PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04840
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-03-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04840

Full Text
4..


mt uAhOXlI


DIRECTEUP.


Rue Am6ricaise, 1358
TELEPHONE N* 2242


-*.
p.. ,A^


Rien qui puisse o//enser l'oul
ou la vue ne doit toucherle seull
de la demeure qui possfde un
enfiftl. JUV:NAL


-4.


ANNEE N* 655


SAMEDI 3 NQVEMBRE 1,i


-~~. -- ;- --F- -- --- ----ILI ---


MIONIQUE flU SEDI...
*o !U -

adame en robe courte...

ise de tamilWri,' ltes aux maris, en a comprise j'e -
th Atre classlque so pPel
lent d'uie soubret Couturiers et couturires
leur maithe de main- d'outre-mer ida leaur lutte
ees lemmes viennent contre leur prog6niture in-
r T Ia liste leur coll rate s'ing6al6rent A cr6er
leurs couturires, biea des etofies rares .bapti-
que jadis, les Courts ses de noms dr6les,mais I ex- .
Slanui'nt les modes phdienit oe roma a personae d
es, le coillcur et la cou- et ces 6lofies turent mises a la
t s(,nt les vraisautucra mode toot gentiment. It,
Sore ddmocratie..en Aujourd hui, lea inventeurs '
leur gre, a Icur tIn- s'ennuieut et ce soont eux que o
Is modilfen I'ai.petl (de la m ellena~ce. i1 lea l|
'e en appo. lant does taut a tout pri tro"ver qet -
icet l616tlent de %aripbT. que chose. A trop durer,' ls a
6 care la m~lancolie etl mode actuelle lea read intal- [ t
od conlre In neurash6- les. (Grave aflaire. I
ieux, dirais ie, ils ser. Chaqueann6e, chaque fois
l tantaisie en un si6cle que s'ach6vent ou revienneot
I la condamne. To l, printemps, ct6 ou aulomne, S
'l16, la science, I avion, ces messieurs et mesdanmes D
i ,.usique, la leamme. inaugurent de grades ma.- e
irinventions, leurs r6 nwouvres q u i consistent en
plus saugrenus empor- use sie d'oflensives coutr
'OMsilot tous lea suffra la robe court. r
1'egainsi qu'un jour, on -Rallongeoni un pe.u, e
paraitre la robe A tour- voulez-vous,'madame? i
4t, le plus anxieux, c'est Et tlous les prospectus an-'
s'est trouv6 des honimes noncent que l'on va rallonger
es'prendre sans rire de etque c'est enflu le cr6pus-
qui I'arboraient. Pius cule de la robe course qtri a
la traine qui balayait It d6cid6ment la vie dure Mais,
Sire de la chauss6e, le e vent emporte prospectus et
a haut perch et le col conseils et la coquine d6cou.
faux de douze centi- vrant bras et mollets est tou-
enurfn 'eras- aerwn.a jotu*gpltgIant .. ... _
leurs adinrauteur.,leurs 11 y a qoelque temps, le
Is. couturiers out voulu trapper
irdain, simple coluciden, un grand coup. Si bien qu un
fre d attraction ou trail journal tA Allemagne r6v6la au
wnie, la mode correspon monde 6 t o n n 6, en m6me
caiaclere des temps temps q u e la traverse de
eaux. Elle 6tait comply I'Allantique par un zeppelin
Malbala en dentelle,louid g6ant et larrestation pour es. J
Ilours et de guipures,elle croquerie du ils d'Hugo
fb simple, Igre, modern Stinnes, la sibtile trouvaille
La robe s'ecourta; elle csj d un congr6s de modelistes F
tone pen s peu tr6s court et d'impre.arii berlipbis: du
he, jusqu'aux genoux. Le tail que les speclairices por-
I et les jambes d6gag6s, tent la lupe court, I'accoustli-
1 A nu. .dans leurs bas de ue des sales dp theAtre et
k cool6rent aux 6l6gantes te concert souflre grande-
Wre sportive, masculine, menIt De sort que voilA les
ine it sied par ces temps 6lgantes mises n demeure
a temme pose le pied dans de rallonger leurs robes sous '
0 les domnaines. Le cha pine de passer .pour deo bo. 1
V aussi se rapetissa, devini tiennes A qui lart eat iudiflt-
I round, pasticha quelque re.. I
fe de leger, de peu encom Mais au point ou en sont les
, qui embarrassed guere choses, je crains lort que cet
St on se d6barrasse laci- argument. reste sans valeur.
Wat comme de tout. Les Les teminmes e pr6f6reront-
loes remont6rent du ss i elles pas sacrifier musique et |
I les coudes, p u is -plus beaux versa une 6troite robe
tluss haut toujours... Ex dourte ?' I
Il jusqu'a dispa altre Apr6s toqt, -our Madame, I
Itement. Et voaA ma- laire voir des mollets joliment I
[en modern style. Cela arrundis et des bras potel s A
crier quelques gens point, compense ne poiut en-
Iautant en emporta le tendre. L'llistoire en tout re-
4Elt les plus r6 ign6s se vient la pr6historie. Et les
: Bahl I Tout passe. temmes,qui abhorrentdefairo
at temnie varie; capas. les chose A del, ont: duu
Smadame reviendra A bond de lurs jambes gra-
emiires amours.. de la cieuscs, saun au d6but. A a 1 l
Sde laI euille de vigns et u
voilA, ca menace de pagne. !
malgr6 cris et rproba. -- ---
Et les femmes noaeon-' gr grand Cclub aadalts
tloint etre de si tlt d aias &PdIt.l e :
,r bra ou jambe. Il vient d'6tre fondA & Petit-
*. amdet plus qe do Ave un raind Club d6somB
mationsded i d6lni s d i.C bde PetCGoAve.. I
:.On garde l'ensemble L[ oavelle Ahodatioa poor
laundit aux change prluidedt, M. Louis Bonoo.
de teintes. On refuse de poor perttaire, M. Ludovle Ri-
la silhouette acquise gaud, tUeorner, M. FelipeBom-
lmi-nu, -,,, qu, ont baceelt Conseillers. MM. Gas-
la mode acte Ioso I et oilay, ec- ', i
l I ir o) r o r it.e ie s t ea r d e s C o n w lb u t io n s i ,
lt uvoir co"mme Club a pour but doflrir ie ,"
rs la ruuodilier, la chan- ni souveon possible de, rtle-
.. . Oln o ns .mondames et des f~te.


r M vl toate. 119 ne le
SPlus. La mode dure. I
/ e quisiatemme, ie' " e
w Madame estate moi. Un bon piano.
tous de la anitter. I S'adiesser GrandRd ab,& |


* .,. *.. -


GRANDE OCCASION


GRA.NbE REDUCTION


DISQUES ?ODfEON


. Liquidant l'ancien stock poui
rtivages, nous falsons 'One gr
liques ODtON pour UN SE.MAI
N'oahliez pas a cette occasioI
eaux, DOS Chansonettes de Misti
me etc., nos Op6ras et Operette
alin. Dl Mazzel, Marie Th6r6se
oa,. 1=e Ui6Maiwo David D
tVilabeseic. *osChats h
bsolutment indispensables po
DU e aoir6e et pour les t6tes pr
DIQUES Est arrive une tr6s belle
3ALABERT d'artistes de renomn
)OICEUR qui tail la sp6cialit6 d
o France.
PHONO
Nos nouveanx modules de
leurs et si convenables qu'ac'
t trois tois plus char pon1. l m,
B'
T r


tair piece A de nouveaux !
de reduction des prix des
E SEULBMENT.
que nos auditions de Mon-
guet, Gouin, Mil'ou Laver-
de Charles Friant, Ninon
auley, Emma Luart, Roger
vrits,Etenne Billot, Miche-
S stixteco:tdoadisquet
r touted biblioth6qie, poor
h.iues.
ABERT.
erie de disques Electriques
e mondiale et D'UNE EXTREME
ces disques trks appreci6s


IA P 11ES
honographes'
etant ailleurs
me quality,
AR O EON


p.


sont si sup6-
on paye deux


J. arayany
ANGLE GIND'RUE ET RUE FERoU.
PORT AU PRINCE


-V VZs avoez e garadtie

de 30 JOURS
J'ai I'hon onr d'annoncer i mon interessante clientele qu'A
partir di ce jour, j'ofle tine garantie exceptionnelle de 30
ours pour tout nclirt fail clhez moi. Pendant 30 ours, apr6s
I'ach t. tesnimitblets-cliei,,s auront la tacultl de retourner
le as ticles i, sls ei leur (onnaient pas satisfaction ou s'ils
pouvaleut se Ics prdrurcr ailleurs A meilleur compete et cela
centre rembouisementi do prix Iay~.
I'roli'ez de cotlcg'rnatic et achetez toujours chez :
VICTOR J. HARARY
Nljan iu Bo llNareh, 1735, Rue (Courbe.


.tlcclure haitienne

,, Giqareltes


GEBARA & Co


N'oubiez


pas


D'ESSAYER notre NOU-

VELL E CIGARETTE

*COLOMB*

au Tabac Jaune et offertes

en de Jolies bodies. Elle n'a

,rieniaenvier auxCiqarettes

del uxe 6trangeces
LA- 'A


I


Simples


notes 1ore IL


II n'est pas ncessaire de rap-
peler, puisque notre conlr6re
LE TEMPS s'en est lui-meme
chargkque nous fumes des pre-
miers A d6noncer au grand pu-
blic la scandaleuse affaire dans
laquelle, A tort ou A raison, la
Fela avait 6 impliquie. Et si
les maisons de tolerance sont
aujourd'hui, et sans calembour
inutile, des Maisons closes, clo-
ses tout au moins dans les quar-
tiers du centre de lt ville, qui,
plus que nous, peut se vanter
d'y avoir contribu6 ?
On nous a toujours rencontr6
duc6'6de la dfeftsedes droitsde
la soci6ti et bien des lois, pour
rester A noire post d'honneur,
nous avons march sur ce qui
pourrait nTre pour d'autres un
int ret personnel.Si, dans notre
journal, nous avons ac-
cueilli une temme qui en ap-
pelle au Chel de la Nation parce
quelle se dit victim d'une in-
justice, c'est qu'il est dans nos
principles de n'entraver 'exerci-
ce d'aucun droitl, encore moins
celui de la defense qui, dit-on
perpetuellement, est sacr6.
Et puis, quel mal y a-t-il que
du fond de son angoisse et de
sa d6tresse une voix monte vers
le President de la R6publique ?
Marion Delorme ne s adresse-t-
elle p s, par dessus la tete du
cardinal, au roi lui meme.
Le Chel d'une Nation appar-
tient a tous.Ceux qui crient jus-
tic du plus bas quils lancent
leur appel, peuvent le Iffncer
vers lui. Et il est d'autant plus
grand qu'il ne reste pas insensi-
ble a humility de lours cris.
Nous ne rougissons pas d'a-
voir publiI la lettre de la l61a,
sans I'avoir agrementle d'aucun
commentai e q,'on pourrait
soupconner d'6tre une defense.
La chose que nous du MATIN,
nous h6siterions A laire ce se-
rait,- missions nous centre son
Gouvernement,- de diminuer
le Chel de notre Pays au be6nt-
fice d'un lonctionnaire stranger.
Et d'ailleurs qui peut se van-
ter, sans pr6ter A rire, de pou-
voir nous donner des le'aons
dans cette rude profession que
nous exervons depuis si long-
temps, et sans avoir tailli aux
principles qui ont presid6 a la
creation de notre organe ?


Faits&Gestes
----**--- *
Vaudoux
LES ANNALS CAI oisES si-
gnaglent q u e. depmis qui'lque
tempss. el pleine ville dui (:Cup.
I dans ain quarlier dii Bus de La
SItavine, les sainedi el dinanche
soir, on dause le vaudoiu.r.
Conskcraliom lpiscopale
-Les Caiholiqnes du Cap-Haii-
tien se preparent se rendre en
tres grand nombre h Port-au-
Prince, en decembre prochain.
pour assister au sacre de hAyr
Julliot.11 y aura un beau corte-
ge d'automobiles qui enlepren-
dronr le vooage di Ca.) i a Ca-
pilate.
La Saimt-Charles
Demainsera.cdlbrsu Car-
refour, la ftede aint Charlds,
patron de la paroisse.II y aura
SS8 heures du matin,grand'messe
avec sermon et suimie de la Bient
diction dtu Saint Sacremient
P[eira simitr4s d Sad
Le president du Petit Cercle
du Cap-Haitien, A. 'Chrle's ,de
Catalogue,. a remis d Mqr Jan.
I/tO gourdes, oroduit de la flte
de charity orgcnist'e pour les si.
[nistrs du Sud.
L Ppilles de Sait Asfeise
-- Nois rappelons que c'est sa-
Imedi prochain 10 nouebre e


| v7'I V ulB%.awv


... constate avec Ntonnement
qu'en maints endroit de la ville
les herbes 'olles ct les halliers
croissent sans M0tr nullement
inquitt6s. A la rue Amnricaine,
en face du MATIN, il y a une vW-
ritable prairie ou i herbe ver-
doie, certaines parties du Champ
de-Mars sont impraticables aux
pistons, le square de la Place
Geftrard eat une fort vierge, A
la rue de l'Egalitd, entire IS6pi-
Ial Gendral haYtien el I'Ecole des
Sciences Appliquees, des deux
coles(de la vote publique, c'est
une luxuriante floraison d'her-
bes et de planes sauvages.
... verrait avec plaisir que I'on
soccupe mieux que cela de la
toilette de Ia ville.
... voi' que K'a\vas llermanos
reserve A ses c'ients de bien jo-
lies ~treanes. 'out son grand
stock de marcliandises doit dis-
paraitre avant le mois de d-.
cembre, Chacun done pourra si
procurer les plus beaux articles
et A meilleur niarch6.
*
.,. a contempli longuement
avant-hier et hier le long d6file
de ceux qui se rendaient au ci-
neli6re pour honorer les Morts.
'Toutes los tomnibes 6taienL fleu-
ries. Des mains pieuses avaient
mis des couronnes A routes les
croix. Pendant deux ours, le si
lence du cimetlire et le som-
meil des Morts furent troubles.
On priait, d'autres pleuraient.
d'auties encore riaient. C'6lait li
hlte des Morts et NOT'rE (En.
voyait avec joie que eul n'ou-
blait d'honorer ses disparus.
... a vu le mnauvais 6tat dans
lequel se Irouve un des quar-
tiers de 1'6glise St. Antoine, ce-
lui situi A proxinditl de la mai-
son Duplessy. La voie publique
est impraticable et les habitants
demandent qu'elle soil t prpre.
... a vu que les Produits de
Beaut, du Salon des EIlgants
lont merveille. On ne parle que
de cela et chacun n'a qu'un sou-
ci avoir sa boite de poudre, son
pot de creme ou son flacon de
lotion de I'Acad6mie de Beaute.
...se prepare A souvrir tout
grand pour contempler domain
les palpitants episodes de V'er-
Iin,s le grand film que Varietds
ofire A ses clients.

... a constant avec plaisir que
le Panier-b-Salade de la Police
ne ch6me gaure.
D)epuis deux ou trois jours,
il tait de longues lourndes en
ville et tous les dsceuvres qui
encombrent la rue prennent le
chemin du Bureau de Police.
... admire souvent ces demoi-
selles qui, portant tobe court,
se mettent, I'apr6s-midi, au bal-
con, et les pieds haut-perches
sur sla balustrade, ne paraisient
nullement se soucier du spec-
tacle que d'en-bas, elles offrent.
Ainsi, mardi, vers les 4 bhures
de I'apr6s-midi, A la rue da Mi-
racles, ce tut un veritable at-
troupement sous certain balcon
ou une demoiselle s'exposait,
mats comptotement.


piles de.Saint Antoinereprenant
(I s, ie de leurfdte et conference
,I'rirmn line soiree thldtrale au
profit de leur Association.
lihli(ethiqe de I'Aicea d
Co-ff Aous rayons ddJd
innouti W fabnid.5 novembre,
taA&fbtdthkique de lAmnicale

4L, Ae e
-- _______ou mbr"


- -- -- -


I- - - -


lot


_F


~~` .r,--------.-_


, 7,7 e .


ti


,-~--~Z;: e;t";-l---t-_-;~~ _,ZT-ZZT:




7w .'.4.* F -W !P -.--- -


- ow--Ow -


LU MUATNI 3 Novembre 1928


PAGE-2


Les Chapeaux de line. doe Castor et de paille fine d'Italie

QUE VOUS TROUVEREZ CHEZ



H. BALLONIFils



SONT LES NOUVEAUTES de la SAISON


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER

COuPAG.IE FRAN(AISE DES CABLES TELIGRAPIIIQUES
30 Octobre 1928


L'Areord commercial
franco smaiicsin
PAIIS -D'apres lesjournaux,
le gouvernement ambricain n'a-
yant pas ad mis les propositions
lrancaises relatives A la modifi-
cation de la totrilication des im-
portations lrancaises, I'accord
commercial, quoique echu, sera
mtintenu jusqu'A une conclu-
sion definitive. Les pourp rulers
continneront.
Le ProblIme des R4paralions
PARIS-- M. Bri nd a exposE
au conseil des ministres les nm-
gociations toncernant le regle-
mnent des r)parations.Le conseil
de cabinet poursuivra remain
1'examen de la question. A l'is-
sue du conscil, M. Loucheur a
d6clarE qu'il est inexact qu'il
s'agisse de soumettre actuelle-
ment aux Chuambre4 sons une
forme quelconque la ratifica-
tion des accords sur le regle-
ment des delttes interalliecs.
Nouvellie line de chemin de ler de
France en Italie
BREIL Une nouvelle ligne
de ch min-de-ter allant de Fran-
ce en Italie a Et6 inaugur6e hier
en presence de M. Tardieu, mi-
nistre des Travaux public, le
come Manzoni, ambassadeur
d'ltalie en France et M. de tie u
marchais,ambassAddeur de Fran-
ce en Italie.
Pour tine line acrienne de nAiig8a
tion reliant .a France a I'Arqenline
el au Cthili
PAiis-Une ligne aerienne de
navigation reliant la France, la
Republique Argentine et le Cli-
li a et lobjet d'un credit de 4
million's de trancs vo'A aujour-
d'hui par la Commission des fi-
nances de it chambre des de-
putes.
tral leppelisa)
sur le chemin du reloiur
LONDRES- Une de6pche du
paquebol hollandiis ( Westes-
dijk ) announce que le vapeur a
rencontr6 le a Gral Zep pel n ) A
12 heures 15 du matin.Le navi-
re 6tait environ A 700 miles au
sud-ouest de i'lrlande, le diri-
Seable allait vers le sud-est vent
u nord beau temps.


Les vwxux

de 1'Alliance

Franiaise

Le Cominit6 de 'Aliance Fran.
Vaise et son Onergique president,
M. L. C. Lherisson poursuiveni
inlassablement la realisation des
voeux emis par I' Alliance au
cours de son Congres en 1922.
La semaine dermnre, M. Lhe-
risson s'est rendu au Departe.
menst de lIntirieur afln d avoir
une entrevue avec le Secretaire
d'Elat. M. Leonce Borno. C'est
le Chet de Division, M. le Dr
Lanoue qui regut le pr6sideni
doe Alliance Franaise.
M. LherItson a expos les
vmax du Congres qui sont du
resort de la Polie. Its concern.
uaoeat la surveillance des lieui
p ib ics, des saiuts lieux, de Ii
.a ,ui tend A devenir une ve


Dans les Sports
DETROIT -- Le coureur algd-
rien El Ouafi, vainqueur du Ma-
rathon olympique. se mesureta
de nouveau avec Joieray qui re
p rsentait les Elats-Unis a u x
.eux olympiques.
Eutente france alh.mande
sur les passeporls
PARIS- Des passeports alle-
mands valables pour deux ans
pourrount dsormais Wtre ddli.
vrds aux resso ti.sants IranVjis
pourvus de passeports f anqais
d'une meme dur6e.
La Heine d'Espagne la InMalaisem
PARIS- L R-ine d'Espagne
el finfan'e B1atrice Marie Chris
tine ont visit la Malmaison.
Sur la lombe de IInconnnt
PARIS- M. Osusky ministry
de Tcliecoslovaquie, conduisit
la De'gation des anciens comr-
battants tchlcoslovaques qui ra
nima la flamme de 'Arc de
Triomphe.
IEhrer desIP ommunisles suisses
GENEVE Les premiers r -
sullats des elections au Conseil
d'Etat et au Conseil national in
diquent nettement 1'chec des
commuuistes.
La modernisation
doe la Turquie
C'est ili einne he
qui sera our [frie.
CONSTANTINOPLE- Le Ca-
binet deposera A l'Assembl&e
national un project rempla ant
le vendredi jour ferie par le di-
manclie.
FlanU allies do princes
BRUXELLES- On annonce
ollicielleiment les flancailles de
la princess Francoise, fille du
duc de Guise pretendant au tr6-
ne de France et du prince
Christophe de Grace.
Les preliminaires do couroonmenul
de I'Empereir du Japon
TOKIO- L'empereur Hirohito
a donn6 audience ce martin comr
me c6r6monie preliminaire de
son couronnemenrti tous lei
ambassadeurs strangers er les
ministres spscialement nommi
pour assister A son couronne
ment.


Le Symdicat pear la sdleose des is-
, erls do Cmerme do Cafe el
des stuies desires d'aIhll former
s0n Bureau.


Suivant I'ordre de convoca-
tion public dans le plus grands
quotidiens de Ia Capitale, la re-
union du Syndicat pour la de-
tense des internts du Commerce
de Cal6 et des autres denr&es
d'llali a eu lieu le 29 Octobre
1928.
Tout le Commerce de la Coa-
pitale rdpondit A r'appel de la
Commission d6tude. Etaient
present e6glement A la reunion
Sle Ministre des Finances et du
Commerce, Mr Joseph Lanoue,
le Ministre de r'Agriculture et
du Travail, Mr Charles Bouche-
reau, Mr Luc Borno, Chef do
Cabinet de Son Excellence le
Prdsiden de la Ropublique,
Mr Robert Martin, Chet duD6-
parlement des Dibouch.s. Ces
personnages officials avaient
tenu, come its ont euA le
d6clarer, A donner au com-
merce de denries du Pays
un t6moignage de tranche sym-
pathie, en mnme temps que
assurance la plus loyale de Ia
part du Gouvernement de Mr
ouis Borno d'aider le com-
merce de Denrees dans rceuvre
de rglemtentation entreprise
par lui.
Le Conseil d'administration
du Syndicate a Aie aiusi formi6 A
la iijori16 des sullrages : MM.
F lix Cheriez pere, president;
George Wiener, vice-president;
W. Andersot, J. L. Dutort, W.
Narr, conseillers ; Frederick
Morin, secretaire trisorier.
Aussit6t, apres I'e section, le
President 6lu, Mr F. Cheriez, fuat
invite par Mr Ed. Estlve, presi-
dent de la Cliambre de Corn
merce d'HdIti et president de la
Commission d'ktude A prendre
I possession du tauteuil entouri
des Membres de son Conseil. Mr
F. Chliriez, ayint acce6d a 'in-
* vitation, formula des vweau pour
; 'avenir du Syndicatl et apr6s
t avoir remerci6 une nouvelle
lois les Secretaires dE at et les
autres repr6sentants du Gouver-
ment, de leur presence, pro-
l nonVa la cl6ture de la reunion.


.-

Mort de

M. Lansing
M. R )bert Linsing., Secretaire
d'Etat sous le President Wilson.
est mort chez lui, A Washing-
ton, de complication de cceur
et diabcle.
II tuit strieusement malade
depuis deux semaineq et l'on
s'atlendail A sa mort d'un mo-
ment A l'aulre.
M. Lansing tait un pouvoir
pendant la periode critique onJ
-on s'occupait des grads pro
blmes c ks par la guerrfa II
s'en acquilla avec une brillan'e
competence. S3 chute du pon-
voir advint soudainement oa
1920 quand le Pr6sident Wilson
lui demands sa admission pour
la raison qu'il usurpuit l'autoritd
presidentielle en laisant des con
seils de cablint pendant la sn-
ladle du Prfsident
M.Lansing avail 64 ans.Iltait
Dn le 17 octobre 1864 A WafW-
town dans I'Etat dNew York.

A lledr
Un tres bon piano
S'adresser &
Mme Vve GORDON
Rue Ferou No 740.


I
if
I
I
s1


i- ---- *2.* --
ritable cole de d6pravation et
d immorality. L'Alliance I'ran-
[aise desire, en outre, la Ionda-
tion d'une Institution de correc-
tion ct education, semblable A
SEcole des Arts et Metiers, et
destinee A recevoir les petites
files pauvres et abandonndeF.
NM. Lh risson a inssisl particulia-
rement pour que le ch6mage
du dimanche, jou de repos, de
* recueillement et e pticres, soit
Sstriclcinct observe.
1 M. Lanoue a promise de trans-
meltre ces vweux au Secretaire
d Etat de I'lutdrieur ainsi que
les jud&cieuses considerations
S ar lesquelles M. Llierisson les
Ifi a soulignes.
e I .


- -


WVerdun*

a Varietes.
Comme nous lavons annonc6,
mercredi, c'est domain que Cin-
Varitdes donne, en soaire, son
film sensationnel, Verdun.
Verdun est le ricit vtvant, pal-
pitant des heures tragiques t
des combats h6rolques qua se 9
deroulerent devant Oinm io.t -li
Site. Le fianm. tort s **' o
ii dinr sur e vait,e i ia a i 'io-.
p6 I'aide de documenklaushbne-
liques fournis par des SocUitea
cinimatographiques ofmcielles
lie France et d'Allmagnoe.
i Ce sera vraiment one soirde
kensationnelle qui tera revivre
routes les grandes heures pen.
dant lesquelles lea armies alle-
mandes, sous lecommandement
du Kronprinz, se rua:ent A 'as-
salt de. la torteresse trangaise
dEtendue par les sol dates de
France. Ce sers palpitant d'6-
motions, de r6nliti et d'h6rols-
me. 11 aut voir Verdun, domain,
A VariEies.
La fte, doe PA111anoe
C'est domain, a 10 heures da
martin, qu'aura lieu, a arisiana,
la distribution soleonnelle des
'rix de lAlliance Franaise.
La c6rimonie sera accompa-
gne d'une f(le litlEraire A la-
quelle des e61ves du Pensionnat
et de I External bte. Rose de Li-
ma, .de 'Ecole Normale et di
I'ccole Pierre EMheart prdlerount
leur concours ainsi qime .e chear
des tlEves de I Externat.
Commne nous I'avons dit. des
prix seront oflerts aux dlurEats
de Composition franchise dans
lea derniers examens scolaires
et des prix de Bonte et de Loyau-
tM dAcern6s aux 616ves des Ly-
c6es de Province et A ceux des
Ecoles de Droit et des Sciences
Appliques.
les m6dailles destinies A ri-
compenser ceux qui se sont dis-
tingu6s par des acles de courage
popdant le cataclysme du Sad
seront remises A ceux qui les


I as 30 1o


out m6ritoes. Ce er one tr6s
belle c6rdmonie A laqulle out
616 invited de nonibrouses per-
sonnalitiA port-au-princianne.

SERVICE D'HYGi VE
COMMUNIQUE
Au stjel de Iodeur t6tide
qui se d(igage de I'eau qui all-
meto -', trains. qs.,''iiers de la
v S-.., ,lvivgieg me d6-
'i t- -.11 n( 11i i<' *.l c que
ce.tle o l('It ( )'" I- 0 'uoe
preparation a1 si,)uflre n in
toxtque etnploy6e par le D6-
partement des Travaux Pu-
blics pour la connection des
' tuyaux du n aveau r6servoir
achev6 r6cemment our la
route de PMtion Ville. Cela ne
constitute pas une menace a la
sant6 publique. D6s que les
connections seront achev6es,
cette odeur disparaltra enti6-
rement.
Port-au-Prince, le 31 Uct. 1928.
w


La sIaytiss Bsmsam C
it les deatyles
parlir dii loer dcembre pro.
chain. Is laytian Banana Co
emplbiera dansa s bureau a
titre de slagiures, on certain
nombre de demoiselles stEno-
dactylos.
Elies no recevront sucon sa-
laire; mais ellesdevront secon-
former a bous lei r6glements du
Bureau. Un maximum de 1K10
points par mois leur sera comp-
16 cornme A des employees rrgu
liures, et d6es, qu'il y aura
use vacance, l'emploi perma-
nent sera attribu6 A cells qui
auront obtenu le plus de points.
D'autre part, la CO aiders ses
stagiaires A oblenir -les emplois
dans d'aulres Bureaux ou Corn.
pagaies. dapr6s le mwme syi-
t6me. No seront accept es coin-
ma stagiaires que les demoi-.
selles monies de leur Certificat
de fin d'Etudes on de leur Bre-
vet Supnrieur.
Pour tons sutres renseigne-


meats cells qmu dsirel
employs dons cMs cow
auvont -adrosMr i l I
Banana C'.

hpr-lubm-s


De plus en Pits lea n
mes comprenut ue
personnadt W 6pend dbl
attrait persoideO et
cette attracIotin
est base o'contrarie p
chevelure. lUs trovent dai

Qukla mmad
La combinuison idealei
I'attrait ella Isit6 de la
velure
Une chevelure tui n'est
en sanl6 no poet 6tre s
yantel La pommade de
nine Exeleqto est uone
ration mdisoale. Elie edh
la chevelate et la rend
et soyeuse, de telle sorts
nourrit aussi la chevelu
lui done ia beaut et las
En vente chess tous I
guistes. Pour 0,25 cs.
meat. 11 est exp6di6 d
ceplion du p-ix. .
XE..,EN r0i jEDICLI
COMPANY
ATL \Nr A. GEOW1A U.S
Ag*nis demnidds pour
Pays. .
Ecrivez pour eiseipnte
-ALA '

La Solida'
Dem.nin, A 4 heures do rq
miii grande reunion des
bres de cette intaressasnteN


--ON TROUVERA--- a0o1os0se0emalooJe


Formes et chaoeaux garnis pour

dames derniere mode.'
Toile A Matelas supdrieur double larger
Chapeaux de paille fne pour homes.
Jolies cravates de sole sup6rflres.
Soiries toutes nuances, dernier cri.
Crepe de Chine, Crepe Georgette Sole lavable
Chaussettes et Baas de fil
Pardessus pour homes et dames
Chemises blanches et couleur sup. pear hom.nes.
Guirlandes de fleurs d'oranger pour marines.
Ne perdez pas de temps; si vous voalez enter dans uon
'nlagasin et ne pas ea sortir sas etre satistat et ne rieu
| acbeter, allies chez


L IIti


II A vir nm A


A. DE MATTEIIS & C"


AGENTTS PR HATI


VY


M' 1I!I Il!' IilIllJ 11

ou les Drix d6fien ou concurrelnce.
i c-aK r> M 9


- ' -


- 1 ~ '~----


IOUTI clizil


------ --


om




_ Iu


LE MATIN I Noye.br 1928


eel Ianadents
Smdre eux jolis cate.-
li apor saloa ricetatt
btrodr months I'un ur ve-
1oq rou ete et Iutre r sa-
tin bleu. ravail d6dicat,richI
.e soagn6 qui avalt&it exotic
6IunD reeunte position di
Wbodkrie & Port-eu-Prince. .
On peut les votir bez
Mine MARCEL GOURAIGE,
533, Ruedes CQars.
* tUa.a. B .aa"a Go Ltd
(Compagnie de Figues-Bananes
din hafl)
AVs Aetiommatresi
Nous avisons tons lea int 6
ress6s que tous repus pour ver-
sement sur let Actions et tous
Certificats provisolres,doivent
6lre munis du sceau bossel6
de la Compagnie.' Con raire-
ment, ils seront nuls e4 sans
valeur.
La Direction
HAITIAN I ANANA L, LTD


uIns


lnsi


PAGE- 3


Stance Co


OUnedesplus fortes comp igtiles

Lcanadiennes d'assurance sur

I la;,& vie

I Eun I.e BossA & Co
: !y?^ ^w^ ..^^.,,tnBaw ia |


mfts


IL


cette
Marque

OUT ff- a A- IABTE ARTHRITISME
SIRHUMATISMP GOUTTEUX
Wau do R6lmo.e pour lea Arthrltlques
Cis Ventr de s 4M pHncipaltf Phar#Joe, Droguries,. Maitona d'Alimentation


I _
mum' E~d~ ,~4m.. ~ ~-


SoldJltement *t. u6rle Va D1
Astbnm.1
nQGACIkAm...vkPOUDlRkZ es Cm
S*k triut bMI Sur m sm n1inm P ir *i d
| # Ia signbtu J. .ISPIC aur ehat c iarme t.


Le Fromaqe

KRAFT
AUGMENTE LE BON GOUT-
DE NIMPORTE QUEL PLAT.
II n'y a rien de plus fin
Pour la riche saveur et et la
douce consistance if n'y a rien
de meilleur que le tromage
KRArr American-Cheddar ) en
lerblancs..
Les meilleurs ichanlillons de
fromagcs Cheddar-Americain.)
sont soigneusement s(lection-
uAs par des experts chimisteas
pour leurs propridt6s indivi-'
duelles afin de former un m,6-
lange ayant toutes les qualitos
d'un Iromage parlait. Tous les
emballages el lea peaux sont en-
levis el ces fromages sont pas-
ss dans une machine A hacher
et sont broyds en fins morceaux..
Ceux-ci sont ensuite melanges
pour produire un parlait alliage
de tous ces Iromages d'une con-
saistance tell qu'll est lacile Ia
etendre. E mpaquelt par des:
machines modernes dans les
meilleures conditions siaaitaireo
et A l'abri de tout contact extA-i
rieur. Le fromage KRAFr en ler,
blanc se conserve dans n'importe
quel climat suns 6tre lrigordfi.
et il sera aubsi Irais et plein de
saveur quand vous l'uuvrirelt
que le jour ou il a Wtl empaquelt.
La marque KRAFT nous assure
une varitte de Fromages pourt,
satislaire tous nos dtsirs, une
qualiltet une sater uniform#. s
Chaque paquet de veritable
frosmu s KM port celte mar4i
que d& Fabrique :

Si voItr tomursseur d'a pas le
homage KRArr, il pent lob'i ,1
CAhes Hiw le as I Inc.
Port-au-Prince


f RIXE
Mardi apres-midi, des cam
pagnards 6taient A laire leurs
emplettes au magasin de MrI
Leon Fainstin, commperVnt, rue I
des Fronts-For"'. lorqpe le
nomm& Tica, employ d tie
maison voisine. relle d. MV. Al
Hired Nico'as, vooit ti 'p'eIr i,
acheleurs A se iendre pilI61l &'
magasin de celui-ci. Sur une
observation de M. Fainstin, une
rixe eut lieu entire le cormmer-
gant et Tica. Ce ful bienl6t un
vacarme au course duquel des
acheteurs, des curieux, Mme
Fainstin elle-m6me reVuren'
quelques horions.
Lia Police intervini erquelques
arreslalions furent operees.
C'estI l'oc.:asion de souligner
qu'on doive rappeler A I'ordre,
les racoleurs employes par cer-
tains commerganis et qui rem-
plissent leur r6le avec trop d'ex-
travagance et de sans-gene sur-
tout dans ce quarter de la rue
{des Fronts-Forts oat out lieu la
sc6ne quo nous relations.
t-Assurezvous contre accident
Ala I General Accident Fire &
Life Assur.ance Corporation Li
mited.- Vve. F. Bermingham
Agent Gunaral pour Haiti.


LI


t
.1


n I~1


WestcloX


('loi sissc/ tn ut \\'cstcl>\; a;\ c oiii fiance


l.'. S i il. .\, 'ri., cd t Silccip-Mlcter, ct Ia imnontre
LPocket Hen st i c Ii on d h exciimples ide la valour des
\Vest(i,\.
So)is p )om\ / C 'hnisir tout I N't'st.'loX ;\ e coifiance
ptlisqu'ils sn it diIl hrin, m il.tris idign es dc leur tichc
ct construits p ir tin lnl scr\ ice .itistiisant.
11 y a unil rnliiL n. \\I rsti ln paillrii li H i ',iin t cni i es
horlo)ges dctsqulll us tiint l mundi t petit d ti p iir'.


WE\VI.S N 1 R\ t. ( K (lA


M \ _IA, I.\ \ l_ I, II I I_ l |'. I \.
-- --


)hr & Laurin
Distributqurs Port-au-Prince,. Ha;ti,



..........mm


Toutes les Polices

DELA


I



,/
i


H


CO


Lm P e-m


BARIBANCOURT


DEPOT:

.U desCESARS


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux


Eug.LeBosse6 Co

qepnlts fe eriux


L~-


--


~e


r


--


aim m
JI


---------~---* ~------ ?---- --


i


3





4(.. i h "*


PAGE- 4


LE MAT'N 3 Novembre 1028


donne de la force
donne de la force


Convalescence
Neurasth6nie
Tuberculose
Anmnie


Malll toe, ls $sY Sul*s
qu poant presenter Is ofro-
thdfepto artloelell, deat *O
a perfoals ouIu ftaik M
m hode capable do fmploa
r Ia transfusloo anIsmgu
*lloa m at coelP u s *av
tAg, llt.o m ql
tiHo lJoors av
Sell.., au moloi dptlTI .I
urgesta. uouo nus tray.l s
quo a irothdreplo ei
ldot. en sne folN dejs s
qi'on peut obtir. n Mas -
r* prolonld doe dobol.%
face d'un ornlam t A o-
moantr. i rev vifr. k W tte
ro, 'ost toujou i A o dere
iolr quo Dous domborost bm
profirence.
SD' H. OeuAum.
Lieone o tIo oemooM.
Losp#o do Jo PWaldU le
Mdodeelne do Pwfe.
&Who t fmomt ffa
fPooons. de H M -pIl 4 do Pr
n1, doV d le Vmoate Pp Ple O
teutf *iri.4M,


La Cure de CLOrBOL
*ugmente la forcr nerveuse
et rend aux nor-, raleunis
tout leur nier t.' leur
souplesM et L]ur vigueur..


Commo"n
,t'"'". .


Initial BDsaUm Cwmpsay ULlAtM
( COMPANIES DE FIGUE
BAN. NE lIAITIENNE)
premieree mission Or 50,000

SEIRIE A.

I-Noues av ae boor deman.
'des & t'lraopgr por des aet ons,
mais nonu omasne oblig6s de la
pffrir so Haiti avent, st nou0 0 on
dr6hs I, sold iA I'dtraugr.
'2- Nous devons planter 1.000
tarreaux avant la hf de Mars
3 Un carrenu econtieat an
viroen .000 plants. coWt or 20
1our pladfie. R6colti nt livrd at
rort d'embarquement, on doil
vi dre le regime stauodard or 0,40
iulmum. ..
4 Votre notion est le mail-
leur placemeLt que vots puiMssie
fa re doe otre argent, car la valour
sera augu.ent6e ansuellement et
at vous rappor:ers ua dividend
satisailstint.
5 Tout argent slat dipesmd
pour Pachat de Filuc-Banane
restore dans Ispays, et ousa
ea bdneftlerez deublement ; peu
I'milloration doonomiqoe qui e n
rhsaltera; quo tees soyez uan oom
meroaut,un profeloenail,ou plan
tour, us e, mai, *to. Tout le.
mode en bdnlicira.
6 Nous aurons biest6t do
=rand,- vagurs visitant nom rdMe
ebdmadatrement' et tout le
monde en tirers des bdadeice.. .
7- Vous pourr z regretter plus
tard, qu m-mae a litre de scri
fir -, vous o'aayez pas aidE6 u
daveloppement de colts Compa-s
gnat *t quo vou" as *oAiWz paP
mesobre doe a fmfite l t
GrandeCorporaftoa. Bt post-tre
qu'au moment o 06 oUs voudriez
en fain pa tie, .i pa us61 Ius
plus.
8 Vous as de*e'pai6t4 fa-
lttlit par -fq .1: t atwl oMrit.ous
rnmuti. Vouw dedez po t*r t1 m 6 vos
anti s 4 oouseire sauPt. "N' iurt
pwlurottO a do rester les b*as .
cro ads pour te monmnt.pour veoir
joui lus t, de des fruit- v tre o
capItIt, et de 4ftro #U iport meo-
ral. ~ "'"
O voOus etes pour Is. 4Aeop-
poemw-t: *onomiqu dwryety.., u
vous 6 es centre,' e alorsW, Ou l
6rcollerezce que vous aorez s m .
Solon ,'artteic 32 des Statuts '
lea premiers AelionaarAs aurot
Is priviflge de sju care au ni 4
velles emts-ionsion propstru.. d
nombr. 4i actions dout l-d -on
d&ji propri tires to privilege
constitu un amonopole pour tou
coux u i souscriveaou t6 a6ss 'u
d bui.
La listed pour la premiere 6mis-.
asio, %dria A sera term6e bienl6t.
Cost i esoule R6publique eo le
Gouverncment. aria d'encouraor
to d6veloppement de cette lIdustrie
.it retire entireoment les droits
d'esportation our la Figue B.tnaoe
Vaudri7z-vous voir le sold do
cos actions passer deas les bourbes
etraog6ree ? Non.donec, sosorivex
dAs aujourd'hul. Soyez tier deola
r6Uassite d'une grande Compagaie
localed'aujourd'hai q i passera
darts la posIt6ritd de yes eaofasts.
Chaque stranger jomtaumt de
Phosapitait6 i de la IR4paubi s
d'Hauti devrit souserire Mdas ctte
Companies, ot ainst aider an d16-
veloppemeutdu pays t il gagSoe
son pain.
Pour tous renaftinemeafts. s'a-


.- wom pn "


S ChaUite chr-s, iesi-hb a sa compensalion s ais chauie pe son' a BNQUIKRS
devrait :oii une Po'ic our conenser tI s accidents pip.onnels Royal Ba
ou de (ei. Port a
Les police de ta A

General Accident Fire & Life ,iestport i
des propritta


Assurance Corporation Ltd. I taDirtion
yaux Publics

de Perth & Londres ner plusdee
(Jaranrtirtitt voire personnel contre les acci lets qtti v u. quetient. 4 entreprendre
. des talus de
i tIh:ljui pai, votre automobile couitre colli iso vAl, te. t loule,nal- j des mornes
veillancet, (ldoininiages causes i aut'iii dins sa personme ou danq se, mand6d'aut
.t bit1s, vote m:nison conlre Vi cliJe tt les dAgats causs par la leurs A passer
i ~ u .z pripe&s pour


Veuvc F. BERMINGHAM :" it"eu
S, intentions d

S )SOU'S-AUGENTS nrale des
I'm oi -ai-Prince: G. GILG Cap-Haitien :' Lro. CATALOGNE qui ne d6sir
VA *tte ment so


rectou doe la Hai-
Pimited
P. 0. BOX 147


rUne joyeuse nouvelle pou"

vous, Mesdames, Mesde-

moiselles, que vous ayez 1.0

cheveux courts ou. lonqs4|

LES FAMEUSES EPIN1

GLES a CHEVEUX

VICTORY I
Sont d6sormais vendues en Haiti I I I
De vEritables et gracieuse pinces minuscules, elles.
double vantage d'etre Invisibles et de noe point glisser
les cheveux qu'elles- maloteannent 6 merveille. N'att
pluspour yous prcurer la petite single tVICTORYj,
aue indispenable. !a preuve .
30 milliaos soot cbsque jour ivrWes par la 4mith et
Corp *. La plus grande o.briquedanr ce genre aux E U.
En v nte dan les meilleurs ungainos el salons de coi
de la place,/a un prix extre.*wmea~PoodIque.





LA MASsoN B.SARBnACOUT, parle & la connaissance de
clientsqu'a dator da ler Septembre 1928 lea rhum se ve
aux prix suivats.
Rhum par gallon : en gross Eu detail
(une 6toile ".Gourdes 10 (Gdes 12,00
*" ( deux 6toles ) 13 15,00
* 17 20,00
*' 20 25,00
***** 30 35,00

Rhum en Bouteilles : En gros En d6lail
(Une 6toile) Gdes 2,00 2.50
* t3 toiles ) 4.00 5,00 5
**** ( 6toiles) 7.50 8,75

Ces Rhums ne pourront pas i6re vendus ni au-Jessa
ni au dessous des prix fiu6s plus haut.


Maison Ch. N. Gaetjens
Donne avis aux clients du RnuM NECTAR qu'a partirde
dr'e son Rhom se vendra aux prix suivants :
Rhum par gallon En gros En d
Rhumi courant G is 8,00 1
Uhum courant 10,00 I1
Rhcm *(unee toile) 12,00 14
Rhum ( (deux etoiles) 14.00 16,
Rhum *( trois 6toiles ) 16,00
Rhum *' ( quatre 6toiles) 20,00
RB m *" (cinq 6 oiles) 25,00
RIJUM enOUTEI I ES
ans fohiles Gdes '2.50 *'lenux oiles) G
( une eloiles) 3.00 * (trois tMoile)
*** (4 6toiles) 500 **** (5 etoiles)
Notre Rhum fin ne subit pas d'augmentation. Pour
achats en bouteilles la m ison acc'rle to-ij urs ni es
de 10 */-.
^


Ce qui 'a jasmis it6 tait
Ce quf pea tl ri dpas..

Kola, Champwagne

-F. SfJOURNE
Pr6par6 dans des conditions rigoureuses
D'AS.EPSIE
Pr6parationret Vente"
PHAnMACIE P. SEJOURNE
Angle des Ruem Roux e' du. enire.


S:
mk of Canada.
u Prince.


i la connail |
aires limitro |
Pdtion Villei
Geiarale desTrI
en vue de od4
6curil6 A la asi-
a v6hicules era
Sla rectification
la route du c6t6
II leur ast de-
oriser les travail-
r par leurs pro
avoir acc6s an
talus. En outre,
v'st don6u pour
aleanMda sqr les
e Ws Direction G6-
Travaux Publics a
e taire aucun em-
ir leurs propri6-
.dt


's- fl a
k 5m


- ..


_~pp~RC.;-~l~'~~'~cC8# ~r rer IC~ -C '-~Y


- -


- <-.. -

r*t


- TowPSAi ,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs