PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04834
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-25-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04834

Full Text
- -U- --r.I.~-------- -~1


MS "wI *
awl...'-(-


i: '~


- -~-- 4.4
-.4,
'5-
.~ '~,
~4 ) .4 4.
A
'.4 .
--- .~.' ~ 4


. . ...I


.4'


-.-- ~-


*- .9-4





)FiD!25 ?CTD~R~
.q~A- -~ -


s np elections Ia _une Gourde
ft d V'io t, HmuB *a repporti
Spre'sidentielles aux Ies :Tollerle, Bonneerle A
4a0settes poor entanis de 6 A 14
bAL r e ttretAdesuli onp*rix incro-
SDELA PAIRE
fU seartmenot do Voal. xMancauales
SA W.,,-. t S sc A liI GOURDS L'AUNE
as+ "4 ""'n(r1 A -was:aI GouRDa .A AIRME.
Ia cam 6tIi 0-das in certain seam les pa.- .I vIaITS US CONVAINCR&
tell aI EsUlfe ttesda Jet, et parce qu T .
certumnemoet etalkl- Romne italtalorenle centredl Vi or JiH AR i ARY
moos rappt re uite dA. I'&wv Ca.o le e t hi.va. .. ..
de DtIroit publite par pas dire autre hei qa' 1785. 3 t Che".
ATED PaRES.r R91181
I'Elat de oAichib dAt6 "PWrorkd f -
premia mo ds H tti p t 0116
p, ?IfU- Vfle jaye nouvelle pour
at Paso AUtdF K
Wuodrow Wilsoo n quell e de I'ir i A'f
tsioci ApVpoous, Mesd mes, Mese-
a dropeau am6ricali Ie pent-6trearnions-soM pep
cera. Mais par centre, enAn A0Iq6L&hiloirotta mo "pllQ esq vous ayez les
oe r6publicaine aera It quiton tut totreent, i at Ole VOUS y z s
s sou t- portrait bienquo e paper et A fome, :
ua .o. PInout.l qtoMnqoiie pr6vdUt, c ev Ioulonqs.
Voici l0xp6lata(1q i .x ktsl-Unis, cost
l e secreitire du co wmite De igoorance des toules en l -
o oe deIl'Ecujues c ncerne le catholi-. LES il S E I
_24 et Iflir 0 Lu FAN[JSES EPIN-
ant ces nt lle ib de "j.do ify a, dams Itmoode, as% EU
it 4" Ivo.d'E It. dath lit soursGLESH a 1EVEUX
I A Choisir entree Wil offrr ds .o instruct I '
Linol;, cola n ilUt .t I IO r ,
ement hl .. .* i VIC TORY'
di'i se a.' th"ka- cprotell* o fltlea t W9 et, s Sn.at dJworunei vendues en .Haiti 111
de Washin7E. e, Kte e "" -t'AI,,t i- ,v,1,Ak>hls 1 graclises p ones minuscule, elles oncee
colonae, eat .e Ale4 I S etI d i ul Iu a 'tage itrdel in sila et de ne point glisser dena
Mpc* a .;.&M SothiA-"t l.nt n merytc M'itemdel
4 ,r di 1 w. u ,. 4 wper. fa te-ingle t VICTORYr deve
r centre" ca didl -ilao r ... 3.a, ls tuI i" lisrensabte. I preu
et enterrsvlMoraieot e i, are 30-mllUn. ,so4. Lta4ui jur livr6es par la .Smith et Sons
I t pour Smith sans le Iet.S ^, t ..ap0J1 allUol-," Corip LU plus arnde taibrique dana ce genre aux E.U.
S, ,, me pr ^tes.,ao. En v. ilt danas es mteilleurs magasins e salons de coiltures
ete petite histolre leclto. quo ,. -etIrte aI E Ie ia p!.ace, A un prix extrioaement modique.
I ddliliOghin, cornl miq j"iIv.Pi prt,,, ,1e
I donne tom ac rci, .un5...r,. a gouvernt IEa '
a e- ae delal situation, pe. gi' 1e I'Ita ', e
,,,fir a i f P r o. .e A x pl r.t A 1p 1 3 a0 Af i t
porquo estionre- eiq e L6on &udaia
o. qu" ,u' e n ,dis e ', c th o l ue s - q u e l ,a 6 'e sy o --
Ile rle capital en ces al uan ~ la. F,.e ly6If1 Aesau. John.Brown.,- Phone 22a3
os pr6sidentielles. Que t-peanta A elleisrFcLer e cienhique, Dr B. licot
nt ben comprendre &a ahq elle, uu C nu!tatioe, mdicales et Chirurgicatles
ion ((catholiqte n, des element on pr6.idett prottu- Taiteienit de Cabinet
iqui en soot en ltant par hasard cette lois ci. Traltement couean par auto. vacciae
qu'il. o. s .enoit e encore at-il. iUu qu'un Laboratore 'dical
-W.'ils.on icl correspondent de press aue. Recherchersh et dTAalyse cliniquee
Wilsoneurst u.c iuno ricain eo lt out d su ltla Mthode do travail do Labo olr do asFacu do decline de Paris
sdlecieurs aussi Igno ricoure ,-,ou eaI(HPItal St Louis )
on petty fair ntendr e"I pou- r "ou en Hpi dt L ().
roa vt .m a reg, car pe i sonn o e- UrIes, ISma, Crachiats, Ite6ction de Wassuora,te, eco.
S'on veut. Par exem- y, i r1i Prise do sang 1 Prdlivement diver
Pour faire dchec A Mon Kr*nc nlwit mw A to rtli- Prie do san at Pr~lboment ien-
Srith', on pent. on- ole iV- d AM, Do mrgiue. Le martin de 6 heures A 8 beures. Le soir de 3 h. i 3 heures
nt h o.. pe V U U Un - 1* tIo"" -- adez v
ncc, leur dire: qaAtlen- Quent a *nigoverneur r |" ad .
If evltez pas pour Smith, Smith, ial a 't d imotri viugt j_ .. -
Itncatholique!' 1 1) que, commie gouver-eur '
iet-ce qu'un calholique, de I' tat de New'YorY amao s
es braves gens? Proba. s religion ai av uenc6 i" C ho
an diable des plus ses d6cisioni politiques. M L U //ne
Itucorn6s ou un veau a h Cela devrait suffie. Mais l _
ties. Sans doute, ilse- cela ne suffit pas. II semble dll A
Ibien etono6s si on vie que ses adversafres o-n t' la -
Ir dire qu'~ pr6s lout le tAche tacile cw~ ai. lUi avec r
PJime est la religion oun electoral o~t a.lugns spil
IIn primitive, lT'y a capable de'erofrd qu'll ont A
et si ce paper ruside A voer pour Wil on ot poor G"B R.r ,GA &A C
c'est parcel que les pre- Lincoln. 1 GEBARA & Co

Accident wV aly N u ll

-_midi a coin i An.dr, idescenit Pito-




^nanMsshvie accouaplc U n'cJt
a jor 6 h r iI enonin reL.
SI AmionA Ietie fill. onomm J.phineI Notre dl cieuse


ISgesit la Grand'Rue Iq ui iit aisse pres dit condlac. I
I veris le Portail de I leur du derniercamiou, tut hap- D 1 D T A
sIrta uain un petit pte par rune des tringlesqui :I I REPU 'J LICA-,I.4N -EI
prs g de 12 ans en- soutiennent la couverlur 4a .
I relev6 avez bitsI No 370 Utt picipit6eS aWIo- % ... _l, ;


sionI. La -ictim centre la .,uie. E N W.
i rH pit G" -I 6 Imorte. Le E, i*r,. ,' a _nam rO
Im ,- : ," T+'"r . ...


Faits&Gestes i,, iii
cu haIIIP laI


S- Le Goll.ge de Notre-Dame
du Perpduet Secours du Cap yai
Sa e10 dernirement reconnu do-
Htilit ubiquie a rom tert ses por-
te le ler octobre tec ptplusl de
300 elves.
A ttjourd'hui, d 8 heures,
aura lieu d4 'Ecole .\ormale,.ne
session extorandinaire d'admis-
sion en Pre antnde.Elle a it, anu-
torisee pour les d!ves qui.qjour-
Sn&s aux examens de jui/leti r'u,s
sirent d ceux d'octobre.
Bn0adiiiei de chapelles
.Les .el .) ')ep'mlembre dtier-
nier, Mgr Jan. E<'qie Coadji.
teur dui Cap. donniw Ia bnedic-
lion d la chapelle dti Vieux
BO~trg du Port-kargQt dddide to
St tr){fn et & relte de rA cul
des Pins. place sous le vocable
de St Benoali
Em Corrreliomielle
Af. Albhert Rosentluhal. com-
.meraind du Cap lHitlien, aU/ani
frapp1 d(e (detri coups de poing.
un de ses employes, ,I. Rober/l
lils.a H e 'ondamni pur le Tri.
hbiual correctimnel dit Cap *i 8
j trs (h -prison, i4 gotr'des d'i-
mnende.41Y) dollars de' s(hmlmtum i's-
i.le;(;'ls lenvers 1'enloiie el aixr
'frais einers i'Eit, "
La caanei sure
Dans hi Plaine du Vordl. In
venle dea hi cnne q Sitcre' <'sl t e-
venue impossible Les guildivtes
elant fermves.les produetters ne
trouvent plus de debotuchis.
Les cadavres as Ciimelire
-- LEsANNEAI f CAPOISES(IF ili'


I'allention sar le dangferinux pro
cede des fosso/eturs qui inhi-
nhined led's c'adu res 4i 2 /pieds
settlement sous 'rre' au lien de
4 oU 6.
latasion des mendiaIs
I inmime' confr're signals
une invasion de ma/lingrn.r en
la ville dui Cap.
L'tpilbgue d uu accident


S- A la suite de I'aecident d'aii
to don't il fil ,'ictime, il 1" a
qiiteltiesjoiirs. Me St Srini Z,'.
phirin dult sulk imne oplrau-
: lion 'lailt !ul'lie. (,'est le Dr
f Hubert, occuliste amIricain,qui
eiltl i oyager spij;citalmtient en1
avion de Port-au Pi'ince (an Cup
Spotur praliquer interventionn
I c'hirurgiclate. 'otis soithaHions
bonne saite et prompt retablis
sement anu Bdtonnier de I'Ordre
des Avocals du Cap.
BivIdicliem d'iaslromeals
de Imsique
Le 11 no:'embre prochain,
la btnidiction religieuse sera
donn'e atux instlruments des mnu
siciens de l'orcheslre <( Fill' de'
I'Ltotle de Bahon ).
.Le C ff
IAe ri dIu caf a haisse
sur Ie merche dui Cap. -lailien.
II est tombi de 0.801 0.70 la li-
iore pour I'labiannl el de 0.85. ai
0.0 poir le speculateur.


SAlouer & P6tlonvlle
Grande et comfortable mai-
son en deux compartments
ayant toutes sea d6pendances,
satuie dans larue de I'Eglisc.
S'adresser a Mme Boulouse
GEBARA, au Chemin des
Dalles Nos 837, en face de la
L gation FranVaise.

'Meteor de N. UIde Br* I
I ler dans la nuit est rentre de
Santo-Domingo oi il avait 616
repr6aenter le Pr6sident d'Hati
aux e1tes organia6es a la Cass
Espana A I'occasion de I'anni-
versaire du President Vasquez,
M. Leonce Botno, Secret ire
id'Etat de 'lnterit ur et des Tra-
vaux Publics. M. Borno etait
accompagn6 de sa femme, de M.
Luc Borno, cbefdu Cabinet ar
liculier du Pr6iident de la Re-
pillique et du fieauts Lanta-.
iII-iri --..ital d .,
F "-"


'ImI.I U UIIrIIs


...a vu, hier, vens deux heu-
res dc I'apres.midi, trois per-
,onnages Ires important. qui
prnaient leur cocktail A IrEdo-
rado. La satislaclion qui re.
gnait sur leurs t ois visages ve-
nail-elle de la peileclion du
cocktail qui leur tut rapidement
servi ou du confort qu ils trou-
vaient dans ce Irs beaun Cafl ?
NoTR E(EIL ne put le -deviner.
Mail il les vit si hi reau qu'U
les smivit o'un long regard et
regretta de n'etre pas do pre e-
rence une oreille pour enlendre
les propos par lesquels ils ma-
nifeslaient leur joie d'avoir be
un si agreable cockluil, prepare
si rapidement et servi avec tant
de bonne gi ace, et d.m.s un de*
cor des plu3 coque's.
... a vu le regard d'admiration
quc trois jcunes gcns chics lan.
scren', en nTme lenips, etd'en-
dioils ditY(rents Aun qualrinme
qui longeait leCliamp-de-Mars,
elhgamment mis, come s'il de-
barquait ce martin m me de Pa-
ris. e la i6 e aux pieds il talt
du dernier bien et si les trois
curieux 1'avaient interioge sau-
raient-ils que cela vaut un voya-
ge d Europe lorsque I'on secoit-
le, se cause et s'habille A la PA-
HISIENNE?
.., conslale, chaque martin, en
face de la chapelle de St. An-
toine, fout pros de la petite [on-
taine, une reunion ie leunes de-
sw(uvVIs, gavroches de .12 ans
au plus, se livranl A des jeux de
liasard prohibes. El, presque
toujours, les parties se poursui-
vent non sans les scenes les plus
scandaleuses.
.se (doi de jeltr n bou
regard la gentille (onductrice
de I'auto No. 116. Ilitr martin,
vers les lheures 1/2, I'au'o con-
lournait le coin d, s rues Bonne-*
l-'oi et du Peuple, A peine *lIait
elle engage dans celte dernidre
rue quellese trouva face A face
avec une vit ille temme parais-
sant plus qu'octog.naire. Aussi-
16t sous la main gracieuse, agile
mais vigoureuse, e frein grinca,
I'auto geignait SOLS 1'effort et la
gjand'mamun fut epargnde.
... a vu, avant-hier soir, vers
les 8 lieures,un des Paniers A sa-
lade de la Police laire une bon-
ne rafle dans lesbals publics des
quarters oi I'on danse, le soir,
A corps perdu.
La chasse lut giboyenae car,
le camion s'en revint. lourde-
ment bharge de gourgandines
en sueur don't Ia mine contris
tee disait assez qu'elles so so
raient volontiers passe de cette
promenade en ... auto.
... a vu, avant-hier, ces de-
moiselles qui allasient faire leaur
d6votions A Ste. Therise au lieu
dit Meilleur . Apr6s avoir
prism, les gentilles devotes s'as
donnerent A qui mieux mieux A
toutes sortes de tolAtreries dans
la campagne environnante, ai
bien qu el es oublierent rheure
du de part du camion et e pu"
rent raltrapper l vehicle q'a-
pres une course NOTRE (,IL
ne peut pas la qualifier d'che-
velee, car toutes ces b e 11 e s
avaient la nuque proprement
tondue- une course desordon-
ne.
... croit que lorsqu'on doit se
marier, la premiere chose Aiso
procurer eat l'anneau nuptial.
Pourtant, ce. jour.-cai, Noral
ti L a vu un marinEg~s cet
Irecasl'ion et la bIaae tat t


*'J~jY


Iae


'V
4s',*
2~ -i


*nay, ,
i3n ;
1 > .
^A
*** '*i^
i.' ^ JN


-mobw ratio&.. __~ ; __:_


_ I


~~ ~*r14


Ilerrear ct iavitable. 7Os e
peat I'iartler qeea a i -w
. pesile li Mers.psee 4 A
S e e ar I pa I

Swo-_IAWR


**^

I I


























Ai


UI MATIN -- tobre 192
*6 ^


headt monde Mtait sens dessus
t.e-oucs; ear,il manquait la prin-
ripule pece d(I central : I'an-
neau d'union. Et comma le bud.
get des 6pouuailles tait stricle-
ment bali, on tut un peu em-
barrass6 pour cette d4pense ion-
pr6vue. Enfin. on s'en est tir6.


Les Assises...
S& Jacmnel
Por Or(udoi,iance dlu Dovy lt
Tribunal de 16re Instance de
Jacmel, 1ouverture des Aaies
dan cette jur'diction a 616 fixWe
au lundi 5 novembre prodhain.
et & Petit-Go&ve
Le Doyen duTribunal de 16re
Instance de Petit-GoAve, par
O)rdonnance insetre au ( Moni-
teuro, a fix6 I'ouverture de la
session criminelle dans sa juri-
diction au lundi 19 novembre
prochain.

l.e lonr ilu Mouen en p'lil bateau '
(III31HALTAI M. Emiles,qui
lhit seul le tour du nionde sur
un bateau de 37 pieds, est part
pour Alger.
I le liposilion d'art moderne
.trh'lire
PAPIS-- L'union des artis'es
61 lugers par M. Ignacio Zuloa-
g organize une Exposition uni-
verselle de I'art chr6tien moder-
ne comprenantles ceuvres d'art,
de peinture, sculpture et arts
appliques. On prvoil que I Ex-
position oft ira un grand iul6r6t.


Jolibois

a Cosla-Rica
D' pr6 snos infornations, Jo-
libois fils est arrive A Costa-
SRiea. Le Ministre Publique ne lui a accord. I'au-
toris'ito' de s' iii c enten Ire
qne sou.s strike con lion de se
liniter aux as-.cts hisloriqs'e.
6cono nilue et A IN culture d
P -v. Ma; itlI .it t I uissPs tI!
cliratiows poilv.a at 6Itr coW i-
d6c6ex come aggressive con
tre Costa-Rica ou tout autre
Pays entretenant des relations
anicales >vec la R6pubhlique, it
aira aussitntl des difflcult6s et
sera considered comnme un agita-
teur.
D'autre part, le Presiden de
Is laRpublique de Costa-Rica et
l reM re dI'Education e lL-
ment que Jjlibois ne lera p.is
grande impression dans le Pays;
sa personnalit6 est centre lui,
son espagnol est si hesitant que
c'est a grand pine qu'il peut se
faire comprendre et, en outre,
sa maniere de parlor le IranCais
est incomprehensible A tous
ceux qui s'expriment dans cette
langue A Costa Rica.
Le President de Costa-Rica et
le Miuistre pensent aussi que
personnel ne s'int6ressera aux
declarations de Jolibois lorsqu'il
critique les Etals Unis apr6s
tout le bien-6tre et tous les pro-
gres qui ont 6t6 realises dans le
pays el don't chacun peut se
rendre compete A toute here et
en tout lieu.


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


COAPIAG.IL FRANCHISE DES CABLES TELUiGRAPHIQUES
24 (Ocobre 1928


Is liociumntl sur I Accord
iraunio-an(lais sooI Imblifs


PAMIS- Les lives jaunes fran
S is el anglaissur le coinpromis
i aval ont Wt publi6s siniulta-
iement A Paris et a Londres.
1 es .lournaux remarquent qu'itl
sullit de contronter les docu.
ments publics pour se convain-
(re de 'absolue bonne loi des
gouvernementsqui, au course de
leurs negotiations, ne cherche-
It jl iIamais la conclusion secret
te de leur entente particuli&re,
se preoccuperent exclusivement
de preparer la voie A un accord
general par routes les puissan-
ceO. Les documents etablissent
de ltaon formelle que les Cabi-
neIs ae Paris et Londres 6ta-
blissent de faVon lormelle que
les cabinets de Paris et Londres
atlaqu6s par certain journaux
Oti~ngers ne firent que suivre le
conseil que leur donna M. Gib
suon. d61egu6 amiricain A la con
tlrence du d6sarmnement naval
a Geneve. La plupart des jour-
naux anglais regrettent que i'a-
journemient de la publication
de l'Accord ait permits A 1'6tran
ger une violence campogne de
presse absolument injustifbe.
Un cyclone & Loedres
LONDRES Un violent cy
clone, qui dumr 5 minutes, a ba-
lay i hier soir le quarter oues
de Londres.
Svert Is rrsliauralion de la
monarchic en Allemague
13HILIN- Les journaux con-
sidtlent que 1'election de M.Hu.
gcii'esrg A la I te du parti naiio-
nali le signitie la restiuration
de la monarchie et la i6silia-
tion Je I'Accord de Locarno.
I. Iolidge recoil une delegation
Il nIcirens comballauls Iranuais
NEW-YORK M. Coolidgea
re. at une delegation des anecens
co ibattants tranvais a la Con
ve ition de !'American Legion. II
a e) trime le vceu de voir les an
cie iicombattants Irancais lenir
leur prochain congress A Wa-
Oinglon.


La Ilrliique el le plan Dawes
BRUXIELLES MM. Jaspar,
Hymans et le baron Houtart ont
inform M. P rker Gilbert de la
volont6 tr6s ferme du gouverue
ment beige de maintenir la si-
tualion cr66e A la Belgique par
le Plan Dawes.
L'opinion de M Coolidge sur le Com
promise Na~al Iraneo-britaaaique


WASHINGTON L'opinion
t du Pr6sidentCoolidge est le seul
I progres que le recent accord
tranco-anglais sit fail laire A la
t cause du desarmement naval,
est que ces deux nations se sont
montre disposees 6 modifier lat
titude qu'elles qvaient mainte.
s nue dans de pr6c6dentes conl6-
rences.11 pense done qu'on pour
rait les induire a changer leur
point de vue de tagon qu'elles
' adoptent les idees am6ricaines
Si en ce qui concern la limitation
, des armements navals. En de-
* hours de cet espoir, le President
Coolidge crotl que I'Accord n'a
Spas tait taire de grands progr6s
A la cause du desarmement na-
val. It maintient qu. 1 Italie et
le Japon, quoique n'ayant pas
repondu a la suggestion tranco.
britannique aussi en detail que
les Etats-Unis, sont egalement
t opposes au project. Par conse-
quent, le PIesident Coolidge
croit que tout le rsultlat de I'Ac.
cord se reduit A ce que deux des
principles puissances navales
don't l une, la France,n'avail pas
d assist A la conference navale
Sde Geneve en 1927,avaient mo.
difi6 leur attitude d'une tlaon
qui ne conceit nait pas aux trois
autres g anJes puissances nava-
les du monde. I1 considere que
c'est un petit progrs vers une
reduction des armnemenls na-
vals A moini qu'on ne puisse
amener la Fran e et iAmedrque
A modifier leurs points de vue.
Au O0partement d Etat, on a
donn6 A enten Ire que le gou.
ment ambricaiai n'avai' donn6
aucune in licatioa .ii'Io eut chan
I g6 d'attitud5 en cc qui cancer.
ne le Pacte anglc-lrancais.


Les ChUpea


PCnsEana
cEsoIR


de P. Benolt.
Aver Jaque Gatelain el Ha-
giet e I) nn-.-- EntrAe : I GPle*

Los proohalaee 61o-
Uone pre4doa114
-----99t6----
M. Rsvellt dilt qoe SRita aura
ne lforte s a'ri6 dams les lats
de Sad
.
A la veille d'eatreprendre sa
tourn.e de conference en taveur
du t ticket a national d6mocra-
tique. [M. Franklin D. Roowelt
a declar6 que lea Etata Unis du
Sud-Est vo'eralent avec 0ne
grosse majority pour le gouver-
neur Smith.
a Le pretend revlrqWent de-
mocra ique en favedur de M.
Hoover, dans la Caroline du
Sud, la Floride, 'Alabama et la
Georgie. est en train do mo,,r r
de sabelle mort ,. a dit 'ex.,ous-
secr6taire A la marine.
Les observations qu'it a faites
au course des deux sermM
qu'il vient de passer dans la Sad,
permettent 6 M. Roosvelt do
d6clarer que lea seals votes pour
M. Hoover de la part de ceux -
qui se disaient jusqu'sci dmo-
crates ,, dons ls lea Eats e qu"t-
lion, viendront d'une polgnao
d'61ec'eurs qui voteront non
pas pour M.lioover, mats ee&*
tre M. Sti'h, pour la IsnplenWt
unique raison que le gouv em N
de New-Yoi k est catholiq.ue.
M. Roosvelt d(1clare quil a re-
Vu les nouvelles les plus tavo-
rables de la Ciroline du Nord,
du Missiasip;, le la Louisiane,
du Texas el de IOklahoma.
( La littllrture mensong6reet
difjmatoire doni on inonde ac.
tuellement les Etals du Sudo ,
a t-il dil, seront une veritable
ben diction pour la cause de-
mocratique, car le rmsultat aura
6 6 d'obliger les dtmncra tes a
s organiser r6llemeni pour leu,
champagne, ce qu'ils n'ont pas'
thit depuis une g6n6ration.
Le courant en laveur des r6-
publicains dans certaines re-
Sions du Sud, peut 6treattribue,
it-il, au tanalisme religieux;
mats aucune personnel raison.
unable n'accuse M. Hoover ou M.
Curtis davoir suscit6 ces senti-
ments.

Le displeasure des Orands -Bois
Le dispensaire des Grands-
Bois don't la construction avait
e6l entreprise, il y a quelque
temps, vient d'6tre acheve.
Le Service National d'Hygi6.
ne Publique s'y est install de-
puis le 17 octobre courant: des
consultations sont donn6es et
des m6eicamen's tournis aux
malades de la region.


Necrologie
Nous enregistrons avec regret
la mort de notre ami RAOUL
DUPF.ROUZEL, ing6nieur lectri-
cien, superintendent du T616-
phone automatique, survenue
b ier martin.
SLes tunerailles ont eu lieu ce
martin en I'Eglise Catlhdrale.
Sinceres condol6anes a u x
parents eprouv6s.

A la SWcil d Eludides J .iridiqu
(Conferences contradictoires
La Soc't6 d'Etudes Juridiques
a fix6 sa deuxi6me conl6rence
contradictoire au dimanche pro
chain 28 octobre A 5 heures de
I'aprts-midi au local de IEcole
National de Droi.
Le public y est corliafement
* ivit.


I -


Pour uUsa *lo. &r, 6
able, cFtme avoe

Le FrQmagc


KRAFT
L Fromge KRIIfT e eosserve
dams lent cait
Le tromage KnAr est emball
dans des bottles en terblane, en-
vi.opp6 de parchemin et her-
m*tiquement lorm6 et no se gAile
woas aucun climate.
11 n'y a pas de pr6serva'ifs
6art1ifels einploy6s dans lo ni-
brication du Iromnage KitAFT. Un
Sroced6 soigneux di pasteurisa-
lion Ini done sea qualiles es-
sentialles de prdberva ion et
d6truU. tout germe nocif.
Le frmage KRAFT eat em pa
quelt d'apr6s les m6thodes de
mncanique moderne, dans des
Londitiona exti 6mement sani-
(aires wm f priservent doe tout
tontacTf ekitieur et le maintain.
sent A 100 pour 100 pur.
Les fromages American Ched-
dar, Limburger, Roquefort-A.,
merican et Camembert anrivent
tous en bottles de lerblauc par,
tant I'tiquette KRAFT. Chaque .
fromage a Isa rich saveur qui !
caractirise tea prodaits de la
VMaison KRAFT.
En ouvratu une bolte de Iro-
mage KnAFT, vous trouverez un
Iromage aussi Irais, aussi savou-
reux et aussi pur qu'au jour oi
il a el6 mis en bole.
Chaque paquet de veritable
fromage KRAFT pcrte cette mar-
que de Fabrique :

KRAFNEESE
Si votre tou rnsseur n'a pas le
fromage KnRAFT, il pent fobtenir
Ci: P~i wley Sales l', Ia.
Port-an-Prince.
Demanded d'emplol
Madame Hortense BURLAC,
repasseuse A la main et A I'lec-
,trcit6 parlant tranvais, anglais
ot espagnol, desire un emploi
dans une mason priv6e ou
autre.
S'adresser A elle personnelle-
ment NON1023, rue du Magesin
de I'Etat o1 au Jjurnal.


Laliumm iM4
^^^*KMsessness


Varietes
CE SOiR
Grand d6but d'une coimpagnie
entantine d'artiast colombieas.
Orchestre de S astrumesat,
dirigd par ibiBa Rey,

violoebtO os d .
LtonorRe.l3SaB,platoB.1B
EvelMt Rey, ,
cantatrics du Comlrvatoire de
Bogota, ala voix d'or quo Port-
au-Prince doit enteodre,etc.etc.
Le progra-ne sera cl6tur6
par des num6re de dmnse.
Entree : 2 & .ourdea.


A Wtded
Une cbamtut ti
MVeBnoe dmtii it
ble Wde ali maik
lon, valse t vei
S'adreswt iu No
phoue nuaoratiq9
2370 6 petI de
Ie .sprig.
orros Aei
goement Ctindai
que).
Pour lI hdlil
ser au Cast I
femtwIC
pNmm-ome


ON TROUVERA


Formes et chaeaux 9arnis pour

dames derniere mode.
Toile A Matelas sup6rieur double larger
Chapeaux de paille floe pour homes.
Jolies cravates de sole sup6rieures.
Soiries toutes nuances, dernier cri.
Crkpe de Chine, Cr6pe Georgette. Sole lavable
Chaussettes et Bas de fil
Pardessus pour homes et dame
Chemises blanches et couleur sup. p )ar h i .I m .3
Guirlandes de flours d'oranger poar m adrie.
Ne perdez pas le temps; si vous voilez tatrer dna uan
magasin et oe pas on sordr sans dtre satis(itat noe riea
acheter, allez chez '






I lcs Drix defient toute concurren.


x de lane. de Castor et de paille fine d'Itali

QUE VOUS TROUVEREZ CHEZ


SONT [


le SQN


IF- [ nhI.--


frMuvI


PA', -2


ti.
4:


ii..


_


-- -- -lr --


senG n --=nun


^p--p
"V










Nettovez et preservez

Chaussures avec le Ci

CHERRY BLOSSOM
L Cirage le plus employ poor tootesa or'ea
de peaouxo en Angleterre.
II preserve isa peat et done son lutre brilla
Voyez les cerdles or la bote


Cira e Cherry Bloss.

LUSTRE PRScRVATIF IMPERMEM

VENTEa EZ

Alphonse HYAII

115, Rue Bonne


I


Qr


-





Was AMtIa IVUN
PFot'o-Prino
A 4-phsm:ub


En venle chez


jCh. 'acolnet, 6inaon Visau, Id.Est&ve &o.

A. de MATTEIS&
F l o .


1, Cl


- I


-La


Bn 'constances do la ca-
et I'on n'sa enoe aso-
I precis sor les condi.-
dib s 1(U.Jl m W. Doug-
a etA cowl& per Ia s.vire
Aikaterias aiommdris .
it Journal apred patSa
corrspobdant A Rotterdam,
4oap:taine do amvire ad.
l le m enrf4 10 sto.d
11 hours do soir, il so
vit so l.rge de I c6te per
i.Tous lea homes A board,
a vigie, dormalent.Tout-A-
8 n anI querhomme di quart
rigv signale,- Is havira flt
iM par on choc vioeant.
1mi iimef forent debout.
IIcln dcell, et se prA ipi.
itsaur le point, tandis que le
oIpaIe montail sur la passe-
Tons apeicurent, a quel-
encAb'u es a lavant do na
on sous-marin don't il tut
ible, dans I'obscurit6,d'e-
I a nationality.
te capitaine at sos hommnes
i amdirent tout de suite comp.
aoe le navire etait entrt en
ion avec le sous-anrin, et
celui-ci avait disparu ons
flots. Le capitaine examine
,haalt do bateau, pour se ren-
. In compete de rItendue des
es, fit laire lea repara-
indispensables. En m=me
ps,il chercha le sons-marn;
ceui-ci avait disparu sns
r de traces.Le capitaine fit
m6diatement avertir par T.
.es navires qui so treuvaient
les parages. Pendant to-e !
imatinee du Ilndgpainlere-
rches turent p trsoties m. I
oenat,et cee iest que le arIO
livant, vers 1 here de 'Pa-
-mii, quoe le apitaine.con-
c que toters recberches
euraient inutiloe, porsu ivit
route vers Rotterdam,.
Dans lea milieux de It mari-
%s, on d6clawe qu% y a .ou dao
chances pour qu'on retrouve
lipave du sous-marin, on lea
Morps des malheureux. On ne
connait memne pas la position
St1icte du lieu de la catastrophe,
It toutes recherches seralentjan-
* Ucioeuses dans ces-paraso t
I prolondeur eat considerable.
Le croiseur Edghrd-Quinet,
, recu ordre de quitter Brest
,inmediatement, et de so rendre
ntdiatement dans lea para-
de Vigo, pour ,readre les
* eraiers honneurs aux hommes
de I'Ondmie *
Le- Matin "e failt flche de
.*Prtaines critiques' don't) bnt
!objet lea sous-marins du type
* Undine ".1I parattrait que de-
Wis qu'i eat sort des qhae-.
ir du Hivre, "l'Ondiine'


lM.atach almalt. d Grco
LYe*slOtwastors ds la maorl
ot, o Via raorets, A poccasdon
do111 at et lei a don.
o rm e q toea serali
tait p a.w ire olw. auris l
circonaaes de raceidnut.
L'aUahe6 naval A londres &
ropeu inetmrotion de se readre A
woter*im pour procddr A une
Des coale-orpilleurs fral-
Sbout aOr dle pages do
i catlm .1lI out visli tods
It s de if regdon dons Im.-
ir ft lrouver. qaelque bbteau
s pc d4t 1' quips0e sersit
em m.nmere i donner des indk-
cations sur les circonstancea
exactl4ii uat preside6 A acci-
dent.
-nw,

Clenienceau

A l'oc nilon du quatre-
vingt- elptlee 40afverseare
de M. ClI i t,'fe a Times*
reNd g M lee ,u plus grand
vieillard IV, at heares les
plus tragtiqIM de la guerre,
Incarna lesprit de resistance
de Ia nation franaise et lat
un der meilletrs artikaos de
la vicloire:
LA L-bass.ans sa Vende na-
tale, ecrit-il, dans la tameuse
petite mason u'entoure un
jardin ilnucole, et oui il vit
dans la solitude, M. Cldmen-
ceau vient de c616brer un au
tre annivertaire, son quatre-
vingt-septl6mae. C'eat lui qui a
dit n jour que i l'homme po.
tlique qul satlend A de la re-
eonalaeaane e oonbalt pas
Sesa qo toye, toutotols,
D'0ot MtI mio6i au Tigre hI
gratitude et aI'lection qu'il
msrite. Le Franai (et auasi
les Anglais) no peuvent resis
ter A lattrait de l'imp6tuosit,.
de la vitality, du. rire pleio de
sagesse et de tougue du vieux
pa.rlote. Tout a. long de sa
vie active, M. Clemenceau a
cpmbattu g6 nd r e u s e.m e n ,
pour ce qu'il croyait 4tre al
v6rite, et, dans sa vieilliesse, il
.tpserve sa foi. Parce qu'il a
lulte, parce qu'il a tait don de
.lai-inme jasqu'A I'extreme lii
mite, et parce qu'il a :su rire,'
il reste O'up d(es plus jeunes
Vieillarda qui soient au
monde.v

l4OUS achetoas de la noix
dacajou en coque
Venez nous en vendre
Aux Produits du Pays.
1313 Grand'Rue.


sLe--a- b umJ


dans "a cua
eorSailth.C
A as entain
baldonUste
blies. ave 1


tUos aa on rwean' o r
leur exactitude, ar le co
quences du 18e amiudeomie'..
En principle, M. Taft so diasit
oppoA tA Ptrotetbtion uto-.
nV., parce Ie le ois sbolp-
tuairessn t I sire desbIcaslea
at non pas au gouverneoment
national. Par conesqult.'(out
en admet ant que chaque Etat
a le droit d'edopler une loi de
Prohibition, il deciarait dsage .
reuse et inapplicable on p!ati.
quo unq loi ltdialt suw te au-
lets Nona mulemtal Il pr#vojMit
tle activiems dcs a buotleggera s,
mais piedisait que la toi no
pourrait etre iniposte qu'pvec
un d6ploiement de lo cws impose
sible et que 1 m1apris de eette
loi particaer ftat daeraft. an
minpris g-s4e1l dis jouj. Uien
mieux, it envisageait les abut
de pouvoir auquert erait eat.alt-
nt un gouveritn--nt auquel on
i tiposesi J 11I Jerlli .e jualyse,
l. ta. h i possiblc do urveiller
|prei 10hIN 1 1 4 (L 1(loy3 it l nt11
leS i'h. A1- n lUIiu i. I s .lltiA, N
be 1. ,t l e to, ilh'l .--e l les
StI s I. ii )lo s)1tic 1 A Ooil -que
lema ttc el% 1,rvoleraicuet Mu-
4Uowlo, .l', 4 u pI bufie, le eciecteurm s en Arril-
veuitr** ai iatiti.ge uu 1uo ent
du vo ta qa. t.,.u plUb im-
pui .J ite .
*Sic pouvuil ( ,l iv,'emen-
ltioin (tie I ivente iles b ui.sons )
ebi duito adii gim- iernement cen
i i, elui .M1. 1.T1 hi proebuine
g "ie.i>rtu n a,'a a itlretter
v ,l, iWdment

UhaPOT KOUSSEURE
L6onoe LinmousI u.
... Propri6taire
Ai'glu R uel des C sir et
dn Magasin de I'Etat.
Rhum Mousseline
Vius rouge et bla.nc
A\lcool, Clairip vicrge
Sirops et Liqueus
Cigarettes de toutes mar-
ques.
Kola
G os et Detail.
N. B. Malgre la hausse
de l'Alcool, le Rhum Mousse-
liac n'a pasaugmenot sesprix.


25


CAS N" IX


a)-


4 4?


romvps d Vzol.


Octobre 1928


a FeLa tee d

.I RBenaissanc


Sbi


April ruenpld du V


S* ., Li ftite Arnold, nee jumelle le 29 DMcembre, etait
trt delicat depuis sa naisaince et dkperissait gradu-
allemlpt. A siapaine., so, cas paraissait d6sespe)rZ,
mais qn avait conseille A sa mire de mettre son enfant
au Virol et I'1tat de la petite commenqa (le suite A
stam6liorer en accusant une iff'rence notable A la fin
de lai premiere asrnain:. L'amlioration continue
dune faqon constant. La second ph,)tographie fut
prise quand elle avait 15 mois. C'est maintenant une
petite infant superb de sant6, plene de \ie et nii
causant aucun sOi"


Preparation de
d 06, d'Extrait


Moa"e d'O, de M,.ell Rouge
de Midt. d'iufs. de S rop do
Citron, etc.


C'at un iment pr6c u da4n tous. te rEtat
d'Epu:m.n nt, de ac.iAiri- :.. 'Art 6, ie, etc.



VIROL


I* AcKITrs.
W. QUINTIN T I, AM$ M CO. Port. .u-Prnce, HAry, B. .I: Pst.aie 14. *
vigo" i.r'.. HANGre- AN.. F Vi r .oND F. A\NGI"r I Ti., |
J- -- _. I --- ..I._. _ I I





APres un repas copieux, aye la bonne
precaution de d6purer votre system
digestien 611sinant lesx6sidus toxiques
par l'enploi du fameux laxatif

E ENO'sFRUIT SAL1T
i


Ad No. i F ren.


i L bon pxr6fet
M. Chiappe eat un home al-
table. Mais lt a Ia oigne olile.
Nul mieux quae l~i ae pourrait
sappliquer a ameuse phrase
" Une main de ter dana un gant
de velours*. II disseut lea ma.,i-
festations come i'eau dissout
le sucre. De plus, il a grand sou-
ci contre le bruit afin de leur per-
mt lire de dormir. II leur a ap-
i is A deainbuler dens lea rues.
traverser les enaroits dange
reux pour leur pprlaite secnnrlI.
A prfsehlt, il se mnt en lle de
debarraser Paris de sea fumees.
11 y parviendri, s ns doute au-
*' M. ihiappe est on bon prfetl.
le m( d6le des prelela. 11 amiEne
le sourire sur les 16vres des pa.
isiens par ses provenances et
s a*, iitative.. Alissi on com-
l *,,,,I davanlage le titre qu'o
donn6 le theatre des Deux-Anes
A ia revue qu'il joue aciuelle-
most:t.: LLo4 'u0 Chiappo..."
'* A cpo nAt loan ici, poor
t cowl a dea diverpeces,


oh w


Communale..


,..de la (;rande-Saliine
C'est M. Hubert P'. C64ar q 4i
vient d'etre nomme, par Arr e
du President de la Republique,
president de la Commission
Commnunale do la Grande-Saline
en replacement de M. Nicolas
Mimy.
I ... et de Jacmel
M. Cameron Roc a e61 nom-
mE par Arrete du President de
la Rbpublique, membre de la
Co0mnnsSioi o nnunale deJac-
met. No1 cOmpli ? a1ni.

Avise tr Important
I Avendre une machine de
kola en bon etal avec acces-
soir et une grande maison
basse toute neuve A la rue
Courbe comportant cinq ap-
partementsdontchaque appear
tement est de trois pieces qni
se loue 12 dollars chacune.
S'adresser pour le out a M.
Joseph TIMMER. Rue du
Centre, No 1823, en ltae de la
Rue Traver.iire, tout a c6m
Sdu tribdnal detPai, section
Nr ,. A.


QWam netr bken NO
thofttre quo cello qug i
front, mercredi pr !,'
octobre, A Parisiana, I" a ctM
doe La Renaitr ano b. iee N
Annmnt L'Empereur Deauwe
drame historique do M-i
:fcou, qui cut, A repopose
sa premieres reprianla &
grand uccs que lous oat do
core A Ia nm6moire.
Un souvenir: cetts pidse, t
dvoque un des dea es bile
tragiques de notre htoi, I
Sort de 'Emphreur fut dead
pour ia premiere ias an
ire Sylvain qui Mtilt itai Al
rue do Centre, o06 & troev i
luellhmrnt IEcole K1iia Duboi
Ldmedrame lut jou plusa de i
fois de suite. ant ntNtouoauli
du public ilait grand. a La R
naissance ,, en nous offran dold
une reprise de Il pitce, no1
procure I'occaaion d'aister i
une resurrection de co brillaf
tea soireea th#atr.les de jadl
aujourd'hui si rares.

Polili sses eitre chels
Un chef de gouvernement Ai
Mussolini, a nommA chevalie
de la couronne d'ltalie un chet .
de cuisine. Et, pour ni pas d4
meurer en rest de politesse, I
cher de cuisine, qui est M. EF
coffer, a oftert... un plat de a
Ib'Von. 4
"Dans un plaot carr6 en art
gent, inrrust6 dans un bloc d'
glace, dresser un( mousse de l(
mate bien rouge, y dUposer de
supremes de poulet enrob4
d'une sauce ch6ud-lroid Ire
blanche intercalks de jolis bou
quets de poinles d'atperges vet
Its, ces tbois nu:mnes reunic
?% rmlolisbut les culciurs italiegi
nes. Vais rour donncr plus d'e
passion uu mets dedie A l'illtu
tre homme d'Etat, une belle I
me de Irule bien noire mise s
chaque supreme roppellera le
lorl des (hcmiescs noires.
"Le lout sera r couvert d'un
line gelee au Miiissu. Ce d(611
cieux via i'alicn ap)portera IU
dernier nol i (e nlmt is exquis,
Ccla s'appelle le supreme d4
poulel Mussolini. Le pouvoir oi
Ire pai lois des avantages biet
"gre tblest


! Consells aux ParenUft
Nous traversons'en ce mo
Sent uine r~elle crisescolairq
F lute de pulce, de nombreuw
le'.es se voie)t rctuser l*en
trcc dcs e tiblissenmewts. .
Les parents doivent appor-
ter le plus grano soin dana I
choix d'un prolesseur.Confiei
un infant 6 un prolesseur qui
lui donnera une here de le
cons particular s par jour esa
une pratique
Les CouRs SECONDAIRES CLASS
si QtI s, 1310, Rue de la R eu
inion ), nt pu obvier A ce'
inconvenient.
L'cnseignement est indif
viduel, mais les 6a ves tra
vaillent de 8 h. A 11 h.et 2 hi
A 4 heures. Toutes leo mad~ l
res sont enseigntes: tfrmm~
langues,inathEmatiquesscien
ces.Classes de 7eme ia Ia
forique.

Un Am6rlcoa t- a1s
t6 un 6oono a-iU
vapeur d'eameo i
W. Critchlow St Whesto,0
III. U. S A.a invent et brevets
un novel economisear d
vapeur d'essence, pour tos
moteurs d'automobiles et
essece, qui eat weileur q
n'importe quel entire
counus.Fo d couvre 75 mill#
ayec an Wallon.
Routes les marques rap
tent des augmentations inc
yables. II conomise l'essen4
et decarbonise le moteur.
enotfre un echan'illon grati
pour l'introduire. II dire a
si avoir des agents et re
sentants qui penveot
de $ 37500 a $ 12,00n
mois. Ecrivez lui tout de
Ecrire votre lettre *a
Adresse: W. Crthllow,
Wheton, IIIU. S.A.


I.,


Jeudi


p

-~
'p.
m4g~q ~II~=~jV~qh 1~w


I N


A la Commissioe


ASTI SPUMANTE

MOSCATO SPUMANTE.

de la Fameuse Fabrique .

F. CINZANO & C'a (Torino)


A. de Mbtteis & Co.,


:AT)


_______ _~___ __ __ ____ Mono_


__ ,___


,-~ k -' I I )I ~b~kLLIII. I til*lr~-r:~T~i~-*LCI -i -i~-. I I- -I---


ii


~%~q i


. Ow** "


< A -f
' "*


. . .-


M'


mw




PAGE 4


Le scitl balai-, hatien


Eu vetnte clihz \fred Vieux, Simon Vieux. Baz.ir
Metrpolitain Frdl. Gaetjen, el Cristal Mai ket
A 4 dollars la douzaine, 0.35 Ie balais.


- ~


Au coquet Mnqasin
Mademoiselle Claire VIEUX
Viennent d arriver Ie pinl jolis. n iiveat,, paris enn' : 'ijqus 'e
touted beani6 par coupes iuniques. hib Iitz' l'.trl <' mi li o'r s f .ta-
vics. I e Tout d'un gotIt exquis e! h 4i i.1 m ,he .!
A Is demann le t1- -p clients M It VIEI'X I. i-i t1 oxo-1 tion .1
lts rob- s d'e fiuts u lea mamans le, p'u, diftici'es front aisment
stur ch ii.


Tie flo Mail Stea Packel So
Le S/S ( Sea Glory )) venani de Kingston et des ports du
Sad est attendu i Port au Prince vers le 3 Novembre pro-
chain. 11 partira le mntdmj jour pour les pf)rts du Nord et l.u-
rope pregnant le tret.
Port-au-Prince, le 26 Septembre 1928.
J. DAALDErt, Jr Agent G6ndral pour Hlaiti.


^"^*gg~g^.^S^'lf-- *-=--- I A- -, --t- -
meb.e .r e iles

d'ameiijilemen( de

PaulL. AXILA.
v ol" Ju d&s tX 0O
e4 e Bois reourb^S, se s1ise
4 *Y* *iwams tatug dO.
1-f1s cUton a torT '"rTbois,
So- Sefo ko es avets et osang
I .. Pe P a n"--
e coXmWigenres GobHel, eto.
Gr oaboix doe Othwsures
our dates derniers module
|r deratios tens A prtix nodrs
hes

A4SE ^lE. A uxilhN
A Vidtaes to Mette ason d'abeorr
os ight6r4Ots vous le comman-
dent.
-**- -
Cr qui u's janala 0e fait
(e gl1fee pel re dpassB.
Kola Champagne

F. SEJOURNEi
Pr6par6 dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Preparation et Vente
PHAIRMACIE F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux et diu Centre.


G.


Casale& Fils


No 333, Rue des Fronts-Forts, No 333N
-T. --S ut & K -mi-rribtla 4.se I' 401 plus rea
p us aoclennes Mii-ons de commerce do cott ptace,avisenl
t reo clients. 4 In C&isi*a' et do la Provioee squ depui< lo to
br, nra t.il,,,I f pii1Drt.eBaj4on de It Rue d i M ltgejI
l.efomt'P est tPkr4s( B, patiberemast d &Y Kl toli
F r..V .,. .
U v, vit: 4 on&nerfm comtae I11 oat roieaveU lrii
0I4 yvasopt 40 w*poir : . IP.. -
Desm chapeaux 4 ipwe, des plus grftdes fabriqtiesIt l
U ,a. ibpeawn gtols pour dames, des plsr pfIaiA
Lonr .
rN hfCitesv doe tille fit e, poor bcprI os el perr aefial 1'-
DNr4w9fi4 0llp iM ,..ovi dtki et fllethit .
Des wOMss etlu it4 e, m 4 prisd6 dant StoUq
DI Kricte Jtuno,aM. sCle dIr arsis -ct
..hodftitl6,disultI 1
Lo, march&ad imbal nts trouvteroSt liasmet kb I
des hbaper rn t LWr ,polr betgatU et eorlnti, des fbr Jl
oesi poqr I i % t., e Ull oat ata'sl U i Vlock conidirt
al'ree pis in.te.ttlstW d'stor asimours.


LUX
.-IDSPNSABLE PO"
I.I
D*jSt,


kr Ir.Os


* -


Le Pre- a-TIan
(ANCIENNE PIHORIETI. GUI1TEAU. RUE OSWALD DURAND )
Grands Jardins et tout le confort des meil-
leurs cafes Europeens.
Service de jour el de nuil
BARBANCOURT****


Plats froids et liqueurs de


Ire


marque


C'est le moment
vos marchandises
, surance Sociely L


d'assurer


aivec


la


votre maison,

* Union Assu-


limited *Londres qui est


une des plus anciennes ComDapnies d'As-


surance d'AAgleterre.
Pour toutes informations


aux agents qeneraux,


Union


adressez-vous
0i


nes,


Limited


L Preetsmann-Agaerholm & Co
UtTE DU QUAL


A. DE MATTfIS & Co


.1


AGENTS POUR HATI


soussi


assurance society


I_ LC


S -- --- I1 ---...


I- -~ _


r


_ ~_--- --- -L-


~ __ __


-'--- I


_ .. I -


I ". .




U.om


LtBAI Ynf~ ~5 Octs ~ibC6 19,


PAGE- 5


tBue du Mag ikI
s I'Etat, 1716.

am o des soullers Sao
et VERNIS HATAT.
ment Soullers en
[ oir et Coueaur e
poor Eutanik, Da.
utes.TalonlS.plat Set


lix LAVfLtANET
UaMagasin do I tat
p' -- -* ^ tal...


IJECTIU.I PTAIII.


a laiu M4st, dAiu
L bLanmeii et aompn
*TO57I5~4NM6ARit~n,
A


$LITR


I1


ii W DSObRnOP*S

p. O^b^i ^ 7W W W5 1 OS F eim *ido


ALUMINUM LINE
ew4rliass A tllt ABriNa bmhip CspMy lie.
NS DEPARTS DIRECTS POOR PORT-AU-PlhC HAVITd *
er laiMera lev-Orldans Ie 30ltobre pour
prince et les ports du lord.
Port-au hikce, le 21 tobroe 1g.

. de Matteis a Co
1^- .1 .. in 1_


' a GUAU "3 MiNUa" I
( I


t.e enfants 'aiment
*t il eat bon pour eux
e d'enfants pour qul hs
Se6rile. n'ont suame at.
lai.sent teatr pr Is
M IT 3 Mm~uist, i eos d eas
I-de 1lre, nocOMi0t*, i-
et de son d61lMW S
psi. II contient tats he
uitee, proteima, at mutms
'dsd u grain ndem at I al '
Iiii pour favorite I esls*s
M mmeRl dee j -es M iM-ew
Venta den toutwe ltoiM.
pIc** *


Darn-..
Mr Edouard Georges et sea
enfantl Mr t Mme Em. Garcia,
Mr et Mme Dupr6 Monies et
leur e'ants et lous les autres
parents at allies remercieta sin-
c6reament le SOars de oIExter-
nat t de o'Orph6linat de la Ma-
deleine et toutes les personnel
qIi leur ont doann des preuves
do syaupathie A l'occassion do
ddcde: ,,
Mine Edouard Georges,
nde Louise Petit,
leur regretted spouse, belle-me-
re,. nice, cousine, parent et
*iWe enlev6e A leur affection le
7 Oct6bre courant.
Uslileas pL4 q p*r pres
si.an de rer plus vive gratitude.
Port-au-Poe., le 22 Oct. 1928*


rand HOtelde France

NOUVEAU SERVICE
de RESTAURANT


Hors d'(Euvre


varies


Plats du Jour
Dessert
Le tout oour G(es 2.50.
SERVICE TRifS SOIFNIE METS CHOISIS
P. P. PATRIZI


prix4w ~ fe
$ *,4*


Slatuettes, et tous pelits
objets concernant Ste Thlrese
de I'Entant J6sus.
Album de canonisation et
autrcs.
Jesus sur paille, personna-
ges et animaux pour cr6ches.
Chaussures d'enfants routes
NUANCES, jdernier cri.
Costumes Jersey soie pour
b'bes.
, Costumes serge et autres
pour garpobaets.
Grand assortimcnt.de Jonets
Petit, jouets gios et dtau 1.
Venez visiter
LA PETITE MASON


TOUTVABIEN
LOUSS r SALTI
POTAU MJPRINCE
.k .. -
^04


0.0


-~lll ---


I1 (


&.


- --. .


\sCA^r


L PM rmWtlm|








SII aft doua nt sor kIO
pores de toile tan qu'il hlit
aleox que nettoyer.Ce't me
eombinaiuon de savon pour 1J
peau. i dissoot toufe trace de
salet6 et aide Ia peau a dire
tendre et douce.

':,Savon do la poeau
Prodmit one mousse palase
excellonte.I
11 adoucitt t enlve les ru.
gosit6s et tonifie le cuir che-
velu. II tide done A mainte.
nir l'6cht do Is .antd,-
En vente ches tous les dro-
lguites.Pour0,25 entimes seu
lenent. II et etzpeid d6s re
caption do prix.
EXELENTON MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A
Agents demands pour toln
rrivez pour rtnseignements.

Q9urd'Adulte*
. 6ol To..ler ,
rreclrutr-Fouda(ler "Alfred ila
Les families don't Irs do.
mestiques et gens sont oteun.
I ps rendant le jour soit avi-
ses que le t ours d'Adultes
Pnricl6s Tessier & A c overt
ses Fortes depuis le pienwier
Oclobie. I es dulles etjeunes
grus; a aitir de seize [ana y
sent rdmis graluitement.
Lo n.tlI'ode 'd'enseigne.
rent st Ircile et pratique au-
ct n n; .li.abet n'y resisle
ajr.s dix r mois ue travailF
assidl.
- %otla- Enselgnement essen-
tiellemcnt gratuit.
lloaire. Cheaque jourde
six heures b 7 h. 1/2 du soir.
Maison d'Ecole.- Quarlier
St Antoine.- Avenue Nord
Alexis.

A LA
Pelite Maison
1637, Rue du Centre
I ON TROUVERA


JugiC cn t.' U mi C1.
Esuaez ur (. ,e',trIld.
Qucl veloutr,quel ar,'nc,
quel ftoures, qum'u/ /urcfso idi/i

La Quality
Indispensable


d'une


Cigaret e.


C'EST cl'avo.r e gotit du tabac na-
tiure. C'cst Lne qu.lite distinctive
de la ChI.t,tc tied ct qui la met dans titlne
case a part.
Et ce ,'c.t pa ; i ;o,'it d'un sell tabac,
ma;i, dc p'lu ;ieurs tabac- Iunt teus sont
(de.; tcbac.; Ic choix,i hrmonieus.nment
i .ecian c: 'un l otri .s. i t son delicieux
arr6me, 'auire soun puissant veloute, un
autre e 'core ta douceur delicate-l'en-
scmnble forn'.a,'t an tout d'un gout in-
conr parabie.
Poutr le's frr-.eu:r qi' pr&f.rent le gout
(I t '. ac na ,-t.!. ,* tu ite sa d lica-
tcs.,: LIt tu;l ., vC'c'Ct&, il n'y a qu'une
- c,, a r ; Ile--la Chli tertield.


'I


I:
f








(


V


Toutes les Polices

DE LA I


I


comprennent la Protection contre la

Foudre sans augmentation de taux


Euq.LeBosse# Co





iT U DEPOT:
IRT ,+,:RUERdesCESARS
^ W f~l '-'* '**^: /-"* ^-. ''* ''9' -* 0I


q-
..0**-


i


r -- ----------


iNovo


JL


Insurance Co

(Jnedesplus fortes companies

canadiennes d'assurance sur

,la vie

Eug Le Boss6 & Col
- ---*sm anaseiuman


riqui.s par LIGGEI'T&MV'P rnt,,A--...., TN"T
NOIIR :i LAURIX, Ageuoi
Angle de,:da Cenlre I.Bonue Fol


WAMWA


- II-----~ -- ---~-


r I '. ~-- ~-~-


- --


'-


Che

nob


iI]
ICE




*


LtWjr,*A 25 ()ctobre 19M


PAGE- 6


ADOPTED CETTE IRGLE

si votrie lesir CSt

d'avoir une jolic


complexion naturelle.


Les prin, ip' \ o i spri,,li.les di
frint le recommnndent il at do8n"
de jolies completions n: trelles A
pins deI' immnes qne lonles Irh alilrcs
mtlholdes coliinnry.
Acquerir Ic c'hal me d' ni bcn
leiint natlitl In'est Ip s ine
di'ficnill: ni ne depend de
ineIih,)dccs cottltuses.
Unc simple voie naturelle
est (clssic la premiere par les
autorntes l.t lWatiil mode nIe
a largemicntdl ;l)i (o)in6 les
im vycins .iar liciels d'licr.
Les I'gIts suivaniies sont
ti)ritinlcil Ip' c()oiiises par les
expcits. Ell's onet acqiiis ce
credil n (,oInnIIItit de silper
)es (>in |ll'xio! s ;i pi)lls del
I'lm i :, (l~ i t i o~ile (l u'rlle
; lL 'c Illc"lu l l'l (o' nllll 011
()coaS('l \':ila It' oes |il s lilires ctl
I peju Irmiche ale(c la moIus-
sc palmolivO t (lui a suivic cetle
voie.


La rm lle FIailes-'A 11r en In
coluimen ii Itat anjoiurd hlii.
C' inali ;'i midi (t avanit
(ld'allr a liI.lIavtz votre figure
cl vo()r con sivemenll t avt c
le I'a ii(,I\ c, in iias sa nt sa
IIlmousse c C' (e.iict'ise dns les
p :)res. Ili soitlieIseCI enit
;v r dv I' i til Iroide. S jlhez
compl'tlement.
l.iajployvc la v)m)1 dre et It,
rIA tgt' si volis vulez I1l doi-
Vt .ric c. u "lvc s. IPatrce p'i .
ils )l)'bslr. lt Ies p)ores el de
bu)tl'(lS "'t Sl suivi nl.


1< mph z(i pas (i 1 ro1
orjtIiliir" dns le trai' menCI
i. di it6 pl'is I int. Ye ciroyez
.is (lti'n1tinliii savon vert ou
-m I'e prc )i n! t O Illi' lO *sI '
\Ms d'obve quede Philm dive.
0l);ns v\ 't inlr0 l. \(ye/z sii
Ic ',lilmioli\f qu(|e vous a heleo
a lI baitl noite et Ic nmoL
I ;lni olive iin letire d'or, I'en-
v()lo)pp)e vcrlecl le sceau rouge
.111 des do saivon( avec le mot


Palmolive dessns.
I';al:no!iN e n'est j:mi is vein-
(In soins eniv'lo)l)pp.
; ct i (! Oil,'ll'i l s ;tyle f s


It's seules litiles existiitI
(Ilns le Si von I'alm dive sonti
les h ajiles aui iss inlteqs I
I'olivier, d(i ).!Omier ahricain
el du co.ol er sins nullks au-l
tres graisses C est pourq ooi
le Savon Palmolive, a celle
couleur na'urelle car les
lilies din p)almnir,de I o!ivier,
pas d'a, r sdo(nnInt au Pal-
mIOlve sa couleur verile natu-
relic.
Le seul sec etl do P. I live
reside daus sonl melange uni
(Iic el c'est I'nm des secrets
imappreciables de a beaut.
Piilm)live Cor ):iny ( Del
Corp. ) Chicago. U. S. A.







Le Savon Palmolike est pro-
duil eonierciemnt a la machine
et nest t' ucie par aucune
main humainejus ,u'a ce qu it
arrive a la (oasomination.
J. D. MAXWELL & Co
Representants plnir tialti.
16119. Hue i epublicaine
( Grand Rue. )


Veidete Pantalon Guilbaui))

Depart pour J6r6mie, Dimancheo& 10 heures du matio.
La Vedctte Pantal6on GuilLeauj ), de retour de J6r6mie et des
I us it, lei unediaires, partira pour lv meme itin6 a re, U.man. he & 11
i i:tres dou mini .
i.e passagcrs soont invites A venir prendie leers cartes de passage
i iatnmeroj 101, Rue Bjone Foi, er face de 1'llotel de Frauce, da6
LU jour.
Port-au-Prince,1e 24 Octobre 1928
Franwois LETELLIER


natstta se1mg m Comporny i
(COMPAGNIE DE FGUE
BNANNE IIAITIENNE)
Premiere 6mimhion Or 50,000
Dollars
SI'RIE A.
Pourquol vous devez sousr;e
aujourd'hui m ; '
1t-Non avous do fornesdeeoan
des i l'4dtregerpour des actloas,
mals sous sommes oblig4s doe his
offrir so H tii avant, *t noru vto
droms I sole A 1'4trauger.
2 N m) devnas platter 1.0)0
*arreaux avant la hfi do Mirs .
3-Us carreau coutient e-
v'roa 1.903 plante. cote or 20
Four p'anter. Rdjolti et livrg au
port d'embarquement, on dolt
veadro Is rOgime standarJ or.0,40
minimum
4 Votre action .st le me'!-
leur placemrent quoe yvo puissiez
rfae de votre argent, car la valeur
sera a gineotAe annuellemeot et
at vous rappor era un dividende
sa is!aisdnt.
;i tout argent ainsi dpesoas
poor I'achbt de Figue-Banaes
restsea dans le oay., et vous
an b n filcierti d ublemenl ; par
I'am lio action conomique qui en
r6so ter ; quo vous sovez un corn
me eant,io professi unemt,tq ptla
tour. un commie etc. Tout Io
mo de on binflciera.
6 N>us aurons bieoo'l do
grand vapeurs visithnt nos ra.lhs
heblomatnirement' et to it Is
monde en tirera dis b6nofices.
7 Vous paurr z regret or plus
tard, qie mome a titre de sacri
fices, vous o'dyiez pas aide au
ddveloppement de cole Compa-
gale et qua vous ne soyiez pit
membre de la tinille de cette
Grande Corporation. El peut-6tre
qu'au moment o01 vous vjudiiez
on fire par i ae le purnrez vous
plus.
8 V us ne devez pas 61re sa-
tistait pnrc qie avez souscrit vous
merw. Vous d.ve porter tlous vos
ami. a ouscire aubsi. No leur
perme'tez oss de rester les bris
crois6s pour le moment,ponr venir
joui. plus ta d des fruits di vote
capital at de votre support mo-
Ou vous 6les pour Ie ddvelop-
pemeot 6conomique du pays, ou
vous Mtes contre, et alors, vous
re olterezce que vous aurez semO.
Selon 'article 32 des Statute,
les remiers Actiounaires auront'
le Privilege do souscr're aux nou
veil ls imis ions en proportion da
nombre d'actions don't its soot
dejA proprithires Ce privilege
cons'itue un monopole paur tous
ceux cai souscrivent des auj ur-
d'hui.
La lisle pour la premiere mti -
sion, Shrie A sera lermde bi-!ontl'.
C'est li soule Rdpublique o4 le
Gouverncment. afia d'encourager
le d6veloppement de cette Industrie
mit retired entibrement !es droits
I d'exportation..ur la Figue Banane.
< Voudriez-vous vo'r le sold 4e
Sces actions passer dans les bourns
6 trang4ree ? Noo.donc, souscrives
des aijourd hu. Soy z liar de Ita
r6ussile d'une grande Ccmpagsai
tocale dtujourd'bui qul passera
daa Is pot 6rit6 de vos ofanto.
Chaq e (Iranger jouuasut de
l'hos, iit i6 'de la REftlIque
d'Haili dtvr it.oi'scire dsp cello
Comp-gnie, el atosi aider" Lu de-
velop eme tdu pays ou U.gane
ion pain.
Pour .LS rnrs gnemfat, s'sa-
dresser a la Directiou de' lta Hi-
tian Coga ay Limited
,, p.O BOX I47
BANQUIERS :
Royal Bank of Canada.
Port au Prince.


Compagnie g9nhrale
lrausatlantaque
Le Asmer MaIacoris sOt parti
de Bordeaux le 12 coumra a 4 b.
de I'apris-midi at eat 4tendu
I ort au P CtOce MNaut di cteamat
di Cap, let8 oauJ" 9 m ada.
S t6t i'.rvb4 de vaper -8tB
Juan P. R la date et I'ehure de
I'arriv6e & Port au Prince seront
publides. 1
Port au Pr;ncele 1O Otobre 1928
E. ROBELIN et Cie, Agents
j-Port--u Prace^to 16 O.^tobro I9'8


LcLa,', retd in a face fialcbeel belle.
L, s dcux sont en vene partou.


M NNCN


MauO ie4.

Etienne fils
Agile deseim eubIa Ie rabt
.tTbms bdio
Ma jchandises tranaalses
de toutess ortes.

Pour
votres alon, miadan
4 vendre,4idquxjoll oous-
sips. pour loD. rihelbMat
brodds, monls I'un sur, ve
lourss rouge e I'auotre .wr 8-
tin. bWet. Trwvail ,44 t qtrie
el soig[16 jui uvaiL (616 t 4pO6
6 une r6ccn.te, positionn I4e
broderie a Port-au Prince.
On penq les Vqr. ez
Mme MARcE.G A[GE,




Beutcoup de tSen, $pc((ale m.it
cou qutiul aebrde 'uidite,
orNdoposepinaps d oeM4o!eA de
etat nbe ,paal ,s'iqIlreserqo-ti
savoir qu u potit ppareil 6f in
get ux pple Tid apitis loas.
er*a alM rcrfameni t I Inteitl
palr k soulatpnmei t pemsentea
de cee maps p iblee et au move
4dquel des cenialm( de cas .ti
graves %t appa m ont ijctbe?
out dti colbst u ees i ( cW
Tout inttrem a, dt, iatrt .d' ttle
renuignoments coaCUe5 Ie6t(
marquable sppar9Uil,devrasadas
Ser au Secrdtaire deo ARMALOFNE.
CO, DEAL, K' R 'EN"GAi),
1 qui envern des dd4alls' amplets
avoc des attestations tltimoniales
et des extraits de journaus, ou,
pour gagnem uO telens prefieus
I'instrument me6mq avec leI midi
caments anteistirep, etc, serOnt
immddiatedentexpedids par p0ote
6 touted adremedindqu e, tous trais
de poete payToIre I'eavoi d'un
mandate poitald 'tt shelUiip.
En deivant, moentionnez U
Matia.
Je. soussignO, declare au
public et au Commerce n'6tre
plus rbsponsable des actes et
actions de mladame Lavictoire
Maurice, n6e bilia Dambre-
ville, pour causes graves, une
action en divorce devant in-
cessament etre intent6e A la
Site dame.
Demizaine 4e section rurale
de MiragoAne le 20 Octobre
1928.
Lavictoire MAURICE
now 114


* 'I


- -mu"o


Panama tlailroad Steamship Line

Service du s
NEW-YORK CITY N. )Bt. uIVNA4IqOTB et S PORTS de laf
EST iki'AilsQ)UE du SUD

et les ports Europ6ens 6d t6:C18 t C6Wf ZoA Isthme de Fa
Yoici la lisle de nos agents popr eprincipauq pwrts de l'Europe:
Anglue E., 1 JWese RP NOr e ,
Mrs. G. W. SHELDON & Co-17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND ?,


_ I -- L


C~


Ur -.--- w-- i- 'r -- -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs