PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04807
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 09-24-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04807

Full Text
, < ..'


~I.4


pretek3nds A.i ".

du Pr6sident-BORNO

I. tril e !& * n 1||11u|


.a.'_ it r sl .lemenrt I. l PliiiTORITa DES ARTrvt'l


La seml ree pit t ,,,* *nat aT M *
1enl I mos~e Met lUaqyU' qil s l ,lorttonosi
D*. T"( PA.-tair a Opge roenso ranLis, a.gti.
ticle du DA w aN '"d tert, i jIgea aved raeO ASOgiue a1 'D.On .dont Il pirndTl
Kingston. it w L sUW le oULt le people haltioaet. j "bl lisno id- a out deranirement .
titre de aLa i a no d'1WUk, m6tide evalent 45 0 itI'- ls i tioa dJ
ce journal entMfoo oAJs per PM ,vot gg -a
teurs de nourePays et pides deo aandiaurt .. ut .. .
malheurs drpt ,nml anour titualt ftitabteinent unW r* t im a p.ur&e1ips tou' le monde a fin par
t16 trapp6 par lJ.catacly national Et.sans harder. it St. domptnd Q. ODE .t o6Cte6d o t
du 10 aoait diniiir. Le DAItY S point come Ia ltn pi4lnt 1I cri.aileries 49 coc trenee qu obetrueft orwmte
GLEANER pareA'1dan a p44 le G4EtANER a apr s ., tout player, tout %M ilgtent et loule mpr)rehenloon
monde qui writ *tMll tIIc TEMPs, un appel I la pilia, Ua le ,
par le Pr6sident de la R6pu. seco-rsun geste de m tain ltm EMPftSE4'OUS S. V: P.
blique pour secourir les r6- due pour l'aum6oe, mats seo de demauder les nouveaux eatlogues et de faire votre choio
gions et les population hat. element une relation officieile 8 voa rappellant quoe os dioques sont promplement en-
tiennes victims .dq cyclone. de 1'6tendde lu d6sastre as les. .
Et il dit A ce sujet que cela torrmie de communications |&ZAR nO:EON
n'est pas d'o uall rtI epat transmises par I'Associated
se rappeler quid Iairti a tait ,Press. Tou, les haUlens out 1 a, a n
cel.d auparavant, .i, en full, 6.6'aiosi 6clair6s sur le grand t-aya ly
quand cela a 6t6ait par auction effort et la lourde fAche qoi AN GNDlRUE T 1RUE FOU.
pays.D Ajoutant que (des co- allaient leur revenfr pour so.
lonies certaineme t. peuvent couri'-leurscompatriotedais ...
appeler letis m6res-patries. A le malheur et aider au. rdlOvew r'lm gep ivir et ileJnt p~O' toi
eaur secours; mais Haiti 'est ment des regions qui n itai tj deto 1 Ses a .or, .
3s uie coVatfrti;, uIItq hlete pus qu'atlm ,,ar geftt i"
wit certainement en ail., si nes. ce ."G.Olr',lf, tao eemt a, cit abet-
'ce nest admis offl:iellement. La preuve de cela ne w lep JdRatpa~lp.,a t Ipla tempteil. faut an'
,fn prolectorat desEtats. trouve-t elle pas d'ailleura, I U i teJa peUadc gWeaortdu ouvernement
Uns. dans la relation m>me du ; ,r id:tnelta Adp bi to oat icekqi de la, collectivit6
' Quoique M' Bonamy, ac- GLEANER reprodu to par L- d 'iror re1ourasida mU-ea, lilenone.
tuellement en voyage & King. TEMPs? < Le Pr6sident Borno, pritiques ethflices pout I* Pr6sident Borno a
s'on, eAt preels6 et expliqur6 6crit le journal jamalc. ,i, dit suppi i'lta fiance des v i A y preparer tous lei ci.
io veritable signifi.atiun du que p'us de cent mille per.- r io #don d. pos le, tyOtas. Voill toul.
*Stle du Pr6sident Borno, le sonnes sont exposes A la fa- Gou tv Os' "- '
fILEANER n'en a pes moinds6- mine dans les regions 6prou. de relt regions d. u l *se tten*I
satur6 le sens et LE Tiaps, vies. Tous les anioiaux, dans iV em ,"rte p ae t pao PAssiSa
emboitant le pas du journal cette parties d'Halti balayue q e' q on.. nB i, P@re rnrp
jamaicain et sew iisant docile- par le cyclone, out a t6 tu1 idtf, s-ron4 erP3r orI~i a.p
en I'6cho de we appri- outes les recoltqs d6truitq, TVe caC To t eat obaT U Aoe
lions qui oat e, A igatr les champs cultiv6s ont 61X refa t ecoo rei.1 'r-i r- a I
'Hati, l'allure d'a n senti- ras6s; les ressources du Gou- A r6l 6 Si.f e poUela iaerre. t ra
ent de piti6 lnsplr6 par les vernement ne sont pas' sofli. doe .eggranesa resources et d6roula, ten 191jl r6poque do
boires d'un parent puvrc, santes pour aider adequate. d'u drgiquls i estre. I effodrement !l4siame, i
ans s'arreter A r e her ment ces malheureux. Lorsue:LE .EMPS 4t adessa, i board aitass. russe I
xacle v6rl ;damns ce qui ai O~ est d ins ces parolesI lea ie s aP(csp perle. C film in o. comment
iv6 I'article du GLEANER. moindre trace de cet appol de vie. pert de i ab. iA a soot it mpus
tique lui aussi le getedu au monde q.u e LE TEMPS tr8s exagdrds, c'est qu'epcore grand c6". I e ns tfera donntu
f de lEtat. s'empresse de juger intempes il considre l ,questii..oas qu 'ne aseule repr" tatioUn A
Une chose auraiJvj dissi- tit et A propose de quoi le n anglIe faux ely fait nt- Port a.-Prie. taes
as, vM disi -


* tous les malcntenduas: la GLEANER a tacilement t'ouv6
Iblication do text du prd- I'occasion de disse ter surIla
padu appel an sec.urs lanc situa ion pulitique iiternatio-
wp le Ptrsident Borao ea ta, nale d'Haiti? Pour toustctix
War des pulations et des qui j igent sainement, sans
4|ions aHieounes ruin6es passion, qui n'oat poiut lad6
SFIouragan. On a eu garde plorable habitude de greffer
0aette sous les ycux du une questuo politiq.e s, r
ic. les termed de cet appel touted lep questiOsl:s e
pitid et A la commiisra natiodalt, bes parofts da PtA-
du Monde. Pourd6natu- sident de la Rf6publique no
te du Pr6lsident doe O l" I' 6
Sot toaver p 0
Sne nouvelle maniie dj pophditioabati
CS s yst6o.
tesl dtoppsas i l as _!oaIri
a ifaft acBfeai dal epr aider a fi
sbsialer. pe- aent ces malheorsux qo 0
I16 est boo moyade R
Isorant d ls4tenduoe PrtIlnt Borno, c i psoe


do.I 9440*n
quai veait d'at perdae. Les gens qui peuvent
srions qo lrou- t encore. cez souns coaolMroi

,IsIs


oA le cc,d's dL 'ae ia
U p1 t em sti is'


ImeOumiite, du cinoate .N doivent point
politique. iftanquer Acltt rerpd tatioa
utes les pla a. uuiqu.


PeintureiSuperieures

de la Nlais

FRft PIERCE C .-York

Juoj Fondee iA -

e ainco

&port.

[ ^ ^ ^ \^ ^ r -,-g-..,< se- *


ii



~ I 1;


I


... a vu, jeud 1, vans lea 7
umres 1/2 du soir, i la Grand'
Re, au coin de ia rue dea
F',,it., deux demoiselles qui
VSh allaient, bras dessus. bira
delsous, causant, riant. Tout A
bobp, elles s'arret~rent. Jel6rent
A la hAle un regard de ci, de IA.
... sans larder se mit A I'aRLt.
LUtne d'elles se plava devant
Paptre come pour la derober
uat regards indiccrets Vitle, un
bO6iton sautant de sa bouton-
nitre, le petit rideau de baptiste
bAisse, un geste, line pose.
Le tout en un dlin d'ril; et
les deux demoiselles reprirent
leur conversation et leur che-
min, ne laisssnt sur le bdton
qu'un mince filet d'eau qu'un
Cnien sorti d'un corridor voi-
sin vint longuement renifler.

a.. a vu, samedi martin, le gi-
lant qui, chaque jour, viont
iire sa cour matinale anu x Petit
pll.peron rouge 0 6 Ia Place 1e
laa Pth6drale, monler la garde
dre la petite. Elle vhit. en ef t.,
knils refuse de s'arreter, malgre
I'lnsistance de son ami qui la
poursuivit A travers touts Ia
Police, la suppliant de s'arr6tfr
pour clouter, comme chaqde
martin, les doux propos qui gon-
flaient son cmeur. Mats la petite,
toujours en chapeau rouge, pre-
nait presmue la fuite, eflrayde.
a NoTRE CEIL nous a vusa, rd-
pelait-elle, en pressant son pas
de peur de n'etre revue.

... voit, fort souvent, unegel-.
(ille demoiselle se rendre au
course de la journdedans une pe-
tite imprimerie et solliciter du
patron la permission d'user tde
son tl61phone. Naturellement
celui ci, aimable, acquiesce tou-
jours A la charmante demanded
etla jolie demoiselle, pendant
do longues minutes, parole A
quelqu un qui se tient A I'autre
bout du il.n0 se dit.sansdoule,
des choses charmantes, car, de
gracieuxsourires eclairent le vi-
sage diticat.
... a vu celui qui recoil, A l'au-
tre corner, les doux propos. E*'
tre les reflets multicolores des
cristaux et des bocaux d'uno pO'
tite pharmacie de la rue Boone.
Foi. le galint, tout en lauant
e.trner d'une main le pilon do
Wftre nd ft morlier do mar-
bre, tient, de 'autre, le cornet
du te16phone et 6coute, en s.ao
riaht In doux propose d ila
alt'rese do son cceur. El lai .
i di1&ate, a e t
iouttion quest le t61phone I


... volt que les villgiaturistes
de Petion-Valle co-nmencent A
regugner Port-au-Prince. Sur la
rowe. cest un va t ovient de ca-
mions charges d'effets et do
a v. I' autre soir, un couple
sql e talssit sea adieunx i Iom-
Om d'qn cheinia solitaire. C'6-
.t tIut press de la Place Boy or
Jfl aQtv Aetla ball*e st sial d
lursderciers baisers, ce roi
trasquille oa tleurs rears, IMpe
dait ts a sion de PItion-vile,
iahlmt biec toavot npaonei


* f


k.'-


;. 1,


: ` _I - .~ ,,.,


,:












.ql...
7


RES Nouvelles Pour la ren- IIOSmIN
RES Nouvelled "escf,

de LUETRANGER free classes L * .

SANcAISE IS CA T L6AP s e souvinm t d qu as |
22 Septembre 1928 idi e mnnnnovo n Ir d e/Ir"Iuits -i!


eour secourlr les AA-
tilleI tranailses d6vas
PAIS- RIejoignant son po 'e
A Washj) glon, M. Claudel s em-
barquera le 29 septembre A board
du cuirass6 a Dugay-Trouin .11
se rendra d'abord aux Antilles
Iranaoses, chargA olliciellement
d nne mission extraordinaire..e
cmirasse porter des vivres, des
medicaments et des approvi-
sionnements de routes sortes.
I n comittb de secours se consti-
tuera A Paris sons le patronage
du gouverrement.
Un attach mntiltaire
frangais a Cuba
I'AHIS- Le colonel Casenave
est nomm6 attachA malitaire A
Washington, Mexico, Cuba et
Panama.
Au sujet du prochain
Con gr6du Sucre
Abseulies decel tains pasa
produeeiurs
PARIS- Une d6pc l'e de Ber-
lin announce que la conference
sucrit~re entre I'Allemagne, la
Pologne et la Tehecoslovaquie
a dkcid6 de s'abslenir au Con-
gris international d'octobre.Elle
eslime que les n gociations sont
superflues tant que les autres
pays producteurs relusent leur
collaboration.
A Gen6ve
GENEVE- La d6logation alle
mande maintient son opposition
A la resolution de M. Paul Bon-
cour sur le d6sarmement. Elle
r6clame la fixa ion de la date
d'une conference g6n6rale sans
consideration du sort des tra-
vaux de la commission pr6para-
toire et elle repousse la lormule
de conciliation de M. Benes.
o* cyclone
A la Guadeloupe
PARIS Un certain nombre
de personnalites ainsi que beau
coup d'entants sont parmi les
centaines de tuds A la Guade-
loupe au course du dernier cy-
clone.Un rapport official adres-
s6 au Ministere des Colonies dit
que M. Bain,administrateur-ad-
foint des Colonies, qui Nlait en
service d inspection 6 la Gua-
deloupe et l'un de ses tr6res
sont parmi les morts. Des Ia-
milles entieres ont pAri et dans
d'autres en grand nombre les
meres et les entants ont 1t6 tubs.


I


i -- * P'R'.



Le d6sastre / hh

des Antilles



d G6ouverneemeat hallie.
Le President de Is Ropubli.
ne, syant appris 'tendue do
6saatre qui veni de trapper tet
Antilles frani ies, a "t epr ivez-ls traces de Gladys
mer a Charg6 d'Aflaires do Su triv elet d'etra
France A Port-.au-Prince Ie-. ov actritpleinea d'e tral,
presion do sea condolIanM' d.,is eh.bflUio am o tAl-
prertonelles et de celle Id ha anaqui dit qu'e(le a trov6
Gouveruement e du PeupW hid-| rIxerent lia plus d6'Icieuse
liens qui compatissent vivenment pommnadte pour les cheveux,
sax malheurs qui ont atteint la qn'elle nit janmas employee.
Skepublique am ne. ur Abe, La Pommade de Quinine
S .medi m alia, Montieur Abetl, _._
Th6ard, ,het du Protocole, t s'l
rendu A Is ligation de France r- .
ot it transmit A M. Cambonie est la pomma4de authbnti loe
les condol6auces du Prkaident elle atteint lesa acines des
Borno ot I assurance de la symt- cheveux et done tan brilliant
atlhie du Gouvernement de la naturel qni dcmeare.
Iepullique etdu Peuple hbalien, I Ele agr te lan dmanngeaison
'occson du disastre don't let .d cir hevelu eL rend les
Suplatio de. la Guadeloup e et cheve ox du etl ouplei.
Ia Martin ques venent 're IEn vente dns routes les
11 a 6vt, en outre, tilgraphii pharuaacis iseulement pour
A notre Repr6sentant pts le 0,25 centimes par post darec.
Quasi d'Orsay d'avoir A accom- tenmentt.I.
pr une d6marche semblable et EXELENT 1 MEDICINE
presenter a tsieur Artiatide C O t&*NY
liriand les conoances du Gou- ATL WNTA, G-9 .I.A U.S. A
vernement et d4Peuple haniens. Agents 4ean16s pour toun
pa. e
,Lei lainages.eXCit 4 riv po re.selgnements,


La CroUi Rouge atmrinidsamert oF learns eniants chez
3 mills peer leI rdel sest do N
Ia Floride, de Pertl. life d M KAWAS HERMANOS
lift Vier .. La Maison vendant le. meil-
WASIHIGTON Ln Croz le Its marehandlses et le
Rouge amdricaine vient de an- moins cher.
caer un appel de Ionds de 5 mil-
lions de dollars en faveur des .
sinistrts de 'ouragan qui vient
de ravager la Floride, Porto. Por 'lAHMlre 6 u kIle
Rico et les lies Vierges. deo ei et de idosela e
Lea vIotimes do
Peouragan .a IPaorde L direction de I'Ecole Natio-
WESl'PALM BEACH ( Flori. naltde Medeaine et de Phar-
de )- Le Dr Clawson, ch rg male nous demand doaviser
des scourj medicaux dans, les lnt6rea.s que ceux qui d- [
region ravage par le cyclone, sirent s'inscrirs A I'Eoo, See-
a in'orm6 Schaler, reprisentant tions do chirurgie dentaire et
de la Croix Rouge, qu'il avail d'obsthtrique, doivent Is laire
compt6 1.385 morts d'apr6s les avast le ler lundi d'octobre.
dernimres d6p6ches qui lui ont L regisirm dinscri tions est
6ti envoydes. O GveWt an ecr6riat do I'Ecole.
Los maladi s' tploutent Le rdlal de Ae Pemtl
aux rutnsoa Porto Rloo Cest samedi, come nuns I'a-
SAN JUAN Un. epidemie woas deja dit, qae Mme Perret
d'influenza a d6jA Aclat a la sai- oftnra i Parisiaan son premier
te enquote dansa e quart recital au public port-anu-pria-
de la region ravage. par le cy- cien.
clone. lis pensent qu'une 6pide.- Les caries au, prix de 3 et 5 ]
mi: dangereuse skvira si I'on .e go irdes sort en vente depuis
done pas immmdialement un vendredi.
abri aux personnel don't les mai
sons ont Wt s datruites dans la a_-_-t-
r~gion visit6e. 35.150 nationss tj.9no, uvea= nle- ,suat--,, I'.
ont 6d1 d truiles at -2.31 pe- ""sI" M"d
sonnes blessees y conmpris 270 I a presele Ms l trees de ertanee
qua ont 6 6 transportees dans t a PrtEzided lfidembgrg
les h6pitaux. A Guayama, 200 vendredi10.. so
cas d'influenza ont rendu n6ces-. e vendredi 10 ,out Ecoa.. i
saire I'6tablisaement d'un h6 i- M. cDon' mqoe. E. E. e Mi-
tal temporaire pogr IVnel uls Pl tM BA-
tentes ont 6t6 ehvrye d1 an 1n 1'.Ji sro uaeltti da
Juan. On craint que en outre rePvu ,enu d de solegnelle par
de I'influenza, la flevre typhol- Ie Piseeiant i odenborg a qui
de et ia malaria n'au-mentent i iremit m Lttres doe creance
le nombreldes morti e ug q et cellos do rappel de son prd*
1.e hombre des mora. x qUtl ..dsem r,....Or:Gentil.
s'occupent des ceuvres de so- dLceaer. M.. UeoriM Gentil
cours se trouvent face a face La cer6monie ft i empreinte
avec la nAcessit6 immediate do de la plus haute co artoisie. Le
nourrir 154.000 personnel. L'ar- teld-mar6chal Hinde nburg. r6-
mee donne toute son aide A la ond 1 an discour. d note
Croix Rouge. La plupart des ca- epr6entant pr.s des e Gou-
mions automobiles qui avaient yerirnt.!m, oulgna gaquWe re-
Ate endommagds par la te m temp Ire iWji ctnsid6ra ommI
ont 6t6 reniis en etat. P tre "tt cnadera omme
Lee vols a longue di- sa ts Oe prncipale d'dntretenir
tanoe eront. nt.erdlits les baWas relations entire les
aux aviatours fraUgAlQ den pu s t do d6velhpper da-
PARIS Le nouveau minis- van leurs rapports econo-
tre de l'aviation, M. Eyuac, a ft l ... .U ,
decide de suspeadre indalani- Ars la c.ramonie M. Domi.
ment tous volt A longue distant .iat* nmia te palais d o prt.
ce en perspective ou toute ten- sadece avec le meme Iprocol
tative de records par des avia- atvait 6t6 observe & son ar-
tears francais. nI


S cele des edesM ApplI.es
Le Concour d'admaimassion
a I'Ecole dea Sciences Appli-
qu6es (Session eztraordioaire
d'Octobre ) eMt fO6 an mardi
2 Octobre procialn.
I Le regipstre 'dmision est
ouvertau Secemdlriat de'l'E-
role tons les Jtstrs d4 9 A 12
a. m.


Aulour de I'leelion
du nouveau Illonuier
Nous publions ci-apr=s
le conscil choisi par M' Lon
Nau qui, come on le sail, a 0t6
klu, aux elections de vendredi
dernier, :B onnier de lOrdredes
avocats centre M" Leou Liau-
tau i qui jouit au barreau de
Port-au Prince, don't il est, de
par sa competence et son ca-
racitre, I'un des represenfants
les plus en vue, d'une excellent
reputation.
Sur 139 votants, M' Liautaud a
r6uni 53 voix ce qui est une belle
majority surtout lorsqu'on pen-
se qu'il n'a chou saux elections
qu'A la suite d'une entente sur-
venue entire as deux comp6ti-
tours M" Fanlant et Francois
Mathon qui ou rt tours voix
sur W Leon Na- qui. par ce
lait, en a eu 81.
En tout 6tat do cause on peut
dire que la lutte a 606 empreinte
de courtoisietntre deux avocats
de rnelle valeur.
Voici le Conseil de M' Leon
Niau: Me" Victor Cauvin, S. Ater-
te, rux 1Magloire, Y. Chatelain,
L.. .i iugal, D. Hyppolite,
W\. Michel, Secretaire : AM Saint
ort F4oti liti.


la Itle de N.-. de la ier
Comme nous I'avons annon.
c0, c'est aujourd'hui que sera
c6ldbr6e, A Delmas, la 16ie do
Notre-Dame de la Merci don't
une belle statue orae la chapelle.
Une foule nombreuse de ft.
dWles et de polerins veus do
tous les points environnanta as-
sistait A la messe qui tut t, '
cette occasion, en la chqpe A
7 heures du martin.


Prechalp g|s e mkst. do he
A Varie lt
Comme nous l'avonu dit v .-
dredi dernier, bient6t atriver A
Port-au-Princo, le Imer hal*- -IM .
ties Charles 1M600 10l
t sA A aio-Dom M' .
Le bolur L ve a IA C
pom d'HAiusti. I. t
irectioa de Cin&-.V* dlA e w
gamaera do mu
"els matchup
mettront au boxeaur0de -
trer des paer a s 4
se mesarer akll.
Cin6-Varieis prp e dewo
pour le- amatea.


I.
*I


-L- -- --


SVous acheterez seulemei

: chandises.

POURQUOI?


Parce qu'elles off

routes les Garan




TBIX INCOMPARA


-Her


t des ,far-








ties.




BLESi&


hr ; f T


1-'


.,.


.4 p's


'* 4-.


I-*
* ;.. *


r AtE- 2


I --
~c


A


f
.1


LLU MATIN 2 Ste0br 198


DIRNIEI


COSPA IO F


r- --J -..- -


----Boo


N r ' 1


__


____I ---~-1.


^W I tUW WC* "Jut I


Ios soieries Inamtes DCU
veautls Les &arDiturts
Giandes couture
S. trouvent cheb
CIBPATTE, COULON
& C. STAUSS
Rie tGre fet. 4 Paris.
LEnt does ito'gug pratis, cha-
qa Saowaes NSgocdants st malt-
tras de couture element.


_









PAGE-3
. .. .. . ILN N WII


9L.


s Lgn aL1rQ'' L QN-

Use far die tsbaede bi
spet le 1tl --
D'apris In neomvela qul son
parviennent do D6partement d i
Nord, Ia FIbric do tabaca de
11MM. Albert & Co Oua.
naminthe viic de uspmndr e Is
travail vu Tlpqossibilit qul
existed pour e *'emloballbr Ie
tabac. noir eft pettb paquete
comme le precifi(i Bureau des
ContributWort s.
Cetle decision, ones apprend
u Les AnnalWr imi S *, a oc.
sasionine Ie rWesk d plua de
500 onvriers t ouvrltre sans
computer les nombeusx planteurs
de la region a qi. re d#boucke
pour le plat ement du labac r6-
coltl dans leuis champs va laire
dktaut.


I


bl tmlistsa e* WNeta ,'
L'Auociation Ifl D esI
1l0inii Va Meel6t aditer 6sMO
ilvue trimestrieFle. Le premier
amero parahitria au debut d6
tois d'oclobre prochaiid.
Cetle association de jeases
rite qu'on r'oncourape; auui
Boa espronsa qua Is public
ort-au.princien ljra le smeil-
ur accueil A la revue qui sera
son organe.


reOtxt di tfbdtt dtea WN.-
tional Fire Inanrance Comps
ny ot Hartlord en Iasti. -If
tiend a aux buteaux de Mon-
siear Donald S.Brandt 6 I eta-
ede I'mmeible oe-- pr1
i0e du .Able Frantin. t.
Monusietiur Stempei profile
de I occasion pour iremercier
'lea nombreux clients de la
compagoie de ler elmable
patronage et leur promet u
service promlr et soige6 daos
ilex dcauon de lers polices.
Fort ant Prince, le 22 Sepeam
bre 1928.
National Fire Insurance Co
MAx R. STIEPE'
Agent Sp6cial


Pousr sne saveuur. gs*ir
,ble, oumle awe
Le Fromage


TOUW i Lbes v pruisions de la valeur de la HIJPMOBILE sonst
"- dj mia. rnuie IUPMOBILE SIX. Les dix pour cent
W9'' do p fabricalions de la bh UPMOBILE donnent encore
se 4hu ,adi'ion.netle de quaLtei dg endemmen qMund beau-
oup dauijboble eriM n t une dele avec les garages.


HUPMO ILE


Insurance Co

(ne des plus fortes compagmes

canadiennes d'assurauce sur

la lie

Eog Le Boss6 & Co


~'~~~ I -~ ---- --- --- -


~


--I


I~Ea~gpk--~lE~~P IBII-~'-E~~ Sim Wwn.~~21-- -- -~


IIYSIRVI


s '
tf
r


**


- -


womi










*~4


PAGE- 4


,' ^r s~iw~- *l' /. k^ '


TP^ J8-'i^d e-^CdNB~ationdevwtreT,
1comnplexion (f.&olwe

onn tot:n !*in de lys 4 16 P*&CAMTLE


Hamburgq Amerika Linie

Le bateau Kreta), venant de Santiago de Cuba, Kingston
et des ports din Sud sera ici vers le 26 crt, partaut pour
I'Europe, pren int du Irat.
REINBOLD et Co


Le Mennen procdd&
scientilique.


Dermatose


'Jn demi-pouce de Mennen sur yotre
blaireau vous tait une barbe exquise. Pour-
quoi ?'
Le Menneonramolissant la barber scien-
tiliquement, prepare n'importe qu'ellebar-
be et dvite la dermatose an moment o0i vous
ajustez votre rasoir. Serve-vous do n'lm-
porte i'llte eas, cbaude ou troide pour
n'importe qm'elle barbe, dure on tendre.
Avec le Meunena eles soot toutes pareiUes.
Le Meonen Skia Balm antiseptique don't
on se sort aprs la barbe pour enlever le
luisant de la figure et cauteriser les cou-
purer. Sans graisse, vitb absorb. Preseut6
en tub 3s, plus commode que les lotions on TiLCUM
bouteilles.
Lat C me & barbe Menen et sle Men-
noen Skin Balm soont on vented partout.






ALUMINUM LINE


3b

DIPOT MOUERUNE'
L6enoeIneamun,
Proprdl6aire
Anjgl RRuel des C6sar et
do Msgaisi do l'Etat.
Rhi m Moussdine;
Vin rouge etmhlari
Al 1, Clairin vierge"f
s8irs et Liqueurs
Cigarettes de totes mar-
ques.
Kola
GKos et Detail.
N. B. Malgr6 la hI.usse
de I'Alcool, le Rhum Mousse-..
line n'a pasaugment6 sesprix,


Avis
SM Pasqujer reeevra en son
Mtude, 414 Rue .Roux pendant
22 jours, les Lundi,. Mercredi
et Vendiedi d-. 8 heures a 10
henrt s du matlin, tous ceux
qui out eu .A onlracter des
atfaires en I'6tnde de Me Ldon
Charlessoit commecrbanciers
soit comme dcbiteurs hypo.
thecaires.
Port-au Prince, le 21 Selem
bre 1928.
H. PASQUIER, Notaire

Avis de divorce
Je, sonssigne, Merite Mars,
dit Janvier, declare au public
en g6n6ral et au Commerce
en partfCOlier I'etre plus res
ponsable des actes et actions
de moo spouse, one Marjane
Joseph,divorce devant lu ctre
incessamment i iteote.
Port-au Prince, Ie 21 Septem.
bret I825.


eilatto l Slilt
B.maoup do ges., spd6itlam6nt
ceuI qgi lsoufireon do surditN, do
boWdonOSmoate d'ordiUes o d
oUrbi a s'lIA r aoe f


New-Orleans & South America Steaship Company Ine.
POROMAINS DIPARTS DIRECTS POUGA POST-AU&-Palsc lH.af
tLo steam, r "federilborg"ayamt i "w.
le 19 lei lembre sera i :rort-a.rik .
tunuera pour Felit Goave, Miragoane,e *
prenaut du frif.
On Ltean er laissera New Orlidns le lM IF
chain pour Port-aiu Prince et lesports du nord.
Port-au Prince* le 22 Septembrelt.

A. de latleis' &l
Awsr Gutant


p.,


1i espets e be itto .'u imert


laIA4 I-;


4 ,


at Is criatien do Pal-
lee temmes disaient: i
Y usservez pas de savon
pouit votre visages Lea savous
6et l eonlsidiriscomme trop a

AIlsarriva le Palmolive- .
un s.yoo fait par des expects .
en beaut,; on savon tait pour 4almoli ve en leltre l'en-
6tre iia en toute sOret6, et envelope verte; et hcea
abondiamment sur la figure. e anv dopv do ionle; et t, le
De I'avis des ens autorlss mot dalmollv dn v s.
en beaut6e out lemonade l'a- mot Palmolive .
doptera bient6t. le r6sultat P.'lm ve nest jn 1iit3Va
en oera : la feunesse conser- do sans envcloppe.
v6o,et acquisition d'une belle avis *lsau, des arbres
complexion.
Fait pour un seul usage Les seules huiles existaut
pour entretenir votre comple- dans le Savon Palmolive sont
xi'on- le Palmolive affected la les huiles adoucissantes de
peau comme ne le fait aucun I'olivier du palmier atricain et
autre savon. Essayez-le pen- du cocotier sans nulles autres
dant une semaine. Examinez graisses. C est pourquoi le Sa.
ensuite votre complexion, von Palmolive, a cette couleur
La -ri fales, vi re es naturelle car les hitiles du
cmdiA~ui lluj~tI'hn. palmier. de lolivier.pas d'au.
-ties donnent pu Palmolive sa
Le i.h idiO et av i couleur verte naturelle.
dialle0 ve tre ftire Le seul secret du Palmolive
et voit u suavcient avec reside daus son mblage ui-
le Pa1tv .ara I I sa que et c'est I'un-dea secrets
mous c~g6mease dgns les ianappr.1ciables de *a beauty.
pores.;, *. I
SRioM.o e usenmentavec Palmolive Company, (Del.
de l'ed eroi.ie. SecheZ ron- Corp. ) Chicago. U. S. -A.
pletem ,
EmpIyea la p9udre et le ''
rouge K,'us vot1lkez, ils dol-
Vent te enrlev s. Irce que,
ils obstr ent les ports et des
points noirs ct des boutons
s'ensuivent. ".m.


Evilez celle erreur.
N'employrz pas du savoti
ordinaire dais le traitemeut
indique plus haul. Ne croycz
pb-s qu'aucun savon vert, ou
autre pr6sente comnme des sn-
vons d'olive ou de palme,
io1t la mime chose que le
Palmolive.
Daus votre inthrdt, voyez si
le Palmolive que vous achetez
a la bande noire elle mot


Le Savon Palmolive est
produit eatieremeut la ma-
chine et n'est touch par au-
cune main huamaine jusqu'A
ce qu'tl arrL 6 la cousom-
mnation.
J. D. MAXWEL & Co
Representants pour Haiti.
1619, Rue Ripublicaine
( Grand'Rue)


~- m-


ii
I



~ I




A
F-
1!

fi.


Dr. Benue, ir, mt Iln .
hA I I


I,,
~
ill.
I -~ *

I, *
I.


4a
lzz
lnrlmlw

mm
T'T I 1.
jw..


I(


-A wm


---1


__ ___ __ ______~


----- -;*- ----


II J L


- -


_ __ _~~___ ___


.11 c 1 l


. .... Jll Pa m


rr~cc-----~----CI IC


i


. - a


L41Un?~~ dr:s;)lhrl~l IOJC11/.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs