PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04861
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-28-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04861

Full Text

-C


DIRECTEUR

9IBI, Roe Amricaline, 1tX
TELEPHONE NO 2a2


S
A


Ie plus timid onublie 'a imidite.
le plus vain, son orgueil, le plNt
malkeureux,sa mi.sre, dos qu'il esl
assez weeup d'ue autre pour 84'-
blipr siWt e. Eaugne MUARBKAl
+ I


p ,'- ~ -


2Mme ANNE N* 556


POlRTAU-PRINCE (IAITI)


MERCREDI 28 NOVEMBRE 1928


- ~ wi.- --& '--- .... -


INSI PARL
dus Dr PR

V1
( oir Nos. des 8, 9, 12, 1

Le spectacle de I'Afrique et
I' ses populations autochto-
_usest malheureusement peu
lit pour inspire confiance
dons une possibility du rel-
*ment du continents noi- per
propres moyens en agents
sins et en 616ment~. Ces
lions peuvent tout jus-
vre, ou v6g6ter, dans leur
et minme, grace A quel-
vaguelueurintlrieure ou
du contact erfinge, d6-
pper des ebauches de ci-
ation en 'pehant ce mot
is le sens relatif qe lui
le Dr Price Mars. Mals
le r~veil g6nral de i'huiiani-
ire sur son propre con-
pint consider& dans ses con-
'tions physiques acthelles
A tttn objectifque ne peuit en-
viager aucun esprit positif,
nonobstant I'utopie g6n6reuse
d'un Marcus Garvey. C'est par
infiltrations,- et avec quel es
lenteurs, nous le constatons,-
jpe la civilisation blanche y
itn6tre peu A peu,et c'est par
lpmigration, autrefois sous
k forme humiliante de la
haite et de nos jours par exo-
des individuals nes des n6ces-
kit*s du commerce, que la
"lace s'&vade de l'toufloir afri-
'Cain.
II fau4drUtq efit+ft'eprit
bien privenu ou une concep-
tion particuli6re des choes|
pour nous preter le dessein,
an faisant ici de la science, de
c~6er aucune opinion 4dfavo-
Srable sur la race don't nous
autres Haltiens nous sortons
us directement que des au-
alors, au contraire, que
e que nous voulons, A c6t.6
de son 6tat actual, 6voquer, ce
1ont precisement ses antiques
IVertus. Nous n'avons pas en-
Spore dit que les Noirs ne fu-
rent pas seulement, tout d'a-
bord,les vainqueurs de la race
blanche, mais aussi ceux de la
race rouge et de la race jaune;
'ils turent, A de certaines pe-
riodes de l'humanit6, les dQ-
minaieurs absolus de la pla-
nWte. Nous avons eu tocc#-
sion de parler de I'Atlantide
et des Atlantes, sa race rouge;
il est acquis aujourd'bui A la
science que cet ancien conti-
nent non seulement a exists ,
mais a coexist avec lei contl-'
nents actuels, du moins ein
parties. Voici les donnees g.-I
logiques que nous puiso s
daus l'ouviae lomarqua Se
d6 Scott EllioT, ristoire e
l'Atlantide>.
Aune poUe qu'il fire t an
million d annes, I'Ameriqpe
n'avait 6merge que dans sa
partie orientale qui srratta-I
chait en arti*re A l'Atlaniide.
L'Afrique, elle aussi, n'avait
6nuerg6 que dan as sapartie
nord et uin'simple bras de nter
l s6parait de l'apcieni conti-
uent. Celni-ci, qui ocupit
tout !'espace repreent palle
golfe du Meique- s'6tendP
vers le Nord-Est, en un vaste
.romontpire cnmprenant i'An-
S:foeterre actuele.. 11 resuIte
e cette disposition que tle
Atlantes avarent acc6s dans la
iAfrique du Nor en traver-
Snt le bras de mer, et dansa
1'Asie m6ridionale par I'Afri-


que.
200.00( ans apr6s, une re-
volution geologique, disons
on d6lugebour maler le lan-


entreprendre.t vee l6!t.e blin. _______ -,
che'ONCneLE, sred'ex:pdition n CYCLISTES
0 T Itre eux belong du Cauc*e
-(kA UJ U.-NU GLU .E9pour les chasser des lorteras- C Y L1E!
soM MA1 R S ses cyclopdennes et jusquou [ ei do
- M centre de l'A sur eux 'Iran uo il tooda ue I ment,place de 1'Ahreuvoir leI
II immense colonies bancHe. Pnens et Chambr os ai
9,20 21 et 22 Novembre). Quand cette conqu6tlefut bieo / WOI.BERTls pour Velos et
assure, Rama en fit autapt Moios, ce sont les meilleurs
1'Angleterre et de la Scandi- centre les Noirs dans I'lo'. meilleur mnrchb sur la pilce
navie venant d'6merger. C'est apr6s avoir ainsi per- Vo|i tronvCrrz anussi dIe"
Nouveau d6luge600.000 ans du pied successivement dans j Ricycleties de la Marque Re
plus tard: l'Atlantide se frac- toutes le parties du monde I REMINGTON mington nouvellement arri-
tionna nettement endeux lies; quo la ipce noire, nous la.- v "es.
l'Eurone acitelle se constitua. vons d6ja dit, a r6int6gr6 1' 1- ....... ........---. _----_
II y a g0.000 ans, une nouvelle Irique. son berceau. Nous
revolution du globe engloutit somaie tet:,oins comment I.-/ TlrTT 1)) TXTrT;
'Adlandide, mons i'lle ~ite de race blac.che y pursuit s, D Sl) 1 LLL IIi de PR IN h
Poseidonis qu, rapporte-t'on, dominalioa sur elle, aprbs s
disparut elre-mme, dix siW- avoir elle meme,depuis la dIi A partir du ler Dccembre nous sei onsi en nmesure d xe-|
cles environ avantl 1're chr6 couvertedu Nouveau-Mond, cuter toutes les commander de I LAIHIN VIERGE que nos0
tienne. domin, asservi, et dans quel- clients voudront bien nous con fier.
Durant la plpwart de ces p6 ques cax, -extermine ou de; Pour tous renseignements compl6mentaires, pri&re'de s'a-
riodes, I'Atlanlide resta en, truit les debris de 1'ancieune dresser a la
communication avec, d'une race rouge reucontrcs sur les Maison ALFRED VIEUX,
part, I'Europe, d'autre part terres dues nouveiles. 127, Rue du Fort Per entire Armour et Michel Velten.
IAfrique du Nord, et enfin, Larace peutdireaissiqu'elle -, ,,,, _,,
par.celle-ci, I'Asie. Le contact a .,une one goulte de son -ag sli
des'races fut ainsi permanent. on peu partout et aussi, ,ani mssse d
,D'apros a science .sot.rique ses vainesune gotLe du s-n,, afinle par les conditions du veur ou contre la masse .tis
a civlisa tion atlantenne d. de chacuue des autres. Louis milieu une lite se torma tout esclaves. si les evenement
ra environ un m illi d'an- riguier plocuit das ile sug naturellement chaqueloisque qui menaaient leirs inlte.is
d es. FAouard Schur6, dans le sigei de i'ame, I'in.poide- cette lormation put dre tavo. politiques et proves datns St
tL'Evoli ion divine. dit qu'. rable par essence et par d rise so les qualitvs na- Domingue ne poufnient tcre-
ellea creprksente dans l'histoi- nition.Le fait est que,- qu'oon ives des sulets, soil par la leur gre indeinment con-
re le passage de l'anima I'explique par r ,incarnation conduit des maitres A leur juries.
lit# A humanitya propre. oU pl l's atavismes, no is gard. Mais la constitution de ( A su're
ment dit e, en un mot le avons chacun un sub-poas-. cette61ite eit 66 forc6ment --
premier d6veloppement du clent d'une complexity ipex- trs tongue et n'eut pu avant
moiconscient, do~ les hautes tricable, parce qu'ilestipnd6- longempsoflr 6celtemasse p collierss de perlcs, \rtictls
facult6s de I6tre' htrmain de- pendant de toutes les opp- e odi. er essae travail sponr i pour cadeaux, lloIuppls
vaientjaillir come la fleur rences. r dans le travail s.t isicS': I nun,Crn
du bourgeon. Et,,dans les Disons, pour finir avec .. . our ci. lia .i dais des to l'rds, Cr mes d(t toillttl,
( Grands initidsa,. sinspirant ensemble de considnramtouns ,-s. auiIaie, i Eventails, Pochettes t Mo-10
de Ia mytholo ie brahmani- qcIu eau nu A", loiNa Naure elle- nme.en.rapprO. choirseniiboitcsindiN'iduc o.
quej-fit pa tl une ce eong pr cnansexueementi maltres Bibeots etc., sot m r.ilt
giants ant6rieure qui aurait pond6rance blanche ne pau- i: l c1 a.Iv ..s-A,. bles de bjeaut ct des ren mn
iw t- -le' chatnon entire rait are illimit6e et que ce ne cette 6ite d o u iPe santu e, tas- the ch t,,ll c 1F A II.A.
I'homme et 1'animal; ((On a pet tire en vain que I'Eurc- ment d crosnn que u .
retrorv6, dit-il, dans certaines pe el, avec elle de nos jours muldtre dc St Domigue.
.cavernes du Thibet des osse- I'Am.rique s 6meuvent d'un Le nouveau venu, bon gr6, Le Minisire iWanipolenliaire deCubla
ments humans gigantesques p6ril jaune. Mais, ce qui est nal gre, par le fait m6me de a Plort-ai-Princwe
don't la confobmation ressem- en cause, ce soot de. gaiies son intervention,devint,A tous I lier malin, est arrive, il' Port-
ble plus au singe qu'A I'hom- opposes et les differentes con- les points de vue, un inter- au-Pince vcinant de Sanlo-1I)o-
me. Us se rapportent une cepton de la vie. Plus le mo.- niodijair ntlur'cl enlre mil- mniino.M. Ic )ocleiurliaoutl Ms-
humanit6 primitive, interm6- de march, plus nalu elh Ires eHt tscl.tvs. 11 rcntol (f vidal, E. E. et Mlii.strt Pl(eui-
diaire,encore voisine de 1'ani- m, nt les luttes et les problem (consildr.bl)l nienit la classedes potenliaiire e Cuuba pris (l la
malit6 qui ne poss6dait ni mesdeviennentc mplexes,ctar Aifnriichis, tlu lobjet d'un sti- hRpublijquc d'lilaiti it l ca llu-
langage articul6, ni organisa- aulonddeleiprithuma Oes'.i tut special. date: tons plus bihque Donminicamie.
tion social, ni religion.)) moncelle, et se retrouve tout parlticuli6res de la part des Le ieprselntant d(eC Col prs
le passe moral de I'humanit6 maitres qui ne tardbrent pas notrc (louel'nclIIent sclIUIIr -
pans le course de cette civi- avec, qu'o le venuille on non, a\oir I inluilion,lorsque les '- ita 1l, j '
lisation, les races sentrem&- la contribution do chique orages politi(qns commence-' Nous lui Isenions io nr
lWrent, tour A Lour rappro-I uce-. rent s' anionceler, du role Ilus syvmlpathique bIieinv'cnli tl
cheesou 0 loignees parchaque ,, ':. -ni 'i' t c! interm- lui souitalons le plus agr'ahlc)
bouleversement geologique En dehors de l'Afrique., c .ie;:, I ; v \(r I en tia- sdjour en notre apitale.
ou deluge, chacun de ces bou- encore decertaines seumemeli I
leversements,dapr6sl'auteur d. ses parties, toutes its ai -- ,,_ _,, ,,, _
que ndus citous, tant (pr6- ciennes terres 6 esclaves soul I "
c6d6 d'une period de prospe- aujourd hni terres de liberal ; I 1, .D CI
rit6 et d'une pTriode de deca- ce que nous pourrions expri- GRANDE OCCASION l
dence, o4 des causes sembla- mer, si ce n'6lait la peur du ETr
bles produisirent des eflets paradox, par cette observa-
analogues.)) Ainsi se succ- lion quoe Itraie a ameo GRAN DE REDUCTION
[d^ les cycles humans et il dans les colonies A esclave A N D
n'W aa a e discontinuit.6 eux quipr6cisomenpdevaieut SUR
daMn le tye human lui-Itre te_ fondaieunr.de la li- T T
mmem. II suffit que lapros- berth. Ce qui est encore plus lSQ UES 4 U UODEON 1
p6rit6 de la race noire ait paradoxal, c'est le fait qua, i s p i veu,
coincide avec uneperiode de l'heure actulle.,'Ariqueest Liquidant I'ancien stock pour tire place a de nouveau'
decadence de la race rougeelle-mme le seul .endroitde ravagess, nous talsons une grande reduction des prnx de
pour expliquer. -4qn uiatiwge la terre oui se practice !'.ea ilaqes OD*tON pour UNE SEMAINE SEULEMENT.
de celle-ci par te -a, dolni- vage, qui as rtulte (ai de Ia N'oubliez pas cette occasion que nos auditions de Mon
nation qui n'exclut jps loep6- constitution familial, et oI teaux, nos Chansonettes de Mistminguet, Gouin, Milton Laver-
lan e. l~4it ,ail, senlle, s'eerce encore j'eflort anti ne etc., nos Op6ras et Operettes de Charles Friant, Nioon
par tout ce que nous avon esclavagiste. Valin, Di Mazzei, Marie 1 h6erse Gauley, Emma Luart, Roger
dit, que c'est en parties par ce Quelque dares qu'aient 6t6 Bourdin, Ren6 Maison, David Devries,Etienue Billot, Mic e-
melapge qu'en Aeut,.Mpr'n- A St Domingue let, riguurs letti, Villabela etc, nos chants Religieux,etc, soot des disques
dre ('vblutipl q e*h do 'de eaclavage colonial, I ut absolument indispensables pour touted bibliotheque, pou
prime comme suit: A lien- admettre que I'habitat nou- toute soir6e et pour les t1tes prochc.iues.
ture en scn de cha e race- veau a jon6 un r6le dat la DISQUES SALABERTe

phoenix renaissant de ses cen- res divers qa oat amen, les Eat arrive une trea belle srie de disques Electrique
dres. Avant que la vieille race guems de Inod6peMmace et SALADIRT d'artistes de renomm6e mondiale el D'UNE MITRBAME
oI.ntre.eU d positionn, M quo latransplt atation,les on- DOUCEoR qui tait la sp6cialit6 de ces disques ar6s appreci6s
yvoit 5s former le aiQ au p A physiqaes et fleIs en ,rance.
d'une race d'6lite, qui tire meaa do travail oant na6cuai- PHONO GRA.P lES
vele eeanT esmileu Une BwaSton qui Nos no. ignX modsles do Phonogra bhe sont Si sup6
C'st ort de cele dlgnl r*aodiHM daR sep descoB 'et' a 51 corvenables u'achetant asilears on paye .1
ntitao sMr ln race mog6' et 5dB ll. Ii s. est ,a5sdWst3 IItS t toi.lml cher pou.a m6me quality,


decadence que la rv e deisiclt utv6rtablerac# BAZAR ODEON
put ensuite, en quell I4eaUorte, saUe, me do sol, east- .
coloniser 'Asia, puis IlEarope blement diffireate di par So K 'aray n I
prldtonaloTA, ien UI toIt0 2a; I a ray a
wdoine l,*. mlW. eA t -es l o Gau .R, at a4g F oou
montrte Raa. syim t =bte opore n-rp P RasulRCW
l~a~aLa~Ul.b iAr A


... 'est rejoui (1un special
einatkndu (rui d -c..ralt 1 uisntI
un Inoirt. 11' v"ait coiunie, bru
(o0n1u1 rll(on ct, souis l dilre ;
pi som'S il oiurrii'.s it Ic fer-
vcIl csul dc Il i H rve l I r ille. jod
CI dc FCcoiil nu-IIiT 'i aMtitr IleO
p.irla.it idvile. 11 1.a re\ it. Son
cprnue iu1' dictl pusi e qui i'C lI ',
son ranili pais pls (tilu s( se iU.
i ie la reconlillaissailI pl is. Ie
bruie coillilne la niii tsuans luiin
elle 0.1it ('evenic )blontlde coim -
me I'aurore et C'est vrainientl r-
jouissant, (quand suir l'iniicatioi
(un cmainar-ode 11 ucs usir it -
i .ilicr scs lrauits cl i lcs recoli-
dt't1C o I'Sl I \.le k iol, Its j1totn
(ji lo ill c\olot'V L i\ (1t a aiIIr -
lill, t Ics alll \ li!Vs ii lioll1

it' .is p iu ii r I s ircon iiiillrc.
Coiieni Ic ihsre lbon nti -or
si uiir s'ittit-il l idh n i ll tic

... v it il o.li. l nli r ho\tu e 11
so arit l s'Ival c 'ii 1 ii




pl hoiter vie r es gssei. iiras.I
NormD (El. le \i.nsorrer ]viC





lunst ll sio d upire nn priiy-
ICt lru C e t i ti j sil, ctl lonii n


),;\s (dilie ue idc 1nclie ut dc
jiii ia 1101C 11i)() 1 i1. 11,ll 1i i joins
nesi't.s. ais >set Et ic ui Vf
n1a vtie... eile pars plus. Le
Ft s joic0 : a itl1 ti'ellil 'll sill-
cLre (iuc Nornm l-'.l( la p|rtagea
eivce I'holinie i'ihuir ut\ sn qul-
|)1itl gra( c ise iInniCs de ses
planqre indiatirces.

... Ii ( vIil i co nlid 'I n1r ltable



(iio, pblil'r des eolenis.Cae
Ire sur vin 11111 )i e > ve r roi -
ICii lI IVs lr|oiti rs, oO );illl t
|);l( lol; ... N ( la l tI ( 1 1 1- o 11 till ll -
ir CliiVninri l(s (aIrt 1 n e: i vE -
nit d irecosi lit're d ns d e lii
(Iuli vanltai l ;insi eIs josirnaux
( 'outre-mer et vo11111it'1 que
ceux d'ici letur ressembletiA, un
de ces Iabonnes rcalcitrants qui
It' pai(.11ii lors(qiu'ils p| iiieil, (|ull'l
mlis surg d eon ... et (Ia e sont
irenteurs coninei... ies arra-
cheurs de dents.

... a vu A l'Hotel de Ville des
plaques indicatrices qui vont'do
rdnavant avertir les chauffeurs
qu'i lsdoiventralentirleur vitess
en passant prs tdes Ecqles. Ce
plaques rtosiil ecrilo s en rou
1ion, on grand earntorres: Eco
Ie.- 5 mila s a y here, de 5 io

rites prendre en consideration

proteger la vd e des gosses. B



De ndes inondations vie

Jloies, tous les course d'eau



Jeantoax. Le simatiere a -


do graves dfOamnags.AI. Dam


vives,
qoi vk


__ ~ __ ___ X ___ I I ____


. +


. i









DERINIERES Nouvelles Sa

de L'ETRANGER
S----- --- I'ne cl
COSPAGNIE FRAN^IISE DES CABLES TILEGRAPHIQUES J
28 Novembre Sainte


Leffectif de l'arm6e
franl9aise
PABIS .e Ministeie de la
(Uio (r I pr l)ris6 qu'avcc le ser-
lice dun an, I'ellectil lo'al de
Jarnuite c ,mprenant tous les kld
inentsh eW rieurs compris sera
inlhrieur a .350.000 hommes a
rfflectifde 1913.
I ie mission h iiro a roniialil|eii
ilamlriainill a C:on0jo
PARIS La Mission hydro-
Ltronaulique de Washington est
Si riv'e ai lioildo( Congo ) ayant
I (Comphi nl (i 0 li urrs en canot
i4ilonmob)i'e Lun parcoms fluvial
'rC .)0() k l(loni i Cs qui vst ordi-
4i Cminft [I ( lth'liic(1 n un mols.
li I illi' ill rvoi lGCO I.()BNI)I's- I.' at (ta roi
fI orge (sl saiIs ('c;lngementll. M.
J lm liiii aimbhassadt imr de Fran-
i 4 i I I'iuv'c! sa d (l nande de
i o f l 'i s i t' ( i rIit i I. n i tIoin dis
p i b i+ n bl ;il li ut'K ll l ;ii
I .k1 l Ir 1 1 ; |l l | id u I ;l ( ( 1 fii .
1i .le i i' ai I ini' n I it

li .. li, f I I 1A pletilu l i ne
t li |i aIg'i|;lle ca aru teli isti-
q(lit nv ivi dl prov)(qi( ii).' (cer-
liile iti i ii('liide daiis le pulilic
:ilghlil s. Ie tbll ii im('ldic. ce
Ii iliii 4:I C!;l:e (qiue Io" r.)i a 1,.is.s
Ullt Illi l: iA lf'' l ( 4) l l i S'i l -
lu mll; 1 I I, t i.' r )I al iii lh( -
It a lilut iil r 'el I I)lplllt'ir sle s'-
(I i t I .l;i I i) p ,i l itice (it ia; pllu
1'siC f (I t!'(:, 1rItILi)(iit hinrr voir'
d( ii iiiim' If lt cl iiiidih e q(ile I
pIt) nti n i C i ii .SCi, d (. iar't, i1,1s4
11 nI'v I' if .il :i uiictil all. .ioi0
(dails It i ;i ppi ls o iticlels Sur
i'ltl |; iI I)I;\'( I ai), ff llt crainlec
I ill nci pai CI Icl(Ife (cCe.

LONINl;H1[S- M. Chamberlain
repreiiedrai s, s fonclions au Fo.
reign Olice mercredi.
Sir At slen Chamberlain qui
parnllt c(imp-1lteinent r1 abli piar
oull WNl" vo)yiifr ei t4ainorme a
reSri ts Is loncions all Foreigi
Office.
I lk |loi re lh't Ih'l riari'ull
AIR /( ) ( I litil ) M .l"ra;iiiois
Piolict, l e'prscliil.liO Ic gtiuvir--
iln'in tl I am;ais A Iliiilaugurathio
du Inl ) iln einlt (tI.v(, ;i la nit'-
lmoie C t 'I I'* r11i (1i t Ia glo, ficU
le pol)C nii.'l llcl, SXv i le (Itd s
relaltiois inl llecclu 'lc es ent c Ia
F lance I I 1 1tlic. 11 i llffirl'i-6
que Ii h NJ. ( l iil r IrYiirco-il.Iliell-
nl (ICIII. 1i1ra t 1it1 de,. |)lus plr-
d' CO i Ill iat IS t.
dt con 0 l>s 1i .
Sri'ail- r i* ji I'i d l I rh i l4rillr ,I' )(1t ?
\() 1' ) -- I)iW lis 114 '[Ic c
qui a i i 'rsste au Cliild
ce 111 'll ( ti ta r i co fill) ii-
nislh,Ie ailnii.s;ii', ar Jiillo n atux
finiaince ,l'fra'ikliti, i d('itclare que(
les pay ails A'lal rI tvoll.s cOli-
tre le r'. inlt sovi.'qlijlc, |a; cruise
actuelle ne pouv i' Olre solu-
tionn6e sans faire aul)idon au
moins lemporairelnent hls doc-
trines de LUnine ct d,, Karl
Mairx.
il hlliplhe cin li opei '
PARIS-- La tewpi'lpe continue
i sevir sur ies col,.s de France.
De nombreii nia\i i'es sonl iin-
mobilis6s. I'lusietr.s out lanc6
des signaux de d( tresse. 15 mta-
rins du a Casare D sur 19 out
Sle noyrs au hlrg( d'Alger.
BRUXELLES- La lempcle est
tries violence. L'Escaut a debor-
d6 a Anvers inondant les bas-
quartiers. La digue de I'Escaut
est rompue t Irois endroils.Ter-
monde et deux villages sont
inondes.Les habitants tuient.On
craint que la mrnarbe haute n'ag-
grave la situ tilion. F1n Hol'anrde
es rivieres ,lebordeni. De nom-
breux poldt s sont inondes.


iir*l d'Wun grand Chlieli franais
PARIS Le g4n6ral Destic-
ker, ancien chel d'6tat-major du
markchal Foch, ancien chel d'd-
tat-major du coinit6 militaire
allied, est morP.
L'Aulotobile 1Club d'Allemagne
l les coulieurs imperiales
BERLIN L'Assembile g6-
ndrale de I'Automobile Club a
ddcid6 de conserver les ancien-
nes couleurs imperiales.
In nlie dilallns des insallaItions
(iinflustril-Iles lotlaloshlln s
BIELGII.ADE--A Pl)>estH,d im-
portantes inslalla ions pour le
traiternen' du Mazout ont et1
d6lruiles par un iincedie. Les
Sd(grs sont values ai 80 millions
de lei.
Mw i d, I'andial ,lelr;nil quii com
nilil hii l I.e filole it hIe alaille
1lII ,1111: M1
BlERLIN- L'amial I t< inhai d
Sc rhi ei ,(j l t nni ni dail la flt e
;i'l li;iu l.ii1. e'^t *np I ijiurl In t 1 "'
.', 1 l. .is l It ii s, ren l-

Lindberghl a repris
son vol
MlMNIlPillS ( J NI Ns: ) Le
colonel Liindier.h, venant de
Sin Antonio ( Texa, ). a atlerri
ce soir i I'ai odlromie. 11 conli-
ilueia po l() le)l) | -in .ll linaliin ma
lii lsoil s oI vers N ,'- ,i i .
Le rol d'Albanie
rompt ses fian9ailles
Tl I \N -- Le Ji ) iggu J'Al-
ain I ('ca ril Al Melle Lela, Ig-e
de 23; ans, lille du inillionnaire
Shiliter l' H y Villaiz qlie, pour
d&'s iriso)ns d 'Eal. iI itail oblige
tie roti re ses fiii ai;le:. Oni
a isut q(ut le jeuie suvecrain a
d(ci q(1'il ne poi\ tiit qu't -
l)ou er q(tau'lc ) iiceh.sse de sang



REMlERCIEMlENTS

Le Magasin ((Aux Armes de
Paris i lad(t-'1ssP '..'- *"".. rca ie-
inmrciemilnis (t I[expression
de sa; Vt'Ive rIeco iinissa ince i
toutfs It's pers ,liies qui lui
oit p)rlr s'coursii oni tICIoi-
gue dei t i 'd y iii.'llieic i'jcca-
sion vembre 1928.


I'm 1- itu-1Pri ice,
vemlire 1928.


le 24 No


Le Salon (los

li "6 a ls

I.a Dircction (ll oS.lon des
Il`'g. inls) ) le sail,.l de coiflure
hien renoimme.a vise sa now-
breuse clieniite que ['Etablis-
sement est actuellemeal situ6
A la Grand'Rue.en face de I'E-
picerie des Caves de Bordeaux,
A I'anc en local des Caves
d'H aiti.
Les clients 3 trouveront
comme toujours les numres
soins et la m6me prmplitude.
f


L'* + laiia(tes
Ues Soieries
veautls LLes
Grades


exclusis
liaul(s rou
Garuiitures
couture


Se trouvent chez
CREPATTE, COULON
& C. STA USS.
Rue Grezl-ta, 4; Paris.
Envoi de catalogues gratie, cha-
que saison aux N-gociants et mai-
tresse de couture seulemeot.


Lits en Fer et en Cuivre, les Glaces, Tableaux Chaises & Dodines, Jeux de salon,

ticles viennois). Glacieres, Armoires, Coiffeuses oue vous trouverez chez




Hi. BALLO I Fis

SONT des ARTICLES DE PREMIER CHOIX DON'T LESPRIX SONT


ABSOLUMENT MODIQUES


-- -


-- ~- -~t --- .~,~1
.-.i .:I




*~ _a~ frt 1 ;L11- -7T T v' : W~-


- -- -*~w.


-M M1 I


Novembre 1028


Le gS q Sem Victor' s, dantisde A. Kingsto eat attend
AJcmel le 8 DIcembre prochain it sera h Port-au Prince eIC
12 en route le m2me jour pour les portsdu Nord et I'Earopeo
prenant le rrdt.. I
rPort-.u-Prince, le 28 Nosve mbre 1928.
J. DAAWLER, $.,, Adgt G66rael pour Hailti.

ALUMINUM LINE
Aeii-Orliau Salk t&hl A Seamhip Company lme.
TROCRAINS DnPARTS DIRECTS POU PORT-AU-PRfNCE HA'TI.
Un steamer laissera New-O)rlfans le 27 Novembre courant
pour Po f-au-Prince et les pc rip an Nord.
Ce 16 Novembre .1928.
A Peaple du Ap ds 'mpl. I du Viro. A. doe MATTEIS & o
,,_ Aastm G*N*"AVn
La petite Arnold, ne jumele le 29 Dc mbre, tait Abur
trbs delicate depuis sa naissance et dipbrissait gradu- A m burg A nerika Linie
element. A six semaine, son cas paraissait dTsesp&r6,
mais on avait conieill6 A sa mnre de mettre son enfant Le bateau ((Ca'aroi. venant de Santisgo de Cuba. sern 6i lan
au Virol et l'6tat de la petite commenga de suite & Capilale v rs le 2 D]cembre, en route pour I'Europe ri les
'amliorer en accusant une fence notable A a fin ports du Nord, p t d r.
de la premiere semaine. L'amliration continue EIN d Nord, -t d .
d'une fagon constant. La second photographic fut Port-au-Price, le 22 Novenbe 192
praise quand elle avait 15 mois. C'est maintenant une Nc e es.
petite enfant superbe de sant6, pleine de vie et ne ....... ... "-
caPant attcun sou. e M aison
Prparaton d Me"e d'Os, de Moelle,. n Ro
d Os, d'Eztrat de Malt. d'h(ufs, do Stropl 1637, Rue du Centre
Citron, etc. ON TBR)UVERA
cti n lM.., p .uX da- tots ln Eem Statuettes, et fous pet its
d'ipuis.msn, de Rachiti -., !''Al, me. objets concern nl Ste Thdr6se


OI Album de canonisation et
Jdsus sur paille, personna-
ges eO animaux pour cr6ches.
0 AGENTS: Chaussureq d'enfants toutesr
W. QU~TWI WtIAMS CO, Port .a-Pt:a, HAITI, lte Postale 147. 0 NUANCES dernier cri.
VIROL lTD.. HANGER !'ANE. PL'NcG, LONDRES. ANGLETFPRRP.. Costumes Jersey soi pour
7 !_ -b b6s
M Costumes serge et autres
pour garconnetse
PAP0ILLoS, INSECTFS Grand assortment de Jouets.
Sont acheles, vendns,dchangds O n de andPeltsjues gros el dltail.
au.r incilleures conditions par le Venez visiter
Cabini, technique d'Entomolo. Ui S:lno DLclylo Franais tA PETITE MAISON
gie J. CLERM ONT 40, Avenue anglais. P T I w
d'Orhkans. PARIS France. S'adrtsser au Bureau du
( a (ison fonddeen 1885) Journal. A Jouer L Phonographe 6 rep od
Au bois Verna,Maison basse, partail ct 6prouv6 de 98 /o.
S------ --.----. --- 6 pietes, remise,bassin et tou
tes dependances. Dans ce simple Instumi
A i S'adresserA Mme Charles dans 14 reproduction de la M
Ch que LeO ln Audain Fqaire 868. Rue Capois dans I'amplification. Le diaph
1 A .vend r .e seulement vot's entende-la m
A vendre u-a automobi --
61, Avene Jol. n. -- Phone 223 nakland cdtle- 198 o6ule-
61,1 Avenue J~oaBr.f Phne 2223 dfeuvtayant roule seulemen
Directeur seiewtifiqne, hr B. Rioeet 1000 miles.
ConsultatiM, mtdicales et Chirurgicales S'adresser Rue 6, No 151, Avnt d'achcter aucune
Traitement de Cabinet in face de la Rue du Sacrt- de ce genre, nous vous invi
Traitement nouveau par auto-vaecins Ceur.-- Phone 2523. voir notre exposition dans no
Laboratoire medical
ileeherehes et d'Anal)ses diniques celle de Mr. J. D. MAXWEL
|llhede de travail du Laboratoire de la Facul .-- pour vous convaincrequenou
de Nedeeia de Paris. Une r6coanpens
(lIlpital Saint-Louis) D Dix dollars se'a laccor- une machineabsolumentsupd
Urine, gang, Crachats, Reaction de Wassernaini, et deoa ce!ui qui rap,)ortera aux celles qui out dcji paru en H
Prise de sang et Pralevcment divers. hbueaux du ( Mat a* un :por-
I malia de 6 heures A 8 hoeres. teflaille a cuir aret col- L'exposition des derniers
Le e3 res A 5es s eae enant des I aphrs i uot est permanenteel sansobligati
ire 3 es ur d'6( que pour leurt p- saml d'tendre ces instrument
prittaire.
A ucune question ne era L T NN-GG
p... .L. PREEeTZMANN-AGGER

I a'asatiaie *dqe
Le steamersCarimares parti
Ig Ge V g lde Bordeaux lei 16 courant est
S de o h h g attend A Port-au-Prince le 3
|de poche charge d .embre" Panama R
j ^_^^^^ .Sahtiago 'de Cuba et les ports 2 i *d
La sure de litin(rait'e ser, NgW..'RK Cif V N.Y
fitae A l'arriv~e du navire. CN.
Port-au-Prince, le 19 No-
vdinbre 1928. plus rapide et ie plasdir
a ROBELiN & Co Agea's et tes poeS Europens via
1 "VOki la lisic de nos
-TIIII III AI I re
Svenude Auto Overland 'n Mr, G. XV. S El)
pettait Etat avec 5.paeus nea.


*Sdreser fHd&d AV fg1R. q4 i
rM v.yw Puiteua .0. Rue Frrou. .illtl
*..d y a ca., t*e ch*. L,' 7 Par les mafnis
1 SCSr'"'m bmm^^-AVIS GJATuMr
Vncdr m deeuimS^. Owr parattre icessasmn1= t1
'f'" W)4~g~b ^ 19283Tflr
Oft Code DomaBial ERMU PER
mikbs%.gs I*s** 4& 6 A"p*if et Nemoors 58 Quai
MAP
B ***P Hrx dosHamNU Pai



UNIT CELL
| EVEREADr s~e!

-*osgT om -Elheu "i
E AMdition Mluica de CL16bre 3n PIWc
*Ha.Sa****tA ^ Jew Ordatriles .- - -


Le seul balai itien


Ec vcnte chet Alfred Vieux, Simon Vieux, Bazar
Meirpolilain Fr&d. (Gacljcns et Crislal Market
i 4 dollars la douzaine, 0.35 le bhalais.


A


* minm~.m&,e.~ ~ ~WA 'j'&~* ~. I


p ,


li P11011001 a

Inc. New-York

PRESENT



fibi VIVA 7 ONAL


Nos


901


> (3(0


auction 6lectrique, Ie p'us perfectiounn, donnant ,in rendement

ent Font combines les accomplissement (ie COLomi A \'lI\ TONAL
usique sur Disque a'-ec le plus lin et dernier dvelopp)ement
ragme du COLUMnIA VIVA T.ONAL done un ton mervcilleux; non
tumque, mais il semihl que vous an fos p4u4tr6.


utre machine
itons Ai passed
itre magasin ei
L, Grand'Rue.
s vous ol'rfous
6rieurea routes
aiti.
moddles requs
ion pour vous,
ts.merveilleux.
HOLM & C0.


railroad Steamship Line

frst :es de pass agers entire
CRISTOBAL, LANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de i'AMrRIQUE du SUD.
ect service de transportdepassagers et du frdt entire H iti
New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Paname.a
agents pour lea principaux ports de 1'Europe :
nooseo _France
OM & Co- 17 James StreetIVaPooL, ENGLAND


0 odatrprisethM
ivaules: L
HA ETr &Co
arBoNqae
ON ACieLt
Georges V
ok & e. Lt
ox & Cie. Ltd
olin k vapeur
RON C. LAd
e Marais
Pris


COPENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 AllengadeCopenhague
Itali.
Mr HENRI Con & CLEAR '
Piazza S. Mattpo, No.' l-
Genoa. Italie
OSLO, NoXWAY
itern*iOnal
,p"itiodoIelskad
HA'SOCURO GRJMANY
MrH.Vqtmann
Hambour Wtimany
Gorrown m S xrrmm


S

.~ 4


7


-i


z
Vt


Ir~L~1~







Le


226me. ANNtE N 6556
Port-au-Prince
t616phone : 2242


Martin


Ill PAGES


Mercredi


28


Novembre 1928


Nouveaux

JuGqcs (C paix

A lTholimiaea
C'est M. Carl Estrade qui a t6l
nonmne ijuge de paix pour la
Commune de Thomazeau.
el i IiAoilne...
... c'stsl M. Marcel Casimir qui
a 1t6 appel aux memes fonc-
tions.
Au moment de sa prestation
de serment, le nouveau juge de
paixde iLog'ine pronontia le dis
course suivant
Monlsicur le Ic1)v in,
Monsictlir le Co.i, ss lire
(I I ( ouvei nrlit'li It,

En vilu t de lai Commission
deSon MxcelLi A 1.M I tsidentl
de la l |pu)l)liu ,viu. \ i / ie
recevoir ll i l i sll.ls l lti det se'r-
seutrit' ic i iietl .Itl;. liti l ii ('iv l;I
. mn i Its tjomiut' i jr1' ti oIi-'.
A c lte (' t';|M 11 \ H'1 i .i.V t/9
enl in l ,i l t'')tt w p'; ( I wi-ll'-. lnion
s UiL llt l SMlnl ttiiWli i i Mt!lIn .V -
1i11V, 11l1iw S \o)Ut lll :>Vl / .I ICtI'C
rappcllcl Icsq cl;ill ^" q ltlui 6 i1VrLAI
ere les caracU cisli(ques du juge.
Combien dusirais-je, pour vour
remercier, I)ouvoir me servir, A
mon tour, dtun laog ige aussi
circonstanci6.
Mall'cureiusemncIul .e ne suis ) is
de ceux-l' 6 ; lui I' l- : 'uIe a |I l'r-
inis lde t'I tlite p i;l le la g:uge
les impress oils t(it I ts aibso')r-
)(,hentAussi :, Allnnit. ,i pis de ili l
illun thiiouis t i U 1i tle lc s ptas-
sllOi') o ilI t1 l0o0 l)til 'i s'ln i-
Im II s tL i n l I ti t I tI.I 11 il i "Ir lCur1
i)ulil pI) 1'l'' i ; I ilI Soil ( Ir*'S-
kllinpt)sI osIbl)'-s sa li n'ai't e l iv es
OiUiti 's un p'U IrI)t til\Vi,. Cl'-
I u' in' i t ii"'lItiim 'c, MonslicUl' Ie C(o
I1 s 1" u 1i'e dU i Iuv r\ i''i'n iIt, i'-
dtiresse iiines pll'is %i" t, ln cle.'le-
mltenlilts j l S '. \it ilt \.i e lPri'-
sidntl l dt! la lic ulmllIttc I ': 1 ho-
11nor" icd C coutlli IInceC,llis qut u tl
,. , ,,i. o t'l .1.i tit d lj Justice
qui m'a designed La haute atten--
ti on inU ChtI dI 'Eta Permet-
t t(lte iC \vous reinlercie egalc-
L iiini, iniIsi uii le l),>yfn. vous
lelltw MnllnsKieti lc I ), tnS, w.iirS
S ILdu t< ))\v'.' Ind i'nlI ',I V t,',- itli
Malrin t)po)A l u I :' 1 lilcks
p| il')i ,s iitl' ii ,, a i, ,' s t I

h ;| \' I It 1 i : "
i ,\1v l i t' IO 'AI t ,V; i | 'i t;' IL

rn' .l i s .i .is ., "s "i 1 i t .


\ 01.1 s >|l in i' I' tU' ic : io l'."s
I Ies l ii )t I. 'i

p quaill ; c (lt' t i>i .iu)'rl e *illC L,
SIld-e vires aussi, cier Maitre, il
ne sera pas dtit que vous les
avcz vaiuement prononctes.El-
Sles -me sronI, au cntraive, de
L puissants inomens de relovesment
m1 noral oin course tin cctte carrie-
Sris, d;iqs iues tiearts de dtfadll
S lance,s'll in esl sri c'v des ours
Spour en coiiuin '. h 'sl I'ullr urs
cotnliirnt poiirse les oubAe ir
quand, a celte niiiule sur ie par-
i, l' ai df.,l I'iinpression (qutA cat
t le porle peuL-etre de lies gra-
ves ddlticultls m'attendcnt et
qu'd me laudra les vaincre ?
Messieurs, vous avez entendu
mon serment. 11 me semble que
c'est un tait deia grave que ce-
ilui dc ) andre les hommes A t(-
iftnns ; que dire alors quand
c'est A la lois Dieu et les hom-
rues qu'on a choisis pour con-
troleurs de ses acles A venir dans
une vie 6maillee de surprises et


de revers I Car cc doit eire un
jour inoubliable, Messieurs, que
celui ou I'on s'est engage solen-
nellement A a'acquitter de ses
devoirs avec honneur, avec di-
inite, avec sagesse I Oui, ce our
doit etre retenu centre tous, car
Sil marque le point de depart de
la vie publique du citoyen don't
les acles desormais appartien-
nent A I'llisloire. Eli bien, ceilte
here a tonne pour iot1 et d 'L-
jourd'hui je suis pose en juge
ment devant la posterity, devant
cette posterilt qui s'annonce d6-
Sj;'I ilixo0i'a)le et qui certes, ne
enra coliplte in du1 temps, ni
die .-; c:.",:-)la t;nccs, ni ,de I Age ;
d '. il cci t p si, elrit ( |lli J g '-
1, .' i.1in selon ses ilnerlte, qdi
c c I 1ilnilca C01ollme clhinure et


hfr6sie le fatalisme indolent ec
le ddterminisme tolerant pour
s'attacber au libre arbitre et r&-
partir les responsibilities dans
les actes collectHs.
C'est aux heures qpi comman-
dent I'attenlion, Ie srieux, la
bonne volont6 de s'approcher le
plus que possible d'un ideal mo.
ral que um'chet le redoutable
devoir d'6tre juge de Paix Quelle
corduite tenir dans le pale-male
des intrigues et l'imbroglio des
intlr6ts contradictoires I 11 m'6.
chet d'abord de jurer sur un
Christ en croix de respecter les
lois de mon pays I Et mon ser-
ment est conscient I Pour ma
part, Messieurs, etl c'cst 1A ma
profession de loi,tanl qu'un pays
possede en son sein des citoyens
au c(eur desquels vibre chaude-
nent Ie respect les lois, ce pays
p) u prtendre A In vie et peniu
&g. lenient d('lier ssts(l'racteurs.
Le Pays qiue ce miot estl s
ci I el que d idkes /'oque I t
A I'esprit Ce sonl d'Whor(d i.;
( -res et nos mniees, ce sot nos
tIumiics el nos enlants, t'esi
noi .s-i iiines enfin qliue (dlns I'l-
iuIge des lo s na'ionales now-
;IVo i is iu d ( it" iiire respcct r;
('t ,> t Ies cclidies de inol)lts t l
(I' Oi It '<''l tix ;il(l (IIV S ;dtiIIS it
g'icl, oin, rst(IX I'ui vie ;poir
)ious .jir unce Patirie qui per
n')s Iluses nous avoIIns ensuite
plotige dans les plus sombres
in Iheurs. VoilA ous les lugu-
i) es souvenirs que ce mot doit
laire dresser en nous Et c'est
tout cela que nous devons laire
respecter dans I'im ge de nos

I.lpendanit, Messieurs, letc-
no1is uLne chose : malgrt nos
iliullliurs, le dmnion de l'odieuse
dclo.,aut6 et de la p'itide hv-
poc' isl( continue son ceuvre de
l lvis'i ; miialgr les lemons de
cholts c I 'euvre d<'ducation na
I e (.lic qui s'acce'mplit, In haine
de lI ilen pour l'hialietii n'es' I
p (s temole. 11 t onlinue au droit
son irrespect el i !a force son
a;du ,lion, )parce (qu'il est oblig6
de caner devant celle-ci.
Mat mission, coimuie vous le
voy .z, est bien dillicile. Elle ef-
Ilate mimne ina ieunesse.Loin de
1o01 pout lunt la peusee de me
retrancher primaturmtnent der-
i, e ma jeunesse pour obtenir
votre itidtilgence et i excuser A
I'av:ltice ties liu t.s ,aeie ) p ,ur-
rni cO(nlll'ttre, :i Cen t'cours de
ii!t |, it't m .i'tarluis de ia voie
Ique le vous iromets de suivre,
(;1n si le 11 usli is sons ce frr-
t (au qui a tfat Ikichir des epau-


M()011 & LAURIN. Agents.
- Angle des Rues d# Centire & Bonne-Foi -


les beaucoup plui robustes :q e
les miennes el don't tres lib -
mert je me suis charge aujo r-
d'hii. Au contraire,je veux vnus
re:iouve'e, ma promesse et jej u-
re une nouvelle lois sur le Ch ist
qu ta: t qu'tl plaira au Chede
I'Etat de me conserver sa con-
fiance A laquelle je -suis extre-
mement sensible, e'st A -dird.da
m m intenir A ce poste ot6 il
m'a plac6, i imais, en I istifica-
lion de cette conifiance et dans
tou' ce qu' ie croirai eire 'ac-
complissement d'un devoir, je
'atirai connu la triste terreur
de la d~laillance. Encore une
tois,M. le Doyen,M le Commis-
saire,et your cher Maiitre,m.rci!


La Ligne

a Dufort

Sur demand et suivant les
houres qui lui seront ussi-
gn esa Une Ligne pouvant
tacilement contenir sept pas'-
sagers.voyagera pouraDuforts
Mercredi, Jeudi et Vendredi.
Conditions exceptionnelle-
ment avantageuses.
S'adresser au No 1511, Rue
Lamarre.


* '


WestcloX













Des Valeurs Frappantest
BIG BEN, Baby Ben et Ben Hur dbsignent la manu-
facture et l'ouvrage parfaits des Westclox. Vous
pouvez computer sur eux quant a I'heure precise et une
alarme sure. Us reunissent la bonne apparence a
1'utilitc pratique de tous les jours.
11 v a une montre Westclpx et une variety d'autres
reveikls Vestclox i des prix different et tous marquent
I'heure d'une maniere positive.

WESTERN CLOCK COMPANY LA SALLE, ILUINOIS, E. U. A.

-e0
iIi


KOLYNOS
CRtME DENTIFRICE


Comite Haitien

de I'Alliance Franqaise
La distribution de soe Prix

(SUITE & FIN '


Mddailles dcerndes A ceux qui
ont accompli des actes d de -
vouement et de courage hdroi-
que au milieu du cataclysme
es 10 et 11 Aolt 1928.
St-Louis du Sud. Mme Ci-
liana Jose, paysanne de la 4eme
section. Nature gentreuse el ma-
gnanime. Heroine du devoir.
Aquin.-ler. :'abbd R. t.e Coq,
vicaire A Aquin. II a sauv6 beau-
coup de personnel de la cam-
pagne outle cyclone lIa surprise,
brs de I inondation et grAce A
son sang froid, a sa boni6 et A
son courage. A un certain mo-
ment, il s'est, lui-m6me, relu-
gie sur un arbre pour ne pas
eire emportA par leaseaux. 2e. -
AUtoine Fragile. 3e.- Charles
Etienne, 4e.- Cyrius Rameau,
5e.- Leo. *
uls sout tous lts quatre des
marines fun grard courage el
d'un 46vouement heroique.
Le baleau .- SI-Sauveur a du
port d'Aquin, se trouvait dansI: lj
baie, revenant de I'Etahg Sale,
quand le terrible ouragan s'est
declare. II 6 ait monte, non seu-
lement par son equipage, mais
encore par neut temmes.
Malgre les etforts de I' qui-
page, le St Sauveur allait A
Ca derive... A ce moment, le
spectacle de la ville 6tait na-
vrant... Les toils des maisons
etaient emporlts par la tem-
p6ee... Malgre la pluie torren-
tielle, malgr6 la violence du
vent, ces quatre marii a ont o.se
concevoi I'idee d'aller sauver le
aSt-Sauvemu Us parent sur le
cannot a Dieu Puissant %. Aprks
une lulte terrible, ilts sont revc-
nus an port avec le a St-Sau-
veur *, son tquipage et lei mn ut
lemmes...
C'est un trait de grand cou-
rage, d'abnegation et d'herolstme
assez rares.
Bainet. Hommage 4 litre
posthume: ler.-Theis Jean. 11
est mort en volant sauver dans
Is rivitre Melle Cecilia Binguet,
directrice du Dispensaire de
cette commune, et une fillette.
Les trois out ti6 emport6s A la
mer. 2e.- Imaus Fredirique,
3e.- Achille Jn-Charles, 4e.-
Ternier Danger.
le a sont )*tes dans la rivi6re
Moresa pour over avec succAe
me f7 ms, son maria et on n-.
tint.
5e.- Joubert Jameau, 6e.-
Aristh6ne Tijuste, 7e. Le ca-
pitais Joseph.
Ils aOft Iouas e trois d- me
rins. Leur action admirable a en
lieu sw la mer, an mile do la
tlureur de vents. la ont asuv
do Banurage 'equip.. de la
atW ebFmial!e*.
4 t*4d-Veau.- Ju.es Dir.
Coadilte diane dlitop. Aa-
doa trogis mhuldft 4a
ask do 10 =tllaoata mo-o


meant oti la Gran le-Riv ere fai-*
sait rage.
Miragodne.- ler. Michel Lb u-
rent. 2e.- Philippe Julien, 3
- Michel Assad, 4e.- Acmet1
Abouled. Its se sont jets i I'f~a
et ont sauv6 deux temn es qo
allaient soe noyer.
Chacun d'eux A requ, A Mira-
goane, une medaille da Pris.
ent de I'Alliance, lors de i
visit en septeoabre dernie'.
Baraddres.- ler. Nicolai Ro-
bergeau, A A de 61 an, 2e.-
Valm6us Rozalbert, Ag6 de 51' Ti
ans.
Un bAteau, surp is par I
mauvais temps, et voulanteil'
trer A Grand Boucan, chavie ,"
Ces deux vaillanis ciloye
mirent des canots en mer '
porter secours A Il'quipg( ^
Apres d'h6rolques efforts,
sont sauv, ces infortunes, s


un matetot qui est minor .
oentlons honorable1
St Louis du Sud.- ler. I'sDV
Mondksir, ancien cure de .
paroisse, 2e.- Nicolas, J
supplant au Tribunal dle
3e-L. Fevrier, cordonnier.
- Mme C. Rameau, court
5e.- Mme Jn-Baptis e L.ol
commer Vante,6e.--Antoi n
tineau, comwersant. Ar.-l
cyclone, ils bnt accompli
ac es divers de bienvetllf
de charity. -
Baradbres.- Sainlus P
marin. 11 jeta & la mier uns
tie de la cargaison d. son
pour sauver, sans danzgy.
matelo's d'un navire qui *
16 a Grand-Boucand.
Aquin.-le Pritnaire
tailleur. At milieu de
drement des maisons,
compli n tbel acte de
ment flis, en allapt, A p
demi kilometre, au sec
*a mere trs Ag*e, 2e.-
d'Aq in a 6t6#aeso
par le cyclone
rsbb F. Le N d
ce moment, .1il6 A 'I'A
vas de Port-au-Pri
dMAin do Is CatIt
S ieurs pffoUnes ooti
a prs b &Yre les
dt temple. Le sa
act ,Ma laglarIsa
la mRsalom t Mme J
pard, s mt s
CepU do cm pr. i"u-
h MIitation Ih


A venc
Fm#aire, Piang
Roditr Studebakr
.do poom neats&
S'deatmmru Dr Yd
SRes 4 et q
T16pbonoM5fi


baSAl
p
1w~


~_I~I-FT~PmW---L_- w -IgI~-l~l .-71---


KOLYNOS nettole et lave lesdents
lea gencives, la bouche toute
entire. Les germes de la care sont
d6truits, la bouche rest d6licleuse.
ment propre, fratche, assainle, pen-'
dant des heures.
Fort 4conomique d'allleurs: 11
suffit d'en employer un centim6tre
sur brosse s9che.


Sur les VERIITABLES- 13 PLAQUES





Batteries




Convenant Batterie "A"

a toutes I ldal pour

les Voitures u 1i0|u RADIO
-;6 Volt


TOUTE CHARGE


PrIte a tre install6eedans votre voiture


Or 0.50 Pour vos vieilles Batteries.



HAITIAN MOTORS S. Al.


- -- memo


F- ------- L._ _~ _i


IT-' I -I -


IdMM


I\-


A *


. :~4~




Tr rn -1 A -~ e


LE:MATIN- 28


Novembre .1928


UTI CIN


&THIERRY
eag dI t Y
3r sz Genedem A


Pabriquies .r LIGGETT & MYERS TOBACCO CO., U.S.A.


MOHR & LAURIN. Agents.


- Angle des Rues du Centre & :Bonne-Foi -


6hins en plus les hom-.
- preonent que leur
lonnalit6 depend "de leur
ml personnel etquecette
lcion personnelle est bi
ou contrariee par la che-
e. Ils trouvent dans
L'EmtLtT
Quinine Pommade
Icombinaison ideale poor
it et la sante de la chp-
chevelure qul n'est pas
6 ne peut 6tre attra-
SLa Pomrmade do Qui-
lento est ae piam pA
ldicale.Elle embega la
r.re et la rend soupl .et
de telle sorte qu elle
umi .a cheveolure et
BSte chez tous les dro-
'Por 0,25 sct. setle-
I1 eat expzi6 d6s r6-
i duprix
a MEDICINE
COMPANY
E'A, GEORGIA U.S..
demandla pour tons
77pour reaseignement4a


La Boisson connuue ,
dans le monde enter
EST UN
RAFRA *HSSANT
ei U19
RECONSTITUANT
FROID
UAW UInwmAIxw wHIT m tOCk
INMOURAL WRITE RO(k


Le seul Gineral faith


d'eau mindrale


des Sources oure
WHITE ROCK
DANS TOUS LES MEILLEURS HOTEt S.
CLUBS, CAF$S ET RESTAURANTS
SMohr & Laurin
I L'&tributem Port-au-Prince, Haiti,


i I----I--lli---- -




La Qualit6
"e n Indispensable d'une
Jugez-en Vnur-ma
Essaet une Ch'e ,rerfd. *
Quel ve:'u',,quel aordrtm,
quellc force satisaimantel Cigarette.
C'EST d'avoir le gouit du tabac na-
turel. C'est une quality distinctive
de la Chesterfield et qui la met dans une
clause a part.
Et ce n'est pas le gout d'un seul tabac,
mais de plusieurs tabacs, don't tous sont
de3 tabacs de choix, harmonieusement
im6 an-gs, I'un fournissant son dslicieux
arome, I'autre son puissant veloute, un
autre encore sa douceur delicate-l'en-
semble formant un tout d'un goilt in-
comparable.
Pour lea fumeurs qui pr6ferent le goOt
du tabac natural dans toute sa delica-
tesse et tout son veloute, il n'y a qu'une
seule cigarette-la Chesterfield.


Chesterfi d
CIGARETTES
'1


Toutes les Pol
DE LA
Iuldlum 1STIlmlDMI


Il


- --


l
h(


linul il


INHSUNAEI L


comprennent la Protection contre la
Foudre sans augmentation de taux

Eug.LeBosse Co

Agents Gen6raux


IU.HMi


BAR.ANCOIIT


DipoT:


R T EFR.


PA.GI.'-.


ON TROUVERA
Formeset chapeaux (arnis pour
dames dernirc mode.
Toile a Matelas superieur double larger
Chapeaux de paille fine pour hommes.
Jolies cravates de soie superieures.
Soiries toutes nuances, dernier cri.
Crdpe de Chine, Crdpe Georgette, Soie lavable
Chaussettes et Bas de fil
Pardessus pour hommcs et dames
Chemises blanches et couleur sup. po'ir hommins.
Guirlandes de fleurs d'oranger pour inarides.
Ne perdez pas de temps ; si voi vous lez entrcr dans iun
magasin et ne pas en sortir sans Otre s:ikislait et ue rien
acheter, allez chez



oiu les orix defient Ioute concurrence.


0. A
44,

&l


I
4


,RS


A. DE MATTIIS & Co

AGENTS POIUR HATI


_ __ _~_ __


-- --


--


I I I I


r -- -- --- -- -- ----~i -- -,


ces


rwv


9 a 0 0 ago M- P-MT m I A


1O


1H PbA ?-wlI




*1

ff~ M&Tf~J ~ Wovembre 41F45 -. ...


Colombian Steamship

Company Inc.
Le sti.mer (Bolivar. venant directement de New -York est
atlendi 5a Por-au-Prince le jeudi 29 Novembre courant. 11
repartir.a le inime iour pour Petil.GoAve, M rgoaie, Cayes
Jacmel l la (Colombie pregnant trtl et passagers.
Port-au.Prince, le 27 Novembre 1928
COLOMBIAN STEAMSHIP COMPANY INC.
GEBARA & C. AGENTS.


Maison Ch. N. Gaetijens


Donne avis anx clients duM RiIUM NECTAR qu'a
date son lihum se tendra aux prix suivants :
Rhum par gallon En gros
Rlium c(J'ora.tl Gds 8,00
Ulum coi ,nt 11 1,00
R '1 ( t' ( iww ) 1 (.0)
RIlnn "" ,x ItoX l .) 1 00
R(.n 1o 1l)i't.,s ) 1 .()()
Rhun ( n;, 'ls) 2'.(Ot L
R li1iin '. e ((|c, ,i,:s) 23,00
ILliIUM1 cn BOiTI'I .UJ;S


S 'T ( I'
( iir( 'l il )
"' ( 1'tlil(s,,


G ('ls ",50'
2 ..0')
.300


partirde cette
En detail
10,00
12,00
1400
1i()01
2000
25. 00
3'0.()0


* "(Ilei ix tilese) G.
** ( ois t-oiles)
* A "(3 0 il


3,50
4.00
7,50


Avis
Europcen distingue desire
loucr une ou deux chambres
meubl6es dans une maison de
bonne lamille.
Ecrire en indiquant le prix
par semaineou mois A:
li. W. 40
Bureau du Journal.
NOTICE
Swedish businessman, ba-
chelor, want to rent one or
two lurnished rooms in dis-
tingued house. Apply indi-
cating situation aud prit e per-
week, or inonth under.
II. W. 40.
Journal Le Matin).


Bar


Le Pre-Ca-.lan
( ANCIENNE PROPRIETY GUITEAU. RUE OSWALD DURAND)
Grands Jardins et tout le confort des n
leurs 'cafes Europeens.

Service de j' u ele de nuit

BARBANCOURT**

Plats froids et liqueurs ae 1re marq


erminus


Elgarnt Cate oii 1'ontrouverales meilleurs consommations un scivice irinprodhable


A vendre
VI,,,': 71 ild
Marline Underwa ,dt
bureauiix tl ll Is au'
cles.
Snd',Pevr o Cpnpiti,
1 MIRITT. 1 1 s.N. C. r
Avenue IP. *r M ; A


N',t) I I.,I i nI fi n t- .subil ass (tl':iigm 'ntatiin. I'(;ur le's
t.(' Iitt lcus lan i'i c tiMU'i laccrde o jurs n scomipe
,'i '. ) "

Lai Belle Ja(rdinic're
(,1F \N;)'1I 1E 1321.
',cor c i c I ,,v H t!its .(s ler;).n.' s oiio )vv;milts tdo 'aris
.1;t, r 1 .,.( l '. i ,i,, t\ I x .il.,'3 .' ':, n i i, ( I n t i )iI |.,)), o r
(I Sti t : lii,' lIts; Snulii s ,1 ,'A c, ti lli-, I("- clr.i nts aii 'i (1l11t' im
I t-, 1, l't r' s .: idet; d(i cravales el irile spour robes. Le lout


M HEN E .AI1kNTANT


Pa risicnnIcs


Mine lien. I .AIONA.xx r ale plaisir d'aviser, ses li nis qu'clile
a < onipiJ leintl ttienoiivecld on stock et iue so'i magasivn est
tr.instleir i I I t e dt i .\l igasin ide I iltat I ins la h ille anicien-
nD niiiel e icc,. p('e pair M. Blenoit Couba M\l. Lavelanct et Co
cl M L; Ill nt.
On v Iroivera les articles suivaut. de l(,ule lialh-leuri a
des prix dciant tloute concurrence :


Cnpc ili) ) ii1 ('
Clce (G, ,,g LIte
CIupc S.,ii
Salin : riL'luse'
'Toile dic soit' suip. )pour lingc-

' l' l ltl( l is ) 't[ lt't S
C h~ilt, ",,it' *Iiti~s tt l)i ()i(| s
Bas soic l 1 ).




V .1u w Av hui e ( our da-
u'crl il'r ie .i |: iii
Ci ILsI U.S it' u 1) i 'wi (
;li l .'l; i n-J 1 ) i 'll I it e' ..-
stntti^ ( 'i !ll -,ttt' S LI' i,
Ser\ .Lt, ,, (1. 1,ile ;,sso il,,ies
Voilr I, .le ,>la c e( totnlear
Br ',(i r t n c..'ilrcur i l '1 ulle pr.
.us 1 3si'c iuxt eiar da-
|ilCs -t lilleldus..


Chapeaux dei paille pr horm
Chemises 'en cellular
Chlemises Cn )i)pol)(line
Piar'ums de Coty, lloubligan!.
(;IIexai V,
I Tn tr&s jli assorlimeit (d'ar
liIt'les p(ur cai(le;ux
St'' vict: de talaies en porce-
Iainnc
'uW daices ic h ire re ii crisl.il
I.v p|lI s igr:n(1l Issort lii it (Id
DeI)cntellts iines qle I on i)lpuilssc
Ii ()Il\U1 1 I plll'c .
lII,)IiCcL'iiUC lts l)v;Icllc ci,
1(11 nlit'.
Mwin1ch ,;1r, poiir i ',l m t
pour dants
Toile de fil pot ,i
Linonde il coul.c l .. 1
Toile A draps iur til. i,)blanc c
couleur.
Draps l)rodes pur lil, etc, etc
JOUETS JOUETS JOUETS.


1 \Le soul Restaurant

()l o n Im: oinC(fe
PRIX TRFES MODEI"HES


Vicnt do


I'eccvoir [clir


MACA0 11S
du sauciSSOn (


et du


Gruvere


I


Ic S/S


le Lyon
Frangais


Marched sur la Hline


Courez vers


la ligne!


Ma(chinPd luxe pour promenades lapltmeallriaqrj
S VToyaqe en province ou ailleurs sur demand*I.
S... ..-rJimnitins excpf for.n_ leinmnt svantiafutiue i


Bernier mot du Chic


LPk PARISIENNE

t nvle des Rues Republicaine el des ,Miraci


Port-au-Prince
wfit inm o a amom


.9.-.r


, bT.u-m. 2
4b ^^,- -
4'"t^ -< .h _


Phone 2006


grand Asztlitent 'Arlicles ''Ellgance

Les Souliers (Marshall

pour Hommes


iQualit8 garanile Eligaals e t solde

LES RICHELiEUI 11 DTRiES
'MAhQUES DE CHOIX.

Chaussures pour Dawm"

d'une finesse incomparable
Les Trianon

Les Deauville .

Ore grande vanikis de Souliers
imports pour la pretnibre lois en laiti THIEC tVA S


., b.


Nos complels casimnirs pour jeunes-Gens
Venes ,visitertnos, divers layons,'Cest ie dernier cni des gndsBulevards
Complete drill, Tussor, Gabardine, C mplets noirs pour toilette de villp,4maPkig,
Serge bleunmario. Ious en avons pour toutes les nesur",
Nota Bene. A cause de notre import i1 en grand, nous faisons des pris dBfinA te "
Veilrt en Gros et Dltai.
.______________ ___j>_.|a cnssbt


]LASCI&TJQU ?
Vdid de qu vo us & I ra"t*It
Wime ai vous souffres atroce- p-n6tre de lui-mme et v~o
aent, le Sloan arretera le mral vous rendreo compete bieft vita
de vous apportera sans tarder qu'il a fait sa besogne.
une ddlicieuse sensation de Sloan eat le meillcur
soulagement et de r6confort. calmer la douleur W- cas
U no faut pas frictionner, il Rhwiatisme*, Lamp)*q
suffit de so I'appliquer surla Mau do NMrOt, atiSnre.
pa.ti. u&.A te Io Sloan C-IHnhM. *4e.


- -- --


~----~ --


------ -- ---*;~LI- II~IIIC~Ej~qPerC _~ls~n rrr-~~-~------------5-,


i----


Noiivccntes


,n-ilt_




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs