PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04820
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-09-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04820

Full Text
- --r~ -.*~---e---.-~.~ S -


- r ~ --A


* R


O~i~ 'fI~IL-


I
'-.,, ~a~* 4,


..., -~
',.


Tam


X t OCTOBRE I=M


i W I I- ~l- W ^ ^ .


*? fk r- *,/* ..dw.^ t i > L
t*)' 14 *s
he'r el aw.~
F^ r 4 1* T ^ ^


Ps"


t~~


*g? A ~4


L"f -,dt,


jourd'QuT* (L a
mlitalre.
en 0


queo n emm e*- K ,
table i ~teds.
' ,nir,-
casiona
memes vsilles rmagula
ils sontraveat J
ret ror~ .sl. .

leur que e leaWmrs o s
plume d'un etramer.
Plusieurs lots, usticel tut
hautement rendue sa Preli-
dent actuet de la Rlep iqe
par la comparalsoa do. cear
tains actes d'hier de ceftala
homes poitiqu l a ec. le
attitude d'aujourd'hit
EtI,4 aa 4ImP 4 dd L&wor
da .WA l 01 j Sa


qul a I1DU W pew w arftapaM
sens des kcirooet m eo t JquI l ise Pat ftI
i ae tacult- im lOU- 'eon pouvait plu
tuel~m ,B aeset mat6lcrlt-s 'Firmin u'a P
pu tro I des ltOrtsU vitsu z ste de malhea
de son y. Ut 4tait plutIt,
t n e n eit Pas L g me d pie. Ma
tnble,. pour convaincroeenr Mqm'a b6l
ZM1sieuts. .En verve de co- tournait, Elle d
gesiWl, gratifient leaurs le- celui qal I'avait
tauts quelques colomes que dons lesIon
rtbdse Ioe nons vivo
S Pour blen raisouner, vo o grend patriot
yo0s ce qu'etalt la stationn d oaste hla I
S avant 1915 et ce quell etait ra-.
e a 1915. Aprin vingal ci
'Coest u faitquedepa e quoel qdd tr
ques ann6es le pays m Ifef- o r
t ltl des sympt6mes de dMca- lectol...'ta a
dence. Les cnets d'Etat qui e npo d'"qu
S mccedalent n'emssyaient pa cs l eAt at de
de ragir. No. hommes po l- too s-- loes 1
tiquesn avaient point pemA A re pour Ia
faire le bonheur du people ous autres, de I
mais leur pr e bonheur. la barricade qui
L'Etat devenai de jour on nidats l tiUts
jour politician. Nos gouverne- listes, ous no
ments noe PIslet it poian t do male
grosses prebendes Nos dons- Poit p11 u
nesa ltaient une sorte d Indus- p le, Iat ,
tried oo 6taient places loes eoartrs oe
Electors. ,6., t.mi
Le teu de lsuibilion etalt glro. s l tm
allumn6. Le flau de doa g rI ilnni plus piea
1tait d6chaln6. Ou n avaitp ..aso p
d 'oure pour ere inqu ete t4iI
p le ItdEmon revolwtiemalid*. We aoen
S e convuIsion de notre vie ^.opa
pitique, 6conomi "0que t- .psFir
['+ laci~re n'6---t a-

4misat un mItl end6miqn. 16- La CmSM
le6 par I'Etat meoe" %tON dI-
S.. nog-polUerS qul que ponvalt. At
at n moye d dOn trr conam a do es y
L Pear ea c'tait to tivite poliique o
at nroaire quo a 0t i


' ),"


i& iat re Oveld ler stok.

Pai kmd- 1lh*-s libm.ss.*
wOh des ps grades fam briques do
w h aease et power liats .
d-am it fIittlse..
I des prix aant todt coaeurmea.
dI, kaMwf


#%Gts article.
taswfrut le vment, & bea marehe,
SadUt on stock considerable. I
deo Froots Fort. N* 333, you
*tti.
-ne -" en-m em.... mmill I


D Os Aods concourir A la sauveAtdej des vers lui-m6me,envers le pays
iintErecdu pays? envermes amis Cttte quality
Partout ce tot l'indi~r ncS, service par des connaissances
iddiStut lI cm n'6tait une resistance relles et diverse lui font
6 0-t 6db r e' rte contre I'action de jouir d'un reel prestige. Et
as pmrmnsUt tous ceux qui vouolaot le c'est cequi explique son ascen
[al, ti isai-il- intaiten de l'ind6pendance dance sur tons ceux qui l'ap-.
ther ddiiti- nationaJe. prochent. Et s'il a le pouvwir
tvo1d;prb. Et quol d'*toinant aglhs degagner les cceurs.de nous
vliumWlo B outout ca que o r.. Broo en tasciner,de reduire meme s
m des Ilns 1915 ait modliE t boncep. dersaires, c'est qu'il se de.
ma4erlait. teon politique. dosa personnel trute en-
-ar b r ? n t- dc- ui ere oe impression de (ran
S. .ite, dhon* tet6 .et de JIS -
s 1s t pide, o se, d oes les pr6eves newm n'
pie,eleadiraisr queo, daa l' -s
---s o r atil, ,t UUt I" quent pas. ai
dta. dtdoitdpeensert'a, mdrite dla fidhlIrt si nous
2e 6t41n pro-. d t a ener u, e devrions et servir et sout-
w. So obi ds conceptions doet latogi-Etauelesquesoietles s
dlavertir que qqeait c6E 6devant. a bra- les que sojent lela fs
s on deva ital- ta lt d n e ssits prsentes. pro. aines nous devons nous
SLAs too opposer POINCAR orienter vers notre ideal poli-
eva*t trapper ieLA GUeMasiA OINCant LA JA? que. Nous avions on but en
tire. lt ViolA Est-ce an non sens de voiur acceptant de eollab rer avec
irs d'6preuves Polocar6 c6t de Briand le Prcsiden t lB rn, qui s'est
as l e flerriot. Maivy etc? Re u a assume I la lourde tAche de
toe e oo Premier MAgistrat de la Rpu
Afse l'eno. Iaseligine n blique eta assume toute lIa
oqe I IeUo La ,polique est one science., re ponsabilidn du pouvor de.
Et p'est montrerquif la pos- paUs 1922.
aq sus d'anar p6e que, basant so00 jue N'eut it vraiment pas I'hV-
,i. et intel- meat sur one samine ralson,sor rolsme de prendre A son
raigt cinq ansoles 616mentsde la ps3cholo-'comnp, steal, tout le lourd
Ie tyranniede gie do thistoire,ald par ne pass tailt d'erreurs et d t.au-
sIo1t ilfalla do longue epdrience, le Presi tes accmo u E es e p ran n. ous
chaos cin At. dent Borno accoeille l'loter- 1 -rachetr? Et de"- -" "
v alt I&veoon a6ricaie. connait que les douleurs,et les
dt oeuviranceao. Nous ne cesserons de le rE souffrances, ni les horreurs
'antre. c6t dc p6ter.Depuis 1915 nous avons de a lutte. II I'aI lait au norn
Susrt.sans compria oun rapproche- de sa Patrie. Tant d'6preuves
do -atiom. enItavoc les Elats-Unis 6tait out fli plut6t pa, fortifier sa
vous soacie possible. Ce rapprochement lol. El comment pourrait-il
r a ltrmp- obteu par an trait, in lib6- subsister sans le secours de
die. Owin- -Iratios do territore doit en Dieu qui, depuis six ans. sou-.
i tslU I d6 ouler, en dcoulera. Le tienqosa poaisance.Dieu quelle
itoriI .d In-" Prdsident Borno trnvaeile a torcm I
mIes, ou i le cela. Nous nous sommes In- II smoccupe d accorder an
6res DOvo cu-lino s vers cette opinion. Et travail one organisation n6ces
ir an .foin munos avons pris 'o Soagement ash%,doe crder des richesses
a i QUt |de detendre s politique. Elle inouvell eon dehors de la pro.-
I i e4Mtrsper suit. Tout manque deltoi, diction du catld do cacao, do
L itouate hEsitation, tout s eaoce cotoo, do campch, souls
aas. e s- de notre part. suffiralent A mourcl du pays. Par uone
deol mis per"dr. li bean admi.n. ation
11' nlu ogs fops mom n oo ast i- r Mo nesarsne do na.
e --s' ttg so l un parti poit udont Itrge et tablir sur desm bases
ae iat t Ust e che.La i pMa doit soes, Ia nouvelle construe-
re c4oaiderd tre rigoure uso ont observe mon national.
tsai con'usion.t Laus6cla panderot 0 ocho c hvaleres-
on tat i et admise an pol lique .ue .travels Ia Nation. Et
r pou hea o ela boone Nosw ne de-r. iolre si chargers do
Ui !l jOmidt +mas edmbillerr~t. es..
g+qiaq- dare hlcotuas. Luls.nceuves no pourrout
arOIt J4v1 01.-m1111. Jam.'aftli.ndre das Isa po.
l Aso- doves dalio uInM acquise mf aiI dare.
on- I, a Ia v de a lot suree.P t-ct scie im* slorm attitude,qu1il
et trk? ,-1 oemtoane a p-oi du ". ".2'
i ,, _I p+ l_ t no l.'_r m +


I II+ "


... a vu, vendredi apr6s-midi,
pendant les exercices des Pom-
piers avec les iiouvelles pompos.
un incident qui ne mnmuqua past
d iiupr6vu et q(i, sans doute,
ne fut point vu d'un hbon ei
par celui A qui il advint. Beau*
coup de gens en automobile ai.
sistaient aux man(euvres des
pompiers. Voulant changer la
direction du jet d'etu, ceux-ci
bra u6rent leir lance, par me-
garde, sur une voilure.
Le proprielaire, qui dtait au
volant et celle qui I'accompa-
gnait turent comipllement arro-
s0s. Etail-ce pour convaincte
de la puissance du jet d'eau?
En tout cas, NOTE: CEIL vit la
voiture compllnement inondde
par cette pluie arlificielle, son
conducteur aussi. Mais celui qui
dirigeait les manoeuvres s'em-
pressa d'aller presenter ses ex-
cuses au gentilhomme A qui
etait survenue celte venture.
...voit A la rue Bonne-Foi
dans re quarter comprise entire
lea rues du Magasin de I'Etat et
du Quai, dans une blanchisserie
tenue par un Chir.ois et portant
le No. 121, deux temmes em-
poye6g la aJest.aaj u.Jnlu des
clienti, oauser, a toute ireue,
dans le quarlier, les scenes les
plus scaudaleuses. Elles negli-
gent leur tache pour chercher
querelle aux marchandes qui
passent dans la rue et alors
c'est un flot d'invectives et d'in-
jures les plus grossieres qui
ecceurent les honnties gens qui
ont leurs magasins dans le quar-
tier. La Police ne pourrait-elle
rappeler ces peronnelles A la
raison?


,
... a vu, avant-hier, A la Croix-
des-Bouquets, a I'heure de mi-
di, une toule de fidbles prendre
pieusement le chemin de I'6glise
afin de supplier la Dame dubo-
saire de es secourir et de les
proteger C'est la picuse coutu-
me au course des l0tes parois-
siales des villes, Pls gens vien-
nent A midi prier et implorer.
Mais NOTRE (EiL a vu un Prdtre
interdire I'acces de 1'6glise A ces
fiddles, les chaser du temple.
Mdme, les gens tardant un pen
A s'en aller, il requit centre eux
l'Officier de la G. d'l.
... n'a pas vu cela d'un bon
ceil. En ce moment ou des agi-
tateurs anarchists essaient de
jeter le trouble et la revoltls
dans Ia communautm catholiqoe
haitienne, A toute heure, A n'im-
iporte quel moment celui qu
croit doit pouvoir venir so jecer
aux pieds de son Dieu et im-
plorer sa misericorde et sa pro-
tection centre les ennemnis do
I'Eglise et des catholiques.
a a, toujours A is Croix-
des Bouquets, trois copains o
commander trois punch dans
un petit cale. Ayant demand
qu'il a entreprise.
Ayaut un sens exact de la
d6mocratie, il conqoit pour Ie
people haltien une veritable
paix. II surmontera toutes les
difficulties pour y arriver. Et
les criailleries des uns et des
autres sont un~signe maniteate
de leur 6tesse a d uea6e
qu'il dispose seul de, moyens
de les vaiucre.
H. Ml ..-A.. ll


~:v:~~ 'gi
.v

~ -..


~1

I


O W


- Nml


~a~ I .. ~..1.. --- c~z ...


tl


.t'


I . '


8lrs~dsaar








I _________________~


DERNIERES Nouvil 0

-de LETRANGER

CO(MPAGNIE FHAN M oB 5 ~Alik T.L..A.HIUIS .
8 OcjobrNA U


L MATfi 9 Octobre 192


Mlaifeslalions q Vnieme
bPARIS- Les journaux se sont
eaucoup pr6occup6s des mani-
eestatiols annoncees pour 11..6
Jourd'hui A Vienne.Les WieN
Neustadt Heiinwehr nt n
n6 leur d(1fl A midi dan Tr
dre le plus prlait et les loq6
lions socialistes n'ont provoqui
aucun incident. A Wiener Neus-
tadt, les defilis des patriots et
des socialists se sont ddroul6s
sans incident.
I.es Sporls
PARIS- M. Mycden Mills est
I'heureux propi idlaire du clwval
qui a gagng mijourci'hui le prix
e I'Arc de Triomphede 700.090
francs. Son clhev.l ((Kinltra eat
arrive premier. 11 6tait 6 coAn-
Ire 1.
'1ULS (()klahoma ) L'algA-
rien '" (Ouali, gvgnant du Ma-
rathon olympique de 1928. a ga
gn6 sa preminire course en A'n,
rique. Son adversair3 Gayne,
gagnant d( c i course A pied
transcontiinntaiil a abandonn6
apres dix inillcs cn disant qu'il
avail des rn'iimps. II tait a ce
monicut 11 itille de rriere le
coureur iranikis. La distance
total A'ail de 16 mill's que El
Ou.fi couvril en I heure 39 mi-
nutes 5 seconds.
Los AN,;G iEi:s- Henri Cochet,
champion d teIunnis des Etats-
Unis et d( I'rince pour simple,
a ball son comnpatriote Hous-
sus pour It, (claupionnat simple
de tennis du PI cilique sud-
ouest par 2 I, 1, ; 3. ;6 {
Ine granile' IeAnIiulion 6 la Hlavian'
LA 11AVAN -- Dle nombreux v6
trans de la guerre hispano-
ambricaine se trouvent riunis A
La Havane pour la Convention
qui doit s'ouvrir domain au
Theatre National. Plus de 6A0
d'entre eux sont arrives ce soir.
On attend S )0 remain martin A
board de dill'rents paquebats.
Le Prinme de Galles


!iagjne ue course
NAimoniuin:\v \ ( Alrique occi-
(dent de ) Le prince de Galles
a gagne la coupe des Kings A'ri
can Hilles pour cavaliers sur
une distance d'un mille et quart.
11 ktait suivi de pris par son
trbre le duc de Glocester.lls ont
couru dans d'autres courses,
mats ont 61t batlus.
Choses de Franoe
Le Mai)ii public un ar-
ticle de M. Chappedelaine, rap-
porteur-ge6nral,d6montrant que
f'exc6dent budg6taire pour la
reconstruction des regions lib -
r6es, I'accroissement des verse-
ments de l'Allemigne en dimi-
nution des charges et des det-
tesjustiliaient I'espoir de la libW
ration prochaine des finances.
Le President Doumergue,
accompag,'i des ministres MM.
Painlev, Tardieu, Charon et
Marin. a inaugure le Salon de
i'Automo)l)ile, t6hcitant chaleu.
reusement les organisateurs.
M. Laurent Eyrac, ministre
de I'Air, a donn6 son accord
touchant le co6t technique et la
mise Al I'lude de 1'exploitation
d'un reseau aerien.
Le President de la Rdpu-
blique posera, aujourd'hu, la
premiere pierre de I'Exposition
colonial.
-La Compignie aerienne tran
Vaise a procede A une reconnais
sance atrnenne terrestre desti-
n6e A F tablissement de la liai.
son postage lordeaux-Ga pve.
L'heure d'hiver contap-
cera aujourd'hui.
Ie pontant de la consommati6n,
lepatron le leur annonga : G. 1
*triep de plus.
Les trois buveurs s'ing6nik-
tent en vain, A tronver le ptix
, de chaque punch. Chaqoe re-
vensit A 33 centimes 1/3, com.
* me ponr les queues de previ-
sions budgitaires. Mais lea bol-
, p. ..,. ,uvaient cumpreadr4
pa Miath6matiques sab-
le&, e proprio avAit p tablit
.JBprde son vem re ohnch.
r . r .


Useii e ps l ^ieo4* I
LONDRES- Une 4&pbche do



dltruites par la tem ot doe tn-
d4 dernier a OW46
sion d' tr A fo'L Le Fromage
6 hears 30 Oe martin. On a d d .* ,
lasrque It l basinde I'Y-
ser i lt en danupr appel r r. A
haI bti oupes our prw t r lea ll e eV,
n hadct lear porter ecqais T g g-le t ,
en cs de n~cessit6. ... ..
IBRUXELLES Les soldats du Le r s.~ AuI'r est eol;aI1
S6nie ont travaill touts la nuit dans. bodas een forbtane, n
i r I' is a nonvelle digue de Telo dO e parhemin t her
Nieuport alin d'empAcher le bas m11ti6 eu tlen6e. etne negAt
sin de I Yser d'etre inondd ; I asous "Un elima at...
digue sers gard6e avec Ia plus i 1 y 'a pr.4 Tio
grnde attention jusqu'A la pro- arti l Is eapoys dai 1 ai
ch ,ine marie haute dans la soi bricationu a'omge K aTr. ul
rke. procede soigneux de pasteurisa
tlion luidonie ses qualit6s ea
PETITEa VOOVV LLM buL.ihe de pr 6ervation e
Sd6t ii tout erme nocit.


Le iromage KnAFT est empA-
quetA, d'aprs. les m6thodes di
mecaiique moderne, dans de
condition extremement sant
taire qui le prdaerveot de tou
contact ext6rieur et le maintion
neat J 100 oour 100 pur.


PARIS- ( L'E( ho de Paris *
tait observer qu'.1 serait scandal.
leux que I'arme tranqaise et la
Rolte britannique,pilhers de I'Ea
rope actuelle, tussent des anti-
gonisles 6 Geneve.
Le Pr6sident de la R6pu-
blique a tl66graphi6 ses chileu-
reuses Wtlicitations et ses vceux
sincere de biaheur p-rsonne!
et de prosperi pour Panama.
M. krosem ina a rpondu par de
cordiaux remerciements et de
vi&x eventss pour la prosp6rin
tI de la France.
LOS ANGELES- Les amnri-
cains ne gagneront pasi le chamn
pionnat de tennis du sud-ouest
du Paciflque par suile de la vic
toir aujourd'hui de C chet qui
a batu herrington de Hodlywood
par 9/7, 6/. 6/3 dans la flnate.
dm min, Cochet aura coinnme ad
versdire son compatriot Iran-
cais Boussus.
TOKIO- L'amiral Okada,mi.-
nistre de la marine, a d6clar6,
dans une interview, qu'ii 6tait
tr6s peu probable tque le Japon
tentAt d'oflrir sa mediation A l'oc
casion du relus des Etlts-Ums
d'accepter le point de vue an-
glo I'rani is sur les irinucienut
naval,
,OTrAwA-le Deparlement de
I'imniigration exmini une pro-
position du Gouvernement bri-
tannique tendant A I'dtablisse-
ment de 20.000 tamilles britan.-
niques au Canada.
VARIS-La Commission des
.Finances de la Chambre a ter-
min6 l'examen de la loi des fi-
nances.Elle s'est ajourn6e au 16
oc:obre en raison dei elections
cantonales.
LONDRES- A la suite de I' n
tervention de M. Mac Donalh,
la counfrence travailliste de Bir
ningham a repousse une r6so-
lution des extr6mis es pr6coni-
sant le d6sarmement integral.
Le Daily Mail" a annon-
cd que le Has T'affari serait pro-
clam6 demain Empereur d'E-
thio ie.
BE RLIN- M. Curtius, minis.
Ire de I'Economie, dans up rap-
part sur la reparation qlWi' a
faith an Club du Patti potlue,
a condu qde I'intreat aliemdi
eat de negblier amin6d4iterndnt
la r6visifo dit Pla, Dawa e
SHANGiHAI-.M.Sosanmeekm
rentmnt eas Erope, a towuj
Crois de le Lgo d'HanMd l
WASINGTON Le P"u1
frangals grana mI
n .ua ~O MA
'_ i &'n@An nnm ntl APIA


Mcdl meftee'dilet 16s6
d 6.dooids -irftt lee
des environs.
DENVIlt-i.D om
Uary Itagdte, Ra hmanilli
evitna ires oon@autie l Qgibar
at a.a of W JeaMUPi 19 jaafft


I


AL

.a. -


I


1,


I'1



B.
I:

I

I
5,
S
I.


Lea iromages American Ched-
dar, Limbur.eTr,, Roquefort-A-
merlcan et Comennzl'ert arrivent
tons ee boites de terblauc por*
tant I'tliquelte KHArr. Cbaque
fromage a la riche saveur quti
caracterise les products de la
Maison KRAI-r.
En ouvrantgune bolte de tro-
mage KRAFT. vous trouvetez uB
frogage aussi Irais, aussi savon-
reuA et aussi pur qu'au jour odl
it s 6t6 mis en bolle.
Chaqqe paqpet de veritable
frotfage KvArrp~ r ette ma e'
que de Fpbrique


Si vdtre lournisseur n'a pas le
fromage KRArr, il pent fobtenir
Chex: Pawley Sales C0, lie.
Port-au-Prince.


* .I4


V1'"?*'*


.4. A


BELLE POITRIE mtair*
d. mSs i y N34. Dole*
PILULES Ott *RTALIS AI e14rgp.
:s *i W**. nIti ,na 4 Pf a da

j *ogrois, Ci elt d
a t. I . ,,T, ,,,,., ?. - a teda*s 't ,i
.' : ..,"...... .. "" ... i--te r


' .


.fl,'* ,' W l y 9W a 1 t *', ,

ON'W;( OUVERA
f -ft r


Formes.e tchapeMux arsD pour

daie detdnire, mode..

Toilp4ue r
.Cbttp& I I? D poUr hotames.
Jo l rg-4-- Oires.


knUtnjtefbidemosr.
HIo Cpaqeolo .laeable

Oiboed ?hdames s


UL.
^Wtt}?.V~o^ toar dimia$


p.


'5II


.1 a
I.. A


. r
I
I


3 1
L~dink~.i?~. I


I ~ * -.
C..


Mio.s i a i ,nt-


a.. 4~
''4
!~-... *a~
4


a..,
'1.* .' .
V
~v.
.~ L
9


'II


k, nv


2,-YY.~U----~-


w- *.;


- 1


Si


j


RL JilAJ


--..,., **...





PAGE- 4


LE MARTIN 9


;-~ --- I ---- --;--


HISITEZle Rilay

i.tubles tci arli
-m


d'an
" ,a4


I -.4'
V


nde

cies


ieublement de

il E. AUXILA.
Voir seo joux de Salon on 0. 1te
et on Bols roco rb6s, se ochaises
do Vienne aves at sans lets do.
r6 Sea Lit* an for couleur bois,
Ses armol. es avec et sant
porteA f glace. See Panneaux
d0coratif genress (lobelin, eto.
Grand ckoix doe chaussures
I our.dames der niers modules
et derniess tons A prix mod6res
chez
PaulE.Auxila
Visltes cette Malson d'abord
vos int6rets Vou le oomman-
dent.
- -- i ..._ now


Aill


Cest le moment d'assurer votre maison,
vos marchandises avec la Union Assu.
surance Society Liiited o.Londres qui est
une des plus a.ciennes ComDagnies d'As"
surance d'Au aeterre.
Pour toutes informations adressezi-vops,


aux agents aeneUraux, soussi


nes.


Union ~assurance society Limited

L Preetnmaan-Agaerholm & CO
RUE DU QUAL


RlUM,
t


4'
~


Au coquet Magasin
"hdem Uo i. Claire VIUUX
Vismeant d'arriver lei plus jolles oouveaut6 paris'eones: tissues de
teoft beu. par coupe a lques, bibelots d'art et mills eatres fintal-
sies. t. Tout d'ua go6t xquis e 0t si bon marcbhd
A I. d I eIs. d see o.le.to Mello VIEUX lait use exposition do
Sresobe deafatls oA le maIksm len plus difficles front ais6enemt
lear chols.


__ ----- 1---~ -


ARBANCOURT


DEPOT


RUE de CESARS


. i kit;L^.- "'


q :S


*
1,,.

Awmftmm-m-vr .66"


- .~ *. .- -,,r ~-~1~y- -- *I)*3*B** --


'"


I rr


~ _e


;I --= ,ap rt- -~~Y '


. k-


I--~-~ _~ .nrr,----~ ~--- --


G6~oraphie-Generale
4K PAn LUC DORSINVILLE
SmI -t m81 0 r6-.-.00 p" ot do tbt .avir photegphl
eiense a os eeu -- oeverin. eurthemi .
a0wq Iteir ill dans ltesolees par decision Minisirielle.
Jo k a -4 m n 'aiaerw Ias Istefiis st lea rents dee 6we-
_Ma -l^e p_ bt MANieM Iw rt s*tikt laW publiSmtion dt md o
4h2! *. t a .Oti Newbre prochala.
'i ^ aitet 4vsa ete M :
I Ise e Cwr S eetaifr a powr 1*- C'l*1** +rint-r0.
SL-C* .C ,Wy pon 'f, s u .
s t p4pb' ****.. 4h aimyfby l 'rib ni .I ** 1 '.ODDnS qii'.n. 4A *
pa ti b 4'fi Lde t.b cou..a. it,pho. -pra.iha est d'tiUlid Publi-
in. .j i 4 rJO tl i cp.' .sir mn orl m r agissrNnt doe toas le
op.* 'Iva.e; l a46 '.ttaui pliur iimtrod uetio, immediate de moo lives
Wd a^ sOtr^:iiait eeeIO do l Republique, & aim
IIT PERBS D3 FPAILLUS, .e pay.z pa ddeormail & vo*
,StWainUNK GOGRAPHIIK IERNGEiRE qal lour lane mieux urai
SsaI io PATRig qw o I nar. L'AUTEKTR
l'. .,/. ,, qp Is lo t


I I




.`-l i T--`c"-- ------. IIZ,,I=,Z


Wme. ANNidK NS614

..... ..-=.irnni a


S-A--. pAGE 3 "

Mardi

r9!Otab re 1928
.* ; ;* -*


Dissolution
DES
Consels Commauaux..
...DM S.uNT I OUIS DU SunD
Sur le R ,nrl 't "fj I
Cav"s et ''' "*
ho) l i 8 .
Vale, pa. .. *
la RBpuhiaj . *Ie r .
septembre ,ionlts. < 'I*
Communal de Suiii-Louib Atu
Sud a 616 dissout. Une Com-
mission compose de MM. Louis
B. Policard, president, Benoit
Henri et Elie Ch. Dhaiti, memr-
bres a 616 Iorm6 pour g6rer, jus-
qu'aux prochaines elections, lea
intkr6ts de Is Commune.
... ET DE Ton EcCK
Par un Arrl66 pr. sidentiel en
m6me date et pour les memes
causes et molits. le onseil Com-
munal de Torbeck a 61t6 ussi
dissout. La Commission nom-
moe pour g(rer,jusqu aux pro.
chains lecliens. les int6r sa de
la Commune, est composee de
MM. Jules Regis, resident. 06.
d6oti Ju-Louis et Turenne Eveil-
lard, membres.

Poor Ia eonlnnolie dfew. Ifee.
eole dai IanMlft e
En vue de la consirurtiot
d'une terme-ecte tilsd l 5rne
section rurtle de Labrande,
Commune des Gonalves, l'Etat
hailien a entrepris centre six
proprietaires dans cette section
rurale la procedure d'cxpropria-
tion pour cause d'utilit6 publl-
que. Pour I'tablissement de la
ferme-kcole une 6lendue de I
hectare 29 ares et 96 centiares
6tait n6cessaire, I'E'at a d6cide,
conlormement A la lot, d6 de-
venir propri6tairt de cette 6ten-
due de terrain taisant parties
d'une plus grande superfic e que
les expropries poss6daient "ai
lieu on doil ire 6rig6 l'Mtablis-
sement agricole.

Pour In reconustrulion des routes
el ponls et 'ruils par le cyclone
Vendredi aprs- midi sont ar-
rives A Port au-Prince par le
train de la Cie Nie. des Che.
mins, de fer, de nombreux tra-
vailleurs des chanliers de la D.
G. T. P. dans les regions de l'Ar-
tibonite. lls sont passes A la rue
Amricaine oiu leur d6fil6 susci-
ta. une certain curiosity. L'un
d'Atre ces travailleurs nous a
dit qu'ils viennent du D6pa ite-
ment de I'Artibonltl et qudils se
rendent dais tea regions ddvao.
t6es du Sud ot ils ont t 6 en-
voy6s par l Dr. G. T. P. pour
6tre eniployes a la reconstrate
tion des routes et points d6trults
par Ie cyclone du 10 AoLt.


A. de Mattis A C


En ventlechez
0., .jCh. 'icoulet. Simon Vieux, Ed. Est6ve & Co.
A. .-. de MAI'r
i I Reprtlen


OM- < s i -* A w O l _'


.1


UI endure d'a sweaans-
wdarn .W. C.
It ya qtqlaue7 jqurs. l ,s"a-
cadar,~mpn 6lo 0t1J,-.E ," '
trov6, A Poirlt-e Paix; dnd I -'
couloirs di W. C. No. sitiw6 pr6a
dtu littoral.
: Lt":iho 4, journal hebdoms-
lairee Port-de-Pasi, qut re-
ale hi tlt se demand ill y a
eu trimre n accident ajouanti
qu'on ne le aura le 4 tre; *i
mait et que si c'lait an cramne,,
I t'surs mscune suite, puibque
pwsontie a s'en inqui6te et no,
songit mnettre I'acliun publique
esliosveme nt..
plinlir e bean ltemps
En. outre du Bulletin mensuel
public par, M. Tippenhauer et
qui nous permet d'mdiquer a
I advance A nos lecteurs lea cort-'
b dittins'climat ques du mn bii, I
I). G. T, P. public aussi cha4 W
mois, lea constalations de chte'
des pluies relev6es en diverse
r0l1o >s d'Haiti.'
L'exemplaire pour le mois
d'aot 6ecoul6 de ce Bulletin mr-
t6orologique de la D0. G. T. P.
ii Ue tl cieettqnt rfmin.
Come en on sle pense, la
chute des pluies relev4i en Haiti
a 6te rticIlte1nent abon-
Sdeanlt pr A@ u.t
SNop remerciona pour I'en
rtdl'i nmiero du Bulleti qui


Am Eft Ieaf e41 itl'rh A 1astits-
tiN Sl-Leuis d Gozaile'e'
Comme onC ar l'avis
que nous iiop, I iler, la
Secr6tairerib d'l e truc-
lion Publiquei.V.i 4.* qu'll y
a., au CourS NINiit'a exO A
I'lnstitutiod StMtoft dUnza-
gue, 35 plaft. vOeOtMtI pour
Iere ann6e'~et20 our lI'26mt .
49 concolrd admiss'ta s 10
les candid, ri~te.
trees univei|tdires a commenalt
liler et lei 'turs- s'.olviroast
lundi proc ato 15 octobre.
Conditbhs dadmivsion:
Pour etre admis en l6re an-
n6e, les le6vEs doivent etre Ag6s
de 15 ans au'moins et de 20 ans
au plus. lis doivent 6tre en outre
munis de leur Brevet simple ou
du Certillcat d'Etudes Secon-
daires du ter cycle. A dletaut de
ces tires, its devroit subir de-
vant un jury formei des pruts-
seurs attaches au Cour normal
un examen portent sur le pro-
gramme du Brevet simple. Pour
etre admis en 26me rnnee,'il laut
Store d6tenteur du Brevet Sup6-
rieur ou du Certificat d Etudes
Supdrieur 26me cycle.
Lea demaudes d'admission ac-
compagn6es de certaines pieces
d'identit6ont 6t6 reques uusqu'au
samed dernier, 6 octobre, a la
Direction Gen&rale de o'Ensei-
gnement.


Demain soira ii I
looerm to grand
I le lsens0" t
maFleu u W oniI
Charles Mathlie
Wb)nuol Jimeno i
mini 164Ii .
'U cartes s!
hltr et sont eole
i thoesiasme sm
qu4ai6sirent no
aet rencontr
doitent se hAte o
L'etlr6e .6n6ralb ar
I les premieres
50 at lea Plop
* dollars. Le s
Mathieu i P V.4
vadt 6tre de o
match aura lie ae '
-N a- V"


ILncamion heut4 ^, ^
Hier, vers le da ma-
tin, le camion ner i i a
pour nom a le
Nq 3 2, fit c edaheIes
q rtlit du P s t4op
:e v6hictoi! l et, heurtI
du m6me co pas.*M.
don't ue vieil e qu .,a
I ratt 6tre plur xag6 nii"
etun garconnt- ans etii
ron qui se re claas,
'Les autoritl. res aya"dt
fat leas constlusit6es en
pareil cas, I cleur. du
Scdniou a l 6 lea vkti-
mes de I'acc Ibnduites A
t I*H6pital G~n ..
Assurez-vo tt.lreyacc ni
A la a General Aodenl tPe &
Lite Assuran i ratio .
mited.- Vv efl'mingBitt,
Agent G6nra VQJra ti.

Les betears kaall
et lea si Pert li al
Les c6l6br rs, chamn.
pions d'Haiti : Guerrier,
poids l6ger; Mathieu,
poids mi-loure Walkef,'
poids plume ita e les pro-
pri6taires deo.ia de Cis e-
Vari6tis, en vue itf .-ourir le2
victims du cye6lb6o" it"`.
Rico, offrentliWetir g|
courant une sent 'eti"4.
de boxze dont-14'pW- se19 -
mis au comit6 charge de cec, eil-
lir les tonds.
A vnidre
Une pompe automobile i
incendie.
S'adresser & Mr KINNY
Rue R6publicaine o0 Qdd.'ue


__ __ __ asi


^**pIN '^' ^^, .....


Le depart du dirigeable alle-
maed ganit a Cormte Zeppelin )
qul 'a aengager sur Is route
Srqgilue pour voter d'Altehiagndl
*IIs +iF Uni, j, t* ta rd i
Scas.te 1i ptoductoi d6
p Mi' a ediploy6 pour te din-
GIi Cotmte Zeppelin Y partira
dethAin ou, au plus tard, ven-
dredi, pour sa randonn6e au-
dessus de 'Atlantique.

Lo Gompromni naval
franoo-anglals
PARIS- rc Le Petit Journal i
fait remarquer quoe e cempro.
mis tavP tIranco-mEglais. eel
heufueux r6ultmt de prparer
*4 ina d'ual gpi CW sur
la Induction doa arm- nts ea
navires de petit toinage.L, dite
Sc9trence se hiendra(a t'aris
au dibut de l'annde prochaine.
-


Lo GIUAU


"3 MINUTIa"


Un. savour d'amande quo
vous no trouve null
prt ailleun
Le OaUAU S MnNUm dSk, do
s lot" i" 66jus.1 pt M M-
Lea oas. uito "O M U.mm
dmet 12 hwoare, dem ds FPowe
eIt, AM- am miu 4rma m
.L .......
- mrew dubmed quo uAl Gror
dams so -M mswqw,
3,'~-.


En septembre dernir,s'est te-
nue, A Bruxelles, ine Confiren-
oe t&i phiqde international.
LA Odes CAOe estransatlantl-
Sques ayant insi'Ilt quo lea
1a mb!d + Ueste limitels a.
ctn. 1 ^ebl, .res 6u signs,
la dlatin da Chimbein-.,
teinati na dde stommerce syant
A sa JAt06 Robett E: Olds,an-
eien sou'lkecr6tlire d'Etat A Wa
|hihigtoW k'est t-t6ee de la Con-
f6rence.
Loraque M. Olds est arrive &
Paips, le 14 septembre, il a ex.
pli4ue aix journalists attitude
de a' d66gation qu'il prasidait.
a Nott repraseltons, a-f-il dit,
le public qui itt sage des ca-
bles et nous Meftrbns nous re-
tirer plutOt qpete duictionner
une aigppenta des trails de
mnessoa.ne d. elms d6rop
coi aauspv .
I .II all, sauls remarquer qhe
lacep I dion d trutimatum
Cie ft d Able 'redlrait inut i-
sibl tohus lea tiod6s existatas
iof qti 'mr6mee 1 D6partement
dEltat des Etats-Unis devfait
adopter un nouveau code.
a Ce changement, conclukM.
Olds,entraverant le progr6s,qui-
rait au d6veloppemeott normal
Sdd~tiorerce et augmenterait
le-. pitdes ttl6grammes dans le
nmonddeulier. 11 en r6sulterait
d atiEigtthesatton de 50 o/o des
revenues des Cies de CAbles. Si,
par example, elles transmet-
tienst quotidiennement 50.000
mots, la modification leur don-
nerait le droit de tire payer
pour 100.000tmots.


N)OUS achetons de la noi0
i. dacajou en coque
Venes nous en vendre
Aux Produits da Pays.
1313 Grand'Rue.


Grand HOtel deFrance


NQUVEAU SERVICE

de RESTAURANT

*
Hors d'CEuvtivr varies
Plats du Jour


Dessert


Le tout-pour Gdt 2.50
SER VICE TRbS SOWFN9 -.METS CHOIq '


..


-. 4~.


a
: *~' -
F If *~X'


'1


A *.


,- rands V ins-nnm... ,,, .

,rands Vins d'h ">"


ASTI SPUMANT1ov-sv


MQSiT.SPUMANTE

de' iia:Fanmeuse Falriqhe ,

F.dNZANO' & C1" (Torino')


C-F


L~ -- 1


- -I C -f


_ __


li~ I WNW_


..-_.


.; I


.


W, 7










'--. *..."Indispensable d'une*-*- -- .- -


PT O.no.w ,;,C arette



SO M. .do h o d ,a n




.ahdrl ,_'._.. : c l 4e A prt.
ddeispensable d'une





SD udoran~ e dmas dhesp eriel itqu i tabct d ant to ussont
r.turel.' une quality distinct utive
edi"matid gI"
Cathedral (* g do la ChterfieW t qui la met da. une
lrt*do, AuM EMUM e t ce W'est pan le goOt d'un siil tabac,
qednoMr s n i B mas de plusieur tabacs, don't tous sont
sta o,, d, e. q , es tabacs de choix, harmonieusement
.lie. uft d al milang6s, l'un fournissant son d6licieux
is-midi eonfahit e 'toa0 t S, ara6me, I'autre son puissant velout, un
i.mid- lt rdes poor sttmI autre encore sa do.ceur d6licate--'en-
ndonn Jos dl cia.* d semble formant uwi tout d'un gout in-
pevait aprowa ie. c....mparable.
,imables at sympathiq.ms Pour lea fumeurs qui pr6frent le goat
p de grand regret paroun du tabac natural dans toute sa dlica-
tmbr~s amis. tesse et tout son velout6, il n'y a qu'une
.Dimanchbe, A hours de oS seule cigarette-la Chesterfield.
is-midiatalid'd@lR IVR EN AeRTYR
convoTl d fu Arant na i ion.
Ar ----ida-ie, laa a ,l I ,itj- ; do..oro i u-.Ii,,
e. L Petitd6C iester id
ta vo inI IoBibleos, prsitn Isi e-, .-.,,.
qormi.do e ,an.son dote n ,t .9.CIGARETTES
ilf.hier, a 8 htes.do iiun. a 4I6 arr6t6e.
;a 7. *-ts M .ielP ~dipre d-in eaniant mar-'
|-Mine do ret'ouvit L pe tti
p families prouv6es p ar ay rit "ir5 d eUI~ etq&Cal'.L ee.TBC o
noo 4OO" ben dns a no an st O qe Istupeft TO ACCOCO..U.S.
gm. Uc on ,4.. n t O~pfllee, p iair. el fire em r. L .... ii.... -
.est lu dvrieb e tute e 08 AI&URIN, Age.is
vant eu a Ienfant i, eton toes Agile des de Cemr I hBoe Fei
ppprences,a iI teque0r pen.
mone LIoanmta, dant longtemps, araft avoir en-
I roprittoire d 6 ninie sougrances et m ,
Ase Rues des Cisaratecen# at el. eleeatan
du Magasin de 1EtaL s plus sEre et &a plus leem-
Mousseline I re des punts.
Fins rouge e tlasp
pa et Li ,.
rettes dtr-



a past

(inedesplus tortes companies
.-docn-srle eanadiennes d'assurance sur
re Seaz que nettoyer, au. e
g.Critchlow St W ou,. coobinason dosev'oa pourn a v i e
o A.a invent oet bN i pesoau. 11 dissout toute trace de ,


E .
~


- L q I


IdWO


.*-








PAGE~ 'LMAN- Oct~'Y4WIj


URODONA


et 1r Goutte


Rhumatismes
N6vralgies
Gravell e
Art6rlo*Scll rose
Ob6hlt6
\ ... .. > * 0." S

Ifablibsements CHAIELAIN
[roarni-.v"' de, lo II,;pitouJ i dfe 'tri
15 GRANDS PRIX
I bu, rui de 'tl.heciennI-%, PA.IU
et luuteq )0lha omacles.


URODONAL.
nettoie'e r-ein, lave le
foieclt fiarticarutionl.
* aa uatouplit lea striba


- Oh mI on ni, que fai-I1n? T tprenda
des liqueers et lit as m la goll..
- Ae crnin rien, aloe quekliii elleref
d'I;ODO').4AL, ceta mposera Ioul aeMl.


- %(dm1n11114" he I'ammtoh an
aiu't'<% a% sit;% dimi 1i gola.'
I L atnOLN *l. n1 aucul l "nP
tliswioent fAcheux. *amunle
salicylates. re1n ddes Ms dans.
il'rix. raedoutnblcI porfols. du
ctdique ft el de !a ctchldlnr.
I.t^ doulmrs | pllent rapldro
nicit doe letr 4cuy14. et la diln'e
mnlne deIlc laoIu sa"b tot jsadhls
Itri nolmblkOiteAl abk'ti.0
D' F. MoirL.
Mld.-.Ol. d4 1"0I em an r. lwfrk MdowI
H IIdll"u die Is **m e e die tslduele


I erdIte


Ne perdezpasvoire temps


E : vos voulez
vous chausser avec des souliers
616 gaus el au meilleur prix,venez
direclement A la Parsienne.
Si vous voulez chaun ser vos en-
fants avec les mcillew s souliers,
achelez en de la mar(4ue VE 'CE,
DOR de la Parisienae.


Marque TRIANON


JEUNES GENS


Si vdus avez be-


soin d'un costume de la der ni6re
mode ou un smoking d'une coupe
impeccable et avecun peu d'argent,
visit la Parisienne.

Si vous voulez vous chausser 6
gam ient achelez les souliers de
notre marque enregisiree Riche-
li u)dout nous ver ons de recevoin
de nouveaux el jolis modules.

LA. PARISH ,NNE
A"ge de" RFwes des Gaies M 4irWId'lle
*" ~Ji ta- *


tV ddh h ouhIINNW,

J ( ?P*i


Cliniue (Mon &udual
161 AMee.Johabmwq.- Phb.0, 2A1
DCwulIIt.o., wa f Ad o :fih. w1i
Triti do Cde abiolst
TioteUstet roouw. par Wtc. maia


Urioe, la m, Caelts, 4elto d. Was.rpnaa-i to, to,
Prim dAo 7 at Pr6l6vmeabt'dwen
Le matil d6 hear AS hbueit. lctdtvd< 3 h. I 3
et sl rde: mew..


Vo tre vaoie toWs oe artletes qui potvnat vm firo bl
meotiamiw le artlel ci-pr-s: armoir,coti uses o .atrolts deo
dileseioas., chbieos t ddiaes. vinsoseA ei asadricaass. lits as
St as solw bo ens jesx, de oslon vieeaoi, st 4 nacj .iauabM
lrnapsmpeassio 6 d c tmiqw.ia.o-ju.jtr pour 9al* & manigr,
am ha jbod, joll do tois l ii ei pclatlll,, prp6Uoiescoails
glacl6ri, argitved. Mup-.rbiesx do table euscristal, ieau do'
Mslle srvoi. cafd ot A choeorat on porcelain'.
En oare, tous trouwrez un asoroiimen rmplet e' B
articles po.,r cadeiuxde bapthmes. doe fiaFioes, fde mahr
et d'anniversaire.
No fait.. aucuan bat, anmt do puer ch?7 H. B LLtON1
Tout 1ldim M do la alsou -sut ,oi de deou sati: Mhorn o tal :
le pris *t Ia qvalit. "oamm toe jurp, 1s asis.o oaba"g d'n4
tioes an rovl -


C '.4.
I.
-4 .1


-I


3


PAGE=- 6


r


LEyATIN8 9 Oe3m




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs