PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04733
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-29-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04733

Full Text









0


GOimont MAaOmIAR
DIRECTEU
135, Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N* 2242


1.On demand quatre chose A
ure frmme : que la verlu habi-
te dans son cwuur, que la mo-
destie brille sur sonl Iront, que
la douceur dkcoule de ses 1vres
et que le travail occupe ses
mains. Mme de S UviNt
HI I I Il I I I


-- I- -


226me. NNEE N 6429


Problems d'aujourd'hui

/. c et de demain

Le moment serait peut-.tre mussolinienne, a nouvelle loi
vent de briser le principal anglaise sur les Trade Unions,
616 tment de iotre isolement mats il ignore tout, tout, tout,
dams le continent am6ricain: du movement laboriste sud
S la langue Irancaise. Notre am.ricain, de seo tendances
Spays doit parler deux langues: Iociales, r6volutionnaires ou
Sranglais et l'espagnol. L'une conservatrices.
poor connaltrele monde nord Or il taut que cela cesse. 11
S amricain et se d6fendre.dans taut que nous connaissions ce
la measure du possible. L'autre qui se passe autour de nous.
pour dkcouvnar le monde ib- Et c'est ce que nous avons
ro americain pour 6pauler comprise dans ce journal, lors.
stir des forces amies, ses re- qu'une nouvelle rubrique y a
vendications essentielles. t16 admise, -en ce moment
Ce sera la stup6taction de tout a ses d6buts, mais qui de
'hbistoire que cent ann6es et plus en plus s'amplifiera pour
plus, nous ayons sacrifl6 A que les lecteurs du Malin
one sentimentality pu6rile, la soient au courant de tout ce
solution du probl6me vital. qui se passe d'important dans
On objectera que la langue les am6riques, au point de
trangaise nous protege centre vu e politique, 6conomique,
Pa absorption menaqante et social., i te nest que lorsque,
que, au point de vue &cono- entire toutes les r6publiques
Snique, le march trancais de- sud et centre am6riques, il
meure pour nous important. sera cristalis6, au-deasus des
A la p-emiere objection, i1 se- caract6ristiques de cha q ue
ra r6pondu q-i'une defense in- peuple,- un programme corn
telligente est taite d'une corn- mun de defense et de conser-
pr6hension de plus en plus vatlion, non/plos vague et abs-
Sserr6e, de PadTrsaire. A la trat, mais bas6 sur une con-
seconde, que o'our commen- aissance sirieuae des m.o-
cer avec tin portenaire, la yens, qu'un crime commis
langue est un 614ment subal- centre le droit on les instilu-
terne. tions de rune aura veritable.
Tandis qu'elle est indispen. m ent sa r6pereussion, en vue
sable pour seo- p6n6trer des, dune action concert6e, dons
it.ons i tquesti. soes. ms- toutes .I0lres -. _
les, intt llectuelles d'une col-) Celte reaction de toes de.
lectivit6. Conditions don't la vant la m enace des droits
connaissance approfondieper-, d'un seul, c'est le but ultime.
met seule une action commu- Pour sa r6alisation, s'impose
ne en vue de la defense des, la comprehension d es peu-
mdmes inter6ts. pies. Et la base de cette cornm-
11 est d6sormais inadmissi-. rhension, c'est la langue. 11
ble que nous continuous a aut laisser celle qui tait notre
avoir du monde nord ambri- isc element. 11 faut briser J'iso-
cain une conception d6risoire. element grAce auquel nous ne
Savoir le nom du president b6n6ficierons pas du grand
des Etals-Unis, du Secr6taire Av6nement qui se prepare.
d'Etat aux Affaires Etrang6- Evenement qui consistera,
res; parklr a tout propose et oun jour proche ou lointain,
hois de tout propose du Dipar- mais fatal, en une modifica i
tement d'Etat, de la section tion des rapports de la R61pu-
de l'Am6rique Latine, dc Wall blique Nord Americaine avec
Street; disserler vaguement les R6ppbliquesSud etCentre,
sur Ie canal de Panama, sur ameriques. Aux Etals Unis
les relations des Etats Unis des hommes d Etat clairvo-
avec le Japon et les proble- yants discutent d6jA des dan-
mies du Pacitique; connaltre vers qu'il y a pour leur pays a
quelques noms de journaux dresser centre i u i tout un
amricains, c'est peut-6tre as- continent, auquel il est en-
sez pour une conversat on de global, avec le total de ses po-
salon, ce nest rien pour la pulations, ses resources, ses
connaissance am 6ricaine, positions strat6giques. Et un
#norme synthese d 61ements vaste movement est corn-
aulrement plus complexes. mencepour que a l'oppression
De mme, il est desorn.ais capitalisteeltmilitaire succrde
inadmissible que aous couti-" une collaboration loyale.
nuions A ignored tout du Au dernier congr6s de la
monde ibero-americain. Ici F6dEration Pan Am6ricaine
I'igo ance est complete, ab. du travail, I'honorable Wl.
4olue. Tandis que le moindre liam Green le d6clara en ter-
de nos primaires 'ignore rien mes dfinotilfs lorsque rpon-
de la vie priv6e de tets pre- aunt aux protestations centre
miers 61es d'Europe, it ignore I'impfrialisme de son pays,
juqu'aux n o m a des Presi exprimes par les divers d6l-
dents des R6publiques Sud- gu6s sud-americains,ilrepon-
amiricaines. II connait le nom 4i-qu'il apportait un message
de belle petite ville ou fut si- a aide mutuelle, de solidarity,
aKc il ye deux ans un pact d'alliance des proletariats
aiile. aom de telle autre pour promouvcir et prot6ger
se re.co utrEesnt poor une ( liberty la d6mocratie et hil
4uidatioo du p8sst! et unejl stice, partout dans le conti-
,repaalion de I'avnir, les!an tt.
iets dpdiplomaties dedoux La politique de lavenir,
g,. gandspeoples; it batouillera c'est cela. Les imp6riaisates
tur les noms descapitales de saemblent tout puiassant. Enl
pays voisins, les coniondra rsalit ilssont blesses grivre-.
tlupidement. Ce primaire dis- ment par les forcesorganis6es
culera la Charte du travail du travail international. 11


( lA41


VENDREDI 29 JUIN 1928


- I -p


Gratuite Gratuite
CeZ ViCIW J. HARARY
Poor lancer notre nowuvetl artc-prime aupr6s de notre
honorable clientele nous avoi.il 6cid6 d'en distribuer gratui-
tement A toute personnel saasriception qui nous visitera
GR &TUITEASsOrLUNT GRATUITE
et cela pour une p6riode de t o jours soulementsoit Samedi
30courant, Lundi 2Juilltet etJardi 3 Juillet 1928.
I TOUT LE MONDIi*IkA LE IIENVENU
Veaez tous Mmes, Melles Mrs et demanded notre nouL!
velle carte prime. s
ALLO$F TOUS


Victor JL HARRY
MAGASIff BON MARCH


TOILEIJIE


BONNETERIE


1735 RUEtCOURBE.


sled de tendre les efforts vernt, Avis de la Polioe
la r6alisation de Demain. It A ..... ..
sied de nous solidariser avec Aux propriteaires dautes
nos allies naturels, et d ^ Bureau de la police in
maintenant commencer a pd vile Icpropritaires d'autos
ndtrer leur g6 ie pir u ip ve leltaires dvoitnes
a e oui ven dent leurs voitnres
laue' . (ont, par consequent, les pla
Si Paris valait une o cs, ques ne correspondent plus
1 existence de nos droils e avec lenom (lea pr )pri6tares,
sentiels vaut n'importe qug a lui en dopner avis.
sacrifice. I ..


Chest une precaution qu.
6vilera bien des malentendus,
car, en cas d'accident, la Po
lice saura immndiatement le
nom du veritable proprittaire.
Capitalie SIIAKER
'9yasf^ Ito NHee*


A


* Broderie*
3a tous goaer .


. -w


ENTREPRISES
DE

CONSTRUCTIONS
Constructions en tous genres :
CIMENT ARML; lBRIQUES, BLOCS & BOIS
MAGASINS MODE)i.iN I:s, 'VILLAS, CHALET
Habitations economiqucs-- Constructions lg6res
el demontables.
Bureaux de MM. Daniel, Philippe Brun et Pierre Nazon
architects entrepreneurs.
Rue des Miracles, pr6s de la Bflque Royale du Canada.
Heures de consullutions : 10 heures a. m. A midi.


- P III


Le maitvais eiat


de l'Eslomac
Prevoque ,des tiraillements, des pesslersn, dde cramps,
des dilestisas p#mibles, des sigreuar, des revoie,'des migraines.
Ces troubles douloureux sout g6n6ralement dos A un
surm6nage de l'appareil digestit ou A une alimentation d6feo-
tueuse. L'estomac malmen6 a besoin de repos. On repose
1'estomac en le mettant s regime du ddlicieux Phoscao qui,
en r6gularisant les tonctions digesUjnes, supprime en quel-
quts jours les douleurs et les malaises.

PHOSC AG
Exquis dejeuner sucri. Puissant reconstiluant.
Aliment complete, agr6able au goAt et d'une digestibilit6
parlaite, le Phoscao a resolu la question de I'alimentation
rationnelle des malades, des convalescents et des vieillards.
Lesmeddecins sont ananimes A conseiller son uage aux an6-
mis, aux surnen6s, aux temmes enceintes et Mlx nourrices.
,En vente dans toutes les bonnes 6piceries.
Alfred V.IEUX
Agent pour Haiti.
*- 11 *j


Iti e I


... verra, ce soir, A Variths,
le grand m: lch de boxe entire
Thomas Guterrier, le vain neur
de Walker el Kid Nortolk, cham-
pion de Ste. Lucie. La rencon-
tre sera passionnaute; car. les
deux pugilistes sont en honne
forme et promettent de se d(t-
molir I'un ou I'autre avec de so-
lides et savants conlpi de poing.
... voil certain chaunfeurs d au-
to prendre In mauvaisO hnbitu-
de de stationner pendant toute
la ournee, A la Grand'Rue, aux
abords de I'ancienne Phliarmacie
Central cl d6biter aux pnssants,
)n. ticulierenment aux jeunes
ilh s, les grivoiseries les plus
inconvenantes.
... aiiuerait bien voir la Police
rappeler A I'ordre ces inconve-
nants chaufleurs.

... virra aujourd'hui et de-
main, A I'Arcahaie, se poursui-
vre In grands 1lWe dansante du
CASINO qui a commence depuis
avant-hier. Les danseuses sont
Wleganles et gentilles, les cava-
liers charmant, les liqueurs ex-
quises.
... volt souvent, aujourd'hui,
les soirs, vers les 11 heures, 'des
*tuUltds anrm de gros batons
Fparcourtr cerlaines rues do
Vort-au-Prince, entire autres, la
rue du I'euple, quaitier com-
ris entire la rue des Miracleset
ia rue Bonne-Foi, et chercher
querelle aux gens paisiblement
asss hsous les galeries des mai-
sons. Parlois cela dg6n6re en
veritable rixe qui trouble le
sonnmeil des autres habitants
du quarter.
... a vu, hier, un joli camion
et lre's coplorlable aflecl6 au
tIransport des passagers entire
1'Arcalaie et I'oilt u-Prince et,
Squi fisasait sonl pllier voyage.
le v6hicuie l a un noin jeune,
il s'.ipplclle Tulia et aussi ii file
avcc une grice el une 1.(gance
toute ltmninines.
.vot quiA llion-Ville, on
ne sennuie gtile. )epuis di-
manche derner, les gens sont
en liesse A l'occasion de la Saint
Pierre, danses pl )liques, bals,
kItes, receptions s'org:inisent
partout. lDes (Idini-mondaines
legaintes et jolics sont venues
de Port-au-Prince et sous les
hangars des sp6culateurs en
denroes, c'est la plus bruyante
animation. Tant nieux, le bon
St. Pierre sera bien Ilk.


Le bal

tra (ji( u
Us accident iorlel inlerroept nu'
sir ,tde dGala a londres.
Londres, 15jiiin-- Un bal
auquel assist ic'it jpluieurs
members de I t;:,nille royale
el de nombrcux repr6senlants
de la nobjesse s'esl tertintn
de laowi ; ic, .
La soir' a:i v ii( dansla
somplueuse dcmeure de M.
e Walter Guiness, ministry dg


- ;.* -- .


J
A -;, A,


L '
.


-- --- -_~_~__*_IP~PI.--I11~11111(~


-' I


~-~-- ~-- -~~~~-Lr 1-__-


_I


__ ~II~


PORT-AU -' iINCEI


[ I I Ill


i


'L













- I -i. W....1 L .. i 1 i


I'Agriculture, dins Grosvenor
Place.
mLa princess Mary, le vi-
compe Lascelles, son 6p-ux,
dues, duchesses et membres
de la haute socitt6 londonien-
ne dansaieult au rez-de-chaus|
see. Deux servantes pousases
par la curiositI imagintrent
par une tabatiire situde cinq
Stages au-dessus de regarder
le bal.
b'ltant trop penches., elles
firent la bascule, et vinrent
tomber dans un hall du 2e
dtage, au-dessus des danseurs,
et blesserent deux invil6s qui
s'y trouvaient. Les deux ma-
lheureuses Iurent tu6es sur le
coup.
v'Pour ajonler a la contusion
g&nerale, tn garftien de nuit,
qui se livrait i une enqudle
sur les causes de cet accident,
glissadans un escalier et se
brsa une jambe.

L'Ouvraje du Colonel NEIOU3RS




( Le colonel Nemours, Minis-
tre de 11l41 A Paris et mncien
6lave de noire Ecole mnilitaire
do Sain(-Cyr, vient de publier
chez Berger, le tome 11 de son
Histoire Militaire de sla Guerre
d'lnd6pendance deSt-Domingue.
a Ce nouvel ouvrage, Mcrit d'un
style simple et clair, et plein de
che Bepretm Id o


r T IT r a TK 11 Rer de M. LEOVCEB ORNO
DEIRNIERES Nouvelles dai e
A AA T ,] r AXT/ l tr6 d6finitivement de New-York
d Ie L T 1. ]LR A M Ij L on il cut A remplir pendant quel-
________ ques anndes les lonctions de
La g6dtde'I Consul-G6neral, Monsieur L-..
La tragd ,.ledle ,tallas Dissiom probable do Clbisel I once Borno A qui un Dcret du
OSLO(Norvege )--L'ezpedi .. atrilchie Prsident de la Rpublique doit
tion de secours de la Baie Virgo VIENNE- M. Franz Dingho. confler incessamment le porte
craint qu'il ne soit impossible, ter, ministry de la Justice, a teuille de l'Intnrieur et des Tra-
d'oprer le sauvetage des der- donnA sa d6missiou A cause des vaux Publics.
niersmembres dugroupe Nobile critiques qui lui furent adres-
et du capitamne 'ornberg avanti s"s A Ia suite de son refus de 1' La Direclion de Ciab-Vari,~ts
trois ou quatre semaines en ral. t permettre I'extradition de Bela ... nous prie d'aviser sa clientele
son du broullard. Ladroplane Kun en Hongrie.On pense quo queceux quiveulent assisteraux
alien Marina 1 qui vient tout le cabinet d6missionnera. matches de boxe doiver.t se pro-
d'arriver ATromsoe en repartira curer, une lois pour toutes, les
demain.pour le Spitzberg o tii Prime d eiventia icile M Poipa=- cares qui lenr donnent droit
centralisera les recherches en- Prim.de .e.raf i. .el ccuper les places quils d6-,
treprises pour retrouver Roald PAtl S- Le dneral Primo de doccuper los pces qi
Amundsen et Ren6 Guilbaud qui Rivera a t616raphi6 A M. Poin- sin. une carte ne
ont disparu depuis le 19 juan. card ses f6icilations poor le ma- D6somaies aune carte ne
Quatre navires fort se reunir gniflque triomphe parlementai- setacle. Cu ui ot achet6o
domain soir a Tromsoe pour co- re sanclionnaut sea projects finan spectacle. Ceux qui ont ach
remain soir Tromsoe pourco- re s onna serojes nandes cares de 2 gurdes devront
opirer A ces recherches.L'aviso clers. occuper les places auxquelles
eranis Quenin Rooisevelt Les grand. raids ces cartes leur donneront droit.
boutrg a eet en route de mmeas- transatlantiques 11 leur sera refuse d 6changer ces
bourg ) est en route de .. m.. cartels centre des cartels A 3
queo le croiseur norvegien To:- Les aviaeaurs poleasis voleerot gourdes et ce pour le conlr6le
denspold et le tri e-glaces bienWAt ers New-York e ces spectacles.
russe Krassiin d PARIS -U Leas deu aviateurs o a. s p
COt'ENHAGUE- D'aprht-un polonaiscommandants ldvkow- ..
message de Normansk, au nord ski e Kubala qui se prparent
de la Russie, un bAteau pdcheur A enter le vol transatlaantique
aural reucontri un hasseur do, ont 1 les invites d'honneurt i
phoques qui aurait dit avoir un djeuner offert aujourdhui I a N
vu Amundsen etl ses compapar I'almbassadeur de Iologne C I
gnons r parra leance.dron Les prvparatteE seont a :-L Baciso
sur une banquise au sud-est du lermines et i'avion le uMarechal L
Spitzberg. Pilsudski, effectuera ses der- .Li lson
La Con iou nainal. niers essiis celte semaine.Si es
essaa sont salislaisants, les avia
dmoceralique teurs polonais competent parlir dU I ystere O
HOUSTON La Convei e n pour New York immEdialement ( I IN )
nationuleddmicratique s'est oui 0 pris. Entree: 0,50; Balcon : 1.00.


documents confidenliels et in&- vere aujoura nui a midi.La mu
dits, puises aux meilleures sour- sique a jou6 de onze heures jus
ces, constitute une oeuvre d'6ru quA fouverture pendant que les
dilion et d'histoire remarquable. d6leguds prenaient place, puts
t Le colonel Nemours aussi ar- '6vdque S. R. Nay de 'ghlse m6
dent patriot qu'excellent di. thodiste Apiscopale du sud r6ci
>lomate, d&lie son livre: (A ta la pri6re dusage; M. Claude
toussaint Louverture, le plus G. Bowersde New-York fut en-
grand genie de la race noire, le suite install come president
premier qui a eu fidee de Patr'e, temporaire. Les elections des
qui l'a realis~e et lui a donn4e membres des comitRs des r6so-
son premier gouvernementt lutions de v6riflcation des man-
L'Utude fe ces hauts fails dates du r6glement eurent lieu et
d'armes, dit auteur dans son aussit6t aprks la Convention'
premier chapilre, nous permet- sajourna. La Convention s'est
tra de rendre une fois de plus rdunie A nouveau et apr6s avoir
hommage au g6nie organisateur proc dk A I'dlection des mem-
du Premier Consul; d'admirer bres du prograinme electoral,
quelques-uns de ses principaux elle a entendu le discours d'ou-
lieutenants, entire autres le g6- overture de M. Claude Dowers.
neral Bernadotte. alors corn- L .
mandant les armies de I'Ouest, l P 0'aote oelloo
et surtout son Ministre de la I contre la uerre
Guerre, Ak-xandre Berthier, le ColmCmenlairesde la press IranCaise
lutur prince de Wagram... P ^ARIS-Les journaux ont con-
SElie nous permettra d'admi.- sacr6 de aouveaux conmmentai-
rer encore ces vaillantes troupes res A la note Kellogg relative
frangaises qui venaient de vain- au pace de la guerre hors la loi
cre tous leurs ennemis et d'6- confinriant que le document
lonner le monde lsamnricain tenail compete de la
,-, _75 plupart des reserves trancaises.
BUVEZ LE .Oi'NAP, lls estimnent toutelois qu'une mi
J* & F. MAI RTBLL se au point est encore necessai-
J.n Ire en ce qui touche I'engage-
Pour les coinandes adres- meant relatil f la Soci6t6 des Na-
sez vos a tions et A la fornejuridique d
A.[l commentaire interpr6laire du
,Agent gnnrullpour ai. nouveau pace.


Le rol d'*gypte
renvoie sos ministres
LE C GRE- Sur la demand
du roi Fuad,le ministire a don.
n6, hier, sa admission. La note;
du roi A Nahas Pacha dit : Comrn,
ine la coalition sur la base de
laquelle le Cabinet avail 61t tor
, m 4.66 gravement compro-
mise,nois avous decid6 de nous
passer de vos service's. No is
,vous reinercions vous et vos
collegues pour vos travaux :] e'
journal 'gypteii a Mokattano dd
clare que cest la p-emitre fois;
d'uis roccup:,tion anglaise
qu n ,n'itisktre egyptien est ren
voy6 spus qu I. Angleterre in-
tervienne.


Petites Nouvelles
PARIs M. Justian Godart a
p- sid6 la pose de la premiere
pierre du pavilion des Idprcux
A I'h6pital St-Louis.
La reine mere d'Espagne
ast arrived bier.
LE HAViE-- Le ( Rocha.u-
beau # a apporld 14 millions de
dollars.
BERI4IN La press [alleman
de a presentl la stabilisation du
franc come un succ6s person-
nel de M. doincard.
* HOUSTON- L'Iection de M.
Smith, candidate democralique,
paralt assure.


I-- s -mmf-. -I I


KAWAS Herinanos


La Maison la mieux assortie de la

place et vendant le meilleur march


I
I


.o
*r"


Varete
CE SOIR
Sensationnel match de boxe
Thomas Guerrier
dit le Skn gilais, 137 livres,
champion haltien.
&
Kid Norfolk
de Ste-Lucie( 4ntilles anglaises),
143 Itvres.
10 rounds de 3 minutes Ar-
bitre : Monsieur Henry.
11 y aura un mat-ih prlimi-
aire de 5 pounds.
Entree : 5.00; 3,03 el 2,00.
Les caries sontul ca vente A
Cin6-Varidtis.


^law


toUs its iisectes
L T fX


Les


Assises


AUDIENCE DU MARDI 27 JutN
Avant-hier, au Tribunal de
Premiere Instance de Port-au-
Prince, les nontinis Josilis Th6-
lusma, T'ellns Dolisca, Silencieux
Dolisca el Mony I)olisca avaient
A r6pondre d'une accusation de
meurtre avec prcm6 ditalion
con mis sur la personnel de Du-
tort l)arcelin. dans la nuil du 18
au 19 drcembre 1927, A Fonds.
Blanc. Aucun tnmoti cit6 n'a
r pondu A I'appel de la Justice.
Le Parquet, par I'organe du
Substitute Dalencourt, demand
le renvoi de I'aflaire A la Session
prochaine.
Me Pierre Agnant qui assumait
la defense des accuses, combattit
la pretention du | a q iet et de-
manda au President de la Cour,
le Doyen C. Mitlon, de prendre
en consid ralion le cas de ces
accuses, en leur accordant, tout
au moins, la liberty provisoire.
L audience fut suspendue, pour
permetre au Doyen de rendre
son Ordonnance.;Apr&s quelques
minutes I'audience tut reprise.
Et le jugement rendu dit que
l'affaire est renvoyAe a la session
prochaine, en rejetant la de-
mande de mise en liberty pro-
visoire, rclamee par le delen-
seur des accus s.


cowsrRw ifs aivrux rtw~ts
DEMAJ4DEZ-LE PANS LU


DEMANDEZ.LEA DNS LES
PARFUMERIES. PHARMACES ITC.


>4e

GENERAL

CORD

Pour reduire le cohit d'en-

Iretien de voire auto ou de


votre camion.

Pour obtenir contort et

securile emnloyez lespneus

GENERAL.
En stOck 1chez

B. CONSTANTIN


. .'


~1


- A-. ....~... -. -


A.


de Matt6is & Co Representants pour Haiti


. 1- -


- -. ~ a -- -- -* -. *----- -*. a-.. .- .- -. -- -"a ,. -


j ,...
4
-ste


C
'II


~LU


I I I


-e --


Ill 1


.-- : .-A. 0|__ II ---


~----1


- --- __


IL'MATIN 29Jiiu 1928


PA(- E--2


-- ----- -


;T


* ^


*- --~LII




. t- M,


226me.ANNElN* ,6429
Port-au-Prince
telephone: 2242


Le Mafin


PAGE 3

Vendredi

29 Juin 1928


La Quality

Indispensable d'une

Cigarette.
C 'EST d'avoir le gofit du tabac na-
turel. C'est une quality distinctive
de la Chesterfield et qui la met dans une
classes A part.
Et cc n'est pas le gofit d'un seul tabac,
mats de plusieurs tabacs, don't tous sont
des tabacs de choix, harmonieusement
melanges, l'un fournissant son delicieux
ar6me, I'autre son puissant velout6, un
autre encore sa douceur d6llcate-1'en-
semble formant un tout d'un gofit in-
comparable.
Pour les fumeurs qui pr6firent le goft
du tabac natural dans toute sa delica-
tease et tout son velout6, il n'y a qu'une
seule cigarette-la Chesterfield.


Chesterfi
CIGARETTES, A


di


PabriqMud par LIGGETT & MYERS TOBACCO CO., U.8A.
NOHR A LAURIN, Agent
Angle des do Centre Dnse Fui


Pour les hbames d'ialriear
Le college d'Etat pour les
prolesseurs d'Albany est sur le
foint de taire une innovation
dais la vie universitaire des
S>inmes. 11 s'agit d'une mai.
sun d'eludiantl ot les homes
leront tous les travaux de nm-
nage, y compris le nettoyage, la
cuisine et autres.
Mile Anne E. Pierce, prisi-
dente dn college des femmes, a
declare que x-lorsque les horn-
ines aurent eu A se prdoccuper
de tous les details qu'enlralne
un menage, ils seront plus ap-
tes A en comprendre et A en
appr6cier la tenue.n


Pourquoi Prime de Rivers ae se
marie plus
II y a quelque temps, les flan-
Cailles et le prochain manage
du ge6nral Primo de Riverq
avec une jeune file de la no-
b:esse espagnole lurent annon-
ces.
Mais, au debut de ce mois, le
vendreci 8 juin, par uon ddcla-
ration otlicielle, le dictateur an-
noncait qu'il avait rompu avec
sa fiance, Mile Mercedes Cas-
telanos. Prise A 2 heures de I'a-
pres-midi, la decision lut ren-
due A 6 heures du soir. On s'-
tonna d'une si soudaine resolu-
tion. Mais, on sut bienl6t pour.
q oi le premier Ministre d Es.
pagne avail rAsl g de ne plps
s unir Mile Castlanos. En el-
let, Primo de Riveha fit publier
ane hote expliquapt qu'il avast
pris celte decision apprenant
que sa fiancee en compagnie de
deux hommes, s'etait montree
a la Bourse oii elle avait ache-
te des valeurs. Les deux hom-
mes, qui accompagnaient Mile
Castelanos, etaient le come Ci-
mera et le due d'Almodova.
Le dictatear n'a pas cOq ris
cet acte et il a decide amsil6t
de rompresest'angaillesde ma
niere irrctocable.
SI i .. '
A fi&iJ'r 4
Maison mnubtee Itrs con-a
portable situdeiu Bois Schultz
S'vdresser au Journal.


A Blesse, msee chambrelte brale
Dimanche, vers les 4 heures
1/4 de i'apr6s-midi, soudain le
leu eclata, A la lere Avenue de
Bolosse, sur to propriett de M.
Alfred Stines. La chambrette
habitee par le grant, Delicien
Oxim6, a 6t1 complitement d6-
truite.
L'enquete aussit6t ouverte a
etabli que le grant. pour rece-
voir un de ses amis, avait allu-
m6 du feu sur lequel on avail
boucand un fruit d'arbre v6ri.
table et, comme au course de
ces modestes agapes,on avait ou-
blie d'eteindre le teu, l'incendie
clata.
La chamb ette, e!ant isolee de
tout autre immeuble, seale brd-
*la.
*
Assurez-vous contre accident
A la General Accident Fire &
Lite Assurance Corporation Li-
mited.-- Vve. F. Bermningham,
Agent General pour Haiti.
-
Prechaine IfEe thatrale
Le mercredi, 4 juillet pro*
chain, aura lieu, A Parisiani,
une nouvelle soiree theAtrale
ofterle par uun group d'acteuri
de a La Renaissancep.
Le programme comporte un
lever de rideau : L'Ecole Mu-
tuelle, d6sopil inte com6die de
Massillon Coicou et un drime,
Patrle.quand meme. On aura
aessi le plaisir d'entendre Vim-
payable Pom6ro dans un de ses
monologues qui tont toujours
rire aqx larmes.
C'st done une belle soiree en
perspective.


Len pelerisagel SIlaires
A St. Fraupis
Dwmain, A 7 hearesdo martin,
4e snt Iles eleves du Pension-
1at ble. Rose de Lima et I'Or-
ghelinat de la Madeleine qui se
readront en p6lerinage A Saint
Famnvois.
LUtndi ce sera le tour des
ecoles Elie Dubois et Notre-
Dame du Perp6tuel Secours.


S Da uses
Un journal allemand vient de
publier une etude sur l'origine
ues danses A la mode.
I La feuille allemande les classes
en deux grandes families : les
danses lentes et les danses vives.
Le a slow-fox v, le a one-steps
et le a black-bottom ) feraient
parties de la premiere catlgorie
et viendraient de Malaisie.
Quand aux danses vives tell, s
que le tango., le a chari stone ,
le a quick step v. le a shimmy .
elles seraient routes d'origine
negre el auraient 6t1 lant esue
Arg. nine
iies de noleano sOUs ie solcil
Le docteur August Bier, chi.
rurgien renomme de Berlin, di
recteur du grand h6pital de la
Charitl, preconise les methode,
des anciens pour guirir les ma-
lades. 11 remonte jusqu' Hippo-
crate qui a dit : ,Ce que le so-
leil ne peut gue i-, les medica-
ments gu6rissent ;ce que les mE-
dicaments ne peuvent guarir, le
teun gurit..
Parlant de ce principle, le doc-
teur Bier a dejA exp)rimenit la
m6thode d'lippocsile, el, dans
une coul6Eei ce fune A la der-
niere session de la Socielt mE-
dicale do Btrlin, it a oftliimE
Su'il a peincment reussi dans
e non b eux cas de maladies
chroniques des arriculatio .s, de
suppurations obstinees, d'infla-
mations cardiaques et meme de
flevres puerperales.
11 serait trop long d'ezpliquer
ici comment il guerit a par le
i lea s, c'est-A-dire par caut&risa-
tion, et en provoquant chez le
I malade une tfivre salutaire. Di)
sons seulement que les jour-
nacx mkdicaux aflemands font
grand cas de la methode d'Hip-
pocrate, A peine rajeunie par le
docteur Bier.
A vendor*
Pour cause de depart: meu
bles, vaisselle el tous eflets et
ustensiles de n.inabe.
S'adre err au Lu|itine
GL(ECKNER Turgeau, A
c6te de la Pension Morino.
I -- - "-"


_ _


a
A)^



'P


EKolynoscst la creL.nedentifrice que
preferent lr cina.(ts. Elle laisse
dana la bouche une siensation de frai-
cheur q'ii dure pendant des heures.
Uncentim-tre d ci .nefait di;parai-
tre lea restes dc it ....'itre, dissout
la pellicu!e, dtritil !- ; r;mes nui-
sibles, protege c imtre les maux de
dents et la gingivit?,, ..., re la pro-
pret6 et hygienene dc la bouche.


CREME DENTIFRICE

KOLYNOS


- - -- .- --


FAIBLESSr
otaILITr


DE8CHIEN8
ig iaise .i Iep. ro.r.lt .r r.lt FWooel*.
*m"ripr & is t eeo @ ~w o ~*rf>'-vx. A dwi done ean lep fux do Paip


.Iuqz-eu vomm"~


iI


* F-v.V


-No


^ I I __ __


;


Nouveau Notaire
A it rkcente session d'exa-
mens proressionnels qui tul te-
nue au Parquet de la Capitale,
M. Horelle Haspil, arpenteur-
g6ommtre, syant subi ces exa-
mens avec succ6s, a obtenu le
Certificat d'aptitude A fexercice
de la fonclhou de notaire.
Nous 'en 16lic[tons vivement.


Les londeoaiennes revienfeut aun
rheveau longs
Aux deux receptions qui vien-
nent d'avoir lieu au palais de
Buckingham, Is plupart des
dames avaient les cheveux longs.
Les jeunes files qui devaient
etre pr6sentes A Ia court pour
la premiere fois montraient des
cheveluresque jamais aucuns ci-
seaux n'avaient mutilees.
A la derniere reunion de la
a Women's Unionist Conlkren-
ce *, presque routes les occu-
pantes des premiers rangs
avaient egalement les cheveux
longs.
Enfin, phenomene singuli6re-
ment plus significatif, sept sur
huit des mannequins de I'une
des plus grande maisons de
couture de Londres ont renon-
c6aux cheveux courts,et- peut-
etre a renlort de postiches,-
presentent les derniers modules
de la a season ) avec de splen-
dides et longs cheveux


Ligne Iflphonique
A longue distance
Nous avons recu de la Secre-
tairerie d'Etat des Travaux Pu-
blics une invitation A I'inaugu-
ration de Ia ligne Milephonique
a longue distance Cap-Haltien--
(ayes, qui aura lieu dimariche
prochain, ter Juillet a 10 heures
du martin au local du Bureau
des T616graphes.
Cest avec plaisir que nous
nous terons repr6senter A cette
inauguration qui marque un
notable progr6s dans l'organi-
sation de notre r6seau tel6pho-
nique.


Us nalade anglais sucerShm e use
indigestion de boulons, railloux,
dens, et moreeau% d'asier
Les midecins de I'h6pital du
comt6 de Lancashire n'avaient
pas r6ussi A diagnostiquer la
maladie d'un patient qu'ils soi-
gnaient sans succes depuis plu-
sieurs ours. Le malade, ni nom-
nim John Ainsworth, Ag6 de 40
ans, etant mort, I'autopsie eut
lieu, le re6uliat a ..tupefA les
mn lecins. Dl)ans l'estomiac du de-
cd6, on a retrouv 243 bou-
tons, 413 petits cailloux, des
boulons, 2(9) clous, des mor-
ceaux d'acier et du paper d'ar-
gent.
Le plus curieux c'est que John
Ainsworth ne s'klait jamais
plaint de soutfrir de l'estomac.


UIe toura',e eD Europe de l'orcheslre
de I'armie des Elais unis
\VW.AsIN(TroN- L'orchestre de
Washington de F'arnie ameri-
caine partira pour I'lurope I'an-
n6e prochaine et sejournera pen
dant deux iois l'l'x)posilion
international de SEville (L,'spa-
gie ) oi vlle donnera tous les
jours des coucerts de miusiue
de I'Ambrique latine. Les inusi-
ciens prendront passage sir le
((Leviathan ) et dbl).irquermit A
Cherbourg. Des concerts s.roat
6galement tlon 6s A Paris,S:iilt
Sebastien et Madrid.
Ei hin'oirets ilr>rands Explor.aler
de I'Afrique
NIORT-Le partlement des
deux Sevres a celebr6 aujour-
d'hui la nmroire de trois natils
du deparlement, c6lbres par
leurs explorations du Sahara,
Largeau ils du gE6nral Largeau,
le glorieux comnpagnon du ge6n
ral Marchand daus sa mission
au Congo et du |Lacillca'eur du
Tclchad, len C(:tille, le premier
enropen qI i soil entr6 A Tom-
bouctou.

La slabilisalion du Irane el Ia Presse
anglaise el des HEals-Uuis
LONDI D S Les journaux
commentent lavorablement la
stabilisation du franc.Le*Times
notamment sous le tire de Sau


__-__


r ~_ _~__ I rr _~l~C I- II


- I I


--


- -~ ,4~ ~-


I- Bi-


S- ~


I


..-M


I


S. -.* --^ .^. .-.


fin




t


PAGE- 4


LE MATIN 29 Juin 1928


vetage magistral, fait l'elog( de1
]'(euvre dte suir-'.i. ha.billct d-
M. Poincare, qui lera ~ )( que
dans I'llistoire lc I'c irj),I'. ,
NEW-YORK- Les journaux,
commentant la stabilis tion di
franc, soulignent avec inl[64t la
m~lhode Irangaise caractkrisce
par une tongue et minulicuse
preparation effecluant la fixa-)
tion de la monnaie par ses pro-
pres moyens sans credit 6tran-
er contrairement au procdd
es autres pays eurolj ens.
Wort d'un grand
historlen mexicain
MEXICO--Antonio de a ie-
na y Reyes, hislorien bien con
nu, est inort aujourd'hjil apnp
une longue malundie.l s'etail dis
tin;uW dans la politique et avail
Sinembl)re de missio-is dii gou
verneinenit mtxicain A Ciba el
en Ilalie. II tait I'auteur d'un
grand nombre d'otvi acs el
d'airticles sur l'histoire niex c t
ne et les probl ines inlei natio-
nau X.
Lespre;niui's isultat de 1W stibili
salion do franc
PARISi Ia sortie de Vor, de
r'argent it de la monnaie sers
libre.Lei advances de la Banque
a I'Elat scront pemplaces par
un prlt Lie 3 milliards au Tr'-
sore
I e Journal Officiel a promul-
gu6 atjiud'hui sla loi relative
la Convention de la Banque de
France comportant neo t a m
Silent la lixa|ton de I'encaisse
or de cettlle banque A 35 o/o du
montant des billets en circula-
lion, la fixation des comptes
courants crkditeurs et la cr4a-
lion de pieces d'or de 100 francs
au litre de 900 millie'nes et de
pieces d'argent de 5 et 10 francs
au litre de 680 milli6mes pour
un mont'unt do 3 milliards de
rancs.

Remerciements
-- -~- ---- -
Mr .'oseph Lacombc et ses
pe'its entants. Melle Fliainn'
Favard et M. Robei t Favard.
Mr Edgard i acombe
Mr et Mme Charles Lacom-
be et lur fils,
Mr et Mme Alex. Roberts et
leurs fils.,
Mr el Mine Louki Chevalier
du Fau et leursenlants,
Mrcl Mme Wowal et leur
enlant.
Mme Vve Charle Lap)rtc
n&e Lacombe,
Mme Vve beymour Paine,
lesa families Lico ube, Fayv ir I
Justin Carri, du Fan, Hentri
Elie, La my. Duval, Brun K"r
nisan. Rabeau, Laicelot,>) i,
les aitrcs p.irenis et allies re-
mercient tres sincnreineat Ics
Religieux et Religieuses e'
toutes les autres peisonnes de
Port-au-Prince, de ,og:n me el
des atulres villas qni letr on:
donned de n iu\ ell, s mar:;uiti,
de synipathie ~ I'occasion d
la mort de leur tr4. regretted
fille, imcre, sceur, belle-s c ie
ni6. e, tante, cousine et allies
MUAnVi'e Antoine F r -ar.!
nee MAriainune Laco.:l,,'
dcedtcec Paris, Ie 12 Juin itl
a I heure du aatin dans I:,
Paix de Notre Seigncur.
Port au-Prince, le 26 iuin
1928.

Avis
Antoine Martin Ancion, ar-
penlcur-geomflre.
Cabinet: Rue En6lus Robin
ci-devant rue des Casernes
No 327.


L VATIO/ALE


Grande Fabrique de Cigarettes et Tabac


SAInonce_ l sa Clielntele qu'elle


reprend I;i

relies


fabrication


des riga-


CHANTECLER

avec un novel arome qui. sure-

menl plaira au goat des fumears.

Ayant mis .dans cette nouvelle cigarelle toule la

valcur qu'cle peut comporter, les pochettes de

fthanatecler n'auront pas de bons primes.

Essayez la nouvelle cigarette


CHANIECLER

vous en serez eachanlts.


e


I


En t6te de Ila Fabrication

des Pneus.
la Science de labriquer les pneux atleint son plus
Iaut degrA de perfection dans le travail fourni par
m .n. I


nrestone lire & Ruber Co.
Suivant constamment s route vt rd u succs toujours
croi sant dans la fabrication des Poneus, le neus
Dalloon Firestone qum Dipped est univeriellement re-
connu come le plus beau product dansl'industrie des


pneus. Ltissez-nous equiper votre voiture
procurer i la Ilos Economie et Sdcuritd.


et vous


L. Preetzmann-Aqgerholm & C
AGENTS ( ENERAUX,
RUE DU QUAL


Bailev
Lait pur de vache 0,50 le litre
a a 4 0,251everre
Jus de citron 1,00Ia bout.
Huile de coco 1,50 a
LAgumes confits le.bocal A
tout prix.
Figue banane conserve 2,00
le paquet d'une livre.
Joix d'acajou prdparee 3,00
1a livre.


ALUMINUM LINE
New-Orlean I Soulh America Steambip Company ies.
PROCHAINS DiPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRIu C HAITI.
On t eamer )aissera lew Orleans le 26 Juin crt.
p-ur 'oit-a-priact. et le ports du qo d
Port-au Prince, le 14 lain.g *.

A; de Matteis o Co
Ammearo Gt*atfx.


DE LA
CLINIQUE. LEON AUDAIN
Le Docteur B. RICOT
ES Co-Directeur du Laborutoire
dela Pharmacie Sijourn6.
Ex Protesseur de Clinique et do
Laboratoire & l'Ecole Nationals do
M6decine et do Pharmacle.
Ex Directeur du Laboratoire
d'H6matologie.de Parasitologis et
de Bactdriologie clinique dej Port-
au-Prince ( ancien Laboratoire
d'Audain )
De retour de Paris o il 'a spicia
loment travaill6 au Lubioratoire do
la Faculty de Midecins de Paris,
(H6pital Saint Louis)
Announce & s Cient&le et au
Public quo son Association aeoc
Monsieur Fr6my SAjourni eat rom-
pus. Il no dirige done plus comme
Co-Directeur ie Laboratoire Sl6-
journ6 et reprend la Direetion de
Son Laboratoire qui est ouvert
lous lea A l'exception deso diman
cbes et jours fride. -
Les analyses sont reques do pre-
f6rence le martin de 0 6 9 hours,
Analyse de: 11rine, Sang,
Matibres F6cales, Crachats,Liquida
C4phalo-Rachidien, Secrltions Di.
verses, etc, etc.- Constants Uro-.
Secretoise d'Ambard.
Hematologie, Cytologie, Para-
sitologip, Bact6riologie, H mocul.
ture, Auto Vaccins.
Cltramicroscopie ( Diagnostic
Precooe de la Sypbillis J
Sero Diagnostics: Syphilis (Rdac
tion do Wasserman)Fievre Typhol
do, Myssoses diverse, etc.
Consultations M$ dicales et chirur
gicales:
Le martin de 6 8 heuref.
Le soir de 3 & 5 beures.
ot sur rendez voup.
Port aso Prince, le 18 juin 1918.

Biere a


la pression
Pour marriages, bals, r6cep-
tions et lites de famille il est
avantageux des servir de la
BIERE A LA PRESSION n
Nous installerons, en cc
cas, I'appareil A bikre'A domi-
cie-t A titre de pret.
La biWre en Itt et meilleur
Sue la biere en bouteilles et
plus conoomique.
Demandez pour.: HACKER
BRAEN.
SCHULTZ & Ca


d
-. -. ~.,.-.a -. ....


, -+- C- o w


*'


- *-.~-re.. -- -- .~
. .. 3.*~- -- -. ~ *4*q*~ ,.. --
.~ -.5. ~ --5. ~ .-4 s *~ ~
5. .,4*.~*-~.a* -
~


-S


A ,


:,:..
3,


S.--l-- 11.1-1


Wi -


- - - I I- "m .......... p lql


_~_~__~ ~ ______I


f


- -r ---- II --


-& I f. I


I


La Solidarity
SoeWI dasfsisase hluelle
Messieurs leos socidtairee seat
pride do so rdunir dimanche lor
Juillet prochain, 4 booures pr6-
cies do I'aprs-mldi, u ,local ba-
bituol do non d6librationsa ttx
fins do donnuer suite l'ordre do
jour suivant :
lo Reception da nouveau'
members.
So- Sanction du proces-verbaux
3o- Ddpouillement de a ecor-
repondance. .
4 Rapport de la CommiMlOn
de verification de la comptablitd
do Trdsorier poor sle ler somestr
de I'Exercice 1927128.
So-I-ntdressante causerie sciel
titique par le Docteur FlixzCoicou,
membre du Conseil.
C0o- Question d'intrdt Gdneral.
Le Bureau espBre qa'ils so r6uni-
ront en plus grand nombre posei
ble pour eviter quo des amended
ne soient pr6l6v6ec aur eux sui
vant les dispositions doe 'artkle
dee riglemonts.
Lo President, BOSQ
Le 8ecretaire,
J. L6Iio JOSEPH

Avis
ABORATOIRlE |1IDICAL


--


----


-777 --7





La 4W
Oiltre une prime
aux Consommateure

A partir du ler Juiilel prochain,
Ie consommateur de C o ca-C o I a
aura la chance de gagner de vingt
einq centimes & cinq gourdes.
II y aura, D ( tTet, dana le bou-
- chon d'uon des bouleilles de cha-
que caisse do 21, entire Ie litge et
.Ie m6tal,un petit round de ferblane
msrqu6 5. 10, 10, 50 centimes et
I dollar.
Dans lea cafes, le iarton sera
requis de ddboucher Isa boutedle
en presence du consommateur qui
aura droit au bouchon.
De cette faqoe, tout en'covsom-
mant cette ddlicieuse et rafraichis-
sante boisson, on court Is chance
de gguer quelque chose.


Au Radio
Ce soir, in beau concert aura lieu
A Ia Station II. II. K. En voicid le
programme:
8.00 p. m. Orchestra de la
Musique du Palais ( Lt. Luc Jn-
Bapl ite, Directeur).
1.Favorile ol reg ment, march.
2. Hymne patriolique,
par Louis B ono.
3. El primer Bcso, valse.
4. Georgette,
One step de Georges Borno.
5. Tenderly.
6. Danse mexicaine.
7. Sensation,
meringue de Luc Jn-Baptisle.
8.30 p. in. Lecture par I'Oflice
du Conseiller Financier.
8 40 p. m. Recital de piano par
Mile Odette J"-Joseph.
1. Sous la kuill6e,
de Francis Thor,6.
2. Les chansons du rivage,
de Frank Lass6gue.


8.50 p. m. Solo de clarti'ete
par le lieut. Luc Jn-Baptiste ac-
compagn6 au piano par henri
Belair.
1. Air vari,, I. Painpar&.
2. Fantasia from Puritani,
Luigi Unsai.


LA

Saint-Pierre

Aujourd'hui est la ltWe de SS.
Piei re et Paul.
Comme on le sail, trois de
nos villas, Arcahaie. P61ion-
Ville et Ganthier ont saint Pierre
pour patron. A I'Arcahaie, com-
me nous I'avons dit, la tIle sera
cel)brce aujourd'hui m6me, A
P6tion-Ville et A Ganthier, clle
s'ra commimorce dimanche
avec i'eclat et la liesse habi-
aKJKUSiqii MIS


SCordonnerie Monl-Carmel
Grand'Rue No'1722, A c Metdemoiselles, Mesdames, Messit urs,
Si vcus Noulez avoir des chaussures dligamment fattes. A leai-
sez voe commanders A Monsieur llyppolite H. JEUDY specialist purin-
cipalement pour l ebsaussures pour Dames et on troe vtla toujouis
an grand at beau ansortiment pour hommes, enfants et bebt,.
Ausbi vient d'arriver Is lamease marque de chbausures de
a Sam pour dames, dernier cri de Paris, do toute Iraichtur et
,to touted beaut tet la marque *PulbhmataL dernier cii do New-York
pour bommer.
Accourez-y Moidemoiediles, Merdsmes, Messieurs, une visi'e b'im-


pose.


--F -


HE N RNCCO

Comprennent la Protection centre la

Foudre sans auamentaltion de taux



Eug.LeBosseC" o

Agents Gen6raux

mea ammma s eanammm m


pbr or pfeCCJLs5Q T H! rP!S (>OD) FPANCE'
NMEN DoPOr r 7 .j.ROUARDP m
Aux ARMES Do PA- ..i3 D-,A AU PRINCe

Loh a n ti d .o/. 6 d o p r u n e,



Le Isa. comme 1D Deuil :
pelnture d'rtist Hier ont eu licles furaille
de F lix )uchateilier, d(cM6d Ia
veille.
Sinc~res condolhtanccs aux pa-
rents prouvts( et particuli re-
Iment A M. I),you Lavelar.et,
beau-lrre du regret 6 d6fuitet
Luc Duchatelleir, son t,&e.
Exposition Nationale
agricole & industrielle
a 11 eat port6 t la connals-
Une poudr0 qui est ans i sanoodu public qu'une ex-
douce qu'une plume I LUg6 e position Nationale Agri-
comme. iair. Duveteuse corn cole et industriolle iser
me un md edonu! Voilb ce queouverte au local do'Eool
disc ux ui s'en spr l t d'Agr culture I1amlens.
ldise I ccux qui s'en serve Crl to Expositio n aura
de la oudre Exelento. Ele ie tons i Ulrection dua
s'tend dou:ementsurla peai Service To niquet du De
laissant une fie )ellicule Ic e cTo i
poudre qui rend la peau aussi at tdoulu
aussi (Ice qu'unie peinture et deo i',aseignement pro-
d'artiste. fessionnel et durera ciuq
d'artiste.m ours, (In 6 au 10 .oIiillet.
I' tUDIE EII ELENTO L O idant cett periods it y
Esat un triomphe pour la toi aura trois amions t lae
letie. iLlie am6liorera n impor disposition descxposauts
tequ'cile complexion. Et ile pour ltranpo.t de tears
eat delicicusement parlumie. produi s.
E~le est livr6e ei qualre kein-
tes, Brun tonc6, Rose,Claire et aoront coasaor6p a ta re-
Brun tie. cept oo des specimens, las
En vente chez tous les d,- doeux aut. ea i la visits do
guosiers, pour 0,2o ceutims c PExposition et leo inqulk-
seulement. 11 est exp6did dis me au payer nnt d Is prix
rtcepti n du prix. deux jours de visit, le
EXELENTO, MEDECINE public a:ura libre aes la
LOMPANY fe:me d'e -p6 Ainentation.
ATL.\NTA, GEOH(RGI U.S.A. l)es stands bp,,caiux seront
AghtS demand6ais pour totis Pses tv-b aux industriele et
pays. les ude :is o tte
..... r01.t ,. u *.' u-3 u a 3,U
P6tales et Pallons juin.
par Juslinieu Ilicotl tes prf,"..; t e;-p, .,a de-
Louviage est en 'eite aiw vt.. I (r i 'v e -i. (sau
prix de un dollar Ala Librai- plus taL it.. k. , A:k pa.to
rie Viard el chez Raoul Mont- aotte dat-, It ~. V e0 1 0Lt -
Rosier, Rue Blonne Fo,,en lace unique d6oline touts re*
de la Pharmacie S6journ6.OI poansb lite.


I ...


*&.' '


'S -


h uImu-I~PrP &uu&~~,uua'


Toutes Ics Polices

DE LA


LALA PAITE
POUR RASOIR D- SURJETI
C'EST I A
LAME RADIUM ,-,ANCE


RAU MINtRALK NATURKLL ODK


Exigez
cette


ILVJIjI


GOUTTE GRAVELLE DIABITE ARTHRITISME
RHUMATISME COUTTEUX
W.au de R6lnme pour lea ArthrltIques -
m En V t* dan m le print i le PhalmiacUs8. Praeeori,. Maisona d'Alimentation
lo w '" L _II II


C.


---


IIV P -G .


F


~LII~CCII~ --_ ----


_ _


PAGE-5


P^M P iiam 11 lapc


LE M \TIN 29 Ju;inl a3


I










1 i ,


II MATIN 29 Jon 1928


-----,-_.~_- -, ___ __ __


- JUBOL
Slaxatif phyeiologique
le **ul feant la ridducation fonctiionnlle do
.. 4


Ala Parisienne


omme 1'e xigence de-- la mode
consisle As'habiller et se'chausser

:voec la plus grando.616gance, nous

avons le plaisir d'aviser nefre

ditlinquee Clienulle que nous avons

reca recemment Ies deruni es

modes de costumes el Ie., de:nim-

res modes de Souliers,destfameu-

sesmarques 0Richelieu,) el Pa-

risienue .


Marque TIJlANON

Eui achelant dans celte


Maison


vous jouirez de votre arqenl,nolre

devise esl: Progres, snoufiauc, bon


accueil.


LA PARI 1ENNE
Angle des Rues des luracIPs el Grandl'ue
Poit0 .-p8riBC "


La sant est une premnire n&essit
L'6aergle d'muas at sag"ailque
glagn tout daus oe munade. Les
maladies provieanat des germu qul
abondent dan la salet6. Le Savoe
Lifebuoy ditruit tous lps germa di
Ia peaU. I1 la purife et la protbgs,

Panama. lalroad eoose do RoequiOn
leamsh ine Mret Mine Emilepoitevien
Steamsh'p Lineet leurs entants front chan.
Le s'eamer -Cristobal est ter 6 la Cath6drale le iundi,16
attend A Port-an Prirce, ve- juillet 1928, a 6 hlrs 112 du
nant de Ne v Yorki le dinman matin, one messe de bout de
che ler Juillet 1928 avec: I'an pour le repos de l Ane de
11 passagers, 160 -sacs de leur m re,bellc-mrec et grand
lettres. et partira datis lIapres mere,
midi do rme jour,' directed YD \ WILT IN.MS
meant, pour Cristobal, Canal entevke A leur affection le 16
zone. Juillet de I'annee (lern:6re.
Jas. M. C. VAN REED La pr6sente tiein lieu d'in-
Agent General. vitation.


- -

o=

-a s


i-ipvi
TOM


L A machine a &crire IN-
VICTA,cr6te et construi
te quand Pindustrie des ma*
chines; A ecrire tait en plein
d6veloppement, a pu attein-
dre une simplicity induscun
table et r6unir toutes les ca.
ract6ristiques ainsi que tons
les avantages connus et con-
sid6r6s cor me n6cessaires
daus les machines A 6crire
S Cela est dmniontr6 par le
Dombre des pieces compo-
sant la machine, nombre r6-
M duit aux deux tiers si on le
compare A celui des pi6ceS
de toute autre machine mo-
(TAUA) derne de premiere mar4ue.


Cette simplicity apporte un grand vantage dans le net-
toyage et le bo. entretien de a machine; car elle limi e an
mulinmun possible 'interveunion du m6canicen et elle pro-
longe la dpr6e de la mathhme.
On peut voir la machine chez
J. CORDAS"O, SIMON VIEUX et chez le seul impor.
eaor
G. BERTOLINI
Prix net 110 Dollars.


-l" --


Ross's Belfast Gingerale
.lq If a, Ny i ''l


Reconnu le meilleur par 'le
plus fir s G uUm.uo
de mon"


F. BERMINGHAM
Mgent Gn.raLl-Aux Cayes.


.-
4-.*


G. GILG
Di -,butenr. ,. Port.ue-Prince


~'


*1"


I

a


THE ROYAL MAIL
'5TEAM PACKET
COMPANY
Le steamer a LoawAyh,
venaut de Kingstou el ues
,-rk du Sud, est Latteudu
port-au-krince, le 18
Juillet prucaina. 11 parti-
ra lememe jur, preu:ut
le jre1 pour ies ports dui
nord oel 'hturope.
Port au 'rzuceie 27 juin
1928.
J. DAALDER Jr
AgeuL Ueueaid


ve


~'I. -~ --~4- 11-


- -- ~-- --


- ~ --


-1 -LI-- ----L I _.


--


t 4
b


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs