PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04855
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-21-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04855

Full Text



DIREC'ECR
as, Roe Amiricalne, tW
TELfil04E M* 23m 2


- ; i.~ J..


-, '

V

*



C,


---YS~II -* ~----1-.'-1 --- -_ _------ -


f %mre ANNEE N* 50


pot -PaINCE HAITI)
*4 >


MERCREDI 21 NOVEMBRE tI


UVIS arfricaines. Un type tris net
D.- nain#... Ce sont les nsillo
KTC T flA T A T lsPygrnoes de nla fbrt.
-DT'T T' IT A 1" f *l~ T ---S-... ...-2--- .


*iIN lM rt,'U,.IF .,/- : i M. t LII I-. nalmi Peu laegres eue.q .-i .ar lli-L ;t.e
`11NSI1,PAR--LA UMCX"LE" s'ble quant d ja M1
du d r ,P Cl H*AM leur pau, at par n6gre on en. r e
tend crnoir, comme le vout la rete
VI e 'tymologie du mot. Its sont
chocolate clair et meme un leu
S ( oir Nus. des 8, 9, 12,19 et 20 Novembre). roux.,. Leur habitat s'ftend
Sedans toute I'Afrique ,quato- A A
b)6us vivons, 6crit le Doc- tion passa irre6m0dipblement riale et d6borde sur I'Aftnque GI BA RA & Co
IPrice Mars, sur des idWes de la race noire 6 la race blan-, australe. Iia vivent dans un
jwes par la prodigieuse bd- che. Nous prenons tle terme 6tat miserable, en grouqes er-
d'une culturemalagencee I civilisation ) dans7 son seas rants... Dans tous les ca,
lotre vanity pu6rile nest general experiment j'idee de quand on a in a chance de ket
ite u e quand nous progr6s, et non dans ie sens trouver MAINTENANT d ft Ka
nons les phrases writes relatif, parfois just, que lui' non suspect de nelange ils
r d'autres ou l'on glorifie donne M. Mars p6.t 1 aplH- sont certainement lesdetrners
Gaulois nos aieux. ) quer tau drvilopepnent d'un survivants du type le plus pri. a
d it encore: ((Acceptez -pays, d' peup, id'une race mitif ddnt le Souvenir nous /
le patrimoine ancestral dojuie, e on es possibility' ait*6 conserv...j)
me un bloc. "Failes-enre "duo nIHu phbyoPUe. Car 61. 0 a, 1t o I b i p a
pesez le, examtniez t le ciiomme h ite marqutr,.
,intelligence et circons-" on nest pps eobori arrived ser At une 6poque lofitidne
nion,et vous verrezcoinme ktablir ce qiu'lappelle, avec mals indetermmnde, l'616nment
R un miroir bris6 qu il re- d'autres, (des 16$#dje la civili- ditchamitique fdori1iVne'asia-
ilimage reduite de l'hu- satlo)), i y a cpen~ant tr t tihaqueurp Inconua D' ESSAYER notre N O U-
it tout enti re.)) conception de la clvilisation teurs presutes de la race deA TT
nous rappelle,. en outre, impliquee danns la notion Cro-Magnon). CetI, lmentse VELLE ( GARETTE
lternes lacomplexited6 m~me 'd'ilvation social, lin consrva asse- pur. paryi lea
origines:((Surcette 6troi- dipendante'du milieu et ten- SerHtesetnee 4ranf rma,
nete q ui nest qu'un dant a une acceptatibn univer. pietr esus'I'iftue0 cts des.
infinitesimal dans l'es- sell. iof4nges ~tee le ,fs, en ,
les homes se sont m- Jusque vers le 15e sitcle de i vbellee, 1t' a Tabac JaT une ofc ts
Iepnis des milinaires au note 6re, les $pnghafs main- 14 la- 1u Ta bac Jaunc et off ectes
t qu'il n'y a plus un setil tinrent, sur les rive* du Niger, o.1I ft P 1ter pro. .
iuthcntiquepas eme un emlpire-@t uu iv inli ioni i en de Jolees bod tes. Elle
x EtalIs-Unis dAm~rique musulmnans remarqtab.s, [111, n iite noui end JolU s o ts. EA a
soutlicenne sans rire la vestiges de ((l'antique- Ell- .:4 langrent Its s *
ie des races pures. Et si te: b YurS empites et 'u. U a01s d rien a envier a ux C iq r teS
erois la science pro.re de tres civlisati66s ont'mnrqu f t 1 tt0 ptI eyp a 1
Iarrv Johnstone ifn'y yd 1'hbitoire *fricaiic: ceux de I".t 1 e
'an Seil negre, sinoirqil u 6et atengaqn i de luxe ltrangercs.
u centre e l'Afrique qli don't I'origine remote an 11.- pes d 'NordEste Mais il -tlx.
lq e sang sickle et qui, p AlAgtge yin 'naU -rti, "
i-Ths veise de I 1 it .ents *a serent d- e a-ane,
re pas un seul blanc truits par la conqute fran,:i- rev tit dun cactre a .
MeRo aume-UiAnge. sA fin-dl' 9esi : ccux parent d'unitd routes 1 ag- quia st, de tell sorte qu il est touted s pureti physique,
en rrane, e pagne du Mali ( Mnnd6 on .tndin. glomcrations d'hommes lus pour le moins erron6 de par- Les dit rentss civilisations
Fleurs, pari les ps or, ies) qut current du e a ouVmoins noir don't I'ha itat er dune race noire d'Afrque qui sy sont develo)ppces, lont it
leurs, paqurmi n'it pqelqis le sees; dtceux du Dhomley comlprend&la plus.rande par- puisque, ni au point de vue en attendant le genic de la
es de sang n6gre oin tau- jusqu'aua, tr6nement'du der- tie de 'Afriqte australe.,.. La historique, ni au point de vue race, furent, par leur discon-
us les venues. Tant'iI est nier roi par la France. Tel est diversity si saisissante des tv- anthropologique, il.n'est pos- tinuitk, symptomnatiqcies de sa
S p es ne laisse aucun doute suir sible de soutenir cette these decroissance qui a fini par de-
selon le vers d(u pote: undes aperfus les plus int6- des couches de
les homes sont l'ho. ressantsdu livre de Price algae des touches eth- etdela justifier.) venirtin tiaccompli et cer-
t Mars. niques dout ils derivent. )) tainement voulu par la Natlu-
cette conclusion est vraie Mais ces empires et ces civi- Enfin, pour compl6tet no- Cette conclusion s'impos re. Qu'on le vei;lle ou non.
logiquement, elle d 'e st lisations, dinsi que nombre tre analyse, nous Onvisageons d(elle-mkmeau Dr Price Mars. IAfriq t eeribre noes e'l <
redavantageu point de d'autres qil ne mentionne le cas du troisiitne group Nousvolonsla conilieravec ient au los, lie ami(
ede l'me, de 1'esprit, rarle pas, te tont-ils pas l'effet de ethnique formin, Idi aussi, de d'attres quimupliquent les ent a t pass6 et la mission de
ctre dif eientieldelthom- -htretJiqui s'6&eignent succes- types -galement composites et points de vue que nous avons sa preni're race est revoltie.
par rapport aux utres sivement, marquant precise- que, pour plus de commodity, nous-mmies products, nous Edouard Schure, p)reoeI'I)e
de la creation, c'es d'&- ment la retraite de la race noi- Deniker appelle (( la race ni- sommes amen6s a exprimer du point de vue d(c origin
Uit Penseur. Chacin 'de re? Oui c'est le couchant de grtiennes d'ou lon a tir6 Ie les id6es suivantes. La race des idles et des sentiments de (
peut s'6crier avec Mon- de la race et, par tes armes, pe populaire ou classique noire pureacertainementexis- I'humanitk, nous a montre 9
Price Mars: (iNos anct-i par !l 1des,- par le iesiences, IMaisen quoipuis-j 6tre par lea arts, ois srement (ce group) qul a fourni, en et elle a doman6 le monde. ces noire et blanche, sont nes
6 de savoir d'odi il vinT par les religions et. par les phi- trs grande majority, be mar- Elle est entree en lutte avec les deux courants semiquc
si je porte, mot, m mar- iosophie,--c'est i'ac blan- ch6 d'esclaves des Ambriques la race blanche nouvelle ve- et aryen aboutissant eux-md-
id noblesse humaihe- au che qui domine la plaante, etde I'archipel desAntilles.En nue qu'elle a vaincue tout d'a- mesaux deux genies qui ins-
comme une etoile ra- mais la race blanche amalga- partie,nonsautresn6gresd'Ha- bord. Puis elle a ete vaincue parent le monde. Prenant I'A-
et si dans mon ascen- me elle-m4me des elements iti, nous en sommes les des- par cette derniere quil'a chas- frique au moment de la Traite
mers plus de ltumire, je .ue nous avyns dejA dits. cendantspiusou moYnsauthen- see du sud de I'Europe. Dans des Noirs. nous somimes auto-
6 par la blessure sa- Si IW lecte a. bien suivi tiques... Que les divers sp6ci- leurs rapports alternatifs de risks A consid6rcr ceux-ci a la
I |lidal? nos ddEy atiitadmet. mensade ce group ne1 s res- vainqueur et de vaincue, elles fois comme des rejetons d&-
lavons vu, avecEdouard tra avft"us ,,e tA, Emnd sem blent que par anMogie, se so;ut naturellement m6ban- g6neres de I'ancienne race et
comment, au cours que le fond de Intellectua .ce don't convienneat la gses et lesr6sulttfs physiques. come des products boign6s
prehistoriques, se fit, et de kt senthment lit6 de l. eurs, ethn.gramplo. Ba, moioux, inteflectuelset:senti- nmais certain, des deux ance- r
cotes deJ'Europedans race blarnche porte ton t qui netaMbirait as de mentaux de ce WaIlange aftec- tres primitifs. (
de 'Afi 'n Ie I'e qnpre.nte de) cbuiutio tjf .Wrenewc entire I. negritin tWrent, d'une part, en Europe Au vrai,il taut admettre que p
B del ', I'Asi .'tn4l ..aoi. "ouvve 'r ,l ,a.dmina otique et lesautres types?... nmme, ia constitution de la le product de croisoment d6-
I races baeet blan tio dde hikins, td det le.' an.ifestement mn lisa de dean race blanche, et d'aitre part, nomme miatre n'a pasatten-
tment, ee tde de e auiwaaBs e urp, a insi la amitiqae on melange aux celle de la race noire relrat- du d'etre A St-Domingue pour
I 1, so forIterit e Mtttio,mora8A2 4 t1Sa' rap te la fort e iquatoriaeilI tl t en Afrique. Le double cou naltre en pleine period co-
/ S mitique et 'Is eouv IlSne rtlt bI'printe de la Mrafre, etc... : rant moral n6 ainsi de ce he- loniale. ce qpi est faith, nous
en caractrf tha- cbtribWUon biaachet t i. Qua Qi aux S~qdanaisuen- lane pent se retrouver dans le regrettons, pour dermnger g
*lIa tendance d6 ihan-d d'te1lO q tqae de autre.d'setrt et oddentaux.. *il nt a mainmtesmanifestationsdel'liu-f bien aes idees preconques. II n
moment, en gnw tqu'- onatfon &u_ aumtre, dune trn x Ff reme, *on manii. u nous signaletons est le cohtempoeatn du pre-
lnesporto.se Ba QUs bu nt re'estone qitmeq selemen.m t parceque du.lU at r'oecason. Quant a la c1o0 .maier croiement qui eut ieu si
jl: iees q, rice-, tio on de rdttion sai que de millmi ilps at'. en rntion 'de l'piderce, c'es af- lish erntre les deux races sur tr
w ano Doadau s, .. de condch ptlbu." les un str v'I tres.m s *ire d'habbitat et, on n 6 (fit Iolt t kede I'macinson di
ll at danusei in'm- (e qiVaI_ E &ifrecomRl- rce qulls'ot et6 aferes de Idntvantnous, lre t phyi- do ,t. Wsl faot idmetre, tes H,
itH et>t s.ai nos bien il est difficile, plaidant la sang caucaaque par les inva- ,, apres une succession stf- premiers mattres etant des
ihtiee.i_ Nous cause noire et de rlfricans- sons venus des c6tes me- |8hte de genrations, peut Se nolrstes memescoaditios de
B rtainemets rmi me, de'rester dans le su'C, diterranesnwes ou de r'Asis.. modiffier profondement dans, rapprochnment relevr, de, d
ll Multa.t le'd ulois c'est le cas de le dire, A. Ce divers types out bes|ere Ile sens du climate, mtnflmires 6r ts,. d h bi
UIht Mnis, et nous moins de dormer l_.,hose uddr'd couee dtaat de la En E qui concern 'Afrique, .Iotre arkife-, it d'un je
lK us.gxtdo eeostater d'sP qM y al fil~te hiam.me_ c" algrtienne, ils elle st It Ile berceau de i.tla e'bo tmdi' W eblan. gr
I^ It, nous som- dhlmtti.aiM^,s n'econt"Nitapains nrsem aire, continent qui t "he. 1ftdta.esone'd- lor,- ,-
BB xavec leD o Price a dans 1I NeO in mh. tons iief / a'shom digleance, mais, par 6trid#t dra, d ro ment des ter- 1o
Ie lectern suivre aveC nous fondemen dueme fabe. Enfln suite de toutes les circonatan- mes -' b'ancltre de ce dd- P'
* ui q u livr opte, xtons,- conm- es que nou'avons rarppor abe e htrfts tranhp'r
II': ..KM , J-- q ^ qu ,, r-,. A. .. 1rl-~ I TeF., x t. -. I i_- q kaj<. >on -tl y J* p*


,t ,nt e16s u term Wess 1 |
A 10A& eldrev~len"lit 4
u : i" n T" '- r Ier le don en-
dl ,,t I ,


lire IL.


... n'a pas vu les petites lote-
ries. Ce sont rles, Aourtant,
qui ra pelaient que dcembre
approchaient.
... voit encore dans le inmme
Mat, la portion de la Place Des-
salines situce derrirle les Tri-
bunes, heroes folles et plants
sauvages y croissent profusion.
*
... a vI, ivanIt hiier soilr, lil
ma ri qi nes'eniltendiii plusavcc
sa femmni. Oni se (lispula.il. Lai
porh tait close ); 'i s le )Ias-
sant (iund in''ii'en'endali cer-
lainis secrels qu( ilir ait (|l(i rescer
centre miari t et femmeinic.


L'affairc


Jean


Grass


et consorts

L'Arrit tantattendu,dans I'af-
fairc Brandt-Grass-Renaud.
Moussa a 0tf rendu, hier, par
le Tribunal de Cassation de la
HR pnblique en presemv d*iun
public Ir's nombreux ou se re-
niarquaient plus de trois cents
avoc(ils.
L'Ordonnince du .luge d'Ins-
truclion Thomas Pierre Philip4
pe a e't iteinintiu |pour ce qui
1l-il a o n,',a cl (i '; rass et ftaii.
S.nil ()r lon illa 'e nouvelle Ie
I''ri~~~i l I a ca.ss e et.n 1nul F I'or.
[loiince po)()iIr Brandt elt He-
laul d. .li-- ge itl ;'i nouveau, ces
derniers liurenit renvovyss a ti ri
I)uni l ('riniiii, l, vu (itie Ie ca ier
'nlrnloiailian f'o ompo rte (ti-
cliharges so lisans fccontre eux.
ur ca s.'- (~('Iq Ie T quatIs (I t
Firtus scr (ii .lJuis IS u crimin eli
a )r(c\mine session.
Le Tri u)iil dle i assalion tMait
insi co()ipos : Co(mmissaire dui
oiouvernement, Terlonge, Ma-
gistrals : Anselmnc, Heauvoir, Sal-
gado, Pierre-Louis et Surin.


1 '.

La victoire

de Cator

Nous publions avec plaisir, ci.
prks, une belle lettre du sport-
nan Thdard a Andre Chevallier.
on y verra avec quelle,/oie il
arle des frtes qui ont salud d
Paris le success foadroyqnt de
;ator.
Cachan, ce 18 octobre 1928.
Mon cher Chevallier,
Et ce voyage ? Pas trop fati-
antje 1'espere Avec lea cyclo-
es fantaisistes qui bolayent lea
nlilles on ne sa jai stias J
oppose que vous n'e pie
op souffert des mavaites cota
itions atmosphdriques qui r6-
naient ces temps derniers dans
Atlantique.
VQUs avez du avoir une heu-
use surprise en d6barquant
appreidie que Cator avait
attu le record. Ce coquin que
ne sompconnais pas en si
rande former bouleverae tor-
s les hypothses. II avait le ta-
n a') aci, il avait une jambe
is slide, il avait retire ase
marquess et ilavait i belte
,cord. J6tais mar lap
m Ii -. w ,
NOA"is d r


I.


F.


-- ~1 --


Opp


N


-IAO kL -






PAGE-2
"S II IIII I I I I Ill III I ... .. III I I 111 II


Les Chapeaux de Laine de CASTOR et de Paille fine d'ITALIE


QUE VOUS
TROUVEREZ CHEZ


IH. 1A4LLOI' Iis SONT les NOUVEAUT
0 -A *LLX i I de Ia SAISON


vint m'apprendre a vec plus de
gestes qu' de paroles q(ilIe re-
cord de Hanim avail vcu!
Nous avons tous 0t6 trbs con-
tents de cette pFerformance, moi
en particulier, Cator a et0 mon
comlpagnon de Iortune, ses sne-
cos sent miens! Je rains que
les resultats Ieirveillcux obte-
nust par S\ vi 'io e le grisent iias
trop. Flit', atdule i Paris il va
se Iro(uver Cn 11al'ili duns til mi-
lieu qui ignore toult, in milieu
rl'ri ltaii'ir qui nie s' doute pas
des repercussions de 1il sensa-
tionnellce periorluance de Cator
darns les miliceux spoti il's t 'ralu-
quiis. Ln Francii-e sportive de .il)
millioiis n' (tiU''i11 suIl re(orit l
tidu monde i son n iS il'; Iliti avec
qtielqtuies ipr) ii tliits en a au-
talit!
Les sliccets Sporil's sont des
chooses liien iiugiltives, puiisse C(i-
tor se so e.lt'iii de i colti!
Nol' l( boniilohtie n ee I'chet
ici (to'l0utll il lt e I' SCr(I'l jiui ais
en il.iili. .iloun>;isx l trev es eln
oll tli.sserh" peti aid l une se-
mmine.
.le v is vous (JIuiilter. Miles amii-
ties Mine Chevailier el t I)i-
dine. Si vous 'IveZ des commllis-
,ions je me lticins a vote dispo.
sition.
.\ve' nli's CillCtls Ivl 'ieuX vo-
Ire silnc're.
r, tl Till. \lD.


1II r. II

e (i, lIor
L'acte d'homologation
le '9 'nl.,enhire 1928, a 1Di hs.
35, au cot>:s tie la 2clme jotiln6e
tdu Mt elug 01 g:miIse par le Stade
Frant;iis ,u Stade Colombes,
I athlete CATOR Sylvio ( lalti )
participant au concours de Saut
en Longueur avec lMan ( 14
kpreu\ e du programme ci-joint
annexf ) a reussi A : la 6e tenta-
tive ( 3e tentative de la finale )
un saul de 7im.93 ( sept metres
quatre vingt treize )...
Ce Ie performance a l6t ac-
comp ie sur le sautoir parallkle
a la lilne d'arniv&e.
La planitude tic cc sau'oir a
6te coustatee par proc6s-verbal
lers de I'homologation du ter-
rain en vue des.leux Olympi-
ques de 1.12 1.
Le vent soutllail de 3, 4; sa
ijitesse 4ral presjie nulle. La
regulh iti 'e 1'essat f 'Z-,cn-
tIr6le par M. l"enieau, juge chel
de cC contours, assisted de M. G.
de Saint-Cyr, de la Fl:deration
FIralni Iuse (I'Atlhltisime, et MM.N
Lalande e i lerv', nimembres de
la Commission d'Atliltlisme du
Stade FIraniais, M. Ploix du
Siade Frantiais.
La distance a 6t6 constalke
par M. Jacob, DlM6gu6 de la F6-
dOralion Frianqaise d Alhl6tisme.
Elle a el66 nmesuree avec un d6.
cametre metallique, 'a r gularit6
a Wte conti ,16e ensuite, ce qui a
motive la rectificatioa de 7 intm
que nous avons signalie.
En toi de quoi je propose
I'homolog ition de cette pe, tor-
mance come nouveau record
du monde.
V. JACOB
... Rectificatil de la distance de
7m.937 primitivement annonc6.

En Ihonneur de Slhio C \TO II
C'est Dimanche 25 Novem-
bre que le Polo Club donnera
au Pont-Rouge son Match en
I'honneur de notre Champion
Sylvio Cator.


VanBtes
CE SOIR
Risqueteut
Se episode
Entrbe: 0,50.


DERNIERES Nouvelles
de LETRANG

COdPAGNMI FRAINAISE DES CABLES TiLEGRAPIlQUES
20 Novembre

Ie nonwau Chel du Gouveremeleit M. Herriot et la si
roiintain suilra la emilie politique do Jeanne d'A:
que Lincolo LYON M. Herriot,
Measures politiques rant la statue de Jeanne
BUCAREST Assis sous un c6l1br6 la gloire de la
portrait d'Abraham Lincoln don't franeaise, gloire qui app
la vie doit, dit-il, I u i servir A tons ceux qui aiment 1
d'exemple dans sa carriere po- ce.
litique, M. Julio Manu, le nou- La nlo'Uiipalit de Toulous
veau premier ministry de Rou- 23 Daoteurs brseilie
manie, a d6clar6 qu'il se propo- TOULOUSE- La Mu
se! d6 donner au people rou- lit6 a regu 23 docteurs
main un gouvernement bas6 sur liens en voyage d'6tudes.
les principles 6nonces par le c6- [Ue vente qui prodoui
16l)re president des Etats-Unis. 208.19i
Le nouveau premier ministry BEAUNE- La vente
appuie les r6tormes qu'il envi- de I'Hospice de Beaune
sage d'actes energiques.il a abo. duit 208. 195 francs.
li toute censure et toute resiric UIa article du Ministre du
lion A la libert6 individuelle.ll a LONDRES -- Le 1
supprim6 F'etat de siege dans public un article de N
tout le pays saul dans la zone cheur, Ministre du Trava
de 7 miles de larger le long gais, souligiiant le r61le I
de la froniiere de Russie et a r6- sant de la S. D. N., nota
voqu6 des centaines de loncl ion dans 1'ordre 6conomique
nai es. Le Bourginesire d'Aovers
L'Eglise centre parole de la
le Communisme ANVERS Le bourg
IUne leltre di Mlqr luhl Cauwiidrt, recevant le (L,
STI'I.ASBl)UI,.G Mg, Ri'Ih, saiie htanials de I'Exi
t\ecqiuet Si ,.O.i ., dr' de 1930, ie leiicita dau o
aix journaux c;iihl) iques du apportl par la France sa
diocese une lelire I11 rissant I'u- quel le success de 1'exp
nion des cathliiquts et des co !4 serait amouidri.
mnunistes. 30.000 coinblalanls diilena
Los Soviets le tonibeaun d Soldal It(
et la France BRUXELLES-30.UU00
MOSCOU- I.e journal de I'Ar combatants ont delil6 de
mee rouge l',Etoile Rouge) pu- tombeau du Soldat ncoun
blie un expose detail.,6 de la pr' Le lOOmeannisersairedeS
lendue preparation d'nne guerre VibNNI, LU U10em,
anti-sovi6tique par I'Elat-maior versaire de Schubert a e
Sg6nral tranoais. Le journal d6- brA solennellement.
clare que le plan de preparation M. Chamberlain, lAugleterr
prevoit des armemenis unilor- el les Etals-Unis d'Ai
mes en France, en Roum-nie et OTTAWA Avant st
en Pologne. la construction de part, M. t hamberiain c
tabriques d'armes en Roumanie que la Grande Bretagne n(
et en Yougoslavie ainsi que la rissai aucuusentimeutde
cooperation de la flotte francai- te envers les Elats-Unis,
se dans la Baltique pour sou'e- cun desi de competition
nir les armies polonaises et rou le. 11 a jiWu:e quc Augi
maines. itant le caiitre d'un vast
I.e Hoi el lit Heine de Y4oijgosla ie re, il lui est ildispensab
soul rentris it Belgrade voir une lorce uwiritiun
BELGRADE- Le roi Alexan- sante pour assurer son e
dre et la reine Marie de Yougos ce.
lavie qui viennent de passer F61ioitations du I
quelques temps A Paris sont ar- & A gr Ruch
triv6s 6 Belgrade A midi. INs ont PARIS-- On mande de
k6t requs A la garepar le prince bourg que le Pape a telic
Paul, la princess Olga et le pre Ruch pour sa lettre stigm
mier ministry Koroshetz. I'alliance des caiholiques
cominunistes sous prate:
Le prollme de I Aitlo.q .re boutir A l'autonumie.
est piresque rsolu Protestationis de trois puis
PARIS La capital entire centre le neuvraa rtglm
a en cet aprts-midi les yeux fl- t I pbelle
x6s sur un aeroplane qui, pen. pA...
dant p!usieu s minutes, est res- PARIS- Le Minist&re
t6 sur place come fi6 aux aires Etrangercs public I
nuages A une hauteur de 1.000 d'une protestation commi
pieds environ au-dessus du cen la France, de la Grande
ire mime de la ville. L'avion en g ie el du Japon adres
question est un genre d'Auto- Jourd hui au. autoril6s (
gyre come celui de l'inven- ses au sujet du nouveau
teur espagnol Juin de la Cierva ment de la gabelle.
qui tout recemment a eflectu6 D.l.aratiOas do Dr Stre-se
la traverse de la Manche. L'ap. elehstag a propose des ler
pareil a du au bout de 20 minu eiupies
tes abandonner son immobilitA, BERLIN Le Dr Stres
le ciel s'Atant covert de nua- a declare au Reichsiag qi
ges ; mats la preuve semble 6tre lemagne continuera 6 re
faite d6aormais de la posslbili- querle droit A I'evaciatle
16 pour un plus lourd que F'air chame de tous les territoil
de se maintenir immobile dans cups, droit ne d6pendan
les airs.Cette experience a cause solution a aucun problem
une sensation Anorme A Paris. condition quelconque; le
.. .... ne peut asumer des 6
Le depute Seapini pohitiques pour obtn r
et les emaradcs saericaias Avacuation ni lacheter p
PARIS- Rentrant des E'ats- pres~ations flnancitrea. 'I
Unis, le deput6 aveugle M. Sea- nis re des Allaires Etran
pini souligne I'accueil chaleu- aioott qu'une polihtque d
reux que lui ont fait sea came-
rades americains dont lef enti-
ments n'ont pas chang. '
Nel et, te grandleamet le 0 e
amiversalre de Ia dlivrame


METZ- Le 106mee anoiver-
saire de la d6livrance de Melz a
eie celeure aujourd'hui.


-ME -11


A. DE MATT IS& '


A. tf pHA


''S;;T~;~'-ll~L~.N-~ ;L:_ ~~ _----- --1---- I -~;--A


- ---_ I


__ _ ___ ___ I_ _ ~ __


wl .-N-0


IUTl LNZj








Ii


L. c 'obre farine alimentaire *
LA
*iT'PNE FALIIRD
qui donnc u. enfan.ts dAs 1Age d e 7 1 smO, fe
force. :.t : a .::16, est assit 'aliment prit h ft
,nen* .i- vlcr.d;, corv-.c.ento, en rmi d. oIs
facali- de sa c^'.,tio et U O vrtw imlift
-'..:. : '.-de umarque .pouo.
;0?tO.ATINE l'FALIPRES
., r.',. .-?*.! :.n; ,'ic et se mifier J e imitation
"a-nmi.a '.. r .,i'.s'a d'A.'mtentation. PARIS.
BCIK-
A~R1 "IS


corps terrible par I violence
ii coups changes. Je s parai
S boxeurs et quelques secon-
g apres, un second corps A
Mo rps aussi violent eut lieu.
,Aprs de(.r appeals de Brake, les
i versaires lie voulant pas se
Sicber,je dus less6parer encore.
* Tandis que je les s6parais, A
lfencor.ire des rcglements. Pau-
p cito port un gauche A Jime.
tez, que celui-ci esquiva et que
dus esquiver ('galement. Sur
tle deuxirme laute, je pouvais
qualifier Papacito ( si 'avais
lBu compie de sa deniande
alable au combat). Je n'en
I;rien, Jimenez voulaut pour-
woirre le match.
H Le premier round se pour-
Ivivait donc, quant au troisil-
,- me corps A corps, Papacito prit
Slettte de Jimenez sous son bras
gaiche, serrant son cou A I'k-
ilrangler, et de sa main droite le
Ilrappl'it la file A tour de bras,
aisns aucun respect des regle
tentIl,. .I' me prtcipitai uine
'ho;%,iIrmp f Is th Hralke, Pipacito ne vol-
pl p..I tllours Acher son ad-
,eri t, je degageai ce dernier
*e forc el pronong~i la di' quea-
,a 'in de Papacito.
La dL vision des luges confir-
S-me la mieune rt ie sonmettrai
les bulletins A ccux qui d6sirent
tire <(nvaincus.
| Papacito se plaignit de couins
I. asrcr(nsdans ce dernier clinch.
'Je ne L.oitlesterai pas sa .('.cla-
-.,1pition, car la boe n'existait
plus A ce moment IA. Jimenez a
Sa se considdrer en cas de l6t-
: tme dense et recherchait Tes
c6t6s sensibles de son adver-
saire afin de pouvoir se dkgager.
. Pourr6sumer; l'attitude de Pa-
>pacito, sea coups irrdguliers,
[aurent cause de cette bagarre
Ssans precedent en Haiti.
SUn tail particulier el qui m6-
rite d'6ire n6te, c'est que, Papa-
cito, non satistait de sa disqua-
* lification unammement pronon-
cie par les juges et par moi,
Squoique le combat tit art l0, se
prkcipita vers le coin ou se trou-
vail Jimenez et assena torce
- coups A celui-ci. Je me prkcipi-
Stai sur Papacito et le ramenai
dans son coin tandis que le Ca-
pitaine Shaker, les Lieutenants
Clermont,- Thomas et divers
gendarmea envahisslient le ring
pour ramener Papacito A la rai-
s 5qn et lui rappeler le respect dod
.M public, A i'adversaire et aux
.atloritls. Papacito ne s'en tint
pis 16. Malgr6 ses promesses de
71 pas recommencer son geste
"idqualiflable,pour une deuxi6-
me tois,se pr6cipita sur Jimenez
,-- qui donnait dos et le
trappa traitreusement-par der--
*ire. Hommage doit tre rendu
) Jimenez, qui demeura correct
e ne rispostant pas A ces alta-
es brusqudes et d6loyales. De-
In ce dernier ait, Is Police
itervint 6nergiquement con're
lorcen. Ce ne tut que 15 mi


nutes apr6s que le came revint,
I laissant le public d6goul6 du
spectacle auquel it venait d'as-
sister.
Je me contenterai de d6clarer
que i'ai conscience d'avoir fail
lovalement mon devoir.J ai #ga-
lement la satisfaction de consta-
ter que les speciateurs A juge-
ment sain et d'esprit pondir6
sont unanimes A me donner rat-
son, A me complimenter m6me,
pour le sang troid et le juge-
ment d6ploy6s du o t cette lot.
te sauvage.
i Sportman convaincu, ji'ai tou-
j* ours Mtt un adversaire loyal,
I uet que soilt le sport pratiqu6.
Mon pass parole pour moi, tant
en Europe qu'ici.
1 0 2 1 t I


La reamL


II git doocement sur les
porw do tell fs~oo au'l falt
miux que nettoyer. C'et ine
combiuaison de savon !Pr
la peau. 11 dissout loute trheeW
de salet6 et aide la peau A
W1re tendre et douce.,
LIEXLENTO
Savon de la peau
produit uue mousse 'palsse
excellent
HI adoucit et enl6te les rn-
gosit6s et lonifie le cuir che-
velu. 11 aide docn a nmaintenir
I'clat de la sauol.
En vente chez tous les dro-
guistes. Pour 0,25 cis. setle-
ment.,Il est expidi6 d6s re-
ception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S. A.
Agents demand s pour tons
pays.
Ecrivez pour renseignements.


TT 0


0C


TT


Je Wai lama's chlerch6e A m'm- i| .' ) -1
poser nulle part, et si j'ai con- *
senti- A diverse reprises- a Sur la demand de uom-
arbitrer des mcahhes de boxe, breux sportsmen.desireux de
ce tut--d'abord-paramourdu voir une reorganisation de
sport, ensuite, sur la demand I.U.SSil.,ee ,uMowu des Statuts
mutuelle des boxeurs et de la qui iegissent leI 0 I., la F.
Direction de Cinm-Varietes qui. I.A A. les S'ci,6ls aifihies ou
imbusde mon imparlialiib e de desirant s'a flier a IU. S. S i
mes conais;ances (ia boxe-* unt p. ies de r6ponre dans
que j'ai asskid uent pratiquce-- on d Ae de deux mois aux
rent appel A moi et turent tou- un di ai de deux lntis aux
ours satislaits de mes decisions questionnaires suivants et de
loyalement rendues. retourner cette leuille avec
leur cotisation annuelle(Gi. 25)
Splus G. 10 pour un aboune-
Une r6compone n meut d' un an au B- l1etin. Of-
-D_ dollrs-., r ficiel du C. 1. O.
De Dix dollars sera accor- Andr6 F. CHEVALLIR
d6ea ccelui qui rappoitera aux Pr6sident du 0. H. et
bureau du Matip. un por- del U.S. S. H
teteuille en cuir 6art et co .. .
tenant des papiers qui n'ont Non du Club o Assoc
d'intret qe pour leur pro- ti .on. u lub ou Associa.
pri6laire. A o . . .
Aucung question ne sera Couleu s du Club ou Asso.
pose. citation. . .


On demand
A louer uo piano.
Faire les oflrbs au journal.
-- .. .....- MMI GWAi,


Urn savour d'smande quo
vous ne trouvez null
part ailloum
LI OGUAU 3 Mmuiru dkMi dn
wun mn 06 i rn guO qU wv
144 a rnw. ftt *osooa dAe
IU Alton Modtt, pea
di 12 hOMM, dl ds PFew
Sou" 8doeK, re, p,,wr
dea ad duwImr ne ouSl dvomow
Spre SopMrt fplOrO
Irrtr~~r~~~~~r~ 44


- --- I II -.


Un secret dbeaut6 m vou d
's a soianTte an, ,Mt ISm fp


ENOStFRUIT SALT


Ad Na l-PFhA


Date de Fondalion. .
Noms des Membres. . .
Sports pratiqu6s par la So-
ci e . . . . .
Champiounats auxq u els
prendra part la Socielt. . .
Signature du President du
Club.


-0-


UnAmdrloain a Inven.
t6 un 6conomiseur du
vapour d'ssemace
W. Critchlow St Wheston,
IlI. U.S A.a invent et brevet#
un nouvel dconomiseur de
vapeur d essence, pour tous
moteurs d'automobiles et A
essence, qui est meilleur que
n'importe quel entire ceux
conaus.Ford couvre 75 miles
avec un gallon.
Toutes les marques rappo
tent des augmentations rncro
yables. 116conomise I'essence
et d6carbonise le moteur. II
en olfre un 6chan'illon gratis
pour I'introtuire. 11 desire aus
si avoir des agents et repr6
sentants qui peavent gaPgner
de S 37500A 1250,00 par
mois. Ecrivez-lu tout de suite.
Ecrire votre lettre eon anglais
Adresse: W. CrHitcbloW, St
Wieton, I U S. A.


A


I S


MInsuaceG LF


I~n,.uranice Co


Vieni de payer a JACM(EL, aes

deces de 1'Assure, une Police de Or.

5000,- sur laquelle 1 SEUILE prime

de Or. 105.- avait et6 oversee.


LT^T T V I- ) i


EUG Le BOSSE & (
-


0., AqelltS


ON TROUVERA

Formeset chapeaux larnis pour

dames derniere mode.


Toile A Matelas superieur double larger
Chapeaux de paille line pour homes
Jolies cravates de soie superieures.
Soiries toutes nuances, dernier cri.
Cr6pe de Chine, Crdpe Georgette, Soie lavable
Chaussettes et Bas de fil
Pardessus pour hommes et dames
Chemises blanches et couleur sup. pour homes.
Guirlandes de fleurs d'oranger pour marines.
Ne perdez pas de temps; si vous voulez entrer dans nil
magasin et ue pas en sortir sans dtre saltislait et tie rieu
acheter, allez chez


1AfA


I Irlnanos


Ou les Drix defient toute--oeurrnence:


" --


i-rn


9.


j

S
(I
I


comprennent la Protection centre la

Foudre sans auamentation de taux


Eug.LeBosse# Co


A T r 9 -


A eats ueni


U
p.~...


raux
i %i


I I


Itull'
_. ..... .,.' "> . .,- -. .. -a
7 '.4^


DEPOT:


- ..- ..
'~~~~~ ~ ~ 'a' '* *^ *.A;^V1


aa us a UU44~A laU 1 Adi na w ..ll. A .


- i ---. -


L I


--


_- -----_r---


__ __ __ __


_ ___


_ ___ ___~


---


I


---


..-


\ '


. 1


It




4 E ,I X-. N em -- p..


lmlr4l ton lq ta avaint
qlue ; ut:l prisrilner I
Ih : :pi ,, 'lililci .ll. donlon
* n." :l ',*! oair' in
aml p.;. 'o de airrl-ts
cr Ia tr. I inon gn a sO
elle-r'r'' -c-i vare van-
t e, (i... i. ,., r i',,r" f 'Cil
faille ...', i. .r(M lt'
A e1ll*.. l.'i.iAJll oI g
urgent., nona no crnyonlytl
qse Ila drothdraple pilMe
iBnwer, et une foule de <4as,
,e1 risVltIt( remarquabl*a
qi'on lput obtenlr d'unetro--
Nt prolont.e do Glob, l. En
face d'un orgin.isme k re-
moiter, i rev;vifler, I refal-
re. c'est toujouj- i & e rdc
aler que aons dotioerons la
prlfdroneo.
D' H. OGRAsi.
Licencld ai y:/* se.
aerloal de Is Faeulli d
Midseln de d Parls.


oniftrnll deo Hipitn*z d. Patd.o
t O d, Val,-nelnn. Pwb, 1e
SGI.ODOL touIsM pharn.mcl.
pr'ti e 'e maxinim id'fefftIrs


ia lululiii PhoiUO ilt 4 C


Inc. New-York

PRESENT


VIVA 7 ONAL


Nos


901


& 630


Lc Il .onographll i reproduction lcctrique, le p'us perlectionD6, donnant on rendement
portail t ( |lro \le de 98 o.
Dan re Jmple lost umenit son combines les accomplissement de COLOMBIA VIVA TONAL
dans I rep, i. tlion de Il Musique sur Disque a ec le plus fin et dernier d6veloppement
dana I'amplfiction. Le diaphrugme dW COLUMBIA VIVA TONAL done un ton merveitleux; nod
sculenm, ut \ousentlendez la musique,. mais il semble pie vt us en tes p6n6trd.


Avant d'achcter aucune autre machine
de ce 0enre,, nous vous invitons A passer
voir nolre exposition dans notre magasiu el
celle de Mr. J. D. MAXWELL, Grand'Rue.
pour vous convaincre que nous vous olfrons
une machinieabsolumeutsup6ricure A toutes
celles qui out deia paru en Haiti.
L?4iosi trI s jtie^M nioes recus
est permanent et sans obligation pour vous,
saul d'enterdre ces instruments merveilleux.

L. PRIELTZMANN-AGGERHOLM & C0


0.


lPanama Railroad Steamship Lin u

Service de Ifrt let de passagers entire
NEW.-Y)TV CI'Y N. Y. CRtIST,)3\L, V4 L',Z EY] eti sPa)RTSJde la-COTE -
OUEST de I'AMtRIQUE du SD.
plus rapid et le plus direct service de transport depassagers et du frt entire Haiti
et tes ,orts Eutbp6ens via New-Yord et Oristobal, Canal Zone, Isthme de Panama.
VoiI la listed de nos agents pour les principaux ports de 'Europe :
Anglet.erre Sooase France
Mrs. G. W. SHELDOM & Co- 17 James Street, LtrvEftPt"4 EVOLAw n


\NI FRANCE]
Ifs. 1IHE, D01 1 C&sent repreis ,I.
1'ar Irs maisoas siivaales:
IGELATLEY HANMEY & CO
21.Rue Je la R6publiqie
Marseille
"HERNU PERON & Cie Lt
63 Quai Georges V
Havre
IIERNU PERON & Cie. Ltd
Rue du Moulin A vapeur
Edulogns/Mer
HERNO PmEON Cie. Ltd
95 Rue de Marais
Paris
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillit6
Dunkerque
HERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


COIENIIAGUE
Danemark
SMrs. E. A.' BENIx & :o.
21 Allengade, Copenhague
,GENES
Italic
MrHuxmiCon& caius,
Piazza S MWatt, No. 14
Genva. Italiel
OsLO, NonWAY
International
Speditbiveelskad
HAMBOURO, GERMANY
Mr H. Vogemann
Hainbourg,(ermany
GOTTOURCE Swi.*-MrginB
Nordisk Expr M
Gottemburge. Sweeten
,RotTERDAM, HOLLANDI
Mr. H. Vogemann
Rptteidan, Holhandoe


Nl,!Slil 4tple Ides Ps
Avis de dpnrt
Lta8 dup7 's-, pnu N.-Y<
et tli'Europe f N Yoif
relo) par !i t('(amcr Oira
Naktsau it. i termies je
2'- ,Noveinbre courant.


, o Fi : "-


3;


* 'tv, :'~tIdTI~


Convalescence
Neurasthenie
Tuberculose
An6nmle


Horne-Linie
Le bateau k Mira ., venabt
de K ngstoo, est atlendu ici
vers It 24 cojnanli, pirtant
imt r I'uicpe viaiet portts du
\ord ijren, nt teI IM.
REI.NBOLp et Co,


impagnie a R3Iule
Trliladi que'
Le steamer *Carimarei part*
de Bordeaux le 16 oour4nt est
attandu A Portani-Prinde le 3
dctembre.
lparUra l mdme jo u*pou
: I d e Cuba et lesj port
lied I'iot rarl sera
-6*4lt*arrie d u navte.






.1 lebM'pr!fuTltru muell-


La Cure 'e CI.OB tOL
atiup-nie v force nww r.IJe
et r- P i nerfi raleins
uo i .,e tur vigueur..


!.A PARUA M3IoSOLD
Sans preslton our
la point l'amra.t
et 60crt i.n a .nta..n*ti
La plee me rele pa le rler idr lats.
sable te dlie e t Mbi eM e U in
La Parker Doolold avec am nou-
ville pointe ecrit inslaltantament sons
pression en touchant le paper. Elle
se plie a loutet sorts d,'criture sans
jamais pertre Sa premiere forme.
Fabriqu6e- avec de l'or a 14 carats
et de liridinm, elle est unusable.
La porte-plume et son couvercle en
,Permauitevincassable support tous
les choroc.Ce nouveau product 16ger-
p#se 28 o/* moins quoe 'rbonite: J il
se Oniel pas. ee lend ni se brise:une
B chute A 3.000 pieds d'un avion a 6te
salons succe".
a1 a Paiker Duofold a un mancLOn
1 terieur qui protege la plame qupnd
re rouvercle est vis- e- ainsi Iencre
ne peut pas cooler. 11 n'y a pas de
remplisseur sur le c616 du porte-plu.
mt le reservoir d'encre ne peut pas
poorrir Is Parker Duolold est inal-
tirable par n'lmporte quel climate.
En trois grandeur 6 pointed graduoes- et
en cina couIeuls combines.
Cherclez la m rque GEo.S.PARKER DUOFOLD
sur porte-plume Alors voos n'aurez pas d'i-
mitation.


Ni r ..41i; -o ir.e
] ,,: h ( 24 i

.. ,. ct .'i i et

.t : ) us Hen t' bl )
i, H} V'. ('dt'ssub
1. ier, u.e aittre
',; ,haises: 6 t6tran
SI 'lI n a'cajoi et un ca-
' nrp / x dressoirs en aca-
Sjou et A glace; une grande
glace de salon,une lampe mo-
numentale,un classeur ea ch
.ne, un lo ir mEtcanique, deux
armoires en acajon dlomt I'une
eu glace, ,n grand tapis, uone
baignoire- e marbre, un lit
impkrial,un petit lit, deuxm a-
telas. etc, etc, etc., Ie tout en
tr6s bon 6tat.
Les sus dits objets ont t61
saisis a la requ6te du sieur
Windsor Michel, pvocat ek
propridlaire, demetirant e.
d micilid a Port-au Prince.
avec election de domicile Iiw
en son cabinet qu'( ecelui
de Me David Jeanjuoi, sur I(
sieur Arthur B. ardir r,com-
merVant, denit urant e. domi-
citli a Port ai 'line- .
A la cha ge pnar 1, s adju li
ca'aires de payer comptant le
montant de leurs adjaidica-
lions sous peine de loit eo-
chore.
Fail A Port-au-Prince, le 9
Novembre 1928.
(Sigue) H. AMY


AVIS DE LA POLICE
Deux indiv d(s% ot et artn-
W% I trouve-. posfsheur< d
troines r eupii) d elulles, (ifeux
1iiii s ei in v ilcur bleu e.
'l.i )
el;, deli 6i .i I. u > rt la 1)o-
Hc a i+ ai ,.iow.nli u de leui
i1i0Irte't;ilr .
Cil l. v.t . NOW\V
Ll I td li i p|uh e

(t-;i" A venidre tne iulonobi
ak ..wi inm d le 1i 9 tx ti
ru\c. nl rule u .iU0ne I
101' in 1 ,'s.
Si i cer llur 6, No 1 21.
en ia e 1. IA; li He du Sacr6-
ceir. -- iPhute 25 3.


i


Ki OLYNOS nettoleet lavs lesdets,
S ^ncives, la boucho pute
entire. La igertes de la carte mont
detruits, la bouche raete dtclleeme-
meat prore, fralche, asanie, pen-
dait des hoeures.
Fort ,cononmlque d'aiUeurs:, 1
suftt d'an employer un centlmntre
our brkoes sche.


SLYN
tf E DENIFRICE


4 ..., .--


/1:


poo


1,E 1 i M n


GLOBE OL
donne de la force


U


a


Aro,


I- -c_ ___


- -


__ l i I


- -- --


-- ---------------- ------------- -- --- ---- -------- --- ----- rmas-~I~-~- R


laB(tillt.p #1 t.t.i


P




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs