PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04727
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 06-22-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04727

Full Text



J/


FILF COPY
LiJRARY


JUI lar


. 7

0


"'p

fa


Si rbomme," PMtvnuo A toute
sa prfectis, Ist lepremier des
aniu a, l e ea baen aussi le
ddiserw dviusans lois et
sane afuUb tVJien de plus
omtmrwetut, en que v'i-
jmstice mi6e. ARISTOTE
'J'~a ll 1


PAN AMERICAN UNION
-.,...--. a.. .. 6


I ( <;1 10 .


26mne 4NNEB N" t43


4- 1, tA


VEND1R I 2 tiN 1928
t a "


AotualiUt6..


L2 Pacte Kellogg pett-il

devenir une reality?

L'OPINION DE UONSIBOR MCUDGE


Le jourdu aMe worial Day,,
pieusement institud par lea
Aminricains pour honorer la
pamoire de leurs glorieux
ahorts, le president Coolidge,
prononDant A Gettysburg on
tiscours de circonstance, a
exprim6 plusieurs idees heu
roses: en particulier celle ci:
e'est rendre hommage A la
mumoire des Americains tu6s
SaIs guerre, que de travailler A
pflermir la paix.
Ce n'est pas IA une ide es-
entiellement am 6ri ca in e,
d'alileurs; 'Ist une idde ins.
pire par uq la I d'humanite,
laquelle e levraieni se ral-
lier bous les peoples.
Ayant effleure ce sujet,qu'il
ne pouvait trailer A fond duns
un discours de ce caractere,
M. toolidge ne pouvait man--
quer de dire quelques mots
Oe la proposition pacifique
tfite aux Etats-Unis par M.
Briand, proposition qui fut
I'embryon du pacte Kellogg.
te p resident a done approuv6
en ternes convenables cet e-:
$ort psaldque. f'.pmd.nleal
discours ne respire point I en-
thousiasme, et on en reti e
I impression que, sur la vertu
des pacles Kellogg, M. Coo-
lidge ne se fait pas d'illusions.
11 espire la conclusion d'un
pace multilateral limitansi
le recourse la guerre, d'abord;
il reconnalt, ensuite, que I'6-
tablissement de la paix dans
le monde ne saurait etre ob
tenu par un acte unique; il
estime, enfin, que les pactes
pacifiques sont uniquement
dea nouvelles barriers e)le-
vees sur le chemin de Mars.
Cette opinion est celle des
gouvernements strangers aux-
quels M.Kellogg s'est adressW.
Le president Coolidge parole
ici le language de la raison
pratique, alors que le secr6-
taire d'Etat a toujours cherche
A taire etoendre que son pro-.
jet 4tait le dernier mot do pa
cifisme,que son pacte,une tpis
signed par les prinripales pui*-
sances, Assurait r1'tablisse-
ment d'une paix d6finitive,in-
violable et perpetutlle.
En tail, akcun des gouver
nements auxquels sest adres-
se M. Kellogg n'a accepted tout
unimeni s. n project. Oh t bien
sur, touss 'y sont declares la-
vorables; tous oant covert de
fleurs diplomatiqucs le secr6-
taire d'Eta, am6ricain; mai-&
chacun a trniita des restric-
tions ramenant le pace Kel
logg au plan human sur le-
quel so tient le president Coo-
hdge.
La France a reserve le droit
de 16itime defense ; I'Italie,
4FIOMaf


C'est IA, du rest, uq c6t1 as-
ez e o m iq ue de 'histoire.
L'Anglcterre d i t aux Etaf-
Unis, en eflet: Nous acee-
tons avec enthousiasme de're-
noncer a la guerre. Notre re-
nonciation est sans restric-
tlions, come la v6tre, c est-A
dire avec les restrictions sous-
entendues .
Le gouvernement de ILon-
dres declare sansambage quil
y a cerlaiues regions du mon-
de don't la prospdrit et l 'inlE-
grilt offrent un interet vital
pour la Grande-Bretagne, et
que, dans ces regions aucune
intervention ne saurait dre
tolr6ee. II doit dire claire-
n ent nttendu, ojoite.t.1 que
le gouvernentnI de Sa Majes-
1 t britanniqne n'otepte ce
nouveau traite qu'A la condi-
tion precise qu'fl ne porte en
rien prejudice A sa liberty
d'aclion A eet ega-d. Leg ua
vernement des EtastUnis a
des interilscompnrables pour
lesquels il a declare qu'd con
sidlreroit come on acte in-
de se par* d'une puissance
etrangere. En consequence, le
gouvernement de Sa Majesle
croitqu'en dfinissant ainsi sa
position, il exprime les inen-
lions: et les desseins do gou-
verneweMt des Elats-Uniaa .
. Notons ces mots: a Le gou-
vetDeMaent des Etals-Unis a
des 1tEtediscomparables...
En language clair cela vea;t
dire:
Nuus avons aussi notre
doctrine Monroe. Reconnais-
sez.la, et, saul cette restric-
tion," nous nous engageons
sans restriction A renoncer A
la guerre, parce que s'll nous
platt 4 bluffer, nous sommes
pros a bluffer avec vouss.
Est-ce Ia reponse anglaise
qui n inspire an president
Coolidge ses reflexions tres
ransipables du Memorial
Day ?'0En tout cas, nous ne'
voyons pas pourquoi M. Kel-
logg essaierait encore de tair.
croire au people americaith
qu'il a trouv6 la solution du
problem de la paix, et que
son pace est la panacea qqi-
verselle r6clam6e par les pa-
cillstrs de son pays.

Nluveaux hatlUens
Par Arr6#s du Prsaident de
la lEpublique inserEs a au Mo-
nileur la qualitE d'haltien avec
lee dim charges et pr6rog -
ltives attaches ce titre, a 61
conl6rie aux sieurs Nagib G.
Nieuli et Khali Marzoukah, tous
deux do nationality syrienne et
ayant lait, par dev lJuge
de Psix do Ca.p-aIi -
claration at Dr oeo t 1


uons,
ar/ I'


Snombre acheteurs on
[ *'is on


itr, p il


dela bene6 lie des avan- I I V --Jl

tages sari egal ofterl'

par la mason
... voit encore alte'tis aux
VIroR J. HARARY4 lbhuuss des cbivaux fa.igues
11 ne reste que quelques &es de Poplin et Voile; quo qu ea j tvsen *p Be tenirsur
oure de retard vouI o01 perdre une occasion excep. nor ua 1ei L e ...ra
lloaaIee| ". ,IM -'u s la peou sur
Popline loute couleur ,ourdes 1,75. VoileJBlanc A car- B*o t. a rs guis pt e pou
remox G. 1.00, Calicot L. ree Grande larger G. 0.80 Paune, vant plus ava#er, elles sont
Basaso G. 2.00 et G.2,50 lan, ire et beaucoup d'autre articles. cruellement maixraimtes pat les
ACCOUREZ POUl' ,PROFIt DE CETTE VIRITABLK OCCASION cOChera ihpiltotbles.

Victor.J. HA RA RY ...a.vul. .raire.mpri-
mer on cent e en mille des
MAISIN BON MARCHE leuillets qui so4t distribubs A
Port-au-Prince ou ii est re-
5, Rue Courbe. command& d'6i bon pour les
" a /nimaux. (Euvte utile et huma-

Le mauval elat ilqui
... a vu denuildtressants gent.
d, |."o 1^ + m '^ ilemen, pires adesamlHes modt-
SUde I 0IUmIo I les, circular douisquelque
Prevque ks iraillr.dts, des esasers des r tems en toant ie6ent
dm dieulihm1i Ipners, des rnvo., lsw migralele. Mi ta a. ir et m6me la
Ces Iroub x sot uralementdo ul, on 1s vol oy s, plains
,, s., dd.adnalaeme1)ts
surm6nage de oI"P1# gestit ou ue alinentaliuon dtfec-. 06o6 1ia ir do
tumeoe. Lestompc el a besoin de repos. On rep se iartpf ---te piperdu.Com-
I'rtomas en te Itil rtgime do d6lleeux Phosao qul meant eCsb .as paisibles
en rgolorisant I .Al0" s digstlivea, supprin a en qusel bourwote 4 N*o devefus si
qut. jours lea douleoai' les oita ise d1lu-... IL 'car.
- t ... rien.
lI i Ii Mais il eut Ie mot de I'nigme.
Sw IIe line vous le dira pas.
Exquis d/jeuner sucri. Padssent reconsliluant. Devinez. Ce n'est d'ailleurs
Aliment complete, agrbahte au gait et d*une digestibilite pas dillicile.
partaite, le Phoscao a resolu la question de I'alimutiatiuni
rationnelleides malades, des convalescents el des vicillards. ... voil avec plaisir que la So-
l-madmieeins sont maalthes I conseiller son u Cge aux anl 1646 Protectrice des Animaux
nid6s, aux surmn6st, auxs cutmes enceintes etl c x nourrices. s'organime pour arriver A rali-
En vente dans touleteks bouoes 6piceries. ser sonbut qui est de d6endre
Set d e prolger lea matheureux
I If rnr Xl IT I l I res infdrieurs qui nous sont
Alfred VIEUX uti::. an. "<>"'".".
Agent pour, 1Hii. La S. P. A. va commencer une
+ "Agent pour a" ti."" writable guerre centre les buss-
men cruels et m6chants qui
CAu am1tRas.g N L aW m E nialtraileut de pauvres rosst-
gE iif s nantes rinties et lea propri6-
laires do voitures ou de ca-
brouets qui permettent que les
M chevaux ditques, malades ou
blass~a fassent un travail au-
!C essus de leur, torce.
S RARITISME Touoisue co npliments.No'rn.
Mi.. i sI relleihent il va y avoir
RH Edessanchigns serieuses, signal,
S M pom Art r" otos escaqu""'i rencont ra
En E* 4a w fee hogim Wo (eIg'es-tar ieef 'AiUase.o o
k -_ ... a ebune larme dallendi is-
Ssement en voyanl un personr.a-
S ge qui n'sime pus a se pr6va-
Sloir de son titre, A lencoritre rI t
T N., [ tent d'aulrea prttenit.ux.,-- laire
SV one chose tout 6 tail joliet
M N E Le cadavre d'un indig'at ve -
ML I.E "' {i UFIS nail d'arriver au cimeli6~e et il
I A Maofstur Ha CigaretC s 1 GULB1IO at G manquait dme bras pour Irans.
BI AB &a&one* Ason 41nos edoltl|e,talt do 16 Capital quo do I A"e... lors,1 .I0"- .. ".
i Province, qu'b do. o .oar, ellt met 1 a il'*ireor d i '*deomeure. Alors, I loi. it
pochette des marq -au-ritcknne, at Rpulbicatne s'aproch, souleva cee
numdro gomsant on saeii s va. r..... o dormait lIanon me eit iaI
s #adopetat ['uge s deux marques tri6 connas dif Ie ENco TR CEIL vit lDeu (u
,| o p et Ben r l'ext--r., on a tootes les chance d'etre dddom- souriait de son balcoi d'azur.
magi de mes dAbours, puisque les pochettes coatiionent un bon-
prune d uno eertaine ,aleur. *-
prime dune certain aleur... a vu, chez Dereix, la PFi et
Pour a lttire aox sympathiques fumours de ces deux marquee al. d chezo Derttnt
do d ads idava tages,la Direettoo mettra quatre cents i olie ,ctyl ui senttre( na
billets l de 5 & 2I gourder. Tous ces nosadros '" ment vec so no el
I;5. am.Noloin ducot le.N NorE
I rest ,rce I ar.a....o. ~,,-voysit on leu.e qul, as-
-t -isi A une table buvait une Ii-
t mode touten laisani de grands
I te I f^y ',oMror c -i ._ a gentille dacty lo. Cette
I I e e i~r*a i Pri{clea l pdoile Mene A trois durail de-
IK 51 I livrMe lnis uo g8 and quart d'heure,
l I u n soudain, NoralE (EIl
I~ oO h W i !joi,,r.,it., B T.47, il l jea.e advocate lever brus-
r O poe tee RIpe .eivous aveodroit & G.J,50. cement, regler le gargon et
', .! sen aller sans mot dire en mur-


Gi6msnt HAhOmi

ilk Rao miain

TnLMPHONB N I 27-


'ii


~I~_ ~~___~ _~ ~~I_____ __ _I__ __ __ __~


C --- ---I I rQ~I ------ ..~L1I. :_


-- __I


__


I _:j__i_ ___ _ _


-A)L 1. 'i- ,.


I


_ -- ~ 1-


. ...


o Aowwwffim-.-











p.. ~

~'A.. ~


PAGE- _. iMATIN IAiu 1928


murant ragessement : Souvent
Jleme varne, bienfol qui s'y fle!
MaON pourquoi cette col6re e ce
ddpart en coup de vent?. Le
rotr de la dactylo serait-il de-
vende plusdur quo l. cleave de
son Underwood? El vous., M
d'habitude si placide, pourqaoi
cellefureur? .

... voit encore, A lI Place Des-
saaihes, derriere lea Tribmuni ,
tout prbs de ia Station de oI P.
C. S., une vicille locomnotive Ot
son tender iss tt d61:hbres qul
ne servent plus A rien et qui gi-
sent l comn me de vitillestpa vep .
... v6rrail avec plaisir dpIlac r
ces vieilles chooses, vieux debris
qui detonnent press des embel-
fisements apportea, cha q u e
jour, lIa Place.
... oil le shabitanta du quar-
tier de la rue $1. Honored siltu
pl6s do poprt donnant access
i' ncieline Ecole de Midecine,
,e plaindre de I'6tat de la voie
publique en cat endruit. Av, c
'* goidi qu'co vient de conatruire
d ins le quartier, les eaux m6-
nag6res ne irouvent pas I 6cou-
lement nkcessaire,elleastagnent
dans la rue, ce qm eqt ma nsain.
Ua simple coui.-rceil du Servi-
ce competeit tt le petit incon-
vn;ea' disparaltrait A la s tis-
Idol o gi'nithle.
... volf qoe les travaux de
conslru lion de Ia n Brasserie
National ,e. a la rue du MNlgo-
sin de IEtlat, se poursuivent ac.
livement. Toule la ciharpenle de
I6dificeesidtjA deboul. Ce se.
re un gratd bAliment de trois
Atages.
... voit, ces jours-ci, les con-.
ducleuis dcauto .comminetre de
nombreuse el dang.'reuses im.
prudence. Parlois, pendant des
metres' ils lachent le volant,
taslsant la voilure se dirigerI
eaule, d'autres lois, en manihre I
de.plaisan~erie, its lont mine de
dirger leur vehicule contre les
pasanas. f'st ce que NOTRt.:
CEIL S vU, hier, le chauffeur du
camion A psagers P 3080 fire
A dusx g:elemen qui s'entre-
lenaient dans la rue,, A angle
des rues des, Fronts-Forts et du
Centre.


La Ftle ladIthaNha I
DismaU*e. 24 ju.,| p
de St-Jean Uaptistale, asn a
fete de NMt-Dme dume P.wpn .
tuel Secours don't une belle
image orne la chapelle de St.
Frad1ois, an Bel-Air.
SComme chaque ane. ce ,.
niversaire aera grandiosM
comm' more 11 y aura.lnea' .
tin, A 8 heures, aasse solenM0se
et rspr-midi, A 4 heutes, v4*p
et p ocesdon.
e puci lundi dernier, leis l6-
veT dei Acoles ont conuwmaoe6
leura pilirinasea A St-Francois.
Hier martin, esat rExteruat Ste.
Rose do Lima qui b'y rendit.
Aujourd'hui, A 7heures du me.u
tin, aso ser Ie tour de I'lnaslilt-
lio S a.. uis do Gonzagi s et.
dana I'apr's-midi, A 4 hru es /2.
ce sant lea l6ves des colte pr y .
maires de gareons quit ilon luari
leas d6votions au I'erpltuel
SeoOwrs.
Demain ce sont lea 61ves dut
Petit Siminaire qui se rendronti
A St-Francois. L

A Sainlt-Louzs
CIde Oonagu
Hier, 21 juin, 6tait la l6te do
St-Louis de Gor.zague, patron de
l'inslitution qui porte son none
et eat dirigie par les Frdres de
II instruction Cnr6lienne. I
La lete rut c616bre avec 1'..
clu et la magnificence accoutu-
mks. La h4.lle chapelle do IEta-
blissemieldt tait pare d usea
riches et plus beaux tourr, Use
assistance nombreuse et chulili
on emplissait les nefs. Au coqrs
ue la messe qui lut cOlWbre par
Monseigneur Cogliolo, Charg6
d'Affraires du SI-Si6ge,un group
nombreux d'16ves. s'approche-6
rent de la Table Sainte pour
leur Communion Solennelle. Le
Pare Robert, vicaire au Sacr- I
Coaur de Turgeau, pronousa Is
pantgyrique de St Louis. Le
chcur des 616vea de linstitu-
tion fit entendre quelques tou.
chants castiques el la MIaique
quelqubs beaux morceatis dt
son repertoire.
La WAte de St-Louis ful 4oac
brillamment corn me more A
rl'nstitution de la rue du Centre.


- *..Ua pities faillit se fire Aeraer
Ar I par se &lBI
S(At Mardi, vrs midi 30, I'auto de
S t14t M. Guillaume Nason condaite
"DU par celui-ci arrival A l'angle:es
rues Dantrs-Destoo.ches et do
SI b I o n I Magasin de I'Etat. A moment
,.st ,or A v8 oila voiture contouraait le po-
Cest demain soir, A 8 heures, teau de 'eclairage ilectrique pa-
qu'aura lieg, comme nous I'an- blic plac6 en cot endroit, uan
noicions, 'ler, le grand bal or- marchand de kola voulut tra-
ganis6 au a Club Union par le verser Is rue en paesant devant
nouveau ..Comit6 de direction le v6hicule. N'6teit-ce le sang
du Club. 'troid de M. Nason, on accident
Beaucoup d'invitalions ont tA regrettable aurait so lieu.
faites pour cette solree qui pro- Cest 'occasion de rapplerl
met d etreatts brillante. ax pltons qu'ils doivent preoao
Sdre, sour Ia. voiste publique, toatse-
LA leaous precaution afin l ne pas
t l f I se leire ftraser par lea autos.
Saint M artial. i rez-a.'."re.Iut
med et Assures-voms contre accident
am edi roahaim 3,0 in; res A is :a G,,neral Accident Fire &
Is We d- Sait-Mai tlal, patron ir ...,hi.
do, .elit-S iniir e. La 6te y mihed.- Vve. -F ainghm
sera c61Ar be avec I'clat et la Agent G&ner"
pomlpe acoutumes. 1, y aura .__ ,
mease sotennelle o laW cha- 0 5fj*,4 4'e4 je I484ia
pelle du Collge et sensuite une Un a ." lhs I
l'lnaltit ,n Ao*cours-d'ua Womun (coup,
uiamardmi a les boys-scout de la
tilee Club, ils ont procde
A LOU ERt I Ij616cth de lear president. U.
Maison meub'6e trWs con- Alphoose St-Cood, n'ayant pas
portable situ6e au Bois Schultz 'pa r6unir la majoritA n6cessaure,
S'adresser au Jeouroal. h'd pas t r"Elu.


DERMNERES Nouvelles

de LETRANGER

a~ tablti satI t Prcheaies tctfives de trave rse
St, +du, iA o* ariemue de I'A llastiqe
jI PAillS-O anmoc .asaeour- Eam-Ariqee
d4ii quoe tabilisto dI PARIS-Joeph Lebrix a con
1'C a et6 d6fiaitivemsent-flx#e senti a parlir cumme navigateur
a pemdi e.tt.e dciasuO ai t 616avec Maurice I)roihin. Ce der-
pase i une reunion tdu .cabinet nier avec 1\ *-n Couzinet fait ac-
convoque pour i'atiait le. pro- tuellement des prpasralits pour
jet. Les dermers dEtails unt 616 la traversee de I'Atlantique qu'it
le suiet d'une' rwnmn spdciale comp'e entreprendre daunsl'Arc
cet apras-.mdi. Aussii6t que la en-Ciels,monopl in a 3 mo'eurs.
L6urse de New-York sera ter- Cooles' se prepare dgalement
ipe, le decret de' tIU -etion pour tevol Pao ii-New York mais
aea present au Parlement. Le conmme il veul refrfctuer seul,
Senaet cla tIChambre des D6pu- Lebrix a decid6 d'ac-epler I'offre
sea conlnuneront a saigor jus- de Drouhin.Lebrix a d6clare an-
q47' ce utse l loi ait At6 adop- jourd'hui que leur vol serail pro
lee. II a d&id6 d'alttendreI a bablement le premier d'un ser-
Iowtielure delay Biurse de New- vice transatlanlique regulier. IIs
Yor k ali.s d'enpe. her la aspcu- essayeront de se maintenir en
I iLn. rapport avec la terre et les na
;L-s details ,Iu project sont soi- v res par T. S. F. et dormiront
gieusement g.rd 6 secrets par et mangeront A bord de I'avion
le imanmure des finance et la afln de d6montrer qu'il est pos.
isanque de France.I'itnpression sible A des passagers de taire le
gen'rale esat que la vale ir du voyage coufortab ement.
nouveau franc se'a d'en 'iron 4
cents. Oai croit que la valeur 16- .A la Clhambre franaise
gile du Iranc or ne sera pas ba- PARIS M. Malvy a 616 1lu
see sur la l.vre sterling anglaise president de la cornnission des
qa sur le dollar mais sar la quan finances de la chambre par 27
t18 dor on France qui consti- voix coalrelL MA. Paul 13B cour
era unc garantie poir la nou- a 6t W lu president de la coin-
velle unil6 in n6tuatr. Danl.I mssioi des all aires itrangeres
nouvelle Ilgislatiot les comdi- sans opposition. M Paul Bo :-
tions des transactions ealre la coar a dclar6 que sa reflection
Uinque d'6mission et le Tresor tat une nouvelle maniles'ation
sei oilt lablies. de la volont de paix de la Fran
ce,une volone t qu i demneure-
14 Sknal ltanraisah t le suffrae rail inetlicace sails une organi-
fa Iailis sation international.
PAnts- 1i 6i4al& a refuse au- .l ,r t ds.lI.lia
jourd'huf 4170 Voix conlre La treg6dled. A'I aia_
l?3 delited. ile pour-Ia dis- Le iearral Nebile allread bioirs
Ciation duprjet de loi relatifau da eurs
vote des femmes qui p 6a6 dejA BAIE DU ROI A la suite de
adoptA par la chamnre des de- p'usieurs vols infructueux ellec-
putts. Cest la Iroisidine lois de- tus par les aviateurs norv6-
pais I armislice que le Sdnal met giens et italiens, on eslime main
a r 6l l .i Ito l

Jt~afemmes. Las galleries tlaient
t6tirement occupies par les
alA ragelles, lais il ny eut au-
cne manHestation.


e'Unantl a ia it uu ui o qu ii y
aurait plus d'espoir de r6ussite
avec I'miuploi des traineaux A
chienm.Une premiere expedition
comn nande par le cap trine So-


__ -dM -
&


Somprennent la Protection centre la

Foudre sans. augmentation de taux


Eug.Le


Bosse#Co


Ge60 r'anx


0 -am -.....


A. de Matteis& Co Represeritants pour Haiti


"V.


-. ~.
~"~~,0*- 4'


* I "


I


-. 'Oil. r
*+ - ,,*


I


. P..


a


__ _


t .-,- ~. .------


-- --


.[ lI I -


-- -


I F


- -- -- --F


ra des chasseurs alpins itliens
est partie'auiourd'hui vera.l em-
placementi o se trouve Ie zgnd-
ral Nobile ; elle ast compose
de deux guides, deux traineaux
et neuf chiens; elle compete mar
cher rapidemeut et passer par
1ile Beverley, ile Scoten, de la
Baie Dove pour se dirier ensui-
te vers !'ile Foy prAs do laquelle
se trouverait Nobile.
Une autre expedition se prt-
pare A partir h la recherche des
trois membres de l6quipage de
I. Italia don't onno's ose
de nouvelles depuis .quEllont
quitt1 le group principal. Elle
suivra la c6te de I'lle Beverley
en direction du cap Loven.
Em I heoneur de la pr.'mii avia-
trice qui a Iravert I'AllaliqaM
SOU'IH AM PTON -Southanmp
ton ktait cn I6le A I'arriv6e do
Melle Amelia Earharl, la pre-
mire femme qui ait traverse
I'Atlantique en a~roplanev4 leur
arrive, Melle Earh irl et le capi
tpine M. Bailey ont t6 pris A
bord de deux moteurs rapids.
Une foule immense s'Atlat as-
semble sur les quais et les a
acclam6s. i)es drapeaux am6ri-
cains flottaient Pux may's des na-
vires dans la baie et sur lea Adi-
lices.Les aviateurs seront recus
officiellement remain A Lon-
dres.






CE SOIR A 8 heures
Formidable match de boxe entire
Mavwell Philippe
146 livres, champion de Trini-
I dad, (Antilles anglaises), rocem-
I ment arrive et
Thomas Guerrier
S137 livres, champion d'Halti.
10 rounds de 3 minutes.
Arbitre : Monsieur Henry.
Prix d'entrec : lea 10 premie-
I res ranges : 5 goutdes ; les pla-
ces du iliheu : 3 gourdes les
I dernieres places 2 gourdes,
I Les cares sont en vente A
Cin6-Variet6s.


*..


"P!







Al'


It


LE M VTb1- 22 Juin1lvas


Empiebe qe V ,' I
telat t.s- ftrWe.


Conserved votre teint Ir ,is
et beau.
Les ttches de ro aseuurle hi e,
leN blons hIe points foirs, le.
tfAcbes da is, et tautet lea f16 i
sures similaires qci doparent -
tin beau tiat maturepeuvent 6 *
onulsova per I' sage do
EXELENTO
Pommade pour Ia peau
II a (:6 Io'gneuuement Iprouv6
et essayJ II e1pl on onguent mo-
ieamentauz scientiflque pa, ia i
sams danger et d'un usage lei e
Essayz ie ; vous serez satiat .,
Sdo sea I Isulatir..
gE vente cbez tous les droguir-
tea,pour 0,25 eenlimes seulemeo. I
II eat Lexpdi6 d6s reception du
prix.
kEcrivez pour avoir on dchati Ion
antuit etI s livre des conscils pour
i beaut.1
EXELENrO, MEDICINE
COMPANY
ATL4NT4, GEORGIA U.S.A.
Agents demeadds pour tons pays
Ecrivez pour remaeinomeeuns.
BUVEZLE (tOGNAC
.. & F. IARTMELL
Pour les comnmandes adres-
Stz Vous a:
G. G LG
Agentg6n6rallpour Haiti.


Av is

DILA
anndff' Pi'maW
Le Docteur B. RIUCOT
R ro'oDirecteur du L olkerore
es la Pharmaol Se'jaurn.
Ex Protesoeurdo tlinique &I do
I aontcire & cole Natlekaal do
Mdecina ea do Pharmaso.
zx Direteur du Labo.asoire
d'dmatolog41, do Parasitoloai et
de Bact&riologe elinique del ert-
an-Prince ( saucis Laborteire
d'Audatn )
De retour de Psris oi il a speli'
(meat traaillA as Lahoratolro d0
Is FacultA do M deaio do Puk.
(HOpital Saint Louis)
Anmoase a s Cleat6te et as
Fnblic quo: wo ASocktton we
Mon uear FPrmy Sjowr6 -t adm.
pus. It na dirig done pies eomas
Co-Dirteclor -W Laboratoiro *w
jofr at reprend Ia Direction do
on Labjratolre qul t ouvior
lou Its k I'exception des diman
cbhe et jours 6riM.
Los analyses moot request do prd-
fdrenc le malin de 6 b 9 heures,
Analyse de: lrinas, Sao.,
Mati"rs Fae ae, Crmchb LiUquldo
Cdphalo-Rachidies, Sterdtions Di-
verss, etc, etc.- Constants Urdo-
Sicritolre dAmbard.
Hematologle, C tologie Para-
sitologie, Bacteriologie, H 'mocal-
ture, Auto Vacciis.
Ultramicroscopie ( Diagnostle
Precoe do la Sbypbllis I
Sero Diagnostics: Syphilis (R6ac
tion de Wasserman)FiAvre Typhol
do, Myasoses divene, etc, etc.
Consulkstios Me641cales at chirur
gicales:
Le mating de 6 6 8 heurs.
Le soir deo3 & 5 hoeres.
Ot sur rendez Tous.
Port as Prince, le 18 juin 19t8.


GENERAL
CORD

Pour reduire le couit d'en-
Iretien de volre auto ou de
votre camion.
Pour obtenir contort et
security employee lespneus

GENERAL
En stock chez
R. CONSTANTIN


L4 7110VONLE


Grande Fabrique de Cigarettes et Tab ac


repri


retles


on-one A sa Clienlele qu'elle

end la fabrication 4es ciga-


CHANTECLER


avec un nouvel ar6me


qui sure-


ment plaira au gof t des fumears.

( Ayant mis .dans cetle nouvelle cigarette toule la
valeur qu'elle peut comporter, les pochettes de
ChantecLer n'auront pas de bons primes.

Essayez la nouvelle cigarette

CHANIECLER


vous en serez enchant6s.


I II Il i I-


CMmpagile aimle I*s 8kn
A Occasion de la c6l6bra-
lion de Ia Fete de St .leas a
Mont-Rouis un train special
laisnera la Ga ede Pprt-e-
Prince, dimanche 24 juin.k 5
She ureprcies du martin Ce
train seta de relour a Port-au-
Prince dana I'apres-midi du
Sm6me jour.
La Direction

Retoeir d Pore Caolu
Tres prtchainement sera tie
relour en Haiti, le Pere Cabon,
ancien Supirieur du Petit 96-
minaire.
Le Pere Cabon relournetici
ain d'achever sea Etudes hilto-
riques sur Halti qui prsmentent
un asi hault intiret. *

Dams 1** 6oo0e1
Le iols de join touche A as
lin.BioMn6t vontcommencer dans
let 6colas les examens de fin
d'annte scolaire, appeals exa*i
mens de passage. Puis ce wont
les fWtes do distribution deo prix
et Imlasnde vacances.


Insurance Co


(nedes plus fortes compagfies

canadiennes d'assurance sur I

la iie
V... r a As IA f I I&


E~UI


e IJU90 i ON


LECITHINE GRANULEE
DE BREWER

Bolte d'unc livre G. 2,50


Boite de 1/2


* G. 1,25


Chez S. Martin
Petit-Goave

ct G. R. MARTIN
Port-au-Prince.


- Les eaeumae preesseinels
Dans la note qui part sous '
ce titredainsnotre editiond hier,
s'est gliss6e one petite erreur
que nous nous empressons de
rclever. Les examens pour I'ob-
tention des Certiflcats d'aptitu-
de A r'exercice de la profession
de fond6 de pouvoir ont pri.
fin la Capitate. Cest plut6t
dans lea Juridictions de Jacmel
et de I'Anse-A-Veau qu is ont
lieu actuellement.

Barring de itre vid es a cier
a veedre
( Capacity 50 litres )
Ces berriques peuvent aire
employes, au transportou A la
conservation d'eau, de vin,
dhuile, de pzoline, etc. etc.
Pas de rouille A li tirieur
du i t grace au double tsamage.
Prix: or 1. par barrique.
M. SCHULTZ & Co.



-g
DIALOKRE*



UPl RAIp'asW KITIM

R .. I. t. dIs m
3oWNU W PHAR0M
4 6 :;


Vent A I'enoan
Vendredi 22 juin 1928
En vertu d'ordre de Mr D.P.
Johnson.Cullectcur de la Doti-
ane de Port-au-Prince, seion
[article 101 de lu loi de dout-
e., devaut les porltes de ta
douane,il seru pa pcetl6 le %et -
dredi 22 juin 1928 10 lie u-
res du martin IA lu vte I'esn-
can des marcliandises suivaw
tea:
KMCIRE-Cape : 1 bail t-
tes de porcs.
Helvetius H. Cusimuir : 1 c.
nm&cheli colon pour lumipe..
Slin ni No (,Art. 59 ) : 1/2
sue poivie,
Spiti ii No ( Art.59 ; I sac
et 112 d puillc cuaniell'.
Section Colis-Postaux
L. C Ilio,Nu4- 1 colis pom
made au menthol.
Albert L. Howe No No 13 -
1 colis Tabac en leuillc..
Dr A. Leroy No 173 1 c.
ceinprimes de clotaIIol.
R. Lizaire, N 19j- 1 pqt.
Post Livre oii deiomii'.
Mootb iua ELIE
1 l i l- t t tr b l i i-


*_.",. .... .
100" 5 h.


I


4


a -


I -'
* 4.' "


~m~Er


C-*5------rm------, ------_ ----~~_"a CCC


)


T


I L' -_ _


J


.. 1~.


I




r - m


PAGE- 4


LE MATIN 22 Juin 19 8


*PoudreTEINDELYS


a AW -- - ., .


. oeg w ..
I .. ',"

-' ;... ...

|. 9i.**- *.
IgM.* m
eumd~f f^kj^ w^j


donne un teint de lys


P&*#dre Ideal* bum*".
M *dhl&rnte. uan pear deM,.
wv.. a sae Wa w &10M&I





BMs.

S3. r. u de Pi. 3
,-.RaS


A DOPTEZ CETTE REG LE


IL


la4 Parisienne


I nme 1'sxiqence de oa mode

Consist atsab miller et'he'chtiasser

avec la plus girandeM..qance, nou

avons 'le plaisirs d'aviser nolr,

distinqu6e Clienkle que nous, voon

reCn recemment les deruniri

modes de costumes el les de:ni

res modes de Souliers, desb fameu-

sesmarques ((Richelieu) e Pat

risienne .


Marque TRIANON

En achelant daos celte Maisons

vous jouirez de votre areeat,uotre

de vse est: Proagrs, cothuee, bon


accueil.


IA PAMI TPlMlE
Angle des Rues des i'aicls et Grand'lue
:Po'l I.aOuPhioce.


Ssi volrc .dsir est
d'avoir une jolie
complexion naturelle
PAR NORMA TALMADGE.


Les principaux sp6 ial s'esd (1
lei4t le recommandent il
a do ink de jolles comple-
xions ninurelles A plus dc
lemmes que toutes les an-
tres mlthodes connues. I
Acqn.rir le charme d'un
beau teint nature n'est pas
unediificull6, ni ne depend
de nislhodes couteuses. I
Une simple voie naturelle
est classee a premiere parles
aulorilts. La beautW moderne
a largement abandon Is
moyens artificielts dhier. I
Les regles suivantcs sont
fortement prtconis6eb par les
expels. Elles ont acquis ce ge au dow u savon nvec Ip
credit en donnan de super mot Ialmolive dessus.
bes complexions A plus de. Palmolive n'esl janmis vea-
femmes que niimpo-te qu'elle du sais envelope.
autre m6thode come en
conservant lei pores libres el Saon oblenu ds arbrs
la peais raiclieavec la mousse Les seules huiles existent
de lpolive el du palmier du dans le Savon I-lniolive seat
Paul olive qui a suivi celle les builes adoucissantes do
vol. lolivier, du palmier atricaip
la. r(le Iail(es-l tre en |t du cocotier sans uules Oar
roJU(B(aaI nU Hrnbui. I trevgraisses. C est pourquot
"' a i leSavonP almolive,acet ecot ~
Le'Imalin, A midi el avapt leur naturelle-car les hu.le
d'al er an litlavezvotre figure du palmier, de olivier, pa
et voire cou suavemeut avc d-aulres, donnent au P.Itm1o;
le -Pa Imin oliv e, massant sa live sa couleur verle naturellel
mnois.e cr.euse dans les Le seul secret du Palmolive
pores. Rincez soigneusement reside d ,, son melange upi-
vec de l'eau Iroide. S6clez que et c'est I 'u des secret
corn plteume o.. inappr6ciables de sa beaule.
Employez la poudre et le Palmolive C.ompnv. (Delt
rouge si vuus le votulez. Ils Corp.) Chicago. U S. A.
(loi'ent dire cnleves. Parce
que, ils ol)strueil las pores eL ti
des point no.rs eL dl bou-
tons b' e'nsli 'clat.
Ebilez relte erre.r. I&


N'employez pas du savon
ordinuire ,ans fe IrailemenI
i di jtle plus haul. Ne croyei
pas qu'lmc',n savon ve:l on
autre pr6sen d commiie dcs sa
vons d'olive on de p)aii:e,soit
la memne chose que le Palmno
live.
Lans voIre inl6re', voyez si
le Painmoivequevous achetez
a la baiide noire et le mot
i almolive en lettre d or, I'en-1
veloppe verle et le sceau rou-


Le Savon Palmolive est pro
duit entSi6ement i la machine
et n'est toihi par aucune
main liunlaine jusqu'a ce
qu'il arrive la consomuma-
tloff.
J. D. MAXWELL & Co
Repr6sentants pour Haiti.
1619, Rue c)6publicaine
( Grand'Rue )


Colombian Steamship

, Company Inc.

Le steamer "logot'l* ayant laiss6 New-Tork, est
attendu Pori.au- rince via Cip-laitien, Port de
tail, Conalves t St Marc le samedi 20 courant.
- .1 repartra t e .mime jour, pour lesL.ports deo a
oaobie, i Jar'uae pregnant irEt et passageri.
Port-i-prio, ie 12 Jui 1918.
1Co|Btui JtqaJAbhip Company Inc.
SG6 4;0 ao,,& *, -Ag
*. _^* _._ .afl _._ ,_


~-,--- -.-


OtJ-


----


.*~.r. -~..-. ~2*' ~. - C ~ ~. ~ -'
' *. .~. .-...d.,.W.,T -a -f~- - a *a -


-~ .,


S-*


- ----m -i- n-


--- --- --' ~I I I -- CI I


9


, 1. 1. -.-. C_- -


.- - 4w wm




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs