison A-t.aR VIEUX,
1- ieoe doa PFo Per entre Armour et Miecbel Velten.


Iolore fiL,


... a vu, avan-li-ier nIailin, (que
I'eclipse de liwe ful prieXtexte a
plus d'uni d'avoir tinte iuit tu-
iI u nlliticUst. t l iii', Att~'n tl ut
ph "iioink'en q luairc ,,t.ll l mtk't, n .
CI p)As N( CS'. nlmtiTSlS, st aIrelT_
en Ma l 1Ct, SOtIs Ia i )cll ticur
l'; 'IIgc il dc IC :I I tl11 0.', oi' Ii S&..se, il
11ie I)alaLt (lui nit lul it s SI:i s ii.-
ciden( t ni Salns inllpromptuti. Place
Dessalines, til li|orlile chlien (qui
se payait quelques ntlo)inuIlnts tie
liberlCte la belle eloile, jIpp: nl,
furici x fillilt auler dal.n, I'uauto
donit NomiA:(l i. I it I'tf oi
tles occupl Ills. Pll., lu ,ini. )on cet
(c OrT 1' 1ath(iiir eI\ iliiiis. ( 1i
tiittili, (" 'i< ici a I I \ )I\ ton t -
IriinlCi, lini lalit tI r.!:,c I riC-nir
I:, grillI (I'tII cI l)JI rie' (.,"'s M C,s-
sticU s chliis s"'tItnn nt ie i1('(-
Ir s it it lliltr 'Ci rct t o(),) st -
i C'Ill l L ... l(' ti6 'C PI'rulldnl, !C
ch t'len sr (I t. PI' is, \ lilt I 'lips
ct tous Ics yC\'t s'c lira uIirnlIit
stir Ic cicl. I'l Ia idlc, l.i lne11 .sC
glissa dl iiie.'rte la tii.rrc. Lom-
I)1r li lng :, I)Cn ,0 )LIU, sou face
Illliarilc. Sa i Ic l l Iltur thlini-
niiti s'cl"Ie iit tIl I'.\A t c d 'l Ni ils
I. 1fl1 plus (lli(itf u ln s(|lic s.in-
lniIt t(l;is le g traltl e(i l ii t Ic,
(eloilcs lm xd lrl iK' lll our ,,cin-
tilkl iiuiils |I)O llr c ( II t )Icni)l l'
iSi'ld phI.u onm1 nu (I sll[ on-
|)lissail.
f
... voit ave. pl)hisi., cari (Idch .
lui. ii est tri s bic JII )l c'' I)oL t
voiWr iCe .spI)lCIcle, .iIlgiuitC ur
c'lilqtln o()ur la cli et' lce t(It
Ma ison Schuiitz. Ont \ elitlIc i
soilrintl .et' I' i 11 Cl L S(I't s( ui aili,
cl satisfl.it. ('.C As l t I'.acc -uil
(qU' I'On y irVttvi\ c st dics plus
aii l l) l s lc I" lll ie tli l.st s
(lit I'oitn y ;c i''lc IC )o rs .W ll' -
cellt'nles.
*
... i viant-line cr. ipl -ie ii d. t
C\I'A 'clt lJohn lL 4in 11, i la ii r -
dU ui clainlllla lc itl\ ll i |llw
Mir L- l srsc n1 |c lit! sol rtuict (li't,
ICVCUX ; 1" 1 .1 O I (I ;1 I'
.lpe cuiourdc ct iea .ittlc anger
niet)c co tlliiC t l ill r LaIIir iI(l-
iicur, e icplot c dolln n11 vilic
conge iA Port au-l'Piiice Ia belle
ne m Inageait lpas les batsers et
les tembrassadeus 'i sten aie (qui,
IU(ciouleC t eit IrlcI cn \ (Le I'aven-

ce el tloiiaii Ie r rste alill -
chand qu. i ri )t >laisir ;i la dI -
guster. tA Ie petlit nisuaige con-
iniuail ainsi sotns Ie regar dl)alu-
di des ipassatnls et des gens dII
voisinage qui se demainduient si
le couple anioureux adossd 6 la
grille, se croyait dans un bou-
doir.
... le panier a salade etait de.
van la post etdeux gendarmes
faisaient la ralle des stans fen ni
lieu. Trois dej,6 avaient-.,
et conduits dans Ie panier, et
derriere les grilles de la voitu-
re, ils ltaient aussi resigns que
ides auves en cage. Ias as aussi
resigns (i u'ils ie paraissaient,
car, Ai un moment donned 1'un
d'eux saula par dessus la t(te di
gendarmie et prit la fuite. Ce fut
un grand enoi (dans hI Grand'-
Rue et dans la rue des Fronts-
Forls. I'n gendarne. partit -au.-
trousses du fuyard. Le prendra-
t-on? Ne ie prendra-t-on pas?
Les paris allaient s'cngagerlors-
quon vit le gend.rmne revenir,
tenant au collet le fuvard.
cst tr6s intelligent de pou-
v r fuir, mais trop bete de s
laisser rattrapper.
**
... a vi, au meme moment,wi
gendarme altraper un pauvn
malheureux qui revait sou UD
gtlerie. C'etai ires bien. Mais
pourquoi le gend..rme avant de
conduire le vagabond damn l
panier A salad-le gitla.t-il? t


-- *' -.-- -- ----- s- --f? c


'(A
*


Ae donne pas ) les amis les.
,conseils lesplus agreables, mani
les p lus au antageu.r : ne lej
i/lalte pas, sois-leur utile.
THASLIS


- -------- -


------ ___--_nC~o


L l


~__~~~ ;~-C~P~L~1~-~J"' 1. 1 ,1-I"IPI)I~LI~Y*IL~L


--- -- -~-~---~-~ --





PAb--2 Lb
maNmUTILsAvmr


MATIN -29 Novembre 1928


cla au ,rallId (lspolir id ela
tile qui vi cut 1)(i (l( Ic les vIa-
al)i0ds( o i e 11 I poliufrlilwsC's,
lais sans ire rolls colililC (ides
sclovcs...
... spr)i't. (qtile t., Igelli rill se-
I rI' )riln'i niiid((' S v.i' I'lC illl.
... ;i vii, ij S(qui' lit'r l alinl,
il p '" Iil (I'l'CI IC iP orl-. iil
rilth.Ici 4 nlls I'; V(llic ( lli r'Oil-
till ;iI11 I i'> 1i ill/. Illt' ;:1 1 1to
ill i i't'i ] >l t i, l nts (| ill l ic is
I lones. l i ;u l. I '111 i -
'lcl l ell ll I' l\ i l ii l '; ,ifi l
ll it t' l i ii i I il ct it t
'i ll u ;' tl i c1i c'4'. N t l in s.iil.
lais No mi. (Ei. \crrail avec
hlaisir ci'leVC"i C'C 'i(lav'rce, (111
loins, cc niilnchiol, ( qi )lobslriue
a circtilalioin.
i.. \ 1 I. |I1 rdlci |)l' t ll't' ois,
i llaiTli, If \isagt (l(''sts i' r"
I'Uli e ilntu lt, i '.lail l (lilins liali (it
('S l)( Ii tl < I 'l i s ; ll]lll .. I 1ii,
cs 1cit I ii i I I
m itll ( i 0i 'i ', l ; 1 -
, i I l i --
l ;i i tl i i. i ', i i, c lc i ci ii
S l i t 1' c . II l i. i I i i l 11 '-
lilt' ill i i ll '', I i l -
il, n i ,


Ic" [)" i' i )'.
|l;i v ; i i!:' ,* i ,
't 1 1 -

(I ll . , .
' I. .. .. .1
t'l -,- i * i


;i. 4'4mii l.i I .
41441 i iiii11 1111Icc 11
.cl \i i ,n ,il |,
I l I l , "


Ic', l ,i lii1 Ii,
| i ii', : l ll1 1 i1
ci i,
tifit i I


( ltli I -ll i t l in
i t l' i l i i
iln ic lv. il i, i r







I c . I. .
''.4'


S1 2 _I'i it'l' 1 -:! l)
l 'l i r ,tf \'i, ,!,'
domllir ..i .

S i 1it ', 4-'
(ii i I r lc i l i c
s uiirl t ll l ,lc n lcl- I .


,i 1(4iI
i '
i. { } it


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER



COllPAGAIE FIIAN(AISE DES CABLES TELEGRAPIIIQUES
28 Novembre


I nc Ii'hc i laii(lli\ l t- illl il'ilti;iise'
I\\IS Sous la pr'sidience
11i gl('mi'ral Pan a ('td inauiurti
::u sit cg de la (Croix-lowi';e Itran
Vuise n busie du docteur l'a'e,
ex-prAsident de la Ciroix-Rouge
helie. Des discours ont t pro-
noncds notainment par M. Eln-
rique Conill de Cul)bi (ui onl
exaltl la niinbmoire du (dsparu
deviant une brilliant el nomlu-
b)reuse assistance.L'Allachc' comli
inercial du Mexique a lai'u le
(olriIt'recict sur Ie Mx'ICXt(uCe co-
lli) lij(iite, inlellt i t cl el social
(jilli t St (dccitl i )progresser pl ar
' l)us, Iles nli cinis l, atiux |iOSsi-
Si),.s l, I co ilerl'.c I'ir a ilsist2I
sLIr It I< (irI du piays l' d, parlager
avcc 1i 1 rance les b t),ifices de
la iv ili~ ilii tn et de la libcrtL.
l.- !:;' (rhsa iiic sie sniii lit I It. \.


. II (~I!Ni' .\ 1' n vll 'iu 'It mil1ia-
' i sni" de M\ hiinbl)r-
, ': i ,cci i S it, lanlli, t'oiiV l(',s-
St'' :.I J |I (nit'll nlie s tssion ll) it'
i Si',,M ,s i!l r > i t' iN'llii i


ni, 1l a I i l ;l'*!.* c'iC l [c!, i'jci t
i'i \ ,i c Ii l Iril) I It' I 'ls caI
"" i1Ic "i (l l c ;i "lst\ it ic'mn (I c' I' lrilo


S1,, .1 i ]] i' 'i1 in "I'. ccii 11' 1 i i s 1)11' : I L -
i1 ' ,i! -it'l ll i il
';, ,,1 Ip. L! l l t", 4l 'L i ctlit Ic i
S1 ' i cl t Ic i l 's lo iisic ',;i I <'.. I,'


<' 1. f t "1 A I i l i' ) l '
i | li I, ' t l ('i i l (I .' ll la t
. . i ' l i. l .< i ()l l lt l U ' i 1 i -1is
I !. !* ,' I t i t' ll tl) i ii ii [)4j li ci t
' i i ;i : i. 1l -, 1 li I) 'S V ,t ilt l I ll clit'S
!c' (i n ,itl1 ii,' .c i ( "I'C *i Ai


'I' ' ' , ' i il ; .' t

Li \ Itn mt r.nl ci tr,>l[tli s c I lclg -
cc ll", .'ii t u It ;il 14" ci)t 4" 4 *I. p .ii > LI
', c' : 1 :, s.i l ,l i l i t 'll
2 l L ''r ".I ,c ti |: ll" I ic' I i a s

.. '., >1 ''n fi. 1 1' it'i -
I !C C I .1 t t. Cil c i' li
S .. ;i it tl, i/ ili c tii |) n il c. | ) 's
S i. l,,i ,i t. tid s,'4 ,' t' e-

It. .'' !( ic 1 C t l 'l C ;I t i ;. i '.c l a l t t'lS





IIt
1 1 % '\ Iw, I l t : l l.'


Ii,. " ', .\ c l 'i 'isl t ru ia'
'11 '!i" ii Ill ,S -. 1 tt 1 t iII)11 -


'-4 i'~'-~ ci



I,'',
s I ci


I LlI-






11 41 -


u ll tc11 .1 th S,., I 4t (I ,l'll
unI uuii'li vr i n o! tt e,
i ci laccl I Ii Ia im' I ni)!pt's-
sion prlodtic da(ns Icl public par
le [)uiiilat .1iUnieni Pap cclho.





arisiana
CEKSOlM
L( oil Cha0n :

L'iomnnie


cent visacles
dans La Carte Fatale
ine(!i '.icis
l1 n', : 1 g L d c.


Is, liueiirTillc d iul )randiil Soldhil

IIt'\l:LLL.S La plupart
des goivcrnemtlllcils et des halu-
I S pcI" scllalitt's ii itaires dCs
lit s -Ci iiililili's I s ui iilih c's:1 tics
pi, a~'Irallrr''s oiut envoy ilt' s
it'l glami ; ni es ,l,: \,ni); 'lue 5 I'o
,sio l t)il tI la inori' du ge'i r".l.
.l.acquts.c e gouverneintiil belge
a iccliule (jue les funirailles lia-
liiiialts seraient acco'rdees au
geonural; cela cut lieu pour le
cardinal Mercier et le g6noral
Le'iain. Le college Cfuii'bre pail-
tiria imldi diiu Minsislre de la iP(-
Ic'lns ..\ s. 'Ote ser.l, I' ,'OI AIl)bert
qui sr.ia suivi des dt(liltions des
aliic. ce 6t'Iraigi'eIs.Toiiite lil gtar-
llnsol, dei Iuxelles rencira les
!o1liiCUi r, militaires.
:, ,l<1.t(.l, idc r~l'iriirlail


lii .l'i illil'n
itl'INOs-.\il:>s- hi lii-
co ide la Nacioii banquet natio-
imale, ai iailiIni' lc gouver'nenent
que Jouiagan (qui s'ts' abittu
sur I'Aigentine le 12 novembre
a cause dans la region de Villa
Maiia. des dgA'.s tsltimt s a 53.
i00.0)0 pc'sos environ $ 25 000.
N)O)) v coniI)ris les pertes des 1i'-
cotilt'. S i l)halique vic dla cii a l-
i' us\ ,1 it..It;lit s.


1


lil Tpiiiis I 'ai110i i

PARIS Le gouverneimeni
frantiiis, stir i'avis de la Cham-
bre d'accusation,d6cidera de rc-
tuser lexiradi ion de M. IH. M.
Blackmer demandhe par le gou-
vernement aminricain. M. Black-
mer, qui ne s'61ait pas presenlt
comine htmoin dans I'allaire du
Teatpot IDome, tail accuse d'a-
voir lait d(1 ausse's declaralions
(d'i1i)p l sill I i reveiu a Denver
( Colorado ).Lavocal du gouver
intnlint tranVais a expose li,,
1'extradition n'6tait pas applic:1-
| 1 l 11t it-t s (:is ,constl iter6. E'n onil
Ire, \1n ilre A il)'p|iin, vocal ,le
M. Bllackmner, a prtlentiu que 1.>s
poursuites amfricaines elaient
un milange de politique et de
champagne de press don't l'ori-
gine se trouve dins Ies scanda-
les des petirol.s.
M. Hoover


an Nicaragua
CO(RIN I' ( Niaragua)- M.
li~ bert linov'. r ; d'baharque -c
S. rinii i 1 li' r cc e' m ain. II
1t'1 ii, i ll' ,i)>" p .,,*rr iif l i il .,

C 'l 1111i i. it V Vatil, l' SSli llt 1
Molnc;r&li. ii ;iv.il aulissi iil1i-
situris !ilulil)res d(u C(alinet. nrie
loule inieii'e a tail 6 M.Iloover
un :iI'C tc'il enit h(,usiastie
\ lIa thilil r z i iilir ;iisw'
I'\IS -- l.a C(h.inlbre a exa-
m i et" Ic !3i lg't tin l'iravail.
l;i 111ii(4 i it ll d s rcliiriliol.s
e it' hli ferre
1 I'AIS Selon une d4clara-
| lion late par M. I'oincarA au
dernier conseil des ministres,
les experts lii ,anl prtlie du co-
in t- (t', [ra enit hs',inl s par la Commis-
sion I's re(pr, ions.


\oili~illiliill (i'lill h linellll<
\|> |(ll i(|ii lle I'll l oil chih ie
I'AIS -- IL, P,|e a nommrt
,Mgr D)vyer, 1) I'gc' apostoli-
(l ic cii 1 i. t'lliia n \lgr Dreyer
ues. alsWicicn.
Ii1i 1iili1 ilu roi d'1inilllici r1'e
I.)I)IDI. L,'e ai d roi
e-t shlil la oi alre. Voici le bulletli
publ" i 'C i it's d iiitalin pc;r
Air Slan ilecvl .! t et lord Da1N-
soe sur i clit lun rmi ',corges : le
roi a pass t litne ),,t i6e mo:nss
clgilt"t,.S i l lii|)'ci:i'rre e ait p' c
b).ssi t lit I 'irc i; ,
St ll vS I '. 'ii l iit '' I
I' I\' s '. i I, l I,,
r' iide s it hie parle I, i r-
,iLu\ tC IC, i )ul ic' lranais.
',e'l lI l slalili ,lis i i lon l' hi 1 mii 'ii ic1
rolllllilinlt
lIt.\A RE'ST- M. Iist, sons,-
.Youverneur dIe la lanlque ide
France, s'cst en ltrelenu ave 1.
\l1nin 1cl M. Popo)vici, directcur
I1. lIa ;itquie Njtioliale, aIu sujei
h' le i pr'tp ration de la stalili-
saiion tdu lei.
ix sii 'ss.'ilr lh' U. KM clhlojg
WASIINGTON-On announce
que M. Fletcher, ambassadeur A
Rome, sucedderait A NI M. Kellogg.
I in' C.lit' IhI'hI lhi tlii i' rli're
LON(1)I) S- La .,Soci6ld culi-
inia ire lira 'a ise a reinporlt la
Coupe a I Exposition alinenlai-
ire tic Louires.
Le .c ( .iil /'epip li ni
ira iini Pl'e ord
lIIIILIN- LedirigeableGral
Zeppelin sera mis i la disposi-
lion de la Socield AMro-arctique
pour un vol au 116!e Nord en
a\ rit 1930.
.iailih'a il'ii it'-i e i r-!'cole allemla ad
AlI -INESEY Le navire-
coie ailli mnand ,, Poinmorn a
coui", i'tqiuipage a t16 save.
ieri sulile dhi li aire apostolique
dc I'ekin
M(OS(0t)U--Mgr Flab. gue, vi-
caire apostolique A P kin, cst
mnort subitement daus le Sib6-
rien.
Coni'reice de statiiiques
#menmiques
GENEVE-La Conltrence m
tcrnationale de statistique ico-
no.niques'_est ouvet le reunissant
les dcliguds de 12 Elalb.


4,
*~ F


SWAHLI.

EVERSHARP
A L"'TO 1 )U I)ONI)E
NMcilm aux rivages4 glacds
edu (iroiinlandi la rnolniin'e ',
(Ies Ever.harps st parve-
nue. L'appr'ciation d'u in
S'" i produliiticient ne connait.
Slitpas de barriers, elite est uni'-
Sverselle. Les plumes et 'leS
craVyonI.s Everlharp se guilent
iareiiiLnt, Qtland ils sontga-l-
t"s oil pi)utI ol)teni facilement
)i't'treux de oli iines
"pite'es die r'ehanige
: ]^ et l I'inslri lnitl est
~ ~V:hte remis utilecimet
Scn serl\ice. QuliandI
Si iine de (e voire
crayon li':\virshal; ,sl 1puist e unile atilre
peli't y r' e iintro(ih it i till instant l.
llepirseinh par p M)lll & LAURIN
Porl-ali-Prinic'


-- -- -' -- -I-


INN1ED BLENCl
Tmlruz


Achal


SIr 6
Is Uri gr


BONNE. QUALITY

S'adIressCe l


I'L. Preetzmann-
PoL ne .,aveUr vgr |
ab ciaisez ave c Aggerh(
Le lrolmae _,,.


KRAFT
Le I ,':ii,,ie hilIl' se conserve
ilians I0ll 4Hlii1ll1
Lc |1tioimage lIiT. r estl emball)
da:is des boikts cn lerblanc, en-
vc oppl de parchemin et her-
n, tiqueinect lermtnet ne se gA'e
soLsS autcunI climnat.
II n'y a lP.,s de prdservalits
aIrtificiels employs dans la- la-
hricaiion du lrouinige KRAFr. Un
proccdO soigneux de pasteuri- 1
station lui donne ses qualilts es-
senlielles de prserv. lion et
d6trui' tout grlne noscil.
SLe oiim cg,' K\'iir est empa.
ilU de d:;)Ies Ics m l t.'.s i h des de
nudaniq(e ru ino l dais des
onditioms cx iinIemnt sani-
!Pires qii le I rt.s vi'ciit de lout .
cotilact exti' ieur et le in .i tlliei-
nent A 100 pour 100 pur.
Les lromages A rie ican Ched-
dar, Liinburger, Roquefort-A.- \
mierican ct Camembert arrive it
tous en boites de ferblaic por-
tant I'6tiqdette KRAFT. Chaque
tromage a la riche saveur qui
caracterise les ptoduits de la
Maison KRAFT.
En ouvrant une boite de fro-
mage KRAFT, vous trouvcrez un
from e aussi trais, aussi savou-
reux et aussi pur qu'au jour oi
il a 616 mis en bite.
Chaque paquet de veritable
tromage KiAVrT porte cette mar-
que de Fabrique :

KRAFICHEESE
Si votre Iournissur n a paw le
Iromage KR.FT, il p)eut 'obtenir
Chez: Padle) Sales C", lnc.
Port-ai-Priu ae.


Horne-liiie
Le vapeur (( Minmi i lorn ,
venant d" urpe si rt i\ la Ca-
pitale diman'lie )ji(h li in, le
2 Il)eneinir, icu ro c p ;r
ti Il"S Oil, S D l)o'nino el (gti-
"aqao, p etialut lt ci pasba-
gers.
Le vapeur ( Waldtrautl>, de
retour des poi ts du Sad et
Kingston est attend ici vers
le 8 d6ceinbre, partant pour


REINBOLD et Co, |
Agents


Syndicat


la defense des interols du (lae
et des aulres denlire-s d'llaili.
11 est rappel6 aux Membres
du Syndical que le dernierd6-
lai fixe p'cir la remisied. bal
letins de vote pour 1'electi n
des vrbitres expire au 30 No
vetabre courant.
11 est en outre port i leur
connaissance quills pjnr.ont
se procurer au Secretariat du
Syn'licat, provisoirement rue
Ferou, ei iace du bireiti de
Ia Cie d'Electricit&e,',s Ia. in i
les de coatrats pour les aflii-
res de Cald qu'ils auro it b"
soiD de trailer. Ces t)r.nules,
se vendent ia prix ini )liq Ie.
Port-au-Prince, le 22 N)
veubre 1928.
Le secr6taire dil Syndicdt,
Frederic ,ORIN


---***


)lm & C


Varieties
DEMAIN SOIR
Ilisqueloul
8e &pisjde
Entree: 0,50.
S \ME I rl" I)ECMB
Match I international de I


T10os Guerri
133 livres, Champo i nalitl
CENTRE
V icente C ruz

148 livres, domiinicaine.
rCe m tch sei st nsati
est la plemilef loi: que
hampionThln a!: (; oriot'
-ontreia sur le ring un J
a re de cette force.
3Ar : J A5 our (s.


- N;r


B *' -- ; '4
S .t '

4, F *, .


On obtient beaucoup de lustre et tine grande
faction avec uine petite boite dc Ciragc
Cherry Blossom


CIRAGE

CHERRY BLOSSOM


LUSTRE


PRESERVATIF


IMPiRM


Les Chapeaux de Laine de CASTOR et de Paille fine d'ITALIE

', V Ol If II f I/Iii SONT les NOUVEAU

rTllot\ EHEZ CHEZ L LON de la SAISON


p2


EN VENTE CHEZ

Alphonse HAYNH

115, Rue Bonne-#


i m : _:- | I


I IL~t~Z81 --


--


L L_


P E II. '


.---------- -;~--- I--I---~------- 1~I


S 1: 1


I t ' ,


4


1


. i ': , I -


I




- -uw *w u-_ -1_~ _____ ____ _


Le


A6NNilphol ne W


Matin


. sIX: A


PAGE 3


Jeudi


'29 Novembre 1928


mandear en divorce, eat pr6senl
A I barre.
Me Odilon Charles,pour Mme
Emmanuel Blain, a dona6 lec-
ture de as requte No 1;
Me Alerte, pour rlinim6, a rA.
pliqu6 par cell No 2.
Ul Tribunal renvoie la conti.
noallon de I'afaire 6 mercredi
prochain et l6ve Ie se6ge.let heu
ree audience itant 6pui6es.


ili, e1928
gsA dix
tlaudien-
St pro-

an la for-
i P 'h-l sier
1les gi Is

nmenlW du
riunal de
U Prince,
eal pour
et entier
ramen-
e 'ap-
id6s bi...
Ila for-
r6 Cra-
31 mai
Instan-
laveur
0d, re-
,coinfir-
our qu'il
ier elet.
pourvoi
n Carri~
madu par
nce &de
I. eux et
Oppel de
eaInt du
hOtre iui
t-Fleur;
sur le
Idonne laI
Mposce ;
aue lap-
*opriflai
I ur I'.-
lMarcus ;
hacurren-
Ae I'ap.
mai;
bre nulle
Sde la
N Lestin
Is on ad-
Continuar
Ipar l'ap-
mamages-
Mre l'iu i
I fiusde
au pour-
); rjetre
la pour
Station do
Bbndam.
Hke Hon-
4agement
net de
|la sen-
Ila Pe-
|te ren-
| t 'inm-
Stet sta-
dee der-
1Dndaum-


L Exposition
; Cest dimanche qeo s'ouvrira
la grande Exposition de fin d'an-
n oranis6e, avec le concourse
de leurs e61ves, par les bonnes
Scours beiges qui dirigent E-
cole Elie Dubois.
Ce saera une tres belle Expo-
sition drouvragse de couture,
de broderie et de toutes sorts
de travaux dart manuel exzc-
tes per lea ,leves d'Elte'Dubois.
L'Expositior 'urera deux jours;
ouverte dimamehe A 8 here da
matin, oUt seaa cl6tbrue lead"
aprae-midi. Oc y rouva roo-
causos deas pro doer de Seoat
cadeu de oeS l oet du Jour de
\Mt.


D'un STOCK de:


Chaimpagne


Une savour d'amande qu
vous no troewos nulle
part sllour
L oUu 3 uniumrm difk edo
to me atiwm IraestX que Vow
al inv.M, C stM a -

a se tern d'mld a -ue an -




Le 10 -nam y esprtochaier pour
proddd, da r aium estre arqueM,
Am pnot reproduila i
l Vatquedies ae 3es deiranM

La Ceufreadee Sambi'eal.e d'ar-
bitrage ot ie ueadHaotim
come nous le relations, il y a
quelque temps, s'ouvrira A Wa-
shington, une Conterence pana-


d'Affaires d'HaIti A Washington,
qui reprdsenteront la Republi-
que d'HaTti A cette Conf6rence A
laquelle ont t6 invites toutes
les nations amdricaines.
Me Bonamy est part hier pour
Washington.

Jardinet public
On va r6tablir, A la rue Dr
Aubry, le jardinet qui existait,
il ya quelques annies, devant
le Bureau du Service Hydrauli-
que, A la place ou 6tait, jadis,
situi 'abreuvoir public commu
n6ment appeal Basin dneval.
On a d6jA comnihec6 les ra-
vaux n cessairs jours le rIa-
blissement de ce ddia est
une excellent decision; car,
des jardins, dem places publi-
ques, des pelou res bien entre-
tenus sont dri choses indis-
pensables u ville pour qu-
elle ait 1'aspe i digne dune Ca-
pitale .

Le U Taksgivilg Day '
Aujourd'hui, 29 novembre,
est la fate amDricaine du Tanks-
giving Day.
C'est le jour action de grA-
ces pour le people des Etats-
Unis qui le cdIubre toujours
peusement en souvenir des
bienfaits reyus pendant 'lann.e.
II y a quelques jours, le pr-
sident Coolidge, en annoneant
que Ia fete avait 0t flxae A cette
date, a demand au people am6-
ricain de rendre grAces A Dieu
pour Ia prosperity de l'industrie,
du Commerce et pour la paix
dont le I pays a joui au course de
D.tte ainte.
Al'.ooela o
du Talkegivin Day...
...il y ara. ce martin tioures
la Place D.esalines, la tradi-
tionaslleld Aqhiestre. *ux Ca-
aernes, A 2 heures 1/2 dwl'apre-
midi. se jou*ra un grand mdcIo
de bis -bll et ,A 8 hatires da
soir ani arallys de CroiL Rouge.
La fete du matin A Ia Place
Deaalines eat publique.


& Ciragc

Faites immediatement

vos offres qui auront tou-


tes les chances d'etre


ac-


cept6es.

Commercial Agencies

and Commission


Leon R. THIBAUD
President


I -


Occasion exceptionnelle


Au Paris Bazar
T(r fbaeu mpholde
Tres beaux coinpilels pou


I


hommes el enfants en


ritable Palm beach a d fe

prix derisoires.

Une visit s'impose.
n-- .... _- -t ,


ALUMINUM LINE


En ventc ; !'harmacic Bourrainc. Pl/hirzacinc.''ontinei ( ital'
a Port an-Prince ; Plharmacie Brult ts i Jeti mnti
el tones aiutrs pharinmaies


LE BAL'
DU (( CLUB UNION ))
Ainsi que nous le prevovi's.,
dans une de ros pi(c('denles
edilions, le bal qu'a doune dans
ses salons le ( Club U'nion Init
r'un des plus beaux succrs de la
saison. La salle Mtait aussi co-
nuettement fleurie ui'unn nar-


Lal slisoll

(IC I 'arisiai ia a
SNotis vNio)n ) icu rapi' n ( e
dife, au d(lbtiat ('ol n ol)l (li i
(( Pla iisialnl i ., potl' .;1 liln l v


om.


terre au printemps ce qui, avec celte annii0e. nous lflrirw it us c
les decorations d'un gotl lout season inconipmjab'c. I r hs
fail averli, laisait un cadre d'une I)bet ux lilms (1il1 olt 0 '1tC (t'lA
fratcheur el d'une nuance pat lai- IinOit s etl tement merveilleuses. nlonces, on pelt se i'nd11(11
La soci~lA 616gante et belle coniple de ce (que seroil lIts
qui se trouvail cetlle reception soirtes qu( nous o0lriii; I'e, -
en sortit enchanite t t se deman- gant cin6'.
dant avec anxiWtl quand est-ce Aussi et pour ne citer qu1C
que le Club redonnetail une ceux-la dinanchr, le public
Wlte L'on y dansa jusque bien cut, A Parisiana, un vi'ritaJ)le
avant dans la nuit. lusqu'A lau- r'gal d(art tvec c Le l'inain
rore au son d'un orchestra qui d'un jeune home pauvre ..,
executait ses morceaux avec mnardi, on eut en or uine soird,,
lant de brio et de nerl que lout delicieuse avec Vi\,agcs d En-
lemonde. vait des lourmis dans plants ), petit roman (dlicat el
les jambes. charwant iotlerpiitl a' vc un
Le service dtait fail avec per- brio suas pareil, par dIcs at lislte
election et les couples, dans la passes en maitres ln I at Il in-
cour, au clair de lune, aux in- gra-hique; ce soir, no;ns iation.s,
tervalles des danses burent et L'flomme aiux Cenil \ Vsages ).
souperent avec entrain. magnifique film in n',dil en 6 par
Nous devons tout paiticuli- lies', don't la seule cxlhibition d(I
recent des compliments au Co. l'affiche altire, d( 1)pu, lii(r, aux
mit des fetes pour cc si beau coilus dt l'tis,t liln(e (otic en-
succ6s qui est une nouvelle at- tliousiasnit'e, IOn ivrihet d(tja.
gestation que la londalion du ous tenoLivelo. s ;' Madatin
a Club Union ) )tail d'une r(elle I'aldy nos compi)' iilis poui,
n'cessitA pour notre Socid16. celle brillante saisi (l qu'elle
Nos compliments rgalement s't lorce de nous I,) (IU' r et il
au vicc-prosident du Club, M. nest pas inutile de (tire 'u pu.
E. Edouard Baussan qui s'est blic que la bonne I;,. i dI len-
dkpensd pour anise l'Cclat de cour'ger things sesss citlol, c'est
ia Ifte. te iontlrer que nous les iappr-t
cions et la beauty des films
..v. e" -..... aquelle nous ore en allanti en
Revue Illustr6e Ioule les voir.


Nous apprenons la londalion
pi o( hained'une revuc mensuelleI
illustre qui aura pour tire iLa
I'cnsde Hitli, nin ) el (lii s tti
tera A I'lmprimerie Cenlrale.
a a Pensee lttiienne ,) aura
pour direcli ur M. MNartlial Cont
ranges el pour rdaicleur en cht
M. Philippe Thoby Marcelin. Le
secrdtair de Ia redaction sera
le jeune Max D rsinville.
Nous furmulons nos souhails
lea plus sinceres pour la reussite
de celte enlreprise necessaire.


Le hbal iA Illel Iliallo
C'est aprks-demain qu'aura
lieu la grande soiree dansante A
I'H6tel Rialto. Elle aura, sans
aucun doute, le chiarnme e le d&-
licat 'agr6ment qu'ont toujours
eu les f6tes organisbes, dans
leurs salons, par M. etMme Gas-
ton Th6art.


Afew.r*l ii t&m AMM-- o.. .i -" ht.
PaeOuuNM WbPARTsM DUCOO PoUa PoaT-Au-PaiC HeAfnY.
Un lagmg olin. NnwOdb i 21t NO minmt
poor Pop itl s No rd.
-,e6 Nare
t'e I! uf AW


La reprise de li fete
des Pupillos
Sailledi, co(nlIin noIls l:i voull.s
(itJi'i alilollict, Ic's I'Itj)ills (Ic
S ..Anhiinc rc h iiicnl, "I I' .ri-
siania, leur eI'l lilleralire et mu-
sicIIle (tii eul, il '. 'IticI(|iies
jours, till Si bcau sIuccts.
lAes Pupilles Ieprennentl hl
belle comniie de Lablche, La
Pondire ix." ye.r. M. Liiaulaud
conil)leteimnt retabli %, tiendra
son Irole. De nouveaux norceaux
oilt lit' aussi ajouitsali ji)rogra in-
tne. Ixe lever de ridcau, La plus
bellh fillh'dII moIne COnl C ll melcerll
ai 8 lieures precises du soir.
Ce scrat, cone on tle devine,
unle Itres brillanlc soirc (dontl e
success scra. certainieiein, pa-
reil 'i celui (de toutes les fites
que nous of'relt les Pupilles
pour leur si belle xeuvre.


''4


Mihce


Peinlure


Eort de
iromnp

Sannule
g ce dui
F con-
Sdame
isi que
S au
I Mest
A se
ens rA.


t ap.
SaR.


humrni
appup.



ts
S* 3
ra
fjon.


F
1 \




a3"
S.I
LI1



j&-v

^^r;.4
S


Ad N, --mamsh


I I 1


,.--- -u--


------ --- --


a, -po" -,W -- - - -- -- -,, -,


- L~


-L-


v


~ ,


4


i


1


e.
ve


tl


L..




w O


UL. 1r-..l 29 Novembre i98f


Colombian Steamship

Company Inc.
Le steamer <(Bolivar venant directement de New-York est
attend 6 Port-au-Prince le jeadi 29 Novembre courant. II
repartira le m6me iour pour Petit-GoAve, Miragoane, Cayes
Jacmel et la Colombie prcnaut trdt et passagers.
Port-au-Prince, le 27 Novembre 1928
COLOMBIAN STEAMSHIP COMPANY INC.
GEBARA & C. AGENTs.
--**-**'


Maison Ch. N. Gaelions
DIonne avi naux clients diu RiUM NE:cAR a tjUi'a ;pair
t;itc suon iliimi se vendra aux prix suivants:
lhhuin pir g:llion En gros El d
Itiml ((iir:itiG (ids 8,0()
I 'liIin o (t ra. tl 10,00
htll 1 ( lit' toile ) 12,00
Iltu1n (iux (Iloiles) 14001
j'huni * ( troli ctoihls ) 1600
huiin ( (uaile cloiles) 2 1.00
lihui * (cinl c.oiles) 25,00


*de cel I


Ittail
10.00
12,00
14 00
16,00
20.00
2500
30.00


RHIUM en BOUTEII.ES
Sans (oiiles 1,1 Gdes ?2,50 '(denx toils) 0 3,50
( un loiles) 4 3,00 (Itois 6toiles) 4.00
(4 (tloiles) 5 00 * ** (5 6toiles) 7,50
Ntri( lhuii. l'in nc'snblit pas d 'a gmentation. Pour Ics
ipc .,Its 'i bcit ilk's iatil aison ac: ; I l:1 to 1j) i tr ii esc )In pe
f'e 10 ,a


La Belle Jardini&re
GRAND'lIUE' 1521.
Vi, il de recevoir les toutes dernieres nouveanuts de V'aris
.In, r< 1 rcts,Ch.l.)pcn x f.intaisie garnis et combinaisons pour
(i1i1vsH ct lilletlies: Souliers et costunines d'enfantsainsi qu'une
n's ilits n v;iete de crax.ates et perle spour robes. Lq tout
iii; |i i\ n 'xcepliotlnel.


MI" HEIIN1' LAFONTANT


Nouveaut es


Par'isienncs


Min IeCn6 I .UONTANT a le plaisir d'avisec scs (li nis qu'elle
p c( n l.elmentl lenvouvel6 son stock et que son magasin est
i;i nslitb i la Rue du Magasin de I Etal dlans tN hahj ancien-
I I(met I occuipee Ipr M. Benoit Couba M.M. I avelan t et Co
),' o li c;t ra les 'irticies sui'vants(I d ItiCle Iraiheur A
<.i pix detianii toie concurrence


ik' dIe (Cl, no sup. uni et
m! *V p
Cr('pt teo Gegcltt
CI Opc Satin
Satin (ha In IHc use
Toilc <'c soic sup,.jour lingc-
I : I', i lilt l llll I 'S.
S.. .;; S (it sole
""i;,ih.' p>('. ice's
C I.,)l si, nis 't "* ,.'s
*i r, ' Sl
r:v; i's ,ilt' suIp.
I op)t'l 1c LIl'. )po( .r cI heml ises
Sla; t'le s ,soic pr) batin'ce
( ir iI I( .s oI li uirl t de t hIlu s-
,.vIIlti, I fil .our en ants
Napp- d i l rnass&cs couleur
Ser\' lies de talle assorties
\ oile I rode I lance et couleur
'rodit r es couleur el Itulle pr.
1 c ,gi ic
C Iau is(deIs lu.." poar da-
mnesot fillettes.


Chapeaux Ide paillc pr horn.
Chemises en cellular
hbemises en pIpllihie
Parfums de Coty, Houbigant
Chlira my.
ITn tlcij')liassorltimcit d'ar
tiles pour cadeaux
Service de tables en porce-
lamne
Services A bore en cristal
Le plus grand assorliment d<
Dentelles fines que l'on puisse
trouvcr sur pace.
Empiacements Dentelle cre-
tonnle.
Motchoirs pour hommes el
pour dames
Toile de fit pou robes
Linon de fil coul. et blanc
Toile A draps pur fil, blanc et
couleur.
Draps brod s pur fil, etc, etc
JOUEIS JOUETS JOUETS.


I 1


Pll Il LSMODul Rsan

PRIX TBlES MODflRllS


Vicn i tie IrcccvoiIr iar le

MACORIS


s/s


du saucisson de Lyon

et du Gruvere Francais


Marehez sur la liiine

Courez vers la ligner
Machine4'e luxe pour promenades laptimee,lariasges
I Voy,.ge en province ott silleurs sur denmande.
Conditions exeptiontnw I'fml nt avanlagoues


- I.:- 3; 44M.-I


Le ewa-Ttm


( ANCIENNE PROPRIETt GUITEAU. RUE OSWALD DURAND )

Gand's Jardins et tout le conform des meilI

leuls cafes Europeens.

Service .d(e ji un el de p.ii

BARtBANCOURT.**

Plat froids et liqueurs ae 1re marque


Elegant Calt ot l'ontrouvera les meilleurs consommations un service irr6prochable


La Compagnie Gillette n'assame
Ia responsabilit4 do parfait tone-
tionnemeut de la vraie lame Gil-
lette que lorsqu'on s'en sort avoc
le mrai rasoir Gillette.


L L est Ia vraie lame qui un' a-
E mai. pa etre fgale., De. a..am
E de recherches eat d'oxpriekrli
constantes out perteciionn6 son exeelo-
lent fil. L s atelier de la G1LLETTE
SAFETY R.ZOR COMPANY se soat
continuellement attach & conserver son
pouvoir pilatoire.
Des matallurgistes, des chimistes oet
des experts techniques oat 0dosacre
tout leoutr temps A la creation do
cette lame, laquelle eat reconnue dass
tous lea pays comm le module type de
1'excellett rasoir.
Cliaqsue luaa Gillette fabriqudo It
passer par la plus rigoareue inspection
of rdpondre & notire hate renommde.
Eile nr peut 4tre dgale et .ne irae
jameis surpaude.
Ne soyez content qu'avec one barber
blen faite.
Servez ous de lames Gillette ~ ous
arq.e Ist vaise sattftactioth d'etre bita
En vei to chez tous le bonds mar-
chands.


Feprdsente par
J. D. Maxwell & C"
1619, Rue Rdpublicaine (c'rard'Riie) Port-au-Prince


ette


1- I- p e f -


L-_ Prot-ts-in'eaiti.


fri ~~kt


Statue
objits con
uh Kta

Jlus ser
CelausI
d lc.ret


pou artr eU4
Petils jni
IA PE'f



Le steanre
de Bordeaux
attenlu A Po
d6cemLre.
II partra 1i|
Santiagt, de (
du Sid.
La su:te c4
fix6e A I'aro"
Port-au-
vembre I
E. ROBBED"

ALS4
A vendi
psi talt t I6
S'adressdri4





W. CritdcB
Ill. U. S 4.Ais
Un nCUVdI
vapeur d'r
moteurs d'i
essence, ql 1
n'importe
connus.Fotr
avec unD t
Touted
tent des an
yables. I'
et d6catb@|
en o'lne
pour I'aln
si avoir
sentantsi
de $ 375.
mois. Ec
Ecrire v
Adrt
Whealon,


Le



Elgai
bieu ieCI1
breuse
sement I
A laGfow
ricerle*

iLet
comim
FisoiB l,


FBf

PU


-~--1~-- 7~---~ ----~-__ _~ -~I~___ __~_ II- -L- -r _I r I


--


dr-7-M r


--: --11.~1~~- L ..,. _


- -. __ __ / r __- Irll -_. .


--Mmmu-" JINMImiml- - --ddwAm-dmmF- -_Li





A*. DE MATTERS & Co

- ,AGENTS POIIR HATI


ON TROUVERA
Formeset chapeaux jarnis pour
dames dernicre mode.
Toile A Matelas sup6rieur double larger
Chapeaux de paille fine pour homines.
Jolies. cravates de soie sup6rieures.
Soiries toutes nuances, dernier cri.
Crepe de Chine, Crdpe Georgette, Soic lavable
Chaussettes et Bas de fil
Pardessus pour hommnes et damies
Chemises blanches et couleur sup. pour hioinmes.
Guirlandes de fleurs d'oranger pour marines.
Ne perdez pas de temps ; si vous voulez entrer (inI's 1t1i
magasin et ne pas en sortir sans dire siatislait et ne rn
acheter, allez chez


KIIII


i lmln1m0


ou les urix defient toute coicurrence.


Tot


utes les Polices
DELA


*E INSRCE Cu,
comprennent la Protection contre la
Foudre sans augmentation de taux

Eug.LeBosse CO
Agents Generaux


Braum larban ,court


~irqii Tiilji6~i;~~~~ ~ m


mI-hJul 0


RUE des CESARS


-. .- ;t *. g.jf.W A)
..........__-' Sa A r" .


-~ .~.* '--


1I


smmisii v
t ^o A


m

U


I


Lfc; MATOembr-- i5?5T '-\-----


~6J~i~


---- __ _r-


---L-- L ~llrr r


P (" : .-)


(i




LF ATIFL, k.)m.
-. 4,1,. I ' -^


,.


la [Ilul Iia ho norah I I


Inc. New-York

PRESENT


Colt,
= K vAui lf^ ^ v xml^^ w u ^ ^ ^ u w *


VIVA 7ONAL


N'os


901 & 630


I.e Phonographe i rep oduction lecctrique, le p'us perlectionOn, donnant in rendement
parlait ct 6prouv6 de 98" ,.
D-ans (e simple losiit miil .ii l ut mibines Its ,actomnplissemienl de COLOMBIA VIVA TO'.AL
dans la reprwoduction de la Musiqtue sur I)isquie a cc le plus lia el dernitir d(veloppement
dans I'anilmlificalin. I.e d(iaphragie dlu CoI.t.MilM A VIVA TONAl (lon ne 11on hon merveillcux; noU
seulement vous enlteindz la music, mais il semble que v( us en dIts p6ne6le.


Avant d'achcter aucune autre machine
de ce genre, Dlls vous invitons ai passci
voir notre exposition d(ains notre magasin e I
celle de Mr. J. D. MAX\VWELL, t;rand'Iue.
pour vous convaincre que nous vous offrons
unD machine absolumentsup6rieure i touts
cellos qui ont deja paru en Ihaili.
L'exposition des derniers modelcess reus
est permanentecti sans obl)ligatio,)n (our vous,
saul d'enitendre ccs inst i truicnts incrveil ieux.

L. II1EL ZMA N.\ A(t.Eliiit 'LiM & &


Panama Railroad Stearnship Line

Service de f.r et de passages entire
NEW-YOR K CITY N. Y. CRIS I'OAL, LANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de I AMs-IQUE du SUD.
plus rapid et le plusdirect service de t Iransportdepassagers et du fret entire Haiti
tl tes i)orts Etirop)ens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama.
o:ci la listed de nos agents pour les principaux ports de I'Europe :
Angletorre Ecosse France
Mrs. ,. W. SIEHLDOM & ('o--17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND


1A II.M'1E
11 SII ill.O H A : soul repr.i'sntih
PaI' l's niaisn .sii n1 s: "
', -i 1.\ i.i v ;!ANM 'I (\
I'1:' N I it
li.l 'P.t &( ION & (:i4t1 I.1
".1 (1.11 (.;orgcs V

!tic J: 1 M oliiin li v'! i'iir
,IJ iloguis/MrT
IIENU P EIRON Cie. Litd
95Rue de Marais
Paris
I!-NU I'ERON & Cie. Ltd
lite de la Tranquillite
Dunkerque
HEnINU I'ERON & Cic Lid.
!lue Roy
Bordeaux


'i:





I

if


Pou rquoi Good Year?
neus Good Tear sout les seuls fabri-
quds avec lea licelles "Supertwist"."C'est un
invention food Tear, et. aucune autre labri-
que d3 paeus ne. peut I'imiter ou Iemployer
sans courir le risque d'6tre pnursuivie par
la loi.
La carcasse du pneu Good Year grace a
eotte floell est environ 30 o0l plus flexible
Ale des autrea pneus.
Sa mi=elle Good Year Allwiather Tread, est
eussi trdA durable g Aoe aux solma qu'on
aprorte A la pr6p ration du caoutchouc qul
ont'e dans sa fabrication (iood Year A seo
propre plautations de eaoutcliouc a **Su-
m tla qui oo-vre des mllller- d'area. oH
ce py .dult eal p 6rar6 ,l apte i-, lea mitho-
des t s plus scietif ques oonnues do nos
j Uts.
Pr,aacrez-vo 'S contie les pannes, Equipes
votre voitur,, aveo des pneus Good Year.
THE \VE1'T INI) ES TRADING Co.
Pout-au Prince, Uouaives, Cap-Haitien, Jacmel.


COIENHAGUE
D)a ne mark
Mrs. E. A. BENDIX & CO.
21 Allengade, Copenhague
(;ENES
tlalie
MrslIirNi: COE & CLEIiS.'
Piazza S. MalIco, No. tI")
Genva. Italie
OSLO, No iv.tAY
In crnationlla
Siwdilionsselskad
HAMBOURG, GERMANY
Mr.H. Vogemann
Hambour.Gerinany
GOTTOURCE SwI'. 1'. EDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweele.
.RIOTTERDAM, ItOLLANDhi
Mr. 11. Vogeniann
Rolleidamn, Hollande


: Js goutles

agent.


Vors devriez ire
pocialement sou-
ciues de la qualil6 do
l'bui'o quo v, e"uso!-i i '
ployez pour lubr er
ves ustensiles de mt-
nage, the's que voti e
ma hine & coudre.votre g amopbo
be, voire balai micanique (Vacum
cleaner), votre venti ateur electri-
que, votre machine & lestive, v, s
sernures, vos ventures, vos ver-
rous, i te
SI.'huile A bon mart h rchf a tonu-
jours cher. Ia bonne buile ico-
nom se tonj ur vote argent.


kmp6ohe Ia rouille-hulle
i, Nettole et pollt
Elte an estunebonne
huile E!le et I'enne
mi infatigable de I'u.
sure el de Ia rouille.
1 Empoyez-a fran-
thement st rdguli6remfnt. Jamais,
tile no a'aggluline, no recuoeille la
Foussiere. Elle me file, mais *Hle
ptn6tre dana lea joints. chasse la
vieille pous Mire et gralsse.
Frott6 sur Ia surfacedeo imported
quel meta', 3 IN-ONE le met i
l'epreve del'htaidi 6 et privient
la rouille.
Employz 3 IN-ONE-aussi pour
ne:joyei et po:ir vos meub'es et
travaux sur b)is et routes lea sur-
faces vernies et tinies.
Vendte dans toutes les quin
c, illeries, les diogueales,les armu
series et lea grand mauins an
Souteil:es do trois dfhlensions
et bidona apvropride de uno once
et do trois once.
GRATIS
I
Demandez I'(-
chantillan et Il
mode d'emploi:
.i l~es te z gratis.
TR.E-I.N-ONE

New. York.
R ,r6sant4 par

J D. MAXWELL
1810,RuetR6publicaine,Giaod'Rue
Port-au-Prince (Hal't)


A vendre
Frigidaire. Piano, Duplex,
Roadster Studebaker 6quip6e
de pneus neuts.
S'adresser'au Dr YOIIANNAN
Rues 4 et 1'.


Te61phone,Mari ne


C. 1113 3.
.1 1


-- --- e-


-SIILIT5~ ~. -~


IV


*^- ^ w-9 apop a
DSOHmessuse
*vP6. IeMaPs d se se.f* b. bu4a
.. &d "' *** P BAo mu*I


- Trom~eT laoou "1 d
blualsoi etra poor
a fair. la barbe.
La Creme MENNEN vr.
permit dinlever. it eur bI-
s, Ie dernier poli d barbe,
plus veit* et fx quo vos -
n'avez jamai rait supara-
Aprs la barbk fails. a
Se parfait Mennen, Is Baumu |
pour la peau Menoon tonife
*a face, calme les petits
coupures, absorbed inst -a
nament, rend la face rfat heat belle.
Loo dm.ux Pont eo vFne partos.

MrN nIN
a -- 1 -m


Clinique Leon Audain

1161, Avenue John-Bren. PIw 2223
Directeur sciemtilique, Dr B. Ricot
Consultaliem, miMicales et Chirurieales
Traitenent de abimet..
Traitementl ouveas par atul-vaeilns
Laboraleie N6dial,
Reckerehes et d'Analyses elmliqps
dthedede. travail do labatoie de de raeMl
de Eteein de Poris.
( Hipital Saint-lalis)
Urine, Sail, Craehats, Rtaction de Wassermaun, et
Prise de sang et Pr.ltvement divers.
Le matin de 6 here sA le8heat.
Le soir de 3 kres i 5 bres sat remde-vens.


Le seul balaihailien


El vente chez Allfed Vieox, Sgiamo Velx, BS
Matrl olitain, Fr6d. Gaetjens et Cristal Market
A 4 dollars la douaione, 0.35 Ie bslai


.- ---


-I---- ----- --- -u- -- -- ---, --rr


~U`--'"" --- -~-- ----- --. -


I


-~rr~rr r


c' ---


a". - .. .. .


1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs