PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04846
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-10-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04846

Full Text

0 ;*.,' '9 '9' *ti)KI


.- ,.


Mi1UF~gBV~OIJ."1fl


sue A~i lag


V. -


p
9'


Un people oit lk dum w so
ausrunies put awserver 4
kwneesft mwM '
Yalit II a cess d ie tre ft a
cidrnt le rejettere dt on so
th nombre des NatiooM RuI
ont plus. LACORDAI


mANE. N* 6541


"" S.


. *JPo" Pv Nc" (;AIl)n)


SAMEDI 10 NOVEMBRE 18


OUVELLES ...

NOUVELLES


Hie Heart...-
one me d6lasse I'espr it,
Sme0 rejouit asuant que r
4yrl6res nouvelles a do g
d iler que le t6l6gra. o
et la T. S.F. nous appor. p
dbmque jour. On a lim- b
y^ d'dtre en commpni- d
Save l'humanit6 tout g
Saus quitter sa ch m- a
Son fauteuil, on vit avec 6
Et que sera-ce, de- g
qonand nous serons en e
s avec toutes lea s toi
toutes les plan6tesdu d
-Car, il ne taut pax qu'ou
Ie, un jour viendra o, N
Attendant, si I'on sail A
ier ses d6sirs et se cono
r de ce que l'on a, on a d
I satistaire et large. t
sa curiosity et son J
rdo savoir ce qui se passe d
ionfres parties lointai. b
proches de celle qu'on a
ie. J'ignore si, d'apris les c
travaux d'un math6- a
en c6l6bre tous les
maticiens south cdl6bres p
tous les diplomales a
6s, A ce que pensent e
Ojoins es journalists d
leurs comiptes rendus de t
et et banquets ofliciels r
WM done, sie temps et s
n'existent pas, car la s
e et la rapisdit avec I
les je snis contraint de v
moo opeete *
teur qu'il met a pr- a
jusqu'a ma poche, m'o- b
A n'attacher que Iris
'importance A cette theo-
temps et de space.
te que je sais, ce dontje
96r,c'est que chaque jour u
te une provision de e
les curieuses.
otez: quelque part en
erre, il y a une maison
rate pour les vieux che- t
un banquet a t, r'au- I
r offer aux 80 pen
resa quatre pattes de r
.el des luvalides de la
chevaline. Celle agape a
Pen sous la pr6sidenee
vieux cheva militaire
11 y a dix ans, sur un
de bataille de France I
jailleurs. II r6pond a~
Simple et tr6s bon' de
et e'est lui qui announce
dao repaen tirant,avec
he, la corde de a'clo-
aQl avertit sea compa-
S e passer au .,. rtier.
chose: on rt noU
anglais a d6couvert
is qui dctient anst
i record de la long lI-
ne s penut trouverI
Chine et il taut etre
ois pour tenter cette
ce. 11 a deux c6ef
Sans, s'appelle LU-,
?n a 6t6 quatorse ts 4
B Dieu1 ---t .a
I dance de 100 per,
iDiablel
.paxccllent, p-
imemoire rpmarqu.
Ag re qal sest Ila
eil sivanteos ot la-
Us.. At-U. *G.. rdw
Stranquile s; pas tit'
^ St pals apres 14 mars
aon parler de cs~t
4 co,,,mcm am
A.a On almerait misex:

en tout cams qai m:
Mennur Ils cap-
l. sor, toatla nocs e9
d'eater dan la a
le toarcen qern
Is tI vieex Chimo!


3 r; 1'i.


... De Constantinople, on
n'annonte que cinqqante ex.
ardieni du harem imperial
nt torm6 une association
Sour venfr en aide aux memrn
res de la corporation priv6s
le moyens de vivre. Pauvres
ens I Avoir pass toute sa vie
garder ... lIs femmes et en
tre 1A I... Je prit6re encore
arder les dindons on les c...
t taire fortune. Je ctois bien
ue b. aucoup de maris seront
le mon avis.
.. Une letire, adress6e de
New -York A 4. Williams
IhakespefM, a 6t6 retournbe
son expdditeur avec la men-
ion: Le deslinataire est d c. d
Iep,,is le 26 auri' 1616, Exac'-
itude remplie d'humourf...
'aurais voulu savoir cepen
plant ce que pense moo aima
ble Chevallier d'une lettre qui
arrive au but quand le desti-'
nataire est mort depuis 312
ans bien soonns
.. D'Espagne: le cminma est,
pour la premiere lois, entr6
Lux couveuts de Saint-Jaime
It de San-Saturnino, A Ma-
Irid, avec Ben Hur, Pas 6pa-
ant. GrAce A Taldy, nous au-
'ons Ben-Hur nous aussi, la
emaine prochaine. Pourquoi
Yous etes-vous donn6 tant de
nal pour en dire du bien,
ieux Tigre?
...Por avoir, sans tambour
ni tiompette, mats avoc de
ons canons, could la flotte es-
pg.ole, il y a trente ans, dans
a bale de Manille, le ce m-
mandant am6ricain William
Scott vient de recevoir, avec
in 16ger retard, une m6daille
et un dipl6me... turcs dhcer
nis par le Sultan en 1900. Ce
dipl6me donne drnit au brave
marin americain d'avoir six
emmes blen comptdes et do
porter le tez par dessus le
march. Mdi come cela ar
ive uane here ou le maltre
actuel de laTurquie a suppri-
nm la polygamie (les gar-
diens de harem sont Aila
mendicit6 ) et remplac6 le fez
par 'le chapeau, canotier, tooe-
trae To0 ou melpa, lecoo
tiaodl Sctt est blenavanc6
pel~, nripl6me. Voila ce
que c'est que d'atiribuer des
rtcompeases posthumes aux
gens ..
... Les derni6res nouvelles,
matl u'eont iende bin ex-
traordinaire'. Le i Grat Zep-
pelin ,roflatt, b e. q.,t a
I ravo6 Atlaolqntue. ,V o ua
troues a noureu?... Mol,
pas. OIeas st ttolSOns mi.
graeurs n ntout qpe go deo
pois de s046cl6.1

xtc Mai o!W. P a *bitewI
setu 8on er. Poit a



f#aLh Jriobe. It 5em5n
lrf, comobeo deto ilko
t.il pea ascompli p ma
9


t Alk'o: raDs ol
en revol t. Bavat, lunint, I
guides. Cels aencore,c'dud
4bufle6. Et le V6amvedeml
79?...


Vos gjnm.**u. T


*~ q'q yr


Fails&Gestes

Exposition 6 tanglr.
Le 15 mars 1929 souvrird,
A Sville ( Espagne)une grande
Exposition international ibro-
amnticaine. Elle sa'tendra sur
6ne superflcie de 1.183.000 mn-
tres carris dont 310.680 en jar-
dins, 260.741.75 pour les Adifices
et 611.578.25 pour les promena-
nades, places et autos.Toutes les
nations ambricsines ont MtA in-
vitees A y prendre part.
Conference
panam6ricalne
Le 10 d(cembre prochaini
s'ouvrira A Washiligton une con'
ftrence pJnambricaine d'arbi-
trge et ite con; ilia'ion. Tou es
le, RBpubliques du Nouveau
Monde y ont elt conviVes.
De bone oigaroe
Point n'est besoin de se
meltre en gr (d mal pou,' avoir
dtexcellents cigars ;A I hme Al-
Ihz tout implement. La Ideal,
chez Trotman el E ienne,rue FI-
rou en lace de ( La Parisienne ,
et vous aure toulte atisfaction
pour I'arAme, le godL, la quality
de votre cigare..
Les ateliers
de la prison
Dhsormiis le contrile ge-
n6ral des travaux confls aux
ateliers du lPnitencier National
relevera du Quatlipr-mattre de
la (,rde d'Haitl ,I qui l'on de-
vra s'adresser pour laI confection
d'articles a Ia prison et qui 6met-
tra les ordres de command. II
y a un si grand nombre de com-
inandes qu'aucun nouvel ordre
ne sera accept que vers le ler
janvier 1929.
Bex
Jeudi prochain, 15 novem-
bre, lea deux boxeurs domini-
cains, Papacito,champion poids
lourd et .Jimenez, champion mi-
lourd,. s'ff onteront sur le ling
de Variet6s.
Polncar6
-Comme on le verra dans les
nouvelles revues par les CAbles
Francais et que nous publions,
UM Poincare sechargera de la
formation du nouveau Minist6-
re frangais.
Atellers
photographiques
M. Cleodomir D. Juste ins-
tallera bient6l ses ateliers pho-
tographiques au No 1359, rue
do Centre, A c6t6 des Bureaux
do LIEssoaBt- -
A la Cathdrale
Hier mna'in, A 6 hers 1/2,
A la Cath6drale, Mgr Conan, Ar-
cheveque de Port-au-Prince, a
calbrela messeA Ioccasion du
25Ume adiniversaire de so publi-.
cation comme Archeveque.

II y aura, ce soir, grand
b al A 'Inlernational Athletic
Club, Lalue. L'o dansera suasi
au Club do Pntion-Ville.

Aujourd'hui, il y a 153 ass
Mae fwt Tond le oMarine Corpse
d Ets-Unis. Come nods
'avons dit, hier, le Haulnt Cornm.
misaire at Mme Russell rece-
vaelt ~e membres de Ia Colo-
is asericai, ce soir, de 5 A 7
mfln hme seet-il?
Imposaible d eI savor ;
WM des horloges dePo.
'iRlPlee -s marque
/ at hltr.cvtm', las
*l &ietu q5 I4 horloges oat
/tl'aa t, Mat e ne point m-
I'


vreplIatt. Et ces derniresj
onbalutcs qeaI liournaux
s'esete e lairle GeOrer le
n0nq i tramualit6. la der-


I ,, I .


M factura e hlreenne
de (iqa relfe/


GEBARA


&


S ,oiibliez


Co


E


as


D'ESSAYER notre


VELLE CIGARET'TTE


*COLO


X_
AN


au Tabac Jaune et oflertes

en de Jolies boites. E lle n'a

rien a envier auxeCi a rettes

de luxe strange 'res.-



Au coquet Mag as in
Mademoiselle Claire VIZ-W W
Vineoent d'arriver les plu jolies oouveaut-s paris e ones: tissue de
touted beauty par coupe umques, bibelti, dart et mm I -3 hatres fantai-
sies. e Tout doun goat exquis e: 6 si boo mhtrcbh !
Ala demanie oe sesc tenets Melle VIEUX laIt uon exposition do
lea obts d'ei filvs ou lea mamans les plus safficiles fr ront ais6ment
seur choix.


GRANDE OCCASION
ET
GRANDE REDUCTION
SUR

DISQUES 1ODEO DN'
Liquidant I'ancien stock pour taire place A die nouveaux
arrivages, nous laisons une grande reduction odes prix des
di&ques OD9ON pour UNE SEMAINE SEULEMENT.
N'oubliez pas 6 cette occasion que nos auditions de Mon
teaux, nos Chausonettes de Mistinguet. Gouin, MAil ou Laver-
ne etc., nDOs Opras et Operettes ae Chaerles Fr-Fiant, Ninon
Valin, Di Muazel, Marie Tbh6rse Gauley, Em ma Luart, Roger
bourdinReo6 Maison, David Devri6s,Etlenoe [Sillot. Miche-
letti, Villabela etc, nos shantsa -ligieux,etc, sozm t des disques
absolument ifdispensables pour touto bibliootta6que pour
tou.e solr6e et poor lea letes prochb.iues.
DISQUES *SALABERT s
Est arrive une tres belle s6rie de disquerm Electriques
SALAsBaT d'artistes de renolpm6e moadiale et 'WJrNE EgXTRAME
Wouw rqtWit-spctialit de ces disqeues tr4*s apprecits
en Fiau .e. o


nUN OG.Ar1" t ^I
N orieJrac eti au3achetant al neurs
It troit l 1 pon &a mndmeiqualitN6.
BAZAR O EON


s~xnt si ;sp6-
cmx pye*deux


J. Karaya my
ANGLE GRAND'RUE iT RUE iFr"tBOU.
PORT AU PRINCE .


La Belle Jardini.ere
GRANDWRUE 1521.
S'Vlnt d eevoir lea toutes'dernikres nouveas0u t4s de Paris:
Jarreli mpemx fantaise garnish et combabisonm por.,
daies ot Ur, etcetuatm d' tafant


ol1re IL.


... a vu, hier, ver& les 10 heu-
Ss du m tin,I la rue des Fionts-
Furls, un coquin mystifler deo I
pire tL (kon urie pauvre camps-
giarde. Le bonhomie lui oft. it
'at heter un fer repasser quit
disait Ir. is descendu des 6 agt -
,'es d'un commer'a' t. La bone
femine Crt'ule et comp'aisante
acheta l'ohbjt, ctoyant d'ailleurs
avoir fait une excellent acquisi-
tion. Mais lor qu'elle le lit voir
A quelqu'un (qui s'v connait en
I'es Ai repasser. on lui prouva
que le marchand improvise s'6-
'ail pavy' sa tote tout .implement
I Iti aviil donn t (ontre ses
bonnes esp&ces sonnantes un
'er d&jiA vieux et use. Mais ne
devrait on pas metirr eIs pau-
vres gens ciJules el ignorants A
I'abri de cts surprises lort dicsa-

... s'a ert'oit (jIt s inurs, c ln qui:vt tt avoir
un article nier clic, un 1l)jb t delicalt piur
cadeaux s'emnpresse de se rendire
i La Belle .lardiniere ", irand'
Iue o)t il n'a (|u I'tinbarras du
c(Ioix pour les ciaval, s, Ia par-
tunierie, etc.
... voi que la nuil a Port-au-
Prince, les clhiens en prennent
Io' I A leur aise. .\vant-hier stir,
't la comi te rue qui |passe au
sud du squart- de la Bibliotllh-
que dp l.vc(' Petion et qui re-
lit' la rue Ption mi lia Place du
Lycee. loule une mettle de gros
n.1ilins hurlat et jappant. inlet
dit le passage aux gens altar-
di's regagnant leurs donmiciles.
Ces gi os chiens qui aboientsans
discontinuer, terribles, mon-
iraient leurs dangereux crocs et
entendaient que nul ne passe-
rait. Depuis quand done les
chiens avaient-ils le droit de te-
nir haul e 1a9,6 c ntire les gens?
... constate que de plus en plus
hallieis set he, bIs tolles gagnnmt
du terrain a i la Capitae. A la
rue Aminricaima, sous NOTRE
(EIL, il y a unt v'rital)Ic prai-
rie oIn Ih'rbe verdoic sans nulle
grne, fi la Place de laCathldrale,
meme chose. Place Dessalines,
derriere les Tribunes, les plan.
tes sauvages ont reins, A la
Place (iellrard, c'est la broume
d'Afrique.
... verrait avec plaisir faire la
toilette de tous ccs lieux et Pla-
ces publics; car, procluinement
arriveront ici (des tourists et c
spectacle ne sera point fail pour
plaire a leurs yeuz.
Pour la r*ohesoho
des ohosee o ua gese
Le Comitd haTtien de i'Al m .
ce Francaise a d6cid6 de recom-
mander que Cdes savants frn-.
isis soient encourages A se ren-
(Ire ea HaTti poir Atudier le
m ladies des pays tropicaux et
recueillir des curiosities de la
flore et de la faune haifienar,
A cette occasion, I'Alflice
rappelle qu'un savant suadois,
qua visit der iremmnt a6tre
Pays, a pu trouvr sar la crte
dau Morne-laSeis dois puifdWl
inconnueS deahikas rE is e a
ropennes et qtu' pis-icalteur
et un entomologiste auiiricains
avaient trouv ici des poissons
et des mnollusqucs, des insect
tres rares.
il', u.s dirai-js, mm 7?
Lea Jolis articles de Paris
vus dans les vitriua de
PaUL E. AUX .LA


..: v'", - Am i


"',


I ~(L~~'~L -


om-.- -- I* Iw *l I


I -


3


- l ., .'4-WI46.N


ITOU-


I




PAGE-2


QUE

TROUVI


Lee Chapeawx de lane. de Castor et de paille fine d'Italie

VOUS 3. L OlIi SONT les NOUVEAU

EREZ CHEZ de la SAISON


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER
*"''*'"*- - ~--
CUiOPAG.IE FRAN(AISE DES CABLES TIALEGRAPHIQUES
9 Novembre


1:1 crise poliliqu, erg Iloumaui'
HI IARIEST- La crises polili-
que romaine a pris un nouvel
aspect aujourd'hui quand il a
p>ru v'idllnl (lque M. Nicholas
Tiltultsco, ex-priemier imlnislre.
refusterili (it. for llter ull cabiiin t
a caLtise de I'op())(sil(in dll t ,-
inin1k. dul parli des paIysals
soiis ,lC colnuite de M. J.lio 11
Maniiu. L I t"ccitce (|ili st com- l
p|), dli pril'tr Nicholas,du pi-
1triiruch I ri'id ut de \A1. Bu/- I
diI A ll. .ir1i il dis s" I fI*,irie
priirl i l 'ini l ii (laniti i'.c I .ga'id
d( h I lls Its );p licrs i It0 .iiti .l. t
ntill ,' ini\t nol'Illlt c llom pos d s t's
pricipal)U,\ COl'fs diZ 'l)parlt-
l 'nl. M 1. \l11nI, chef d(I parli
p:irso, n,; dk'lar' (ll il t.il dis-
I)ost i pi)i'rsi(der iunl gouiverlie-
niliinl de oilitioil si Ic Parle-
iniLil ItlMit dissous et s'il v avail
d( iioIV\' lcs elections d( aIs Ics
liIniilVs liI\c'5es ); ar l loi.
l.' Consl il cir i lU'geiice a iin-
vilt Nicolas 'T'ileisc(o, ntcilen
iiniiiistre deis \lliir s dIra'tl" res
el a luIi ltl i ciil iiinIisitr (fIe l.
hIoIiiiiii c i (e i Graintlc Ilre ag (,
;i loriill ir nlil itillnisl' Ce (iF iioni
tlili< in l' e'ln 'rei )lui l ei I de
c lli (I M1. \'iniall;i Braltiano,
diini ssioiiiir't'.IM. TitlIlt'sco,ve-
nll s|)Ct '*i tcil t ,I t li idl't'dres,'
s'sl ilis I itiII il'd ;ilaitene it en Iil -
put ail t'c Ma iin, It' ider du
Pi. i i ysa 1 1 NI. Iori chefi di
plii' itlitioi I 1 Ic getlI ral .\ve-
Ir(sco. Chi' dll pailti (dIu neplc.
Si les (ni6marche de IM. 'I'ililes-
co nIa'l)boulisse'lt pais.la: siule so-
lulioii sC a de cinlie.r lai Ior-
ilnation dnliI ni i'r i' i1 NI. Mtianu.
NI. Ti uile I Ia lIgraphi, nitl
C('.n cil (id iCg ic' ( it let'.i-
sailt c conil litlter un o(veri'e'-
ini'l ide' t( litiori suns Ic p)arti
p.vs in.
La crise minist6rialle
fran9 3ise
I'AHIS- L .s joli'n IIt\ s.'.'cor-
dl'il ;'i )iV\'v (,|i 1cI' la crist lini-
ninsltrieillt d(Iiri'rai (Iitl(i ites ours
S1tilt c d'(il,. n rs (l 'l t'es I;.'I t h i 11 sCs
p)olur Ir rcrt'sseiinltt d(l piays.
Pour tons. t.i (ilestsliml est de
s ot\'(irl si M. oii t r letrsistera
dlI S sill ti tleli (it ricftisir.
1 d cnu d r ils, Ills |Irlenl de
IMM. Ilriii(id I l';arliei siistctIp-
ll)Il di, ('ol) icn i.' in11 Il jorih(
|l.irl'Cilolit;tii rt', Is r t ld (;n I r oill-
stidl 'iill t ii l itit'ics (4 iflt Iv re-
tiiir (li c.ii rtId 'st actitndIel li'eit
)t)ssnid.l.s gnoitI.ues de Iganiuhe
'rolisc ai it'll ii' estil Isat l il.I-
b!t' (u1'il .s dS t ng e ilill aie ion
Cle OiitlU l d.'l is tc ii e., sLir Uill
prog-fl'tt:t1 i)rt cis. M. ioui er-
gtl cfomptfe alulh" Ai til rc-sul-
tat dici A deinaiin.
ILe Pre~sidtvle l)iliilt' erie',Ccin-
tliiiitiil at tonisillailioit de.s Ie'"r-
s 1itiailic0 s [)oliti(iues drt Iois It.s
ptrlis, a ri ii rt n al tlitHii lt M .l .
alvt. (l;)Fdcd11ii.n rlppdor-
tc'tur-1sirlf'l. du Iimlge1 'raii-
Vois Marsal, ltAieidn Htiheri'lI)iiil
Borico nr, C oazals, lidri,. cI-
MnIentl, Miatrice Sn rn'ait. D)anii-
loue. IA Trc(tleur, Magi lot, Ie-
ie ltdcel Te Varenaice. [is auraienl,
ptIuir l.I ploipart, |rilcoItise Ir
thioi \ del M. I'Piinc'aro.
L'assassiu du Cbn6ral
Obregon condamn6
Sa morL
MEXICO Le jury, citargd de
se prononcer surde cas dr .lose
de L.on Toraleu,accus, d c n. u tre
sur la personnedu gcnerai Ohre-
Hi e! de la ulerieure Concep-
r 41 Idf La|-,Iccus.e de coum-
+ / Tmji+ i m L..a
a aCporlt un verdict amilrmati"
da,,s Ic s deux cas. Toral est con-
dam ie A mort et sa co-accusce
S20 ans d; prison.


L'ruption de P'Etna
I(lO)ME Le Conseil tides ii-
iiislrcs, quii ldev:iit se rtuinir de-
t1ain:,. a tre i lreiis A plus tuard
Aili (41' c riitlllre ai M. iiU rralti,
m1iniisI e e(Is 'Truavux publics,
de rester dains la region attein-
t' [)ar 6rupt)ioln (I I'Etna pour
dliricr les ol)[ratiot)s de sauve-
tage. I minist re announce q e
les routes (anitgeretuses ont 6t
fer o es, les o alit s tiwena es
I\ 'aciiucs I ( iie ldes c linres de
r \Vitaillenc ilt <( it t 1 0 6 lablis
p(ir les sinistrCs.
Der1i6res nouvelles do
la cruise minist6riello
frangaise
I'ar (il)le Ilan'nV s
PARIS (8iov.17 h 13)-Poin-
car6 essaiera de rec onsliluer le
Minis'6re sut le progra.iIn it'f
lion d mocralique social i'll
exposa r6c tinnitLent au C I).net
pour la concorde r6publtcaine
permellant de r6aliser i, paix
int6rieure et d'organiber la pi ix
exl6rieure.
I'ARIS -- i'oincar6 coivoqua
tOus les ininistresd. inm s onnai-
res qui se rnunirenti tos A 16 I h
50 au Mini,'e,-e des Financ *s,
saul Is quatie mi ist es rad.-
Ciaux et L.uis Marin
Aote.- Le's qualre ministries
radicau.r Slaientl M.1.. Ilerriot,
Sarraiul,. u'icile cl IPerrier.
Le r6sultat final des
61lections pr6siden-
tielles aux Etate-Unis
Smith renounce a la polilique
NE'V-YOIK Le resultat fi-
nal des elections pr'sidentielles
a donnd ii MI. Hoover 4111 vjix
et Ai M. Smith 87 Le parti r6pu-
blicain disposera de 57 sieges
au Senat et 260 laI Ch mbre
des l.'prsentants. MM. (',oltd-
ge et I louver oni &ihi ing des
SIg aimmnes de If1I cia'io is el
de rt merciements. NI. Smith a
diel ire dans une in e view qu'd
renonk-ail i la po iti(|ue.




Parisiana
DEMAIN A 4 hs. 1/2 : Matinee.

Iml)rria
(Suite)
Entree : 0,50 ; Bicon : 1.00.
0. commencera A 4 1/2 heures
pr6cises.


vLa


A 8 HEURES

Sirene
DES


Tropiques*
Avec
Jos6phlne Baker.
Le rideau se 16ve, Josephine
Baker vdtue d'une robe de plume
qui moule delic'utement son
corps d'un dessin pur lerme et
nerveux apparait.
Ce a'est pas elle qui danse
d'aborb mais une jeune et deli.
cate danseuse Vony Myriane, la
pr6~cde.
Cest au tour de I'6toile noise.
Quelques contorsious, quelques
pas, puis une danse, celle qui a
rendu Jos6phine c61tbre, une
cabriole dehanch e et diaboli-
que, elle est plus trdpidante que
le ax. .
Le ieenario a 616 6crit sp6cia-
lemeat par Maurice Dekoha pour
Joephniue Baker et a pour litre:
L eirtuae d TNIuM
Cest 1'histoire dane petite in-
dig6ne qui devi nt per la suite
6to le de mi1, b ,ilI. Vous d.-


--


- I


_


_ ___ __


II~ CIIYa,




.* LE MATIN 10 Novembre 1921


- ~ #1.


WjODON

/ 6vite l'ob6sit




Artit:,!


ulisserrent CHATE:.AIN
isear.s as / 16j .u'.r Is GMA:')S PRsIX
, ruer \ i .'i :n- P.\!;<
ipt lOj ', I. .ll,, iR 'i .<


C.it "il.It... 1 Ai bo ei pr, odo rURODoNAI F


Avis


lave le" foh et le
articulationsi, di 34
'acid* urique, acti
a nutrition et oxy
lea graisase
O

I'UImODON .AI et I
diraMptu quo Itoi uP et efliI
de I oblrsio. D'illetins
trmilemnt amaigriseat nme
circulation m d4 disetonrq
mi rent dans Iorpaium
dawi't ulsoamn lr donec
d'C RO DONAL-qui sBi Blm


elli jA WU 1i sA CA
1Le CiOanderm de la Falllite
OU1oWon Luwas a o sont avi-
&as que It veifcaltion des
oMdares nos Pncewe adinhiws.
rp lieu en 'pie.n' .e du Ja
i,.ommi sie de ai dile rail-
SIjle, .au Tiibrmial de l'remiare
.t ineeu de ceie vile. le mar
out Ive de I'aprts midiel se pourui-
doe vra dans les ddlais in parlis
par l Juiement du Tribunal
de Preli.1re Instance, en dale
do 10 Octobre 1928
Port-au-Prince, le 7 Novem-
bre 1928.
Mle I.e Syl die d'e la F.jillile.
ut C M. )UI Y


quesm
0,01
cure
Nm.


le Pre-Ca.Tia


( ANCIINE PROHll ETfr .GU TE.LU. RC.E OSW.1 1) DIin 'D )
ids Jarlins et tout Ic colnfort (
lIcLirs cfcls .LuiI'O)ce1nS.


es meil-


Servi t le d r iel .,1 nuil


IBA BANCOURT.,.
I Plals froids el liqueurs de 1re marque


PcteleMaison.
1637, Rue du Centre
ON Ta LVeFBA
Statuettes. el tous petits
objels concernnlt Sle Th6r6se
de ltEntanl Jesus.
Album de canunisation el
ailrea.
Je.Ius sur paille. personna-
ges efl inaui i pour cri hs.
I hu.issure d'eian Is loules
NUANCES dernier cri.
Costumes Jcr>ey soi pour
btl)fs
Costumes serge et autres
poair gaivonneise
G-and assortinient de Jouds.
'elilsjouels gros el. detail.
Venez visiter
LA PETITE MUISON


I Pernier m otdu Chic


SL PARISIEN NE
l(e Jles Rues Iepublicaine el des Miracles


I 1


Porl-au-Prince


Phone 2006


Cran A lma'i d'Ahclle 'd'E ltO gCe

Les Souliers IMarfshallb

pi)4ur Hommes

1alit garn',, tElegaolt et so'idr

LES RICHELIEUX li tIbTES
MA QUES DE CHOlX.
( h ussures pour Dam F
d'une fine.,se i'coinpar bloie
"Le s .I ito: non


l.I s


CcnuvjIle


a "O ne ,ia~i e vaidids de Smoi rra
wpoxds poor Ia preere en "lOVAQUES

Nos compelels Cssimrs poor jeones-ens

Venez visitler nos d;ven rlyom, tit lei dsertA eri d asied Boulevards.
emplets drill, Tussor, Oebardia, Cuples s irs pear otleUet de ville.Senmkig, Compltst
e. IJbl.-A *umariaL 1 b aaa aaow r seait lej alm.,na,,ni


S l "r -am- -w. .... 6- 06... .- --,--,,-.
A- A caue. do, noIretrtiia e sr, aU aiiMis, desTpmri d4at etel aM

Vede eat firs et Ddiall.
& -*. -. -. -** .._ .-' -- _-- '- -


KAU mrnimaM MATUUMLLE DM Exis


at~J~fllM W^ Marq
GUTTE GRAVELLE DIAITE ARTHRITIS
RHUMATISME COUTTEUX
Mtau do dagime pour l e Arthrltlquesa
ta V e_ alane It*. i. neap.an.. Pw-&.r q ePs urq.... Melom 'Alimne.tt.em

Maison Ch. N. Gaetjens


Donne avis aux clients du RiUM NECTAR qu'Ai )artirde cettel
date son ilhmn se vend a aux prix suivants :
Rhum par gallon En gros En dMtail
Rhum courant Gds 8,00 310,00
Uhum courant 10,00 12,00
Rhum ( une toile) 12,00 14.0)
Rhum (deux tloiles) 11.00 1(i.()
tihum ( trois tdoiles ) ti;,OO 20,01 -
huin ( imale t6oiles) 2'1.(0 25,.()
IRhuni (cinq oiles) 25,00 30,910
RHIUM en BOUTEI I.S 1
Sans Otoiles Gdes 2.50 '(denx toiles) G.3
( une lIoiles) a 3,00 (Irois 6toiles) 4.00i
S* (4 loiles) 5,00 *** (5 6toiles) 7,50
Notre lhuim fin ne suit pas d'anigmentation. Pour les
ach lis en 1) )iateilles l in ii 'on accordLe tow.i jnrs nin esc)mpe
de 10 "/.
___ I .__ I I --I I i I a-- ,


KOLYNOS nettole et lave les dents,
L es gencives, la bouche toute
entire. Les germes de la care sont
d6trults, la bouche rest d licleuse-
ment propre, fratche, assainle, pen-
dant des heures.
Fort 6conomique d'allleurs: 11l
suffit d'en employer un centimetre
sur brosse seche.


k


KOLYNOS
CREME DENTIFRICE


1EI
- uL


Colombian Steamship

ICompany Inc.
Le steamer Ortega ", venant de few Tork via
les ports du nord, est atteodu i Port au-Prince le
10 du courani. 11 repartira le m6me jour directed.
ment, pour J&dr mi, en route pour les ports de la
('oloeabi *, pregnant frit et passagers.
Ptt ai.-Prin,'e. le 'I lovembre' 192S.
Colombian Steamship Company Inc.
G6bara & Co, agents


ALUMINUM LINE
New4kOria & tulk Amerie Sleamhip C.mpani lic. -
PBOCHAINS DEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PfRIC.%c HAiTI.
i.' leaner "*alset*" serai Fort au-Prince le II
love ialwe courant, et continuera p *ur Joziaivcs et
I a, I i.iei prnis.t dii Irir.
InS teamer laissera lew-Orde ins le 13 love Abre
co1jant pjur 0ort-au price et les ports du S'jd.
Port-au Prince. le 7 lovembre 11 8.
A. de Malteis Co
__ AtATrrs Glat*xAxU

Haubur; A Aerika Linie
Ir dteamer "Artimisa, venant do Santiago d
bSba et 1 -sports d lud eam.i verl le 12 No-
v ee eue smevo pour 1' em portS
..&O L W1f m. 4 i


I


~-~.~r~a I


-I II m


--


+-*-4






226me. ANNrE N6 534
Port.au-Prince
't6l6phone: 2242


Le


Matin
. n Bn


S IX PAGES


Sambedi


10 Novembre19


ala

S litteraire
PUPILLES DE SAINT-ANTOINE

Les Pupilles de Saint-Antoine,
ts premieres, secouant I'apa-
thie generale dans laquelle tous
nos cercles semblent plongis,
donne une tirs belle soirde lit-
t raire ce soir A -, Parisiana s.
i yAn aura pour tous les gouts,
Frt aux deux pieces que nous
S4avons dejA annoncdes: u La pou-
dre aux yeux D et a La plus belle
file du monde )), elles ont ajou-
I t un monologue comique qui
sera dit par M. Serge Vaillant,
don't le talent hien connu sulli-
rait A lui seul pour atlirer de
nombreux spectateuis. I)e plus
A Mile Clara Dalencourt, la char-
imante disease, a aussi consent
A preter son concourse, elle r0ci-
Stera ( Le Pardon )).
; La musique, iniimme toujours,
n'a pas tle oul)lie : Mile Ch-
mence Chkraquil nous beicera
au son de son violoo, elle sera
accompagnee au piano par Mile
Marguerite Gustave.
D'autres artistes ont aussi con-
senht A prler leur concours mais
leur modestie nous empeche de
les citer, nous allons neanmoins
tAcher de connaltre leurs noms
Safn de pouvoir renseigner nos
' lecteurs.
Les caries s'enlkven' rapide-
ment et I'on commence m6me A
dire que si cela continue on ne
vendra A& entree que des cares
de ba I c o n. Qu'on s'empi esse
done de retenir sa place clu z
Simon Vieux, Maurice Etienne,
BolW, Parisiana, Ai 3, elt gdes.
Donc A ce s,, r. a Pat isiana,
8 liures prcitses.

l.a (I tde alliance e h'anllaise
I'n de nos klcteurs nousa ecrit
S pur nous souligner le beau
suc'cs (Ju'el)tint, diinanche der-
nier, la Ite de I'Alliance FIran-
tcase, une des pieces du pro-
gramme, .Le Ilunird. saynele a
deux personnages de Jean Sar-
tene. Les roles furent tenus par
Melle Lia Dougo et M. Roger
D)reylus qui les interprettrent
avcc un art ct un talent lremiar-
quables. Melle i)ouge lut une
labienne charmante et M. l)rev-
lus, un maria taquin sans pare'il
]ls parent lous deux un beau
succis et de longs applaudisse-
ments saluerent leur interpr6ta-
lion.
pNous leur envoyons nos comr
p ments.


mania..0 )
(JOCl


I a sclle in dIvrniiret'. II tilt-


prHhlude de la paix dains I'tnion.
Partotil, cet anniversaire se-ai
'gra (ldiosemllie t co11nu'111ior el
les Tonlibes de tons les Soild:Is
Inconnus disparaltront sous les
fleurs et les gerbes.

Pensinsal N. D. di Sac r-Ceir
Les files de la Sagesse soul
prol'oin6lienl touches de I]a
reconniaisstIIance (hdes anciennes
le-'ves (IlI Pensionnit N. I) du
Stiavcr-(C:cr Cin Itisanil iihalner
till second service solelllel jpour
Ic repos d(Ie r1.1i t (I de i
Chlu're' Sw '.r Marie E'phrein
le I novelibrt'e 1i i; heitures h i'-
glise St. .Joseplh.

BIBLIOGRAPHIE
ALoNSE D I)EPlHAS.
(IE FRAUIIS DE TOOLS IES JOURS))
lI)iT;rrS : LIt.iLi & VASNIEn,
89 Rlue de Tolbiac, Patis.
2 volumes cartonnes
(12,5. 16,5 cm.)
A Frs : 13,50 chaque.
Ce n'est pas une nouvelle m6-
thode, mais le complement at-
tendu et recherche de toutes les
methodes. L'ouvrage est divis6
en deux volumes et rtpond par-
failement : la premiere parties,
aux besoins de 1'enseignement
scolaire, voire universilaire et
la seconde parlie, aux d6sirs du
grand public.
Le premier livre content une
scrie de morceaux courts et Ia-
ciles oil I auteur decrit la vie
pralique dans toute sa vari616
de formes et de couleurs. 1I four-
nit un riche bag;ge de mots et
de phrases destines A I'usage
journalier, en y poignant une
appreciation des conditions el
de la vie franVaises, le lout prd-
sentl sous une forme ralionnelle
el syst6matique d'une clarte rc-
marquable.
| Le second livre fail connaitre
au lecteur. non seulement la
langue eflectivement parlke dans
les milieux instruits, mais encore
le langage familiar du people,
voire les parlers des diverse
couches sociales, Iargot. Elt Iau
teur indique de la meilleure la-
con, les expressions que I'on ne
peut employer que dans le lan-
gage tamilier et cells d argot,
don't on ne peut se servir avec
les gens bien klev6s, mais qu'Il
est necessaire de connailre, ne
serait-ce que pour wviter de les
employer, et si l'on veut com-
*"i prendre les euvres liikraires
I moderns. Une tab!e des ma-
Stires ainsi qu'un diclion:iaire
argot permettent de re rou-
ver rapidement dans le corps
" de l'ouvrage, les expressions
trouv6es au course d'une lecture
et qu'on desire verifler.


La Terre
la more neurricif'e de lous.


dience civil (iu Tribunlul td Niais elle ne peut pas con.
l.c Insit.lce de Port-atu-liWe, tinuer nourrir si I'on ne la
M. (Ca\ilhom(Casimir. licclcit, ell nourrit pas a son tour.
ttVoit, du I n'eau dit lt (:a i- Une recolte de canned retire
ta Ic. de la terre par carreau 300,000
(C'st let jug Vilgrain (ui r- lives de la matiere fertili-
'ut lv sermint dn inouvel an,\o- sante, et tounies les autres en
catl e lui sonmhita hl.i e)eniivciie proportion.
en erinies (chalcrcxIi\ et s\nimpa- Dans tous les paysdu monde
Ihiiquis. l:n'suiil'. M'M Il iy l.ar- on emploie des engrais chi-
ge. Sul)bsiltl(dui Coinuissairt di miqut s de toutes sorles pour
t()lvi.rnementil. au nom( duiltIl- reinut6ger celle perie et on
q(Iul t M. Ic l, 1l..a1ii L, o voit le rendement augmeuter
Nau. lil non1 de )Ordre te 20 A 0 pou cent
\vocals, Ili aldrssre.n.trlll la p 23- 200 A pour cent.
role )poill saliner soi I hntrie duns 1 our un surplus ded6pense
Il la'rcaui. ,le 10 dollars par carreau on
NM" Casinmir, i, tons sss v\rux tire tacilemeni une plus-value
lI complimentils (liii lu fret.nl ti e 100 a 200dolular.. N'est.ce
zldresss, repondit par utite belle pas que ctla vaut la peine
allocution. d'essayer. Si vous faites de
Nous lui enivoyons tons nos l'agriculture autant vaut ga-
complimnents et nos souhlaits de gner tout ce que s'y trouve.
fructueuse carri're. Vous trouverez ces engrais
I" n ~ avec tous les renseignements
I06monall |*air* do nocesamires & leur usage chez
Deomi, -npove bre, mar- E. N. BMLEY
ula.Ue lOme a1Whversaire de Aux Produits du Pays
Armistice. Ce fut la fin, ou pli- 1313 Grand'Rne.
t6t comme avait dit 'qutre, le ,- em
commencement de la 4fin du
grand drame qui ensangUnta le I Ai. i'1
Vieux Continent pendant qua- A l'occasion du 596me mu-
tre ans et qui devait boulever- nivcrsaire de la naissance de
ser les assises et les lois de 'Hu- sa Majest6 VIcTOR EMMAN#EL
manit. i III, Roi d'Italieje Chareg6d'A(-
l)Demain, i v aura done 10 ansi- *" "
que les IPlcipotcntiaires alle- aires d Italie recevra lamcolo-
imands arrival eln France, sii ae Itallenne et le amis de
gnrcnt. :1 Hcthondes, avec les I Italie le Dimanohe 11 cQ.U
-lA -scntants allies dans un irant de 10 heimtes t id4au
*fu wat dr bmale 16mo Ae la Legation Pfcc
m .. -- 4.pfau'd.


t.

2g

g.C
'S

<


w

CA3


0


teImps, c'est

de F'arqcnt
Ne perdez pas Je leIps il
laut aller aujourd hui n m.ne
chez
KAWAS HFI.NM NO()
1721 Rue du Magasin de I'Etat
Ir ... . i- 1 -1 'J :t ri:.-..


AI


Le( Iomnmerce et le Public

SOint avisOs (qu'a partir de ce

iour les prix du Clairin fa-


La.ur stocK (doil Uispa- J
rai re entierement avant l
mois de Dembre an prix de )PI( C pa l
n'importe quel sacrifice. 1 I
....- ,..les suivants
Un As6oriailn a inven s
t6,um 6conouoieur du O 6a cts
v|ikur d'es ene
W.Critchlow St Whest u antite de
III. U. S .a invented et breve 6 (U1u n i e
un nouvel econoMiseur de'
vapeur d'essence, pour tons' 70 C entil mi
moleurs d'automobiles el i AI
essence, qui est meilleur que .
n'importe; pel entire ceux title au-desso
connusF couvre 75 miles
avecm glon, --
roues lan marques rappo- ,
tent ds jugmentations incro ,aitOlr
yablesI I coopmise 1'essence
et d& ronise e e ml eur. Ie t Thear
en otlre- n 6chan'ijt gratis t.t AhL..i
poqur ilntkodulre. lIf'6sire aus ------
4ow44des agenq bS:t repr6
t4tvpes, pgent gne r Usle lelre dt I.Lacies Lambergle
de $ 375.00 $ 1250,0 par Paris,.le 18 Octobre 1928.
mois. Ecrivez-lui tout de suite.
Ecrire votre lettre en anglais Monsieur Andr6 F. Chevalli
Adresse: W. Critchlow, St Pr6sident do Comit6 Olympiq
Wheaton, Ill U. S. A. Hattion.


Un coup

terrible
Aeantliol AlteIlieu
Un stock formidable de
marchandises detoutessortes
qui doit disparaitre avant le
mois de D6cembre chez
Kawas HERMAN(S
1724 Rue da MagasindeoIst
11 taut profiter d6s aofar
A^^ 4 1


a HASCO sont



le gallon pour

500 gallons et

pour tout quan-

)us.


d


01


er,
Jue


Port-ai Prince (Haiti).
Cher Monsieur Chavallier,
Notre ami Cator nous quittaat,
je viens par la prlsente rialiser
ma promise flite an stads da
P. U. C.
J'avais parli de rapport mais
iaI ija Di eudifficile de le faire
c cete anee jen'ai pas suivi
Cator et Theard comme en 1924.
i De plus, ce dernier ayant drme
Sun rapport relatant, je crois,
toule la participation haltenne
I Aimtrd e ne O Trai re
Squonidoue tktei-
SaeruAonc d voeos donner
r g BB tndMm M
lie*nu^p^&


ment sur la grande pei tormance
de Cator au sujet de laquelle
vous trouverez ci-joint one copie
int6grale de I'article que j:avais
envoy au journal ((.e Spor s.
qui taute de place I'avait am-
putl largement, d6formant beau'
coup ma pensee.
En relisant le rapport que j'a.
vais adresob6 votre Gooverat
meoot apr.s les jet P.t 'aiS
grand plaisir et safist I re-
fire certain passages. Coplsnt
Marcel Delabre, I'ap plaisir A
6crire: 11 semble ler A la
sportivit6 des haltiens n lsenti-.
ment petriotique protond, qui
tient plus de amour mystique
do la mwre Patrie que do cha*.
vinism insolent et provocateur
ul n eat point dans la maI ete
da ces hommes doux et chimes,
aimables t bien 6'eve.s*
i Vous voudrez bion ozcuser
mon manque de modestie, mais
a la ponl qu'il y a quo dmes
annles j'tais isull, par ma
coaflaece sa The6d 46 l
I a lihe d'iauffinrats e aid6oo-


que j'tcrivais 11 y
o Cator nom prod
nette impression I
athl6tique Riet qu'ij
ce magnflcque
taill6 dans le t bs
gage une impreut e
sance peu ordinsia i mp
sit6t renlorc6e *n t
d6le de bea .te pl e
parent A un saut dino
iude line, si natul
propane lui-m6me e il
ce geste si pur, tor a-4
ration *.
a Th6ard apr6s son id
France aura sensible
difla sa technique et asri
plus rapids sprinters d
200 metres, distances co.
parlaitement A sea apt
Mais ripdtons encore
que ces athletes out
tout A apprendre du spotl
( Bravo Armand! ( en
rdelle valour ) Bravo
Bravo Th6ard I bons
doubles de charmants
des, qui avez plus taln -
propagande haltienneeon
que le plus long et Is
gniflque discours. Nous
convaincus que la Iles I
vous avez prise C
vous sera profitable et .[
beaux espoirs vous soM
mis )
II n'est pas superflu quo
site sur l'immense propl
(lu'a fail Cator en faveurl
pays, tous lesjournauxds
de, outre les jourraux
specialists, ont relate le
fique exploit de notre ami; e
qut vous est cher a 0t6
crovez le bien,j'en ai une
ve fangiblte par la facoa
lert de mes clients de a
cratie internationate et de 94.
nalades des h6pitaux ; toeoas
t touches par cette p1
mance, ce qut les a coatr=ie
parler d'Haiti, de sa st
geographique, de sa
de ses mceurs etc... i)oi*Je
ter que chaque lois Clew
un agrublte plaisir de
Mnn nieux les int6rits
charmant pays qui a'tosl
sympathie.
1 Au sujet de cette prop
haltienne A l'etranger
Cator je suis A me dem
I son pays qui lui doit
ne pourrait pas par 3unt
Idcoration lui prouver M
connaissance. C'est _ave.
grande joic que j'a
cette nouvellc:Catorl
j son action patriotique A i
ger.En France nous
des exenples de sem I&
connaissance national .r
athletes et A ce titre seuli
tel G-o Andr6 pour avrI
pr6scnt6 la France A trees
olympiques.
VoilA, je crois, cher M
Chevallier, tout ce que I
% ous dire prksentemeniLJe
demanderai cependatbiA
service : ie serais tIn"
d'etre moins isols d'dHatie
recevoir des pouvellss de
A autre car je dois vous ce
ser que je troupe un pel
rnal qud" settls les Jett%
piques siOt sue's et.
nos excelleutes relatShu,
sieurs fois depuis 192'
6crit et je suis que lue
ne de ie pas avoir .a
recevoir quelques s im
gnes de reponse; de l
gens qui me sdnt .*1H
chose me laissera8 dl
de mes amis halti*
suis contrarit. Je
Sreui de connaltrel r.1
blique sur me c*Ui
reux ambassadeurs s4j
hlltien.Qu'en dit Kp
coispte sur I.a
Svoes m'avez fate ..g
pervenir 103B_
tes docu
Je vousjpl .
leureux inte
Madame C.ie
chtrmnanl


consid6rati
mkme, cher d
lier, eq mes
vive eaime.
LucienLAiW
19 bis rusern"
Poris( VI~uL


Eldoa #
Toas lasixs
Audition Mudiei -b

Jess


-- ----- -- ---- -- ~. .. ---- --




Lt MATIN -10 Novembre 1928
(J 's .


Sfrosuiage hhAFT
Parce que contrairement A la
plupart des autres fromages, le
fromage KRAFT n'a pas de croft e.
Vous obtenez le poid complete
avec n'importe quelle quality
du fromage KRAFT, car, chaque
petit morceau est bon A manger.
Le tromage KRAFT en pains a
une texture douce qui le rend
propre A mettre en trenches.
Envelopp6 dans une feuille d'6-
tain, il est protdg6 contre la sa-
letd et la moisissure et se con.
serve trais et humide. Le fro-
mage KRAFT ne se durcit ni ne
se leudille comme les autres
iromages vendus en motte. Vous
pouvez avoir votre quality la-
vorite de fromage KRAFT en pa-
quets de 1/4 ou de 1/2 livre, en
pains de une ou six livres, en
ferblancs ou en pots en verre.
II est envelopp6 en jolis pa-
quets et porte I' tiquetle KfrFT
qui vous assurera que vous avez
le meilleur fromage quant A la
saveur fine, unitorme, la par-
laite texture, la puret6 et la
quality.
Chaque paquet de veritable
fromage KRAFr porte cette mar-
que de Fabrique :

KRAFTCHaEES
Si votre tournisseur n'a pas le
fromage KRAFr, il peut I'obtenir
Chez: Pawley Sales Co, lnc.
Port-au-Prince.


Centre
CONSTIPATION
prenex lea
COMPRI Mt8
dELORT, Pharmacian,
19, MRu eBin-.Anto ge
C'EST LE MEILLEV1r
DUS PURGATIFS
AlaMtTRUS; Phbrvaae ALSPTWIK1
Phmardi* tog ho tJtiUn VARD
e4 eni le hogaon P3'as anr.ables,


Los fines ChAussurcsI

ir'eclamlnellt line applica"

tion ,l(|LIliere du

CIRAGE
CHEERY BLOSSOM
Le Cirage qui done non seulement un 'rapide brilliant
mais ,tout en pr6servant la peau, maintient
les chaussures en bon 6tat.
EN VENTE CIIEZ
Alphonse HAYNES

115, Rue Bonne-foi


111UM I


IBAltBANOUIRHT


DfIPOT


RUE des CARS
*<


TnGU?*WYWST@A~
KR aUURpI-A.IS


is
',tJ
~ '4


_ YI JI Y


I I


. 0%0=


r --


__ __


_ __ _~_,_ -- I --


PAGE- 3







Mn"e RENIE LAFONTANI'T

Nouveautes Parisienne,
Mme Ren6 LAFONTAN r a:le plaisir d'aviser ses clients qu'elle
a compl~tement renouvel6 son stock et que son magasin est
transt6r6 A la l(ue di ,agsia ide '(Etatl ans la halle ascien-
nement occup6e par M I., ifelanet et,Co et M. Laurent.
On y trobvbra leh .Articles suivaeti,de Jpute ratcheur 6
des prix dillant toute concurrence a .


Crepe de Chine sup. uni et
imprimb
Crdpq Georgette
Crdp* Saoin .\
Satin charmense
Toile dc.'soie sup.pour linge-
rie, tones nuances.
Echarpes de soie
Tuniques perlkes
ChAles sole unis et l)rod(s
Bas soie sup.
Cravates soie sup.
Popeline sup. pour chemises
Chaussetles soie pr bapt6me
Grand assortment de chaus-
settes de fil pour enlants
Nappt-s damassees couleur
Serviettes de table assorties
( Voile brodd blanc et couleur
I'f,>ler(s coilear el Tiillb pr
lingerie
Chlissuires de luxe pour da-
mies el fillclics.


Chapeaux de paille pr hom.
Chemises enrcellular
Chemises e pipeline
Pprfiums- 'ey, Houbigant.
Ch6rp my' e-
utn tresjrliosi#rtiiment d'ar.
licdes pour cadeaux
Service de tables en porce-
lainue
Services A boire en cristal
Le plus grand assortment 'de
Dentelles fines que I'on puisse
Irouver sur place.
Empiecements Dentelle cre-
tonne.
Mouchoirs pour homes et
pour dames
Toile de fil pour robes
Linon de fil could. et blanc
Toile a draps pur Ii, blauctl
couleur.
)Draips brodles pur fil. etc. etc.
.IOU'EIS JOUETS JOUETS.


Th Royal Mail iSteam Packet Go

Le S'S ( Culebra )) venant (de Kingston est altendu il Jac
mel le 16 courant ; il seran i Port an Prince 1i 19 courant en
routc le nimine jour pouir les ports (du Nord et I'l',iope.
Port au-Prince, le 9 Novembre 1928.
J. DAALDEII, Jr,Agent General pour Haiti.

Le seul balai halien


Eu vric cez Alfred ViV'ux, Simon V\ieux, H.ziar
\ e llil)litaini. Fred (i;ici ljens c Cristal Mai kel
a I- dollars la douzaiine 0.33 Ic balais.
S(1 1ti '.1 jamii ll is ehI fail
Ie illi Ile petll ire dpaiss e.

Kola Chanwagne

F. SEJOURNE8
Pr6pare dans des conditions rigoureuses
DI)AS:EPSI K
Preparation el Venrl
PHAIiMACIE F. SEJOURNE,
A ngle des Rues Rour etf iit C',nire.



4

\ \ I 11 1i 1too' !!
llgrnI eWUvawr dans msto
lIaw amX a b"X" t


. . L X


Service de frot let d3 pasagers entre
NEW-Y'O CI ry N. Y. .CRISrOBL .L, u V, Z )' et Ies PORTS de la COTE
OUST de I'A1,-iRlQUE:,du SUD.
plus rapid et le plusdirect service de-trartsportde passages et du frt entire Haili
et tes ports Europeens via New-Yord et Cristobal, Cinal Zone, Isthme de PanIma.
Voici la lisle de nos agents p >ur les principaux p )rts de l'Europe :


Clh eque chose ici-b i a sa compensation inaik chaque pe 8
Sdevrit :vi.- une Policet pour co npenser les (accidei Is pereo
ou de It-i.
Ies police de la

General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

de Perth & Londres
s .qaranli"f.nt votre personnel c. ntre les acci lentbqi av "vs g. g te
Slicaqui pa'. votre automobile coiitre colliaio vol,. eu.loodr ,
veillance, dommagea causes i autui d ins sa persoane ou dan
bivi s, vote maison centre I incen lie et les dAgats causes pa
loudre.
S Vcouve F. BERMINGHAM
SOUS-AGENTS
Port-au Prince: G. GILG Cap-Haitien: Lro.| CATALOG
e Jirmie: JEAN BLNCHET MiragoAne TOVAR & Co



Hotn-Lnie i'rand ,61de
L l. W aideurt Horn*,
v. .yn: e,,.,,.l NOUVEAU SERVI
routou~r KionO Santo- lP A T
Domw l,,^- de RESTAUI AN.
Le teien lira',, ^Bftt
de Kiio, est attend id0 Hors d'(Euvre va.
vera le ., partant por
,.,dprenatU a Plats du 'Jour
REINBO.D A Co
7-. a, ;.M De ssert
la Teatera#1 d"IFris aays "


6 rYN- --'--ig


'~~-~C"C~CC~-C~-


----




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs