PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04818
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-06-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04818

Full Text




.$iJ -


Ii -


~~~1


rr


r.l mae r. ,
p' n prtis de RoUU A
[1 9 n~eet~CA~


;. ~ ~ ~ ~ R W .: ;,- ** *: a ..I .


..J.


Ioou


pivox
ir es I
clrs.


on l
t,ev


rqup s
ftltr itt


t-de0 tes les l-
ions de oc.1 --
derne: datmn,.
s anlts @W,






-ont 6t auWO De ci iss,
went s6tirl
ber r.. pae qqtIS


?k meilleujk c da (9aO tt.
isaosalj, t4 primitives
.ijoina une d- ttcoton ne a
bertllecip a
leImnchtllen i ** gl .


UI


I ritrao nment sa
.hbls cotcessido IM
do nos temps. ,volaeot eb. ,.liI. l. i est
inq de leur ct616. dasa ni socinl fi 0 -d
molphere tatal iten Pse cJe jraa c
r 0^n^MAPg % A a 'w "Tle
.eoa e ntea 'tO .. t l ^iod ol.tu i up
fes t,ce qI au Soit Tut* ,i fb V i e vo utio lumaipq
rment ne correpdpluous Je do te cepcndi uue cet
irement ac qu'aont o vceu se r alise., at, a U
*66 ensemble. Ajoue A tolit eat a lp base pretf* 'etd-.
Sque la temne .uVent endiefle des so- 6ts cties
*'rg e par certain lcirc ns-, Btats. 5S roine (t'"a c.u.
,t .es de I'auto lWt et doe 1 iletenmt eulratueatmt bk t4s
bponsab.die, n'abdiqle pase ddbacles qu II eras t .
;wfotiers lorsque Io i a r i impossible de pIt~ ef d
%Wt reprendre toute son ad- prithir :
torit6 Cot pour cela quil eat
La tamille est done *bran- tspe tr que. la Pa.lUe coo-.
tie. lle'fest ipar I'evt ltOw" set W lt
a supports de ses membres ,qm lotI,
tai. eux. Elle I'est encore. iarleS
i'atmosphdre de gaoeoi M oart des ver
dficules socialesla con- tu de I'ho mme et de la
tIraigaent 6 sip^)ialay eti j e
Rgaisler de plus pr ce ne cioyen 0 pose oe m6re de
snt encore Ia que des copa- demiY
?~~~~~~~~~~~ r* ^ '<^';& 'A s .


La'ISecr6lairerfe dEtat df
,Ilsttuction Publique inlori
interest p qul existed
vacantes A Is lre
du Course Nonml de
J1 ens annexz K 4ITU
Saint-Louls dei Gobon
Ot 20 a la 2hai6m6 a s.
Ce concourse 'admA
ris candidates q
41i'Mqpai de tires uaruel


W-


~f~7PI


SL OON. '


I Arftr unoiveaux de Dim-
per les laelleurs artistes de
PI h $UPT.i arir DES ARTISTES !
I hb 0 rl[t6verveilleuse et la clart6 6ton-
cSE4 eto *dit Q'ILS ONT DIE LIA VI1*4t VOtUS
.rlorlt6 de la fabricatio i obteoue
dol .e.x ris et.techniciens tranois, anglais
s 1 1 f VA IQUES DOomN,dont lea princi pales
Berlin el odres, oat dernierement, d6ve-
m s Ianstallatiot pour doe nouveaux perfectionne-
S M Gae roLons pur .quelles tou' le mode a fini par
*Q IL N ,YA Lt3L9sgug s ODEON et o'6eoUtet.
I lescrialries de ooncurr*nce qui obslruent l'oreille
lY1 1tou0t pur. tP thwiment et toute compr6heusion

SEMP SEZ-VOUS S. V. P.
de oam sder Ies a&6tM catalogues et de taire votre choix
. ..~* f mppalat-qWt. disques sont promptement en-

-.... *." BAZARl OEON

Karavanv


"4


. !


4 ;


AND'RUE ET RUE P ROU.


,1N


iJhe~lL


1 r de iretes


GEBARA


&C


Notre delicieuse

,REPUBLICAINE
9 ETLES

PORT-AU-PRINGIEN N.NE

a


La valeur jd'une Gourde
pe retourde l'Etrasger,'M VIcro 3. HARARY a rapport6
*.bE tock de marchanases fldes: Toilmerie, Bomnaterie A
SIt y jussi de belles Cha(.tola6eaiadisde'6* 14
stsm,qemtiti6 up6rieurieAJr. AdmrMstt uon frix.incro-
1 GOURDS 1.4 PAIRE
S'iPa a aums un bel as rtimnt de VOLME MERCERIS,5
SF ?,' dInsM.uN tiuule umances A 1 GovUDE L'AUNE
"\ h U i i Ai IIrO I : I GOURDE L.A PAIRE. .


rtE


uISmT vo

V '


B CONVAINCRa


* r3 . ,. .


... se pi pare A voir de tons
ses regards a La Pettle Chocola-
ti're,) A 'arisiana. C'est un des
beaux films de la magnifique s6-
tie quie Taldy a u.s'rvue pour
la saison A s's clienIs toujours
chlnybs. A .'ssai (itn Iilim, NOTAR
(Et, a gliss6 son reg'ird tureteUr
pi"r le trou de l a 'erurer el ce
qu'il a vit passer sur I'6cran ra
(irloui. Lumiires I couleurs,
vie, niouvement, et sentiments
exprim6s avec quel arl! font de
( l.a Petite Cliocolui!ire un des
plus beaux films (quf'o verra au
course de cctte season. Tous lea
yeux devraient un peu, denmain,
se d4tourner du spectacle des
pantomimes et des leaves domp-
les pour voir, A Parisiana, ((La
Pceite Chocolaltire a.
... vu que equartier de la
rue du Magisin de I','at silud A
pi oximiil de la B3nque Nie. est
devenu, le soir, more et silen-
cietrx. C e pe pn da nit avant-hier
vers les 10( heures du soir, la
force de I'hal)itude availt rame-
:1 devant Montmartre-Cabartl
deux files, habitues du bal.
Elles ne pouvaient se cunsoler

elles 'se mirent, lascives, Ai es
quisser les pas d'un'danse lan-
goureuse II pleuvait un peuA
petites gouttes, insensiblement,
L'illusion lut complete et les
denx danseuses, au son de quel-
( qu'orclestre bien souvent en-
tendu, glissrent longlemps, en
pas inoelceux, ur" I'asphialte hu.
made.
... a vu alors que ce n'tait
pas seulement elles pie I'ihabl-
i'lu ramenait 'i Montmartre-
(Cabalret. I 'neaulo sfpp:)i aussi
dans la rue. moteur hlletant,
phares allum's, No. 1 -82. De.la
Spnombre un pstl lusa et lea
deux filles agiles se pr6cipit6-
rent, sauterent dans la voiture
qui fila sans bruit.

... se rejojt. d. ja du beau
speclaile qui rui sera ollert mer-
credi I)roichlin Ai \'Varits. Le
I a neux Cliha'ls althieu va
nioii'rt. sur Ie ring pour se me.
surer au puissant bioxeur domi-
fnicain qui depuis longtempS
cherchai ici un adversaire ai
gne de lui. On va s'administrer
Ide rudes coups de poing et hi
victoire, de parl et d'autre, vi-
goureusement disputlce restera
A celui qui aura au bout de sea
bras les points les plus solidea
... voit que la'Place de la Ca-


thbdrale ou se trouvait le mar-
c66 mrite d'etre cloture olt
d'tre dclairke le soir; car, No-
TRE CEIL voit qu'il s'y passe cer-
tvineschoses, A certaines hen-,
res de la soirke ou de la nuit.
que lIs passants attards ou les
habitants du voisinage ne voient
pas d'un bon ceil.
... voit qu'elles deviennent de
plus en plus nombreuses les au-
tos affecties au traffic de .la aLi-
gne)). 11 y en a de routes les
marques, la Chrysler tr6le la
Buick, la Dodge coioie la Stn-
debaker; il y on a qui sont
toutes neuves, >ciJin(e, la-
xueuses. Et c'Psi le mnodeste pi6d
ton tant insult jadIis que NoT
(EIL voit prendre avec orgueI
Set oie sa rpWbchen atinsaim


*"". *.

All"


a U"
-b


I *CW


I ./


I"


__ __ m


* ,~*. '~
.4


'A


--r-~r--- -- :-3-M-w6-4 --


pdo** m- - -- -& . %.1 -


v


16- -


- - I v ' -vrr-


- a


, tt


I
4*


- ~ I ; a~


I


FzWL-l


I


to fill"











tA CM-I


La reouverture desclae


LE DISCOURS DU SECRETAIRE D'ETAT
DE INSTRUCTION PUBLIQUE


Lundi dernier. jour de la rdou.
nerture des ecoles, il y eut, corn-
me nous I'avons relate, Ila suite
ke la cedlbration de la messe du
Saint-Esprit d la Callhddrale de
Port-au-Prince, une inception
des Membres du Corps Ensel-
gnant par M. Charles Boache-
reau, Secretaire d'Etat de rfns-
truction Publique.
Instituteurs et Instilutrices se
rdnnirent u 1'Inspection Scolaire,
Itue Danils Deslocuhes et, ld. le
Chet de l'Universite, prdsidant
la reunion, leur adressa la pa.
role en res ternes :
Mesdames,
McAssieurs,
C'est toujours pour moi une
impression rkconrortante de me
retrouver avec vous, de me m6-
ler A celle grande famille des
membres du corps enseignant
qui a vu les debuts de ma car-
riere, et ou j ai acquis de vieilles
amities fiddles et sures.
Avant que vouq repreniez de-
main le chemin de 16cole, lais-
sez.moi vous entretenir un per.
de choses qui vous iniressent.
J'ai pris possession du minis-
tore de l'Instruction publique en
pleine bataille scolaire, cest-a-
dire A I'dpoque des examens.
Pour un chet de I'Universit6
c'est le meilleur moment de se
rendre compete des etudes. Je
viens, en eflet, d'6ludier le r6sul-
tat de la session d'examens. J'ai
compuls6 des proces-verbaux,
fai lu des copies d'dl1ves qui
m'6taient soumises, j'ai consi-
der, les notes, j'ai recueilli des
indications de tous ordres,enun
mot, j'ai mend une vaste enquete.
La conclusion, c'est que mal-
grd ses d6fectuositls et ses Ia-
cunes, en d6pit des condi ions
matlrielles dans lesquelles il se
_PARRIth-T en progr6s chez nous.
Une telle affirmation ne saurait
vous dtonner vous qui par des
efforts incessants, avez contri-
bud A cett? amelioration, et qui
en connaissez comme moi la
cause.
Depuis quelques annies, Ia te-
nue r6gulicre des sessions d'exa-
mens, o a lieu la sanction roelle
des etudes, I'obligation imp6-
lieuse late aux chels d'institu-
tions de pre'benler leurs ,lves
aux dpreuves des cerliflcats out
eu la plus bienfaisanle influence
sur le t.avail des maitres et des
6h6ves. C'est tout un renouveau 1
qui s'observe, une gnereuse ar-
deur qu'il convient d'enlretenir
pour le plus grand bien de notre
enseigneinent.
Chaque annde, le nombre aug-
mente sensiblegispt des certifl-
cats d'dtudes priiaires, des bre-
vets, des certificates d'aptitude
p6dagogiq le, des certificates de
lin d tudei normales, des cer-;
tificats d'ctudes secondaires.C'est'
tout profit pour I'Ecole et aussi
pour ceux qui ont charge d'y en.-
seigner, car vous vous rappelez
le vieil adage : tant vaut le mal-
tre, tant vaut l' cole.
Cette situalion-h n'appelle-t-
elle pas cependant quelques rd-
serves? Ne laisse-t-elle pas quel-
que chose 3 desirer ? Jy ai Ion-
guement rtllechi, et vous me per-
mettrez de profilter de notre r6u-
nion pour 4mettre quelques
considerations qui, je crois, ne
sont pas sans portee, et qui pour-
raient sintihuler peut-etre u En-
seignement et lealit6 .
Certes, ces considerations ne
sont pas nouvelles, mais on ne
doit pas htsiter A rip6ter ce qui
est utile. D'ailleurs, vous ne Ti.
gnorez pas, les problemes tou-
rbant sla direction de Ienfance
sont des problmes tujours
pos6s, jamais r6solus, parcel qa'a
chaque generation, les donn6aes

pour ses 25centimes dans ces
Vo, .. muelleuses ou se prA-
w-'i .,,fn des gens qni se
*o n U*imaienf dans Ie faux luxe
'une auto rtiuisante I


- *,


7 4
I~t


'' .1
9


I


- *b .


W, -




--~I------;~----- --- -~. 2- r_ -i 'ziA ___ ~ ___~


-aftVQ ia Union Assuk
iedi' I Londres qui est
ih&1u -Whiennes ComDoanies d'Ar

a. tugIl erre.
; _tolil informations adressez-vous
a alts neraux, soussi nes.

Union assurance society Limited


La Commissie Commule
Avise les contribuables ac-
quittant la palteoe et lPimp6t
localit, que le 15 janvier pro
chain expire sans qu'ils aient
r6gl6avec la Caisse Commu
na'e, il leur sera applique les
p6nalites ir6vues 5 I'article 2
de la Loi du 13 Aoit 1928k
sans prejudices des trais de
poursuite.
C'eux assujettis au pavement
des droits d'alignement et d'6-
talonnage sont egalement avi
s6s qu'il lear sera appliqu6 leI
p oalitls-pr6vues A l'art 7 de
la loi sus visee, si trois jours
apr6s avoir recu notifi-
cation du chillre a payer, ils
n'avaient pas acqui.t6 leurs


r- I- -'~


C-l ~ -- _..,,.qt l OM -- ~ -




4. ~e -i- -~$ ~ ~ ~- -~w- -- -. - --~- - -~ ----- -- .---- -


PAGE- 4
aM-- w q


La loi d'imp6t
sur l'alcool
et les tabacs
La Secrelairerie d'Eal des Fi-
nances nous communique:
D'aprs les informations par-
vehues au D6partement des Fi-
nahcpes, il eist evident que des
spdculaleurs out contribu6
crier de fausses rumours tenant
a fiire, roire que la loi du 14
aogt 1928 relative A l'imp6t sur
1'altool el sur le tabac serail bien-
t61-tn.difie.
Le Departement des Finances
cinit devoir dementir lormnell-
inent ce laux bruit; titune tell
measure n'Wtant pas euvisaige a
Iheure actuelle. t.cpendant si
dans le course de I'application
ee cette loi il est not6 des in-
cohaynients qui etablissent la
nAceassit (d'une amelioration
quelconque des conditions qu'-
elle d6ternine, il va de soi que
le GouvernemenI s'empressera
de la remanier planss le sens des
intirels collectifs


Apr6s la parties, une reception
sera organis6e par le Cercle
Sportif de Mariani en rIhonneur
du vainqueur du championnat
el dttenleur, pour Vann6e, de la
Coupe Garcia Mella.


,|,- ., --- ..
.I t-.ts des previslo wa m.,
mauvais temps el de I. tte
die St Riuivlre de ,la CroixAde
I iquets qui stua lIpt le
.j6me jour la direction di
'a d6cid6 de reonvoyer Ia j M-re
.46a sportive qsi 6tait annon*
Wee pour Ie TOobbre jusqn'A-
|uoe date uU6rieure qui parat-
tT, incessanmient


das
L.es


S-. 4' %

V.as. .II


*1'- *j'*


ASTI SPUMANW

MOSCATO SPUM NTE

de la Fameuse Fabrique

.CINZANO & C'" (Trtino)


.1 *,


I'icoulet, Simon Vieux, Ed.Est6ve &Go.

A. de MATTTWIS &
Ilepr6ecntants - T .1 \
** -*. .' . U


K t .. -


rrn


an service irr6prochable


o(Ci Ton trouvera leslmeilleurs.'consommations


Cate chic, v"ditabe Eden -Dcs liqueur. & des ViOa tquis et savoureux.

I I J l -_L - -


* *...*'.
'a ..1,


I.
Dh ie..Gh~iraIe


Si-.... ... .. ALUCDORSINVILLE <
SFor-st 3-.1 P ca*6-100- p^'s d.e l., eOvitre ph graphids,
tr u"i0 a *Mo C*ouvrtur* f-ot'** '
QOurage introdui danms l Eiebles par ddcisiao Minudrielle.
Aw ,.e a, resrw d'llaeui Jsp. ltdmsWl gtj pt rowate du 6- .*
lleosaN'omt pvodulft lon I. ef r. dige. b I. !obIetion do osT t.
ihr d.4 g"p&hipt-ado al a golrCh.-i .0wmv paratt on*a tbnriris
str k- ttn du mo.is d O tobrhre ntN toeTsi pro'hiat.
8,ront livirdsi ette sand. : "-
10 e Cor Eldoestairi- pour ls GQ40a pedorsloinms.
>. L goo rs Moyna pow. Ist 3 COusd.S dee primaNI st slet
olise prparateires des .'6delw i o tn dstr
tiopulSI on s ip yaaif' grapble sfc .artcs e$ooslr 'et'photogradhte ult d' thlid PubltL
ue8, j. &ode d'Itedor et d Je to~eoecojr. mortl agsant de tdu le I
Prep ot MOrO do famtlle peat lIo..r4uclion Iiasto do mon ltro im
date les 6colei gfAralejaMt q4ekoonqmiW de I' ROpubliq'is, 0'im
porter quet moment de ma parutibn. a
Galubs V 6GR1 IVI*2P'I tS! i u r u i minsW) I
*ati PATMl quo h kt, AUTAUR
-- -". -"_ ,


"VISITEZ ie Itayonde

meubles el articles

d'ameublement de

Patul E. AUXILA.O
SVoir a es J us do Falon on 0
et n I Boia zo rb6is,es ohsi
d Vieane aveo ot mass'Blets d
rd Se s Lite t for coulour bol
r Ses armol-es avec et sa"D
poits* A gl1oe. -- Ses-PanneauS
d6ceoratlf genre' Gobotin, *tl
Gr nd obols de chavsuur
pour .dames der niers modtl
derniers tons A prix mod6res


R PauIlE.Anxil*
Vistt. cee Mphon lh4
oB Inlt6ret vou le onZihrf
dmt.
e. ,ii.


dLS--- -B '


9


S'A .l


~,j.
"4


~7 l~i~jl~JJ9~C


F,


Fn vinleo rhor


Ada S


A. de Mlattis & Co.,


Bar I


-MFWV----9w


IINW


- -


r --_-


I V


-----~Lll


1. - -=Xm


, *


EI0ga nIl(Ca


LDO






* A .f [ rA sf';..


--- l *-V.


.PAGEF-6


MON1i


VK
Cl.


e a DroRlt

Iat b imae


MiAIN. .5 h eie, MNtIuq.
BUFFALO MlL
ler, 2e. 3e, 6pisod t
Enti6e :0O,0 ; Balicoa : 1AUl
A8 HEURES
Une delicieuse comedle de P.
nTvaSul mise en acno do Rea6
rvil, avec Andr6 Romas et
lly Davis
& PETITE IONIATINM
d1 parties. Petit chef-d'movro
lI'cran Franais present
D1 rne ta4on satistique per lw
sFilm de France.
. Entre : 2, 3 et 4 Gdes.
- r r
i eadamre em pitritliei
dams ue mine
SDepuis merercdi, jour oui bit
i vii pour la derniere 'ols uno
tollitre nomm e Lucia, imbi.
,a n le quarlier de la Saline,
tprs de r'Abattoir, no doea*
it signe d vie.
So maisod restalit lermwe el Ie
Will du march o0i elle plaait
fte e1alage restait vide. Hier,
ae otleur nauadabonde de ca-
re'en putrefaction empesta
t le voisinoge. Elle s'echap.
t de la maison close. Les
eutnions santaires niceasi.
-Mujront auHit6t preise et IoM-
-on p6n6tra dans la mason
4, y trouvale cadavre de la
Nw.hande d6jA en dcompo,.


S Parielaa
Ce soir, A 8 heurme, sera don-
pour la premiere t.., A Pa-
ona, Ia repr6aotation du "
a en' film Cuabae eaou v t
A. qui oflre I'occaaln d'ad.
toutes lea beautAs de ile *
vileeuse appede la Perle-
A, titles,
14 programme des 6pisedes
mront moUtr6s eat ricb et
A l prix sont deo:
a de 6 chaises 4 dollars
Mltells 2


,







Smm
You-. tJ4^-i. e*em. isp _tf. l
da .doon f. .ar,
PacVe a i


pop at momcsaue t bota* bO
L t"romasge oKat r pa neI
uanloters do oe qaima oard a

laIt it eme prot eam UI'ro -
IetS et l isisaenare st so con-
serve Wras at humide. Le o ro-
mae KKA Ar no as duarct ni
ne so leadille Comme leautres
trome eads en aotte.Votis
pout a~i~irQir vote qualtR Is.
vr le de froimage KAwrr m pfoi*
quota, de 1/4 ou de 1/2 liwvre, oa
*aems do sne ou six livres, ea
ferbloncs O en poits en verre.
II 1A' e eoeloppi e metals pa-
quelaell potele to'HiqueIIe KIHAFT
qui vous assurers que vons ayve
I s Bwef. kUpma q 4 A
siavur loe, uno.orme, la por-
taita tlexure, psetila 1 la
quoalinta.
Chaque paqIet de veritable
fromae Knarr perte cetle mar*
que de Fabrique :


x
Si votre lournisseur 'a pas Ie
fromM Knum. il pent 1obtenir
Lcrt hwiwty umt MMO I
Port-au-Prince


1912 Rue da M*AW deW tatt


Vienest d*sarriver r
lHGeI Iu D I
Le tameux via m loumeux :
DUuc DE CAMES.
Le Champagoe a la mode:
PAUL BCKItR DOt ReIs.
VINS, LIQUEURS WHISKY
La Biere Paillette, c'eat la
snt6. *


randB6(el de Frane

NOUVEAU SERVICE

de RESTAURANT


Hors.4',t.vre varies

Plats du Jour

Dessert

1~ tout pour G" 2.50
.AIVIC TR .fk METS MCHOi
u u... -1...' 4
I :++ z + vP m," r a " +' ...


p. *


4.


. ,


*1t


7d1.


Pabnqu~s per


I S


& MYERS TOBACCO CO.. U.S.A.


MIIR A LAUIlN, Ageals
Aafle de de Centre & Boase Fei


IU


*IN SIll'TTC I IO




Insurance Co

Unedesplus fortes companies

canaleshis d'assilrance sur
lam ie


*1';


.
P' -
' t'I


.. ;i-


I


mu -*:: ::.-_--~~~~~


4r


a


ti V


a
4..


L 3IU


>*. .


C Goat "Complet"
que Nul Tabac ne
peut deser
&Alui aeul.
A UCUN tabac quell que soit sa
qualit6--a aOurait donner ce
S o mt at aatlefaiant, caract6ristique
d la Chesterfield.
Car la Chesterfield est un m&-
lange unique de trois types de tabac
bien distinct: le Tabac de Vir-
ginie don't on connait la douceur, le
tabac Turc, fortement parfume et
le Burley de Kentucky, fort et ve-
lout6. "
Qu'un fumeur essaie une seule
foals le fameux melange "Chester-
field" et jamais aucune autre ciga-
rette no pourra le satisfaire.


I.'


-


- -


r-


mommomommmwas %@swa


- -


1- .,s -. -


. .r'r ^ -.


i


t".


1.~


[


i m m


mI










AI GE 6 .. ..... ....


Au coquet Magi


donne un teint de lyl


Ell.
em a leo pedre
/' AaSr. NiOW
eamratioe e4ut4
I. ,-


J. Cmn TINDEl.LY$.
eM- *. noutire, O** tt *n
l riw 1t rwo to li. 1
Or P.a met Ss alStr E
iSaL,. la Creme TEINDKELY
I* type It plus plrfltt do l do
do oeitlet *0on mptl #%i4
h.I, Its 'aches do re'ase*
ttatsons0 duos i a poswoilte


ARY'
?AJ1i


'rm.
-re
*1
6'.


hauler


Extitet


pfll


v.. i
Rpurrw" II Ii versild
., o a, 1 MUG.




Was 14outdu d"


Joawn It4 it 8 e.G s'oa"r &


i li 11ue cles c,? icl-has a si compenseiion maiss chaque
(,,v.,it :,v.,)i. ue m olici pour come,)nier les accidents


Assurance


de Perth


&


Londres


v ,'atili ,,nt voire persanni c nl'tr, I s acci'lents qniu.v',in q{uetiteet a
4.,(riip p |. vetre. automob I- c e ri collins. vol. In loudr ,l
v illuie 1 itiii nlt.'s c:ius's ut ,i d iins sa per4ieiian.Ii onu dans se
bi ,is, v t, e in is o:i to str i, Iil t*.


VeuvC
I ()i'S-' GENTS
Port-a u-Prince:
er'mie: JJEAN


G. GILG
BLNCIIET


Cnp-laiilicn :' Tcn.t CArAIOGISE
M iragonAe.TOVAHltICo o-MA
0 .


pe Ponne I
perponqiel-


a3 s I 1factio b osmlon ( .l tierot ia It.

*Lg.' *: # .*f .:t4 _I t


ifne garsatb
a do tMa .


1 ".l X li A1rian s inven.
VA 4 a.-01"4mr d '
Pour '..' ..s *

les Sitist066" -.w.
W. CrItchn6w St Whestwu, (
M. U. S S inventor et brevet6
Souscriptions recuetlltes per uti noyvil 'conomiseur de
le Comilt de Secours., vWpeu'r d'essence, pour tons
Jts e 'aumobiles et
Report .L 1002 G. 167,4827 since, qul est meilleur que
Parisiaa .000 iportc quel. entire ce
Comit* deSecou s du aius.Fod oouvre 75 mill '
Cap-Haitien ave un galloft.
(26me envoi) 2.603,0 leroiA e marques rappol
I ... --. t6rot es augmentations incr
T4tal Ls. 1.002., "170,095,571 ables. 11 cooomise l'essence ^
Sconntinuer 4 d6arbonise le moteur. IIi -
ottre Un 6chan'illon gratis .
I ............ ur 'intlfo uire. II d6sireauls
Panama ail ..ad avoir dei agents et report
anama I roa* .tiiaBts uii penvent garner:
steamsi iDne D S 75A 1250,008o po
Seamxhip we ois. Ecr lez-lui tout de suite.
Le steamer ( Anpou et. E&rire vOtrc lettre en anglais. t
endu A Port-aI-Prince. e- 'Adresi: W. Critchlow, SLt
nt deNewr.,k nan Wheaton-, ll U. S. A.
aI d J -i '


A S6uer
Bureau au ler Atage delI'an-
cien im neuble ltobers, Dut.
ton & Go.
Pour coadiims s'adresser.a
A. KARRER
Place de la Paix.


7* 1 4w7" .-' T .;. 1 -, '
Monsieur Gc&RARDO Df MAIO
Maitre tatttear DiplbomA ,i
A l'houneur,d porter la canQaissance du public tant do
a Capital quee a province el de ses ;ams' en particaller, A
ue depuis le l do courantil a cess6 de'trafailler chez Mon-
ieur N. AcaA co mme coupeur en chel de I'diablissement.
II vient de i'6tablir pour son propre compete en ouvrant siur
ette place une Maisa 6ei r taleAqW tries nomene,. Rue des
?ronts W& 4 AQ ,,f ; :, -
L 'roAt1A ke*di Aeoas 1& gwlts dons dM
oupes anglaises, frangaises,am6ricaines etode la derunire cr6. .
tion de I 'p4e coapue do ,Turiua (talie) oi it a obeau l. i


Modern Syl"


j f~


0


iL e b/8 W.Conwa mt' t ail dejglistpO et de. porl .
USad est malenau A ort-a Prince e I -ctobre p)lochaic..
parttiro le 1n4me jour pouries o ts du Nord ct I'Eurol
hprei nt le iret. ,' d N o
leg S/ .a 0 veis ant de'Kingtois et des p>rts_.
SUilest Htlic l ti Prifice w ier to c'iere
chuin. I par 'tme jotr pouf 9t ptdu r I .a
Irope prenantl It I.
Port- Price .le26Se ltembi e 198.
J. DAAUJbBR,J, A ,or siti
' .5 .. .


'. ^ -... ' .' ''-j .
.z' ,, .


.94


Lo C' rm TroiorjlI,. .ce.. eCdrftmf.
r ,.Vt'. f. ''heue d4f l t( feihessf. MbOllit. effuce I. :1Fees

' **4 .. --- -- ^ --w--.--


General Accident Fire& Life


Corporation Ltd.


F. BEIRMINGHAM


'1 -.1; 1 R b : -- --- .1 I ~


_ -----1I-'- ---


II


YI1 r


~, ~,,


II- -


A . . . F


~9e~F~~~B


1E MATINlZ-6 OetobritWtI


PAGE- 6


I


r't'


7-.-r--T-


I& I r el


- )

alp




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs