PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04848
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-13-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04848

Full Text
,----- . -


~4y) I


liE


~LI9I,


li~usf~f~


A'An 113 NOVEMT;RE irim


.qu iencneaide It ,bdevoe rn
| ntAd in3Muen- ^.le f nt flow.
te rtIacreu- btmlde mrchi~ oowris
se aos nt par AlI AAemtgg g e d gtion et
leur volont det do Spr le renversement "tut n mnt empet-
4"tut re, ldbr a -epl etvdi, dl
d lre iue iin,.dre i Mion oimmude la cons -
ile de m Soci6te ciwene -t .1i d cect eir ll-r
.ecooscience def gie e at frostrea,
populairps catho- oba rt car q
ntAdes influen- Algsot, en le dcfeifatcu-
leur buttle pas en let -ater -r6vi-
nsufflant I'esp1ttite ki l c I h*
at e mre 4 -atiske ql Msmt prefWgie
[n1 la fele, e i t Id.ndo~t. lCr dis que
v a atmosphere de ie.t jndorie qtea
d'animosit6 autour ohacun' d'eatx d bite
populaires itak- C son de*oif. Ctet petit-
,et d'lbraner etre. usu qa' jamais, I'neure
do quetquee confts .de I'action comnune, dei-
rit m eux qucle Itive,. I'heuig de veeigr; car
flatter leurs n etfe treve asppatrete,. jut-
iques on politi- tre, est-ce l e mqilpt .q I
dements de la sera tee d'introdaire dahs
le et delapix rer. Tre Ile tal boeral de bis!
Sd'Halti. Ce qui sup- CGetaphiament, h-rex,bia-
wAmentpomuWeaiv, aite, ietir.. e e t
ee paix ratgieus daert isuidit
wde sur mne Co?- valdere ce am auib ke
r oalagntatiqjc,.lr A iibuWls
atbsniah "A c e.
ri a/, q- sir,, do.,1 -6 de-
bato i eat le -ot I In-
ure l la aaaei ilk re i
K^nii'pllIimtumuiMerv.~ v ffina. h4 it uf- an L4L


m


de Calleries ou pr. N ?E
q o C O Wal w q 'en'ID

pRAANDE REE

iet points x qeois
meant Is basesdo novel r-
p mrsseas1d" pIrH'AImq l&fdant I'anien stock pour tal
s.e l de -volt que, tet ia nous talsons une grande
compete de sout um -maA dhdi Obnto pour ,tNE SiMAINIC
de crpeot sep qsoe es cel le occasion qu
favoI; t, at purticvI* tea sew Chausomelttes de Mttingui
10.0t he, r%-es disf osi ne nom Opdras at Operettas ae
toos qol ani~mat les'deux VafI, D Msuzei, Marie Thdr6se Gaul
Go re0u~ots0 I,. y a lieu Hu.oqdln, Ren6 Mailon, David Devri
deslterer trbs prodti emenl refliN Villabla etc. nos chants ReIigi
u"e *ou ia. i a.isnaw 4siuS a)ii44oluiuAf- iidisp0wosahilels our w1
inure t cu muso des dcua tlou soir,#, ct put r ls etes p|iu, i.I
tle -prance. e la pt 6QES.. SAI1
er' re. dainsro is 4i net t rivk e uvse tii ellde st-ce
perbil6els m k* .it. er deil SA.S t d s, tibl.a de tnoummee in
tenratIs ucatsiots par L. ur iig qui ti it specialite de cOs
Excelflnces le 1te.sid(t VA. O a OVs.
QUFZct le I raident |IORWNO. 11INO GRAP
Comflanlt dan leb umultiplel Nos nouveaux modules de Phon,
belnaitsi qui eu rueullesot rleut-s et si convenables qu'achelaun
putr le d&;au Iiys. (es deex et treas tois plus cher pou la m6me q
Lht$# d'Etat consider C ie 6- 1 BAZAK
lmitent r ce te trop vicile
question comme une uvre J. K a
epitate, dons la sifthwttou*
Intuiasle mu plus huut di gee ANGLE GRAND R
'lavanfrdes deux Nations i e POR
Scddillo~ne. dans une are ',
p145#re,bernpprolhelent lsl--.>---S 1
sidess deux i'eplei.
mglc' ip#hehnsibl,qbel e *
,di, ,6 "You preniedes ae- Prochaine a
taft poor uvieer quuu i o rs
1t'au pjne troupe i
MAP. at. .a^ ;..... .. ... 6 A


*, J**.g S 1 j



CASt1ON


AUCTIONN


)DEON*
re place A de nouveaux
reduction des prix des
1BULEMENT.
e nos auditions de Mon
et, Gouin, Milo'n Laver-
Charles Friant, Ninon
ley, Emma Luart, Roger
ts,1Itenne Billot. Miche-
eux,elc, ,oot des disques
ute bbiioth4iue, pour
iue.s.
BER 1'*.
dte dlisqu O E'et tiquice
ouJ1diae .r c IJNE EXTHrntm.
disques b6s apprecics
lIES


Cgraphes
t ailleurs
0ualil.-
0. EON


sont si sup,-
on paye deux


rayany
UE ET HUE FEROU.
T-AU PRINCE


irrivee


d'artistes


M, -.S 'q wqw% -ia I-uIi U. Xj 'r a
Ssur Mw ,q Ile Gouveroement
jlique. les qx a u aevoir dtlb tdr de taire
Sderniers, n pr- soc vie prc6r A une inspection m Dans tIos ou quatre jours, arrivera A Port-au-Prince une tho-
Si'attitudela na ip o t o6 auwMfretsii l1iquedes hIeux pe d'artiesa internationaux qui y donneiont des repr6sentations
Set la plus r be notre e o un b- d lre1 trout6re far lesquels il de danms et de chant.
tome, asus la d.- me crei chemin per et evingIn d'etabh'r le strac La trot6e eat compoe de qualre artistes : Juan B. Badia, te-
t de tonsoceix des n v p .ts ne rvant de .Ia lgm de dmalcati-'n nor espagsol, DonitoSancbez Mejias, danseur chilien, Vicente
precis < es vI- qu'ex t tr es Le ver, emot t qu i Abbate, aryton argentin et Mme F. Del Rio, danseuse porto-
Itts natkioaux ds et a .tta ais a less pett toIofig, tempter bur ncane.
Ld~tetable I.t~ oJ objet de vote nncr irs et valr colla
Ie nos Pr6tres't, itiWs a da reu- ba'.t tt bi, 'e l pt, ti- I1
ja is6e. II ol iie ent t 1 obqt1,q t pd c >peij eentdi*des
itde tbtes, trcoastae ante clie
r, bris&e par sa vio- menSe de C'OUtir avec d'iujoudrii, o il me era
bae, et quew amd Ate-4a1iMMdnaSevenir(n a| dueuonsidterr la vot
anifestations 'etaient cbe hrem N le Pr4tre, nia- erfn enc et le vote immidiat
ies hi ut rde Dieo. eat check nowH, evou demid or c
ar do Ui n e I ,4; iiall 6&: pitr
de se riveilier. 111 1w ofr d'ter oe s
t qu'il n'en est ,sons rrvq. A is
contraie. Dion do rtglement 6qui .I
waordent. 11 parait sacred dea Institutions. I de Ia question ena a aR ;scell itci I'a-
AA e t ..* 'l k deIst z
la calommt~ sAs sas s t des 4ubtiqu de troupe quat arrniv A
as s p s it site, hier, am MAmN. 11 nos adit
Ol O oi qa.e....rn,.e et dxbuteront dimanche
n. -, Acciden t .. .. S. ..
H ier m e's T M
.' .
A.diJo s" -A---






*. -M ,' . ."



a0 7 r. f. S. .Q



a.,s
U S

15 'r~cf '91 A -- I&s-4bh ^M1
i,.S ;~1'v'tL


0


.. .- .




ssslsd H .


ii
I


Ir


.~.Irf :bu


oWo
,/ A*IL r '" ^ p


ANM


i cv', u


I *


1


ypiL~LIILI~JiYY ~~~ - 17-~-~~-----ILI~-- ~~__ ~-P--


N


2A IA


rl - _


a a --


... a vu, mardi dernier. hel
*sclandre au cimnetire qui irou-
bla fort le repos des MNorts. Au
moment de I'lniutnation d'un
,4 Disparu P, une dame don't ce-
lui-c i tait le neveu d6clara lout
net que le cadavre ne repose-
rait point dans le caveau quilni
appartient. Prieres, supplica-
lions, rien n'y fit. La dame de-
meura inflexible. iLe cerrueil
Mtait IA, lea assistants asai e lelI
croque-mora : point d,> spi'uI-
ere, point d'temrnel rpi..
Entin, i la lucur i tort les
improvises, on did, ) Ja hAte.
creuser une auttee fols sewoi J'on
mit le d'funt..Jusqu'auu y~jr sw-
preme, faut-il que I'on anit wc.o-
re chimbre et inisere surely sous
cette terre!
... veil Cule I.es CaC1f d'(lliti
se di~lacenl. Elles s'agrandis-
sent. Elles occuperonlt luentAt le
grand immeub'l au coin de la
Grand'Rue et die la rue Bonne-
Fni. Si elles s'tendent en lar-
gr, elles nontentlaussi en hau-
tekr .car A I'tage, ce sera uussi
toCuears .d'lati.
... a i3warqu (dinianche. I h.
1/2 de l'maors- nidi, un frutLpe
Fort anini A' 'U6tel de iFrance.
On 6tait qwftre,4 ut trois ills...
& papa et0 ,diwqtait fort,
chau ffe par ere j nnch ,exquis
don't le barman le I',Etablisse-
te4a 4.. 4eeret. P-HiA rsea-
nSousiastes. on remnoAait tres
lodis pour arriver jusqu'aV s j-
.dle riuwderne et depuis Socrate
usaqt16 Estein, on revise toutes
i gra nds vies.
t"talt iananche, Ie in tait
capt9ou, 9f t dire. sinon cvo-
quer Ie 'lalw usnd des piilo-
sophes elf I'atitur lL re atifi-
M\
... a contempil un b ilranthbal
A l'H6tel-Bellevue, samedi soir.
fleurs, lumieres A profusion*
Mhsique captivante et couroa n
nant Ja fete de sa gloire conquk-
rante des soirees de joie et de
joiqyax Faisir, Ie ((Champagne
Mercier dAaM Nadal & C1* sont
les aimzables agents montrait
dans les coupes .on tincelante
mousse vers laquelle e'jppro-
chaient lea Ivres d 1ica4es dec
iracieuies dames et des mes-
sieurs l6gants.
... a vu, dimanche, vers 1 h.
de rapr6s-midi, A la rue Bonne
Foi, nan manage qui se disputait
violemment A IM'tage de rim-
meuble, No, 1-8, tandis qu'a
rexde 'chau.mse un bravehornm-
me fumait tranquillement .a p1-
p., hfbitu6 sans doute, A ce. que.
miles de manage pour drutM;
wM, Ia-haut, on me psrlt qta
d naquante... centimes.



Faits&Gest


-~I -


mg,


A6-


1, I


StIeon ne truelIft3 If v he

qw lin auttes fW ret rat ort.
que loul'er. 4fficile. I are ,'p
tw) )Ilas' n *ureix que iow.
S, tMONTi S jlue
p___ .- .


S. r


loit.5.4


momt~ol





SAGE-2


Lits en Fer et en Cuivre, les Glaces, Tableaux Chaiss & Dodines, Jeux de sa

ticles viennois). Glacieres, Armoires, Coiffeuses que vous trouverez eh-



H. BA LLOI Fis


SONT des ARTICLES DE PREMIER CHOIX DON'T LES PRIX SONT
_ABSOLUn NT MODIQUES


DERNIERES Nouvelles

deC LETRANGER


(ilIPAGMIE FRAN(AISE DES
12 No

1 D6nouement do la cruise
politique frangalse
M. I'oin .re forme iu nouvrau
('abinet
II garden la i rsidence din Conseil
sans porilieuille
Lrs tiouaux ministres el sons
serretaires
PAus M. Poincar6 a cons-
titu6 un nouveau C',iinel qui
V serail ainsi composs :
P'ifsidem e sans portel, uille,
M. lPoincarO, ( s6neitur, Union
rOpublicaine).
SFminces : M. Chiron (skna-
j Itu, I'Union l)opub)licaine).
Inli, i ur : M. Tai dieu ( depu-
t1 rdpublit ain de gauche ).
Commerce: Bonnelous ( d6-
pu', Union r6publlicaine d6mo-
cratique ).
Tro vaux Publics: Forgeol (dt-
pu'1 ri-p ii)licubin socialisle ).
Instruction publique: N Maur-
raud 4 6naleur gauche radicale)
Pensions : M. Anlkriot ( di -
putI ripublic.-in socialist )
Colonies: M. Maginot ( d6pu-
1t action d6mocratique et so-
ciale ).
Agriculture : Ilennessey ( de-
public in socialistle )
Les au' es ministries ne sont
past hangi-s.
D'apis u( Le Matin ,, M. Ma-
rin a eng.:ig vivement les mem-
bres dte I Vnion r6publicaine dU-
mocratique soutenir le minis-
1 C I'oincarti quel que soil le
dosage politique. Le parti radi-
cal sot ialiste a interdit A MM.
Lamoureux, Quetllc el llesse tie
participer a un c binel.Ces horn
mes 'olhtiques unt inlornim M.
l'pincart de l'impossibilitl de
lui p Oter leur concourse.
PAllIS Sui e du nouveau
Cabinet. Les sous secr6taires
.sont :
\ Travail : M. A'lred Onerkn;r h.
d6pu Lt du Bas-Rhin, union r6pu
blicaine.
Instruction publique: M.llen-
ri Pate, d-put6 de la Seine, noin
insci it.
Instruction technique: M. Fran
Vois, dlput6 L te la Seine gauche,
repul)icain duimocratique.
t'osies : Getiuimii Martin.
Pour Il decloppinmaral
economiqie de la Poloque
VARSOVIE- M. Charles De-
wey, con.siller financier de la
Pologne, quitters Varsovie mar-
di promhain pour soe rendre A
Moscuu dnsle but d'essayer de
trouver un march pour les pro
duits polonais.
Les Iroubles polilt qes en Irlasde
DUBLIN'-- D.s incomnusont
lance des I)ombes ce martin con-
tre des statues de lords anglais
dans le but de les d6lruire. 11
n'y a pas eu de blesses et les d6-
ats aux monnuments sont peu
importants.
Nevveaux limbies-palte
WASH IN GTON-Leldirecteur
l.naral des posters a ordonnt A
occasion ,to la Conlut6reuce in-
ternatlonale de I'A6ronau ique
I'dmission de deux nou eaux
e.i .bres, run de deux cents et
I'aitre do cinq. Cotte conltrence
|. th1eadra le 12. 13 *4 14 d.-
embn Lee nouveaux timbres
earost d'abord mias on vstbe Ie
1, dicembre au .ure. de poa-
te de Wasngton D.' .aini qu'&
rAgence phattlique, division
des timbres au D6partement dea
Posted.






S--


C ABLIS TELEGRAPIilQUII
vembre


Le 106meo nniversaire
doe 'Armnstice
Au Etals UaisU el es France
NE',V-YORK Le secr6taire
Kellogg a prononc6 hier A l'oc-
casion du 10Aine anniversaire
de I'armis ice un discours dans
lo quel il a pr6conis6 le r6gle-
ment des ditlerends internatio-
natyx par i'arbitrage et a decla-
re que la p ix univ r-elle pon-
vait 6tre r6al s~e si lea nations
du monde d6cidaient termemcnt
que dor navant il ny ourait plus
te guerres.
PAIIS A 11 heures ce ma-
tin dans la capitdle comme dans
toutes les villes de France, des
milliers de personues, tWte nue,
sous la pluie, ont observe une
minute de complete silence en
honimnage des combatta:ts tom-r
bis pendant la Grande Guerre
il y a dix ans.A I'Arc de Triom-
phe, la tlamme qui brille au pied
de la tombe du Soldatl nconnu
a 616 rallume tlandis qae M.
Doumergue et M. Poincar6 pas-
saient en revue le defile de terre
et de mer. Parmi les grands
chets militaires pr6eents se trou
vaient les marechaux Foch et
PNtain et les gIAnraux Reben-
ney, Weygand, Dabail, Niessel
et Nollet.
Dans les aglises americaines
de Paris, l'anniversaire de I'Ar-
mistice a 6 t c ltbr6 par des ser
vices sp6ciaux.Des rep 6sentants
de f'armne et de la marine des
Etats-Uuis, de It Legion am6ri.
caine, de la lgion auxiliaire
ainsi que de noaibreux amdri-
cuius ayant servi sur le front
trangais assistlrent au service a
1'6glise amnricaine principal et
deliltrent ensuite le long de
L'Aveaue des Champs E!ys6es
aux acclamations de la foule.
Des cer,:nonies du mamn gsnre
Sgenrenre oat eu lieu daus les
autres villes, en p4liculier A
S.rasbourg,NMarseill r1test,Tou-
louse et Bordeaux.
NEW-YORK L'anmnversaire
de I'Armis'ice a donnO lieu A
didftrentes o6r6monies patrioti.
ques A New Yok. Le maire B.
James Walk-r a prouonco un
discourse an Madon b quatreGar
den au pied de la lamme ,ter-
nelle uevant une grande oule.
La crtmotie 1tait pr6sid#e par
M. Grover Whalen. L'dvdque
Mann, le rev6rend trsincia Daf-
ly, le rabbin Nahan Krass, le
general Hausy Ey et le sergent
Alvin York out proaonc6 des
discourse.
JU2e gmade maniftslalioe
de cigarienrs cubains
LA HAVANE- Cinq mille ci-
ariersn, membres de I'Alliance
as cigariers cubains, ont defil6
dans le plus grand ordre dans
lea rues le la vilIe pour protes-
ter contre l'entrie de plus en
plus en grande A Cuba de ma
chines A labriquer des cigars.
Les ouvriers ont presentA au
president Mach edo uone protes-
tation cohtre ctl 6atde choses
qui augment le ch6mage dans
ce corps de m6tier.
Vers Is etre-r~etqlies
MOSCOU-Six lonctaonnamres
povi tiques, don't qne lemme,
oat 6.6 asass nes la semaimne der
noire et I'on a constatA ane ving
taine de movement de r1volles
control le regime des Soviets.
D apris le journal a Pravada ,


l e a violence anti-sovikliqpes
s'accentuent cheque jour,I ati-
culierement Sane lescampag"tes
oft le pr6l6vement des grapes
et les tortes taxes ont conduit
an d(*sespoir les paysans riches.
t'n autre journal I' Izvestia .
public des dupk.hes de divetses
localitis signalant des assassi-
nats de lonctionninires, de Mteal-
tres d 'coles et de correspon
dance de journaux, des troubles
dans lea reunions publiques et
des incendies de biblioth6ques
sovi6tiques.A Silaroda, une feni-
me communisle qui lisait dons
la bibliotheque a 61te 6ue par
une ball tire de fexterieur.
Pres ide Briansk, un cheval at-
tel6 A une voiture est rentr6
seul chez un fonctionnaire du
lonctionnaire du gouvernement.
La lemme de ce dernier a trou-
v6 dans la voiture le corps de son
marn qui avail et66 videmment
tue dans une embuscade.
La nimdaille de I Arnislicep
LONDRIS Une nouvelle
mrndaille vient d'6tre trapp6e en
Angleterne commnmorant la si-
gnature de i'Armistice.
La cruise politique
roumaine
BUCAREST- Tous les parts
de opposition out Iorm6 une
puis.antecomnl)inaison pour une
lu'le sans merci cun re M. Manu
et son gouvernemtnt paysan.Le
puissant part lib6r, l,mecontent
d'avoir etC Ocart6 par Ia R#gen-
ce, y participera de toutes ses
totces. Soutenu par la grande
industries, il a I'intention de d6-
Denser des sommes consid6ra-
les aux elections nationaleb de
d6cembre. On craint a ce mo-
ment de sWricux desoidres. Le
gouvernemert Manu aura one
course existence, d6clardient le
general Averetco et M. Jorga.
es deux personnages sont sur-
tout m6contents de ne pas par-
ticiper A la victoire de Mann.
L'un des r6sullats du change-
ment de gouvernement a dt6 de
p roduire une baisse Ir6s vive A
a Bourse. La Banque de Rou-
manie a baisse de 900 points. Le
Lei a 616 6galement afleclt, il a
cl6tur6 hier a 167,5 an dollar
centre 164 la veille.
Le oouronnoment
du Miklad
KIOTO- Le nouveau souve.-
rain esat montl sur le tr6ne du
Japon, occupA de temps imm--
morial par Ia lignre iinterrorti
pue de sea ancttres,en presence
des hau's digni'aires japonais it
des repr6senteats de26 nations.
L6rw U 0 .o IRLtna
C-Tf6 port du chen ini
de ler a Mascali a 6.6, dtruit
par le torrent de lave qui des-
cend sur la pente orientale du
mont Etna.Cellte lave a dejA eq-
seveli la ville de Mascall et dd-
vas 6 le village de Nunsiata. ;

Crande r6uniom athl6-
tique on IPhoaneur
de aCtor


Dl)imanche, A 4 heures de I
prs-minidi, sera tan*l au Pa
iconte une grawd r6unk
d'athl6tisme en rboaneur
Cator.
Void le pro -I de la fet
100 mAtres p.lat.
110 metres haies.
4W mrtrep P ts.
1500 mitres plats.
Sent en longuanr.
Saute en hauteur.
Saut A la perche.
L'ncement du disque.
Lancemet du javeiot.
Match de Baket-BallI (Associ
tion Athlitique Service Techn
que).
Lentr&e nermle eat 2de
Vgitures gourdess!
LA listed do es igan. emi s
ferm6e vendredi A 5 heures d
I'apr6s-midi au Parc Leconte.


i-~!e


'a-
on
de
te,


La fete

des Pupilles
-o-
Elle eut, samedi soir & Pari-
siana, le beau succ6s qu'elle m6-
ritait. la Is te des Pupilles de
St-Antoine.
Un public, le plus 61lgant et
le plus distingu6, tormait one
tres belle salle pour applaudir
les artistes qui avaient organist
la soil 6e pour I'muvre si utile,
si digne d'attention des Pupilles
de St-Antoine.
Programme d'art exquis. quai
souvrnt sous le charme d'une
musique delicate pr6ludant Le
Pardon, pi6ce de vers A la fine
ciselure que dit d'une Ame Irk-
missante et d'un coour don't Ia
suave motion se communi-
Snait A toute 'assistance, Melle
lara Dalencour. Dans La Plus
Belle Fille du Monde, d6licieuse
saynite lyrique de Paul Diro'-i
16de que Ion eut cru lait qua
pour les chansons piques,
Melles Houmain, Dalencour,
Anselme, et MM. Heurtelou.
i)estouches et Th6ard, lurent
de ravissants interpr6tes des
personnages que lauteur du
Cliaron a cr66s avec toute la vi-
gueur de sa forte sentimentalil6.
Un long bravo A Melle Bonamy
qui, au dernier moment, rem-
placa M. Andr6 Liautaud malade
et tot un Galaor d'une origina-
litE, on amant d'une ardor de
cour si passionn6e que virita-
b'ement l illusion 6tait complete.
Violon, piano, caressAs par
des doigts delicats. m6todi6rent
des trilles saves qui bertnrent,
en celte soirte dhicleuse, toute
I'Ame des gens, les mettant, en
de minutes protondes, dans one
extase de chant trisant des airs
de paradise: Souvenir de Venise
evoqu6 et comment I par
Melle Chdraquit et Lalontant.
Lea trois coups... Ah I La
poudre aux geux. Le vieux La-
biche, si vieux et encore test i-
m6 et si prrt rli. Si analyst
et ai vrai des choses simple
i quet ous voient mais don't per-
sonne no s'apergoit. Des ac.
t teurs ? its nous oat tait trop do


D


mal Vrle jaq 4"
09rali si ute. ci*lk
(motion, de v6ril6 qui...
pour en dire trop de bien. Ilt
nous onl faith trop de plaisir per
leur talent, leur interpritatson
de grande scene poor e'~ dire
doi mal... Maio quel i seeupi,
quelled ga-Ace poor es demo.
sellers et. quell dlegaone poor
lee nmsieurs t IEt po ouor-
quel talent, quelled incamertion
en personnages symboliques
d'individus que I'on rencentrera
et complimientera tI la prtie.
Melle Widmaer t M. R. ,
dansrqent' un tango. L'on ri-
garde da shro tou lt i turi et,
?il falleit ppladdir to d c. ut
qui danient, in fnirait ptar o |
touted chosen finissoent, per Ia I
banality. Mai les ehoude ap
plaudisnments: quoi aluorent
lea pas d'une grce inimagina-
ble de Melle Widmpaer et de M.
Roy, t6moigpient apsez qu'au
theatre lea chose bien dites et
lea choses bien laI'a touchent
egalement et I'espriUet leayeux.
Puis M. Vaill arit vint dire Le
monocle, an monologue qui fit
rire, con me tou les monologues
qu'on dit bien.
La t16e eat tes' orprises..
agrdables. Mme IPrroet chauts,
dhlicipubement,comme touiours
et M. Vaillant, dans La poudre
aux Ueux, tint livrpt en mrai,
mais si discr6tement qu'on sen
aperput A pine, le rVle'do M.
Linutaud.
En flu de rideau, on lut, tous,
charm d'une ai belle oiree, so
promettant de revenir enbtore
en nombre ai lei Pupilles re-
commencent. : .
--.,.-


REMAIN SOR

3e episode
Entree: 0,50.


NOUS achetons de la noiz
d'aeajou eacoque
Venez nousen vendre
Aus Produitsde Pays.
1313 Grand Rue.


8 81 1.8


g


Ul


4e
Entiee: |
MERCRU

La Guen

Mom
Enlree:3


La gm


t agit douee
pores de tell f
minux que nelty
comblmalson de
la pean. It dimsoat
doe aet6 et aide
Atre teadre et

on do
prodait une
excelleaomte.
I adoucit et
gositis et tool
velu. 11 aide docl
i'Vclt de la u s ,
Ea vente chet
gates. Pour O*
meat. 11 est a
c on do pr il
COM B
SATLANTA, G
Agratsdemoa
erivx pour


JMs


ON TROUVERA


Forms t chapeaux armis pout,

darmes derniere mode.
Toil* A Matelas suprieur double larger
Chapeaux de paille fia pour boam e. s
Joliea craevates do$e siat priearm, .
Soirles toates nuances, dealer cr.
Cra CA0 *P Gaorgtte, Sa. s bl
Chuard e a et Bu de o .
Patniesqjfpor lms etdamas
Chemise blanchesa et coleur sap m .
tifirlandes de fleurq d*oragWer pqur eae..
Sperdes pra doe pis d d S
maqluInaet ne pas ea ordtreainam eatitat aitet e a
.8chW r, allea cis .


a-




U;' mminm i ue e e-

1 -u-is- -" dAi T a Sti
o E ATe S Z ennot.concu

,; ., " s I r '


_ _~_ I_______ __


- ------- --- ---


. k


w


- -- ---- --- -----; -- -----:---- ----


--


-----1=; ------ ----------- ---- rr I. s ~~


i.?


1 k MAW N--13 Novembre .1928











DPI I l7


Cos


Vient de payer a JACMEL, apres

deces de ,IAssure, une Police de Or.

5000,- sur laquelle 1 SEULE prime


&


ur ne As Aoaieas
e Coma enatu K. Poincar6
1 JO -fomrnt o* nouveau
Apant-hier A 4 heures 1/21 ,aont
s-midi, prLs ddMartisani, s f; Doumere aant
grave accident faillit av6ir achv a consultations politi.
Une auto, one Chevrolet ques Atnande A M, Poincark de
1287, sulvait Ia grand'route conelter le nouveau Cabinet.
Port-auPinhce -A Bioton. Celi ci accepts en proposant la
la voitre trouvalt no- coasltattion d'un mioistre deo
irecteur,i Cement Ma- concorde rkpublicaine devant
Soudain, qulques m6- laire voter le budget avant le 31
de Ia voiture surgit un en- dicembre. Pais ifeout immnEdia-
qui voulut traverser 'ia ron- ment one con Arence avec les
en courant. Ltacciden petit- minisires non-domissionnaires
mo rel, ait fatal. du prdcdent Cabinet etd'accord
Notre Directeur admirable avec eux, il commeonqa one lar-
ome toujours de sang-froid, g consultation. Vera midi 45,
dun coup d'ceil qi 6tait e parti radical socialist inter.-
rable que la votture fut dit M I. Lamouteux, Sir.
e plut6t que d'&6craser le ran. Queuille et Hesse de parli.
;aussi il ordonna au coi- ciper an Cabinet ; ceu-ci inlor-
eur de se jeter, quoqu'il ar- mnrent aussit6t M. Poincar6 de
dans la rgole qui boide 1'impossibilit6 d luii preer leur
route en cet endroit. Le con- concours. Aa -uite le ce rlts,
Steur, M. (;61estin fit preuve I. o bruC t IsO d M .Poin
iSsi dune belle- a^1z'e.F r JAl S ut4F* ) 004
.oiture obeissant' an'brusque ue M, i ster.ependant Ie
assu de volan, capota presque P sidetm du Consfil reprit ses
olls la rigoi. nhat flt afsi ei virations dan l'sprs.midi
Set, trs heurcusement t t oBe' note oficielle aononva
ns t'auto tout le monde se que M. Poincar6 restait r6solu
g uva ind4emane. A tornmer sealement an minist6-
S- '- re de concorde r6publicaine.
U.a I. A minuit 15,les Ministres sor-
11 sera offert un banquet en tant de conf6rer avic M. Poin-
t1honneur de M. SylVio Cator. care, d6clarerent que lout s'etait
La lisle de souscription est ou- arranfg et qu'is se reunitaient-
|rte au Pavilion du Pare Le- das a ainainee do dimanche,
,Onte. jour o4 M. Poincard donne a sa
SDeux dollars et demi par per- rtpose d fiaitive b M. Doumer-
ne. goue. DejA on citait quelques
Eile sera fermee leI mercrdi noms de nouveaux ministres.
It du courant A 5 heures de l'a- Dimanche, d6s 2 heures de
6Es-midi. l apr6s-midi, le nouveau Cabliet
6tat vtrtuellemlent cosoatit4 A
13 *Ouvwioi r- 9 haurem d soir s on I'aiona
-hr d~cisiofi 40tA M~Ar- otftcilnemesi A ia prialdeoe
cheveque de Port-au-Prince en du Conseil.
date du 30 octobreft emould, MM.
lel abb6s Bellec,-Nicolais et Gla- _.
Jean, pr6tres r6cemment arri-
Via de France .vec Mg Le
Goaze, ont e4t6 noie : le S
premier, vicaire a la Cathedrale
de Port-au-Prince, le second,
vicaire A Ste.age et I'abbe .
Glajean, vicaire kS.-Mar I_ ______


b


1i19 It, '


versee.


Co., Agents


II.
0aa e li nit at to i* lu
t.6 an 6conomiseur dl
vajsgs r d'esseno*
W. Critchlow St. Wheston*
III. U. S 4.a invenI6 el breveo6
un novel 6conomiseur de
vapeur d'essence, pour tons
moleurs d'autom'biles et A;
essence, qui est meilteur que |
n'importe uel entire ceux
counus.Ford couvre 75 miles
avec un gallon.
Toutes les marques rappo-
tent des augmentations incro
yables. II conomise l'essence
et d(carbonise le m'teur. 11
en olire un echan'illon gratis
pour l'intro(uire. II desire aus
si avoir des agents et repr6t
sentants qui penvent gignetr
de $ 375.00 A S 1250,00 par
mois. Ecrivez-lui tout de suite
Ecrire voire leltre en auglais
Adresse: W. Gr1chlow, St,
Wheat6n, 11I thS. A.


vA eetagne par low
CIARETTEI CLURT
SiPUsNME CLIRT



U 11 coup

tenrible
AttenDie AMiemlie
Un stock formidable di
marchandises de toutessortes
qui doit disparaitre avant le
niois de D6cembre chez
Rawas HERMAN OS
1724 Rue du Magasio de l'EIl.t
II taut profiterd6s aujour
d'huL


BBM CORTUSIMNS?
Eu qum Jkdhf~m DluI-M-. rm*nfui1

P I. N a lees tim, ruduit l'enlure t I ,
! oEDr WATENT c. arrteliMaid desmite.
m do ALe LimLment da Sloan et an
l iama rem mmider e*n cm
.5 amr f deoalam- FiSUm M-i de deeu,
Ap.logeoti eas eba aee, em.
a...a 4b Nook


( iraud'Rue rt as P'rine I.
( prnnd@Rue P~MPriwe I~AiL


Ins irlngce


-3Ii ~


F] -


*H BE!::iIA DANACOIJRT qP
4 1
-- . a '& 4 k .- -Mt --^^^'* W i ~ r
44 -*-- **, .^^ W
0-- - -_ 0.1--3 14t j..4IFSO"


RlUE dea CKA1S.


'i :<.**- 4 *-.- --n-


THRTI3\GAB
PIiRAC.IP A T. E
10 CAK. ft :
F ,, Rua n$
v/.-, r2UEm St .

Lt. 4t?i~E.Vtt -^u ur L!"'Dus
Podult des rrerniorr *;*uw
et taT4oj&s JS p nifte f1bdf
UNE 81UIME QtUAIik l
6 LA MEILLEURE*


111<**->-
RAoWs N c SVhCIA.l
POUR LES COLONIES
iaoaBAU IAV BRIEuSI
p*toIALITto
imiDlWom ot AltransQrO
8BLS DEL QTINNINF PUf
2ba produits enflacoas.
mpoUs., comprimes. cachets.
NOUiMONS KrPODZIRUQUE8
BANDAGES. CEINTURES,
BAS A VARICES
APPARIIEA ITGlANIQUIS
pour tous usages
APPARBOLS ORTHOPeDIQUIS
Seringws hypodermiques
PHAUACIlSDEEPOCRE,CBEVOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pomr Ustloes, Communes, etc.

Projets de Factures
et tow s renseignements
swan demand adresade A
PHARMACIE PRINCIPAL
49, RUE RtAUNiUR
N-W, BOULEVARD SEBASTOPIL
PARI$


de Or. 05avait66
1.'


N9CaADII, CONSTIPATION
coxGEsrIotIs,trouRmImSunmS
-MAm5 GAM1Z
IL SUFFIT de prendre
i tr do vem rep
(tes Ie'- > Jesaw emdsra,), -

PLULE II lE!
147,R.da FauborzSt-DmakPARB
*isilfta m rei6rtafttils
qul sent tout A falt binsbo
at ow ebern &sq~m~o U0206"
DEHAUTAPARIM
seml b4 fihdlMMr la.ru^m is -k



SLa Terre
EST
.i ii. re ouirricibre de tou.
Mais deIe ne pent pas con
liner 6 noutrir si I'on ne hla
notirrilt pas b son tour
Uine rbrolle de coanne retire
de la terre par carreau 300,000
lives de la matieie fertili-
sente, et touts les nutrcs en
proportion.
Daus tous les paysdu monde
on em|)loie des eugrais chi-
miqu( s de routes sortes pour
reilntegier celte perle et on
voil le rendenient augmenter
de 200 a 300 pour cent.
Pour un surplus ded6pense
de 10 dollars par carreau on
tire tacilemeni une plus-value
de 100 6 200 dollars. N'est.ce
pas que ct la vaut la peive
d'cssaycr. bi vous faites de
I'agricultureautant vaut ga-
gner tout ce que s'y trouvv.
Vouis trouvercz ces engrais
avec tous les renseignements
nDcessailes A leur usage chez


?o4u use savour agr6-
able., ousses -avo

Le Fromage

KRAFT
Le Fronage KRAFT se conserve
daos tout climal
L.e fromige KH.Mr csi enl;l11
dat des Itolesvin l< erbh!;t ic, en
veiopI1 (( t i l- Crlivilinh (-I llvr-
niliquemeintl ermiel tie se gA e
sous aucun climat.
II n'v a pis de preprvitits
artiflcicis employs dans la lo-
brica'ioni du tromage KRAFT. Un
procfd6 soigneux de pasteuri-
sation lui donne ses qualit6s es-
senlielles de preservation etl
detruil tout germe nocil.
Lee omage KIAFT est empa
quett d'aprcs les mn(-hodes de
Smecanique moderne. dns des
conditions ex remement sani-
tires qui le prkservent de tout
contact extericur et le maintien-
nent a 100 pour 100 pur.
SLes tromages American Ched-
dar, Limburger, Roquefort A-
merican et Camembert arrivent
tous en boles de fcrblanc pour-
tant Cetiqiiette KIIArT. Chaque
Iromage a la rice saveur (qui
caractirise les products de la
Maison KnAvr.
En ouvrant une boile de fro-
mage KiAvr, vous trouverez un
fromage aussi trais, russi savou-
reux et aussi pur qu'au jour ou
il a 6ld cn boite.


EUU!Le BOSSES


in 16 a ML


m


~- ---


_ -ilQCrr---~u-r ,


I. _-- rr I


pwf-*Mkv


" m










-GLO
donni i


Convalescence
Neurvath6nie
Tubeculoe
An6mie


La Core do CLOBEOL
seunie I. to force nwvme
at rend .Ru nerf ra"iAknis
utie letr inergie. leur
iseplMase t lhut viguaur..


Cattniea tion
- ,.., Lb. .


OL


*)M.-- .,I.'* et c
rs, ent, .ous n

re pro d( se t
face ; ..- ..u
r. c. instu mO J
aI1gen, f ons
I *fi jour
OiDeT, oD UoI
les resultels
qu',,i pert obi


r* pralun| d
e d'u"in o
Mulreiitf


Foumils des I
2, ru dA Vale
out*$ B


aimed


La tolmibia P1l 1ioa0 p i


Inc. New-York

PRESENT


ColVIVA uNA


SNos


901 & 6t


Le Phonographe a reproduction 6lectrique, le p'us pe lectioun6, donnant uun re
I arlait etl prouv de de ,,.
Dans cc simple Inl-. umeni sont combines les accomplissement de COLOMBIA
dans la r'piodrction de la Musique stir Disque a ec le plus fin et dernier dO,
dana 'amnplfication. Le diaphragme du COLUMBIA VIVA TONAL donne uun ton menv
teulement vous entendez la musique, mais il semble que vLus en Ntes p6n6tr6.


Avant d'achller aucune autre machl ne
de ce genre, nons vous invitons 6 L asseI
voir note exposition dans noire mig sin el
celle de Mr. J. D. MAXWELL, Randd lue.
pour voUis convaincre que nous vous off ons
une machine absoltiment sup6t ieure i toutes
celles qui ont deja paru en Haiti.
'1t< position des derniers mod6les requs
est pIVnanente et sans, bl.gation pour vous,
saul l'entendre cesiils runients merveilleux.
I PIILTZI7.MAN.N AGGERIIOULM & C"


- -


Panama Railroad Steamship Line

Service de &Irt let de passagers ent
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, t N L ZONE et les PORTSIde la COl
OUEST de 1'AMeRIQUE; du SUD.
plus rapid et le plusdirect service de transport depassagers et du frdt entire '-
et les Jorts Europ6ee via New-Yord et CristoaL, Canal Zone, Isthme de Pan
Voici la listed de nos agents pour les principaux pt.rts de i'Euro. e :
Angliterr Bwoos- France
Mrs. G. W. SHELDOM & Co--17 James Street. IIVFRPOOL. EN.AN'n


SN FRANCIj
'rs. SiHEIIO A *I ones' repre s *uI
Par les maitem salvaales:
IGE ATfLEY HANMEY & CO
21 Rie do ia R6publiq e
Marseille
tiERN 'PjERON & Cie Lt
63 Quai Georges V
Havre
"trn PmTox & Cie. Ltd
Ifue du Moulin h vapeur
lboulogns/Mer
HERNU I'E'R" C- I id
95 Rue de Marais
Paris,
HEIWVU PURON & Cie. Ltd
Rie de la Tranquillit6
Dunkerque
HFRNU PFRON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


C0 ENHAGLLE
Danem.irk
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengadc, Copenhague
,GENES
Italie
Mrs HENRI COE & CLERS'
Piazza S. latlep, \',.l -
Geovi lIalt '
OSLO, NouWAY
International .
Speditionsselskad
HAMBOaG,. GRmmANY
MrH.Vogemann
lia mbou rg,f erinany
GOTTOURCE SWI- ElVEN
Nordisk Exprenss
Gottemburge. Sweeden
RQaTTERDAM, FHOLLANDI
Mr. H. Vo,,emann
Rotteidam, Hollandi


tarce


h il lerrant l- i;i~si q iit e,
h- 4ine : u ,tlie uatt p ii' J
Ces di(u sel (.I pt 61k
volds da'al, 1a.aajhji 8rw,
l*ovembre courant, al ntique
' rautrel BW "''
FA. FLEWiy


Eldot aao
T,,us les Soirs
Auditi n Musitalt- du Ciltbre
J as istilie. "
Sarp ibt ptur les Dames.

AITO i u

S vadr er l d AVN ,IR
Raem Firoa


Vr 4.


Vente

Sl'encan

Mercredi 14 Novembre 1928
En vertu d'ord re de Mon-
sieur B.' Sc) t Colleeleur de
S'"","' aIn Dousne de Port-au Prince
.n Ia,, on selon 101 de la Douane, de-
l l .. I Ofeon&
.: e.- vant les portes du garage de
AveTs., la Douane, il sera pioce6d
I,,if.6 #"',l Mercredi 14 Novembre 1928
n e" nCs a 10 heures do martin aIs
erYapl pu is. vente A I e can des marchin-
Sfoule de CARq,
remar.quablme d(I ss stlvantes.
;entr dOwe eun
sd."o,.'f G F 1 1 culis 1 pres
.;r, it.n, tube por biyclett., 4 press.
dnereas pneus, pd:les.
C H. B. Goe.Ives 1 18
u e ,,en., chapeaux de paille gurnis.
do Pt. R. G. K. 3 1 colis taience
couleur et blanche, porcelai-
Omt rt.ttel 1ne, verre
P. F. r4073/80 -6 barriq ues
mpitan!d. Pr* et demis h, rriques 6 bar. vin
in,*..M rouge et blunc commun.
No 24086/86 Vin fin. 4
Eaua biles, vin mousseux.
C.B/ .C. 2701,2-02 Ic
bonbons, I c jouets.
0 pour auto, 4 sacs bouleilles
videb ( 'LI)
I/(Clous po|r fil le ter.
S/mw/s/n OK. 100 boucles
d'oruement, ok 400 collier..
Section Colis postaux
Alex. Simon 26090 i-- 1 paii
talon, 1 bhizer line et colon
Puzo et Fil, 1583 1I coli.
paper a entete,cnveloppesdt
lin imprimees.
Ste Gale Kola Chain 51 -
1 paquet extrait pour Kola.
Hermann Jo Jacque 30 1
paq. photos en plusieurs cou
leurs.
L Jacques Bardavid 7718 1
paquet poudremercure.
0) La marchandisesuivante se.
30 ra vendue sous le coup de
I'article 59 des lois douani6-
dement res :
Twitco 44979 1 colis ac-
cessoires pour auto.
VIVA TON L. Sans marqueni No- 1 sac
voA ToNse A riz (petit) 1 sac ciment, 1
velxppemeno chaudi6re, 1 lot leuiles de
eiileux; non zinc,10 bidons mobiloil (haile
pour moteur,1 cytindre acide
carbonique. bare de fer.
L'automobile ci-dessous sera
vendu sous le coup de P'arti-
cle 3 des lois douanieres:
Ford Touriig car, moteur
No 12866724
Montb.tiun ELIE
Encanleur puLIlc

Avis de la Police
II a Ml trouv6 dans la Grand'
Rue le Lundi 5 Novembre
1928, un lrousseau de 6 clef,.
Des individus suspects on'
66 arifte s pendant la snit
possesseurs d un supei be coq
Mtrarger couleur gris et rouge
4r 9 un parquet eonteuut uI e pai-
rie deJii:iresen cuir, dI V
st Cravates, Ch 'usseltes et dit-
S........ tcrents ou'dls J';utom .. Tousr ces articles sort A h
disposition de I urs propri6
tairesau Drperltmeut de I
Poli e.
Op'. E P. SNOW
1' Chel *e la ^,i,.*
rE VS

f-'iti e Si U I. 1 J U 'h IF .o' r
n a. priks Je Iien vo ; ,ir usee t
por le so0ssign6, u e s.q tO.
serail tente de les \ven'!*,
,ne m'ntre en aret layani
leCsss tin U ctil rq i r I t-r


Lbftrndrln dns qa saal-ti.
Laiebuoo 4*trpgit to"us es
' p.*^.u. II It purille et


Le Save*
g.rma t, d
wO lo,


Le seul balai hatien


LE wrote chez Alfred Vieux, Simon Vieux, Bazar
'eYrpolitain Fr6d. Gaetjess et Cristal Market
A 4 dollars la dousainc, 0.356 e balai.

SLc seul Restaura

1 oI I on manqe

PRIX TRES MODERiS

Vient de recevoir par le Si

MACOR S

du saucisson de LvO

ci du-Gruvere FranJ


I


ISITEZ le Noi

neubles el artich

d'ameuobleteaIt

Patt E. AlSXI
V sAue"
Vef ral .M


._. ws. U s '

Au coq uet Magasim
II m ares _


lSrb5*rk1U 1'


Pr


Iz.


a.
I-. -
in* soft


.--~- -- -; .^.-c;- _.. ^^-----S---I~.gtAT r BWPM IVA IM


111~'"~~1


_ .._. ---~- -- --- I ~~ ~I --- -I


~BY~s!


--- I- -- ~- ---


_


S


I ." .'


La santd est tim prel"re a i
L'energk, d'at tAW. *&" .
agne, .tlot ,das mos a ode. Le
t ,saldies provienaeat des garmee ql


titeslsm


- ---uru--


- .^
'i




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs