PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04821
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-10-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04821

Full Text
~ffr


i-..- -- -


. 1


moment de la ioiuI .... + de Pacte Kellogg .O n oi "ea pts l e o onlastri ctito
conclusion d cette.eata eio e pojetqaiatlead la salc-L
naval, la nouvelle Ocasi tion des seoatenrs.-acori"
certain emotion dato 'O la de lat.
lieux diplomatkqoes t Moe t -
des grand.. puimss U m de Od M nse totente
times, leas Etats Unis tI. eIi. lo(a1 Ie 33'crteear vu
ticuli6rement. let Ui6bit6s asaelts. de3
Cependant,ilMMit6t ap isa Ponstraction des chantiers
signature de l'Acte de Pa x, MParitImes.
I'Accord tut coinmauinqu6aux Ce nest point sans nlqu i6-
Nations doot la se'Ult6 et bIe tude que I'AmiraUndes tats-
,int6sts r6clament une ear- Unis altendit I'eflet moral dau
taine puissance nmadiln Le Pecte Kellog qui viendrait
Japon et 1 Italie ny iltrentd- rcoutorteries a de=par-
cone objection. On atidtdl le, tisas. de la tte flotle ,, a
mot des Etats- Unis. .1 a MalAe e president Coot idg et
queiques joura. Ie Pres=nt IX KeTHog 4mN ut det
Coolidge a tait remetrtm 1i.-- drer qr r ie traitC etI )
multandment A Londres t s o I illon de la dtelense natd-
Paris la r6punse ltat atteon nale devaieut atre cobsid6-
due. .. .T-. t2elm .'lieproi
La note du Goevernement .il' id la 4big nevya
des Etats Unis, 'aapr6s le. t.'(. Accor .oadeo-
commonications lailes la i'snique via a i pi t
Presse, teCpoosse -ornutlO-- 4.p aeru 1agumeut
ment cet Accord; toot d& -,uurai lors opl1ons qq4I
clarant quo les ,Eteas-0loi taut a Eltats.Uni,,pais sa
,laient pre-s 6 admettre com cc m0cMliale, direceur, admdi-
me base de discussion touted eia',ttear, oontrolear de Con-.
In uvelle proposition relative tident, "une flotte puilsaute,
une limitation des aime ca able d'opposer A toute coa
nents et qui serait acceptable litIon davale *veatudele une
or toutes les puissacem a- l force de resistance formidable.
vales. Crs le debut, cet Accord de
SCette r6ponse 6tait prvue; I'Amiraut6 britannique et dou
car, on etait d'avance 'assq- )aiilstlre ran ais 'de la Ma
r6 qu' Washingtof on o ar. fi.-e. appduve par I'Itaile et
derait bien de donner une ap- le Japdou a 616 saos aucun
probation quelconque i+ u doute, cousid6r6 .Washing-
acte qui n'est poi lait, O le ton ocomme dirie directe-
comprend, pour .tre a .table ment contre la puisaD ce des
su D6partemeut de li Mgrne. 'Etats-Unis. Et, e toute ja
On le sait, les dirigdle de tice, 11i tfaout amllMaSe que e
r'Amiraut6 des Etats- Un.isx o n' at i tort qu'oIn I
south partisans de I'ex6cutiou pneonse asi. ie I Lrae W 'ron
d'Wn programme naval de tifelsoIt des6 clateu.s de 'Accord
large envergure. Le D6parle- eat qu'il fixe la limitation de
moat de Ia eMr swcotor- certain types, de oaviresqui
moment auxl ve5 s "eltflont eseiNis aI la s .scurt
savals, saeforcera cerltine- des Etats Unis et autorise an
meot; des 'o u ver t! l eIp"t.mirfe l construction de
Coogr6s, d'obtenir I approba- ties units de gdere quni
tion et la sanction do Sqti ne soat nulleement n6aesalres
la.oi d6ji vole par la ChanM I lt defense 1 tionale. 11
bin des Repr6seentants at l nf p I 41t60 f fe ppi les ira
mpnt Ia mise en chant ers .Mqu It. c1hel o ,a s
4*5 croiseurs de 10.000 ton- de,
so au course des p
S~eae..s 1920, 1930 ea1 l1 9i Ir
A7oritks maritimes amrim- met-
-~es ne cacbent ps r 4 A1
^- arences pour Ui A


lconcret pluth
Wiet autorisai
Sconstructiae
*-dant 25a.


toote reducton d'anm a
=abl. -I


I1S^^hI1sJepaor entantsh d t6& 14
ftM UaU Mpieate&i joir et* adein et. qo pfix *incro-

1 GOUADE LAPAIRE .
bS 0 suan bel qsrtltaomet de VormL MicRERmt
NU 1 IDIMENNEB 10WtOuO naCels A 1 GORIE L'AUNE
OAUmssrrES A HOMMa 1 GouMn LA PAlM E
UNE VISITE VOUS CONVAINCR&

Victor J. HARARY
.... ga mil Skm lrche, 1735, Ree Clrbe.

mAritime indispenuabli ce.,
Sdant A leur position con- M uri
tibentle et i leur politcnue,:
International ta t pquene E, e l
AmdriquTe qdanseatrEt lea autres en e HS
parties do Ionde ou A ren A ge de .s.s
dre segls devant I'Hstole laae aes ees det
respaloiublit6 de d6'hlrer A I hemes Madle
cepI de canon les T~.11e de Marchandises tranoalses



Stone & Co.
pans sl.lonellement si s. de tou tes sortes
L aage A I+hodson gros- '


.- Poor conditions s'adreaaera
J^ Plac.delaPaJx. I


JUNKERS
Moteur Diesel


6 deux Pistons


JUNKERS-MOTORENBAU. G. M. B. H.
Agents pour Haiti: M. SCHULTZ A Co.


- -


S. LA GRANDEUR
ETLA
SUPflRIORITEdeL'ODEION
Soot encore prouv es per 102 Numdrnos noqveaux de Dis.
dt geus par le dernier.Frangals.
Disques chants el exozcit6 par les meilleurs artistes de
Paris, soul centre artistique do Monde.
Et il n'y a pas seulement la S,3ar opt DES ARTISTmS I
Faites attention A la sonorit mevellesnte t la'dartd ,ton-
anute de ces disques, donton dit Ou'ILs oq AI A VlB,et veae
ompreadrez sausi la SupOriorit# doe i.'ta
par Isobabpration d'exports) et wbch
Tliande desix s i DR 'OnmSbO j6 p p
cles do Paris. Berlin et .LoIAre ~et derni6emoent, .ir
Wen ars installatiow ptapr d a M w aOgMa '0b.e-


ollA les raisons pour lejqaHete to'* Ie msode a fiui per
IcoMnreadre oiu'L N Y A Ot cas DISoUES ODEON et n'ecoute
point les criailleries de Ia coc*urrence qui oapl t l'oreille
t t tout plaiir, toat sentiment et feM tipr6henasiou

EMPRESSEM VOUS, S V. VP.
ide d lea ovesx Oealog t et de tair.vore choix
oa Ian e o lqes aptO promplement en.-

Y*i'' 4 A vODaEN

J. Kara van v i


... voit que lea conducters
des autos qt- tent a La Limes
ont pris I habitude d6s qu'il
pleut de faire des exigences A
leurs clients : ils exigent des prix
lantaisistes pour les courses; et
pour peu que jeux-ci reclament
applicationn strict du tarif, Ges
messieurs s'emportent et m6me
les menacent.
... lea a revus a la Croix-des-
Bouquets, dimanche, A la 16te
du Rosaire. Ils y sont venus en
bataillons serrfs, clopin clopaal,
l'un soutenanIt i'aulre, ne voydlt
que d'un (eil, ne pouvant ten-
re qu'une main Iunte d'avoir
les deux, plierins de la menti-
cit. Ils lont leur tour des fWts
paroissiales, NOTRE (EIL les a
vus A Pd ion-Ville, A la ltWe de
St. Pierre, A Ville-Bonheur, A
Mirebalais, le jour de la Saint-
Louis, A L6ogAne, A laSte. Rose.
L'un qui s appelle Mrtellus Do-
riscar conduit leur troupe ,do-
p6e. 11 y eut entire lui et qiel-
qu'un 6 qui il demandait l'au
m6ue uscolloque amusant -
Alors, dit celui-ivous ame
ratez ancuue fete ? Je vos ai
vu A Ville Bonheur, Mirebalais,
Pdtion-Ville, LogAne...
Je lais co me vous. r,-
pond le mendigot. Seulement,
partout, je revois quelque chose
tandis que vous, vous ne don-
nez jamais rien.


... pour se ddlasser, lisait les
noms des nombreux camions
stationnes sur la Place de la
Croix-des-Bouquels. Tous les
noms* de saints y passaient et
bien d'aulres encore. L'un d'eui
s'appelle a Hydravion*. Un lous*
tic qui avail de l'esprit on
I'aurait A moins apres la tour-
nde des cafes dit : Mais
pourquui hydravionj? II n'y a
pas de mer. II ne manquait pa
de bon sens, le pochard. A bon
vin, bon sang...
...a vu, a la Croix-des-Bou-
quets, sur les a6tagres d'un cafi-
restaurant des cigarettes voisi-
ner avec des paquets de froina-
ge Kraft. Un client demands a
paquet de cigarettes.
Quelle marque ? s'enquat Ie
patron. .
L'autre regkda de pra pres.
Sans doute, ce bon fu eltr ai
mait le changement, le1
eo sns ,b6siter, il dit: a
moi un paquet de
Kraft. Eles doivent m4 l
nesl"
AtiarW de lui, on rlp i
eape. Mals apres tout; on
bien se trompr. L'autruP O
U poas pris I. Pir*o.,. j
hotne7? Le port d'AI
rapp;oche pas plus d'
que des cigarettes du
Krlt d'ailleure excellent.
... a assists, dimancle, A la
rue Dant6s-Destouches, to t
prts do coin de la rue
ais, A une ascde qui as
oiat banale. Unda t
biCe mse et tenant u a
per la niai& CapprA tait mo ier
dansa e auto dla .
Soudain, une camgordAt
teJa r u .1 b .S.U.I
loetetse prec,'ite v,. ll,-
rcluaman le meotant daiall
fourl. La dameayrantetow"

-',.


'p.


' ..


-T1 r ; .~-rrrr--i-; -T-----iT-Y~~; _~C-- -C


9 I
9I


(






'4


I'.,
,'


..


sf-?wYw~. -. .~.2 .h .. -. -'--'S. ~'*.. -,. ,.v *p -


=t4


wv--


.~- L- ----. *-- - -f_-C1~.


r


I


|


M.b.."


VI *










a


IA MATW -- 10 Oetbre 192


sa creancd(re, se dep6chait do
me moletie A labri dana I'sulo, I
masi dans sa hale, une doe se
chamsaures rest sur le bE on,
Ia laititre s'en empara aikl qae
du chapeau de Ia belle damw
qui s'fait psy6 Ie loxe do boire
dulail sans pouvoir Ie payer.
On parleameta, El la niai change
consent comme me::o termine
A so reqdre chez Madame poor
toucher I prix d o so. ait. On
l'embarqusa,n pintoufles e' lou -
lard nou6 autour de Ia stte, dans
lauto qul il A la grande joie da
ligpard beareus d avoir trouv6
par bassrd use pasage6re de
plus.
*
... a vu, hier martin, un des
grands avocats du Barreau de
Port-au-Prince qui, A l.un des
mgaaesins silu6 a l'un des angles
de Ia Grand'Rue et de Ia rue
Boor e Foi, apr6s avoir salu6 un
commerant qui muslit nur le
pas de la po te, lui posa l'eter-
nelle question: "Et bien, ct lea
aftaireb?' L'autre, pour touted
r6ponse, mit sa main en couperet
sous sa gorge dans un geste la.
mentabie. Cela v o u I au t dire :
Nous sommes jusquau cou. On
suit, entire gens daffaires, c_ que
Va biignifla,

bkuxiiue rencrrtI de Mne Periet
Samedi, d i heures, Mine lien-
rielte Perrel ofre, loujours a Pan-
risi. na, un deuxitm, recital de
Le pro'Iaimine de cc second
concert de I'arliste est encore
des plus riches et des plus va-
ris.


Jolibois
expiilsO de Sin-Salvador
I)*apr6s des inrormalions par-
venues de la I publique de
Salvador, I'agitaleur Jolibois,
qui saest entui d'Haiti pour
6chapper A un mandate d amener
lance centre lui et qui a entre-
pris de visiter les pays du Centre
et du Sud Am&rique pour y pr-
cher ses doctrines, a 61 expuls 6
de San-Salvador. On se rappelle
que Jolibois fut l'objet de la
et A Cuba.

La nBadone< Iransatlanlidiue
du aCote Zeppelin*
C'est aujourd'hui que I'6nor-
me dirigeable allemnand (Comte
ZeOpeliii)) partira de Friedrichs-
4aten pour se rendre aux Eats-
Unis par la voie des airs.
I.e dirigeable transport plu-
iseurs passagers de difl6rentes
pationali's don't 4 am6ricains.

lea mVcamsx Evques des finlves
At do Port de-Pa i
Par Arrtbl du Pr6sident de
la RWpublique,M1 le Chanoine
Honoraire Joseph Julliot,cur6
de a Calhidrale du Cap-lHal-
tien et M. le Chanoiue Paul
Le Bihaiu, vicaire-grnDral du
Diocese de Port-de-Paix, oat
6* Io0 ;6s, Ie premier, Ev.
que des Ganaives et le second,
Eveque de Porcd4e-Paix.
Nous nous rejouissons du
choix de ces deux Pr6lats tait
par le President de la R6pu-
blique pour 6tre les premiers
Ev ques des dioceses de Port-
de-Paix et des Gonaives ct Li.
MATN leur presente ses sin-
citres at vives telicitaticms.
h lttCgpedee Mdame:Vr
L oa.no u ra noncioa.di-
nche dormier, a 4 beuSS de
"hprtu-midi, .lest jot su*t le
champ d'aviaion du Pont.-Rou-
geo, le premier match de polo
pour ratcribu!ion de Ia Coupe
obferte par Madame Vasquex. Lt *
match, qui avail lieu entire ooe


Oqump civil et un team de la
0. d s'est termin6 par la vic-
toire de colte-la par 2 bula A 1.
M. Aguiar, le sympathy
lharsg d'Aflaires da la Rapubh
e" Dominicaine a Polt-aa-
nce assistant las parties.
deuxieme match aura ieu,
, <., .... ,,nut, b 4 hear', mr
e, adu OMflp a ra,
vaalt Trinbapea,
.


Lee t4nba see4 mWos*
reont *ietsronaige s*oat
Oe*talemne t beanes

La Maison

KRAFT
Ls nom KRAFT est conn. A
travers le monde, come Is
marque de tabrique des froma-
ges les p'us fiBs. Chest ce nom
qui paralt sur une grande variety
e tromages qui a apport6 aux
amateurs de troinages une nou-
nelle quality.
x kntillano. ,(Swis<%,(Gruvye-e),
American). ,Pimento, wChed-
dars At .Liiahurger, bent l.ldri.
qu6s par Kt&rr. Chaque Iaotuige
est habilement pr.ptre p mr lui
assurer une savour riche ft lon-
dante, parfaiternent pasteurise
iour oblenir une puretr ahsolue
et nmis en boites d teh leblac, en
pots de gres. en paquels on en
pains envelope s de tagnn qu'il
vous arrive toujours trais et
aain.
La Maison KnFTr sait qu'il est
de son devoir de vous servir le
meilleur tromage.
Chaque paquet de veritable
fromage KRAFT porte cette mar-
que de Fabrique :


Si votre tournisseur n'a pas oe
tromage KRAFr, il peut I'obtenir
Chez: Pawley Sales C', lc.
Port-au-Prince


Ma'iage
Le wamedi 2:septemb.e 6cou-
16 A 4 heures 1,2 de I'aprbs-
midi eut lieu le marriage civil de
Melle Augusta Heurtelou avec
M. Staar L. Isidore.
Signerent au conlrat civil.
pour I'6poux : MM. A. Siasiricq,
president du Conseil d E at. Me,.
Camille Litorlud- e' F.an," as
Manigat, avocats el M. Camille*
Sepe, secretaire de la Chamb e
de Commerce italienne, po. r
I'epouse : MM. Lilio Heurtelou,
Emmanuel Guercy, Tantifort
Agnant et Lefgbre L hrisson.
Le marriage religieux fut c6l
bre quelques instants plus lard
A la Catbhdrale de Port.au-
SPrince ou M. le Chanoine Ri-
chard, cure de Ia Mttropolitaine,
donna la h6n.diction nuptial
aux marits qu'accompsguaient
A I'autel MmeLelio Heurtelou et
M. Arthuro do Matteis, Consul
d Italie et des Etats-Unis de
Bresil, president de la Chambre
de Commerce italienne.
Deux gentilles fillettes, Melles
Eva Francillon et Fernande Ca-
meron firent la collect au pro-
fit de i1 lise.
Une charmante reception su-l
Tvit las ceremonie relig .iae. AL
chammpagne e prra ohui
A sea i=e60 tloutk bombe rd
able. .
Nous envoyons tons nos vTns
aiuns heureuxas maris.


Pour..

4 vendre, deux jolis peps
sais pour saloU richement
brodes, months amn sear re-
loonrs roue et rautre sr at
tin bieu. Travail d6lktM-ebp
.* boiga6 qul avalt 6t epou
&aou e r csatp Ezpiiptop
broderi*e Port"i.Pi'&u c. ,_
On peut l. vOir cbh


Adress-voos.. ,

MAX R. STEMPEL, Ageft' S
Etuge de las Compahuie du CAble Franqels, -- Ptafri


I2




28

M1


AGENTSde PROVINCE: J. B. Vi.al, Jacmel -H- .So4A Yes
J. Elie Lestage, Jtremie T. Gousse, Mlrotone-, tl a, eave
C. Panard, Saint-Marce- A. & F. c Gaffle ,Gdelif
F. Maerasse Port-dPai -. Etieba.Clp flt^:-.'


t WWI S9S9SlSf.a..S.TT


p~ 9 ~ re I,' 'r~ ~ T ~'T~ Jy~~y~dy.ay~ 'vv~ ~ U -


DERNIERES Nouvelles

de L ETRANGER
- ----


CO0PAGMIE FRAMAlSM DES CABML TtULUMPlWnU
9 Octobre 1928


Us trast lraace-asgle allemand
pour les lilms parlsals
LONDRhS LeSunday Ois-
patch* dit que Ion entum6 des
ne6gociationsd -ns A'intention d'or
ganuer une comnbnaison dun
ailliard 4ce dAll r m omprenant
les coimpignies trangatses, an-
glaises eit.aldemunes pour la mea
uutacture des thuns pain ts.On
dit que ces Cies sont Is Bri-
tibh eiaototone Couipanysa sac
cursale trancAse la Lignose Hoer
Film Company de Berlin et la
Siemens Hals et Allgemine Elek
trazita et Sgessellschatt.Les corn
pagates alteinaudes tourniraient
le capital et les compaguies fran
raises et. anglaises lea instr.u-
ments prlais.t .
Les Moveoirs de la guerre
BELORADSE-Une fouls enorme
a assisted aujourd'hui i une gran
de revue ma itaire A l'occasion
du dis'inme anniversaire de la
rupture do tront de Salonique
pendant la Grande Guerre qui
donna In'nd6pendance ux Ser-
bes, aus Croates et aux Slov6-
nes. Le Roi Alexandre marchaut
A la te d'un group de gene-


raxz repr6esntant toutes les a.-
tions allies ; parmi esu, on re-
marquait e. maz6ch4I deTFramce
Franchet d'Espeiy. La reV-
!est terminie par un vol do pl*
do cent avions en lormaiou o
combat.
Us gran eMp d'ale
de New.-Yee AeA
ROOSEVELT FIELD (N.Y.)-
M. Roger Williams,avlalir too
no, vient d'annoncer q'i pren
drait son avol mercreJimlatin
pour Romie A board du ealum-
bia ,le onoplan de,. LGharles
Levine; i! sera accon ipeg6 par
M. Pl6tro Bonnelli, navateaur
qui devai tenter le raid av3c
(esare Saielli aur ut aKioman et
il eat potible qua LEvine
soit de Io parties.
Leoa resallats laaesles
do la Fre MIMl
NEW-YORK- C l noavelles
victims oat succomo3 dans la
journ6e d'hier aus favages de
i'alcool treate6 donut Msoa imon
d6s en ce moment les cabarets
clandestine et lo bouges de
Least Side de New York. Cola
portA 2 to3 nsombr deda person


524


l? lea par le poison ; sanmdiw
lit.p otois peaonnaes sont mor'-
ia 4fa a sla ale ioarnee de di- '
MAch 56 ot- succomb6 dans
Is lli- eet 5 autres dans I'sa
esmidi dehier. ,
t u oommiauaxutet
BERLIN- 1 commanistes a
ouat mnapad.un socialists qui
devait riioulaoer an discourse.
et peaAuA. q!I Atait ard
vue, ra udes ,ommmnintes pnt
ia plae 0 tiotneoa on discours
de htagde completement
=p t 0a socialisles; sla
aoli b ^y ang Schwarz do--.'
vait p Oi 0r le problem de s'
WIr .'s Lea amateurs do
radio rl trent A leurs up6
faction in il0e du commniis-
me et bt W' aussie sovidtique at
uanac violent du socialist "
Ime. '
I0e'"' aflgdelAm aicamalq ,,.
ESAN lJ o-La Convennoan
de r Legion souvrl Y
deaiit 0,O." Itime qu'enviroe
30a vA y assisteroaLt
Un -tvi Slnlthousiaste a a.
faite' av titral Pershing a..
moment# ,on arrivee. Paramd
lea vil tra eors, on re'
marqaman ma t Geor.
Scopa dw fran.ais, invitE
spnci 4r 'American. La.


LOWptES Lea c6r#ilo
dua c0rounenent de I'Eamp
rear d'Abysslanse sont d6tO&M
l6es .a sou de 'La MaersOell.A
. ^. ----a "


ON TROUVERA


Formes et chateaux arnis por

dares derniere.jode.


Toll a Matelas s rulieur double larger
Chapeauz de palle fle poor homes.
Jollea cravates dole st -ereea.
aSoir a 4lo et. eaa, dmicrf.
Cripe do Cial,. Cripe. was Wi bl
Cbsauegtl e *IA deSL


i aa -ir ii,. et d,




sahet. lerk, .. ,


* \ IS*t


.o les orix


lent L


A 1


~itI-4~


6
6
6
6
6
g
6
g
a,
6
6
6

6
0
6


I 4urrWCC~


*~
'.4'


*b Cqr


I0


*1*9~~


.. ..


- ~--~ -


liZL-iC 5- ;-3I^-LLI ^E---W --YCI I ~Y --1


'-I`.- **, `- *..^------- .y__, * .,J, ^ ,, I,~-op


c


mrrtl~~mcrlr~l~mrrrm~ak


~C -~~iii~~iii~ Moo=~~~iii~~


pi-"ll I -,-----


rAOcit


+i


Wil


: I


.; I


. I


A


~


7i7nit ,




1


PA s


- I __ ,C-l


. i P #, 'f #.. ~ 4. *W 1 .1'A-" w ."qw


L'MATIN 10 Octobrelm?


Htodu


vous ebaursset av(
616gauns et au mei
directement & la
Si vous voulez c
rants avee les me
letez en de lai
DOR de la Parisl
f ,


Marque TRI


JEUNES GENS:
soin d'un costume
mode ou uan smoki
impeccable et avec
visAte la Paristie

Vi voS voulez von
jiancut achelez
otre marque enre
litui don't nous vej
do nouveau et jol

LAPL


* a
.1'


l~sf* .


Dipart pour Jirmie, Maered; I0) O;t bre
La V'edett. Pansldom Guillbesid partira pour les villes du S A
jvnqu'& Joremi7, Merceedi 10 O.lob.e A 3 heures du martin.
Lo.s paar* n s oot iov.tds A vnir prendie letr cartes le passage


as eU ro iu4, le B3onn rOt, moor lace i U rd u i ute ir. i ie, uie
as jo or.
SO e Port-au-.Prince,le 8 Octobre 1928
S1 02 VOraZ .~nois LETELLIER
Sides souliers .. .
ileur d x veezinque L6on Audaia
ileur prix, venez 1t61 Avenue Jbo.Brown.- Phone 2t23
Pa i Directeur icienlifique, Dr B Bicot
Consultation, medicales et Chirurgicalss
P ar i LI U Traitement de Cabinet
Tialtement nouveau par auto- vacci a
7Lborsoire Medical
hanss r vos en Reherchea et d'Analvoa cliniques
MEthode de travail du Laboratoire da la Iacule de Mddecine de Parik
N(NWpPlSl St Louis)
il A U.oll r urii,,, sang, Craehate, Rcl nation de oW Fse man-,. Il, ete.
ma q V ,, Prise do sang ot Prel6vement divers-
mar qu V C mali. heures A* beues.. L- u rdO 3 h. 5 3, h:ures
eiiAe.





ANON S

Si vous avez be-
de la dei re encves, outeia bouche.
See ingr6dients antiseptiques d6e
I oup Itruisent lea germes dangereux de la
ide dents, In care, la gingivite et
bueI'affalblisosement g neral.
un peu d'aroent, EImayez Kolyu 6r une brosse
un eu d r, Ache. Remarquez la sensation de
propret6 et de fratcheur qul vous
|e. restera dansa la bouche.
is chausser 1i t- KOLYNOS
les hfiurs d eCR E DENTIFRICE.
les soliers de
gistres 'Biehe-
ions de recevoir EDEN-HOTEL
AVOUE LAMARTINCREBOIS VERNA-ANCIEN LOCAL
is 0od lOs. DE LA LiG4TION DOMINICAINE.
W flT Pension de Famille
Cbambres confortables, spacit uses et aerkes
d l. Service de premier or *e. I
S-- On perle anglais, espagnol cl franais.
S T616phone: 2W8M


L~z k ~
-. S ,~ 2.*


A ~ 4 ,~ ,,
~* S
C..
4
~
.."- q ~


'1


pasvoliretemps


4-


--- ;-I -- 1- ,--~- -


~- ---


r**'*-


.mm-maem.mm "


,f.-A


w


i




*


I r-,.6sW L~'~ --T__LIC~ =-;u=~~~


- ~-~-m~- ~ p


-w
0.,~


226me. ANNE N* 6516.
Port-au-Prince
t 616phone : 2242


Le


Main

SIX PA *


Mercredi


PAGE 3


10 Octobre 1928


eam papiers, viemx suveirs...


L'odvssee du


" LAYDER


'S --


I/ / a quelque temps, pour
d'barrasser la rade de Port-au-
Prince de certaines Opaues de
vieux na v ir e s qui I'encom-
braienl,on ddlruisit d I'aide d'ex-
plosifs, les debris du LAYDER,
vieux navire qui a son histoire
dans nos guerres civiles. L'dcho
des detonations rdoeilla hien des
souvenirs. .'ous en publiiimes
quelques-uns. Mais voici un re-
ril plein de details que nous a
Iuit un des actleurs du drame.On
le verra it est palpitant de rin-
terMi qu apporle toutle narra-
tion liislorique,le a j'etais lt, i'ai
nu )) tin tIoin occulaire.
Port-au-Prince, le 7 octobre
1,)28.
Au D)irecteur du journal
Le Matin )),
I'n son bureau.
Monsieur le Directeur,
.I'ai li dans votre journal, au
No du ; .luillet dernier, une
nole siguil' S. I. Iu sujet du
naviit I e I.aydeir appele
plus laid a La alrie -, qui fut
charg# en INN:i de porter un
group de volontaires au se.
course des lihlraux ussirg6s dans
la ville de Miragoane. Comme
cela appartienut a I'llis'oire et
que nobl)re ticd geins s'y inte-
ressent, je vous envoie sous ce
couvert, en vous p. iant de la li-
vrer A la publicity, une note un
pen plus d6taillle et digne de
credit, puisque, ing6nieur en
chef de la Marine, j'flais de l'6-
quipage tide ce navire et I'un des
acteurs de ce te sangldn'e trag6-
die don't on ne se tsouvient pas
sans Irissonner.
Ie 22 octobre 1883,nous quit-
tons la rade de lacinel, & Le
Lavdcr n'ay.'int i son bord que
queltitCes honiimes charges de
lal dt'!ense du navire. Nous ins-
petlons le port de MiragoAne,
puis nous nous rendons A re-
mie. Li. M. I.ugine Margron I
s'cml):irque pour aller dean. I
der au Coniet revolutionnaire
de .laciuel de laisser partir tous
ceux qu'ou voulait garder pour
la dletense de hi ville. 11 obtient
entire satislaction.Tous les exi-
16s qui se trouvaient reunisdans
cette ville s'embarquent done
avec une cinquantaine d'hom-
nies des Cotes-de-Fer et nous

Les nwediant des Tokie
IReunis en syndicate, its vien-
rnent de decider la journke de
trois heures. Ce n'est pas que le
metier soit fatiguant, mais ceux-
ci sont en si grand nombre qu'-
un roulement est indispensable.
Six 6quipes pourront travailler
dans une mnme journee, aux
mernes heures et dans des en-
droits ddfinis; de cette faVon,
les chances de gain serort gales
pour tous.
Au surplus, le syndicate a esli-
me que trois heuies de travail
sutlisaient pour assurer la vie
materielle des syndiquds.


A vendre
Une pompe automobile A
incendie.
S'adresser Li Mr KINNY
Rlue R6publicaine ou Gd'Rue


dirigeons de nouveau verse J6-
rntse oiu nous prenons une qua
tre-ving aine de v o I o n t ai roes
ayant A leur l1te Bourget Pratt.
De IA nous m ,lons le cap sur
MiragoAne que nous atteignons
le vendredi 14 novembre A 4 h.
du martin.
Au jour, La Pa'rie bom-
bIrde les camps ennemis et les
lib6raux attaquent de routes
parts pour faciliter le debarque-
men, des volonlaires qui ve-
naient A leur secours. Aussil6t,
tous les canots sont mis 6 I'eau,
et, slimules par le bruit du ca-
non et le crepilement de la fu-
sillade, tous y prennent place A
r'exception des membres de la
D6l.g lion et du personnel du
navire.
On etait pres de voucher ter-
re, lorsque le general Pompi-
lius Dardignac parail, dressant
sa haute stature dans un petit
cannot avec deux rarneurs et crie:
S)'ordre superieur, remontez
:' board ". Tous les canols tout
voile l'ace, le suivant.
A bord, il senterme avec les
membres de la Die1gation dans
une chambre ou ils restent pres
d'une heure. Pendant ce temps,
ne coinprenant pas le molit de
cel ordre de rembarquement,
chacun se demand : Qu'y a-
t-il ?" Enfin il reparait avec la
Delegation, les yeux rougis de
pleurs ; et isauiil 'inquaetude
que chacun poilail sur son vi-
sage, il allLgue ce pretext :
" liter, imessicurs, dii il, lt gar 1
nison de MiragoAne serait mor-
te de laim sit I'Eernel n'avait
Wlit entrer dans lt ville un petit
cheval gris qu on a battu et
distribute en ration ".
.;t, poursuivant, il expliqua
qu'i serait imprudent doperer
le d&barquenient en plein jour
et que, la nut venue, ils I'ex6-
cuteraient du cole de S -Pierre.
Mlais I itali'6 I quelques ins-
lants plus lard, la nouvelle se
r6pand que 1 Amie de la revolu-
tion n'est plus: Boyer Bazelais
est inort. A cette catastrophe,
tous Ils bras sont roinpus, tous
les courage abalttus. La mort
de Bazelais etait le signal de l'a-
bandon de la belle cause (pour
laquelle on combaltait.
( A suivre )

SBears d'6lection
II existe en Cr6te une char-
mante et fort curieuse coutume,
celle de Ia a fraternisation o. Un
certain nombre de jeunes gens
choisissent une jeune fille de
leur village, puis avec i'assenti-
ment de ses parents, il est proce-
d6 A la c6remonie de la Irater-
nisation, Un prrere ait ranger
les jeunes gens en cercle, place
au milieu d'eux la jeune fille,
puis entoure d'une ceinture tous
les jeunes homes.
x: 'lit ensuite des pri6res,chan-
te des cantiques et termine en
benissant tout le monde. A par-
tir de ce moment la jeune fille
devient la a sceur a de tous ces
jeunes gens qui soont aussi do-
r6navant tfrres entire eux et ju-
rent sur I'honneur de dftendre
la vie durant cette seur libre-
ment choisie et qu'aucun d'eux
d'ailleurs ne pent 6pouser.


Pgr le metelde ue de ee air
La Direction de Cind-Vmailes
nous demand d'aviser Ie public
qau'i y aura, au match de e soir,
700 places. Touns ceux qui asis-
teront au match soot done pries
de rester assis pendant tout Ie
temps que durera Ie spectacle
et ce, pour permettre A tout Ie
monde de bien voir eo emp6cher
touted contusion.
Chacun devra, on outre, occeu
per Ia place A laquelle Ie prix de
sa carte lui donne droit, La di-
rection nous prie anssi d'annon-
cer que lea cares de faveur ne
sont pasvalables pour ce match.
Seules les cares de press se-
ront accept6es.
Le match aura lieu meme s'il
pleut et commencera A 8 heures
pr6cises.
D'apres nos informations, le
Chet de la Police de Port-au-
Prince dirigera personnellement
le service d'erdre.

A propos des re6lames commercials
olac 'es sur les grand'roules
Nous relations dernibremeot
que la D. G. T. P., section des
routes publiques, avait prescrit
aux commerVants et industries
qui avaient plac6 des r6clames
commercials sur les grand'-
routes de les enlever.
Naturellement plusieurs 6 r6-
crierent centre cette measure.
Mais voici ce que nous lions
dans un contrered tranger: .;Voi-
IA qui est surprenant! ILs.Ame-
ricains, gens si pratiques, si r6a-
listes, si amis de la publicity,
qu'ils en font presque un dogme,
viennent de protester, dans I'E-
tat du Kansas, contre lea pan-
neaux-r6claines qui enlaidissent
les paysages et d6couragent les
tourists. La Cour Supreme de
cet Etat vient de prohiber olti-
ciellement tout autre panonceau
que celui indiquant les routes
et les villes, dans I'entitre rten-
due du territoire. Et c'est tries
bien.
Cependant, pour ce qui nous
concern, nous croyons que le
droit d'alliclier et de placer des
r6clames commercials au bord
des routes publiques pourrait
6tre, ici, accord aux Conimer-
Vants et industries apres entente
avec les Administrations 9'om-
munales et moyennant paie-
ment d'une taxe.

Le commerce du cai6
Les livraisons de cat6 par
voie maritime pour la derni6re
iiuitaine du mois de septembre
ecoul6 se sont elev6esA657 sacs.
11 y a une augmentation de 155
sacs sur les livraisons de la p6-
riode correspondante du mois
de septembre 1927.
Pendant le mois de septem-
bre, le nombre de sacs .de cald
arrives A Port-au-Prince par
voie de mer s'est 6lev6 A 1.013,
soil une augmentation de 242
sacs 'sur les livraisons dq sep-
tembre 1927 qui ne s'6lavaient
qu'A 771 sacs.


AASTHME
Tiw*ea, a


CIGARETTE rUTI
i POODlE

.6 ... hat


Le match de boxe

Mathieu-Jimenez

CEST CE SOIR, A HEURES, QUE SE DISPUTERA.
A V MaErt, LE GRAND MATCH DE BOXE EI4


S *I


et IANUEL


CHARLES NATHIEU
Boxeur hallien de 156 livres
JI ENEZ, boxeur dominicain de 164 livres.


9


a's


Charles Mathieu est n6 en 1900 A Ouanaminthe. II se rendit tt6e
june A Santiago de los Caballeros, de IA, A New-York o6 il rev't
des lemons de boxe da c6l6bre Wang Udils. A son retour A S.6-
Domingo, il vainquit, ep 3 rounds, le champion de Santiago, Ma-
nalico, puis celui de oMonte-Christi, surnomm6e La Terreur *,
qu il mit knock out. Merchant de victohie en victoire, il battit
tous les champions qui Im" furent opposes : le terrible a Jambo a
de Puerto-Plata, Icotto, Isa taureau a de la V6ga R6al, Rublita,
champion de St-Thomas, Samberlin, nord-amenacain, champion
de k orto-Rico.
Charles Mathieu, surnommd Pedroso, va done ce soir nous
ofirir avec Jimenez, un terrible boxeur aussi, une des plus sensa-
tionnelles rencontres de boxe qui aient jamais on lieu imi.
Leos prix soat do I dollar pour I'entr6e g6n6rale; I dollar 90
pour lea premieres places et 8 dollars pour lea places rdarvfe.
II rate tr6s pea de cartes.


*- 4


L Ballonin fis
Vos trouvrnez tous les articles qui puvent vous fair besoil
aotaIaIst teas rtieo- a-ap : re oirf,eooifeume roIesra dotaes
ditmeaMioeh, cahim et dod as vianoises *I andrieatas, Ills as far
et oa eulvre, bercoesa. eas de salone:vionois et on aeajoitablsax,
laupeanpeies hc trlqs, abat-joar pour male & mmarhlaidMx
an hl~mbou, jos detolsitoea porcelalie, earpottes,da"eeSasolt
g$elirao, aruterien 1 ,parba x Jaox do f.ible ea cristal, jeoU do vise
sall, servieA & eaf at cboaolt an porcelain.
oaugr, voUa frouWerez un assortment complete el arid
d.cl pier c ade d baptimes, de flanfailles,.de marriages "
Nfa tea-sem aebat, avant A passer cho H. BULLONI Fb.
Test Ihtadtt do la iasson eat calai de vos satistairoa a tout : das ..
le prka eUitd. Coams toojours, la also so charge d'*apdi
timos pEvua.


0m a


N'OUBLIEZ PAS DE VISITER LA MASON


J. BABOUI & Co.


1808, due du Magasin de l'Etat
A AW Ju iE ** ^


I.'J .L"-


w~Btl-


Illll m *


~ __ -___ __-___ __ --., I -


,-I ,,


Po mlpqmp


F,


t"r-


.J Aft A


~ ~h


~ r 51-~~Li14gC~I r~r-"99 -F~'~~


* --. -.


e,




in, 2._ _


LLU4W *eeob. )U


PAGE-6


uhos5- La o Mstl
isq a tlermind as travema
adoptg une raoultieUo ten
Ssla constituolln deo raio
-*Bitre europ6enne.
1||aadel-pe viileU Ii. Ni-
s u ejse r IPt ee ey tM
S' TE-A-PiTR (Go se )
tinuant toun rsi i t1
tion sainstree, Ie seattMr
i r et Ile d6putld Gr6e
Si 16 lescommuna de -ram
Terre. Ila ont constat4 is a.
de rebatir en cimet ar*
at de fair construire la ro
per des sapeurs do g6nie. t1
hid lconisi n rdit i loA
et A table tldr61t otesa-
pour la I recomtr
le. Its oat 6licit6 l
e et lea Mair s t
H rble 6nergi et M laNer m e
ilbe do travwil.
|fiii esuirlir ies.JslJuirs
s di e La hadelspe
PARIS-Une souscriptioa sna
e eat ouverte en taveur
Antilles transaises A rocca-
l do dernier cyclone.
| ooord naval .
tranco-bultamn .
| Lepialoi de Io alic
SPAIs- Le a Temps annon-
Sq'avec tole texte du compro-
naval tranco-anglais asr
lbli un memorandum pr6ci-
ut 1'esprit et Iobjet des ogo.
ions eL leb raisons du retard
se Ia divulgation des docuo
mants.
ROME- La rdponse de rIta-
'e aux propositions franco-bri-
imniques pour Ia limitation des
lrnemenib navels, remise sao.
ordi aux amibuabadeurs A Ro-
mr, semble appuyer en parties
da moum I'uau utle des Etaais-
SUais bitn qu'elle propose one
j-iussion appruloudie du dd-
rmemen'.
Le gouvernement ilalien se
iklare en laver d une limila
: bm global du tonnage au lieu
Ids la imila ion par cat gorie;
- maintlent l'interdependance
da diff6rentes lormes d'arme
.Aat militaire,naval et adronan
ls de Rivers, Grand laltre de
'Ordre beliviei d-Cmeder
MADRID-Le Charg d'Affai-
e Boliviea remis au nU -
nrimo de iivera leaI inasna I
Grand Maltre de I'Ordre do

-- ---'-----4--

contre
CONSTIPATION
*penes lea

alUORTf Phanafm.
Sa, oa, J-aDW asAase A
O'U8T LE MEILLIIl. .
n mwme s


I





4
I'


.4.


I


I'slom l6Miin L e. i ri fL a__ A


Le product Vcs dp tout le
mo04e connalt lea b lites mat
Idj t coontman eN It gS-
rit itmatan6 snt le rbFu
de crveam.u lW ArOUCh Ae
refroidismellI d' tootd o.-
IMet lea rJippe les plus vleilles,
Monsier Riodriguez qui repr46
dente ee celebre prodait et quo
nous eavm eu le plaisir de re-
cevokr, hier martin, en amo bu-
treaux, compete travailler A as
pins mrandae eteioW deas touts
rile. Cat ainasi qu'il doit partir
bie6t, aprise& avoir visit lee
mnodet sI lea pharmaciens des
ilea, p ou tes lea section
ruralme, boorgu ls ptus i r.
cfes por didtrilbher Im-mtme
dis iph tillons de son prodoit.
La reputation de ce product
n'elt plus A laire. A cause de son
elfieacilt et de la rapidait .Oa
Sotafugement quit procure el qui
pric6doe 4 bien pi6ala sgueri.
son compl6le, beaucoup de nos
Jmddecins, pour me pas dire eux
tous, no cessent de recomman-
der A ceux qui sont atteints de
. rippes priodiques, de retroi.
dissements ou de routes autres
affections pulmonaires, b6ni-
pnea co graves.
I,Dans sa champagne de propa
nation et de vulgarisation M
Manuel H. Rodrigue; sera aid6
Sd MM. Laurin et Mohr de la
Maisou des m.mes noms et d'uan
commerVanit importateur qui
Soult en Haiti de Is rputatUom
a pim grande et Isa plus en-
De note c6te,nous entrepren-
drons bient6t one campaign
oarurie en taveur dai Viasm et
toute ne e6rie de reclames qui
maintiendront la favour don't
joi ceprodui t Haiti et rten-
dreui ji'a toIes leaI plua
neotre Pays.
w ra tat profit pour Ia
tot ktma qu'avec des dehors trds
sy8am tm e4 one conversa-
tion des" intnresap'es, M
riueg alit meUre en valeur
qualites multiples da pro-
duit qull eat chag de vlga-
-- W__ _. ... .


I


--NAQG RUSI
I lo"PotoW tbelfd tous tius
LAQM P C W P ...

htsW.henet avise lea far
i de la Capitaleet de la
lance qu'il done des i.. ---
prticulibres et pr6pert
ft egens auxvet d~e* -
mitaires : Brevet E16-
hire, certificate d A
. *e Cycle4* Ret C de ROUX
Jer cut cammenet6de- a y e o a) va ona -
hlatadi" 8 Octoet cat. & client61e q''elle
S 11 h. a. m, dp~lh.k eps md I'ercm cde as pro-
Paomet ant faminle qi L"pepid de nourrissons
11ft bien luiconmcI tsu .rs, fso, t if let et 36ee mar-
b de Wes taire proegr- iscaque mois de 7 a 8
teeat.2 b.do aft"


.0....


U *


It qu'elle a troupv
a plus ddlicieuae
oar lei cheveux,
timls employee.


La Pommade de Quininie


est la podimadc autheatique
elle attemt les racines des
cheveux et donoent un bril.
lant natural.
Elle arrtle ia d6maugatson
du cuir chevelure et rend les
| cheveux doux et souples,
En vente dans toutes les
pharmacies. Seulement pour
9 .25 centimes par post direc-
tement.
EXELENTO, MEDICINE
*COMPANY
ATL.NTA, GEORGIA U.S.A
Agents demands por tous
* Ecrivez pour reaseignements.


La'Boisson connuc

2f dans le monde enticr
j X tT UN

RAFRAW.HSSANT
r."UN

I RECONSTITUANT

g FROID
S =AU VM~UNX ALE WHITS MOCk
GINGZMoaAL WB.UE ROCke


Le seul Gineral faith i

d'eau minerale oure

des Sources

WHITE ROCK ,
DANS TOUS LES MEILLEURS HOTEI S,
I CLUBS, CAFiS ET RESTAURANTS

Mohr & Laurin
Distributeurs Port-au-Prince, Haiti,


p~ t -.----


r~


-- '-9..


nU1 ...... LIFE


insurance Co

(Jnedesplus fortes companies

canadiennes d'assurance sur


- -W 406ooow - -., Ail 'i -I - -Aoh,9~~


- .0 ----------- | r .


It


- - .s~)rC-uw)r--~CI~JCL -.~ ~r~L-L--_-S-~Y


---1L- l-L -C_ 4L..LI-- _~II~CUi 1C.~1I


^-- ...... **.


+


- .'. "V.


. m


I


j









LA ATIN 10 Octobre:19Mb


PAGE (


log -V


DERMATOSESI


lw
I-r


P 1'anaaa 14ilroid,
I Steamship ine
I l..Lechal Ab pls 1
Sdoeoer .l1e Ienaer (Am.

* PtiRhLrnkfl I


Le* *MMNN proo6d6 solontitlqu 2.-i pn ni. lI. r-
pour palmer les *ftot. do la barb* e ir T
La CRIME & ramr MENNEN vous prdpOm use York Jn
doece et ralraichisante barbs d4s Is mo*We oe | sur d au.
Sell spread contact avoc votre rasoir. _' -. 3 Ce steamer partira le
Utez do beaucoup d'cru-chaude on frado. d- mme jour,'directement, oor
re on tendre. Acelezs le gros tube rayd do vet. a New-Y6rk, pregnant tret etas
vented partout. saPS.
A ,si la barbs d6licicuse- le baume MINN KN
06uS 1% porpeau, enlbvIe It l,' Iat de la figure, ral- Port-au Prince,le.8 Octobre
p IJti chit et gu6rit les petitesa to. o (is t is ttchte. Ra- 192%
CRAIM pidement absorb6e. Sans;,', isbe. Contenue dio, asn Jas. H. C. VAN REED
pil "' tube portatit pour lee trouvses de voyage.Ries i nea General Agent
nrreJ msr, rien as peut a rdpandre. sI-. .
S,.. ,. M .i, orteae :ie 6
SHVING ORAI Rie Lalue, .pourvue de
I I 1 1 F I tote comModitls.'
__.S__________, S'adresser A Eden-HIte',au
Bols Verna.
T"--Uie maisr dtage ayant
ALUMINUM LINE t0e confrtler.neit
New-Orli^as South America Steamhip Cepamy lie Rale .venu
PROCHAINS DEPARTS DIRECTS POUR PoRT-AU-PRhCHA. dresser Mr F
SH. S.adresser A r. Frangois
Le steamer "lai" sera A Port au Prince le II Oc. Latellir, en face de IlHtel
tobre courant, continuera pour .onaives et Port-de de France.
Faix, prenant du Irit. I Une mason 1)isse ayant
ax, d toutes les commits ddsira-
On steamer Jaissera HNew Orleans le 16 Octobre cr.a bies sise rue Boisrond Ton-
pour lort-au prince et les ports du Sud. nerre.
Port-au Prince, le 8 Octobrell8. Leyd rue d CentPhareiacle
ism APdAM I't8-. Une bonn. et comfortable
A. de Mattl & t maon Pe de ow
quAtwre, a"yst vae st-%ilitter,
AeuTs GiNiRAx ae sept pieces avec grande
-_ __ -galerfe,Chamb, e de baiB, dau.
che, Water closet et touti lei
dep.aces pour Ia domns.
Une joyeuse nouvelle pour tir. ,
So S'adresser au Dr Th. Can-
vous, M esdames, M esde- taveen s. phirmade, Place
S11du Pet-Four.Turgeau.
g TO REUT
moiselles, que vous ayez les hA ood and comfortable
house up to Pen de Chos.
_he__ ........ t s _m4 Ith street,with a pretty wiew
CiOV X COal S e OI S. of thbsea, seven rooms. gal.
lery, 1th room,Shower bath
LES FAME USES EPIN- a.commodies or
Apply to Dr Th. Cantave in
GLES CHEVEUX hhpharmacy, Place dcu Petit
GLES" a 'CHEVEUX Foururgeau.P Po

o VICTORY LapublUoit. e o
*s*^* ** V-^ A A r-L (bi-; .i .-


*A


Pour ut* h nrfaut
* W o s mt. dtiwl
rupo-m toeni wa, (,e
vvm ^.(wleo, Naoodma^
pA q1e Von plus 4ient
Ueepluen U dpa.


I' IIf
le Savson ,
pour la Santai
Lvriw rorMeo:, h0K0i~ktJ1t A.Vs


iol(2
lH.; !* *i


8u%*


__ ____ _- -~


Horn-Linie
Le ./sI Consul Hoiv os, .-
nest.de KIgaton via les ports
du Sid sera la Capitale vers
le If cooranm, partant pour'
1'Buropevia lea portado Nord',
prsn-nt frt et passages
Le bateau ~tMira *,.venant
d'Enrope est attend ici verse
le U coa' ant en route pour
Kigston, Sto Domingo etc
pronant du d rt. &
REINBOLD & Co


Adminidtration a ,ntrale
des postes
Avis de depart
Les d6ptches pour N..Yoik
et I'Europe ( via New-York
% --- I_- mco yst__ -. Vf_ r f


Pour
les Sinistres
Sonecriptions reeueillies eon
taveurde Slnistris du Sud.
Report Ls. 1002 2 shel.
G. 170,939,57


Service Technique
de I'Agriculture
(2 erne envoi ). 194,0
Conm.de Iascahobas 100,00 0
Coommunedela GonAve 100,00
Corn. de Ia Croix des
Bouquets 100,0
,Cor. de Ganthier 100,00 ,
t-Maison J. L. Still &
;Sons do New York 250,00
,Liceo Modelo de
Quezaltenango
(.Guatemata) 400.*
0, Scarpa G. 125,00.
Total Ls.,1002- 2 ahil.


SG171,464,b7


direct) par ie eaaner .U.Um .. ... -
mewhine- seront fetmees jcu- /OUSthetons de la noi.
dill du courant.. doajou en coque
Sa r. e, Ic obre Veneznous en vendre
Port au Prince, le 3 Ocobre Aux readuats du Pays.
188. I 1.13 Grand'lue.
.._. : -- .-" .- . --" -: P '


Sont desormais vendues en Haiti 1!!
De v6ritables el gracieuses pinces minusculesj elles out ce
double advantage d'etre invisibles et de ne point glisser dans
les eheveux qu'elles maintiennent a merveille. N'attendei
plus,pour vous procurer la petite epingle tVICTORY* devew
Due indispensable. La preuve ?
30 millions soont cbaque jour livires par la *Smith et Sons
Corp ). La plus grande tabrique dans ce genre aux l&. U.
En v. nte dan% les ameilleurs m igasinsei salons de cuit.ure
do la place, A un prix extretaement modique.


G. Casale & Fils
No 333, Rue des Fronts-Forts, No 333
G. CASALKE Fils, propridtaires de ['une des plus reaommdms t.
pleancionnes Maisons do commerce do eatta ple ,aeimsatiaser. M
b.aux clients de Ia Capitala et de la Province qua doepuw o ter Octo-
bre coarpt,ils out ferm4 leur mason do lue, d lin de
Fate, No. 3t33
, Use visl'e *t aicessaire come is eat renouvel4 kur stock.
Ili sInaent deoevoir : ,:
Des chapeaux de 1ineo, des plua grande f.briques Italleb aes.
DM chbptaux granis pnur dames, des p!'u grid1s fabriques dyl,
Londres. .. >
DeO G3paux do paUle fine, pour homes et pear etat. ,
Des ItW deo chpeaux. poor dames et l6.lttom.
Dee Casquettes supdrioures, h d,, prize d alnt tout. onenrearoe
Du Kakie Jaune. b:,bc,du diiA bloc.
Et use ianDit6 d'autres artietep.
Les maichands ambulants troaveroet 4gllament. & boa sarAhb
da .b .., ax .e laeo poor homes at ensants, des forea de Cbas.
, a.' dar. c.n.e i tsa a.i. t MdnM
Vit .ASAL & Fi sNet
as m latntiUoi 4'apjer alieUrn.
^ ** -*a ''v n <


Lua lUUliu cantis escigaretLie
*Old Gild don't MM, J.D.
Maxwell et Co boot les.A oent
Wort au-Prince,o.rgani rent
-kAe pubnidn .n-
luadi 17 Septembre ecou-
46,,uoe musique et des ailx
-4,eant du cel taisiient I
la td e aux New-Yorkais' 't
qu*ils tusbent dans leu rsM -
reaux ou dans la rne. ,
as t s maire, qultre4nt
mtri de hat. r, a


* ^ -^ ^ %C h'I


1 1,'l *'***


*tj^ -, *i .- -_..I
6 a A .-


SIS^^ 1 il ,''


-r----- - --- --- --


--~- --


.. ~~.


4~L~;




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs