PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04853
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-19-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04853

Full Text
4 #


*. **........


V. DIBECTTRIj

188, Ree Amjiteaint% 13
as ^~ 2aa3


'I


Fuilte chereher A '.f'nVA
qv'il est capable de ddft vri
par ses propres forces.
PESTrrALA L.


ST-AU-PRI.NCg (HAITI) LUNDI 19 NOVEMBRE IM,


Sla nraceoire apelWe thio
S1TK^ VA Asle a 4is au jour la Pik f.
SPI rAR c ,e CLE, ieml GRANDE OCCASION
4QI iLX)NtLnsEles Chis.
w r La dernitre venue,th race ET U
dii D lhP 1izai IAt. blanche, st sortie des forts' G RU T
ope, entire les tempt-
= Wan Adea U rrop ^^ GRANDE 'REDUCTION -
( VIoir Nos. des 8, 9 el 12Novembre ). tes de Atlantique et les sou-
rires de la M diterrane. SUR
M. Price Mars a hit I tour le peuplement des divers con- Toutes les varietds humai DISQ UES 0 O DEON
:des population.' abii*lne tinents. Mais ce que nous con- ties resultent des melantes, des
our Otudier tomparative- cilions plus difficilement avec combinaisons. des ddeneres ... vu, vende
Ient leur 6at social, 'leurs cet africanisme, c'est le senti- cences ou des selections 'de ce Liquidant I'ancien stock pour laire place ti de nouveaux .eii l i Mim. I'.r
dances, leurs religions. 11 ment de l'auteur, reproduit quatre grades races. Dins les arrivages, nous faisons une grande reduction des prix des terriiante : I'n
part de cette ide I u e, plus haut, qu'il n'accepte pas cycles pr&c6dentes, la rouge e dieques OU9ON pour UNE SEMAINE SEL'.EMENT. cheveux l'ernis ,
me, ( en parties, nous au- que 'Afrique soitle berceau la noire ont rbgn6 suiccessi- N'oubliez pas 6 cette occasion que nos auditions de Mon donIIi Iidh'antl t
negres d'Hai. I, s on onrginel de a race noire. Rien vement par de puissantes ci- teaux, nos Chausonettes de Mistinguelt Gouin, Mil on Laver de la f te, son p
medeend plus West moins certain selon stations qui ont laisss6des0'on stir ses gen
n let des N pls t moein certain 'ion liations qui nt aiss d e etc., nos Opras et Operettes ue Charles Friant, Ninon
uoinru authentlqus i lui. traces dans les constructions Valin, Di Mazzei, Marie 'IM he, ~s Gauley, Emma LuarI, Rogei
port fire En rait le souvenir es cyclopennes co dans ourdin en Maison, David Devris,Eene ilo, Miche point, pas plus q
nt, I'inventaire des, j a. i!mnes civilimtions ifIres architecture du Mexique.Les elli, Villabela etc, nos chants raeligieux.etc, sontdes disqueq ti o (C n ia de
bones come mauvai- sau le.nonde templesdel'Inde etdel e~ pte aledat *swt -nd bM%4as ep e route tdbliothle, pout e (ui l)atair
,. qui nous ont communes t ave le spec- avaient sur ces ciliatons tou e soee et pour les dles chaiues. de insis dlevan
de to ut s'eiplquer, de".fle et 1ee tat actuel des popu- Evanouies des chifres et des ,h (it i'icir'o.
ndre conscience de nos vir- laons africaines'; aussi bien traditions sommaires.- Dans QUES E SAL IlJERT n Rdes serpents,
litbs et d'apprendre A ne la science et i'occultisme sont note cycle, chest la race blan- Est arrive une Ir6s belle serie de disque Eleetriqnei d'infervalle ine
avoirhonte de nos origi- d'accord pour admettre que la che qui domine et si l'on me- ALABERT d'artistes de renomm6- mondiale et D'IN'E FXTu' plus jolic q(li s
hes.L'entreprise est mritoire. race qui people actuellement sure I'anliquit6 probable de DOUCEUR qui tait la sp6cialitede ces disques tres apprecits de tiiiinicndort
Mais si, d'une part, il crit: I'Afrique est une ace ddgqnd- l'Inde et de I'Egyptle, on era en France. toire estl in pci
ou s n'avons de chance re. 11 est impossible 'que Mon- remonter sa pr6ponderance a' PHO NO GR AP If ES iiiciincit.
dtre nous-mmesquesinous sieurMars ne s'en soitasavi- sept ou huit mille ans. Nos nouveanx modules de Phonographes sont si sunp- 'e
propudions aucune part de s et nous voudions le voir a La race rouge occupai le rieurs et si convenables qu'achetant ailleurs on paye deu> 4.. voi tfle ilep)
.ritage ancestral,, en pr.- admettre avec nous que l'idal continent& astral aujourtd'hui et trois lois plus cher pou la m6me qualilt6, (.es d'sil ,
tiant que a cet heritage, il est noirsusceptible d'impression- englouti, apple Atlantide par A local. )in v vt aid
pour les huit dixlimes un don ner agr6ablement notre ima- Platon, d'apres les traditions BAZAR 0 :EON grand i nimble
de I'Afrique; s'il peut se r gination et notre esprit d'Ha- 4gyptiennes.Un grand cataclys IT o iw-l"oi od' ta
volter en supposant e nous tiens civilisls, ne doit pas dtre me le d6truisit en partic ef en a r y a T y et coquets NI a ga
prouvons un haut-le-corps cherch6, malgr6,les charges disperse les restes. PlusieWurs *". Vieux. 'Eliablissen
dfentendre parlor de I'Afrique, parfols douteux du folk-lore, races polyn6siennes,ainal que ANGLE 'RAND I T OU. lallation, -n soniw
-au point de nous dirt: (Je dans legrouillement des 6tres les Indiens de I'Ameriquo 4i0 PORT .\u PHIN E est dlii dernijer chi(
mis I quelle repugnance je me imports dons St.-Domitingue Nord et les Azt&quesqtuel' jIours 'a. sa Inoil)!br
heurte en osant vous paler par la cupidity blanche, mais ois Pizarre rencontr auti tia l)lus coilnlte .
d'Afrique et de choses afri- parmi les ancetres de genie xique, sont les survivai4nt&e ,
taines! Le sujet vous paralt qui, a leur tour, jalonnerent l'antiqe race rouge on't l (I autre resso lures que kiut s ) ... i, soir
intl6gant et tout-b-fait dnu6 pour I'humanitle cheniia dui civttisation,m a jamafsp~erd *nrarcs, leurs lances t leursl- ie ", rdopa
d'interet, n'est-il pas vrai? 0; pmt. t' ses .ad j lies aux .,nts ..e "ie.--. '&-- iur ntionnales.
dttre parity iftro t com-. lf^en-ae' -e.. oud ces Les Noirs avaicnl des t r [l(.' A No-rrE (EI et il
ip suit un e16ment de trouble forces et des vertus antiques pauvres retardataires prtent armes de fer, des armures regard A red quI
,s notre esprit: (( Pour la de la race qui accoinplit le dans leur Ame la mlancolie d'airain, -toutes les ressour- cune oasion de
riassedeslignorants *et mdme prodigieux miracle de notre incurable des vieilles races ces d'une civilisation indils- Nous relations, vendrcdi der- apporlte houjoturs
Clurla pluIarttdesgensdistin- indpendance nationale,-- qui semeurent sans espoir. trieuse et leurs cit:s cycIo- nier (iu'uiin drained assc/ ext- lorsqu(il s'agil It d
S -don l dislilnion s'ac- clair apr6steauel, sous I'in- Apris la race rouge, ia race p-enncs. Ecras s au i-emier ordiniire s'eail dW-hroi6I, dans l(irer itne gloire
llode d'une tise dautant fluence des eluves venus noire 'domina sur le globe. 11 choc, les Bhlanes, eminnenes en la nuil du niercredi 11 novein-
ls aggressive iu'clie repose nues d'enhis, des nubes en- en faut chercher le type supe- captivild, commencircnl par bre, en incr, iIhauleur (Iu plua-
Bur des informations ramas- vahirent notre ciel et I'obscur- rieur, nonpas daam le n'gre devenir en masse les esclaves re deILamentini.
Ies an hasard des lectures, il" c'eiart; : ddgindrd, mais dans 1'Abyssi- des Aoirs qui les lorc'rcnlt lia ('11n vlier qui avail tlill ,tcadl
ae faitpas de doute que l'Afri- ., nien et le Nubien, en qui se travailler la pierre el i, pIor- )ot it,,c si iendanlve III
que soitlebercau original de Edouard Schur, dans son conserve le moule decelte ra- ter le mineral dans leItis catnod Verdu.in, molntlo par st C l
race noilre. Ren nest momsaliv.rc magnifique d's Grands cc parvenue i a son apogec. fours. Irois peIchcurs. L.e cannot cou la
raini. Et il expose sommai- Initits expose comime suit les ( Les Noirs envahirent le .Cepcndantdes captifs 6chap- cl e capiliinl diu v\'lielcr apres P.'uisque tout I
nt uiits e6, du probl6me origins deI'humanil, c'est-A- Sud de.1'Europe en des temps p6s rapporilcrent( dans letir "voii' op)re le saI'velage iles dirige a pas prdci
crimes de la race noire : dire la naissance des quatre prehistoriqucs et en furent re- patric les usages, les arls rois hInuilCes, jelai par des- Paul E. n
satd-ique des avan grades races de couteur difPd- tfouls par les Blancs. Leur fragments de science de leirs susi brd (Indqueis instants pls pour leurs ems
S o .irentequisuplentnotre plan- sovenr slcomplemcnt vainqueurs. Ils apprirnt des larn, Ic 'eroiiic fu ss leu- pmoarchandi es de
in Asite.Nous emandonsl advance Ipp noirs deux choses capiaies reux pour atteindre le rivage A fuels son4 to
lea 1tp 'point de d rton de la tongue citation laires.ls y ont pendant la fonte des materiaux et l'ecri la rage. .t s'enl~vq4ralpi
probablee des races qwd Ir ni ,e ,Ia. ...ucitat sk deux empremtes ineffaa- re s e, 'est--dire 'art Come on le voit, c'tail un
ent 1V, coninent- afri qi est fait. comme e dit bles: l'horreur du dragon qui de fixer certaines idees par drame assez range. Que s'tait-
....ous aons emandons, teuri, selon les traditions eso- fut embl6me de reursroiset des signs myst6ricux et hie- il passe A board du voilier apros LA
eut l uel ph6nom6nen teriques confirmees par la idee que le ditble. est noi. roghyphiques sur des peaux le sauvetage des trois cheurs? .
44 nr1'quer In e science anlhrologi ue et Les Noirs rendirent l'insulte de b~te, sur la pierre ou sutir A quel mobile avait obdi le ca- Sb
[ ng n don't nous re- eih, no ira nl iqsp denos Alarace rivtle enfaisantleur corce des fr'nes; de Id les pitaine dans soil geste dihu-
ns la 1 ce' tte s visible e .th .. p, i Ud is'doens bl e diabit blanc. ruins des des Celtes. main de releter les trois mal- d
une tr6s grfd parties de ours, ids Au temps de lear souve- i .. heureux i la mer? El quel lait d S p
ulaons de Ase an- eso i'oi.m ^ d.e nos iWes, rainet, les Noirs eurent des ... ntal fondt e forge,c, ce voilier qui avait caus flicci-
eBn dme n ps an p-pwuw.fauIadru~t.re par le le- cenetrs religeux en Haute- taitl I' nstrumint de la guerre; dent ? Des questions que Ia Po-
,i.dre si cc ns tor l oInts, de vue q ue Ete. ut Icrit ure scr 't(drigine de lice se mit activement en devoir 4e4A l
uigre tione pir , tops p .o.....cEgxte et en Inde.Leurs villes
Sunep ont a no oret nru M aprs pa posrAceu ycxlo nescreneant la science ti de asa tradition d'6claircir. D'ahord on sut assez
Srs a d6ve- g I'AP q'u d, religieuses., vite que cesoir-IA, deux voiliers
Do point dotiparterai ilot% e tis o1 tseiMppuys, montagnes e lAfrque, .dureligiues.'. avaient quit Port-au-Prince
Afrique Qu en Ase... sur une Copi bholi Caucasse et de 1 Asiq centra- ,La lutte centre la race blan or le Sud, le Ste. Rose et .
t des migraotupps depeu- i le. .... che et la race noire oscilla fe Merci Dieun .
TVeausde en dees (4 utre ui se Si le soleil i'AfriHe a cou. pendant de longs sidles des Sur ces donn6es, i'enquate se "' Apr at'oi, e i
i6historiques se sont tt. !c( ,,n t e _lo- v6 la race noire, on dirait que Pyrennies au Caucase et du simplitla quelque peu. A Mira- ses prix de opt.f e
ra sur la trre d'Afroue so, ,,nisd ,- et de les lacesdu learctiq .ot Caucase A I'Himalava. Le sa- gone, P etit-Goave, les Agents Su. EltablissemSt
Sen fare laifpr habitat d'- _.diers. Craipns vu eclosion de It race blan- lut des Blancs, ce fuirent leurs firent bonne diligence. meant sec9ldaire
i, i est peutr-tre posst- c-.es. e .-, crayons 'he.Ce sont les H perbor6ens forces, ou comme des fauves Celui des trois pecheurs qui Prince,'Allisnoe
ou'en interro nitl 'eno- ce as es e'lvatS lasrons- dott partela mythologre gre-,e ils pouvalent se cacher pour avait.lchapp6 miraculeusement a distribobs 1;te
d viutxcont innt4l ,ta ontJmerr ad.ies mn ai que.4 hommesaqxcheveux en rchondir au moment pro- a mort. MichelScot 20ans, le 1 e di
ci: 3 uit actuelleo et 1n d .i,,e- .a,, t,,, con- roux, aux yeux blepds,.inre spice. Enharis aguierri,,icux u nt co lninr edt tersosti des d at 4l

iioas, a s retron- r .tres' de t'Ide appelaient Watt de lueu"s bortales. parent enfin leur revahclie. les auteurs du drame. Le capi- butIs asull
,^ns la surivncye des cle interdilviens. A tra- _accompgn6s des ch.- renvc rsarent les citbs de taine, Alexandre Chbrilus aiinsi eu, ucomae n le
nd mnitifdes vees de. sflliers dm'anae, et des rennes, c mand6s r Noira, les chasserent des c6tet .e 5 de see homes d'qudipa- ~sial o milieu d'
rent adis e Afri c e, uontnet, .a eit ,- des ches t.6m *res et 'le I"Lurope et envahirent A ge furent arrtrs, trois autres fEte, le mdimanche
^* ."i. f .h .. 0.no n.....a ei-t .as par des fmmesvoyantes:... Jur tour e nord'de l Afrique .,sont en fuite. Les inculpts ont courant.
n. no~,i arr~terons ,ore ret s hf n Come .ltautres tracesia a et e centre'de I'Asie occurs Ith conduits A Port-au-Prince et Voici les no u
ehicaneri~ l' Price Mars ee .b.~at,,h. dtlvase dtte per des peuplades mla-' la Police pursuit son enquete Prixdeontd:-
l Ini Cor ion u'on e 'Ctat w .vage avaint diennes. pour tablr les mobiles du AI.dre (3Amed kL
rit ever entire 1lafri- ..-c ~ou~Jent aostra-,en ou- t .cofeen ..elle-m ne.. I A suivre ) crime. u ,' Lr


intransi nt que res- ,i par lc dernier grand eluge, Mai.. ee (la raceblan-e. a j
...-,.m d.d 1-u eo-a Mal- ".. "le rae blan-ier de JaPnlmejpl
dqucomm ee fut 1i berceaud oia t4ce *O ge c oe w #na did rr veillke m I'll'! Pe ( Philm ohiN
J! i de la race noi-.ILI" Pot
aiatique des or~in ,*u" "- -d 1 ado .
aanoire qune ds u' 6o teA T
don't nous uso l w i l d eetd eses dbtr *a 0let T
s~~e met ldesi d S "
ifoudra susfI-I ndUGs, .- "srtint de '"u m
dotors 4 e&4A6u aba-'0, .. -
do bs cstUa' lemot


I .


di soir.ai coA-
ret, rcele chow
Monsieur aux I
01 noirs qui a
)ute une,parte
ardessus mar-
oux, et la t te
lihe. ,a belle
ne Ie reveilla
ue les trepida-
v ,iaiuu *xSa,
trl rageusemeut
it la chandelle
Orphee fasci-
et i des sikcles
voix,-- et la
oil, une voix
un ...( ? ).1':his.
*|)puel recoin-

uis samedi les
ont chliang6 de
c(lutlemenet au
silue A 'anglc
i cl Ie la ruc
iienl les beaux
sins d'Alfred
ment dont i'ins
louve1 U local,
c, offrira tou-
euse clientele,
satisfaction.
tie I'arriv~e de
avoist aux cou-
Cc ges"t a plu
envoie un bhon
i ne rate au-
prourmer qu'il
son concourse
ft'er et die cc-
inationalcl


LISSC

SnIdue
e monde se
pits cfiz
IAxila +
pleties ; les
.s ayons ac-
tes. tlicheur
:2 t.



ut ion

rix

iance,

Pise.

t(pi aubg
11 pttribed



aiM des col-
PrQvince t

Peri i-
une iflantee
4 novembre
4. orist:
-B. oleo
,yc f C-

idm Em


_..._ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 4 "* 'A < .:<* i. .
o*--I ^- ** .^ ^


to


. ,r




"~ni~LW


d


QUE VOUS

TROUVEREZ CHEZ


. BI LLONI Fils SONT les NOUVEAU
de la SEASON


- -- i~-r_ ___ __-


do Lycke du Cap-H ltien ) Mar-
cel Villedrouin et At sane 3om-
p (Seci nde du Lyt e de Jrd -
Hie). Marceljh baud et Antoine
' ppolite 30me annie d I E-
c1 de. Sciences Appliques ).
A sr n canyon et Pierre .iau
tu d ( 3me anoee de I Ecule
Nptionsle de l)roit de Port-au-
prince).
Leo notes sur lesquell s ces
prize turent attributes ont W66 tour-
hkes par lea Directeurs des Eta-
blissements.
Voici maintenant les noms de
ceux qui ont remis les meilleures
copies de Composition tranVaise
sax examens olliciels de l'ann~e
sco'aire 27 28 et 6 qui des prix
opt 61t oferts : Meiles Made-
leine Lovelace. 0. lampy et
by vie Pierre ( Certificat d 6tu-
dfs primaires ), C. Joseph et G.
Pailkere ( Brevet 0lementaire ),
R. Hkraux et S. Pauyo ( Certifi-
cat de fin d'eludes normales ),
M. Pierre I rosper ( Lnsegne-
ment seioit.laie ide gaio,,s ),
M. Awnire Frdlritque, licentci
en Droil. de .lacinel, requt le
prixduConcours deComposition
ranqaise de I'Alliunce.
Les notes quii (l d termine le
choix des laureais ont ele lour-
nies pir 1'lnspection Scolaire de
Port-au-Prince.


Le recital
de M11" Perret

Ainisi que tout Ic noilic sy
attIndail, ce fiil liiio Iovl Ciu Silt-
ces pour NMlicte ierrel,el hi salle,
t'ulilli I-' deux alllres I.ois,
iprise (dli iilnc dt'al -lirC e lilhl llu-
siiassiie 1:ict,!n ilia ai s c' halit.(u e
liiior)e'ta i de s.ull progralliiiin'.
Quin ce suit dtlis I'l'lertc et hl
valse di.' lliulll cltl.ulillte, dlalls
Si j't'lis Ii lose, dalns llitroilia-
de, tlans Les cloclies dte Cor-
neville, Mime IPerrI'et iful ielr-
veilleuise de sens artislitute, et
bicnl tq C la grilt-pe il, ii de C(tr-
tuiins iioliielits, voild sa voix
d'ordmilitiar si piure, el i S sonorl't,
idains clI It' n r'il I ti tic d cos e'-
lIts (in Ulie dIIc ccs notes (ui lount
d'cll l itine tih litil1ise ide la totite
prenili're caltigorie,
II nt' iaul I)>s (ine Mine Perret
se d(Icouraige pac que le it pu-
blic lit e s reil pus ii oll il
ses coiicerts. ('st utile cdlua-
lioni a fire et ce trava'ii l elle I'en-
treprtn ild vec trpILt) tie bi)l i
gra'.ce et de tialenl Poiur (li'elle
n li'il ifct' l'ilIc lit, | is i l plus htat
It's ',LsuliIls. I e sult's gil'-i
icui\ de chacuie ite ses soil'les
enl est la garailliit Il lu ils 'l-
taille. La vailet'lr rai, -- c lle die
Mint Perret est inlcoilltestale,
etl uiil lie sonuie a le conteiite.r, -
finii toujours par s'iniii)oser et
nOUS a\Voils I'imipressioni (que
Madame lerret est A li veille
d'un de ces soirs ou Parisiana
dborde mionde et oil un pu-
blic pale en de tortes recettes le
plaisir distligtu ct rare que lui
dispetisc 'v-ec plant d'art el de
nmaitrise title UiInsieinliit de il
valour de Mine Henr'iette Peri'ret.



Les Morts
Vendredi A 2 heures 1/2 de
I'apr6s-midi, est more Ane Vi'e
Jules Nethersoles, n6e Clalie
Francois. Les tunerailles out ete
c6l6brees samedi, A 4 heures de
r'apr~a-midi, a la Cathedrale de
Port-Prince.
Nous avons auusi appris
avec lea plus prolonds re rets
la mort ie Mme Xantus K'lie,
dec6d6e vendredi A 7 heures iu
soir. La c6r6mone religiruse
d'eaterrement cut lieu, a la Ca-
thidrale, tamedi i 1 heoures de
man tainatles vprouveI mr ce
, aitls, par iculerement notre
sal le Dr Laurenceau don't Mme


Elie etait la tante, nous onvo-
yuas nos bien sinctres condo-
Iance*.


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGEl

COAPAGINE FRAN tflS DES CABLES TILEGRAPIIIQiES
17,Novembre

La situation La d'rlaration misiitlrielle
du Cabinet Poincarei do Cabimet PIiaei
PARIS- Malgr6 I'attitude des PARIS La d6claraion n
radicaux socialists doctrinaires nistrielle montre la access
preconisant surtout I'abstention d'engager immedi tement la s
et l'attente, on constate que le cussion bidgtaire pour la ti
debut eat favorable au ministe- miner avant le 31 decembre. A
re qui jouit d'une major' et sujet des allegemen's fiscal
est assure de gagner des voix elle les declare applicables da
sans en perdre. la measure du possible. elating
Le vote de conflance au nou- ment aux articles 70,71, M.roi
veau Cabinet a product un eftet car6 se montre non oppose a
favorable sur la Bourse de Pa- lalcite el demand de resouo
ris. Toulesles valeurs trancaises la question rapidement sel
oant marqu6 une hastse notable l'inter., national. 11 a allirmn q
en particulier les valeurs de 1 la restauration des finances p
banquet el autlre grand, -tablis- mettrait d'didller les bases ii
semenis do credil. bratlables de la socie4t de p
La eOlIstrlciil d, premiiier nia ire en plus jus es e, humaines.
de qiu'rle allemand Le pavement des dett
BERLIN- Le leichstag a re- dle guerre
jeti aujourd hui A une t ible L'opinion de M. Mussolini
majorilI une motion du parti LONUILSH L'amibassad
sociaiiste qui auiait arr 6 Ila d'lialie a remis au secretaire
construction du premier navire tr6sor un memorandum rel
de guerre allemand en chantier au i6glement dt fiui it des de
depuis la guerre. I.e vote a tM comprenant des declaration,
de 255 voix centre 203. louctionuenient du comi 6 Ili
I.e I4iceill ui hilaln ilelioral cier devant prparer ce irI
dI parti di'emerale ment. S Ion aLe TimesA, M.
NEW YORK M James G6- solhni suggererait la nominal
rard. grand ,'rsorier du Comit6 d'une commission de rvia
nalio-io'ual dimncratlique. estime comiposee dtxperls don't Is
que le (dicit dtu parti democra- cision serait prise A la s
iqtie ai la suite de la recente d'un reterenduin.
champagne 6lectornle s'6levert it Le problime
environ 1 million GOO 00O dol- des r6paratio
lars. BERILIN- Une note oliki
Fi'lt~'lse pjilel'i se iltorime que les principal
it la oirs de' l N-IYclork puissances out remiis au gou
NI'V-YOIK Tons les re-. nement leur roponse au si
cords ont el Iruliitis hitr iA In du Coint dties exper'ls. Les
Bourse de New Y'i k () 711 .4W0 poniscs Iratiiaise el anglaise
tites ont, en ellet, c'mnq e de cepteraien, le principle d'exp
mains au mi'ieu d'une efterves- ind6peuduntsA la condition,,
cence qui n porl lprs, de 75 va- its se Iiennent en con act a
leurs A leurs plus hiiuls course les gouvernements respectits
avec parlois une hausse de $ 23. 1Les ELats-Unli
Linilrh mirvoleun iolean et le problime
MEXICO -Le coloitel Charles SHANGHAI arm nem
Lindberg, ayant convine passa- le rcenl, discoursdu prasit
ger Mme Morrow. ltInme de Coolidge, le journal Jtjsh
lambassadeur ces Elats-Unis, a o Do d&cllare que lactionj
survole le v o c a n 'opocalelt tats-Unis deu I'achedon
don't I'allitude est de 5.420 m. nve retarded le sdsarhede
tres.Le vol a dure environ unee dsarmem
heure. Natallt6 etmortalli
Les noiiiant loilldes 1de lhnqe A Now-York
I~e fIiil \ ltieih'.s Ih' 'i ql ALBANY Le Dcparten
des E lals-1iii, de la S.nlt fail connalitre
WASHINGTON-Les gouver- le taux de la natalitd pour '1
neursdesFederal Beserve Banks de New Yoik en septemb
viennent de decider qine les nou Wtc de 18.6 pour 1000 habitat
veaux billets de 1 ia 20 dollars le chiflre le plus bas quon
de dimensions r6duites seront enregislrO. Le taux de la mo
mis en circulation dins tous les lit l.1 pour 1000 a 616 Igl
Etals-Unis vers le ler Juillet ment lus dleveque pendant
prochain. L'~mission des billets pmriooe correspondanltede 1
actuels sera interrompue ve s le
30 avril el A paitir de cette dale Furiouse temp6te
jusqu'A I'apparition des nou- AAavi
veaux billets, lea Reserve Banks ANVERS- Une furieirse
puiseront sur leurs stocks de p6te s'est abatlue sur cette a
billets d'ancien module pour les ce soir causant une mort et
besoins de la population. nombreux accident..Des che
S inission de'M. Paul BIoneonr, n6es out 1 re oversees, des
Ssomeepr laml de Is ne les eulev&es aux oits, des
PAIS PaulBoncoura ensegnes de again jetes
PAPIS -" M. 1Paul B*oncour a le ot oirs. De serieux de
donn6 sa admission de Repr,- ant causes da.s les can
sentant de la France A la $. D. gnesenvironnanteu-
N. On prtend que cette dmis-
sion est motive par des raisons Ul I lbre du l eu',-rsemeNIt
absolument 6trang.res au me- tiiniqiie filrit IN eoUdugte pl
contentment qui s'est lait jour lique de Llo0d 6'erge
parmi certain elements du par- NEWvCASTLE (Anglelerrt
ti socialist su sujet de sa pr.- Le coirn' WV nierlon. snes-se,
sence A la S. D. N. taire d'Etat pour I nlade, a i
[ Brand ohes le rol no.mc hier soir A Newcastle
Alexandre discous' dans I, quel it a
PARIS- M. Briand a ete re- vement altaqu6 Is articles
9u par le roi Alexandre de Ser- blies dans certain joirli
bie. L entretien extremementcor
dial a roul6 sur les questions in -
teressant les deux pays. t.
La reoeMstrarlim d's rgiHes9
PARIS-Le priident Iron


pe parlementitre des depwrtl-
ments devast6s inlorms que a
reconstitution serait termtide enI
1930 et que lt umilliards resaUnt
A payer.


if---


-_1:~~4kvp--"1--- ~-L


Les Chapeaux de Laie de CASTOR et de Paille fine d'ITALIE


- -


IUTB I;INZ~




1- I-A + 1 omq-- p --


2 5 * " .T +"


_ I- NOME


II- F
ICUILSL1


Insuraniice


I
I


S'EFFORtANT sans cesse d'atteindre h la perfection, ne se repo-
sant point sur ses anciensplauriers, PAGKARD travaille inces-
samment pour avancer. La conception qui conduisit 6i la pro-
duction de la premiere voiture A 6 cylindres en 1915 et la Hluitt en
1923 a W6t poussie jusqu'A so comqlite formation.
Dana lea deux nouveaux mod6les a8 cvlindres qui viennent d('dire
livr6s, PACKARD present au public le r6sultat concrete de 30 annees
de manufacture et de fabrication d'automobiles.
Vous Otes invite A voir le Nouveau Modqle.
DEMANDEZ A CELUI QUI POSSEIDE UNE


Vient de payer ti IJACM(EL, aprcs

de6cs de l'Assure, lune Police de Or.


5000,- sur laquelle


de 0r. 105.- avail et6


EUG. Le BOSS


S EI'L prime


VeC1Sce.


io., Agents
ci


&


KA RD


"V


- ,,,, _1 _


KNEER'S GARAGE


* S.
:i '


, 4 g .


Ad U


Le Fromage
KRAFT ...
EN PAINS SE COUPE
DOUCEMENTEr FACILEMENT
II 'y a pas de gaspillage aiec le
Fromage KBAFf
Parce que contrairement A la
plupart des autres frompges, le.
Iromage KRAFT n'a pas de eroale.
Vous obtenez le poids complete
avec n'imporle quelle quality
du lromage KRAFr car, chaque
ptlt morceau est bon A manget.
i Le tromage KnAFT en'ia ins a
ne texture douce qui lerend
opie A mettre en branches.
*j.velopp6 dans une feuille d'd.
,lin, il eat prot6g6 contre la sa-
1~6 et la moisissure et se con.
hrve trais at humide. Le tro-
asI KRAFr no so durcit ni no
Is ledille comme les autres
lokages vendus en motte. Vous
pimvez avoir votre quality aI-
.-orite de fromage KRArr eit pa-
Sde 1/4 ou de 1/2 livre, en
ii de uuine ou six Itvres, en
tncs qu en pots en verre.
lst enveloppe en jolis pa-
Se porte '6tiquet e KArr:(
vous assurera que vous awzv
!illeur Itomage quant A It..
r floe, unitocme, la par-*
i texture, Ia pIret et la I
16. t
'aque paquet de veritable
2179b- LVU ___ .M


.nar pC Ie ceue mar-


arQivlar .n'sa pa *.
lA, il peUt lobtenir
Pawley otae s', be
Port-au-Prlwuce. .


Nouvelle Commission Communale
Par Arr6t6 da President de la
itpublique en date du 10 no-
vembre courant, une Commis-
s!on Communale a W61 formie
aux Anglais pour g6rer, jus-
qu'aux prochaines elections, les
int6r6Is de cette Commune.
La Commission est cumposhe
de MM.'. on Anglade, president,
Dorcius Anglade et L6gitime
Franuois, membres.
*---. -.... ..
Le aDieu Devant.
fait nauftage
Au d6lat de la semaine der-
nalre,Ta goeletfe & Dieui-De'anf,r-
capitaine Anacreon, a fail nau-
frage en vue de Ia c6te de I'An-
se-A-Veau.
Toute la cargaison est perdue
et ii y a eu des mniorts parmi les
passages et I'qquipage.

Petite Maison
1637, Rue du Centre
ON TrOUVEwRA
Statuettes, et totusO pelits
objets concernant Ste Th6r6se
de I'Entant Jesus.
Album de canonisation et'
autres.
J6,us sur paille, personna-
ges et animaux pour cr6ches.
Chaussures d'enfants toutes
NUANCES, dernier cri.


costumes Jersey soi pou
bdb6s.
Costumes serge et autre
pour gargonnetse
Grand assortimeit de Jouets
Petitsjouets gros et detail
Venez visitor
LA PETITE M ISON

Av endre
Vichola avec 75 disques
M'ftdine c Underwood pour
bIreaux et divers aut es ar-i.
cle '. : .. -
Sadres er au Capitaine :
MERRITT U. S.1. l. IH ti 4
Avenue P. TOI. M.C. No 81 )


r
s


Portefeuille
egare
II a l egar, soaedi soir,
dans la region ,omprise entree I
quarlier de I'Oeole Guillouix et
le Poste-Marchand, un porte-
leuille en cuir noir conienant
d s I)apiers personnel. Pri6re est
laile A celui qui I'aurait retlouv6
de le lapporler au MATIN con-
tre botne recompense.
*uese do Requiem
teS Membres de I r icTfc I-
tr6rie de la (arde dI'Honieur
du Sacr6-C eurde Jbsus font
dire le mn.rdi 20 Novembre
courant A t- heures du martin
une Aesse de Requiem pour le
repos de I'Ame des associ6s
d6tunts.
Le service tun6bre uatr lieu
a la B.isilique Nolte Dane.
Les associes sont pri6 d'as-
sister en plus grand nonmbre
possible 6 cetle pieuse. c6r6-
monie. .
M NAG R SI
Pour teindre tpus tieaus : ,
LAINE, COTON, s.1, a...

E I M A pr .j a vc i .
IUhauUo. .u u.. ... 4., ,.h I
iU v MAcc$s L.
CctolK or *palHMA f i- 4 w
u~Egcq gRaji


Pour parattre incessamment
S. 1801 1928
1. Code Domanial
par Maurice Nap et Nemours
Trlhomme.
Pr.x D M dollars
Lea soiscriplions mont re-
Cues A I'linpilmcrie Telhom-
me Rue du Pmeuple, A raisoi

I

,? ,b --,e..i e,

KIflNE


. i
Pttli,


ON TROUVERA
Formes et chapeaux arnis pour

dames derniere mode.
Toile a Matelas sup6rieur double larger
Chapeaux de paille line pour homines
Jolies cravates de soie sup6rieures.
Soiries toutes nuances, dernicr cri.
Crepe de Chine, Crepe Georgette, Soie lavable
Chaussettes eL Has de Iil
Pardessus pour homes et danes
Chemises blanches et couleur sup. pour homes.
Guirlandes de fleurs d'oranger pour marines.
Ne perdez pas de temps; si vous voulez entrer dans un
magasin et ne pas en sortir sans eire satistait et ne rien
acheter, allez chez


I 1 k


I


7


lertnanos


Oiu les prix defient toute concurrence.
"!


WPII


Toutes les Polices

DELA


I




V


U-


HUE IliNHUERll !L

comprennent la Protection contte la

Foudre sans augmentation de 'aux


Eug.LeBosese Jo


Agents Gen6raux


IB


S-_ Sm


IIv ,-


_ o_ iliiiiiiiiii II


BAIIBANCOIJRT
./ ^ ,- ^ .'.A *; .. .
2. *'. ,*. r -" - ,* .* *' -., A *?
**~~ ~ S*^ .. .-^ t '^


DE POT:

-R- Up:J


-~ *. -.


* I


* .


1-


p. I W.


Co


P


A


C


.- -- .-. ...1-r'-,-*----.-----. -- --
'C.. P. -


-7 7. -a%


lr - ,,


__


I


-- I I I -O"R...


wbc.az- ---- ---Vmvmpgr- %.A=


- ---I-


,0


- .- I V-


lilil


~~P~LM:~:C


































fh rlMoIa Pfitonotjr Ih &


Inc. New--York

PRESENT


VIVA 7ONAL


Nos


901


&630


Le Phonhgraphe i rep oductiou electrique, le p'us perfectionn6, donvant un rendemeot
paralit <.t eprouv6 de I8 ,'..
)ons ce simplee Instbumentl ont combines les accomplishment de C(oI.oLMIi' VIVA TONAL
dans l. reproduction de la Musique suir Disque a ec le plus fin et dernier developpement
dans 'r:,mplilcaticn. loe diaphragnme du CoL.uIInIA VIVA TiONAI. done un ton merveilleux; nou
seu, trieut vous elenlidez lu musique, mais il scnlible que v(eus on iCes p6uetrE.


Avant d'achcter aucune autre machine
de te genrq onQus vous invitons a pasise
vuir Uotre exposition dans notre magasin ei
celle de Mr. J. D. MAXWELL, Grand'Rue.
pour vous couvaincrequenous vous offrQus
une machine absolumeut superieure a toutes
cells qui out deja paru en Haiti.
L'exposition des derniers modeles recus
est permanent el sans obligation pour vous,
satl d'entendre ces instruments merveilleux.

L. PRELTZMANN-AGGERHOLM & Co


Panama Railroad Steamship Line

Service, de lrdt tet de passages entire
NEW-y.JK CI r .N. Y. CRISTOBAL,.4A*~ILZONE eties',PORTS de la COTE
OUEST de I'A0 RIQUE du SUD.
p us rapid et If plusdirect service de transport de passagers et du fret entire Maiti
et tes purts iuip6ens via New-Yord st Qristobal, Canal Zone, lsthme de Pataina.
Voidi la ltste de nos agents pour les principaux ports de !'Eurul e :
Angleterre Ecosoe France
Mrs. G. W. SELDOMM& Co- 17 James Street. LIVERPOOL. E'4GLA.nO


EN FR IN
i iS. SHEI.DON & C aset repr'A qI-t
Par Ie ai#it Rsiiiaples:
GELATLEY HANMEY & Co
21:Rue. e la Republiq ,e

1TERNU I ERM- & Cie Lt
63 Quai Georges V
Havre
'WNxu PaONs & Cie. Ltd
flue diu Molin i vapeur
roulogns;Mer
V'EnVr PEovCie. L
95 Be de Marais
Paris
ITERNU IPEAoN i Ce.; Ltd
Rue de la Tranquillite
I IDuokerque
HFRNu PEROs & Cie Ltd.
Rue Roy
Pordeaux


C O ENIJAGUE
Danemark
Mrs. E. 21 Allengade, Copenhague
,GENES
Italie
MrshIENhIa CnO & CCPItn'
piazza S. Mnlt'o.. No. 1.
Genva. ltalie|
('st.o, Non wAY
International
Speditioasselskad
HhA&BOI U GERMANY
Mr H. Vogemann
llamboura,(ermany
GOTTOURCE Swi- H7nEDE
Nordisk ExpW Ds
Gottemburge. S*eeden
B',VI.ERDAM. HOLLANDl,
Mr. H. Vomemann
Rottes dam, Holands


pamaRCI3ME33N
srae Vve *Apo ,"
bule Trou$ t n'nh Mmne *
Mevs et ses al| e familhs
Tronillot, Clbert, De
dunes, Mooster, Lechaod,
Chenet, Mirambeau et tons
les autres parents et allies re-
mercient tous les amisde Port
au.Prince et de la Province
qui out biep voulu leur ap-
porter leurtimoignagedesym
pathie a I'occasion de la perte
cruelle eprc uve en la person-
ne de
Antoine Thrasybule 7 rouillot
ls les piOlt de croire,eo re-
four, A ir senltiment de pro.
londe Pratitude.
Ce 12 Novembre 1928.


Mr le Dr et Mme Emmanuel
Mecier .t leurs enfants, Ma
dame Vve O e4e Bourjolly
Mercier, Mr et MmeFodolphe
Mercier et lerw enfants,Ma-
;demoiselle Marguerite Mer-
cier, Madame Veuves .aiores
STrabaud nte Lucia MUwie,
les faMilles Mercier. Irentp<
Amnioial, i ebourg BowjrjVJly,
Mee in ,Boisrond. Asnoadl.
T' homan et foisles.autreapa
tents parents et allies rerner-
cient bien sincerement les.
lP6rer du Saint a sprint eCnn
, gotion des Sceurs de St Jo-
psepo de Cluny tons les aimis
*4antde Ia tapfile quee Ia
fProvince qti lear ont -donno
Sun si grand temoignage d'af
election A I'occasion de la mort
de leur trWs rearett6
Henri Iercier
srveiue le 31 Otobre der-
nier. 1l les orient de rece-
vol I'rexpess.on de leur plus
vive gratitude.
13 Novembre 1.)82


Cuontreinu am suraw,
Beeaucoup de gens, s pcialement
ceux (uii souffrentde %ur it,de bour-
douiiements d'oreilles on de catarrhe
nasal s'interesseront & savoir qu'un
petit appareil trns inginieux appelk
(Tinnilrest InhIaler a iet rreenument
inventH pour le soulagement perma-
ient de ces mnaux pnibles etawimoe-
yen duquel des ^rntaines de cas trt's
graves et apparemment incurables
ont 4tW combattus avec success.
Tout intlress6,d&siradt d'aulres ren
seigneients concernant ce t'emarqua
ble, appareil devra s'adresser au Se-
crktaire de, ARMALENE. CO,DEAL,
KENT ENGLAND, qui enverra des
details complete avec des attesta-
tions testimoniales et des extraits de
journaux, on pour gagner un temps
precicux I'instrumennt mfme avec les
meidicaments necessaires, etc, seront
immeiatement expedies par paste A
tftle adresse indiquke, tous Irais de
poste paves, contre I'envoi d'un man-
duit postal de 12 shelling.
En i'cii\ it, n-enlici.i.ci LE MATIN.

NOUS iachetons de lanoix
(l';cajou evn copie
Ven'iz no Aix *'rwliiuits dn Pays.
1313 Grand It te.


v,,apear d'eomsuoc
W. Critchlow St Whestou,
ill C S Ai in' ev erlt hrevetc
iin .V,11 e* pti(o unto;jur fde
I V'4pt)r dcsscncve, plur tous
molctrs dauulon biles et A
essence, quia ct wniillcur que
n'iimporte quel entire ceux
conous.Fo d couvie 75 miles
avec un gallon.
,,, I u4R 3W 8 rappor
lent 4h ai sinttfIit^'n rnro
Iyubleabt1b.4 l ,I1',seI,.e
t, et, rqik n m, tetur. 11
. !. iqlte unihmatiUon, gratis
p- a ,al'b-IJbibhe*U II desire aus
i If~liit repr6
8 r t gaper
5. : p ^--iO,1r
v ut despite
Axeltre en nglitu
I'. ;1, "' h W *Whluw.
j- -556.pW: 3(w

L publm aa io6


La sait est une premiere muwI
LVawrate d*wu. *!td mag nifqu
gagAe .tout 46,A e merdew L .
.,,aitesf,* pr L ermea qu
ab- ndent dAns "tWi LL Saves
Ltl tbuno detrust toi '.! germvesa i
I AU. It la tpurifie of la prt*,&
im, ot 'oo


& k .


04, .1


Le g/ o C ulebra v venant de KinO
48lla,6otiraat; Asera A Port-aun-
route le maime jour pour les ports di

Port-au-Prince, le 9 Novea
J. DAALDER, Jr, Agent Gi



Clinique 14n
1161, Avenue John- wa. -w
irtar swieatipque, Dr
Cnssliafbi, mmd les et C
..,Traileme le Ca
Traiemeat *mI
Laoboire
Reeherehe
thode de tmV~il .,

Urine, M, CwRiats, ietio de
S. aaq et. prtfet"i
r, i i de 6 hes iA
Le wir de 3 hres a 5 I



Visitez le Rayon

et articles d'amE

de Paul E. Al
Voir ses jeux 4. Salon en Osier
et en Bois recourb6s, ses chaises
de Vienne avq# et losa fni Jdorop.
Seis Uto en ter cQuleur bois. Ses
armoires avec et sans portes A
gtace.Ses Panneaux d6coratif genre
G.bel d, etc.
Grand choix de chaussures ppou
Dam s ..derniers mnodeies et der"
ners tons A prix moder6s chez

1 A


I .


lI
*


ti


-1


a (ilL Lv. ux ti al(U,
Visited ceto Maison d'abord vo0
intidets vous Ie commandent.


ALUMINUM. LINE I
A"ew-ri4u0a Smth Amried sk""ip CoM*SJ'
OCRAJNS DtPARTS DIRECTS POUR PONRT-AU-PRI h
Un steamer laissera New-OrlEans le 27 NovembrG..I
pourporle-I-Princ eetl i aW prd.
C616Novembre,. t



DISTILLEI fEl ae PRFIJ

A partir do ler J)mcrem nOuS rons eC on sU
cuter )u qs4so ii e (LAIRIN VIERGE ,
clien fnier.
[ Po acompl6mentaireIm
d ie p
Ia eIon imALm VIX
w13, ar* do Fwt st Alwmr S k w


A-


-~ --T-~-~-


II__


_ _ __ _


__


rr __ __ __ _


1- -- --


1~ ~C -'~^P" -


"-


I I


gton eat attends
Prince Ie 21 coq
u Nord et P'Euro
mbre 1928.
in6ral pour Hlail



in


4dies
hiro leg
bile(va;nn


x de la Is^
WON.
Ja.
WassMman, et.
,at livets.
8 berts.
Bu st ld.-VOS.



de ibeub

eubleme

UXIL A.


N.- f t 'i ,f' '





''''


IIi




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs