PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04823
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-12-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04823

Full Text
* -**c-.. *

I -


- Ds t '
- -ai aB,. 4 '
DI-ZN- ,. __.


r*AU-1


); .


L" ,t.


'M~;.~YW J;~p~b4


'-.


I 4es .sMlaBires diM *rm
a|l .a r lasmwelmlesem
a^.?:^-. "9 op njif .
d ip et n o


BM, a
Blyn o~


IA..'
* I.


T7 ...7 -Yk 1.
luvenirs :



,ITU MI N.-Yo.rk

I o IFob die e' 18 47

02 s a m uSatab M ^ib QnaaU i ninparable.
0 scheva af dde'-tlA IM I *
t"' .l a pe de tous
Vibeaux, le Pa I ha- d.

OSr&. A' ndLations a ntageuses.
. q 1:\ En sofk .v Conmercial
ostler haganrt l ait a t
na. Ua l ti,-"t^'J K a ; *
t", .id6sormasi. Agencies and Commission
p e mao M p dprite s ad 8 O .m so
mvait disprm sma 444 .par leC&ol Noj Bo face de la I Tphone 2791.
I tant tait It 1 e 9wi' bd Ir1f"l, S m l
rtude De c de la M pwA. i&X .' ,L-,
Koo rAle,d6tonneltt e fted W46r. ~L- 4G aaib u anoreat~ t L'V4ose-A -Veau, Mira-
'sait un baillement. ral Des**U4 ia. =U a -oaa de idee pourt hAi e, Petit-GoAve. Ah IAh I
itequemen Acit@ l7wlp 1G1arat0ig i MItal t Ne Nons i :t c6l6bation de la victoire,
carmesl La gtnd i anorud6 a ,s choir rouge a. l'orchbtrait, dW des on.
,k de salve. Lieat rit p uf quitter. I la ce t t aette a c6t6, fvriers de o1 lt in e des
it sur nous,co,~~.VioD io dens las i rf aosn gars d.1 :'chefs. ge da 9ral en
" traquenard, t i v p f i l-i a I. .aqsorehl, elonnes halj *s ehet I -.. ae
tourut 6 1i daft U pde anst. ddes ceta Cela dre aiasl Jgsqua
Cd6sordre. C'*A&tat1 l, At ati
verger.a


Im


I


7UU m veu qaN ope, nous
wrdans nos rangs, es tao-pa, q ge *lvpest am 4 kw sthn t dicl menti e amtrts de la qnatrinme nous
ore la place a i d cod ( morsc lear scant la prwmeanotre cantenoement A
aiens! D.sla vi.Ue o0o6e s si. Done immense vague SMare, garde d'honneur du
Ah!Leursl 6esval t,.ta ile disinplie t mali#ad 4 d pwort, sonI enle- g p4ral Dessalines. Nops y ti.
mpauvres geos! hs -a. t.. 'teaue, severe, Un bIo 1or.. Va iSlt chavier DOS teles. rines notre dernier feu d'ar-
WLt tvtc furie. U bras b& idMi oe snes jetsa aIs por. La :scowpeO e do t"ant de tiUc, a la v6rat6, somptueux.
SIe colonel I iVm ual-0 suite d G6iral Rfgajd. On 0 oais dgerre.de privations, Saos uoe pluie fine six cents
it leur courage. sf le dislit en luite avec e'e o lrances, nous lavions, ripadins turent massacres
as de son hamatot o s.- que 6d4es. I 'id6e d MToute Ia nuit. nous avc des rffinements inouis,
HHIlait, le G6nral Dsafl- dreTegrad th eTaemniWoi' pat4mn, ivrres d'alcool, de. trois ours durant. Comme jn
peut just Ie temp de conu*r aisait bayer, ~i~t iIgirq do sang. Nous rencon. cri de terreur montait seam-
de cou vrirde son cor(* Env6rit6 pous 0113l ids Irionspartols des palrouilles blait il de la terre, ce qui res-
rb-ave que voulal et t oe d-e losam ai, ma doe notorces. On s'embras- talt.deprisonners th livr |A
tD notre noble habitu rec i nc pwur I ng .lat, on a ea nar- iotre4utri6_e qol, do co6t6
Lcamaradne doe tqa~ N re hslhadclB~uatie d. "i~-u ] e J6mie du Pont de Ister, l pua anu
Sousm.rai p.optia v sub uae o it l loSnette.
4Ierte pass6e, l'arme po1arsbae6. 3s cris '6e* Ionmedissit qu'on r6eptat Ia Le g6enral Toussaint pr6-
sa jusqu'au huut Juillet valent toot A cop, Ceat tCo piealeuas, qu'on la de- tend-on availt ordonu6 de tail.
Sell entra dans I'Aem-. sils sealaient. as on cou- nait d pent-4ere dans dau- let I'arbre; nous pr6l6rAmes
a. Nos pillars y remas.at b~toaettes taste. Ela trees viles, dans Corall, Petit-I Ina oi, ed.raciner.Du moies
et les quelques moubles, pMeM doe n point recontrer ,,,- ----
kpauvres hardest Ih&Is itommeI Qa wdjc d' a
Sleur fuce par les train. vance' do ap q 'te-
sudistes.U e lendemain, lerait om nban.chant ifC ure h
Petit-Troa, le fea do nos e aide- do"cri de IV
a-rs disi era des cavr- douleur. Etle coeur? Le coser
Sachevant deo-brAlwe irpnal d 6 { q (reltei
Wstait des raines. 'lotmalHoittabaatm is de u
n des rapports, 1'eoase- do pectacle Wutr. Et odsv
ieconcentralt A SL-4 l 1
PDuidtude sourde com- ate ,s ,
cot advermaire toi e GEBARA &
qui toujours reprenaai a3 GIBARA & C0
El une hWed'eonA. aGa MW
manceuvre devau t 3

chemians impoSE s il 3 s ,
I Clerveaun a a : I. i. *s

men de I s d
VA mo acrs M. *WtOM- r I

r^ u iret la -i U PI ^ d W


5do ~euilSSLou. s mail do
^^Bh~ftft^^^&.ft^* 1 - ^*

... Toil, aujourd hui, aux dif.
.lerentu spectacles publics qui
oat lieu, c6, matel"s de bose
ou representations de Cirque, et
m6meiau cinema de jeunes hbom
mes qui pourtant se flAttent d'd--
tre des ,li de tamille et doWt
do bonne education, trouve r de
tries bon gout de laire un cha.t
Opouvantable, frappani du pied,
crian:, hurlant, siltlnnt. lancant
des lazzis aussi niais que gros-
siers A l'adresse des autres spec-
titeurs. Its no savent m6me pas
6tre b6tes avec quelqu'esprit et
lorsqu'ils d6chalnent leur tapsa
ge, east A se demander si un
grand progrds ne s'est point rea-
ai6 en Haiti et ni les shines et
les voyous de la rue 'o ant pas,
Is journae terminI e, abandoann
leurs bottes A cirer et leurs pSe-
nilles pour se v6tir en gentle*
men et assister aux spectsela
tout en conservant leurs me-
n res d6soeuvries.


... a va, hier matin, A 8 heQr,
res, gros attroupement A la Pla-
ce de la ('alhddrale. Ambulaja.
de I'Hlita aide-inflirmiers av',
brasard Croix-Roup* bj-
flfu marepail er sous le bras,
toute la kyrielle enfin des spec-
tacles en plein air et grafuils.
... ne tarda pas A voir I'objet
de ce rassemblemetat de gens
curieux : come cet empereur
remain qui avaist pris oules sea
precautions pour rendre le der.
nier soupir sur un lit de bro-
cart et de pierreries et qui ezpi-
ra dans dans les..,, le surveil-
lant du W. C. public de la Place
de la Catlhdrale venait d'y mou-
rir. Le brave et pauvre horn-
me est mort c'est bien le cas
de ie dire- A son post.
... volt que les gentlemen por.
tent, ces jours-ci, de jolies cra-
vales, 6legantes, delicates aux
couleurs chcloyantes.;
... les reluque de tous ses re-
gards et a vu ouil s les ach4tent
a hon march a A la Belle Jardi-
niere , Grand'Rue.
le ens ns-nous!
S'il allait refleurir, tout de
mdmeml Peut-etre que sea ra-
cines soot longues et proton*
des t
Voici monsieur, quelques-
uns des hauls taits de I'armae
de notre Seigneur de guerre.
Si quelques erreurs en d:pa-
jent le rcilt, vous les excus,
rez en songeant que je vous
les rddigeai sur des souvenirs
et non landis qie je vivals ces
exploits parmi la mitrallle et
et lea morts sculpts. SI cola
pout vous intresser, vous al-
vrwz.aotre warchesr aIs carte
qua je vous envoie. Et main-
tenant pour tromper notre
ennui, nous nous rappelons
ce glorieux passe, tenant pourt
l'avenir et sea surprises, notre
ptudre seche et notre 6p6e
aauisWe.
Vous souhaitant monsieur, ,
bonne santl6 et sentiments dei-
vou6s gsour notre grand het
tra aimA, je demeare v6tr*
em it Patrie,


LLISIBEI .
Pour copie conformn"


-. c4


IA.


pp
--&>^M--^^e *.


Pt. r.1 ..
* .. .


[ 9


q


0I


'..T


> .. *


t,


:i











StAGE-..


LL) MATIN 1 Octobr 1928


( ca dc Itdalow
f pr.V 6 Dea.itp de la
Sec tion setirt A lam is1
des lntireoess pour tow s
Us.Oigsgemefls necesSaires.


u OREME SIMON
vivifie liplderme, rassoupltt t femusse r6clt nature do votre telat. Us j 1 mIvelle hlteuc
MODE DfEMPL01. Ew ret-ler w e puw ooe m*IWW Voile.
S voti~ ioilte. Feftei-l pdM Weu dea peVW 1? uOn 9 Ap a uA ,b puk
I- f ,icUs UM, iM.n. l/,w I"m.r Wr ,pou.m9... t Le ,amedi 8 Septembre
POUDRKB SIMON PARs 6coui4, k1te de Il Natlvit d
SIs Vinerge, Melle Th6r6we Da-
---.-- ret, fli deMr. et Mme Fr6*
DERNIERES Nouvelles d6ric oiurct, a pri% le voile so
DERNIERES Nouvelles dea Vation d
Saintlf Marie. Le Pare Benoit
de L'ETR ANGER e Coogr6gatio
de ET A NR de it-ispritancien SupArienr
------ d PWiit S6minaire de Port..
C0dPAGAIlr FRiApAISE DES CABLES TELi tRAM EI atoIdriome.prooonv~i. n chair.
uPAG F ISE D BLES TEL P 6mouvant sermou. C'est
11 Oclobre 1928 Mgr PVFa$, 6vdqte nonm6 de
L'accord naval gne auront une conversation la .Rivitre Orange do Uap
franco-anglala par radiotA6iphonie samedi ma ( Atrique do Sud ) qui pr6si-
LONDRIS Le Cabinet an. tin a occasion de oia usagra- dait lctr6mouie et imposa le
glais a examine aujour I'iui l'ac tion de la line de radio Esp -. Saint habit I la nouvelle reli-
cord naval anglo-franrais. Les gne-Etats-Uiis. gieuse qui a appelle d6sor-
principaux ministres so sontr6u Des nis au No 310 Downing Street NEW-YORK- M.Chirles L6- Doe nombreux haitiens ac-
pour 61ndier les coinmunica- vine a annonc6 hier soir que tuellemei t en France assis-
tions des Etats-Unis, du.Japon so i m moplan *Clumbas par- talent a celte imposaute c6r6-
et de Iltalie, le texte cointlet tirai' ce milin au petit jur monie.
des observations de ce dernier pour Horme. Si les conditions at- i
pays n'avait 0 reququ'hiersolr. mosphi iques le perm t isient,
Les Etals.Unis et I Italie dtant M. L6vine a ajoutl qt'il ne for it
opposes A6 accord et le Japon pas partie de I'#quip age, mais sectW s d'an 8el4iail e E decise
ny 6tant favorable qu'en prin- que M. Roger Wallin.it pole t ne d
cipe, on admiet gdnuralement rait 1' pparedi avec \1. Peter Bo ('dilsannAe a I mpjorit6 do
dans les milieux offliciels anglais nelli,ex navigt eur d, alRoma*. 6tudiunts a I cole Nationale
que l'accord n', plus lieu d'etre; de Mo6iecloCe t de Pharmacie
on dit qu'il faudra prendre d'au La grtve des ouvrieri ptleonis a m.ril1 les notes les plus sa-
tres inesures potr rcsoudre le VAnsoviE- Les Reprkseu ants l- taisiaties uUx exaineus de
problinedu d64 rneanent.DIan des ouvrie9s du textile de Lodz passage.
ceraians milieux on avail penso, el d' utres cen.res ai.asi que L un dentre enx le jeune
aprv i la runioi .ilu cabinet, que ceuxt des employers oit cootA L un d'entre eux, l jeue
leg otvernement anglais pour. r aujourl'hmi avec le ministry 0'. Lhrison,de la 4"ne anns
rait bien consentir A la public. du travail aliai dessayer de met dont nous avons pu avoir lea.
cation olticielle d(la texte des pro Ire flii A la grive qci affected notes sous les yeux, a subi
positions anglo Iranvaises. Get pr6i de 90.00') ouvriers. Le goa ses examensd e laCon particu
espoir a 6l ddy pr I'informi vernement propose quo lea on liirement brillante. La mo-
tion que la publication n aurat vriers acceplent une augmenta yeone de sea notes m6rites
probablement pas lieu avant le tion de salaire de cinq poor pur lea dillerentes mat ites
mois prochain au moment des cent au lieu de dit A quine. est. D',itre part, 11 a obleuu
travaux du parlement. Un livre poa- cent qu'ils demandent. 9 1/2 or-la Gynicologie,
blanc donnant tous les details V.r~ le Ple Slid 09 3 o r lt lphtalmologie,
de la discussion international LOS ANGEIAS- Ai milieu 9 pout la Patliologie,la Clf\i
sera alors publiC. des acclamn ions de I. toule. Ib. que db;t6trical. las Derma-
M. Coolilge el Alp!hose XIII ar par- g and b leinier I'd. Ald sen a tol o1li el la Thrjapeutiqueo
leroul s~miedi par radieteipleoe q oitl6 le P0 de S is Pe.-l 0et et 10 jourla M1decine alegtle
S e con nenct le voyage q.qi col la MIduecine opratoire et
WASHINGTON Le Prksi- dui a le co-n nn I.int tichard I'Ob1ri4ue p
dent Coolidge et le Hoi d'Espa- By d vers le Pole sud. OWi |tued bearquabhe
By d vars lePole sud. G Ud t I n u retnarquable
--- ....-^.-, .. .. .; *'f-_ succ.A qui a du, cerlainetnent
E o e D e i apporter une belle satitac
E COleC LDen lire tion atnx parents do jeuawe
etndianu,11.et M. Lame L. C.
de Porl-ai-Prince Ll*iso


Sa Nouvelle Organisation.


A eaere bi f maft


hepims )plsieeitrs ours, nous
avions en main ces notes con.
cernant la nounvelle organistillon
de. la seelion '' Irt Dentaire de
I'E,'ole N ,lioiiile de .~f4decine.
Certaine.s iumre nt mli.'res indis-
pensables nwis uwaient oblige
a en dif/erer la implication.
J'ancie:ite S c.io. d'Art Dan-
taire de I I- ole Nationala de M -
decine et de Pharmacie vient
d'dire enlirement relormee et
raise sur un plan qui la rappro-
che des principles tacultes den-
taires d'Outre-Mer. Quatorze
matinres nouvel'es out tl in-
troduites : AnesthIsie, Ortho-
donite, Ewodontie, Radiophie,*
MeAtallurgie, Chirurgie des Maxil-
laires, Anatomie Dentaire pro
present dite, etc. La dur6e des
euades sera de quatre annues au
lieu de trois. La nouvelle Ecole
Dentaire est pourvue d'une ins-
tallation et d'un outillage des
plus modernes. Elle posside un
laboratoire de Prothsee comptet;
II y a entr'aulres choses : Des
tours lectriquew, des bruleurs
Bunsen, des machines A cooler
dernier modle. La clinaique opd-
ratoire est trei biean astue et
aerde, offraat tant aux patients
quaux opdrateurs tout le con-
Iort desirable : Fauteuits opA-
ration stdrilisables, crachoirs-
lontaines, tours eloctriqaes, a s.
rililteurs, etc. Une clinique
chi~urgicate est r6serv6e A. fex-
trqction des dents et a la Chi-
rurgie des maxillaires. Une in-
it,,,. e dipl6m6e qui 'initie
p I h is a Ia Dentisterie, as-
slate ,.,irateut aussi bien quo
le prothesiste. .


Li Direction de l'Eoole de S*.Idebi
Medecme a choisi un nouveau 14,00.1 mi
personnel, compose du Dr Th6- phqn 2,1t
jud, llAchelier, Docleur el Mt-
Ire 6A-Sciecces en Chirurgie
I)ntlaire; Drs. Darliguenave et
i) niel, dipl6mas de Philadel- gO:ao
plus Den'al Coll6ge, anciens ex*.
ternes du Carretson Hospi al t
O,'al Surgery de Philadelphi.
La nouvelle cole Dentaio a
Sour but de former d~ ce Ies
tiAs sure; sis seront reparis A
leur git sur les divers puintadu
pays.- Ella se propose aussi de d
propager rHygitue Deutaire ol s
euseignant aux enlants des 6co-
les I'unporlance des soins de Ia
bouche, par l'inlerantdiare des
etudiants des classes ava aces,
par la publication d'opus.ales :
tlustras, qui seront dastibse
dans leas tablisoements. La pi. v
pagande on laveur de la prophy-
laxwe buccale sera faite ame
dans le populations ru
Cottel rfo6me doe Ecolo 1
taire marque use tap heur am, j
dans rhistolie do s prolessto I
dentaire en Hati. ~ie am6nersa*
sans doute l developpment a :

nation dfon orga e dopub



Prince ouvra rae iq
collierss a pa et a iasmtu- *
ltions doecakml do a
Lost adimts aremt domne a
Tte champ ,oM MM
., '-.. i n: b


i r au 0.a bile rou'4
et, djrpr liason, tild.


Forg


i l toa.doth6iSi

terte maI re.- do la CIth6.

Qid J son amabiliI6 o

E&I v le kdiftbre
ld 1 .tr ,autel qui
gi pro ,poour lea 25 ann
a .em t Ide Mrp CoM
dBKXL oasl er m.re 4glise MC,
Conserves vote tent ts lTni Mtle et on brona i
frais el beau. vwl, l, i t, Ilmage de I'A.
Les tAches de rouseurs, le Wdia. Lo coupole du Ta,
,Ale, les boutons, les points ost sa 6che ton bronzs
ah Windro elnqmstrad
oirs, lesa tches d fod et1. %L croi de fl ec
ontle.les fl6Arissures silailai-. ait- plus haut que les a r
es qui d6pareut votre beau Wisaineaset It sera doea
elat natural peeveat ALre o n- 0 lte doe msrever la croiW
evies per I'uuage de luimaine central. Li gr nids
do do commuaion est ea tI
L fiUon en marbre lam6 de filamn
Pm .ad vrtvk piterp onsoot en marbri
Pomade de et sa nts d'arabe.ques eO
11 a 6 soigneuseaseM.ipr. ou- bmnon laement cisel6s.Le bas
4a- et ebsay IIt eat un oni- relicl, en bronze aussi, est ,rn
guent midicamcnt ux scien- oeuvre admirable reprsenltal
l'Assompt1on. Au milieu. ,
ifique partait sans dangeret ise O l e Au cielie tqu
'un usage lacl e num s, en de pleuses et di.1
Essayez lea :vous serez sais remes. attitdes,burints avec W
ait de ses resualats. plus sais.ane realitA, con'e
En vente chez toes les dro. lent ia mone&eau ciel de N
guiites. Pour 0.23 centime Ire-Danme d'Aoitt, ptronne d
oe u"eon., it eat expldi6 des Port.au.Prince et de son eil
retcavnd d. _p xd mitropoliftine. Toutes ces
Ecih poor avoir it sin- resa cleses usont en bronz e
tillon gratuit et le ItshVe des mlort elle. Ce mailre-silsi
0 nseiJs pour la beauty&. eoeive r. de os*.
EXELENTO, MEDICINE. La d toot eraio de l CatM
: t1OM(0AN datle ai 1w*Iu le 16 d lcemb*
ATL %NTA, GEORGIA .tt. A prochi r, r.or e c6remo,
Ageuns dedanudds poir luas duse sots inouk.


ON TR-I VLIRA.

aes et chapeaux ;rniis pour

dames dernier' nqde.
Toile A Matelas sup6rieur dounb larger '.
Chapeaux de poille fine pour omme.
Jolles cravates de sole sup6reares. .
Soiries toutes nuances, dernler cri.
Crepe de Chine, Cr#pe Georgette. Sole Iavable- /
Chaussettes et Bas de do At
Pardessus pour hommos et.dames ..
Chemises blanches et rbt>rtw potr boftnes.
Orlan de l d d a~W p.our maric.
Ne perdez pas de temps; ai vou*-voulez -xntreumwdaiU
magasin et noe s ea 'soir s ans tre ste ie "
acheter, a*lex che. .


u 1esprd dfientloutce' rurrenc(


amassesDMCIDEMMEMSease6Magaged amememons)


;*,


.i'


Un mass t Ia'Crimo Sm- as t uns ,,
carosse pour I* visa NI 6the, ad grase,
mals d'une onctuot paru fi tour pdn6-
tro deans ls pores do la Mpe,


- I-----,----


I


n


4 -,-'
e.\


*








VIM


LIaTW 12 OctobIe t


Art
.4u"


W l4ve ocr, eot a read
et Beoarpt Pat d6.
M a w Jk imtS. Do
Mrnad veA o rnete do la
# J='el 196 II pmA-
Is Dimusche 16 No-
-| 10 bhearm do patin.
p i4 pent e hbote pour
t ~idft lear estea p6-
Ist)f4I 4 heuemi doa msii,
40 eoa meoso 1 bomber.
"t ft Is ville do Jacmel
7 o de cioO.U saviw.
I a Royal Mil 11 venant
agr, Camille Broao s'em-
SpoUr Kingstow *t
i e non ples e- rt'e
k JMenel. II preod an pe'it
Ot qelqqueqs jeuW 111 g1en
it4 x C6tes do PFe pour
2' ovil Maudeyi m irch ?r
do dgiger I, ulbiraux s :as-
is dans Mirag uae.Ceu iii
p!Pignaient ataient : V*c.
Adrien F4rua.Ciocron
*4kla 'JS rf4lerrit? r t R o-
MlnAre. Toui sontprisa et
is A I'exception d'Honace
4m qui a pu gjgaer Ia nrai.
d19 Mranihier Petit-Goi.


saus prealoo lfe 4
sure d'attaquer e *
dans la s ots Mi
rea de l'm m-idi
arrive, quF dit.: .Co
C'etait 1 sigpio de
tion. Chascn char
aulat; le troupes d
ment entrent dina
a Paite a ebt pris
cre.
Lea asssieg6s de M
nombre de 106, so
mose A dltendre la
lea attaqiee riiler e
du gouvernement
10.000 homrnes.Tou
les armes i Is main
un deuil I Ia nation


Mao ( A-M 4 dmnne Rib"6edi
mlr svin ik O01 l'av1nt, 1 psl cdeOASt
M*a e p do0a 1", tribord t une
%,M08simeas 4 '. babr ).
vert 6 he* toi la I.ste d6 vo' 'afr S
i. u 5 letre q tlsient A b.r I : ugUla ue
Mitre ordrem, 4.. au,. de J cin'I. LWoOida
la capihtla- Poimnmied, do Mir)ag )AI. I, ex
che sn con- 1H;11, d ,sCsyes,."ere -AphoQ*
uI governe- se'ils. de &Fort- ib) -rif, eODous
la ville et la Ihene Sylv in. Bouge s.t P* t
sur son en- ~ IPIix, WaVting. Thlii itoclo
B.r'J. Liat, s A ig fi le Ma-
iiragnAneau I thiJ. du f"..p-lliitiua, Diogane
nt iestls to Narisse.,Saoeri Pincorvbe.Cab
villa centre nea. J. Baptis'e, Mjrina tRea*
s de rarinde ick. de Sinl-%-M irc. Environ 80
qui etait de ho nrnes de JCr-tvhie dont oWar-
s sont morts ge(Prttt, Orphiln Will, Awtores
, et laiuent Moceron, Arilhur Allail, reor,
entire, car ga Kerlegrand, Laraqnge Du-


Arthur LalargPe, John Cath .
*o, Antoine Duthier, Octave
Etammannel Th6Esn, St Val
ye, St Amend Lubin, Joseph
tPhippe, Toellus Loulatant,Chr.
v(,Cicron St Aund, Perdinand
Elie, Frangois Guilbaud.
On pent citer dcs survivants
qui Bout : Emile Soray,Mitellna
Benoi', Weber F ancis, Emma-
nael Thezan, St Laer fortin,
Ar.hur Bireon, Rosambert Bar
amButEu, Pouilh, Pierre An-
solme, eron Desbles, Cic.-
ron St Iude, D Sylvain.
Killick donmait son concourse
en trnasportant du carbon de


4 vendre, deux jolis cons-
sins pour salon richement
brod6s, months I'uni sur ve-
lours rouge et I 'autre sur sa-
tin bleu. Travail d(Iicalriche
et soign6 qui avait 'te expos
6 une ricente Exposition de
broderie A Port-au-Prince.
On peut les voir chez
M.ne MARCELt GOUR A I GE,
533. Rue des Cesars.


Colombian Steamship

Company Inc.
Le steamer Iogota", venant de Hew-York via
lea Forls du lord, est atteudu i Fort-au-2:rince
te 13 Oclobre courant II reparli.a le mime jour
directemeot pour- Jr4 i ,en route pjur les ports
de la Colombie, pregnant Irt et pass jqebs.
forl-au-.rince, le 10 Octobre 192S.
Colombian SteW ship Company Inc.

.6bara & Co, ygens



Vedettea hPatM Guilbeaud))
Ddpart pour J6rdfie, Sairedi 13 Octcbre
Lo Vedelte PaninalMn .Guiltl.eau- artira pour les ports du Su
jupqu'A Jiremie, Samedi 13 0 lob'e e 3 heurea du martin.
Seop passPg rs noot invites A venir prendre lears cart s 'le passage
als ncmdro 104, Rue Boone Foi, or face de I'16tel tde lFran *e, dfs
co jour.
Port-au-Prince.le 11 Octobre 1923
Frangois LETELLIERl


Marchez


sur j line


Couri.z vers la ligone
Maoblie de luxe pour la times, Mariages.
foyage en provi.ce sur demand
Conditions exceptionnellement avantaleu os


S'adr.sser an No


1511, Rue Lamarre.


-m --.m


1.


*A.a~. L 3


Bar


C of, 0 I't io e <'
^-rft ~ ~ ~ ~ ~ Y f(f

Clinique L6on Audaia
1161 Aveone JohanBrown. Phone 2f23
Dareower sioentifique, Dr B. Blcot
C Uasltation, mdicoalos et Chirurgicaleo
Tralteomontde Cabinet
,Tratmeat ouoaves per auto. vaccies
Liboratorf Medical
,. Reab r ee et d'Aetyes linlq soeas
Jitbods 1 i d l abA el000tre do ia Fe"e de Mde in de Paris
('H6PhluSt Louis )
UriOm, Uing, Cracbss, R4alion do Wassormana,etc, etc.
Priaoe s eat at Prelvoeent divers-
14 mauti d e hbares 8 hbeaur. Lesoirde3 h. i h3ures



Td yii Slt. Packel Go
Le Glory a veaant de Kingston et des parts du
u0 0 Mfudu A Port asu nrnce vers le 3 Novembre pro
suin. 11 partira le mime jour pou lea ports du Nord et l'Eu
t mst le l.ptembre 1928.
PP, Tqt, 4 04 k.-_- a -


*. *4,~~' b ~ ~ .;f~1.~A 1.~- ~
ybN!( ~ 4j~D
...j
-. **e~*~


I


- --.---------- ?


-m -mm *n -,om


1 -


.. .... _ _


I


F;r


~Ult~




F-.,, -. -. ~ --


226me. ANNirIE fPit618
Portw. rice
"t61phone:2I 2


Un lour de orcc
_|^--B-T -- ^w-H

Voici nne ltihre d'ailleurs point inidite, tonnt s'e nt, nals qi
es d'iin jolie force. Ce document historiqute a 616 etrit parM de
S>ai.i-Ai\ndri, 'nrit~chal de France, ,u princee de Cond6 Louis do
Bini boun ) pendant qu'il tait caplif, accus' d avoir onur la con-
juraition df'Amboise.
C'vst Iie triomphe du double sens. .isez I ensuai :e shpUtm de
Ia line 1 Ila line 3 puts la ligne 5 et nilts,te lIe topatI en
ligt'e irpaire usqu'A la -vingt-neuvi6me el dernitre, etvous vertez
quc In second lecture dit le contraire de ce que vous aura r&v616
la pien.icie :
Croyez moi, prince, priparez vous Ah
li mort. Aussi bien vous sied-il final de
vous ddfendre. Qui veut vous perdre est
:ia tide 1 aunt. On ne peut rien voir tde
p|lus coupable que vous. Ceux (iqui,
par un veritable zMle pour le roi,
vous ont rendu si criminal, 6taient
honnates gens et incapables d'etre
suborn6s. Je prends trop d'intdr6t A
tous les maux que vous avez fails en
votlre vie pour vouloir vous taire
q(ue I'drr0t de votre mort n'est plus
u n si grand secret. Les sc6l6rats,
c'est ainsi que vous nommez ceux
qui out os6 vous accuser, muritaient
inssi justement recompense que vous
In morat ( u'on vous prepare ; votre seul
eitllement vous persuade que votre seal
iinite vous a faith des ennemis,
et que ce ne sont pas vos crimes
qui causent votre disgrAce. Niez
ayvec votre efironterie accoutumbe
que vous avez eu aucune part A
lous les criminals projects de
la conjuration d'Amboise. 11 nest pas
come vous vous 1'6tes imagine im-
p)ossible de vous en convaincre ; a
lout hasard, recommandez-vous A
Dieu.


Le ci'and malch de boxe

Mathieu-Jijmenez
Au Gbxne round Mathleu eat b tau
S' t


.\ ;,n Inw r, lans le quadrila-
I CIv (!t. rs de Cirn Vtrints,
I,' i(,N\ uir t.l nl. s Mallthie. Pe-
hir i n l.'i 'S l srs )pr mnierLs c'ups
th' |i,)l ... I'orl-.tl-P i cC con-
Sit. do tilnia'lnili M iudau l .litne-
ii 1 / tIi! /.,; /i '.
NlIl- 1. it' tempi)s qui lout A la
lin ic I'iop 's-iiin : avail prison
visage icnitrogn6 et la pluie qui
surviint, lcIautcoui) de spect4.
tours loraient tl une belle salle
poir; voili les deux pugilistes.
A I helures, apr's deux mat-
cheis prelitaintait esau course des-
(qulIs (quatre boxeurs.en herbed
st rossirt-nt a tort et 6 travers
(de coups de poing plus retentis-
sants qu'ellicaces, les deux bq-
xeurs turent leur apparition en-
tre les cordes. D'abord le domi-
nicain, alerle, guilleret, rev6tu
d'une houppelande brune, sou-
riant A la foule, presque gentil,
puis Mathieu, envelopp6 de'sb
capot 'auve mouchet6 de gg .
Tous deux tros applaudis. Ap sa
leur p)rcsentaiion au public, les
handelettes s'enroulent autour
dtie leur s poignets, les gants spent
lircs au sort, I'arbitre leur fat les
dei n irt's recommendations, le
iatlch al0 c1tmllluencer II est 9
hlicuis 1 2. Les dleux boxeurs
d(al)i r:issts dti leur. manteaux,
la dilkerence die poids, de force
inusculaire cn faveur du domi-
nicain sont nettement visible.
Cependant ,\lathieu est engrande
laveur; on parie fort sur lui. t e
gong a dontne le signal de l'ou-
verture du match. Les premiers
coups de poing s'dchangent, ra-
pides, loi midables dejA.


fedroso qui, sans doute, no
-se- l it -poMt--d'esion Bus la
torce de son adversaire, paralt
d k id Aa trminer vite le match
en ,ssen bt A Longrow, tout au
d1 (dhu1f \ plus lerriblets'coups
'de houtoir. 11 attaque rudentest
en coups"'orrridableset rapides
et it y avail A peine une minute
que le round s'6tait ouvert que,
sous un solide coup de pomg,
le dominiicain roulait sur le par-
quet. Etonnee qu'il eut pu dUjA
1tre vaincu, I'assistance hAletait.
Mais bient6t il*-se releva et la
lutte reprit. Encore quelques
coups de poing formidable et
rapjdes et de nouveau Jimenez
SCtaSt tie toutson long sur la
planche. L'arbitre commenva A
computer les seconds; avant la
dernmre, letdmnalcain se re-
leva et votl 'les deux adversai-
res lace A face.
S.Qelq~n4es p asses, quelques
coups et c'est la fin du round.
Le deuxitme round, eat re.
pris per les boxeurs avec le
m~me entrain, la meme agility.
UIs soot tons deux an excellent
orine. Les coups de poing s E.
changent de p.rt et d'autre avec
la meme vigueur. Aucan de
leurs coups ne se perd, ils visent
bien, poar inasi dire, s'obser-
vent, afin de ne point gespiller
lear tenhit et leurs forces.
Mathieu est scientifilue, agile,
classique, si ie puis m exprimer
ainsi pour parlor d'une rencon-
tre A coups de poing. Le dom.-
nicain est un rude encaisseur, 11
present un jeu formidable et
paralt avoir grande oemtmane


* PAGE

Vendredi

12, Octobre 19283 ;


. tien.
'Aprhs le temps eglenwtaire,
- os.,Ox eur 1fb w 19, troisin
.. nre .ri iso. I M nt redon.
, lea ie de fore et s'appli-
ert6pl6t I te dombattre avec
t0othode et technique. Copen-
4 ht sous uno troisiwte i coup
droit de Mathien, Jimenez s'at.
fate sur lei cords. II so redres-
se vitn et bondit sur son adver-
saire qui plie an pen sous le
choc formidable. Alors Mathieu,
voyant sans doute, qu'il n'aurait
psraison de -on solid parted
nihre p r les gros coups, chan-
gea de tactique. II se d6roba Ie
plus po ible aux rudes coups
Sdoi~ nicain, lui oftrant Ie
noins de prise possible et cher.
chant lmui porter, au bon en-
droit, an coup scientiflque qui
le mettrait hours de combat. Ca
jeu dura pendant tout le round
et aussi au course do 46me. Ce.
pendant, des deux c6tds ons'ad-
ministre de rules et solides
coups, de part et d'autre, en-
caiss6s avec aplomb ot esqui-
v6s avec agility. C(e 46mi round
end fin sans qu'il soit possi-
le de pronostiquer issue de
la (lncontre.
Le 56me round est abordd
avec la m6me vigueur. Cepen-
dant vers la fin. on observe que
le dominicain domine la parties.
II fait 6tat de toute sa torce en-
core puissante. II prend par-
fois son 6lan et bondit centre
Mathieu qui lui resisted cepen.
dant de plein pied et riposte
avec vigueur; mais cherchant
toujours, le dos courb6, Jes gants
prot6gant sa figure et son cou
contre lesquels Jimenez semble
particalitbement s'acharner, le
coup elasiqale qui lui donnera
la Victoise.On avaintlproolafto
que Mathieu se degageait diffi-
cilement de I'6treinte de son ad-
versaire et plus d'un d6jA don-
tail de son triomphe. C'6tait un
tait: il no peuvait pas vaincre
poitrail Iontre poitrail. On n'es-
comptait pour lui la victoire que
sur I heureux hasard d'un coup
qui mettrait knock out son par-
tenaire ou sur une decision aux
points qui lui assurera-t le triom-
phe, car, il avait porter d, plus
nombreux coups au dominicain.
C'est sur cette impression que
s'acheva le round et que tat en-
trepris le 66me. Les deux pugi-
listes s'abord6rent encore avec
Inergie et vigueur. Rapides, tor-
midables, les giants trapp6rent
au visage, au. cou, la lpol rine,
au flanc. Le tound duraitj dejA
depuis 1 minute 1/2, lorsqu'il y


%J9


* Un bas elegant et d'une
dure d'usage s tenan
POUR la femme qui demand le dernier style en vY" ~
et qui apprecie aussi i',onomnie d'un long usage, le B a
"Holepvo"' prscnta un attrait exceptionnet. i
Outre sa beauty, le Bas "Hole-
proof" offre I'assurance rare d'une
tongue durie. La point ct le t Ialon
plus sujets il I'usure dans la fabri- {
cation ordinaire sont rcnforc6s tout '
specialement dans le Bas "Hole-
proof." Ce perfeltionnement est
la propriety exclusive de la marque
"Holeproof."/ /
Bien connu pour son long usage
et son prix modIcre, le Bas"-Hole-
proof" permet dti realiser tine f
double economic.
Voyez par vous-meine la
marque de fibrique:"Hole-
proof,"snir laprochajinepaire '.
de has que vous achletcrez.
En rvtnie J an l tom s !,ii i :s

MOHR & LAURIN
Agents


Bas Ifolero of
Iloieproof Hoicryrvco., Milwaukee, Wis.,L'. 5. A.
52 anDes experiencee dar.s la fabrication de bonnetCtie


eut une formidable treinte.
Mathieu pliant sous le poids du
dominicain, esquivant-ses coups
recula jusqu'A la corde, un peu
6tourdi, se detendant assez mol-
lement. Jimenez redoubla d'6-
nergie, de vigueur. Les coups
pnlurent et sonnerent c o m m e
I'ond6e sur un toit d'ardoise.
Mathieu r6sistait come ilpou-
vail, tant qu'il pouvait sous la
rude pousste de cet adversaire
-vis blema.t p&u& toft, ayant-
plus de poids, dec plus haute
stature que lui. Tous avantages
incontestables en ma'iere de
boxe.
A un moment, on vit le domi-
nicain se raidir de tous ses mus-
cles, mesurer son efloit et d'un
droit de bas en haut, porter un
terrible coup sous la gorge a
Mathieu qui s'eflondra, les bras
ouverts, la tite heurtant dure-
ment le plancher, a l'avant du
ring 1 tait knock out. L'arbitre
compta les seconds. A la der-
nimre, il releva un peu la tlte
comme pour un supreme elort,
mais la laissa lourdement re-
tomber. On dut se pr6cipiter
vers lui pour I'aider a se reliever
et A quitter le ring.
c.'6tait fini, Pedroso 6tait vain-
cu.


N'hi
IMb
bout
Slow
pen,
tionm

4r


J I


Jeunesse Catholique HliUiese
Importance reunion
Les Membres de l'Associatii
de la Jeunesse Catholique Hill*
tienne-sopt pri6s de se r6unir
l'Archev6ch6 de Port-au-Prince
(salle ordinaire des reunions),
le samedi 13 octobre courant,
26me samedi du aois, aux fins
d'envisager. ,de facou d6finitiv%
les moyens d'exdcution du 31am
natdaprogramme de I'A-o-
cation : PiOt, Etude, Acttomt,
Vu l'importance de cette ra.-
nion, tous les members sont i*m-
tamment pries d'etre presents.
La reunion aura lieu A 5 heures
precises de L'apr6s-midi.
Le President,
Franck SYLVAIN.

Me Frangeuli igaud
Legoas particulierd%( Ense
gnement Secondaire iiasi*
que).
Pour les conditode ad
ser ad Cabinet
RwinpyMtCHIL
j'hoie, 2685
Rue du Centre pr6s la
West Indies.


iENMMRSE? Ds CONTuSIONS?
Calmez la douleur Diminue I'enflure..
isitez past Procurez-vous les tissus, redait I'enflure td
MEDIATEMENT une arrete le mal desuit.
eille de Liniment de Le Liniment de Sloan est, un
a. Appliquez-en un petit remde merveilleux en
tzcs tegerement (ne fnic- remede nerveilleux en jcas1
nea pas), i pdentre de lui- de Rhumatis s, Lumabago,
meme, came 1'inflam- Sciatique, Mauz de Nrfs,
nation, dicongestionne Courbature. Crampos, et.
Damioen mpha., .
rZIM""M"


16 a I1ue Ripubllcale (


WVLLt Co :-
ind'Rue Port-au-Prinde Haiti.


- ~ ~


N'OUBLIEZ PAS DE VISITOR LAMAISON


I -


JI IARN Co.

1 ]flRue du Ma asin de rEtat
--W-^W.^^^I/^ -' -~~l w -J^ s -*- -- ^


a'~ ________________________________


I


U,


*~ --


- -.n w -I


A







..1





~1





I




4

I

.4

*1


---- ------L II~I~---.~IIIYIIY7)


_


r;- ~ ,FIC


.: **




9..,-
-~ -.~---. 9


:dans le monde enter


RECONSTITUANT


EAU MINERAL wHITE AOCG
GINGERAL WHITE ROCk
General faith l 1


*!'


'1- MS v ^&

'^^ 1tL **'
^ | "<1> ^ ^)ii^.M . '* '' ,."*** '. -" .Sr *' '


a,-M


'~1




-fc- . .


PAGE- 0


LUIATIM w1 lobre 1M
A .. tI


-- ------ ---; r ---;- --- Ti- -- --i~--?-~i--D 1k


Pour une semaine


Energtiqu4 a4

t Jatm d* me


ui"'-,


Suipez cealsi.te
.. .

pourlesoin de la peau
*- .- -.. t^ A


PAOGOLt t sam p(iti poew I gsea'q.
bam s ru1sbwe. wves siseasi .


I il -* t .,. %Pro


I *


Panama Railroad SteamshiW lie

Serioe de fra, es de paesagw ew
NE W T ,V, N.Y.CIlSTOBAL,. AN AL ZOnE et le Por'lde ia CorT .,
QUEST de l'AMa.RIQUE da SUD. '
plus rapide elt le plus direct service de transport depassaerset du fret entire taitl
et les ports Europ6eos via New-Yord et Cristobal, Canal Zone Isthme de Panam .
Voici la lisle de nos agents pour les principaux ports de 'Europe :


Angletr*o
Mrs, G. W. SHELDOM & Co-
N.FRIANCE
Irs. SIIELDOI k C* emit reprb.setl :
Par les maisns smivaetes:
GELATLEY HANMEY & Co
T.R 1t. d hi Republiqde
Mmrseill e
falmVw'1sna &Cie Lt
63 Qual Georges V
Havre.
HERNU PEROm & Cie. Ltd
Rue, du Moulin i vapeur
*Boulogns/Mer
HERNU PERON Cie. Ltd
9R tijde Mirais
Paris,


HrRaU PIRON & Cie. ld
Rue de la Tranquillit6
Dunkerque
HERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


Moosse


I


'ramno
ENGLA,'D


17 James Street, LIVERPOOL,.
COPENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BENDIX & CO.
21 Allengade, Copenhague
Italte
Mrs H Eml COE & CLEARS
Piazza S. Matteo. No., tl
Genva. Italiej
OSLO, NORWAY
I International
Spe)cditionswlsakWi
HAMBOURG, GERMANY
Mr 1I. Vogemann
Ilambourg,tecrmany
Go'rrourcc Sw.I-ME(I)E?
Nordisk Express
Gtemnb).irg' Svw La.


ROTTERDAM, HOLLANDI
Mr. H. Vogemann
Rotted4am, Hollande


ALUMINUM LINE
New-Oritams i Selkh America Seambip Cnnpaly lee.
PROCHAIN$ DIPAI1TS DIRECTS POUR PORT-AUPRAIkCB HAiTI.
ies sltowar "Rai sera i. pjrt au Prince le 11 Oc.
tobre courant, continuera pour Sonaives el Port.d-
aI ~'~geat du Irit.
leo fel inrlaissera lfe Orldans le 1 Octolre crt
pour Port-au prince et les ports d .ad..
Port-au Prince -le' e Iolore '

A. de Matteis & Co
- . I I n Ll - I _


: Maitre Tailleuro ipipm6


II


A4'hono oe de porter A da ceso w"_' oe do public tant'd4, I
l spitale que de la province et de ses amis ed particuitr,;
l4depuis le 14,ju courant il a cess6 de trava.HIlt chez Mon.
SN. AUmA c~n me coupeur en clt .deq r*li imat.,
Ia vie(de s'it ic,poursfn propre compt 6el ieavr It sur
c1q place une Malson de' tailleur tr6s amdertne, Rue d p
Fsntis-Fort No 335.
La liaison, promet de satistaire toui les gotls dans des
coupes anglaises. Cf anq.jise, am6riraine* sde la dernitre cr6
SA -.e Ecole de coupe de Turin 1tallie) o6 il a obteuu Ie
pl6me r," tp eur t systie,:ig, ,1 f
kilemea et S>ortsmeD:.aSiW llTI^ tyl


Cotia Sd


mae

S almc
ph Rio
at bde I'i


its apprnaimt de
stlmeBsm daM


ii et ava
Ii et avam
atoBfifir


I


B~mo. do gem,.hbaeut
cf t i d fi rent rdio do
boun00 0aw C do'tlts oadq.
i.uorbe. _I



d~Ut *1 d nain
atri co.n Uus wsBm"
ITout iatere"e, dirunst 4'd
r naga-mots eS oset.ais
mawqMble appaer.Idw '
9 P& <-Hs- Mtv %sasfh.. ^^


lPual4


- U ~ ~ :~ !~, *


V-
,-- t


ri)ollive en etitre I6jr, l'en-
veloppe vcrte et le sceau rouge
iadq-do-nsavon avec )le mot
PalnJllv.e dessus"
SPaftoolive u'est jamnais ven-
Ilj ppIs envelope
4 nlAbifast des arbres


.' Les soules huiles existent
ns leSavon Palm.Aive sont
huiles :edoucissantes de
Ivier, du palmier atricain
dococotier sans nulles au.
les grasses, (Cest pourquoi
le Savov Palmolive a cette
coleur: naturelle car les
hulles d4u plmier, de 1'olivier
pas d'autres, donnent au Pal-
molive s couleur verle oatu.

Le seal secret d Palmolive
reside dans son m6lauge uni.
que et c'est uno des secrets
inappr6ciables de sa beauty.
Pal.fillve C omaUny ( D A.
Corpi ) Chicago. U. S. A.


t~C 4


Le PPalmolive es p
duat e i natn a.la madbint
Sn'esit touWh. par acun
mnalabmalge iua'qu' ce qu'i
*rrive, tIs insommatipn.
J. D. MAXWELL & Co
Repr4sentants pour Haiti.
1619. Rue 6publicaine
( Grand Rue )


4. .$------ '


aIs q


* -4
4;'


* .4' -t~4
'I-
-. I *,


N .


a .


.*.


1------- -~ -C --i .


r-- -- I I


--


- --


---,Room= - r -


'I


* * .


-L- _


,,~JI


```


'dt ~rCC; :""




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs