PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04847
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-12-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04847

Full Text



iago


- -.a ---------- - ----- -


22~me ANNEE N* 6542


PORT AU-PRINCE (IAITI)


LUNDI 12 NOVEMBRE 19W2


-7- -1 .Aft


I mUvm


INSI PARLA L'ONCLE,

( du br PRIeG =AR.

S( I oir Nvs. des 8 et 9 Novembre).


Voici encore ce qu'6cril M.
Price Mars au sujet de notre
hte:
A qui ne rf-pugne point de
"(6ulever le voile des apparen-
ces, la soci6te haitienne d'au-
( ltdfhui resemble *troite-
iment A celle don't elle est is-
sue. Nous savons que lA-des-
sus la BOL'IFISSURE ORGUEIL-
LIUSE DE NOTE .~L1TE se can-
0onne en une negation obsti-
noeet farouche.
4L' lile ferme les yeux 1'6-
vilnce. II lui suflirait, pour-
t, de remarquer le deve-
.!eament demographique de
"&e people pour se rendre
mnpte coml)ien esl vaine sa
Mtte pr6tention de figure a
die seule toute la communau-
Vt'haltienne. Car la bourgeoi-
Sme, tell qu'elle existe mainte-
'inlun'est plus qu'un symbol.
(Dchuie du r61c historique
de on(luctrice de la nation
PAR VEULEiRIE, COUARDISE O'O
NADAPTATIN, elle lustre en-
core par ses penseirs, ses ar-
tistes, ses chefs d'industrie, la
puissance de developpement
mtellectuel, i laquelle une
partie de la communaut6 s'est
6,ev1e, cependant que, PAR CA-
IENCE DE SE MTALER AU RESTE
R LANATION, elle exerce plus
qu'une sorte de mandarinat
i0i s'etiole et s'atrophic cha-
ue jour (davanltage.
,Mais, enfin, si elle a perdu
i grande vocation de' otm-
Mandement, elle devrait ja-
kouseient garder ce r6le re-
psentatif de nos virtualites
ltellectuclles. Encore, faut-il
'eelle sache ce qu'elle repre-
te et qu'elle hausse sa di-
i A nepoint lausser le
s de cette representation.))
Sagit-il de justifier la ma-
de son livre, 'auteur le
it en ces terms:
SC'est du sentiment reli-
gieux de cette masse rural
nous gallons nous occuper
6 C'est sur elle que se porte
enqulte que nous poursui-
vftsdepuis les premieres pa-
de cc livre. C'EST A ELLE
'o0 S'ADRESSENT NOTRE t?-
$1OSIT ET NOTRE SYMPATI E,
'ins que nous sommes
Ia trouver dans sa can-
r et sa spontan&it6, au-
us des ODIEUSES L(.GENDES
"' L'ACCABLENT IIbMAGINAy
10N AVENTUREUSE DES JO6UINA
*ES A COURT VUE ET LA DE-
GSE ININTELLIGENTf D ES
1RGEOIS APEURifS.
.,Evidemment, il ne nous
pas interdit d'interroger
*E PRESOMPTUEUSE DE L ILI-
Nousverrons si elle rest
ng ible sur le roc de son
0 olicisme ou bien si les
ainces populaires, par un
en retour, ne I'ont pas
re d'inquietude p a r je
s^'as uoi de mystrieux et
6trique dont iles 'sont
encore :
iElles (nos coutumes) sont
'est notre personnali-
r- enme, routes charge s
rmiinniscences et impress
nes par de successive
lions qui marquent la
exite de nos origins
tles et, puisque notre 6vo-
i people s'efctue en
-" I dluergente, de tell
quu"n petit nombre den-
,cOus acquiert une culture
W.. SCuelde et social. qui en
U1,. monde nart. frs fier,


parse avec le reste perdu (de
mis're el d'ignorance, c'est par-
mi la multitude que nous au-
rons les chances de retrouver
le fil des traditions orales ve-
nues d'outre-mer. Qu'on sou-
mette ces traditions A un exa-
men compare, elles r6vleront
aussitot que i'Afrique, pour la
plus grande part d'entre elles,
est leur patrie d'origine.)
L'id6e est chbre i M. Price
Mars, que notre society est
composece d'une masse igno-
rante et qui est opprimee et
d'une elite 6clair6eet 6goiste
qui oppriuc cette masse. Elle
lexprnme, en passant, au su-
jet du creole, don't il dit:
((C'est grAce au creole que
nos traditions orales existent,
se perpOtuent et se transfor-
ment, et c'est par son interm6-
diaire que nous pouvons esp6-
rer combler un jour le foss
qui faith de nous et du people
deux entities apparemment dis
tinctes el souvent antagonistes *.
C'est peut-tre cc qu'il en-
tend exprimer encore, en ter-
mes plus voiles, quand il 6crit
de )elorme:
( M. Delorme a sacrifice AI 'un
des plus stupides, parmi les
plus plats pr6jug6s qui jugu-
lent I'activite haltienne, a sa-
voir que notre society, dans
son passe comn me dans son ex-
istence actuelle, n'oflre aucun
intiret A 1'art du romancier.
Ansiihta pass tA c6thdertW1e
el un drames 6mouvants, A c6-
t6 des troublantes p6rip6ties
de la tragicomedie don't est tis-
see la vie hatienne, il a c6toye
cette humanity I|dconeertante
ou la vanid collectit e et indivi-
duelle, I'hypocrisie social, la
bltise solennetle livrent
les plus ifarouches as-
sa-uts A la simplicity du cceur,
au devouement tranquille, a
la vraie culture de 1'intelligen-
ce et du ens moral et il ne
s'est mdme pas apercu que ces
choses-lA existent. )
*
Mimitenant quc nous avoris
finayec les citations sur l'6-
iie/ijs~ attp ut tire bon de
stenehdre suir edque M. Price
Mars appelle de cenom. Cette
Mlite s'entend-elle dela couleur
desla peat ? ou de la situation
social base sur la .fortune ?
,ou encore d stavoi, ft de la
cultured l'esirift? Car, en-
fin, ioules ces choses peuvent
se trouvner runi'es 'dans une
categorie dir*dividus format
alorsune sort de classes; out,
au contraire, se trouver r6par-
ties dans plusi.urs categories
d'individus formant en core
autant de classes.
A note saenm, et nous l'avons
dit dans le temps dans cejour-
nal'mbm6riau sujet d'un livre
dp9 tout donmaine, scien-
ces, art, littrafure, religion,
professions librales, profes-
sions manuelles, agricoses,
etc., --ily a des gens qui ex-
cellent,~ ui ont acqiu de fa-
ra ftuattd'eux"
SdesMau ritid itjdpndent,
pparlka s*enie deschoses,
les directives qui orientent,les
m tivements qui r6gularis'at
et I effort de populsiso qhi
doit produire le progress ou
Inaction. .
Quo, au sujt d'an de ces
domaines p ltqul rseil soit
question d'.ilTe, l esprit n'es
pas expoa6 A s'garer ,et 11a mit
ii o . -,-u9 -. q


generale de I'fite pour I'oppo-
serA la masse des travailleurs
anonymes qui ne sontpasarri-
ses a se mettre en relief, il n'y
a aucune difficulty pour noire
esprit de concevoir un ensem-
ble de toutes les elites particu-
libres.
. Mais que,faisant abstraction
des activities particulieres et
des differents doniaines oti
elles peuvent s'exercer, on
vienne, comme Ie I)" Price
Mars, parler d'une ((61ite)) tout
court pour I'opposer a une
masse) qu'on nie precisee pas
davantage, c'est career l'equi-
voque, c'est assurer le triom-
phe de theories faciles, et c'est
provoquer la discussion, ou la
critique, sur (des choses mal
d(finies et avec des mots qui,
de part et d'autre, n'ont pas le
menme sens, ou encore, avec
des imots pareils expriimant
des choses difi'rentles.
Quloi q(ui'il en soil, elde quel-
queli faon (que le I e )Price Mars
ail envisage', dans son livre, la
masse haitienne et I 1 it c
hal tienne, nous nous ins-
crivonsr o n t r e 'ide d'op)-
position q(i'il faith sutrgir cha-
que Ifois entries elles et noius
osons croire, contrairement A
luii, que la soci(t qui rsullc
de celtt masse, el de cette Mlite
est chose logique, naturelle,
n6cessairc; qu'elle a sa raison
d'etre et ses fins; qu'elleest
soumise aux memes lois d'&-
volution que les autres grou-
pements humans; et quil s'a-
git moins, pour r(soudre le
probi6me ha lien, d'en d(ran-
ger ou ('en broiiller les ter-
ineS, Iqule de nIous elln acoim-
moder en foute bontue foi el
sins aigreur.
Nous reviendrons d'ailleurs
sur celte solution pour arriverl
A d6mnler ce qu'elle pcul eire
sous la plume de I'autcur de
( Ainsi parla l'Oncle .
( A suivre).
Ouverture de l'Ecole
militaire de la
Card d'Halti
Le vendredi 23 novembre
courantlaura lieu, aux aser-
nes Dartiguenave i'inaugura-
tion de 1'Ecole militaire de la
Garde d'Haiti.
Le Gnera l commandant laI
Garde d'Haii, le Commandant
de LEcole militaire et lesOlfi-
ciers de son Etat-Majoropt in-
vite les Personnages otficlels
et dilldrentes personoalilts
port-au-princieones A assisted
A la c6r6monle qui commen-
cera A 4 hres de l'apr6s-midi.

Grand match do boxes
comme nous.l'avons annon
ce, c'est jeudi prochain, 15 no
vembre, qu'aura lieu, A VOri6-
tis, le grand match de boxe
entire Papacito et Jimenez.
L'un, Jimenez, battit rrcem-
mnentici Charles Mathien,l~aU
tre, Papacito, est I'6lve. cde
celui-ci. On voit done tout le
g and inti6't quollrira celle
rencontre o.u scront aux prisca
deux techniques diff, renle.
Les deux pugilistes soot eh
belle et bone torme et ont,
dans leurs pays, une r6pu-
tation retentisante dan la
aMf ma ch sensation


ratnrhe

de lore
MettieVickadei
.. le nez ou le fairte


-7m fondre d"s I'eau
Studies r 1 m In.


-yW 'is~f I


M anuta clure haie, e

de Giq are/tes


GEBARA


&


N'oubliez


Co


pas


D'ESSAYER notre NOU-

VELLE CIGARETTE

COLON *

au Tdbac Jnune et offertes

en de Jolies boites. Elle n'a

rien 'aenvier auxCigarettes

de luxe etrangeres.



SAu coquet Magasin
Mademoiselle Claire VIEUX
Viennent d'ariver le plus jolies ouuveautt paris evnes: tiieus sCe
touts beauty par coupe, uuiquie, bibelot. u'art et mi l astres riiutai-
sies. t a Tout d'un goat exquis e: 6 si bou marchi !
A la demanae ae ses points MWlle VIEUX lait uoe exposition de
lea tobat d'eLfdats 0talea mamans les plus dilficiles front ais6ment
seur choix.



GRANDE OCCASION
ET

GRANDE REDUCTION
SUR

DISQUES ((ODEON
Liquidant l'ancien stock pour taite place A de nouveau
arrivages, nous laisons une grande reduction des prix des
diou es ODEON pour UNE SEMAINE SEULEMENT.
N'oubliez pas a cette occasoun que nou auditions de Mon
teaux, nos Chausonettes de Mistinguet, Gouin, Mil'ou Laver-
ne etc., nos Op6ras et Operettes ae Charles Friant, Niuon
Valin, Di Mazzei, Marie 'lh6i 6se Gauley, Emma Luart, Roger
Bourdia, Ren6 Maison, David Devries,Etienue Billot, Miclie-
'letti, Villabela etc, nos chants iheligieux,etc, soot des disques
absolument indispensable pour toute bibliotheque, pour
tou.e soir6e et pour lea lItes prochaiucs.
DIQUES aSALABERT
Est arrive une tres belle serie de disques Electriques
SALABERT d'artistes de renomin6e mondiale et D'UNE EXTRnME
DOUCEUR qui tait la sp6cialilt de ces disques tres appreciis
en France.


PHONOGRAPHES
Nos nouveanx modules de Phonographes
rieurs et si convenables qu'achetant ailleurs
et trois lois plus cher pou la mdme quality,
BAZAR O'EON


soot si supe-
on paye deux


J. Karayany
ANotGL GRAND'RUE ET RUE PaROU.
PORT-AU PRINCE


La Belle Jardin iere
GRAND'RUE 1521.
Vient dc:recevoir les tootes derni.res nouveaut6s de-Paris:
rretieresChapeaux fautaisse garnish et combinaisons pour
mesg CA ett Souliers etcostamed'eonfantsailsi qare
a bell dda cravato et pere spour robes U toet
ud prix


I T 9


... a vu, avant-liier matin, (1u'.
iune iiisarveiilture assez d'esa-
IrI('abic liillit aidvei ir 1'auto
1 1F.F. Eileo (6fil (rai(quill'nlcniit
aI se' reposer li I:, rue St..Ioseph,
lors(|lt,, soudaIin. fOle prit feu
(:In sellns pprproc., nildu ). Fort
licslrt'cill nll oil s'ti a;)perl ul A
Icnlnps 0l. I' aide (d Io' s 11mo-
't'lls tie tI'ortiniit, oil s IvU 'lau-
to (flui serl si b)ieiin )poir lIs ma-
ri'iges ct Is ha )il'lnies.
... v it '(tuie lo'rs(i 'il )pleut, il
ie Flail i)oinl )()oll pour les pie-
fo s (I'lre. sur l i 'voie )uibli-
(I.e, Iro)) )r6s (des autos. Celles-
(cI, (i >)';ssaill dans lIs mIille pe-
Wlils mllels ('ean( qui st l or-
iintiil sur li cli'hat;isst d(es rues
alprs js chia(il :itv'erse, proj jettent
(Ie verinail)ls je ls (l'ii ltotuIIC s,
(tu. ni cl In i'elon cI [)ilt\ux 0|l.
... vo il t(|lt cniui (ufill vfII |'l-
iclr in 1 )b1ln (igart'all d telict'ux
iIl'olil t' ;il gIo'il ('\(I is, vai A
LA I r)I.., rle (Ics Miracles.

... n; pas vu, ce mois-ci, les
J)rdictions n0t',1orologqiunes (le
,1. i'i)p cIIinhauer. (:a l'inquiikte
et tout Iet nlll(Itd' atussi, calr, on
nle sait plus lors(fi'il f'ra beau
on Illaiv;ais It'lnps.
... oil encore ;i la ruc dties
l'rlmiis-Florts, dtlls IC ( luarlielr
('oll )ris i'I ll eit s riles (II I | il-
l)l' t, dii C( iitI liii) F gI'i
nll)tl)reul d(t d, e'.,(uvres s'at-
troupe)(r sous I: gaulcrie d't(1te
l)oilanigerie du (Iquarlicr e tIrou-
l)'ir paIr '(It's scenes tuuiltueu-
ses I l traniquillil des gens du
voisinage.

lO6me anniversaire do
I Armistice
ilr, (lans Iv 'Iniid, rt lier,
Ic l( e ;'iic iiiiv 'Si' ir'dc (iC I',r-
islisice a le c(lerl)i' au milieu
de granldioses c(re6iionlics.
A \Washingtlon el i Ne\\'-Y k,
I 11 Cleures (i inuatin, 1ine Son-
nirie deI chli'ros q(ui fI'ul ra(io-
Ifuise a invite Itoiic la popula-
ion alln silence. (Ces deIux villes
cl h( Ih's It's tis-'tl 'nis out gard(
IC silence |cidhnlf dettx n minutes
en m111Loire de ceux (lui sont
tomb)Is A la guerre.
.. \V ashington, Ie President
(.oolidge a I)roiioinc ni dis-
cours a I'.\imericainii Ie*ioin. lDe
oniol)reises personal it6s ont
d(l)os de ('s ('ouroiiits el des
erbl)cs sutr la hoiobe du Soldat
Il)COlIlltl.
A Paris, A Londres, A Home,
A Tokio, etc., il y cut aussi de
brillantes ceremonies en com-
memoration (le cet anniversai-
re. Partout les tombes du Sol-
dat Inconnu dispaissaient sous
des jonchdes de couronnes, de
ge rbes de fleurs tie routes
nuances.

L6ger Cauvin au Radio
Au concert de vcndrledi soir
du Radio, M. Chement Coicou a
dit une pi-ce de vers de Lnger
Catuvin, Rtdemption.
l.'acconmpagneinent musical,
au piano, rut execute par M. 1
Rameau.
Ceux qui posscdent des ins-
tallations :radiophonique A do-
micile 6coutfrent ,les vers de
Leger Cauvin avec interct et
plaisir.
------"--'- *'- M
il, was dsralje, mamam?
Leas Jolis articles :de: Par4
vns dans les vitrinesM d.
PaUL E. AUXILA. -..


~-,-* Ad


I -
~ -J


Ifc"-


1 --- ----L- ~ _I-_.~i ~.-1 e,


- --- --


- ;


0,


ell -.








Le s Chapeaux de laiAe. ide tastor .et dnle, tne d'ti

QUE VOUS f RSONT les NOUVEAU

TROUVEREZ CHEZ i'H EtlHAVl AL. Wde la SAISON


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


COPIAGIIE FRAN4IlSE DES CABLES TLEGRAPiHIQlES
10 Novembre


La crime minist6rlelle
frangalime
N. Doumergue poursulil
ss cousulltations
N. Poiueair formiira
le nouwrau Cabietl
PAIus--M. Daumergue a con-
tinu6 hier et ce martin ses con-
sultations.11 a reSIs MNI. Auriol,
PNret, Poncet, Chaumet el Mo-
reau, gouverneur de la Binque
de France. Une tentative des
groups de gauche pour
reconslituer le cartel a echou&.
aLe Journal' Icrit : Si le Pre-
sident de l, IWpublique repre-
sent6 A M. Poincare qu'il est n6
essai e a I t le du gouverne-
Sient et que le pays et les par-
leinen aires demanded tson re-
tour, nous ne doulons pas qu il
consent A reprendre son pose
de tconiyit);jileinmeil. Apr6,, ivoir
lerinin. ses consul:ations.\l. ou
niergie n 1itl appelerM.Poinca-
r0. NI. Poiiiicai6 rriv6 A I Elys6e
A l Ii1. 20 I a quill6 A 16 heures.
11 a acceplf en principle de for-
iner un iniuislre. II essaiera de
recoiisiluer stir le programme
d'action demiocratique et social
qu'il expos rcenimment un ca-
binet de concorde r6publicaine
erinmettant de rtaliser la paix A
l'intrieur et d'oiganiser la paix
A I'extlrieur. M. Poincard a con-
voqu6 au minishlre des finances
tous les mninistres d6missionnai-
res A 16 heures 51.11 s'est entre-
lenu avic ses anciens co laol)
taleuts saul MM. Ilerriot el Per-
jier jusqu'd 18 henres 45 II a
ieVu s6paoment MM. Sar aut,
Marin et Queuille. II reprendrai
deimain martin ses entretiens. Le
mar6chal Foch s'est rendu au
minisl6re des finances. On sup-
pose que M. I'oincar6 a dUsi 6
(I consulter sur les cr(di's mi-
Itlai8ts, source tie confltis avec
la commission des finances.
Les deix d tpiiles aiiloiioimistes alia-
cif ns radiies de la thaiimlbre
Iraet;aie
PARIS Au course d'au.c s6-
ance imouvemeinile, la Chinl)re
iyant repousse un profit (Id'an-
nislie gepnrale a prononoc la.
d6ch6ance des deputWs autono.
n sites Hicklin el Rosse pir un
vd e de 220 voix conlre 39.
S'apini, dpiitl de Paris. 91gorien
aneugle de qiierre,qiille Nfw Yark
NI'WV-YO1IK M George Sca-
pini a quilt Ni\w Yoi k la niuit
derniere A bord du iCarinania,).
L4e c6l6bre depul6 de Paris a
t rmin6 aux Eiats-Unis la mis-
.aion qui lui avaii 6-6 confi6e. 11
a brill.ininent repr6seiintla Fraei
ce A la Convention de I'Ameri-
can Legion et contribu6 en de
nombreuses conl6rences A res-
serrer les liens d'amiti6 existent
entire les Etats-Unis et la Fran-
ce.Le depart de M. Scapini a et6
.hAte par la d6mission du minis
there Poincare. Le glorieux de-
pute aveugle, pai iote ardent, a
decide de rentrer immediate.
meot A son poste de combat A la
chambre pour donner son appui
A M. Poincare.
D6nouement do la crime
politique roumaine
Lechef du Parli des paysaas
pread Ir poAveair
BUCAREST- i M. Manu, chel
do parti national des paysan
et pendant longtemps radver-
jMire du regime Bratiano en
Roumanie, a lorme un cabinet
.aiouard'hui pour succeder A ce-
..i de M. Vintilla Bratiano qui
. dAmiaionae, 11 ys uelque

[.. # MI. Le der "a iak midi.

lIis pot r retoUrner sa resident.
ce la toule lui a tail one magnui-
Squ. ovation.


* Lockoul ) daas les'*usines de for
et d'arier de fa Ruhr A la suite ide certaines rt
ESSEN -- Un a lockout de. neurs annonfaunt que ta popu
puis le ler novembre dans les lotion tie cerlaines rtygions d
usines de ler el d'acier de la re- Sud iproutwes par le cycloi
eion de la Hiuhr a commenc e etluit menacee de famine el d',
fire sentir ses eflets dans les pidkmie, que des bagarres sat
autres industries de m6naux, de glantles sdlaient produiles
textiles el autres products A Iel- cause du manque de nourritur
senkrichen,Beilereld et ailleurs. I'Officier sanitaire de Bainet,
La silualion est devenue si gra- lieut. W. B. Michael entrepr
ve A cause de I'augmentalion du line tournde d'inspection des h
ch6mage et des privations des calites don't la situation avait e.
lamilles ouvrieres que le leichs indiqude comme critique. Loff
tog a 61e convoqu6 pour Inndi. cier visila les regions de Balne
c'esl-A-direuniour plus 161 quit des C6tes-de Fer, du View
n'avail etl deci r.Tous les hauts Bourg. de IAsile et autres. A I
lournaux dans le district d Es- suite de son enqudte, it adress
sen out e06 eteints paralysant un long rapport au Directet
ainsi plus des 2'3 de I'enliire (;Mnral du Seri*'je Nation,
production du ter de I'A ln a d'Hlygiine Publique.
gie. Le lot kouit West p oduit 6
la suite d'une augmentation de 'oici h's conclusions de
salaires accordee par le Minis. ra/ orl:
&re du Travail. Les iidus'riels
i on' pr~lendu que celte augnaen. onclusionD I
t:tion rendait impossible la i
concurrence sur les marches d(a) ilY i une les rerarei
minondtaux et its ont par cons6 de vivres dn lerigion
quent lerm6 les usines.Le nom- I'Asile el du Vieu Bourg. L
ibre des ch6meurs dans la Rh& raretd des vivres est inslgr
nanie el la Westphalie A cause flante dans la region de Cte
Idu lockout d6passe le chiflre de de Fer.
500 000 et i'on estime que la (h) Que la famine n'ezis
perle de production ,gale l'aug nulle part dans ces regions.
mentation de salaires d'une an- (c) Que les cas demalaria
nWe entire fixe par I'arbitre sont pas plus 61evds que
iie. fie parchiflre que I'on doit s'attend
otel. A avoir dans ces regions p
Lea adh6slons cetle caison.
au Pacte Kellogg (d) Que la diarrhee qui skv
WASHINGTON Le secre- ne rev6t aucun caractere gras
taire Kellogg vent d'etre infor- et n'est que le resullat de la ma
im6 que la tGr6ce adhtrait au vaise quality des aliments.
Pacte multilateral c o n I r e la (e) Que Ia raretl des vivres i
guerre el que le gouvernement se fera plus sentir peu apr6s
hellknique a demand au Par- ler Decembre quand les pr
lemeut de ratifier cette mesu e. duits de la nouvelle r6colte cor
Le Commandant de la menceront A alimenter le ma
L6gion am6ricaine ch6. La r6colte de points noir,
i & la laison Blanche mirliton, de melon a dejA cot
WASlING TON- M. Paul Me mence.
Nuallt, commandant national de ()Le travail qi'ex6cutent le I
la Legion am6ricaine, s'est ren- partement des Travaux Publi
du aujourd'huiA la Maison Blan et le Service Technique d'Agr
che et a discut6 avec le Presi- culture a amblior6 la situati(
dent Coolidge le programme 16. au point de vue nourriture dai
gislatil national de la Legion. les r6gionsde I'Asile et du Viev
Mc Nullt a fortement insisl6 sur Bourg.
la niicessi6 des measures desli- 19.- Le riz, la marine, le ma
nes A assurer une loi univer- moulu et le pots noir se vei
selle reglementant Ii conscrip- dent A un prix raisonnable d i
tion en cas de guerre. les trois districts.
i ere20.- On est d6jA en train
Retour & Londres prendre les measures suivante
de Fambassadeur (a) Les huit cents livres de I
Houghton rine, 600 livres de riz et 150 I1
WASHINGTON- M. Alanson vres de lard demandeas p,
B. lHoughton, candidate r6publi- Monsieur Perry, ainsai qu'il e
coin au poste de s6nateur des dit as paragr-phlg.6, 1ero4 el
Eta a-Unis pour I'Ealt de New- pidipea au Dr ro. A CavSillo
York, battu aux elections de Cea provisions sufliront uo S
mardi dernier, declare qu'il va vice Technique (pour achev
retourner a Londres pour re- son travail qui durera deux a
prendre son poste d'ambassa- maines en plus dans la regic
deur. 11 s'embarquera mercredi de Changieux.
prochain sur le i Leviathan D. (b) Le Dr Cook enverra
S Mdecin au Vieux Boorg poi
combattre la malaria.
L'laspectleur el le Direclear de la (c Le Dr Cook demand I'a
Banque leyale di Caoada torisation d'acheter deux con
an MATIN lives de pois et deuxs nts I
Vendredi apr~s-midi, nous vres de ri qu'il distribMer a
avons re u au MA'riN la visit nicessiteux du Vieux Bonrg
de M. F. H. O'Connell. Inspec- de ses environs.
teur de la lianque Rovale du 21.- A part ce quil est d
Canada, aclulliiient A la Ca- plus haul it est recommend :
pilale en tournce d'inspection. (a; D'evoyer 200 li'es d
M. de Verteuil, directeur de la pois et 200 lives de risia I '
Banque A Port-au-Prince ac- sile, qui seront ditribe&s a
compagnait I'lnspecteur. necessiteux, soit par le Cun
( Nous avons attres sensible a o0 p'r l'Employe du Servk
cette aimable attention de i'Ins- 1byg e .
pecteur et du directeur de la ) De meltrede la qlaiM
Banque et nous leur renouve- en quantit6 sutflsante A Il db
Ions ici l'exiression de notre ot one des Olfciera-M6del
vive sympatlie. de JcmCel, deq Ciye ot d i P
.. Goave. Cette qginine a dh
NOUS achetons de lanois t do s r ret
d acajou en eoque e C. r sot a 616 1.
VeA e Pou. eD vendre yavc s collabotsion du lieute
Aux Prodis do Pays. nant Tatum. Le lieutenant Corn
1313 GrandRue. mandant Cook que noas avoai


vT-s-- T~--p_ CIP-WFP- L_ -_L_ _~ (~~LI* I


YBR~


mI 1m




.- -.4L


I.


sauItv sau aU IIIIII.,Im


i, Isurawce Co


rVient de payer a JACMEL, apres

deces de 1'Assure, une Police de Or.

5000,- sur laquelle 1 SEULE prime

de Or. 105.- avait ete verse.


EUG. Le BOSSE & Co., Agents

I'


Les fraud-
commerciale
Vendredi martin, A 10 heures,
sur certaines plaintes parvenues
au Bureau de la Police au sujet
de contrefaCons de la marque
de fabrique de pa Firme com-
merciale dirige par M. Lajat,
des agents, accompagnes de M.
Bistoury, supphLant-juge de paix
de la Section Est de la Capitale,
se sont rendus au magasm de
M. Michel Hajje, rue Traver-
siere.
Les agents y ont d&couvert
des saces de riz sur lesquels la
Marque deposee des aRizeries
Francaises representant un
chameau, etait apposee apres
avoir etW decoupee des verita-
bles sacs qui contiennent les
products de I'Entreprise indus-.
trielles de M. Lajat.
M. Michel Hajje, commcer-
Cant syrien, a etI arrt6._

Fclinse
c s se


de soleil


Aujourd'hui aura lieu une
cHlpse partielle de soleil. Elle
sera visible dan toute I'Europe
moins I'Espagne, dans une gran-
de parties de rAsie et dans la
parties Nord'Est de I'Afrique.
L'6clipse commencera A 7 h. 33
m. 2 s. et prendra fin A 12 h. 2
m. 9 s. Sa plus grande phase
aura uMeuA9h. 48 m. Is.
Mais le phenomene sera invi-1
sible en falti.


Eldoi ado
Tons les Soirs
Audition Masicae du Cel6bre
SJao Brisilien.
SOrprise pour lea Dames.


me RENJE LAFONTANT

Souveaut6s Parisiennes
Rene LAONTANT a te plasir d aviser ses clients quelle
1pl6temeot renouvelt son stock et que son magasin est
A Ia Rue du Magasia de lEtatdans Ia halle ancien-
p(t occupee par Mfl. Lavelanet et Co et M. Laurent.
Cay Irouvera es articles suivants de toute tratcheur A
I pn d6iant touate coacurrence :


de Chine sup.


U eorgette
Satin
charmeuse
rde sole sup. pour nge-
i es nuances.
?pes de so)ejo
Oies perle .
s oie units et brodEs
sup. ,
its soie sup.
Mue sop. pour chemises
mttes soe pr baptme
Idassortiment de chaus-
*de fll pour entants
L. daImasoia cooler
Wttes de table assorties
bbrode blanc et'couleur
Ses coulear elt wlle pr
res de luxe poor da-
Rt-lAII&.--


Chapeaux de pailte pr horn.
Chemises en cellular
Chemises en popeline
Parfums de Coty, Houbigant,
Chbramy,
Un r6s joli assortment d'ar-
tides pour cadeaux
Service de tables en porce-
laine
Services4boire eo eristel
Le plus grand assortment de
Deatelles fines que l'on puisse
trouver sur pace.
Empi6cements Dentelle ore-
tonue.
Mouchoirs pour homes et
por duaes
Toile de fll poor robes
Linon de fil coul. et blanc-
Toile A draps par f1, blanc et
couleur.
Draps brod6s pur fil, etc. etc.
JOUETS JOUET8 JOUET8.


*,/' ~ I''' -. -T ..
5-7

~~~~~ta~s Umud
M-77
goslav e T dr co
rWent accq4 r =O
Ismottoes yLw MAUSOUE
mtes a00 p, Sdo li MfA UUW
k AftoVieki To. job; 1UMMONOOMWI
"', suMp UpANssleir


- -I..


~p


"41

I
.4


Le Fromage

KRAFT
AUGMENT LE BON GOUT
DE NIMPORTE QIUEL PLAT.
XI 'y a ron do plus fla
Pour la rich savour et la
douew consistance il n'y a rien
de meilleur que le fromage
[KRAF aAmerican-Cheddar ) en
lerbtscI.
Lea meilleurs 6chantillans de
fromages *Cheddar Amdricains
sont soigneusement stlection-
n6s par des experts chimistes
pour leurs propri6ts indivi-
uelles afln Ide former un me-
lange ayant toutes les qualitds
I d'un tromage parfait. Tonus le
e*nbsllages et les peaux sont en-
lev6s et ces lromages sont pas-
s6s dans une machine A hacher
at sont broy6s en fins morceaux.
Ceux-ci sont ensuite melangs
pour produire un parlait alliage
de tous ces tfromages d'une con-
sistanceeletelle quil est facile
Itendre. Empaquet par des
machines modern" dans hi(
meilleures conditions sauitaires
et A l'abri de tout contact exte-
rieur. Le tromage KRAFT en ter-
blanc se conserve dans n'importe
quel climate sans 6tre trigorifld
et il sera aussi trais et plein de
saveur quand vous l'ouvrirez
I que le jorr oi il a et6 empaquet.
La marque KRAFr uous assure
une variety de Fromages pour
satisfaire tous nos desirs, une
quality et une saver uniforms. '
Chaque paquet de veritable
fromage KRAF porte cette mar-
que de Fabrique :


Si votre tournisseur n'a pas le
Ihepage KRArFT il peut 'obtenir
Ce Pawley Sales C0, le.
Port-au-Prince.

I I O III assW *AM -- ..
*.18 ^
"^^|^ sy~sa


Le Commerce ct le Public


sont


advises qu' a


partir de ce


jour les prix du Clairin fa-

brique6 par la HASCO sont

les suivants;


Or


;65


cts. Ic gallonn pour


quantity de 500 gallons et

70 centimes pour tout quan-

tite au-dessous.


Le seul Restaurant

ER Tou l'on manDqe

PRIX TRIES MODItRfS


Vient de


recevoir par le

MACORIS


S/S


du saucisson de Lvon


et du


Gruvere


MALAIIES i FIlE Et in EIIS
* VioIE, VOIEI UINAIRESl
*ler**, oaloul, ysstlte, proetatlte
G.dub pob he c...m&do d
KITINE.
Antieptiqwu puseuat, qui came
I. dodoleur, clari lw uinae
et diout iacide urique.
Ram)cb oIumenIt inoffensif, i ed un
nmpol fJace, o lae doe 3 compnimas
per jour dans un peu deau.
TOUT ONNES PHARMACIES *
gUfA ME PUMI, 41n, l tme PUIa


Francais


Iessicuis les bijoutieis sont
pries de bien vouloir retenir
pour le soussign6,encas qu'on
serail tented de les vendre,
une montre en argent ayant
dessus un ecusson du mar6*
chal errant .ainsi que que sa
chaine : en outre une paired
lunettes en or.
Ces dits objets lui ont 616
vol6s dans la nuit du 8.au 9
novembre courant, ainsi qua
I d'autres eflets.
u ^A. FLEURY
*--^l-^l ^W


~fw -


.9 .-w


4
r - r~~bS ~


.4


i.ALS <


- :.-.s I a


Ini et


4 -


I I


II -- -. 'elmam -


IWAM


; -~--


-( -1 ---~i_ I


' L-- -C


-1 ~" ---


mw


--


,


pl,


r-^ .'.* .


v





'


*


t:;;s


-'-"-%0 -JLLIF"


DERPYT




- 3. -*- -"


S.. ... 3T.',i +7;pr/ ,>
Ii g '


Constipation
Enterite
Vertigo
DyT. I .. 1 ,-,ie


'. . ...... .. ..,,
|(l 1* .I It \'olaa Is petit Ramonear do I'latotiM

Le seul balai hatlien


E.u vemle chez Alfred Vieux, Simon Vieux, Bazar
Metrpolitain. Fr6d. Gaetjens et Cristal.Market
A 4 dollars la douzaine, 0.35 le balais.
I- ?... _"Waf t


I.e ,"S ( (Ctlebra ) venant de Kingston est atlendu a Jac
mel le 16 courant; il scri"tI Port-au Prince I, 1. courant en
VIoule le nimie jour pour les ports du No.d et I'lEurope.
Port-au-Prince, le 9 Novembre 1928.
J. DAALDERI, Jr, Agent (6n6ral pour Hlaiti.


:e qui n'a jamais Wl fail
Ce qui no peul:ilre dtpass#.

Kola Champagne

F. SEJOURNE
,Pr6par dans desconditionsirigoureuses
D-ASEP6IE.
Preparation el Vente"
P8ABMACTE F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux el du Centre.


0


4' ~
4
.AIffgr~


I"


Maurice


Etienne fils
Angle des Rne dn Iagasin Ie Iltal
el Thomas IAdise
Marchan ises tranauiases
de toutes sores.
Avis do divoroo
Le scussiani.d6clare sah pu
blic et ou Crcmmerce i-ltre
plus responsible d'aucun acle
on action de son 6pouse n.e
I hilomfneEstephanla Joseph
pour causes graves ude action
en divorce va lul etre idces
samment intense.
Hinche, le ler Novemb e
1928,
Remus N. ANTOINE

Avis de la Polieo
II a tI I rouve danstl Grand'
Rue le Lundi 5 Ndvembre
1928, un trousseau de 6 clef.,
Des iudividus suspects ont
616 arrdtls pendant la nuit
possesseurs d un superbe coq
stranger couleur gris et rouge
un paquet confenant one pai.
re deJambi6resen cuir, des
Cravates, Chauisetles et dit
l6rents outils .'automobiles.
Tous ces articlessount A la
disposition tie leurs propri6
tairesau Departement de la
Police.,*
I'ap'. E. P. SNOW
Lhet de la Police
Plu do Po.ole
p as do graimse
Tous les cheveux lissesso'
yeux noirs et beaux, par Itnm
ploi de I FIXINE ou du STA
COMB de la BANDOLINEou
des autres Pommades de chez
PAUL E. AUXILA

Coca-Cola
de Cuba pt b b lsr Ie pro.,
ddit denomm'n Coca tCelIrdes
renseignements eAess ive
ment pr6cieux q ue uous pro-
posons de mettr,+ous ies
yeux de nos lecte dilds'que
a traduction de I'a cle ious
aura Uw in,,e *


Beaases ege- i
cut qui soufllrea d<

avoir q' petit p
L6.Qiaux a MTin
pour aesoulfseot
iacu mA iibles

a l '


CO, DMAL, KNT (


l Gt

I iL

eae
lw;7c01


.t des traitss do jourmaue
instrumentt m6me awe lee
caleats d4esk(inres, ete, I


:t


reeduque 1'Ientltt


Panama Railroad Steamship Line
Service de or&d tA de pa Mre entry
NEW-YOaR Cl rY N. Y. clSrOS \tU, OAN L ZONmX et resPORTSfde la COTB ,
OUEST de I'AMeRQUE.du SUD. j
plus rapid et le plusdirect service de.trAinportdepas '- t 4A-A't entire
et tes ports Europ6ens via New-Yord et Cristobal, Canal Z., Isthme de Pan:mia
Void Ialtisth de aos agents pour les-principaux ports 'eruTop: :
Au, o ,, t..eo. Paeac
Mri, G' W. SHELDOM & Co--17 JImes Street LivEs a !.SLAXNo ,4
S BI FRU1CB OPEN AGOtJi
fc B t Mat repreatt' I Danem rk
's ralvales: L Mrs. E. A. BEI & Co
GALAI.. HANMEY' CO C 21Alledgade, C ahafue
nA .CO .. YGEN
21 RtUee la R6publiq te Italie
mrreille s H.a. I COE ^l S-.0
,HERNU .ERON & Cie Lt Piazza S. Matteo, No. 1C
53 Quai Georges V PQeva. Italie
iavre
HEIRN PERON & Cie. Ltd OSLO, Noaw
Rue do Moulin vapeur 'Iternation
HERNU PEROm Cie. Ltd E- yoooe, G ANY
93 Rol]d a Mearais Mr H. Vog dann 41
9 dearais Hambourg.( any
Go~rTouncB. Sws MIEDBN .
HERNU PERON & Cie.Ltd Nordisk Ixpas
Rue de la Tranquillit6 Gottembrdi, Sweden
.O. un:tr eLGottemburge, Sw'eeleno
Dunkerque 0,*.iy
Haniumd pmom & Cie Ltd. Ror'rlEoAM HOLLANDI
tRue Roy Mr. H. Voiemtann r|
P ardruY x Ro teldam., Hllande


.. ...
SC. gjte ,hos', ici-ha4 a sa o6atpensation niw chkaque p
devrait avoiir use Polic pour acotensee tles (aneidhtits yp'
ou de len. .
USe, police dea a

,neral Accident Fire & Life-

Assurance Corporatiho itd.s
de Perth & Londr.s :
o olpcomm.-i"amlo w
arasiiN. I. :04 p w 11 1,0nA> I-v Q jAV6Wi4:lq

vei iince, t iama rl itis~.t I iW at i a at persoine
bi m, voe aisou contre 'iaceadi. et les dAgas, caot+os

S4ve F. BEMMINGHAM

S" -t-au --rince: G. t.LG I cap-Hailtten :'" *
i: EAN B ft Miragonoe TO A ll



-7 vw


*C


l
~.. toi rG


' /


-- --- --~~ .~---,---Pr-~.~l~~~---T--~---I-.-T--I--C-IC I~. UP:


.~$sW`-4r,


n __ P--


I Jlll I l II


tan*SS
I mutt,


-4-4 M &aI


J VW %AO=


C'est le Icmoent d'assurer II, e

ves marc npdiaes nvec [lae hi2

surance Socielty Limited, Londres ,,.

une des Dlus anciennes Cmoauin

surance d'Aigleterre.

Pour routes inpfremations adr

aux agents qeneraux, soussi nes.

Union assurance society Li'

L. Preetlmann-Aqaerholm & m
.== : :- --'-. ". '11+ ""IgA+lil -- "+




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs