PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04852
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-17-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04852

Full Text

* -~, -


SAMEDI 17 NOVENMRE 1W8


-- ----- ----ii .


r'f a


L 'AT ET NOUS
i ...... ,ee_--..

Sl dans un journal fran- Avez. vous bien coi
ni suit, concemant le Sur es Etats frontiere
A 1'organisation dune Etats-Unis et jusque d
Sde Opra Coique voisinage du Pacifi<
dans les EtatsA iri- arrange avec enthou
tde San-Francisco et de pour trouver Iargent,
nles : aimtiou et la salle nece
pour permattre A .une
SGeorges Ricou, direc- d'Opdra franfaise d'y ef
oie 1'Opra-Comique, ac- des tourn6es. Et on y a
t6 de M" Rleou; vient *
rer A Paris aprs une
Sde trente4ept jours, Mais voici un autre
ux passes en sleeping, paru sous Ie titre : Au
tea u ou en avion, et musicales; la musique
i fair la navette entire pail d lh'iranger;
ncisco et Lo. A
venu sur 'l -deran S Toe bord( du
nquebot ideal, ou le chigan, dans une rdgi
n dant Blancart et le 1'te est doux, ou les r
aire du board, M. Hen. des tourists sont charn
r, font assist d'intelli- les perspectives de vas
de tact et de courtoisie louses, les habitants dc
surer aux passagers la go vqnt gouter A l avinl
e la p lus a r6aable. les joites es plus pures
avons trouvk M. Riou musical.
de I'accueil qui lui a a Si Ravinia Park es
ainsi qu'A M" Ricou, vre de quelques fervent
lneill de ce qu'iU a vu et musique, elle est surtoi
adu IA-bas et relpli d'es- de M. Louis Eck!ein,
nt a la ralr j:tot puis 194 'a na!t~
dui trksin pro- ner pths di. .OOO
Savait of- potrawssrer & ss eoi
d'y aller mntt'e sur de0atditiQs vyrtimeat
S'instigation d'un avocv w ate coffn aid'.Q
.cain de San-Fan9seo iY a, rjpo 9 e
e fran.aise, M. Brun, tetW es efe icaH es's
u avait tudin, avant mier ordre sous la b
A li* edea autorise de'M.Lomu
des reprsentations t1 ItahU Prade
.comi ue Ve des ar- durant Ihiver, et di
de la sale Favart. II vo- Ismusiquet chef 'g
un excellent moyen de de Ravinia Park p
Sga ide fra tie chez nos salons '6t. &
Ad'Am4riqUe. II soumit ( Pour juger duaig
A M. Herrit. ministry s6r avec lequel I i4w
lnstrudlion blique et Ravinia Park a it
aux-Arts sae liata de grands artistes utop
uvir, et in 'emIprqua suffira de rappeler .iM
le nouveau nmonde I n'y moiselle Yvonne Gi,
int perdu son temps,nous tagoniste .mine.e
eS en sommes reitdu comp- sique franchise a fl't
0I e causant avec eli dans rtait venue appor.te
cabinet directorial, er spleedides repasei
nce de son assocli, M. d opera, le concourse
n. Nous etions au cou- talent.Notre grande ca
-de ses npgociations. Noas y a idtorpr lk en juin,
ns tout de smite la etfinaott, ses grand
: A d-t -- Thats.
-- Eh bien, monsieur le ou, t Rom, 4
ur, l'Opera Comique liette,la Tosca,et ya c
A San-Francisco cet hi- oeuvres nouvelles: le
nedt. l'Heure espatnol
SJe ne peux pas encore rouf. L'interprktation
le dire; car, si nous nous deux .ouvrages a tW p
s mis d'accord avec nos una veritable r6vlatic
ambricains sur tous les presence de I'dlite am=
its; garantie financier, re- da as .ee a|le litter
~oire, interpretation, etc., ii enthouIasme, son su
te sne condition epsentielle sauns recent.
anplir que nous avons c CA snt ax instant
Sr (nous avoen expU6ue terbes de la dtection
| qaoi), et sans la dlle nia .Pars M"Ivn
I prise ne sauraitf rl e promit son concou
i avec chance d aeIs6 aison prochaine, da
sBfaut des salles. ae d ton qui ne nuisl .pas A toire franais.
bonne audition d C s d extreit
tde notre rlpertoir et qu Ce second extra
t d'esaisirou que le public amrj
fl d'en gopAltr t t d pftrOft
l ii'Amrique, yoeus le ga rde/ d w., Iet
Scelaa se.ooii, eatte I sd a touriitlqtI,_
10& i on voit mrand et oat cupatlons d' t et de p


tre faowurirlw awant
Uufts de I'dart musical.
Joue beaucoup d'ceuvre-
udes, rusms et italien-
yjoue mnoir d'ceuvres


*h -S. .


SI ous saviez ce qu, oir
t'ait eriRste R ANDE OCCASION
11iette Perret, de I'OpciE0 mi 1 ET
quo, chantant deans ,Al T
G ANDE REDUCTION -
sans public, en ne G ANDE R DU TI"N
mpris alors quep reSURt
sdes d, maY"SUR

nao, onI| DISQUES41ODEON
siasme de pae i quidant raIcien stock pour taire place A de nouveaux
IoiWa- d' dmarer et dappla i rriv nous taisons une grande reduction des prix des conseille aux demoiselle
sares u 0Des On*ON pour UNE SEMAINE SEULEMENT. en robe court qui nontcet i
trouper '1 oubliez ps cete occasion que nos auditions de Mn bord des navires de semetr
rtus.er o RUWL oux, nos ChasonettesdeMistinguet, Gouin, Milou Laver- desreg in re
Ifeetc.,nos Op6ras et Operettes de Charles Friant, Ninon se relevant... Mais enfin, aI
?sm yii. Di Mazzei, Marie Thdr6se Gauley, Emma Luart, Roger pomsoi en sont le. choses, ro-
extrait Le diagnostuc Cfn, Ren6 Maison, David Devri6s,EtieunDe Uiallot. Miche- I[e course et corsage sans inan-
ditgions fi, Villabela etc, nos chants c1-eligieux,etc, sontdes disques ches, est-ce que les yeux ne
frn- bolument indispensable pour toute bibliotheque pour voient point partout.
fran-i 4bu e solr6e ei pour lea Iles prochirues. 4*
du Docteur DIQUES SAL\ BERT .,. se prepare' Avoir de tous
h acri-e. : -" Est arrive une tr6s belle s6rie de diiques Electriques ses regards le d aon oi Apprends-oi dquel ton don'tt ta $ALABEaT d'artistes dt redbomm6e moudiale el D'UNE EXTRfMB soir, Aarisisina, de la troul
I bmuche hardie ICEUR qui lait it sp6cialit tIe ces disques Itr6s app.reciIs des artistes internal ionaux. r
regards Parlnit la vdrit6, ta seule passion. France la chiantera, on dansera. On rera
ndspar Et pour me faire entendre, A dffaut ,e rhan NOGRAP f EN t' 5l suat i'musi(que. e isera
tes pe- diu genie H0 No G AY 11ES un belle,> cvi diliieinse sure
Chica- J'en auraile courageet inlgn:t on Nos ouveanx modules de Phonograilies sont si sup&- d'a(rl A laquielle Noritic (Eni. li
ia Park AUI)i fMEMI rieurs et st convenables qu'achetant ailleurs on paye deux voudratl voir iiian q u er per-
de I'art Durant les quelqups dernieres et trois tois plus cher pou la m6me quality, soinne.
semaines, les diners de gala out BAZAR ODEON *
t l'ru- 616 offerts en I'honnour dn Doc ... verra, ce soir, : lheures
SdI t eur d'Ainsiparla lOncle. Touta T K uill grande et belle animation
s de ,a lea sommit6s culinai es.. jour- J. I ara anyV x ( C ,ves .1 lati I. tablis-
ut celle aalistiques y pr6taient nrcon- segment s'agrandit, il change de
qui de- course. Oh! que de metss'# ica s, ANGLE GRAND'RUE ET RUE FENOU. luoal. l)esornlais,lorsu'on vou-
don- quo de vins flas, de liqueurs ex- P'ORT Au-PRINCE dra deguster un cocktail dhli-
liollars quises n'ont pas t06 servis; ausi cilux, s'avourer un sandwich
itoyens qoe de cervelles n'onutils pas 1 .. -- mr-'.... exquis, i latut aller A l'angle de
magni- tournles? Que de racontars n'a- la I; Grandi'ue et (de la rue Bon-
t-3n pas entendus ? Que de con- Puisque le monde passe, mais ne-Foi, ancien Magasin d'AI-
)pDra versations mnlsaines el raugre- lea actes resent. fred Vieux oit sont loges les
s chan- nus n'a-t-on pas suivies. Oui. il en est ainsi sil faut L l ( Caves d'(lati .
de pre- En eflet, aulour d'une lari croire A un vieux dicion : a Le 1 I ,',
epte longue, immense table dressed bruit ne lait pas de bien, le bien (c 1)O0 x ... a va, hier vcrs les It heu
uette 6 c-efet comme dans un P. se lait sans b-uit .. Et alors res 1 2 du martin, ia l'anle des
tasse- .q ni qu international e coma ceux qci se revrlent -- -------- rues Joseph Aubry et Fhrou,
Mr a it ni4mliele I som,.u i ommae.on notee bon Car. ouue pout designer par deux grands gaillards disceu-
W-York an.rent, synth6tis6rent! le# docleur d'Ansi parla Ondeet(i f'autre nori le pugilat oui se vrks se liver, aux applaudime-
eur de diagnostics du Docteur. Et-il miepx Iait de ne pas concentrer Idroula avant-hier soir, a 'a- ments des badauds, une lutte
chestre jusle, so demands-t-on? verYs a soul stade I uvre dorits. entire les deuxt hoxeuirs terrible. Cela mit le quarter
Wet les El, une loule compact de tanut d'eforts. Car disons-nous, domninicains .Jimncez et Papa- seis dessus dtssous. Gains et
gens deobtese nationalit6s.qni se si Palter avait gard6 enlerm6e cit. curieux s'6taient attroupes pour
lTt group ouer davorer A I l leas densun cercle sa belle trouvail e voir les detu vagabonds se me-
S groupsit pout r d6oreri eil lea pour aspas sla metire au service Salle comble, dcorde atix surer en un corps A corps for-
axde plates qa out ltservis et spi vre Prhumanite, il serait ignore, couleurs nationals : la soirde iidable. Pugilat, lutte, coups
l aux d ar loitoles le opini oni Et lord's, ce nom qu'on entend tait en lholnnetur de Cator. A lde points, NOTRE (Ell. n assilte
su, il s pr dtltgus, n y co ouv-ut sur toutes les .lvres etl 'entr6e de I'atlilte, la musique plus qu' cela.
sMade- prenasit rion. ui *t-parpille comme des p6- joua lIHymnine national &coutt
en pro- LoMuvre du Docteur n'elant t~ e roses sr I'aile des vents, debout par toute I'assistance qui ... voit que, plus en plus, A
l~.ii as- pvulgaris6e, bien que tons les serat plt- t attach A toutja- fit ensilt une i longue clha- la lace dc la Calhidrale,..her-
hIp astiorns ow ranger client n mais I personae de la deese leureuse ovation un champion. he gagne du terrain. Ce ne sera
Ranger, cloas un A cheyilte m x oncies, inconane. l Catlor prit place planss sa loge plus bieInt(t quune immense
r u x quoe eli-ci s'appetle OncleSam. ODcKJa vulgarisalion-de tout tendue (de draperies rouge et prairie oil I'on pourra mener
aJons quee eelui me nomme Oncle aeuvr est Is condition essen- bleu. Belle assistance. pailre veaux e clievaux. *
de son uBoqui, chcaun d'eux, cepen- tielle du degree du bien ou du La fte dd(buta par les deuix ... se dellinde pourquoi on
ntstrice dent.i veille un inler1 parliciie- bonheur qu'on en puisse tirer. matches preliminiaires tradi- n netlloie Ipas cette Place pu-
, juillet lier dans le coeur de Ious. Or. Car, comme l'a si bien dit le tionnels. Puis l'orchestre ex,- blique.
sI uccs seuleIa valgarisation dela (lhce po6te: cuta I'hynne national domini-
Manon, sootMene par le Docteur pour- Qu'est-ce done, just Dieu que la cain et rejoua 1a Dessalinienne;
d ra trois WM dnelte, prie, exacts de E.t qui pourrIjamais aimer ia veritE, sentl-s au public a a u
r tros on diagnostic, car en ce do Sil n'est joie ut douleur si just et 1
Chemi- maime, tout le monde se flatile si certain. Le match promellait d'(tre in- est onltendlue
le et Ma- d'etre bon doctear, poisque c'est 1)ont quelqu'un nit doute. rent. Les deux alhl1ces clant
de ces du Folke-Lore que I eminent do forme et de taille 6 offrir au Puisque tout le monde sa
our elle M6decin a tir6 les donnees de PAPILLONS, INSECTES public un spectacle passionnant dirige A pas prucipil6s chez
)n et, en son diagnostic. Sont achetis, vendus,dchangis et interessant. Mais malheurcu- Paul E. Auila
6ricaine, Oai, on voudrait sonder la aux meilleures conditions par le sement tout au debut de la ren-
ilement protendeur de ce puils dev6rie. Cabinet technique d'Entomolo- contre les choses se gAterent et pour leurs empletles ; les
niccs fit On vondrait toucher du doig! gie J. CLERAMONT 40, Avenue l'on n'assistail plus qu'A une marchandi es des rayons ac-
cctte plaie bsante et s'en laire d'Orlmans. PA RIS France. lutle, un corps A corps formi- luels sontde loute trajcheur
e one conviction. Mais 'on noet ( Maison fondieen 1885) dables entire deux homines. De et s'eal6vent rapidemeoL.
ees r i- rt pa pus, le (oIt d co -----td----- d-. O -d-
de Ravi- Fexemplaire de lth6se doD- e .
Gall a tour netpas pot, I Y CL ST I boxc courtoise, plus .ri e
n d :s n, force. CY CLISTES !si terrible q;
un Ispt- Entre temps, la raconlers, ia Demandezi la Cycle Equip Police dut intervene et'
palab es vont oour train. s rment,place do l'Abreuvoir lea fin A la reprisen~tatiot. "
Taudis qua les vrals hWritienr, ^s^[\ j Pneus et ChambresA air Cest on ici detwi albOhii-
montre c'at A.dire les descndamtsdi- i WOLBERT, pour Velos et meant regrettable et ie pt ,
ain des reos de rOncle, prole5stIt coP Motos, ce sopt les meilleors 6 en quittant la salle, aO a
avec I me sur a place. range mach, na poh ds-
o s V Vou 4trouverez auss de mule son mcontentemenl.
irome- rE i Bicycsettes de la Marque, Re ies deux boxeurss sonur r


.et non pit t pour bun ni pour I'aufte, Viis
\ chosca od retnd, lo. s qui sadonnent A ce sport, cest
chosdu C.BseWf ahIpISricr dI Pour teter la COLON la Manufacture Halt1enne de qu ortsquo dun nn u il n f-J
usui loti bro- a.tsGEBARA Co organic une Grande anitesra- r uitlar
ons aqua LdatearetteA cLttelteeet est le Samedi 17 Novembre ootfpn : ',eul


procnmaiu. paneurs qui ontIB Il
us alors I' l I D&s Six heures do soir, daus tous les grands cal(s de ras aI run oia W
Oa 4,1P _3SIi l ^dmt D. IPort.au-Prnce otamem B! TBERMINUS AUX CAVES tMt_ p_
Squeque rob*d o eun |teur pdirboal d btes dd4o -d Ol
BperMa wwnm daprtrtodaIOO.^^Sr 7: & "B fHl


I -J 4


t rWlm ; 4@ ef qu I ~ npi
deffotl ei w
ORUUT


~ - .Fcv 'ZPIJML


NMEMOM


"-...- o r .


!~t~z34


1'
9


r.


. ANNBE le #47.


W-1c




tI Lc b2


PlllS.S RVATIF


IM PER M ABLE


LUST'l E


DERNIERIES Nouvelles

de LETRANGER

(OIOP.('IE FRI.iNClSE DES CAUILES TEI.IGRAPIIIQUES
1f Noviembre


Le nouveau Cabinet
Po ncar6 devant
les Chambres
Lai dI(liaraion mi isldrielle
Ie s olle loh' ,oliiillne
IPARIS La declaration mi-
nisltiielle a 616 lue a la Chani-
bre pr NM. Poincai6 et au Senat
par M. Barthou. Ellle allime la
resolution du nouveau Cabinet
de travailler de tout son pou-
voir zi I'org uisation rationinnelle
de I:h paix exterieure. L'ueuvre
cominence est en bonne voie
et rsltc aihever.Les conversa-
tions lreliiairiaires au sujet des
repnirations n ont rev6l6 aucune
incomupalibilit6 entire les concept
tions tles intlresscs.l1ion r.e s'op
pose i la nomination d'experls
et Ie ,uvernement compteabou
fir. lPits grande sera la conlian-
ce q it la Chambre ttmoignera,
a d(clar i1 M. Poincarc, plus elle
sera atitiorisce *i re-pr.)sci'eitr la
p Iie rt'r faoulist'. L'avcnir de I I
repul)!ique et dei la parie de-
pendra dans line large measure
tides iiwgociations plrochiines l
nous remplirons notice devoir.
dit NM. PoincartI. II vous appar-
tienl de le facililer.
M. Poincarl a reiidlu liomma-
ge ia ses collalorateurs. 11 re-
grette, di il, (iie les circonslan-
ces ne perinirent pas A cellt col-
laboration de continue, II au-
rait voulu s'assurer la collabo-
ration de tousminme ides socia-
listes, A une lieu e oit il impor-
te de ne pas rompre la trove
tant que la France n'aura pas re
trouvb sa sant 6 conomique et
son quilibre finaincier M.Poin-
care a ajoult tui'dl n'a jani-is
comprisceux qui reclament I'u.
union au profit d'un group ou
d'un part. I a insistO sur le fait
que le gouvernement a accord
unanimement la modification du
lexte primitif des articles 70 et
71 ce qui n'engagera donc pas
la responsabilit6 des votes avant
le 31 d6cembre.
Concernant les articles 70 et
71, la declaration ministlrielle
ne parole nullement de disjonc-
tion, mais dit que le gouverne-
ment reconnait leur importance
witale pour le main ien de notre
influence intellectuclle et mora-
l i I stranger M. PoincarA de-
maandra sous ia respounsabilit6
que Ia question soit loyalement
abord6e et r6solue conform6-
ment A !in 'rdt national.
La Chambre a repouss6 par
3.35 voix centre 147 la priority
de o'ordre du jour contre Ia-


quelle M. Poincar6 posa la ques
lion de conliance et adopla ret
ordre par 33o voix centre 129.
Les radicaux socialistes dEcidE.
rent de s'abslenir de voter la
confiance au gouvernement qui
s'est trouv, ainsi assure d'une
forte majoril6. Le reste de la
Chambre a vot6 la conflance
par 335 voix contre 147.
M. Poincare, repondant aux
critiques portees contre le Bud-
get, a declarE que les vies de la
Commission des Finances et du
gouvernement sont b la veille
d un rpprochement complete. II
a oper6 de nouvelles r ductions
de 77 millions sur le budget de
la marine et de I'avia'ion. Les
plus values sont dejA deux mil-
liards.
llelativementaux n,'gociationq
exterieures, M. Poincare a dit
que les demands des gouver-
nements ne sont pas imnompkti-
bles. La delte de I'Alleniagne
reste fixee par la Commission
des Reparations conlfirmiment
A I'accord du 5 mai 1921, mais
les modalilts des paiemesits et
le nombre des annuiltes ne sont
pas delruiles dans celte aflaire,
la France n'es' pas demande-
resse. Nous pou rions tris bien
nous contenler de Iexeculion
reguliere du Plan Dawes qui a
lonctionnA A noire eltiere satis-
faction. mais nous nous felici-
tons si une solution ,quitable
perinet la France et A I'Euro-
pe de recouvrer loute leur pwos-
perite. Pour le moment, il s'agit
seulement d' xaminer la dette
de I'Alleinagne. Je sni, convain-
cu, a dit M. Poincare, que les
Etats-Unis nous preteront le
concours.de leur expertise.


IF


Les mwialisles frantais I T \N
el M. Paul Ro eur de Tar
..PARIS- a L'Echo de Paris ) nistrat
declare que les socialists en- une co
visageraient de relirer A M.Paul sit en
Boncour 'eultorisation de repr-
senter le gouvernement A la So-
ci6t4 des Nations. 11 est possible
que M. Paul Boncour donne sa
demission ..
Tornados our les c6tes
des Utats-Unie 1
WINTON IOWA- Des torna- I
des se sont abattues hier soir i
sur trois localitts difl6rentes dq
nord'est de I lowa.Elles ont caud-
se au moins une mort, bleMss 6 |
personnel et lait des d6gats qu 4
s elee it it usieurs milliers do
dollars.


v .. ,



Un blon resuliat est faci-

leimenlt olItenu avec une

Ibrosse et une Iboite de

CIRAGE

CHERRY BLOSSOM

BOOT POLISH


E'N VENTE CIIEZ

Alplho use HAYNES1

11.5, Rue Bonne-Poif


- -- -- --- L- I :::. -i-. -- --


La 'mer qul ooneatnt
le piu doe *lo'
MARSEILLE-D'-aprs lea i-.
p4riences quif ont 6t1 taitJ'esren
de Is Mdiferran6e contient plua
de sel que celle des altrs mers.
Les travaux d'hydrographes eri'
nentq, en particulier le savant
qu6dois Nielsen, confirnnent *e-
ti6renient le tail ; ils ont rdv6Al#
un autre tail int6ressant A savoir
qu'A une profoodear d'n mil-.
her de metres, un volume 6nor-,
me d'eau de la M6diterradiie
s'entonce come une sdrie da
coins dansi 'Ocean Atlantiqttd
aux abordp du detroit de Gibrat
tar. De celait, l'ea de l Atlntmi
que a den prolondears variant
de 700 A 3.590 metres qai con-
tiennent un pourcentage excep-
tionnellement elevi de sel. Cecl
eat du A la presence de I'eau do
la Mediterrannee et lI ph6nome-
ne a te relev6 jusqu'apx lies du
Cap Vert.
IU nai ire plrmien en peril
PARIS- On made de Brest
que le vapeur prouvien a Huas-
caran ) ayant subi des varies
de machine, se trove dans une'
position critique A proximity de
la digue. I;
La oinielle Zilande resoenr a -
a. reime ew
WELIINGTON (Nouvelle Z6-
lande)- Aprds 3 ans de prohi-,
bition, Ia Nouvelle Zelande a
abandonnO celle experience. La,
victoire des adveisaires de la
prohibit ion est plus dcrasante'
encore qu'on ne le supposait
lout d'abord. D'aprds les pre-
miers resullats du vote d'hier,
le nombre des voix conlre Ia
prohibition alteindrait 120.000.
La question a el6 vote comme
d'hihailude en nimme temps que
les electinmi triennales.
Lee lni'llihenle des taramlions
PARIS--M. Poincare6 best en-
tretenu au suiel des r parations
avec Von Hoesch qui lui a ex- .
pos6 les vues du gouvernement
allemand relatives au Comit1
des experts et a la fixation da
montant de la delte allemande'
en tenant compete des paiemen's
I ils pir les Allies 'ux Etals U. j
Le centenaire
de Freyoinet
PARIS Sous la presidency
du marechal Foch et en presen-
ce de MM. Doumeigue et Lou-
cheur, I'Ecole polylechnique a
cklebr6 le centenaire de lan-f
cien ministry de Frevcinet.
M. Ramsaa Mae Donald proelanme
'amitie franco-anglaise
LONDRES Au course d'un
diner offert A lord Crewe par
I'association France-Grande Bre
tagne, M. Ramsay Mac Donald a
rendu homage A l'ancien am-
bassadeur de Grande Bretagne
A Paris.II a declare que la Fran-
ce et lAngleterre sont unies
dans un sentiment de libertA et
de justice et quelles que soient
les circonstances, I'entente cor-
diale subsistera.
Le lock out dans la m6.-
tallurgie allemande
BERLIN- Le lock out metal-
lurgique a gagne la region de
Hagen o4 40 900 ouvriersseront
congEdies le 30 nouembre.D'au.
tre part, les metallurgistes de
Brandebourgont decidE de de-
clarer Agaleminent le lock out au-
jourdhui.
L'amiti6
franoo-roumnalnI
BUCAREST M. Minoresco,
minist e des Afltairrs rangeres,
a A hangE avec M. Briand des
telEgrammes do lelicitations et
le sympathie
SVoyage en France
d'6tudiants tsro I
I CONST NTINO LE-35 etu.
diants lures soulnt paris pourlI
France en vue de parlaire leurs
etudes.


.~4t~. ~u, -;I


LU kUiN-lA ovembre 1928


nE


mTw m




ai m ,q'- *---. -W W-.


t 'MAgSI 17 4o.rvembre 198
*


A


ulsut tols
ismmis4 e
.$17,398,195
* 21,338,339
). 25,745,826
,. 29,806,174
, 34,460,044
. 42,175,180
-. 50,611,214
* 60,404,541
* 72,442,853
* 87,877,013


d o am=aema_ mespae- blem pl um
tfn~l~iMMM|tllBb**&clitJr* tJP~U


iq9M


$22,314,5(


19S7
9 $2678m77
09 $26,780,177


Au442m m853
$72,442,853


I $8,697,234


$87,877,013

$10,383,194


z

CI)


to fw" s IIm. s .m. -

19ss-'Annie de. Cent Million l
Copgi du rapport annual
en.~woy~e ,ur demand


Slab

L


LA COMPAGNIE D'ASSURANCE VIE


CROWN LIFE
L Victor Cawthra, Prsident H. Stephenson, Gerant*Gen.
BUREAU PRINCIPALs TORONTO, CANADA


ar


n-


" ,


Cath o6 l'ontrouvera les meilleurs consommations un service irr6prochable


1Iumbia Phonographl&


Inc. New-York
PRESENT


VIVA 7 ONAL

Nos 901 & 630


bgraphe a reproduction 61ectriq ,.1e plus pe.lectiouu6, don ant an rendemseat
ouv6 de 98*/o.
im pie "ti.u.oeni sont coni sn e accoamplIssermnl de COLOMBIA VIVA TONAL
ds. tIon de la Musique sur DiWOp-e ec le plus in et dernier d6veleppeme at
ation. Le dipbrhnme du CoLt. VIVA TONAL donnede up ,on mervelleux; non
ms entendez la musque, maiS itmble que wvos on beWs pMitr6.


cheter sncone suite machine
nous vous lnvitaS i Pi
position deas notre naspins 9
SD. MAXWELL, Grasd2
iinqcre qem ao vos o- a
absolument p6rleure A toul
SdiA pare en Haiti.
a des dqras" mpdoes rstp
cest sansoabligamion poor vP.,
it ces instruments .rvdeilea.
J , ,


me RENE LAFONTANT

Nouveautes Parisiennes
Me* Rft"L W I TAora a le plaisir d'aviser ses clients qu'elle
6 compl6temet renoovel6 son stock et que son magasin est
Ianmt46r aIs Roe do Magasin de I Etat dans la halle ancienu-
mnent ocrup6e par M. Benolt Couba MM. Lavelanet et Co
I 3#. Laureat.
SOne trouvera les articles suivants de toute tretcheur A
'Vprfx dtfl0at toute concurrence t


trpe f tI.e. lip. oal et
Mr6pe Georgette
Crepe Satin
Satin charmeuse
Tol de sole sup. poor linge-
rie, routes nuances.
Edharpcs de sole
Tuniques periles
ChAles sole unis et brod6s
Bas sole sup.
I1ravaes soie sup.
Pnopeline sup. I.r chemises
Chaussettes sole pr bapitme
(raend assnrtiment de chaus-
sestes de fil pour enlants
Nappbs damassees couleur
%Srviettes de table assortles
Voile brodd blanc et couleur
Bnrueres cou leur et Tulle pr
lingerie
thbausures de luxe pour da
mes et fllettes


Chbapeaux de paille p bom.
Ch miss en cellular
Chemises en popeline
Parfums de Coty, Houbigant.
Chdramy,
Un tr6s joli assortment d'ar
tiles pour cadeaux
Service de tables en porce-
laine
Services bhoire en cristal
Le pins grisnd assort iment de
Dlen'elle.flues qu e 'on puisse
trouver sur p'npe.
Empi'cemeuts Dentelle cre-
tonne.
Monchoirs pour homes et
pour damrus
Toile de fit pon robes
Linon de 11 coul. et lblanc
Toile a6 draps iur fil, blancet
couleur.
Draps brod6s pnr fil. etc. etc-
JOUETS JOUETS JOUET&


La Belle Jardiniere


GRANDRIUE 1521.
VienI de recevoir les toules dernieres nouveaunls de Paris
Jarreti6res.Chapeaux fantaisie garnis et coImbinaisons pour
dames et fillettes; Souliers el costumes d'enfants ainsi qu'une
tr6s belles variety de cravates et perle spour robes. Le tout
an prix exceptionnel.


l Le seul Restaurant

Sou l'on manqe

PRIX TRES MODERIES


Vient de recevoir oar le
MACORIS


s/s


du saucisson de Lyon

et du Gruvere Frangais


Le seui balai hatien


En vente chez Afred Vieux, Simon Vieux. Baar
ets pni tain Fr6d. Gaetjens et Cristal Market
A 4 dollars la dousaine, 0.35 le balais.


iMaison Ch. N. Gaetjens
S avila a Mieasde u NECTA qu'a purtirde cette
de a Rbhee mdra al $ is ziaotvts :
m Gd~~osEn 8ail 0,00
e t 100 12,00
ne oi) 120 14.00
'=UM" "c(46M t044) 14Lo NO
i"trols 6toH ) 1,00 20.00
q.tatr (2e MGoie) 200 26.00

SRHUOUf en DO IES
;or A' /d f. 4 ?-1


anm -'60
At a


Eldoi ado
Tous les Soirs
Audition Musicale do C616bre
Jazz Br6silien.
Surprise pour lea Dames.
oese do Requiem
Les Membres de l'A rchicon-
tr6rie de la Garde d'Honneur
du Sacr6.Coeur de JUsus font
dire le mardi 20 Novembre
eourmt & 6 heuare de martin
one 1esse de Requiem pour le
repos de I'Ame des associ6s
d6tunts.
Le service tunobre aura lieu
A la Basilique Notre Dame.
"Ls associas sont ri6 d'as-
sister en plus grand nombre
possible h cette pieuse c6rd-
monie.

Petile Maison


1637, Rue du Centre
ON TROUVERA
Statuettes, et tous, petits
objets concernant Ste Th6r6se
de l'Entant Jesus.
Album de canonisation et
autres.
Jhius sur p:iille, persouna-
ges et animaux pour cr6ches.
Chaussure' d'enfants routes
NUANCES, dernier cri.
Costumes Jersey soi pour
bebes.
Costumes serge et autres
pour garqonnetse
Grand assortimeMt de Jouets.
Petitsjouets gros et detail.
Venez visitor
LA PETITE MAISON

Avis
La nouvelle pompe A gozo-
line de.Nid'Way Station ins-
tall6e la Grand'Rue, dans ie
quarter de l'Asile Fran'ais
oflre tout garantie aux auto-
mobilistes.Gasoline superieu
re, huile. graisse et routes
sortes d'accessoires potr au,
tos. Pneus de touted dimen-
sions.
Garnnlie: chaque client peut
avoirsa nmachinegraiss6c.'eau
renouvelde et le serrage, une
lois par semaine et A titre
gracieux
-

Je, sonssig n, Salomon Des.
riveaux.d6c are au public,aux
Autoritls constitutes et aux
principaux bureaux g6ndrale-
ment quelcounues aux huis*
siers, aux notaires ct aux ar-
penleurs publics,qut je ne me
nomme plus Salomon I)esi'T-
veaux, mais bien .Desriveaux
filsv, avec le frrme paraphe.
Port-A-Pimi n, le .5 Novein-
bre 1928.


DESRIVEAI'X fils


AVIS
I a Direction (du Service Hy-
draulique s'empicste de rap.
peler i ses abonnis que le
dernier dlaIi ponr le paie-
ment de la tax: des mois (kc-
tobre-Noveinb e 11.28 dolt ex-
pirer Ie 15 tde ce mois.
Passe cette d(ate, tous les
abonnds retarlataires don't lea
prises seraient couples poor
dette dcvroat iayer I'amende /
deuonze gojrdas iprvue per
les r6glhmeatsd(Ii service poor'
le r6tablissement de la con-
nection. t
La Dir'clion


Allez

a Terrace-


Garden!...,
Cest & PAtion-Villa, au I
do Is Place, u'st iusiM 1
t.el-Ranuam Terriace-Gme*
06, donrm an chairman d4-
*1mm n iiirb w be pkb
^ --*C r ,


OG. b


Sw 1 W ." .. ,-


I

G


i'


1 '


r --


- - --


- ,1 .---- ---


I .... m -- --


_ ~III~IICI


J


~E:


awl






22Ame. ANN E hN 6547
't6phou-Prine: 22
i616phone : 222


'- I


1iiIii


'- wnaoz


I


Samedi


ST .17Novembre 19


L'autel

en imarbrie
Di: ..\

iCathedrale
Le grand.maltre-autel en mar"
bre quai permeltra de consacrer
la MXtropolitaine de Port-au-
Prince vient d'etre mis en place.
Nos lecteurs se rappelleront,
sans doute, qu'en notre edition
du 12 octobre dernier, nous
avions consacr'i une note oii
nous faisions la description du
maitre-autel. I.e has relief est
en bronze et represente I'As-
somplion, tic ciaque c6t6, il y a,
en bronze aussi et en relief, une
statue, i (droite celle de Saint-
Pierre, A gauiclhei, cclle d(I Saint-
Paul. L.e clochelon en bronze
oui doit Otre plact I'Ostensoir
lorsque Ie Saint-Sacrenilent est
exp)os6 e l la lche qu Ic sur-
niontle ont plus de(I cinq mietres
de haul. II sera done indispen-
sable de stlrclcvcr la croix el
les A'rcades luniil'ut(ses du fond.
Ie nioniumcnt est mnajestueux
et imiposani. 1.a grande table
de communion est de marbre
blanc, les piliers sont aussi en
marbre et surmonies d'arabes-
ques en bronze.
II fault fliciter chaleureuse-
ment M. le (Chanoine Richard,
c'lr de la M flropolitaiine, don't
I'cnergie, laclivi t, l'inlassable
patience nous ont pelrmis d'a-
voir ce niailre-aulel en inarbrc
inidisp)nsabl)e i la conisecratioii
de notre eglise archlipiscopale.

Les 25 ans d'apostolat
archi6piscopal do
lgr. Conan
Comnme on le sail, le 13 d&-
cemlbre prochain marquera les
2. ann6cs d'aposlolut archiepis-
copal de S. (i. Mlgr Conan ( ont
eI sacred cut lieu, en la Cath6-
drale de Port-au-Prince, le 1:1
deceml)re 1903.
Les noces d'argent du vene-
rable chef ie I'Eglise d'lHaiti se-
ront grandiosement comm6mo-
re. Cependant A cause de la ce-
rcmnonie de consccration de la
Metropolitaine qui aura lieu le
1:1 decenlbre, l'antniversaire du
sacred de I'Archevtquci scra cc-
llbre Ie vendredi It1 (ICceinbre.
Nlgr (onan dia (la I inesse aun
maltre-autel en inarbre et Mgr
Piclion, arcihevOquc- c(q|ue des
Caves prononcera l'allocution
de circonsla nce.
-o---

Le sac1"'c

ides -, qc bluess
des (iona'hs el de Port-de-Pail
La ceremnonie du sacre des
deux v(Wquties des Gonaives et
de Port-de-I'iix. Nlgr .lulliot el
NMgr Le Iiihain, aura lieu, en la
Mitr'opolitaini de Port-an-Prin-
cc, Ic dinianche i1l) d-cetnbre.
D'apres nos informations. ce
sera une iniposante ceremonie.
Nous auorns le grandiose spec-
tacl'e dc lI ri'union e tnotre Ca-
pitale (It quinze on vingt Prdlals
de I'rEglise, Kv'ques, C hanoines
Honoraircs, et autres hauts Di-
gnitaires ecclbsiastiques qui se
rendront At Port-au-Prince pour
assisted aux grades journees
religmeuses de d6cembre.
Les Evcques des Gonaives et
de Port-de-Paix recevront la
consecration episcopale des
mains de l'Archeveque.

La cons6cratlvn
do la Cath6dralo
C'est Ie jeudi 13 decembre,
2Seme ainmversaire du sacre de
Mgr Conan come Archeveque
de Port-au-Prince, qu'aura lieu
la ceremonie de la consecration
de la Cathedrate. Ce sera' une


imposante ceremonie qui reu-
nira A la Capitale un grand
;pombrp de Prelats.
c, (.eat I'rceveqe qui proN-
dera A li consecr.tion de I'e-
V lise et Mgr Jan, Eveque Coid-
Jueur du Cap-HaTtign, pronon-
cera le sermon.


D'We viesil le et ( eslere
C-
Un f cancre ), c'est un mau-
vais ilve. Sa nullite le fail re-
culer 6 chaque classoment, tel-
les les 6crevisses.
%,Or, pr6cisement, a cancer el
6crevisse) ont longtemps d6si-
gne le meme crustack. u Cancre)
vient de cancer ), q ui vent dire
6crevisse. Ainsi, le signal zodia-
cal du Cancer eat figure par une
ecrevisse.
Ce n'est qu'A la fin du XVIIIl
siecle que I usage assign, A cha-
cun des deux mots, une signifi-
cation diff6rente, cancre ne gar-
dant plus que le figure.

Sur la demande d'un eendamun A
moral on lui inoirlera Isa lpre

La ( Frankfurter Zeitung, an-
nonce quc le professeur Snikors,
A Higa, specialist de recherches
sur la Ifpre va proc'der A une
curieuse experience. I'n con-
damnin it mort nomm6 Kirstein
a atriesse au chef de I'Elal uine
demaiialde I grAce en se decla-
rant prct se faire inoculer le
bacile de la lbpre. La demand
de Kirstein avant et6 acceptee,
le professeur Skinors va rcpon-
dre an d'sir exprim6 par le con-
damn A mort.
Le professeur compete ensuite
gucrir Kirstein. Jne experience
analogue avait Wet faite il vy a
(iuelues uannies drjA aix lies
IItivwa, mais elle n'avait pas 6et
coniluanite, vu que le sujet, ga-
lemienti un condainn a nimort,
graci6, avait eu des16preux par-
mi ses ascendants.


Polo


Demain, A 4 heures, sur le ter-
rain du champ d'aviation, an
Pout-Rouge, aura lieu le p'e-
mier match de polo pour la
Coupe offerte par le Haut Com-
missaire.
La parties se jouera en I'hon-
neur de Cator, recordam du
monde pour le saut en longueur.


Flmina


(:'st cc soira 8 heures, qu'au-
ra lieu dans les salons de I'In-
ternational Athletic Club, A La-
lue, la soiree litt6rrire et dan-
sante que ltsMINA onre A ses
anmis.
Le prix de la carte d'entree
est de 2 gourdes. La fete est an
pr iofit de l'(uvre scolaire de
IAssociation.


.*


Liquilolno


D'un STOCK de PEIN-

TURE & de CIRAGE


de toutes sorts.


ode toutes

P IIIl1ure:o nuances


Faites imm ediatenment

vos offres q(Ul .urlont tou-

tes les chances d'etre ac-


ceptCcs.


( '1 0
Commercial Agencies

and Commission


Leon R. THEBAUD
President


La Cour Supreme des Etats-

Unis a jug6 que toute trace

de Cocaine est eliminee d

la Coca-Cola authentique.


Comine nous Iavoitannon
ce hier d nos lecdeurs, ous110118
publions I'Arrdt de la Cour Siu-
preme des Elats-Lnis concer-
nant la COCA-COLA CO0-
PA )..
COURT SUPREME DES ETATS-UNIS
No 191.Session d'Octod e 1920
CONTRE
THE COC4- OtA CO .tP a-
NY, demanderesse.
CONT RE
THE KOKE C* OF AMERICA
defenderesse.
Sur mandat d'6vocation
adirems au Tribunal td'AI
des Btats-Uni' du Neuvieme
resort, to 6 d6;embr- 1920.


Monsieur le juge Ilol nes
prooonoa I'arret suivan* pour
Ia Cour :
Cette aflaire conslte dans
une req u te introdudive
d'une action dequite. prneon-
Ite par The Coca-Cola bom-
pany pour prevenir vilea-
tion de sa marque de rabrque
I ac-Cola. el une con*ur-
re'ie dAlgyale dar *aff ai-
res de tabricauion eI' :e'V*te
de la boisson A laquello la
marque de fabriqe -*t p-
pliquie. L Tribunal doe is,
trict avail teoduLteiag IfVt
(235 Fed. R .406) e tat, o
de la demasderesmu. C i e im
meat tat anmuI6 par le Ti-
honal d'AppelduRe ,ort, dti


copie (250 U'. S. 637).
11 eat etablie quapres que
les pre6dcesseurs en titre de
ia d6eanderesse se iubsent
servis de la marque pendant
quelques ann6es, elle tt er-
regiiree voir copie, contor-
m6ment A la loi du 20 1ev ier
1904 ( c. 592. Stat. 24 ). Les
deux tribunaux intlrieursad
me tent que, ous la .eierve
d'une question A considerer,
la dcmanderesse a droit 6 one
protection en verlu des r'gles
d'6quit.Quelque puinse avoir
616 la taiblesse' originaire de
la marque, elle a, au cour... de
Dombreuses annDes, acquis
une signification secondaire
et dfsign6 seulement le pro.
duit de la demauderesse. 11
a etw trouve que le melange
Ade dI end6resw talt imt,
venlu 8 inimitaioDn de telul
de la demanderesse, et que le
mot ; Koke a tut choisi dans
Ilb I. de recueillir les avan-
tiAe A 1.1 r6ctle tae lti

de demaoderee. LO lul
obl scte trov6 per leTribu-
mini d'Appel do Res jrt ait


maintien de I'iujonction l(ile farecariseo
Ila (ileInderebse par Ie 1ri- qnon r,'i
,bional inlirieur, cst son opi- tor e qu,lle.
D on que ia marque de labri- 1on % ZWeu
qs.e, en sof, at es id elamnes e abose
in tea pour elte. prksentent anu elmit M
public des vocations Ite I : .o 'de.
i0neot trawduleuses, que la d*- ,tcrie le
I i ltl#rie Is
dparideresse a perdu son 'droit pnom cTrol
*A ue protection In justice. d'autues tel
C'e t le point pour e quel le bignifle.pour
mandate d'6vocalion a 6 .le iproduillt
6mis.et c'est la question prin- deewsse. qu'
Sipale quecelltte Cour doit dis- lets plu'61
cuter. subsaitres V
Evidemment, mil ne doilt .c t.a.l
6tre protege dann Icmploi ls. ,, ,ta2
d'un moyen don't le bu el D" (
Ncs ioidd'escioquer 'US" ne vo
I' fret imcmssol d escoqiuer pout douter
le public.Mais les detautsa'un |'nvons di', I
plaigniant n'ullrent pas une un sens seco
h)Ise ll large pour permel- peul-6 re pI
Ire A un nulre de I'escroquer naise sur r
A son loutr. l.a difiinse sur producltur,
laquelle se repose la dI6ende- moina le p
re.se ici doil d,e consi Jiree i lenmillesi
d'un cell crilique.Le point loo- le de nox.
daumentlI est eci: .u i
A de1900,Ic commence- ivi A judrflei
Avdul If. Ie commence- .car.ii
ment de I'aciUalandage elaill avenr de la
plus ou moains aide par la pr6 demanderes
sence,dans la boissou. de la avant que ce
cocaine, unedrogue qui,coii- la demanded
me I'alcool, la cateInte ou I'o- public ton
pium peult lre dtcrile corn- vait pas s'at
me un poison morel ou corn- (' qu ''i 'y I
me une arme pr6cieuse ae calne,ei etei
la theropeulique suivant les qu latendal
fins de rehtorique Iquon a en de Incoesin
vue. La quantlte semble avoir de sein de
66ele les able, mnais elle pet o ...Ce pr
avoir et sulfisante pour gens. I nou
iuitier dans une mauvaise rait alter tro
habitude, et api s que la loi ser une. pro
du 30 juillet 1906 (c. 3916) sor deresse coni
les alimeuts et les drogues, si pable, parc
ce n'est plus t6t, bien long- que,,a et Ii
temps en lout cas avaut que ranto aet d,
le procks ne lat iolent6, elle dni s'espoi
lut 61liminke du melauge de la nme.nt dLino
demanderesse. Les teuilles de resse doL t a
coca .sont enco-e employees, tels qu'ils 6t
il eat vrai, mais c'est apis c6 tut com
qu'elles ont subi un tra.le-' fails de nati
ment 6nergique qui en retire sea & une dp
tqgte s0ustance ractl6i-ti-
qte.,~iut'un peu de tanih et Lew)uiu
encore moins de chloroihile. Distrkiet !W
Qtans a la noix de kola,elle derese da
ne fournt, au plus, de son s dopd'une.
co6, qu use tres petite parties pnte It fail
de catelne, laquelle est main- des moins
tenant le seul 6nement ayant nus, meme
un ffet appreciable. La plus ceuxqui so
grande parlie en est tiree d'au ler avec pri
ties sourtes.II a 616 argue que ques endroi
1'usage continue du now impli employ pC
que une representation qui a porte quoi i
cess6 d'etrevraie,que celte re- de toxici'6.
presentation est reDlorcde par ca oCoa
on dessin de leuilles de coca q~ r a *o!
et de noix de cola sur l'6ti- faito guAlet
quette et dans l'annonce da- doiesee -i
tant, cependant, de plusieuas a coca-cola
annees avant que le process pas de baa
tut inteDte, que la boisson eat manderseue
( on tonique et on stimulant on droit pi
ideal pour les Berts* et qu'aio son emploI
Ia cqbope mme quou, cherche ,n.., ..
A proteger eat employ6e en ,! as- I;
traude.r comprus ia
Cette argumentation ne nous on eat, poor
convaincl pas.Nuus IIOUS OCCi- "i-a.,ie ort
pons ici d'une boisson populaire l. L'inoonst
non d'un mrdicamnen, et quoi- Se auusa A
que ce qu, a Et ditpuisse aug-
gerer que son attraction reside Eo cons
en ce qu'ele promet Um efet Trbunbal d
tonique, les Its condulsent i Hesort Ca
mne conclusion diflerente. De- i nagt du '
puis 1WO., les venues ont mug- confirmE, 1
mente A on u taux tres eleve cor- ii est dit ca
respondent a tIne augment tion
uinulaire de la reclame. Le nom






di syatae digetif. I.'pasgt .


Cal

cet


'A
Tomw


pmdu centre IG pvonne pple


. *Ad N&.4400&
- Ad ao..4--ftndi t


-1


-, '4h !


Les Chapeaux de Laine de CASTOR et de Paille fine dTALIE


QUE VOUS SNT leWU

TROUVEIiEZ CHEZ W de la SAISO
T0O- .- w..


*


I -' -- -------- ;x~ iL _f ---


- L------p-


I





s. U




Ai U.iLB
yot

IMa
milte,







Ins d'i
prod
Mai* el
de rtic




de c
IonD
I







ose
ndaiT lr
ous d
prodW
malS
rode
de coca'u
e soill
r la co


Kproc







oplo I(lap
tendre I
iouversq





Iune

*ems
ir dvaj

Ire juglep
leniltle
mblen ti





ur lae
ip loin qr
techmon I
re one jm
e quo.l


icatiQrdM
lion deol4
ire jngle
aientle




#uenca
ire



Ioq n
jeti


it inc
its,. il
or



Ient


I_ _ __ ___


I ~---Y-I--YIIII-------- 1_____ ____ I- ___


T___


-~IIF----ny*r-~ --~- 1~4~" ---LI ..-u,-r _


1


Jf


.--,e- r


- .-




4t" ---0- -. W .-


S *--.^ ....rusl ...., ATVN- 17 Novmbrem81_28
,~~t.sW s' 3K .t * ._., /( ,. .. "-* .t -* *..


* -


/
AG*3TS D* QItT
Ecloe daas le petit trous do la terre. !es mousliques vont an hbommes
ler apporItet la Dengue, I flfvr jaeame et d'autrd maladies 6pouvaa-
lables. s sent des mssagenr do mort. Priservez-vous de la menace de*
moustiques. Employee ie FLIT, a-
Le ilht 4tbarrasse use mason on quelques minutes des .isectes por-
tours do maladies, lea moustiquas, les punaises, les caner6its, lto
mites et lea moucheb. II pea6tre dans lea fissures o loes instiecte s
cachent et pondent, et detruit leoursn ots.
Mortel pour les lnsotes, inottlesif poor vous. 11i neo ache pas.
No confonder pas Ie Flit avr Ilei ituectlcites orli-
aires. Son grand pouvoir .de destruction donne *
SMtisfactiob avec le Fl'it. Fibriqpi pir lei plui g'-tsl
Firmes d' ivcticites d i mIade. .hebatez aijoir-
d'bui 6me dat Flit et ua vaporisateur de Flit.




The& s lA*** tA ohiii- O AP
The r esli dlh Oi', Agenti P-ar ra-Prin e, .1 al1
0ne


*I. iy- _


A vendre Uni coup
Victiola avec 75 disques
.tine r Underwoodi) pour ten
ux et divers auties arti. All A
Mresser au Capitaine I Un stock form
iRITT U. 6.M. C. Hue 4. mah,..i,,'.a. ,..,
1d d. A


splP. TO4.hl .' No 81
Astbi=e-
Ipent st u6toemw.*laftC
laA..2 IN MiaNOtaSPil
I j'" d,'. L*, ika .**,& .*- .;m


ible
Ileatil
able de


a aumnusuuamoe u tutessorUites
qui doit disperaitre avant le
1 mois de D6cembre chez
I Kawas HERMANOS
1724 Ruedu Magasin de I'Etnt
11 taut profiter d6s aujour
d'hui.


Av


Pour paraltre incessamm 'nt
1804 1928 _
Code Domanfal
par
Maurice Nan el Nemours.
Telhomme.
Prfi Deux dolli.rs

Les souscripli ns onnI -re.
ques A 'Imprimerie 1Telhorm-
me Rue du Peuple, a raison
d'un dollar.


Insurance C


SVient de payer a JACMEL, apres

deces de lAssure, ,une Police de Or.

1000,- sur laquelle 1 SEULE prime


de Or. 105.- avait ete


oversee.


EUG.Le BOSS$ & Co., Agents


I- I _- -~-


To ile iA Matclas sup6r';eur double larger
Chaieiaux de paille fine ]pourbi.ommes.
Jdlies.cravales de soic sii" rio'res.
Soiries touted nnuancec, deriier ei.
Crd |e de Chine, Crdpe Gcorgette. So'e Ilvable
Chaussetles el Ias, 4e lil
Pardessus piM'lnwniiel ;dm..s
Clhemises blanchts*t cointetr suij.- (r l)oIn1 es.
Guirla'ils de flutrs d'oranger j)our maries.
Ne perdez pas de temps; si. vous voulez enlrer dans un
M.agasin et ne pas en sortir saus dire solislail el ne rieu
acheter, allez chez


KA1Iltl


oI lesI


P urivol r une pratT
I 0uUM *


Drix deficnt toute con


L'u age rdguli(r de la Va
fishing Cream Exelento con-
servers votre teint aussi doux
tl autsi satinD que celui d'uII
11, t ( \ ^cir, ilti 0n


LUELENTTO
Vanishing Cream
Est une creme sans raise
que la peau absoibe. Elle
nourrit.la peai et emptche
qu'elle se lane, s ride, se des-
hjoua ne devishnerugueu-
le.le conserve la peau en
pariite smot6.
ProcUrezvou s aujourd'hui
on pot d'Exetento Vanishing
Crtamn;en v ntee chez tous les
drou""istes, ou directement de
QoaU sous garantie, come
0ous le preterez.
Ecrivez-nous pour avoir un
6chantillon gratuit et un livre
do coaseils pour lalbeaute.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
AtLNTA, GEORGIA U.S.A. |
Agents dteand6s pour tous
cri. itw irenseignements.


*


*


AEl n Urice(
Elienne


Angle des Rnens dii ManIlasi
el Thomanis Iadioii


fils
lh' I'l.all


Marchandises ftr'- ;1ics
de toicl s -i tes.
1, 11 I1. H I .4 1\l% l i4 (111 I '<\o
1313 (1rand Hue
Engrais'chimique G. 0,30
la livre.
Carbure de Calcium 0.75.


uIIrrIence


Ica cenfantq r'aiment
et il est bon pour eux
Beaucoup d'enfants pour qui bisa
d'autres cereales n'ont ueun st-]
trait, so laiissent tenter per le
GRI'A 3 MIN'ThS, k cause do On
npparence teiere, floconneuse, op-
petisuant, et d so n deliciwm (odt
d'amande. II contieat touted Ies
vitsmines, protelnes, et entree
ailments du train entier, et il n's
pus d'(tal pour favoriser l'ocroisse-
ment normal des jounes constitu-
tions.
En Vents done touts leo boasse
9 V EpIn esrI hO


Tote les- PoicIII-e


Touites les Polices
DE LA



9 HSUilNCE CO


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation' de taux


Eug.LeBosse# Co

A gets Gen raux


BARBANCOUIR


-V '-,-. -.,.-V ----


DEPOT


*
*0 ^


.U.des CESARS


A


NOUVEAU %LAMBICS
*..poor DISTr.LER & RECTIFIER
Leos EAUX-DE-Vit,
RHUMS, A' COOLS, et.o
P ~kIS.
GUIDE PRATIOUE do Distillateur AAUX -..-
VIU, IMSSUCS, eto. MANUI.KL du Fabricant de
I0BE8 et TARIF ILLUSTHE adJress s franc.


RUH.A


Q .N TROIVER K .A -
F ormes ei chapeaux larnis pour
dimes derniere mode.


--


--


_ _


-I. - - 1 - -


I --- - r


-- I ,--- ---- r


PA~ii-~


"* | '





- ~ ~------~--~-e


I


- *' ;


:1Cn!nos


1





- L M.Vasm-
~ ., L. .


Le S/S a Culebra venant de Kingston est attend 6 Jac
mel le- 6cuiurant; il ser,. I Port-au Prince I< 21 courant eni
routn le m6ne jour pour les ports dii No.d et I'Europe.


Port-au-Prince, le i) Novembre 1!928.
J. DAALDER, Jr, Agent GUneral pour Haiti


S JuLYNOS nettole ct lave les dentsmt
Siles gencives, la bouche toute
entire. Les germes de la care sont
46truits, sla bouche rest d6licleuse-
went propre, fratche, assainle, pen-
dant des heures.
Fort 6conomlque d'ailleurs: 11i
suffit d'en employer un centim4tre
sur brosse seche.


KOLYNOS
- CREME DENTIFRICE


TEINDELYS


I
I


1. Crhmne TEINDELYS. As
*gr euslf. "CutreI. t s *cspabl
'eqenM r en rien to pear. q''dhll
*J liKt. itsseopht et blar.chit sa-* 14
lwkrifer A 'exccs ou amisi Is 6air9
tuire Parfumet aus extraits de
deurs. la Creme TEINDELYS est
k type I, plus parfait do I&a 'i"m
do Yoitllte on mploi 0it o I
hlet. Ies aches de rousIues et le*
irelson 4 i I a pmnesiMr


"' ARYS
., Rue de l* Paix,
PARIS
TjLw PirfUmriest fi airand.- a i *



Contre Is surdst6
leHacoup de gens. spldinlemert
ce ix qui souffrentdc surditk,deboui-
do-ienments d'oreilles on de catarr! e
na .al s'inteiresseront A savoir qu'r n
pet't appireil tr's ing6nieux appelI
lTinnitres Inhalero a et6 rbeeminent
invent pour le soulagement perm t
nent de ces maux p6nibles et au me-
yen duquel des centaines de cas tris
g aves et apparemment ianurabh s
o it Wt comrattus avec succ*s..
Tout intfressd,dksirant d'aut es ren
Signewents concernant ce remuprqun
b!e, anplreil devra s'adressenu i -I
..*;taire de. AtiMAltNI. CO-, EAI.
KI:NTIENGLANDI, qui envprMi dt
details onmplets avec des 4esta -
ti ms testinoniales et des et its de
jourpu1Iix, on poor gagner ,W-.tenps
prdieux 1'instrunient mni~evvec les
ni'dicamentts nceessaires, etc, secront
inneiatement expkdie s 'par poste A
toute adresse indique6e, tous fmrai de
poste paves. centre 1'envoi d'un man-
dat postal de 12 shelling.
En 4crivant, n:entionnmz LE MATIN.


7E


Mr ie et Mine Emme, uel
Mecier leurs en'ahts, +Ma-
dime e recile BEMir.IbW y
Mernie Ir et Vm,- Rodolpht
MercieI leirsP entflhIS.*L
dimoiele irguerfle Mer-
cier. NM me Venles elriie
Trabau ne Lucfa Mervier
tls ta lies Vetrier. IrnAth
A not I chbourg Bnotl ri'.
Me lin Boisrond. Annoual.
'l'hc i *e .sI .mUtIres pa
rents re f remer-
cient n 4iient le-,
SP6res tl i la Can
g 6 ti t s de Stlo-.
seph ty to"l les OIlsb
tlant d pipliale e de 1la
Ptovirtidq tek.. *Hit Pihe
tin si and ld'imoignulge dI
Irctiorf4 L'occasion dela mort
de leurkt i I 41
Henri Aercier
survenue le 31- Octobre der-
nier. II les prient de rece-
voir l'expression de leur plus
Aive gratitude.
f3 Novenibie 1982


as mesos,,ui dma s.
ka shcerms. a benso ol



LUX
-jftPBNSABLu POUC
TOUS LES rIsSU
DUICArn


CAy. as,
C".


I .
*t~ 4


Panama Railroad Steamshio Line

Service, de fret et dp asagers entire
NE W-YORK CITY N. Y. CRISTOBL. t..k NA eiesORTSde la COTE'
OUEST de N'iAEl UD.
plus rapid et Ie plus direct service de trapode paagers et du frIt entire Haiti
t t es pirts k.uroperins via New-Yord et Crst 1 I, Canione. sthme de Panaia..
\oici la liste de nos agents pour les prnntpaux phiab de I'Europe :


Mrs. G. W. SHEpo- a
Mrs. G. W. SHELDOM & Co-17 ames


IK FRANCIE
Srs. SHELDOI AC* sentl rpr.~,IA4
Iat lea Isisems suivasles:
iGELATLEY HANNEY sO Co
21|Rue d la R6publiq ie
Sh reeille
"ifsIRMU PlroN & (jie Lt
63 Qss Gcorges V
Havre
'rErNU PEBON & OCi. Ltd
Rue du Moulin i- vapeur
I oylogns/Mer
FmHEnv Pw N Cie. LV I
95Hue dr Mrais
!'aris
HERNt 'ERON A&Cie. Lid
Rue de la Trauquillit6
I)unkerqtne
HF us J'pkino & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


Street LIVERPOOL. .ilLAin


COP-'HAGL'E
'i a'r
U Mrs. E. A.SENDIX & o.
S21 Allengad- Copeqhague
SI ES
I.
Mrs HENRl' i CiLES s
I iazza S. Matteo. No. 1.
Geova. Itaskl4
OsY
S.dl on a ad
HAMxBeOUB rpmANT
Mr If. Vogumann
Hainl.ourg,(rtermany
GorrouncE Sw, M-rfnb
Nordisk Exprem
Gottemburge. Sweiden
BpyrutbAM, HOLLADII
"Mr. H. Votemann
Rott~eidam, Hollande


I *u*soC OF*
va p ou r d r -l fr -
S W.Cii.chtlow St Wheston,
J FI. U..S .a in\ ent et breve:6
(P novel contmmiseur de
it wpcur dessert, J.ur tlis
: moleurs Sw-ence, qu i st .niIlcur qe
".1 pimporte ICa elmtre, ceux
C" 98oF4nu.VV uv, wiPO
Avecrun 1luOn. -
'I Ot es lesmarqI'e rappor
4-nt desaumentati, s 'iro
yables. t to6itddnise *Wi',,nce
et d6carboni le le nitu. 11
*n otie un &h.%q'Jlion gsraUs
u fu'intliOtutire.-it-8us
o. i. vnir di, agents el repri
tIlnI Is (iti pement g oger
gp.'3750 0 & S 120,0 per
S, sEcrivez-lo teald r te.

-, :, Ad -


Le pub#*eajua
Que let ri no1t 'es meil-
at



p. pertolt Sithurg,


.48


1IfAehumeu.pl

lie" o .tk t l f$

e e
I pe 4 T roe s ro i s at ter* parrn,,l


Adoncissai Absorbant Sallutaire
L,. ilkt vi dficNAW4 bie (aT *i X
to coa:r. i eufetl1.. 1i t i i- u or- I -
utI'A b ., <' ur' I s ii 't Le,
? r' a riiue Mentlen colitftre i iprt -,
te 6 Wb ,eh I'trilAinn do I t '
ii&j& 4
rONH if *ob ,5nuto pk -o wt-i Or 0
r, coDBasmnce. iU%
Rlcommandi et presorit depui l
LH mddcioset au s .i :-. -


***- j ,


U inique Leou AAdai
1161, Avene Joa-Brown. Phe 22H8
itmeter sreimtiue, Iw 1. t
S CMasuilom, aMlical,. tt ulerii
Tmiwtm Ie i .s. k
TraeitUrCt w aIV


de Meeil de Parik
( BAil*ltSala(l .tit
Urne, Sngf, Craeataltiea- M, et
Iri.e de sang en t PrIwemt div .
mtade s !t 8 se*,p C
Le sirle 3 hl r l m rs 5 rwed .
S..- ..


Visitez le Rayonde. ii

et articles dame i

de Paul E. AU
"W .'ut de SA'on ea, Osk'
et on Bois recourbi, es chaises
de Vienne avec et sans filets dor6s. f
s It M ter cnulaur bois. -- 8 I
.irfnes ae e as psa te pres
ac.Ses4PAnntux damratiff p w


Gopad, p.
Grand Ahoix do chti~ pnu.
Dr.s s =0rio46lcs et d r
BaedJ ux'
Paul E. Auxila
Visit' z cotte Maison d'abo, d vos
it~,at vbus-ae c .osadeot.


DbPAUTS DrCTts Pon Pot AlU


Jrmie, C'.ayes et tScmil4
Un steamer laisoera New
poor Portv-I.-Princee et ,,
S 16t Novcmbre 19
*' *r r


DISTI I lIE de'
A perth du ler d ce-ibre k e a o
---A- -- s-A 'g.0 A i% i *


1W. R d Foat


<


Elli


Ifens la poudre
Assure une
cornation exquim


4. .- )


4


'' YE


___ __


I --~ C --


I . . n


I -- -~ ,_


--- --


-..--- -------- L- II


17 'Novembre 192
~-' t- -*WY-


-*-^


- -


.*


un teint de lye




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs