PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04712
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-19-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04712

Full Text

Climenat MAl101i1I
DIRECTEUP.
1868, Roe Anmricaine, 1358

TELEPHONE N0,2242


I


'i::


R CAN UNION


226me ANNEE N* 6371


PORT-AU-.pt E (HAITI)


JEUI 19 AVIIL M


Un important Message

du President Borno

au Conseil d'Etat

3LXu Conseil d'Etat, proph6ties :sarcastiques des
PALsuCos iSlATI ennemis de notre race, a un
PALAIS DU CORPS LIGISLATIF "d6saveu outrageant jetW A la
Meosieursles Conseillers d'Etat, face des h6roiques: createurs
I de notre Ind6pendance. Cette
Jai I'ho.nneur do remettrn en intervention,respecteuse de la
vos mains I'Expos6 doe I Situa- liberty et de I' nd6pendance
tion dea sRtLpublic ue; Is mar- de notre Pays, oflre au Droit
courhe de mon administration, ause Iteriational 'une des appli-
cours de la dernire annke, se a
trouve pricisae dans les divers cautions les plus Jbienfaisantes
memoires oui chacun des Secr6- de ce haut devoir chr6tien
taires d'Etat relive les actes r6a- d'assistance et d'entr'aide qui
lises. s'impose entire les Nations
A I'exterieur, une politique comme il s'impose entire les
d'absolue- sincrilt, inspire du hommes.Elle r6pondait A l'in-
sentiment profond de noire di- [trdt 6vident,A l'int6ert mat6.
gaitd el de ai justice, guide par riel et moral de la REpubli-
une loyal comprehension des que d'Haiti; elle rpondait en
inter6ts supDereurs et perma- me temps .intrt par-
nents tant de ia R6publique que tateme tem avoble ds Etats-
des Etats on relations avec elle, Uis dement avouable des Etas-
a rthauss6 le prestige d'Hati et, s de seforcer de consi
tout specialement, a tacilit6 avec tuer et de maintenir, dans le
la Rdpublique Dominicaine no- Bassin des Antilles, au seuil
tre plus proche amie, des n6go- de Panama, A l'entree du Ca-
ciations franchement cordiales nal, un regime d'ordre positil
don't les consequences favora- qui vite des conflicts interna-
bles aux deux Pays ne tarde- tionaux, d'une port6e tou-
ront as A se mani ester. jours incalculable, et qui per-
A l'ot6rieur, d'une manim6re meI tte .6 grand people de
gef6Erale, il peut are constatm6 cegnt vi pepillios l i
que le programnime d'organisa- ants vdeng n lions dcur'habi-
tion de lal 6publique a conti tants de garantir Ia s6curit
nu6 A recevoir une execution de la route nteroc6anique,
heureuse, permettant d'envisa- d importance tondamentale,
ger l'avenir avec s6r6nit. Les don't la propriet6 et Ia garden
reailtatSli e :aprt i UH siui -tt-rupoashi,
obtenus jusqu'ici, nous es de- lit6s ies plus graves el les pil
vons A la cooperation sincere- indiscutables.
ment amicale entire le Gouver-
vernement Haltien et le Gouver- Dans buit anu6es, la coop6
nement doEtats.Unis dans l'ac- ration prendra fin. Toute I' -1
complissement ;des obligations nergie de mon Gouvernement
reciproques dkfinies par le Trai- est tendue vers la realisation
ti de 1915. d'un ensemble de r6forme qui
Ce Trait6, don't les terms et fixentia march du Paysdans
i'esprit ont 6t6 dltigur6s, en Haiti la voie normal des peuples[
sussi bien qu'A I'6tranger, par un civifis6s,.et qui rendent d6sor-
aveugle parti-pris et par les pas- mais sans objet I'assistance
sions r6gressives d'un nationa-, exceptionnelle des Etats-Unis.
lisme outrancier, a nettement
prouv6 son efficacit6 pour le Au 15 Mai 1930, au moment
rel6vement de notre Pays dans ou s'aclevera le mandate consti-
I'ordre, dans le travail, et aussi tulionnel don't ie suis revteu, il
dans la veritable liberty. C'est ne restera plus que six ans pour
en vain que l'on l66vera des arriver A I'expiration du Trait6
protestations hypocrites contre de 1915. A la veille de ce mo-
ce Traite qui nous trouva sur le ment-li, m o n Gouvernement,
bord d'un abime de sang et nous apr6s avoir pos6 les lermes as-
sauva; c'est en vain qu'on le d- Isises du regime 6conomique et
nonceracomme contraire A la di- financier de la Republique; Eta-
nite et ilasouverainete d'Halti. bli, en attendant la trappe de la
Ladignite et la souverainet i monnaie national, un instru-
d'Halti ne peuvent point consis- ment d'echange A l'abri des fluc-
ter dans le droit absolu pour tuations d6sastreuses de I'agio-
des factions politiques, recru- lage; fix6 une politique dous-
tees d'ailleurs dans la minority, nimre plus conlorme aux interets
de livrer la Republique aux .du travail indigene ; ddveloppe
fleaux de l'anarchie; d'infliger les moyens de communication,
A la Nation, toLcierement paci- Ienseigncment agricole, I'ensci-
fique et laborieuse, le regime gnement professionnel; 1'educa-
intolerable du desordre et de lion de la jeunesse ; instaure un
l'immoralite ge6nralises dans organisme judiciaire plus favo-
I'administration publique, de rable a activity6 de la magistra-,
l'incendie periodique des villcs ture et plus susceptible de s'ou-
et des campagnes, de la miskre vrir aux 616ments de valeur ;
physique ajoutee A la misere apres avoir, par des measures
morale des masses populaires. qui se preparent d6s main e
La dignit6 et la souverainetl nant, fourni a la propriete im-
d'Hast ne peuvent consister mobiliere la sftrete et lla stabili-
dans le droit de donner au mon- t6 sans lesquelles le credit lon-
de civilise, en pleis vingti6me ciek, et agricole ne sers jamais
siecle, le spcale ilnominmablte qu'une chimere; apr6. avoir
d'un esclavagpacandaleasx cachE volgarise I'hygine>, multiplied les
sons les appabces tluquees du secours medicaux dans tout le
suffrage unvensel etdes Cham- pays, dans les villes aussi biens
1 res reprsenlatives, qne parni les populations rura.
L .in.ervn.on a ricain lea si longtemps abandonndes;
L iervenio~ t enfln, aprEs avoir pourvu A
est venue nous aider 6 metre Ia continuit de I'ordre sous I'6.
fin A une situation doulou- gide de la force arm'e national
reuse qui ne pouvait aboutir le, complat6e, munie de son ca-
qu'A une laillite definitive, a dre sullisant d'ofliciers haitiens;
Iacoufiimotion de toutecs le iuon; Gous crvicint,dis-je,avautl


de parvenir A son tler, pour-. avec la satlsbeton protonde
re, saon cranate d'ine iis' d'svoir omeu t colla-
prtiqua. initler Y ti hberE A la oea Mve. d I ror-
constitUouneal rel ~ la !isPatIin a m i, .t contri-
Chambre et au SEaut leUant WA a loIadea .li jit la pros-
ainsi a on succeeeor parity do n9 Patrie; samde,
deo profiter des dern i mees asidare mma.,,aoepl
do Traitl pour co se Iflmmean--itui ATe-la i
efforts, alec calme la avait dioa totiuto do
conditions lea plus p 1918.
prEparer rdocation go Jal I'hsmn 4e yTs reonu-
.opulaireet A villie loac- vaer. MeNoair, C .onillUers
uonnent regulier Cham- dEtat, e salimeaI .Is plus
bres Iola.1tves. 16a 6 dtie diit
oLe uaselld'E.tmtp alor, I .R 0


teestlI i'd'd 11k..


L'Eta(l haitien

centre la P. Sc.

FIN.
( V*' kst nIumiros 17 1t ISAr il)


Ces fins seront lt l.es si
la concession i ai ulouvellp
(tempaguie interdi! son lm-
16odation, en partle mtsran-
te, A touted entrepri oblig6ee
d'utiliser le tran"s r che.
mlo de ter. Les vo de com-
munication .4ui It 1-,
change des produ per-
mettent Ia &eoapn iscea
Al'usine del Etee'ig jl es
en des lieux divertif n
les uas des aut$,s ent
pma Atrm soumimMa i a i-

leur affectation de service pu-
blic an benefice des uns at au
d6trime tre
Une ad afifroa n d
g 4jri,, asUlouome, ip-a
Srble. 'ax artifices des corn
p#itions commercials on
4conomiques garantit esule
d'un tel detournement.
La rupture d'avec la P.C.S.
tondee en tail, justi6oa en
droit, rendra le louverne-
ment maltre do dispenser aux
habitlats de la Plaine et des
boards de I'Etang des moyens
de transport plus appropriEs
A leurs besolns prAsents et
plus convenables A ce qu'in-
diq eat les n6eesosule, p-u.
chafnes dun d6veloppement
economique aussi,souhaita-
ble qu'il paralt, invilable.


9"


P.C. S Nesa pa Is l HAsco
qui eat a o p Sip u pour-
quoi les aUlluop poeitcien-
nes du NovauLSTa ?P
iMak quoil Que vent fire la
elitiquea ds cite aftalie?
Qoe pav por ossayer de
iWt enl proIeI 1 dtait fu.
le cependsat de rappeler la
Mi tance doa l Hs A a pe
i9col bnboad au falleurs
psrso 'a demapndr.
a e 'p a quoapi elloe

pour avoir pns lui r6cla
ieaP.e -ertaine complicity
4 rooasion de btalles p6-
rim i ietteo complieite est
aI 4 Ate coux n ot sol.
lcie, OQ 'explique p6an.
mois e d pfi autrement
u*t U Its d'ramment pour
ixe la vtaleour [dque de la
cause.
Que la HASCO n'ait as fait
de politque, c'est douteux.
C'talt ea taire que de s'6tre
engag6 A Ie'udience publique
d'ui tribunal d'obtenir lIex6-
cutioa centre *a gorverne-
meIt de aIs d6csion qu'on lui
I:emandait. Ct4tit en faire
dans les pires conditions. Ja-
mals prassion publique plus
direct n'a 6s6e yesaye pour
trouble la ser6nitE des juges.


LesJ6rdmies des temps ac- II n'y a eu vraisemblable-
tuels noe essent cependant de meat Iariene A reprpche. sui.
geindre.Le psyco(o e, aver, vant le J6r6mA q ui pleure
ti de i'attrait irs qiue que dans lescoloouesdaa Nouvel
le mim6tisme sen tinmen- |Iisteusirletmis6resdont south
ta I exerce sur les conscien- memac6es lespopulations ides
ces faciles, ne so trompe pas deaux plaines.L
sur le but que l'on pursuit A l stpertnis de dire quc
travers certines arms. L'u- c'eois pire d politiques que
sage immod6r6 et inopportun celt quai consist A no perdre
des lar'imesoudu rie est d'ail- acuoae occaOion d'en fair@.
lears laIn d6tormation r6alis6e IIle conduit au chaos, fuit les
d'un pr6cepte de rethorique:' positions contradictoires ou6
sincere on non, pleurez, s uan nationalism d'occasion,
vous voulez que leas Jrmes pout echaufl6 d'on besoim si-
me vilmpent. 1oul6 de batailles, prend le
Le pMple n a pas pa Ctant 1ealt squet, oh I non, la plume
sujet d4 verser des.plirsA p oP rierina6tsI, tLe
propos d4s m6cmpeode la adu,at d lt..i pluement.


Four bien manger
Alle an Resiturant St Girardl. c6t6 du Temps, Rue
Amiricaine No 1528
On y mange bios, le service eet rapid it les prix d6fient
toute concurrence.
N. B. La maisos ert ,dbmiedile cr deamde.


HI-III


... avu, avant-hier soir, apr6s
a ltode averse. 6 la rue des CE-


I_ rs,, q4artier comprise entire la
rue do People elt la rue Dr. Au-
bry, uh portefaix qui s'etait
c h avg,6, Imprudemment, d'un
grand aier rempli de bouteil-
Ies. La rue est mauvaise, la
chauci* est glissante sau"si le
bonhJ*ne ne tarda pas A faire
une-elbute apr8s laquelle on ne
retroMva que des bouteille bri-
s. es.


oit cas jours-oi, les chiens
is se gener pour repren-
wrs ebata sur Ia voie pu.
. lie s'en donnent, sans so
r des yeux des passants.
t faut rappeler A ces bhtes
lee protEge lorsqu'on les
tite, mais point lorsqu'elles


... vpit, aujourd'hui, ls Belles-
de-nou sortir pendant le jour.
C'ast qu'cujourd'hui personnel
a's da cash et le montant des
obligtlons de la nuit se recou-
vre rUlemdemain matin... si pos-
sible.
.. pour latrolsiem tois
Ninon.
C'tait mardi soir, quelques
instants avant la grande averse.
Elle Mlait simplament v6tue. Et
no voulait, semble-t-il, point pa*
raltre, car elle n'avait aucun do
ces artifices de beauty don't so
parent cells envers qui la Na-
ture s'est montr6e indaft6rente*
Mais dans ac demarche pro-
vocante tel un d6fl jet# A des
d6sirs inassouvis-- elle d6plo-
yait un pen de cette grAce an-
goureuse A laquelle n' a pu rsias-
ter le gentleman qui, dimanche
soir imuagina une d6licieuse pro.
menade dans sa voiture et qui,
bient6t, imaginera la plus ori-
ginale des pannes...
...ne veut nullement voir le
teint de la jolie fille aux cheveux
A la Ninon, encore moins colui
du brave Don Juan. Inutile d'a-
jouter qu'il a'est pas encore dis-
pos6 A mettre souns les yeux in-
quisiteurs de ces lecteurs lea
initiales des noms de ce couple
charmant... et tumultueux.

... a vu, avant-hier soir, un
prudent bourgeois qui regagnait
sa demeure en toute vitesse. 11
escalade en quatre, six un-,
les marches de I'escalier qui
done accs A 1'esplanade de Ia
Cathddrale mais le gentleman,
trop press, faillit tomber dana
le trou dangereux situ6 A l'est
de I'6glise. Pourquoi ne terme-t-
on pas le trou? Personnel au-
joiurd'hui ne veut y caller cher-
chlier un tresor imaginaire.


La dersitre eefsresee histeriqae
La dernicre de la s&rie des
Conlerences historiques prpwon-
c6es par le Dr Franoiso Dlen-
cour aura lieu, dimanche pro.
chain 22 avril, A 10 hears du
main, 6 Parisiana.
Dana ce dernier entrelien, Il
conf6rencier parlera de la a Syn-
th6se historique du Droit Hal-
lien.*


il quo soient l]asnjus-
tices apparentes ou rnelles, des
diverted destindes,chacun a tou-
jours, pour le lendemain de sa
vie, @n r6le modest ou levk 6
remplir dans I'inthrtl de sea
em bblblea et de l'humanit6.
!o ..-ft IIDrGRASSET


_ __ C __


.MAY 8 19g


___ ___


____________ __


........ w mJ iw


1 -7rr7-ri-r--TI~- J--- --.- -


- I _1 ---


~ crJLLarr -1 ~ I W -MR


I _


FILE Copy
L i R A RY


-r r ; '


Odftw-'


"1







I AGE . -LM ..19 A.ril 1 92


DERNIE


En m6molre
do Jule
L.e lour do moidelem 43
par an
%COPENHAGEN -1
danois, Ag6 (e e15
Hull, vient de rentrer
hague apres avoir fail
monde A I'occasion
Verne, auteur du Tou
de en 80 jours. Palle
son voyage en 43 j(
6tre parties de Copenu
mars.


RES Nouvelles

de L'ETRANGER
.1 ..
LavsiAte d-
s Vernes ouvr. slp b.l-
I jeo rs ,Au m
jerae damois COPENHAGUE -- Le r
Un june Il reine de Belgique sent arri-
ans, Palle ves aujourd'hui a Copenhague
r Copen- eccompagnds de la princess
llJe tour d i Maie Josi et du prince Charles
de Jules come de Flandres.lis ont et6 re
ir du mon- us par le roi Christian, la reine
a effectue Alexandrine, le prince hiritier
ours aprws Christian Frederic et son frire
hagen le 2 le prince Kund.


Vers le P61oe Word
MILAN-Le dirigeablealtalia
du igeneral Nobile a quitt6 cc
matid A' 1 here 55 I'adrodrome
de Raggio et a pris la direction
du nord vers -Stolp (Allemagne)
ou dl comptait terminer sa pre-
miere tape. Peu apr6s 9 heures
du soir un message de T. S. F.
de '((ltalia) annoncait qu'il se di
rigeait vers Posen. Auparavant
le general Nobile avait signal
qu'il etait an milieu d'un oraqe
et demandait la direction A sui-
vre pour sortir de cette zone.
BERLIN-Le dirigeable a Ita-
lia a atterri A Seddin pres de
Posen A 8 heures 35.

R6oeption
diplomatique
PARIS Le general Vasquez
Cob ), ministre de Culombie A
Paris et la colonie colombienne
ont offeit ce soir un banquet
suivi d'un bal A M. de Fontenay,
diplomat qu'ils considerent
com me le meilleur ami de leur
patrie.
,es manmuvres d'el de laIs flotle
Iraonaise
PA.Is-M. Doumergue se ren-
dra au Havre cet te6 pour assis-
ter aix manoeuvres finales de
1'escadre et passera la floite en
reiuc landis qu'une douzaine
d'escudrilles qui prendront part
uux manoeuvres Evolueront.
Li plupart des..bAtiments mo-
dri ins prendront part A ces ma-
aeuvre% d'E l qui auront lieu
('cile annie dans I'Atlantique an
lieu dela Mediterranee.
Le raid du(BroemenS
QUE'IEC La a Canadian
Press a )annonce que le colonel
Fitz Maurice pilot en second
du K lire nen )) qui a quitt6e 1'll
Greealy ce martin a bord de I'a-
vo .i de secours en compagnie
de M. L Duke Schiller, a alter-
ri i \fataishoquau cet apr~s-mi-
di A 3 lieures 30. Le colonel Fitz
Ma.arice et M. Schiller passeront
la ;uit A Mataslioquau, point si-
tu A 20i) miles de I'lle Greenly
su.: la c6te nord du golf du St-
LUnarent A imoitie chemnin A peu
Spr entire cette- lie et Seven Is-
la'I 1. Le Dr Louis Cuisinier et
M. Schiller etaient parties hier
de la Malbaie A bord d'un avion
des Canadian Transcontinental
Ai'ways pour ile Greenly o l
ils out aiterri hier soir.
Un atgie aeroplane de la com
panie qua a atterri ce martin A
Seven Islands apres une traver-
sEc des,.plus dilficiles ayant A
bori dei journalists et photo-
gr pl)hes passer la nuit A Seven
Islands.
'MON FREAL- La (( Canadian
Press a*a reua un message de la
Marconi Wireless Co A Mont-
r6al annoncant queleaBremen
ch 'rchera A atteindre New-York
par ses propres moyens mercre-
di s'il est possible d'effectuer les
r '):i a'ions necessaires.


lattitntat control
S* rol d'Itainlo
2NAPLES Le roi et la reine
'talie sinsi que.les princesses
Glovanna et Maria sont passes A'
Naples ce martin, its so rendent
A Syracuse o& ils s'embsrqe-
rout pour Tripoli. La police a
pris des measures de precaution
sp6ciale dans Ia capital et i
long de la voie ferrie. ,
MILAN La police pret.nd
avoir mis Ia main sur une ban-
de d'anarchistes don't lea opera-
tions s'etendraien;t bssecoup
plus loin qute le dynamitage du
Champ de Foire do jeudi der-
nier. Cell bande travaillerait
pour le compete d'une vaste orga
nisation international; un ins-
pecteur s'est rendu speciale-
ment A C6me pour interroger
Romolo Tranquili arrete il y a
deux ours. Un autre individu
sur I'identitl duquel on garden le'
plus protond silence a et6 arre-
16 A Milan. On croit que c'est
I'individu qui a etA vu r6dant
autourde 1'endroit oI la bombe
a eclalt dans la soiree qui a pre
cedd I'attentat.
Tous les defiles A ia trontiere
nord sont gardes par les soldats
de Ia milice lasciste et tous les
voyageurs sont minutieusement
examines. Le petit Luigi, Age de
11 ans,a succomb6 aulourd'hui,
ce qui porte A 18 le nombre des
victims de I'attentat.
Le triomphe do
;Costes et Lebrixz
PARIS- Costes et Lebrix qui
viennent do rentrer de leur vo-
sage adrien. autour du a*0d.
1s?6te les invites d'honn'eAr Af
on banquet qui a eu lieu aujour-
d'hui au minister du commer-
do od ils se sont rencontres avec
qUatre ministres, quinze sins-
teurs et trente-deux d6putes.Une
reception a en 'lieu oet'.apres-
mida A 4 heures A l'H6tet de
Ville o, les deux aviatturs. ont
reVu chacun une midaiUtl sem-
blable A celle qul ut. remise &
Lindberg, Byrd et Chamberlain.
Ils ont 6et regus par le mare-
chal Foch et le president da
conseil, ils out remis A la. Ville
de Paris une plaque corn 46no".
rative qui leur avait 61t codlle"
& cette intention par le gouver-
neinent du Paraguay fors de
leur passage en lAmirique du
sfid, A la fin de I'anne. derftiere.
M. Albert Sarraut, .au 'milie
du delage oratoire qui a saluI
I'apparition des deux aviateurs,
a sonn6 la note pratique : Vous
avez rapport, dit-il,/d'lndbchi-
ne en quatre jours .une lettre
qui met ordinairement tin mois
et demi A faire ce parcours.
Nous allons voir s'il n'est pa;
possible d'etablir un servio pos
tal rapide entire l'Iudochine ,t,
la m6tropole en suivant l cha
mia que vous avez trace.L s am
bassadeurs et ministries des coa
tries de l'Amerique du Nord et
du Sud qu'ont traverseestCostes
et Lebrix, au course de lour ran-


Nouveau Secrtlaire de la LAgatlo
doeinicaine b Pori-au-PriNce
C'est M. Enrique Aguiar qui
vient d'etre nommE secretaire
de l Legation dominicaine A
Port-au-Prince.
M. Aguiar qui est un poete di-
licat a dejA occup plusieur pos-
tes consulaires en Europe.

iUs Cougrs musical dominicain
Au mois de juin prochain, se
reunira, A Santo-Domingo, un
grand Congres musical auquel
prendront part de nombreux ar-
tistes de la Republique voisine.
, L'aide du Parlement domini-
c tin a etE sollicit6e A cette fin.


--


-- ~ ~ S


A. de Mattis& C Reren ants pour Haiti
A de M.. .*_'.allet i^ s f-* <" &' CO *4. .. .s .


- I- - --


'f.


PAGE --2


LLMATIN --9 Avril 1928


donnoe, ont Alabor6 aujourd'hui
les details d'une" reception ma-
goifique aux deux aviateurs. Les
republiques sud-arnmricaines et
les Etats-Unis talent repr6sen-
tes A la reunion et ilk Et6 deci-
de que Ia -cerdmoqie aura lieu
dans le courant de la semaine
et que Ia date en serait fixe de-
main. '


SENDS FAUffiSALT
P x par sS
61 par 1 dbzaine
:Cbea
CaritbbiinTraifti0Co.Ltd
: Port-aU-Prtine
..a.__._


LA:ONNAISSINCE
qu4 "'eiant etl e yiilard
oaMt b2am do
wI powIm
croues eet Is
L t .i Scttt

& rhuile de foiedenmomn
viviGants. C't ue now,.
uritw tomante, rich* a
vltamines, qul aide Ia
crolssance at pro t la
loreequl rafra let I
sysftin a" Do.




Conseild'Etat
Le Baldet de I'iereice 1928-29
Hier martin, A 10 heures, le
Cabinet an complete s'est pr6-
sent6 A la reunion du Conseil
d'Etat.
Mr Charles Fombrun, Secr6.
taire d'Etat de f'Interieur donna
lecture d'un important Message
du President de la Republique
A IAssemblee. Ce Message du
Chef de I'Etat accompagne lEx-
6pos General de la Situation, le
Project de Budget pour I'Exer-
cice 1928-1929, les Comptes G6-
neraux de l'Exercice 26-27 et la
loi de finances.
Acte fut donned par le Presi-
dent du Corps du dep6t de ces
diflerents documents.
Les Secretaires d'Etat ayant
quitti 1'enceiute, 'ordre du jour
fut repris. Une commission ape-
ciale, compose des Conseillers
d'Etat Th. Paret, Legendre,
Emm. Cauvin, L. Prop hte et
Ant. Sansaricq, fat torm6e afin
d' app orter la r6ponse du Con-
sei d'Etat an Message pr6siden-
tiel.
rid.
i partl de saHt temissaire del
Elals-Ulis ea Haiti
La VLgalion des Etats-inis d
Port-au-Prince nous com-.
munique:

Le General Russell, Haut
Commissaire amdricain, est
part, hier, pour New-York A
bord du steamer ( Cristobal >.
Le GUniral Russell sera de
retour en Haiti, A bord du
mime navire, vers le 7 mai
prochain.


I -%






LE MATIN 19 Ayrl! 1928 PAGE-- 5


0 -=___ __


WestcloX


Pocket Ben-pour un usage de tous les jours
T E nouveau mod!e- de la ini.tre Pocket Ben a gagn6
.Ljune faveur immediate partut parmi les hommes et
les gar;ons.
II a les mines qlt.i "' I, i~es nmarquant I'heure
comme Big Ben t i t 1 I,- ;a ,Ii"es W\\stclox.
Vous pouves le consi~.l.'r s. r; itIus les points de vue,
quant i son fini, service c p:i :, Pocket Ben comprend
tout ce que vous pouvez dc:,ircr en une montre bon
march.
Le Pocket Ben lumineux vous donne l'heure dans
l'obscurit6 et pendant la clarte de jour.
WESTERN CLOCK COMPANY, LA SALLE, ILLINOIS, E. U. A.
S-IS5
r30


MOHR &
Angle des Rues


IA IHII, Agents
du CeLtre & Bonne Foi


~W m .-


Autoe cntre obecyelelte
Lundi, vers lea 6',heures de
i'apres-midi, une automobile
No. 208 descendait la:rue Bonne-
Foi. Arrive devant I'4tude de
Me Pasquier, notaire, la voiture
fit collision avec une motocy-
clette qui ne portrait pas de nu-
m6ro.
( Des agents intervinrent et re-
clamdrent sa licence au moto-
cycliste.qui la leur montra. Elle
fortait fe No. 551.
L'accident n'ayant point de
suites graves, an put facilement
s'entendre pour la reparation
des quelques dommages! causes
I ar le choc des deux vdhicules.
Assurez-vous contre accident
a la : a GenerallAccident Fire &
Life Assurance Corporation Li-
mited.--4Vve.F. Bermingham,
Agent' g6nral pour Haiti.


Le GEUAu 3 MINUTES, do pve.
nains authentique, et tout A Ink
difrenat de Grusux ordilairnse
Ddj *mit au Moulin pendet 12
heurme dana des foumrnux dJi
odel, o'eet.&.d samnt fe% a
ouit xumtenat d 3 minma de
eulison complmumtars r vote
po61% pour fair difteloppr dIeM
Is Aam h MvIa ambr dam eI op.
W"da s de eodmi me.
n Vats dom tfut ee ba"m
s.p.e. w i


J. D. MAXWELL & C
S '1' |Reprsealants de Nanufaclures Amiricainet
, Oat lhonneur d'ansonceer au public et au commerce qu'ils so mat
transports das leur nouveau local.
-LIAeTo Rue R6publcalneo ( Grand'Rue )
et disposen~dun bon stock do
odalas nastman
et de fournittres photographiques
11 sent aussilles agents exclusits des:marchandises suivantes qu'ils
out en :stock: -
Gillette Safety Rasoms eat Blades
Live Savers Peptomints and Candy Drops
Wrigleys P. K. sad Rosado Chewing Gump Sweets
Caters Inaks, Pate Foutain Pens and Pencils.
Celotex Boards
Yale Batteries and Flash Lights
Palmolive Soap, Shaving Cream, ShavingvSticks, Talcum Powder
Office Equipasa and Supplies.
A. G. Spalding Tenals Rackets, Tenani Balls and Supplies
Three in On 011.



Colombian Steamwshi p

Company Inc.
' "Le steamer Mmrtinique ayant laiss",'lew-
Toik le 14 duolourint, pour Fort-au.Prince via
ca-lI site., esl 1i. s'u .l 20 avrl courant. (I
reparlira le mine jour fouI fet- ;'ave, Wire-
!i, ane,tay's et Jac.nui i t noute pour les port.


do- la Colulbi i prcat Irrt et passagers.
,'ort-au-prince, le 17 avril 1IX8.
Colombian Steamship Company In

Gebara & Co, Age


c.

nits


4


IA cgrme est. peut-4trecequi plait davantage, bien qu'6tant
*T.la St6 la plus trompeuse du monde.
S 0=elle diff6rencepeut produiro une ligne d6fectueuse, ou une
teintemal dispose dansla beauty finale d'une peinture ou d'un
motor-car. ,
Etudiez la nouvelle PACKARD de luxe qui passe et sa'grAce ra-
ri ae sveltesse et ses contours harmonieux vous impressionnent.
l Les artistes consld6rent I'actuelle PACKRAD HUIT commel
plus grande creation d i Master Builder)
ISf Dep-andez-le an propridtalre d'une.
I .. .T . -*.


PAC
KNEER'S GARAGE.
,*' ''*' _


Parftana
.CE SOIR3

Le Bossu
3e:ipisode

Le 7 de Trefle
6e 6pi-de
Entre : 0,50; Balcoaj. 1,0.

Cmpaile m6ir1le Tramullautils
8Le steamer a Carimard)'de
retour de Samtiag de Cubost
des ports du S fsera Ici ven.
dredi 20 courant,et repartira,
dams la soiree por le HAvre,
via lea portWd nord et San
Juan P. R.
Lefaquebot UMacoris;,parti
doe Erdeaux le 10Avril, eat
attendueras le 925.
Port-au-Prince, le I. avril
192 Co,
L ROBEUN A Co, Agents.


KA R D
Port-ae.Prince, Haiti
*.


C -.


ie nerciements
Madame O. B. Thompso i
remercie biln sincbrement
tous les amis qul lui out ap.
port des marques de sym.
gathie A l'occason de la mort
c son regrert6 apoux
eI Cappl.ne 0. 5. Thompson
3nElle les prie de croire A sa
protonde reconnaissance.
.Port.au-Prince, 16avril 1928

For sale
tHousehold effects, and one
Ford touring car, model 1925,
for sale. Lieuteuant J.A.Stuart
Marine Corps. Rue Babiole. j
Phone M. C; 34-3.


a


PAIBLESSE
b0 ILIT


rasrasw so


mm. A


I*UJECTIOR PETrAII
D'ALOBN *
Wrein b summeM
aB1 umiantsii
at...." "an.miaw", &*...o
U e Le g atime ctmpid
nmme Fllmm
qui calamet la douler. crlasiB0 imes.
ruifient le 8 Ie f a k h eyetit.|
o* TOU ONNS PHARMACIU *
A louer ''
Un boa piano amarqe selh-.
mands s (s'adreest au jorama


DOIn HIIEN

omr m


lACqURERS LIFE


SInsurance Co

I ne des plus fortes companies

can;tdienues d'assuram e stir



Eug Le Bosse & ,& o ,


I,


M --


--


--


1. -- ~ 4~~-C .


wommumomb-m:


- -


U,






PAGE --


LE MATIN 19 Avril 1928


S.
~ .-..~
~ ~-


TEINDEL


un toeirt


dc lys


Pauke fd
dA'ente. rto
coafrw I se fr
nesse ,onb@et


SQ 2*. "t,( .',D." !. Qj
*,% f ...... ,
1 .a '* @le t p.

1A E* ..I
67 *f r .
a ,r **es. b' i dl .* r s
*rS. ttdJI ,..!'.ISu *('4
* ~rcl -.". res*,, f .ar. rPoe
a *-%n. P l t ONf *Adh I


S3.
..1:


YSi




n pmmtm die tt,
alchwr de k le
1. effloc lee rides.


ARYS
m& to b Pai.
PAMIS


1 I
I


Veez visitr le "o vl,9 Nleuat'


CL


ANCIlMN DIXIE BAR
Consommatiout del premier chobix
Sandwichs pour to6ii le goOts et
Sna'importo quell hure.
Seivace rapidest irriprochable,
etc.


TELFiPH.F NE :2081
Best liq l r
First clte d ns k
Sandwichs, anl kladu,t any time.
Prompt attention, unrivedall
attendance.


COLUMBIA IGRAPHONOLAS

ET DISQUES
JDevant recevoir bietit uan stock Jte Phonographes lerOieV ht a6td
ivalTIal,'nous mettons en vented des Craphonolasae diflfrents types
ansi qu 'une Varidid de disq'ues de 10 et 12 poucee.
SCe machines et ces disqaes vou soot oftfrls i des prix excep-
tionnellementrbas, et nos vous as i6'.6o'd venir nous visitor poear
he pas-raleri'unique .occasion de venu procurer un bonWphonogra-
phe peu de fraud.
Venez essayer nos machines,elle Tops plairout tris dcretalbhedbt

L. Preetzmann-AGGERHOLM & 0'


Phone : 2254.


AGENTS GENERAUX, Rue du (Qi.


BRIQUES 'LA BAUDRY* BRIQUES.
La Manufacture de Briques a LA BAUDHY* a le plaisir d'informer son iimable
clientele qu'A partir de cette date, elle :est en measure de livrer ses HIto eon
Sdeux dimensions:
Briques ( La Baudry. pleines ,9. x 4-3/8 x 1-7/8" Ag 10,00. ;
Briques La Baudry, pleines 9 "x 4.3/8 x2.3/8" A $312,50.
I miller en d6p6t A Port-au-Prince ou A l'Usine cLa Baudry j.
JNous pouvons tournir i'nm6diatement de fortes qaantit6s avec garanUe soit en
Od'p6t. par voilier ou par train.
.< CONDITIONS: Pas d'avances Livrables Piyables.
Toautes nos briques < La Baudry, soot de dimensions uniforms et nousrecom
Mianions sp6ciblement notre

Grosse BBfique
q est tr6s 6conomique parce qu'il faut moins de mortier et le travai( advance
p6s rpidement.
Cinstruisz esn Briques 'Ls Baudry".l.Plus vous emploierez de Briques La Bau-
dry dans la Construction de vos maisnms, Plus votre maison sera fraiche.
Le bois est emport6 par les tounnis en un rien de temps, les Briques "'La
Ba idry" en soqi inatkaqaubles et durent des sid6les.
Cnonstruisez exclusivem*tt en Briques "#La Baudry" et votre maison vous durra
toute votre vie et A vos g6perationsa venir.
Dtp6t : Au nord de la Gare do whinem'i de Fer National.


L. Preetsmann-Agcerholm & C


SAg tis dei;vents. .


I


I


HUoS UY*US *tW SU11 W Ma 74 -m. S
bomimiqea, contre is dame Vewve
Guaermok Duplessy, nde Vertulie
Dominos ,roprietairedemearant
et domiailt dPort-au-Princeayact
pour avoat Me T. Lahena, Me
T. Lalee,,
Pour plus ample rensalg*e-
meals, s adreser aux avocats sous
signadsou a Me Lon Charles, po-
lairs ddkogtaire do cahier des
I (Siga4) O1dMat DOMINrQtF4
It.LALBAU


las jels perdns.et rereuvts
Avia do la PoUoe
Dans la journ6e du 15 avril
1928 un individu a etd trouv6
e rant dans les rues de la
ville porleur d un demi sac
cat6 marque HAMBOURG CO 16.
11 est en dep6t au Bureau
deo l Police a la disposition
da propridtaire.
o pt H. J. CABMGE
&I de la Police.


o$"


V.,


-a'.:x1


*. '


--- -- C-


~ ~C~-~


IL II I


i ii i


__li


---. 1.


--- : -I


b -- L _~___


ie bavon
pour la Sant \4
Lw Bros. Co., Bastes. M ., U.A.& ..

VENTE par asrit6 dle Js ee
vente
On faillt savoir a tos ceoax qu'll
appear indra qu'en ei6cution de CTencan
deux jugement do Tribunal do
Premiere Instance de Port-an- Vendredi 20 Avril 1928&,
Prince, l'u on date du ut-qua- ,
tre aoOt mil neuf court vingt sepI En vertu d'ordre de Mr D.
ordonnent Is parlage de trol P. Johnson, Collecteur de la
immeubles, situua, Is premier Douane de Port-au-Primoa.
Port-u-Prince, Ise second au n ud solon les articles 101 et 3 de la
du Cbemin du Cana$p Verta n el 1ei de Douane, devant les por-
section de Turgeoi (Bourdo ) Io tes des colis postaux. il sera
troisiAme dans Ia plains dou ul do roc6d6 vendredi 20 avril
Sac. Entire Is lieur Daumec Do. 9rG% A 10 ..h res 'd!. d..at 'i
mingue at Is Dame Chbrine Bra- 1928, 1 eures doata,
tu agissant an sa quality do t- la vente A l'encan des mar-
trio dative do son fib SteaIsla chandiss.su.vantes.
Emmanuel Doolague, d'une art E. C P-PiP : 1 triple effect.
et sla dame Vve Guermon Duppl- 1 pompe A fabriquer sucre de
sis nad Vertulie Domlague, d'an .canne.
tre part, I',utro, jugemeat B. F. 1737 a 1756: 20 calls.
en date dou ving hull mars mil eos kdrosine. -
nesf ;cent vingt-hult ontrleant ,J. D. M. 117 : 7 caisses r6-
is rapport des experts,11 era pro- flames commercials on car-
c6d6l e Samdi quoe on computers to.
vingt huit iavif mil eat en t coaI .. .vrv s
vingt hualt & dix hours du mating 0. L. et CoiADTV 4:1 ca's
on i'6tude et par lI ministAre do se calendriers.
Me LUon Charles, notaire, commis Section Colis Postaux
pour les operations de partage, et Cervius Joseph 56-1 pqt.
resident & Port so Priaoe A la 1 montre plaque or et chain
ventse u plus offrant t dernier m6tal dor6.
enchbrlseor : Io d one; propridt Mr Etienne Fils 19 colis -
tonds et b&tisses ase a Port an 1 c. 1 houppe de toilette.
Prince, Rue du Peuple en bfce Phi. Albortini c. 429 1
do marcb6 de I'Eglie, compose paqut comprims dKitn.
de deux portions coutigeam doaqu C. Bomprhmann c.36 1 .
uI'une measure d x-haitplods t C Berhann c.369 1 C.
las tacde de la Rue, vi-qutroe savon.. common .
pieds do c6t oppoed & il'OWt et Biblothque Nale c. 57 -
cent.soitnte-deux pieds do pro- 1 montre plaquee or et chain
foodeur, Iauire, seize plods do f-. m6tal dor6.
ad4e sur cent dix-sept de proton L. G. Tippenhauer c. 21122
dour, le tout; born, savoltr u 2 pqts calatogues en cdulear.
Nord par les droits desdeae Veu a Jules Faines c, 12 Bloc-
v es solag .et JoMeph Gorheeu notes imprim s.
Sud pa ciux do Is veove Chries, Jules Faines c. 37-38 2
41stparljddl rue du People, .A, .. ,eo, ,
t k l'Ouest per I se yants drot pqs pe ign e corne-serror
de Guillobe, la dite propridtest o cuivre-cirage pour souliers.
deaadire' testimae parlsa experts Raoul Kavanagh 126-135-
a trols mills dol!an. Or 3,00 00 2 paquets canits matches fer.
So d'une autre propritdi ssoe an 1 canit manche os.
Sud du chemin do Canapd Vert, C. Behrmann c. 7.8-21 -
en la sec ion de Turgeau ( Bour. 3 pqts Flacons ferblanc et bou
don ) de is cont6nance de souaf les oreilles plaques.
carreaux huitll centimes de ef Behrmann c. 724 A 732-
reau de terre ou onzo hectares 9 colis de 54 chapeaux paille
troize ires, clle est borne an o hmm
Nerd par il chemin du GCanap i garnmis pour ommes .
Verf, la propridt6 de Dalbdmar na C. B-hrna ic.31 d qt.2
Joseph bn partioea Sad par Char cuitlers aluminium. 2 cuilfers
les ar4eille et Wilson Fils Aimd, A cat6 et 2 tourchettes ea alu-
A l'Est iar lea propri6tds des hdriI minium.
Stl*u Carlinaud t Alexansdro Andr6 Cauvin c. 1054 1
T6lai ue esat l'Ouest par lea c enveloppes imprimbes. 1
proprid a de Luc Tdart el du Dr carnet relic, paper imprim6
Tertilus'Nicolu. Cbaque carrau en noir et catalogues.
do ltenr e lises timtlr experts La merchandise suivante
S..celt do O or i. sera vendue sous le coup de
I Ia *equto du ieour Daumec Particle 3 de la Loi douanaire.
Domingte et la dame Chdrine Sans marque 2 pqts. 2 pqts
Brutus, eissant en sa quality de 16 kilos tabac.
tutries dtive do son fits EPamp- Montbrun ELIE
aunl ai. Eucanteur public
nmir ak-r annk*ia W (%miP I


(4


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs