PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04856
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-22-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04856

Full Text


...oliet NAOiWt
DIR

t158, Rue Amrica e, 1358
TELEPHONE N* 2242


226me ANNEE N* 61S


, -:'. 4


r ,g *


POwr-APU-RINCE (HIAII)


Quand tu seras nmalheuretta
dis toi que ton malheur est snn
homes et que janmlis tdl ait'it
homme n'a souffert autiant qu
toi. Immdediatement it son'fri
.ras moins. Alfred CA4PU,(


I


JEUDI 22 NOVEMBRE 1928


rmUVWI .l'archange justicier, qui del- ,
ce n d s u r la te rre a rm 6 d ui n o

NSI PARLA L'ONCLE, S.ee:t.de. qI .enti GRANDE OCCASION
-mamin le ravi du lel ET
du c P ,3 U= AM I measure l'Olynpe dp regard, ET
= I Enfin,,ireontant a in source GR ANDE RiDUICTION
VII des deux courants, a la naiI-
I ., .., o n Is sance des deux gpnies, ar de- SUR
( oir N Vs. des 8, 9, 12, 19, 20 et 21 Novembre ). san le md es de l'histo re, lae TU -
S.erres 'des cultes, les contra- J I UJt l_ tJjLN IE
On n'a pas besoin d4tre un I et surtout de modifier lintel- dictions des textes sacr6s ll
4thnologue pour s'apercevoir lectualitd et la sentimentality consid6re la mission ades fo- iqdat a e stok pour tare ace (le nouveau
,e la pretendue race blanche des races et des individus, datetrset des proh6tes i quant I'anien stock pour taire place a de nouveau
Weale une varit6 infinite de Leur organisation social, donn6rentaux religions ledr arriagues Npous talsons une graIde Sducton des prix des
uJances et de sous-nuances nous dit Edouard Schuri des mouvement initial. Ceux-ci, ques ODEON UNE SEMAINE SLEMENT.
giUen font, en definitive, urie Noirs, consistait en une thdo- dit-il, eurent l'intuition pro- N'oubliez pas A cete occasion que nos auditions de Mon
IJigarrure a ussi strange et cratie absoulue. Au sommet, fondeetl'inspirationd'en hautI, teaux, nos Chansonettes de Mistinguet, Gouin, Mil ou Laver-,
tissi rich que celle que ren- des pretres redoutts come la lumiere vivante qui done ne etc., nos Operas et Operettes Qe Charles Friant, Ninon
tre Ie I)r Price Mars dans des dieux; en bas, des tribus faction f.conde. Oui, la sUi- Valin, Di Mazzei, Malie Thtr6se Gauley, Enimma Luart, Roger
excursions en Afrique et grouillantes, sans famille re- thise brdexistai en aix. Le ra. -'ourdin. lienu Maison, David lJevries,Etiennie Billut. MIcti
r le versant noir de I'hunm- connue, les femmes esclaves. yon divin pAlit et s'obscurcit letti. Villabela etc. nos chants eligieux,etc, sont des disque.
t6. Dans I'Europe centraleet Ces pretres avaient des con- chez leur ssucceaseursamais 11i absolumeut indispensables pour toute bibliothique pou l
apBridionale, il est frequent de naissances ,profondes, le inp reparalt, il brille, chaque fois lou e soir6e et pour les ttles prochriues.
Jcontrer des types physi- cipe de l'unitt divine de 'ani que d'un point que conque PlQUES SAL B ERT.
es don't la coloration de la vers et le culte des astres tmi/ de rhistoire, un proph6te, up Est arrive,. ,u .s belle srie duo disques ElctIiqe
u est pareille A eelle des sous Ie om d* f 4 ewim hhros, ou un voyant remt1ifAhEt arrvse une tlis belle series de disques lectiqil
Itiens clairs les plus au- filtra chez les peuples blancs. & son foyer. Car du point de ALABERT d'artiles de renommce mondiale et D 'NE EXTHll-.
-.entiques. II faut r6ellement Mais entire la science des pr6- depart seul onaperoit le but; DOUCEUR qui tail la specialized ces disqus t api
,*monter jusqu'A l'extrdme tres noirs et le f6tichisme du soleil rayonnant la course PHFance. PHNOGR P. i, ES
rd europeen pour retrouver grossier des masses, il n'y des planets ,. o ne u
types les plus apparem- avait point d'intermediaire, -. Nos nouveanx modules de Phonograplies sont si sue
sment blancs pouvant rappeler d'art idealiste, de mythologi Le Dr Price Mars peut d rieurset si couvenables qu'achctant ailleurs on paye den i
'Ws chyperbor6ens ancetres suggestive... Chez cette ract Le. r c e u et tlois tois plus cher pou la m6ee quality.
dela race. puissante par la resistance champ du microscope et BAZAR 0,EON
Dautre part, il estimpossi- physique, 1'6nergie passion- e hamp du microscope et
ble, aI )r Mars comme a tout ne le et la capacity d attache- dire cqu'elm e content anat TJ t a y
1,,utre, de trouver, dans les an- meant, la religion fut doric l I u et global es roue bla i ard yan
liennes soci6t6s. prosperes r~gne de la force par later- en es; ais ANGLE GA UE ETRUE EROU.
'Ailriqu(ie, desagglomriations reur. La Nature et Dieu nap- pde-l iAme? Pe t-il dire, en in. lOT AU iiN E
4lon nielangees. Enfin, si lon parurint gubre ala conscience tellectualit et en sentimeil-
Uent con.ple du m6tissage in- de ces peuples enfants que talit&, ce que vaut *sindivi ---- -- -- ---
tense q(i rapproche, depuis sous la forme du dragon, du ui lui livre ainsi ses cell
.des temips nimummoriaux, les terrible animal ant~diluvien ans ce melange des race i Immdithment e rin'
races blanche, rouge et jaune, que In rois faisaient peindre, est Rune vae dr i" }ii- Rpubliquen irson'-
onest force de convenir que sur leursannibres et que lest u, e aste t, L^J,^e voya c e o 4I .~ i, ,,:,IUblw, ~
h theories des races purea pi6tres nt4r a por- qu'atohn ,tlatu, re M i...4re 11 ^ as i i grand
delpis longtemps, et' kn ste'* 1aw muis4ThoW. 4 o n desp n
ue nous en arlotemps, encore,le a r S s s les modifications profondes journal Aew-yorkais
q nou psla ..s e. -- (Eea osh V' Csubies par les races, les l r vl M Hoover a New-York H aid Tribune
disparu dans les flots de P6vo- ti 4it-l ane b4 anchele 6, s ies pr si v...acs, les r Nw-Yoeku&a, Tr.ine
lution g6nerale et qcue lea ty- [.got dela libe t6 ldididuelle, constitution morale, intellec- en Am6rique latUne Nw
pes humiains actuels, d a n s a sensibility rtflchie q u tuelle, sentiment'e? Quel que -o- Je.suis tin porlisan enlthou
quelque region qu'ils soient ci'e le pouvoir de la sympa- soit le re v.tement de nos siaste de tout ce qii pcut,c treI
disperses, ne sont que des thie, et la' ptdominance de/ ., ". .m ." n Ausujet de la visible du Pr- les R6publiques de I'Amerri-
produits de croisement. l'intellect qui donne A l'ima- corpsdo' vient qu'un noirde sident ilu des Etals-Lnis. n 1. que, cenlribuier i reser rcr I'
Dailleurs, no us ctoyons gination un tour id6aliste et d.Hati ongll, itn noir herbert Hoover, aux Republi- nion, A dissiper les pl)evenl-
conserver en ceci l'accord symbolique.LasensibilltWan- inois,un euroen du no qes del-Anierique Centralect tons et Ir v ,lIlelen dis ,
avec Ie Dr Price Mars, et ce mique amena l'attachement, cdut on euro pen di soid Sud, le ( (Aew-} ork herald assurer nne iinsle e te &nl, t.
.nest que plus tard qu'il va la pr6firencedel hommepowr p. desissemblances pro Iribunes a adresse celle depe- comprehension des inteo es
nous fausser compagnie pour une seule femme; de IA la tell- ondes,nttel che au President de la Rtpu- respectifs. JP suis dolne Ires
bifurquer a la recherche de dance de cette raceA la imonp- ie ,d .h oblique :heureux de l'ient ion mani-
', pretendus id6aux propres A la gamie, le principle onjugal let gie s 'a pen ieque te test6e par P'rs1V6 t..W -
race noire pour les ofrir aux la famille. Le being de la 1i- ex -amme o taN(w-York,9 Novembre 1928 over d une visile de cordi-lic,
rice no ire pourteoversdunexvisA.eIla d" I ,eie
Haltiens come objectif de ci- bert6,jointa cell A esociabi- e a t. a de fan to Pr6sident Louis Boo das 1lneriqe Cenrle t
vilisation. / lit, cra le clan avec sonri rente malgrI un fonds com- Port-au-Prince dans I'Amenqu. ,lu Sud.
Nous demanded si Nature, cipe ectif. imaintion n de sentiments reils ? BOBNO
e r mlangeant ainsi les races idZale ori le cute epc- Enfin,, pourquoi chercher Le President 6lu HOOVER President da
originaires pour peupler le tresqulfoimb lrI#.ne t les caract6ristiques contradic- a annonc aujourd'hui son .. .. .
monde de leurs products comr- centre de la religion Che les tires des races uand, dans i intention d'enlreprendre un AlIIGIEMENT D'ADHSSI
lexes, a agi par erreu, acci- peuples blancs., / une mdme race, les contradic- voyage de (ool) WILL d(Lns M. I'ierr Laiissin'
ntellement, ou si elle pro- hezles Smites, resume- tions abondent d'un individu I'Amenque Cen rle et dns Avise s client' qe son
e ainsi conform6ment t-il, ou lintelleotah de la Iun autre ? A teld'entre nous, I'A rique du SWd avant de /Etabliss,,.in ,1 d- TiA..i -dr < is 'ins, serait une profana- race noire a domin primit- il est impossible de aire 'in- p enre possession de sesvoct Secrel de l'honme Chic et
n.Mais il est certain quie a vement, onl remarque,v au-des- entire de tous ses attributes tiols le 4 Mors. Le Prrsident lranir r6 i la Grnnd Rie, en
admire grande le onquelle sus de ltidolatn e pail onothl individuals en assignant i ",' lidje a d6sign6 le croiseur face des Caves de Bordeaux,i
vndh e quasi nous onher est e tendaprincie a e mdolit chdiunlde sesattributs sonori- .Maryland a pour le transpor- I'ancien local les.Caves d'la-
ce v6hicule que nous ap- me, le princine de lunit gine certain. Ce que. nous de- ter dais son voyage. it
ions le corps n est pas tout du Dieu achiiian let saons vons aux Africins et Is e t e S'.l ,vous platt, iAblez brie Les clien's y trouverout,
momme, nest meme pqas cfortnme, syanttWi n des d nous tenoPs dned Gaitildb lOar vemlil, come 1i vous. con- come toujours, la grandee
mmeoet qu'i l n est que ce mes essentiels de eprtre iier une seule'gouttedenotre sang viei.dra vote opinion sir les promnptitude et les sons les
quoi homee se manifest race woire etde leur ini et en naissant, ni le Dr Price effe s din voyve de M.loover. I plus minutieux: Coupe et tra I
ur e plan physique. o s r eslsp Bon Mars ni nous ne pouvo-n le N 'w-York HIraud Tribune Dvail signs.
iB.om de nous, cependant, vaamqueurs ou rests purse, on dir ".. i I
e de pretendre que ce v6- reuwque an contraire la tenr- Cest pourquoi les thte. s, .. --
oule est cornpl6terient in- daee-a oiythisme, A la bma6s sur les a Dparences ex-
!rent, qu'iI n'y a aucune .nth o An in rsonnifi trieures, djA frement ri- Di STTT I RI d1 PRINCE i
nation entire I'ame, l'es- tlion de ldivinite, qmpr- dicules quand ls s' l1vent l.IA. A 1LALa iLl. u Ri. AAC l- l
t et le corps et que c'est vient de t amour r d'ane race humane a I'aut.eu. A trlir du ler Db imbre nous serous en measure d'ex-
hasard que I'on nalt rou- nature et d leur cu p- ledeviennenttout-.itad te ole le om nd de LARIN VERGE que O
.oir, june 0 blac et sionn6 pour les_ aic.tres. ~ltls sonten agents, da.s amme-I cenr tvoudront bie nouscoofler. q
I' on prend place dons un. I Ce^ awiique, -^ me race, d'un indivi t A leU p~ber tons reuseiguements compl mentaires, priere de s'a-
Ioupe de descendants ou0 i ore, contlent les prvi-tre. Cest autre chose que la I dresser A la
un autre, sur telle Niotie bl oElEera rS..r.lU couear de la peau, la taflle ou Maison ALRED VIEUX,
l a terre ou sur telle utre. [e de le.._ t ,et_ Iuivr la d~ruarche,qui distingue tin 127, RBue du Fort Per entre Armour et Michel Velten.
hM critique que nous faisons salite au nom d'un pncipe home d'un autre home et I -... .
-e wmooent sousyamene q.'"a-" u,_.:a.aia ertd fondoyrietnient li rcT TCe 1,
upourto e aydecoanyo daoe 1 la sympathies aon d f' ntiDp- CYCLIST ES
'rd'un peu pres, le ha- amille huiaine. Le courant "3 Iayhi' h o" .. A i A i
n'existan pas, en .quoo a a c.t ide d ( A aire ) D 8. -. Demanded A la Cycle Eq i
I. consister cette oi des lu .aac.nd.t.dan tous .. (A .........--- ment.nlce de IAbreuvo r Ie.
a~- ~ -'-metrsied lAruvt e


$sances individuelles A la- regnes terrestres.et sup__,,Pb
A Iao I reeosfle, ArAicles Pnenu pP ChambresA air
Sour le moment nous restres, et conduit dana ln p I. oe ., .. p .
faisons qu'allusion. Reve- plication A la diver'si test .i.r t WOITs, cBERT pour Velos o
A fotre aujet principal. des diveloppemn1ClSats 9, 6w eha~~CS& f*flCIYD Nletos. ccsoul los meilleurs A
notresujet principals d l ede la nature et Fards, Crdmes de toilette, i4elleur nerch hsur Is place.
.* .... 11.a...mul mrlm

1%7


:-TT
--v'.,


tiloglow wflfl
Y4~


i'i


rei l,,


... a ('onilst(l 11 11 Slm s i nil pC.-
(it ctoniiiul I l t' il t (IcIK 'til'iis q(uIl'I
quies joiur-s, Ic hoMIm r" .liiinen, Z
in' iini'rcl:iit plus ;'A I'o l't- Iii- 'I, -
n'e IlI('11 I It ls I ~ 'i C-:Iti(P' II
Ice (iic sons l I 'IIs I! Us lc I l -
d'll\ux agent f I' wlrdi..
... d illns inill i'.i .d 6.lrospec -
lil'. s', st r-ildl conl plft de la r-ii-
soN d c re'l prcft'utioln : le bv-
xeur et son .iitrainiiur s'Otliei
brouill's et c'lui-ci, sous plr -
texte, de lui tiire r'cuplreri uin
valour engaged par une dan..,
sim' son I', iillphe d, :i es Ic dei-
niier inilc (it, lo\ l'avalit e.
I n'(/il/c "'C lh o IC C SI d' IC ( diI "
'i tilt reiidc/-v is el ci l' Ii, 1'a t
Miell Cl e <(IC Son t oil tilc. I.e I) -
\cIIur'C Ii s1n lr u sns loinII:g1
in is i't'doil ll IIne sIl coi .'
ir ssioC (Jill sCi i i l:; i ni l 'i i .
Polic (lii e l l i Itiic i Ide', e I .
:li In ic lierl lila rii loi (t'.


siI! li 1 ,1 dcil n n. i i'ii n! l i II -"ll '',
I-'ils (Ii Solcil i. ( .\si i-oli ic,
till 'des [pli"s lria l\ Wiliis (qil ;ii' ;.I
k' i mionil cs i Po -.ii-l'iini .
(;'tcsl ine y ii|r|) (lin i lion splltii-
(11i i o in Is djci \ t d l niliic', lI s
C o0i I I l i r I ilti riC r 1aitit ii, I.1
StOiiili t'IP f C riChlIISS (1ICS I d c tOl'-;
Fount d ei t lilni ill cIlcI,-d' vLuvI-'
(tlie tols s es Tu (doiv'enl voir.
... a vu, que les travaux de r1-
parations de l i rue des Rlem-
pairts oiit etc1 c itIIe li s. ]iCntot
CCLI'(.X (flui sc IIIil'n i S I. .JosOph
ii'1 o'llUI erniil pIlus de diflictlllU
i'i r iss ,r |' r cal 'tre r11c.
I
... ;i v .Inssi i' n ;i 1 enii't -
p)lis dci' n lltooVer I. pliolltii dll
I:liiiImp)-de M irs co ii)liset de'r-
riCIC Its Tl II) il its ".I- stiie 'i
lpiro\ `iinilt, d li 'c l e. ( S' son!
Il des tliav i \ iil's ) (oiir l. it .-
LiliICis t't l. \ (11i I t 's, c n lr, iilin2
nliu 'rkl'nl til boll lc',.iild.
. '.1t\il uijoird li i (uLI'lil n'est
)lIs J)OSsible) I dc pI WSSiT, IC 1lla-
tilln o0 I 'a rs-inildi, d( llis Ict qu( ar-
hIer dti l.vcc' ills (Arci iabord i
p|;ll des t'olii.rs (pili \ is printt
tde Ics (.'owh rlllC ;li (Cc'li.s''ir d! i
H'l, ilIlisi enii (.iil ti dislii it i I
vols I tes I r cI l ren l t'l oI n ex- x
u'iISall It i il abi)s .'C on ( 'litC r r -
In rd.
... CtoIni 'in ;i IlI'lcI vI n lil
g'alil0in o011ir intI' lt c'IIC (Ie ClIhes-
tcrlield a (quqii 'ti11111n p ui luii rcii I
dre cc service. s
... niiiniruilt ben voir preinitlr
les Iicsuiirs ii&ccssaircs conitre
ces cscap|ades d ccolicirs.
..a vu le coquet ma gasin dJ'Ai
toinie ov, a la Gran(l('Hue, vitri-"*
neset Otage'rcs regorgent d'objets
d(licals et jolis. On ni'en a qu
I'embarras du choix et ce quit
Mtonne, e'est que les gens ne s'y,
rendent point en foule; car HiM'
v trouv2eraient tout cc don't ils|
ont besoin.

Socii'lf Francaise de Speours ;
latIels el de Bieafaisa N
'"XMM. les Membresde la l 18
cieth etletur fa mille,et lesAnuis4
de cetle tieilne de Bien.lhisunce sonC
cord'(ialciniit inviteis i la lMcssei1
qui sera c616r'eec a 1'.sile
Illanais Ditlih0.,i< \ oilm.
ibre a 8,1/2 helures diu nmalin i
,ccasioni dc la Ifte lde Saintl
Elisabeth, patronne de l'E
l)lissement.
Le President de la Socif
F. CHERIEZ
NOUS achetlons de la.

.eins U0U5 a edV e
AuI Prodels du Pays.
1313 G 5-


i. I
I' -. f*?t


'1


~ I


vgl I


ow


"l


'


1


_ ________ __~______ ~_~_


* r F t >





PAG-2
y ^ _ _ _ _____________________


Prestation

de serment
Hier, au Tribunal de 16re Ins]
lance de Port-au-Prince, MM.
Ren6 Eugene Roy,Cuvier Leroy
et Arthur Breton, licenci6s en
Droit,prcterent serment comme
avocats du Barreau de la Capi-
tale.
C'est le juge LUon Lahens qui
pr6sidait I audience.Me Rigal re-
pr6,enbil t'Ordre des Avocals et
, e substitute Large, le Parquet.
Lorsqu'il eut revu le serment
des trois jeunes avocats, le juge
Lahens leur souhaita la bienve-
nue.
I! leur dit:
t. Chers Maltres,
Ce m'e.-t un plaisir de vous
voir dans ce temple parmi les
filoles qui rendent un culle A
Themis. Mais mon plaisir serait
minol- d'inquielude, si, dans ce
s icluaire, vous pouviez Otre
inclin'6 a oflrir de 1'encens A
Ploutos.
l)'aucuns prctendent que cc
dieu ici est honor, et que des
adorateurs de Ploutos. Wnus
elle-m,ime rc'oit des offandes.
Je n'en crois rien.
.Je connais nos avocats et ne
peux nju'!er foi a de tvls pro-
pos. Cerie.,- la niatue !:.inal-
ne 6tant d,'bile,-- nos a\voctls
ne sont pas tous paranits. Mais
enlin de brillantes qualhtis les
distinguent, qui les assurent de
notre estime.
De quelques jugements seve-
res qu'on les accable, je ne lais-
se pas de croire qu'ils sont jus-
tes et bons, ddvouds, pleius de
do Iceur et de coi))passion.
Quelques-uns d'C'ire I'ux sont
peut-dire un peu I()quace mais
a plupart inanient la parole
avec mail ise, el quand dii le Irs
hlvres et de lerirs (t 'tirs iillit
I'~loquelnce,c' st proprement unI
charge.
On Ieur reprocli, il est vrai,
un usage trop Irt'qi untl du so-
phismne. On pourrait les en ex
cuser en consid(1ralion d( ce
qu'ils client justes les causes
qu is detendent. Convaincus de
la bonl6 de leurs causes, laut-il
les condamner s'lls tAchent par
tous les moyens j'entends par
totes les ressourcv.s de la dia-
lectique, -- de garner (les pro-
ces lucratitsl?
Par des arguties, je .Ia is. il
leur arrive partois d'tgfr'er la
justice, mais c'est A leur insu
qu'un tel malliheur survieit, et
vu la nol)lesse de leurs senli-
ments, ils sont dignes du plus
grand respect, inume lorsqu'ils
demandent el obtiennent I'ac-
quittemJnt d'un coupable.


Q(uelques qualik's queje leur
recio n (,r tien ( dis ce-
pendant pas (|uii nos .I.M.
soient entiercinent exieipts (de
de6auts. 11 en est qui manqiuientiit
de prt:dence, ceux-IA, par exem-
ple, qui I(rquentent les dan-
cings.
.le sais bien (queils mobiles s-
rieux les conduisent en ces iheux
of l'on s'amuse; je sais bien
qu'ils vont IA, non pour se dis-
siper, mats pour entreprendre
ou continue des etudes so-
ciales. D'ailleurs, quand ils ne
le diraient pas, leur ag- avancA
et leur pass honorable le lais-
seraient deviner. Mais leur im-
prudence Icur fail subir les nior-
sures de la m ilisance. Nous
entendons souvenir dire de ces
messieurs qu'ils s'aventurent en
ces lieux suspec!s non pour
itudier, come ils le pr6ten-
dent, mais pour essayer de
charmer, s'il est encore possi-
ble,-kesennuis de leur jeunesse
finissante.
Pour vous, chers amis, vous
devez prendre vos precautions,
'~atlant que vos qualities bien
connues font que J'on vous ob-
serve. Vous devez vous pencher
sur Ics misdres humaines, et


vous appliquer & lea soulager.
dans 1r'6tude et i'austdriti. Vous
devez Wtre toujours attentifb A
guider lea pas timides de lor-
phelin, et A dissiper les dou-
leurs de la veuve.
Apres une longue journee de
labeur et de fatigue, dprouvez-
vous le besoin de vous d.lasser,
n'allez point dans ces lieux de
plaisirs, m6me si vous ne croyez
c6der quau seul desir de faire
des etudes sociales.
Sans dou'e 1'exemple de ces
messieurs, qui fo;'t des etudes
dans ces mileux sp6ciaux, sera
pour vous une tentation.
Mais, ne l'oubliez pas, lesa ten-
tations, poor tortes qu'elles
soient, ne neuvent, contre votre
gre. faire fldchir votre volont6.
Vous ne vous laisserez donc
pas s6duireAl I attrait de ces pr6-
tendues etudes de mceurs. Et
vous rendrezA 'Themis le culte
qui lui est dO, j'entends dire :
un culte exclusif.
Ce sonti 1A des conseils que de
tout c(eur je me permets de
vous donner, trop heureux si
par votre science, par votre ca-
ractre, par vos verlu, par votre
inmrile, vous parvencz A ressein-
bier i vos illustres devanciers
qui lont honneur A l Oidre au-
quel vous appartenez .
Puis, tour A tour, Me R1;gjl c'
le Substitut ,I;ge, snluI'rent, en
termines (extrAlnemti *ntl (cordiaux
et symnpattiiq(ues, Icntit e des
trois ieUines licenci.s dans la
grande lamiil'e judiciaire.
A toutes ces belles et r6con-
fortanles paroles, ce fut M. Bre-
lon qui r6pondit au nom de ses
contrbres. 11 Ie fit en termeschoi-
sis, 6loquents, sincrecs et son
allocation lul ecoiitt'c ;avec I'at-
tention et le p)laisir qu'elle m i-
rinil t.
Nouts envoyons nos compli-
nients ax nouveaux membres
(tn l irr'iru t '1 le lr souIhiitons
la p[is ru tiiturtisc carri ire.


Les timn a.es de maca-
roni et fromage sont
certainement bones
LA MAISON

KR AFT
Lxe nom K1Afyr est conlu. uA
.r'.vrrs,'T"Iilondl coin ne la
nmarq(ue defab rique des tromia-
ges les plus fins. Cest c' norm
qui parail surune grarile variety
de fromnages qui a apportl aux
amateur s de fromages tinue nou-
velle quality.,
(Antillano*, <(Swiss(Gruyore),
cAmerican. I(Pimentoa, ftChed-
dars at ,Limburger) sont labri-
ques par KRAFTr.Chaquetromage
est habilement prepar6 pour lui
assurer une saveur riche et lon-
dante, parfaitement pasteurisd
pour obtenir une puret6 absolue
et mis en bottles de terblanc, en
pots de gr6s, en paquets on en
pains envelopp6s de taVon qu'il
vous arrive toujours frais et
sain.
La Maison KnAFr sait qu'il est
de son devoir de vous servir le
meilleur fromage.
Chaque paquet de veritable
tromage K'AFr porte cette mar-
que de Fabrique :
Sme
K- FI *iSE
Si votre fournisseur n's pas le
tromage Ka.tr, il peut Iobtenir
Chez Pawley Sales C0, lc.
Port-au-Prince.


DERNIERES Nouvelles

de LiETRANGER


COrPAGNIl FRANlAISE DO CABLES TALEGRAPHIQUES
21 Novembre


Le voyage du President Hoover
WASHINGTON- Le cuirass
, Maryland ( qjui a 6 son bord
M. Hoover a envoyA au Depar-
tement de la Marine son itin6-
raire sur la c61e occidental du
continent am6rncain. Arrive A
Ainapala, Honduras, le 25 no-
vembre pour visitor Amapala et
la Union Salvador. Arrivee A
Corinto, Nicaragua, le 26. Gua-
yrqUil, Eqateur, Callao, Pdrou,
Vasparaiso, Chili. Pas d'arr t A
Panama. Les details ult6rneurs
setont donnas quand il y aura
lieu. Le Deparlement de la ma-
rine faith savoir que cet itindrai-
re a 6- arreIti par M. Hoover
qui, dans un second tadiogram-
me. a precisO qin'il arriverait A
Punta Arenas le 27 novembre,a
Guayaqiil le 30 novembre, A
Callao le 3 d6cembre et A Val.
paraiso le 7 d7cembre.Amapala
et la Union sont situ6s sur le
golf de Fonseca oil serait sur
le Pacifique le terminus du Ca-
nal de Nicaragua propose.
Le M ItYLANDI part avec 6 son board
Hoover
SAN PEI)D: O (Californie)-Le
cuirass6 ((Maryland)) A bord du-
quel s'est embarqu6 M. Hoover
pour un voyage de bonne vo-
1onti en Am rique du Sid a le-
vb l'ancre ce matin vers 11 heu-
res.La premiere escale ser, Co-
riuto sur la c6te ouest du Nica-
caragua.
A laChamrnbre frangalse
PABIS- A la Chambre, au
course de la discussion du bud-
get de I'Agriculture, le ministry,
M. Ch6ron,a annonc6 un degr6-
vement A la base pour les petits
commcraunits agriculteurs.
Le probl6mne
des reparations
I'ABIS- Dans les milieux au-
torises,on announce que la Fron-
ce, la Belgiq'ie, I'Angle erre et
Ilialie poursuiven, des changes
de vue au sujet de leur repre-
sentation au Comite des exp s-is
des reparations. Une d march
sera taie p ochainement pour
inviler l's hE a s-Unis a pai n1 -
pei aux IIVHIIX (d's expeli-.
I OND)E'S I.', Forrign r)ffji
ce :, re'niias atn mh sad'li *
lie.ch un Lmiinorandum pa cIl-
minaire exposant les vues du
gouvernement bur les questions
A soumetire au Comit6 des ex-
perts des reparations.
Les rad(icaiix-socialisles
et le iolean Cahinet Poinlare
PARIS Le comnit-directeur
du group radical-socialiste a
d(clar6 aujourd hui sa non op-
position syst6matique au cabi-
net ;il glide sa liberal d'aLtion
selon les circonstances.
( L'ordre r ilnera daas Paris ,.
a dil .11. Chialpe, Prefet de police
PARIS- A la suile du datbat
au sujet du plan au Conseil mu-
nicipal, le pr6let de police a de-
clare que toutes les mesurcs
talent prises pour le maintien
de r'ordre dans la capilale.
La France
et le Mexique
PARIS- Les clauses du tarit
du traitA de commerce franco-
mexicain sont maintenues jus-
qu'au 30 juillet.
Explosion dans une eartoucherie
frampise
PARIS- Une explosion s'est
produite dans une cartoucherie
de cette ville. 11 y aarait 4 utas
et 4 blesses. La cartoucherie qsi
appartenait A l'Etat Ata't sitaue
a un kilometre de Paris et ex-
ploitee sons la surveillance de
I'Administration de la guerre, ce
qui explique qu'il y aat des sol-
dais parmi les victimnes.M.Poi-
care et M. Tardieu soot arrive
sur les liens de I'explosion.


Leos alsons
des artistes
MADRID--La Casa Velasquez.
foundation hangaise groupant les
artistes et pensionnaires de IE-
cole des hautes lndes hispani-
ques, sera inugarre adjoar-
d'hi en presence du ministry
de Ia marine frangise M. Ley-
gues et du mardchal Lacaze.
Los suites de l'affaire
Horan
P %RIS- M. de Noblet, don't il
a Mte question dans l'aflaire Ho-
ran, est mis en disponibilit6.
La d6zmission
de oi Boncour
PARIS- Le C oiseil des mi-
nistres a d6cid6 de ne pas rem-
placeractuellement M.Paul Bon
cour A la S. D. N.
Leo bruits de guerre
Moscou : L'agence telegraphique
polonaise a public aujourd'hui
un dOmenti olfficiel d'une d6pe
che de Moscou disant que la Po
logne s'occupait de vasles pr&-
paratifs auxquels participaient
Ia France, la Roumanie et la
Yougoslavie en vue d'une guer-
re centre les Soviets.
Les mpdeeins brisiliens
i la Facultl de Mdeeinede Paris
PARIS La mission des 23
medecins brisiliens a 0t6 revue
A li Facul' de M6edecine.
Les Prix de littlrature
et de mndecine
STOCK()(IIOIL.M-M.Henri Here-
snni A (,liI a Of, dk'ern6 Ie prix
de lttLrature de 1927 ne pourra
pas assister aux ceremonies de
tockholm le 10 d6cembre pour
recevoir son dipl6me. 11 est ac-
tuell'ment mala.ie. Le Dr Char-
les Nicolle qui a oblenn le prix
de iredecire de 1928 ne pourra
6galemenl etre pr,'-ent. Mme
Unuset, norvg.'enne, prix de
li ft-&'ure de 1928. viendra a
S o01 kholn oh le roi Gustave lui
rerne tra sonu prix.
Le liouverneir de ia Banque atio-
nakl de Belgique' lit que la Belgique
,., e. ra pl' ie prosplrte
HRIXELLES-M. I.,I Iranick
gouve ,nur dt la iB Isque N ., i-
ijif. fle lelg3 Ique, i llc.i' ateix
'I) f'bit dt a \ -'StOC -l'i ) Ilt' l ,
're':-- Pir 'aig tS' q, Iles demi
dtruiercj nares o:ut d6e une
p6riode de grande prosp6iit6
pour la Belgique.Passant en re-
vue les deux ann6es de stabili-
sation, M. Franck a expos que
la prospirit6 a 0t6 atteinte bien
que la deltt de la Belgique n6-
gligeable avant la guerre de-
mande ac'uellemen, des paie-
utenlt aniuels allteignant 9 mil-
lions de livres sterling.M.Frant k
a galeg l nenthi h reniarquer qu-
la reserve d'or de la Ba-que N.,
tionalr se monte A 4.100 mil
lions de trains centre 3 mil-
liards en 1926. Cette reserve est
le double de ce qu'elle tait
avant la guerre.
Lee forces arm6es
do la Grande ,Bretagne
LONDRES-M.Baldwin a de-
iclar6 aux Communes au sujet
des eftectits des forces armies
qu'il 6tait tres diflicile de don.
ner des chifires prdcis.Les eflec-
titsactuellement de 674 000 horn
mes 6taient de 949 900 en 1914,
ces chiflres comp" anent toutes
tE tooces y comp is lea reserves
et les troupes a xi iaires pour
lesquelles les crcu.as budg6tai-
res sont pr6vus.
;Le a Gral Zeppelin ma pardra
plus e 1928
FRIEDRICHAFLti\-- LeaGral
Zeppelin ne f ra pas on second
voyage en Amerique cette an-
nae. On announce aux < tablisse-
'ments Zeppelin que les appro-
visionnements necessaires de gaz
Be pourraient 6 re obienus en
temp. voal,


PaBsiana
CE SOIR
Lady Uaraington
( Fin)
Un Eclair-Journal
Enir6e: 1 gourde.


LE

tumultueux

pugilat
Papaclto-JImnes
A l'occasion du tumultueux
pugilat qui se deroula le jeudi
5 novembre, A Vari6tas, entire
les boxeurs dominicains Papa-
cito et Jimencz, la Direction de
Cin6-Vari6t6s a tenu i nous fai-
re visit pour nous apporter cer-
taines pr6cisions au sujet de cet
Strange match.
I)'a bord, nous a-t-il M6t souli-
gn6,1e public ne fut point satis-
fait d'un match qui eut lieu
quelques ours auparavant entire
deux autres boxeurs. Mais r'Eta-
blissement n'y avail aucune res-
ponsabilit6, la salle avant 6t6
Iou6e aux boxeurs.
La Direction de Vari6t6snous
prie, tout en pr6sentant ses re-
grets au public pour le triste in-
cident du dernier match, de sou-
ligner qu'il ne lui gerait paspos-
sible de pr6voir que les deux
boxeurs auraient pu commettre
envers I'assistance un tel man-
que d'dgard. On doit rendre
cette justice A Varie6ts que jus-
qu'alors, tous les matches qui y
furent organisms par les soins
de la Direction ont done lei-
ne satisfaction. Le fait taitd'au-
tant plus regrettable que la ren-
contre avait lieu en une circons-
tance exceptionnelle,
La Direction de Vari6tks, en
taisant cette mise au point, nous
demand de renouveler ses ex-
cuses au public et de croire que
d6sormais de pareilles scenes
seront soigneusement dvit6es.
A noter que malgr6 leur atti-
tude, les deux boxeurs ont re-
Vu le prix pour lequel ils avaient
6l6 engages.


NOTRE

Numero

deN
Nous sommes en train de
parer notre Numero de No
prions nos clients clients de ne pas
tendre les derniers jours p0
nous confier leurs rnclames.
C'est pQur ndus un devoir d
demander aux commerVants
dustriels, hommes d'aftaires, e
de proliter de cettc publicity ex.
ceptionnelle, le tirage du No"
mero de Noel devant Wtre co*
sid6rablement augment.

La R Zwinabeth
Une messe sera celbree A&
chapelle de 1'Asile francaist
dimanche 25 novembre A 8 hog
res et demie du matin, A l'occa
sion de la Sainte Elisabeth, f4%
patronale de l'Etablissement.


lowNosU.n.aew


ANM IS IMPUISAN
PULSES
MALADES des NERFI
To. 6" dpuarm&6. sOmeaiun
ftai Is m6- eOveastalt dtfaut et
6avrto Ilapea.I Voua 6tes n

I LIXIR ZIDAi
vs Noew( Is eollule norrmeau, M
aWouve.V onvluur, gove s MM

I3'aASU ll,B A SaMEAw, PLIS
sj rnSr OsIt TUrs assAUA


e ---- .-.,:.__ - .. --- -






'he leading mineralwate


La Boisson connue

dans le monde entier
EST UN

SAFRA:ZHSSANT
Sr UN


RECONSTITUANT

Le FROID
RAU IIxpMf B WZTE tat
SGINGOAL WEITE 8OCk 6

Le seul Gineralt fait

d'eau minerale pure


des Sources

WHITE ROCK

DANS TOUS LES MEILLEURS HOTE S,
CLUBS, CAFrIS ET RESTAURANTS

Mohr & Laurin
Distributeurs Port-u.-Prlnce, Haiti,
:*


Lits en Fer et en Cuivre, les Glaces, Tableaux Chaises & Dodines, Jeux de salon,

tides viennois). Glacieres, Armoires, Coifleuses que vous trouverez chez


HII. BA LLO VI Fils


SONT des ARTICLES DE PREMIER CHOIX DON'T LES PRIXSONT

ABSOLUMENT: MODIQUES


r- ----. ----~~-- --.- _~___,_ ---~--


c - ----- ~_Now=-


- I-


__


,I


v..


humesmu
y d tVapemu-

L'inhalation doe
vapeurs le read
plus aupportabh^
S^souventramSimr.,


4,P02 U6


}


I p I*I


1


-.LU MATIN Novembre 19t












it


.jvres

ouveaux


ta a i n *.- Jacques
let, 15 Frs. Lea
tce sont lea molochs
de la finance prdls A
fler, et qui, en effet,
tout, A leur mystique
atliot. Pour I'tlendre
se malenier sur un
domaine, colon ou pd-
r colon et p6trole c'est
tuelle civilisation, le
(tat major d'un de ces
monstrueux songe A
Ire les forces d'unepetite
quelqucs tribus tur-
Victorieuses eL pour-
materiel pris A I'enne-
,materiel vendu A des-
etite puissance par le
argeni, les tribus four-
sur le territoire voisin,
par une nation vorace,
q repas. Et qui r6agira
eur. D'oii un conflil,
s innombrables, des
pir lesquelles s 61vera
idable le group.
li6 a d6cid6 d emp6-
Second par un g6-
tligieux, par un ami
Mais le general meurt,
L'afilid6 meurt, acci-
t. Le survivant a per-
de ces morts. II con.
ml la lutte, arm6 d'un
terrible arrach6 a
SI le montre A une
Schez qui il a cherch6
mblartes, les mains de
aillettent la pi6ce : Une
nche, une page blan-
page blanche.... Le do-
Ia 6't subtilis6. Ou,
.comment ?
me s avoue vaincu. II
Sin ire contre la force
Sdes Inlumains. Et r6si-
irepiend son rang dans
halange, landis qie hs
elents se prkc.Fitent avec
giant cortege. L'amn ur
aulera de n'avoir pu ern-
Mles crimes.
I main qui ne tremble
Isarrach6 le masque des In-
ins, maltres cach6s de fac-
hcivilisation. Et leurs Ames,
Is vertu d'un talent vigou-
i et pleinement dvocateur,
I sont apparues, d'implaca-
hmination, de rapine et de
,,M


is prin, de piublier:
e-Riimre de I'Artibonile


eivoya nt l'interception
NplWte et prochaine de la
e par laquelle les habi-
hdes Cahos passent pour
*Irau bourg, un comrnmer-
I de la Petite-Riviere de
ibonite vient, par ces pre-
lignes, prier la Direc-
-nerale des travaux pu-
e fair visiter cette por-
route qui devient le lit,
d'une profondeur inima-
de l'Estere.
'voudrait essayer d'ou-
cette fin une cotisation
Bommerqants et indus-
de cette localit6, mais
nce de ce travail exi-
e 6 tude scientifique
ute entreprise.
pourquoi l'on deman-
Direction o6n6rale des
publics d envoyer un
sur les lieux, afin de
-au moins une idWe sur
It de travail a faire pour
cette eau dans son
litavant le moisd'Avril.


'p ,


ijVENDREDI
Rigetet
6e Episode
Entr6ee : 0,50.


D6but de oarULte
ntoernatloanux
& Parinana


Lesartistes internationauxontv
d6buti, dimanche soir, A Parin
siana. Brillant d6but entire toue
pour lequel une tr6s belle adle
apportait A la troupe as chaud4
admiration et saluait de So
plus enthousiastes bravos leurt
danses et leurs chants.
Soiree de grand art chortgra-
phique et de ddlicieuses sym,,
phonies musicales pendant la4
quelle les voix les plus pures all
tern6rent leurs trilles avec le
melodies, lesa notes les plus sua
ves. On 6couta et de quell
oreille, et berc6 par quej
chaimel- la Romance du Pal
radis, la Sernade du Duc el
Les Hirondelles ofu les artistes
mettaient dans leur voix toute
la grAce du vol de ces oiseaux
de printemps. L'on admira ce
tango argentin et cette matchise
que Mile Del Rio et M. Mejias
dans6rent comme durent dan-
serjadis ceux qui n'avaient des
hommes que la forme masi
avaient toute l'Ame des dieux.
Ce fut vraiment une soiree dk-
licieuse apres laquelle chacup
manifesta, sans restriction, at
grande joie, et aussi son cut-
sant regret de ne pouvoir gao
der plus longtemps,- ne pa-
tent-ils pas bient6t ?- de si t4-
lentueux artistes.

Premise des IdMailles
de i'Allianee Fnlm[aike
Le Bureau de I'Alliance Fran-
Vaise a demanded aux Magistrats
Communaux et A ses Agents
des regions dkvastees par le cy-
clone du 11 aoit de bien you-
loir remettre solennellement les
MWdaillts que I'Alliance a d6-
cerndes A tous ceux qui ont ac-
compli, pendant le cataclysm.
des actes de d&vouement et de
courage. Comme on le sail,
saufceux de MiragoAne, ceul-
IA qui avaient mdrite ces rd-
compenses n'avaient pas pu as-
sister A la s6ance de I'Alliance
du 4 novembre.
Les medailles qui seront re-
mises au nom de l'Alliance Fran-
Vaises sont accompagu6es des
dipl6mes. 11 y a ausi des Men-
tions Honorables d6cerndes A
diverse personnel pour des
actes de Bonte et de Loyaute.

Reprise doe la fto
deo Puplloes
doe St. Ant,iiro
C'est, sans doute, avec plaisir
que Ion apprendra que les Pu-
pilles de St. Antoine, pour re-
pondre A la demand g6n6rale,
vont redonner leur f6te littdrai-
re qui eut tant dc succ6s. Cette
deuxieme soir6e aura lieu tou-
jours A Parisiana, le ler d6-
cembre prochain.
M. Andr6 Liautaud, compl6-
tement r6tabli, tiendra son r6le
au cours de cette representation;
d'autre part, le programme coim-
porteraplusieurs morceaux nou-
veaux. On voit done que la re-
prise de la fete des Pupilles pr6-
sentera un attrait nouveau.
Personne ne voudra done
manquer A cette nouvelle f6te
des Pupilles.

Ajemuemelt des Iftes et aEatnees
saeueHesde (t3 ,aflnia
A l'occasion du deuil qui vient
d'atteindre la u Des|Inma ~ par
la mort de Franck Fitlia, mern-
bre fondateur et cofieiller jde
l'Association, celle-ci a d6ckd6
d'ajourner touted se fetes et
s6ances solennelles. Tootes eel-
les announces pour d6cembre
n'auront done lieu qae plus tard.
Cependant le second numro
de L'Echo de la ODessalinia 3,
revue du Cercle, paultra le ler
janvier au lieun-~a I f6vrier
OeeuuM eui MdIe


A vendre one patomoble
akland incdble 28,, toate
neuve, gyant roul6 aeulemtnt
100 milaIs.
S'adreseur Roo 6, No 1521,
en tace de'la Rue da Saca-
t; r. Phone 250.3.


.r : ..


J I." I,


Viennent d'ariverc

Les FAMEUk PNEUS

& CHAMBERES a AIR
-* L'qmmin-'.un


N


Nouveau Moddele |

fabrique unique- t

ment pour'les Tropt- r

ques

Toutes dimensions

Camions & Voitures
EN VENTE HEZLLE

JOHN H. WOOLLEY
SGrand Rue


F6emina
Comme nous I'avions annon-
c6, la grande soiree litteraire et
dansante de FEMINA',qui devait
avoir lieu le samedi, V7 novem-
bre courant, avait etW renvoyie
en derniere heure.
Nous rappelons que la fete
sera donnee le samedi ler de-
cembre prochain, A 8 heures du
soir, toujours dani les salons de
l'IntertfionaLAthletic Club, La-
lue.tne belle conference sera
prononcee, des pieces de vers
seront dites et un brilliant bal
suivra la parties litteraire.


Mort du P6re
du President Harding
SANTA AN \ (Californie) -Le
Dr George Harding.pWre du Pro
sident Warren Harding.est mort
ce ma in des suites dune atta
que de paralysis qui I'avail Irap
p6 vendredi dernier. 11 tbit Age
de 85 an.


AUTO A VENDRI
A vendre Auto Overland en
partait etat avec 5 pneus neuf.
S'adresser A H6tel AVENIR.
Rue F6rou.


~ak


,---- -T


II2


226me. ANNbN No 6551
f ort.au-Prince
t616phone: 2242


1~rar


On demand


A louer ua piano.


4Faire les oflres an journal.


I ~ I II


- t .


LA HUIPOBILE HUIT ri-
valise avec les plus jolies
voitures du monde parcc' .vd -
le est vraiementune des gran-
des voitures du monde. Elle a
plus de vitepse q u e j a m a i.s
vous lui r6clamez, en beauty
et en elegance elle vient'ini-
m6diatement aprcs la jolic
femme qui sy promIne,
Vous ne pouvez reclamer plus
d'aucune autre voiture


.a


V


UPOBILE


Mariaqe
Samedi 17 novembre c9prant,
A heures 1 2de !'ap re-midi,lu-
rent celbris dans les salons de
M. Emmanuel Etheart,lPrsident
du Tribunal de Cassation et de
Madame, les maiieges civil et
religieux de Melle .lane ElhIart.
leur fille, avwc M. Leslie Brandt.
L'acte civil lut r6digA pr
M. Madiou, olticier d'etat civil
de la Section Est de Port-au-
Prince. Y sigoirent, comme t6-
moins de I'nn1'i :' MM~I, f us-
- -...,urel, commervaift, Emile
Vital, comrnetcant, vice-consul
des Pays-Bas, Albert Elh6art,
avoca', Emmanuel E hart fils,
ingenieur et. come ceux de
i'tpoux ; MM. Edwards, Char$g
d'Aflaires de S. M. Britanniqut,
0. Brandt, Max Stempcl, Joseph
Nadal.
Qut Iques monmenis npres, M.
M. Ie thanoine Guillais,cu'6 di
S'e4(Cw tru, d, i ra la benedic-
ll w iii|)tiile aux i naris qui
avaien pour parrain ut marraj-
ne M. Pierre Etheart, ( het je
Division ou Dpaprtement des
Travanx Pul licses MadmeMau-
rice Ethkarl, Irdre et soeur de
l'kpouse. .
A cause d'un recent deuil, Ia
reception qui suivit la c6rdmo-
nie fut tout intime ; elles lntent
des plus charmantes et lea invi-
tes des marids furent I'objet des
attentions les plus sympaltiques
et les plus distinguees.
Nous envoyons nos vaeux de
bonheur aux heureux marief.

Une r6compoenm
De Dix dollars sera accor-
dee A celui qui rapporteraaus
bureaux du lMatins on por.
tefeuille en cuir fgar6 et con
tenant des papers qui n'ont
d'intlrbt que pour leur pro-
pri6taire.
Aucune question noe sera
!, ( ,' .


~~~-;.... ll-- -- ,


A. DE MATTERS & CG


, .,


22


Jeudi


Novembre 1928


I- - -


AGENTS POUR HATI


PAE -


I


I ..


'"''"`


"r-rl~ ~r rarlrr~h-~.l".~tcp~SesYuy+i-iil~


.-.T- '. ..' ._*. *'. ** r,' ,,,,,--. -. ... ,-- ,J


_ 1-~Y-~--


I


m


ilrande liquililiddon

D'un STOCK de:



Chamnpa gne



WIhisky



Peintitre



& Cirage

Faites immediatement
a
vos off res qui iuront tou-

tes les chances d'etre ac-



Comlminercial Agencies

and Commission


Leon R. THEBAUD
President


i tA


F M



awi


~I~f;




4i T* -


tPURATIF du D' MANGETI


combat
Maladies de la


Femme


1, I anire.6 tI'. mo t olwnts (pubesit. rpu~i .es. relour lAgel). suir.
injl *s i,<-u Oin li,>u. 'i nilru. coim..me I tsl trive a tant Ide unalhe arute.
so . r qire Iit: IA ** (LII s ixint-'ne silent prithI t. ceast porce qtne, per
r t I; .. ] g solmoi.lie un tormulie iggclltIJV, Is* *s it
P'ljr 'I Irr:. ill O f t'is ccom l p ,l e r tgu'lerrmletll. al pril diU IBoindn
rinT-i dl in m-nli'or ,t'.cal. 1 1 nipirte donc. dil Ioute vlidnce., qsue I eeon$
c .rii-l .ave I, i.,i\llnu.i, a':ilsalci 'e de ruitldlr.. II t1 lit. par co.m I.*M*.
qu'll re, e coi.mnnsIent le plus flide. partnll Ie plils pur poifbtii. Qu'll
l4nliC a *'cncrun..er. A '.palsir. it charger'de resildus etcombranits .)
Insxis ie iravill vi Is ralentir, lea organs vool *se celaigwtilinea.
Ics tuncrtit *i petraerlr uu it'*lrrr. ruin n'ira pli6
C:'il nit me 1' uouitt p!:s t ersindre que It fl411 menslrurl. dn'I le rlMf
eos mniiltfl)le. ~t t unle '.rle i urF,.aiellrn ppoil;ltter. iyvatil pout O I)jt' normal
I' mlnallia llol oi ts d" I ( ei ts rois $ UCii de des..-tillilut ,on. ols ItumeurI piec.
.ruft'i, *., .IUI l'P' it ie s' v,-s ti es l t de% ipols- n diu still.
D'iel r 'te con ilis ni .l qu'rl failt inlahlti r to raui s tl w.sIIg puteI et
F orlr r'es t '- I|. i t. l ,P a jnf s llfe% itai. Ii. rn.rl..i otlnl u ,, tlUiii ltclosIe,
r lr imr l mil: r' nit' o r qe ourtnrorp ip il niJupatsIP. se tro-jveit 6
IIr'hii *i ,,DEPUFnr Esi nt'CTiEn etARCET.
U'.iI H1',i fli ill I I tf Ir DECPU'?Ti' DU DWTEURS K iAliEt. enimpos
Wa* i .' I Inns toiiii |'ir leav vorlu ditpur'.ir'ies,
),' n' i t dr% rfiri< J) lnlih INs initial f rhoil ". iur Itups quaRll $ rP; * ,1- I > lii''l |tlili;iolCr.' <-iTiti-iil n' tr It *irentl pno.r etercer '' -'tion
t. |,i.i rlflicn II iOi s.lillr *T s n'rr li1 *,ir.,-.'c.- lcu'.. n :isn rival@ pour
tot,' ,I*tl nit. Irlm|>rn *t, dr 1 l.i' l",r 1 ,! ..,hln r "1 A I I
ir ., \ I, 1. i .-.. | I. D O 'o 'i.1. 1,. I j... 1Unit f .o i iitl e de
ilall,. I. DLI'iPHATI, DO U o TEI' MAnL.LT i P. it luaiOlt m ...1t lltre.
N' 1 tl ..,l J rI jl lln. I Ir 1 .li I) t sp .r. .tll .
'Oill) e q u 'll rtJ |,, 11 a r kl o 1 k trs ft l lj Iccl' lt I


lmt, Ch,,ni,,. GRANDS PRIX. .Pnurm,..wut n lOiiln a 4
2 r Vtlr-,i In- Pacts c' 1 I '" n 'n.c'"


pr -


a I:olluiia Phiiota h & [


Inc. New-York

PRESENT


Co It1biVIVA TONAL
N\'os 901 & 630

i l'l I -)IoIgrplie 'i rcploduction l.cctrique, leIp'us perfectionne, donnant uun rendement
larliti tI p o'Ve de 9 ,.

Dins (ce sieiiit)l In)slt ument sont combines les aceom|plissemenlt de CmoNrjmiA VIVA TONAI.
d(ins la rItii(ioduct lion de laI Musi(que sur 1)isque ;a ec Ic plus lin et dernier developpement
dans l';implilicaticii. Le diaphragme du COLUMBIA. VIv.x TONAI. done un ton merveitleux; non
seulenient vous euteudez la musique, mais il semble que vous on tes p6n6tr&.


Aiant d'achcter aucune auitre machine
de cc genre nous vous invitonls a passec
voir notre exposition danls notre magasin eLi
celle de MI. .1. D.. MAXVWELL, Grand'llue,
pour \ ouis convaincre que nous vous olfrous
uine n)chili.- ai)solunientssupericureui toutes













Painama Railroad Steamship Line

Services t paru en lt depassagers tentri.
NEW-Y51K C[irY N. Y. CRISrOB XL, uXNXL;ZONEjelIles;PORTSlde-la COTE 1
OUST de I'AMe,1IQU6E du SUl).
)'exsition iidet s service de transport dassgers t du frt entire Haiti
estl ports )luiropciis via Ncw-Yord et Crislobal, Canal Zone, Isthmc de Panama.
Voice la lisle de tnos agents pour les principaux ports de I'Europe

Angleterre Ecosse France
MrL. G. W. SIELDOM & Co- 17 James Street, LIVElOOL. ENGLAND
Mrs. G. \V. SHlELDOM & Co--17 James Street, Livenrp(,oL. Ever,.si')


EN FIRAN.CEJ
r.Sl LD III)l A stnt reprsenilks::
I'mr les maisens suivanles:
IGELATLEY IHANMEY & Co
21lRue de la Republiqde
Marseille
"iERNU PERON & Cie Lt
53 Quai Georges V
Havre
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue du Moulin A vapeur
SBoulogns/Mer.. :'
,HERNU PEIHON it. Ld
95 Rue de Marais
Paris
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillit6
Dunkerque
IIERNU I'ERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


COl'ENHAGUE
Danenmark
L Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengade, Copenhague
*GES
Italie
Mrs HENRI COE & CLEAR '
Piazza S. Matteo, No. 15
Genva. Italiel
OSLO, NORWAY
International
t,. Speditionsselskad
'HAMBOURG, GERMANY
Mr H. Vogemann
Hambourg,Germany
GOTTOURCE SWI*4MFrEDEN
Nordisk Express
Gottemburge, Sweeden
:ROTTERDAM, HOLLANDk
Mr. H. Vogemann
Rotteidam, Hollande


VENTE PAR AUTONIIT de JUSTICE

On tait savoir h tous ceux
qu'il appartiendra que le Sa-
medi Viogt quatre Novembre
mil neut cent vingt huilt ( 24
Novembre 1928, A dix beures
du martin, il sera proced6 sous
la galerie du Tribunal de paix
dela Capitale, section Nord,
Ala -vente au plus oftrant et
dernier encherisseurdeseflets
mobiliers consistent en table
( 4 en acajou avec dessus
marbre, 1 en osier, une autre
en pitchpin); chaises: 6 6tran
geres, 10 en acajou et un car
napi ; deux dressoirs en aca,
jou et A glace; une grande
glace de salon,une lampe mo-
numentale,un classeur en chd-
ne, nn tour m6canique, deux
acmoires en acajou dout I'une
eniglace, un grand tapis, une
baignoire en marbre, un lit
imp6rial,un petit lit, deux ma-
telas. etc, etc, etc., le tout en
tri-s bon 6tat.
Les sus dits objets ont 1t
saisis A la requcte du sieur
Windsor Michel, avocat et
propri6taire, demeurant et
dimicilie a Port-au-Prince,
avec election de domicile tant
en son cabinet qu'en celui
de Me David Jeannot, sur le
sieur Arthur B. ,ardiner,com-
merqant, demeurant et domi-
cilie ia Port-au-Prince.
\ la charge par les adjudi-
cataires de payer comptant le
montant de leurs adjudica-
tions sous peine de tolle en-
ch6re.
Fait a Port-au-Prince, le 9
Novembre 1928.
(Sign6) H., AMY


%%is iti i, al)0
ID)ctix inlivtdus ont el anr-
ts : tuuc, tpossev.seurs de
trois coupons d etulles, ( deux
noirs el 1 n re ulcur bleu et
blanc) d(ont ils ont refuse d'en
iudiquer la provenance. Ces
trois coupons d'oulres bont
en d(ep6ot au Bureau de la Po-
lice hi la disposition de leur
proprietaire.
Capt. E. P. SNOW
Chet de la police
-pl. m,,l .a .o '


COMPRIMt1
SSUISSES
*e DELORT, Phar acian,
11, Ru. Saint-AntOle
r .&.Ft xm
-----------
C'EST LE MEILLEtvt
DES PURGATIFS
AUex.PETRU; Pboeeacte ALBEPT5I
* Phrmac.le lu 0 JutiUn VIAR
O& foutR. '*s hon'ra Pharmaf i...


Horne-Linie
Le bateau < Mira ), venani
de Kingston, est attend ici
vers le 21 courant, partant
pour I'Europe via les ports du
Nord pregnant le tIrt.
REINBOLD A Co,
Agents


Companies 9,'n4rale
Trdusatlantique
Le steamer *Cari ma re) parti
de Bordeaux le 16 courant est
attended ai Port-au-Plrince le 3
decembi e.
11 partira.le.. n me jour pour
Santiago de Cuba et les ports
du Snd.
La suite de 'itin6raire sera
fixee f I'arriv e du navire.
Port-au-Prince, le 19 No-
vembre 1928.
E. ROBLIN & Co Agentsr


Le publp a jug6
Que les prix soot les meil-
leurs, que les qualitts sont su-
p6rieures, que l'assortiment
est plus complete, que i'accueil
est plus cord que leservice
et aieux fait che
Pa4L E.AUXILA
qud partout aUll.er


C3- N- I. I


A ant l'emploi du


irui.


Aprds I'emploi du VirL


1"1
La petite Arnold, ;ne jumeile le 29 Deccmbre, htait
tris delicate depiis -sa naiss since et d(ptirissait gradual.
ellemcnt. A six seimaine, so'i cas piraissait desesp.r4,,
mais on avait con;eil.L a sa mere de incttre son enfant
au Virol et 1'etit de la petite commenca de suite i
s'ameliorer en acculint une :'iff6rence notable a la fin
de la premiere se',:.ine. L'amel'oration continue
dune faton const:,:it. La second plotographie fut
prise quai n: ell- av-it 15 mois. C'est maintenant une
petite enfnrit superie de sant6, plemne de vie et no
causant aucun sow,'"-


Tr 'ia action (. Moe'eP ,l's, di Moelle RougIe I
d 0O d Extrait d'& Mall. .l l:aif, de Sirnp
Citron. etc.
C'tt un a'imcnl pr6Ai ux d.ms toua les Estt
d'Epu.sement, Jd "ac:itu i.. J'Andrie, etc.



VIROL


ACXTS.:
W. QU INTIN IIAMS & CO, P,,'r ..-Pr'nce, IAirl, Bclte P,. stl
|IL I __ 4 VIRO' I TD.. HANF" AN i' E '. LO'NDrES. ANG'" TT d"pr




Visitez le Rayon demeub

et articles d'ameubleme

de Paul E. AUXILA.


A-


- L MATIN- 22 Novembrne


1 - `


m


ldb


...,I. . -L.--


I




LE IMATIN-- 2 Novembre 1928


PASTILLES VALDA
Sr T INDOlSPEn ma
SI IANTl a l PR A a Mf RS
Womm aux GIAND PARENTS.
,por PRESwmVER
rias8 OBGANIS BBSPIRATOIgI
.ou our BOIGNR
in anm. sum do GouI, LAuIlrommr
u, am. D(7Lumza, AsITN, IKrselyu*L3 .
5MB S PADr AFVOIJ 811Soff 8013J
3'Omploymw quo
lse P MIks VAWA v owisAk
Lpora to a Is
&VALDA LO


ntfe : Pharmacie Bourraine, Pharmacie Commerciale
SPorl-an-Prince ; Pharmacie Brutus d Jeremie
et tonlues aulres pharmacies


lr6e dansante
MinMme Gaston Thdard or-
I dans leurssalons Ie sa-
er dccnmbrel A 8 heures
une soirde dansante qui
I success deC ftes pr6c(-
donndes a I'H6tel Rialto.


-- -
PAPILLONS, 1NSECTES
Sont achetds, vendus,6changds
aux meilleures conditions par le
Cabinet technique d'Entomolo-
gie J. CLERMONT 40, Avenue
d'Orleans. P A R IS France.
( Maison fondeeen 1885 )


Is butrt


Suivez les tiace, ('e Gladys
M y. adctrice plelne dentmrao
',ansq ( Shufllin Sam de l-Ala.
bamai q('i dit qu'ellea trouv6
"Exelento la plus d6li .ieuwe
pommade p|our les cheveux
|'e.lle ail jtma emnovae
La Pommade de Quinine
L'LELENTO
est la pommade authentique,
elle atteint les racines des che-
veux et done un brilliant na-
turel qui demeure.
Elle arrte la d6mangeaison
du cuir chievelu et rend les
cheveux donx et souiples.
En vente chez tous les dro-
guistcs. Pour 0,25 cls. setle-
ment. II1 est exp6di6 d6s r6-
ce tion du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANYY
TL \NTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demaud6s pour tous
pays.
bcrivez pour renseignements.


Insuiuaince Co


Vient de payer ai


JACMEL, apres


deces de 1'Assure, Ine Police de Or.


5000,-


de Or. 105.- avait et6 versee.


EUG. Le BOSSES


&


(7..


KNEER'S GARAGE
RUE DANTfeS DESTOUCHES PORT-AU-P RINCE, HAITI


UNE COURBATURE?.
No sooffrme plau Soulagez-v, s do ,ita,
Le Liniment de Sloan a de RhumAtiins, Sciatque,
ddlivre de leur mal des Lumblo, Mam ude Nerfo, En.
milliers de personnel qui se twors, iCom -himM, Crampo.
sont rendues tompte avec n no faut pas frictiomner ie Sloan
Sqpelle promptitude il calm la pdn6tre rapidement juoqu' la ra
douleur. EUls le garden a cine d4 aal m t vou eras hcureuz
portde de lamain, pr6tes l'em- de aotatper.e i licie moulage-
ployer man dlai pour des cas meat '.l aote sns abrder.
Dml m0ee taemete -


JR b.icAZW I&L a a.o.
1619 Rue R6publicaine (GrmndRn;.- Portau-Princ Haiti.


BARBER
&THIERRY




ON TlROUVERA
Formes et chapeaux garnis pour
dames derniere mode.


Toile A Matelas sup6rieur double larger
Chapeaux de paille fine pour homines
Jolies cravates de soie superieures.
Soiries toutes nuances, dernier cri.
Crdpe de Chine, Crdpe Georgette, Soie lavable
Chaussettes et Bas de fil
Pardessus pour homes et dames
Chemises blanches et rouleur sup. pour homnmes.
Guirlandes de fleurs d'oranger pour maride&s.
Ne perdez pas de temps; si volis voulez entrer dans un
magasin et ne pas en sortir sans 6tre satistait et ue rien
acheter, allez chez


1Mll IL


11


I


*!~i ~."r=~3-Zr I


ou les prix defient toute concurrence.


TueslsmP


- -- m -


Toutes les Polices
DE LA



ISRNED CO


comprennent la Protection centre la
Foudre sans augmentation de taux

Eu!g.LeBosse#Co


A eots Genij
---- ---A--&&fj


araux
juwrft


4d~


--- --- ---


BARtANCOlIJIT


" I4


-- .,~ -~ -~


. DPOT:


RUEJE4sOESARS
* .~~~~~~..- ? *'y ,;, -


K


sur laquelle 1 SEULE prime


Agents


'I
,,: I
I'

Is
U,.
a
I


24


--


--


- I-.-.-- I-..~~.._~~Y -LI..- .~--~1. ~~ .--- -Y,


v -- -l -Nr _w


-


c -~c--,-- -*--~-------=i~---rr. .,---~-,-,,r---n~d ~CE3*l~l ll~PISCL21


-c~-~I~LriuLi~S nrz i. llT~-~ i~..L ~ L I~C:~y~l~h ~ -~ II


Co.,








Mme RENE LAFONTANT
Nouveautes Parisiennes
Mn e Ren6 LAFONTANT a le plaisir d'aviser ses clients qu'elle
a compl6tement renouvel6 son stock et que son magasin est
transidri la Rue du Magasin de I Etat dans la halle ancien-
nement occupoe par M. Benoit Couba MM. Lavelanet et Co
et M. Laurent.
On y trouvera fes articles suivents de toute tratcheur A
des prix dcfiani toute concurrence :


Crepe de Chine sup. in i e
imprim6
Crepe Georgette
Cr dpe Satin
Sa in charmeuse
Toile de soie sup. pour line
rie, toutes nuances.
Echarpes de soie
Tuniques perlees
Chales soie unis et brod6s
Bis soie sup.
I:ravatecs soie sup.
1'opeline sulp. pour chemise,
i haussetitc soic pr hap nme
Grand assortment de chaus-
setlles de fl pour eniants
Nappts (ldomnassecs couleur
Serviettes de table assortiec
Voile btrole blanc et couleui
Brodtr cs couletur et'I ulle pr
lingerie
chaussurcs de luxe pour da-
mesel lillettes

La Belle


t Chapeaux de paille pr hom.
1 Chemises en cellular
SChemises en popeline
Parfums de Coty, Houbigant,
Cheramy,
- Un trbsjoli assortment d'ar-
tides pour cadeaux
Service de tables en porce-
laine
Services a boire en crystal
Le plus grand assortment de
Dentellts fines que I'on puisse
S tIronver stir )'arce.
E ipi)cemncnts Dentelle cre-
tonne.
Mouchoirs pour homes et
pour damess
s 'Tile die il pour robes
r Linon (It 111 I con!. ert )!anc
ST"oile ai draps pur il, blancet
C( o le'r.
l)r ps Ihrod6s ptr tII, etc. etc.
.IOLElIS JOULETS JOUETS.

Jardiniere


GRAND'RUE 1321.
Vient de recevoir Ics toutes derni&res nouveauths de Paris
Jarietieres.Chapeaux fantaisie garn:s et combinations poumr
dames et lilletltes; Souliers et costumes d'enfantsainsi qu'ine
ties bl) lIes va.ii1lde cravates el I erie spour robes. Le tout
,*) ix exc('enionnel.
. . . .. .. 7 : .. . _-' . . . . . . . .. .


Bar


ermin


Elegant Cat6 oil I'ontroiuvra les mncilleurs conuommlations un sc


S.LE MATIN 22 Novembre 1928
______ L -** ..-- :.- --~ aa .-l.--__ __- ''*-- **^^J ...


-7--
B


Le seul Restaurantt

UI oul'on manqe
PRIX TIRES MODIERIS
Vient de recevoir oar le S/S
MACORIS


du saucisson de Lyon

et du Gruvere Frangais

Le seul balai haitien
----i






LI






El vente chcz Alfred Vieux, Simon Vieux. Bazar
Mletipolitain. Fr6d. Gaetjens el Cristal Market
a 4 dollars la douzaine, 0 35 le balais.

A' vendre
,Vxi ol' ,ve,- 7." disques
tM,, hi,' < I'''oerwood pour
|lmtic;t.x 1 div'cr, ,ut cu s l
& c(les.
Sadreserr aP Capitaine
MER habeTT U.S. M. C. Hue 4
eArvice irreproachable IUL tP. T"l.1. C No 81-3


Dernier mot du Chic

LA PARISIENNE

Ai gle des Rues Republicaine el des Miracles

Port-au-Prince Phone 2006
a.,.^ j ... i I I I i _I

rradn Astinut d'Aricles 'd Elgance -

Les Souliers
Spour Hommes




LES RICHELiIEUX I IDTRES T
S 'MI,,UES DE CHOIX.

Chaussures pour Dames
d'une finesse incomparable
Les 1 'i: non
Les D(Cuville

one grande vai s de Soul' rs *. ,
imports pour la premise ToiL en laitid :I- AV '

Nos Ce mplels (cAsimirs pour jeunes--ens
Venez vimter r'.n i( wers ayon,. C'est le"dernier cri des grad-I Bulhvards.
C'omplcts drill, Tussor, (;aba diie, Cuwpleti nois pour loilette de vill,bSmokiag, (ouplets
Serge lbleu-marin. Rous en avons pour routes les maeurm
Nola Bene. A cause..,de notre importation en grand, nou, fhinses d pr d itfia rtowte neearmc,.
*KT~~~~ ~~~ ^ -_ - T < **'


0r


rtux senltlurs u
ir la pau Meonen voo aido
bte Impression qoand one
e.s ine, at ndeessalre. Anti"'
it lee petite* neupnare,. Est
vite absorb. Save. Ira i. o!lv 1 KI
de la face. Donne i h figaro un "poet do
Sheur, de propreti. doe sant.
Employee aunal l Baume pourlapeaudo M
neo, leo males el lea t1vvns gerefes, les tu
de soleill et d vent: I rairetchit, Il gurit
Achetez Ie tube toujours prat.
En vente partout.


rNI


WW wWerver dans Csow
dmuase beauM eno teo
hws ma ik
LUH.

-NDISPENSABLE POUD
TOUS LS rTIssus
DIAiCAn


Clinique L6on Au4aiij
i6, Avenue John-Brown. Phone 2223
Directeur scientilique, Dr B. Rieot
Consultation, msdicales et Chirrgieales
Traitement de Cabinet
Traitement nouveau par auto-vaceins
iUboratire fdieal
Reekerehes et d'Analyses dliniques
M6thode de travail du Laboitire de Ia Fac:ilt
de IMdeein de A'Als.
(iipia, Saiiu-Louis)
Urine, Sang, Craehats, 'Vaetiio de Wassennann, t
Prfse de m'ag et Prdlvement di ers.
Le matia de 6 heures A 8 heures.
Le soir de 3 bres 4. 5 bres sur readez-v*I.,


ALUMINUM LINE
Aew-Orliafs A Sath America Steasilip Cempa
PROCHAINS DEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-.Pt
Un steamer laissera New-Orl6ans le 27 Novenm
pour Port-au-Prnce it les ports au No .d.
Ce 16 Novembr 1t928.
A. de MATTERS 0 o
Ao-NTS (.%i*1'-/'


A~ V4'~


iso .


Ch. N. Gaeljev


Donne avis aux clients du RaUM NECTAR qui
dale son f"ihm se vend: a aux prix suivaits:
Rham per gallon En ros
Rhum courant Gda 8,00
Uhum courant 10,00
Rhum ( une 6toile) 12,00
Rhum * (deux dtoiles) 14.00
Rhum * ( trois 6tolea ) 16,00
Rhum ( quatre 6toiles) 2,00
Rhum 0* (cinq 6toiles) 25,(t
RHUM en BOUTEILLES
Spas 6toiles Gdes *(deIn
*(une toilet) S 3,00*
Notre -IB B n sul s el. d'%0giB
achpts aen ma aordetoo
dolbv. 10


I ..


vente en Gros et uDail.l
ml~~~~~- -r i.. i .*- .


-


- ---


-~----~


,.. _._ ~_~-71


"Muft


-.-O Ak,


--- --


Si
'A




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs