PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04822
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-11-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04822

Full Text
ICF- 7


OMmat -
S ~ .4

A -y a) *&~4
pORt.


4
--i~.gJ I


!; ~
- .1'


~~S.'


ti I


ltammle r higae p
pjm Im l ers et
.uelma~m6 JM t


,Its

Iop"
^~~~-I "'^^B^ limaJ^IM ^KB-


'Use ..Pb w


Souvenirs 1e la

Camuoae


. I


du Stud


-.. *' ';. * ,, > .. i.

Monsieur moo u.I ;'e,-
Voici des moe quM #e44&'*
cessilds doe Is aSrr 'at t
eloigu de do II .ot 4-J& Pa .1
que vous sw-r be i. b,
voir de mes no. As7 y. 1 .yi



Higaud. Le *()Renil eMrbaat i
S4chare dedompl- rd i" t. r or


6clat6e dansle 1 ~i d 6Id sahnr ato
ral Dessaloes tl
commanan nt en ach die fli tMr toutIi laiomp
mee op6rani cooaes 1 Sod. jlott "c.- Furseux de O
Face A I'ennemi campd du 'faj le oneralr
c6t6 du Grand4oave, Ipit VaW T T 6tmnt op t, le
le commandment wc chef. qIe duNr refus d'eotrer
Apr6s quetques dearmou as la i e. e.t cAOpP danus
ches, l'ennem attaqua e 17,a tente, l regardait en outer
aoot 1799 en trois olonesu, esgubracn.W t v l e sol, e sang
cells de gauche et de' drlt des vielllards,des femmes,des
sous le commaodmena des: enfaut pro.Wi dans~ esabis
colonels Faubert et Gorad et rabattusd i lI sepr sIosea
cellc du centre conduite ao u hd 5Idmentes..
len par le G6n6ral imgaud en mmndavcoila., 1(0at6t, en
personnel. Apris ipoe da. 1'm une PO,_r l. campa e
de nuit ui'aofr.Iial -.
peu A la '&egie Wr a _.
actions s'engagerenWt idrfo-tfm kut bax onrre
rieuses, mais 6-emeiIt 0 i Ge6aeil Toissalot Louver-
cises. La 46me y alla smolle.: towe, e troupes ealrbrent et-
meal. Nous nous r6a rviks leclivemeol en campagol e le


Supereures


Sde Maison

F. 0. PIERC & Co, N-Yor

Fond en 1847

Quality incomparable.

Prix a la ptee de tous

Conditions vantageuses.

En slock : Commercil


Agencies and


En face de Is Dou4ae -


alI


Commission
Telephone 2791.


place que nous illuminAmes pour saluer, des drapeaux, des
slon nos procedes, trois cb- clairons, la vierge abandon-
lonnes lances en trombe A la rne.
pouruilte de 1ennemi I'acc.-) Le lendemain, dix huit,
16rent bient6t an pont de MI- I arm6e borda Saint Michel.
ragoAne. Quinze jours durant, 'coritre
L'armee huria, teave lyre, la place,elle s'acharna. La sen-
quand arriv6rent lesa Iliciti- tean tortement saign6e, le ge-
tiAs do Gne6ral Tousamint n6r.l Louverture ordonna an
Louvertare, et 'ordre de coo, commandant en chetd'arrdter
thie. I auilhdsm mAeke~~ en avaon.lFrAn .
accre .de do ecaeaire. Notre avanee victo-
cadres des demi-brigads par reuse avait 6t6 ch6eement pa-
W"a 'kiedes en masse, d'aler y6e. Des trente millehommes
enfn centre le g6n6ral Rigaud avec lesquels nous 6tions en-
.[jaiJs on allait centre tr6s en champagne, pr6s do


vour les l tes que sowa %l. *W z rl4 i. M tiers dormait au longdes che
lions venir, poor .le la' i' _a Msur MiragoAne, i os mins Le g6n6ral Dessalines
m nelivres d'iUvasion. ib Badidet 1 G d- ,'y bris6rent coontre lui meme avait 616 gravement
Des opdrati s 'deo metee tclKvttGnweA,,isate _ita 1-W dance d6sesp6r6e. malade,cons6quencesansdou-
envergure contine6reat, ta a.P 4ene alaire o laq.uoiatime e Lant enag6n6ral Clerveaux te des latigues de la campa-
dis qu'on 6crasait dans to aeconduisioukn~acoauamea, en lae .fa position, le gd- gue.
Nord, les rebelles. L'lniprs, 1'ieaneti abamdoona camp n6 al Deualines la fit turner Tandis que l'arm6e bivoua-
sion dominant 6tailt Iaeatde. L~tivoire stlisit t ae cos par la eovidme avec Baudin. quait encore', la nouvelle
Les rencontres 6taient'cell, maist 4Ut matrM.left i-* Ungpit, par Ja position oc- parvint de l'arriv6e au Petit-
habituelles d'armes en'S- aonimers qi thitur to cup, e main eon e malgre GoAvedu g6u6ral Louverture.
sence. L'ennemi tou v ant U irs et gt les to ote laree Le dix nefjuion, il ofirit A
reculer. Nous l'obliglons aj'j a t t e grt 6til evan paa. L acolonea Faubert dlt Pennemi une paix qui fut re-
recul. En r6alltt 'os noh r et im o aesfa canons et le ge- fuse. L'ordre vint de repren-
ment, la marde. Riea'ofl lour inme., .. ... ralRiWpud 6vacus la place. drela lutte. Le vingt huit le
ressant. Tous atte V rm oef ailelI liragoe 6Aai4 comme les colonel Dommage accrochat
fin de la digreissLotl villGeO, a eupdes pdar le g6n6raleRigaudsau Fond des
pour border l'ennemi avec le cordon d- -Grand- nos uno do ert op deci delay, N6gres. Le6 troupes s'6tonn&-
Un nd-Golvo slltoflhl6-sre
routes nos forces. sons Faubert, poor porter les ne mlsou brualt, torch si- rent que le commandement
..Sur ces entretate,. opsat ,es -d a n'i matre. Dans une des rare de provisoire de action fut re-
Snrtal Bauvais stIant i no~~ a le int de Uira nm res intactes, le g6n6ral mi A i n colonel quand if y
nr Jacmel lrai s tant insur at I'rm Deaalines s'iclina devant un avail pri du g6ndral eu chef
assiger. La 46me as di. quita :inet en march pour cadavre de jeune fille sur son le g6ndraux de brigade Cler-
tingua particusisrement dul e Gra-d-Goave, par .. cro- lit de mort et par6e comme veaux et Laplume. Celui-ci
rantlesmouvemeOtesa : het. D~j,, a Ia t ta de torts une victim explatoire. L'.- vertement taac6 par le G6on6,
Ente tous les gran c, Cntigts dr ers. La p ovante.des process l'avait ral Dessalines pour n avoir
Enie tons lea grants, chiefs, 66otigeis dlrrigulbersI.a- ,.6, rdtepor leaIn6 Isadonu6 avec sob cran ha -
admiration de nos s a torture etColl ava enga- aisse pte pour n- don avc can ha -
la, enthoumsiaste ao u g&I- evIntos gai-.l sav ltes. railles.$ur les ordres du CZe. bituel, ecouta lolotain, ct dis-
Henry Christope. Lo, ng l.. AptieB e "-,.conS r shla boue des reitres lance trait sembla-t-il, la semonce
fique d6mon .I tuf A A nous L ws...a& maimea, depuis des mois dons one or- inaltendue. Les priO iers
accoutum6e, merveille-1a I 1os asA n-1en4 usua glede sang s ar ta one here taits au course de la lutt tuo-
troide 16rocil6, deo somptlae S b i A0'x coinb ts tus ,
maonstruosit6. Quaud l'adju- atWiea coobh-le '
dent g9n6ral Pttion qui avalt 4W$00 sow, Is
pris le comniandeinent d4 I w'I
place assi6ge. crevant
tWina 6craseM sois te S. df1FR^e-
otre grosse artlillee, dcida al*e I au
dfen taire sortir k re ttoua indearipUble
bouches inoutiles, Is g grop Twesm j au s.t c,
hcline devant le camp daX m i aux rrDe c. i
lonel Christopiwe t e 4 a bnm me al
1ent d6cim6 ar &W" o, d %.p, du ttti ona e- ,, ,,
ft chef.ArrWt6devant lat SBta di
t5 ommbre excateor, l re, ts ppa que M I
ra liese, so vautra, b- et e one
S ipam6n etsr eo hi .a; '"v.
.: e cett tel .... .l Jy La. bba A bonDe Z i eteox qui boivent le lait
b a omet lootfm' SBEuerg t-pos t_ JSa rINSE wB&ebts.
i1, car coa temmes talent toat A se dMler, etle trols mai En vente dans tootes les ti deuie.
l, Iat aeM daos un t 1 tra s a
t w.


* *


Enerv6e par ce choc, Par-
mde tut d'un bond en vue d'A-
quin. Pour la belle rencontfe
tous les chefs 6taient 16i le
n6odral Dessalines, le gin&ral
Clerveaux, les colonels Dod-
iage et Paul Louverture.En
lace le general Rigaud en p c*
sonne. fuisque nous comlt-
tions A trois centre nn. pots
A quatre,A cinql'ennemi none
eut bient6t poUitrine ooutre
poitrine tandis que noum rm-
termions lea bras sur iul. La
troupe qui tut A I'honneum e
tut la huiti6me. D6cim6e,dt-
but6e, ma quatritme Ildam
pied malgr6 sa bravoure'l1-
gendaire. La huiti6me r6ta&IIt
la parties. Command poor
l'affaire par notre lieutenaut
colonel Louis Gabart, lle tow
ga sur l'ennemi tuant sur leo
pieces, lsm servants tomnace.,
ILLISIBLE
( La tin A domain )
Pour copie conform
T. H. ,


t o ":#
.. "'I..-


A -.p
- A


Ii I


-i


I9.,, .-^. .- -'p-^ ^ *. -TT7------' ^ ^ -^ -s _______________-_____- ---_______

says.


- --.. --^ m C


Nl: .


-.. 4


... I'a vu,dimauche aprs-midt,
fHer, sur son cheval alezan.com-
me Don Quchotte s'en revenanl
de as battre centre des moulia
A vent. II paradait orgneilleuse-
ment dan. lan rue solitaire o6
son cheval caracolait, piathit,
suivi de deux gros matins, la*-
gues pendantes et canines ac-
r:es, qui furetaient de ci de )1
au grand ellroi des rares pas-
sants effray6s pour leurs mol-
lets.

... voit qu'ils s'attroupent I
toute here. mais surtout Ie ma-
tin, les shines et d'autres ga-
vroches, au coin des rues des
C6sars et du People. Lundi ma-
tin, la reunion lot tumultuose.
Deux shines en vinrent aux
mains, causant dans le quarter
la scene la plus scandaleuse,
tandis que la troupe d6sceuvr e
criait, at, n chaulffant la que-
relle par leurs lazzis et leur
propros. Les gens du voisinage
sindigpdrent mais les voyous me
moqu6rent d'eux. Tout simple-
ment.

... a vu qu'au Cirque, on as
celdbre passeulement des ipou-
sailles de singes, on ne consa-
cre pas uniquement des unions
entire chiens savants; mais dans
les coulisses, entire deux tours
sur la corde on s'6pouse entire
gens et solennellement encore,
avec Magistrat en tenue de c6-
remonie, gros registres d'6tat-
civil, code civil et tout le bata-
clan. Onctueux, I'Officier rap:
pela A l'6pousee que la loil qi
ordonne de suivre son ma.
C'dtait bien la peine de rappeler
cela I E n t r e accrobates c'et
obligation du metier et, de la
sorte, NOTRE (EsL n'a jamais vu
mettre une temme A la porte
plus galamment et plus legale-
ment; la troupe et le marn de*
vant partir un beau jour.
*
rent expbdies sous l'escorte
du colonel Guerrier au Petit
GoAve o0t ils turent tous fu-
sillds, naturellement.


!


- '






















p op-
-so*Ift. 0DOHIEN-





DERNIERES Nouvellcs

de LETRANGER


CoPAGNIE FRAN(AISE EDS CABLES TAL9GRAPMQUMI
10 Octobre 19228


Ina tus.ention anucelle
de In Lqion amsWricaise
Imposant d /file des Odtrans de
Ia guerre
SAN ANTONIO- La Conven-
tion annuelle de I'American Le-
gion a inaugur6 ses travaux au-
lonrd'hui. La stance d'ouvertu-
re a 616 nirqu6e par la presen.
station d'6minents visiteurs #t ran
gers. une ovation enthousiaste
au general John Pershing, une
impressionnante cer6monme A la
m6moire des dolda s tomb6s
pendant la guerrma et an vibrant
discours de M. Elward Spafford,
commandant national de la L6-
gion, qui a inqis'6 sur la n6ces-
sit6 de la conscriplion en cas
de guerre. I)Dns soi discours,le
general Pershing a iiivite leurs
anuis et connaissances talire de
mrme. Le genr'dal a ft6 l'objet
d'une Iormiudble ovation qui
West prolong6e pendant de Ion- \
gues minutes. Lord Allenby, le
iibhrateur de Jorusalein,le com-
mandant Georges Scapini, pr6
siden, des aveugles de guerre
et d'autres invitls de marque
ont ft6 chaudeinent applauds
lorsqu on les a prsentls A la loun
le des l6gionnaires.
SAN ANToNio- Six mille v6l6-
rans et membres de la L6glon
Am6rcaine auxiliaire ont d6fil6
aujourd'hui dans les rues de
San Antonio aux applaudisse-
ments de la population.Le dofi-
16 a dur6 plus de 4 heaues. Les
v6t6rans passent devant I'Alamo
pros duquel se tenjien, le i n-6.
ral Pershing, le commandant
Stafford et d'autres personna-
ges. Bien qu'aveugle, le coin-
m ndint Scapini, d6pu-6 fran.
pais, I'un des invites de I Ame-
rican Legion,a l'intention d'6cri
re un livre sur ses observations
aux E'ats-Unis lorsqu'il rentre-
ra en France. M. Jean de Villa-
ni, qui accompagne le comman-
dant, a donn6 cette informa-
tion en ajoutant: M. Scapini
6crira come s'il avait vu, sa
puissance d'observation est vrai
ment prodigieuse.
Novecau Pr#sidelt
de la Republique Chimeise
NANKIN- Chiang Kai Shek,an
cien commandant en chef des
troupes nationalists d as la I
guerre civil chinoise, a 616 6lu
aujourd'hui Presideut du gou-
vernement national de la Repu-
blique chinoise. Le choix a 6t6
tait par le Conseil ex6cutd cen-
tral don't les 44 memibres out
6t6 la torce de I'ad ministration
national lisle.
La Chile ei lea
Puissances oecidenlales
PARIS- Une d6p6che Havas
de Changhti announce que 'ac-
cord r6glant l'incident tranco-
chinois de Nankin a 6t6 para-
phb. i1 eat identique dans sea
grades ligne. auz accords con
cluas ave l'Am6rique et l'Angle-
terre. La Chine exprime ses re-
grets at la France renouvelle
aa promesse de revision de cer
taines clauses inop6rantes des
anciens traits.
A Ita ea61.le des P61es
WLOS ANGELES-Le command
dant Richard Byrd et plusieurs
de ses aides se soot occup6s au-
jourd'hui de leurs derniers pr6-
paratats en vue de leur long s6-
lour dans les eaux du P6Ole sud.
Li. ae(aus de Icesol de -is
OutK- On sale 33
deces causes per I'alcoo[ trslt6.
rbh6pital de Bellevg 19 .u-
-... *- -'- .-", -, e f -|M' ^ld


topsies ount d6monlr6 que la
mort avait 616 cause par I'al-
cool de bois Le major Maurice
Campbell, direcleur de la pro-
hibition A New-York, a d6clare
qu'il allait demander qu'une en-
qu6 e soit taite au sujet des 33
d6c6s occasions depuis s -me-
di dernier par de I'alcool em-
poisonn*. D.ns lei h(Yitaux de
a ville, on iolnple plus de GW
personne.s don la vie est mise
en danger per I ab o -ption dd
dit alcohol. Qjant aux viclimnes
encore vivanles, le Dr Charles
Norris pense que cer nines d'en-
Ire elles resteront. veigles, car
I'alcool de bois esat d'ae grande
virulence.
Le (I ;o;met Z.'ppelin a
n slt pa3s piriTi ier
FunlanKcni in. m:s U annoin-
ce que le depart du dirigeable a
0t6 remiq A cause des iniuvai.
ses con litio n atmosph6riques.
ETrimileni*iilt id n difice A Praque
Pnut; -- Ua btimneuat de 5
Itagts en construction s'est
6croul6. 40 ouvriers ont t6 en-
sevelis.,20 bless6s out 6tW retires
des d6combres.
Sainglastes hrcaleombe
exiculecs par des NiisimiliMis
KANSOU- Des nouvelleq par
lant du massacre de 2A.00.)
personnel par des fanatiques
musulnmans dn.s la province
de Kansou ont 6tW relies hier
par le Dr Parkes Cdlm:in, pr6si
dent de l'organiisation de se-
cours a New-York pour les vic
times de la lamine en Chine
dans une leltre de M Leighton
Bind, missionnaire A L'mch',w.
lou dans la province du K isoua.
La r ilup:i!|uep Oleclara.il de I. Il.oer
WVA.SHIN .TON.- M. Herbert
lloover a decide de discute Ida
commerce avec I'ltranger ainsi
que les droits de la douane
dans le discours qu'il pronounce
ra a Boston lundi soir. Sit a
sufflsamment de temps, il trait e
ra 6galement la question de la
marine marchande.

Les Etals Usis recasaissmel
le rei d'.lbauie.
Le Repr6sentant des Etats'
Unis A 'Iriana,M.Charles Hart'
a notill ofliciellement au gou
vernement albanais que le
Gouvernementades E'ats-tTnls
a pi is acte du changement do
torme de I'Etat albanais en
monarchie constitutionnelle
ainsiquede I'avnement au
trO6e de Zogen ler.Le Ministre
a annonc6 en meme temps
que les Etats-Unis se meltroit
en relations diplomatique
avec le gouvernement royal
d'Albanie.
-ammemummmm

Pour
vote salom, madame
A vendre, deux jolis cons-
sins pour salon richement
brod6s, months l'un sor ve-
lours rouge et I'autre sur a.,
tin bleu. Travail d6licat,riche
el soigan qui availt 6t expos6
A one r6cente Exposition de
broderie a Port-au-Prfnte.' i,
On peut lea voir chez .
Mine MARCE. GOURAIGE,
63.Rue e4 Cears.


rd. 1ly


In


...r...... -. . "p .p. --


I rt


9~4~


---------- ~ --- -,- I I --LI~ --- -- __~~ ~__~CTY~~-i;-~;*~i( -JI~F~SbT~-aL -- I a-.


bAr




.E P u-aqmw R


low .- .4w 'I


p


Noun restos done sla asp,
attendant Ia nault.Vers la $ ht,
res, appmrsat le l Dea sieas m,
navire du gouveraement, be s
coup rle.us 6qip6 quoala Pa.
tried qui n'avaifomam arme-
meat qu'ume piece dea 60
monte sor aun sAt soms pivot,
use pi6ce de 10 A triboret t
une pOice de 4 aA beabordCha-
can court a son posta. Laee Ye
lontaires s mettent6 plat lv.
tre nsr le point ; seua lea cin*
antole homes des C6les de.
oer resteant debout, rarmoe ama
brats. Le Demulneas fail le
todr de lta Patrb *. Veae A
peser devant Ia pe de d1,Is
des yolonatias Si W i
ayqnt etoupille en main veut
taib tea ; malso ea lrie: 0IE4
tirez p as". Alora, arrive sur l'a-
vant a babord, le" Desalines"
tire aur le bateau revolution-
naire uncoup decanon de"*100
boulet et mi rallies, qui teit ure
troupe sanglante daos les rangp
des malheureu hommes des
C6tes de Fer.T6tes, jambesbras
s'eparpillent: le point eat jon.,
ch6 de cadavres.Le "Dessalmnesa
s'en va, soulage sa soupape. Pas
de riposte. troyant qu'on avait
dejA op6r6 le debarquement, ilI
revient pour preadre .1a"Patrie"
A r'abordage. Alors lea volontai-
res, so dresant, lui servant ohe
decharge de carabine qui dunre
un quart d'heure. Le comman-
dant Cooper et tons ceux qui


Sribed, A rd et sor
b ts tombast
4 d e #daalines' et
Maise spdan deu asutres a .
vires 4.da fuvement, e, FE.
galit 'MI ,.oil d4 Clea* "
quoi aIftaent cachkl lots de rap-
ialtdioa de 41 Patrie devsat
le port de irageAe as prien-.
t *st pd( (e combat. La si-
tuation tasit docIe Peivaa i-
aoutenable pop le *Lyd ".
Ca oe cg* aaat, lesa aom.
tales ctt lans : A Mira-
ole les autres: A "J6rail6'.
"I per le capitaine Petit, leI
" Lydie" faft route poeir Jre.
mie en peasant per lea Caye-
mittes et moaite A BoScan.
L[a Dit venue sa aya.t p!rdu
leas traces d9 a Parie qui fl-
lait boo, 'ie "Desasline" s'eon
retoure A Mirsgoane.
(RTHUR BRETON
(A suivre )


Nouvelle tentalie belche

visle de corruption

de la jeunesse des ecoles

haiiennes.
^.


Ces jours-ci s'est perp6tr6e.
inipuundnent une tentative bol-
cheviste de corruption de la jeu-
nesse de nos ecoles. 'attaquant
A *4ducation .de Il jeunesse la
morale qui lui east en'seigne,
cette initiative constitute ane des
plus graves atteintes qui atant
jamais 6bt porters, chez nous,
centre l'ordre social et, si elle
se poursuivait a"ls, en toute li-
berte, elle ne otmoquera ps d'a-
voir lea plus lunestes.,conse-
quences en bolchevisant,en d6-
moralisant la jeunesse des ecoles.
En efiet, aux abords des Ins-
titations scolaires, ont 6tt pos-
tes, aux henres d'entr6e et de
sortie des 6coliers, des agents.
creatures de politicians aectai-
res, qui essayerent de distribuer
aux enfants des tracts et des
copies d'un ma.ifeste bolee-
viste adressea A Ia jmnesae de
6coles et par lesquels lea petits
sont convi6s, une fois encwe, A
la r6volte et A I'insoua m lMsi
contre laurs instituteurs at per-'
cons6quent conotreurs parents.
Par bonheur. e senmnUt a spre
no' inlormations, jIu lui dsi.
pa s, o'ot point cam
b of des aOvreaaa, per W


butss politiques qu'ils n'ont le
courage de poursuivre que par
ces moyens olandestinasat en-
I hardis par ;ne certaiae com-
Splaisance, prchent la dissocia-
tion social el lente d'Maufller
n ear'it de d6sordre aux en-
uants.
Cependant pour corrompre la
jeunesse, les moyens les plus
in idieux out 1 .employes : lea
d6clasesA, c.rges Gcolporter
ces tracts eat e mnaate avalent,
dais asss ,de Iran-.
dises, de onbns de menus
jouets a aia deMaqued s ls ten-
terent d'engluer enLiant sans
defense.
Nouns d6nonosm celtte tenta-
tive de .corruption do I jem-
nesse, Ia plus punishable qni
sot at et qu sera fltrie par tons
cex qui, au milieu de la cable
de, politicians, ont soa coaerver
lear honneotde t des prinoipes
/morsu do vie. D'ailleurs now,


PAGAN 3


11 lOctobre 1928
I-l~lSi ^ ~l^, *fi1"^ "*'* ii.* .^

..s':^ --:- '^.,.:' ^ ^ / ^ .*> ^^


[ a f de OnsnatmUpedait de la
Iat-led Ameruin Cle--Pan-


Io yvasns u, avant-hlier,
aunledpochde der Albert e6.
lard t Co., propridtaires de 'U
sinee, qa dsapp otvent les dires
de Ic. 'Nouid, employee de la
ManutoIeure at qui nous con-
firiAent qifils oat d6cid de sus-
randre le travel A cause de
npossibilite de manetre le tabac
o eaetis paquets Cest ce que
LE ATIN avait dailleurs dit
en andoaumnt, il y a quelques
.semaines, la lermeture des Jsi-
nes de Onanaminthe.

L'Awbauade r Caaol.
A Ia Isadelaipe
Lundi, A 5 heures de I'apres-
midi, le croiseur de la marine
de guerre iranalise Duquesne
est arrive oa Pointe-a-Pitre ayant
A bord o'ambassadeur Paul Clau.
del.I
L'arbas&adear a fait son en-
tre- en ville precede6a et suivi
d'un detachement de gendarmes
A cheval.
Une toule 6norme I'attendait
A la Mairie o0a i devait etre repu
avec le Gouverneur de la Gua-
deloupe Tellier.


Te de p6evide o bijlasl
^A la sie des boulevera.
months qui ont agit6 l'immense
SR1pubhque chinoise, plusieurs
noms de villas et de provinces
oat 616 changes.
Ainsi P6kin estdevenu Pithing
et la province du Petchili, Hopeh.
Chinoiseries, sans doute, mais
peut-6tre n6cessaires A ceux qui
per hasard auraient A envoyer
lettres on autres A destination de
cotte contr6e lointaine.

Par le 17 Oefobre
La c61ibration de I'anniver.
mire de a mort de I'Empereur
revdtira. cette ann e, an carac-
tere des plus grandioses.
Entreautres manifestations'de
souvenir et de vdnaration, LA
RENAISSANCE donnera, a Pa-
riiana, une soir6e de galsa avec
L'Empereur Dessalines, de Mas..
sillon Coicou.




Par!siane
CE SOIR
Le film A success :

Le Reveil
d'sprs lIa pdie e P. Hrini,
aew Ibabc EpomCbaris Va.
S*a.t 4 Gd '


La course*
& la Iatson-Blanche
A Wall Street, N. Hoover est laveri
S'il taut en croire les pronos-
tics des nombreux parieurs de
Wall Street, c'est M. Hoover,
candidate republican, qui sera
61u president des Elals-Unis A
la plAce de M. Calvin Coolidge.
En eflet, des paris 6leves ul-
lant de vingt et un contre deux
pour M. Hoover ont ete enregis-
tres durant ces derniers jours.
En general, lea psris sent de
quatoize centre cinq en taveur
du candidate republican. Leb


parieurs qui sont partisans de
M. Smith acceptent I'argest A
trois centre un en laveur du
gouverneur de New York. On
espere que pas moins de 15 mil-
lions de dollars seront re'us par
le coutr61eur dep paris de Wall
Street durant la ampague Elec-
tortle aux Etats-t'nis. '.
On fait remarquer a cU4sujet
que depuis 1888, la Bourst; de
New-York no s'est jainais trom-
SpAee dans se& prouos-ics, -sAut
une fois, en 1916, lorsqu'so.avait
pari6 centre la election du
president Wilson.


* CAS NO IX.

mu.A^'^I'. 'P f M


"-a"" ."T" '"- u ViSL. A^pri iempioi du Vim.
La petite Arnold, nee jumelle !e 29 Dccmbre, ktait
tres delicate depuis sa naissance et dcpcrissait gradu-
ellement. A six semaine., son cas paraissait desesperd,
mais on avait conseille sa mere de mettre son enfant
au Virol et 1'Ptat de la petite commend a de suite A
s'ameliorer den accusant une difference notable A la fin
de la premiere sema.ine. L'amelioration continue
S d'une faon constant. La sccnncde photographic fut
Sprise qaantd elle avait 15 mois. C'est maintenant une
petite enfant superb de sant6, pleine de ie et ne.
causant tucun so-,;.
SPrdpa ltion do Moste d'Os. do Moelle Rou
i ^^d Os. d'Extrait de Malt, d'CEifs, de Sarop d
"w ui e tt etlu nt od..u dent to, I. Esft
id'p Buisa MMat, do RaehitLimc 'AnwiT, sc.



SW.r, V.IROL

W. Qutem wrXIAMts a co, a.4.Iwm.... HAfI1. m a.em.a b t47. *
S' T". A.. 59' ANH I %i L- PH AWOL . R


N'OUBLIEZ PAS DE VISITOR LA MAISON


j. R ABII Co.


.,! '.asliie TEtat


. &. .


7


*1, f *5


---.~.. ~w -


-4


Jeudi


3 ,


-a..


I


1


---- r --' 'L C CICCCICUIIII~IC L~IYIIIYL IIY CU2 YI)LIII


~-'-L -- --- -L


q~


i


..4".iP Aw O -o,,A Ir


&t. .


x <




C'~ r
*


Grutd H1i I deFrance

NOUVEAU SERVICE

de RESTAURANT


Hors d'(Euvre


varies


Plats du Jour

Dessert

Le tout pour G"" 2.50
SERv ICE TlES SOIFNf -' METS CHOISIS
P. P. PATRIZI


_m ..-. - . -- -

ALUMINUM LINE
New-rMEas 4 Sek Aeria SIeamhip,.upasy ie.
PROCHAINS D1PARS DISRCs PQUFi PORST4U-P3TAbC3 HAITI.
Le steahter lai, sera i port au. Price Ie II: ,0.
tobe Q ouranik contiuera pour Sonaives et orutde
Faisi pregnant da frit..
gni 4leauir Jatesera low Orhans le 16 Octobre ert.
pour Pertau prince et les ports du Sud. ,
Port.au Prince le 8 Octobrel|28. '

A. de Matteis & Co
AmamS GlaAta xx


Uine joyeuse nouvelle pour

vous, Mesdames, Mesde-

moiselles, que vous ayez ie

chqCeux courts ou lonqs.

L9' FAMEUSES EPIN-

GLES a CHEVEUX
VICTORY*
Sont d6sormais vendues en Haiti 1!!!
De vkritables el gracienses pieces minusculesa elles ont ce
double 'pvtntage d'.tre invisibles et de ne point glisser 4ans
1e~ chedhb i qu'elles mnaintiennent a merveille. N atlpdev
plus,po i gus procurer nla petite 6pingle tVICTORya deve
oue ,ndlbensable. La preuve ?
30 millions soot cbaque jour livrees par la *Smith et Sons
Corp a. LA plus grande tabique danus ce genre aux E. U.
En vinte dansles meilleurs magasinset salons de coiture
de I placqa un prix extrdtaement modique.


G.. asale & Iils


- -w .
Quant A la R6unipU G6k
rale dAr ios*., elloeria Ieaw o
cetteaehla4ie alli Tempoe de
I'Egi& 0 PAI (8 M B ^
date pr6cile dlit 21"d i' ot
nt. L'oucrture o F te Wit
A heures pr6cises du soir.
LeMRvd. T 4'.'1' bf,
P. it te Eglise,t p
ters preasitd 1a '.
p ,rdrnt prt,4, I a..
Mi: Ls. Ed. Jackson. SeCrts d .
tIr~e.Ia SociL.et Mr.m,.,
ntap*sk misde 'ekeuvre, asa
ront a role tour a tei YJ l


,No 333, Rue des Fronts-Forts, No 333 "o I 0WON
G. CASALE a Fils, propridtaimr de I'ane des plus reaommiw es olt
Iplu.aisnsa de commerce do cette place,aviseat lesftMdt i ht-
mxa tSDao. la Capital* ot de la Province quo depis lotso Oct.. Wate
ba o lkIU ont ferm4 lowr maison do la Ruo du Mo suir-de P .ddacs
L comerce et trosif6rd, entiArmentl dans la Ro des Frost d dc
Ft., We. 333. 1 6. .
UF V Us'iiciulro comme ib oat resomanv lr stoek. S'adresser
Ui. vionemt do rwevoir : Itave
Des chapsaux d laiBs, de plu grads fabriqaus italWiokUsIA
De ospMas g ras pour damea. des plus nmadM kbriqf h& 4t4
Loadm. .- A good
DeChA pean& do paile fine, pour bomesa et pour iehat. A g.od
Des 1a4 de chbp.mux, poor daam..t ndett. .t._e
Do Caesqemll supionurs, & de pris defiant toI"e ,M. p
Do IMeks Jaaesse, blac,d drUl bies. h e
kltttiLbL.ite d'awu bet e
t-m arehaod. eambulalts trouveroea. aeoemt4ha i ek
4, h pe da laiae por homms e.t culauts, as forum do Chb. iT sts
%mmses, comme .. oa s, a i w un k o"A wIw --to 12
^bALA Fus, Hoo4*d FrtFets*f t
.- .. .*, E .. ....a '.- -
; ..,,-,ilisiiisw: +;''efl B


I'


S


Lt.X


l.o
*Iii Jft 5


. Iw


- T SSU
DOLCATS


Horn.Utie:i tzw. cin
. 1912 Rudu Magoesi del'Etat
i irK K iti Viesn'-nt d arriver:
0 iIL 0 Il OLIVE DUET par
r l Ii alsou et par litre.
lotameux vin mousseux:
BUOCDB CAMES.
SLe Clmpagne < la mode.:
ia PAt BBdit-kR DE REIMS.
VIN. tfIQUEURS WHISKY
ing t 9s ; Ooio ,e ant. .e e
rea Bt. m co-- ---
REmIBI'SO1 & Co 1


4 n.) M. '
U.prouet aux families qui k
voudrettbin luicontier leurs I
entfatsde t'taire progres-
ser

J,, I* IA
'I

,1
hi


* .,,', .


em


.,A~ ,*~k94 *"


i, A .


I






"I
i






I


'.q


'f 4ik4


F ti "
J^OIIWA - -


- I boo mmit'


&Ahkm", IR


-r --CCI~H.~*~R


I:cI.~*


I




--


.%j. e
5.
4 .- V


L21


PAGE.--


.1


t.I.,


On obtient beaucoop t lus. e et uane rsatf. eit-
faction avec unepetite holla de CIRAGE
CHERRY BLOSSOM


: Cirage Che ry Blosom,

LUSTRE PRfSERVAtIP MPERlit


EN VENTE CHEZI


4


4'
'I
a


4


Alphonse HAYNES

115,Rue Bonne-Foi


Iser prochais de Il r N aue
Demain, s'embarquera A Bor*
desux, 6 bord du a Macoris a do
Ia Cie. Gle. Transatlantique, S.
6G. Mgr Le Gouaze, Archev6que
* Dara, Coadjutear de l'Arthe-
4nque de Port-au-Prince. Ia
rlat regagne son pote ean
ailli. S. G. sera A Port-au-Prim-
vers le 28 ou 29 de ce moist.
Nous souhaitons de revoir le
Rmpathique Coadjuteur de Port
a-I' inie iin excellent sant6
api'es le plus heureux voyage.


| Nouns avos reju le faire-part
de la nasm-nace de Melle Th6r6se
Laroche, fille de M. et Mme Ro-
che B. Laroche.
Nos vuea de tbbheur au b6
et nos compliments aux parents.
so- 'l


S-.


* LI


'I...


I-.4'


Ce Gou"t "Complet"
que Nul Tabac ne
peut donner
A lui seul.
A UCUN tabac, quelle que sot a
qualit6-ne saurait donner ce
got saatifaisant, caract6ristique
de la Chesterfield.
Car la Chesterfield est un me-
lange unique do trois types de tabac
bien distinct: le Tabac de Vir-
ginie don't on connait la douceur, le
tabac Turc, fortement parfum et
le Burley de Kentucky, fort et ve-
loute.
Qu'un fumeur essaie une seule
fois le fameux melange "Chester-
field" et jamais aucune autre ciga-
rette ne pourra le satisfaire.


ChesterfiE
CIGARETTES z


'd


Fabnquiespar LIO_ & MYERS TOBACCO CO., U.S.
Pabnquee- par LIqOGBTT dk MYERS TOBACCO CO., U.S.A. "


Les .Commiunnes
t les. sinistjr6 du Sud
Sur linviiation de M.C. ment
Mlagloire, Prolet des Arrondisse-
Wents de Port-au-Prince, Mirea
bIluis el lascahobas, les Admi-
Sistratiuns Communales da coa
rois Air rondissemenIs ont sous-
cril, dans la measure de leaur
moyens budg6taires, une valeiu
pour It's ouds de secours anU
libtirt sb du Sud. On sait que la
Commune de Port-au-Prince a
donn.0 mijt gourdes; les autres
ComnAliC.'s u11 particip6 6 l'aide
IIX vicuines du cyclone pour
ie soninmes alluat de 100) A 200
ga.rdes.
11 laut Itlici er vivement lea
Cminlisbionsi et Conseils Corn-
mnnaux puur ce geste do soli-
darit6 et souhaiter que, sur 'in-
itlation des iPrtets ou sponta-
Alment, toutes les autres Corn-
munes suivent cet example et
participent suivant leurs dispo-
iaibilites budgetairesa l' euvre
SIdesecours aux populations du
Sad.
4 < premiere classede ald l at
,M. Justin Viard a fait 6diter
.an livre de calcul base sur une
, :tlhode pratique et attrayante
pour premiere ann6e de cal-
. dans les l coles primaires.
Louvrage, don't un eitemplaire
Ioas a ete aimablement remis
.r l'auteur, est intitul6 La pre-
Nitre Classe de calcul. et a t6
Vtorisa par le Departement do
; listruciion Publique pour ren-
Stignuement du calcul dans la
.pDremire ann6e du course 616-
USentaire des ecoles primoir6
a lma Hpublique.
a Par un system pratique au-
balkt par la disposition de cit-
I que par la animplici:6qu'ot-
Is prseitation des difresn-
-tl* rations, M. Viard a'eor-
S* rend re pleine d'attrmitoet
be aux ecoliers retud. do
Istitres notions de dcal.a .
S hjio livre zendra d'utilas arvl-
M uans les ecoles primireo"t
e te 6icitons pour son in-
e, tote initiative.


1 avyons appria la mort pia
de Yolande Rimopl,
hisgistrat'Communai do
RnAw.railles et riahumation
SlieuIa ICx-de.-kmquet
Condolneesa mu pia-
.P IOtu tis, ,,.0 t, ti.ltle
1 1. et Mme L.h. i impel,
"nilt e


Salaass u'anase aveo
7eL&Fri-age

KRAFT

Pimento
Saveur dIicieuse, suelnatle...
Chest le Fromage KRAFT Pimento
Le goit riche et ddlicat du
tromage KRAFT Pimento, pro-
cure une agrdable variation A
amateur de Iromage. Le KRAFrr
Pimento eat lune combinaison
de KRAFT American Cheddar, et
depo ivre espagnol rouge et mar.
Bien igas6 pou r I rsavour et
pateurie pour la puret6 et la
preservation, le roe froma KRAFT'
et mbaili dans des boltes de
ferblanc herm6tiquement sou-
dfes. Le fromage KRAr en ter-
blancs s'etend ficilement et dou-
cement. II se conserve sans re-
frigeration ot est toujours ab-
solument raise et sain lorqu'on
ouvre Isa bolte.
Le fromnage KRAPr Pimento,
aussi bien que les autres qua-
Itda de KRAFT, est vendu en
pains et convient pour 6tre con-
1p on trenches. I y a une grande
varidt pour le choix at vous
pouvez 6tre certain quo cheque
pain, paqt pot ou terblanc
oat glemenSUt nne OMe sarour,
d'unee fe puree at d'ane fine
quality.
ChLque paquet do veritable
fromage KRAT porte catte mar-






At ise

Reveuoede son Vo0se an-
nonce A ma client _e quWl*e
qep.nd 1exerclOe do P1O.
LesadAe do nou rrison
Sfront k.lei et a 36mw e,-.
redl eaque m oi do7a A-


BOHR A LAURJN, Agents
Angle des de Cestn" BasFe Fi


I


-.



Insurance Co

Une des plus fortes companies

canadiennes. d'assurance sur


la vie


Eug Le Boss6 & Co


*" .,.. : .* m44, i .'^V ',' .' 4f.:;* ,\ "
--..v '.


t


4:


SUIAIIMCEC0


C 'TT


~- ----


,4 ,!-


. ;- ',


I


`


*\.




I, I-


PAGE- (0 LfEMATIN 11 Octobre 198 '


J. 0;


r66duque


1 I:Pt~sfin


Constipation
Enterite
Vertiges
Dyspepsic
Migraine.



htaMinements CHIATELAIN
Fb fl#gul .4s,, it"pitl ux dc Pa 1'.
IS (.RANDS PRIX
2 i. Ua e Iu ul,/n(rnilf. Peri(
ed t r, .'R ,racles


Voil IOc petit amronetir ol I'lntest;n
rlm nw0


Cat6 4(rV*itabeeEden -Des liqaeur & des*Vins exquis et savoureux.


,-


Bar
SMAht Cat6 ot I'on trouvera 1
S .. 'r-.nW",i f. -

* .b. .


I


Me meilleurs conommatiogn an service
1-1 i 11111I I i ** *iilop ini .eA *all
P **WF"IansmihA Sh n afeve r


" 1V;


.. a. -


~--- --- --




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs