PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04837
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-29-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04837

Full Text
Sa- -.I -


." *k* ,4


oiRDmC'1ZUI


AD Rre Am reii
Imzraoamj 342


- .. ..


If
I.


AU11 LASLBM


p Ibt am!**at i a nuX

_....o...s-Go.... -"
Doclrine ,,Ionroe est-ee I e

e reg Teh juridiuue du p,,.luS i

r it Internoetim'a dU-I .--- .

blic a im iain ? ? shlsmof* a
.. .I.. .
oe moment oh, dans le iondial et d6coulant, sul'Ot Des tc gia l d er ai
ine reerudeweence d'a- |acqrd ott sage, des drolel do
poliliquc ir ternaiale. coervalloea on der so vral- DeI Chbies pallie (ce,
enwoure f ia doctrine d. ,oet des Nations composant Deoros ddi rhpeaums pwrjd
I Monrod, M Abel N. la communauld6 il ofeioN Des Casimettes sup4rleares, ed
qui., en 1925, prlicipq, oale. N'et*o-e pas le t Do Kaklt Jan me blic,ds d
dle d'lai, au;rail gsit ol .i p. i mlt r e,,I
mkdu ongrauri"e cbages tal 4A 2aira | tlals p r eUi
Oes O o Aeualrmde.Lgrtea s e eldpoor h s
so sol ksIauta dswiqtraek i es.rsd ictioss VisitG" cASALI. & F.l f
tons xtres de eks A a ln QI du commaeproe nutuel n'aor ps rinl ion d'aller aft, i
I an out pnenmmt sur par I action souveraine de seo I -
Codificaison du Droir des pouvoire interest. II est cer-
e on Amerq e p. tain que ce que chaque Na lent pas approuver les d6tor-
on pourrait laire isoldment, malions qu une politi4ue
s Ides de M. Alejandro un giope d'Etats le ponrrait d'h6g6moie lui a impria6es.
p le savant jurisconul. aussi blend. La D ctrine Mon- II u's pas d'euteteo col agard.
ne(1) n' s'arr6tent pas rol ell ea6me ne tire--elle ABEL N. '.GEn.
s simple codlmation de pas quelquers-us de ses 616-"- *
Mames pourement amri meals li etils du Droit des
-. Elles visenl tgalowent Gens Universel? La pertie du LU prsse
enlalion par ce conti- Message de 1823 viaUrt oa p o ro
tde sujels, qui, par leur hibilion de 'intervention (u-
oi t meme, odntune porl6e ropoenne est ae pariae ehar-
itrelle et doot certains monieuaveci I r6gle de rion- iinllItml rc-
Sdevraient s mposer interyeotion domioat daons I
iomnes, contractants on les iapports ioternationaux. 1 9
latractauls: Elles pour- L'Aomraque du Nord, en se
t en r6ali e une sort r6sevant uoe faculty de con- Ie ise
nialisme juridique au tre-inlerventio no hourte en
p1de l'Am6rique: ien la q I ilimit6 des moesres ..... a i ,
4seul faitl, 6crit IM. Aya. q 'a- *utoriu ICvelt C
les Etat. de .Cio- Po1n t e sber uo e oiner- et brtipie. El Ia cloche, A I'an-
oat voulu 6tablir une vention illie. LA oule dog- geles. vibre dans on couchant 1
obligatoire dans tout me amdricaln d6laisse I e s rural.
rtritoire indiquerait d6 priocipes certain du droit -La ville est humble. i
la r6gle correspondante pab 1ic international, c'eat Laborieuse. s
Rt international, si elle dans les exag6rations et ses Elle group ses toils sous le
a subi une grave at- d6lormations ultdrieures ten- patronage de Saint-Marc l'Evan-
puisquetoueuneepar- dant A an vaste protectorate l1iste. La domine son 6glise. I
Moa1de la rpudie... On sur rAmrique tout ent re: ah6drale gothoique au petit
it fire ia ervenir ic_ El, sur ce point, on no peut pised; fare do ses iestons, rosa- e
stion de la solidarity, entretenir aucune illusion: nectar re 6de e
an Etat, en verto de la L'Amurique latine ne donnera veau-riche a. b
t6, ne peut protester jamais son accord pour re- Mais loule la modestie de la h
user de se soumettre A turner contre elle une armne ville, toute la simplicity chre- C
't^gle de droit internas- primitivemnent drigde contre tienne dressent on clocher dd- e
I, toute 'Amrique peu t Europe. Elt W. B. Lawrence, labre, ddsafleclP, coifn6 d'ardoi-
fire, parce qu'elle a le juriste nord-am6ricain, corn. ses, -seal vestige de la cha-
it dassurer son developed mentant les El 6ments du o pelle colonial, et auquel
pt de la tavon qu'elle es Droit InternationaJ de Whea- tourne, l'orgueilleuse, on des v
la plus adequate A son ton, s'est positivement retus, mprisnt. ,
A voir dane aI do'tri-e Mon.- IAu sod, derrnerz,-an mur kaki,
ou a sa situation.on & voir dansela do.trine Mou la prison. JLe preshylre est au
Urait davantage laire en- ro oune, r l de dro pub ic n a ued' e onnelle de
|o line de complex que specialement adaptle au on- vi-ne verge.
es conventlonnelles, tent amricain. Dlendre le Et 'ajoute que les saint-mar- Y
u'ellesobligent unl Etatn contraire, di-il. c'est tomber cois tirent fertg de leur #glise.
ias forte raison un Co daas une proposition essen- -
t(1'Europe daus ce cas) tiellement insoutenable P e.t. q
etre accepted par c- ,,1 n-"s
dir il ne easit na ici M. Alvarez, cependanl, voit L'entfnt que i'dtais.


* le' convention elles
les aes Etats peuvent
00 non, mals de r6-
Aproclam6es pour
reVoivent application
Ce n est donc pas
tion de volonte par
Sde Etats, mais de
CoUtinenlale.
lea r6gles A procla-
1 .Alvaiez mentioned
MoOroe et d'autmes
Comme limmigra.
.oacessons A aes
rangers, la condi.
arangers, lea attri.
Sentsa diploma.
fllerce,la mer ter-
*c Nous craig.DOa
Yil itP, dins esprit
9 chilaen, quelque
principle. I1 y a
t certaines pres-
unE lat pett 'pro.
o00 pas en vertu
mt16 continental,
ament en cons6-
"Wles dejA po..es
It lternationnal


dans celte doctrine, une regle
juridique de droit public in-
ternational amdricain, u aneI
r6gle procla m6e qui s'imn
pose aux.aurres continents,
quelle que soit la voloant
quils manileslest A cat 6gard
11 eat permis d'elever quel-
ques d-u(ea sAce sujet. Le Con
gres de Panama, convoquc;
ar'Bolivar, n'est pas parvenu
iamericanher lea principles
de Monroe. Le project prepare
aux m.mes fins par I lsijtul
amlricain de Droit Interna
lia j, we, i elavaux de

neaer den .ei en Wi d'uAe
discussion. Le propre tdune
regle juridique est son carac
tere obligator.e par le con
sentiment qui loi est dounn
S.,u aroit international, soit ex
,it ssm(fnt, s oit tacitement.
Or, si les Elats latins de I'Am
rique ont par divtsens mani
lesiutns de9 leura, c asb te-
ries PIh b 4or,#?.i
Message elative A l exclsion
polilique da vieuax mowade


Etourdi.
Et tris nail.
Sardines jouaient sur la mer,
sautant, plongeant, au grand
eblouissement de mes yeux.
Voici maintenant qu'il est
question de couleaux, parce que,
toute Ia nuit, une vache en va-
dro iilTe a in 'ut16. Je ne crois
pas aOf BAKAS. mliq j'ai mil
dormi. Aussi je bAille, je m'e-
tire... *
4 heares aprds midi, en cette


t




(
.


LUNDI 29 OCTOBRE IWV


*'L .; ,*


&Fils


*nto-Fort, No 333
9 de I'nne deo plus reoomm6 est
* d celle place,avlent leaourn now
Ppovyie quo depuls o l or Octo-
)a de la Roe du Mtegain do I'Eat.
tikesnet dams la Rqe des Frop

SUs oat utnouovld leur stock.
gr ande fabriques italieunes.
es, des plus grnndoe fabriques de
homes et pour enfant
moes et flloetle.
ea prix diflant touted concurence.
ril blanc.
ra
romt dplsoet t b* b aR"
m* t sofants. d-s fmesb do Cba-
mari in stock considerable.
deb Fronts Fohrt No 333, vout
nr.


saisou dessdchante. ( Ne pas
manger du a poissonsalt ).)
C'est la monotonie saint-mar-
coise autour de I'id6e de la
mort-et mon indiflfrence n'en
est pas change; c'est I'odeur
termenl6e des guildives; c'est la
biere de MAUI sucrde; et les cou-
sines de BusslA m'oflrent des
DOUKOITNOUS au sirop de canne...
( Ici, tous nos fermiers se disent
nos cousins. )
S'usseoir devant sa porte, ( et
regarder les passants l.,
Odeurs de Saial-Mate

Mon esprit abdique, et I'en-
nai de la province.
a4 li..n-y. a pt queq4la ete on-a
dulne de la mer sous un soleil
vertical; il n'y a plus que I'om-
bre o& je suis, et le souffle qui
dilate ma chair bien lave. ia.
chair I Elargit ses tronti6res. Et
pense.
Chaque ce'lule de ma chair a
son abeille qui I enrichit.
Et pas oune odeur que je ne
puisse nommer Celle-ci vient
des guildives ( sirop de canne
termen[i dlans les loudres ).Cet e
autre, Iri'dh-. (de la rivi6re: 1,'6
b~nislpr'e a ,m n o t'ur tussi, te
a boun' pr-'diiaq,,- .+-. ,,o,,,
Odeurs: des Irangipanes jaune-
et-blanc oi roses ; de la fleur du
citronnier; de la cuisiniere (ais-
selleet palmachristi)qui change
Pedale m', pedal m'. en lavant
vaisselle.
Etcelledes -roses nalurelles,.
Et parmi toutesces odeurs, les
dominant, le moisi des vieilles
maisons A tuiles noircies.
Mais pour la joie de mes
yeux, chaque manguier portait
une perruque rousse.
Grosse-Roche

Mon camarade Ti-Wall a les
dents brillantes, un beau tour
de poitrine, et il est couleur de
terre cuite. II court, revient, s'6-
lance, A petits bonds, sur l'6-
troite bande de sable ourlee de
galets.
La mer assaute les deux ro-
chers. Les bougies ont noirci
les flancs du gros ). Mais au
sommet de I'autre, il y a un
creux en cuvette; et dedans, des
offrandes A Matte-Agou6. Bou-
teilles de kola-champagne; une


Vous avez une garantie

de 3&JQURS
J'ai I'hooneur d'annoncer A mon' intressante clieut6le qu'a.
partir de ce jour, j'oftre one garantie exceptionnelle do 30
oaur poor tout achat fait thez mol. Pendant 30 jours, apr6s
'achat, les aimables clients auront la taculti de retourner
les articles ailsne leur dona"- |, ,pas satisfaction ou s'ils
pouvaient se les procurer ailleur,- A meilleur compte.et cela
centre reimbursement du prax payeC
Acbetez et profilez de cette garantie chez:

iVitekr J. HARARY
mr>i n af^ H.eAr.


orange; 'des gIteaux; et peut-
etre tout un rouleau de mon-
naie.
Ti-Will tente I'escalade. En
vain: it glisse. Et an coquillage
lui taille une balatre A la plante
du pied gauche. Le mauvais I
Mais Ti.Will n'esl pas supersti-
tieux. II ne renonce que pour
cribler de pierres l'objet de
notre convoitise. '
SNous sommes nus, en toute
liberty, sous le ciel. L'aspect
rude et farouche des mornes quia
dominant lHe rivage... Vraiment
un martin d'avant ta Decouverle.'
Et noire peau rouge n'est pas
pour- eloigner de cette pensee.
Ti-Will m'aide A m'ensabler.
Et me parole d'une grotte. ( I11
me la d6signe, au nord ). (Elle
a deux ouvertures. Chacune
donne sur une plage. On s'as-
leed,'A I'intfrieur, sur du sable.
Et puis,tu sais, si c'est un pique-
nique, tu as ta M,:NAGE avec toi.
Seulement, il laut un cannot
pour y aller... ( Je prate ma
respiration au sable; et je ne
saurais dire si c'est mon pouls
que je sens battre, ou celui de la
terre.. )
11 pleuvine. Ti-Will devient
grAve. Serait ce Maite-Agou6 qui
pleure sou ddjedner ?
Soir


Aurdolant le morne A Ikte
carrie ( coifl d'un lort, on di-
rail ) le sirop dans lequel Ia
lune control it un abricot.
II 1ait. seche, une brise. Et le
geste d'une branch de citron-
nier semble signer la plenitude
de ma chair.
C'est bien Toi. La 16vre qui
se lane un peu; la douceur et la
paix dg Soi -Malrr..iuaa-ruv. ,
Antonio Vieux danr mes poe-
mes; el cettle odeur ambre, dis-
crete de la secheresse hai iennel
TE voici, ma saison pr etree: les
velemenls l gers. dans la pous-
siere, avec les chaussures pou-
dreuses, et un grain de sable
craque sous la dent...
L'toile, Antonio, ( on tu au-
rais voyage... )
E( l'odeur de renlerm6 de la
province, qui s'el6ve en ce mo-
menl hostile come un remous,
la reirouve tu dais ces petites
proves ?
Qiuinze Godes, vo0ine...

La fontaine, sur le rebord de
laquelle nous sommies assis, est
sans eau A cause de Ia seclic-
resse, et la Place ( l'ancienne L
Place d'Arme de Sant-Marc, oin
i'on fusilla, en 1821, mon tri-
saYeul, le ge6nral Victor Thoby)
prend un bain de lune, avec la
colonne lundraire du President
SGuerrier, et ses sabliers touflus,
et son Autel de be Patrie trans-
lormi en kiosque A musique
(parmi les pelouses d'un jardin
encore inacheve.Je songerais a- 1
pasb6 sanglant de la ville, aux
fusillades, A nos revolutions;
mais le passed est le passe; le
jardin a 6t6 dessind par un ma-
jor americain; et mes compa-
guons sont trois jeunes hominmes
occup6s A faire leur vie, qui
pensent des chiflres en pesant,
pour des patrons metlques, du
cotton, du cale, ou des bois pre-
cieux... La nuit est aux plaisirs
faciles.
J'essaierai donc de recueillir,
en creole, une blague de mon
camarade Ti-Will...
( Maite G... t16 you nhomme
tres ruse. Li l6 gangninyou vod-
sine qui pas 16 piti non plus.
Youjou, li vini oui avocat 'A. Li
dil Ii
)- Matte, si chatte you voesin
i t mangd pole ou, ca ou ta tait ?
-- Mta tait 1' pay6 m' li.. *
Eh ben Malte, ce chatte
pa ou qui mang# poule moin.
Aha I .... Et comben ou
mand pou li ?
Cinque goudes, Matte.
Bon, main ce pas toute,
IhE ou a116 consilte avocat, ou
gain pou pay6 Ii tou...
06 vr6 ca, Mai'e. .Combean
on mand "?
I Qainze gondes, vo*sine,
r![Ct m' mtB tea-atoult ,.at


~'' ~- ~ --- -`-- I I~


i lis je n'aba l)nae pis le des.
sein de c'ntri') i-r A la creation
d'une prose crole.e pee se d6ja
au litre que je d,)ierais A un
r,- aetl d'histoires locales, un
tire ,laris le gotd de Valery
La' haud :
SOLEIL, CHER SO'.EIL,
ta face divine...(l)
PHiLIPPE TioBY MARCELIN
(1) Celestin Nicolas: Sur kl
achenrs du Koumlba mp
(africDiiu


r-ma ANINUB W S


Lj


'a dahiiIim.aii..
V


~rer~"irr~r~ I


_ _____ _ _1_ _I _1_ _I _:_ _WL__ i__ _


.


1I0Ire Iii...





... a vu, vendredi apr6s midi,
A Ia rue des Hemparts, ladirec.
Rice d'une cole du quarter te-
l6phoner A I'll6pital Gnudral
pour deniander I'aibulance;
car, un pauvre diable, 4tendu
de tout son long sous la galerie
de 1'6cole, minenacait d'y rendre
le dernier soupir. Lorsque s'a-
mena le camion le gueux retail
d'y prendre place; mais quel-
qu tn lui ayant assure qu'il n'au-
rail uien A payer est-ce cela
qui causait Ilhsilalion du sans-
le-soti ?- il consenlit A se lais-
ser faire.
*
... voit que Ies habitants du
quarlier du Portail de St. Jo.
Joseph se plaignent de la mau-
vaise quali[6 de I'eau qui leur
est procure pour leur consom-
mation. Elle laisse s'exhalerune
odeur naushabonde qui indique
qu'elle est de mauvaise quality .
*
a vujeUdi soir 1 la rue des
CUsars, au moment o la toudre
trappa un palmier, une demoi-
selle inimer une peur blue et
se precipiter contre son beau
conmme pour chercher un refu-
ge et une precaution contre la
loudre capricieuse. Dans la pe-
tite obscurity de la rue, I'dmoi
des gens. personie ne vil quo
les amoureux n'avaient peur de
rien et qu'ils s'embrassaient lon
guement.


Le chomage
pour la f6te des Morts
I'ArrO0 prfshid Mirl
ARRjTr
B0RNO
PrI'isid'inI ilh 1- I/a Ipuiblique
Vu I'article 535ide la Constitu-
tion;
Vu I'arlicle .1 do la loi du 13
juillet 1926 relative aux jours
leries.
Considerant qu'une pieuse trf-
dition prescrit le cliomage des
services publics le 2novembre,
jour de la F~te des Morts.
A1l II TE:
Art. ler.-- Les services pu-
blics et les Ecoles cli6mneront le
Vendredi 2 novembre prochain,
A parlir de midi.
Art. 2.- Le present ArrWt6 se-
ra public A la diligence des Se-
cr6taires d'Etat de I'Interieur et
de 1Instruction Publique.
Donnd au Palais National, A
Port-au-Prince, le 25 octobre
1928, an 125.me de linddpen-
dance.
BOHNO.
Par le President,
Le Secretaire dEtat de 1'Int-
rieur, Ldonce 13OHNO.
LeSecr6taire d'Etat del'Instruc-
tion Publique,
Chs. BUUCHEREAU.

Me Frangeul Rigaucl
Leons particulieres( Ense-
gnement Secondaire classi-
que).
Pour les conditions s'adres
ser au Cabinet ,
*Itsmpy MICHEL
Phone. 265.


__


II no taut pas rechorcher 4Ae
causes d'errear, ce serit ua
error encore. Car en led d
nombrant on semble le limiter
et leur vari616 influie s coo
tad avc Ia diverlt6 de fid t
que noue pr6tendons connattrt
Moro-GIAPFERI




Lh MiATtN -29 ( th li 1928 *.


PAGE-2


Lea Chapeaux de laine. de Castor et de paille fine d'Italie

QUE VOUS TROUVEREZ CHEZ



IH. BA LLO/ IFils


SONT LES NOUVEAUTES.de laSAISON


S


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


COdPAGIIE FRANMAISE DES CABLES TELIGRtPHIQUES
27 Octobre 1928


Les honneurs
posthumes
l PARIS Le gouvernement a
dkcerne la Legion d'llonneur et
I la m6daille militaire A litre pos-
thume a I'aviateur Guilbaud el
ses compagnons ainsi qu'aux
victims du naultrage du sous-
Smarin ( Ondine ).
Au centre de I'Asie
PARIS L'explorateur Swen-
sediii,qui explore uvec un group.
pe de savants le centre de rAsie
et don't on Mtail sans nouvelles
depuis (nai 1927. faith savoir que
mad'gr~ les cond-tions p6nibles
les ernei)',- s de la mission sont
en bonne '- ,l el poursuiveiti
leurs tr v.,ux inl~re*ssanus.
Uni coup do th6&tre
I 'lrcord II.Ina l Irancno an lais seraitl
I'arnIITr des hials I nis
NE:\-Y()RK Le ( New'-
< Yorl Times ,) estime que loino
de confirmed la suspicion d'un
coml)lot franco anglais conlre
I'Ami'rique, le livre blanc sur le
conml)oinis n val rOvlIe qtue les
negotiations de Paris et Lon-
dres lurent entreprises a l'insti-
gation des reprnsentan s des
1in ofiiietr ahllm ntI I(,orilanise
I iar-IIrer ('illoise
SHANGIIA l-Le colonel Bauer
ancient mimbre dee IE at nmjor
du general tidenudoilT, serait
chargti de r6organiser I'armiee
chliiiose.
lIc |ii I ier disiewiirs di Ii ii4Irr
mli antan ada I' auis
PAI1S- M.. ROY, ministre du
Cannula A Paris, pa lant au Club
anlu'ricain, a tIclare que 'A1 ni-
rIliut', I'Angleteire el la l'rance
consi ueraient u in e girantie
lu))r It. piaix.
I a ,'.II Ci anllhllll 1c li IIn'l llill
P de Frai lrir
I':A'IS-Au course dc la soan-
ce annuelle des cinq ac id1ilies,
M. lioz, plesident.a lendti lioh
niage u grand ello', palrno'ique
dr M. Poilialrt6.
lRelour (,' l'aiiT'h d'1 11. Ihtrenqer
LE IIAV l'-Lcstiialeuir 1(-
renger ett arrive par le transat-
lantitque ((Flandre),.ll a mnaniles-
tW son mnoltion el son admira-
tion pour la population sinis-
tr6e de la Guade loupe.11 a ajou-
t1 qu'il demandera, d'accord
avec le depute Graeve, I'assimi-
lation des departeinents sinis-
tres pour I'application des lois
sur les dommnages de guerre.
Suiwvant ses provisions, les d6-
penses pour les reconstructions
s'leveronlt A 50') millions.
L'Arord naval Ira nro- brilauoique
LONDlES- Parlant A Black-
pool, lord Cushendun, secr6tai-
te des Allaires ktrangeres, a d&-
clare absurdes les critiques sur
ie comnpromis naval tranco-bri-
taunnique et d6mountre les efforts
fails en common pour le rigle-
ment de la paix.
Le ( Comle Zeppelin )>
aun Etals 1'ais
NEW-YORK Le Dr Hugo
Eckener a annonc6 h-er que le
"ret Zeppelin" ne ferait pas sa
tourrhe dans t'ouest A cause des
mauvuises conditions atmosph6
reques.Si le temps est favorable
Se le dirgebblle prt, a ajou-
tf le Dr Eckenernous parlirons I
pour rAllemagne lundi.


'o:0p de lampsn
BUCAREST-Le Simplon E-
press est entr6 en collision avec
un rapide en gare de Becea.On
compete actuel ement 31 morls
et 47 blesses.
Le problme des rparalions
BIEtuN- Le Cabinet allemand
a prtptr la voie aujourd'hui A
Ila ormation de la commission
d'experts qui, espere-t-on, rus-
sirs A provoquer Ia solution du
probldme des reparatiois Le
Cabinet a d(cid6 de participer
avec les autres gouvernements
au chu)ix des membres de la
commission et dans les milieux
gouve nementaux on pr6dit d'o-
, res et deja que les prelimimaii-
ires seront lcilement liquids
et que la commission sera en
measure de co:n:n2ncer ses t a-
Svaux au dehut de dhcembre au
plus ltard. Desconsultationsavec
les gouvernements int6ress6s d6
termineront I'endroit oiu a corm
mission se r6unira, le program-
me de ses travaux et la compo-
sition de son personnel. L'Alle-
magne. assurc-t-an, insis era
pour que la commission soil
compose d'experts economistes
iidltpCndantks pratiqules d'une
lubilelt et dune experience
provee qui leur permettront
de d4terminer les tacull6s Iran-
Vaises et de I'Allemagne.
L'Angleterre
et les Etats-Unis
D claralion du Premier ministry
hiriltannique
LONDRES-M. Standley Bal-
dwin, ler ministry, a declare
A i aI e r niuion c& 'b-"nt le
dixi me anniversai e de union
de la Societ, des Nations que
I, Grande Brel..ge n'a aucune-
inment 'i'lte de conslruire une
marine concurrencant celle des
IEals-Unis. II a exprimr son
prolond regret de I'e.hec tem-
poraire d'un accord avec Irs
ta's. Unisau sujet de Ia marine
et d6nonce les soupvons qu se
sont tianiteslis doals quques
milieux amni'ricaiins. Notre politi
ue de constructions tnavales,
dit -il. est d(allerlenlement.Nous
avons pris cetlle decision bien
avant de signer le Pacle Kel-
log-Briand.Le ler minis*re con-
clut en recommandant la foi en
la SociWte des Nations comme
instrument de paix.4 propos du
compronis naval anglo-fran-
cais, il d6clpra : Nous n'avons
pas de nouveaux engagements
et il n'y a aucun changement
dans notre orientation polvi-
que.

Des vleMeuals pour les pelils simis
Ires du Sud
Au nom des trois Assoeiations
qui ont alli6 leurs eflorts pour
loeuvre de secours aux petitls
sinistr6s duSud quimanquent de
vetements, Mademoiselle Marie
Corvinglon, vice-prdsidente de
I'Alliance Francaise. ach6ve la
preparation d'un troisieme en-
voi de linge dans les Communes
d6vastdes pai le cyclone. Corn-
me nous le disions, la deuxi&me
expltition laite, il y a quelques
)ours, comprenait plus de 300
pic(cs; cello qui puia lieu ces
I ]ours-ci en corn1 others un cueme
nomnbre.


((L'EmpreIr IDaalilesu*
Nous rappelons que cest mer-
credi 31 oclobre, que lea acteurs
de Ib Iteinissance reprennent
sur la scene de Parisiana, a L'Em-
perear Dessalines *, le drame
historique de Massillon Coicou
qui raconte le tragique episode
de la mort de l'Empereur au
Pont-Rouge.
On trouvera encore quelques
cartes d'entrde aux prix de 3, 4
et 5 gourdes A Parisiana, A la
Pharmacie Commerciale et au
Salon de coifure de M. R. M6-
tellus, Rue des Cesars.

La loadre i la !'re des CAsars
Vendredi soir, au moment du
court orage, la foudre a trapp6
un palmier situk dans la court
d'un immeuble a i la rue des Ce-
sars.
II y eut un moment d'6moi
dans le quarlier. Les Pompiers
lurent alerts tl arrivtrent vile
s ir les lieux Fort heureusement,
il ny veut aucune suite Atcheuse.


Evitons

Icsaccidcnts

Port an Prince, 23 Oct. 1928.
Au l)irecleurdu journal L' Matin.
En Ville.
Monisieur It I)irecleur,
Accident arrivr. mercredi
dernier, sur La route de lNtion-
Vaill et qui occasionna la mart
d'une fillette de 16 ans. mon.
trant une lois de plus la neces
sit6 de prendre des measures s6-
rieuses contre les chaufleurs
qui font I'exc6s de vitesse d une
part et qui d'autre part accep-
tent plus de p ssagers que n'en
peuvent contenir leurs v6hicu-
les, je suggererais que le Poste
de Police de Jean-Ciseaux et
celui du portal St Joseph affect.
tassent, chacun, uu gendarme
A surveiller le nombre de pas.
sagers que conltient tihaque bane
dans un camion sortant de la
ville on y entrant, ce qui peut
Itre labli par un simple coup
d ceil jet6 dans le vdhicule, un
banc ne pouvant contenir que 4
passages.
La mniahiine s'arrlterait une
minute ou deux, pas plus, pour
cette inspection.
Pour le coitrole de la ligne
Ptlion-Ville, on mnlallerait la
surveillance au carrelour Poste
Marchand-Lalue.
11 faut etre A Lalue, le samedi
surtout pour se faire une id6e du
peu de cas que ces chauffeurs
font de la vie de leurs passa-
gers. [Is les entassent les uns
sur les autres dans le camion et
non contents de cela its en gar-
nissent les marche-pieds m me
de leurs vkhicules.
Adoptez la lorme qui vous
platrapour ofrir ces suggestions
A la Police; mais prenez en
mains la question.
Avec mes remerciements an-
ticip6s, agrdez, Monsieur Ie Di-
recteur, mes salutations lea plus
distingu6es.
Votre d6vou6,
ABONN1.

Demanded d'eomplol
Madame Hortense B URLAC,
repasseuse A la main et A I'lec-
triciti parsant traunais, auglai
et espagnol, desire ni emiptoi
dans une mason priv 6 e on
autre.
S'adresaer a elle personnele.-
ment N 1023, rue du Magusin
de l'Etat ou au Junrnal.


Eopekix 'mI vote
tdit s fttrf,.


Conscrvez vot e teint
Irais et beau
'Les IAches de rou seur, le
hW'e, les boutons, les points
n9irs les t16hes du lole. et
toutes les fletrissures similai-
res qui d6parent volre beau
teint natural, peuvent etre
enleves par I'usage de
m a

Pommade pour la peau
II a etc soigneuseiment 6prou-
: vet essayeI ll est un onguent
medicamenleux scientists que.
* part.it sans dange et d'un
usage facile
Essayez-le; vous serez satis-
lail de ses r6sullals.
En ven'e chez tous les dro-
guistes.Pour0,25 ceutimes seu
element. II est exp6di6 d6s r6-
ception du prix.
Ecrivez pour avoir un 6chan
tillon gratuit et le livre des
conseils pour la beauty.
EXE-ENTI, \IEt!ICINE
i O.M PANY
ATL ,NTA, GEORGIA U.S.A
Agon s demands pour tous
pays.
Ecrivez pour renseignements.

A vendre
Une chambre A coucher de
prvenance amnic;idoe. neu-
lesde salle a manger et sa-
hlon, vaiseie ct verrerie, e c
S'adresscr au No 2690. tele-
phone automatique,ou au No
2370 A partir de 5 heures de
I'aprbs.nmidi.
fmm o-nwwvww%


C.ribbo.ea do -.

Les iotdreess front aviss
que nous avons contract
pour C et mille ( 100000 )
plants de Figues Gros Michel,
choisis par des Experts, et
som mes en measure de tournir
no'mporte quelle quantity II
vrde as Wart de Port au
Prince.
La moltl6 de la valear ver.
ste avec la Commande, et le
solde A la livraison.
Ces conditions sout Irrivo-
cables, 6tant donno que lea
plants sont d6s articles p6ris-
sables.
S'adreoser A la
CARIBBEAN TR %DING Co Ltd.
Port-au.Prince, P.O. Box 147.
I .
Panama railroad
Steamship line
1 -Les chargers sont prins
de noter que le steamer iCris.
lobals est attendou Port-an
Prince, venant de 1rislobal.
t.anal zone. le mercredi 31
Octobre 1928.
2 Les permits d Embar-
quement seront d6livrespour
le trot A destination de New.
York et des Port Europteus
: sur demand taitel ce bureau.
3 Ce steamer partira le
m }me jour, directement.pour
New York,prenant fr6t et pas
sagers.
Port a'u Princele26 Oct.1928
Jas. H. C. VAN REED
Agent G6n6ral


Deuil
Nous avons appris ivec regret
Ia mort, survenue sam*in-li A 4
heures du martin, de Fcnelon
Bristol Brice.
Les funterailles ont tu lieu bier
martin a 8 heures en uIglise
Wesleyenne.
Aux parents eprouv.s par ce
deuil nous envoyons tom sin-
c6res condoldances.


I ON TROUVERA


Formes et chapeaux arnis pour

dames derniere mode.
Toile A Matelas supdrieur double larger
Chapeaux de paille fine pour hommes.
Jolies cravates de sole suporieures.
Soiries toutes nuances, dernier cri.
Crepe de Chine, Crepe Georgette Soie lavable
Chaussettes et Bas de fil
Pardessus pour homes et dames
Chemises blanches et couleur sup. pour ham:nes.
Guiriandes de fleurs d'oranger pour marines.
Ne perdez pas de temps; si vous voulez entrer das uno
,nIganio et ne pas en sortirsans 6tre salistaitet ne rien
acheter, alleys chez


111IA~


lie'maos


Sou les oDix defiant toute concurrence


nofl -_w_


A. DE MATTEIS & C*


AGENTS POUR NAT


i mod"


-- --- --


--


Alliance




-




Membioas atplemi

I do rm
Ionre NB G Mt de
deoprix.
ces dirti-OU de
IUbre doa ot, do Lor
[11on Gpr st e de ffi
nodre partae is cr
course do Ca Halie
recteurs des ycVasr
ves, des Cayes de
de Jr6mie, Ie orDi
lEcole Natioale doe
colui de loE lt des
Appliqui de dl'ort a
soot prn6s do, bie
prendre part A celle i
avec lears 66ves llaurdtal
prix detB)ont6 et des
t6a de l'Allibnce Fra
Le Comitt Haltioe
lance Frangaise d
en outre ce jour des
a tons ceoo q ul, au
cyclone deit 10 et 11
oer, out 0cofmpli dos
admirablesde bout6 et
rol Les laurtat, qui
un avis deo-s Agent
leurs Maag t as CoOm.
rospec tita ~nm munes
rasgne. d-'Aittt l e
res, de B-iieei t A04Sl
et de Seiut-.loitidGS-i
convies la It6o"nik
EIle auraV tia
SPrioce, le db di 2Ut-3ie
Novembre, pdc.ain. a 9
hcurs, an ,,,.-
Port-au Pftitfce, ic 2 7
1928. t
Le secr6tlhre Mr.ral
D. MASSANrt
lajjDMOI~RXBOOOf6l


-- -----~


-- - -- r


^^^, ,. r ***




- -~...iL -~---~- -


~- p -


Insurance


Co


fUnedesplus forces compignies
,canadienues d'assurance sur


la ie

Euq Le Boss6 & Co!


lent d'arriver de New York avec un Grand stock de
,Irdises de toute fraicheur consistent an un grand assor
de toileries et sojeries de toules nouveaut1s et d'aulres
I pour Dames et homes, qu'il a acquis au prix de la
blait le grand plaisir d'annoncer qu'il a ouvert sa Mai
SCommerce A la Rue Courbe au No 804 a c6t6 de G6-
Co, o6 il r serye J tout le monde :accueil le plu',
I10ns ." ' ' .. ..
prix d6fient toute concurrence, taetts y une visible eft
m serez viteconvaiicns.- Vente en Gros et Dtail.


de Fromages
Les fromages KnAFTrr sont em-
S1 balls en pains, en paquets, en
pots en gres et en boltes de fer-
blanc de dimensions difltrentes
S -' de facon A satisfahie routes les
i- pns demands. II y a des vari6tts
pour tous les aotMs.
iM WVi Wm ,i *Le nom KiFTr est la marqe
g,- dune varistt de fromage et non
d l 1 I celui d'une quality unique dle
l5W JRB1?" ,m ^.,._ I5romage. La marque KnRAFT
Ssymboli la puret, l'unifo, mite
S" consistance el de gott et att
S O Al votre arantie de tout ce qui It
i 4l_. W U i le medleur en matiere do i-
L1M ., do vdrStab

PaI y .Iu Ci, l .
MK O I! Si volreom'nimseur n' s pas Ie.
IY I ^S| S''.-,- -"',. < '. Ill *'ro,,,a KAFi n' pet rouj ,, wr


A LA


Petite Maison
1637, Rue du Centre
ON TROUVERA
Statuettes, et lous! petits
objels concernant Ste Thdr6se
de ItEnlant Jesus.
Album de canonisation et
auires.
Jesus sur paille, personna-
ges et animaux pour cr6ches.
Chaussures d'enfants toutes
NUANCES, dernier cri.
costumes Jersey soie pour
b~bes.
Lostumes serge et autres
pour garqonneTs
Grand assortment de Jouets.
Petitsjouets gros et detail.
Venez visiter
LA PETITE MASON

Soullers Satin et Lam6s
Chez FMlix LAVELAET
1716 Rue du Magash
de I'Elat, 1716.
Avoansrequ dos souliers Sa-
tin, LAMI:S et VERNIS HATAT.
Requ egalement Souliers en
chevrean Noir et Couleur el
en vernis pour Entants, Da-
mts et Fillettes.Talons.plats et
bottiers.
Chez Felix LAVELANET
16. tue du Magasin de I'Elnl
Assurezvous conire accident
A la General Accident Fire &
Lile Assurance Corporation Li-
mited.- Vve. F. Bermingham,
Agen Gbneral pour Hal.


La Boisson


conn ue


dans le mond center
EST UN


IIIA F11A


';HSS,\NT


E. UN

RHECONSTIT U ANT
1 11L01D
EAU MINERALE WHITE ROCk
GINGERAL WHITE ROCk


Le scul Gineral fait


cau


miniieralc Dure


d es So urces

\ HIT'E ROCK
I(M N Ii.S l 11 I.I .'LBS IIOT F IE S,
ALLU IS, .AF.S LT HLES'IALU AN 1 S
Mohr & Lauri n
Dislributeurs Port-au-Prince, Hlaiti,


D


-- --_


Toutes les Polices
DE LA


a
A


E NS RACECO
comprennent la Protection contre la

Youdre sans augmentation de taux

Eug.LeBoss6Co

qgeu1s 3i'uux


i


RLARI IBANCOUIIT
'.9 .. ". .- - . .


DEPoi :

RIL1EI des CESARS


-- -- ---------- rri*--- ----


-rll j"


te~YA7n~zs'QXc~t~,"~al~~


- -


---


i I II b --


-- '* ~.,_a;p----~c~--3_ --- il


j


TFM1 iWl




I ~ --~-- -. -~-- ,rr-~


PAGE- 4


a;~n 1L01~1-~l~ in-'~UU~~C


Panama Railroad Steamshin Line

Service de frst et de pmwfre en ve
NEW-YORK cIrY N.Y. CRISTO3 4Lt, uv L'ZONE *elim'PORTS le la COT
OUEST de I'AMaRIQUE do SUD.
plus rapide et le *lusdirect service de transportdepawia~ers et t,, fr't entre 'bitii
et tes porls Europ6ens via New-YVord et Cristohal, Canal Zone, IsThme de Panama.
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de I'Europe :;
Angleterre Uo e FiPranoo
Mrs, G. W. SHELDOM & Co--17 James Street. LIVERPOOL. ENOLAND


EI'FRAICS
Nn. SHELDO &* Cf st repreIeaul:
Par leIs alseas suivaltes:
GELATLEY HANMEY & Co
21 Rue le la l ,nubliqi '
Marseille
ItERNU I'EHON & Cie LL
53 Quai Georges V
Hnvre:
H JINU PERON & Cie. Lid
Pue du Moulin A vapeur
tBoulogns/Mer
HIERNU PERON Cie. Ltd
93 RiueJd e Marais
Paris,
ITFRNU I'PON & Cie. Lid
Rue de la Tranquillit6
Dunkerqiue
HERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


C(I 1I HA(UI E
I)nemark
Mrs. E. A. BENDIX & Cio.
21 Allegade, ( Copenhag ie
IGENE'S
Italie
Mrs HENRI Co'? &4 Cr.-S'
Piazza S. Maltteo, No. l.;
Genva. Italie


OSLO, NORnwaY
International
SpeditionsselskAnd
IIAM.OURG, GERMANY
Mr I. Vogemann
Hlambou rg, ;erma ny
GOTTOURCE SwI IM"F.EDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweed lci
TROTTERDAM. IHOLL .NDI
Mr. H. Vogemann
Rotltendam, Hollande
-- - .. ,, i, "" .


Le Pre-C -Tla

..(ANCIl E.E PROiPHl, ET. GuitSAU. RUE OSWALD DIjU\XD )


et tout le comfort des mcil-


leurs cafes Europeens.

Service de jour et de nuit

BARBANCOURT*,4,

Plals fioids et liqueurs de I'e marque


l l A .


Society


d'assu rer


:iVOC


votre maison,


la # Union As


I'm"


Limiled Londres qui est


unc des DIlus anciennes ComDapnies d'As-


d'Aingleterre.


PouIr oules informations


soussI


assurance socie


L. Precitmann-Agqerh
RUE


adressez-vous.

i nes.

'ly Limiled

olmi & Co
DU QUAI.


Sontr lI ~doma
Sbsaeosp de goee, sp~c(lsaet
cui qui s lurear 4* s riritA, de
qoardo au..noa t d'oretlles o do
4 hebo Dugl*a'tdwroe"roat f
itvr qu'an petit eppareml trl Ia-
f'eux appel14 Thals aInks.
lT 6t6 racemaUt i nAv.A
i r ie smlagemot pewmaost
I a0 ms: p6iuib et a mayos
j P descotonalm do ca tirt
A et appearsM*at i eunsha
td coanbattu avecr somela.
Ia terte. at id rel
S eats n
*(* wMVra*M
EiKa SoMALbNE.
SgA ENGLAND,
a 0vert ds ails compleot
v des attestalo timoblals
Wt s extraits djoIaoesax, .o,
a nr gner un "msp prdeeess
iltrument Ailavee les Mdi
cametds ndcessalI c, set, roat
immidiatement eaWdids p poole
A toutse draet in!u aoe, oas ale
de posts payicoe 'o 1avoi d'au
mandate ptal.t de II sheltllap.
Eoa dcrivnt, matioanoz Lt1
Mitia.


Distrlot doila PolUo
AVIS
Licenee d Aftes i Ale
1 Le portenm d'AmN Foe I
ont aTiss d'avolr & mmeUttrk
t Office leuts reqatues paor Is
noavellement (de is U eis
dans ls formes ~Ite ;
2. Renoo MeLt.-L- r -
quAte s.era faiZ A J&_w I
au Chef du Dd -td=O ta-
teoment Comma ,eur ) vile Chl.
de la police. E l sen fail t s do
plicata a* Iel.i ifr
at c1;ger, -1i:m ei.
vant t o
veNleL4 .
M. P 'rique ou lMu-
fact 0 nte.
*t'Id rine doe 'Arlae.
Deo ON t acqua.
Nadi s idence dd de-
Iwande'jr.
La rWebbi di renouveth.lw t.
3-L'Amon quegtiAwvrf6tv
Ssoumise lOWbeL. Isa Po 6 ar
i6tre vrdriu
4 -. T 0.eUdlne"esdlrent
au 30 S4pleveh n l lveot
Mtrs robinedav- uam4Il-^aD-
view 1929.
- Pea sc,,-c-ing: 11 8'


r ,A c'., Uo.ier .
Direct --FI i!r -Ailred Visia
f,~fakUhORW dourt ies do.


v-,, ,,w auisa ue itrYavl
assidu.
a. Nola-Ehsel .Iment es*n.
tiellement gra uit.
Horaire. Chaque jour de
six heures a 7 h. 1/2 il soir.
Maison d'Ecole.- Quartier
St A.ntoine.-- Avenue N*dt
Alexis.


- -.---- -


ALUMINUM LINE
New-Orlauns A South America Sleambhip Company Inc.
PROCHAINS DcP'AnrS DIRECTS POUR PORT-AU-PiIhCE HAiTI.
uo ,teaner laissera New-Or*4'ns le 30 Octobre iour
I'ort-wu prince el les ports du Bora
Port-au Prince, le 20 0'tolbr, 1928.

A. de Matteis & Co


A &S isGtaiALI

(Tinique Leon Ada
1fil Avenue Joho Biown. Phone W3
Directeur soimntif.qu. D B P cot
Consultation, mi' .. i ,
Tr ief


Traitemeit noue '.,


I : "D"


Lbbora*oire M/dicfl
Revh.-rcbls c d'Ana, ,'r. cliiqaoe
M4hL.le .Ie travail du Labona'n* ( hPital .'N l.m1-6 )
tJria., Sang. C .ch,, llic: on c' Waaseoenn&oo,.tc, etc.
1,i e dt ..ange I'rt'vemian divrs-
Le malia de 0 heures A bcutias. Lesoirdeo3 h. 15kheres
uar rendcz vous.


I*- msr~uk~mn ..iJ


- a -s pasus as" n
-m -* .-a -ae g


Eu vente chez Alfred Vieux, Simon Vieux. Bazar,
Metrpolitain, Fred. Gaetjens et Cristal Market
A 4 dollars la douzaine, 0.35 le balais.


Viiestfje IiIjeJp plotsJo'ies s,.W46 peruse. oD
tookt beaut lsgfiquu, bitel4t d'ie et mi 11 uI

+, "Sfont.'- via$ dif fi. frs t
*^ tft


:2_ -_~_ ~- ; -


Masuede luae pour "omeade lapIlme?,,l
age e pmrovia~nojrs subar d
onditisoam liN & aat*y
rggttde aS $O 0t * ^U


Gra nds Jardins


C'est Ie moment

Vos m1archnandliscs


sur1I'(IV'C


sui rancc


aux accents

Union


I I --- ---- -- ---- ---- ----- ~- - -C-- ---.--TT---1_T.-.-r -----


--~r-ILIILI ___


. .,.. 00 --9 0A-.--i


-- L 3. 1 1~1 Ilr-i--p----~-=_~-T--i~;i~-_-rCBIIL~i ~-- -- --*-----~II I'


1


w


QcnerallX,


- ft




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs