PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04829
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-19-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04829

Full Text

a
~
-#.~


III J *.. '. .: ,,'.- *- V

I a', .,V V i.. ll *




I N~Tef Adew a
: .' = +' .d l .i I a
Y_ L^t , v- ,-. 4 lfl.


iKO"nudevor



i "' '--* '. d t. D i id0o


ra* .
n lace d trouble t ts v 9ias balum. poliqAo.
lbcontsion rue des. u.. d maum 4 htj~it& U i*& e*
niques Iourmeaq po t 9ifpasls e4 Mle n *o
erhaible caprioiworali. ,bieaa rse tioueatedr et )t
essalent de cr.r a(ns blen trHIb fatabit6 q Ieea-
en prdneiic 1e4 t"er.1 lV41i b dtj. o
lhaque j,ur, *Onaiil. Wk eqS.Wie IA lwe -
de mbutsp de notre cents itrumeats dea iu
*6 chacmn dot re

.et Mend -lv~ d so.
d. evoir, o wuraumeua. deI. u e, per Ise mad!
rment.." mI.-1--li6ine -
7A fava( r d,.. cs. pla.i sm verse lequel le Petnue
A eI cavear aCMe od,' ima v O so ia 1r.
Ost inexpMIC" 0" 14 -04 V& fI'**p.toist *
ol sal.* ft i n "' do to Vt.o/ "'e
ne antile 35s.ii t re "' cour.

ef ,i ol J trouble ,aujouvdhbui,
es, leo tts 'JsQet# dones tbilles, I'inqual6
miatea i tude da aa sTe6tt italieune.
Ssoot t-", co. Au x *l& r6olte, aux
IMr6s coutr UYet-" r qi ni. .
Ire lesEt ,iIr di, ra u- t d ,e-lant
lre I evde e ro- ~~r; co. c
S. c+ide, ileo conception,
que jout, en d6pit d i" vi nsib ide tn Atm sont
ionw sttSionales a110 P110en.16es


engagements I e!Iat cle etaaoa 46cAit que I tI
antis, e tofiet de not.e blae ol 4 Ip|! .+r4o'a..
led CofgI tbatetier, o 6t, pd4 ure
Slnsoul te4 dtBatnis, me-. d. e Cq e etitIatilea un ni
Et, 1 t9pendat le Con- illt.e torewm6 prt au esiaS
1 qui a' t 'ie'staM.e- im tre s som eL qi -witi ui
x de IrItl iObs oblige !Usn I 4iement de4s
tlger si ialeileat, stIr I tucUon sodciae. Si mie main
territoire, 1"e Ministres 6nertIque ne term ratale-
Sreligion catliquelququi ment I porte de Dos tlide
celle d4 grande noajori- tlonsq r06 9 cA d pt re-
*4s haities*. Inpunp mst. volutiopnaire l'eltauC wans
rd'hui, se reuovidlent d6la e, h6sutera biuo6l saur
se multiplient ous lea lor- le part A prendre et, vous te
les plus inattenduoe eet save cblep dpIesqeuLt o
plusdangereusement aar* lonuhaM I*Q4 aS i e4ite de-I
ques les-tentatives de cur- vant son devoir, on est bien
lion de la jeunesse. C'esf prs de neo pas I'accomplir 4t1
re s5s mains quoitn vout l uqljtI qvami, lesgrond.
Iettre la torche inceodiaire devoirs de Tenlant, c'est d'-
doit mettre le dNu A la bi& A seR pr9tls, A ses mo.t-
n. L'entant. eat publi- tre"s, d'ae s cire en 4a pz-
meet incite A la r6volte, A oennit6 supreme de celle Egli-
umission centre sesins* ae qui.A l1'soaorede as vie, fit
teurs religieux et par qon- opuiar riooitrot 1'eau re.
ueut centre ses propres deP e, c' stde respecter,
oe et mre, poisque ce souot de v*nrer ies Ministrei doece
x*ci qui out confil A ceux- Dieu adx pieds de qui, to solr,
is loin de soDn education e t vitsa 54ge1o oil-lel mare et
sa formation morale. On ,e proster. son psre, dans
rce ouvertement de bol- 'ue prfire.d'c perance et do
r sa jeune intelligence. tul, podr une b460dictlio A
,iu grand jour,! come si l'approcba de ka nait myst6.
etait d'a vanc e. anpur riedse et de .ipoopqae do
sticune r6presio noe vien lendemain. Si lentant son-
contrauhr i crimitellei geait, commoe leI tel aast-
rise, On dob e eo so neI mMr es earpteMaeiasu4.ie
Ile terrible terment d une eair de cea devoid a c o. cI


**~ vvidu ;vA visieat
me lear ineis Ire
thalo ne sont pas toujoura brounasr chemin sino
P pulsiblos et qui ae con- COmm 1ls content
Is caresser lears soog cer, deux pavis lac
SII y enaq i oant, cop avcc a fuenC
&4-extr^M- inlew*M or f-j~e
e1 11Ui ^-q T mi ii-iu nt


IJ,


wXUY -4


La valeur d'une Gourde
D lur de I'Etranger, M. 'VICTOR J. FIARARY a rapport
2 t161 stock de marchandises' fines : Toilerie, Bonoeterie A
es yasi do belles Chaussettes pour entanis de 6 A 14
quality4 sup6rieure:A jour et A dessin et un prix .iocro-
I1 GOURDE LA PAIRE


L Misaonu' aussi un bel essortiment de
4 de TTie d INDIENNE toutes nuances 6


VOI LE MERCERISA
I GOURDE L'AUN


CHAUqSETTES HlOMMES: I GOUrIDE L\ PAIItE.
UNE VISIT. VOUs CONVAIN:IIAl

Victor J. HARARY
agai-i BBin Nareh, 1735, Ie CIrbe.


Po ar to ro" do pir
m@ jetee avec Uo r1donr p.
ordinairo riocMhirenT damin aIs
rue et so heart"tent avee Irae
centre les porttletoeeode m it.
sons votini-ljA gM Idarm nIt
i'arme as poin- tM fil thuiu'
siflienent. I.la tie. rhormie
s'abrita derri6re 1 pilier d'Vcloi-
reMNAlectriqf. 10 .t teos
des pierroe et failent entenre
un rucssemeet qul reheemo it
asses I celui d'ilauve en feie.
N'es'-ce pa que laventlfre
diail dr6le? Par trofi lois, la-
go djclkarges son o*rm ds
A irirection.S6.t 860lA ftidt.
I'inconnu se d6cida oafin A peQ
dre It tile. UGrtat a vo-r, A
I'assassin, hurlant, mugi3t. 4il
s'engages loutes jaw. ri e
=b 1? s encoat, unn pe t. ler
taya robscurNit, une balle sifla,
mai rhomme ne ut pas atteint
et, courant toujours, il disparut
Sit procrain coin de re.
On soe mit' A s poursuile et,
de loin. on le vitsa'ngsgt dans
ui corridor oblcor. Ence mo-
ment arriv6reat des renforlt,
M. Btonie. ud nouveau aendarme
et des d(tlective. On sengoufira
ensemble dana robscur cooloir.
Onr. y trebihai' fort; car, le sol
Mlail in4gal dt glissant. I
Dills ombre dame Impasse I I


j On retrouva hommeme, Ia i
dans l'ombre. pr6sdun W.C.
silue au food d'une impasse
iopuleose. O le soma de
se rernd. II aisiat pentndre
son grondement terriWi
--Arr6tez-le! ordonna quel-
qu'un.
1 Un detective s'6lanoa ;mais
s'arrdta aussit6t en faisant
prudemment remirqnuer qne
rhomme etait 'arm6 d'une so-
lide et daogereuse barre de
fern II fallout manceuvrer.
S- Tireizdons sur ui dit
encore quelqu'un.
L'obscuril6 Otant prolonde
le cul-de-sac, Ia cour, solitai-
res, noirs, sikencieux. Aux
battants'disjoints des portes
do voisinage de minces filets
de luminre, indiscret, veil
jla~et Une etincelle dans la
nuit an nouveau coupdeoleu
.sa. L'-LbotZje, par oae
Sant mcore sauta dans pte
dont rrermalaporte

i .


'y .relt sa aboard. Et ee n'est devait le co-iduire an bureau
q. at1riwquon lui cut mnenc de hla Police, it rns'sla encore
de 'tre fen encore su ln, q ielique peu.
qu'il oblempdra aux ordres lMais Ala lin, on eut raisin
(u'on lui craij iel remit sa de sa vi0oureuse d6mence et
barre de ler. Dune poussde I'aulo fila.emporlantl'~I1,) de
vigoureuse, il repoussa le bat. sescris et de ses imprtcalions.
tant de la porte auquel s-6'ait genti c c curieu se di per.
.r& boul un agent et pa' ut s6rent en commenlant en
a. oa !ai6Ire de L. EvH\:i:)y' rint un peu celte drole his-
don s6clairait, toujours toire na tune. II tait bien
.ronaarnt, me.giiulant lrl'ieux pr6s de ininuit,
-tsagnae se mlist vuate. lvi____-
i 5oo. ,Mo.,r. s jors 'assz I A louer-
.. Bure au let 6taMl e' I'an
S .nqnmmtu jib4re, 33 cien imnmeoble RIIj S, DaIt.
a it rte dlu ton & Co.
r -qumarli proche du Pour conditions s'adrcsier a
to e#'volut le A. KAHRER
I? lauto qui Place de la Paix.


sSup'cricurcs


de la Mason


F. O. PIERCE


& Co,


Fon dee en


N.-York


1847


Qual1ite incomparable.

Prix a laportee de tous

Conditions avantageuses.


En slock


Commercial


Agencies and Commission
En face de la Douane Tdliphone 2791.


Sac llure


- c


.mI


de LtU'ilCes



GIBARA& Co


N'oubliez


S


Notre d61licieuse

RfEPUBLICAINE.
Fi ES.

i-A PRINCIEi\NE


2'4~ I 'T~ *"(>


......... ^._- ...- *-'. .e* ..*.- ...y ; .- ,F.-..
"' .'**" /,.,'"


liemn


S ... volt( oijiurs duaIse Baa
K lIat deplorable de cola shama
donni toute la portiop do 'la
Place Dessalines situte dd re
les Tribunes. Hlerbes'de boab
esp~ces, planes sauvageo et.i1.
iers fleurissent ,. .co l.t
un grand cluunp. Li' p;nA ,
qui ont hit pousser touti cen
imouvaises berb em
rouill6 l I nutilAi A sdor de
cantonniers?
.4 I


... vi que e got exquis, ls.
rome d licieux, Ia belle coulour
d'or des a Cinq Etoiles de Bar
lbanourt s'augmentent Iorstilue
ce divin neclar est servi etbu
dans un johi service en crystal 8
pieces que I'on trouve t la telle
.hvanlinVre, Grand'Rue.
... voil qu'A Ik Iort ne ch6me
gutre.Ony travailleassidilmenl.
Le marteau, i tou'e here, r6-
sonne sur 'cenclume et let plus
d.licats travaux de mecanique,
d',justage, de forge et de ion-
derie, s'y cxecutent.
L'E/orl es~t la rue de la Rd.
volution. 1340 et a pour direc-
teur, Justin Dorsinvil.
a
... voil que Vari6ts accepted
tous les paris contre Norfolk et
depuis hier, plusieurs individus
ont misd d'assez lortes sommes
pour Guerrier. Le match eat done
en hon Irain et sera passionnant,
samedi.

Un monumefl inlernalional A lets
Sle) hitimes de la &GrIsde GMrNe
II a 616 d6cid6 d'6rig r A Ge-
neve un monument internatio.
nal A la m6moire de loules 1s
vie imes de la Grande Guerre.
Un (omile piovisoire a t16 for-
n6m el a adress6 un appel A cha-
que organisation dAnciens
4 ombattants, de blesses, de mu-
tiles ou de veuves de guerre,
fin que chacune de ces Asso-
ciations d6signe un de ses
membres qui devra laire artie
du Comirl dkfinitil du Monu-
ment qui sera erige par sons-
cription international.
Ce sera le Monument contre
la Guerre. Chacun peut adtesser
son obole A Chene-Bouro-Ge-
neve ( Suisse ) A M. irthur
Leuba, secretaire-gindral, et des
suggestions et profets soot de-
mandis aux archi ecles, sculp*
teurs, artistes et kcrivains do
tous les pays.

Nouveau Commissaire de everee-
meal aix Cayes
Nous avons eu le plaisr do
recevoir, mardi, as MATIIN, Iai*
mable visit de A. Marcel Ma-
rescot que le Pr6sident -de Ia
Ripublique a appelk, demrirs-
ment, Isa direction* du 'Con-
missariat du Gouvermment prs
le Tribunal de lre Inmtanco
des Cayes.
Nous avoni etM heuroux de
connaltre M. Mareacot qu'ac-
compagnait notre jpuai amN
Emmanuel Th6 wd
Le noroeaun -
Gouvernement des Ca7m. st
parti, avant-hier, pour rojoidrs
son post.
Nous leur renouvelo a id
expression do notre sympathie.


fiangailles de M o IW
JOSEPH avec Mr J. A. -
Nous enregistro e
plsisir les a-iUM dsMdf
ARIE ALULEN a CU Mr


I~ '


4'-


4 -4
N
'4


_.._----- __Pi -I-r


I;


1


I


___ __ ___ ___~ .____ V_ _I__ __ I


_ __ =~ __ ___:_


--.'A


- ---


E


----.-- = I-I --- m


9aw"


I I-L = .-t iw i _-_ A ., Tk- i -1


- I' -lr---


~r" II


0~p~i,


* _tT


ME-


I


haienn p


,. .


.o --





L rlTIN ~ 19 O9ctobre 1828
***jA 6


....* r ._ J_


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGEF

CUPAMiS FRAINAISB DBS CABLES TILt6RAPIIWQUES
18 Octobre 1928


Us ohaudo Journ6e
& New-York
NEW-YORK La jour n e
d'hier A New-York a tt6 exccp-
tionnellement chaude. A deux
hears de I'apr6s-mi le thermo-
m6tr marquait 77 degrees Fa-
rubhet centree 51 I'annee der-
niAre A la mime date.
Un d6mentl
du mar6ohal Jotffr
PARIS- Le marAchal Jofire
d6ment qu'il sit 6crit unricit do
la bataille de la Marne qui lui est
attribu6 dans un recent ouvrage
qui comprend *galement des at -
tiles du marechal Foch, du
kronprinz d'Allemagne et du g6
neraf Ludendorff. Le markchal
Joflre ecrit en cc moment ses
m6moires qu'il consider comn-
me le couronnement de sa car-
rire et la justification de son
commandement. 11 ajoult qu'il
n'i ni 6crit ni inspire# le r6cit r6-
ceinment public .
L' rrivee de. Claudel
aut Etats Unis
WASHINGTON- Le DLp r-
tenent de la Marine a 6t6 intor
1116 aujourd'hui que le croiseur
1i any is *Duquesne) A bord du-
qitel se trove M. Paul Clhudel
tui devait arriver jeudi venant
d: la Guadeloupe ne sera A New
York que vendredi.Les lonction
tiress du DLpartement de la
Marine pensent que le change-
ment dans le jour d'arriv6e a
pour cause le lorn lirant d'eju
tu croiseur 4 Djquesne a qui
pourrait rencontrer des bai-
l.)ids dans le Potonac. Le croi-
b,.ur aDuquesne', qui jauge 10.
00I0 lonnes, s~journera 6 ours
i, V( w York.
La giganlesque buildin'I
de I.4 Cthryler
NEW.YORK-La \.lP.:h y.s
ler Corpoialion va hIire cotis-
truii e du c6tl i'st de I., xinl on
A venue entire les4 le e I le rua s
Uin tinminense Adilice tie i ( ;' igcs
de 8'kSpiedsc'est-.\-d ic I) ,ieds
d,. plus que le Wool\ i)l i mti-
dng.le coat tot Idela oii' uc-
tion atleindra inillh ns.
NuiLCel envoi de ilemienit,
an sinislres do Slid
Au nom des Associations qui
out allia leurs efforts pour I'oe t-
vre de secours aux sinistrc. du
Sud, Melle Marie Corvingioii,
vice-pr6sidente de I'Alliance
Iranvaise d'llaili, vient d'expe-
dier A l'Admiinistrateur de Mi-
iago;ne, M. l'abb6 Malgorn,
plusieurs colis contenant divers
vetements destin6s surtout aux
paysans des regions du Sud, vic-
times du cyclone.
'es colis ne contiennent pas
ntoins de 150 pieces pour adults
et enlants. C'est le deuxibme
envoi de vetemenis qui a al6
tait aux petits canmpagnards du
Su 1; un troisiine qui est acti-
veiicut pr6pare, le sera sous
pee. Ces v6temnents seront dis-
ribul s dais plusieurs Com-
munes.
La diviulatien do lete de I'Aceord
Iraoav brilanmique
PAIms Atin de rectifier les
declarations de MM. Ilearst et
Horan A I', stranger, le ministry
des Aflaires dtran gres precise
que. M. Horan a d6clare libre-
ment A la police qu'apres des
avjnces et des tentaltives per.
sonn'lles,il avait charge M. De-
leplanque, son correspondant,
de se procurer le exte du comrn-
promis navdl Irdilco-britanni-
que. M. Deleplanque lui a re-
mis le r6su.ue des pourparlers
et la circulaire qui y est relati-
ve avec les indications de leur
provenance. M. lioran a alors
remis ces documents A M.Hearst
qui l'a charge de telhgraphier
eu Amirique la circulaire. M.
lloran a ensuile rendu le docu.
meant A M. Hearst. Par coe de
clarations, M. Hor n solikitait
I'attlnuation de sa propre pei-
( 1) encourue ainsi que lassu-
" :"Ju qo ne 'en srvira.t pas
ontre ceux qu'ilt nommait La


police a observe ces conditioxat
mais spontan6 meat M. Horan a
relev& sa d6positiot en s'effor-
cant de la d6naturer; enaia il a
demanuJ6 A ses contr6res do for
mauerun vceu pour Ia publica-
tion de sa deposition.
tes rndsad es sarieses
transallsaliqies
SAINT-JEAN DE TERRn-NEUVE-
Le commandant H. C. Mac Do*
nald, eviateur anglais, eat part
ulj'urd'hui du HAvre-de-GrAce
A bord d'un a6roplane a Moth a
pour tenter de traverser l'Atlan-
tique jusqu'en Angleter e. Le
cominindant Mic Danald est
arrive d'Angleterre avec son pe
tit avion le (Iyp4y le 28 sep-
tembre dernier.I avail eiprim6
l'intention de prendre son vol le
2 oc'obre si les conditions at-
mospheriques le permettaient.
II na vole que quelque quatre-
vingt heures en lou' et pour
tout. a ill dit, mais il a pleine
conflance dans la rdussite de sa
tentative. 11 est p rti seul. Son
avion est un apparel minuscou-
le compare hu a Spirit ot Saint-
Louis de Lindbergh. 11 a t616
essayA en seci et A fakrodrome
de S ag Lane A Lond es et les
experiences qui se sont poursui
vies pend nt des setnaines ont
donn6 toule satisliaction. Cet
avion lger a une envergure de
25 pieds seulement et il ne pese
A vide que 800 livres.
Le ( Tigrt )) dijenne avc lAssoria
lion de la Presse angle americaine
PARIS-- M. Georges Cl6men-
ceau a i onsenli A se rendre au-
jourd'hui A un dejeuner de l'As-
socia ion de la Presse anglo-
amn6icaine c Que puis-je dire A
I'Amniriue. dit-il,en parfait an-
glais Ain souriant. Les Amkri-
cams savent tout. II exprima le
plaisir q(u'il avii', de relrouver
tant de correslpo lauts qu'il
avait vus penddiint la guerre et
conclut ainsi : Mon c completement avec vous Am6-
ricains o.
Les transition s sur le pelrole
aux Elsi sUnis
WASIIIN .TON- Le secr6lai-
re West a inforum aujourd'hui
la "Sainclair Crude Oil Purcha-
sing Company" que le D6parte-
ment de 1l'nterieur (esserait les
livraisons des p u i t s de Salt
Creek dans le Wyoming A par-
tir de lunJi martin 22 octobre
par suite de la decision de i At-
torney G(niral que le control
6tait nul.


Le GuMAU "3 MINUTES"


Un. savour d'amande quo
vous ne trouvez nullo
part aillours
Lo GaUAU 3 MINUTES dilirm do
tons ls auntree gruux qu rvous
evos goAtt. juoqu'iel par s qua.
liti., aevur, et om a pparu.
Le cuie.a feltes ,a MoulIn, pea-
deat 12 hears, dus des Four.
aurx Suadoil, smne fe, a pour
elot do donaer aux grain d'evoilo
une -vour d'nmesde quo nul utro
proe.6, dane eucum sutr marqus,
*n pout reproduire.
S YVent dan* tout.- emn beose
aIII .I


' .-- J- -- iia

Dans la nuit du 3 au 4 Oc.
tobreen course. ine mule,poil
sonris, itamp~e A. D. au pa-
: leron t it la cuise. parlie du .
montoir,a 616 enlev6e au pr6-
judie de M. J. G itereau, ns-
pecleur des &oW'ei des C,)
' teaux, r.sideant A "ort a Pi
meat. 11 otl lune. recomperns
A celuqui qila lu retrouvers


Haiti
Quand le grand ouvrier, couronuant carsI6re,
A paine avail Rig flim 'nisor to nsa;
Que la terre 6talait beauty pribtafitre
Aux yeux du jer adolescent ;
Un ange descendit des cleux dans I verdure
Do jardin ob vivait la eune humanity.
II court d'une branch I Jautre et sa main pore
Cueillit des flours Je tous c6t6s.
El lorsqu'il vil enfin to corbeille blen pleine,
II reprilt son essor v~rs razor Aclatant,
Et pottri son fardeau sm 6tt lace sereine
De Dieu, qui I'at endalt, content.
Mais, timide deviant la IMajesl6 puissnte
Qui fitle Monde et pelt l% rendre i son nmanl,
L'ange ermaa les yeux, el, do 4a m in tremblane,
II laissa choir son besn present ;
El le bouquet, pareil A ceo gerbes d'6toiles
Que nous voyons filer dans leshauteunr de azur
Quand sur le ciel serein la nuit tend sea voHes,
Le bouquet tombsa dan la mer.
Bient6t, sous le soleil e' ho a do sein de I'onde,
Loin de l'hiver glace, loin de I' te brtlant,
A la place des flours surgit la terre blonde
O6i j'ai vu le jiur naissant.
C'est pourquoi la Nature a fail de tes rivages.


O pays ortunI t le stj
Que les verles tor6t. ont
Et tant de parfun
F ingston 1935
.... I[-


Salad o --aunaais avoc

Le Fromage

KR AFT

Pimento
Saveur delicinese, suriilenle...
C'est le Frmange KIIAFT Pimeate
Le goalt riche e' dlicat do
troinage KRrr Pimento, pro-"
cure une agr6able variation a
I'amateur de iromage. Le KRAFT
Pimento est une combinaison
de KRAFT American Cheddar, et
de poivre espagnol rouge et mCr.
Bien soign6 pour la saveur et
pasteuris6 pour la puret1 et la
preservation, le fromage KRAFr
est emballd dans des boites de
terblanc hermntiquement sou-
dies. Le fromige KRAF.Tr n ter-
blancs s'6tend facilemc t et dou-
cement. II se conserve sans re-
trigeration et est toujours ab.
solument Irais et sain lorsqu'on
ouvre la boile.
Le fromage KRAFT Pimento,
aussi bien que les autres qua-
litis de KRAFT, est vendu en
pains et convient pour etre coo.
p en trenches. II y a une grande
variWt6 pour le choix et vous
pouvez Atre certain quo cheque
pain, paquet, pot ou terblanc
est egalement d'une fine savour,
d'une fine puretA et d'une fine
quality.
Chaque paquet de veritable
fromage KRAFr perle cette mar-
que de F. brique:


Si votre tournisseur n'a po l
tromage KRAr, il peut I' oMmi
Cker Puwly.S C'0 n A.
Portmb


V k


S !.. .4


S,. LEG CAUVIN
"'Le 17 de ce mos h 1me anaiversale d h amwrt
4: e M Uo CAuvsI fiI n mMe On .Itau .fql
de tris grande energy e#t un AhomntwAr,"shate
valeur ainst qu'en i gne le reeueie m ases re u
vient de fire editer en un tras beau volume 9q jts Em.
manuel Cauuin. -
Dans ce recueil I mf figure pa 'taltheureWement les
vers de M" LtGER CAUW IWfU lut pote excellentiNous pu.
blions, 4 occasion de cet annuersalre, une pits Inddite
de lui qu(i fera certaintaent pllaisir aux amateurs de
beaux vers :


,to


Des Valeut tromppias t
10D BEN, Baby Ben et efkH dsignt la.no
f6ature et 'ouvrwge pmrt s&S W#t*ox.
pou t computer our eux qumt rIere Pii e et,
alaftle s.re. Ita r6unisent is bonnevpe
l'utiliti pratique de tou toil. j s.
SII y a une moatre Westclog et une vaWt6 d'
riveils Weotclox & des prix z rent. et
l'heure d'une manlke positde. ,
eTRN CLOCK COM9AV, LAA smU.L, MUOEaSS u.
S* .*-

MOHit* LAURINAgeul
_____ ''---.*-.


our do prin'empe omissions rettabdes -
de si doux ombrag.e elles voloataw ,m ? e aM
ms enivrants. soOmmes tosa6sde
rr plphe de rol
Leger CAUVIN boraar. Cela-e o
m e il e Iracote d'li
ours: Nous devema
A les entratoeurs divooAs de
A tutour homes: Goneral Me D.J
DE LA (U. S. M. C.) ttc.. etc.. .
loin: Et cette occasion,
chronique devons penser A lo.
qui encourageaient efoadd/4ll
SI athltisme en 1901. Emnnttl
S OrtPIl V Thhzan, Nord Alexis, les MenSt
p v .... lea Larohe, les Chcni.
DE Prizeau el aalte... .Pour e
C ^l derniers, c'est )r14 bien, mit.
M Cheval her quov ent Ir i i.e tted
aIll.V l l i sle surtoutle nom du GO6n "
..-... .. Mc-Dougal des Marine Corpe
SC qui nous 6tonne encorn pls
Nous avons lu, ces lours der- c'est que M Chevallher garden,
niers, dans votre intreOsant enveloppe dans le silence le
journal, un bel article intitul plus couple, oIs noms de ceul
L'Olyminpisme et signal: Andre q[i, vdrihtblement, s'iittreas'
F. Chevallier. ent ici lte reaiers aus Sports,
Malgrd la joie quo nous avons bien avant Tpoque arbitraire-
eue A parcourir ces lines. nous meant fix4 par Jui dams sa chro-
sommes oblig6s, dans l'int6r6t unique. Oublie4il.t on feint-il
de ia verit, de reliever quelques d'oublier ceux qua, avant 1094,


td)Arat


I U.. & & 8..1iI yi
deas ans spr64 la nal
joutes portives ches
En dehors de ceo
venons de citer, le*
?ortmeu qui insd|
ports Port-au:PS
diaoas bien A ,Port
car one certaoe yt
vicce, a sX Ca Ayes
Sport 6tait deja e0o
ont pour noms: ImC
Andr6 et Rend 1qI
At Ludovic Cheefe
plaisir et Cihna
soat ceuxz-l- qui,
enthousiastes"e- d
divou6e, fond.rt


-OMm-,r4 -


I.
S
U
U
U
S
I


ON TROUVERA


Formes et chateaux garnis pour!

dames derniere mode.
Toile A Matelas superieur double larger
Chapeaux de paille fple pour hommms.
Jolies cravates do sole sup6rieures.
Soiries routes nuances, dernier cri.
Crepe de Chine, Crepe Georgette. Sole lovable
Chaussettes et Bas de flil
Pardessus pour hommes et dames
Chemises blanches et coeulur sup. poor hamlert
Guirlandes de leurs d*oranger pour maries.
No perdes pas de temps; si vous voulez entree du0s una
magasin et ne pas on ornir sans tire satilatt e t rien
acheler, allez chez


He


ou les rix d fient tot o


Les th.p (a


,. de lane.


de Castor et de paille fine dTtalie


QUE VOUS TROUVEREZ CHEZ



H. BALM lFils


SONT LES DERNIiRES NOUVEAUT de la SAISON


KAWAS


Westc0 c

'" ' * ~ ~~ < w h J


I 1


i


1 1




It M T Otobre 192
* *;


PAGE- ?


v I TiT il
"'RAN DES *l I


Use poadre qo est *ul i
comhM.r Dlvetem ewm-
meoa 4d#ls I Voii Ma qe_ .
dhiut osql wai s larvt to
It Pood lxelMto. Elk, ,'*
ten4 docema or fa 1*u.
,laimlt ive faoe pticale de
pondreqel Mmdle paa a ud n
donee qg';as petotSe4 d ar-
tis, umm

EAt anrn iaphs pour la i
toilette. Mil setliof era n'*in -
porte qu'elle complexion. El
Ue eMt d6llekiiment parlu-
mt..Ell t Uvrd6 en quatre '
iteCles,Bruw fooc6, Rose, Cii.
re et Bruaette
En vented *hes tous lea dro
.:galItes. Por, 0.25 ceethoes
wwMirlgate, *.aet e*p6di#d6s .
rtceotiou du Pfix.
EXE. ENT), MEDICINE
e:OMPANY
ATL ,NTA, GEORGIA U.&A
Agpas d mand6s pour tous
ay poor reseigneme.
Ecrivez poor renseigneme~ts.
-. *. i .ir. i 1.11 .i .


Mariaqe
Avant.hier martin, a 61t sign
par devant M.AIph6eA phonse,
OIOcier d'etat-civil de Is section
sad de I'ort-au-Prince. le con-
tral civil du marriage deht. Paul-
KImile Leroy avec Madame noe
Marie Fonloine Dorestine.
Les epoux avaient pour t1-
moins, lui : MM. Alexandre Pd-
trus et Fernand Edouard; elle:
MM. F- Leroy, avocat et Alfred
S e ." ". ,
Thus not complimea's aux
heureux epoux.

N6crologie
Ceast avec de bien vils re grels
que nous avons appris, h,.r. In
iuorl survenue A 1 hemn .*. I-
pies mndi. de
Abel Daiimee
anienli plOlfeb i a i Ei -tr de
Droil, ancieu Depu e, avocat.
La mort dAbel Daumiec a
caus6 une bien peuible surprise
6 tous ses noinbreux amis et,
dans notre society oil il etait
g6neralement estime, sera long-
temps conservE le souvenir dou-
loureux de sa mort. Rappelons
que c'est lui qui inaugural, A iE-
cole N rationale de Droll, Je Cours
de Droit Administratit.
Aus parents eprouv6s par co
,leud, noua euvoyons nos sia-
ceres condoleances.

Horn-Linie
Le bateau aMira *, venant
d Europe est attend ici vers
le 24 cou ant en route pour.
Kingston, Sto Domingo etc
prenant du Ir6t.
REINBOLD A Co




CESOIR
: Coniques
..E.. ri.:fr504 o
SAN&DI S1Bo
*r Oa E. xA "

GUERRIER-
NORFOLCK


m


Insurance Co

(JUnedesplus lortes comp gnies

carn.dienues d'assuran. e sur


la \ie


Eug Le Boss6 & Co


- --- -


- ~ IIUI


I- 11


*----&j


Toutes les Polices


DE LA



I coR


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux


Eug.Le Bo sse Co

SAents Ge6iiraux


I BAilR NCOUIIT
'/ ~~~~ ~I III II\' * '.


DEPOT:


RUE de CESARS


Lamm


I 1-------------. ------ -1------*-71~------- ~P-- ---- --------------------- -- -- -I--r- __ ___ _





r I ~- --- ~ -;e --


I I - --- -


A


I~lll


--


~EI~-'`k~lo~z;~c,~Q~-lens~


_ -u-


:1


r




PAGE-Q 4


"Creme
"r


T EIN DEY S
donnh un t^int de lys


Le CImes Tlamdefll. W&p. ertrH.
MenssW Io fftrcher de le le/enhSe. embe061t. /fOace leM ra d e


'Vdelle Pantaon uilbau
part pour 3Jr6mie,Vendredi tO Octobre
La Vedette (( Pantal6on Guillbeaud ,)) de retour des ports du Sud
ilqu'a J6r6mnie, partira pour le mme itio6raire, Vendredi 19 Octobre
& 3 hdores do matio.
.dei pass, rs soot iov tls venir nrendre lears cartels e* asage
a,( nolmro 101, Hoe B one Foi, er face d. I'll6tel I! Fm ace, d'l
ce jeer.
Port-au-Prince,'e 17 Oclobre 1928
Franqois LETELLIER

Le seal balai hatien


Eu venle chez Alfred Vieux, Simon Vieux, Bazar
Meti politlain. l'rc it 4 dollars la douzaine, 0.35 le bal is.


S--ESTOMAC
Fole Intestin
astrites EIFIFUCEZ-VUII 1 8 Ell I I LA.jTt
t6&*ttes Perw dil6rer faeilt eat t.ialterttf,.
A-.gi,,m 1alLment, pour 6viter lA lourdtur. I.p
Algurs* pressing apr(s lea repes, nouralhser P'acl
rhOlture dit6 *stmaoatle, auppr lor )s mig.Rii
Venlssements dues el*, maluTflgls tions, dal.
....... o f rint'rqtl, .tits w r1 hdr*. de
Indigestions 11 POUDinaLS Oa OOK
Laboratolre des POOI9 Off OO0 K 6 JEUMONT (FraM>l
NKN VEKNTK DANS TWoTXS PlIAiMAUtIFS


I


(l' ,


_ 1 I ____ _


l~i --. --- ----LI- -- --- ----- ? .-a~ I-- __;~LP.,C




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs