PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04732
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-28-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04732

Full Text


VI


*F I ,F


0


GImsoat iAsINI
DIRECTEUR
1*S Roe AmkricasM 1X

'ELEPHIONE N* 2242
I*** -


226me 4NNEEr W6429


PORT-.\U-PRINCE ( IIAlT )


JLUDI 28 JUIN 1928


Depuis plusieurs semaines,
le Monde assisted A une an.
oissafnte trag6die qul se joue
IA-bas, tr6s loin, aux conflns
de notre Globe, dons ces re-
gions inconnues, solitaires oul
Phiver est sans fin, le soleil
sans eclat, sans chaleur et les
glaces 6ternelles.
Un g6n.ral de la nouvelle
Italie, le general Umberto No-
bile, des savants, botanistes
el entomolog stes,,hydrogra-
pkes et hydrologues, a bord
W'un 6 n o r m e dirigeable,
a L'Italia gigantesque oiscau
planant aux sommets q u e
seuls hanlent les aigles, a fati-
gues de porter lear ignorance
hautaine de ces regions inex-
plorkes, parlirent

ires d'un rive bhreTque el bretal
A la conqudle de l'immensit6
glace.
Cette tois, dame Nature
W'indigna de voir violer sa re-
traite et de ne pouvoir en a---
run coin de la Terre se de o-
her aux i egards indiscrets des
h mains.
Le vent, enflant *on halei-
S ne, souffla aussit6t en- boor-
rasque. La teinpete rugit sur
I'immense plain immaculhe,
i:3 rafale fit tourbillonner en
irresistible ou-agan des flo-
cuns de neige arnach6s au sol
de glace. Le vent souffla plus
fort, toujours plus fort. On
dirait le soulfle de quelque
gueule g6ante exhalant, tel un
gigantesque soulflet de forge,
son haleine mugissante s'*-
pandant au loin sur la plaine
sans fin et sans 6cho.
L Italia j lut p1is dans la
t. mpdte. Son grand'corps lfuot
secou6 de sa poupe & sa prone
d'un terrible frisson. Au-des-
sus de ce point de notre Terre
ou I e s boussoles s'aflo!ent,
I'oiseau geant ballot par la
tempete, bousculo par la ra-
fale, second avec rage par le
vent en furie, ne fut plus
qu'un jouet 6 la merci des
elemiDnts d6chaln6s, parcil a
une grosse balle que quelque
fils de Titan renverrait de ci
de 1A A rudes gilfles de ses
mains g6antes, A dors coups
de ses pieds 9prmes.
Sous l'assaut sans fin du
vent en tempete, les ailes du
grand oiseau enfin selbris6.-
rent. Sa nacelle, tel un fetu,
lot emportee au loin et, l'air
de son enorme venire s'e-
chappant pour se meler au
souffle glace qui accourait dul
Nord, mugissant et balayant
tout osur son passage, son
grand corps sphlrique creve,
flasque et lamentable, pareil A
quelque chiffon emporte par
I orage, vint s'abattre sur l'im-
mense carapace blanche.
SEt voici Nobl et sa troupe
de savants et desplorateurs,
itrangement vtus 4epaisses
houippelhades ui les
ent ressemb e des
boimmes-qu sure
1 gtlace qui vOb4'.ed
vent, va sot ivant le cap ice des
elements, esquif de nelge, cm-J
potant, nouveau Radceaudej


%AM w u gmm


9L 1 l -.


Le mauvais el


La Tragedie des Glaces

E QUI BIre NT U,1 01RSA


M4duse, accroches A ses fiancs
les nautrag6s de lair, Nobile
et ses compagnons...
Et sur I'immense steppe oua
nut ne vit, que pas un rayon
dor6 ne rechaufi, ou I'aveu-
glante neige miroite .ternel-
lement aux pAles rayons d'un
obscur so lei I'angoissante
tragedie commence.
Tra gdie des glaces I...
Grelottant, les pieds et les
mains gels, bless6s, leur
sang coupant, pres d'eux, la
neige d'une court raise pour-
pre, accroupis sur leur i ot de
glace qui va A la drive sous
le ciel bas et nuageux, les
naufrag6s attendant, en tace
de I'immcnse solitude otu nul
echo ne bruit, que d'autres
hommes leur apportent un
secours hasarde'ix. De leurs
yeux clignotant A- la clartl
trop crue de la plaine de nei-
ge, ils interrogent anxieuse-
ment I'horizon o4 scintillent,
sous le pAle soleil, les gigan
tesques icebergs plus hauls
que les plus hautestouis, qui
mirent la gvre de leur proll
tout blanc A. la sur ace de
glace et semblent etre, avec
lasr dp teltureyet leow mule
tormes, des gi andoles que
de giants se seraient amuses
A burner. De leurs oreilles
attenlives. Is coutent le si-
lence de aIs solitude neigeuse,
essayant de percevoir au loin,.
dans le sommeil protond de
la pleine endormie en son
linceul de neige, le vrombis
segment recontortant de I'a
vion de secours.
Rien.
La plaine est silencieuse.
Et lorsqu'ils se parent, bas,
come en in jour de deuil.
seule, elle redit leurs esp&-
rances leurs mots de rdsigua -
tion ou leurs sursauts de de-
sespoir.
r La plane de glace se sou-
vient tout haut Elle semble
ricaner de leur defaile. Le
vent qui souffle, aigu, et cou -
pe,comme une lame, I'atmos
ph. e glacialeoet embu6e sem-
ble tre le rire sardonique de
toute la Nature inuviole
triomphante de les voir vain
cus dans leur auda(ieuse en-
treprise.
Lcs ours 1...
LUa ours blancs. Ils s'ap-
prochent lentement de leurs
pas lourds; 6tonn6s d'aper-
cevoir en leur antre solitaire
et glac6 des 6tres qu'ils n'ont
jamais vus et, qu'A leur as-
pect 6trange, ils croient venus
de quelq'ie monde inconnu
et, barbare.i
Us s'avancent,tendent leurs
gross museaux, regardent de
tous leurs petits yeux mali-
cieux et vils, ces cha ou-I
veaux h6tes de teur domaine
lnahospioier el don't le soutle
4tran eent rdchaufle ou re
froid"LLe. (roses bMtes r6-.
dent lgitteilipssultour de to I


ATTENTION,

MM. LES FUMEURS


La Manufacture Haltienne de Cigarettes P. GUILBAUD et 0GE.
BAPA ssaonce A son immense clientgle,tant de la Capitale quo do
la Province, qu'b partir de ce jour, ,elle met i 'iotArleur des
pochettes des marques Porl-au-Princlienne, et liipulbicaine an
nuaiEio gagaant one certain vaelur.
Eau doptaast I'ue de ces deux marques tr6s connu(s daos le
pays et inme & I'extlrieur, on a touted lIe chances d'etre dddom-
magS de sea deb',ur., puisque les pochettes contioenent on bon-
prime duse ccrtaine valeur. "
Poor ptrmettre aus aympatliques fumeurs de co deux, marques
de baneltfier de grands Avautages,la Direction meltra quatre cents
billets gigiant la some doe 5 25 gourdle. Tous ces nuta6ros
seront eu circulation a partir du 15 courant.Les personnel qui au-
reI Isa chance do trouver cew boh s prime sWot pridos do nous
rNiporter le dit billet ea parlsait tat.
A outs,DasLiteDaLt Me s. urs lea fumeous d'essayr votre chance
N Iuu swu cetle 'ddicieiu.e cigarette qu'nt la Porl.au-PrincienDeD
*ot'a-tfcpaIalle Bepi.Ll:csine *6diesant iteste I le lvres.
. a a' etbaliez .as que, en outre, conre :
100 Las p imes *Porl-su-Prielnoes rvoos evez droil 1 G.2,75
et avec 100 poebehttes videos Rpublicaines,voa avesdroilt G.2,50.


.- I'Eslomac
Pr. qui a des i tirllleslcts, tes sahMlers, des crmpes,
des dig lieins liibles, des alfreuis, les reveis,,des migralrgs.
Ces troubles douloureux sonk g6n6ralement* dos A un
surmenage de l'appareil digestit oQ A une alimentation d6fec-
tueuse. Lestomac malmen6 a bes in de repos. On repose
1'estoniac en le mettant au r6gimm do delicieux Phoscao qui,
en r~nolarisant les tonctions dige ives, supprime en quel-
qufjours les douleurs et les matrises.

PH OSCAO
Exquis dijeuner sucrd. Pu ~ant reconstituant.
Aliment complete, agrahble au ioOt et d'une digestibility
parlaile, le Phoscao a r6solu la q estion de I'alimentation
rationnelle des malades,des conva escents et des vieillards.
Les m6decins sont unanimes A conseiller son usage aux an6-
mies, aux surmends, aux tenimes ehceintes et dux nourrices.
En vente dans toutes les bones 6piceries.

Alfred VIEUX
Agent pour Haiti.

aux moltes de glace, ils se- permis de v.v e dans les con-
couent d'ai e leurs grands trees ensoleilldes, pleines d'i-
corps et font onduler aux re- vresses et de chansons d'oll
flets de l'infini immacul6 '6.- ils soont venus? s
pais manteau to, ut tource Et les gran Is ou s blanes,'
d heiminc don't ils so t dra. philosophiquenment, ont dd
pcs. Its ont eu pitit des nau-. m6diter longuement sur ce
frnges.. jvieux mot de sagesse: nul
Mais d rangess pensees du- n'est content de son sort.
rent ranimer leer cerveau de A vendrre
brlates: y O htJLiLt L. gro cause de ddart atu**
ceux-la, ctire veu3Ls e-s1 itts* *,,,a rftso'LAN-m %
Join en note coin perdu ofu uslensiles de menage.
r6gnent la solitude, Ie silence S'adressr au Capitaine
et la morl. Y seriops-nous GL(ECKNER Turgeau, A
nous-mames, s'il nous 6tail c6'6 de la Pension Morio.


SENSATIONNEL
"lfabilhz-voti a ur measures I la Maison NICOLAS.
Voul-y tronverez lee plus jolis tissues, le prix le plu
I moddrds, Is meilleure quillitd.
| La IMaison faith sa rNputation, grace & sa belle"coupe e
s n travail bcigneus F ses distingu6s Clients. Ella pen
soumettre A Fa clientele un agnifique assortment d.
Casimir, Palm-beach, Drill blanc supdricur, Drill tussor
etc, & des prix inhniment glue moderds. Alltz-y. Vou
aussi pouvez joeir do cette belle coupe svec peu de'frai

E. M. Nicolas
SWMARCHAND'TAILLEUR
S0!5, Rue des Miracle,, 305
Pra6 de las maison Cordesco.


11


4
9~


r4-

4<- *i-


Les idees qui menent lea peu-
ples ne sont giniralement que
d'illusoirestant6mes,mais qdand
lesetant6mes sont aux prices, is
ravagent le monde e cressent
des abimes de ruines et de deso-.
lation. Gustave LE BON


OPMEMifts i


" ~ --- r


~t~ ~ -- ---


i


JLUDI 28 IUIN 1928


-- 006


F. --


m


II


I q L wo - - ...._ ... -. IO .....


I,'I-





... vi, nvanl-hier f (tieu-
rs diina m p' on haul de Ia' rue
D inks-Destlouches, tout pris de
la (linique du l)r Coicou, deux
tem nes se billre iurieusemenl.
Les de'ux harpies se firent le
Fpus de mal possible, se grif-
ainl, jouant des dents et ,ie la
tW'e A qui mieux mieux. A4 tu-
mulle, des gendarmes at ou-
rurent du Q. G. de Ia tG. k'H.
Mais en voyant venir les ag nts
de l'ordre, les deux Furies, *'es-
que nues tant leurs vett nnts
61aient dichires, se sauvfrtnt A
toules jambes. Scene publique
de jalousie, affirme-t-on, et qui
accredile ce vieux dicton : en
toute querelle de femme, cher-
chez I' omme.
9 ,
... voil que lies lemmes veu-
lent avoir le record des scan-
dales publics. L'u pen parlout,
NOTrE (EIn les voit s'insulter,
se dire les pires horreurs, ea ar-
river mnme aux gesles Man-
Slants. Avant-hier, au Bel-Air,
eux lemmes se ballirent en-
core comme... des homes.
Elles jouerent du conteau et so
firent de graves blekuures. Na-
lwrellementa on i arnse Ila
et A ... r'H6pilal.

... a vu, hier, A la rue Amnrn-
caine, une Sir6ne improvise.
Un gros tube contenant quelque
gaz A fabriquer de la bire sou-
dain se mit A ululer 6trange-
ment. Cela dura longtemps, si
longlemps quo les pompiers
durent 6lre d places. Plus de
peur que de mal, le fluide s'e.
vapor et le tube rest vide
sans autre accident.


I.& FPle du Perpltirl Sicours
A La Serre
C'est le dirnanche 8juill(t I ro-
chain que la ile de Nolic-
Dame du Perpetuel-Secours se-
ra c'],br6e a I'liabitalion La
Serre ou come on le sait, se
Irouve une chapelle placee sous
le vocable du Perptluel Se our'.
ILa messe sera dile A 8 heures
du martin el, apris I'ollice reli-
gieux, if y aura kermesse, tom-
bula, garden-paily au profit de
Is (hapelle.
Comme chaque anh.e, les ca-
mnionsstationneront aux abords
de la Gare du Nord d s 6 heu.
res du martin i la disposition de
(eux qui veulent se iendre A la
lete.


L'EMpmition Nalionale, agriecle el
induslrielle
Comme LE MATIN I'avait d.jAl
announce, A la fin du mois d'a-
vril et come on le voit par
I'avis que nous publions chaque
jour,l'Exposition Nationale agri-
cole et industrielle aura lieu A
Damien du (6 au 10 juillet pro-
chain.
Les deu'x premiers jours se-
ront consacrcs i la reception
des objels, animaux, products A
exposed, les deux autres A la vi-
site de I'Exposition et le cin-
quieme AI i pro' r.umaion des
prix et la remise des rtcompen-
ses auxquelles une valeur de
6.508 gourdes a 6t6 aflectee,


II -I_- _


-r


I


A














I L MATIN 23 Jniu 1928


i La Itragamd ded'ltalia


I i1INU Vlullet

de LETRANGER


Le Pacte
CONTRE

la Guerre
I/opinion A Washingloi
WASHINGTON- D'apr.s le
traitN propos6,les nations sign.
taires dceclareront solennelle-
ment qu'elles condamnent le re
course A la guerre el y renoncen'
come instrument de politiqu
national dars leurs relalion,
les unes avec les autres.De plus.
elles consentiront A ce que le
reglement el la solution de tous
les difllrends et conflicts de quel
que nature qu'ils puissent 6ltri
ou quelle que soil leur origine
qqi pourrnaion s'lever entire
ellis soieil lonjours regles par
des moyens pacifiques. Dans le
pr6ambule,il est clanement eta-
bisque si I'une des puissances
s:nataires cherchailt favoriser
s intdrils nalionaux par le
recours A la guerre, toutes les
autres nations signataires se-
rament immndialement libhrees
de leurs obligations A l'6gard de
I'Etal conaiible el celle puissan-
ce perdrait 6galement tous les
advantages que lui coalAre le
traite.
A Paris
ARIms- Les journaux du ma-
tin ont, en ge6nral, exprime I'o-
pinion que de grands progres
avaient 16 realises pour attein-
dre le but propose dans Is revi-
sion du secretaire Kellogg. Its
d6clarent que cette rNvision estt
latisfaisante en ce qui concern
lea rclamations franchises au
sujet du pace.


La sttuatton Iltique
en Yougoo-avie
BELGRADE-Lea measures de
police exceplionnelle qui avaient
616 prises pour le maintien de
I'ordre A Zagreb ont 6t6 levees
aujourd'hui. Les obsques de
Paul Raditch et du Dr Rabit-
chek, depute du parti paysan,
tues au Parlement se sont de-i
roulees sans incident. II n'y,a
eu aucune nouvelle emeute el
la siluatior esat considkrke com
me elant redevenue normal.
Ie Pacle mullilateral
colre la guerre.
PARIS- M. HIerrick, ambassa-
deur des Elats-Unis, a remis,
hier, au Quai d'Orsay le. texte
du nouveau project a.i6ricain de-
pacte plurilateral de la guerre'
lors la lot. Certains journaux
publient des indications tou-.
chant ce project avant la publics
lion olficelle du texte. La prin.
cipale caracteristique serait I'ex
tension de la premiere signature
de 14 puissances doat les sigrna-
laires de Locarno, les Domi.-
nions et la Belgique. 11 y a gga
element une modification du pr6
ambule specifiant nla reprise de
Ia hberI6 A I'6gard des contreve
nants.
L'osuvre du nouveau
Parlement frangate
PARIS- Les journaux souli.
gnent les seances hitoriques du
Parlement. A Le Figaro a dit
qu'elles ouvrent une nouvelle
ere 6conomique visant A aIs mise
en valeur de toutes lea riches-
ses nationals.
Leo h6ros de Pair


A berlin | P RIS Wilmer Stultz et
,ERLIN La nouvelle nm'e Louis Fordon,pilote et m6cani-
S 4-*1--.. ,.-we-. -* v.. i .-- 4t. -..-..;,n ro aneallntionfg
une excellent impression A Ber Ia Friendship u, venant d'Angle-
hn. Les lonclionna'res dte laI erre, ontiatterri au Bourget ce
Wilhelmstrasse ont declared que soir A 7 heures 1/4. Uls out &td
la proposition ambricaine sac- recus par. le commandant du
corde entirement avec le point camp d'aviation. Iis repartiront
deo vue allemand. remain pour Londres.
... el A Leadres ILe pace Kellogg a 616 semis, hier,
LONDRES Le gouverne- a' Caseil d"e Ninistres I frami
mrnt anglais parall dtre favora. PARIS-M. Briand soumnettra
blement dispose I'egard d'uni demain au Conseil de Cabinet
nouveau lexle du trailA propo. le project Kellogg.Si le gouverne
se.Repondant 6 la Clhambre des ment le trouve satistaisant,com
Communes aujourd huiA la ques me il esat vraisemblable, il I'ac-
tion de savor si la nouvelle ceptera. Le Quai d'Orsay s'effor-
proposition Kellogg permeltrait ce A donner une valeur contract
au gouvernement de sigier le tuelle aux commentaires detNI.
paele sans reserves,M.Godel.ey, Kellogg aux reserves de la Fran
Lochel Lampson,sous secrEtaire ce.
au Foreign Ollice, a d6clar6,sui-
vent l'opin on du gou'ernement Lea Grands Prix
anglais, que la note indique un PARIS- a 'Outsider, cri de
grand progr6s et elle est Muo- guerre, app',rtenant A M.Ogden
i e d'une mnaniere tr6s sympa- Mills, a remporlh le Grand Prix
Ihique. de 773.000 Irancs.


JLJ3nlIN 1in


I --- ---------


KAWAS


Hermanos


La Maison la mieux assortic de la

place et vendant le meilleur rmarche


Qi a perda ses dikdes el ss piqoens
Le Bureau de sla Police avise
qu'il y ~quelques jours, deux
individus out 6t6 trouv6s, au
course de la noit, porteurs de 2
dindes et de 7 pigeons.
Nayant pu 6tablir qu'ils
6taient les l6gitimes p: opri6-
ta resde ces volailles, ils ont
6t6 a-r6t6s. Dindes et pigeons
sont,au Bureau de la Police,A
la disposition de leur propri6-
taire.


I


Le Gtraln Rbile Mess# esW a herd
do uvire-base
Son saTvetear a pris u place
s ar l glae il.eaUste
ROME- Natale Ceccioni.chef
micanicien do dirigeable a Ita-
lia a et. n des cinq hommes
qui restaient encore pr6 de Is
terre du Nord, a 2t6 recoueili
aujourd'hui. Ceccioni ainsi que
leg naral Nobile avaient 616 bles
ses le 25 mai lorsque l' Italia *
s',crasa sur Ia glace. Sa jambe
fut brisme au-dessous du genou.
Lorsque le capitaine Tornberg
fit son premier atterrissage har-
di sur e bane de glace pres de
1i'e de Foyne,le general Nobile
insist pour que Ceccioni fut
enimend le premier, mais I'avia
teur diclara qu'il avail t 616 en-
voy6 A I recherche du g6unral
et ce dernier consentit alors A
par ir.
Le lieutenant suedois effectua
ensuite un autre vol au camp
-de Nobile, mais son avion so re
tourna en atterrissant et il fut
torc6 de rester avec le group
de K Pltalia ).Le general Nobile
se trouve rnaintenant A bord du
* Citta di Milano dans la Baie
de Virgo et s'occupe des se-
cours cases compagnons.Ii espt6
re pouvoir diriger I'exp6dition
qui doit se mettre A la recher-
che des sept hommes empo lks
dans I envelope du dirigeable
apr6s accident.Toutelois, on ne
pense pas qu'il soit remis de ses
blessures avant un mois. Entire
temps, les recherches se pour-
suiviont sous sa direction.
S'IOCKHOLM Le genlrol
Nob le qgi est actuellement A
bord du (Ciita di Milano a eu
ia jambe droite iractur(- au
course de son sauvelage.

A la Croix des Missisis
Les volet rs, nous sigaile-t-
on, redoubleut d'activil6 dans
la region de la Croix des M s
sion.
Dcra.retmonto mau. ,igna
lio is le vol dnt avail t616 vic
time M. Iitrard Sylvain, An
d6but de celte semaine, c'est
M.Gu teaud qui recut la visit
de ces ind6lials messieurs.
Lu Police exerce une active
surveillance afin de debar.
rasser la region de tous cce
malandrins.


Deuil:
Nous avons revu le faire- part
de la moir, survenue avant-hier
A11 It-ures 1/2 du matin de:
Marie Franfoise layde'e.
Les funtrailles onl t 6 cl6-
brdes hier apr6s-midi A 4 hres.
en NI'glise Metropolitaine.
Aux lamilles Aprouvaes par ce
deuil, nous envoyons nos bien
sinc its cordoltances.


P.droDiaz, taisant usage d'un
rasoir don't il Atait muni,blessa
gravemient le matelot au visage.
Celui-ci a wet admis A I'H6pital
General et son agresseur, arr-


I '.


Incendie

criminal
Samedi, vers les 6 heures de
'sapres-midi, des employes e
la Pharmacies Leys, 16'6, rue
du Centre, don't la court est con-
tiguf A celle des magasins de M.
Alix Roy, aperqurent de la tu-
mwe qui sen dlevait.
L'alarme tul aussil6l donnbe.
Les pompiers, accoul us sur les
lieux, furent vile mailres de. ce
commencement d incendie.
Une enquste lot otuverte; car,
pres des recipients contenant
des matitres inflammables et
qui se trouvent dans la cour de
M. Alix Roy, on a trouv6 un
chiffon imbibt de k'rosine. Oa
croit 6 un acle criminei. M.Rouy
ayant eu r6cemment A remer-
cier certain employes, on pre-
sume que ce commencement
d'incendie est t 1 A une tenta-
tive de vengeance.
La Police enqutte minutieu-
sement sur ces lails.
Assurez-vous contre accident
A la : ( General Acciecnt Fire &
Life Assurance Corporation Li-
mited.- Vve. F. Bermninghm,
Agent General pour Haiti.
... -




Varibtes
VENDREDI
Sensationnel match de boxe
Thomas Guerrier
dit le Sl6ngalais, 137 lvres,
champion haTlien.
&
Kid Norfolk
de Ste-Lucie (Antilles anglaises),
143 livres.
10 rounds de 3 minutes. Ar-
hitre : Monsieur Henry.
11 y aura un match prcliimi-
aire de 5 rounds.
Entree : 5.00; 3,00 et 2,00..
Les cares sont en vente A
Cin&-Varitt6s.


GENERAL
CORD

Pour reduire le could d'en-

tretien de voire aulo ou de

votre camion.


Pour obtenir,


cnfort et


securile emoloyez lespneius

GENERAL.

En slock chez


__R. CONSTANTIN
- in ... ,--. -


-.


de Matteis & Co Representants pour Haiti


r~ -j.
~~~~-)4


'ii'


PAGE-2


Voleurs!...
Dans la nuit du lundi, M. Jus-
ti. Doucet, habitant rue Cha-
vannes. recut la ddsagr6able vi-
site dun a octambule qui, sans
scrupule sucun, emporta batte-
rie de cuisine, linge et divers
autres objets. M. Doucet en fit
Slainte a la Police et se crut A
'abri, au moins pour quelque
temps, de ces visits domicili-
aires illkgales et nocturnes.
Nenni... Hier, A 1 houre du
mating, un nouveau noctambule
ou tris probablement le meme
s'introduissait encore dans sa
court et se metlait en devoir
d'entoncer une porter de la mai-
soa. Reveill6 en sursaut par son
chien, M. Doucet tut assez heu-
reux de voir le malandrin pren-
dre la fuite sans rien exporter.
Mais not a crayons b e i we
la Police assurers sans larder
la tranquillity aux habitants de
la rue Chavannes en y mettant
fin aux exploits des aigrefins
daus celle region.

Rixe

sanglante
Avant hier soir, 10 heures,
dans un des quarters de lau.
fiiurg 'de Port-au-Prince, un
mite lo du steamer aBridge-
town de la Colombian Line,
s,. prit de querelle avec un por- I
tilaix. I1 y eut, de part et dau-
ire, rive, inemsteis ohang4es. g
Mais les chases paraissaient ne
devoir que s'arr6ter aux gros
mots, lorsque, soudain, on ne
sait au just pour quelle raison,
un troisieme noctambule, P'6.
dra Diaz, esjiagnol, inlervint
dakas In dispute qui d6gdnbra
vile en un corps A corps Iu-
rieux.


.


- I


-iC Ir


------


,~t 1 ~rr


''' '


I ........ a


.>"


A.















226me.;ANNr~N ,6428
Port-au-Prince
telephone: 2242


Le Malin


PAGE= 3

Jeudi

28 Juin 1928


L*e fritable




iflle"


ades


-RM -


Un laboratoire photo-
graphique en avion

Les ((Paramount News) et
I l'Associated P, ess vien-
nent, a l'occasion de la con-
vention republicaine, de taire
un nouveau progr6s de re-
portage cn6matographique,
en employant la cabined'un
avion pour le developpe-
ment des films et l'impression
des nOgatits; le delai entire la
prise des vues et la pr6senta-
tion au public se tiouve ainsi
r6duit de laqon tr6s sensible.
L'exp6rience qui vie n t
d'dtre taite a yant partaite
meat reussi, nul doute que
1'emploi du laboratoire vo-
lant ne devienne rapidement
une chose courante.
L'avion employee etait pilot
par Bud Gurney, un pilole de
la poste a6rienne, de St-Louis,
et sa cabine spacieuse conte-
nait tout le materiel compli-
qu6 nkcessaile pour develop.
per, imprimer, couper et lirer
les films cinematographiques,
et en outre trois op6rateurs.
\1l quitta Kansas City apres
1'ouverturp de la convention
et se dirigeant vers I'Es per.
mit aux journaux et aux ci-
n6mas de la region Est des
Etats-Unis de presenter A leur
clientele des vues de l'ouver-
ture de la convention, moins
de vingt-quatre heures ape6s
qu'elles furent prises.
UCe n'est pas la premiere lois
que l'on se sert de la voie
des airs pour le transport des
v u e s cinematographiques
d'actualites, mais un n avait
jamais encore employ lei
temps du trajet pour leur d6-
veloppement.


Cheveux blanes on noirs
--- -- -
Ce n'est pas la vieillesse qui
determine toujours la blan-
cheur des cheveux. On voit
partois de tres jeunes hom-
mes atteints de calvitie et les
albinos ont la chevelure blan
che naturellement. Quelque
tois, la calvitie se manileste
avec une soudainet6 saisis-
sante. Les cheveux du e6lebre
Thomas Morus et ceux de
Diego Osarius, Espagnol, de-
vinrent blancs dans une seule
nuit, Icrsque I'un et I'aulre
eurent appris leur condamna
tion a mort. On dit que le
mdme ph6noni6ne se produi- i
sit pour Marie-Antoinette et,
s Us la Terreur, on signal
qu'un jeune pr tre, cache
dans un souterrain, en sortit
hait jours plus tard, les che-
veux tout blancs. (
II est arrive que les che-
veux blancs sont redevenus
noirs sans qu'on ait pu s'en
expliquer la cause, et, cette
tois, dans I'extreme vieillesse.
Une anglaise Suzanne Ed-
mund A 95ans, le Dr Slave A
80 ans, un vieillard de Vienne
A 105 ans b6onficikrent A leur
grande surprise de cette trans-
formation inattendue.
Au fond, la couleur imported
peu. L'essentiel, ce n'est pas
que les cheveux soient blanca,
gris ou noirs: c'est que les
cheveux soient encore 16, so-
lides au poste. Tous les chau-
ves serent sans doute de cet
avis.

A LOUER
Maison meublie tres con-
tortable situdeeau Bois Schultz
S'adresser au Journal.


.-. .....


Lesa Ilegrois coolre la robe course

Le comte Klebelsbey, ministry
de I'Enseignemnent et des Cultes
en IHongrie, est A son tour entr6
en lice contre les jupes courses.
Le ministry veul Irapper le mL.I
A sa racine en extirpant la jupe
court par la voie de i'ensei-
gnement. En eflet, les jeunes
tilles ayant dkpasst un certain
Age et les jeunes fenim s en g6-
n6ral ne sauraient plus Wtre at-
teintes par les ortranes de I'Ins-
truction publique; des lorp, il
taut commencer par la jeunesse
scolaire.
Le comte Klebelsbey se pro-
pose en consequence d'intro-
duire pour les bleves des Ocoles
de files un v6lement unilorme,
soit un costume de matelot
amend conmmni il convient. Les
directeurs des colesdevroui at.
tirer I attention des parents des
6lvcs sur les advantages tant
kconomiques que morauxerpe-
digogiques du v6tement uni-
orine et le costume de malelot
leur sera tout spkcialement re-
command6.
La longueur de la jupe nou-
velle mani6re sera naturelle-
ment d6terminee de faVon A ce
que la jambe entire soit cou-
verte.
Toutes les el6ves devront Wtre
habilldes conform6ment A la rd-
forme de Klebelsbey avant 1930.


A Lendre
Ocession eieeptioanelle
Une automobile Willys
Knight en tres bon 6tat, A un
prix raisounable. &Pritre de
s'adresser anu cau taine BL X.
TON, QuartierIG6neral, ou t#.
icilhoner 2670, Automatic. "


Le Mexique

e Ile Vatican
Le qoierneement medical el le pape
desireat rirg!er les difficult
religiesses
Le project d'un reglement des
diflicultes religieuses au Mexique
va itre 6tudi6 parila congregation
extraordinaire des ailaires 6ccl6-
siastiques composee de 22 car-
dinaux.
Un rapport *ur la situation
relgit use au Mexique que Mgr
Huiz y Flores, archevdque de
Micho:Ican, a reiis au pape, a
ite enivoy6A la congregation. Les
cardinatn x ludleront le docu-
nment el nommneront un des leurs
pour en tirer des conclusioi.s.
On peI)se qu'il faudra plusieurs
(.'est le cardinal (Gasparri, se-
ci'taire d'Elat du papn, qui proe-
side la congregation.
D'aprcs des renseignement re-
vus au Va'ican, on cro.t que le
president Calles est dtsireux de
rendre ia paix nau M.ex'que en
faisant rtgler dfinitivement le
statute de I Eglise avant de quiller
son posle.
,le general Alvaro Obregon,
principal candidate A la prcsi-
oence, cst consid(r6 ,'ome
6tant I'inilialeur du Imouv'emet'l.
On dit qu'il desire voir rbgler
les difficullts avant d'entrer au
pouvoir alin d'etre d barrass6t de
lous d(sordres A l'int6rieur du
pays.

I u Ilaphail de 22 millions
II est exact que c'est sir Jo-
seph Duveen qui s'est rcndu
acqu6reur du cel6bre tableau
repr6seutaut la Vierge et l'En-
fant, connu sous le nom de
, La Grande Madone Cowper v,
provenant de la collection de
lady Desborough. Cette acqui-
sition a Wt faite au prix de
175.000 livres, soit an course
du change 22.000.000 de irs.
C'est le prix le plus Mlev6
qui ait jamais e 6 payd pour
un seul tableau.
Les peleriages Stolaires
A Sl. Fraoeois
Aujourd'hui, A 7 heures du
matin, ce sont les 6coles P. Fau-
bert, 1. Boisrond, C. Lochard et
de Mme Vieux qui se sont ren-
dues en pdlerinage A St. Fran-
cois.
Demain, ce sont lesa lves des
Sc o I e s Jean-Baptiste Dehoux,
Bourlolly, Inginac,de la Mutua-
l 6 du 3el-Air et de Mme Por-
senna qui s'y rendront.
I es p6'.eiinages dureront jus-
qu'au mercredi 4 juillet.


La t
Ottre une prime
aux Consommateurs


A partir diu Ir Juillel prnchain,
le consomrraif ur de Coca-Cola
sura la chance de gigner de vingt
cinq centimes A cinq gourdes.
II y nra, en effect, dans le boua
lion d'rne des- bouteilles de cha-
que c isne de 2 1, entire le liAge at
le mi'al.n petit rond de ferblane
marqu6 5 11). 10, 50 centimes at
I dollar.
Dana les caf6fs, le garqon sera
requim de deboucher Ia boutefille
on presence du consommateur qui
aura droit au bouchon.
De cette facon, lout en'consom-
mant cell d6licieuse et rafraichis-
sante boisson, on court la chance
de gagner quelque chose.


o Du lak *
sur pour le /
Des milliers d'enfants en
bonnie (nte tont 6t6 elev6s au
66gime du I a it pulv6ris6
KLIM. Des midecina, des
ditidcien et des mires qui
*'en *ont servis le diclarent
insurpassable. Le KLIM oet
facllement dlgite6, et eat Is
lat le plus uniform que l'on
pulse trouver. Pour la nutrl.
tion de I'enfant on dolt so
mervir du .KLIM comma du
lait frals.
MOHR & LAURIN
Distributors
Port-au-Prince, Haiti


'I.
d


,,


_ saP~ __ ____ MOM


__ __ __


_ i I I


~4 --


--


.,w. -9. 1











L Lkgi .-~28 Juln 1928


UR ODONAL


Rhumatismes
Nevralgles
Goutte
Gravelle
Art6rlo
Scl6rose
Ob6slt6

Qul *eIt rester ounse t l|viler
lesrbumatlesme, leilurcissement
des artfres l'ensablemant dce
reinslee vai* co et I'obahdita ,oit
*llminer l'exch, 1d'acide urkeqIt.
CO po'6on do note or'-i',ei',n
et fare des c' *.t w *: .; .
04'JDODCN L.


4 la Parisienne


lomme 1'exigence de la mode

cons.ite s'habiller et se'chausser

avec la plus grande.616gance, nous

avons le plaisir d'aviser 'notre

disiin-uee ClientIle que nousavons

re u recemment Iles dernialeies

modes de costumes et le.s de:nj~-

res modes de Souliers,dess fameu-


sesmarques (Richelieu) el

risienne .


(( Pag.


Marque .TRIANON

En achelant dans celte Maison

vous jouirez de votre argent,noirv

devise est: Progres, confiance, bon

accueil.

LA PARISIENNE
Angle des Rues des miracles el Grand'bue
Poit.au.prince.


P6tales et Palllonm
par Juslinie, Riest
L'ouvrage est en vente au
prix de un dollar 6 la Librai-
rie Viard et chez Raoul Mont-
Rosier, Rue Bonne Foi,en lace
de la Iharmacie SejournO.
A',endre
Une automobile. Marque
Dodge. Spkciale Coacheann6e
1925.
i xcellente condition.
S'adresser an Sergent RAUB
2emc RBgiment du Marine
.nrnnq


Nouvelle surprenante
I.e Cafe fBestaurant
Sainle Rose de Lima.
1318, rue Magasin de 'Etat,
pr6s Uarrefour rue des Casernes.
Arvise sa blenveillante clieotAle
que beaucoup d'amklioratiens out
16 apportiesi sa~ rvice de I'ktabls
smezt tent dfn.> lI cuisine quo
daa Ile person nel P1 service.
En .fon le done, Messieurs lea
Consqwma((urt
Repas .du Mhtiu, Midi et Soir.
Cigarettes tuperieures, Conars
rfios, hum Barbatcooit cinq toi-


S.- -. BoissEsq as.oi ties.
A VFNDRE A pijjix uits.
Un buss en parlait Rtat. -I.! B q smufique.
S'adresser au Bureau du GENEHALAGENTtR- -
MATIN. DER iORN LLNIE
2Oe L. iteam.r "Minna Horn", .e-
v&nt, 'Eurcp, esat aieridu 6 I1
Studebaker during six Cpitele I6 19 juin en coura et
(Duplex) a par ouru 2 ontinuera Ie mmne jour pour
(Duplex ) a arcor 20000 Kingston, Jacmel et Sto Domingo
milles: excellent condition. City. De retour ici, il lai sesa pour
prix tres raisonnable. I'Murope ver Io 1 Juillot 1928
Appe!er telephone automa. pregnant frAt el pas8gers.
tique No 2533,entre 8 h.a.m General Agentur der Horn Elnie


-Udn bas elgant et d'une
durbe d'usage surprenante
pOUR Ila femme qui demand le dernier style en vogue
et qui apprecie aussi I'economie d'un long usage, le Bas
"Haleproot" present un attrait exceptionnel.


Outre sa beauty, cl Bas "Holev-
proof" offre l'assurance rare d'une
tongue durie. La pointe et le talon
plus sujets a l'usure dates la fabri-
cation ordinaire sont rcnforcis tout
spicialement dans le Bps "Hole-
proof." Ce perfectionnement est
la propriety exclusive dc la marque
"Holeproof."
Bien connu pour son long usage
et son prix modere, Ic Bas"Hole-
proof" permet de realiser une
double economic.
Voyez par vous-meme la
marque de fabrique:"Hole-
proof,"sur la prochaine paire
de bas que vous achiterez.

MOH


1 -~


R & LAURIN,.
Agents


P.iGI- 4


___ -- -


Ross's Belfast 6ingerale


SF. BERMINGHAM
Agent Gn6mral-Aux Cayes.


. ". I--w~


Reconnu le meilleur pasrl1
plus fins Gsmtloe6 r1d
de moude


tGIF 11; I


'I


.... Di ibutenr Port4U-Prince
/


4~


ir


.1,


. . l


I


Ve


Bas jeolpro of
HoleptrMBee.ry Co .,Mitmkee, Wi,U. IL .
5Z atw 4iwfd. Ia ksfcru loa d Us"im "ido


___ ~~__ ___~~


--


I


I


-- I I Iummu


1 -r


I


I


+),














LE M TIN 28 Julinl


Toutes les Polices


DELA

E~IHCIIT A
1./1l K]1


ECO


Comprennent la Protection contre la


sans


Eug.LeBossedCo


Agents Gen6raux


Les Assiscs

AUDIENCEn,:r U: MA 26 JUIN
Le Tribunal de Pi emire Ins-
tance de Portl-au-Prirce dans ses
attributions criminelles ouvrent
les assises.- Tous ceux qui, mo-
mentandment se sont oublis
usqu'A branch r la limile de la
ibert6 d'autrui, auront A rendre
compete a la Soci(t6 de cette vio-
lation flagrant.
Mardi 26 ljum, comparaissait
devant laCour d'Assises, Georges
Minolte, 56 ans, vtidrinaire, ne
a Kingston, Jamaique, accuse de
tentative d'assassinat sur la per-
sonle de Clarens James.
Le Juge T. Agnant dirigeait
les debats, Mes Duviella et Da-
lencourt souliennent I'accusa-
tion. Mes Louis Raymond et
B. Malette assurent la defense.
Me Christian Nau, preside leJury.
II cst onze heures du malin,
Audience criminelle est di&la-
re ouverte par le Doyen. L'ac
cus6 Georges Minolte est dans
le box. II est identifi&. Le grel-
fier donna lecture de I'ordon
nance de renvoi et de I'acte d'ac-
cusation. Me Duvi6lla, d'une
voix lorte et resolue, lait I'expo-
s0 de la cause. II en r6sulte que,
doans la matinee du 4 septembre
1927, Georges Minotte s'etail ren.-
du dans un cabaret situc dans
les environs de la Basco, pour
vider un petit verre avec un
ami. LA, its fi ent junction avec
le sieur James ( Clarmns), qui,
sans doute, ayant d jA quelques
animosites contre Minotte, pro-
fita de la presence de c, lui ci
pour I'invectiver. Mais le hola y
fut mis. Cependant, la nouvelle
tul r6pandue dans toute la rk-
gion C'est ainsi que, dans I'apres-


s-K &SaUmuSBE


midi du 4 Septembi e 1927, Geor-
ges Menotte, en se rendant chez
un ami qui habile non loin de la
mason de James, les quelques
voisins et voisines, qui, .y.ant eu
connaissance des mauvais pro-
pos tenus par James A l'adresse
de Minotlle dans la :matinee, en
le voyant venir et en entendant
surlout Minotte appeler James,
jettrent I'alarme, crierent A I'as-
sassin.
J'avais le baton 6 la main, sou-
tient Minotte. Un poignard au
poing,soutiennent les thmoina et
la pr6tendue victim. Pourquoi,
les voisins et voisines ont-ils jet6
1'alarme ? Parce que, disent-ils.
Minotte en lurie prolrait ces
mots :je vais tuer ce a son of a
beach de James.C'est ainsidor.c,
que sous la designation d'un
a wachtman de la Hasco, Me-
notte lut arret& et conduit au
Fort-Dimanche,de IA au Bureau
de la Gendarmerie ou l'interro-
gatoire de I'accus eut lieu. L'ins.
truction ayant trouv6 Idans les
lails des indices sulfisantes ren-
voie Menotte aux assises.
4 temoins furent entendus.
Les principaux Rtant des a ja-
maicains ), le tribunal d'ollice,
choisit Me Edouard' Cassagnol
pour remplir la tonction d'nler-
prdte. Tous ont vu Minotte poi-
gnard au poing. Tous ont decla-
r6 A la Justice, que le chapeau
que portait Minotte 6tait rest
au. milieu de la chambre de
James. Pures inventions,soutient
la delense.- L'exacte verit6 sou-
tient I'accusation.Et le jury pour
6clairer sa conscience demand,
au Parquet, le corps du delits
c'est-A-dire le poignard. Et, il
semble que, dans aucune phase
de la procedure, ce poignard
n'a jamais Wte vu. Beaucoup
de colloque entire le Par-
quet et les jurfs, ceux-ci do-
mandent des pr6cisions. Me Ma-


lete fit des observations tr6s
judicieusts aux Jurts. C'est
dans cette Ltmosphdre qu,, se
crnmenl les debats particulieis.
II est deux heures. L'audience
est suspendue pour ktre ie, rise
A 4 heures, avec I'audilion de la
yr~lendue victim, Mr Clarens
,ames. 11t lasail la anmridicnnes
pour employer la propre ex-
pression du Substitut DuviflIa,
5uant soudain un belit formi-
able le rtveilla. II crut d'Ibord
A un incendie. Msis les amis I'a-
vertirent du danger qu'il courait
ct pour tchapper a la mort,ii dtI
gagner la demeure d'un coihp6re
r6pondant au nom de David. Ili
le tigre Minotte rugissail,
poignard au poing. Aukiune4)rd-
cision n'ait pu the apportle par
la ,prelendue victim. -Tant6l il
soutient avoir vu Minolte, d'au-
tres lois, se sont les v(isins qui
l'ont sauv6 de la mort. 11 ne sait
pourquoi il serait mort.
Minotte se delend. 11 nie.
Aprks quelques explications
fournics par I'accus6, les dl)atss
particuliers furent fermes et les
d6bats gkn6raux ouverts : Le
Substilut Duviflla, don't ou con-
nalt le talent oratoire, rassem-
ble les matcriaux nkces~sairs
pour la construction de son d6-
ice. II passa en revue les moin-
dres laits de la cause. Et, aves
vehemence, il dit aux Jures qu'il
ne demand pas la tMte de
Minotte, mais il r6clame aux
repr&sentants de la Societd un
verdict qui tera comprendie A
Menotle qu'l n'a pas le droit
d'altenlcr a Is vie d'autrui.
L'article du Code p6nal
s.us I'gide duquel Minotte lh t
I1a uit aux As ses, lut Ion-
guement comment par le Subs-
litut Duvilla, il fit ressortir les
el6ments indispensables pour
qu'il eft tentative et ces 616ments
se rencontrent dans le cas de


.4


Cordonnerie Mont-Carmel
Gi'and'Rlue No '1722, A cA61 de la Poste
Mletdemoiselles, Medames, Messieurs,
Si voui oulz avoir de chaussures 61dgamment fi es. A lr~.-
sez vot command A Monsieur Hyppo'i e H. JEUDY sphcihliste prif -
c;palement pour les cbhaaeures pour Dames et on troavera toup Is-
an grand et beau asortiment pour honase, enfanta et b6b64.
Ausi vient d'arrider Is fameu e nsrque d& chanssureq de
S im* pour daiues, dernier cri de Par.s, da tIt! Ifricheur et
de touted beauty et la marque a ?u'htnaut dernier cei di .Ncw-Y. k
pour homes.
Accourez-y Moidemoisefles. Me.inhmt'.,Mesieurs, une visited s'uni.
pose.
J |I I n mnn - ,- -e ... ..


\lino 'c.Ill r'tlame un v rdi.
je conda inatiot. II lut ire, ;,i-
plaudi.
Me Louis Raymond ne cldcra
pas le train A son contradic-
leur. II riposte point par point,
kls aigumeuls du Substitut Du-
viclia et lit ressortir 1'inanilt tie
Iaccusatimi. 11 apporle ses con-
si.drationsd'ordre juridique sur
la contexture de l'art. 2 du Co le
p6nal et lit renmarquer alois, que
les 61ments constitulits du delta
reproche iA son client lout Iolta-
1 mciiit dt.a I, n It Jiiont-
t nee. El i con lut A te (q e
eiesscurs les jures, en sorlant
die laI ch.'inbre d, deliibration,
reviennent avec u'i verdict de
non culpabilitn. ( api'aud s-
sellenlls ).
Aprds quelques miiuutes (de
delibiratiun,la Ibtse de Me Rioy-
in nd avait i iumphh, pt.i-que
I.- i ir' rpnn, la non-rcu pla-


S. GHUAU "3 MINtI IS"


Une saveur d'amande quo
vous ne trouvez nulle.
part aillcurs
Le OUAU 3 $MiNUT'M dliire do
tom Ie *utra jrueux qu vous
avm Jo6t6e jusqu'icl pr quo-
lit, s savour, et 0ono nppe wo*.
La e*u=sa i fel a nMoulin, pen-
dent 12 hours, dns des PFour-
nefux Su6dois, saon feu, e pour
e*ot do deoner eux grains d'evolao
use savour d'smande quo nul autre
prooud6, daen eucune antra marque,
ano pout reproduire.
a Vo* dime touted le eboaa
Lph-ica.


bilite de Georges Minotlle. II r a
est hail i et dcniic < u s ir.

S- rarizsiana
Example A imiter P CE SOIR
L'\dmiuistration(e la er. IEmiannings dans :
pagnie d'Eclairage Electrique fOT HELLO
adresse 6 ses clients en retard
avant de penser 6 supprimer 1. Entre : 0,50; Balcou": 1.00.
brutalement leur courant la -
note suivunte: Expositon Nationals
Form C 6 a grioole industrielle
Port ai Prince. le 1928 II oet poet6 A la connals-
Fi'c No sanoodu public qu'une ex-
M. position Nationale Agri-
Votre cotapte.sur nos livres, oole et Industrielle sera
pr6sente an ..... icoult un ouverte au local de l'Eoole
d6bit de or $ pour con- d'Agriculture A1 Damiesons.
rant lectrique tourni A votre Go to Exposition aura
mason sise au No lieu sous la Direotion du
Nous vous prions de bien Service Teohnique du Doe-
vouloir nous faire tenir ce partementdel'Agrioulture
niontant A nos bureaux, cc re. et do rl'E-aignement pro-
tard,sans doute,n'6tantdti qu'a fessionnel et durera cinq
un oubli de votre part. jours, du 6 au 10, Julltet.
Recevez,nos salutations dis- Peodant oettL period il y
tingubes. aura troits camionsa la
Companies d'Eclairage EleclrI disposition des exposants
trique pour l1stransport de lours
,Wm. E. BLE() products.
Vice President and General Los derix premiers jours
Manager. seront consaor6s a la r4-
oeptioa des spbclmens, les
Nous ne pouvons nous em- deux aut e, a% la visited
pecher de tdiciter sincere. i'Exposition et le cinqui6-
mentlaCompagnied'Eclairage me au payment d.,s prix
Electrique de ses proc6d6s aux laureate. P'endant lea
courtois, el la remercier de deux jours do visited, le
s'ctre rendu compete que le rt- public aura libre accs la
tard le plus souvent n'est d ferane d'exp6rlmaentation.
qu'a un oubli on une n6gli. Jess tands sp. clauxseront
gence. I r6serv6s ux indubtrielset
Nous offoiins (tt example a les demands pour cette
d'autrcs petils mnaltres pr6ten-. cat6gori. d'exposaLtz se-
tieux el arrogants qui, pour ront aoces tee juaqu au 30
assouvi leurs basses ri.ncunes Juin.
el entrer, croicnt-i!s dans les Los products exposes do-
bonnes giAce du Chel stranger vront ere reoiames au
iupprimcnt grossierement 6 plus tard ie 10 jutilet,pasae
des abonn6s hrictix tin ser eotte dat*,le hviicT'eTooa:
vice d'utilit6 courante, pour unique decline touto res
des pr6lexles insignifiants. poansbilite.



MALADIES ......
Quiede r d e trai '* '.' nt,
u mootuc p,.mr t d .. ... n e
f r fo ndirt ;.tr.:>,' Ic e* n I. u .I, i i ',e
id :o0mac assm.ln "I q 1. -n.
promet ou .n ,,;c is,
it a y a as de P n !t ,0
diXpre mal Toute m;i,
aIS411100. CeIt au dt"u .
als an remede qu, go:r. 'vc.
passagCer, proviso,,r I '. ; 't 1 .
p ,umevetr La lo. rU'ur.1' r
stoinscale, suppr;; r Ic, .
fcctcr Pi te tin ,I .i h, I
l Poudrc d .k, '
Ga fri es, b .p .
reultts w.j orc n,. ,"
A nr.-jdrInde C v,
en bhltes m ,alik oe I : J" ,t Nord).


. ..^5 /


uws


U


Foudre


auGmentation de taux


*-


r,4


- ;1- ~*-


( ___ LI --~


~r Ir


i~l~O~B~4~1


)PAGE-5


. .











PAGE- 6


LE MATIN 28 Juin 1928


-I I I i ,. . ..


,L Li lTIO 1w/I IE


Suivez la trace de Gladys
May, acirice pleine d'entrain
c Shufflin Sam de I'Alabama .
qui dit qu'elle a trouv r1'Exe-
lento la plus d6licietse pom*rn
made pour lescheveux,qu'elle
ait jamais employee.
LA POMMADF DE QUININE
EXELRNTO
eat Ia pommadc authentique
elle atteint les racines des che-
veuxet done un brillint na-
Itrel qui demeure.
Elle arrtte la ddmangeaison
cuir chevelu et rend [es che-
veuxdoux et souples.
En vente chez tous les dro-
guistes, pour 0,25 centimes,
seulement. II est expddi6 d6s
reception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agen's demands pour tous
pays.
Ecrvez pour renseignements.

La Revision doelivre de Pritre
en Angleterre.
On s'intdresse dnormement.
en France, A la question de la
revision du livre de prieres de
l6glise anglicane, qui vient,
pour la deuxidme lois d',tre
repoussde par la Chambre des
communes.
L'Ec:ho de Paris tait res-
sortir les consequences poli.
tiques dc ce reject, et exprime
l'opinion( ue le schisme Iqui
en rdsultera a dbranlcr I'or-
dre de choses actuel jusque
dans ses londeienls, car, dit-
ii. I'anglicanisme,avec la mo-
narchie et la Chambre des
lords,* est le grand pilier du
rtgime actuel ).
t L'(Euvrec est d'avis que si
sir Williuim Joynson li c k s
s'esl oppose i ia revision, c est
qu'il a pensd que. si I'cglise
anglicane devenail cathol que
par le dogme et le culte eire
deviendrait n6cessairement
catholiquc roniaine.
_------."---1_.. :

Ais
Antoine Martin Ancion, ar.
penk ur-geomitre.
Cabinet: BRue Endlus Robin
ci-devant rue des ,Casernes
No 327.


Grande Fabriquo de Cigarettes et Tabac


A nonce h sa Clien Ile qu'elle


reprend la

relies


fabrication


des eiga-


CHANTECLER

avec, un nouvel ar6me qui s fre-

meni plaira au gout dt s fumedrs.

Aysnt mis .dans cele nouvelle cigarelle loutle a

valour qu'elle peut comporler, les pochettes de

Chant feeler n'auront pas de bons primes.

Essayez la nouvelle cigarette

CH-ANIECLER


vous en serez enchantls.


En tde de la Fabrication

des Pneus.
[a Science de labriquer les pneux atteint son plus
Imut degrd de perfection dans le travail lourn par


Firestone Tire


& Ruber


Co"


Suivant constamment s-4 route vrr u ssuccis tojours
cro i'sant dans la fabrication des Poeus, le fneus
balloon Firestone qurn Dipped est univeriellement re-
connu comme le plus beau product danslindustrie des
r .P *


poeus. Ltissez-nous equp ?r votre voiture
procurer & la lois Economie et Skcurit4.


et vous


L. Preetimann-Aqgerholm & C
AGENTS GENERAUX.
RUE DU QUAI.


HOTEL ANSONIA
CHAMP de MARS
Apr6s la promenade au Champ de Mars, specialement
les j< urs de Concei t. comment mieux finir la soiree qu'en
passant un moment A la terrase de L'IIOTEL ANSONIA?
Les ClR.MEb de cel ltablissemeut justemeni renommies
sonl, les jours de Concert. d'nne excellence toule spdciale.
qui cn init lin veritable REGAL.
1.OTEL ANSONIA- CIIAMP DW:. MARS.


ALUMINUM LINE
iew4Orltas A Sulth Aueinm S-leipe Cmpay t
PaocHAINS DEPARTS DIRECTS POUR POfT-AU-PRlIICB lHATh


Oo Lteamer laissera lew Orlmans le i joaid
piur IOort-au-priuce et lei ports da noid
Port-au Princ,. le 14 Join 128.

A. de 'dal eis Co


crl.


I


IA GtxtAuz.


Tl Snlidarite


Pour Ia beli
de oI


Avi
ABORATOIRE MEDICAL
DE IA
CLIQUE LEON AUDAIN
Le Docteur B. RICOT
Ex Co.-Directeur du Liboratoiro
e Ia Pharmacie S~jourid6.
Ez Prolesseur de tlinique at de
Iaborttoire I l'Ecole Nationals do
Medicine et de Pharmadce.
Rx Directeur du Laboratoire
d'Himatologio, do Parasitologle et
de Bacteriologi clinique de; Port-
au-Prince & sacieou Laboratoiro
d'Audain)
De retour de Paris ou il a spEoia
lement travaill6 au Labhoratoire de
Is Faculti de Midecine de Paris.
(H6pital Saint Louis)
Annonce & sa Cientele et au
Public quo son Association aeoe
Monsieur Fremy S4journa eat rom.
pue. I1 ase dirigoe done plus come
Co-Directeur le Laboratoire ~d-
journd6 t repread la Direction do
Soa Laboratoire qui est louvert
tous leas A 'exception des' dinan
*oes et jours leries. ,
Los nilyses .ont revues de po .
ference le martin de 6 1 9 hours,
Analyee de: Ilrines, Sang,
Mati.res Fdcaleo, Crachats,Liquide
G6phalo-Rachidien, 8~cr6tions Di
verse,, et etc.-- Constanto Urdo.
8cretoire d'Atbard.
Henmatologie, Cytologie, Para.
sitologie, Bact6riologie, 11 mocul-
ture, Auto Vaccins.
Ultramicroscopie ( Diagnostic
Precose de la Sbyphilis J
Sero Diagnosticb: Syphilis (Rdac
tion de Wasearman)Fi6vre Typhol
do, Myasosea diverse, etc, etc. I
Consultations Medicales et chirur
gicales:
Le matin de 6 i 8 heoures.
Le soir de 3 & 5 heures.
ot sur rendez vous.
Port au Prince, le 18 juin 1928.


Biere a

la pression
Pour marriages bals, r6cep-
lions et ltes de faille it eat
avantageux de se servir de la
HIRE A LA PRESS.ON
Nous inslallerons, en ce
cas, I'appareil a bire domi-
cile et A titre de pr4t.
La biere en ftt est meilleure
quc la biere en b uteilles et
plus dconomiquc.
Demandez pour: HACKER
BRAEN.
.SCHULTZ & C*-"


- ~ .-


L"iL4 -- %P . a-& .&- -
Soire d aimsace Huatelle
MessieUrle, stocidtsirel srlt
prid de so rurmir dimnan 'a ler
Juillet prochain, a 4 heu -as prd-
class deoI laprs-m','*, au toci b3-
bituel do nu ds'bMrali )nfI a
fine de donner suite a l'ordre du
jour sMlvant:
lo Reception d0 nouveaux
sombre..
2o- Sanction du procis-verbaux
3o Depotileoment de la cor-
rwpondaoeo.
4 Rapport do la Coiimssolo
de vdrflcaRMon de la comptabilitd
du Trdnorier pour Is le lr semetr
de I orcice 19271i28.
So- Intdreasante causerie sacle
titique par Is Docletur Flix Coicou,
member do Coneoil.
6O- Question d'iatdrt GdenEra*L
Le Bureau espdre qu'ils so reuai-
rout en plus grand nombre pooi
bie pour eviter que des amended
ne soient pr614v6ee aur euz sal
vatt les dispositions de l'artcle
des regleometi.
Le President, BOSQ
Le ,rerdtaire,
J. Lelio JOSEPH


*,' .


.4
**.**


-~ -~..


A __

~ 4.


-- I,


--A


I~~1Y ----- -- -


c-',>^ '^" ""wAv ^


I


'^^


.10,.: ,


WW crrr~r -


v -. .


~le




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs