PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04710
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-16-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04710

Full Text






i6ment MADLJ011I
DIRECTEUP.
1358, Rue Amdricaine, 1358

TELEPHONE N* 2242
r Iw


J


I a vraisemblance est.le'erml
,r s.'arrtle Ia portle 'de min
rsyjrit.(uanta la certitudeje I
lai rcut y alleirdie et qui se don-
r entpour des sages. CICERON


22eme ANNEE No 6368


P()I~r-AU- I~ I > CL (I IA I'l't)


LUNDI 16 AVIIL 1Wt


l.es irands preobhlme inlernationiat...


Les crises de l'Europe et de

l'Empire Britannique


En presence des crises po- lointaine que la Conference
litiques et des conflicts inter- de la Paix de Paris, ofj la
nationaux qui agitent I'Eu- France donna son appui aux
rope,il est interessant de con- slaves du Sud centre les Ita-
naltre un pen opinion de la liens, et, par li, aida a crer.
Grande-liHrlagne don't I'app)i sur la c6te orientalede l'Adria-
i lI'ue du I'aultie parlie scrait tique un novel elat slave
d'uin poids inorme dans la !ui, non seulement mnicl e
balance vu la situation pr6. discussion I'lihg6monie i a-
poln(dranlc q u e procuiera lienne dans les Balkans, matis
toujours l'Einmpire Britanni- va jusqu a mettrc en question
que danis les conflagrations les litres de I'ltalie i la pos-
armnis, sa puissance mariti- session de Zara, de Finme ce
me el sa supirematie naval. de Trieste)). M. Frank 1. Si.
A sujet de ces crises et de nionds analyse donc d'abord
ces conflilv europeens. l'opi- les griefs et l'Mlat d'esprit des
union pul)ique anglaise expri- Italiens. 11 se retourne ensuitc
me sa complete indifference vers la France. Li, il trouvc
et les aI)ppell menie d6dai- une situation jessentiellement
gneusement de (( meprisables di 11 r en t e. ,' La diplonia-
contlits curopeens ~, tie lrangaise, dit il, a lait
maintseffortsjpour maintenir
(Nous sommes las, dit le et amiliorer les relations,
SUNDAY ExI'n:ss, d'entendre mais, sur aucun point, on ne
toujours parler des malheurs constate qu'elle soit dispose
de la Lilliuanie, de la Ldlo- a consent tir un sacrifice, i
nie, de la Roumnanie, de la rendre des colonies, ou a re-
Tchecoslovaquie, de la Hon- i noncer A son action) politique
grie, de la )ologne et'de leurs dans les Balkans, par exein-
allies. Nous summes las des pie. La possibility d une guer-
intrigues de l'ltalie cl de la re avec 1'Italie nest plus &car-
France. Nous ne sommes pas tee coawie lacleur de la di-
interessds aux querelles hal- plomatie tranqaise et, en con-
kaniques ct russes. Nous n'a- sequence, les relations avec
vons que lairc des Bratiano la Yougoslavie sont revenues
et des Averesco. Nous mepri- de plus en pllus intimes. En
sons toules les dictatures et cas de guerre, commune 'Alle-
toutes les rivalitds dynasti- niagne en 1914, l'lalie serait
ques en Europe Centrale. force de faire front de deux
Elles nie nous intercssent pas. c6tes A la tois.
II1 laut avant tout que nous Tant que durera la len-
nous tensions a l'ecart de tou- sion Iranco.italicnne, les pcrs-
tes ces obscures rivalites en- pctis d reel
tre races ennemies. L'Empire ectives de progres reel tre races enniemies. LEmpire Ea question de ,la limitation
britannique scul doit retenir des armements en Europe
notre attention. Employons sont presque 6quivalentes i
done notre activity a d6velop- zero. En un mot, I'Europe
per notre Empire. Encore une parole d'un nouveau Locarno
lois les conllils europeens ne et en meme temps ellI pr,.
nous inleresscnt pas. Aucun pare un nouveauSerajcvo.))
conllit ctn Europe nc vaul le J
saci ifice d'un soldat britanni- Le pepe ais a on
que, ou 'argnt d LIu contri- parait-il, intention de se te-
buable britannique j. nitr a l'cart de tousles con-
I.c commentaire duSUNDAY hits europ6ens. Mais est-.e
ExPm:ss met dans son enunme- bien parce qu'ils sont ,ia ses
ration de conilits meprisa- ye:ix meprisables et n'allec-
bles, t les intrigues entire I'lta- tent d'aucune lacon les int6-
lie ct la France D., Certains r6ts britanniques d ans le
Anglais suivent, en ellet, avec Vieux-Monde ou est-ce p)lu-
une ilinquilude non dissimu- t6t parce que de plus graves
lee les rapports entire cesdeux ct plus inquietants problems
pavs.(Aucuil tail nedonne une s'ollrent vers I'E st ou on


idee plus exact de la situa-
tion curoptcnnei que ces dis-
cussions sur le danger de
guerre entire la France et 1'Ita-
lie, dit le SUNDAY TIMES, dis-
cussions soulevees dans toute
'Europe par tin nouveau trai-
tW d'amiltiO:.
L'article, redig6 d'ailleurs
par un publisciste americain,
mais pour le public anglais,
est dans son ensemble d'une
impartiality amicale pour la
France.
all est vrai qu'au course de
ces 50 dernieres annees les
relations Iranco italiennes
out etc marquees par des p6-
riodes d'i n s t e n s e aigreur...
mais en somnie les ressenti-
ments actuels de 'ltalie ne
cherchent pas d'origine plus


Orient, a la meditation et an
juement des dirigeants de
1'Empire?


A vendre

Une Auto CHIIYSLEi 4 cy-
lindres parcouru seulement
deux mille miles coinl)lel.
ment 6quip6e superbe occa -
sio n
Une Auto CHEvtOI.iLr duat
de neuf.
S'adresser a Mr FONTAINE
lDp6t de la Distillerie de I'Ai-
gle en tact de ,I'agence Ford
Rue Dantes Destouches.


I


1I.


LUNETTES PINCE-NEZ

Marque aRodenstock*

Len iles de tous les numros
L (ille tC ii O pour myopes et pres-


yrics ;


Len tilles jai ines-erles A's
les rayons ii lI a viol-.Is de la lumiere solaire, de tous I e
tnuilicros p() 11 myopia's et presbytes.

MIJon.,ires P,'" luncttes et pince-nez de tous
genres.1
VIS el branches de exchangee pour la marque IRODENSTOCK

Bazar Boule Rouge'

Haehliner & C0
RL'E DES FRONTS-FORTS



Bureau d'Entlreprises, de

Constructions et de

ReoDarations.
Diireclcur : Georges von LIGNAU.
Entrepreneur-Ingenieur.
1531 -.- Hue Amnricaine, Tlepihone No 2729
1En lace de Mr (Gco. de Lespinasse.]
P. 0. Box A. 106(. Port-au -Prince.
Travaux: Constructions el Reparations dc ine aisons, instal
nations technique, j)lombages, peintures en tous genre, ex6-
cution dc plans et surveillance des travaux,tfourniture de
materiaux pour installations modernes.
Conscils et consultation.
Correspondance technique avec New York, Paris et Berlin.


Mais


Mais


Mais


Mals moulu piarl' vre
Mais moulut par sac
Mais cn grains
Farine de Mais
Son de .lMais par sac, pour Chevaux,Vachecs, etc.

Ch. N. GAEETJENS
Rue du Magasin de I'Etal, N" 1940.


J. D. MAXWELL & Co
liepriselantl de Manilactures Ainrieaines
Ont b'honneur d'annoncer au public et au commerce qu'ils se pont
trunsporlts dans leur nouveau local.
1619 Rue R6publicalne ( Grand'Rue 1
et disposent:d un bon stock de
Kodaks Eastman
et de fournitures photographiques
II sent au-si les agents exc'usifs des marchandises suivantes qu'ils
out en stock :
Gillette Safety iHazois et Bltd i
Live Savers Peptominls an i Candy Drops
Wrigleys P. K. and Rosado Chlew'ing Gum Sweets
Carters Inks, Paste Ioutain Pens and Pencils.
Celotez Boards
Yale Batteries anl Flash Lights
Palmolive Soap, Shhviu :redrm,Shaving Sticks, Talcum rPowder
Office Equipmtn and Supplies.
A. G. Spalding Tecnis Rackets, Tenn;a Balls and Supplies
Three in Onb Oil.
4000ll-'-I-I I-Ill "


lOtire 1il'


... a vu, ces jours-ci, que la ga-
lerie du presbytdre de I'Orphe-
linat de la Madeleine eat trans-
lorm6e en une veritable guin-
guette o6, A toutes les heures du
lour, des ddvoy~s so verseat des
peltta verres. Auparavant, mar*
hands et marchandes so con
ten aient do discrets paniers,
malsactuellement, le commerce
allent bien, on s'agrandit at au-
jourd'hui une table, avec tout
soq altirail d'alcoolisme, a pris
la place des paniers. L'Orpheli-
nat eat une institution od se
tropvent de petites infortunew,
sanp pre i mere et que des
boanis Soeurs s'eflorcent do pri-
munir centre les dangers de la
vie, sied-il qu'A la porte, il y sit
une gargotte oft I'on boit et man-
ge, asns retenue I ,
.. verra si cela durera qncore
longtemps.
... a vu, derniaremean A an
ma *age qui se c4l6brait,le sir,
en 6glise Ste. Anne, une Ioul.
de purieux et de curieuses eka-
pli touted 1'6glise, do porches sa
rasept. II y en avail tant que
lenv t6s ne pouvaient trouper
pl.e, 4pres la c6r6moani,4eat8
ceI jeunes filled s mirist Mr
deux ranges et, avec des' regards
avides, d6visag6rent la marine
et naturellement le mri6,
soupant ainsi A l'odaur du tricot.
a.... verrait aves plaisir let co-
rieuses qui dhAirent savoir com-
ment on se marie, caller tairs
leur apprentissage autre pqrt.
...a vu, vendredi soir sons
une galerie de la rue dou Mal-
sin de laFt, des couples qoi
avaient institua un dancWing e
plain air. Pas de frais, la Imuai.
que de I'Etablissement volshi,
etrtalnante, suffissait, point be-
soin non plus de lumsiaire, as
contraire A l'ombre on dease
mieux et les cavaliers avaient
encore ce grand avantsae de no
pas 6ire obliges d'oflrir la bitre
traditionnelle ap rs le rond... Et
ces petits messieurs et ces demi-
vierges danaaient avoc Ie plus
bel entrain, heureux que lobs-
curite protectric de a nuit lea
mit i 'abri de(,-egards india-
crets.

VIENNENT DIARRIVE A
LA PETITE IRi
1637, Rue du Centre
Jouinaux de mode:
Paris Elegant
a Paris Enfantsa
Toute la Mode ) etc, etc.
uw-- --.-- -,I
Les Ansales de decidee Haltlltes
Le numiro de janvier-fmvrier
de celle intlressante Revue me-
dicale a paru.
II content des etudes aWient-
fiques que chacun lira avec plai.
sir et intr'ltI.
Nous remercions pour le gra.
cleux envoi d'un exemplAireAflAn,,)
nous a t16 fail. .< n ,.) si.,,
AVIS
l.x l)r Waag annonce A sa
cli dile de I 'Po(-au-Prince et
d( la lr'vince qu'il pirt le 20
a:vril cI,'irant pour l'Europe
,il ,era de retour vers le ler
Septembre.


r~.
~ -,


I


I ~-


-


I -


II I 1


--~1--


_


--- ---. .- -...--r


- --rr--IIC


rr


--










PAGE LLiAii.IN..16.Avr"l 1928


DFJRNtiIRES Nouvelles

de L'ETRANG[

T pour le salutia la roma
Atten tat 6tablirent come une
protectrice sous laquelle
t Victor-Emmanuel.
Qn 1e le o01 er A uH6pis la
nt e I Le roi se rendit aussi
i t l rih6pital oin les b ess6s av
6 th admit. Victor-Emninani
pencha au chevet de ch
MiLN.-veniredi martin, le d'eux, leur parh affeclucuse
roi Victor-E mnmanucl Ilia et leur prodigna de nombr
6chp, -i seluieusement A la marques de consolation.
morL Une bombe a faith explo- Manifeshlion populaire
sion sur I f azza Giulio Cc- La foule, qui venait d'ap
share q l minutes avant dre que le monarque s'6tai
I'arrive et de sa suite. du au chevet des bless
I group devant I'H6pitale
Provide liel moment ofn le souverain
Ai sh e rendait 6 te gnait sa voiture, ce ful un
monr*ttt la Foire de Milan plosion d'enthousiasme i
pour ien inaugurer f'ouverture criptible, ces milliers de
et c'est gra e A un 16ger retard sonnes manilest6rent avec
qu'il n'arrivil au lieu de I'atten- motion sans pareille leti
tat que 10 minutes exactement d'avoir vu le roi 6chapj
apres I'explosion. Qoatorze per- rattentat.
sonnes ont 6t1 tu6es et environ ussolii
qnarsate' bless6es parmi les- Lorsque la nouvelle de
queHeidds femmes et des en- tentat parvint au Palais C
tantsi,6'ihgin consistait en un Mussolini montra la plus
tube. iez volumineux conte- indignation. II ordonna au
an SIfs explosits de grande les plus s6v6res mesurss
*tdt don't la d#flagratidn dre et de repression.ll ei
tit.'#Mtr6lee par un m6canis- aussit6t 1'ordre aux' aut
me spciI. La bombe avait 1t6 polici6res de meltre en ca
dissilfltle dans un poteau d6- gne leurs plus fins limiers
clasiu t public. Les d6gAts caun- de d6couvrir sans d6lai l
s6s p~ explosion qui lut for- teurs de cet acte criminal.
midibte, sont consid rables et le t duce quitta le Palais
Ia teWeur r6gnait parmi les mik. ghi pour se rendre au Qu
liers de speetateurs qui atten- aln de presenter ses f61izit
daiewt le roi. au roi. A sa sortie sla tou
..s'dtait rassembl6e devant I
Le rei I'El Msilin Isis lui lit une longue ov
Lorsque Victor-Emmanuel, sa Loe ommunlime
suite et'les autorit6s municipa- au Ja
les qui accompagnaient le sou- TOKIO Le procureur-
verain, arriv6rent sur les lieux, ral a d6clar6 dans une inter
les cadavres des victims don't dans laquelle il a discut6 I's
beaucoup 6taient horriblement nation en masse des r6volu
mutikls, lurent rapidement en- naires le 15 mars que le J
lev6s et transports A 1'aH6pital e trouvait en face d'une s
de Milan ), tandis que le roi se lion tr6s grave A cause du
rendait' A la c6r6monie d'iuau- gr6s du communisme. Un
guration,, rapport otficiel dit quo le
Le sonverain 6tait trWs calme volutionnaires avaient vou
et il s'hiforma d'abord de I'dtat blir une organisation cor
des bless6s. Les c6r6monies niste dans l'intention de n
d'ouverture de la Foire, qui de- tier radicalement le system
vaient 6lre-des plus grandiosss/ cial de I Empire laponai
out 6 t abrig6es par suite de cet rapport ajoute que le m
attentatL ment communist avait.6t
SISan I rvelte des bras fascisles forc6 par le retour de la F
Victor-Emmanuel, grave mais sovi6tique au commence
calme visit rapidement les dit- de I ann6e derni6re de me
f6rentes parties de l'Exposition; qui s'`taient initi6s aux ir
puis s'adressant A ccux qui l'ac- des de combat de la troi
compagnaient, il dit : a Mon de- international.
voir Lest ailleurs. Je vais A 1116- Le gouvernement seprop
pital ). Et le cort6re royal se de renvoyer un grand rno
diragea aussit6t vers la sortie de de professeurs de college
I lFoire. Lorsque le roi part, dissoudre des associations
des laseistes se rangereut sur tudiants A cause de leur sy
deux rangs et, Atendant le bras thie pour les r6volutionn


Le raid du "Bremen


--~-- ----- I;L .__.


high,
s vive
ssit61t
d'or-
nvoya
orit6s
Lmpa-
s afin
es au-
Puis
Chi-
irinal
nations
le qui
le a-
ation.
pora
review
arres-
ution-
Japon
situa-
Fro-
o ong
es r6-
Ilu ta
mmu-
modi-
Le so-
is. Le
ouve-
6 ren-
Lussie
ement
neurs
i6tho-
sidme
posait
mibre
et de
d'6-
,inpa-
laires.


au-dessus de 1'Atlantique


Le p .. L jourd'hui un peu apr6s-midi.
BALDONNEL ( Irlande )- Les La terp6t.
aviateurs allemands montant le eI rafa s
a Bremen ) qui attendaient A Cepe t unle raale de
Bilonnelloccasiond'entrepren Cependaut une d6p6che de
die la traversion d'e 'Antrepque Washington dit que le((Bremen))
dsoe a traverse de l'Atlanique rencontrera du mauvais temps
t atis A 5 heures 2i here d'ois r- dans l'ouest de I'Atlaatique et
in CA 5 ures qu'ap res avoir une dip6che de Saint Jean de
,ile,. e.n'est qu'apr6s avoirreeNeuve pr6dit una tempwIe
roul6 90J yards que le(Bremen erre Neuve prdit ne temple
charge de 2.500 1itres dessenc accompagn6e de pluie.
a pu quillter le sol.L'op6ration a w Les garde-c 6 t es de Gal-
ete Iris dltfiiile et lea specta- way signaleni que les Bremnen,
teurs ont cru un instant que les est pass 5nu-dessus de Costello
tris voyageunrallaientqtre tuls. A 7 heures 5 du matin. Costello
L'.Ivion qtlittae sol, mais c'est est environ 135iles du point
a pine s'il s'6eva. II rasait en. Les messages provenant de
core la terre filant a 90 inilles a Les r eue es provenant de
iur se- diieait vers un erre Neuve de
munr 61 pierre qui borde le violentes ralales de vent accom
ch.un,L.1d nation. Le Bremen, pages de pluies abondantes se
cst nmo:.IDt.ar.le capitaine Her- d6chalnent sur la c6te de File
numan Kh pilote, le baron de et tr6s loin au large dans la di-
Iluenelvlpassager et promo- reaction des grands bancs.
clur darIentreprise et le colonel Nouvelles et rumours
lines Vitz. Maurice command. Les moindres rumeurs s'y pro
"-Awces iariennes d'lrlan pagent avec une rapidite d6cun-
*-oe. Le temps itait certante et trouvent aussit6t quel
St si les avia- que invraisemblables qu'elles
jent, idcevaientAse soient de cr6dules audileurs ;
..aer a 11 ieuret du soir I'optimisme persistent de la tou-
. -- du Havre de Graee (Terre le se lIode sur I'hypothese que
t Netv'e ) et devraiont arrVer le a Bremen # a sans doute choi
S\l1itchlt Fild .New-ork) a' s8i un itinraire passant tr s au

I .",


* aquiaotude augmueuntw
En raison du caractere vague
de ces inlormations ndanmoins
et aussi dle leur petit nombre,
l'inqui6tude conincence A gran-
dir a mpsure que la soiree ap-
proche et d6ja 'on commence A
supputer le nombre d'heures
que le *Bremen, peut demeurer
en Fairet I'on s'accorde A penser
qu'aprcs 17 heures tout espoir
devra 6tre abandonn6 de les
voir arriver A New-York.
L'atterrlimage
A I'lo Greenly
ST-JEAN DE TERRE-NEUVE
- Une d6peche de l'op6rateur
du post de radio a Point Amour
(Labrador) disant que laeiropla-
ne allenand Bremen,) etait ar-
riv6 L f'lle. Greenly preo de 1'en-
tr6e occidentale du detroit de
Belle-lie a Mt6 revue A St-Jean
ce soir A 0 heures 33 ( heure
normal ) Voici le tex!e du mes
sage de Point Amour : Aeropla-
ne aleimand A file Greeuly, vent
du sud'estgrostemnps.Sign6 Bar-
ret.
MANCHESTER ( New-Hams-
phire )-La station de radiot616-
graphie Ilia de'cette ville a re-
cueilli A 8 heures 35 le messa-
ge suivan t envoy par
le poste du gouvernement cana-
dien b Louisbourg ( Nouvelle
Ecosse).L'adroplane allemand a
atterri A file (reenley l6g6re-
inent endoinmnag6.L'd4uipageest
saul.
NEW-YORK- La co.npagnie
Postal Telegraph a annonc6hier
soir qu'elle avail requ une de-
peche de son op6rateur de T.
S. F. A Point Amour (Labrador)
que f'aroplane allemand aBre-
ncen, availt tW oblige d'atterrar
6 l'ile Greenley dans le d6troit
de Belle-Isle. La nuivelle a lte
confirm6e mais les details man-
quent.


_..~~--..---- -.-- ---- -----~_~.~=_~I~,--~-


sud de Terre-Neuve lui ayant
permits par consequent d'cnhap-
per aux lempdtes qui sont s-
D1 gnalees autour de I'ile et expli-
l quant tn mme temps pour-
quoi il n'a pas 616 identified sur
la c6'e am6ricaine.
ine , A plusieurs reprises, au course
vote de l'apres-midi, cette conflance
passa a Wte renlorc6e par des inform
tions paraissant dignes de loi
inais malheuireusement d'un ca-
it6t h ractire tres vague. La premid'c
vaient mnanant du cipi'aine canadien
uel se B3arkouse com nandant le navi-
hacun re ( Aras n) a !.onyait due ce
cement martin 4 9 ) heures 30 il avait
uses apergu un avion volant tr6s
hul ton direction du sud ouest
alors que lui-m6me se Irouvait
pren- au large de Kiagsport (Nouvelle
t ren- Ecosse):. La seconde provenantI
6s, se de pplueirs garde-eMtes croi-
et, au sant sur la c6te du Maine annon
rega- Vait (pI,'A 13 heures 2') un ino-
1e ex teiur d avion avait 6t1 entendu
ne ex- au-(tesus de I' mbouchure du
ndes- Ikenne)bec situi A 30 miles A
Speun 'est de 'ortlund ( Maine ). L'a-
SC une
*r joie vion, aloutaient ces garde-c6tes,
er 6 volait vers louest mais trop
haut pour pouvoir -tre distin- ['
gu6.
e fat- La nultl approach et


dans le Monde Accident
Par Cable francais Avant-hier, vers les 8 heures
du matin, une camionnette, em-
EN Ai. LEMAGN, ploy8e au transport de la terre
BERLIN.-Un groupede com- n6cessaire aux travaux de r6lec-
munistes envahirent Ie cabinet lion de la voirie qui s'executent
du judge d'Instruction dans le au haut de la rue du Peuple dans
quarter moabit, d6livrerent I't- les parages de la a Fontaine Co-
crivain Otto Braun detenu pour leau)), versa dans une profonde
haute trahison et disparurent. rigole qui se trouve dans le quar-
... Au JAPON tier.
TOKIO.- Les autorites japo- L'un des journaliers qui se
naises continent leur campa- trouvaient dans le vkhicule lut
g'e contre les communists. De contusionn6 et bless&. II a 1 t
nouveaux suspects ont 6tW arre- transport a l'H6pital G6neral.
tis entire autres plusieurs Rtu- ,*, -=
giants et I'on s'aitend A d'autres Assurez-vous centre accident
irrestalions. Par suite (de Iarres- A la : ((General Accident Fire&
station de plus d un millier de Life Assurance Corporation Li-
con:munistes ai Japon au cours mited.- Vve. F. Bermingham,
du mois dernier le gouverne- Agent general pour Haiti.
ment setnble avoir la situation
biea en main. Oil ne prdvoit au-
cun trouble, car la police exerce La fl6vre typholde
une surveillance continue. La & Eilot
cause du amal n'est pas tant une L'Officier :de la G. d'H a
tendance au communism que le Milot qui est rentr6 jan Cap-
m6contcntemeit general des on- Haitien, vendredi, soultrant
vriers par suite de la chert6 de la d'un acc6s de fiUvre typholde,
vie et de finsutlisance des sa-' sugugre que tous les membres
laires. La vie au Japon est ac- de I Occupation s'abstiennent
tuellement plus chore quen au- de se readre dans cette locali-
cun autre pays. Cela provient i jusqun ce que i'Otficier da
surtout du mauvais 6tat des at- Service Sanitaie prenne e
Itires et de la situation 6cono- Service Sanitaire prenne les
mique en general. Pour le mo- mnesures prophylactiques n6-
ment la situation semble favo- cessaires.
rable au Gouvernement car la En consequence, aucun
nation en majority est hostile membre du Marine Corps ne
au Communisine. sera desormais autorise a vi-
... Er A CUBA sister la Citadelle ou ses envi-
LA HIAVANE. Au course d'u- rons jusqu'A nouvel ordre. 4'
ie perquisition op6rdejeudi der-
nier A 'ecole communist, plu-
sieurs professeurs et une cen- A louer
tained'6tudiants cibains ont t6 Un bon piano marque all&-
arr6ths. made ( s'adresser au journal


aMMMIMwg meadi


vente :


I __ _ _


PAGE --2


LLMA'lIN 16 Avril 1928


A la harmacie Centrale, Pharmacie Bourraine,
I harmacie Buch, A Poi t-au Prince.- Thimoldon -
Brutus, A Jdremie et dans toutes les bones Phar
mII:cies.


Le Communism


t








LE M TIN 1i Avril 1928

. o ,t I


Westcloxc













Vous pouvez vous fier A des Westclox
U NE chose est trLs imp, r:r te, c'est que vous devez
avoir la certitude que qlua, 1 votre ricveil vous ap-
pelle, ou quand vous le rcgard'-e, il marque toujours
1'heure exact. La Marque dc f.:brique Westclox est une
assurance de surctc pour le service.
II y a une variation de Westclox a des prix divers-
quelques-uns avec des cadrans blancs et d'autres avec
des cadrans lumineux qui vous donncnt l'heure dans
l'obscurit&.
Cela n'a pas d'importance ce que vous payez pour
votre Westclox-la quality est uniform.
WESTERN CLOCK COMPANY, LA SALLE, ILLINOIS, E. U. A.

MO,,R I.A III.. Agents
Angle des Rues du Cet.re A Bonne Foi


Les perles A bord do a Carmeolii
D'apr6s des renseignements
qui nous soot parvenus, il res-
sort des papers du board que
le (Caracoli,), de la Cie. Gle.
Transatlantique, quiarriva en
teu dans la rade de Port-au-
Prince, avait a borJ 1.300
balles de colon, 7.500 sacs de
cafe et 17.000 sacs de sucre.
Cette cargaison pouvait 6tre
estim6e ai 20 millions de francs
environ.

NOUVEAU CONSUL
L'E.requatur vient d'Mtre deli-
vrd, ptr le Departement des
Relations Exterieures, A M.
Cesar Perozo. A titre de Con-
sul de la R6pu, 'ique Domini-
caine A Ouanaminthe.
Nos compliments.


URn vleur qui se repeal
LE MATIN inform it, vendredi,
ses lecteurs que la l)icyclette de
M. Jn-Baptiste Menar1, habitant.
405 Portail St. Joseph, avail |jtd
vole, mercredi, devant la Ban-
que Nle. de la Republique d'Hal-
Le voleur s'est, sans doute,
repenti de son acte malhonn6te;
car,vendredi main, la bicycletle
marque Mead No. 2. fut retrou-
vWe A la place oti elle avait 616
volWe.
Si lous les voleurs agissaient
ainsi, iln'y auraitl pas A se plain-
dre outre measure d'eux.


-* -- .-- --

CAS NO V. *
La waleur nutritive du Vto! i nontree dans une sir.e de cas-
&i-at lea dktiils ont te fournis p.ir des membres de la profession
midica.e.











Le Bebe Povall, evant d'evoir Le B&W Povall, aprt& avoir
pris du V.rol. pris du Viro!.
S De 3 K" 856 a 14 '. 287.
Le B6bb Povall, de Salford, avait dip6ri jusqu'' I'Age
de 6 mois, ;tuquAl il ne pesait que 2K 's949 et il n'tait
plus alors que peau et os. Dans l'etat terrible otu il
se trouvait, on lui donna du Virol et une amelioration
se produisi immnidiatement. Apris 4 mois d'alimentation
au Virol, il gagne an prix I l'Exposition de Bkbes de Salford.
11 pise maintenant 14 Kg. 287 et est dans un 6tat superbe"
L Virol est u e prdpa.rtion compotis do Sraisse de
.1 yMoelle, d Eztrast Glycirin< de Moelle Rouge d'Os.
d'ELtrait de Malt, d'(Eufs, et de Sirop de Citren.
Coot ufn ai-a. prm' euz danm us Ca d'Alimneatica
wDuMetw, do M HM d'Ana6iud, de RachkaM



SVIROL
AGENTS:
W. QUINTIN WILLIAM j a Co., Port-au Prince, HATI, Bolte Pomtae 147.
VIPo.1 L;I:.. HA'GILE LANE. F'ALING LONDRES, ANGLETERRS


PAGE- 4


N-N-
t' OT ^ii^ "

(jmi .a e


Les Caves


de Bordeaux


AvSENTr LE PUBLIC et particuli6rement ses clients quelles
viennent d'ouvrir un comptoir d'6picerie dans lequel ils trou
veront desarticles de toute traicheur, tels que :
Huile Duret Pommes deo there, Patesj'ali-
-'a Vierge d'Aix mentaires.
Morue sans os' .i .- Avoine, Lait Condens6 et 6va-
Vinaigre por6 t Nestl6
Saumon Lait condense B6b6.
Sardines Lait 6vapor6 tArmour i. Fro-
Marquereaux mage (Kralt* Swiss, Gruytre
Conserves!de toutes sortes PAte grass Amer. Rocquetort,
Riz glac6 et Riz ordinaire Camember etc, etc.
Vin blanc'et rouge ((Latrille Saucissonambon, Mortadelle
et (Delor par gallon et bou Cervelat, Beurre de table
teille, Boissons gazeuses. Bruunn Ileyman aPlaun
Liqueurs assorties Beurre de cuisine.
Comptoir de Confiserie, de Vache en Prairie a Moulin I
patisserie. Fruits trigorifics Hollandais. Cacao en poudre
Sucre Hasco,.Sucre gran. Am. ( Peters ) par livre, et boites
en cube ( en poudre de terblanc, jambon la livre
a glacer les gateaux etc,etc 4 Gdes. Saucissons de Lyon.
Elles les prient de visitor ce comptoir, un bon accueil
our est r6serv6.


I


Attenlioen au volePrs "e gpai
Lea proprilaires d'auto cr-
yaient bien en avoir ftin ae
ces ind6licats individus qWi.ds
la nuit venne, se mettent encam-
pagne et enlAvent les pneus d
rechange et les outils des autos
qui atationnent devant Is ca.fI,
les cinemas et autres EtabliM-
ments publics.
En eflet, depuis quelque temps.
par faction 6nergique do Is p
ice, ce genre do vol devoesit de
plus en plus rare. Mais il parwtt
que la chose recommence; car,
notre ami Hyppolite Florvile
qui, it y a quelques jours, avait
laiss6 sa voiture portant le No.
502 devant le garage Ford, rue
du Magasin de I'Etat perdit un
pneu de rechange et tousles on-
tils do I'auto.
La police, certainement, re-
prendra son action contre ces
sp6cialistes qui se livrent & ce
petit traffic illicite.


SIn CTURsuS LCo


Insurance (Jo


Unedesplus fortes companies

canadiennes d'assurann e sur



Euq Le Bfjsse & Co


_ __ __


0







IF; MATIN 16 Avril 1928


DEPURATIF


Maladies


SD'" MANGETa.

conl 1a' .


de la


Femme


M 1 frtenwr. 6* tuC *ial l Us m Enls ipubeeIt. rpuelt. freour id'Agi., eofpr
i.ijr.ari pwu ou prou. s nftur m m. scmnmi f itarrive t ei ueuglheureues.
tros o.ulracrincr W pr'.dlquei loot parfols easel tvesl el alss proslonf$s
p"ur qure 4l ctollrorts cus-mlonek ioloil ptiubin. *'tMl po quo. par
suiprnitilr .iu 'igaLte poioulmir e ue tfoael suIUtts% I, IS M g I
trelville *
Pour queor ,* travaill is'ccunplisse rglldlrirwli. am prts do melador
enlit. dot ii onindre pelne. II Import* doe. de tillte Ieidellfta. quot I asi
rlinil. I r a i of; asoiiln a d'lla rp uilte. II tei. p giwPr uoiw
quI'll ir. ( rni.boufuinent le pluts I tts park,(t Ie plus pat possible. i'l
io 1 ,':oI.',cer. t s*opaluslr. & s charger de rolsdus aMimbrants e
totoowo. Ir trsall rau entir., les arpaP want a t -emna r.
tIn l p crctllr u e'altorer, ren n'a plr
1 .1I o_ mI.' "Iauanit p! ,s 1 raltndre que it fl au m nlstrul. doni I r6o*
rtl liilIi. -I *uiw s.rle de purgatalo spominsttfr, ayual poMrt abrl et rmal
Sl':.ooi, o ,1t-1 do d cliet. reildtellde de d.n..tailltlaulth. di lilemiur pee-
tif On *. .itrr:.ni illt des vices el do rutauls i b o anle.
i''i) cfleo enc-ilu'ltion. qt'll faut mintlernr Is emote- iln tusi pure 4
ir j,.. r' At potirimlt Ie Jeunts Bilte e l,.tl to formatli o root-do lourousM.
s l. im ma iit ri-l.~ e nil qorl ourmrrnlf aj nItuawpawt, a Irouvent 6
isrr.ill ilti DOEPUIATII DO lle6 Cplt oA1 OT.
Qi' .i ..,* .r n roTel r IF tDEoPU IT1 DDr OCT INUS MAi1ET. c1m1ol
.h1' i'l 1,r pi.inios rpterro* .1, i toa tm'n. 1pour lrInt vertue dopuratrle*l.
Oi. .~' 1. (, Vlr ir|l l Jtjult'icl',i ntil lluistl pour lurg qiamtllt rpoltillves,
ntlo lilti. |oiph;Bagogue.. rllintlril los le.4 I gel.liMfll pour eItiePr i'etion
Il pl.s ocerfOrd II rnmmtllltt on: s %rncrith. smdlrailrmenteltoi sltus rival* poor
tout Pr InI i i. i l pir|inrr r (la,1tiller ofi .o.ilntr Ie. a lou
'Prewiir 0 ,I I,. Ior. I. Il... ,.i I' OBUDONil. re f l et e l u- | tranllt de
3u:1llh,. Ir DL'PilhATIf DU DOUCTEII1 MANGOT -N murnommid 6 jusfe lire*,
Of f 1i 1 .j.r(itrllw t., IV Iout it Depiir; tlllt
Voll1 d qu'llI t. lo ,mqu r oul.'. Itt ft.i'* lct'ovinl I
rah Chaorlsn GRANDS PRIX. Pournmso '" lep tlN s N d PUt
2 r VItrsron n-. Psos o t too *** 'nflwm.c'


Bar Termnl,1uS
Elegant Cat6 o6 l'on trouvera les meilleursconsommations et ti service irr6prochable.


.5I


-.- .._.-


COLUMBIA GRAPHONOLAS
m -- ""
SET DISQUES

l)evant recevoir bieutlt ,n stock de Phonoqraphes deroier mod6le1
Viva Tonal, nous mettons en vente des Craphonolas'de dilffrents typfs
ainli ql'ume varigtt de disques de 10 et 12 pouces.
'es machines et ces ':isqaue vous sont oflerts i des prix excep-
lionnellemeat haj, et nous voas inv'tons "' venir nous visiter poiur
ie pas .raler l'unique oceision de vo)Us procurer un-bon"phonogra-
phe. i peu de Irais.
Venez essayer uos machines,elles fous plairont tres certainement.

L. Preetzmann-AGGERHOLM & CC


Phone : 2254.


AGENTS GENERAUX, Rue du Quai.


BIRIQUES ,LA BAUDHI)IYBRIQUES
L:i Manufacture de Briqucs ( L\ BA'iDUI))F a le plaisir d'informer son aimable
clientqlequiVA partir de cette date, elle jest en measure de livrer ses Briques en
tI'ux dimensions :
BIri(iues La Baudry. pleincs 9 x 1-3/, x 1-7 8" a 10,00.
IBriques La Baudry. pleines 9 x 1-3 8 x 2-3 8" i $A 12,50.
le miller en (16p'it Port-nuI-Prince on ; II'Usine a La Baudry V.
Nous )po)vois tournir imi neiiate;lemnt de fortes qnantitis avec garantie soit en
I '1 )'l, par voilicr on par traiti.
C( )NDITIONS : Pas d'avances Livrables Payables.
TI)o les nos briques v Li lltudrvy sour de (liineisions unifornes et nousrecom
111111 I s spcin.lement notre


Grosse


( plis rapidemenict.,
(:')'Istraisez en lBriie *'Li Bi lr'".! it vous emploierez de Bric ues La Bau-
i A ,11 is. C ):I itrtcti(). 1 1 v ) 11n is Is, i PI v,)lre maison seira fraiche. -
,e hois est cmportl par les toriiiis en un rien do temps, les Briques La
IB i lryI en solnt inattaquiables et durent des sicles.
Constiruisez. exclusiveinmelt en leriqiue **Lia B i Iry" et votre maison vous durera
S) ate votre vie el i vos generations a vtiir.
I)p6t : A. nord( de la Gare (du Clhemin de Fer National.

L. Prect mann-Aqqeriholmi & C"
Agents dcs ventes.


La santd est une premiere m&esiIj
L'tnergle d'une santm aagallfqu
gagna tout dans ce mode. Le
0 maladies proviennent des germse qld
abondent dans la salet6. Le Saves
Lifebuoy ditrult tous lea germs* di
Ia peau. II la purilie et la protba.
Ia 1. P4 2.dM MS"& 61*


Sous los 1 ox sorutateurs
Le Baume pour la peau Mennen vous aide 1
k fair une favorable impression quand une
apparence propre,saine, eat ndcessaire. Anti-
septique, il gu6rit lee petites coapures. Elt
rvite absorbed. Sans graisse.Eanl6veoll brilliant
de la face. Donne a la figure un aspect de frat-
cheur, de propretd, de santd.
Employee aussi le Baume pour la peaulde Men-
nen, les mains et lea i vres gercees, lea teaches
de soleil et da vent: II rairatchit, il gu6rit.
Achetez le tube toujours pr6t.
En vente partout.







Le Roi des Rhums

c'est le Nectar
RUE DU MAGASIN UE L'ETAT No 19 10
BAISSE SUR LE3 PRIX .:
Rhum courant 4, 5 et 6 gourdes'"gallon
RIHUMS FINS
De Sept & Cinquante Gourdes
En bouteilles a partir de Gde 1,50 la bouteille. "
Le Rhum Nectar tabriqu6 d'un seuil et meme prodnui La
difference des prix se trouve dans la vieillesse escompte
10o/o sur tout achat'en gros.
Liqueurs et Sirops de toutes sortes aux prix de Cinq
gourdes la bouteille de liqueur et deux gourdes cinquanto
la bouteille de sirop.
EXTRAITS pour Kola, liqueurs et sirops par litres de 50
bouteilles en detail : dose pour un et deux litres pour
Cr6me A la glace. Sorbets.
Extrailts pour parfumeurs
Eau de Cologne, Eau de Lavande Violette,etc.
Alcool rectifle pour liqueurs pour pharmacies
Alcool a broiler Clairin -- Cal- Sucre, etc etc.


Pour bien manger

Allez an Restaurant St Gerard, i c6t6 du Temps, Rue
Ame6iicaine No 1528,
On y mange bien, le service est rapide et les prix defient
toute concurrence
N. B. La maison sert Adomicile sur demand.


V" .iERMIN(
4a0et G6neral.-Aux


iBelfasl Gingerale


GHAM
Cayes


4Ir


Reconnn le meilleur'par lee
plus fins Gentlemen"
de :monde.


BBrique


G. GILG
Dist'ibuteur. -'Portao-Prince


~ I--


PAGE -- 4




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs