PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04718
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-27-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04718

Full Text
I L.. J


0


aliment MA =nO=l
DIRECTEURJ
135, Rue Amdricaine, 1358
TELEPHONE N*,.2242


propose toute ma vit. en public
ou en particulher,Ic', sl de ne ia-
mals ron c6der Aqui quecesoit
contrela justice. SOLHATE


226me ANNEE N" Co78


I'OhT.AU-PBINCE (HAITI)


\ENDIlEDI 27 AVRIL 19D


I-


__m meme i mm i ieei-m- i..----e


Veil-o asm lets charmaefs miersI d?-.':i?...

O-. mJNE SURPRISE lItr i,
Vieilles Fleuristes DE!LA
I-- ,Manufacture Harihenne a
Les remarquons-nous as-l mmes se rapprochent poor l IirfllA A i
sez, lea charmants m6tiers de dispute aux fleurs des par-
1notre Pays ?... Les aimons- terres la grace don't la nature Ba low p rodults do cette grand MANUFACTURE, vous l
nous assess ?... les pare. owu md iiaimmddisaement qu'Uls as smt pm d e dig- a mardi dernier vecrs
Deux sceurs. Elles sont deja Pres d'elles, dans I'6troit to-. raf tquae idi 1/2, A la rue du Qusua,
vil.le. gis. il y a quelques mcubles Loarl abe co0tisot de pulast, ar6ma leur donane utlte I'ndroi' o stationnent les ca-
Des cheveux blancs sur- aux contours rudes don't le eosltstaabl s riorlt. muions A passaeirs, un group
,montest leurs fronts aux ri- vernis s'ecaille ((ainsi que deo IA cc sneat s par lei Port-au-Princienne,. publicaine, de trois musicians qui avaient
des aitdres. Elles habitent, vieux pastel)) et qui, eux-aus- favorite at ei dommees La Main at n am Qent r-e pri n place danse camion *Jean-
rue dd Peuple, un modest si, semblent silencieusemente coao pr I bons amateurs. . ne d Arc et s'appretaientIa par-
ksadont Iaspect fleure 'hon- se confer quel u'histoire la. Lmdmllio anlesti. e per le r fomeurs do test pays pour St. Marc. On caussit
u as quo igareltes m#rient I. ruin quoelo. osepor purSe t rcbntaimait
ntlet, le serein a.aisement, Jnee de leurs splendeurs en- hI *ase s 'at., r i.stot, .l ras ousement, ribotai, tai( heu-
la douce mtlancolle ou I'on voices, des meubles sans luxe, Tbl I d rle i o ll ,to. o.es spor d, et d* o useim oudaini, N Tai E Vt
aime se souvenir de tous les branlantscommeceuxd'entre -Ts. e m e mme qui se trouvait dan.
autretois de bonheur, voix nos qui n'ont plus vingt ans ontr. boau on rd G 7tre camnion, sauter du ve-
deode bonheur, Inousqui non ius vint aorts-me:cotre00,ortG .I n ss h ni r
harmonieusedeschoses exha- et qul ont vecu tous lears et & Pla'itdle r cortalaes pochette so tivo use surprise qui he courier so jeter au code
lant l'6vocation de toutes ces printemps, vieux bahuts que !mouit. & t r fr gaguer d'uns Jmqul Vistf elaq gourdi, trols braves homes qu'elle em
belles neiges d'antan aujour- Rembrandt eut aim6 pour sea sleO vot n ago*. "bros bvieusement.
d'ui bien tondues... intrieurs. Seleleses flours, t a o pono Mdam e mangeant son bl en
Deux sceurs. Des fleuristes. les belles fleurs artificielles, Ist 7.. por..nre.... herbe ou laisant, come on dit,
Vicilles: elles portent longues rajeunissent touted cette vieil- 10'0 M 75 ons p r..oudes .,ur6 -2 PAtuesavent Cartmeseron is-
upes, bottines, corsages au lease. fsat ddji des plaisirs u'al aient
haut col. aux longues man- L'6clatante floraison I... II y RpFwU aine -100 pochettes vioes pour Gdes .10. lul procurer, IA-bas, les braves
ches. Et, des que le martin a des roses routLs, pourpres PROFITEZ. MM. LES FUMBURS. aoiciens qui, paralt-il, jouent
trissonne au souffle d'un beau comme ce dernier rayon don't bi de tous les ,ustruments.
jour, des que le soreil, cares- le soleil, a v a n t, de laisser,
sant lea choses, verse sur la monster le soir, ensanglante, fleurs doranpg qui couron- encore toujour.-coroles ..ca- a"i uavant hiejr, versd ah.
roe sa lumi6re qui ia r chafu- I.bas, un nuage immobile; il neront le front our sous le rices e ptale ,do nt Ie paper R solution, deux files A... P...
to et en ranimela vie, ellesse y en a aux peltales si lourds, voil immacul4, des violettes bleu ou rose Ms'plie. so replie tI .. N.... mettre tout ie quar-
hiettent A tisser les p6tales qu'on les croirait de porce- qui se cacherott bient6t sous sous leurs dolgts commte le tier en moi par leurs propose
multicolores. lane, roses come la nacre lamousse des pauiers, cornm- brin de jooc sos les dolgts ordriers, les injures obscene
. Vieilles fleuristes... que la reine ordonna, un jour. me les autres,sous l'herbe;des, alertes du vanner. u'elles se crachaient de leur
Peu A peu, autour d'elles, la a son plongeur d'aller lu i marguerites vIllottes, qui., Etuis c'est teaoir. Ler ius orispe voix es t pourgan-
vile se reveille, la rue s'ani chercher au tond des mers' rev6ches c-orm de vicielesa labour fn s'ache Nut es se disputent pourunrcer-
me, s' chaufle aux lumineux pour ornerson bandeau d'une files, m ss aInt point aux lumir eo eoile ur port e Ae..s maisriie ne p66tourrsae
.ftlves qui iui tombent d'en.- eoile irisee. 11 y a des tiiopes*u,&wafsIo Jaminsdes close. W t-4 l charis tleo chlonnes ouse lant
.Tout bruit. Lauto passe, i fraches et si d licaes quo cmlt- desi ineonnues cher; et rajeunies, heureuses gris pour vider leour querelle?
lnt, miroiter son luxe, pre leur .clat fail croire leur des botanites, sux ptWalesi d'une pribre recite devant
Stoetieusement, 'entants e hte partum. 11 y a de large fleurs louftus, closes en I'imagina. quelque salute image, rdvant ... a vu, mercredi soir, A IA-
Wq I'6cole, I'ouvrier vers l'a- jaunes, pareilles A ces rounds lion des deux vieilles fleuris.. es jours joveux de leur en- venue Schultz, une brune aux
tteier. Au clocher de l'6glise d.or qu un rayon de sojeil, se tes, et destinies A sourire, se ance, elles laisserontpendant yeux reveurs qui s'enfretenait
prochaine, lentemen t, les glissant par la tendtre entr faner et mourir sur -quelque leur sommeil, leurs Ames re. avec un june galantin, plut6t
Ieures sonnent. Et les deux ouverte, pose par terre, ( i dale tundraire en un coin de monter le long de quelque tort... en gueule.L'entretien du-
Sflelristes, entire leurs doigts beaux qu on nose plus mar- cimetiAre solitaire ; mille pe- rayondelune pour se m ,ler ra assez longtemps. E, au mo-
agiles mais tremblants dejA cher fleurs de salran que les titesfleurssans nom qui trem aux Ames de leurs flours en ment de se spare, des eumosdn
un peu, chiffonnent, plient, fianccs redoutent, leur cou- Iblotit au bout de leur tige ier lo pau. e .'un pourI'aut redes mots d'une
repent les petits papers leur est symbol d'infidelit. de filde ter et don't seule tra- per J'onee" a p, |tendresse nnie.
rouges ou verts qui seront, | Les vicilles fleuristes, tou- hit artifice I'absence, en leur fi as touoreoUs, surtout quae n
lout A I'heure, p6tales ou co- jours, travaillent. calice, do scintillement de Clha ue martin, j'aime bien ceTe A quo, apparemment, on a
ro lm. "A -,-.diam ant d.u.. ..gouttellete r o ceie Ac qui, apparem m ent, on a
roles. Au dehors, le midi est elIa- d man a..u ne goultellete revoir les deux vieilles tfleu- tout promise semble dksirer da-
Chaque martin, je les revoisd tant. Leurs coeurs alors se ra- d oroae... Touours,sans se ses se lassant pourun pen vantage. C'est precisement ce
Elles se parent A peine, sen-' niment un pen isoer, les viediles fleuristes, d art, j'aime voir leurs roses que NOTRE (EIL a consulate. Pois-
lement lorsqu'un souvenir Iti- [e avec Ie regard trais des loin et burs lis et toutes les flears qu'au lieu de rentrer chez elle,
gitit reveille, devant le urs ... en elles a glissi uu li.i ranvn de joie, taines an.eosa, creent des clatante ; qui naissent sous Ia belle s'attarda, plus que de
yeux, uue minute lointaine teurs caurs onressi'li, lears cens ontpris feurs, modest et chariant leursdoig's. raison, chez une amie, sa voi-
oui elles eurent le ciel dans esr.. labour qui leur permit de vi ao ine et ou un autre doposa sur
luc es e l ns r r n r oIleureux qui peut, aujour- ses joues, des baisers longs et in-
leurs c uceur s, et ouI lcuims (mmue aia'ouelle aii imrir qui flambi, _vre sans aimer come sais d'hui, exercer ces charmnauts terminables...
mes ii y a si Io 1 Le"rs colurs re lil111o le Il Ja rain d or. hai..ne. et d6licals mEtiers qui,catou- ... a trouve cela natural. Triste
temps -t Irssoon6rent. .er-, L'apr6s-midi s'ach6ve sans rant la vie, chaque jour, de roman d'ainour, bien tait pour
cees par une chanson Le pa- Sansdoute, se soutvienuent- hAte. le jour va s'6teindre. roses efleitl6es cosolent 'A- ces temps ou Irrne, majeslueu-
- rpdis. lles tredonnent un air ellesqueles avaieni eu vingt DejA lesoleil, au-dessusdela meet apaiseu le coeur! Souls; sement Dame immoralit.
gal, vieillot quon ne change anset qu'elles amanient les, mer, se mire a son onde ces doux labeurs sont ceux Ileurcusement quesorganise
plus et qu'elles chantaient ja fleurs; et elles tredonnent plus au'll argente el les fleuristes qui nous crient: tout banheur bient6t la police des m.eurs.
dia, au temps de leurs rondes haut la chanson de leurs je i- e la rue du Peuple tissent 'est as impossible.. .
juvEniles lorsqu'unelune sou nes ans, celle qu'elles chan- impossi -
riante laisait luire son crols- talent, antan, dans leur jeux,' --- L'aulamaliler asu Tribunaul
sant dans un ciel pur et bleu. au clair de la lune. J *1- J. a a 1u de Pai
C'est si gal un beau jour de .1 Bureau d Entreprises, odeU odo;t se rappeler qu'en
soleil, si gaies les fleurs, si ...Nous, 'irons plus aul boiscruedilir laviolelte... marines loise L r .lIr q dei en-
doux les souvenirs de vieilles .. ea, uCaaier, onnez-mio0i .ore rose... OndStrucl Ons e d eA da que nos Tribunaux de Paix
gensl i-mi, maruerile, I'on dol maimer. Constructions et de L es
Auour d'elles, les fleurs .hansons Cela a' tarde un peu; mais
s'eparpillent, s'amoncellent. Vieiles chansons l. R 1 Parations. vaut mieux lard que janais, et,
La mason est bientl6t un jar-. Partout des fleurs... Cor-. depuis mardi, 'automalique a
din don't il ne manque aux belles et paniers en debor- Directeur : Georges von LIGNAU. p16 install d laInJustice de Paix
roses que le parftm. On pour-' dent. Trop nombreuses, elles Entrepreneur-Ingenieur. de la Section Nord de la Capi-
rail les ramasserparbrassees en glissent avec un 16ger ill Rue Amnricaine, Telephone No 2729 Isle, No. 2 1.38. Aujourd'hui, la
et en laire d'6clatantes jon. bruissement,pareil A celui des Eo lace de Mr Geo. de Lespinasse. Section Sud aur le sien elt, com-
chees. Eles s'Echappent de roses fauchees, pour un beau P. O. Box A. 106. Por.au.Prince. me la Section l:t en ait do-
leurs doigts, une A une, coon. bouquet, par les ciseaux du donc nos Tlrois Tribunaux de
me 6cl6sent sur leur tige, au tardinier. 11 y a de petiles Travaux: Constructions et Reparations de in tisons, insta' Paix enftn oantis de ce moyed
baiser d'un martin trals, les fleurs bleues don't les coeurs nations technique, plombages, peintures en tous genre, exc- rapide de conmmnunication.
bontonsparlumes..Parloisde qui saiment comprennent le caution dc plans et surveillance des travaux,fouriiture de Lepubliclapprendracertaine-
leurs Ievres qui, peut-etre, muet language ; it a des lys nateriaux pour installations modernes. ment avec plaisir; car, le tilE-
n'ont ajamais connu la dou- blanco, pareils a ces petits. Conseils et consultation, phone, en permeltantde separ-
ceur d'un baiser s, elles sout- ames sans talche, don't le lilial ler de loin et vite, supprimne bien
flent sur les pElales tragiles defile emplit leglise au Jour Correspondance technique avac New York, Paris e! Be lin" de temps perdu et bien d'incon-
et ceux-c, coquets, de u x- d'angblique bonheur ; d es ,. vnAients


c -P'-- '('llAN UNiAN


dw .I II II


_i




r r


PAGE .2 LLMA'LN -27 Avril 1928 ______


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


La terra tremble
Les ruiSes de Coriathe
ATHENES- LP ville de Co-
rinthe a, de nouveau, ressenti
ce matin deux secousses de tiem
blem. nt deterre. Deux minis-
tres grecs ont visit la region et
ont declare qu'ils considdraient
la ville dAvaste A un tel point
qu'ou ne saurait la restaurer.La
reconstruction sur le m~me em-
placement est pour ainsi dire
hors de question ; car, c'est la
deuxieme tois en 70 ans que Co-
rinthe est ddtruit. On Avalue les
degAts A 600 millions de drach-
mes.La liste des morts s'ilve
13. Le gouvernement a envoy
des vivres, des tentes et deux
navires pour servir de refuge A
ceux qui sont sans abri. La
Croix Rouge amdricaine a offert
des tentes et des secours mkdi-
caux pour 15.000 personnel.
Ver leo P61e par lee airs
GREEN HARBOR (Spitzherg)
- Le capitaine George Wilkins
qui vient d'accomplir son beau
raid aerien dans les regions po
laires se propose de faire un
nouveau vol celte fois dans la
region antarctique.II espere par-


de l'inlanterie qu'il considdrait
come des envahisseurs, mais
qu'il ne molesterait pas les cito
yens desautres pays.La legation
amiricaine n's regu aucun detail
compltmentaire de la c6te de
I'Atlantique.
BILUFi:LD(Nicaragua)-- De pe-
tits d6tachements de soldats de
I'infanterie pres de la source de
la riviare Prinzpolca seraient;en
tr6s en contacts avec une trou-
pe de 500 rebelles que Plon
croit 'dtre sous le commande-
ment d'Augustino Sandino et
la bande qui aurait pillA les
mines Bonanza et la Luz en vue
de la grande supdrioritd numd-
rique des rebelles, il tut jug6
prudent de pas les attaquer.Des
renforts ont 6t6 demandAs qui
ont 61t imm6diatement envoys.
Noovel incident ilale-aulrichise
VIENNE- Hier, des maniles-
tatiuns se sont derouldes A Bu
dapest centre le traitA de Tria-
non devant la 16gation d'Italie
ou avait lieu une reception en
I'honneur d'une d6 lgation ita-
lienne en presence de M. Bethl
lem, des membres du gouverne
ment et du parlement.


tar pour sa nouvelle tentative ino accord commercial
au commencement de septem- ftrmee-rteeaslovaqut
pour exploration, mais im re PRAGUE- lLes ngociations
se de donner aucun rense igne- commercials tranco-tchicoslo-
nentn. vaques ont about A un accord
ea. o sur la base d'un ututr traitt.Mo-
LinJbergh Iransporle du struai yennant la clause reciproque de
anli paenmolique la nation la plus tavorisee, la
QUEBEC- Le colonel Char- France amhliorerait le regime
les Lindbergh venant de New- conventionnel actual avec la
York, eat arrivA A Quebec ce Tch6coslovaquie. Les n6gocia-
soir avec une provision de sa- tions continueront A Paris le
rum devant servir au traitement 30 avril.
de M. Floyd Bennett qui,atteint L'Italle et les Soviets
de pneumonie, eO t soign A l' I6 ROME- L'ltalie et les Soviets
pital de Quebec. ont ratif6 le protocol relatift
Nouvelles lnondations l'interdiction de la guerre chi-
aux Btate-Unts mique. j
ATLANTA ( Georgie )- Toutes Lee 6le1otons 16gislati-
pricautions utiles sont prises ce ves trangalees
soir pour tAcher d'empecher le PAnts- Le paili communist
desastre qui menace d accompa a decid6 de maintenir ses can-
gner la plus terrible inondation didats au second tour de scru-
qu'il y ait jamais cue dans les tin.
plumies de la Georgie, Alabama L'intdrt de la situation poli-
tt Floride du Nord.Apres-avoir tique est maintenant concentrA
o casiona6 d'Anormes d6gats et sur attitude des parties au se-
a 'oir caus la mort d'au moans cond tour ; des tractations sont
quatre personnel, les torrents engages A cet effect. Dans cer-
se sont precipitAs dans les lits tains d6partements, les socialis-
tortueux des rivibres basses et (es et les radicaux ont decidA
se sont r6pandus dans les plai- d es d6sistemeuts r6ciproques
nes letliles environnanles. Ils pour le candidate le plus favori-
out iiiond6 ou menace les villes s6 au premier tour. La press
el les villages et oblige les hliabi- d gauche'ryclam la concentra
tauts A abandonner leurs mat- lion Eds groups de gauche. La
nm.iisons. prcsse moiloJere demanded aux
Sa guerre rcdpublicains nalionaux d oubser-
au Nicaragua ver uinle stride discipline pour
MANAGUA(Nicaragna)-lf'- lairgir le 29 avril le suce.s du
pses une d6p6che de M.Cramp- 22.
to:i, receveur des douanes a En vue de la preparation du
Pu,*rto Cabezas, adress6e aI M. sitrtiin de ballottage, la l6ddra-
Ci.lord llam,receveur des doua lion socialiste de la Seine a d6-
nis, M. George Marshall, direc- cid, de miaintenir la carididatu-
Icur-adjoint de la mine lia Luzx re dtie M. Lon Blum. M. Falhd-
y los Angeles, arrcd1 la semaine res, ministry du travail qui est
deruiere par le general Sandmio en inunoritl dans le Lot et Ga-
el ses partisans, aurait 6t6 tuW. ronne s'est deshte en laveur de
M. tramplton a 6galement an- son concurrent radical social-s-
inicic qu'on avat voli dans la le. L'Olliciel public un novel'
iiinw;i 1.300 en argent et des at) iss.,- tiu pour deux ans d.
nmt chandises el des animpux t'mtir A des bonds de la d lense
p )ur une some de 8700. a mi- qui s.ra tie 4 o/o.
l' de Bonanza, au nord de la n I'honnour
1., z.. aussi 616 pill6e; le general da Costes et Letbrix
Sa dino auraitd(clar6publique- PARIS Les chefs des inm.
m lit pros de Matagalpa 4u'il sions diplomatiques de 22 na-
le luerait,lesaniericamus,en rai- tions amnricaines organ is: ,:
son de la presence des soldats ane manifestation d'admiratioa


LA MAISON


et de reincrciemnnt en M'hon- evre
neur dre Coses et Lebrix le 28Graved6mie de fi vre
avril 6 la mason des nations
amricaines ill remettront A r pie dnl vre
Cotes une dillebro spnale dans le or
cialement A la monnaie avec
I'Lpigraphe au glorieux avia- ---- --- --
teur Costes. Le corps diploma-
tique des trois A.riqe enplom- Depuis le vendredi 20 avril, ladie sevit actuellement.
souvenir derois itqes en une grave 6pid6mic de fiivre Le Service d'llygine, autant
sou venir dt a visie ain enne c6r6bro spinale a fail son.jppa- que possible fera inspector tons
m ?dainle identmue rican at ri- rtion dns le Nord. Le loyer les jours les Ecoles, les Eglises
hu6e A Lebrix. Un der etrune de la maladie est concettr A etles marches.
soir6e suivront reti e dcermonie. I'Acul-du-Nord. Le seul traiement efflcace
sdt sau r nd@et cl6 6 onie Lc Service Vational d'lVygidne coatre celte maladie est un s6-
PARIS-Lea amisdeM.Briand i nous communique: ruinm sp6cifique que le Service
S i- iesamissdeM.Btando 25 avril, 5 heures p. m.- d'Hvgi6ne empoicluellement
sont assez inquiets de I'tat de La situation, au suiet de i 'pi- ave: ies resultats renarquables.
sEtrange ministredes Afairesd ddiic de Mdningite cerebro spi- II est de la plus grande impor.
range qimgarde Is lit de-nal qui s vil rAculdu-Nord, stance que le malade soit sou-
puis nuit jourp. Les docteurs hale qui stvit A I'Acul-du-Nord, lance qu to raolade seit so,-
Marx et Emery, midecins du est la suivante: Nombre de cas mis A un traite;ment d s le d-
ministre, ot communique du en traitement depuis l'apparition but de la maladies. A cette fin on
sor le bulletin suivant: de I'pid6mie le 26 avril 1928. doit imm6dialemeut informer
de M. Briand suvant : inrat 21 avril, 13 cas; 23 avril, 17 cas; le Service d'Hygi6ne de tous les
Sfl an es taionnaire. 2 avril, cas; 2 avril, 10 cas. cas connus ou suspects, par 'in-
pLa ofesreat toujouridlevae. Total decas A l'Acul-du-Nord, 46. termidiaire des agents cits plus
ses soins aux rois de Roumanie Depuis qu le premier cas de haul.
et de Grce a ppe en con- cette maladies fit son apparition La valeur d'un isolement ra-
sultation ce a 6tpp en con la Grande- Riviere, environ pide et d'un traitement institun
Lo raid du a Drem* n t (rois semaines et demise, le nom- prompteinent se prouve nette-
SAINTE AGNts(Quabec )-Un-e re total des malades traits ment par les r6sultats heureux
dSpAche rege ce matin par a p.r le Service d'Hygi6ne est de obtenus A la Grande RiviAre de-
Canadian Transcontinental Air- 65, et est repart.i come suit : puis tole 21 Mars. Jusqu'A ce jour
wayi A Se annonc ne r Cas Drcis aucun nouveau cas ne s'est de-
le ( Bremen a et 'adroplanede (a)Grande.Rivibre 10 2 velopp6 dans cette region.
secours Ford sont retenus 'lle b)Cap-Haitie 1 1DE E HEUE
Greenly. Par suite d'une chute c)\ilot 2 0 DE1 26 avril 1928,I-iE HEUREdi.-
de neige et d'un vent violent du ()Acul-du Nord 46 3 26 avril 1928,-o idi.-
nord le (Bremensaurait mis ete-Suzanae 2 0 Situation inchange jusqtiu'Af
en ktat de continue son vol (f)Plaine du Nord 2 0cette here. Quatre case pastifd
sur New-York avec les pieces (g)LeTrou (suspects) 2 0 et 6 suspects ont ta reus de
dor hNgew- ork ev l~ea par l I 'Acul du Nord. Un cas suspect
de rechange Fordappores par 'a- 65 6 ua des employes de I'HM its
rop neor. Tous ceux qui resident dans Justinien, a 6t1 admis. Le aux
.... les Ddpartement duNord doivent de la mortality A ce jour eat de
Use ee le me asisie de lilies rigoureusement observer les me- dix pour cent seulement.
6l Piit five sures preventives suivantes :
Par un Arr6td du President de (1) s'abstenir de fire des vi ON NE VOYAGE PLUS DANS LE NORD
la Atipublique en date du 19 sites. e public est avisA de ne pas
avril et inser6auMoniteur, ail se- (2) S'abtenir d'aller au cinema, voyager dans le Ddpartement
ra procedA dans la villede Petit- ne pas prendre part aux veilldes, du Nord jusqu'a nouvel avis.
Goove, sur quelques propridtds aux bals, et ne pas frequenter -m
particuliAres borndes au Nord les a gagures v.
par la rue St. Paul, au Sud par (3) Consulter imm6diatement Pteherie de Pedersales
Joseph Durand,Tl'EstetA I'Ouest le mddecin ou se rendre au Le D6partement de I'Agricul-
par divers, A la construction Poste de la'Gendarmerie, A la ture de la R publique Domini-
d'une Acole congriganiste de ctinique ou A l'H6pital Justinien caine a revu, il y a qoelques
filles.o d&is que se manifest r'un des jours, 10 barils de poissons pr6-
Les travaux de construction sa mnpt6mes suivants : pares A P dernales par l'Expertj
de cette cole sont d6clares d'u- Sympt6mes : Fi6vre, mi- en pecherie, qui est un des co
tilite publique et la procedure graine, raideur au cou ou vo- Ions de cet endroit. Cette quan"
d'expropriation reconnue n ces- mnissements, tit a 6t6 vendue A la Police Nag
saire sera entreprise et poutsui- Les Ecoles ne seront lermbes tionale pour la consommrnation
vieconformAment A laloi. qu. dans les localitds o0 la ma- des troupes.


. EST LE RENDEZ-VOUSjdes.GFNS CHIC


3 -- ---- --- -


~







n __


Lw


NOHR I LAURIN, Agells
les Rues da CeLire & BOane Foi


Au Radio
oield e progame pear le concert
de ee sir an Radio:
8.00 p. m. Orchestres du 2* rd-
igment U. S. Marine Corps (J.
. Me Garvey 1st Sgt. U. S. M
C. Directeur).
1. Sobbin Blues.
2. Bye, Bye, Pretty Baby.
3 Just and Ivy Covered Shack.
4. Side by Side.
5. You don't Like it. Not Much.
6. II I had a lover
7. Everybody Loves My Girl.
8. Lonely Melody.
8.30 p. m. Le Vent)) Poksie
de Edmond Haraucourt dite par
C. Coicou avec adaptation mu-
sicale de GhrDurand pour piano
et Violon par Jules H-raux et
Henri Belair.


8.35 p. mN. Rcital de piano
par Dr PFricles Verret.
1 Grande Fantaisie sur un thE-
me allematid. J. Leybach.
2 Les Hirondelles, Valse Hal-
tienne de Toureau Lechaud.
3. Sous l'ombre, Valse Haitien-
ne de Jules Vall6s.
8.50 p. m. Lecture par Is Di-
rection Gdnerale des Travaux
Publics.
9.00 p. m. Selections de chajas
par Maybelle Eiler. Accompa-.
gnement de piano par Katharine
Gloeckner.
1. Indian Love Calle, Otto Har-
bach, Oscar Hammerstein 2nd.
2. By the wathers ot Minne-
tonga Thurlow Lieurance.
9.10 p. m. Recital de piano
par Edith Harmon.
1. Sundown.
2. Sleepy Town Gal.


Plumetis blanc et creme

Tres grande lawrqeur,

Gdes 2.50 laune.

7 ete d'Indien, toutes cou-

leurs G. 1.oo 'aune 7

Chez ,j '- j

Isaac M. ABITBOLI I

229,Rue des P ronls-Forts,

enfacedu Marche Vallieres


VIENNENT D'ARRIVER'

Pneus et Chambre afAir

Dunlop

.'Dunlon

Dunlop

Made in England

En Stock

[JOHN H. WOOLLEY

Grand'Rue


LE MATIN 2 7 Avril 1928


PAGE' 4


- -- ___


I


Bonne Apparence-Service Fiddle
CES nouveaux r6veils WVestclox rendent de bons ser-
vices et ils ont une apparence exceptionellement
belle.
Big Ben De Luxe, Baby Ben De Luxe et Ben Hur
itablissent le plus haut module de beauty et d'excel-
lence parmi les reveils. Vous pouvez dependre sur eux
pour l'heure et I'alarme sOres.
II y a un joli assortment de Westclox;tous marquant
l'heure exacte.
WESTERN CLOCK COMPANY, LA SALLE, ILLINOIS, E. U. A.
'.


La Brauserie Naltonale S. A.
Comme nas I'avons annonce,
mardi prochain, ler mai, A 4
heures de l'apr6s-nidi, aoura.
ii.u la cermonime de la poset de
la premiere pierce de la Bras
scrie Nationale (S. A.*
L'Etabl asemcil, qui sera cons-
Iruit A la rue du Mages.ia Ie
I'Etat, tout pr6s de l'UWi.e
Glace, sera affect A la tabrica-
tion de la bitre A Port-au-Prince.
La Basserie appartlient A une
Compagnie don't M. E. M. Sparks
est le vice-prsidenp

iUse geslille Wie A I'Exteraal
Sie-Rese de Lima


Ceoltreuce Itrophiqune
Dimanche prochaii, M. Gen-
til Tippenhauer prononcera, A
la Soc$it d'Histoire et de G6o-
graphie d'llalti, une cont6rence
surges excursions scientiflques
en diverse regions dt pays.
Ce sera un Wris interessant
entretien.
REELATION SEITIOMELLEI
aa jMcjmtT ia...ioauccuiu
Doa, na*to de vuloM fntfo irt -
t|lalble u rnnl Ik o utam Atbmo
---*u&lrN. - PiltK triarlop haturo
SwCiTt FRAPCACSK
W 65se. sd F.fl.tI D..i% PAMl


ml. et I me lil 1t.ii iv.* '* v a. -.
Les jeunes marines avaient
pour timoius, lui: MM. le Ur
Domond, S Pradel, Constan-
tin Mayard et N. Boucard, elle:
Messieurs le Dr Hudicourt,
0. Brandt, J. M. Tay et le
capitaine i. Shaker
Apris la c6remonie reli-
gieuse une charmante recep-
tion cut lieu en I'honnear des
marines et de leurs invites.
Nous envoyos a u x heu-
reux 6poux tous ncs vceux de
bonheur.


Hier matin,la Directrice, Scour
St-Paul de SI-Jean, les profes-
sours et leas elves de I'Esternal
Ste-Rose de Lima titaient letr
Superieure P r i n c p a I e, Mire
Mechtilde du Sacr6-Cour.
Une petite lite litteraire, gen-
tille et charmante avail 6t6 or-
ganisde. De courts saynites lu-
rent exdcuttes, les petlites des
Scours de r'Externat direct, tour
A tour, avec une belle diction,
diflrentes pieces de vers choi-
sies et lorsque I'une d'entre elles
vint adresser les mots de com-
pliment, c'est avec une grande
et visible emotion quo Mere
Mechlilde rdpondit aux bons
souhaits de ces infants confines
A ses soins et A ceux de ses de-
vouties collaborutrices, les bon-
nes Scours de St-Joseph de]
Cluny.
La lfte cut, naturollement,
son charmant clou: les petites
eurent cong6 pour la journce. {
Nous joignons nos vaeux A
ceux des petites de l'Externat et
souhaitons un heureux anni-
versaire A Mire Mechtilde.

Avi '
J'avise le public et le com-
merce, quo devant delinitive-
ment laisser le pays, je cesse,
A partir du 30 avril en course,
de faire parties do la maison
de commerce ilablie sur cette
place sous la raison social
GEORGES & S.MON HAGE
Monsieur Simon Hage con-
tinueia les affaires sous la mt-
me raison social de Geo-ges
et Simon Hfage pour son pio
pre compete et SOLS sa seule
responsabilit. .
IPort-au-Prtnce, le 26 avril
1928.
Georges HAGE

AVIS
J'avise le public eltle com-
merce, que Mr Georges Hage
devant dfinitivement laisscr
Ie pays, ctsseA partir du 30
avril en course, de taire parties
de la maison de commerce
itablie sur cette place sous la
raison sooiale
GEORGES &, SIMOa HAGE
Jelconlinuerai les aflaires
sous la m6me raison social
de Georges et Simon Hage
pour mon propre compete et
sous ma seule responsabilite,
Port-au-Prince, le 26 avril.
1928. Simon HAGE.


WestcloX


ALUMINUM LINE
New-Orlian & Sotllh America Sleamihlp Company lc.
IROCRAINs DEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRIhCB HAiTI
On steamer laissera New Orlians le ler 1ai
pour Port-au-prince et les ports du gud.
Port-au PrinceCe!220 avria i|1.

A. de Matteis & Co
Aauun.GtudatAu.


Angle d


U


MARIAOG Le 26me Cngs de WMUecise
... dHmain17 he res a 616 d'Halti
Si i. L7 I Come LE NeATIN 'a djia an-
lcil !, en l'6glisc Melropoli- InoncI, e deuxikme Congres do
.LIII. Ic mat ige *Ic Midecine d'Halti s'ouvrira mer-
Me' le AD:ELIE.: ,MOLtvI, credit prochain, 2 mai.
lille de M. harlcs Moravia,' La seancsiuaugurale aura lieu
D)irctleur du Temps et de sons la pr6sidence d'honneur
Madame du President de la R6publique
Avec Iqui prononcera une allocation
\tM. N ,.u.:.de VB.RTE.'I.r en riponse au discours d'ouver-
l. M.\UL' de VBRTUL. l ture du prEsident de la Soci#-
Mine 0. J. Brandt et le pere t6 de Midecine d'HaTti.
de la marine accompagnaient Nous publierons domain le
les epoux AI'autel. programme complete du Con-
Les marines avaient un bril- gres qui durpra trois ours.
lant cortege d'honneur et la Changement d'adrsse
petite liachel Artand, ange Cabinet de
d'honneur, soutenait la traine Me GEORGES LAROCHE
de la robe nuptiale. avocat.
Le contract civil avait 6 e avocat
sig mardi 6 heures de l'a- Angle des Rues Fron de la
smidi, dans les salons de Rplicaiue ( Ea had de a
S^m,.. iru,,.Mo anravi I-Maison Gardiner & Co


---~


-


IIll


0





-U RODONAL-


Goutte
Rhumattemnes
Ecz6ma
Art6rio.Scl6rose
Ob6altA
Calculs



BIANOD 0 PI k

*ft atae.,
,,,


Nettole

le Rein

olat t fote
df te articulation,
dissout I'aeide unique,
otif'e la nutrition
so u da Ite sgralises

t n pe;ar t exister, wackte isique
as agwast itenr conire rlt cfnlraitw is..
9llst i mobllalteur quest I''rudMnal.
Ccl~t[,i (ti sse delelpartout, atmlCUlilr de porols dilge-res qtu'll s iouirdit,
r dea lulquI v ai.culaire *rtcrldrln
W I 1,ruU* idp darul qu'i emile coM-
_d pIapulmlam Iet it inmits
wux qu D'l. Inpone.. L' 0 voel tI
mullipllcAl d' s lt>blonhl-ants .r(wullat du
levag d- I'oergnlmle qu lul etul IsIi.le 'et
tonerite teat d' indclraon. tihraegitue .
Ou'on aIt pU autfltois le discutrr, We.st f-
hlieux a II l ,enble plus pu..ii e, i iiorg
piiluM.U de .imconu.nr. et d'ea uiltle, .
la v "leulr.
D' Barroux,
de to FaculM de Aldedine de MontIpillI.


RPanamajRailroadjSteamship fLine,


Service de fIrt et de pris 'igers: entire
NEW-YORK I F N. Y. RISr)TOB tAN L ZONE et les PORTS, do lauOl'k
OUEST de I'AMeRIQUE du SUD.;
plus rapide et le plus direct service de transport de passagers et du fret entire Haiti
elles ports Europeens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama.
Voici la lisle de nos agents pour les principaux ports de I'Europe :
Anglotoerro Boose Franoo
Mrs, G. W. SHELDOM & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND


IN FRANCE :
Mrs. SHELDON A C* soit repr~semls
Par les maiseals sivantes:
IGELATLEY HANMEY & Co
21 Ruede la RBpubliqcie
Marseille
hiaNu PIERON & ile Lt7
53 QuaL Georges V
I Havre
HERNU PERON ,& Cie.jLtd
Rue du Moulin i vapeur
Boulogne s/Mer .'
. uHERNU PERON Cie. Ltd ,
95 Rue de Marais

HBRNU PERON &'Cie. Ltd
;Rue de la Tranquillitd
Dunkerque
HERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


COPENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BENDIX. & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENES
Italie
mMrs HENRI COE g& CLERKS
, Piazza S. Matteo,No.Ij13
,Genva. Italice
CHRISTINIA NORWAY
International
, Speditionsselskad
\ HAMBOURG, GERMANY
MrH. Vogemann
SHambourg,Germnany
GOTTOURCEo SwI.-MPEDEq
Nordisk Express
Gottemburgo. S.ve~ile-i
ROTrERDAWi, OIJLLVDl
Mr. H. Vogemann
Rotteidam,l I Holland


LIFEBUOIYT
le Savon
pour la Santa
Lever Bros. Co., Boston, Mass., US.A. *,.
-- -.----4


Une lavoritel

du theatre11
.= 'FAIT L'ELOGE
de l'Exelento
lI'


L'IUELETO
QUININE POMMADE 7
SVous.auase vous pouvez avoir use
*lie chevolure on vous servant do
'Exelento. Elle agit sur les racl
nes des cheveux et le cuir chovala
re apris usage votre chevelare oet
plus longue et plus jolie qu'aupa-
ravant.
|Lew esth6tes:recommandentj'Ex-
Itnto" parc qu'elle sat Isa vraie
pommads dequinio. lie prdeconi-
sent auei Ie avon Exeleonto Skit
qui. conasrve friche la pq on
Saliv lo lbouton et lee tacese.
iNous some* Il far, doe ce amer-
l :ono0eQ quo vousTaurez ontiSre
satisfaction evoc ceea produiats re-
marquables as vous vous on serveoz
r6gulirement, que'nous vous on
verrona4gratis un echantillon do
chacunjd'eux.Nous vous onverrons
ausui une brochure dcrite par des
aspcialistes on ehevelure st en
teint. Nous vous feroins des propo
i sitions intdressantes si vous voulez
montrer et recommander nos pro
duits vou amis.
S "EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
I ATL4NTA, GEORGIA
Agents demands pour tous pays
Ecrivez pour reonselnements.


SCoatre I( S r1t
Beaucoup d ge, s pialomosat
ceux qui souflreont de surdiV do
bourdon ements d'oreille oa do
caterrhe nasal s'ioltresorbut I
savoir qu'un petit apparel trsia-
g6nieux appel6 (Tinisire lIha-
fler.ae t6 ricemment i voeat4
pour le soulagement permaseat
do cos maux p6nibles et Sau moy
duquePl des centaines de C" trn
graves et apparemment ineurable
ount 6di conbattus &voc suooet
Tout interest 4, deirant d'autres
renseignements, concernant eto -
marquable appareil,devra s*adre.
ser au Secretaire do LARMALNBg
CO, DEAL, KENT, ENGrAND,
qui enverra des details complete,
avee des attestations testimoalaes
et des extraits de journaux, ou,
pour gagner un temps prtouls
,instrument mme avec lee nmdi'
caments necessaires, otc, erost
immediatement expddids par poeto
A touted adresee indiquie, toes trtis
do poste pay6s.contre 1'eavoi d'an
mandat postal do 12 shelilins.
En dcrivdnt, mentionnoez Hea-
ring Restored.

CbMgoment 'Adr'l
SL Grande Naison de Casmir
Anglais.-Fran* ais
G. JODICE & CO
Est transt6r6e A la Place
Gettrard en lace de l'Imprime-
rie Centrale, nouvelle mailo
de Matteis. Fournitures com-
pl6tes pou- tailleur.


Avis
1iDocteur Daniel A. LEROY
Chirurgien-Denliste
Bois de Schulz ( Angle,Ave.
nue K et Rue6 ).
I Consultation : 8 hs. A midi.
2 hs. A5bhs. p. m.


Colombian Steamship

Company Inc.
S.Le'. steamer ",aracoa"wvenant de New-Tork. kvi,
les ports du nord, est attend i Porl-au Prince 4e
8"avril courant. II reparlira le mime jour direc-
lement pour JMrdmie, en route pour ls ports 4e
la Colombie pregnant Iri'tet passages:
?*Port-au-prince, le I5 avril 1928.
'Colombian Steamship Gompany Inc. |

Gebara & Co, Agents


OaZCE.AU


SAVON HAl EN


*b &et4J Ae. ^wrQOO~*

J DIL&6T a.. T aU IN-


EN oePOT: AUX APMES DE PASI
~- POIXT AU PRINCE


Imor-w-


as


- l l i I


--- ~


--


--J^M-^^1


- I,


; --- ~-: :


~ ~iL3-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs