PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04720
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-29-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04720

Full Text
FILE C)-OPY
LIBRARY


Cimant xAoi01RI
DIRECTEUP.
13IS', Ruet An.6ricaine, 1358

TELEPHONE N' 2242
..... -


0


J


II ne taut craindre (It, crier I:;
paiz.Cgrions-la s..us routes se.
former qu'elles s oent l1W ,ii-
ques ac qu'ellcs : !e so-.eut
pus. Qboan senate sortir du c(eur
des peoples un grand amour,
un grand lMan vets la paix. La
eat Te salut. Aristide 1RIANL


m _-=I00I --- u DOWN"


226me NNEE N 6413


POIIT-AV-PRINCE ( IIAITI)


LUDI 11 JUIN 128


Lee aotualite lanteriaUonalew...


La Guerre-hors la Loi

LE PACTE KELLOG6 JUGE PAR UN SCEPTIQLE

Le sceptique en question commerce, comme e nt re
est l'ecrivain distingue qui, 1914 et 1917, avec tous les bel-
dans le FIGARO, signe du norm ligerants. L'outrance de la
d'Ulysse des Propos diplo- these amiricaine n'est pa?.
matiquess tres int6ressants. exempte non plus d'un grain
Ulysse, dans un de ses der- d'humour. Comme toujours
niers articles oppose, le sys- dans la politique anglo-
Wtme Kellogg, tendant a met- saxonne, '6vangelisme et le
ire la guerre hours la loi, au mercantilismeserencnn-
systeme ancient qui voulait la trent. En I'occurrence, ce-
mettre #duns la loi). lui-ci devore celui-lai, et d
Les guerres elant un flNau vore meme le pacifisme ; le
inevitable, I'homn me a du refus amdricain de participer
moins voulu y introduire la A un blocus6ventuel de la S.
pitie. C'est lia ce que I'on doit D.N.contre un agresseur rend
entendie par ( mettre la guer. illusoire cette sanction
re dans la loi s. et inevitable le recurs i.ux
a Tel a ebl objectif vise, rmes. Nolez atissi que cet
mais ntin alleint, par la cons. cvangdlismne est heretique aui
science ju idique en des temps point de vue catholique : il,
plus nmodernes. Les conven- transpose la morale laique,
tionsde Lallayeconstituaieni sans obligation ni sanction,
prrcisemint un code de la dans lordle international an
*.guerre, mais elles ( nt en le y augmentant les risques de'
minine sotl que les trails goa luerre coilme, (luns Iordte
runtissant la neutrality~ de la social, cetle morale atugnmente
Belgique. la criminality. Pareille con-
Le proa6bss'best manifes. ception qui repose s u r le
.^ pross ?s'e~st male~~l& postulist de la hnI"'e tonciere
entire 191 et 1918, par let de I homme meconil t le
So y a b I le boucherie de a Ia
suerre de la D6mocratie elt u dogee du peche orgigiel. IElle
m6connalt I lillstie.'ci e110n1e
roit) et par des atrocits rhistoire natuelle: it yaiura
sans example dans Hisloire. sns oute des guerres aussi
es Grandes uissa longtops que les honmmes
D'ayant pas r4ussi i msetire hi ouroOt des canines; mais on
fe Is mettre sous le coup de
ha loi ). Cest I'objet de la Soet qus auront une langue..
c vi des Nations et des pactes etl En out e, teine lacongam e...
conclus dans le cadre de En out e,netle conuam ala
Genivev. En organisant col-. tion gnfrale de toules les
*lectivement la guerre Ai la guerres, sansdiselaicon entire
guerre, ils !a rendraient imr. agressetAr et la victim, est
possible si les membres de retrospectiveet l)remomihoire:
possible s ls dans le passe, elle impliqne
cetle mutlualile pour le main n doulesur la responsabili-
ten de la paix versaieit leu s sivede'agresseur el,
tolisations, c'es-a-di're parli Acelitre. e ranie le tonde-
cipaient aux sanctions contre meat moral de la paix; dans
un agresseur 6ventuel. Ils ne I'avenir, elle au torisera le
patient pas et iis ne peuvent rndme dolte en cas d'agres-
pas les payer. >), s on. Enfin 'agresseir invo-
Nous ar, ions ainsi 6 M. qtiera son adhesion bruyantle
kelogg qui propose de sup. a celtemalediclion platcnique
primer la guerre en la mej. de la guerre pour exiger le
tant hors la loi. Voyons ce d6sa memnwt.
qu'en vense notrl Ulysse, aus- I1 eat vrai que tout en de-
slisceptique apparemment que clmrant cette super-paix au
'autre 6tait artificikux: mrpnde, lea Elals-Unis se dis-
((En 1'espcce: dit-il, rien de potent A construi-e des super-,
plus lacile que de calculer le dreadnoughts et a conqu6rir
reflexe americain don t Ies la maltrise des mers. Ilsdon-
composantes sont ais6ment neat en cela ;in exemp!e plus
discernables:l'elcctoraledans precieux que leurs couseils.'
la su enchle; i'ideologique Ious devra:eni sen insprrer.,
d(hais le )at i(isice in egial ; sinon la niise hors la loi d,-
I'dconomique dans le paiti- ioute guerre signilicrait paix
pris d ist'adtim re aucunc t i ia guerre, ou guerre a ia
guerre etl de ne p.s se pronon- paix ).
rer sur lagrtsseur aliu de El voilti un Ulysse donit le
pouvoir, en toute conscience, scepticisme nous parail avoir
revendiquer les avantages de lait un marriage avcc le bon
la ncutralite et le droit de sens.
II III I - I I


ON ne parole pas de meubles I
et d'articles d'ameublement


Avis important


sans citer la maison Monsieur Hermann Cajus
tc, announce a sas clients, au
P.t'L E. AUXILA public et au commerce en
S tiov tout ) particulier quit a transter#
of I'xn eouve ds tout |pour sa n:.aison de commerce i la
se fixer, draps, couvrltures, utic Macajou .,o 111 press
iRideaux, be. c .\l'I'es, tji'eni ace du dep6t de Mr.
Oreillers ct t ,i. (esI Clement Lespinasse.
Chaises, Dodines, ei. x de sa-8
Ion, Vitrines etc. Port au Prince, 8 juin 1928


De nombreux acheteurs ont]

d6eja beneficie des avan-

lages sans eqal oilert

par la maison
VICTOnRJ. HIAIAY
11 ne rest que quelques pieces de Poplin el Voile'; quelques
heures de retard vous Itrount perdre une occasion except
tionnelle.
Popline toute couleur i GCourdes 1,7.1. Voile Biai fi c.r-
reaux G. 1,00, Calicot L..I)ol ce Grande larger ;. 0,180 I'aune,
Bas soi G. 2.00 et G.2,o0 la piirc el beaucoup) d'anIre articles
AccoUtnEZ POUiHJPROFITEZ 1DE CETTiE: VII'AlITrABLE OCCASION

Victor J. HARRY
MAGASIN BON MARCH
173.', Rue Courbe.


Une seine opinion
On nous a communiqu6 une
lelire du Secrktariat G~ieral de
la federation Internal onale des
ligues desdroila tie I'homme, en
response au rapport adress i
ct te SociO6t paIr Mine mHos mond
MNinigiat, alors Sicrdiairc-g#nk-
raul de la liguet lithlienne, sur
I'intideut qut a inotiv6 Ia de-
n1msion de M. L. i terisson,
VOmini u pr6sldent de e to So-
La Secrilaire-g n lie do ai
hIdleralion ditl danIs, li lltUr e
Alonsieur L. C. hJeriLmem b en
It dfaccepter les fiw, pf-
ferles pontaneiment.
La letire tem in ae in deman-
dant 6 Mine l osemotid de trans-
meltire ses meilleurs sentiments
6 M. LhUNisson qui a touyours
61 aupprkvi I our sou entr.,ic cl
son dkvouemenct.

Alleo A
PH(NIX-l0USE
PLACE DESSALINES
I)lRis DE PAHISIAN.\
Etablisscmeut de ler o ,'re


'a iogru\rc tile la (: o.dirreli le-
harnalionale de EitudiEsWa
Au mosI d'4.mll prochain, as
rkunira ui Paris, sous les as Hi-
ces dIe I Union national de
Eludiants de Irance, un Con-
g, Is inlerialional de In Cotit6-
Jortlioti dst' l.tudiunls.
Ce tCon1i es uiura lieu sous It
haut paironagc de 1MM. Ray-
maioid oi.icarl, Edoumaid Her-
riot, Briand, Ltygues, Tardru
it i u'res e~iammleuis personal.
n Iftanllvoises.
Le C. 1. E, qui group arluel.
I111ul ItW rvproseutmals do 36
:n i-mirry-crnmpsI" FEots. I E lai,,
,etsiie encourager les lI dlidultis
lIuilins;s ii athlicrtrA ce groupe-
inenil et strStil ipr r'ii uI relleiln i
I eurcux de Ics voir ass ster au
('ongi cs e iiuot prochain.

Mason & vendre
lionne niaison de 4 pieces
au IB is \Vcr.m i p)rox\inite ti
('nmitlll) d \Mars..
Excellentes conditions.
s'.dtie,sLr' aun hu rua i d
''irii ';1 .


EN TREPPISES
DE

CONSTRUCTIONS
Constructions en tous genres :
CIMENT ARMI.: liIIQUUIS, jil.Os & I()IS
MACA-SINS MODIKIINnEs, VIL.AS. C .IAI.;T
Habitations rtConloiqurS-- 'onslruiclions Ihgircs
I t d< t Olnl(ll )leS. .
Bureaux de IM. )Duni.l, P'hiil)e Blipru.i el P)ci r, a Nazo 1
a chlitccles ivt eple encrl'.
Rue des Miracles pris tie I, Banque Royale du Caiiada.
Heures de consultations : 10 heures a m. i m:idi.


I


I


Grand rabais exceplionnel

Chez J. BABOUN & CO
No 1808 rue do Magasin de I'Ehlil.
Aprns aventaires la MaisonJ. Baboum & Co avise ses nomi-
brehu cs clientle.s et de la populalozi de I'ur-au-l'rince tanl
qu'en province ('.ri parlir de celle date ellc me t cn vente
n asso timent de tliasUs dte lollt.s sor'l.s )\cc un grand
rabais.
la mais m: o, . .. nus plu .1W i cc, i sa ciei,
elie u ..: un Jul de luo niuatnces dt
VOILE S \L. ,.!, is.
Une visile s'impose


dtie nonabr't, v% gouriandinc-
laire mille rois le tour tics rues
de la vil le.
... verramt avv' 1 de s -
I'aclion, ie le Aiuhlt cnti ll p", v
laire te service iaie ic a
vile plult elques jours, ...st. i -


a vu, vendtdt, i soir, vers
chs el dbeures I'Alayo No. 04amon
corunuale, dscven raise plarue
des noiraces, gourlier andilis-,
entre ma raIs lue tour des rue
Courbd l auto lilait majestueu-
sement, A vitesse miomliale ;nmais
W avueit ue aves delix pelile s an-
teries rougs, v au-dessus du ca-
1oe, le sees. I'nlic avnu ait aii-
eia e d es l'o )ctiri's II o ii s i I e
mystiriem. tux y,'ux poIutpres.
... croyai, vl un accides. de
Mais Ule mieures, iiiul No. I4 A
Irangle tIe Ia te descend, iracla rue
do lGrand IlGae. Nirmr:u til, re-
phares, lautmo li Iilant majeonueu-
V I -mb,
segment isie de chortaleU, sais
doute, vulaiat be rc te-ccillr daeis
n'vu brque ies dex asie quipets l

mitess.ctmr~;S N',e z touijMIS V011o1
derneu grossuge sau-derncs duen au-
ipot ulumC Vtlse I ivsqueitrez rie
.a vu quc dte ptis l tasem .i e
(d I-'lil cI ipouit s ih l: )I'V s Ide
I chr'anglle dc l a :ie i. MsMle et-


reg ad Gand 1I). (N : T. 1'.
phare avllum l-s e li i. is I o i.
di' I ill c's-Iiid c It, I." !, It' id ml
I 'Ic Si. I 1moml I" I I:1 Ilallid'-
lt(tll ise de ch.utullImd sanstr
iloutl" clll tw la e c, Ieiller dans







%'(t11111 1, llait I N- l6 111 c1 c!ap-
'allividl a N i' l ,I '-;. I iiit W .,
tuI ;Ir ti tis l)unt i) A le qui p iut
dvua ri osse lanltrnes bien allu-













i)uplessis.
.i 'a p asl V tl,c t I l' t lc l 'tc i 1a
d 'i i t 'm i S t l l d c i t ,1il .1' I c 1 i t i ll t .
Pla vu lles, It' puis la semaie
d P i ii te le | iiit mlui I" r' le








1.'s l .apelle ,lar I.h I 'il des-Mai

Par un avis (oinmlji' 'I L,
l.'Syrs a le oiuNve ( 1 tircula- (I
Pmn -au- i'iie .'t l' s ai istactx ion-









t6mcssst(s (fle ha dalc' list(-' ptili
les v:XaiiI a t' im: (11 1 .1 lllc::l 1 "-
rludIcs pri a it 's A', I I Lt m.n( i 18
jusin cutaidi a !.su mi-
L... : t v ;' ;i b v' l '' 1 .










S(lev iont colm nuli(cll'r. 1.ir l ale
de pleissaise.


l.cs Proolicralerurs litrhlmlan rioh'k
;Iln I .ntt'r -4 tiie'.
DIepuis hier, a ;6i i II sir,
oiI loiuliri .t.'u i4'a l i (ldo.'ins la
pau oissc da u);Ic -tIuile I-
I v I i t' i n n

CLEu I', | I1
petriur ide, it ,iI|'< i 'l( (qui
U prionIonc ui (.coqucut sermnon,


'I ~2..


JUL 6 1929

FAN AMERICAN UNION


*


A i. L ,..


~~ ,, -----------------------


~ I I- I


I


rl -- -- ---


L


.~jpl ~.-""'~.'~Y~CDLfr~-1li~ilSLilui~'Li-~ ~


I


v


I.

I










PAE- L MAIN-lluu12


DERNIERES Nouvelles I

dc LETRANGER



La lereseancede la nouvelle

Chambre francaise
Elle a 6t4 orageuse
M. Poineat+ a lu in declaralies di Cabinet


PARIS-La declaration minis
terielle afllirme la volont6 de de-
mander aux institutions derno-
craliques les mnoyens de para
chever le relevement econoini-
que et financieret desambliora-
tions sociales. Elle rappelle aux
lonctionnaires leur devoir de ne
pas empieler sur les attributions
du pouvoir executilet pro, lame
'itnt ngibilil[ des lo s republi.
canes nolaminen' des lo's lal-
ques.Le gouvernemnent conserve
le droit de garder intact pour
les depatrtements recouvres, aus-
si longletnps qu'ls le d6sireront
le I6. 4u. scolaire et religieux
acturl,la sagesse tinanciere res-
te la con lition maitresse prior
dale de routes les reformes fi-
nancitcres,resle la condition mini-
tresse prnmordiale de toutes les
ictorines soujlailables. Si nous
voul nm-, d.t l declaration mni-
n stiri lie, rendre hient6t a la
monanaie sa sant6 in6branlable
et sa stability ofliciclle,preparer
sins trop de secousses la cessa-
tion du cours lorc el la cover
tibilitl des bbillets n or, no 1,
devous grouper et maintenir
apres come avant les disposi-
toons 16gales, I'vnsemble des
elOn.ntuls don't la reunion iper-
manen'e eit iidlispcisable au
sicces et A la duroe de toute
operation mondtaire.
La declaration dit la volinti
du gouvernement de pratiluer
immidiatemeni une pulitique
active et clairvoyante de r6tur-
ines graduelles dans le domaineu
de la fiscalit. et de la produ c-
tion des lois sociales ; il pour-
suivra un vaste plan de develop
cement de 1I'conomnie metropJ
litaine et d'butre-mner avec la
contribution de prestation ean
nature aussi large que possible.
II considdrera la nuicessilt d'ac-
croltre les exportalions,.lorsque
nous etablirons le regime doua-
nier cotimplet et d#liuilil, cottai-
nue la declaration. Nous nego-
cierons avec les autres nations,
des traits deviant remplacer les
accords actuels.
La preparation au service mi-
litaire d'un an ne doit pas Otre
poursuivie rapidement et devra
cutrer en application a la date
pr6vue.D)ans une E'urope encore
troubLles, la lronltire dliniltive
de la France une cet indivisible
ne doit pas 6tre oaverte et dd-
garnie.Mais personnel au monde
nie peut douter de nos inten-
tions paciliques. La France est,
parmni les belligirants, un de
ceux qui soull'rirent le plus.Elle
est done naturellement attaclhe
A la paix ; et i la paix inlCrtieure
commrne la paix exterieure, car
sans la preinmtre, la second ne
serait jamais co upletemnent as-
surge.


Au sujet des men'es coiniui-
nistes, la declaration di(l qu'aui
cun delit re restera inpinii..'or
dre et la loi seront proteges (o
ti e is perturbateurs]quels qu' Ik
so 1, t. Nous voulons travailler
au en de la patrie, au bien de
I'Europe,au bien de l'lumanite,
la guerre est fine; c esl aux
vainqueurs a tendre la main aux
vaintus et si ceux-ci sontl prits
A observer honnctenient les trai
Its, ceux IA ne veulent pas iter-
niser le souvenir des hostilites.
Mais lous, vainqueurs, vaincus
et nenlres doivent comnprendre
qu'aucun d'eux ne peut se rele-
ver enliirement si 'ous ne s'en-
tr'aident par l'etablissement
progress d'une entente econo-
inique, intellectuelle el morale.
Nulle part, la France n'a rien a6
deimander A personnel sauf I'ob-
servation des engagements pris
envers elle Elle iient et liendra
It's siens.Loi'i de chercher A iso.
lir la France, nous voulons fer
mnement I'associer troilement h
la vie europjenne et univer
selle.
Nous so n mn e s convaincus
qu'aucun people n'a le droit de
se repher sur soi ni sur celui de
chercher i domniner Ics autres,
que la prosperity de chacun d6-
pend de la prosplriti gtnerale
et qu'entre nations com.ne en-
Ire les individus il n'y aura dd-
sormais aucun progr6s pour per
sonne, s'il n'y a pas de progr&e
pour tous.
A l'exceplion de I'extrtme gnu
che, la Chambre a applaudi hr6
nitiquement la declaration mi-
nistqrielle parliculi6rement les
ameliorations social la neces-
sit6 du maintien des elements
indispensable au succ6s de la
slabilisation, le regime en Alsa-
ce et la volonit pacifique de la
France.
La Chambre a refused par 427
voix contre 1609 la discussion
immediate de la motion en la-
veur de la liberation imm6diale
des deputies comrunisles et au -
tonoipisles incarce6rs.Elle s'est
ajournde au 14 Juin.
PARIS- La premaire seance
dela nouvelle Chambre des Dd
putls a, et6 tellement orageuse
que le president s'est vu dans
I obligation deI la suspendre. Un
dtpult conumuniste demnanda
que les deux d6pul(s autono-
mistes alsaciens elus pendant
leur sejour en prison fussent
relaxes alin de prendre posses-
siou de leurs siEges. Un autre
demand que les deux deputEs
communists actuellemient en
prison lussent rdintlgres. Ces
iexigences i rovoquercnt les plus
vives protestations et par suite
du vacarme, le president leva
la seance.


Une sensationnelle affaire

X 161;it "d& j;' I cpouva'm Qtu'allait
La terrible condition exiger so iin;l icale amanltc?
Quelle condition allait poser
Crnelle. ln l:ia, pour ontvrir celle fmcin i? qu'il niiait et qui.
soin cw.ir e sOll aiiian. p u Ir sachai! loulela .ioi p its erice i'elle
prix de ,,m ainiur. lni i niirs xer lsil surl e 11'r'l'., ,ur.,,- j( u (lle
unr ICerrili' conlitiin Si l iI o rn'. oiat I u';tv ert, -'?irc qu 'I
veux (|iCe iroit .;'lepi'r l(o it N \ i, :;i.T i r'.il ,il' t'li j'ii| .'1 ernii r
coluli nille, slIi IU v aU |it s sI ,p- el'e |, >' ," ,' ., ..I tf
ver que tu n'is Ipas) ('n iino 11 silence... I. itnnti ntii 110 1 ire
sence, introduit une rival datis Iragique d,'isi I:a in ion si'en-
notre lover, -'il taut que je croiv eieuwe d'ou le loonlieur s'mlait
que .luanita Melnmez ne peiil :- envol tl qtu'tclalirait tristemerit
resser, en soln icur,lacruelle sa- la lanmpe acl'et e an Ifimips oi
tislaclion d'a;oir. come moi, I'on s'ainail et qui av. it tant de
, tltt> la doucear des baisersque tois, r pandui sa lueur sur ces
.e v'tIX pour moi settle, eh soir6es pendant lesqaelles lei
I it'... couple 6coulait de longues heu-
Le mot allait tomber, terrible, res en doux tote Ai tote. |
effrayant. 'Le pauvre Scutt en ...a Eh bien, reprit l'insensible


F61a, si tu veux que je croie quei
tu ne m'as iamais i(6 infidele
avec Juanila, tue-li!a
Et, des lors, c'est la terrible
machination, l'horrible plan ar
rdL6 dans tous ses details, le dra-
me pr6par6 dans tous les episo-
des que nous avons narris au
d6but et qui devait s'accomplir
dans la nuit du dimanche 20
mai dernier.
On en connait I'epilogue.
Leo premiers
Interrogatoires
A la Police, Scutt jut plusieurs
lois inlerroge. On se rappeller ,
sans double. que nous avons d t
qu'd y fut conduit dans un elat
de prostration extreme. Pen lA
peu cepetdant il reprit ses sens
el il put r6pondre plus lacile-
ment uux questions qui luil
elaient poses. 11 reconnul, en
partie, Its laits qui lui etaient re-
proclihs; mais il protesia ener-
4iquement d'avoir eu la moin-
'ire iitentioi criminelle contre
Juanita. Le but de sa presence
a I'endruit ou il a e16 arrWtt,
tail simplenie, pour avow cune
ixplic lon definitive avec Jua-'
nitla en presence de la Fela. S'il
portait son mouchioir sur ses
yeux, c'dlait pour se protlger
contre I'aveuglante lueur des
phares des autos qui passaient
et repassauiet sur la route.
*aintenant la IFela
Elle declara qui si elle s'. lait
voleci la figure et bs'tait coillee
du sac don't nous avons paitl,
c'etuit sculemieti pour se pilot-
ger du sercii qui ne lui vas
p S.
Mais et cette boile myst6-
rieuse cotlenaiat des pinuitnls.
du poivre pulVMrises inMles a des
lames de rasoir Gillette brisees?
lui demanda-t-on. )
Elle lit cette r~ponse inatten.
due et 6trange : tC'tlait pour
tuer des rats el des souris.
Etrange lille que cette madrde
dominicaine t
L'e.qu te de la Police r6vila
cependant qu- toule la sc6ne
drainalique de ce dimnanche 20
mai, -vail 4'0 prkcedee d'une
cereinonie cabalistique et les
policies voient dans les objets
etrauges trouves en possession
du o0ple:dties gravures reprasen
tant sept etoiles,une m1appeinoin-
de, un solely, un croissant det
lune- tout le systenie astril ? -
une croix, etc, une preuve que
Scult et lua Flia avaient entoure
la preparation tide leur proet
criiuinel dc sortileges eli de ia-
Ilices.
Et c'est la fin de la macabre
histoire. Les prev ias sont de-
vunt la Justice qui les |luera.
Et, quel que soil son verdict,
bient6t le rideau tomblera sur !
cette trisle allaire ou I'on t'oit


RICHE HERITAGE

Ce n'est pas tout le monde qui realise
ce que signfie l'huile de foie de more
de Norvege, riche en vitamins, pour la
sant6 et le bonheur de l'humanit6.
Quoique les anciens pionniers soient
disparus dans un passe glorieux, ils ont
laiss6 l'huile de foie de more comme
un riche heritage a chaque enfant et
adulte, un bienlait pour ceux qui ont
besoin et qui veulent se servir de ses
proprintes reconstituantes.
Depuis plus d'un demi-sicle I 'mul.
ion cott, rhlhuile de foie de more
vivifiante avec laquelle sont combines
la glycerine et les hypophosphites de
chaux et de soude, a aide des millions
de personnel de tout age a jouir de cet
hentage de sant6.
L'mulsion Scott procure a tous
rhuile de foie de more vivifiante avec
toute sa force en vitamins et
ses proprieties reconstituantes in-
tactes, excessivement agr6able au
goit.


tout le danger qu'il y a pour le
jeune hiomme d'anjourd'hiui i
vivre uniquement de debauche
et de luxure, A se laire I'amant
passioun6 des ( (illes lubri-
ques dont I'anour tel un fatal
miroir alaloueltes, attire l'oise-
let pour 1'entrainer sur une pen-
vertigineuse vers le d6shon-
neur, la honte et le crime.


NALADIESu FOIEit s REINS
VESSIE, VOIES UMNAIRES
leotre, ealculs, ystite, prostatite
Gudrison par Ies Comprimds de

KITINE
Antiscptique puissant, qui came
la douleur. clarifie les urines
et dimout Iacide urique. m1.
Remade absolument inofensit, tl est Jun
emploi facile, a la dose de 3 comprimes
par jour dans un peu reau.
TOUTES BONNES PHARMACIES a
LIIATOIRE PEYRAID, 41, rued timefle, PHIS


SanuloDomigqo A I'Exposilion
d& Seville
Le pavilion de la H.publi-
que Dlominicaine a I'Exposi.
tion de Seville qui aura lieu
I'annee prochaine ieproduira
I Alcazar de Don Diego Co-
lomb qui corstitue une des
reliques les plus imp mrtantes
de Sinto-Domingo.


Vapeur a bltilles
Un chlimptitte d'honneura
tce olflert lb"18 Mi par, le ca-
pitaline (Wul niertransallan-
tique tranl i itAntill sb A
'occasion dOe sohp Mjir vo-
yage.
iLe t Adlilles$ i 3 Qabines
lde lere classes otvede la place
S)poutr 58 passaages et 11 de 2t
p)our 2( passtigers.
I Le billet de SantuoDomingo
Si Fort-de France est de P. 65.


ASSUREZ-VOUS CONTRE INCENDIE




I1a lorwiehl L[uiel Fir e In surance

SOICETY LIMITED

Norwich (England)


Grande Compagnie d'Assurance


1797


Aux Coyes- .I. 1") 1 i '.is
Pciil-tiiav\'c i. I ,1n,, ,cC
(ioni iv's --- A. i .lir "rdl
Cal)-lailicai L.dc Cat.al I'ine

J. DAALDEH J"
Agent G6n6ral pour Halti
Port-au Prince


Jerniii ( L..aavud FiereE
.iJ-i-nm -l .\. 'l1ir S- &cr
l'oil-de-Iai\ S. S ,lv;!in &GC
Aquin- 1). IIjyppolilte


4
*1
: J
-I.,


.4


Fond e en


ClOpital 30),,o 3 !e Dollars.

SoLis-A(fcts


-


- -- -


- ---'


IL MATIN 11 Jniu 1928


PAGE--2


.4





I


"


I







S y,-" *"' .V-
-^ '-, -


224me.:ANNt.ENS" 6413
Port-au-Prince
It eliphone: 2242


Le Matin


PAGE 3

1 ndi

11 Juin1928


Le bureau de la neuvelle ChambreI
frantaise
PARIS- M. Fernand Houisson
i 0t6 rdlu resident de la chain
bre par 327 voiz contre 213 A
M. Bouillon, onWt tc6 lus vice-
prtsidents : MM. Henry Pate,
Lion Bouysson et Bouilloux
Laflont ; il y a ballottage pour
le 4Ume vice-pr6sident.

La situation liinaheire frastaiai
PAits On d6ment olficielle-
ment les bruitss parus dens les
journaux annonvant la prochai-
ne admission de M. Moreau de
la Banque de France qui n'eut
jamais 'intention de se retire.
PARIS Dans les milieux fi-
nanciers on dispute la I gore
baisse du franc sur les marches
du change. Certains Isont con
vaincus que ) la hausse dans
Ie taux oflert par la Banque de
France pour la livre sterling si-
gnifle que la Banque de 1'Etat a
suffisamment de devises #tran-
gires et qu'elle veut d6courager
descapitalistes trangers escomp
tant la revalorisation du tranc.
D'autres, par contre, expliquent
cette baisse par les rumeurs de
disaccord entire le 'gouverne-
ment et la Banque de France. Le
bruit court dans certain mi-
lieux que le gouverneur de la
Banque est oppose a la ligne de
conduite ado pt6e qui est d'accu-
muler des devises ktrangeres
aflin de maintenir le franc A un
taux stable.

A la recherche
doe PItalia
On a retu des appeals du dirigeab'e
MOSCOU- Le coinit6 de se-
cours de la Russie sovi6tique qui
fait des prdparatits pour envo-
Ser une expedition A la terre
rancois Joseph sla recherche
du dirigeable ( Italia ) est plus
que ainais convamcu que le g6
firal Nobile a atterri dans cette
0'gicn, de nouvelles depeclhez
radiotdl6graphiques ayant i'6 in
ercept6es A 7 heures 55 hier.Un
vis iecu aujourd'hui de Mur-
Wnank venant de I'dltaliu> et an-
nongant que le dirigeable avait
atterri sur la terre FranVois Jo-
seph aurait etW requpar la sta-
tion de T. S. F. de Tobolsk en
Siberie.Le chalutier (Loutchins-
ki announce egalement avoir en
tendu des appeals de l'( Italia a
mais il n'a malheureusement pas
rmussi A les recevoir correct
ment A cause des conditions at-
mospheriques.

Un grand discourse;
do U. Kussolini
ROME- M. Mussohni a pro-
nonc6 aujour d hui au Senat un
discours sur les relations de ITl-
talie avec les autres puissances
et sur Ia politique etrang.re de
I'ltalie avec les autres puissan-
ces. Dans la premiere partlie
de son discourse, il a insisted
sur les relations cordiales qui
existent entire son pays et les na
lions d'Asie et d'Afrique aussi
bien que les Etats-Unis et la
Grande Bretagne. Passant aux
affaires europeennes, M. Musso-
lini a declar6 que I'amitii tradi-
tionnelle entire Iltahlie et la Gran
de Bretagne n'etait pas simple-
ment une phrase mais bien une
rdalite profonde.
M. Mussolini terminal son
discours en affitmant qu'il n'6-
tait nullement oppose au desat -
mement 6 condition que le sa-
lut de 'Italie n'ait pas A en soul-
frir.Le discoursdu Premier mi-
nistre a fait une excellent im-
pression A Ronme, on consider
que toute menace a la paix inter
national se trouve ainsi bcar-
tee.

A #endre
3 Foodres & clairin de 100
gallonD tiacun.
'adrfsser & la S' CETE


D'IMPORTATION GENERALE,
Angle d's rues CourLc: lio ou.


Los grande randon-
n6es a6riennes
BRUXELLES- Quoiqu'il n'y ait
aucun doute aujourd hui que les
aviateurs belges I'adjudant Louis
Crooj etl e sergent pilot Victor
Broenen, aient 6tabli le record
de vol de 60 heures et 8 minu-
tes, on ne sait pas si la F6d6ra-
tion a6ronautique internationa-
le reconnaltra leur performance
otfficiellement, I'atroplane ayant
61t approvisionnA en essence
pendant Ie vol.
SOUVA (lies Fidji) Apr6s
avoir heureusement traverse les
5538 miles qui s'&tendent entire
Oakland ( Calitornie ) Hawat et
Souva. Les aviateurs du a Sou-
thern Cross ont commence
leurs pr6paratits aujonrd'hui
pour la prochaine tape de 1700
miles jusqu'A Brisbane (Austra-
lie).

Les Souterains beige a* Congo
BRUXELLES- Le roi Albert,
la reine Elisabeth, les princes
L6opold et Charles, les princes-
ses Astrid et Jose out pris le
train A Laeken it destination
d'Auvers ou ils prendront pas-
sage & bord du vapeur a Thys-
villevse rendant au Congo.

Aulour des prochaines elections
prfsidealielles aux EtltsUMis
WASHINGTON L'enqucle
de la Commission s6natoriale
sur les depeiises des candidates
A la pr6sidence s est terminee au
jourd'hui.
KANSAS CITY M. Herbert
Hoover est assure de I'appui a
la Convention r6publicaine qui
s'est ouverte lhier dans cette
vaile d'au moins dix des douze
d6l6gues de Ia Louisiane.


Femmes cliets iI',rhriilre
En Ilongrie, la premiere ten-
me chef d'orchestre a lait ses
debuts A un concert de I'A-
cad6mie royale de n.,sique de
Budapest. "'est Mile Aranka Na-
dor, alle est Agde de vingt et un
ans.
Dejb, A Vienne, Mme Lise Ma
ria Mayer avait connu, coinme
chef d'orchestre, une vogue ne-
ritee. Elle vient, de so. c6h6, de
d i r i e r I'interpr6tation d'une
symphonic don't elle est I'auteur
et qui a poir litre : c(caine ).
Mine Nlat\er s'est attache A de-
crire miiiicalement I Itenlalioni
de la cocaine, puis I'intoxication
et la disillusion qui suit. Dans
ce qu tile nommesa symphonic,
Mine Mayer a fait enter des ins-
truments Oe jazz et au lieu d'un
scherzo, elle a fcrit un lox-trot
shimmy.


Side St'ep Inn
422,Rue Danles Destouches.
Liqueurs fines.
Rhum Uaibancourt.
Ci ares.
Mine M. BER TIiET.
Proprietaire.


Plus rich

que Cresus
Serail-re clini qui pourrail e lraire
Irs 8 miilliardi s de :Inies d'or
des tans
Tout espoir que \llemsgne
pourrait payer ses reparations
de gaerre avec I'or extract de
reau de mer a M6td reduit der-
niereinent A neant par le pro.
fesseur Fritz UIt)er dans une
conhlrence au congress occano-
graphique reuni a Berlin. Le pro-
fesseur Haber a di'cliard que tout
project de retire ds' (quanlitls
appreciables d'or i. la imer, etait
plus que problOtnatiqate.
La reputation du prot.sir,-,
qui a report le prix Nobel
p our la chimie en 1913, a donn6m
beaucoup de poids a ses d6cla-
rations.
M. Ilaber a ajout6 que la pos-
sibilit~ d'extraire de lor d r 'o-
ckan avait toujours exerc- uwt
grand attrait sur Ies savants et
es inventeurs, surlout aepuis
1872, quand on en availt parle
scientifiquement pour la pre-
mitre lois. Depuis eette poque.
on a pris plus de 30 brevets d ex-
traction.
Le gra nd chimistl sutdois
Svuite Arrhenius a calculk en
19.03 qu'll y avait huit milliards
de tonnes d or dan, les oceans.
Le prolesseur llaher a dr'clair6
que la plus grande quan'it d'or
qui eut jamaiss
tonne d'eau de mer etait 60 mil-
ligrammes. L'or y est, a-t-il con-
clu, mais I'espoir que la science
pomura jamais Ien extraired'une
mIniere ) politable ne s'est pas
e'oioe rtalis&.
LA GauAU "3 MINUTm" *I


gkA


Different
des Gruaux ordinairm |
Le CGUAU 3 MINUsm, do prove.
anc. autheatiqus, st tout i f1it
dildrest oes Gnruux ordiauirs.
DIjI anit o Moulit pendant
boom done des fournaz dsA
debd", .'et...dlrs bf
met axumema do S mases do
mo*bo *mptlimetslr* mr Vetr
pol pw ainrs d6vahppw das
Is &mu Is svear d'ama4nd, si p-
I. doeocA" aamalsmm.
as Vnto does Stl kNo beano

Salvator Glovinazsa
I)oiew r-nrgeenl'ur
SpI" taleit ipoIr les Va'ses sacres
Announce an public q 'il a
reconmmencc a exercer son
metier.
On )eut s':(Iresser i luia la
Grand'lue No 2031, prei de
li Gare du Nord,


Le Rot des Rhums

cOst le Neclar
RIE DU IMAGASI~ uE L'ETAT N 19410
BAISSE SUR LES PIX
Rhum courant 4, 5 et gourdes g:,llon
RHliMS FINS
De Sept A Cinquante Gourdcs
Ln bouteilles a partir de Gde 1,50 la b )leiill.
Le Rhum Nectar tabrique d',in s ul ct mi Irne produi'. La
difllrence des prix se trouve dans la vicillkse escomple
10 o/o sur tout achat en grns.
Liqueurs et Sirops de tontcs sorts :iux prix de Cinq
gourdes la bouteille de liqueur et deux gourdics cinquante
la houtetlie de sirop.
EXTRAITS pour Kolh, liqueurs et sirop[s p'ir litres de 50
bouteilles en detail : dose pour un el (ieux litres pour
CG6me Ila glace. Sorbets.
Extraits pour parluneurs
Eau de Cologne, Eau de Lavanile .,' '
Alcool rectifik pour liqueurs pour pi )r ,11"' ,.
Alcool a braler Clairi'i -- Cate Sj:.re, et: :'..


GENERAL
CORD

Pour re'di tifie le coul aC i?-

Ireticn de 1olre a(ilo on de



Pour oicblel il' 'onlorl et

securities ciployez ic'sp ci s


SIENERAL.

En slock chcz

11. (CONSrIANTIIN

VI..ENN.:NT I'-AII IVII

V1ENNENr1 T)' A HIIV EI


X,


CHAMBIHES | ItII

A AIBUt


En Mac il l(Cchez
En Stock chcz


Johnl II


__


.*4u. ~

'. *,, 1*


Uoiy
1i lii


Grand'lRue


_ _


wrimmmumommuf


Guardez votre lampe

de poche charge











%IVp -h A:c1vc h-' ilVI. I .itAirc s
Eveready "Lnit Cell", fr.,k.i \,.
pul6nsantcs. A quoi .rt unc lnpc I
dkcharg e!
Lec Piloc L'nitairte lI er. lvt.iy
"Unit Cell" oirtornt dc,ii ti Ic dt
plhs grand A.tbli-wiament dte lain.
pea Jr rtwIle t haeatterics shc, duin
monde enter. clirage puii.i.nt.
lumiL'rr Intnise lngie dhr (c.
Nombreuses caratriltiit, i x, lu.
sives. L.e mcillcure. p)ur atous




UNIT CELL
-- longue dur&c
(Piles SCiches Po.ar Lmilcs Dc Poche)
AMFR ICAN 1 VI RIAItY WORKS
W -i.c 41,1j i.. Nucv \,,'rk, N. Y.. I. .. A. 1415


- --


PNEII 1 4









LE MATIN -11 Juin 1928


SOCIETY idC PRIODUITS
BOTOT

Capital 10 millions de francs
10, HI' I: 1); L\ sPAIX 10. PAi I.nS,I:FRAN(i:.



BOTOT,
SSONT LIES PLUS PINS
T 1.e a PUIJ MYOI.NIuII e .r.s

Si vous voulez con'servcv. vos (denis t le's enlbellir:
Demi ntzide l'Eai u L )enlilric' Iltiol
D ml) ani d la pI'ite Dentilrice lBlot
tmaniaiiilcie Savon Dentilirice lHtolt
Dliemaii'ndez a oIuldrec l)initillice lolot.
En vente dans Ions les Nl.;;sius ldIe h I'l.ice el c'wz I', A'ewit:
Comm rca.nnils I vcinc (it s tidentilriccs li)ot lvoiis rappo l ternr
d(u 30a" o(Ic ldnlicc, le pci dci p\as celle occasion. IGranle
lacilit6 de p(I icientl.
Les dentilrices Holot sont lcs sculs a ppiouves par I'acaIdmie
de Medecine de I'.ris.
Felix Lavelanel


People
say they
like it


It's "the most
refreshing of
drink s"...
". deliciouss"..
"delightful with
food, especially
sandwiches"*....
Buy it by the case
-keep it on ice
at home.
7 miion a day


Agrnt Exc'usif pour Ilai ti.
Burtaux: 1712. Iue ou Centre
Magasirn:171(6, iluedu Magasin de l'ltat.


-c _- __


IT HAD TO BE GOOD
TO GET WHERE IT IS


%1 -.4 .'/

LIFEBUO0
le Savon
pour la Sante
Leve Bros. Co.. Boston, Mass.. U S.A.


OUVRIERS. Employs sol-
dats fonclionniaires gagnez 30
Ir. par jour en veridant ltoti
veaute indispensable a tout
tumeur. Ecr. Novelty 45 1R.
Lepic Paris.

Pension de famille
Chambres aeres-- Cuisine
tranpaise americaine et hai-
dlenne.
Hvlibne Suii --- Prroiliiiiiuie
Avant d'allcr afileurs passez
VENUS Ho FEL Place lies.
salines, a cote de Cin&-Varietes
ou Ile meilleur accueil vous
est reserve.,


Vous vous

de ce nez


bi


debarrasseriez

rillant si vous


pouviez vous voir telle

que les -autres vous voient.
I a'mousse de orome que content la Poudro Tokalon
la fait adhrer A votre peau tout- lajourn6e
'6pit du te mna p'uvie x.
I& ,t, votre ( poudre do riz
p,: p; re un peu de mousse de 'a-
P s dit le Doctieur Grosmand,teo
..cialiste parisien do teint, et
Sis votre poudre tiebdra toote
f journkefen d6pit do vent, du
t n mps pluvieux ou de la transpi-
ration provoqtie par la danse et
,*...us ne serez jamais plus enou-
yie par on nez brilliant et une
peau luisante. La mousse de ere-
n e emp6che aussi IL poudre d'ab
.crber l'humidit6 naturolle do
la peau, de la ddsicber, 1apar
Ii aame do provoquerdes rio s,
*e endreI& Ia peau che ot ru-
gueuse et do produira d'eautres
dtlauts ditgtacieuz.Vous pouvoz
teous procurer de la rrousse de
crime et un pulv~risateursp6cial
,ans uimporte quelle bonnesmi-
son de fournitures phirinaceuti
ques et prOpatrr votra propre .,ire ou vous pouvez obtenir de sl
j.oudre de rizla mnou so de ,*me scientifiquAment dor6e aoeC
d'autres ingilients pr ceus po r embiliir le teint sous Ie nom de
pouore Tokalon.
Etendez una oupqoa dc pou ise Tokilon sur vote viig Ilastau-
t.inn6met le brilliant disparait el, en place, il reste une d6lici3use
fraith, ir et iine appireace douw et velout6e qui persist durant dos
h ure etti Oes. On trove Ia Po:dreTokalon che ltous les com-
merq- nt .
--i


ALLUMETTES TORO
A VENDRE CHEZ

B. & N. SADA & Co






"1^ --* a-'jr.'i- - l,.'--. .. , .-',<;-
N !


LE PNEU QUI CONVIENT POUR HAITI


La rood Tear Tire and Rubber Co., maant en des rapports petn
salislai-.ants sur la duree des Pueus en Hniti, se decide A
"' Voyer un cesMembres de son Departemnent de Construction pour
I'"vstniuer sur cette quer lion. .Sur le rapport de cel expert, des
i kieus interchanqeables avec les "Tyres actuellement employ's,
mnais de dimensions plus g(randes et de construction plus solid,
Out e46 recommindes pour I'usate de cette RIpublique.
La West Indies Tradiu!i Co Aqent GMn,'1al pour Haili se fer:i
'n vrai plaisir de vous dire si le pneu do(i est equip6e votre m t-
chine est celui qui convient.

The West lndkis Trading G


Port au Prince, JtIcm '1' Gonit
CapHatien.,


Se ',


Avis
Je soussigo ? Rapbhel Mizri
certified et declare que '.Joseph
Tarvil a travaill6 dans dotre mai-
son pendant dix moic, plac6 pen-
dant son s6jour, sous le haul coa-
trole de ma mWre et do mol,
certified qu'il a fait preuve d'une
conduit eqd'uae honn'tet6lirr6pro
chables.
En foi de qaoi, je lui d6livre ce
present certifical pour lui servi ce
que de raison, par devant qui do
droit.
Jd6rnie, le 28 mai 1928
RIaphael MIZZIl

AVIS COXNERCIAL
Nous avons l'honneur de'viser
Ie public et le commerce que noun
venons de fonder une mason do
commerce sous la raisou social*
Joseph Nadal et Cie,
La mason s'occupera partica*
lirement d'Agences at de Reprd-
sentations, d'lmportation Gn"d-
rale et d'exportation des products
du pays.
Monsieur Joseph Nadal aura
beu la signature de la maison.
Adresse: Rue du Qu'ii, entire
le Grand h6tel de Francee t L. P.
Aggerholm.
T6lephoae 2219.
Port-au-Prince: le ler Juiu 1998
Josedh NADAL & Co


Rtoss s Belfast Gingerale


V" F. BERMINGHAM
Ageat Geu6ral-Aux Cayes.

.* . ,
k*


<'K'


Reconnn Is meoillear par W
plus fins GoatlemCi
de moad

G. GILG
Distkbutear,. r-Po.a-"o --"


-S.- .~ ~. -.


'4 t''


I -J


-* --
-~r'>ia-iB~


I'j


I -I I III- I - .. .


_" L__


PAGE-- 4


-^


i-


Dr., le;.It.;, i,


6 -'^-',,--all -____


aweSS





On nous communique I \


toi du i iMars i192 siir I'orqani-
sation du Tribuimal die I .assilioi
Art. 22- II v a. pour chu.
que section, un' rle d'audien
ce ou sont inscrites les all'ai-
resau fur et A measure du r6-
tablissemnegt des dossiers au
grelle par le Minisltre Public.
A la reception de chaque dos
sier du Parquet, le greffier
le ( communique ain Presi-
dent (qii indique le role sur
lequel I'allaire doit etre por-
It) et fait remellre ia chaque
juge apple a en connailre,
I une des copies de pieces de-
posees conlormement ia I'art.
19. ,
IRgelemens iuitlrieitrs du Tribunal
de lCassation.
Art.6 Pour chlia(Iie sec-'
tion, ily a un role ('andien- I
ce. Les allaires v sonl inscri-
tes par le greffitr. ( Str Fin-
dication du President ,* au
fur et A measure de leur rd
tablisscment par le Ministerec
Pablic.


St-Antoine 1
Apres-demain. 1:: ju in l.i
fete de Saint-Atoi-e d,( P1.; Ioe
qui naquit en 119 A l.isl5iine.
1se fit de bonne lhi r Ir rli-
gieux de I'Ordre de SI-Fr;a onis
et alia precher la loi cliretieline
en AIrique. II mourut en 12311.
Ce grand Saint est tres Nvndr6
chez nous et Port-au-Prince pos-
sOde come on le sait, une jo-
lie chapelle placee sous son vo-
cable. Sa tele y sera ceiibree,
mercredi, come chaque annie
d'ailleurs, avec le plus bel appa-
rat. II y aura difftrentes messes
et durant toute la journ6e le
quarter sera ea grande et belle
liesse.

La feie an profile des jielinmesdes
inondalions A. ,lnmel.
Comme nous I'avons announce
avant-hier, c'est samedi pro-
chain, 16 du courpnt, qu'aura
lieu, A Parisiana, la grande soi-
ree Ilihtlrale organisbe, par les
acteurs de a La Renaissance ,
an' profit des victims des r6-
centes inondations A Jacmel.


m


' ClIaqun e chose ici-bas a sa compensations mais chaque personnel d(levr-i ait avir
une I)olice pour compenser les accidents personnel ou de teu.
Les polices de la 46


General Accident Fire & Lite

. Assurance Corporation Ltd. @


de Perth & Londres

,, garantiront votre personnel centre les accidents qui vons gunelltenl chaI le pes t i
votre automobile centre collision, vol, leu, louidre,malvcillance, dommages cnstiis ^ir
A autrui dans sa personnel on dans ses biens,votre maisou centre l'incendie et les
*,' degAts causes par la toudre. V'


Veuve F.BERMINGHAM
AGENT GENERAL

SOUS-AGENTS
Port-au-Prince: 'T. GILG Cap-Hailien : L. de CATALOGNE
S Jremie: JAEN BLANCHET Miragone: TOVAR &,Co









IFllFACTURERS LIFE


Insurance Go

SUonedesplus fortes companies.

*cana4ienues d'assurance sur

Sa vie

|Eug Le Bosse &1'Co I


*- --',..- *,-. .,, ..- ,, ."
-. -. A


"Les acteurs redonnent La Fill.'
L' I'trmpercur. Le lever lde ri-
Ic-i sera une petite coirt'ti.,
I wale desopilante, rmini i,
ata Irinioniales.
Les cartes, atx prix de '2 ;)
gourdes, sont en venile i I'.n -
hiana.
a liullelin Oliiriel Iti I.parinl in lt
de Irlustruelion IPbliqfi le
Le u Ilullctin 0::ici:l lu D 1
parlcment (Id l'Ilnstlrucliowi I'Ll-
blique vient eIe p:itIre poir
les moist Avril-Mal 1928 over le
sommaire suivant:
:'xApos Genral de la situation
de ce I)6purlemient. Decisions
I i nisterielles. lalpI)orls des Ins-
pecleurs; statistique des 6colcs
relevant du Dtpirlrment de
I'lnstruction Publique, .lanvier-
Mars 1928; In IWle de I'Univer-
site et du lDrapean; A i)rop)os
des maisons d'ecolh; ticrologie
etc.

Chez L. Avon
Boim de chane
Viennent d'arriver cha)eaux
et lormes de crin.


Re.' erciements
Mr Claude Lavali6re et son (i's
Marcel, Mr Raoul Pierre et Mme
Haoul Pierre, Mr Alphonse Rend
ainsi que tous lee autres parents et
illies iemercient lons les imis taut
'P la Capitals que de la provione
qui leur ont donned des preuves do
smoathie A I'occasion de la m t'
le leuir regrettde
Dimn' Cl(aude I(tiluire
leY' L(t'onidc Reiit
feur 6pouce, mbre.Uille, belle-filie
parent et allide, survenue le 26
ai dcoulh. lIs lea prient de croire
h leur profonde gratitude.
go outre, Mr Claude Lavali6re el
son fils remercien* particulibrement
Mr Edouard Nelson d avoir bien
voulu peter ,a maison pour les
fundrailhs de Madame Claude leur
spouse et mere.
Poit-au-Prince, Is I1 jitin 128.

la famille P6tion Morisset et
.oLs Its autres parents et allies,


i remercieul bien sinevrt meant to"I
les amis, notamment Mr Paste"r
SDubd,Melle olonue D)cb;, Imiille
CFrdd~ric Merenied et Mle e Nino t
Ctharlot, lesqueloh lua ont term ,*
I leur sympathie < lEcCtA:O'l da ia
'nrt doe,
AlIe' I ,' Pierre L,/,, IBise'rt
'eor regretlde mAre, belle-mAre.
tnut eulevae prArnt.irdmnt &i
leurs atflecltios le ts maii .s, elt
les p'ient lde croirde leur profor-
de glatitude.
I elitl-ouAve. le 9! .luin 19tH

3 Broderie
En tous genres
Mine Mlm.. td(lURI;i:
)33, rue des i'esiars.
Phllat6lie
I hilippe ST'ELIN ( Pcrl-au-
Prince, Haiti demanded changes
timbres-posto avec Philaltlistes do
ous pays.


LA creme dentifrice Kolynos fait dis-
paraitre ls vLt:. '; d:: iourrilure
qui f rramentent da i la I oucihe, (i'ssout
la p tiicule, u truil -'-4. *r.i.ic,. Irotep
conti IcIC marUx c tk.-l,, :I (r.:ric ct hi
gingivite, (o-:tr o; ;.i.- nu aini,:-
tic'1 de la s,;6 dd:.:::. I ; imc tout
clntier.
E:sayez le Kolynos I:;n;iujotturdl'h>-.
La nsii tiIn (-i lr cheur qu'il laissec dan; la Ibouclic ..t
un vrai plaisir.
CRtME DENTIFRICE

KOLfOS


A. de Matteis & Co Representants pour.Haiti


- 4


I. .& '
tI~,
~
'I
k~ii1 (


1~


-2


HUPMOBILE


~br~L~LIR3~Rl;brrr~ran~A1~Y~


PAGE 5


LE MATIN 11 Juin 1.):'


r**-- w-MI'6-o - -- ~ ~- --- -. .,F O f t!%-u,.- %W--* 4


i







') 2' I


LE MATIN 11 Juin 1928


Pageol


antiseptique urinairo


Agit vite ei radicate'ncnt
Supprimc les douleurs
de to mictiyn
tvtec toute complftcalion


1 t I 1 i ,'. , o n .*
eti I n I l i 1 '
w lC c ; I .r* i I
elo cro i!. W3i r.'.
ClObo ilkul IIl r l t !. '- I


corigesUPv Ia fe mU-
ueuuse dsit)m** a
naires. relate u 1in
iusus.I. gr h un rwI
jlun8isemeMnt S-i
des celluess. IA Fb
meurirter o'iA 3t653
ment pour se sonoopefo
partout o0 1 *lil.
mals encoO pour toul
lea utries microbes
auxquels es deoratf
Iut 'aiocielr. lullt
ltout. II etn le fond*-
ment. la bbe du traf-
tement de I'arthrte onu
du rhumaUrsmeblenno?-
rcfgique. parce qu'tl lot
celul (it II bltonorrS-
lIe cUe-mime. *
Idt tavtAv4A.


.... .. ... .; .I
Etabi CitatMIa I, I F rle Vales.
S ...... /PAC OL o t sans pitl pour !cse inoc-qu 6, ,,,.. c i ar s. .i *t pbo
i.. s intilta.ts desl *",-m-3 .rinasa
L : i.....: i .


Bar

E'Igant Cat6 oui 'on t


Terminus


rouvera les meilleurs consummations et un se vi e


PNEUS ET TUBES


Tlrestone


Notre stock d'


est .niintea .at au


complete.

Pneu 4 f Iubes po tr n'im.

porte quelle voiture ou camion


en d6p6t.


lappelez-vons qu'il n'est l as du tout eco
de meltre un vieux tube; dans un pneu neuf.


nr miquP


L.es pneus Heavy Duty 'irestone sent decidtment
les meilleurs
Le amis de Firestoie sont toujours contents de ses
Pneus, Tubes et Patchel.


L. Preec/.mann-Aqgerholin
AGENTS,.GENERAUX,
hUE DU QUAI,


C ; i. .. .c. b i .in Dcs.'q:.. urs i, ; .. & dIts V,Is


&


Co


A lt;le'pel(

intelt) series


Le vieux chasseurs ot lea ti-
reurs avieds font ee qui suit:
Avant de partir, ils injectent de
1'buile ( 3-in-One) dais le m6-
canisme percuteur et 6jecteur de
leur fusil, puis ils frottent le ca-
non ct la crosse avec de 'l'huile,
oi 3-ir.-Ones alin de lea prot!ger
centre les effects de la pluie, des
giants mouillds ou des mains hu-
mides. De retour cbez eux, ils
neiIrient et f'clhet parfailemen
leur lusil et I'enduisent abondam-
ment d'huile "3-in One",a I'inlt-
rieur et A l'ext rieur. puis ils in-
jectnli de nouveau uae forte,
quantilt de "3-iu-One dans le
peicuteur et I'jecteur.
Les tusils Irait6s de cette faro
sout loujours eo parfait 6tat. I
ne se rouillent pas, ne se piqutn
pab Ft durent ind6finiment.



Evite la roulloe-Lubrifle
Nettole et PoUt.


Energique


L'huile "3-ic-One"' eat un luEri Suivez le tra, s de Gladys Vey,
fiant de quality superfine, tclle- 'actrice pleine d'entrain dans *Shat
meant supdrieursaux huiles ordi- flin Sam de Alabama ) qui dit
naires, qiu'en ne peut pas 6tablir qu'elle a trouv6 1'Exelento Is pluI
de comparison. A employer pour ddlicieuse pommade pour lei chew
lubrifier bous mdcaniames I6gers. veux, qu'elie ailt jamais employdeS
pour 6viter la rouille des objets on LA POMMA DE QUININE
mdfp.l el pour ne toyer el polir
En vente dans les quincaillerie, L AEXEL NITO
fe pharmacies. lea armureries l eat la pommade authentique, ele
les ma' pias, en flacors de trois atteint lea racines des cheveu t
gran i,,rs el en burettes: donned un brillant natural qui de-
Demandtz un gr s meurep
echantillon et la listed Elle arrote la demangeaison do
des applications. cuir ehevelu et rend lea chveuxi
IRATEITS. doux et couple,.
THII'FY-IN-C(NE Eo vente dans toutee Ie phr,
OIL COMi elNY fl maciep. Seulemeut Pwnr 0,25 ci
13New-ok Eiam Streetpar post directement,
Heproent upar. EXELENFO, MEDICINE
pJ.D.MAX\ELL&,C paCOMPANY
J.D.MAX\WELL C ATLkNTA, GEORGIA
Sbla GrandR Agents demands ur tou
Po, -au-Prince. E-p-or


Avi
Le soussign ia Ile plaisir
d'annoncer an Commerce el
a ses amis (q'il a ouvert a ii
Nouvelle Orleanssise i C'nal
Street unc Agence Intermc-
diaire entire Haili et la '!.ui-
si ne.
Its penvent s'a lr es'- I lni
pi, r I(ois les reui i li cnei ts+
qiUi Icutr icront Ibe,,,ii)


Ires
H(


;1\t ill It X


- Mb.


Products alimentaime
Bailev
Lait pur dc vache 0,50 le litre
I N 0,2,i'ceverre
us de citron 1.00 la bout.
Iluile de coco 1,50
Legumes confits Ie bocal A
toat prix.
Fitgue aluane co i,(:-v6e 2,00
le pqtiut d Liut e I'vre.
aloi< i 'c ici. G'i p v et '3.03
l w... a -


Ar.thur VILM [ i A V,",''F
I "liilebaker ') i:'ing Six
lipi'sc.'ilanil te M. ini:iu.in (i) iplex )a pairc' ii 2f),0000
lfiaii,'jiises et aml ricaines ~ 'iles: exce!llIne'c edition.
(oo)m 410 (08 C iil Street prix trWs raise an lt!ct.
2 \v-Oileans. Appeler tlelpho ic .Iutomla-
tique No 2 33, ctre 8 .a.m
Oro. n r


II
"

;'it %1


-. .. iW


*1


Paeus it Tubes


~LDOI


-


- --- -- --


+ ..


I- Ur Prix enviable
Nt s ict0 utrsdo'vcnt se is'"
ir'lct que hI l',n t, (erniere le
(IC 11 1 a while lh It 'n tln la
I il S al it'I c e III leit s e
|pi s I e itC i, 11ice. du mo I-
de. a e, a < fh',r ine 11 machine
por alive ia Ia laurea:e desexa
iens de I aldyvl graphie de
I'Ecole Sp~ciale :le Slen, -Dac-
tylographie. Ce prix de valeur
lut m6, i.d par Melle; Car-
men Lilavois ai qu' iI lu' d6li-
re olennelle ii.enl par le Dl-
reclteir d(e I'Etahl ssement au
course d'tinc )pelilc ma inie r6-
crfeativc (loit otiS g;irdotls
ciic. rc l I';agrcil)ic s tivenir.
Les 1i) tii't'L ix (liU(iallls de
I'lcolt Sp ciaile Sotll! tile I 0 o
velle lois l'objet l n tie atten-
lion lout tiusSi d(itcalec.
iLe inpy'llii iiq(t' Monsieur
(iilg vicN it (I'ni i ionctcrel ellet,
an I)irecltur (Ie 1'-Ecole Sp6-
ciale, son ,esir d'oiiir I'iencore
Ila prci incilleur e eI&e ie ( I)actylo-
i4ap)hic de cet important eta-
blisseinent.Nous enregistrons
avec plaisir cite igr'andemar-
yQic (liiintr,'it A\ I'adrtsse de
I'Ecole Sp cia c t0 cr~ complil-
mientlio:is Ic gt6nrcux d na-
teur.

rOurf Is l baut6
de la chevelure


i r3,r chabl .


''


I


i


I


DOD


k, .-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs