PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04849
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-14-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04849

Full Text



C-AN
A'- --


UL.


MERCIREDI 14 NOVEMBRE 19M
*


I F
htlotUoa d a m)2rAls 31& ale..


irqteie i s- n'avei s pas


IA-SOIREE DES COLONYO
I:Pour ier 1s COLON a, la Maniutcture Hatlieneq'4e


I


a
U




I
,t
MK


1 iddrer.quo le.do-omr..",14
sont ,aspartout dos pi-paw 1alaere v- .
L'e-fort demand rt sm 4om er_ tI c- s .t ... ..iI bi
9 .....n-,~V


* .


sw


F1
4 '.12V


.3.


NMou Ae mw nes pas e
lifs que no pdkr:s ; rmnlS ImU
con/fndons I action a,. r t iplfia
lion. Paul BRI'XIA

,c


,'g6 T---r --'- ---. res d'6lte la fonhcion d.e 4I _lprettes GEBARA & Co orgonise une Grande Manites- 1 1 V l IIUI
lterIqe ucath le national., u ed;^ po ri -ltdat rre 1 cetterellet est le Samedi 17N&vcmbro ..,
Si- n I quelnDas allons tevnalrp | polr.p1itai. a
Si -- Peur le moment, falson 4. L Ds Six heures do sor', dans tons lets grand c.lis de
Ix lecteur voudra bipnie- vidu varie nturelle- I'egard de la conclusion qua ret-an-Prinee, oltmment, BAR TERMINUS, AUX (AVES
arquer, des le debut etd ns gJet avec ce.deqgittces con- nous ven6n. d'e.xrimerqIel D'TAITI. ELDORADO, DEREIX, etc... i sera lait aux con-
Dtre litre mime,ique, en n-| dl *- I ques consideration% utiles et matear des fstributions gratuite de bodies de Cigarettes ... a %vu, vendredi dernier, 1t
oduisant Ie mot catchh li- JUoeria 4i is m.- corrobbrintes. COLON. hieurs du soir, au coin des ries
gem dans cette question qui it olej r rs varient 'II West pas n6cessaire d dlu keuplt ct lloiiie-'io, un
6t dernireient ta nt di iu-i ions, dresser statistique pour eta- no, -l )Illlln lme eltdu (de lout son long,
et qui'estndreso leelige blir que la jeupe file, chez i j i '. ill .' da c s
eet q,,, lres1 en re soenolees. q J.plus volon- fnn I4-- 1 t.t ou viii,, Ilw,. (es
able plus court de a((c.rge t .le est nous, embrt s plus volon-I| lM t. ouia evt ,hs
optional n, nous avons 'in'len- fl tin ee-tiers que le jeune homme)a | U U Ul UU .a 'lt les c.barets
Sde la serrer de plus pres ve t pt cen- vie re lgieuse. Cela tient pr- dii oisi., comprit lsanis pleine
de la circonscrire sur son soea a !egrante du i.sement a ce que, en raison e qui avat ais le honilomnme
rain Ic plus difficultutux, temperament. de son sexe et de sa situation a Vedette Pantalton Guilband de retour des ports du ldans Ie... chaos.
esi en meme temp Ie'vc- La religiobhcatholique, apos- social, elle a ddvantage Il'ha- ud aUu AV Jdremie.partlrapourle mdmeclan(ra re, endredi
le tolique et romaine fait du hitude des continences et des 6O Novembre couranlt, 6 6heqres du matln. ... voit (iue certain chauf-
ntffT., egarda ux diflt- point de discipline morale re- restrictions: la sanction so- Les passagers sont invi',s A prendre leur care de passage. rtirs de <,, Ia Ligne pi)re nt
cs confessions religieuses, latif au commerce fminin, en ciale,en cas de d6faillances,est n Numro 104.Rue Bonne loicn lace de I 6tel de France, pomu enscig 1) un pelil drapeau
Lplupurt dites protestantcs, d'autres terms, du vceu de. beaucoup plus severe pour lIas ce jour. rouge et h len
exercent, avec lapostoli- chastet6 absolute, le fondement elle. Purt-au Prince, le 13 Novembre 1928 ... t'enl toine. l'iithl eme na
ikomaine, la mission idk- mmedela function sacerdo- DansaIn plupart des autre. Franuois LETELLIER "o,, Pl u-i se.vir a ,sage:
liser les ,populations hai- ta! confessions religieuses, -- di.. --.[ ... i v t, 0 dc.'l'noiselle qui
n~es, la question d'un cler- Beaucoup d'esprits se trom- sons-le na risque de nous re- d4vi -. sisltr ainI hul de I. A.
ftional nese pose pasavec pent sur le sens et la valour de petcr,- ou la rogle ascetiquei i a B I. ,J.n ir C., venir, sans a1ulle gini, d(-
anemes difficult de re- cette obligation, de cette regle est moins absolute que-dans JL.I a*I. eltill linie 5I(;maldleri iunIe ami(itde ll i Ipr0,r
ment, et peut-itre, dans inflexible. Les uns croient que le catholicisme remain, le CRANDR UE 1521 has tde soe el. jipo, lbrodr,. ;ll
ins cas, ne se pose pas du I'Eglise impose le celibat au clergy est en grande parties N J 1 tce qu t lle dsiralit litl mnir-
pr"tre afin que celi,-ci ne .e national et son recrutement, Vient derecevoir les loules dernieres nouveaults de Paris vcille au bal avec t'ln estl I
nous fuisions bien atten- cre point les devoirs en de- dans le pays meme, est rela- Jarreli6res.Chapeaux fantaisie garnish et combinaisons pour ras les jainibls ,ct la sous-
auix conditions qui pr6- hours d'elle et qu'il n'aie pai A tivement aise, on en tout cas; dames et flilettes: Souliersetlostumes d'enfantsainsi qu'une .Jupt dc I autlrc.
n, de part et d'autre, au partager son temps et ses pr ne fait pas question connmme e1' bell s ai6t6 de cravateset perle spour robes. Le tout ..
tement du clergy respec- occupations entire elle et la fa- pour, prtre catholique. nU pri exce7tio Is3171aai In i'afic eitre oi
nous ne serious peut-&tre mille que le marriage lui cr'e-. 6Nous nconlronapeut etre I------emawtiI ati-Prince elt Iogtte eiinha-
a loin de niettre le doigt sur rait. ti n des raisqns cldu progris u ier un uii nolubrt exag're de
point, pour ainsi dire, sen- Ce point de vue est faux: di protetantisme et de son f nralement applique sur les pa)ssagers. II en avait jusque
ie de la question et trbs tout le monde sait que la vie accroissement de ppopularite | Guerre pIpospbtus en viac. sur lesailes et le canmii aUaliL
Win, semble-t-il, de sa solu- religieuse,quelqueabsorbante en Haiti et nous altievas en llwV ir Im .... rn w ViteS Vffvig ihciuse. Qui va
L qu'elle uisse tOre.ne ronpt passant, sur cet aspect de la + .. ... -- - ny6s par ne mason de par- trop vite etavec trop de gens -
-- -- -,ct ,par i I .,_ndtei ....... -ue ie de Ia ru.e.dc.ia.r-- en znalitre (atuhss'entiilI
te excellent confrere, la ,pas les, ns -u---id ervl e e &la X*l.me lumer ede la ruede la Paix. er is"e 'Ptos s en;nd
Revue de Fld -iw 6RiA raementni resss trop prompts a applau- Les temmes am6ricaines, ens ariv" .. b.t.
professe I'opinion, q et sentimenIta aent. i m eie dir a ce progress et des person- tin ece rr Msutre les relevant. penseront au .'. o .., ...... .........,
Savons reproduite ici matdrielment. Le point ide ns qu' qu6te et que proc- pays o6 beaucoup d'entre triple sse ,, portion o (l e I
me, que cc qui eloigne le vue est, de plus, dangereuxt il cupe avec raison notre ques- Le 34 Octobre deruier, le lles perdirentqui un fis, qui place D)esslines stIde derrire
tne faitien de la vocation incline A donner credit, le cas tion social sous toutes ses aRochambeau. de la Cie Gle an fr re, quilun 1poux,et c'est lesTribunesel t iproxinlir d'unlt
erdotale catholique, c'est echlant, a des suppositions forces. Tranietlantique est porti du cette consideration qui a incite bcolC, sc Irouve encore dans Ie
lesa formation protest con- fAcheuses centre ia reputation Si on nous tait I'honneur de HAvre p6ur New-Vork avec 2 le gouveroement trancais mime tc at, recouverle de hal-
J'esprit rigoureux de disci- ou les relations du prdtre que reconnaltre que notre conclu- millions de lettrea. Chest le encourager cette reclame de liners, d('herbes, de plates saui-
lieecclesiastiqueen vigueur le monde profane a tendance sion est vraie, ii faut convenir courier transallantiaue de la Maison de parfum-rie. vages. ('a )pousse et la grandit,
Kles Ordres, parce que n- A assimiler purement et sim- en mmhne temps que le pro- France le plus volumineux CUIOSITrt Cette maison libreT, cormi t,"e' motuvaise
Nhsire A leur conservation element au commun des cli- blnme de la Constitution d'un qu'on ait jamais vu. est situ6e A la rue de la Pix. here, jusqu tce que el No-
SDtaia cler6 catholique national est ler, desrspeus. le a Cl c e guerre qu lu se
noussemble que notre D'autres ensent ue la rgle u ,e plus sriux, parmi les s de i Ai .retsa uerrelame ui sert p,,) s has b
vre ne precise pas sufl- romaine na.qu un i de pr probk ies moraux s e- p ropaginde 6saienldesti- aux m o ., itieles orgellesehel.
ent cc qu'il entetnd par seaivation morafe, qu elle est sent deviant Ia conscience hai- n6es m r icetre t ourdes PAPILLONS, IASEC'S sauvaes ui c'roienIt poulir
I ( discipline)) qui, pris une formule de conduit, et tienne. Ses Ionnes venI Armistice.EllesonFtadre. selever luso.hut (ie les utres.
sonn sens gne,.ra, impli- alors ils prennent la liberty de note socite a elle-mnm e dans a. s a main par des ven es Sont acheles, nd .,echanges 1 s rs
obeissance passive et croire, dans leur jugenient toute sa nudity, gale A celle an es E s aux meilleures conditions par le ... oi que les habitants du
issionhi.rarch.ique..s'ap- particulier, que preservation de tant d'autres agglomera-o orte des timb.res. come Cabinet technTu denl Io e(fuarlier pr'clIe de (I' glise du
e aux choses de toutes et conduite seraient prcis6- tons traitees forc6ment, ten di s, ,R A IS irn Sare-C.u,'r st ) ,lainent de ce
Mtire" 'ss'e. s ltrUes ordiasms eu iu udOrloans. PA R IS France. tie s l I( citUi
Confessions, et ,,no t q ous dobre ide (Maison ond een ,1885) . p.l. a
ivement A cells de Ia se, qui-admet -l--inme I i-8 gdmne des missions. t \ .i t ih8ands )l.cein leuis (talages
ion catholique, aposlo. lit6 social de d 'i stitttion du II faut bien cependant que t ouu au longdu chemin qui con-
et romaine.o ku a 3eit -; l'on se dise que lec atholicis-e .. .. |,ii,, s a It'n ,i ,,, ,eb
SA po ..l ,u . h. GRAN DE OCCASION is ". il "'1P
itre fornme, si le eune ve au range sacrement,per- .I oclamer notre. rordre ,our F le lieiuo6i 'ls von
nacceptecettediscipline iettut su;prdtj de prendre d'Etat et a6 consider conmmeP T prier. .
IMa, on ne sait pas trop,-- rguft rementfeiime: lepr- Mtant celle de Ia tries grande f"DAaXT 'i7 DIaI'T TI;rFcT/a'r
te en fillant t e Ire cathique nariseraitcer- majote du peuple- e put GRANDE REDU TIO N ...a vu la le
toute so profondit tainententdri et ldef pas fire fcchir pour nous sa SUR mendiantsqui enconibiaient le
0uoi i la redoutt sous de famille modele.comme I'est discipline morale et que c est pirvis de I'eglise Saint Joseph.
encerotlainei lccoe g pa e.nlt, .nootp, u etA. A nous qu il apartment de 1 Bonne nesure; 'ar, ces gueux
i-.puis plus de cinquae no vua te l AtI r ,pr, t.- lusser jusqu, ea e ceu. de p, U AO J 4.JJ i provoquaient souvent des sc6-
l p lu cIi... .. .. nore telte qul toudi$prasen -..Pt.s- nes qut troublaient la priere de
1 leelaysAlt rehligleum tq, exppoi. ..l Liqudasl oork pour taire pe ide noveaux cux ui e r nt Ace gi.
rgimed Con..' C points, drnis Pirer a I'exercice de oI fouc- Iqdasn dseir pour taier pc o deovea uxende
IP^ lertgimne du-C-n. Ce en B eintt (rn l;- '^;fec"A" *"-I. .. nous ---,s ti .o m -e..de r,.W. des pr i d" sepour. ..prier.
es chefs du catholics.- sentle th6me'abituieb ton rarce d-e ca e. d riesOD*omour 15z SE nAld SeLE Ts p.. p
tien sont ptriodiqe- n4de4pt 1 t Mais contsidrons iun p ienbli Oa rete occasidh que no.s auditions de 11Mon1
s.cules, sons pelihe dec c6Iibl dou rt_ ec- e.. cetenis.. 'i l e ubliea n slt'e le ocMaeth qi no. Mailons de nr ,
i effectuer ves l'Eu queraemen dir fim..e iale qui e.t I nneur ne etc..i p (s t O I tese Csharg Priant. Nlin o rrv
voyages de rerte. tar, aum lui, o#rs - ethohcsmne ..osons mime, .ir nle t 0 .OPi 11r9ae4a`e0 Ch oa Luart, Bor A
f a digcmu qpI^c uIild IS goa 1 e cs de Cator
(", s nl 'd It "p ,llaso I nsIe + e p r I out. bqo pour Comme on lI.t mal, eain,
anotS I discupio e np ourea W1 o-tholique- et e S Lin aiver de Cator, re-
'as e-1 o s: i d-tidl UO^ U11 M ddmll s + U46 3+ r 0 nd adio
i .'.i5% ^ l .rt I ^^ ;* ; '" I " ,,ha U*ie, d I PUOSU'E Mutcao"!uS r raehne.(- -
o. haltienne, de diof i-6,1 tal. spci. ca disqoes tres a o ppreI,.s La Sirne annoncers I' entre
Fdans son p.lrtopre l! qt ,u t. ._T. < en rade dunavire.OnBI.ra ntre
.atholiqn in IllQMOGRAPREtS p rt 1 Irograamm e.tabli poor


oea traditions, *-rttorat. +. 's: -" ""'"'1 w. 't do u .. ..S6 s ....... .t
.tion des hir dTe .a t .. pep. ar MUw jivk. ae cors AjdoS
i. .n s.- m--me I L'ascd-iaeIe i"t d'uflbne ti- diseat p r- Mlet er 4 a.n -


i


I __ -~ ~ ~c~----~


- T--~*-- ~- -


tf '


F


m il. A




I~ P


Novembr4elS


~)A*~- 4~-


tiL n F t C ivr lbs Glaces Tab aux Chaises & Dodines, Jeux desalk


li Ls elJ


eI e I: d V %0JU0 I., 'a%.A-- ---

tidcles viennois). Glacieres, Armoires, Coiffeuses que vous trouverez.ehez


I. BALLONIFitIs


SONT des ARTICLES. DE PREMIER CHOIX DON'T LES PRIX SONT
ABSOLUMENT MODIQUES


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


- ----


Coll(AG.lE HFRA(AISE DES CABLES TULEGRAPlIlQUES
12 Novembre


Le nouveau Cabinet
frangais
PARIS P'ar suite du retuq
des ministries du group radical
socialiste le participer au nou-
veau ininistre, M. Poincar6 a
constitu6 le Cabinet sans parti-
cipation de ce group et en tai-
sant appel aiux personnalil6s de
tous les pairtis ayant la volonte
d'anion et de concorde.
Le Minists re comprend : 5 rd
puhliciins 'ocialiiqeq,3 m ml) es
de la g uche radical. I d* I'u
nion dmnocraliq e radical, 3
senateurs de I'un' republican
ne d6imocratique et 20 republi-
cains de gauich. Li plupart des
iournaux, saul les car:ellisles,
es'iment que la crises s'est d&-
noule dans les meilleures con-
ditions, Ic Cabine' devant r6unir
one mwloritc( de 350 voix au mi-
ninmuni avec le soutien proba-
ble du part radical.
Le c ntonaire
de G6rard
PARIS L'UniversitW de Pa-
ris a ce1lhr6 le centenai e du
grand universitaihe G(er4rd.
L'6ru tion de 1'Etna
CAT N- La could e de I'Et-
na continue sur un front de 5 ki
lometres.la lave a dktruit C iraba
HOME- I.e correspondent A
Giarre du Lavoro d'lalia ) dit
que le vill ge de Caraba, centre
important de productionde
truils, seinble desiin6 A Mtre de-
truit pir la lave de I'lna. La
parole inlf'ricurv de Nunziata
dkjA 6 minenacke. l).ins son rap
port, M. Giuratti, i entrant de lo
zone d6vaslte, declare (que 50K(
personnes sont sans abri, 70(
maisons out et dWtruites et prn
l.00)() hectares devas'es.
L'anniversatre
de I'ind6pendance
de la Pologne
VARSONIE- A l'occasion di
lOine anniversaire de l'inde
en(laiice de la Pologne, M
riand ad essa A M. Pdisudski
au noin de la France, un souve
nir 6imude la collaboration de
deux pays pendant la guerre e
ses vieax pour I'avenir devan
consacrer la grandeur de la Po
logne dans une amicale coopd
ration avec la France.
Des messes solennelles et un
revue de 60 regiments out mar
qu6 dans la capital le troisil
me et dernier jour de la c6le6bra
tion du lO1me anniversaire d
l'independance polonaise. Le Pr
sident Moscicki et le march A
Pilsudski Itaient les principal
personnages de ces ceremonies
L'anniversaire
de I Armas&tUo
Le diseaurs ide M. COtidge
Opinieo de Ia Prsee parisiese
NEW-YORK-A l'occasion d
I'anniversaire de ['Armistice, NM
Coolidge a expos les principe
politiques d'apr6s-guerre d e
Etats- nis, soulignant la neces
sit6 de la d6tense national q1
eot une garantil pour la pau
rappelantlassiltancedonnue am
nations europ6ennes et a coo
dla que la gratitude des vie.Ue
estrionsa r ndaipoMa I pro
td B actel et rYpkase da tN
P A 13 t a t iper 1 4
PAarS- LM joaraa 4f>q
tin consacrent colo& 601
*leros aux discovers pro.ocia
occasion do r~univumai d
I'Armistice paul, presidential
lidge et le secretafre Kellogg, c
gqm montre rinwportance qu
Ion attache A ces discours.


L3 voyage de d .Hoover
en Ambrique du Sud
1 |STR \NFOrtD UviVERSt fY
( Cal tornie)- M. Herb rt Hoo-
ver se prpare A q hitter Palo
Alto dimaaiche prochain pour
s'embarquer A Sin Pedro sur le
nivire qui doit 1'emnener en
An'riquie da Sd.W Le president
lu et si suite partiront lundi A
bord du cuirass < M iry land )
don't la premiere escaet sera
B ilhoni dm s la zmne du Cinilt
de Pnuam2 q le M Ho ver se
e purpose d'i ispec er. Ei d-
hor du court sjo Air d ins lax zi-
n on ne s'iit en 'ore rien du
program ne de MN. II )ver si ca
n'es' qu'il a announce son inten.-
tion de visiter totites les repu
bliq'ies ideC li Ve oae lt de I'A
mri(iqu du Sud.
Un ho.nmAge solennel
au pobte Verhaeren
ROW'EN-Le miire de Rouen,
inaugurant le buste deVirhie-
ren. rendit un homn3ge solen.
nel au grand pokte franco-bel
Sge.


La radiot6l6phonte
transatlantique
De W mshingiion. M. kelloqg parle
anu come Bleoben a Budapest
WASHINGTON-Les gouver-
nements americain et hongrois
ont change 6 des ilicitations par
radiotleph onie transatlantique
et ouvert ainsi ce'le communica-
lion centre les deux pays. Le se-
cretair2 Kellogg eut une conver-
sition avec le come Bethlen,
ler mininistre de Hongrie.
In dliscours de M. Ilerrick 6 Iocea-
sion du lOrue anuiversaire
PARIS-- M. Myron 'r. Herrick,
ambassadeur des Etats- Unis en
France, a prononc6 aujourd'hui
A 'Auditorium A 'occasion d uie
ceremomnie de 'anniversaire de
['Armistice, un discours dans
lequel it a ra pelp tou'es les hor
reurs de la rande Gnerre et a
pr6conise une paix permanent
base sur la minise de la guerre
hors la loi; il a d6clar6 que les
EIts Unis ont le devoir de se
proctaier en favour de ces pran
cipes.'Mi. Herrick a passe en re-
vue les ve6nements des dix der-
ni6 es ann6es et a d6c'ari que le
Slus important, A son avis, est
o probl6me de '6tablissemept
de a paix universelle.


Le proos de oFasassin
du Go' Obr6gon
MEXICO- Les avocats de Jo.
sd de Leon Toral et de la Su-
p6rieure Concepcion ont tailt ap
pel A la Cour Supreme 6d6trale
du judgment rendu par le tri
bunal de San Angel. Dansson
appel, la ditense pr6tend qe le
crime est une aflaire politique
pour laquelle la loi no pr6toit
que la prison.
e drames la me*
NEW-YOHK I-W( est s
noivelles des 350passar et
hommes d'equiwpge du a Ves-
tris a paquebpt de 11.510 ton-
Atapp IWnpl A La Lamport
.iw Holt LUne qi o0t d4 Dbon
46UMb Se 1.vus G ea.tios
O miles a a large d Virgt-
nia Shoals et as Gier di.
les canots de sanv.tag.Le com-
asadant WllI n Carey a ait.
te dermier o seavire AI 1wI -
re 15 de rapr.sokIdL CA feral
re son dernter .voyage ava-it
de pivinmr* so retraite.


Nouveau mode
dc'lairmae public
PARIS- Sos leadirection de
M. Citroen. le fabric nt d'aulo-
mobiles, M. Jacoppozi ingenieur
et M. Paul Leon. directeur des
Beaux Arts, on viat d'essayer
sur la Place de In Con ode, un
nouveau mode d'eclairage (out
A tait remarquable.Cet e6clairage
indirect et doux aux yeux a 016
essays publiquement hier soir
A 'occasion des ceremonies de
I'A mistice et I'on se propose de
continue cette illumination tons
les soirs de 6 A 7 heu es pendant
I'hiver. M. Citroen a lourni lei
tonds nAcessaires pour l'instal-
lation et le Conseil municipal
subviendra aux trais d'entre-
tien.


Reception
A la L6gation der France
Avant-hlier de a5 7 heuresdu
soir, M. Ie Charg& d'Affaires Idec
France eli Mme Cambonnie, eii
retour de delicate et aimables
attentions dont ils avaient etc
l'ob jet au (Cercle de Mariani, ot-
traient, Ala li Lgation de France,
une recepltion tout intime A des
mieinbres duii Cercle ct a quel-
(iues personalities port-au-prin-
ciennes.
Assistaient a la reception du
distingu6 diplomat et de Mine:
MM. Georges de Lespinasse.
Sevmour Pradel,. M. et Mmei
Richardd Mc-Gullie, Mmine Juvelt,
M. et Minue Andre Chevallier,
Mile Maximilient M. LucJiorno,
Chef du Cainet articulier du
lPr-sident de la 1 epublique et
quelques personnalites domini-
caines de passage & Port-au-
Prince.
Charmante rece option que ren-
dirent plus agrable encore la
delicate courtoisie du Charge
d'Aftaires de France et I'exquise
distinction de Mine Cambonnie.


Le publicc
0 A
a juge


Que les prix soot les meil-
leurs, que~les qualit6s sont su.
perieures, que l'assortiment
est plus complet,que l'accueil
est i lus cordial, que Ie service
est mieux tail chez
PAUL E. AUXILA,
que partout ailleur
L'euvre a rioole.
du Service Techanique
Le Service Technique du D6-
partement de I'Agriculture vient
de roc6der au relev6 de la su-
perricie des chimps mis en cul-
ture dans les diverse regions
du Pays.
Du 13 septembre au 3 novem-
bre 1928, dansles diffdrentes lo-
calites oft le Service possdde
des installations agricoles. il a


de 3.3


s en culture une superfi-
47 acres de terrain.

do Is eatg *
Hortega dontanowsavo '
mc, iter; raccident a k
de Jrtio, e"t toujours
1ne position dif"=e-i".
*AMoon* de Ia Pans a ml.
est parti pour lb pr1te
m. Moa la )*t at
.j~stea mesri-laI
[ap-~a'e mdent o |a *.J
pr q%' laide de moyeas
tane, bosteilles, si1, i
autte pat, deunt
i sont1 partislundeKi
atre de o Guaataaae
tar au ecoars de O U -S
A A A


r~flfl fl


CE SOIR

La Guerre

Mondiale
Ce film sensationnel livr6 par
le Goniivernwment des Elals Unis
es intitulk:Leuam6ricaius
en Europe.
Entree : 3 gdes.

Fivaailles
Nous avono reIu la carte de
fianvailles de Melle Anilie Mar-
tineau avc Air Oscar Anglade.
Meilleurs compliments,




Varite:s
CE SOIR
Risqueloent
3e episode
Entree: 0,50.
DEMAIN SOIR
15 Novembre
Representation extraordinaire
organis~een I'honneurduCham-
pion National Sylvio Cator, Re-
codman du Moude en saut en
longueur.
Le plus tormidjble Match doe
Bole'pour I-champinnat mi-
lourd de Ile d'Halti entire:

M. Jimenez


169 livres,
rodent vainqueur de
Mathieu


Charkles


Papacito
168 livrep,
champion national dominicain,
Ileve de Chirles Mathieu don't
it vient prendre la revanche.
Entr6e generale : Gdes 3.0(1.
Les premieres places: Gdes 5.00,
La Direction reserve les trois
premieres ranges A Or 1.50.


Las timbales de maca-
ronit et fromagOe sont
certaluement bonneoo

Le Fromage

KRAFT

Le nom KRnFr est connu. a
travers Ie monde, come la
marque de labrique des troma-
ges ?es plus fins. Cest ce nom
qui parait surune grande variMt6
e fromages qui a apport6e auz
amateurs de fromrnages uue nou-
velle quality.
eAntillanoo, (Swiss(Gruy re),
.Americaon. dar At limburgern sont labri-
ques parKRAT. Chaquetromage
est habilement prkpar6 pour luii
assurer une soveur riche et on-
dante. partaitement pasteuris6
pour obtenir one puretW absolute
et rnisew botes de terblanc, en
pots degro en paquets on on
pains envelopes de acon qu'il
vous arrive to. oufs frais et
sain.
La Maison KRAFTrr sait qu it est
de son devoir de vous servir le
meilleur tromruage.
Chaque paquet de veritable
fromage KurrAFT porte cette mar-
que de Fabrique:

KRnafi-SE
WIF 9
Si votre tournisseur n'a pas l'
tromage KRAFT. it pent I'obtenir
Ckes: Pawley Sles C", linc.
Port-an-Prince.


Tolle i Matelas supdrieur double larger
Chapeanu de paille fine poor hornmmes.
Jolie s cravates do sole sup6rieurea.
Sol ries toutes nuances. dernier cri.
Crdpe de: Chine, Crepe Georgette, Soie lavable
Chaumettes at Baa deo fil
Pardessus pour hommes et dames
Chemi ses blanches at coaleur sop. pour bor saa
tiue4 ides de learns d*oraager poor marries.


I


JI 1W1I;


a"-


-- - -- -a- -


Mo - --mc-rm


I


2 1 3 '4


I -
--tJ
At
'K
A 'i~


I


EUilP IMWO


DTix defient toute coRCU


rn- lllrn u mmm II ~ emrnmrn L -w


L' I ? :


T.T hft ~ a <.3^ T:"'l04 .* -* iI
*,.< ... 1' 31 .i4 l.^. iru U.4 fy~Tx w' "~ 1 ;' .
V1Aifrs~fU


-- 0


* 1


I


ON TROUVERA


Formes et chapeaux garnis pour.

dames derniere mode.


No perdez pas de temptailvous vosles antrr doas a # i
magma et aesp en sodir sans tre satighit et 1 a
acaik m Uecbes c h e
i9 I
ilv naittQ3


Us des 6
Umd-e 4. hu
Mussolini leunt
dXuao some do 5.,
poor des campsI d
pcur les entu uaw
Cet aro-nlprovlnt
desar :ctept blilspw
dans cei tains mag*
Etata-t'nis.


Un coup

teril
Aleui a
g ry
A~frates M
Un stock formWu
marchandises de to.t
qul dolt disparaitre i
mois de D6cemnbre
Kawas HFRMAIM
1724 Rue doMagasiti
11 taut profiterW4
d'hui.

LeP d masMch&t
i Lcrlltel
6 ViriM*
C'est remain soir qw
vrk, a Variets, le g*
bat de boxeentre I
boxeurs dominicnsI
et Jimenez.
1,a rencontre aura
1'honneur de Cator.A
ra d6corke aux coiUd
nales, un jazz fera de I
que et one corbeille
sera offerte au cham
Comme on le vo
une tres belle soi
mettra A tous da's
sensationnetle partl


Deui
LAssociation e
catholique hattiiI
leurde aire part
de la mort, slfarv
heures du omatin ,
taire-adlat: .
Franck.F
Les tun~rail
brees cet Pr6si
en rfgide temAt
Nous envoyY6
16ances ats U
per ce deuil a i
nesse Catholique.-


- - F-.Z __ __ _


I


--


*1 ,


41


-I filD1!D!- i


YE~I~


-


- ff^


OL


a


-r


I





. ANNiE, Nh 44
f ort-a-Prince
'l616phone:2242


I ... .. ,


nouvelle Laguerison


cyclique
. A.. 1* I -


de la folie


-0-


D c mDeu decins d louniversitl
-:- du Wicosm viensent de taire
|r ialormations qui la demonstration pratique d'un
a ues, S. S. Pie X nouveau trailement dela folie
-avant la fin do qui, sans ire parfait, produi'
Document, une En-a des r6sultats temporaires remar
Sdoule, on, re0F- quables. .
I accomplie par le Deux personnel, ticintes da-8
Li cours de ces d!r- li6nation meuntle et consideries
hle Pope asfirinera incurables, ont pa, -grce A re
p Is nncessil6 pour fraitement, sortir pendant plu-
d'inslaurer Ie regne sieurs minutes de lear etit the
gs is a mille, I'dcole hEude. Apr s avoir, sous la di
I reaction des docteurs W. F. Lo
Id abord le problime renz et A. S. Loevenharl, inhale
owDententre peoples du gaz, lea deux malades oni
idebut de son regne pu parler d'une maritre tation-
ePax Christi in re. nelle. r6pondre intelligcmmenl
Pie XI d6montre- aux questions posees, et agir en
Wint-Siege s'est l14 tou points come des tdres
I so programme fia normaux.
lnt aucun effortpour Une anire m#thode,employant
Inelle re de poix el un remdde ir.venti par Ie Di
ii chr6tienne 'ela- Loevenhart, a Old essayde gale
I' hommes. Dana Is ment avecjn pleminsuce6s.
keyclique, le Saint- Ineneeulemme, depuis 17
sit les tails qui, mois, aw unu 6tat d'hbdlude
derniers.Jemps, comppletea, sous influence do
Iun sujet de pso. gaz, retrdpv' son tiat not mal
lion, ladhaion de pendant preA4'n quart d'heure,
holiques 6 Ncison et a pu rpodd e itairement a
ur hiller IF reu- tlukaif rques0ons qui lui on
s dissjdetfe? le I ynies.. f
tdoavement en f4.- ILanute Wit, d'experience, on
uiions, le ddvelop- jedue homeunide 15 ans, atleint
Slrgd indigo qq ide male A phases depressives,
se dans Ies pays 'de alture oong6nilale, es, rede-
Wns la contlouite* ve.u mortal pendant plusieurs
,Je success du Cos- .m inu sois [influence do gaz.
tlique international Mail oardeux docteurs d.cla-
!uEnsuite, le Chef de rent que ces Iraitements par le
oserait les 6ydne- auz ou par le remede special, ne
ii deplore de fsaon sauraient dire consid#res com-
culiere: Iattitude-des. me des moyens de guerison de-
Ai'Action Irarpaise fnitive. Is espdrent, cependant,
nment despetr.cu-, erectipnner leurs mdtbodes,e:
MDnoliques ar aer t aifl '4i es rsutltats per-
naitt se lermtnefellfimnent.
st eamen des rap-.' I
Wi entire le St-Siuge --
obreux pays iu en
1ifrc le Vatican des AJI "
k iplomatiquen. On I D tin r .c,
14u., apDirecUonugtwbervice 4y
ih allusion A la de. drauliaue sIen* de .M
ee, paralt-il, par, pe!ea aes aean, qe
itcatholiques des dernferi delai por4 pIe-,
lui sollicitcnt une ment de la taxe des mois (Oc
llervenlion des au. tobre-NQvembre 1928 'oilt ex-
kiasliques amdri- pirer le 15 de ce Mois.
le gouvernement el ass6 cette date, tous les
S'Eg1ise. abounds relardataires don't les
ui, Pie XI exp'i- rises setaient couples puo
document papal dette devront payer l'amendi
St esj.rit dune de tDoze gourdes pr6vue pa
itaslils aut.deue les r6glemientsduservice poui
I de leurs civer- le r6lablisscment de la coo
It de la sorte une nection.
Mhante pour les ca- La Direction
Fmondeentier.


Sanes te61pho-
ats de police


de dHodgesu
centaines 6
ouze mgsins
BUe banque et trois
tenorgueillil de ne
Ieal tI phone ni
.e police.
lts affirment que
ia, il n'ya.p s
ll~tion aux lois
ST. S. F. et lesa voi-
Riles ne manquent
Mlte ville, et il pa-
lbe. dotz-ine d an-
me tIrenlaine de
PaT cenlrale fer-
Frison quelcon-
,ier, le 16Uphone
*0s la vile de


1 en sentent
is nous *, de.
I*ts.


tRiue. dansle
rle Frprvaitt.
ti.e aux anllto
'.ne uperieu-
we- el toautes
Wor on-
les dimen-

0 client peut
is."e'l em,


B'UE&.


Cercle

F emma


, Le public poka .-princien ap-
s prendra avec plaisir que les
e Jeunes filles de Femina organi-
i sentactiement unq fet. litt6-
raire, artistique et dhiasante qui
aura lieu le samedi 17 du cou-
rant A luit heures trs pufcises
du sairw ..
II est certainement inutile de
I rappeler que cette intdressante
association de Jeunes lilies s'oc-
* cupe presqu'exclusivementd'une
St*avwre Scolaire qui comped
dens ses attributons les enfants
* des ecoles d4pourvut des mo-
yemn indispensables A la fre-
qucntation aolaire. Le cercle
V:#mina, depuis plus de six an-
i~tes qeil eat fondd, a su garner
la aoipiathle du'public et Wt&-
resseri des"s et les autres par-
le bieaqu'il r pand dans sa
sphere .actipn.
La f*te prwe etant auI be-
ndlee excfu de l'(Euvre Sco-
laire de Feminr, sera payante,
tlie prix de 2 gourdes a t16
fix pour les caries d'entre.
La partie litt#raire sera cons-
.titus, prpsque par une cotaf-
rence, qui sem .prononcee par
un de ]jeunes de notre dlite in-
ic(tuelle RaB(tuaeinent
c .nnu danA l de littdraire.
A biint6t da'Auke dAtila.


'1


1.- ~ ~ -
~ t.


- 7


AVstO


ri Inploi du Viral


La petite Arnold, nde jumqlle lI 29 Decnmbre, Ctait
tris delicate depuis sa naissance it dip6rissait gradu-
ellement. A six semaine., son cas paraissait disespkr4,
mais on avait conseilld A sa mere de mettre son enfant
au Virol et l'etat de la petite commenga de suite A
s'ameliore, en accusant une ciffirence notable A la fin
:.de la premiere semaine. L'amelioration continue
d une fagon constant. La second photographic fut
prise quand elle avait 15 mois. C'est maintenant une
petite enfant superbe de sant6, pidine de vie et ne
causant aucun souci. t


Prdpaation do Mo '" d'Os, do Moelle Roue
d Os. d'Extrait d. Malt, 'd'(Eufs, de Sirop do
CitrOn etc.
C'at uan lmat p edeuw damr tow lem Iuta
d'pMaiiemme,: de Rchianr. JtAnmie, etc.



VIROL


riy AGENTS:
W. Qu arTIN L^..ItAsNGk t C, A.EPou-t. rL pLODs.A, BolN Poftale 147. *
| VIROL ITD.. HANCR ANE. ALNG. LO. ES. ANI. ETERRE.


SLe Commerce et le-Public

sont avises qu'a partir de ce

jour les prix du Clairin fa-

brique par la HASCO sont


les suivants;


I


Or;65 cts. le gallon pour

quantity de 500 ga ions et


S70 centimes pour tout quan-

tite au-dessous.
a *1 1 I I


R6cepuon., orgc.nls6es
P.\


PU.S.l.. en 1'honneur
1)F.
SYLVIO CATOR


- 0


D1s que le sr!nmir WialI
trant (Horns sern i vue.jjecid
martin, la Siiine sonnern: tn
long coup prolonge. ussilt6.
tous les sportsrmrn et n-lmi-
rateursdn champion se ren
droul an Quai.
Une ddldgation duC. A.S. G
ira A sa renc, ntre A bord.
,Au Qoai, le President du C.
O. H. Ic ,uscil de l'U. S.S H.
lai .ouhailcront la bienvenue.
Uue demoiselle lti oAl ira
une gelbe de flenrs.
SYi.VIO CATOR, accompa
gnide ses camarades ei amis.
se rendra ensui e chez le Pr6.
si It t du C. O. 11. en passnol
pir la Catiddral', le Monu
S*n des Ateux, la Place Lou
v, rture,
11 sera escorld A sa villa du
Bois.Verna.
Le soi,.Galn en son honrnur
i Ciud Varint s.
Le Vendredi, a 11 heures.
Sylvio ATORlet le Constil
'le 1 U. S. S 11. seront reus
iarlfa Commission Commu-
udle.
A 5 h. p. m., Mr Sylvio Ca
tor ira saluer S. E. M. le IPr6
sident de la RIpublique.
Samedi soir, Banquet en son
honneur oflert par I U.S.S.H.
A l'Excelsior.
Dimanche Grande reunion
athldltque au Parc Leconte.
Les Polo-t lub,Mariani Club,
I'AssociaHon Athl6tique de
ULamien, les Boy.Scouts se
sont iuscrits pour organiser
des r&.eptions particulicei
en I'houneur de Sylvio Catlor.

Le nombre
des Cardinaux

La mo rt du cardinal de Lai,
secretaire dle aI Congregation
consistoriale depuis 1I( )8, laisse
actuelleniment an Sacrk-Colli'ge,
la najor6t aux cardinaunx non-
italiens. Cest une chose dles plus
rares dans I'histoire de I'Eglise
catholique. I
A I'heure aluclle, l. hSaicr'-
(College comprend 32 cardliniux i
Mtrangers et 31 italiens. Confine
le College atteini rarem.ant l
nontbre compllet de ses menm-
brnes soil 70, ii sc tirouve v avoir,*
Ien ce moment, trois on ('uair'
vacancies la disposition, du Sou-
verain Pontife, pour le proclhain
consistoire, cet hiver ou au (d-n
but de I'Wte de 1929.


Le beau cadeau
des Chinoti
On a tort de ne pas plendlr
au serieux les imaginations des
humoristes, t6t ou tard, si in-1
vraisemblable que tela paraisse,'
elles finissent par se rkaliser
sous une fornne on sots uneaun-
tre.
Allais nous a laissk le'souve-
nir du Paraplule de I'Escouade.
Ce parapluie nest rien aupris
de rombrelle que ie g n6ralI
Butler, commandandant des fu-
siliers amdricains en Chin e,
vient de se voir offrir par 400)
notables de Tien-Tsin, en gage
d'appreciation des services rn-
dus au people chinois.
L'ombrelle du g6enral measure,
deploy#, 3i metres de diametre
etson manche n'a pas moinsmde
5 metres 50) de hauteur.
Engin peu imniAbles, comme
on le vost et don't It ,pe sera
point commode au g6mbral de
se servir.
Inutile de rappeler que c eluia
qui les Chinois viennent d'oflrr
cet strange cadeau est Ie gda r
ral Smedley Butler qui fu, peftt
dant plusieurs ann6es, Chef de
I la Gendarmerie d halti.
-1 -mml I_


a


ver leVeq convergent loutes
3mo oinpfrs -lesguliE' i.


i- b


Yj


.1
/


A .7


I..-


"


contfts

CONSTIPATION
mOOMPR nmuko
*s. o .rae Jharaain
m,:, M SoS-
m lb _Bol^ rtniii


PASE .

... ..... Mercredi


14 Novembre 1928


BULLETIN b'INFORMATIOu '
(.'nplt;pr; n; 'o (onmmis.in nthir-
AImeri taine ds Femnmes cr ce
pin- hi .t hine (Conf're.nce
L in'f Alim uritine
unionn Pan A mnricaine
Wiashiril'on. /). (C.

La Commniss'o' Inilcr-Am. .-
caine des F mines vient d'sap-
prendre la nomination de trois
Io)ii\',t'ux mmillbres, parache-
vauI it (.omii'c de Sept, cr"e par
ri'soliunii de la Sixiine Conlk-
rcne Ilin A.uricaine cdlebrke
.4 I Hava.ne au commencement
de (elte )nuf'.
Ces 'rois membres sont Seno.
ra Maria AlvArez de Guillkn-Ri-
vs Salvador.epouse du Minislre
de la Sante Publique; Senoi a Ma -
ria Helena de Hinestrasa, Colom-
bia,et Madame Tl1igny Mathon,
Halli, sceur du President de la
Hepublique.
Elles torment A elles un trio
des plus claires et tont hon-
neur A la Commission Inter-
Americaine des Femmes, qui
s'enorgueillit de voir dans l'ac-
ceptation de ces lemmes I'adh6-
sion des Antilles et des Ameri-
ques Sud et Centrale, au pan-
amdricanis-ne dans sa Iorme la
plus eleve : I'abolition des in-
justices contre la lemme.
Ies qua're repr6senlanles dti
signbes auparavanl sonul, dans
Iordre de leur nomination :
Ela s tlnis': Miss Doris Sir-
vens, Pl sidenle.
I anama : Seno tla Clara Goz-
z;ah z.
Venezuela : Senora Lucila L.
de Perez iDiaz.
Argentine: Dr Erneslin'm A.
de Lopez Nelson.
figurant parmi les fbminisles h s
plus eminen'es d'Amerique.
Mise au courant de la designa-
lion des nouvellcs represen-
tantes, la presidente. Miss Doris
Stevens, qui avail ele invite a
plusieurs ( meetings org arises
en son honneur par Madame
Marie Verone et Ia Vicomtesse
Rhondda, A Paris et & Londres,
respeclivement, se hAta d'en-
voyer 6 la Commission la de-
peche que voici:
SJe suis heureuse d'appren.
dre la destination de reprisen-
tanles si dislinguecs pour Ha'li,
Colomnbia,Sa!vador aupres de la
Commission Inler-americaine
des Femmes qui se sent plus
forte avcc la collaboration de ces
valeureuses colleges )).
Senora Muna Lee de Munoz
Marin, directrice du Bureau des
Relations Internationales de
I I'niversil6 de Porto-Rico, t6-
legraphia ainsi :
Chaleureuses felicitations
pour I'achvement du Comitd
de Sepl Feemmes investiguant la
situation de leur sexe en Ame-
rique je lui souhaile prochaine-
men[ la representation complete
des 21 lepubliques ).
On a reVu egalement des mes-
sages des autres reprisentantes,
exprimant le sentinirnt de plai-
sir qu'elles Eprouvent A concal-
tre a bonne nouvelle.
Senorita Clara Gonzalez, re-
presentanie du Panama aupres
de la Commission, et qui se
ti ouve acluellement A New-York,
opine que la designation des re-
Srdsentantes d'Haili. de Colom-
bia et du Salvador, est une oc-
casion de prolonde jouissance
pour les femmes americaines.
C'esl un tres gr.ndjourt. ecrit
la jeune advocate. Nous som.
mus heureuses d'avoir oblenu le
coocours de trois colleagues
cor me Madame Malhon,Senora
de Hinestrosa et Senora Alvarez.
Avec ces d:,mes, nous pouvons
nous ftliciler de ce qoe la Cornm*
mission ne manquera pas de
s*'assurer even!u element la col-
labor-alion des lministes les
plus capable d'. merique pour
la ep isete.autiion des aulres Re
publiues 1o not, e Continent, et
dat indre finalenent le but




WE PAW IPkovemnre JiJ


In c.


New-York


PI ESENTE


olumbia VIVA TONAL


WPYEyra


Nos


901


&


630


Le Phloncgroph ei rep.oduction 6lectrique, Ic p'us pe tectijnn6, donnant un rendement
pal ii 1 t (Iprouve tl e 1 .
l);ns ce simple lost umenti sont combines les accomplissement de COLOMBIA VIVA TONAL
dans la production de la Musique sur Disque a ec le plus tin et dernier developpement
dans I'amirpliicat.tion. Le diaphragmne du COLUMBIA VIvA TONAL done un ton merveilleux; uou
scut mcnt vous entcnduz la musique, mais il siemble que vcus en 6tes p6nWtre.


Avntl dm a Iltetr aucunlie entire mach ne
de e -cmnre, nous vous invitonsis a iasi
voii iot e exp)osition dains notre imag sin el
cell tie Mr. .1 D. MAXW'rLLa, irndlhue.
pour vuils colnvaincIe quC nous vous oil':onis
line mainc hiuibsoluii'ii supeiuiire a loules
cOlics qui out ( tl ja pairn en lila i.
L'exposition des (Idertniers modles recus
est pe'rlanie.incte c[ sains( obligation pour vous,
saul i' tellitlnd Ilc (v'Ins itientils mIervcilleux.
I. IP'EL!Z\A\N AGC.EIlIOI.L & (o


Panama Railroad Steamship Line

Service de frdt let de passagers entire
NE .V-YaK Cl FtrY N. Y. C USir 03 L, N L ZONE etltes:pORTSde la COTE
OUEST de I'AMzIRIQUE; du SUD. _
)plus rapide et le plusdirect service de transport depassagers et du fret entire Khiti
Cti Ie.s ports Europ&ens via New-Yord et Cr.stobal, Canal Zone, Isthlime de Pan4in0.
\oici la liste de nos agents pour les principaux ports de I'E-irope : .
Angleterre Ecosse France
Mrs. G. W. SHELDOM & Co-17 James Street, LIVERPOOL. EVnLA.o y
'p *f *


EN FRANCEj
rs. SUIE. DOM 1 C* seat rcprs t-
ar les maisess saivafle:
IGELATLEY HANMEY & Co
2I'Ruede laR6publiq ie
fim.reille
S ERNEI'rPON &CieLt
53 CQui Georges V
I Havre
*IsuRV PEBON & Cie. I tId
Rue din Moulin vajpeur
1 oulogps/Mer
I'ERM PEtpoi Cie L
93ltie de Mare s
Paris
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillit6
Duukerque
HJFNU I'FION & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


C01 ENHAGUE
Dainemark
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengade Copenhague
.GENE
Italie
MrsHENRi COE & CLIUN'
Siazza S. M iteo. Xo. t
Genva. Itl ic
OSLO, NORWAY
International
Speditionsselskad
HIMBOUiO, GeRMANY
Mr H. Vogeinatn
Hambourg,' iermany
GOTTOURCE Swi*rt ED9n4
Nordisk Express
Gottemburge, Sweedeon
ROTTEBDAM, IHOLLANDk
Mr. H. Vogemann
BRletindam, Hollande


I


aU.'r en.M. 4 1an par rumS c,
cO,.,er*v I.- frjilc tewr :.' lbe t -
i. te l {benit. e.*to to., rl


4-. *5/
'~
~ A..

r-) ~':


4:
'A-
* p ~A
I
A -
-.....~ F.


- -


- -


I-RYS
:. rr de 1. Paix 3
i AR:3


PoudreTEINDELYSX

donne un teint de lys


PAudre idide t r ,
49 &.. d'l ?" Xmn IN


vra dans les d(lli.: 1',a, ti%
parlejugfmcnl di 'livinell
de Preuaitre Instance, en date
Iu 10 IQ obre 1928
lort-uu-Prince, Ie 7 Nuvem-
bre 1928.
Le Syndic de sla F.aillite,


AT'S
Je, sonussiga,Salomon Des.
riveauxd6cFire as publcaux
Aulorit6s constibu6es 0t ax
principaux bureaux g6a6rale-
ment quelconques aux huis-
siers, aux notaire. et auox atr
pentemrs publicsquL je Be ime
sommo pis Soloimon Uri.
Veaxs, mai biGea *Desriveaux
tlm. aves Ise met paraphe.
Sr"g 4niy la 5 Ngvm.-
btr a *
Ilsl qt.


(PoA-l-" To!.flPll % -114ehe fhW.
I "c 1..'..il ( :e pour bliunt.
p VEi(, ..' '.r. .. .
. TUjix y 1 oy ie.
Cr i.' TailyS
.l T t rotv.ya....
> ...n *....

**u li' '.'* hiiOAP ." i
:1u r i.' .. t, '
I ,or if'n M. -ir 'U .l
j-v fn rai mr rI' jlnul,.I. *ugce q* c' iI I


PctileMaison
1637, Rue du Centlre
ON TB IVRA
Statuettes, el tons petits
obj'ls concernani Ste Theresq
de IEntant J6sus.
Album de canonisation et
autres.
J6sus sur paille, personnas-
ges el aninmau pour cr6ches.
Chaussure d'enlants toutes
NUANCES dernimur cri.
costumess Jersey soi pour
b6b6s.
Costumes serge et autre-
pour o rqonectse
Grand assortimeat de Jopets
Peltis jaets gros el t6tail
Venez vi-iter,
IA PETITE M %ISON
Vatm6ritoals a Inven
&6 un 6conoalseur du
vapear d'essesoe
W. Critchlow St Wheston.
III. U. S A.a invent et brevet
un nouvel 6conomiseur dt
vapeur d'essence, pour tou
moteurs d'automobiles et 6
essence, qui est meilleur qu(
n*importe quel entire ceu>
conous.Fo d couvre 75 millet
ivec un gallon.
Toutes les marques rappo
tent des augmentations inert
tables. 1 6conomise l'essence
et d(earbonise Ie m tleur. Ih
en ollie on u tIhanition gratis
pour lintrouuire i desire aus
si avoir des agents et repri
sentaiints qui penvent gigne
de $ 37500 A $ 1'250,00 pua
if>ois. Ecrivez I u i tout de suite
Ecrire votre leltre en anglams
Adresse: W. Critchlow, St
Wheaton, 10 U. S. A.


La Terre
EST
Ia s re ertricitre de t s.
Mais elle ne peut pas con
tinuer A nourrir si I'on ne laI
nourrit pas A son tour
Une r6colte de canoe retire
de la terre par carreau 300,000
livres de la matiere fertili-
sante, et toutes les autres en
proportion.
Dans tous les paysdu monde
on emploie des engrais chi-
miqu s de toutes sorts pour
r6integ'er cette perte et on
voit le rendemeut augmenter
de 200 A 300 pour cent.
Pour on surplus ded6pense
de 10 dollars par carreau on
tire tacikmen une plus-value
de 100 A 200 dollars. N-est. e
pas que c la vaut la peine
d'essayer. Si vous laites de
I'agriculture autant vautl ga-
guer tout ce que s'y trouve.
Vous trouverez ces engrais
avec tous les renseigncments
nocessaires A leur usage chez
E. N. BAILEY
Aux Produits du Pays
1313 Grand'RIe.


Avis
Failile 01ef ou I ra &C
!ert-u Prinace
Les Cr"ancier" de la aillite
Ololtson Lucus A o sent a\I-
se que la v~e ifliction des
cr6ances non encore adrnises,
aura lieu en prem nc du Juge
Commissnile de la dite Fall-
ite, au Tribunal de Premiere
Instance de cette viltc, Ie mar
di 13 du courant a 3 he ires
de I'apres midi~et so p'nurani-


t .


La sati est ue pre ire S4t
L'aergie d'g" une Manit itaif
gage tout das ce monds 4
maladies provienaent des germs q41
abondent d&is la saleti. Le Savoe
Ltebuoy detruit tout leas grmea d.
ti peas. 11 la purise *t la protwa
X se- l a i mla m....

Le seul balai hatiei


Ea vrte chez Alfred Vieqi, Simon Vieux, Ban
Metrpoli'ain, Fr6d. Gaetjens et Cristal Market a
A 4 dollars -la douzaine, 0.35 le balais.

M Lescul Ieslau

ou 0onmand

PRIX TRES MODE1^I

VientIde recevoir Darfl

SMACORIS 1

du saucisson de

et du Gruvere Fra,


VIsSITEZ le ay

meubles et ar

d'ameublenenl.

Paul E. AUXI

q Voa.&jaUZ do *
Mens rnBoT<.o-r
de t. aa* avoo-tr

S' JI Se aroes aw

dOetalif genr"
Ga' ad ol dH
pour .deme,' dels
4 4gagrstonsA
d*sA -' -ytdD
Paul E.
Visites eette



Au coquet Mag..

Viaseat 4nafrfwa led Ps Mn .
ateb beamt par eiems *ilet S i


T3tlt Par:un.e
73t . Tb t If 'e .


I4 I lin 0ua Pioiorp C
i~~t 10111111111( Pl 0ilpI


i
I



t
li




i
t
t


1, No "KAI'lisl


L.


. I


P.,




- .


5
..i e


U *wi o" Draow,, -ms Pimpm *
COMBAT. A EFFICAC4I.. R
so Rams e sr t*, s o ,
MA&S BURTOUT .X1xlm 3lai
LES VERITrAILES


Le OITES A
nt oe rm s
V'ALDAA


dm
V1 $@ OITILE8A
Pami usALDAp
R $ VERAA A-@


n per.e :; Pharmacie Bourraine, Pharmacie Commerciale
a a Port an Prince ; Pharmacle Brutus a Jnremie
et tones autrds pharmacies


Viennent d river:

Les FAMEUX PNEUS


& CHAMBRES


AIR


ouveau Modelh L
fabrique unique- 0

ment pour les Tropi-

ques

Toutes dimensions
Camions & Voitures
EN VENTE CHEZ

JOHN H. WOOLLEY
Grand Rue
pSH.- HfHHUHVIHHUHWMH9


t,


Le soul
Grusu cuit *u Four sane
feu, pendant 12 heures
A cause do la euisan omplite qu
Is GaUAU 3 MINUTrs diji ubitk
u Moulin, pet I d proedi see.
tique des FoPur AdoL4, less fen,
t1 vous euit de 3 minutes e
octmot, Sur vot pole. pout
*mlrtre I GRUAU 3 MINUmTS
point. Aucun des vitamines, pro-
tiines at lutres principles qui oa-.
tribast i ha formation normal do
titssa rs corps humain, ne sont
ditrulO, mab ill somt rendo plus
iilsre' iai-Wl- f l'atos.
L e I ts A t ok~M *...i

REM ERCIEMENTS
1 .sme Vve Antoine Thrasy.
bule Trouillot, nee Marie I -
cos el ses enfoants, les families
Trouillot, Mews, Colberl,Des
dunes, Mi nosier, Lcchaud,
Chenet,. Mirambeau et tous
les auires parents et allies re*
mercient tou les amisde Po rt
au Prince et de la Proince.,
'**"'*"*"**"*****Br1 |


Insurance CO



V int de payer a JA4MEL, apres

d6es de 1'Assur,- une,Police de Or.

5000,- sur laqiuelle 1 SBULE primo.e;

de Or. 105.- avait ete versee.


EUG.Le. BOSSE & Co., Ageiits


,* rI.(


. ', I .


^* ^f^fWIlk


(.


1


1w Toutes les Polices

!g DE LA





I fcomprennent la Protection centre l

SFoudre sans augmentation de tam


j Eug.LeBosse#Co

5 Agents Gen6raux
-J----M&lffcCiMU kUUrt


I 4.


1- ," I I ._.I . IT


i 4 .


IAFJR.I .* BHUI dwo. ^AR^
'a .^4 iag l.^^ilM l'^*i ^ : ..."^ ^ .* -.. ^ .\'


Sn m tes traces de (Mfdy
May,.ctr-ce ne. d'etrs"
d ase Shuftlin Sin de I'Aia
bama q."i dit qu'ellea tyouve
I'Exzlento la plus deli'ieutse
pommade pour les chevenx
qu'elle aft jamais employee.
La Pommade de Quinine

'st Is pommade authentique.
leat le a nt tlear cineasdes che
veux et done un brilliant na-
turel qui demeure.,
Elle arrtle la d6mangeaison
du cuir chevelu et rend les
cheveux doux et souples.
En vente chez tous les dro-
guistes. Pour 0,25 cts. set.le-'
ment. 11 est exp)dii des rd-
.ception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tous
Lays.
Ecrivez pour renseignements.
I .L GRUAU "3 MINUTE" I


" .&. -".-. -" i .A.
-T .~s- v w^* iv*' w^ ^^ ^^ ^ wwH H m f


.~..i L,...~ r I


.Ce Gout "Complet"
que Nul Tabac ne
peut donner
at lii seul.
A UCUN tabac, quelle que soit sa
qualite--ne saurait donner ce
gofit :;t ,atisfaimant, caracteristique
de la Chextitfield.
Car la ,hest(rfield est un me-
lange unique de trc is tyi; de tabac
bien distinct': le ''abac de Vir-
ginie dor:t on connait 'a douceur, le
tabac Turc, fortement parfum6 et
le Burley de Kentucky, fort et ve-
lout6.
Qu'un fumeur essaie une seule
fois le fameux melange "Chester-
field" et jamais auzune autre ciga-
rette ne pourra le uatisfaire.



;terfi d
CIGARETTES i


TOBACCO CO.. U.S.A.


r,


c


--~ --- --- ~----------,--------- --- ---------- ----- --


It


i


. j


Iii-!. t *


|


Dim Mkb's Nor.Anod-
o'na n o.wr. If
bouquet du Tooc Tum
hmt *ex. on upn *.
bJap infmurobl.


2he,








'.Faites.allenlion la qualil4 du
voen qui eeheb vetre face.
Les experts en beauld en
as'nt- Comment s'en servir.
Mettre*en danger un bon
teint avcc un savon qui n'.
pea ait cases preuves est une
tolie. La seule quality de sa-
von 6i employer peur votre
figure estun veritable savon
pour le leint.
Lavez, frottez avec nimporlt
quel savon; mais si vo is youi-
Jeziconserver un bon teint
preuez garde.Usez d'un savon
fait pour cela C'est pourquoi
le Palmolive est 'echerch&.
C'est un savrn fait par des
experts en beaule pour dire
(mployw g6ne'eusement pour
Ia peau, 6


La m6thode acceptie au-
jourd'hni en cetle matSire es
la reile simple suivante --
Formule de la na;liire pour
conserver vo!re leint (I co-
libre Les princip)aux exper r'
| le recommandctnl. IDes mil-
liersde beaux teinits :)roIveilt
aes refultats
Suiez file Ngle pendantl ine
semiaine. Nolhy I, progros
Le mating, a midl et avant
de se coucher, li'vez vous la
figure et le con suavement
uvec le Pa I ol i ve, hfisant
Sentrersa noimoseparles pores
ou moyen d'un lger m.ssage.
Rincez soignieusement aver
Sde leau Iroide Secli'z comi-
$' pletenfent.
SUsez (e la )ouidre el d(j
rouge si vous voulcz, nais ine
Jes laissez paS loute la 1t1lt.
Ilsdoiveiit 6tre eulevcs p rte
qu'ilsol)struent Ies por,.s et
produisent partois des b )u-
tons !

N'ustu pas :du savon ordi-
naire duns le trailement indi.
,, qu4 plus haut, Ne cro)Cez pai


CONSERVANT VOTRE


(ii'sia iin savo virt ou con-
tenant des hullet d1iolive el de
palmer soit la mime chose
(lje Ie Palmo'ive.
Pour 'vol e uvterne ni
clielt. (ine le savon Ilalnmo
live en Itilre (F'or, une enve
Iopp)e v'erf cl Ie sc eau rouge
an Ptalm1nive flessns. Ce s;von
)'est ijamljis veni fii Utirement.
1.'hiiile du p)a:u ier eti d'o'i -
vierritin aiire est e (qti
dolmneaui S;avon IPalmolive sa
couleur vtrte nuturelle.
Le seul secret du Palmolive
est son melance ex 'lusit -
el c'est uil des secrels ,de s:i
beauile iniesliible duns le
mlo dec
Palmn)iiv'e Copi();nl y Del.
C )rp.Chi-ag(). U. S. A.


1, Savon Palmolive est pro
du.t tultircment A la machine
et n'est touch par aucune
main humainejusqu'i cequ il
arrive la u onsominalion.
J. D. MAXWELL & Co
Representants pour Ilalti.
1619, Rue Republicaine
( Grand Rue )


AVIS


LA MAIMSN .itIoiNco.\\(ir, porte A
Clieuntsq u'a date: du ler Septimbre
aux prtx suivauts :
Rhuim )par gallon : en gros
( ine etoile ) Gourdes 10
S ( deux eloiles ) 13
S" ( 17
*4 i *>


4 k t *


l1111n en 3oInleilles : i llgros
( Une etoile ) (des 2.00
** \\3loiles ) 4,00
S4 ( 5 cloilcs) 7,50
Ces Rlhums ne potirront pas tire ven lis
i au dessons des prix fixes plus haul.


Directeur scientifiqui
SConsult.uinon, mndia'les el
r Tr.,iiferent
i, Tdiit,,mpne nol wr-au !
Sl-cII rherches et d' kno
tbh de de I -ivail d, Lil,)r;lni s '. I -1
Uri * 'n(' Ct -chat -, nI ,C.'i-i,

ron dy -, ii Ht.

1rand Hotel
I& I eNT ITIT w "A If T e-


e, Dr U. H'rot
Chirur.icil -4
de Cibino(
po r a o v i t, ''4
Mdicial
(vA% C '.ni F t,.i 4 l, t.e i le ei ,-
' L.m'nir; )
nI'P!. tv,


la connaissanice e ses
1928 les rliumi sc vendra


Eu detail
CGdes 12,00
15,00
20,00
25,00)
35,00


En delil
2.50
S5.00
8,75


iii aa- I~ss:i';.


iP ri,'


de France


de RESTAURANT'

' Hors d'CEuvre varies ou

Plats du Jour

Dessert
Le tout Dour G 'es 2.50
;I SERVICE TRIS SOIGNIA METS CHOISIS
P. P.PATRHIZI


i
1


iurite


Etiennue
Aille die Rues d l ua
el Thema ItiI
Marchaanises I s.;
de routes sTe


cntMIs, S o lot
----:-.
cout i'l o teu s,2ea ur it6, d
qour fonemments dor elle on 4d
catarrhe natal s'i 4reaseromt
avoir qu'o petit aproil trIASI-
I x" ppie46 aT iires. lob x
'or* a did cdome tm ia nv ead
powr I sMoulanuMo permaMnit
do c.f moan Ipnible.It aa mo t
duquel dee centainoude .ea ttr
grav es t apparemmelt lecurtabla
ount did conbattus tre suoct.
Tout intereuss,d6s.ibat d'autre
rensoignements cooira'st ce r'-
margeable appareil,d6wra sadre.-
ser au Secrd aire do. kRIALre.N?,
CO, DEAL, KENT ENGLAND,.
qul enverra des dedtis complete
avoe des attestaiona tijliimolowdi
$e t4, ,e.tri t4|te j 1drn-,M1, o.,
pour ,gar un tae nps pr4cieus
i'instrumont m6nae avec leos m6di
carmpninq nOse biref, t0c, seroit
immddiat'm at ePodlK par postle
b toutA a-,ee-e indlq',ie, tous nis
de oste paysitedtre 1'eavoi d' a
ma40ut p PhIl J.it sb-4liing'.
En.Aeiser.t. m#iftiooeez It
f tin.
EIn vente aix ProduiLs di Pays
1313r, rand'Rue
Engrais chimiqtue G. 0,30
aIn live.
Carbure de Calcium 0.75.
Plus do Polme
pan do graliss
Tous Ics cheveux l'sses,so'
yeux noirset beaitx, par IerM.
ploi dfe la FIXINE i ol I, STA.*
COMB ( lao B A\')OLINI'OU
des atilrts t.Pomi-des de chez
PAUL E. AUX(LA


Lts I


- ---


on ~uia Icbaquei p
.. S** CC& pe r


pt ice 2 a

General Accident Fire &UIf

AssuOne-e Corporation Ltd:

Sde Perth & Londres


S gartpi,'ec.nt voirq pranna centre ke s'so4"t v'u
hlqui pas. votrE automobile eountra colwiio, v teut
,.vy, illne domnig,4 causes i aurt dM ,sa perooanoe o
t" it,, votie m~a0 coitre I'Uinoenoe et ls dgats caua

Veuve F. BERMINGHAM
S SOUS- GENTS
SPort-au-Prince: G. GIL' ( Ca -Hatlien: rLo4 CA
Sor J aremie: JEAN BLNCHET MiragoAoe TOVAR," (
( ^ %^^$^ ^&^^ W-


p4ut
* u&1'I


I


TALOGNE
Co
.w0
-I_ --


Le reC'a-Tlan
(ANCIENNE PftO ATT GUIT EJa. Rf t 6SWALI BiRAN )
Grands Jardins et tout' le confort des ir

Slurs !cafes Europeens.

Service de iJur el. de wilt


m.


Dernier nmoI d Chic
'
.1 4& 4-1f S


LA PARISIENNE
Angle des Rues Reptblicaine et des Miraei
0~At WE r* r


PhOne 200W


Crand iAsa nt d'Articles 'f jig6e

Ls Souliers ( Marshai

ponr flommes

Oualili garaInti E0, i i: tl et iDi



VAhOES DE C8Oi:"

Chaussures pour Damne

d'u O fineAtAAn-paiCb


SLes Dauvide .9i


nl


.9'~


* VI
9-


T mtUL
..V;U


Jv.


fpi94or^ pmrIa prar.e ois eon jfcij ?UWLOVAOE
No* c... upq e I pik u ..po&uiAe
Not ec plete; C 'imir pour jeuO ur-Gee


Noa


YV Vte bow dit r dwier ori de graod. W ? t
Complete drill, Tuasor, a ai Compets s pour ki'. oilette vde iMeSmk, Co P
S rge o. U power imi s* meanir
Ben.. causeM d. l v ig ol


.*-..... ... . .- *I '- ,


4


*:1


4


J


.


TEINT D' ECOLIERE.


SBARBANCOURT -

Plats froids et liqueurs ae Ie


Port-au-Prince


Inlique Leon tiidlai
1161 Avenue John-flrowo.- Ph-'ne ti2 3


-i -~--,__~.- ~_. c~. _-.~.-- Y-: ~-~-----


ri


--


1


- . I II II


_..


mdwmmptwmmw


c ---- -I --


i. 44 Ahditof6Si a u compensan
aiS.i Maoe Phic pour cou apenser
ou 4p Aru.


-


i


I ((


~cl si~


r.


!




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs