PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04744
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 07-12-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04744

Full Text



.* * -
.
- A. .. "
:o "-.. Uqinb al 't


,:^t 'v p. .
.Is


*., :', 'it' ,-, ;t l
I-. '. ,

Lei- l-
:pC*j< v i n


S -.. ,


, y ^y l^^i-i^"^^^ -


*0
Cm l
I",


11


$^u htia ao

hima


Alt


-*' r .


Law pertesd-
1o (of qul condtlp
SR peUt tail car 4


Afli t la la prd se j
tafltaieade vtlWro brilkaf,
[s eo mmm' IW-0- 1
-r d* d .e. o ,



states s


N is30 4 q .WoI dL

.-. .






w" Id
def rishs a deil s o
afsestfr detl ol e doit
palat.oir souci. CSt la ea
-g Bsse rWe dsew. tempsa
et c soi-dleast rodnirn*e
nria-c~a~~t~n~tji a fli,
fobog r dto btfe no bciet6


SjV oe*o a W on. oeAq per, ats cours do
do 8w001648i',: umpimparts uo
acoin jdLm est.iar taa otlte vie, (esar a lioai on et
eSg tgmist eseaume wat, ellos on, da.s trelatioos
itmfat, 1' ' e t a t. prooueurs veut con idlrs.
tuIqumttent aectsa & Certaens objeeterout. Sans
luf libotqer des notions de lo do, e s sp 'I& desino-
O Twvmsi %e bomis ma- egot *eeentairem de cove
sh~res. Des maonuele et des oknce q~rI ui ulent dn
ms~s "iir #1 suiaets ifsail rftul. E . soat de-
I Nd w vrMe c t oel. nuances toojom diciles A
OB1 41 baisr. Rarerment Not "tWtI
d ter t tabe, ae i a limme les coipurene.
.i, dvyt mger. eir a Jamtis iru e pota toutte.,
leb6a a cootaeu, appresdre ou e.ernot qui
*^ IStor "n d r Wohe 4 e .de r I atrtt O.4 uinm .d O charge.
d- d. '' ,M ir


RISE


S


ACTIONS

DtMBuno,& A ABoIS

*14 us, VaLM~MILa,
M Constrctiolns 1g6res

S t iippe" 'run et Pierre Nazon


Sp la Banq' Royale do Canada.
S: 10 h reo a. m. A midi.


T7'.

SEIANC.URT
w, ce 4 certain d6biteurs de .Rhum,
.'. M dtki Rou BARB4NCOURT I eat
a smn ues de fabrique et que par
it du ooma BAkBANCOURT' pour cou
1s 1 provene ce douteuse, elt illegal.
paourt, ale d.positeur du Rhum
Opri -o t indlecutable, est prdte
V pour fair cesser lea abus, et puniri

S u.-Prince, It 12 Juillet 1928.


b, est g6ulral des armes fran.oises
* suc- Et la vue de son k6pi bro-
moire cl6, triple rang de galon
[Ue. d'or, de son unilorme glorieux
cmstell6 de decorations et
uwrre. d4asigns d'honneur, de son
es pej. qui avait. maintes fois
S* wenduit les soldhts A la vic-


leusement son pantalon de
drap noir qui fleurait encore
SAcre odeur de la poudre, le
g6ndral amtricain dut se le-
ver et s'avancer vers son vi-
siteur pour le saluer. 'ctait
Ia gloire, I'hWrolme qui en-
traient. Alors que venez-vous
parler A I entant de simplifi-
I cation de la vie par I'abolition
de toute convenance et de
I toute Dolitesse ...
S ( s fin d demnin).


peoas
w ide


prte. Ap avoir, I deux
ca, asi visiteur d'eutrer,
.l i: Mais entres
tdo, ~q* s. sam trapper et
le chape su r sla t6el Que
I dmU oe les coutu mes sr.
vileade Iosropela
Coutuo, services de I EA
ropel...
La vitsiter entra A cette in-,
convenante a ostrophc. 11 se
troovldt que u'talt un officer


R OVERTURE
S<' Dg


ftRACE-G RDEN porte la connais-
des gourmets que I'Etablisement vient
'Irouveront d'exq Ui repas,des boissons
ie de premier clioix et un service irr&-

I a 6t aussi r6installe.
bar ou Mnols PntRI AISONNABI.ES.
* W. KAHL. proprilai-e.
tTd pWome, No 2874


'lowial., Loss ceux qui visMent Port
t t PNUQN. OZAMA tout le confort
FMov& 4lIx.


"'iB


... a va, hier. hier, les singes
de l's Eldorado ). IIs sont deux,
un jeune et un vieux. En pre-
sence de visiteurs, ils excutent
mille cab: ioles. Ils grimpent les
balustrades, en descendent, y
remontent, en poussatlt des crs
etavecdes mimiques amnusantes.
Parfois, its ont des jeux de phy-
sionomie qui sont vrainent sai-
sissents. Quelqu'un dit: (( Ils no
veulent jamais voir les... jupes.,
Le patron approuva.
... nea jamais vu donner plus
grande raison A Darwin : I'hom-
me descend du singe, alavisme
d'esp6ce, lui aussi ne veut pas
voir les...

... voit que, d'cidment, les
soirs de concert, A la Place Des-
salines, les marchands de a *-
rette, de crime et de Iresco trc-
pical, no veulent pas que les
Snas 6coutent Ia musique.
Ils font un tel lintamarre avec
leurs comptoirs ambulants qu'il
nest plus possible d'4couter les
morceaux 6x cutes par I'orches-
tre.
... verrait avec plaisir Icur rk-
clamerun peu de silence loras-
quo le concert s'excute.
*
... a vu, hier, vers les 2 heures
1/2 de I'apr6s. midi, les quarters
du basde la ville en grand
emoi. Une lum^e noire, paisse,
s',levait de la rier, tout pros de
I'ancienne Savonnerie ou se
trouve actuellement un deptt
de gasoline. Pompiers, agents
de Police, curieux, tout le pu-
blic des incendies lut aussilt6t
au complex. Mais plus de peur
que de mal; heureusement ('/-
taient de vieux eflets, matelfs
,uss, vieilles batteries de cui-
sine, vieux ustensiles de menage
provenant du Champ d'aviation
et ... autres lieux qu on puriflait
par le feu.
Le camion U. S. M. C. No.
558 avait d6pos6 toutes ces
vieilles choses pri's du rivage.
On y mit le feu; et les vieux
matelas frip6s bralcrenl.
... a vu le lieutenant Polland
avoir un beau geste. A hlvue
du danger que prksentail cet
incendie allume tout pres d'un
d6p6t de gasoline, il s'opposa a
ce qu on alimenta davantage le
leu par les autres vieux matelas
que le camion apportait sans
disconlinuer. II lit charger le
lout sur un camion des
Pompiers en disant que ces
vieilfes choses seraient dtruites
par les fours incinrateurs spd-
cialementtablis pour cela.

... voit, que dans certain pe-
tits calf les employs qui tien-
nent le bar et onat charges de
srvir boire aux clients, sont
atleints de maladies contagieu-
seas et dangereuses : 16pre, sy-
philis et autres.
... verrait avec plaisir Ia Po-
lice contr6ler ces guinouettes et
Smettre le public AT'abri de tout
dger.

...vo it que loraqu'on veut
avoir une belle stte ou une bar.
be blen aite, on n'a qu'a aller A
SLa Coquette, rand'Iuoe ou I'oa
aura pleie et entire sat Wac
t. o"


* I 'A
-.. It -


*" 4


A. k


4,
.4 4
.4 ~ .4.,


. .~.


L


bA* **
'4.
44 ';
* .


, ~ I.


, -4 .,.. .;c


* I!


.4

.1


3


~I*?


- 44.
t A.: -^


~II -


m


A
Ar.


**'*!


i


litl


~c~p~a.


























On oblient beancoup de lustre et one ande saliiactiono
t.vec tne petite bolte irage
CHERRY BLOSSOM


Cirage Cherry Blossom


I1US' RE


PRtSERVATIF


IMPERMEABLE


En vcntechez



Alphonse HAYNES

115, Rue Bonne-Foi


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGE


DAS 'areiSologie Aluaqut d' Italn s c laudch
VIENNE- Des ouvriers (jqui KARBINE- Des brigand
exdcutaient des travaux devant attaqu6 uo. train A trogran
I'ht6tel ltitz Vienne ont mis A naia sur 1t chemin do t
jour ce que I'on croit etre des 'est chiois. lis out tud 4 v
vestiges d une ancienne cite rou geurs,blessM 7 et ont emmem
maine. Ils ont trouvb pinsieurs don't 35 femmes daus les w
tombeaux contenant des mo-' gnes ea vue de demander
mies avec des bijoux, des cou-- raongon. La.pluparl.4.esui
ronnes de fleurs, des aliments I blessts soult ds russes.
domestiques,le tout dans un lat La candidature
de conservation parhil. 6Id M. oo
IUse grenade etploae WASHINGTON- Le secr
et lhe 20 uenfants re Mellon a d6clar6 aujour
VIENNE Des d peclius de que le monde des aflaires
Kattowvitz ( Haute Sildsie ) ac.- puierait la candidature de
noncent que 20) enl tits ont 6t Herbert Hoovercomrnmeellei
tu6s aujourdliui A la suite de soutenu cell de Coolidge.
Fexplosioni d'une grenade que La dispardies.du financier
l'und'eux avail rainassee.1.;lto LONDRES- L'Exchange
witz a 616 le thAtre de noin- legraph public une d6p6che
breux combats pendant la gran- sationnel'e regue de Dunkei
de guerre donnant une nouvelle exp
La tragqdle de"1Italia- tion de la disparition de M.
STOCKHIOLM- Des t16giriin fred Lowenstein. D'apr6s i
mes envoys de la Baie du lRoi depdhe, un pdiceur d a vil
( Spilzberg) aux journAux su6 de Braydunes aurait vu un
dois aujouird hui annonceint que chute dtscendre au imogn:q
d'apr6s une nouvelle non confir I'avion de M. Lowenstein in
m6e, Nulutale Ceccioni, m6caii- sail la Manche et alterrir'A i
cien en chef qui s'6tait bris6 Ia ques kilom6tres de r'endroi
jamnbe quanidl i'altala* est venu it se Irouvait. Les piasadr
as'6craser sur la glace, est in )rt 6quipage de I'avion onto
jeudi dernier. ru ce mati devant le Jug
L' ROME- La presse italienne is onl t(6moigna6 sous sera
rend hoininage aujourd'hui au des circonslances exac es d
Comte Volpi et le loue tout par disparilion de M.NI Lowens
ticulibremenut pour la faVon don't On s'auttendA une enqu6tepr
il a r6gi6 les dettes de guerrr gie avant que laftlaire soil d
avec les Elals-Unis et la Gra.i:ade livementjug6e.
Bretague. Le journal Olrillante* 1. Gieflitt| ravemeat mali
appelle ce reglement une victor PAus On mande do ti
re insigne pour la natioa.Ou at- que N.- Giolitti est 'graver
tribune ia deiiission du Cointe nalade do troubles des v
Volpi au surmenage c.Aus par urinaires et do Ia prostate.
les nonubreux travaux quit a ac
complis ces trois dernieres an- Le redresienest lilancier
ne.eParmiceux-ci aso trouvaient de lo Ir
le r6giemeni des dettes de guer PARIS- La Chambre ot Is
re avec les Etals-Unis et la nat ont vot6 d6finitivemen
Grande Bretagne, l'rmission de project Loochour.
I'emprunt Littorio et la stabilisa Les pieces d'argent franga
lion de la 1id. seront remboara6es aux d
lUa carikz vatle i la Fedraliaes cirnquiemesde leur valcur av
socialisle Irangaise guerre.
"^Pou et centre la S. D.N. 1a Ream ttila
18pAsis- Par 1.62 'voci coutre Arreslaties i dei lglassairms
.135, la Federatua bocitalisle a* a I0g1Wa
condanmn; la Sociol- dej Naliuus BucAaEsTr-Cat vingA ma
et par 1.323 voix contre 1.06., prAtets, iuapecteurs et at
elle a decid6 d'y maintenir M. .onctionnaires do gouvernei
aul Biuciour.Les;joarnaux coiu ont 6i6 arr6tts la site du
meutent avec irome ce cunreux lendu complot tour fraude.
cas de logique de la Fdiration. tat das 'acm aitioa de ten
Le Tarn, la Gironde at she Ah6oe ptrolitmre. 'attend A
Rot vot6 le a tin. tre arretaUtions.
ft-' -- -- --W -- .- -. -. W r ---.? TVI^'


oy-1
:R






nu 40
er e
bs et


?'ous avon, a vnatb-her. asB
Now offa ns. at tea falov
?" "0ttuPt- cowu t Comm 6
intrEttIg quia ait a o ied,
iMias he, odans Ia rade de Port*
sO-frnire. V. Loci"s & PhW
lipp, .i clear do Service des
reV eA u la.sWatIndlea qqi-
saysil unet halou. c receate
revuqpar ceate llFirm. el de
ire ilr ectiee A des promenade
aen mer, partit do Dock de oW
soton ga direction do Wharf de6
Vort-at-Prince. La chaloupe lut
retrouvie A hauteur de laI der.
nitre boute. 11 n'y avait pr-
an*e A bord it le moteur OW
tournait.
Qu'tait devenu M. Philippe?
JAsqu'A ce jour, personne as
eut sle dire. Est-ce on accident?
Et-ce on suicide? Nuot noa le
asit. Toutes lea recherches saoot
rests infructueuses et le mys*
tAr* rebte entier.


m-bests Irasgrso
& Port-8a-Mh
H i e r, les Port-an-prindeas
^byaient passer dans let roes
Ie la Capitale, un camion-auto-
'6bile' i avaient pris place
des garconnets a uniforms de
bbys-acouts.
.C'taient, en effet, des boys-
scouts strangers qua voyagent
mur le a Cristobal*, de la ansa-
u~a Line et qui, profitant deolur
court sejour en rade do Port-
au-Prince, visitlrent Is ville.
Les gars regardaient avec cu-
riosit out ce qui s'ofirit A lo*
Vue. Poursuivant leur croisi&re,
its visileront quelques autmres
pays du Centre Amtrique.


La fcle des Papilles ide St. AImteime
Comme nous h'avons annon-
q6, hier, donanche prochain, a
9 heures 1/2 du martin, aura
lieu dans lea salons de Mine Vve
Stphen Archer, Bois-de-Clhine,
une belle et charmante reunion
fot deo rOBumtelse Pupil lea
det. .Antoine.


Ce era une tWe liltdrairse et
ver musical qui permetira 6 tous
blai- de passer quelques heures agrea-
d'hui bles, et charmantes.
i ap- Le prix de la carte 4'eutr6 est
SM. de 2 gourdes.
avait
bqige r Charles Beec.erean
o Te. lile isleceles
Ssea Avant-hier, le Secretaire d'E-
rque tat de 'Listruction Publique,
lica- Mr Charls Biouchereau, a visit
SAl- le Lyc6e National.
ettie Le Personnel et les 616ves fu-
Ilage A"Wit pr6sentds par Mr Damocl6s
pra ieun qui rappla lei souvenirs
So 1ss6s au Lyc6e par Mr Bou-
aver areau soil come 616ve, soit
el nine prolusseur.
it Hier apres-midi le Secr6-
vs f lre dEtAl a visitA lea #cola
mpa IWbert Lochard, Argentine
0e I4liegarde et Isidore Boisarond.
e a t Avanti l ermetl ure desclasses,
men il a voula so rendre complex de
e 1i la minarche des 6coles.
Veim.
olon
iiit La Conoert spiratuel
A B.MarUal
a S. ^* *


Ide
tom. I
U6
men
oie


'3"
iseel
t le
asses
lear-
ant-



ires,
utres
ment
ipr6
Ir FE*
rains
d'anu


Come daillaeurs tous ceos
qui ont eu d6jA lie n a Petit-
Shninaire, it eot le plus bean
succ6s, le Concert sparituel of-
lert, avant-hier soir, A St. Mar-
tial.
Le concert, chanth perle
chba'r mixte de St. Martial et -
lihe sus la prdsidence de Mgo,
Conan, Archeveque de Port at*
D04 6 heures do solr, la gran.
do nef, lea bis-cts, le porcbe
lq pprvia deo la chpelle brillam-
npnt illaminaee, 6siest conmbled
d'itaOe assistance nu.nbrease et
eibisae.
Le bean programme de salec-
w pr6par6 pour ce concert
ii cue avoc une niattase
souleva tort souvent uas
belIe et donce *motion dans as-
aistance. I
Pendant plus dwae %o
sx oreilles attenlVes, s'esx
trent, sons la voatte do I'dgis,


en lea puw saves melodies, les AW st
peastes do ads Mattres se La A"ST3 U Bi
m1lant dLCm Int ausx syrnm-
phonies de parades pealmodiies Depuis Septerabre 1IW, dlmi.
pot l'orgue. quo mois enregistr# m.e
Ce fut un vrai regal d'art re- mentatio do Is veata%40 *1
ligleux que cowronna magnif. debaker, par rapport ax aois
quement ,Is g'ande -edvre do correspondents de fanae prc-
Boyer, Ste. Thdrtse de Erafant- ,c6dente.
Jeaus. Cette augmentation I6 It Tea
A la fin da Concert, la B6n6. to est inlimeent pawrTMIss Aex
diction do Saint-Sacrement fit progr6s kquont rtvrlesv ore-
donate et chacun, en quittant cords de viesse et d't u e,
la chapelle oa vabrait enc64ore tablis an ours des seatr
I 6cho des beaux airs chants alems moist 6ecbuolds. I
par le chceur de Sainl Martial, Le plus im portant d4 ee re ,
n'emportant qu'un regret, e'est cords ful etabli I'aut"a.e der-
que les heures denchantemen.l nier, quand la Stude er Com-
qu'on venait de vivre avaiesnt mender roula 25.000 lt en
6W6 trop courses. moins de 23.000 mint Opna*
1-- -..-..L' culves.Rziep J^ tJe:
, m~as'rreussi ^^r t~~l
D'sapres des renseignement re- emg ee
cueillis par notre conlrere jdrd- ont6c nta jar eosPrdis
mien. aLe Petit Hallienlennt, les o be Wrctr. I sHE rsi
travaux de construction de la ixnt, alrfbua*Ml *aw A*
route du Sad commenceront en s1 l a'lriecbd is A& teoe ow
octobre prochain sous Ia direc- d'ondurancethfla axd Etz Eos-
tion de IIno06nieur Lepelletier Unis par destdabikux E do d.-
Jeannot. 11sait, comme on le Uonstr atior d spimtr de d60-
sait, de eler r6mie A Ia Ca- mstrao
pitale en passant par leks Cayes Un PrWsidentSdan-b a battu
avec un embranchement vers ousl esdrecor4s s d atures do
MiragoAne -. dimonslration, 4 iodNvance de
La route, qui passer par Les 5 A 29M0nson mlie, i da e 24
Anglais, d6bouchera a Lopinot, heures.
haute Guinaudie, pour aboutir DeuxuDirecteurs ont pa rou
dans la plane. Les experts pr- ler 50W miller en motws do
tendent, dit le Le Petit Haitieu, 00 minutes niablissa&t un dr-
quo la construction do Isa route 0cord resutoa no r-
n:oflre pas de grande difficultl6s ra pour leA auto dc.d ons
d'ezxcution en d6 pi del'opinion deo ler case.
11 &&-. "~z~~ am e
courant qui voit as r6alisa- Deu0 mkles ea do
S sobsa qu'0- 1000 mies en motes
lion tdes o ablesPrquin- 1000 minutes- nouveau record
surmonaes.par lea voitures de 'dimontra-
IspEsilts ilion, pleinement 6quipoeP do
A.p A 'f leur prix et de lear clause.
do MA Baia JO 11=2a


- R -t


a-* .


l~'a


~IIIICL)~IL


.C '*


--I~ .--


I


-C


1, -,,-


Air, 0




* I.
. .. ".. ;.


*. ;> -* .


-. b' I, **- ** *

I ** 1 .

ie- ^*-*.* :;^, ,









PAGE- 4


Uair~*uI


-_


80T 1T OLI toe UNo
beot*Ecote a commenc6 | S A T
fomctionner r6guli6rement de- .terrbie
plis Io lundi 2 juillet 1928.- duiredM
IM polesseurs Iravaillent s6- so te
reasoment afin d'arriver A un de Valpa
r1sMltal apr6.ciable A la fin de. Argu
Iranae Sco aire qui va s'ouvrir ArbMM d
af oetobre prochain. D6ji, des gellan av
'vrw. t des fournitures clasi.- charge
4ues ont 616 distribuas gratuite- page cor
amt *aux iftves. 1 n'st pas n4. Bier ol
oewire de doA quoe poMr at- dArawc
telnodre Iser6shat auqui lit sonu I ti
pirvenu i iilaUn 'n Poat#da' 4
ars de celto Ecole le cncour I0 01t6
gracieux, obligeant et desint6. dI *MU4v
ress6 du Public. Det coinmerT silent. i
cauts et des notabilit' ont aid4 pr 'le 1
I'cuvre. La semaine prochalne 'ottnes
nous publierons les,noms dias o.t qu
Donateurs. re pr hI
dantda
s 1.taisW
aisaess.a faribefs e 1 dick to I"21- -


Pendant le mois de juin cod-
U1, le chiflre des naissances, des
marriages et des ddc6s a 6t6 assez
ilev6 dans la Commuuc de IAr-
cahaie. Volci lea statistiques en-
^ * r*&/. *


Wet Ae
*uaW vatles A
urUl. bus deA
betv CAM
rniseof< batee
os a wUatlUt
lcssie passoII
ent de charboo


I


registrees au Iureau daeia civil S&e$r ala qui
de cell Commune. e i.atit, por H"-ti-
Naissances: 107 don't 50 gar~ns i;ta re eo maux lies' Aorea
et 57 fllles, 4 1m 3); ct apr6s-.14di. II
blan lage: 20. ns i A,'ililjouralists fquoet
Ddcs : 43 don't 23 masculinset lut'ahi' 4t iimposib!e dk con-
20 f6minins. tinuer son vol & cause du brouil
A remarquerqu'aucun divorce lard4t du vent.
n'a kid enregiktr4. |
Otfrs d'ampt oi nssI et is
Pour jeune honmme steno W EI1, lbdN-L'6q@in' fr.,
da,,tylo tran,'ais. Perso lines I.el t;:d"~i BrMinon a rre r.
qul ont d6ea bonnes coniiais 'Na -I&nnsif .ie t-i doteWq
sances seutement sout prides pour messl e 1iuattaat 1qm l
de se presenter chez -d imples. par dames- -
L. Preetzmnann-AGGERLIOLM d reported par Mis Wiel
S.", caine, battant Melle Alvies


La santa est une preuks a1M1 uM`4u
L'6wergle d'.aa *t'M magq*ulI
gagan tout dams os mamds. Le
0 miadla provieAcatde gd ms qo*
fboadet daI&" la owale. L. Sa -
Lifebuoy dtrlt toms Is gsrms "g -
I Pa. Ila purf *t Is tir
amWa ottuff^anat-


Compagnie q4nArale
Transatlantmiqtip,
Le steamer < arimarv partit
de Bordeaux le I30. jin est
attend A Port-au-Piince le 18
courant.
, *.l repartira le mnme jo:ir
pour Petit-Goove, Santiago de
Cuba el les ports du Sad.
La suite de litin6raire sera
fixe A I'arriv6e du paquebot.
SPorl-au-Prince, le .0juillet
1928.
E. ROBELIN et Cie, Azen' I


Aviv do1,ik P'
Dans la nuit deladtiA.JMd
deux in lividUtt olt 6d 6AM-
contr6s pirteurs 4e leuLi4
xons et (l'une set. 6 hoGS1l
Joot iUs n'onti pit p~i indqer
Ia provenance.' "
Its ont 616 arr6t6 ei tei
ohjet-s de6p si :r' bare2it ,t
la police A It dispniti- 46 .
leur propri6taire.
Cap'. J. H.l G MG
i Chet de ia PoII:


-- ----- '~~iqg I.


4-,'r.....b.e.

p.


'.4


Car I Chttersd ut n -_ -


Tars frm6flt p,- du ,


fois 1e fknibr sluge "Chinr *
adld" ot james sturtri s|p .
W .
ws .10.,,




k Is *m I-I s. "-w ,p ,
fie_ aa vens nco.


*I
If


C OAITTE"


. /


ap.,rLOOna*lr maTO aEs CCO CO. AA. --


k
* C
* I *' .7


* m


4. *..

/NCIEN BAR DIXIE "LF ,i ON:
Service dc Jour &do nuit

RHUM de BA"IBANC OURT-


Passed 'a IBA-TAA-CLAN
- * 4* .* *f . . .. 4 '


4i
* *b ~N
jan

4,
~v.


4. ~


"4

* 4.4'

"a

A
4j


ArV
t *i ...
-. s T.-


En Vte de la Fab.'i

deg PU


Colombion Steaw.sIMp

Company Iac.$

Le steamer brbra ", vant di
gip.ork, est aIttedu 1 ort 4arsnee Ije
courant II reperti:a. le Ame joTr pour FJtit-.G !
Liragoane, iux Cayes, Jamiel et Ie portwdJs os
lomnki, prenanlItr et pasMagr. .
'olt.su-princel le If Jutdlet IM8. "
Col,, 'bian Steamship Cumpauy IR

G6bara & Co, Ag6e-n
.. ., ,- ----- @ ...*. -- -,


i


i.

Fireone


erlimat daqg b


4 ~V


Piesten


a--
** *7;- -- .


.-, A


S1- .. .t


* *1.


4.."


1*


*1


* .. bII~i ~
C.,.
a .
~,r ~
I: ....
~', .r'~
4~ 3.


LI" b;A


aa --1


-- ---~-


- ---


- I c, I -


---- --


'_ .. :,=7;


"!


, r


*


*


0;% o'.


..


'-.4
-I


t



















Sne poudre qi esa t-M
S. ouce qu une plume! L6g6re
corn me l'air. Duveteuse corn*
me une6dredroa!Voilkce que
diseut ceux qui s'eu Sirvei
!. ~d~i l e la Poudre Exelente. Elli
a tend doucement surl peau,
laissant une fine pellilule de
rIm, i I poudre qui rend la petu aussi
aOimm = ~= r aN I douce qu'une peinture d'ar-
s* G ma fl & To tiste.
I I,- MiNT. -.. .. I I se''

S h l 4. aIx A Est un triomphe | our la
lbuukse.b." an Itoilette. Elle ameliorera n'im.
a&e ssmmm dme3 lmam d
-M4 *in mI tl ** |porte quelle complexion. Ft
964 po 1 d0 i,;opur i l Ntell ese dilicieusemeit paitu-
b I k aMWmu". 81" m&e. Elle est livrde en qualre
MS i-... .I...,I S teinkt.s, Brun lfonc6, Rose,
Sm ~ Claire el Brunette.
0 -En vente chez tons les dro-
A E...,N.. guistes, elle est expcdie par
Un bapa n E. DE Poste I'our 0,25centin cs seu.
Un bon piano a P'eyel ), 6emnt."
grand module avec sourdine. ;.'n "n .h. nti.n
Sadresver Grand'Rue,A c6t6 I.-nindez ,,n ;,chnti'on
du dpi degaso'inedes Fr -gratuilte, t un liviet ( con-
r96 Cameau. seils pour la Beaut6.
ameu,_ >i EXELENTO, l ElI INE
u HusBwIssMi nab s (OMPANY
IMJECTiu IYI lPE I ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
IAl. Im* Agents demands pour tocs
_1S.M._ lirays.
d~am "d"stiftousmuus Ecrivez pourrrnseignerntnts.

T i Si&0...u V A vendre
SLtrmitemet Wt compl d Une grande glaciere.En trMs
... -*I I bon 6lat, pouL ant contest ir,
l 'lUKWI UI 100r lOivres de glace et capable
h|~hme h deal,ds uJeine. ls if a.mN de relrigtrer vn htrt stock
Oi de l eissonsetliiuceurs.
Rom. P4M6 S'adreser au MAI IN


Mluf aclure hailenne

de Cigarettes


SP. Guilbaud & Gebara





N'oubliez pas

Notre delicieuse
REI1PUBLICAINE,
ET IES
*PORT-AU-PRINCIE NE



~ ... .. .- '-


p Aa)


-two


r-71- ~ -- T ~--1 -- 7--- -7-77 777-r~r--.---1-~-~l- -).r-- _~1~


~IrlW~ ___ __






as K


J-

r66duque 1 IOtldtn


Si


KAWAS


Hlernanos


La Maison la mieux assortie de la
place et vendant le meilour march


-~


Constipation OW ,N rwm I *
Ent6rite soirnsenmpriode ,
Vertiges stuVoo
Dyspepsle
Migraines L ete ,, -*cre4*1t,*
M ig ai eslautit., imt Is doucsur elt oid4 WIW.
L A sW et r la constUipltion I ia s.*
%ei V d'3ne action ml anilque o ( iae.
mWntsp*n"I t di e Pr l r*-1 r)d d*-
sriketi ph)44olo0r1que (elrR it Mlii
0e ghmc ulalir liwm g )quslirci)' lMrim
n,.e iritabtle reprise 1de Ia foncUtio
psr mue ,arte delacit rccondactles.
Toiat principe chimlqie ou irritasit
thlimmumts CHATELAII nc: '* it du Jube" l ito Iow
Fournlsacurs d-s iilpitaux de Paris/ ici da tlrds 9et dides ( hletiit.
I5 GRANDS PPIX IY PauAmm,
Anden ch.tel e eliqina" ddica'e
"s I )'., PInars Fe) t Fu tI d Wd .MIl'afte de v oIt W e. t .
Vo tI ,' p.tlt RaI oncer de l'raItieen tis
la

LI NA TIO ALE
Grande Fabrique de Cigarettes et Taba9
Annouce a sa Clientee qu'elle reU
pread la fabrication des cigarettei
.GCHANTECLER
avec tin nouve., arome qui surer
ment plaira au goft desfumedrs.
Ayant mis .dans cette nouvelle eigaretle loule i
valour qu'elle peut comporler, le pochelles d'
Chantecter n'auront pas de bons primes.
Essayez la nouvelle cigarelle
CHNNYECLER
vous on ere enchants.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs