PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04714
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-21-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04714

Full Text



6mat MAALOI1R
DIRECTEUR
13Ai, Rue Am6ricaine, 1358

TELEPHONE N* 2242


22Mme ANNEE


0


A


N* 6373


4- -- -- .. ... IIIIll ,


PORT UT-PRINCE (IIAITI)


LadignitU et la souueralm
dfflaiti ne peuvent consists
dans le droit de donner au moa
te'uiollist, en plein 20 me~Ie
le spectacle innommable d'un
esclavage scandaleux cachi sous
les apparences truqudes du suffra
ge universel.
PR ORNO
PRthIDolT DI*AIT:


SAMIDI 21 AVIR. MM


-~ NW


Come le vent la Constitu-
tion en son article 80, le Pr-c
sident de la R6publique, A
fouverture de la session 16-
gislative, a adress6 au Conseil
d'Etat un important Message
pour accompagner I Expos6
g&6ral de la situation et le
projbt de Budget pour le pro-
chain Exercice que le Cabinet
d6posa sur le bureau du
Corps.
Bans le Message, le Chet
de I'Etat retrace longuement
Ifs grades retormes admi.
nastratives, les grades reali-
sations politiques, I'ceuvre et-
fia= 4nfin accomplice par le
Gouvernement q u il dirige.
Aves la plus louable tranchi-
se, la plus admirable sinc6ri-
t6, le Pr6sident a retrace la
douloureuse situation d a n s
laquelle ae d6battait le pays
.losqu'advint la conclusion
du Trai6 de 1915. 11 6num6re
saas detours, sans en rien
omettre, toutes les heureuses
consequences qui r6sulteret
pour 16volution social et
politique du people haltien
de.a coop6tation sic6rement
amicate entire son Gouverne-
ment et celui des Etats-UnisI
et de I'accomplissement, dans
le pl large esprit de loyau-
t, dk obligatious r6cipro-
AfiteigiparOsTraAte.

',, 46gitifte orgueil et
sne juste satisfaction que a ce
.Trait6 de 1915, don't les ter-
*aes et 1'esprit ont 6et defigu-
r6s, en Haiti aussi bien qu'a
l'6tranger, p a r un aveugle
Sparti pris et par les passions
ftressives d un nationalisme'I
.Quancier, a nettement prou-
vj son efticacit6 pour le rele-
vement de notre Pays daps
I'ordre, dans le travail, eti
aqsi dlans la veritable libcr-
t. a
SC'test en vain, precise avec
torcq Ie President Borno, que
l'on 16vera des protestations
hypocrites contre te Truite
qu( nous trouva sur ce bord
d'un abime de sang et nous
"uva; c'est en vain qt'ou le
denoncera comme coutraire
Sla dignity et 4 la souverai
net6 d'Haiti
Et le Pr6sident de la Repu-
blique, avec une clart6 et une
saret6 de jugement politique
que ses adversaires eux-
m6mes seront obliges de re-
connaitre, d6linit que ac la di-
gnits et la souverainete
d'Haiti ne peuve-t point con-
sister dans le droit absolu
pour des actions politiques,
recruthes dailleurs' dans la
minority de liver la R6pu
bliq##u. 4 fliaux doe i'aar
chi d'infliger a la Nation,
fon nmre t lpacflque et la-
boriase, le regime ntoltra-
ble dj4 daordre et de l'im-
mor 1it6 g6neralis6s d a n
I'admoaiw tion publique, de
l'inceddle p6riodique des
villas et des campagnes, de la
mis6re physique ajoute a la
misere morale des masses po-
pulairs. La dignity et la sou


verainetW d'Haiti ne peuvent moment, r6alise depuis 1922,
consister dans le droit de le Chet constituon;aelquidi-
donner au monde civilis6, en rige les destinies de la Nation
plein vingtieme si6cle, le spec- haltienne. Et, aujourd'hui en'-
tacle innommable d'un escla- core, conservantleur attitude
vage scandaleux cach6 sous d'opposition syst 6 ina tique,
les apparences truqu6es du essayant de dimlnter la gran-
suffrage universal et des de pens6e politique don't s'est
Chambres representatives.) inspire le Chet de notre Na-
Rarement plus just d6fini- tion,ces pires aveugles, parce
tion a 6t6 taite du triste r6gi- qu'ils ne veule9t point voir,
me poUtique s oju s lequel pretendent quo c'est sur une
nous avons vecu pendant plus suggestion du D6partement
d'un si6cle, jamais, peut-.tre, d'Etat que le Po6sident de la
n'a 616 montr6 avecplus de I6publique a prism la r6solu-
[clart6et-plus delranchiseI,'ul- tion d'annoncertsg people hai
c6re honteux qui rongea notre tien qu'il initlerlt'application
Pays pendant plus decent ans c9nstitutionuiell relative aux
et le Pr6sident Borno voit, Ghambres le6gilaives. C'est
avec raison, dans le Trait6 sy-. avouer haute wnt un man-
nallagmatique de 1915, le sa- que dejugemein, one wcon-
lutaire pansement qui a.gu6ri naissance compLte des idees,
la plaie. de la voIoute, d la saret6 de
Cependant ces hautes con- jugement, de .i1 termete de
sid6rations politiques, ce r6- gouvernemcnt de Celui qui,
sum6 v6ridique des bientai- dirige actuelleoent le destiu
saints r6sultats du Trait6 don't d'Huaii,que dec oire que I ini-
le President Borno, des son tiative d'une declaration po
av6nement a la premiere Ma- litique si important lui a
gistrature de I'Etat, sut, avec et6 simpleimena inspire.
une heureuse sagacity taire Celte initiate revient enti.
le piv6t de sa politique tout rement au Pr6ident Borno.
entire orient6e vers le salut Seul, il l'a pris'ilans le silence
n a tio nal I et l'am6lioration de son cabinet, dans la pleni-
d e s d6plorables conditions tude et dans la a verainet" do
d a n s lesquelles v6g6tait le ses droits et de #s pouvoir de ,
people hamtien,ne sonlpol het consttta l du people
-a uion des advrsai- eaMei en tons ses ac-
rs du Gouvernement q tesa oitiques, la r6gle habituelle
r plus tai v objet destqua d- u resident dIae puque.
te _plus tailt lobjet des ru- Gouvernant pour le people, sou-
meurs ou des opinions 6mi. cieux seulement de ses besoins,
ses A propos de ce suggestil de ses int6r6ts et de son bien-
Message du President de la tre, it prend en tout, toutes les
R16publique. responsabilihts que comportent
En ellet, a la flu du Message ses actes politiques,sans se.sou-
le President Borno qui, sor cier des critiques int6ressdes
de l'etficacit6 de sa politique moins encore des louanges in.
pour le redressement general sincares. Durait ses six annees
*de la collectivite haitienne, de gouvernement methodique,
sul toujours, mdme seul, lors- 6nerique, i a toujour eu la
q..';i tut.np. ou e o haute conscience de ses respon-
qu'il le 1.ut, en prendre touted sabilits et de ses devoirs en-
la responsabilite, toute la vers son people qu it a jure, le
responsab litR de sa po ;ti.- 15 mai 1922, de guider dans la
que ? disons mieux, toute la voie du pi ogris, de la method
responsabilite du pouvoir --', et de la discipline vers la r6-
crit: ((Au 15 mai 1930, au denmption deiinitive promise
moment oii sachevera le pendant cent ans et pendant
maudat constitutiouLnel dout coit ans vainement attendue.
je suis rev6lu, il ne resteia On pe t, pour essayer d'a-
plus que six ans pour arriver o.nd.rila po,6 de l adcla
a .. ... .. ration, slennelle du president
a expiration du Trait6 de Borno, insinuer qu'elle a Wle
,191. . ... .. . .. taite sons la pressiun de Plnter-
* * * * vention de certain hoines po
Mon Gouvernement, avant de liliques strangers ; jamiais on
parvenir a son ternie, pourra natteindra ce but qu'il taut
sans crainte d'inconvenients bien s'6tonner de voir poursui-
pratiques, initier I'application vre par ceux qui, chez nous, se
coustitutionnelle relative A la sont intitules des nationalists
-Chambre et au Senat, doa- "rr6ductibles, partisans outres
naul ainsi a son successeur du syst6mepo e.neutaire.
I occasion de proilter des der- quen 1930, ure sera propice
meres annees du Trai6 pour a initier I'application constitu-
consacrer ses eflurts, avec cal- tionnelle relative aux Chambres
me et dans les conditions ies i6gislatives et A preparer l'6du-
plus propicesai preparer 1'edu- cation du sulfrage populaire, et
cation du sullrage popiflaire ii n'h6site point A prendre la
eta veiller au tonctionnement lourde responsabilit6 de laire la
regulier des Chambbes legis- dangereuse experience. II en a
latives. faith part au Gouvernement des
Mal tles i Etats Unis envers lequel ncus
gr es preuves qui, e avons des obligations consen-
maintes fois,ont 6clate a leurs ties par le 'rait6 de 1915. Le
yeux, jamais les adversaires D6partem ent, d'Elat ia t6ickl6
n'ont voulu comprendre la sans reserve pour une decision
grande ouvrepatriotique,que, si hauite et si desiuteressee
patiemment, .taborieusemeut, Peut-etre que corrige6- et le
sans jamais se laser un .seuil Pr6sedent Borno le cro t terme-


Le Message du Pr6sident BORNO

au Conseil d'Etat


JAu Palais

National

LE MINISTRY PLiNIPOTENTIAIRE
DU BRISIL RRMET SES LETrRES
DE CRiANCKE AU PR6ISIDSNT DE
LA REPUBLIQUE.
Avant-hier, A 9 heures 30 du
matin, Mr Arthur Guimaraes de
Araujo Jorge, a 6t6 reVu, au Pa-
lais National, en audience solen-
neUe par le Pr6sident-de la R6-
publique A quiil remit les lettres
I'ac.rtditant en quality d'En-
voy6 Extraordinaire et Ministre
Plnipotentiaire des Etats-Unis
du Br6sil en Haiti.
Le Repr6sentant de BrWsil fut
conduit au Palais .de la prsh.
dence avec le c6r6monia d'I -
sage. A son arrive, la Mbusiq9
exicuta La Desallennw at %1
Ministre tut introddit par 4
Chet du protocols das gra
salon oA 6tait d46 #o Piub
de la RiepuMque eiqi d
Secretalres d' tatl.
Au moment de remettre sos
lettres de cr6ance, M. Guimares
s'eaprima on ces termss:
Monsieur Is Prideat,
J'ai l'hoaaneur de reoamettre o-
tre lea ma de4 Votre E sel*
lence la Idtre qoi m'airtdtet s
quality d'Invoy6 Extraordiai
et Ministry Pl6aipotentiaire des
des Etals-Unis du Bresil pr6s le
Gouvernement de la R6publiU
que d'Halti.
Aucune mission noe pouvi|
m'e tre plus particulilrom o
agr6able que celle d'inaugs*r*'
les relations diplomatiqun
entire nos deux pays, en
moment historqir ou touhu
lea nations de I'Auinrique clWr
client A mieux se connaltre
pour mieux travailler A cetle
politique de solidaritO et de rap-
prochement que le Br6sil A inr-
variablement suivie a travers
,'Empire et la. R6publique, par


une traamdition ininterrompue de J'6prouve le plaisir Ie plus
plus d'un si6cle. vif i recevoir la Lettre qtai vous
Je consacrerai tous mes etlorts accr6dite pr6s mon Gouvrn-
A Iaccomplissement de la mis- ment en la haute quality d. E.
sion honorable qui it a 61t con- o .imstre Pl6n iotentlaire des
ieu par le Gouvernement dl Enlats-Uni du Brail.
Br6sil et qui s'accorde tant avec a noblo penda. rnalis. e *.
mes sentiments personnel; car .jourd'hui par votre Grom -
I'ai toujoars eu une foi prolonde nent me touche profond6ment
dans les hautes destinies r6ser- ainsi quo tout Is Peuple Hatllen.
v6es A la 16publique d'Haitl, Cette politique de solidAritt ot
don't I avenir 6conomique et mo- de rapprochement que pursuit
ral est assure par ses richesses votre grande et bele R6publi.
naturelles et par le pa'riotisme que .m peut que rencontrr Iso
eclair6 de ses Ills engages au- -i6sion unanime des Poupias
lourdhui dans les oeuvres 1e- de I'Ainrique, de tons les course
condes de la paix et cherchant, 6lev6s, de tous les esprits clair-
courageusement, par le con- voyants. Malgr6 certamines appa-
cours de routes les activists na- rencesencore d6favorabl do
tionhles A r6aliser les esp6rances 1houre pr6sente, fid6e de la Fra-
des londateurs de la Patrie lial- ternit6 hutnaine triomphe de
tienne. plus en plus dans le mended; elie
Pour le succ6s de celtte is- amposera chaque jour davan-
sion de paix et de concorde jose stage ses 16condes inspititions
dans les rapports internatio-
naux. D'autre part, la facility des
inent,- par huit annees de gou communications, I extension da
vernement dans f'ordre, la dis- commerce, une plus grande pos-
cipline, le travail, revenue de sibilit6 de s'6clairer sur les uas
ses erreurs et de ses pr6juges s6 et les autres, de se mieux con-
culaires, le people haitien corn naltre, de se compreadre iau-
preudra comment il lfautexercer tuellemeaLt, tout cela favorite
ses droits,accomplir ses devoirs, Iamiti6 des Peuples at tend A or-
comment etre 4pte Ag writer gaaiser entire eux cett interd6-
aux yeux du monde le litre de pendance salutaire qui consati-
nation civilis6e capable d'exer teera une solide garantie pour
cer les grandes pr6rogati'es po le progress continue de la I on-
litiques. corde universello.
Si, une fois encore, I'exp6rien Vous ne vous tonnerez dune
ce 6chlouait, ce ne sera certes pas, Monsieur le Miaistre, si vo-
pas la fuute du Pr4sident de la tre mi.,Ssion en Halti uc le Brt6
61publique; la laute en se a sil est si connu et comiple dej&
ceux qui 'nt adopted la d6plura- tant de chautes sympathies, a
ble attitude dc denaturer les 6t* accueillie avec un sincere
meilleures intentions du thefl euthousiasme; c'est le-gage cor-
de I'Etat, lea meilleures iuitiati- taiim de votre complete success
ves pohtiques n.atioaales. W11111 ut., pour le plus grand


.I~s


ui ItL




les voit employer 4 Wsa-
gulier moyen do transport. Its
oat A deux an diable. lHsy il-
nent place tour do r6le asun
oussant I'altre en tiralt 1dia-
bie par la queue, its arrive l I1
nalement au but.
*
... en a vu ua qui est advegtis-
to et qui, le samedi, ne tait rla.
Un debiteur avait A li ru4i
Scompte. IH 6tAit 5 hei
aprs-midi. L'adveatiste ast
tne idle ing6nioeue pour ~.
Miller ses intor6ts avee 0aOW
Kctious religiouses, It avana tk
tiguilles de as montred'Use 4.
fheure. Elle marqua 6 hbae.
t it put toucher sans p6eh6.

Iompter sur le bleavemllint ap-
tui de Voire Excellence et de
son Gouvernement ausi bien
Oque ar Ie prceux cocours do
people de cette Btpublique.
J saisis avec plaisir cette
heoreuse occasion, Monsoeur ie
President, pour expruner, au
nom du Peuple et do Gouver-
,nement du Br6sil mes veaz lea
plus sinceres pour la prosperity
croissants de la Rpbliq
d'Halti et pour le bonoeur per
sonnel de l'honor6 Mandataire
au hauts m6rites duqul
catcitoyens out an reud-w
Ideotrnme foisA Is
Magistrature de oa RdpaUiq17
[ Le Pr6sident de Ia &Rpubli*
que r6pondit :
Monsieur le Ministre,


SA SLUNIFI.ATION ET SES DETRACTRURS


-


_ --~- --- C-F" ~---- ,, __ __-I r


__ __ ~_~_ __ __













-En achetant dans celte Maison.vous jouirez de votre

argent, sa devise est: 2Proglrs, confiance,'bon accueil.

Angle de Rues des mraocle et Grand'lue
.PO t.*u-Prance.


bien de nos deux R6publiques.
En vous souhaitant la plus
cordiale bienvenue sur notre
terre amie, je vous ofire mes
vaeux fervents pour le bonheur
de Son Excellence Monsieur le
President du Brsil et pour la
plus grande prosprit, de votre
glorieux Pays.
Le champagne fut servi; puis
le President Borno invita le dis-
tingu6 diplomat A s'asseoir A ses
c6t1s et out avec lui une coo-
versation marque de la plus
parfaite cordiahIt.
Aprs Ia ce r6inonie, le Minisx.
Ire Plimpotentiairc du Bresil
fut recanduit avec le m6me ce-
remonial. Lorsque le diplomat,
quittant le Palais National, pa-
rut au haut du grand person
d'enitre, la unique oua 'Hym
no national brdsilien.
Nous renouvelons ici AB IEn-
voy6 Extraordinaire du Brosil
pros le Gouvernement de la R6-
publique expression de ua'
plus vrves sympathies et nos
meillours vceux de succ6s dana
sa tAche d'inaugurer les rela-
tions diplomatiques entire [a
grande 6Rpublique sud-ambri.
caine et notre Pays.

Prochaine tentative de traverse
airiese de I'Atlaflique
d'Eurape ia Amnrique
PARIS- Dans le but de s'en,
trainer pour la traverse de I'At
lanlique l'aviateur Detroyat est
parii du Bourget aujourd'hui &t
5 heures pour effectuer le raid.
'.,iis-Alger et retour sans esca-
le. II .a survol6 Perpignan A 9
.heures.
-Le lieutenant Michel Detroyat
est parti du Bourget A 4 heures
cet apr6s-inidi pour un vol sans
escale d'environ 1600 miles
pour essayer le monoplan m n-
talliLue A board duquel il comp-
te eflectuer le raid Paris-New*v
York au printemps. II a Pinten;
tion d'eflectuer le voyage Alget
et retour sans scale. C'est Is
deuxidme essai auquel il se livre
sur son appareil. Le lieutenant
"Detroyat 6tait sergent-aviateur
au Bourget lorsque Lindbergb
y atterrit et c'est lui qui l'accorm
pogna dans ses evolutions au-.
dessus de la capitals. Son avion
a un rayon d'action de 3500
miles et,le 6 avril, il a execut6
sur cet appareil un vol d'essai
sa is escale de 700 miles. -
A'.GER- Par suite d'an fort
vent le lieutenant Detroyat a W6t
fored d'atterrir A Alger.
D anm la marine do
guerre britannique
LONDRES Le conseil de
I'Amirautt a decid6 la mise A la
retrait.de I'amiral Collard A la
su te, des incidents du Royal
Oak.
.. -i *


S mverains italiems ea Tripolitaime
SYRACUSE Les souveraias
italiens sont parties pour la Trin
politaine..
Au Oujet du raid
de Cotos tee L.L rix
PARIS-- M. Bokanowski mi-
nistre du commerce et ld4 'adro
nautique, a dd6car- qu'il 6tait
surprise des informations de la
press relatives au prtfndu
abandon de Costes et Lbrix.
Le gouvernement a.particip6 au
voyage dans la pius large me-
sure.11 s'est absteaq seulement
de patroner la traverstee de 1o-
c6san sur un apparel terrestre.
M. Bokanowski n'a. pas inter-
rompu le raid aprs New-York,'
[mais craiguant les alas de I'ar-
rimage sur le bateau et du re.-
montage au Japon, il avait d,-
conseill' le retour par t'Extr#-
me-Orient.
La torre tremble vie.
loemment ona ulgarto
SOFIA- Un violent tlnmbe
ment de teire s'est produit ea
soir A 9 heures 35 A Sofia. II a
provoqud une paniguegi6nrale.
Lea secousses sismiques unt t6
ressenties en de nombreux
points du pays. Les d6gAts so-
raient considerables A Plovdiv
(Philippopoli). '
L'6pllogue do l'av &tu.
re du a Bremoeod
LA MALBAIS (QUtBEC)-- Le ina
jor James Fitz Maurice de 1'6-
quipage du (Bremen)) :atterri
ans cette petite ville, A board
d'un aeroplane des e Canadian
Airways pilot prr M.Schiller.
)A Malbaie, le major Fit,-Mau-
rice a trouv6 Melle Hert .J un-
ker, fille du "onstructur dc.
(Bremen qu a vot6 de' New
York au Canada dans ud'appa
reil du m6me genre qaue le
a Bremen a.
NEW-YORK L'a6roplane
Junkers F13 appareil du m6me
type que le sBremen est arrive
A I'airodrome Curtis(New-York),
hjer soir. Ordre a t dodoonn im-.
mediatement d'enlever I'hdlice
qui serait envoyde par train A
la Malbaie. M. Walker,maire de
New-York, a re t un cAblo-
gramme du baron Von Huene-
oeld, promoter du vol transat.
antique du ( Bremen ), disautj
que les aviateurs espdraieqt at-7
terrir A I'a6rodrome dans- quel-
ques jours. Le message disait
aussi que I'arriv6e se ferait sans
le monoplan Junkers ((Bremena.
On croit que ce t6dIgramm'e
avait 6 6 envoy de file Green-
ly avant qu'ou se tut rendu
compete que I'adroplane' 6tait
trop s6rieusement endommag6
pour pouvoir 6tre rpar6 tout
de suite.
Le statute do Taager
PARIS- Les pourparlers au
sujet du statut de Tanger re-
prennent aujouird'lmi au Quai
d'Orsay pour I'61idu du memo-
randum ilalien.


AUW.
9Conseild'Etat
SA la saii d'hier du Couseil
d'Etat, iu S me point de o'ordre
Sjdu t ",M idfer Th. Paret
a doand Muatre da. rapport de
la Comalmibaf spcile charge
/ oetwr hi r4pOnec du Corps
Measagp-4a Prisident de la
M6publiques.ecompagnant I'Ex-
po. gn6rsl de ia situation et le
IrQet da Bolget de t'Exercice
Cette (com ~i ion sp6ciale a
pour preside M. Antoine San-
saricqA e Pow rapporteur, U.
Th. Pa et donna lecture A
rAsseftbdAe e la reponse du
Conseil d'Btaou Message prdsi-
dentiel. CeUA-reponse rft vot6e
imm6diatemaat at use d6lga-
tion composed des Conseillers
Part. Legepdre, Sansaricq, Cau-
vin et Propite a 6t6 torma6e
pour la re.m tre au Pr6sident
4e la R6publ ue.
Puais le CI seller Lepadre,
rapporteur de la Section de Jus-
tice, a annoh at l'Assembl6e la
formation du bureau de .cette
S actionn qui tour president M.
Emmanuel Cawin et pour rap.
porteur, M. L HAndre. Ces deux
onseaJlers d' at tont ausi par-
tie de la Commission du Bud-
get. .
g .
S Alouer
Un boa piao amsrque alle-
wanedsa ( *aewsei au journal
.% 4


11iag6reace sovitltiqe dams la peq
I litique iletrievre des asites pa
PARIS-- Le Matin a public
use lettre de M. Boris Soqvari-
ne, ancien secrdtaire du pprti
communist, adressee A Trotzky
en 1927, montrant e r61le des
agents des Soviets dans la poli-
tique int6rieure de diverse na-
tions, notamment la France. Le
( Matin a conclut que la corrup
tion est la cause du declin mo-
ral et intellectual du parti com-
muniste.
POLO
Demain, match de polo, A la
Place Dessalines, entire une oqui-
pe civil et un team de la G. d'H.
C'est le premier match pour
la Coupe ofterte par Madame
Vasquez.

jT rv6e merle an W. C. -'
SJeudi, vers les deux heures do
martin, Justin Louis, 588, rue dou
Centre, so rendait au W. C.
Quelle ne tut pas sa surprise de
voir une de sea voisines, Ang6-
lia Jn-Baptiste, 6tendue de tout
elle, face centre terre, no don-
nant aucun signe de vie.
Une .enqurte a 6td imm6diate-
mtent ouverte par la Police aux
fins de d6terminer lea causes de
cette mort. Et le cadavre, sur le*
quel il n'a 616 releve aucune tra-
ce de blesaure, lut envoy6 A
I'H6pital Ginaral, aux fins d'au-
topse.
Lejuge de paix de la Section.
Norda verbalisd.


Promenade
pr4iadeatellei
Hier martin, Ie Prisident Bor-
no a fait une longue promenade
en ville.
Le President de la R6.piblique
a 6t6 partout sympathiquement
salu6.

ladlical visilear
*Dans la nuit do 16 an 17 de
ce mois, Mme Victor Julies, dpi-
ci6re, rue Chavannes, quarter
de l'Exposition, recut la desa-
gr~able visited d'un filou, ella
qui, avant de se coucher, fermne
soigneusement portes et tenstrea
de sa maisonnette.
L'ind6licat visiteur avail, pa.
raet-il, cette nuit-IA, une [aim do
cheval, comma on dit; car, pour
manger A son aise, force ll tot
d'escalader une barr6re et do
tracturer une porter. Mats il me se
contents pas fun super plan-
tureux; car, en s'en allant, il
emporta un baril do morse, des
ferblancs de mantegue et do
beurre.
Au jour, I'dpici6re constata
qu'elle avait lait, ce que lescomc
mergants appellent one vented
s6che Elle en avertit la Police
qui no tarda pas A ddcouvrirle fA.
lon.

Crime ou Mulolde?
Une femme a 6t6 trouvde mor.
Ie, aux Cayes, pris d'una rivi6rej
Est-ce un crime, est-ce on sai.
cide? La Police enqu6le.


A. de Matteis & Co Representants pour Haiti


-4


--- --


- -I -~E ___ r


--


I I hATIN 21 'Avrril. 1081


'91W


TAE -Lrz


I







22eme. ANNLE;N" (6373
Port-au-lPrince
telephone: 221?2


LeMalou


PAGES

Samedi

21 Avril 1928


TA creme dentifrice Kolynoi lave et
I nettoie les dents, les gencives,
labouche toute cntirire. Elle d4truit
les germes de la care et laisse dana
la bouche une Clicieuse sensation
de propret6 et de fraicheur vivifiante
qui persisted pei.Cant des heures,
Elle est igalement economique. II
n'en faut qu'un centimetre sur une
brosse seche.
CRIME DENTIFRICE

KOLYNOS
1093
~a~a- -* -


La prochalne Chambre
frangalse
PARIS- Cest le 22 avril qu'il
sera p r o c 6 d 6 au renouvel-
lement de la chambre des d&pu
tUs. Toutefois les pouvoirs des
deput6s actuels ne prendront fin
16galement que le 31 mai.La fu-
ture chambre se rbunira le le
juin. Elle comprendra (i12 inemn
bres alors que la prec&dente
n'en comptait que 581 soilt 28
de plus.Elle ne deiendra pour-
tant pas le record des assem-
blWes nombreuses. La chambre
6lue en 1910 comptait 625 mem-
bres parui lesquels les reprO-
sentants des d6partements re-
couvres. Dans 32 departemcnts
il y aura des d&put6s en plus
formant un total de 38 et dans
8 autres il y aura. des d6puts
en nto o_icjQRapt un total de
10 c'est-A-dire que 40 deputes
voient le noinbre de leurs re-
presentants modifiD et dans les
50 autres ainsi qu'aux colonies
ce nombre reste sans change-
nient. Les elections auront lieu
au scrutiny uninominal. Cest un
retour A Ittat de chose institu6
par la constitution de 1875 pour
electionn de la premiere cham-
bre de la troisitme r6publique.
Le triomphe do
Coates e t Lebrix
"lPAlUS-LaGazette de Franc-
fort)) exprime son admiration
pour Costes et Lebrix et attache
plus d'importance AI leur voya-
ge admirable qu'A la lmfraire
randonnie du us Bremen ). Les
deux aviateurs fran;ais sont par
tis aujourd'hui pour Gex pour
remercier NM. Painlevy, ministry
de la guerre, qui leur a donn6
leur avion et les moyens de ten-
ter le raid-Paris-Buenos-Aires.
Ils iront ensuite A Geneve et ren
treront vendredi A Paris.[ls vi-
sileront immediatemnent aprs la
mere de Nungesser.Costes a d6-
clar6 qu'il serait heureux de
tenter le raid aerien Pari.-New-.
York.
Acclatn6s par urie toule en-
thousiaste, Costes et Lebrix ont
0t6 reus i I'Hl6tel de Ville ofn le
president, M. I)elsol, leur a re-
mis la iwdaille d'or de la ville
de Paris. M. Bouju, prelet de
la Seine, exprime sa fiert6 et sa
reconnaissance pour l'admirable
randonn6e don't Costes retraca
les tapes. Lebrix remit au pre-
sident une plaquette ofterte par
la municipality.


AVIS
Le l)r Diaag announce ai sa
cli ili Sle e Po:t-au Prince e
de la Province qu'll part le 20
avril coirant lprnr I'Europe
il Ci a. de retour vers le lcr
Septembre.


Petites

Nouvelles
?ARIS-Les d6l6gues des ban
ques d emission ont termm6
leur conl6rence. ls n'ont nulle-
ient discut6 la politique mon-
taire mais ont examine les mo-
ens de determinerr le taux de
i'argent el echang6 des observa-
tions sur les diverse questions
mon6taires.
Le gouvernement trancais
en erra A la fini de la semaie
aux quatre puissances et aux
diffrents Etats son project de
pace multilateral.
Pimxs- Pour les elections l-
gislatives de dimanche prochain
il y a 3645 candidates pour 612
sieges A la chambredes d6put6es
'LONDRES-Les repr6sentants
de l'industrie du caoutchoucde
Grande Bretagne et de Hollan-
de, actuellement en conference
A Londres, proposent un syndi-
cat international de vente com-
me scul rem6de pour venir en
aide A cetle industries.
ASSUMPTION ( Paraguay )-
Le prltesseur Martenzi aurait
invemtt un instrument utilisant
les ondes musicales aeriennes
du tApe Theremin donnant tou-
t.fois des sons plus proches de
la voix humaine.
-Le miniistredultravail ayant
utabli un r&glement d'adminis-
tration pAibl:que, la loi sur les
mIbliers en chambre sera appli-
quee.
Mgr 13audrillart a dt6 nom
m6 archevoque de Mytilene.
LON)DRES-Les aviateurs du
( lBremen )> turent secourus par
Lun avion canadien. Ils esperent
pouvoir rieparer leur apparel et
contiquer leur raid jnsqu'A New
York.* ,-
OSLO- Le conseil des minis-
tres a decide de revenir A l'an-
cien talon or a partir du ler
mati.
VIENNE Les d1legu6s tra1f-
Sais et aulrichliens ont signed le
l)lotocole fixant les bases du
nouveau tralrt de commerce
franco-autrichien don't la nego-
ciation definitive reprendra A
Paris en mai.
IAABAT-M. Steeg a inauguro,
le poste radiophonique. Dans
son discours il a declare que la
radiophonie permettrait dasso-
cier plus intimemnaent 1'empire
chlrifien A la France.
NEW-YOIlh-La Convention
national socialist a designed
M. Norman Thomas come can
didal a I1'lection presidentielle.
Chez Antoine Roy
1372. luie lepublicaine"
Port-au-Prince.
.Jiies ipantoullcs
our lluiumc pour Femme.


A Ia PtaU POPr* de I'AarUlonut'


Impressions d'un visiteur


VoilA un des rtes centres I
places dans 0 morleur du
pays. qui sont en plein stade
d'Evolution et de progres,mal
gre les ditficult6s de toutes
sortes qui soot les c r.t16ris.
tiquesdu temps pr6sent.Sit- is
au sein de la fertile plaine de
I'Artibonite, A 36 Kl.E.N.L .
de St Marc, t A 44 kit. S.S.K.
des Gonayeia ied des con
treforts de la c is le Adesa
grands Cah9sd'94 provientcee
catl renowm #kLtSt Marc/
est le principal port d'embaer
quemsentcette petit vilte dolt
son 6tat de proepit6 au sol
qui I'antoure, hdut'prodi-
gieusement l6tfcd par d6-
bordementa blqbes du
grand fleuve a~ o4e et de
la plupart de se afflents.
On yrencontre une society I
cultivee que reprnsentent les
deux sexes, toroie dans les
Maisons d'ensei ament et
d'6ducatioq, I3oriA -ric; ,
et au sein dTeal et
pas rare de trouver des jeunes
Sens munis du Q. SE. 2m
Cycle, des licenclis on Droit,
des dames et des jeunes filled
pourvue du B.Sju.du diplo
me E. D.
Let goat de 'instruction et
I'amour de l'etude y sont tres
developp6es Les parents, mi
me les moins fortun6s, s'*m-I
poseut tops lessaprifloes pos-
sibles pour vloyer digneoment
leurs entants.
Dans le domain des affai-
res compu9ales., hl p'est qpe
just d'aidresser les plus
grands eloges a l'administra-
tion pr enter, 4 o4 eil 61u '
janvier derniT po r em pla
cer une Comlsaoq ptorvade
en 1926. En t6 ai. age ds la
Uastaction qu' av6reat
Ies contribuables, ae la ges
tion de I'ann6e 1927, la popu-
lation donna unaaimement,
ses sufrages. don; anvier 1928,
au conseil actuel qui com-
prend les trols commisaires
choisisen 1926 par le (Gover-
oemeut.
S'il tallait une preuve de la
justificationde cetle confluin-
ce, on I'eut trouvA6. la;ige o
!loquenle rieon qu' envisager
les travaukx visiled, a del oub
vert, pourrait-on dire.r6alis6s


ou entrepris en moins de 4
mais de gestion : entreprises
de rilection ,des rues et de
reeapierrement de la route
allant A I'endmit denommn
tCarrnfeur Gros Chaudi6rew.
entretlen Irr6prochable du Ci
melti6re, construction d'un
Abtttolr. tr vanu sanitaires.
drutAn cyllr nquo colors en
vermon plas au carre-
tours pour recovoir l'ordure
et le' daHilift qi'un camion
raoem nat .scibOa emportl
aux d6potoirs, opuamaction
de W. C.. public etc.
Bient6t une Ecole Indus-
trielle sera i ttt. grAce au
don qu'aitl e Counsell Com.
mretial au Serce technique
d'4Agcuqture, Wa u i, terrain
approp d d'environ'deux hec
teres. Uno autre initiative des
plus heureuses et des plus
m6ritoires qu'A praises le Con-
seil st cell d'ayoir assume.
1[ Tigtiorrs ie' i. 'i
Lcationqtd&o nealson d~iole
Sh ,atdcom.e
tjeausjui do AtA.
ptifod elh sot itablies,
Splus grand service aux ta-
I _Mle iet don't le depart de la
Pa Rivre, paralssalt immni-
!n t tate d'un local copvena
bIh e( suflsant pour recevoir
leur nombreuse et intbres-
sente clientife.
Pourparer A ce malheur,
er c'en sratt.aunbie grand,
le Cousell a pris la question
corpsA corps et elle sera r-
solue.Le.plandoe I'Efole a .6t
dress par nn architect me-
rit et q'ex~ ule. Les tonda
In les Titeiau: e itset
Sd pid (4'Avre. Tou'e la
opulton y souscrit A l'envi.
De leur c6t6,lee chores Scours
out organism une premiere
fMte litt1raire avec tombola
e.t koermesae l dimanche 15
avriI.Elle tut des niieux rcus-
sies. Le product de cette tlte
Iira ugmeinir tavoir de la
caise de contribution. On
estime que d'ici trois ou qua-
tre mais la construction sera
,paracmov6e.lHeureuse les Con
naunes dnt Is intordts soont
ansign o ,riavec science, cons-
cienc et lpatrlotisme.
x


Les Caves de Bordeaux
AVISENT LB PUBLIC et parliCiUiiflt P 1 cliets1 els
viennent d'ouvrir un comptoir 4licerie dans lequel ils trou
verout desarticles de touted traicheur, tels quo :
Huile Durel Pommes de tore, PAtes] ali-
asc Vierged'Aix mentakres.
More sans o. | Avone,Lit Condens et Iva.
Vinaigre d'" por t, Nestl6s
Saumon Leit condense B1be.
Sardies alt. 6%por (Armour ). Fro-
Marquereaux mag e Kraft Swiss, Gruyere
Conserves'de toutes sorts: Pte MswAzuer.Bocquelort,
Riz glacd et Riz ordinaire i member etc, etc.
Vin blancet roa ge *I tril; daooanbon, aorladelle
et cDelorb par gallon Oett C H uiie de table
teille, Boissons gazeusae. Bruun* Heyman Plun,.
Liqueurs assorties Beurre de cuisine.
Comptoir de Conflserie, de Vache en Prairie c Moulin 1
patisserie. Fruit trigorififs Hollandais. Cacao en poudre
Sucre Hasco, Sucre grand. Am. ( Peters ) par livre, etboites
en culae en poudre ae erbianc, jambon Ia livre
A glacer les gAteaux etcetc 4des. Saucissons de Lyon.
Elfes le print de visitorr co compoir, un bon accueil
leurest r6gev6.

Pour bien manger
Allez aun restaurant St Gerard, a 6t6 du Temps, Rue
Amiricaine No 1528,
On y mange bien, le service eat rapide et les prix d6fient
touted concurrence.
N. B. La maison sort a domcilie sur densade.


oontre

OONSTIPATICO

OOMPRI;Its

'oq"IIpmif


Troi liek b de I'sler.de larkt
Blete I et de i a Betka I
demat ,
Sait-on que c'est A Charles
Perrault que 'Acad6mie fran-
naise doit trois innovations, de.
venues depuis, chez elle, des
usages s6culaires ?
En eftet, avant Perrealt, les
61ections A la docte ausembl6e
avaient lieu sans scrutMi en
quelque sort A I'misai har-
les Perrault proposal que dsor.
mais il fat vot6 par billet, a afln
quo chacun tdt en plain liberty
de nommer ceux qu' lai plai-
rait,.Cotte proposition fut ag4e.
Ce tut Prcault qui suggdra
o'die, alfn qe rendre les ac1ad.
miciens plus assidus au traysil
du dictionnaire, de distribaer
des jetons on argent aux mam-
bres presents A cheque r6ualon.
Ces jetons, trappis A cotte ic-
tntion, portaimt d'eR c6te Is
Itte du Roi et de l.utre iun
couronne de laurier ave cptte
lIgeode: A I'immortalit* ., e1
cet exergue : a Protecteur de
I'Acad6mie franvaise ,.
Enfln, dans son disconrs de
reception, I'auteur dese Con .a
suggers cotte autre id6e: a uil
asue serit pas mal A propo0 quo
IiAcadem[e ouvrN te porte qusx
jours de reception, ae mine
qu'il eat tr6s bon quell le for-
me lorsquelle travaille A son
dictionnaire n. I'idee deCharles
Perrault tot aceept6e, et, peu
apr6a, A la reception de P6I-
c ier, le public tat admits t la
as6ance.

6RANDi VILLAS
New- York eat maintenant
la plus grande ville du mon-
de, tant au point de vue de la
superficie q u e du nombre
d'habitants. Lors do dernler
recensement, le s autorit6s
new-yorkaisaes tuent, parait-
il, dues de se rendre compte
que la grande u ville amricai.
ne n'avait pa encore d6pasa6
Londres. La difficult vient
d'etre r6solae: les autoritds
ont annonce que le.territoire
de New-Yorl s'6tendra sar un
rayon de 40 miles autour du
Broadway
La population du nouveau
Y o r k eat maintenant de 9.
500.000 habitants, soit supd-
rieure de 5 mdlions A cello du
Canada tout entier.- II ya,
en Allemagne, 45 g ran des
villes de plus de 100.000 ha-
bitants.

Deuxiete Calugris 8EcriEie
steraatlegal
Cest A Sydney, qspitale de la
Nouvelle-Galles di Sud, un 4e
Etats f6ddrds du Dominion aus-
tralien, que se tiendra, du 6 au
9 septembre prochain, Ie deu-
xi6me Congr6s Eucharistique In-
ternational. On se souvient,sssa
doute, que le premnur Conoreo
de ce genre avail 416 telo en
1926 A Chicago. L e President
Borno, alors en visits aux Etats-
Unis, assista A la rIaion inau-.
gurale.
C'est S. Em. le cardinal Ceret-
ti, ancien nonce apostolique A
Paris et ancien delAu6 papal
en Australie qui a jte d65ignd
par le Saint-lere ceime IJcPtIa
I cotte grande solenni/. C'etilt le
cardinal Bonzano qui reprnsen*
tait le Souveram Puntile au CoR*
greas de Chicago.


1


_ _J I




. PAGE 4


Sur us carnel de hal
Pet de lemmecs resistent a
l'attrait des lals costumes. Je
me suis laisse dire que les
lommes, pa r centre, sont
beaucoup moins 6pris de ce
genre de distractions. tMais
est-ce bien sur? Je ne Ie crois
pas.
$- Le.bal costume avec ses d16-
guisements et ses masques,
:est pour chacun de nous use
evasionn, une taite en pays in-
coonu, une sorte de protesta-
tion centre la vie quotidienne,
contre la monotonie, centre
Slajbanalitd.
La preuve, c'est qu'ai un bal
44kanx. recemment et don't le,
66tume 6tait: ( Habillez-vous
'.coinme le lpersonnage que
Vous auriez voulu dtre a per-
sonne ne vint dans son cos-
tume de tous les jours.
Et cependant, vouloir etre
soi-mdme, quelle. noble nam-
bition!


ILe meeiJloealaire
11 vient de mourir en G(ili.
cie un Juit du nom de From-
mer, qui n'avait pas prononc6
une parole depuis trente ans.


II y a trente ans, se querellant
a-a'ec sa temme, il lui avail dit:
a Je voudrais te voir brdler
vi ve ). Et le lendemain sa
niaison prit feu et Frommer
vit bruller sa fenime et ses
deux enlants. Epouvant6, il
jura de ne pas dire un mot
avant de mourir et il tint sa
p role, paisqu'il la retint.


, Brevets d'lislrictie religieuse
Bient6t auront lieu, dans"les
difidrentes Acoles des paroisses
de Port-au-Prince, les examens
pour l'obtlntion du Brevet d'lns
traction religieuse.
Das maintenant les Curds, les
Directrices et Directeurs d'Eta-
blissements scolaires ont 6t1 in-
vit6s A faire inscrire les candi-
dats A l'Archeviche de Port-au-


Prince. La listed d'inscription se-
ra term6e Ie 31 mai prochain.

Use tentative rietleatse des t A.-
tres parisloss
lQuatre des grands thAItrespe
Paris s'dtaient mis en tWte d'ap-
prendre A leurs fiddles A arriver
I'heure, et A prendre leurs
places avant Ie lever du rideau.
Is avaient fait savoir que, dor6-


navqnt, personnel ne serait ad-
mis une tois la pi6ce commen-
i c6e. Mais les premiers essais ont
Wte d6sastreux. L'habitude d'ar-
river en retard au theatre est
tellement ancrie jdans le public
parisien, que si la measure an-
noncde avait et6 applique, les
acteurs auraientwcommenc6 A
jouer devant une salle A moiti6
vide.
Les directions ont dd s'avouer
vaincues. Uii coup d',p6e
dans I'eau *, d6clerent les criti-
ques; et c'est l'habitude, plus
torte quejtout, qui a eu leides-
sus.


iepredIetisI di'e film
_ .- par le tI6phetoe
Un progris dans la transmis-
sion des photographies par t616-
phone a 6t6 ra lise quand pour
Ia premiere fois, le 4 avril cou-
rant, un film cin6matograflque
a 6t6 envoy par lines t6l6pho-
niques de Chicago New-York,
pour y 6tre projet6.
Use prise de vue de Vilma
Banky, Is grande Rtoile du cin6-
ma, ft fate dans les bureau
tkl6photo-graphiques de l'm Ame
rican Telephone and Telegraph
C0 et, on moans d'une demi-
heure, le film 6taiti d6veloppi et


COLUMBIAm GRAPHONOLAS


&a '. .


_ ET DISQUESi


Devant repevoir bieutit un stock dJ Phonographes deroier mo4#16
Tinv Twal,onous mettons en vente des traphonolas~de dillfrents types
ainsi qu'une varitd de disques de 10 eI t Ilpouces.
Ces machines el ces disques vous soot ofileits i des "pax exeep-
tionnellement' ba3, et nous vous invitons h0 venir nous visitor pour"
no pas rale.tl unique occasion de vous procurers un ben phonogra-
phe i peu de frais.
Venez essayer nos machines,elles Vous plairont trbs certainement.


L. Preetzmann-AGGERHOLM & C


Phone : 2254.


AGENTS GENEUAUX, Rue du guai.


BRIQUES ,LA BAUDRY* BRIQUES
La Manufacture de Briques e LA BAUDHY a le plaisir d'informer son aimable
clientele qu'ai partir de cette date, elle lest [en measure de livrer s~s Briques.en
deux dimensions :
wl Briques ( La Baudry. pleinesL9." x 4-3/8 x 14-/8" A 10,00.
., Briques ( La Baudry. pleines 9 "x 4-3/8 x2.3/8" a $112,50.
le miller en d6p6t & Port-au-Prince ou i l'Usine ( La Baudry v.
1INous pouvons tournir imm6diatement de tortes qnantit6s avecgtrantie soit en
dep6t, par voilier ou par train.
CONDITIONS Pas d'avances-u-c Livrabtes -- Payables. .
Toutes nos briques w( La Baudry. sont de dimensions uniforms et nousrecom
inandons sp6cialement, notre

SGrosse jBrique
qui est tr6s 6conomique parce qu'il faut moins de mortier et le travail advance
plujrapidement.j
Construisez en Briques **La Baudry".1;Plus vous emploierez de Briques La Bau-
dry daus la Constrdction de vos maisons, Plus votre maison sera fraiche.
Le bois est emport6 par les tourmis dn idn rien do temps, les Briques "'La
Baudry" en soont inattaquables et durent des si6cles.
UConstruisez exclusivement en Briques **La Baudry" et votre maison vous durera
toute votre vie et a vos g6n6rations A venir.
Dep6t : Au nord de la Gare du Chemin de Fer National.

L. Preetzmann-Acierholm & Co


Agents desjvented.


,r'


itait transmis par t6l6phone.
Les dirigeants de cette Cie. ont
dMlark que toute l'operation de-
manderait environ quatre heu-
res, depuis le moment de la prise
de vue iusqu'A ce qu'il soit prmt
a vtre project 6 New-York; cette
orme de transmission pourrait,
ont-ils ajout6, servir pour les
films d'actualit6.

Ch.o emet d'Adretsm
La Grande NaiseI de Casimirs
Anglais-Franais
G. JODICE & CO
Est transter6e A la Place
Gettrard en tace de l'Inprime-
rie Centrale, nouvelle mason
de Matteis.! Fournitures com-
pl6tes pou 'ailleur.

Avis protessionnel
Me Joachin Jean Baptiste,
ancien Commissaire du Gou-
vernement pros le Tribunal
de premiere Instance de St
Marc, ancien Juge au Tribu-
nal d'Appel des Gonalves,
announce au public qu'il a re-
pris 1'exercice desa profession
d'avocat et se tient au Cabinet
de Me Leon Nau, rue des Mi-
racles.


Bas exquis et qui durent
L E Bas "Holeproof,"outre sa beauty et d6licateus
de tissage, offre la garantie rare d'une dur&e
plus longue. El6gante, chic, chaussant parfaitement,
chaque jolie paire dure plus
longtemps qu'aucene autre
fabrication.


Une nouvelle methode de tissage
(brevetee par"Holeproof") donne
plus du force la on la plupart des
autres bas s'usent rapidement.
La pointe et le talon du Bas
"Holeproof" sont renforces tout
spicialement.
Un prix modern et un plus long
usage rendent le Bas"HoleprooP'
doublement avantageux.
Demandez son nom: Bas
"Holeproof."


En vente
magasin..


dans lonu les bonds


9


*I


Ils en garderont un bien re-
connaissant souvenir.
.

Mr le Gen6ral Bedouet et
ses entants, Mme Vve Louis
Narcisse, les parents et allies
remercient bien sinc6rement
les amis et connaissances'des
Gonaives, de St Marc,de Port-
au-Prince et des autres villes
qui leur ont donn Ile t6moigna
ge de leur sympathie A 'occa-
sion de la perte cruelle qu'ils
ont 6prouv6e dans la mort do
Mme BEDOUET,
n6e Alexandre Legros ;
leur spouse, mere, nicec, pa-
rente et alli6e, et les prient de
croire en leur profonde recon
naissance.


MOHR & L URtIN Agents
Port-au-Princa


Bas Iffoleproof
Hol.proof Hii..ry Co., Milwauke, Wil., U. S A.
2 anaes d'experience danm I fabrication de boutteria.


fl t.lifi...hi i iid l.'ii i.ih. .........ll :


Re.- erciements
6IMadame 0. B. Thompson
remercie bien sincerement
tous les amis qui lui ont ap-
porte des marques de sym.
pathie a l'occasion de la'mort
de son regretted 6poux
Le Capitaine O. B. Thompson
Elle les prie de croire A sa
protonde reconnaissance.
Port-au-Prince, 16 avril 1928

Mr et Mme Raymond Laro-
che et leurs enfants, Melle
Carmen Horelle, Mr et Mada-
me Franz Siegel et leurs en-
fants, M. et Mme Edouard Ho-
relle et tous les autres parents
remercient bien sincerement
pour les sympathies qui leur
out Wte t6moign6es a I'occasion
I dela mort de leur r6sregrette
1 Albert Louis Horelle


1*. ~


i.a i- -I i -


Ir~r I


r.. lI I


1il iNIm


LE MATIN ,- 21 Avril f1928


Le roorutemont doe Par-
m6e frangalae
Avis urgent
La Ligation de France Ien
Haiti invite tous les Francais nes
en 1909 et ceux plus Ages qui
n'ont pas 6t6 appel6s devant ls
Conseil de revision., se pr6sen-
ter, sans delai, A la Lgation
pour se taire inscrire sur les ta-
bleaux de recensement de la
classes 1929.


AvIis
Docteur. Laniel A. LEROY
ChirurgienD-Dentiste
Bois de Schutz ( Angle,Ave.
nue K et Rue6 ).
Consultation : 8 hs. A midi.
2 hs. A5hs. p. m.
-
Avis' ;
Les cr6anciers de feu Fran.
vois Panza sont invites 6 fairs
toucher A la date du 5 mai
prochain de Mr Gatano Pan.
za, demeurant A Petit-GoAve,
les soixante-quinze pour cent
restantsde leurs cr6ances.
Petit-GoAve,le:12 avril 1928
GAETANO PANZO *


I


0


- --- -Li ,i:.. ~~-r! ~.-.~.;-- -------




-LE MATIW = 21 Avril 1928


PAGE 5


Pocket Ben-pour :-: usage de tous les jours
LE nouveau module de la i.iontre Pocket Ben a gagn6
une faveur immediate partout parmi les hommes et
lea garqons.
II1 a les memes quality& pr"cises marquant I'heure
come Big Ben et tous Ie.; autres Westclox.
Vous pouves le considciX-r r:,tis tous les points de vue,
quant a son fini, service et prix, Pocket Ben comprend
tout ce que vous pouvez desirer en une monte bon
mnarch6.
Le Pocket Ben lumineux vous donne 1'heure dans
l'obscuriti et pendant la clarte de jour.
WESTERN CLOCK COMPANY, LA SALLE, ILLINOIS, E. U. A.
IsI
NOHR A LAURIN, Agents
Angle des Rues du CeLtre k Boene Fei


Partaana
DIMANCsE Ar.5 heures Alla de-
mande des enftants:
ILe Bossu
ier;6pisode.( 3 parties ) '
Un comique
Entree : U,50; Balcon 1,00.
A 8 HEURES

Le Vert
Galant
Grand cineroman en 8 chapitres.
Avec Aim6 Simon Girard,
Claude Merelle et Renee Heri-
bert.
. Entree : 2, 3 et 4 Gdes.


ises albtles aux Jeux Olympiqut
Comme nous l'avons dejA ar
nonc6 les sports haltiens seror
represents, aux prochains Jeu
Olympiques d'Amsterdam, pa
0 so> athletes Sylvio Cator et An
." dre Th6ard.
Cator quittera Port-au-Pjinc
le 2 mai prochain. 11 prendr
part au concours pour le sac
en longueur et Theard aux epreu
Vea pour lea courses.
Noussouhaitons que nos den
athletes aient le plus grand suc

La deralere ceaomreseeJ hiseriqu
Nous rappelons que c'es
domain, dimanche 22 avril, A 1
heures du martin, que le Docteu
Francois Dalencour prononcera
A Pansiana, la derniere de sei
Conferences historiques. CommI
nous le relations hier, le coni-
rencier parlera de la a Synthese
historique du Droit hallien.)D
On trouvera des caries d'en-
tr6- A Parisiana.


Varietes
CE SOIR
GRA.'D MATCH DE BOlE
M. Dambreville 148 livres
Luc Archer 142 lives
N. Crispin 138 lires
L. Bonguard 141 livres
EntrBe : 1,00; Loge : 2,00;
entrants : 0,50.
DIMANCHE A 5 heur es
L'Infernal

Justicier
7e & 8e episodes
Entrie : 0,50.
A 8,HEURES
Le Sedndcteur
Drame de la vie moderne.
Jazz, danses et chansons.,
Entre : 1.00; Loge : 2,00.


A Thomaea I
Demain, aura Jieu, A Thoma-
seau, la bne6diclion d'une sta-
tue de N. D. d'AllagrAce dde au
ciseaudu sculpteur haltien De-
renoncourt.
ILa statue est deetinee A Is cha-
: ell de lEtang Manneville.
ohaime ie le I 'Agseiliaeu des
j Femmes Haifrnl es poor
I'Orgaslatlen di Travail t
C'est le dimanehe 6 mai pro-
chain que l'r Association des
Femmes Hartiennes pour r'Or-
ga.nisation du Travail ofirira
une grande et belle fete.
Le programme sera des plus
choisis et la Iste aura, certaine-
menl, le beau succds qu'ont
d'ailleurs toutes les reunions re-
crealives oflertes par cette utile
Association.

Le GauAu "3 MINUiSs"







Les enfants I'siment
et it est bon pour eux
Beueoup d'enfeats our qui blie
d'autres o6ralsa o'oat mucu at.-
trait, M lessen tater per lI
4Vuw MINuTES, i ears. dJE sa
.apMMOo hJgir, koireue., op.
p6tWoMall, ot de me dilicieu got
d'mendo. II Oomilent a touts il
vitamins, prothisa, et aUro
didaeents du grain oetier, et il n'
pas d'del pour fvorisor l'accroi.e.
mont normal dels joua oonstitlu.
tons.
In Vato da *at I bonna

EN9S FRUIT SALT
Prix par gross
et par 1 douzaine
Chez,
Caribbean Trading Co.LtI
rfat-su-Prinoe


Westclor


I-
it
x Lea Normiialiennes rejomnent L'AI-
ir GLON puir ice s1es des 0oles
I- Les Norm':licnnes ont eu la
e bonne idie d'organiser une re-
a presentation de L'AIGLON our
t les l6evs des acoles do Port-
au-Priuce Elle aura lieu, ce
soir, A Parisiana.
C'est la une louable initiative
Squi procurera aux gosses I'oc-
casion d'assister a une belle E1te
theAtrale, en applaudissant les
Normaliennes dans le grand
e drame de Rostand.
It
0 Au Tribunal de ltre instance
r
, En publiant les aoms des nou-
vs eaux juges qui forment notre
e Tribunal de Premiere Instance,
- nous avons omis celui de notre
ami Lether Titus qui a prele
sernient hier.
Nous lui prsentons nos a n-
ceres compliments.


Voulez-vous vous amuser sainement, Allez ce Soir


-- .-. ,.~,


Le Congr6a annual
dea Ing6niours
Depuis hier, A 69 heures ,iu
martin, s'esl ouverl, anu P1 \'0 -
lional, le CongI, ainniu I .,, ,
genieurs du Gonverneni, '
de la Direcli un Gii( raleds i 1.,.
vaux Publics.
Au coors des (causi s tjtsue
prononceront les Ing&nieurs,
d imporlantes questions scienti-
flque et de technique seront trai-
Le Congrks durera trois jours
et se chVurera par le banquet
traditionnel.


--


- Jr


dommolom I


-- -- -


oumiture Qi Aid a CrdiM
Votre garcon ou file eat A cate p6d.
ode de la vie, ou ses r6servs de forces
et de resistance eprouveat des p d
dkcultis.
Tout enfant a besoin d'une mour.
ture riche en vitamins. la sot qdu
abonde dans huile de foie de mono ,
purI'aider i so maintenir en bourn
rme et pour soutenir ses forces.
Les parents r6voyants emplolent
heureemment I 'Enaion Scott, agpr
able au goGt, vivifiante, pour combttm '
'an.mie et pour proSger centre lI
maladies de lenfance.
L'tumauion Scott 'huile de fat
de morne contenant des vitamins, aid
i soutenir la rAsistance et reconstitue le
systme et les forces quand une our '
fnture ordinaire fait diut I
Domz a& votre enfant aujourdihui
.. ISmuaion Sctt, cette noun
ture tonifiante contenant does vita .
mines et domain il 6prouvera I
bienfaitdelaforceetdelavigueur. :




PROMENADES sur MER
La promenade de dimanchepass6 fult un triomphe.
A tous lea voyageurs de la Vedette PANTALEON GUIL-
BAUD, c'6tait des "saluts et a pplaudiusements oeathoo-
siastes qu'on recevait venant tout le long du rivage, des
habitants et promeneurs, joyeusement surprise, come
pour rtmercier de leur avoir procure ce coup d'coUi lose,
pere et combien charmant.
En effect. la vedette n'ayant que 45 ceutim6tres de cale,
a pu,sans inconvenient aucun, cotover le rivage, du grand
wharf, en passant par Searce Salie, Sea Side lee, Dsek doe lbs
Ion. Celte Plage, Bealy Beach, Carrefeur su Phare de Iarialu,avec A
bord,& chaque voyage uoe trentaine de tourists enliesse.
Une promenade est indispensable et I'impression du
plus difficile est sollicitee.
Demain, la Vedette reprendra ces memes voyages d6s
7 heures du matin,toujours A 2 gourdes par personae, bien
que ce nouveau trajet dare plus d'une here.
On est pride, si on vent affreter la chaloupe, de presenter
sa demand la veille, au No 104 Rue Bonne Foi, ef tace
de l'Hotel ,de France.
Francois LETELLIER.


I


Ca,


a


r


re-




* v'ja' -i


Creme TE


donne un teint de lys

Elie
dente o apoudre
Assure un
can. ration erquise
L Crme TEINDELYS, fin
S metIe aei niutrei, .est ncapable
O* 'oM enti rieas Ia peanu. qu'ee
\ ^ad* e I. awouIplit e blancht& san I&a
v ktoi5r A I excts o lams.r II fire
Iire Perfurte a.s extraist de
%,*j. to, Creme TEINDELYS est
Is ype le plus parfait de Ito r*me
d iletite so nemploi #dwie Ie
Uh1.t. sl esac s de rousew s e* Iqs
rwenuw dek 6 4s peanivre

ARYS
f4. f ...i R do I& , Pai4a,
CAsCemeMtIA. r t.ea. 0ulew -It e "
@"s o fttoMeo oe o feeteo ess ele* a ett offe e ro Tdees Ptreseer0 eM traone. d.ag.,.o.


Sune Pue chose ici-bas a sa compensations mais chaque personnel devrait avor
ne Police pour compenser les accidents personnel ou de feu.
Les polices de la


General Accident Fire & Life


Assurance Corporation Ltd.

Sde Perth & Londres

garantiront votre personnel centre les accidents qui vous guettent A chaque pas,
votre automobile contre collision, vol, teu, toudre,malveillance, dommages causes
A autrui dans sa personnel ou dans ses biens,votre maisou centre l'incendie et;les
d6gAts causes par la toudre.


Veuve F. BERMIGNHAM '
,AGENT GENERAL
SOUS-AGENTS
Port-au-Prince: G. GILG Cap-Haitifn: Lo deCATALOGNE
J6r6mie: JEAN BLANCHET MiragoAne: IOVARW C0

; -IML


I


I "I .r-w =:'* '
Ll4l.
C3


D E PO T AUXAPM .-ES DE-PAWS


uelques 0outtes par
pr atiotlIo Pest de
I'4conemle.
I 3.in-One dvite la rouille at la
ral rniure.
. Les objets mitalliques se rouil-
lent bien avant do s' user. La
rouille d6tiriore tout article et en
raccourcit la durde utile.
Ervitez la fo. nation de la rouille.
'oubliez pao:l'huile 3-in-One em
peche la rouille et !a terniseure.


Evite la roullle-Lubrifle,
nettole et Polit.
L'Huile 3-in-One est un lub
P .. t fluids aant la prop iW!6 n
es aire pour empocher la form
lion de la rouille. Elle pin6ire
ieo dan les press du metal.
S1 Hvile 3-ir-One est admiiable
o: r evifer 'a rouille des four-
neoux des cubinibres. Elle con-
'erve le four et la grille k l'abii
de 1'oxydaticn Etendue sugar le
parties iicke'des. 'milles1 ou
noireF, e' e lfur conserve& ur poli
et leur hIillan'.
Empoy z au.si I'hui'e 3-in-One
pour kviler I rruille,la ternimsure
# t le verf-de-gis sur lea robinets,
'es Ferrures de la s~ile de ban,Tes
reccrdsi. lea fors i repasser. les
outil,O, tc


L'Hluile 3 in One eGt Inattrt
re qni se falt pour l'sage
dans Ie manage.
En vents dans leu qnincllJlu,
Ie- pharmaces. lea srmur. st
les magasins, a flwens0 s
dimeasions et on burettes.
Demandez un gr "ros
dehantillon etla late *
des applications.
(GRATUITS. f
THREE-IN-ONE
rdOlL COMPANY
2130 William Stroet"
Now-York, E, U.A.
O"R lprseotrpat r
J ..AXWEL & C*
18O10 Rue Rdpublic.Mi,rand'Rll*
Port-au-Prince.


Vietas AT wdn
Moddle Moderne. Excel-
lente condition. S'adresser &
Madame GLOECKNER.
*.Avenue de Turgeau pr6s de
lajPension Morno, Rue 8.

* Che. Alfrod N. Cook
Rue da la il u s IElal
Viennent d'arriver :
Le tameux Champagne (Paul
DECKER. Huile d'Oives Duret.
Rhum.ssniprieur.
-'-, .. ... 1 l


Moteurs

Junkers
L'aeroplane Bremen avec
les moteurs de
I JUNKERS MOTOREN Q. M.
B. H. DESSAU.
a vaincu L'ATLANTIQUE
Donc on voit la sup6riorit6
de la Fabrication desmoteurs
de cette Entreprise ihdus-
trielle.
Procurez-vous un muteur
DIESEL (( Junker ). Pour.,ren
seignements adresserz-vpus &
M. SCHULTZ & L.o
m i H i i


VIENNENT D'ARRIVE A
LApifrd 4W ) t
1637, Rue du Centre
J urnaux de mode:
v Paris El6gant
( Paris Enfants*
STouie la Mode,* etctc.
II_ -- ==i


tLMW


_ _


"i' aAllII 21 AVrlI 1uO


L-4blL~z---- e- -~ -- ---------- --I~


-- --


_ __~ -1


I


Kv- l


- dp- No. --- ~--- - -~_ _ ---- ~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs