PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04713
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-20-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04713

Full Text





Climmnt MA LO1Ia ",
DIRiGTEUP.
135k, Rue Amiricaine, 1358

TELEPHONE N" 2242


-- ~ -


226me ANNEE N" 6372


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


VENDRII 20 AVRIL 19W


Proler el desner selt deVx...


Aide-toi, Europe et

I'Amerique taidera!

Au sujetdel'aidefinanci6re des prots malheureux: je n'eir
des Etats- Unis a rEurope regretted aucun. Maisje regreltt
Cl6ment Vautel 6crit: le peu d'argenl que I'aidonne:
I (il a toujours mal tourn D)...
(all y a quelque temps, Mon. Que taut-il done pour que
sieur Herbert Hoover, minis- I'argent atourne bien ? Que
tre du commerce des Etats- faut-il pour que I'Ambricain,
Unis,communiquait auxjour- qui n'aime pas a donner, con-
nalistes assembly= s en son ca- senate A prlter? II taut tout
binet, une statistique otficielle simplement que l'emprunteur
d'oo il rdsultait'que, A la date ait tait un effort par lui-mdme,
du ler septembre 1927, l'as- qu'il ailt montr6 par son tra-
sistance financiere prdt6e par vail ou par son intelligence
l'Amerique A l'Europe ddpas- qu'il etait digne de confiance
sait trois milliards et demi de et que 1'argent pret6 availt
dollars. chance de n Wtre pas perdu
I- Je ne dis pas, ajoutalex- foi encore I e s examples
tuellement M. Hoover qee abondent.
cette sommede trois milliard Thomas Edison, I'illustre
et demi de,dollars avanc6e inventeur, don't on tWtait ces
par nous aux divers pays eu- jours-ci le quatre-vingli6me
ropeens soit trop 6lev6e; je anniversaire, doit sa prodi-
dis simplement qu'elle cons- gieuse renomm6e et son im-
titue un fait et que ce fait dd.- tense fortune A un incident
montre que, de toutes n os imprdvu. '_
forces, nous travaillons A ie- 'En 1870,' age de 23 ans,
lever financi6rement I'Euiro- i mourait littiralement de
pe. Toujours nous avons de fainm dans les rues de New
clear t que nous dtions prets A York. Harrass6, il entire un
coopdyer: nous le r6pdtons matin dans une agence t 6l
encore. Et nous V'avons prou. graphique et demand qu'on
v6... 0 i ui confle le plus has des em-
M. flooverja dit ia l'exacte plois. On 1'6conduit. Mais, sur
v6rit6. .11 est taux et absurde le pas de la porte,on lui mon-
de pr6tendre que I'Am rique, tre un .appareiI brevet6, qui
d6tentrice de la plus grande enregistraitautomatiquement
parties de lor du monde, ne. lescours de l'or et qui 6tait-
cherche qu'A le garden p~ia detraiq.
devers .eIle et demeure indit- Vous dies que vous 4tes
tdrentA la pauvret6 de I'Eu- mncanicien, tait le directeur
rope. Qoujours, a tout mo- de l'agence. Ehl bien, voici
ment, ,e s'est d6clarde prete une occasion de montrer vos
ale .n tre A la disposition talents: pouvez-vous arran-
des p yys du vieux Monde ger cet appareil ?
dans l'embarras. M a i s, elle Eison examine pendant
voulaitL que ce it A boh es- queu es minutes, 1'ausculte
cient et pour en fire un bon et, seance tenante, le rdpare.
usage. Elle entendait faire do Chan cement A vue. Le direc-
placeriet et aon dela cla-i teur de 'agence s'extasie :
rit6. 4 Vous etes tr6s tort, de
' Aussi bien est-ce Ia un etat dlare-t-il, je vous engage sur-
d'Ame permanent. La pure la-champ...
tradition am 6rica.ioe veut Trois mois plus tard, Edison
que. p6ur qunne affaire soit devenait un partenaire dans
bonne, les deux parties y ga. la firme et la grande compa-
gnent. gnie Western Union lui ache-
Cordelius Vanderbilt, que tail son syt6me t616graphique
ses compatriotes ont surnom- < Duplex ), moyennant une
m6 ( I'empereur des chemins rente annuelle de 6.000 dol-
de fer. et qui fut le chefdeJa lars. D6s lors, c'6tait le suc
dynasti edes Vanderbiltdisait ces. Et avec le succ6s venait
avec orgueil A son lit de mort; la fortune.
Depuis que je suis ne, Tout de mnme, disait
pauvre et inconnu, j'ai gagn6 plus tard Edison,avec son bo:1
vingt-cinq millions de dollars sourire,, si un jour je n'avais
par an. Jen suis fier; mais je pas e6. en 6tat de rdparer uni
ne suis pas moins fier de dire enregistreurautomatique,per-
ue j'en ai fait gagner trQis sonna. ne parlerait de mo I...
ois aulant A quelques uns de Oui, mals il avail et6 en 6tat
mes concitoyens... de faire la reparation. II ava t
En quatre lines on a lA montrd, selon la formuleam6-
tout le br6viaire du roi de ricaine, que (il valait quel-
l'or amdricain: il est tier de que chose et un home qui,
sa richesse, mais il est fier en Amhrique, montre quil
aussi d'en taire profiter lesa vaut qupeque chose, en trouve
autres. Sa.'i er i. -- ujo% .n-utre pour 1'ai
dre s'il 6 t e tr Ip^ -.
Elle serait .tUl s'jla a-| Transpbtez c e s principce
pidait en IISra_ s ,j e vie couhantc en finance in
Sous u ~aute ermei d. ternationalt el v ous aureo
Elbert Gait r tik aciev ktod h secret de la lavon d'a
qui est matt le'io6is psaei, gir aItericainq Non, il n'est
roeltait unj(ir' devanLt6mopasvrai quean pays qui all
le meme principle. niontre que il valait quel
J'ai prete pas real d'ar- que chosen par 1'ellort de son
gent dans ma vie, me confiait- I peulle, par r1'nergie de ses
il,j'ai eu des prets heureux et dirigeAdis, par la conflance


UNE SURPRISE
INVTt A*


*a#.


DE LA ,
Manufacture Haitienne

de Cigarelttes
Esn fuaantQ; prodlt de colte grand* MANUFACTURE, vous
vous rendrez co t lmmedlatemoat qu'lls e soat pa dee cigs--
rettes quelceuqaW.
Leur tabac qui contieat do pulstants ar6mos Iar done oetto
incontestable supdriorki.
Le succie obteau pr les Port-au-Princienne, Ripublicaine,
Favorite et cellos d nosm6*e d La Main est uaaalammeot r.
conaol par tous les bos'amsteurs.
L'admiration manifested par los fumours do toot le pay.espli-
quo usez que cos oigartos miritent le ranag qu'lles oecupoat,
laisant bien lota derrle allos toutes les astres marques.
Toutes los facilities eas seat accorddes pour les eamor, et do.
plus, no grand avantag :
Port-au-Princleone t coontre 100 bonsqoan aseerde Gd0i 1,75
et & l'iatdriour do certalaes pocbettos e trouve see arle gqu
consist* & vous fair pgager d'uae jusqu'a Vlagt ei o oardos,
solon votse chance.
C'est uae occasion,'eoeptionaelle.
A la Main: 75 bons ouriGourdes 2,50.
Favorite 100 pochettes vides pour Gdee 12.75.
Ripublicaine -100 pochettes vides pour Gdes 2.60.
PROFITEZ. MM. LES FUMEURS.


dans sa propre destiuee, n'ait La novelle omposilies da
pas vu accourir lAm rique a Tribunal do Premlire lutiaee
son aide. Out, il est wai que
tout pays, qui a coimmenc Par decision de Mr le Pr6-
par computer s ur lut-meme sident de lIa Rspublique, ont
pour se redresser. flqnci6re- Wtt nomm6s:
meant, a pu ensaie ompter Christian Mitton, doyen du
sur l'Am6rique pour coopmrer Tribunal de Prmi6re Instan-
A son redressement. a A*Vee-tPo
U- Mettez vofre mason en1 a .a,--, u.- pour
ordre, disait on our tamili, ieans, Leoh Lahes, rhomas
rement le pr6si ent Hardin Pierre Philippe, Louis Ra-
A un solliciteur europ6en, el mea.u, poor 4 ans. .
nsO eur europen, e Tintifort Agnant, L. Vil-
nous vousaiderons volontiers ra ior Agnan. Vi
A la rdparer et A la remeubler. gram, pour 2 ans.
Le Doyen pretera serment
C'est la r6p6tition de la aujourd'hul A 4 heures, centre
vieille formula Ie tran aise : les mains du Commissaire du
((Aide-toi, le ciel taidera ). Le Gouvernement et les autres
ciel, aujourd hui, c'est 1 Amd- judges devantl le oyen.
rique. Elle aide auiourd'hui Meilleurs compliments.


la Polo-ne, parc qe quela Po-
logne s tait courageusement
aide elle-mdme. Elle aidait
hier la Belgique parce qu'il
n'y avail pas sous le ciel d Eu-
rope de pays m6ritant davan
stage d'etre aid6. Elle en aidera
d'autres domain.
Et c'est fort bien ainsi. La
charil6 diminue celui qui la
recoit. L'aide grandit celui
qui I'obtient. N'ayant pasab.
diqud sa digniIl, il peut don-
ner de sa reconnaissance s


Avie protesslonnel
Me Joachin Jean Baptiste,
ancien Commissaire du Gou-
vernement pr6s le Tribunal
de premiere Instance de St
Marc, ancien Juge au Tribu-
nal d'Appel des Gonalves.
announce au public qu'il a re-
pris 1 exercise desa profession
d'avocat etse tient au Cabinet
de Me L6on Nau, rue des Mi-
racles.


Ce qui doit vous interesser
Pour vous convaincre d'une chose il laut la voir.Enten-
dre dire on lire est excellent; mais ce n'est pas tout.

La Maison

Kawas Hermanos


a requ, ces jours-ci, un tort stock de marchandises de pre-
miere tralcher et de toute heauttet qu'elle offre ses clients
A des prix si bas qu'on ne saurait croire do ses oreilles. II
faut voir.On dirait des gens qui ne travaillent que pour le
public.
Meme si vous n'avez besoin de rien, passez un moment


chez


pour
L .


Kawas Hermanos
voir de vos yeux.


I


... ne. cssera jamais d'aduire r
Ie service od'ormre qui rae
Eldorado, I e propret el crAut
,tablibamemnt de la Place Des-.
salines. A pine commande-t-on
que dMjA, so trouve A sa porthe le
verre daas lequel mousse la d& '
licieuse bire la pression ou le
Barbancourt aux refTetsd'opaze.
... admire, A part cola, les ma-
nieres allables du patron qui
tient A ce que chaque client
sore saisfalt de chez lui.
Un boa regard A Gairaud.
a... comment, unasime.
meat lon a frin6tiquement ap-
plaudi, mercredi soir, Ia joune
etjolia Mademoiselle Allien qui
a tens Ie r6le de I'Aiglou dans
la piece d'Edmont Rostand.
.Elle,a iocarnt, peut-6tre mieux
u'A is premiere, ce personnage
fr ile u et souflreteux,- esie
don't, la grace, la sveltesse et
rI'l6gl& etessent pu inspire un
nouvoat chef.d'oeuvre A lau-
tour de4 Cyrano n.
... a v, at avec regret, quo la
plule a contrari6 la charmante
soirse qua devaient offrir les res-
caps edb a Haiti a A Cin6-Varie-
t.s Gar qui i's vu Mr Philippe
d r as pout se faire une idio
vr ~do barleston don't les pas
le phi'reeemmandes soat eaA
cutes chez nous an gre des ca-
prices des danseurs, galantins
se croyant, le plus souvent, la
coquefuche de tr6s jolies El6-
gantes.
... verrait, avec plaisir lea res-
capis du ( Haiti fixer, avant
longlemps, la date et M'heure de
la prochaine exhibition.
... a largement ouvert ses
paupi6res, mercredi soir, A la
deux i me de I'Aiglon, pour
mieux reluquer la jolie fille aux
cheveux A Ia Ninon qui, A la
vue de tous,- mais & voix bas-
se,- conflict A son sempiternel
Don Juan que dimanche matin
il pourrait la rencontrer A I'A.
venue John Crown, A sou re-
tour de la chapelle I
... a vu, en manikre de r6pon-
se, un regard cauteleux et un
claquement de levres q ui vou-
taient dire que Ie lieu et le mo-
mer.t ne seraient guare... pro-
pices.
Mais NOTRE (EIL, qui volt tout
a vu, ce soir-Ia, que, galamment
et respect ueusement il est deve-
nu, une nouvelle rois amoureux
de la jolie fille aux cheveux A la
Ninon, car de sea 16vres. brus-
quementtremblantes tombtrent
'une voix cassie, ces paroles
e16gantes et vieilles come ie
monde:
a que \met Deul, lieu It wit. ,
Si c'6tait toujours vrai, r'on se
marierait chez nous, comme on
boit, come on mange, mais
pas comme on aspire pouvoir
conlinuellement narguer NOTRR
BIL... qui s'est d6cid6 A ne plus
vole la folie fille.

La deuxieme

de *L'Ai on'
.\ ant-bier. les Normaliennes
ont donnt4, Parisiana. unedeu-
xieme representation de L'AI-
GLON. MalgrA le temps qua tai-


0


FILE Copy
LIeRARY


a


Par-dessus routes chose, so-
vez bins, Is bont6 est ce qui
d6sarse Ie plus lea hommes.
Sa LACORDAIBE


AN


_ ______ __I_ ___ _


__ __ __ ____


_ ___


I IE&


_ _


i i i i i


L ~k







PAGE --2
sail g ;Wiiine, Is soirde eut leI
plus grand succ6a.
Un public distingu6 et choisi
emplissait Ia salle et marqumil,
par asa silencieuse Omotion, corm
ien 6tait impressionnante celte
grande tragdie de I'Histoire que
routes ces jeunes actrices Vo-
quaient en une note si juste.
Beau drame, s'il en fut. Belle el
just interpretation aussil Mile
Simone Allien nous montra un
Roi de Rome, Aiglon en cage,
d'une r6alit6 saisissante. PAleur
de l'entant poitrinaire, le poids.
du nom et de la gloire du Pre,
l'inutile coldre de I'Enfant qui
lut rol, uo son des cloches et do
canon, le Ills, h6ritier de ol plus
lourde renomm6e de I'Histoire,
reprochant A sa mere, son adUl-
tare, et, come Wagramn so sou-
venant toot haut, Mile Allien a
iontr6, A son public, comment
passent tout-s les gloires et com-
ment meurt, dans un palais aun
trichien, le fils de Celui qui tut
a maitre de lui comme de I'U-
nivers.
'Mile Yvonne Mayard a jou
son Flambeau avec une ddsin-
volture uan sans-gne de corps-
de-garde si Juste, qu'A certain
moment, on fut bien oblig6 de
se demander come Metternich,
si Waterloo, Ste. H616ne, tout un
siecle d'histoire a'avaient potnt
exist.
Le prince de Metternich,
I'e.npes6 Chancelier de Fran-
cois [l,'a-t-il jamais 6t6 plus
imposant, plus maitre d Wtre
celui qui peut lAcher L'AIG-
LON que ne letut, avant-hier
soir.Melle Marcelle Mayard?...
L'Umpereur 1... Pas l'au-
tre... Non. Seulement I'Em-
pereur Franz. Celui qui
r~gne sur I'Autriche et qui,
prutigd par Metternich, u #
rcgarde le tr6n.e que come
un bon tauteuil. Vous croyez,
vraiinent, avoir reculd de 100
ans en arri6re et qua c'est le
bon Empereur Francois qui
traverse,sous son ample maan-
teau et de ses pas teutres, Ies|
si npi)Lueux salons de Schcei-
brunn ? Mais non, c'est Mlete
Carmielle H6raux qui, ce soi -
1l tient lieu de graud'p6re A
L'AIOLON.
Qtel duc de Raguse tut
Melle Cldoue Ma ard IMay-
moniot Id traitre!...lI est cerlB
bien difficile d'interpr6ter ces
roles s ns honneur. Et le plus
g andl triomphe de Melle Ma
yard,c'est d'avoir si bien joue
son M Irmont que le public a
ressenti, une fois encore, pour
le Dac de Iaguse tout le m -
pii le gaming de Venise,le
dcsignant du doigt et disant'.I
V'ila ce:ui qui a trahi Napo-
ieon.
'.o: 1i nen t 6tre sans ti-
miditd, sans faiblesse nce
M-irie-Louise, lemnme de Na.
p ieon el mere do L'Aiglon ?
Melle Mayotlte Allien le lut
p )irtaun.Elle lut merveille|
nmrcedi so.r, cc4te princesse
a trichienne qui,sur I'cpee de
I' nper'eur hii servant de
m archepied monta sur le tr6
ne le plus glorieux du monde,
p. ostituant sa splendeur, au
iipriis b )rgnc, Neippcrg.
_Un personnage de la piece
lut i.icarae avec brio. Ce .c t
I archidtac esse, tante de 1 Ai-
gl )i. ^'ic'est Melle Yvonne
Mla tho qui rinmplissait cc
r6le dlicat ou, pour reussir,
il lalluat allier une graudec
b ntile de cwur a la grandeur


LLMAT IN -20 Avril 1928


A propos de usine a Man-2

tegue de iau-P n

Lactif social d e teo Sic tela, s actio*m' ommunes
anonyme, d'spr ms Stat$te, mont sans valour nqmninale et
est composts de 600 actions pri- leour valour d4plad e.s bind-
vil diiade 100 dollars chacune aces A r6a lir..Lr estimation
t d2000actions communes. A on dollar n's certainent 616
Les 600 actions pnvildgies ont itaie que r a ditermn "tion
6t6 attributes A loffon, Lucas do tinubr-A *fohiunel A ap-
& Co. Point de discussion sur poser ur neo d'elles, en
cc point. ve. delo lei o La masse
UL. soule question A tirer au des cr6anelert' qIlement pro.
cTair, en ce qui concern lIUsinepritaire'ds di.aotmun.
A Mant6gae do. Port.u.Prince, dolt, par-W* e lei, pondre
Set cell. A savor Ai a aairte- ea. main "Il ti floa o de
naient, A rorlgine, M ac- Usine A Wan titfaont anxl
lions communes de cetll soci6td banquiers ooAtr divid,
anonyme. L'on pen n quq ac- ui ont failt des avences de
cord urait 616 loyalement fault fonds i ruiht, iIt defiennent
en mai 1927 et *xc6 1.290 purement et' iptleinent des
join 1927 quant a la distribution cr6anci.rs de I tt0life -t con-
de cos actions. Si cot accord a corropt a fir~t en mtme
t6 exdeut, i!1 Ia t a aun me- temps as aw ou las alowr- s cr6sn-
ment oA Oloflson, Lucas & Co., e oirh14 eol-
dont l'ouverture de Ia faillite oa cntte so-
remonte A juin 1925, n'avaient u.on t'
point le droit de disposer, en Les syndics, ,i al niatreat
laveur de qui quo ce soit, de ce la taillite 6Or ubmte des cri-
qui 6tait l gage common doe anciers, d 1* t 6 as pert. d
Slensemble de leurs cr6ancior. t mps in ti *Madrpe poes-
JEn outre, est-il ral qiloff sionide 'pi Mant6gu pour
son, Lucas & Co. n'alent point la compared"' dians I'actif do I
recu les 2000 actions communes faillite. est cl qui serait just,
dhs us lour mission tut d6ci- honn6te et lo .autrement, 1
d6e D'aprAs ce que nous sa- s'exposeraient A r6pondre, ur
vons, c'est le 2.9 iuln 1927 que leurs biens rp nels, des pr6-
le Conseail d'Administration, judices qi '4 ciuseraient aux
pour parfaire le prix de Ia halle cranciert eL' ousles croyns
deo las Rue d Quai, a attribu6 6 ass avis s .i 6tre convain-
Ololson, Lucas & Co. les 2000 cus qu'ils ne v iSdront pas cou-
actions communes de la mani re vrir de lear rponusabillt6 pro-
suvante: pr des indivi squL. en v6rit6,
A Oloffson, Lucas n'en valent plaId pains.
& Co 1997 actions La prise do p!jesion opr6e
A Walter Ololn, i apartie x ceacirs



son, 1 fonds utiles e Is assurent
a Gaston Bros- les appolntemints de leurs
chen, procurateur mandataires t d personnel.
doffson, Lucas & t s ""tar e porsonnl.
CO. o 1 M
2000 actions ERSit SALT
cell m dat q Prit gross
A celle mme dalet logiqdue- et par ,'douzaine
meat, apr-s I'attributio ci-d o b.eU et
l06, et sur rordren d O l o", earibboappl tem ient "de le
Lucas & Co., une disVbtlioa 1e tPrt-a ol.
des 1997 actions coma des furl "
faite A divers, notammat 50, le
24 d6cembre 1927, A Monsieaur
0. J. Brandt. Des Iinstant oi
Oloflson, Lucas & Co. etsienlt T
devenus propri6laires e s 2000 4 1U
actions communes saio ualeur
nominate males participant aux -
bdndfices, ils no pouvaient piu
on favoriser des crianciors ou
autres personnel, et cola en rai-
son de sla date doe overture do
leur laillite qu'une decision ju-
diciairs a fixee A juin 1925. D'a-
pres les status de l'Usine A Man- ; I

d'A me de celles qui vivent au
rellet de la pourpre et de la I
gloire. omnrenne
11s lurent aussi impayables J
les petits pages, en rouge, qui i
laisaient leservicedu chateau. F 1o 1 re sar
Ils ne disaient rieo ; mais les
r6les muets sont souvent les
plus 6loquents. r .
La itle tul done belle; toue t / a
y contribuait d'ailleurs: de g S iS
cors, lumi&res, mises en scu6ae $ /
faites de main de mualtre,jea
des actrices, costumes, tout, "
vous dis-je, et, s'y ajoMtant,ic A $I
grace la diction, le charge U l|
que procurent les voix harsh .e
nieuses de ces demoiselles, -


DERNIERES Nouvelles

de L' STRANGER


Pourquol le a remO a
n'a pa attelat
New-York
**- ONTREAL- Les operations
de T. S. F. en communications
avec r'ile Greenly ont annoncr
hier que le monoplan Broemen
no pourrait pas tre reparedams
cette lie. Les avialeurs alomands
voleraient jusqu'a la Malbaie1
dans un,adroplane de secours et
continueraient leur vol jusqu'a
New-York dans I'aroplane Jun-
ker qui se trouve maintenant A
Montreal.
Le baron Von Hueneteld a de
clare que le mauvais fonction-
nement du systame d'eclairage
A bord du auremen qni a am-
pch6 de lire les instruments
pendant plusieurs heures a 616
Ia cause qui fit atterrir 1'airo-
plane A I3le Groenly A des can-
taines de miles de son bul.L'a6-
roplane avait bien march, a-t-
il dit, -pendant toute la journey
de jeudi apr6s avoir quimt6 l'Ir-
lande, mass pendant la nuit il y
eut une tempnte de neige qui I'o
bligea A descendre.Quoique P'ap
parition du jour eaut donn saus
aviateurs occasion doe corrigor
[a direction de leur vol,le temps
devint de plus on plus mauvals
et c'est avec la plus grande diff
cult que l'apparell Tut mainte-
nu dans I'air. ll volait dangmeru-
sement, mais quand il set arrive
pres de Terre-Neuve et blent6t
apr6s los atiatoursaperguromt le
phare doe 1'le Greenly.L baro
avail troid et etait pu.ise, il
craignait de ne jamais atteoindroe
le continent.
Le seadlale de pItrole
WASHINGTON- Les avocats
de M. Harry Sinclair protendent
que la location du Tea Pot Do-
me eut son origine au Dparte.*
ment de la Marine et non au D6
partement de I'nterieur. Ils out
o b te n u des t6moignages au
course du proc6s aujourd'hui
pour prouver que le projot do
Location avail 6t1 dAcide par le
secretaire de la marine Denby.


Le wlme sw iai toOat M0606
dao ls eetavlsios doe I g
civile
NANKIN-Loflensive de prim
temps des armies naionsna11o
avec P6kin comma objectit at
commence. Do thtAtre doe a
guerre.qu!i 6tond do sud doe a
province de Chansi A a ic6le at
o& sont concentr6s pr6s de 800.
000 hommes on armeest arri.
v6 an commnuniqua. olfcel da
quartier-l6ral nationalist da
g6naral Chiang Kai Shek annon
ent la pris aes doeu vills Im-
rtantes doas a sad do Cha.-
San. L'onsivel g6nralo a 616
IaO on trois directions: lun*
suit la vole terr6e Taingto Tel-
nan, Isa deouslme la ligne Tient-
sin-Pykov, Ia troisinme a pour
objecit Ynltchofou. Le premier
group semble progress rapi-
dement dans le Chantouag.
TOKIO- La cabinet japonais
a d6cid6 do fair d6barquer des
tosiliers marinsljpoenis aTsing-
tao (Chino) on raison do la-
vance des troupes nationalists
dans le Chantoung.
Prime do livera
MADRID- Onaannonce ofM
ciellement dans la soir6e quo le
g6n6ral Primo do Rivera so ma-
riersit on septembre.
I r p do rialt*rvone
tes des l toresad ft
m Ilo iregua
WASHINGTON-IA Ddparts.
meaost do la Marine, repondant A
unoe resolution dqmandant des
ddialls sur I'occupation da Ni.
caraguma par l'intanterie deo I'mea-
rimo amlricpine, a inform& Io
Sinat que les portes de l'infanto
rie do marine danes ozxpdition
do Nicaragua oat 616 jusqu'ici
de 21 tus tdo 45 bless6s; les
rebelles nicaraguayons out eui
solvent le secretaire .Wilbr,
202 hommes tuds. hommos
de la garden national du Nicaras
gua ont 6t6 assassin6s.L'exp6di
lion a coat6 pour l'infanterle do
marine 1.630.170 dollars et por
Isla marine 54.052 dollars.


all


-~~ -- -_ -


A. de Matteis &-Co.-- nxants pourt, Iii


-4-2~


. LLMA'I'fi I -- 20 Avril 1928


___ __


- - mp


t








I islpiasaire ie leuskel
En temps voulu, nous tenions
OBn lecteurs an courant de I'i-
asaguration et de I'ouverture
a~ blic du dispensaire 6tahli
SWKeskof, par le Service Na-
tionel d'Hyi0ne Publique.
i'spr6s des renseignements
q nons sooent parvenus de la lo-
uiti, le dispensaire qui est des-
er" par un m6decin, un phar-
mas en et une infirmire, rend
beacoup de services taut aux
habitants de Kenskofl m6me
r caux des regions environ.
Cepimendt, les consultations
- Anent lesamedi A partirde
.N; du martin. Cela prsen-
to en inconvenient. Le samedi,
ceqlI tous les habitants de
rw0o1s so rendent soit A P6-
*1__ Critik *- tt Ar_i r -


LE MARTIN 20 Avrll lU
I ..~ -


I I

VariitO
CE SOIR
SOnb' DEK I'OU R111
Films com queis, jazz, di..ses.
Mr Philipps iedotiner. la say-
note en cruole.
Entrfe: 1.00.
DEMAIN SOIR
GRAND MATCH DE BOXE
M. Danbreville 148 livres
Luc Arohcr 142 livres
I_
N. Crisjpin 138 livres
L. Bon juard 141 livres
Entire : 1,00; Loge : 2,00;
enlanis : 0,50.


umovuwr oian a rori-au-rrince,
ie as peuvent done point ben.- Cha| eurs, plus leleeasl 1
Acier de ins du dispensaire. Ava -hier, A lIangle des rues
No poarrast-on choisir un autre du Ma sin de 1',tat et Bonne-
jao pour ls consultations, le Foie Conducteur de I'auto No.
mardl, par example ? 1330, itarque Chrysler, faillit
___ cause le plus regrettable acci-
dent i'ur avoir contournd le
Seesis 22. amliversaire carrefo.,ra trop grande vitesse.
~A lmi'dil e anvewaira. La rdue gauche arriire de la
de lamortad'swaltDurand voiture butta avec force centre
Dijanche prochain, 22 avril, le trottoir, le pneu clata et l'au-
l marqur le22me anniver- to faillitchavirer. Fort heureuse-
iaire de a mort d'Oswald Du- meant (lqchauffeur put ,viter ce
radl eIercl e Dessalinia )),as- facheu accident et les passe-
soeiation littiraire, ofirira une gers endturent quittes pour une
sreade matinde recr6ative en grosse motion.
sawavir de celui qu'on appela,
o. iAjuste titre, notre a Bar=-M -
o Natlonal. La ena
U. Camille Large, professor L attentat
so Lye". National prononcera
eeonftrence sur I'ceuvre du t *
S etl ensuite, des membres COntie le r01
a Cerele diront des vers d'Os-
vaold Drand. rl T.I. *
ne tI s belle dtetalie
Ce ra une trWs belle l6te.


Pear Ia pereties de Ieafasce
On boun signale que, depuis
que e temps, des d6sceu-
vre et des voyous ont pris
Pitrange habitude de suivre,
dons lea rues, lea petites files
qui se rendent en class, en
dibitant, aux oreilles de ces
entants, tout leur vocabulaire
d'insanits.
CGs corrapteurs de ladjeu.
nessestationuent surtout dans
lea rues qui avoisinent lei
Etablissements scolaires de
filles et par o6 passent celies-
cil pour se rendre A leurs &co-
I s.
Nous savons bien qu'il ne
nous suffit que de signaler ce
ftat r6pr6hensible A la Police
quia entrepris, ces jours-ci,
avec une lovable vigueur, 1'6-
puration do la Capitale, pour
que nos eniants soient, sans
retard, mises A I'abri de ces
de6auvr6s qui les scandali-
sent.


A rogcasion de l'attentat au-
quel echappa miraculeusement
le roe ttalie, le Fiduciaire fas-
ciste. dHaiti adressa le tlW.
gramme suivant au premier
Aide-de;Champ de Sa Mqieste :I
Petit-eioAve, 14/4/28.
General Cittadini, ( Aide-de
Camp de S. M. le Roi d'Italio).
Rome-
Adressant au Ciel une pri&re
6mue A l'occasion du peril au-
quel a kchappd notre Souve-
rai) aimn, je vous prie de trans-
meltre les sentiments d6voues
des.chemises noires d'Haiti qui,
kleva nt leurs fanions dans le
ciel des Antilles, crient ( Vive
le Roi-oldat ).
Filippo BOMBACE, Fiduciario.
I e GkEvral Cittadini repondit
Rome, le 16 4/28.
Filippo Bombace.- Fiducia-
rio Fascio Italiano Haiti ( Petit-
GoAve )
Sua P4aesta vivamente rin-
grazzia.
General CITTADINI.


__U


ar


nnml


PAGE 5


S


Elgant CIt6 oa 'roua 4o era les mcilleursconwommutions et uu service irrdprochable.


.W .. -o.-.-


Lea Ivequs i'leU
ALe 18 dieembre dnalmr. a
I'asse doe Ia crimoie do Nsre
de & G. Mgr La 4oasc eemnme
Arcbeveque titulaire o DiOmst
Coadiuteur do mg rAhy6-1
qua d e Port- -Prgc, 1 BveI
quea d'HaU i sl mireat *us
Adrea de dEA st de semmis-
lion au Saint-Pire.
En riponse & oete Adreese,
le cardinal Gss a Z,. adial.
secritaire sd tae frl ArAr-i
chev6que de Poreta-Prime;
AS&Q. M. r JulieaCM
Archev6que d Prt -Princ
Du Vatican, l. 17 vt rir 1928.
Monseigneur,.
Le Saint-Pe a reu rAdreese
que lues Eviques d'Hat, ra6unis
i Port-au-Prnca A roeeioes dou
sacred de MN L[a Gone, out
bien voulu envoyer au SouvS-
rain Pontife pour Lul tmnm-oi
per leura sentiments do rae-
pectuouse devotion et de di-
vouement filial.
J'ai Isa trisaglnal.ble ion
de notifier A Votre Grandur, et
ar son intermdisair, A tout
ripiscopat d'HaItl, quo e seon
timents ont 6t partclierement
hers am Saint Pre, qel seat
specialement pla A reearquer
la place t i mportate a"0 ._ea
6viques prelnent a sea alnic-
tions, solf aM dp:orant Is diso
biseance da q ea-ssm s do
Ses is de Frace a istruc-
tions, soit el prolteltant eoatre
les violent.s pr.scuteons rell-
giouses qui seivisent as Masi.
que.
En t&moignage de Si pater.
sUl esevaillease i a*
Sge defirults abondlate pour
s mCuvres apoltoliques ds v v.
ques d'Hat. Sa SInte6I leur
envoie, a eu et & tonsol leurns
fiddles, Sa Bnidietiou Apoesto-
llano. i
-uant A moi, here 2 e*
casnon qui se = bprniI re-
nouveler A Votre Qrdea*r iex-
pressioa de moan otilr estime,
le rested de Votr Grandeir, le
serviteur tries d6ym6,.
PianaQ, CAR, DASPARRI

A louer
Us ba k plea easree e -
mand a ( 'aduese em rjeum


On aura "m*O
a La Roseo fuli 6*o
D6s son retour du Cap-Hal-
lien oi6 il et on train de faire
mnerveille, ce fim magnifque s
ra r.do.n, an Iornfire foils, i
Vari6tds.
On ee snouleat certainement
d grand at brilliant succis que
Ie elm obtint depuis Ia premiere
reprsentation jauqu'i a sixiime
qui out lieu en nmatiie. A chs-
que folks quoe I'aflche annon.ait
a La Rose Bteuillo A, on taisait
salle comble, A Variitis, pour
suivre lei poignant apiodes du
Miracle do Ste. Th6r6e de I'En.
fant-Jesus.
Aunsi les ombreux clients de
Variitis, at ceux qui ont diji
vu Ie film et ceux qui no I'ont
pint encore va, apprendront-
disavec plaisir queo I Direction
de I'Etabliseement a dicid6, au
vau giairal, de Ie redonner en
enter soit en matinde, soit en
soirie.
La date do Ia representation
sera ftih dei qus Ie flirm sera i
Port-au-Prince.

Avls do divoero
Le sussign6 done avis A
tous cux 6 qui il appartien-
dre, q'll noest pas response.
ble die actes et actions go6n-
ralosent quelconques deo sa
temm*, nDe Antonine Mom-
point, pour cause d'abandon
du toitcoujugal en attendant
leas tormalit6s l6gales.
Cap-Haitien, 10 Avril 1928.
Louis LAFONTAa4T


EARIAGE
S.;nedi ap6s-midi, dans l s
coquets salons de Me Seymour
Pradel, 11 a 6t1 proc6id au me.
riage de Melle Eleonore Doug6
avec notre ami FornandfSt.Ar.
mand.
Le.s tmoins itaient du c6t6
de I' spouse: Me Seymour Pra-
del, \L. Lion Mathon, Gaston
Bajeux et Lon Minos. O c6t6
de I'4poax: MM. Andrd Choval-
lier, Alphonse Denia, Hiribert
Douga et Lionce Qualo.
Un moment aprs,. Ie cortgeq
se forma pour se rendre a I.-
glise du Sacr6-Ccur de oTurgue
ou out lieu la b6n6diction sup-
tiale. Le couple a 6ti comduit
A I'autel par Mme le Dr Fran-
ois Dalencour et le Capitaine
Comeau Montassa.
Melle Clmence St-Armand et
Mr Nicolas Velten, Mello Allien
et Mr Emile Rose Iormaieant
deux 616gants couples d'hounuar
Apr6s une tourn6e en villa.
les invites turent re us dams les
salons de Mme Vve Neaours
Thomas od eut lieu une bril.
late reception au course de Is.
quelle les demoiselles Doug6
eurent un mot aimable pour
chacun.
Nous renouvelons anx jeunes
marines nos sincres vcsma do
bonheur.

NOUVEAU ALASIUCS|
Ie P ,P son". 41
HmON"

11P101- dol


a- w -


bLD ls
eUlNr11blo Eden- DeS liqueurs exquises & des|Vinsgsaavoureuzx


: i


Noe
- -. - w- 40~


_ j __


- -- 2 _. ...


r- Umlssc'


u~rcl~~_, L: it-- L~h.








PA'iK- I- LE II-- ----. -.---- -2A Al j10--I- -


*y.


* 1*


U


COLUMBIA ;GRAPHONOLAS .

ET DISQUES, ,4

ADevant reeevoir bientit un stock dJe Phonographes deibr "1o46
fViTiaTM,:nous mettons en vente .des Craphonolie.de ditfen t .
ait si ju'uae vari4t de disqaes de 1s et d12pces. .-. '. .
C machines et ces disqnaeG vous sont offers .i des'pR.' exizep-.
tionnellementVbas, et nous vois iov'tons I' vemni nos vi s er por
no artteo I'unique .occasion de v ous procater 5aes b ,'phouoo,0
prj peia de frais. .,. .. -.
neZ essayer nos machines,elles Tous plairoat tris, eWte" ii

L Pteetzmann-AGGERHOLM& C'
Phone: 2254. AGENTS GENERAUX, Rue du Qp4i "'



BRIQUES 'LA BAUDRY* BRIQUES
La Manufacture de Briques ( LA BAUDE Y.a lep)isitd'informersbonbtiabtibt6
clientele qu'a partir de cclte date, elle jest e il iesure de livrOr ses Briqu s..en.
deux.dimensions: -
;Briques La;Baudry. pleines,.9" x 4,3/8 x 1-7/8" A $10,00. -.. ,
Briques a La Baudry* pleines 9 x 4-3/8 x 2.3/8" A $312,50.1
le miller en d6p6t A Port-au-Prince ou A l'Usine ( La Baudry *.
!INous pouvons tournir immddiatement de tortes qnantitis aeftgarantle s5t.:-.
6pot, par voilier ou par train. ,-- ...
CONDITIONS: Pas d'avances Livfbles -. Payableo "
Toutes -os briques r La Baudry) sont de n6iepsiouuAornia et no ecom '
inandons sp6cialement notre .

Grosse Briquea d '
quit tr conomique parce qu*il faut mos demortiei et letrair advance
plusrapidement 4.. .
..C gnsise en Briques.'La Baudry".l:Plus yous emploere4.do. Js p-
4. a1a Construction de vos masons, Pl.uvofre mason .ara ...
e bois est emportd par les tourmis en un rien de temps, les Briques La
dryg"en sont inattaquables et durent des si&cles.
oAnttfuiez etclusivement en Briques "La Baudry" et votre naii ti ra
tte votre vie et A vos g6n6rations ventir. "
SD6pOt : An nord de la Gare du Semtnde Fer-National.

L. Preetzmann-Ag .erholt . F &* Agent t4dee -Z :
mom


Une favorite

du theatre
FAIT L'ELOGE
de 1 Exelento


t


Panama railroad
AL IER BARRISa dit I'Exe- Le steamer w*AncoS. t a
lento est lameux. tendu A Port-au Prin, ye&
IAllierHarris, une des actrices nant do New-York,. le ,D*-.7
.impayables de la contrde, dit che 22 a vril 1928,vecl:
qulle dolt sa jolie e1logeuse agers.36 sacsde *o
Schevelure d L*usage, Lro ulier dance et partira dans, l
uelle ait de d midi du m6me jour diect.
L I UI t ment, Ipour Cristobel, Caet
QUININE POMMADE IPortau-.Prince, 18 aV* 1M
Vows am rous posez:av'o urnt& -L ,
f Bto.'Ellea toir o l rI- i Atm .eG irai ad.
SaeM db ovbex et lO eulr oheeiv -
re Mpr* uagep otre chevelare nt AV
plus loBgue et plus jolle qa'a1up.- Les cranciers doe fo Ft ;,
rast. goil Pa Mont s la ,i s.,so.ta A
CLe uthteere!ommandodeastix- toucher Ia date du 6 .me-
|llou ** dqu*ll ent la tral prochain de Mr Gatano a -
senSt a I osIESa loo SSit if, d urunt d.Otlt-GudE
qui IerieIsPopeo onmu se 1
la boeSto S at lS teebe. ,restaunts do Wir erdme
po sommTs e irtd o. .eseet. St, t 6 .iwil ,
rie$ et quo vOws auro emtre 0 PAN'O .s. *
-op-ai


J 1.*


I.
1~'...,.


l emerciements
Madame O. B. Thompson
remercie bien sinc6remeot
tous les amis qui lui out ap.
port des marques de sym.
pathie A l'occasion de la mort
de son regrettddpoux
le Capitaine 0. B. Thompsanj
Elle les prie de croire Asa
prolonde reconnaissance.
Port-au-Prince, 16'avril 19

Mr et Mine Raymond Laro-
che et leurs eounts, Melle
Carmen Horelle, Mr et Met4-*
I me Franz Siegel et leurs en-
Sfais, M. et Mme jEdouard Ho-.
| rol et tomu les autres parents
remercient bien sinciremenat
pdor les sympathies qui Irr
Sot 6te timoign6es A l'occason
Sdlamort deleur tr e rwsitti
" Albert Low iHorece


Ils en garderont un begin re.-
donnaissant souvenir.


Mr Ie Gen6ral BedouM
ses entants, Mnme Vve
Narcisse, eo4 p d,~uts Ut
remercient ble- sii
los amis et co c
Gonalves, do St V~e
au-Prine et des autrs vill
qui leur ont donn Ilet
go de leour tywlfparlhef
sion de nla perte cruelle qu'ils
ont 6prouvie dans la mort do
a Mme BEDOUrT,
- 6ae Alexandre Legros
leur 6pouse, mn6re, nice, pa-
rente et allide, et les prien de
croire on leur profonderecon
naissance.


I.


It


a. a '~..&L.
I & a ~ -~n
~- b~.. 4....: .O'.&a.4 .~. JLV *%4 V


,


_ I__ __e -,


--


. ..............~u -L Y~~Y


LE M WTIN --20,.ArVil9l28g


wtiatiorn ev es M predoMs *o
r argqablesiw vo Tvo ww e une
rdiguliremean, quo moune voes a
errors gratis uon dheantil'oe d
chacun d'eas.Nou.vous TOveri es
austi use brochure derite psed, --
spdcialistesn e cbvelere et **
toiut. NoUe vou ferois do re
MtioD rttdU tsalso GieTeONSepM
montrlr et raeomsadeor d eK pro.
adults & v si amb.
EXBLhNTO, MtWIINE
ICOMPANT
. ATL4NT4, GEORGIA
Applee dman .pe qa to-
| Eris poor Ton-
I '" lr>OW~


- .'i ~?'




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs