PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04858
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-24-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04858

Full Text




1i epsi 4e% grsaniqurls Ii 'l an-
--q qque dou nalienr panr tre IiEd
T.P i ... ..R ,X . 2 .re .




SWT UI (BAITI) TAMEDI 24 NOVEMBRE 1928


10 YcoEf,.fuyant Basse-Terre, s'eit _____
S YC L N E hou a Terre-de-Haut avec
iSJ' CYCLONE A i *i300 sacs de farine; Guadekoj- DIS iIA IDA II1
r ,. Sucre; Adelila, P Ieur-de.CtEi, IENI I
Aux Antilles francaises es 3eda an e ADISToLLERIE d PRINCE \u
P,*'I,* ( '-- --- Pensde, etc. ont td jets par A partir du ler bDcembre nous serons en mneure d'ex.- l l
POoWS&T MI*T DU IOMAN les vagues sfr les quais el cuter looles les commander de CLAIRIN VIERGE que nos
S -- IA dans les rues de lal ointe-4- clients vondront bien nous cooler.
SUITE ET FIN. terPitre; la Aouvelle Anna qui Pour tous renseignements compltSmentaires, pribre de s'a-
ST FIN. Vo le n der)voyage depuis quatre mols dresser A la
Sl l avec le capitaine Fressel, est Maison ALFRED VIEUX,
d at le Tout est perdu nous al.erdue; D.N. P. et d'autres 127, Rue du Fort Per entire Armour et Michel Velten.
.,., ,,w leamas Tout est perdu, nous a-t- 1ares sent hors de service. A lgre vii, stl
on dit; iln' yaplus de champs, ra dsson ors e service. A --... nugre vSt, sur le pont de
Sirrseesten- avoat dU
-I d6sastre tail considmra- ni de rcco tes en perspective. dommag ;Prd u ris e n-iton, voal d
deotrmman; helinet bnLlias nCYCLISTES ','"' ,it,'-',"i'e qui,
A,!i ao!o 9 -Pitre ou, La campagne est brtl ete ti recent; heltne et Lilian, (f( AjTFI (flt ,itr:n1l v'oiture,
id jIoiticnie de loura- faudra du temps pour recons- des Transports Maritimes,qui '1 dl( C Itil lucite ro ute fire
taiti S'maximum, les tituer les habitationss. procdaient au sauvetage de Demandcz la Cycle (qui, iouI reCoirer, sons les traits
reco UNry4t, des maisons ee I Aeuvor les I I Ic' I~, I cit
t v4, qu-dessus de la Narie-Galante elt la r6lgiSn Ss-le- la cargaison deu Montania, out meant pI le 1 A)rcu 'ir les .il I tie ica
cqnime ,des feuilles de Velt ealpartic li(emelt.sWlfIert, PuWtre sauvs. n e I hpour Velos el o ieir < icn t ass's vcu s et ... tol .
ier, bls.ant pmbre de I'pect de l it. Des societes sucriires evd- IT p s m r Velos e ss d sic s. st voi"c st:stb trables toi-. luent leurs pertes A 2C et 30 lNo i os. re snt les mrille rs .: (]ah. revu Ic mime avo-
traciles t trablspor- .Des nouvelles de Marie-Ga- millions; les Transports Ma- :i ll eur march sur la plac at, cette loisenllcompagnie d'u
uajsndle1iiqidons6crou- late arriv6rent par un cannot: ritimes chiffrent ses avaries6 I ous ruve rUSez aurssl des camarade, ls n'avale ni pas ral,
Aut u A fle ruines vingt-deux victims i Grand- 1 million 1/2; h Societldd'En-- icyclttes de la Marque rc d'allcntdrc, cle iis, ,ais ,
.aient pcipale ville Bourg, laville dtruitecomnme trepriesln'lustriellesA 2nmif- REMINGTON. mi, gon nouvclment lar i- co,,a ti, is .:lilaumt ,e ta,
Gk el.ap. cet aspect la Pointe-A-Pitre; la popula- lions. Des crWances hypotht- v s. d'assilIm.- <,,, qiil a.,i faile .
hAQatii.q t' fait verser tion sous le coup de la famine. cares sort com promi.ses,p oc'r .....--- - ----- ...l.. (r1r11 r i, (l.I, Is at-
larnmp,4 ptx-ux desplus Capesterre tres 6prouv&e. A la bonne raison que des im- llulijt. .N i:i (1 ai. nl re s
rcjs. .. Saint-Louis, de nombreuses meubles les g irantissatl sont Dire que Pon comnpte Molset Pautor de Cator hnglI,1s ( Sw Ic ojctcres,
s que s't-il pass victims: Horace Constantin la plupart dtruits. faire est chose facile i lj- lrs i 'i ,t) Ic in.ce,
as 1@ copr"ps? On ne trouve dans les decombres de On signale des pertes artis- in P1 | ic. ;i f(e( de iv-
llit, lgsaywQ toutes les sa maison, Leontine Plocoste, tiques: des biblioth que.s. le Faire esl Ia diose la pluI diffieile On sail quc des amis el ad (ulle. sons lpjiss.s fioondai-
pimun1icaM 616ph-onji- Giaston Vagaro, Flazon, Nina muse L'llerminier, le beau mi- aters de Cator out pris ssons, s cachMalil u11 ipetiie mi -
s 6taient an6anties, leP0.- .D6mdtrius, etc., etc. clocher de la Pointe-A-Pitre Tout le monde vent faire I initiative d'ilne soisc'rip)tio son, a dians li(icll sQ Irounvai ..
de T. S. F. de Destre lan Le maire de Grand-Bourg, avec ses quatre cadrans, les de la r6clame; mais bien peu en vue de lui olnrir une t it ,nnis 11 hait (Uiest c qu(i s v
it 6t6 endommag6, le pont M.,Furcie Tirolien, conseiller orgues de 1'6glise, les plus savent comment la faire. en souvenir de son mnceiil tirI(it vni... L.r s dcx \ uis des-
la Rivire-Sal&e qui r6unit gentral, &ant a la Pointe-A- belles des Antilles, etc. I our faire de la r6clame, leux record. (*ndirctl \ *i volui ct )cpnd'-
Grande-Terre A I'ile de Ptre, s'est imm6diatement oc- il fandrait la taire come Mais.jusqu'A prsent.parni:- 'bliht, sans (h ulis Ic i'r e
sse-Trre, avypit ~6d6truit, cup de faire ravitailler Marie. Isoe du monde enter, cA- KAWAS HERMANOS; c'es'- il.,comme Se.ur Anne.I'a:hl routes ravin6es, d6sagr6- Galante, aide, en la citcons- ble et T. S. F. ne fonctionnant A-.lire : lorsque vous annon- ne voit rien venir, malgrb I uisse,'. on s'cn sou\' uit, pcIt-
s,6taientjonchbesdetroncs tance, par M. Raphael Jerpan, pas, la Guadeloupe a dd avoir cez que vous vendez de la contribution apportee par les tre, trts )iC1i...
rbres, de fils et de poteaux conseiller g6nral de Saint- recours, d6s le lendemain du bonne merchandise et A bon ins et les antres. ..
phoniques; toute circu- Louis. d6sastre, a ses propres res- marche,vous devez fire cons- Nous avons eu le plaisir de ... a v uissi, I ieu ie soir
pon 6ta impossible. Copen- Egalement 6prouv6e la r6- sources pour les premiers se tater la ralit. an public.Mais le ren outer, hier m .lin, lJai s car NoT,: (Eii voit i out et' ni
at, trois joursapris, exacte- gioo Sousdle-Vent: de Baillif A course. On assist cette cho lorsqu'on essaie de tromper la rue. mme inomeil -, le nise .
nt le samedA,nous edmes, Deshais, c'est la ruine. et la poignante. es sinistr6s, eun Iepublic,<.ela product .pn tr6s Comment toujours 6 pied? D. qui aux (Caves d'llniti l>isanit
S .- Nm Pua uta; noai, nif tin A-lsai t, ie meaes, bless et dc6ur ,mauvai eflet, sussi, ponr vi- E lout ?... cntendi iniie dC ses derniires
seiller-gdAmral, arrive de petites proprittes come les deblayant les voices publiques, ter loule surprise le meilleur II eut son aI rie sorirr' v.lses. I.e sui. ws .i lih tel Ile
sse-Terre A cheval, quel- grandesQnt tdcompl6tement incinerantet enlerrant des ca- moyen est de toujours seren d'irhltlc ban entat Ic lcher Mailire oiit.)iii lil ti.
Ues details: Basse-Terre n'a- ravages. De Pointe-Naire, le idavres, relevant des pans de dre chez: :* x .i pas privC l fotl' de,
it pas aussi souffrt que'la maire. M. Saint-Cys Pagesy, masons. Une 6quipe a la KAW S HERMANOS Pas encore. Elec viendira coiiso,,nllnialturs de sa chi:und,
ointe-A-Pitre; cependant prs 6crit: aTous les difices com- Pointe-A-Pitre, se donna la cependant,.je Iesp1ere. I) ail- iisi(ituc s.i"s Cn quatre cents maisons munauxont 6t6d6truits ou s- mission de proceder a I'inhu- Vouleu-vous une fille leurs si jai en la ptilienrc dte ipr(lhs ,deso co 'lsCiC .tllsssi
ient endomnmages, la plu- rieusement endommag6s, ain- nation des corps trouv6sdans ou un gargon? m'entrainer jisqu' i leaiser lI Irii la cl- ,,.t vec ,. en
irt sans toit; Gourbeyre, si qu'une grande parties d e s les d6combres et sur mer. Cesl a ivore choir mou record, j'aurai en cell (t aisi q', t- ce s i noti-
frois-Rivl6res, Capesterre masons particulibres. Des ambulances furent ins Le ((Daily Nei"so rapplorte d'attendte.. mon auto. v.l Igr'leit s',,Jout. si heu-
taient beaucoup souffert; la e lle alle de palmiers de Du- ont R encore beaucoup plus des victims: a la mairie du p re de 9 garvons, a rdsolu ile goureux. il irtelati la clius- tont des (i\v"s 1 lani il des
manoir n'existait plus; par- 6prouves que le bourg. Elles Petit-Canal, A la caserne de problnme de la ddtcrmination s6 de ses slides jirrels. r rcs nll'oil soir. un
lut la r6colte ~tait perdue; ont eu la plupart de leurs mai gendarmerie de la Pointe, etc. des sexes. Le specialiste polo- Mais, et A,Ya.' C ? /","l4;I =>A-,Imtion-
ux Trois-Rivieres,leBord-de- sonset oboucans)6croules,les Des bons de vivres ont t0 ac- nais assure qu'il a trouv le II ne faul pas qu'elle liii vien.- i*ri' oil dt'sfcnt I t ild Ilpuvent
er et le Faubourg, particu- propriet6s d6vast~es, les ar- cords aux necessiteux, de la moyen grace auquelles parents ne lors(|'fil sera reporli pour p:is'c" 'l>Ij'ulics tmunltuu's l.i
recent, avaient subi les bres deracines. Partout, c'est t61e distribute,des secours en- pourront avoir A volonLdte des aller sauter ses 8 mnitres el "rgii', ls.
Lts de la calamity. Petit- la ruine, la desolation ). voyds un peu partout. enfants de l'un ou i'autre sexes. plus, en jinvier. .,
urg tait ravage: il n'en De son c6te, notre ami Mon- s la l__ ___ P_-___________,
tai plusrien. sieur Lative, ancien maire et Comme toujours, les pre- tio -Vil e,,t n s ,','Iin Ie la lure i
Peu A peu, des nouvellesar- ancien condillergno6ral,nous miers secours nous arriv6- (. ui .ait si tlea t) hieu i le kroa
ient; au Lamentin, tglise, dcrit: I, et impossible de rent de la Martinique par le uG AR ANDE O CC C(C A S ION ) ,i, itit .u' u':
rre, 6coles, etc., tout etait decrire I'eflroi, le malheur et vapeur Antilles, le mardi 18 |H'. Dh LL Xol'lN .1- (in's-totic. fl'inue<,u idvlle
iterre; Petit-Canal, d6truit la desolation des habitants de Septembre. Le maire de Fort- ve dsliand,,.Noiin parties, douze victims: Pointe-Noire. Le terrible ou- de-France, M. Victor Severe, IT elt aucu ne r&t p)l) ()sti)ossible.Les
-Louis, tr~s endommage, ragas qui vient morts, don't trois noiyq. nlns tor'r$r| surs anla comitk de secours constitute L.ALIJi2 roses et ;'cU U,,ix ,e nonJ[
int-FraqVois, trois mai- uadeloupe y a d itoli beau- an chef-lieu de la Martinique, SUR lit de h, voitu,.
avaient r~sist6 A l'oura- ceupde masons et ruine com- rendit is 11 te aux autorSt U s .OO a u e i a '"im
quarante-'sept morts, dou- p tementla puopti^tsEn la pour s'enqurir des besoins Il ..DISUES aie ODEON t apis
disparus. La Dsirade avait seule section de.BaUlargent, de la population. Le Paul (. lilaisr hieritune pellie apoisdu
culierement en A d6'plo- des cankrteA luttlvidmaspi- nts ucressivemendt ainsi I iquidaht.l'ancien stock pour taiue place A de nouveau' dTe(Ire, les quah'e celts coups
i e i a d rrivasnous liaisons une rande rbdnlecion des prix de, et Jui, pout se fire oublitr,
et A la Baie-Mahault, quantaine dan- e9 mains que raviso Antares venant de twos laisor one avail tl passer une saison A
nx tbmorts: Mie Arrand pte*s,.dau .oes appi del uayee. .\e_ ..pr .N .... obile. EL ganlic, epatamment
ain et le ils Eulaliene voAt pierree. Une souscripUtion publique N'oobllez pas f celltte occasion que nos auditions de Mo. ticele, elle fIut accostde par on


e, plac6 'Estde la Gran- Des haieset legroshameau a.tpouverte au Canada et le teaux, nos Lhansoneules de Mislingiel. (ouin, vI o' I.a'e [.aiid hloilne d(Taires quicro-
erre, avait requ l'oura- de Ferry, star la ittoral, out government francais, en of- ne etc., nos Operas et Operettes de Charles Friant, Ninoi vait a une ronquele capable de
en plein. Sainte Anne 6 tr6s 6prouvs.n y a eu une frntW uh.bredit de 300millions Valin, Di Mazzef, Marie Th6rhse Gauley, Emma Luart, Roge ~ivaliser avec tous les morceaux
it plus,I e s Grands- victim A Deshaies. au plys, a charge l'ambassa- Bourdin, Ren6 Maison, David Devrib,; :.enoe Billot. Micit de roi. L idylle menait son train
ds totalement d6vastes, Le president du Club des deirde FranceA Washington. letti, Villabela etc. nos chants heligieux,etc, soutdes disque. ,Ienfer, quand quelqu'un pass,
des victims, don't ejeu-. outards, l'honorable M. M. Paul Claudel, de se rendre absolument indispeosables pour toute bibliothcque. pouiJ apa fortement sur a chair cal-
pr e1atdea lun revenante en
ilcar aurent, cousin de TbtiWle, A a la IGuleloule sur le croi touie soirde et pour les 14tes prochliues. d'un rie nant i
Directeur; la &mille ,ropos e lafort: Lafort seur ay-roum, afin de DI-sUESSALABERT ir. C'taH un ancient amant
de, dix melubres d.- fit pi t es'asvibe soot sm- de porter ls tondol6ances de. D UE ALABEfom d'afaires eutun rire...
se le p Ire qul avait a sdat burInt les ceiml. IUs ia France A population fran- Est trrifde ao etr6s belle sarie do disques Electrique, jtaune, de l1 couleur meme de
eauver; A Gentilly, qujn- ont comme brAl6s et pr6sen- caise de I'arhipel guadelou-. SALABERT dartistes de renommde mondiale et D'UNE EXTR'ME sascheveuxqui mit fin A ren-
tme tent aspect de squelettes. plcn. ; D..iOUCEua qui tait la spcialit6 de ces disques tries apprecits tretien, et peut-trc aussi A de
B rtout, les usines, les fa- Wiimportel cela est rrible, Ajoutons -4ue des commi,- e, F.ance. Iien douces illusions.
de iUm, tl.espropriW alqUirl*t &l, siond d':valu.tion des perte P I0 NOGR AP HES *
ient va es,antanties. sont constitutes deu'un o- No nove modes de Phoographes sont si sup ... Pr-Ca-Tlan!- On y en-
smog Noononvean mwod'es de Phonugrnphes* sont si Pe p s no
Ieu, wLu rat.lM' j 1OCktobe rhetsra.et si convenabes qu'acbetant ailleurs on paye de n tm s' u i o.
t a odeur nausa- Lespertes s comidrMbleet i detrois s ps cher n a me quality. meant ier soir, bien quil n
une sou usde- e rt e on consdra i esWeIa rhs n tr BiAZAR 01 'EON soit plus de toute premiere
Des familIes sous des et ne sont maaheur wipte fi d do as tan- ODEON .e s pe er s
d'arbres abattus, s'a. as rcovertes par det 'eMi t 6 1 inte"ux Ypetits verses.
comi ngaelles apo- yaM a 0de a a bleme Nw (Eu. -
.Les rbres A in, les d'asuae cor e capage qul eat tt pirdu. clignement qui voulait d

b erS Im It n 'L 1m4m"bis
la C


- -----_ __,~_ c+ ~'"-'





3a1-4:


LL MATIN -24 Novembre 1928


cn maniere de reponse.
Quelqu'un qui passait par lt,
murmura philosophiquement :
Tu ny arriveras jamais.
Les chagrins 'a surnage tou-
jours!
... rencontra ce soir-IA celui A
qui lon a donn6 le surnoni de
led iA cause de ses cheveux rou-
ges, de sa face cairliate et de
ses yeux pourpres... I.t il Mtailt,
par siurcr(it, a cc moiment-l-iI
VOll it ron ge, rve.n it-ii du
polo q1u'il joule atdniirablenieint
d'ailleurs. Lai chose serait com-
plete si, une second, il voyait
rouge, Mais cela n'arriva pas,
c'est un charmant garcon, amu-
sant, Ion vivant et qui tout le
premier riail (d'tre de pourpre
de la ttcl aux pieds, comme tiun
sanglant coucher de soleil tro-
pical.


On ldallse, ct soilr, nll ,i Ilu I union l
Ainsi que nous I'annoncions,
1'on dansera, ce soir,au ((Club
Union )).
I a 1I!c aura, 1nous en som-
laes certain, le succs qui est
la cairacitrisiiq(uie des reu-
nions In Clubl ('llioi.


LI p)IomPC


Mid'Way Station
l),bans I'.vis publ e, il y a
q(pelyqes jon s 'et concernant
gaz,,lilne hi i(l\il'W ay St!;i-

ci s I 'l l li t i tio t i cs (le,
I' ti t II l t(i W 'sI
LJ i |)()ilil .e nld'Vai' Sil-
lion se iit'iuve p)n1lol (iius Ie
quaiitur dc lai (riaind'lm'ecroii
pris cii c l I 'alltrniiacie Mtc-
Amunne' cl re it.'cp.l hji J.ivier.
La Sialimin est (pourviln d' ;
s.\' itc (Ie gr;iissage, se raige,
cMal diilltc t illspectinii (c
n1 lteur ct i s lil t is ;a(l(litio(ninel.
L t Dii ()1/ '


La soir4e de Cator
& Vari6t6s
Comme nous I'avons dit, hier,
1.) Dircction (de ii-\'a;ril'tes ;a-
e't'r rlii Itl |ro(uiit thi' I: simu c
(ti (dIcillili a; l,- I iliilhi i ;i I';,-
Chat hd I'aiuto qi( i d1011 ,"Ire ol-
feic rl l (:itor.
(C scri, sIms doie l ntle gIran-
(Ide slilr ; tar, outrle i t l e Ics
filins ;In1 ,'i(i'o s sirl' Ialliche'l soe l
(It' )r'niitre I lilut il il :ii.s-
,si Itl l IcII t ( I )l Smi lll Ill' H \ (i
(Ir y v i qatilCnir, pil(1115lit ( sl ii
ItOnut oCOs1i0iI I |IoI r Io I s, deIC
ot l il bleii r [) ;ir l lii [);irl mili
ricl It [ I l:i( llii :i tio ii lilt''I 'i' i Ir
rv illru\
s ltit d e !1 ii:;. .. ^2.I i -


Demain, i Parisiana a
PI '.i isia 1:1 l'i il r i d i tilI. I, '
illl l i lt nl l m dlie' 1, |)i o Itl\'
Lf liRm/t1a t 111/ /I'I'.
C'est la granide (uvrei d'Oc-
tave Fenill t mise A 1I'cran. I)ans
le cadre Ie plus I1rvleilleiiux,
aomnilucux de coul, urs, f'ecri-
que die lumiere, se tL'routile le
romaiii leIt plus seniiinIc:al joud
par (des aIrtistes, 'verilibles ( de e art art ical t iWu'est le ci-
neitna interlni)li ti l e pensee de
grands 6crivains.
Nous le repktoins, cest tin film
d'ulie beaunt6 icoinomparable et
tous ceux, (ui1 ne scront pas de-
main A Parisian pour le voir,
pourront, comnnie 'autre, dire
en se couchant: ((J'ai perdu ma
journ6elo
I '"**.A cTiml, ,ST.e..ll


rI&PE__W"


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


COUtPANIE FRAlN^AISE DES CABLES TILE6RAFPIQUES
23 Novembre


1. Pauil Boncour
ne sera pas remplari
PARIS A la suie de la dU.
mission de M. Paul Boncour, le
Conseil des ministres a d6cid6
que M. Briand demeure le dk-
Iegue permanent de la France A
la Soci lt des Nations, il juge
inutile de nommer un nouveau
suppliant.M.Briand terait, si nd-
cessaire, une proposition A ce
sujet Iors de la prochaine con[t-
rence de la S. D.N.
Ml. Moreaii, Iirerleuir de la Banque
i .' .rl ira ,s iail no in \p ani (omlliiiI, es riliaraiitioiins
PARIS- Le Conseil des minis
tres a examine la (uesltion de la
nomination des experts au pro-
ch liii corni tdes reparafions.M.
Moretni, gouverneur ic Ia Ban-
que de Prance, s(rail design.
In a lidli dte M Se%4don en rlpons
aii disi IIou dI' II. SIsl'Semilnl
PAIIS Le 'Pewit Parisien a
pubilie un artlile de M. heydoux,
:irln it'll irec Itt'.r pothlique aux
.\1tli! s 'rliiiu] c s,(it(' inonlranti,
ifn r poiise ou tlisiours de M.
Slitsemiann.l~ 1iit' C\v;:Ocation an-
iicip)('c tie I l i inonili n'est pas
due A l'Allemigrne selon le Trai-
I6 de Versailles. 11 souligne que
la France et lIAllemagne soul
(liatn ord str Irs it')pari Imns elre
ti1aiqiit u (Ili a lie ;i'l c c'es paie-
I 'llc S (iII i ti, h i sl ,I'jJ el.;-llif'
la r I I i I) ti\ s. I1 l il
l((till l)is (jjc i li elii) I t'I ilnVcL de
a il,'e allemanm le itmnd puie-
Ili II ii )1possibl uni' solution ac-
c('pt-lljle de la piochaine nago-
t iat ion.l
Tii iir inoinnl li ire-Pit'sidcii du
Con~ il Id'l t 'l ci Mii ullicr Pii'si-
dIenil dc Si'liumi
I'ARIS- ii decret a nonimm
vice president du Coniseil d'l'at
M. Tissier ct president de Sec-
tion M. Gautier.
l ole 01 di II di'lt continue
PARIS La Lhambre a ter-
min6 le Budget de I'Agriculture
et commence la discussion de
celui des lRgio-'s libeires. Au
cours du d'eb1i, le ministre, M.
Forget, a iinliq t (que 230 mil-
liards ontl l6 consacres aux r6-
p rations. Le Conseil dcs minis-
tres a int di'cilde la n)i proro-
gation du imaiudal Iies conseil-
lers miUcipaux. les elections
municipals se leront le 5 rmai

S129.cprises

PARIS-Les negocia ions corn
merciales franco-polonaises out
,kTi -- ,u.s ia .)iprsi tdence
du Ministie du Coimmerce.
I.<' Gi,;Ji'al Ii;n .1 h'i l e | d s. arlides
70 'l 71
NANCY I'arlant A iassem.
bl&c gfaerale des ludiants ca-
lholiques, le niarichal Liauttv
a duclar, que le vote des arti-
cles 70elt 71 relai;w auximissions
trancaises A l eiranger est d'im-
portance vitale.
La ionistiliion du Reich
elt les GouiernemenBs Allies
LONDRES-Les milieux bien
intorm6s confirmeat le plein ac-
cord des gouvernements Alli6s
au sujet de la Constitution du
Reich serait adressee dans une
huitaine de jours apres entente
avec les Gouvernements Alli6s.
Le a Times consacre un edito-
rial au discours de M. Stres-
mann don't il rfute vigoureuse-
ment la these.
M. Valle relhre A L laliaane
tbord due Lafaette.
PARIS-Apres plusienis tour-
noes de contrences dans les pro
vinces trancaises ,et apres avoir
collabor6 a I'accord franco-cu-
bain, M. Valle, attache commer-
cial de Cuba,s'est embarqu, hi(r
sur le Lalayelte pour La Ha-
vane.


Le Roi d'Espagne et l. Leygles
parent i I'inauiigration del Naisona
Velasquez
M %DRID- A I'occasion dedi-
naugralion de kI Maison de Ve-
lasquez par le Rol d'Espagne, le
ministry de la Marine francais .
M. Leygues, a d6clar6 qu'une pa
reille manifestation exprimait la
volontN du gouvernement royal
et du gouvernement r6publi-
cain d'unir leurs efforts pour le
mainlien de l'amiti6 fr.nco-es-
pagnole et la consolidation de
la paix europ6enne. R6pondant
A M. Leygues, le general Pritno
de Rivera a declar6 que les ma-
nilestations franco-espagnoles
au Maroc, A Canlranc et a Sin
tander sonl I'expression de l'a-
imiti del'Espagne pour la Fran-
ce.
MI. Leelerc nomm Sonis (iovierneur
de la Bauque de Frauce
PARIS- M. Leclerc, gouver
neur du Credit loncier, a Wtu
nomm6 par le Minislre des Fi-
nunces, preni er sous-gouver-
neur dte la itnqiie de France.
I.PerniiodlUit. dei I'l iiion ationale
lietpiubliciiine, tli lieic-Pr,'sidelnt
PARIS .l. Georges Per'hot,
ddput6 du Doubs,de I Union Na-
tionale republicaine, a Wt 6lua
vice-pr6sideat de la Chambre
p r 212 voix con're 212 A ,I.
D i ii n.miil, ,d iuplt ,re S.-'iie ,'t
N ir'ie, ra t,,-al so- t.lia j e, j il,
dit d. s g iu,'hes.
Ci iski,'i in l ,|1 dle' I' de'ux trains
PRAGUE- Un train express.
et un train de mart handises sont
entras en collision A Nyobury
dans la binlieue de Prague. II y
a quatre itus et une trentaine de
bless6s, don't huit grievement.


Le Ilanquel de la Chambre de Comr- '
inerce Belo -ionmricano Laline
BRuXEi.LLI.s- Aujouid'hui a ee
lieu le banquet de la Chambri
de Commerce belgo-lalino amA-
ricaine. Y assistaient M. Jaspar, I
president du Conseil, lcs Cets s
des Missions d'Amerique latine,
le ministre de Cuba, le genta
colombien Salazar. Ils onw cAl6-
br6 les qualities des relations
avec la Belgique.M. Ja spar a tait
ressortir la commun aut6 d'nmt6-
rets et de sentiments entire ces
nations et a port un toast au
succ6s de leurs rapports intel-
lectuels elt conomiques.M.Rou-
ma a lu un rapport reconfor-
tant.


In rgicide agree Cillndaniin
i ains de Ira'nii\ forc0 s
ATHENES Zafios b(oussios,
le garcon de calt de Larissa,
ui, le 30 octobre 1927, tenta
'assassiner le president Koun.
douriolis, a Atl condamnA A 14
ans et 3 mois de prison.
Le Ix oi (i'or'e( a la (irippc
LONDRES Le rhume don't
souflrait'le roi Georges semble
dkg6onrer en une igere conges-
tion pulmonaire. Le roi a pa6se
une journie agitde par suite de
la persistence de la fivre, il y a
un peu de congestion d'un des
poumons. Vu sa forte constitu-
tion son indisposition ne cause
pas d'alarme reelle.
Une conflrene pronhaie
sur les rparaftims
BERLIN Le Ministre des
Affaires Etrangpres d'Allemagne
a annonce anjourd'hui que lea
negociations en vue d'ane con-
terence sur les r parations en-
tre les Allies et I'Allemagne n'6-
taient encore qu'une p6node de
conversations diplomatiques et
,changes de notes non of1ciel-
les. II a ajoutd qu'il n'avait pas
6chang6 de notes non otfddelles.
II a ajout6 qu'il n'avait pas en-
core recu de rdponse au notes
remises le 30 octobrepar l4, .oe.
prtsentant allemand aux puis-
sances trang6res.


Irr I-- .- *~L-t .r -. ---- r


PaNtiana
DIMANCHE a 4hs.1/2: Matin6e.

Imperial
(Suite)
Entre : 0,50 ; Balcon : 1.00.
A 8 HECRES
Un vrai rsgal artistique avec le:

Roman
D'UN

jeunehomme

pauvre
d'Octave Feuillet. 8 parties.
Mise en scene de G. Ravel.
Entrl e : 2, 3 et 4 gourdes.

Le (Goinierneiur i lan liiqueidle Fran-
e t I leProfesseiir Allix d0sigo9s
comiP eep*ortspoer Ia rhision
d spai i mnenis d reparations
PARIS M Emile Moreau,
gouverneur de Ia Binque de
Fran-e et le prolesseur Allix,de
la FacullW d'Economie politique
6 I'Universito de Paris ont pae
'l6sianks comme experts fran-
uis A la conference pour la re-
vision dos ptiemen's de rdpa-
rations.

a 1l-ji' n'i pt e:i ciisi
BRUXELLES M.ilgr6 que
Ia B131iie Wait pi eicwre
choisi s< re')rs iotinis pour la
COTVI ission iniferni(tio0 le d'ex-
parts qii doit lu lier I question
dpq rDir iiijii., \l. Wiile Fran-
qui.min'istre el expert financier.
a nviiii ins cceptil de faire
une muide prliminiaire des q ies
tions q i seroat discut6es par
la Commission.


A vendre
Frigidaire, Piano, Duplex
Roadster Studebaker 6quip6e
de pneus neuts.
S'adresseriau Dr YOHANNAN
Rues 4 et P.
Te61phone,MarineC. 1113 3.





Varictes
DEMAIN SOIR A 5 IIEURES
Risqueloutl
9e episode.
0,50.
A 8 IIEURES
2 heures de lou r.re et d'acro-
baties avec :
CRAMPONNE-TOI
film sportil et gai en 6 parties,
inierprd par Mon y Banks le
ceiIbre Ploumn.
Entrbe : 2 ; Loge: 3 gourdes.
-Les henfi ;, ,\de cete soiree
seront aflect&s I la suoscrip'ion
ouverte pour I'achat de I'auto.
mobile qui doil Aro oflerte au
champion mon-lial dli saut en
longueur : Sylvlo Castar.


Entre u bea gete .
.i Prkuidm bri
On sailt que depuais quelques
jours, sons l'habile et comp6-
tente direction de M. Robert de
Paris, plus de cinq cents 616ves
de nos. coles primires font des
exercises de gymnastique an
Pare Leconte, uue lois Ia se-
maine. Noua avons appris que
le President de la Republique,
marquant ainsi,une toi de plus,
I'anteret qu'il porte A la jeunesse
des kcoles, a decid6 de prendre
A sa charge la retribution du
prolesseur et lea autres Irais.
Nouns ne pouvons maoquer
de ldliciter le Pr6sident Borno
de ce nouveau beau geste don't
lui tiendra sorement compete, au
moins, cette jeunesse A qui il
vient de donner cette nouvelle
preuve de tr6s grand int6r6t.

Distribution do prix
doe 'Alliance frangaise
Nous avons public, il ya quel-
ques jours, la lisle des noms de
ceux a.qui les prix de I'Alliance
francaise avaient W6t d6cern6s
au course de la reunion du 4 no-
vembre courant.
Voici encore quelques noms
de laurbats qui ont merit6 .des
prix tie l'Alliance.
Groupe de garfons: MM. Gran-
ville Ollivier, Daniel Thdard,
Edouard Woolley, ler prix; Er-
nest Severe, Antenor Ollivier et
Roger Guillaume, 26me prix;
Hubert K6breau, Max Adolphe,
Edner Lissade, Andr6 Dumay,
Edg Pierre-Paul, Cl. Rosenthal,
accessits.
Groupe de files : Miles Jeanne
Months, Germaine Polux, ler
prix; Renee Bazelais, Elsie Mc-
ntosh et Anna Sambour, 26me
rix; HelIne Vieux, Emde Nico-
fas, accessits.
M. Robert Cambonnie, Char-
g6 d'Affaires de France A Port-
au-Prrince, a oftert A M. Camille
Lh6risson, secr6taire gnn6ral du
Comit6e haltien de 1'Alliance, un
rix special A I'occasion de ses
rillants succes aux r6cents exa-
mens A I'Ecole Nationale de
MNdecine.

Morl du Dr' Girman Leguia Ylartisez
LIMA-Le Dr German Leguia
Y Martinez, ancien ler ministry
du Pdrou, juge a la Cour Supre-
me, est mort subitement jeudi
apr6s midi.


Avis
Europ6en distingu6 desire
louer une on deux chambres
meublees dans one mason de
bonne famille.
Ecrire en indiquant le prix
par semaine on mois A :
II. W. 40
Bureau du martin.

Notice
Swedish businessman, ba-
chelor, want to rent one or
two furnished roo'ns in dis-
tingued house. Apply indi-
cating situation and|price per-
week, or month tnder.
H W.40.
Journal Le Matin,.


--- -- -- --

Grand H6ielde France

NOUVEAU SERVICE

de RESTAURANT '


Hors d'(Euvre varies ou

Plats du Jour

Dessert

Le tou tour G 2.50
SERVICE TRES SOIGNE METS CHOISIS
P. P.PATRIZI


A L 'Aur
11 y aura,d
de l'apres-mlaud i
ance litteraire an Ct
rore .
Au d6but de la s4
proc6d6 A l'insitalIai
veau Conseil d'Ad


I


UneFant

complex

de From;
Les fromages KRA"n
balls en pains, en p
pots on grAs et en bou
blanc de dimeisiodA'
de tfaon A satislaire 1
demands. II y a da
pour tous les goits.
Le nom KRAFrr et I
d'une varidid de froi
celui d'une quality
fromage. La marqsq
symbolize la puretw 1I
e consislance et de
votre garantie de torti
le meilleur en mati'l
mages.
Chaque paquet do
tromage KRArT porle 4
que de Fabrique :


Si votre tournisse
tromage KRAFr, i
Ibez: Pawley
Port-au


* L GmUAU "3 Mm


DibWrmt
de OGrusxz
L* OhuAU Mnhutla
"4k sd M MMdf
io-- amosdii

r^B --BBB1 -- -rr^^^^^

*lo
PM


Lits en Fer et en Cuivre, les Glaces, Tableaux Chaises & Dodines, Jeux de sally

tiles viennois). Glacieres, Armoires, Coiffeuses oue -vous trouverez chez


H. BA LLONI Fis


SONT des ARTICLES DE PREMIER CHOX DON'T LES.P.t.SO

ABSOLUMENT MODIQUES


A_


'I',


-I IIP - --M Vw


IL


1


l
I
i
1




r -- --__i--~---


6e. ANN s


Le


Malin


SIXP nri


S"'* '
IC


-.- ---aI-- ---r~-~


24 Novembre 1928


Seuilles

lt du Times *
rapporte qu'un
s vient d'in-
d destiny i
ment ce que le
r en eau. Aprls
ae reste du lait
olide qui sortde
a forme d'une
6pais.
'tertifle que, sous
I4ait peut Atre con-
des ann6es en-
*e sullit que d'un
de pour d6layer
obtenir imm6dia-
it ayant toute la
frais. Une usine,
!l, va 6tre cons-
p our la fabrica-
feuilles.
us, bon Dieu I...
ns-nous pas no-
primt sur... du


fin d'anke
I'E-ole Elie Dubois
*nfaiteurs et amis
ie l)ubois, toutes
k kves de l'Insti-
rsparents et, en g-
iwblic port-au-prin-
Abresse toujours de
uliere A lI'Ouvre d s
Its beiges, appren-
ute, avec plaisir
le Exposition aura
S3 dcembre pro-
l de I'Ecole, rue du
itinvites a visitor
Motion ou l'on trouve-
Nirc de charmants et
leaux de Noel et du


'se8 e cemibts noires *
Iellement 6.814.703
or6i6ls dans les di-
isations tascistes A
i26 octobre ecoul6.
bearti proprement dit,
p.010 hommes et 88.
ies. 66.283 ((Jeunes
'365.781 (Petits Ita-
16.965 dans le group
hire. Le parti a ainsi
e 1.564.916 membres.
h organizations corn-
les Avanuardiati, jeu-
nU ombre de 325.127,
j leunes gargons au
p789.937. Enfin dans
nts et autres associa-
compte 4.144.584 mem-


en alaininni
plus recent r6vela-
ique d'Amerique. Les
h ont bien fait d'ex-
itperiences avec l'alu-
fs divers domaines;
pique, en particulier
structions de haute
fiemploient des cor-
Uminium et aussi des
m6nie m6tal au lieu
Sttaburg, la ville d'A-
lis assombrie par la
Ave le nouveau clo-
inium, don't ila belle
ofent repand au loin
Squi brille meme
auit A cause d'une
eontinuelle.
a une hauteur de 27
surmonte une tour
esurant 60 metres.



16 d6cembre
es dames patron-
t une fete de cha-
t sera affect Ai
de la chapelle de
urgeau.
dejA persuade
miond. tioudra A
r tout son con-
ite de cette fete
ailleurs d'etre rune
de cette fin d'an-;


Les Livres

Nouveaux
S- -- -
L'AvatU d .ful
J** WIM (intlom.
me de lettrei, ar acques Dys-
sord. Grasset, 12 Fr. Imitos
M. Henri .Martineau qui na put
tIre supooni que d'antentions
saines i 1 egard de la mmoire
do Toulet, don't il a fait en par-
tie Ia gloire, et convenoms avec
M. Jacques Dysord quo Ia bo
h6me, a en some so conlond
avec le souci de conserve ja-
lousement la libre tanlaisie de
son esprit et de son cosur et
qu'elle p ut se deflnir ausi par
[ ane tertaine mani6re de con-
siderer la vie qui tlai du luxe
quelque chose de plus indis-
pensable quo le necessaire ,. El
ne nous dtonnons plus de voir
filurer dans celloe colle-tion le
visage m6lancoliquement aris-
tocratique, et le sourire dedai-
gneux, un peu a haul sur cra-
vate de Paul Jean Toulet, entire
lUtrillo de Carco et celui que
Rachild appelle avec tant de sel
le Surmdle des lettres.
Uce biographies un veu tan-
taisiate qui no s'embarasse pas
de da es, qui se mefle de las
succession m thodique des tails,
n *glige les details precis, pour
saiqir, en pasiant, comme dans
une douce flaneiie de la pens6e,
Ile mot qui synthelise un carac-
tre ou I'anecdote qui a I air b-
nal, mais ou cependant ieste
prs Ile bal'emen' d'uiin coeu'r.
Et partois, hommage di!
cret ou imitation iiv lo ,laire,-
le tour mine de Ina phrase du
grand potte des Contre Rimes,
e rythrne de sa pensee et cete
ta0on aristocratique et grand
seigneur de s'exprimer qui ne et
trouve avant lui que chez un
Bunfo on o un Voiture, par ex-
emple, el depuis lui, chcz beau
coup d'autres, Dereme et Mau-
rice Ritz, entr'au'res.
Celivie aur:it plu A Toulet
qui est ecrit parun Toulelien de
la plus belle eau, et des plus au-
thentiques, ( on n'a qu A relire.
pour s'en rendre complex : On
frappe.d la pprte...) car il s'y lu,
reconnu, comme dans uu mi-
ruir, un miroir qui se souvient
Sour parler comme Hello, et qui
lui eut renvuy6, gracieusement
et aflectueusement fixs, et en-
core vivants pourlant, quel jues
uns des moments de sa vie up
peu triste, tres haulaine, et qui
si elle ne fut heureuse ni en
amour, ni au baccara, n'en a
pas moins id airnme des dieux
qui jamais ne la priverent de
I auguste compagnie des Muses.
Pleut tire pourrait on regre -
ter qu an course de ces pages
melancoliquemeot attr yanies,
M. Jacques Dyssord, ne se soil
pas at arde a monIrer 'influence
qu'a.etere6 et qu'exerce encore
sur Ia pn~sie dile moderne I mu-
vre do Toulet. Combien se ail
excitant de taire voir ce que doi-
vent aux Contre Rimes, n Tris
tan De6rme, un Philippe Cha-
baneix, un Vincent Museli', un
Marcel Ormoy, un AndrA Sal
mon,.un Jitan Lebrau, un V6
r/ne, etc.; et un Jacques Dys-
sord luinm me. Mais il ne serait
pas jusle de sattarder ad ce rr-
gret quand I'oa rtge de. M.
Dyusord Met ar iir le a life
lt lorsqa'o saet "ue q u
jour,rpat6e par M. enr. Mt,.
lUnau qui moua a promi une
Iditio comspMtle des pe6ms ot
du joireel de Toulet,- 6dltion
qui sers certainement prAeAede
d'une etude de tout premaer
ordre, come cell qu'i a cou-.
sacree, il y a quelques mrois,
au grand polte de La Verdure
Dorde et de i'Enfant Perdu.


A veadre ue automobile
oakland mcd61e 19. tAoute
naveCay t r"t eolemeno
Sadreser Ruoe N 1521,
on tace de oa Roe. du Scrd-
Caur.- Pbo 253.


D'un



Champagline




Whisky




Peinlure




&Cirage


Faitcs imm diatemcnt


vos off ics (ll i u l-onlt tou-


tes les chances d'etre


ac-


cept6es.

Commercial Agencies

and Commission


Leon R. THI BAUD
President


Viennent d1arriver:

Les FAMEUX PNEUS

& CHAMBRES 'a Al


R


Nouveau Modele L0

fabrique unique- P

itent pour les Tropi- .

ques

Sutes dimensions

SCamions & Voitures
SVMNTE LHEZ

ZJaQHN H. WOOLLEY
I It *4


Grand Rue


PARfULLONS, 1SECTES
Soant chetds, uendesoichanghs
aux meilleurea condition s par le
Cabiwnt technique d'Bntomolo.
gie J. CLERM T 40, Aoenue
ifOrld PAR IS- France.
( Meiaon 1ddeen 180 )


I at n coamt pa..
4 ILpmpropi-la Mrp, enantes
A 4meiimables des Piutes
Orietalks, Mesdames, al lez
chps Ple E. AUXILA, vous
.v0 enbeillr vos poltrino.


Sensationnel
Us bom e dams lars

.1 donne des renseignemenis
sur la plane
.* Dr ,Manmfleld Robinson de
Londres, qui s'adonne 6i Vlude
des phenomnaes psychiques el
popr lequel la Fos'e anglaise vi,
envoyer, demand 25 novembre,
un message par T'. S. /'. destmin
A Ip plan6te Mars, a dt( lre, il
y opeu de jours, que 1un seu-
leapent it avait pauri aux lhabi-
taq s de Mars, nais qu'il avuit
voyage lui-mmine dans celte pla-
n te.
II a dit au repr&senlant d'un
journal londorm1it : Je puis
m'enlrelenir avecc Is Marliens
sausi lacilement q,,'vec vous,ei
j ai aussi fait un voyi go dan%
Mars. Mon .corps ithirique a
parcouru 35.000.000 de milies eni
4 minutes, la vitesse mniune dc
lii lumik e i .
Le D a donned en outre des
renseignemn nts ti E pi cis. D'a
tprs lui,les Marliens out pieds
6 ptucs de haut et les Martien-
nes 6 pteds. Il a e.Nhib6 des des-
sins- ( nous aurions mieux ai-
mA des p)holos ) de Marlien-
ne qui auieent 6 6dses ainiao
bles guides. ( Elles onit la figure
ronde, declare I'exploraleur de
Mars,les chtvuIx longs,des ycux
r peCi anls, 11 iC7'Z d'uLeI)i IlnIlt'
c[ uiicuse el des oitillts lies gi11'
des. Elles poirtnt de loigu<'""
robes veites floltanles d'un iok)l
tries artistique. Leuis vetentwns
indiquent quil ne lail pa,, Ires
troid sur cette plane!e.' rs Mar-
tiens ont des naisons, des diii-
geables,des automobiles, des che
mips de fe o. tb la ress ib'e as-
s(Z, un pcu Ilop) meinme A la ter-
re l ..
( lIs Iraitent leurs aoibres I ui-
tiers par l'eleclricit, de soit
qu'ui fi uit ressembl)lant i l Imai |
me content tous les 6len'tts
n6cessaires vu co ps htinnian ,.
Le message du 1)1 lD)r K l iion,
qui a t-t atcepie par le Sci vice
radioltl(grapliique de la I'oste
de Londies. sera radiollus6 par
le poste de Rugby avec une lon-
gueur d'nole de 18 5o0 I 1ires
el le poste de S Albi:ns a!en-
diIa la repouse av une lotn-
gucur d'u.,de de 30 000 nrEtrt s.


A

La Solidarity
Dimanche dernier, La Soli-
(l iut b i a ol v le son CoI s'', il
d'adininislraiiom .
Out 0&6 1ins : MNI. A.iiiuist
Bosq, president, !'. ~-4.- -'iQ, l
vice-president, L. aib)issilir,
trdsorier, .I. .Leio .Ioseph. secrre-
taire et MM. J. l)ambreville .\i-
n6, Alexandre IBernard, nt'l r
Oceans, Paul BoucheCreau, 1-e-
lix Coicou, conseillers.
A noter que c'est la Lline
foip que M. Bosq a Wt re6lu pre-
sigent de la Soci6t et In lOmne
que M. .hlio .Jos )l i en t'l Itc
secrai't're.

Une r6compense
PDe Dix dollars sera accoi -
d6eA celni qui rap.poulcra aun
bqreaux du ciMalin, un por-
tletullle en cuir tar6 1l con-
ltepa des papers qui n'ont
d' pltrt que pour leur pro.
pie!lnire.
Auu ne question ne sera
posoe.


Avis

important
HAITIAN BANANA
COMPANY LIMITED
CI'Mpagir deFilgue-lsas
lalUilen
PLANTATIOW
Nous avons commence Ia pha i
lalion No 1, A L0ogAne, et avi-
sons les intlress(s que sur de
madee, ne Carte sera livrbe ,
tout Actionnaire pour lui per-
meltre de visiler les plantations
et cl)tenir tous les renseigne-
ments necessaires pour la cullu
re scientilique de la Figue-Ba-
nane, g atuitement.
l't ntree sera in'eidite A tout
aulre, suut par permission sptc-
ciale.
La Direction
HAITIAN BANANA CO ,LTD.



On demand
A louer tnii pi;no.
Faire les otlres a jou -nal.


q


I:ll GEMENT II ll)ISSE

-lp liissc n inl td Tl:i leur ,/.,
.S ('('1'/ lit, I'] li n Chi ' h ci
tran-ltrI la'i r.i (r nd l e.c,
flice tirs I l';vts i le )rdeanv, :i
Fancien local Ilcs CaIV'cs ('ll-
il i
l.es clicn's trouveroni.
conimlc toillouprs, la gr:nidl'
ir omplitndic (t Ics soins 'lcs
plus ,iiflflict'tx: (,(' [L)C Ut tt'i
vail soigin6s.


Soli ic I' I'liia I lc ie Scricoti's

NIM. Ils McIlliiics (c l.in S
d tielnnie (Ide licinlaisancc sOIl
cordial'ieitiil inviltesi la Mc.ss..
(Ili scra( I c('I r(I'c I 1'Aksile
Flra ntiCis )iininmich' ?. .\ )A(I'/n
bre i < 1/2 lictiir's diil inl ill ai
I'occasion d(I la If'lc (IC SaI illt
E' iisalx'lh, Ipatloinc de I'dle-
bl)issc-11cint.
IA' Prl 'sidHIV.It I l la Sociil0I.
I". (:1 I l Z


UnAm6ricain a Inven
t6 un 6conomiseur du
vapeur d'ehsenco
'\v.'.fclichlow St Wheston,
III. U. S A. invented tc brevesv
uill novel 6conomiscuir (IL
vapeur d'essence, pour tous
moleurs d'automobiles et a
essence, qui est meilleur quo
n'importe qnel entre ceux
coiinus.Fo d couvic 75 miller
A;Vec n gallon.
'loutes les marquis aiiappo
tent des augmenluations incro
yal)les. 1 1conomise I'essenc,
et d6carbonise le moteur. 11
en olire un e6han'illon grolis
pour 1'inlrouire. 11 (esireau3i
si avoir des agents et repru
seuilanls qui penveut gaguer
de $ 375.00 a $ 1250,00 par
mois. Ecrivez-lui tout desuite.
Ecrire volre letire en auglais
Adresse W. Cri chlow, St
Wha ton, ll U. S. A.


* *..A.,.


,~ *I. ''


FTEIS & C"


- WRD


.L'assoupissement, la perte de
rEapptit et le mal do tlte di.paraie
se t quand ol a la precaution deo
bore, avant le dijouner, un erre deo

ENO's TRUIT ALT''

Ad No. 2--F1rch


I


44,


'I I


I 'i

II .
--I
^l


SaPAGEme

Sarnedi


_ ___ __ ___~


-MIN"


-------~- -- ~--


-, --- -~---- -~- ---~--. ----r"-~ ; ----------


I
I


'u~Y.r~e?~,l~.~?~,~j`-`2_2_2_2_2_2_2_2_ ~t


I


!


. k




- RtAM


r ovembre


r. *i


La chaussette "Holeproof Ex-Toe"
Dure de 3 a 4 fois plus longtemps!
U NE nouvelle methode do tuiage donned un %pf)rcepct conIu.
ddrnble Alaspolin as alm et fait deoh chausmet *'0bp '"
e chauuette qui dure slors qu is plupst des ea mueqs nat
ddjt nodes. C'ot pourquol ,Holeproof Ex-Toe" -pent tro com.
siderde come faisst de j & 4 fois plus dusage.
L.e maeinrem prdfint prooff
IE-Toe" pan.r quo cette chiauseut
offre e mime temps qa'un luae n yp
eus et dicret, aum durte d'unp tris
avantmageue. Nianmoins "Holepmoof
SE-Tue" ne co te pas plus u is
chiau-tteordlnaire. Dmemn e"Hole-
proof Ex-Tuo" at esiles la marque.
E rswst dass tas ,ts iki uNdagsisa.

Mohr & Laurin, agents
'BONNETEMJI
Holeproof
Ex Toe
.oltl.rrf.Hasl.ryC.,Mllwrkn.,Wli.,U 4.A.
+,5S annie d'expirience dans laI fabrication
d* bonneterie.


TermI


Elegant Cald ou l'ontrouvera les meilleurs consommations un service irr6prochable


SAvendre
Victrola avee 75 disques
Machine Underwood v pour
bureau et divers autres art.i
cles.
S'adresser au Capitaine
MERRITT U. S. M. C. Rue 4
Avenue P. T61e. M. C. No 81-4


iernier nmot du Chic


L A PARISIENE

Angle des Rues RBepublicaine el des Miracles


Port-au-Prince


I Cra-fisoot 'irhcles 'ill'EIae


Phone 2006


Les Souliers Marshall


pour Ho


mma


s,


-i


hi


''I
.5
It


Q l ualil galipui s et st

L LES MCHELInX II AtITES
'UAhQKR)DE CHOIX.

Chaussure ,pour -MP
d'une finesse iDDparaB


A


Les Irianon
Les Ijauville


'It


'''.rC
~


p ~
5'


d_ Jt01uM? :JLI; _


* CRt4M


rtN '.v V~ ...


1* + y


..1.
. a m


I


La Vedete PantatofQullbad,
Sjufasqu'A Jtretle. partiraoiarle s me1tt*
Novembre courant, 10 hearts du titO
Les passagers soot lovltM i* preadre Jsue
sN N 4umro 70, Rue des !hdakaes, e iace w'
Compagnie lectrique, d4 a jour, .
Port-au-Prince, t $ Nd4II1t e


* j: ,1 ''*i IfJI' P''


Colombiran Steanm


I


Company IncO.
[Le stesnereM.arret. ac"tdoiew.w -Yor
NouiM. ae *oned 4Priiw b $4
"sW tlt i toikle 1wAdlMi. pur
poor ks ports It 'seCollWWaotu
LOL')MBiAN SM
GEDMRA i Ci. A'
*g .


v


'V
I~j
flu


*c (sc 1 '." ss
sf*5a


II,
-^ I^ i,. J "'


p.' -~
* i..' ~ sA
-~


C?.y Y~'b3W


rL WW~CC ii


-". "A. # 7 w . | ., F. .1 . .
Nos eomplels Casimis lr i1 ,.er -
Vene visitr ns divers syomsr. I der r nW" de. goe .do
Complets u -l, Tessot, G ia m.il a
Sarge ble.auni. lesut RSm ." . ,W
ene. A Cdude notre import tis" O ds tl
Ventos, a ros


4


Wk "**, ... I*-* *-
*' < *'- ^ : -".,,I*.* "*,*., ,,. I. r tlg r ; i f" -... ,
< J 'vi anltdo a
po. do NO, t do it&
1 1 +

prta

pWei


La Belle Jardiniere
GRi NDj-UE 1321.
Vient de recevoir les toutes derni6res nouveautds de PsrIp
Jarreti6res.Chapeaox fantaisie garnis et combinaisonll.Pol
dames et fillettes; Sbuliers etcostames d'enfantsainsi qwun
itrs belles variety de cravates et perle spour robes. Le toot
un prix eiceptionnel.
p.--
&, , J I ,


Bar


't S~ 1


. "I


-, I ~
It ~


Noia I


f -


__


---


I


I_ '_-_ -L I ~ -e'-i -~t;


-. .5. -


. .I


s <*"*+


5


W . ', ***.. .*


---


i m.=.. mlml.


!!1


I "


Cu *.,*


*, **,v. fii


rr - ,rr


5'
S.


" w r




*~ A.~...
* L.


* ., ~ V
- p


PA6E-'i


1 ?-


.~- *~..


C


v-I,
' f~ ~./'/~ 4~4 4
A)..


peot donen

A C4. GR( *a. e g bi
Woot ".44Comple




eu don't as om= t la dousc, l
tabac Tur oUrtm ent pifumI
be Bureyn de oEntucky, fot t ve-.
lout..
Qu'un fumnir Maile mus eule
fo il fanumx mip s "Chs-ter
field" et j-nal aum asutre ciga-
rsetf as pourya hi patisairS.


I*, ,, *
2'! *.4 .-


S1ISlilffipe Cfo


Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSSEI


&


Co.


Agents Generaux


Agents.- Angle d es B res d u C n', e oF-& Bonne


M1nw RENE LAFONTANT


Nouveautes Parisiennes
m mrns Ro LAO*itAfNT a le plaisir 4'aviser ses clients q'f
[A tes j0i 1t renouvel6 son stock et qne son mueij ,
0 M 4 Rue du Masin de I Etat dans la halle ano
nest s'pespe par M. It Coub. MM. Lavolaset

On troevm les articles sauvants do toute fratcheur A
dl pdriz di6a.ttoute concurrence


de 4UBI sap. uni et1


Chapeaux de paille pr hom.
Chemises en cellular
Chemises ea popeline
Parfuma de qoty, Houbigant,


joli assrtiment d*ar
ur cadeatsx
de tables en pork*
A boire n cristal I


F ---------------- ~ -.-- -- - -~ -~-- ___


ON TROUVERA

Formes et chapeaux garnis pour

dames derniere mode.
Toile A Matelas sup6rieur double larger
Chapeaux de paille fine pour homes.
- -, Judlies cravates de soie sup6rieures.
Soiries toutes nuances, dernier cri.
'C" pe de Chine,-G rpe Georgette,Soie lavable
Chaussettes et Bas de fil
Pardessus pour homes et dames
Chemises blanches et couleur sup. pour homes.
Guirlandes de fleurs d'oranger pour marines.
Ne perdez pas de temps; si vous voulez Intrer dans un
magasin et ne pas en sortir sans 6tre satistait et ne rien
acheter, allez chez


W ia ns


les orix defient toute concurrence.


.I-7


4, 1


IY*
'eels


W k %- .t,. ',
p..


.% .4',. 1,.
-. ,* ^
.l~i ^ t.. p.*


Toutes les Polices

DE LA


.oipret:nent la Protection centre


'det~us
A I


r#s

*'*'n.-- *.q


jr -4
i. J i.,J


it.


I II- I I
bphMsst garP LAURI &N.
MQHB1& LAURIN.


Conserves vo4ro teint
trald et beau..
Les teaches do rousse r, le
lie. lets boa ns. IeO oints


L&~>.


-u--- MlMW


-; y-


- I .


* *


IIIIYIS


. ..




' ~ ~~~~~ W t *y"*f i- "a
,. ... ,.,,.,; "
.. ,, .* .:


-. -, ..om bre 1ON
-.jl = '.; *. ,. "i *,,


Inc. New-York

PRE'SENTE


:t.


.4


p,


VIVA 70NAL


Nos


901


&


630


le Phonographe i rep oduction 61ectrique, le p'us perfectione6, donnant in ,rendement,
I artait et eprouv6 de 98 0/ .
Dans cc simple Ilst ument iont combines les accomplissement de COLOMBIA VIVA TONAI.
dans la reproduction de In Mnsique sur Disque a ec le plus fin et dernier developpement
dans I'amplificaticn. Le diaphragme du COLUMBIA VIVA TONAL donne uun too merveitleux; non
seulement vous entendez la musique, mais il semble que vous on tes pdndtr6.


Avant d'achcter aucune autre machine
de ce genre, nous vous invitons A passed
voir noire exposition dans notre magasin et
cclle de Mr. J. D. MAXWELL, Grand'Rue,
pour vous convaincre que nous vous offrons
tine machine absolument superieure A toutes
ce'les qui out deja paru en Haiti.
L'exposition des derniers modules requs
esi permanecite et sans obligation pour vous,
saute d'enjendre ces instruments merveilleux.
L. PRELTZMANN-AGGERHOLM & Go


Visitcz le Rayon demceubles

et articles d'ameublement


de Paul E. AUXILA.


Voir es jeox (de Silon en Osier
el en Hois rccourbes, scs chaises
de Vi nne avec et sans filets does.
Ses Lits ci ler couleur bois. Ses
arrnoircs ovec et sans porles A
glace.S.% P.nneaux d&eoralif genre
Gobelil. etc.

Dans ( i'm niers mnod1ls el der.
nicrs lons i prix n oderes chez

Paul E. Avuxila
V.isil7z c tic Maison d'Ulo d vos
inicdibe v'.us le Uommauldeat.


SThe Rcyal Mail &tam, Packet Go
I.e /S a Sea V ctory 9, venant de Kingston est attend A
JarmelIe 8 DIre,,ibre prot hau ; iI sera Port-au I rince I,
12 Pit rrmte Ie net.-,e jour pour les portsdu Nord et I-E ope,
prrn at le tie'.
Port- :u-Prince, le 23 Novembre 1928.
J. DAAI.DER, Jr., Agent G&neral pour I lai. '


Compagnie .qn4rsl.
Transatlantique .
Le steamer Carimare) part
de Bordeaux le 16 courant st
attend A Port-au-Prince le,'i4
decembre.
II parira le ml mejourpour
Santiago de Cuba et les ports
du Snd.
La suite de l'itin6raire sera
fix6e A arriveve du navire.N
Port-au-Prince, le 19 No-
vembre 1928.
E. ROBELIN & Co Agents
- -- i i

Horne-Linie
* Le bateau a Mira D, venant
de Kingston, est attend ici
vers le 26 courant, partant
pour I'Europe via les ports du
ord prenmnt le tfrt.
REINBOLD et Co,


A, vend Auto Overland ea
peralt 614t aec ppeb uof.l.
S'adresser & l'H6tel AVEM R.
Rue Fkrou.' 1
AVIS
Pour paraltre inceslE at
1804 1928 '
Cod.. l-im
Ses .


PaIiam Waifroad SteariE


IsW.YK GcrJ N O.ISTOBSAL, ANAL ZMO s
otrst& de rAMARI)US
pius oetr*sdrtvc de tftSrt
WVoic Is liated.onaogpour Is.priucipuxi


M .n W. SH3L..pQ C )i7 Jame
- L w


N, ""lue, oI
OGATUar HAqgpArCo


3QaiGoorp V
HauN4 PanmW& Cie. Ltd
Rue dir Moulin f vapear
SBolognsfMtr .,'
14"4tw Pi Ox(de.:uid
95.u8d de Marais ."
,P.rs


I .i.


MrsHswmi Cox A Cns

Oso. NoawAT
IntemrtaUional
Speditiouem.lksd
HAxaouRG, GERMAN?
Mr H. Vogewrann
HambourLt.ermany .


H ow & Cl. Ltd Gorrousct Swf raa
NEENoUtON Cie. Ltd Nor-disk Express
Rue de Is Tranquillii6 Nordiak Expres
Rue Dnker "lt Gottemburge. Sweede .
HF.RuD PEro&N Cie Ltd. ROTTDAM, HoumaLM
Tue Roy Mr. H. VoIMt a
Bnrdeaux RottesdanI .ade


I4 '(iti&- te ici10 04 a sa '1p.st aO*inM chpque po &
devreit novMI wine Polic 4 poir co'fplf er leg ac ideal's IpeOMAN
0 I de (**.t .
Is 8 p lice d


S


*1


General Accident Fre & Life

Assurance Corrai Ltd

dQ erth o0e:Lo&
.qranti,,nt votre personnel contre let qu4 gAett
...qii" pa". o, vor V oLa fe. u.Wf
Vflllafnce domingoi u68f lnitt di ~ a sa pp~aea 4
I Id,,Ji . .. :. L -"

Veuve F"..;iI .,
SOUS- GENTS .,
Poi t-au-Prince: G l .' C
JRrnie: JEAN BLNClIET ..jM@f.Ane TO'klr-Co


' ~ I I
I -~


*,r' r
-~ . I;


-' '
,'af *.., ., *,r ,.


I.* 7I


.
1 .
* .- ,'... ":


WI.
~R ~~'9


"" 'l," '.1 j "'.j laat sf i
'6 ..- _... ..


rands Jardins et tout le coifort des

leierg fes Euro pes. .

Se vice d6 jour e ill


BARBANCOURT

Plats hoids et liqueurs aell.


1921-200
' a *, .ij 1^^ '
I= GAA".ft" '
i''") ~4MSA I B ^^^^^^ ^^ k^^1*i


*4


- -1


W'dowa alowmw&.MmmmdAmft- ---


low


1 i - MIKI- ,-


r


?


I*


i I


IslI~;a;~Q~:~;'~s~4~~t~g




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs