PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04721
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-30-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04721

Full Text
-~~~ -"-- -


* t


Cmldont HA MhOIRI
DIRECTEUP
1368, rue Anirlealoe, 1358

TELEPHONE N* 2242


: \.L


J


S


La vie est court pour les op
primds common pour les opprcs-
seurs ; les chose de la vie sont
plus coortes encore et )ieu en
dispoe do telle sore qu'elle,
m6nent touioursu sa justice.
Loui. VEUILLOT
Il


2ftme NNEE N* 6414


PORT-AU.PRINCE ( HAITI)


-. ......... M W


MARDI 12 JUIN 1M


Pour la d6tens doe la Crolx.. |


L' EGLISE

Les Chevaliers rendaient aux rois leurs tr6nes
Je vous ai latt chevaliers de ma foi
Acceplez-vous ce gqlaie et cette armure ?
Jusqu'd la mort defendre:zvous mes droils ?
(CANTIQOE BlSRTON).

C'est au sommet d'un cal. INotre beau pays, aussit6t pri
vaire surmont1 d'une croix v6desluminies de la divine
sur laquelle expire, pantelant, civilisation chr6tienne, aussi
un Crucifi divin, que naquit t6t expose a dtre la proie de
i.otre Eglise. C'est le sang d'un toutes les forces d'anarchie
Dieu qui la fortifia, sang re- social et morale d6chalnees,
pandu pour renouveler et secou6 par toutes les tempd-
sceller d'une empreinte nou- tes du mal, serait bient6t pa-
velle I'alliance entire une hu- reil a cette Jerusalem d~lcide
manit6 p6cheresse et son sur laquelle jadis pleura tant
Cr6ateur qui l'avait mandit, et si lamentablement Jr6-,
sang qui, arrosant abondam- mie.
ment le sillon que, depuis Priv6 des grandioses beau-
.vingt siecles, I'Eglise tace a t6s de la religion magnifique
travers I'Univers. lait hermer,I qui 616vent I'Ame, des conso-
toujours teconde, la semence lations et des paroles d'amour
d'amour et de paix quelle y de ses pretres qui apaisent le
9ame A pleines mains. cceur tourmente, ie people
Depuis quelque temps, un haltien. r6trogradant vers ses
grand vent, tout charge de tri. origkum et les pr6juges qu'il
mas et menacant a tout ins. h6rffa de ses ance6res, fils de
tant de deg6nerer en temp6te la myst6rieuse At ique. serait
orageuse, souffle autoul de bient6t la facile proie de tou-
lEglise, gronde a u lou r de tes les conqutles.
I a Croix et s;e m b 1 e partois II taut bien qu'une fois,face
rassembler toute sa violence tace, nous nous disions ces
pour enlever de la t te augus. iniplacables v6rit6s. Cest I'E-
te du Successeur de Pierre la glise, et ce sont ses pistres et
tiare sacree, symbol de sa les religieux catholiques a qui
souverainet6. le plus grand nombre d'entre
Des homes qui, par des nous doit la saine formation
hImards malheureux, goaver- de son i't.lligece, ses tainists
nent des euples se dressent et son savoir, A qui sont con-
bontie I'Elise, ses pr4tres et flies 1'Fdutation, la formation
son Pontite supreme et, me- morale et I'instruction de
counaissant avec cruaut#, presque toute la jeunesse hal-
leurs pouvoirs et leurs droits, tienne, qui tont les plus pr6-
se Ilvrent ia de vritables at- cieux auxiliaires du statut so-
tentats contre les croyances cial de notre Pays.Ce sont nos
et les convictions religieuses croyances religieuses, qui, s'a-
des Catholiques. Ici mnme des joutant 6 la langue que nous
6nergumknes, don't la voix se parlors tous, constituent Ia
perd heureusement dans la garantie p6remptoi e de la p-
grande acclamation du people reunit d es principles q u i,
haitien q u i renouvelle, en nous lurent enseigngs 'ds6
toutes occasions, a son Eglise notre plus jeune age et quiI
et A son Chef une solennelle constituent la p. empire force
profession de loi et un solen- pour la d6tense de notre na-
nel serment deofid6lite, Jettent tionalit6, si nous la voulons
a nos pr6tres l'insulte at les une et indivisible. |
outrages. Tristes fils d'une Mais pourquoi, en certain
patrie qui a d6ja trop souflert pays et en quelques-uns, cette
des luttes stWriles et des ran- haine centre I'Eglise et coutre
coeurs haineux de ses enfants ses pr6tres ? Elle a toujours
issues to us pourtant de la 6It, a travers les siecles, le
m6me terre d'esclavage et a resplendissant foyer qui illu-
qui I'Eglise, avec sa morale ma le Monde, y r6pandant Ai
sublime et ses domes incom- profusion lumiere, civilisa
parables, est indispensable I tion et beautds. Inspiratrice
Patrie souvent meurtrie, pour des arts et des sciences, elle
qui le pr6tre, misoonnaire de tertilisa, en tous temps, les
Rome immortelleedifide avec plus sublimes ideals, teconda
la sanglante poussitre de la tou ours les plus magnifiques
Jerusalem antique, le prdtre etincelles du genie human.
qui preche la paix et I'amour, Ou donc les Raphael, les Gior-
qui, au nom de son Dieu, con- gone, les Botticelli, les deux
damne le vice et le crime, qui lhirlandajo, Le Corsage, e
a pour droit et pour devoir Titien, les deux Luini, les
de blamer tous les nationa- Leonard de Vinci, Perugin,
lismes outranciers el anarchi- Rubens, les Tintoret, (es In-
ques qui out conduit tant de gres, les Veronese, les Michel-
peuplesheureux, tantdeCit6s Ange, Muril:o, Beruin, Bra-
florissantes a leur ruine, a 6te mante, Laurens, Rembrandt,
etdemeure le plus puissant Millet, et tant d'autres encore
jacteur de sauvegarde socialel de tous pays et de toutes
Voyez-vous le triste et re- races, grands maltres de la
doutable spectacle de la Croix peinture et de la statuaire; les
du Christ, crolant partoutdu Paganini, les Paisiello, Rossi-
clocherdenos 6glises? Voyez- ni, Mozart, Ves di, il faudrait
vous les pretres de I'Eglise en citer t a n t, ou de l'Italie
termant les Tabernacles et chretienne, ou de la catholi-
suivis de tous les religieux et que Hongrie ou de I'Allema-
religieuses cadholiques, s'en gne protestante, illustres
allant vers dautres rivages maltres de la Musiaque; et
enseigner la paro e de Diou et auasi tons ces pieuxsolitaires,
'consoler dautres peoples ? moines ou tranciscains dopt


De nombreux acheteurs ont

deja bineficie des avan-

tages sans eg al oflert

par la mason
VICTOR'J. HARARY
11 ne reste que qqelques pieces de Poplin et Voile; quelques.
hoeures de retard vous teront perdre une occasion excep-
tionnelle.
Popline toute couleur & Gourdes 1,71i, Voile Blanc car-
reaux G. 4,00, Calicot L.IDor6e Grande larger G. 0,80 Iaune,
Bas soi G. 2.00 et G.2,50 la paire et beaucoup d'autre articles.
ACCOUREZ POUI jPROFITEZ Di CETTE VERITABLEE OCCASION

Victor J. HARARY
MAGASIN BON MARCH
1733, Rue Courbe.
' .. .. '' n - I I I I


la pens6e, an course de leurs
longues extases, ecl6t, aux x
si cles lointains, dans les aus
16 es prieures ou entire les
hautes murailles des monas
thes silencieux, en des har-
monies s6raphiq:ies; et ces
mallres cklbres de la sculp-
ture qui 6difirent. i diverse
6poques, dans les cites chrd-
tiennes les majestueuses ca-
th6drales; et ces grands ora-
teurs et ces grands 6-rivains,
Bossuet,Fenelon, Bourdaloue,
Lacordaire, Chateaubriand,
Albert de Mun, Louia Veuillot
Brunetiere, Deschanel, danu-
tres encore, oi done tous
ces m6teores qui flamboient,
d a n s I'Histoire universelle,
d'une lueur lulgurante,ont ils
puise leurs plus sublimes con-
ceptions ou la chaleur de leurs
paroles vigoureuses sinon
dans Ia morale sublime et les
g6niales beauties du Latholi-
cisme?
M a is l'Eglise triomphera
des haines et des coleres. I.:i
Croix soptira de la tempnei
ressuyee, plus b.illante. torti-
fle par I'6preuve, triomphan-
le. En d'autres temps, des for-
ces plus terrible se sont de-
chalnees contie I'Eglise, des
tyrans don't la seule grandeur
dans la conception du crime
en egalait I horreur, se sont
acharnes contre les lils de


I Eglise; elle a toujours vu se
briser ces forces et mourar
tes perseculeurs.
L'Eglise est immortelle. Ce
n est point pour rien qu'un
Diet gravity un douloureux
calvaire et se laissa crucifier
A un gibet do honte. Ce n'est
pas pour r.en que, pour sa toi
el sa doctrine, des milliers
d'hommes et de femmes et
d'entants verserent,jadis, leur
sang dane les ardnes. Les mar-
tyrs auxt o-ps enduils,de poix
en teu, torchts vivanles 6c'ai-
rant. le so r, kts jardins des
Chsais, ce sont les flambeaux
don't .'Eglise jalonne la route
qu elle trace A travers lessie.
cles pour le salut des humans.
Sillon Mtincelant rou'e phos
phorescenle dans la nuit que
le voyageur bloui doit suivre
s'il veut mar, h r vers 'eler-
nelle ve ie I'et leernel amour.
Ne nous cllrayons done pas
de l'otage ou du vent sout-
flant en temple. La ra'al
passera, la bourrasque s'apai-
ea ;ar, lea sCatholiques pour
leurs croyancesetleur foi ont,
c ommie tous les autres horn
nmes,des droitscontre lesquel-
les la torce la plus puissante ine
peut rietn.aLa libeltede croire,
-, dil Paul Desthanel,tail parlie
de la libtrle de penser au
mdme titre que cellc tide ne
pas croiise.


Le maivais elat
de 'Eslomnac

Proique des tiraillemeols, des pesaaleurs. des crampes,
des digestions p aibles, des aigreurs, des reu'ois, des migraines.
Ces troubles douloureux sort g6ndralement dos A un
surmenage de l'appareil digestit on u une alimentation difec-
tueuse. L'estomac malment a besoin de repos. On repose
1'estomas en le mettant au regime du delicieux Phoscao qui,
en r6gularisaunt les lonctions digestives, supprime en quel-
r quts jours les douleurs et les malaises.

SHOSCAO
Exquis deeuner surre. Puissant reconstitlunl
Aliment cornmplet, agreable au goust et d'une digestibilitc
parfaite, le P'hoscaoa r6solu la question de I'alimentation
rationnelle des malades,des convalescents et (les vieillards.
Lesm6decins sont neanimes a conseiller son usage aux ane-
mias, aux surmen6s, aux temmes enceinles et aux nourrices.
En vente dans toutes les bones epiceries.

Alfred VIEUX
Agent pour Haiti.
-. ... .. -. .. ..._.......l...i I -


loIre IIo




... voit. dans le quarter du
B.is-de-Chnie, qu;atre goirgain-
dtne, qui, Ma vu et 1 a ..t ,%
tons les habitants di quairltit'er,
mnnent la vie la plus liceiuiea-
se. L'une d'elles, masculine, di
rige Ia troupe et, conne toiles
lont bon menage, cela ckwure
les gens honnctes. Si on imeltatt
fin i cela, ce 'est pas NoTrm.: EL.
qui s'en plaindrait.
... a vu, sanit.d et diimainch,.
les abirees a Montnlartre-Cabm-
ret. On s'y amusa follement, la
musique ltait des plus entral-
nantos, le bar pourvu des ih-
queurs les plus capiteuses et
jusqu'A la 'in de la soiree la plus
belle distinction et le plus grand
calhte regnerent'.
Croyez-en Nou'ti (EI. si VOUS
voutez vous amuser suns danger,
allezle laire A
MoNTUMAwTri-CAIIARI
...a vu, avant-hier, en certain
quarter proche de la Place Des-
salines, deux jeunes qui s'exer-
qaient A la boxe. Quant on a pas
de idle, itl fla bien montrer
qu'on a du poing. Et les deux
seseimaient A se casser la g...
A cbl 16roces.
eh contemplant ce specta-
cle vait la triste impressiunde
d1 ab1f- tai tiumainft. -etra-
g6es qui n'avaient qu'ua disir :
se casser le nez, se meurtrir le
v sage. voir couler le sang. Tris-
te spori I...
... a va, dimanche soir, sous
la galerie de la I-ord Fordson,
une Belle-de-nuit iqui se laisail
cirer les chaussur's par un shi-
tie. Le petit cireur ex6cuta son
travail avec coniisience ct mi-
thode et iorsqu'il ,< It lii, il r6-
tlatma son salaire. L,.a lille n a-
vait pas le sou.:Elle pri I le shine
de l'attendre un 4itwieiiit, slu~
d'avoir bien t d'u:! galanl cu
quoi payer. Mais, ~, iijurtl'!dui,
les galnts n'ouvient pas tactle-
ment leur porte-mianiini et le
Ahine s'iipatientlal. La l lle
pour lui en imposer citIa hien
des noIus et ionl (des Ia 111o-
dres qui ftai nlit ses amis et
qui ne iman(ueraient pas de la
olrer dl'eim i ras is. Ma.is personnel
ne venait et les hliures passaient.
Alors Ia gourgandine ollrit de
payer...
... lut enerveill f de voir le
shine refuser. Cepiendant il y cut
une transaction. tI attire cireur
di chaussures acquitla la dette
el, bras dessus l)ras dessous,
bolte sous c ibras,par til en coin-
pagnie de la lfille pour recou-
vier sea 15 centimts.

prix 6giax, Ies qualiIts
AM solnt lilueilcitres clie.
PAUL A L'XII A
ses soieries i'vajbls, ? 's lil-
elas losi.iles; scs ia' (I soie
a I olepioot )) scs |l) iieli s
lantaisie; ses clhai ;peaux p|)onr
dames, lilllettes; st's oriei
crinol etc, loit I joic dlii pu-
blic.
A vendre
-t'le Overland Sport touring
ea trts boo itat et & tres boa mar
che,
Pour cbuue~de d1,) art.
S'adreur so Laeutea;ntitl NOVAK.
G.d'H. H6tel Americain.
STe6l6phone, t2277,


54- ~' -: ',
*
V
*m.'i**qAI' .~* ~ . -

'4.

I *~


., .


. 'd -











PAGE.-2 I i MAT IN -. 12 Thin 1928
-'5


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


S' ", I
On a repre la posili6n eatde
de I'(lialia)
BAIE DIT 11O1- Le 8 A 8 heu-
res du soir la station de radio
a 6t1 invitee A s'abstenir de tou-
te emission. Le ( Citta de Mi-
lano ) communiquant a v e c
l'a alia )), le commandant
du ( Citta de Milano ) commu-
nique directement avec le diri-
geable qui se trouve par 80 de-
gres 31 minutes de latitude nord
et 25 degres 39 minutes de lon-
gitude est.
Des renseignements parvenus
A Ii Baie du Ioi, on dduit que
tous les membres du dirigeable
altalia, sont vivants ; un mesa
ge recueilli par le a Citta de Mi-
lano ) indique quo l'Eltalia, se
trouve A 80 degis 130 de latitu-
de nord-est; le dirigeable sernit
done A la hauteur du cap Leigh
Smith dans le voisinage de l'ile
Foyn c'est-A-dire A une vingtai-
ne de miles de la terre nord-
est.
OSLO- Avialeur Larsen t166-
graphia position a Italia ) 83 30
nord 28 est v6iifi, tous efforts
concentres objuctit.
U commIDjaisle M es lu lie-prosi-
deal de la Di i.r prussienne
BERLIN Fiedrich Bartel,
social d6nocrate, a 66 rclu
president de la Dikte prussien-
ne. Paul Schwench,conmunis- '
te, est un des vice-presidents.


Mort subile d'um Joge fIdrml
des Elaltt liis
NEW-ORLEANS--Louis Burns
Juge f6d6ral du district de 1'est
de la Louisiane, est mort subite
ment hier d'une cruise cardiaque.

La course Gordon Ben-
net do balons
L'AU leterre se retire
'WASHINGTON La Grande
Iretagne a lait savoir hier a
I'Association national adronau-
lique qu'elle se retirait de la
coupe international Gordon
Bennett pour ballons libres. 11
ne reste que 15 concurrents. Le
depart aura lieu le 30 juin pro-
chain.Trois concurrents se south
inscrits pour chacune des na-
tions suivantes: Etats-Unis Bel.
gique, France, Allemiagne et un
concurrent pour I'Argentine, la
Suisse et le Danemark.
Violent ouragan
& Washington
WASHINGTON Un violent
ouragan s'est abattu sur les quar
tiers uord-est et sud est de Ii
capital. L'aerodrome militaire
de Boiling a W endoinmagqt,
10 aeroplanes ont 616 d~molis
Les dtkgAts sont values A $ 200.
000.
La durre die la dicltalure
MADID Prspgemo
MADRID- Primo de Rivera


Les avialeurs polmeais vont tcleil:r ddclara que le regime actuel de-
le Paris-New York atrieo vait durer au moans 5 ans.
PARIS Les aviateurs polo-
nais capitaines Idzikowski et Ku Un grand proobs
bala so rendront de Villacou- criminal
blay ou ils nout actuelleinent au Le jeaillier Mesterino a l 4ei-
Bourget mnddi ou mercredi pro dam aux*ra tvaux forces
chain et y atteadront des con- PAIms Le diamantaire Mes-
ditions atmospheriques favora- torino qui a assassin et brdl6
bles pour tenter le raid Paris- le courtier Trupheme a Wt6 con-
New York. De nouveaux reser- damn aux travaux forces A per
voirs 'A essence ont 6t4 installs[ p6tuitd. Sa belle-saeur Suzanne
surleur appareil fl'Aigle Blanc. Charnaux a 6te arretle pour re-
Les experts ont diclard que I'a- eel du cadavre et des bijoux.
vion pourra tenir Ifair pendant
43 heures. Le Vatilan
'- I et le Wextque
Var' la stabilization I PARIS-On announce de Rome
du trano qu'aucun accord entire le Vati-
PARIs Suivant des indica- can et le Mexique ne parati im-
tions recueillies dans les cou- eminent. ( L'Osservatore Roma-
loirs de la Chambre, le consud no dminent que le Pape ait b ni
des ministres, rduni hier dans les insurg6s,
la matinee, traitait la question
A- lA '* & a L.


ue stabDiisation,Mi. Poncare (ie-
sirant connaitre l'avis de ses
collgues avant le dbat linan-
cierau Parlement.Les dirigeaits
de la lanque de France se pro-
noncercnt presque unaniniiiniient
en faveur de la stabilisation Ie-
gale A brel d6lai. 11 est donc
vraisemblable de sapp'ser que
I'accord est r6a is6 au sein du
gouvernement mais aucune de-
casion nest intervene quant a
present concernant le taux, la
date et les inodalits de la sta-
bilisation.


UL alleolat contre le rPremier
linistre japonais
TOKIO M. Giishi Tanaka,
Premier miinistre du Japon, a
6chappd aujourd'hui au pom-
gnard d'un assassin. 11 tait en
rotate pour aller prononcer un
discours sur la politique du gou
vernement quand un japonais
du nom de Okamura qui sui-
vait It Premier ministry deputy
plusieurs semaines s'est preci-
pitl sur lui.
Corinthe tremble
do nouveau


Les groupements poliliques ATHENES-- La ville de Co-
^hA In nouvelle Chambre Irantaise rinthe qui se relieve A peine des
PARIS Le Journal Oiliciel ruines laiss6es par les r.cents
publiera domain la liste suivan- I tremblements de terre a 6t6 se-
te des groups A la Chambre : cou6e a nouveau cet apr6s-midi
100 socialists, 31 republicans par un sltsme.
socialists, 125 radicaux, 53 ra-
dicaux de gauche, 18 gauche Primo de Rivera
unionistes, 63 r6publicamns de a rompu seo flangailles
gauche, 28 action d6mocra.ique, ITMADRID- D'aprrs une d6cla
19 d6mocrates, 103 union-iepu- ration ollicielle, le Premier mi-
blicaine democraiique, 36 non nistre a rompu ses fianqailles
inscrits don't les communists avec Melle Mercedcs Castella-
et les autonomistes. nos.


Un avion & fus6es
C WEL ((Allemagne ) Le
correspondent de I'Associated
Press a Rd en measure d'obtenir
quelques rens.eignements s u r
I avion A lushes de Roab Ka-
zenstein. L'appareil aura lan for-
me rappelant celle d'un canard
qui voleiait queue en avhnt.Les
essais consisteront en une serie
de departs sur une course dis-
tance. M. Anton Roab. le pirote,
compete se lancer d'abord avec
un moteur qu'il arretera ensuite
pour laisser Izs fusees entrer en
feu. Le premier vol public sera
probablement Berlin-Paris et
ion pease que I'avion obtiendra
une vilesse considerable.


Conseil d'Etat
Le Co:iseil d'Etat a volihier
la proposition de loi d'Emmna-
nnel 1iauvin mo lifiant lesarti
cles 419 et 4(i0du code de Pro
cedure civil Le Secr6taire
d'Elat de la Justice assistant a
celte seance.
Le rapporteur du comnite des
finaincesa ensuite depose deux
Rapports re!atits, un au pro-
jet de loi qai autorisela venie
A la Banque Nationale d'laiti
d'un terrain situ' au Cap-luifi
tien, I'autre autori-ant un
change de terrain pour les
besoins de la Gendarmerie.
Le vote imm6ndiat ayant l6t
accord. les conclusions de
ces rapports,ainsique lesdeux
projetsde loi seront vot6s a la
prochaine s6ence.

Visiteurs distingu6s
C'est avec le plus grand plai-
sir que naois avons reu, .same-
di, au MATII, I'aimable visit
de notrecharmant ami Camille
Lamarre, president de Ia Com-
mission Communale de Cavail-
Ion, qui passer quelques jours
A Port-au-Prince.
Nous avons regu 6galement,
hier martin, la visit de M. le Dr
M. Dumervk du M61e St. Nico-
las quisjournera aussi pendant
quelques jours A la Capilale.
Nous leur souhaitons un boa
sejour A Port-au-Prince.


_J


UN
Cure releve
DE SES F 5

jonclions

La localite la plus paisible
du Sud a 616 mise en emoi
murdi dernier 5 juin quand
le Magistrat Communal, agis-
sant par ordre de S. G. l'Ev&-
que des Cayes, A cloue les
portes de l'Eglise et renvoye
du Presbytere le Pere Em.
Mond6sir, Cur6 de St Louis,
depuis vingt ans.
Tel est Ie texte d'une infor-
mation reque de St Louis du
Sud. Nous nous sommes mis
immediatement en quite de
renseignements pr6cis afin de
savoir ce qui avait bien pu
motiver une si grave decision
centre un pritre haitien et
nous avons pu savoir ceri :
Depuis longtemps, des plain-
tes parvenaient de l'Admi li i;
traction cori unaie, conltre Ie
PNre Mondcs:ra cause de s-s
nombeux refus d'accomplir
certinis devoirs de son mi tis
t&.e. Les choses tinissaicent
toujours par s'arranger Lt 'tll
passait oulre.
Mais ces jo irs de nieri, le
cureayant ldepasse la inestire.
sa con Inile fat signalee a II'-
vdque des Cavecs.Le Pore loin
d6sir s clait mis en rebe lin
tormelle ct irrevocable centre
1'autorile Canhonique el con-
cordataire du diocese auquel
ii appartient.
C'est ainsi qu'il a 616 srvo-
qu6 de sa charge et priv6 d'ex-
ercer uIcune tonctio i de sou
miuni16re.
L'Adminislralion de la pa-
roisse a ete remise au Pcre
Coudr.sisi Curd (e Cavaillon.
Ce soul la des thits bien re
grettables.

Phllat61ei
Phi iJP SPE'taL.N ( P) t-Ls-
P.'-i',-p, II it' d -i) a lI h1.n 1 ,,
timbres-pste avic Ohilit6liates ia
tous pays.


Allenhioli, messieurs les Fuiaeurs!
Tluns Ice amateurs de bonnes
cigarettes, nous prient de signa-
ler aux lutnuurs, les notables per-
fectionneiimenits, au triple point
te vue d(e la quality du tabac, de
la connection des cigarettes et
de leur riuse en paquet, realists
par Lit .\ationai' Toutes les ci-
garettes sortant (de cette Fabri-
que pounvue d'un outillage des
plus )1erlcctionnes, les Sans-
lli'vale, Ites Chanteler, etc., sont
confectioinnes avec un soin re-
marqua'.le et possdent un ar6-
ine et un golit exquis.
SC'est I'occasion de leliciter vi-
vement les Direcleurs do cette
Fabrique de cigarettes qui, apr6s
de louables ellorts a su donner
pleine satisfaction a sa clierntle.

four BIfi1 4",
MIGIlAI'ES, CONST;PATiON
CONGESTIONS, TOURPDIS IEMTS
EMBARRIAS GASTR1QUE
IL. SUFFiT cde prcndre
Ai 'un de yvo repas
(touj. I.i Cius jour, 6ul .al, u*

ILULEdu IDEHAIIU
147,RuednFaubourgSt-DeoUais,PARIS
IaisiifamtexigarlviritaIn
qul sont tout & felt blanched
st S chaUil dMsque I" me
DEHAUTAPARIS
mnt tr iv iblMoant iapiEmi nna


I~lllIIl -IL I-lP l l


-w[. 1


- ..~. -.~- -


7 1 11 1 "
P g* - M "


* ..
-'S.


'~ A.


'ft


4 MEL--- -I. I- I I 'a- --t- "


I. ~


JeluUl hl


Toutes les Polices


DE LA


KIN


Comprennent la Protection centre la i


Foudre sans augmentation de taux ,



Eug.LeBos se'Co


Agents Geineranx

331s IUUUDUy 3


4


IL MATIN 12 Jniu 1928


PAGE--2


Une doctoresse .
,iso iappl-cnons avec plaisir
Sue Melle Martha Voigt, filUe
3e notre ami Carl Voigt etide
Mine nic Darligue,desCayes,
vienl de subirlavec succes a
LUniversit6 de Hiambourg ou
ellea obtenun la note Bien ses
deniers examens de M6deci-
ne et de Chirurgie. -- Elle a
ainsi oltlenu son dipl6me de
Docteur.
Apres uue annee dinternat,
il est probable que la docto-
resse tasse un selour en Haiti
on cioe rencontrera certaine-
ment I'accueil le plus enthou-
siaste.
Nous lui presentons nos vives
felicitations et nous nous re-
jouissonsavec son pere de ces
brillants success.


I


I I. -.Wol ':


,:


iP:


.^ .


''


yl








LE MARTIN 12 Juin I1s


Parfsfana
CE SOIIA
Buffalo-Bill
7e el 8e episodes
Enti,'e: e 0,51) ; Halcon : 1.00.

Brod erie
Zn tous genres
Mine LAII:[.IL GOURAI ;E
533, rue des Cesars.

U1n cha ;.411 i):)ined honnc nra
6te ollert le 18Mai par Ie ca-
pitaine din sleamcr ransallan.
tique lr,tnC:ris ((Antilles i a
' occasion de son premier vo-
yage.
Ie ( Anilles)) a 30 cabines
de hore c;asse avec de la place
pour 58 lizssagers et 11 de 2e
pour 2( passagers.
Le billet de Santo-Domin go
ai Fort-de-France est de P. 65.


GE, ERAL

CORD

Pour redulire le co)11 den-

Iretien de voilre auto ou de

votre catnion.

Pour obtenir contort et

secuirile employee lespneus

(GENERAL.
En stock chez
R. CONSTANTIN


.l Chari:e chise ici-bas a sa compensations mais chaque i-'rsonne dcvrnit avir
Sune I'olice pour compenser les accidents personniels o de Ile. *
4 Les polices de la 4.


General Accident Fire & Lite

Assurance Corporation Ltd.

'I de Perth & Londres

. garantirotii votre personae contre les accidents qui vous guettent ai chaque pas
votre automobile centre collision, vol, tet, loudre,malveillance,( o'nnmages causes -
s ta autrui dans sa personnel ou dans ses biens,votre maisou centre I'incenlie et les
Sdglits causes par la toudre.


Veuve F BERMINGHAM
"AGENT, GENERAL
SOUS-AGENTS
Port-au-Prince: G. GILG Can-tlaitici : L. de CATALOGNE
S Jermie: JAEN BLANCHET MiragoAne: TOVAR & C-
K*I _
'^,y.yy^, ^


NUFACT IHS LIFE


Insurance Co I

U nedes plus fortes companies '

eanadiennes d'assurance sur

la vie i

Euo Le Boss6 &Co _o


I A(Gl 3
--qlieegli e a f'glweIliilh I i, I I... =.. .


_ __ _


La famille P6tion Moripsst Pt
touwa Ih autres parents el alli4!,
remere.eut bieo sine6rement to,'i
les amis, nolamment \ r Pasteir
Dubb,Melle Polonne D.:b, famille
'r6d6rik Merentia et Me!Ie Ninoi
Chariot, lesquel# lui ant tdmoign6
leur sympathie A i'. c :asion de la
mort de,
.\lme I ie Pierrc l.,uis loispicr/
leur regrett6e m6re, belle-mkre,
lante enlev6e pr6matur6ment &
leurs affections Ise 28 mai 19I8, et
les prient de croire 6 leur profon-
do gratitude.
Petit-Gofve, le 9 Juin 1928


Avi, 1
Le*publiclelpe commerce on parti.
culier sont avisOs qu'A partir de ce
jour la "General ,glur ID-
Hamburg Amerika Linie conti-
nuerases stairs sou la raison
socials de
Inspection Der IHam burg
Amnerika Linie.
A partir du ler Juillet J'Agence
locale passera aux mains do Mes-
sieurs REINBOI D & Co., Port au
Prince.


1fJ~:~
p ~ .~-m
di .-.& I
4


4.
L.... .'.~


R<6 ", ,Ilit 'fln t 'A
Mr Claud", LavalibrA Pt on tils
Marcel. Mr Ilsoul PiPrrA et Mme
Raoul Pierre, Mr Alpho'nse Ren!
ainsi que tons les autres parents el
allVs remerrient lous Irs amis taut
de la Capithle quo de la province
qui leur onl doano des prouves de
sympathie A I'occasion de la mort
de leur regrett6e
Dmie ClaIde' I.avali:re
nee Leonide icent
leur spouse, mbre.tille, belle-fil'a
Iarente et Alli~e, sorvenue le 26
ti tcoulO. lie lea prient de croiri
a leur profonde gratitude.
Eo outre,.Mr Claude L valiere el
soo Iilsretmercient particulihremnit
Mr E'douard Nelson d'avoir hi.*
voulu prAter sa maison pour I.s
fun6railles de Madame CUlaudi l,,
6pouse t m.re.
Poit-iu-Prinue,t 1 1 juin 1428


I,


,




II
17., ,,' (' / . .' C ," 't
ri i



'i"5 ', ' "
., ,
f i i;' .: .1 *


N ).. 4


I


!A.\ A v .

APPAREILS ,. 'P Ct,; 7
Scrini/ (' I, .., : ., ,
PI:AR ACiES DE r;-' JE VJ' CE
COFFRES PHI,.,,:UTi,, l(:;i.j 3
pour Usines, C o,. ,uas, c'.c.
Prqocts de i2turecs
ct tous rcnseig'nements
sar demaido c,' cssde &
PHARMACIE P!RNCIPALE
49, RUE RtAUMUR
18-90, BULEVARD StBASTOPOL
PA IS
MASON TTNIQUE
AUCUNE SUCCURSALC
ni en France ul l'Etranecr.


" Un bas elegant et d'unc
duree d'usagc surprenaJ.itc
P OURIt la fenine qui lman,'c I;.,r
ct (Iji apprccei ausIii'c, I,, i ,un
"hOleproof" prcscntc 1 :1 atfitr x.', -rh,'iin


Outre sa beauty, Ic l ;e:; "IIIt-
proof'" offre I'assuranic r:arc l' nc
longue durce. L.a pointe ct I talton
plus sujets a il'usure dans la tf:ihri-
cation ordinaire sont rentorc.; toilt
spicialement dans Ie Bas "1 lolI-
proof." Cc perfcctionnmrivcit c t
la propricte exclusive dc lai mahrwu"
"Holeproof."
Bien connu pour son long hnqs;.
et son prix modelre, le tBas"I Iih
proof" pcrmert de rcaliscr v:n,
double economic.
Voyez par vous-meme la
marque dc fabhrique:|tI"Hole-
proof, "sur la prochaimc paireI
de has que vous :hctcrt.. .
En vent, dant ian I m o 1s i, m,, :n


:~i ( ) 11


T


/
'I
I
/ 1

/ / I
/I /


,, .. 1

\\ & 1LA1']iI.\,
,\got ies


Bas ffoleproof


A. de Matteis & Co Representants pour Haiti


'o I


r*.'*s~te



.11! 'sb. P


- -.24.---


* 4,


* *~... ~
I I


Iau- -


ThiZ~~


(9


-q


A4f.,


*4*-


,'C *


_


.I)


- I -,


/ .-'.<...









LE MtATIN 12Juin 1928


i1


-;- "-. L^ A machine A icirc IN
VI.TA.,crce et construi
te quand I'industrie des ma-
S~ cthines A ecrire Mtait en plein
d6veloppement, a pu attein.-
Sdre one simplicity indiscu.
table et r6umnir toutes les ca-
ract6ristiques ainsi que tous
es advantages conuus et con-
id6r6s comme u6cessaires
dans les machines A 6crire
Cela est dkmontr6 par le
Dombre des pieces compo-
sant la machine, nombre r6-
dult aux deux tiers si on le
IVI CI compare a celui des pieces
IN V IC T dde toute autre machine mo.
TORINO (ITALIAI derne de premiere marque.
Cette simplicity apporte un grand advantage dans le net.
toyage et le hon entretien de la machine; car elle limited au
minimum possible I'intervention du m6canicen et elle pro.
long la duree de la machine.
On peut voir la machine chez
J. CORDASCO, SIMON VIEUX et chez le" seul impor.
tateur

G. BERTHOLINI
Prix ties convenables.


Coatre la Surdlt6
Beancoup de gens, spdcialpment
ceux qui soiullret do surdit6,jdo*
bourdonosments d'oreilies ou do
catarrhe nasal s'iotdr omroat i
avoir qu'an petit sppareil trusiI-
ciles appil6 TDiaismi lhba-
ter, t rcommont i vo s t
pour Ist oulal.mo ent permanent
do ca manx pinibtD et au moyes
duquel dos centalaes do as trbs
graves at appnrommet incurables
oat 616 coulettas ave soes6s.
Tout interem6, dsirant d'autres
ronsignoments eoaeernaut co re-
marquablo appersil,dovra *'adres.
oar au Smr6it dr dolARALteNI
CO, DBAL. KENT, ENGLAND,
qui enverra de details complete.
S vee des attestations tUtimonialss
at des oxtraits de jourdaux, ou,
pour gagora un tlep" prlelus
rinstraumet mame avoc oI amdi-
cements anesmisres, etc, s$ront
immadlatement aoxpdi6s par posts
i touted adrebe ldiqu6i., tous trals
do posts payI6.contro aenvoi d'va
mandat postal do It shbltlins.
En icvent, mentionnez
SMatinS.


PNEUS ET TUBES


Nre


tone


Notre stock d Poeas It Tubes est maintenant au
c mplet.

Pneus 4 lubes posr n'im.

porte quelle voilure ou camion


en ddp6t.
lappelez-vons qu'il n'esl pas .4 tout dcoo
de mettre un vieux tubes dans un pneu neaf.


nomique


Les pueus Heavy Duty Firestone soot dicidimeot
les meilleurs
Le amis de Firestone soot toujours contents de see
oneus, Tubes et Patches.


L. Preetzmann-Aqgerholm & Co
AGENTS.GENERAUX,
RUE DU QUAI,



Panama Railroad Steamship Line

Service de ordt .et de passagers entire
NEW-YORK ITY N. Y. RISTQBAL, tANAL ZONE et les PORTS dela Cotok
OUEST de I'AMRIQUE du SUD.
plus rapid et le'plusdirect service de transportdepassagers et du frdt entire Hail
et les ports Europeens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama.
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de I'Europe :


Angleterre
Mrs, G. W. SHELDOM & Co-

EN FRANCE
Mrs. SIELDOM & C* soil repr6seannl
Par les aiases suiavltes: .
GELATLEY HANMEY & Co
21 Rue de la RBpublique
Marseille
HERNU PERON J& Cie Lt
53 Qua Georges V
Havre
HERNU PEROI & Cie. Ltd
lluej4u Moulin A vapeur
Boulogns/Mer
Hu:RNu PERON Cie. Ltd
95 Rue de Marais
Paris
HERN I1'FRON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillith
Dunkerque
lmRNU PIEROOm & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


Ecoose Franoe
17 James Street, LIVERPOOL, EN.LAO D


COPENIIAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BiENDIX & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENFS
Italic
Mrs HENRI COE & CLERSI|
Piazza S. Matte, No.i 14
Genva. Italic
CHnISTINIA NonwAY
International
Speditionsselskad
HAMBOURG, GERMANY
Mr H. Vogemann
Hambou rg.Germany
GOTTOURCE SwiJ-MfEDKN
Nordisk Express
Gottemburge, S.veedeu
ROTTERDAM, HOLLANDI
Mr. H. Vogemann
Rotteidam, Hlollande


Se *


-.


pS Pour l1ine serninlc

S iviclz cee simple)

regle pour lesoin dela peau

Notez le proqres
PAR: NORMA TAMALDGE


La plIpart detristl iatl relemeat
elair quet seas voyeom aqjeurd'hal
Boel dis h cello.. Comment lr.
11 y a des m6thodes sores et
desm6thodespeusuresdans le
bola de la peau.La femmesen-
ske choisit la meilleure m6-
thode, un bon teint, est trop
pr6cleux pour bervir a des ex
piriences.
La simple r6gle 6uon,6e
plus bas est celle que t1ote
lemme se dolt A elle-mehoe
d'essayer.Plus de beaux tents
sout dis A cette regle qu'i au-
cune e a mre thode coinue.
Les r6sultats apparaissent de
tous c6t6s.
Suivez-la seultment pen
dunt une semaine.
L'est la laon naturelle de
conserver A la peau sa beant6
et sa jeunesse. Les principaux
spdcialisteb de la peau la re-
commandent largement.Net e
yez la .peaa avec Il'live ra-
fraichissante et la mouse du
palmier de Palmolivc de la
tacon suivante:
La rtgle- Falles-la 6olre em
comaenr~tt aujourd'hei.
L.e matin, A midi et avant
d'aller au lit,lavez votre figure
et votre cou suavement avec
In Palmolive, massant sa
mousse c meu"se dans les
pores. Rincez soigneusemeut
avec de 'eau troide. Skchez
compl6tement.
Employez la poudre et le
rouge si vous le voulez. 1is
doivent 6tre enlevis. Parce
Sque, ils obstruent les pores et
des point noirs et des boutous
s'ensuivent.


Eitlez celle errer.
N'employez pas du savon
ordinaire dans le traitement
indique plus haut. Ne croyez
pas qu'aucun savon vert ou
autre pr6sentd come des sa
vons d'olive ou de palme, soit
la m6me chose que le Palmo
live.
Dans votre interdt, voyez si
le Palmolive que vous achetez f
a la bande noire et le mot


almolive en leltrl,',r. I'en-
eloppe verte et Ic sceau rouge
u dosdusavnn avec le mot
'almolive dessus.
Palmolive n'es' jamais ven-
lu sans envelope.
Sav aoblenu de. arbres
Les 'cules huiles existent
tans le Savon Palmolive sont
es huiles adoucissantes de
'olivier,du palasier otricain et
Ju cocotier sans nulles autres
graisses. C'est pourquoi le
Savon Palmolive A cette con-
eur naturelle -car les hniles
lu palmier, de l'olivier, pas
l'autlres, donnent au PalmC4
live sacou!eurvertc naturelle.
Le seul secret du Palmolive
reside daus son m61ange uni-
que et c'est I'un des secrets
inappr6ciables de sa beauty.
Palmolive 4 ompany ( Del.
Corp.) Ch c igo U. S. A.






Le Savon Palmolivq est pro
duit entikrement la machine
et nest touched par aucune
main humaine jusqu'A ce
qu'il arrive 'A la consomma.
lion.
J.D. MAXWELL & Co


Repr6sentants pour Haiti.
1619, Rue Rdpublicaine
(Grand'Rue)


Avis Avis commerolal
i Le bounignd, tiie 1t Pub'!tcet
Lo public is commerce on ie Commerce on pailticn'ier, qu'k
partlculiersont avads qu partirlpartir d i celte date, it ne signs
tu lerJuill.-t procbai la Iasion, ps Jla'quest A Abi'bol. ma ieac
:tEINBOLD & Co. Port-au-Pr:nce A Abitbol avec le mowe pavaphe.
est charge* do notre Agece locale. J6rm P, le 29 mi 1928
HORN LINE I Isaac A. ABITBOL


w1-


I''


-~, -


T

. a ."


4


I


.v
a


& -


il .--


S*


_ __ __ __ _


I. L .Il-_~---.-I r- - -- --


I --.--1L~. L~


~--~ --L C -~--~--- I--


--


J II I ....


-- --


Mon.. t


IT 4




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs