PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04706
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 04-11-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04706

Full Text







l06mant MAGhLOlI
DIRECTEUR,
1358, Rue Am6ricaine,*'1358

TELEPHONE N*,L2242


22ime ANNEE N" 6361


PORT-AU-PRINCIE (IAITI)


MERCREDI 11 AVRIL 191


Le President BORN 0
ET LA

R6publique d'Haiti

Par S. Sitphes AleiisCharg# d'Affaires d'Haili,Consul general ton Belgiqife



(Suite et fin)

oSux ans oat pass depuis. Les hurlements interesses, il pour-
gjandes intelligence politiques suit ses buts avec une tranquille
sont rare sous tous les ciels. s6r6nit6.Tacticien adroit, il dis-
Cest one leaur pr6cieuse dans cipline son parti, compose -
les for6ts humaines. Quand une d'apres les prerogatives que lui
nation poss6de un de ces horn- reconnaissent la Constitution-
mes, elle devrait 1'entourer de le pouvoir L6gislatit, la Justice,
respect et de gratitude. Mais, recompense ses partisans, en-
hWlas, leur tAche est ingrate. Ce courage l'industrie et livre A ses
nest que plus tardqu'en appa- adversaires une bataille terri-
'ratt l'hrolsme et la riche beau- ble, en consid6rant I'ind6pen-
Wt. Quelques phras6ologues de- dance et la prosp6ritl du pays.
uas dans learns ambitions, suffi- Une certain parties de la pres-
sent, pour souiller les oeuvres se haltienne, s'est plue A rpnln-
les plus pures. M. Borno ne de- dre dans le monde que M..Borno
vait pas 6tre exoner6 de ce re- sacrifiait les intfrcts do sa pa-
vers, don't iI n'a cure d'ailleurs. trie, qu'il vivait sous la tyrannie
Une partie de I'dlite haitienne et l'humiliation du gouverne-
crnd plaisir A balouer sun ac- ment amdricain. Cela n'est pas
.Mais heureusement, le peu- vrai. Les fails sont patents. Le
pile, dans son immense majori- Trait6 de 1915 maintient un ac-
t1, celui qui travaille et qui est cord harmonieux enlre les deux
assoiffO de lumiere, lui voue un Gouvernements.Les agents ane-
eolte. Eu ce court space de six ricains agissent sous la direc-
ans le labour du chef s'616ve tion effective du Pouvoir 1tai-j
avec la noblesse d'un example A tien pour tout ce qui touche I
suivre. 11 a realise en ce bret I'execution des obligations, non
instant, on labeur qui deman- politiques,mais fiancieres et ad-
derait un quart de siecle. ministratives, assumes par les
Routes, travaux publics, hy- Etals-Unis, qui se sont li6s i,
gifne, education. populairc, dis- respecter et a garantir I'indd-
penasireu rraux, amelioration' pendance de la R1publique.
dou heptel, assainissement des) A I'oppos6 du petit group
vills,aon des noanvelles, r6par de ses adversaires, pour Mr.
ganisation des finances, rpar Borno, gouvernerceW nest pi
ition plus just des imp6ts, ter- cadence r des discourse n cist
mes-dcoles techniques, labora- cadence des discourse picli
toires, h6pitaux, redressement de vent, ces agir dan" s Ic
desprogiammes scolaires,meil- ses de l'utile et du be u,
leure organisation des grandes c est donner au people duw
Facultis, traits commerciaux. travail, du pain,des coles,des
avec la France, 'PItalie, I'Alle- m6thodesde culture imoderne,
magne, il cr6a, restaura dans' c'est all6ger le iardeau des imn
tous ces ordres, avec une dner-' pots que presque seut il p tie,
gie qui fit le d6sespoir de ses c'est lui donner de la sccurit6,
adversaires. c'est enfin haigner son uime
Convaincu que ses hautes rda aux sources salubres des doc-
lisations 6taient plus necessaires trines clirtiennes.
aux peoples qua les diScours nes
des politicians, qu'une nation El comnme son iddal est mcil
jeune, surtout sous les Tropi- leur que cclui ide sC ( dletrc-
ques, a besoin d'un gouverne- teurs, il les bat su ltous les
ment clairvoyant et fort, if ne tertainset les minprises. Matis
a'embarrassa pas des vieux dog- ce n'est pas imipu nent que
nies, interrupteurs de bonheur ce parlait lettre a vecu sur les
civil, et inaugura oune politique I bords de la Seine conmme ctu
de vra chef. 11 fit r6tormer une diant. La douceur el i'indul-
partie de la I16gislation pour la gence latines te rt la ri-
metre en harmonie avec les n- ri-
cessi'l4s imperatives de I'heure. gtwur n cess:i:;ejldu pol:tique.
Sans porter atteinte aux droits Lorsque ses ci ncilis implo.
de la Pensie et de la libre dis- relnt sa plit, il les ac teiile Ict
cussion, car il cst de lurmn'iuon lear ouvre ses bris. Q0 t die
libirale,il fit voter des lois puar fois n a-t-il coin bikller lveti s i
endiguer la licence de la pres- uin insulteur (*repentant. )te ,
se, imposa un r6gmine d'ordrc de loi n' a--il gIrcir dis eSilom
dans la liberal. Et maintenant, niateurs leroues, pris eitrc les
chest avec quelque orgueil qu'itl ailles des justLs l)is ? La
peut se telourner en arrvere raison decesalitentl. iswiLnllits
pourconsidkrer les tapes rIran- soudains, 'c(-' c,, t:crri.r1 leI
chies. L'Auvre, certes, n'est pas cacie iL'lit i
achev6e,mais les6 nergies jeunes chnl ps e a s i.n h ui
qu'il a groupies en taisceaux, un po1e sou veilt hltiireIix
par la creation du grand parli quattrisle parlois les impera
National Progressiste, saurunit A his Uiguissl.' d l'action. Mais
travera I tlemps, la continue, come artisle it nc pent sup-
d'aa( r'yt4hme de seasmtho- porter ia vue du d1sordre. Ce
deet~~as.csc~Ctmandemcnent, juriste eminent, auteur du
qpand Vudra por luile mo- Code civil lhaitien, diplomiatse
!t de s p~oser. ,. I subtil a la carriere i)restigieu-
p.vrin moniftle quis'ii,- Ise. aux manieres si d slih-.
tri dotaLses nc tres ont con- gttes, est un homine mince,
tribs6%tablir l'ind pendance, presque 1rdle, au port alticr,
il ne recorinatl pas aux nautra- qu 1i essaic d'attm'nuez par une
geurs, le droit de briser son ac- simplicity exqnise. UI ne tte
tlion constructive. llealisateur harmioicuse -iuriinilled u k ne
souple et lucide,A la puigne par- criniy&rce argetIee, reject en
tois lourde, n'entendant pas les arrier. D be.ac 'x ycuax tiLrants


UNE SURPRISE
D)E LA

Manufacture Haitienne

de Cigrettles
EL tu..;aot les products de cette grande MANUFACTURE, vous
voui rendrez compte'imm6diatement qu'ils no soot pas des ciga-
rettes quelcorn(ies.
Leur tabilc (1i content de'puissants ar6mes leur 4onne oetth
incjntestable supe6riorit6.
Le succe oblenu par les Port-au-Princienne, Republicaine1
favorite et celibs d nommwies (a La Main eat unanimement re.
coDnU pa i cus ies bons amateurs.
L'admiration manifested par les fumours do tout'le pays expli-
que asse -que es Cigarettes mkritent le rang qu'ellea occupant,
la i',nnt bi, n Ioini derriere elles toutes les autres marques.
l'outz les fa,:lilts vous soat accord6es pour lea lumber, at de
pis, un grand advantage :
Port-au-"iincienne : centre 100 bons, on accords Gdes t,75
et i i' itdrieur tie certaires pochettes so trouve une surprise qui
consist h vous faire gagner d'une jusqu'k Vingt cinq gourdes,
scion voIre (dance.
C'est une occasion exceptionaelle.
A la Main : 75 bons pour Gourdes 2,50.
Favorite 100 pochettes vides pour Gdesj 2.75.
Republicaine -- 100 pochettes vides pour G des 2.50.
IPOFITEZ. MM. LES FUMEURS.


tin pen Irisles sosi le crystal Tel eit I'lh)tinin qii dirige
du lorgnon minystrieux. L, les Destins de ile Bleue de
scr'ni:e dii masquCe tin est in vieille culture francaise, peu-
vincible. 1i s'en dtigag une plee de trois millions d'habi-
douccur caltmc, agiqravee '0 tants qui dit a sa nation,dans
patience qtie ner l)butern pas la pleine conscience des r6a.
ulne Cuvre dilic ile. litcs : Ies n6cessites de notre
Fils de i hros,soii nom aclate essorecouomique.nous oblige
avee (1ls ucursi d4e'ing, dans ai accepter la collaboration ae
routes les pages ,c i itre Epo la licpubliqwe Etoil&c.L here
pee. 11 aimed le I 'ovoir, non privilegiee viendtra ou, dispa
pour de basses satislactions, raitra a notre ciel, le nuage
mais seullcmieit coming outil accidental. Faites conflance Ai
pour constr'uire dc l'ordre, votre chef qui est le devoun
de la bearite cl (n 1) iliheur, serviteur de votre bonheur et
au bene!ice de la race don't il de vos hautes traditions.
est l'une des extremesI lleCrs. Stephen ALEXIS




LE FESTIN MUSICAL
Le festin musical bat son plein dans tout Port au-Prince avec les
Disques O(DEON.Daus tous lea quarters et dans toutes lea rues de la
Capital on n'entend que ces disqu s don't I'apparition rdeente a uuflie
pour faire taire les autres.
Les vagues musicales d'ODEON envahiasent ausai triomphale
meat la province, don't lea centres commandirent de grosses cow-
mandes.
La preuve e-t maintenant plus que faite. Touts discussion sur Ia
supdrioriit do:ces Disques deviant impossible, lea mots no pouvanl
rdsister aux fails eltatants:
Pour ceux qui n'ont pas encore entendu ces disques nous as do-]
mandonu qu'une chose ; VENIRI LES ENTENDRE. Alors ils com-
prendront |pourjuoi i n'y a que les Disques ODEON, et pourquoi ..
il n'y a que PA HIS, qui, centre artistique du monde,saul, incontestO
et incontestable. ait ds artibtes leis que ceux d'ODEON pour Operas
et Op6rettes: Micheletti, David Devries, Chlrles Friant, Ninon
Vallin, etc.
Pour la diction ; Roger Mouteau, etc.
Pour Chansonettes: Mistinguette,llenri Laverne,G.Milton,Yvonne
Guillet, elt,, etc.
Particulierement nous atlirons l'attention sur nos Disques de la
Musique Classique, ipinage immorlel de I'humaoit6 et d6lice de tous
lea siecles, don't chaque maison doit tre pleioement fournie : Les
ch'iiusianettes modernes peuvent passer de la mode, mais A la Mlusi-
que Clt-sique des grants inaitres on revient et revienira toule la ie
N'oubliez pas non plus uos Phonographes. Nous vendonus encore
des machinLs supdritures A moi!id ou au tiers des prix de la con-
c ari ace.
Ilepresentants et Depositaires
Cap- J. Luciani & Co. Cayes J. C. Benoit, Jaemel: .
Marcel Vole!, .16r6mie. .1. Rlie Leotage.- Port de Paix : Abays
'Frfres. Saint-Mtre -- ClrmerI Pinard, Gonaives ; L. NPlissier.
Agent (iGneral,

J. Karayany
Rlue du Centre 1303- Port-au-Prince


u ilre iIi,


... a vu, mercredi dernier verse
lea 8 heures 1,2 du martin, Place
I Deusalines, un de nos sportsmen,
grand coureur, qui tenait d'une
main les guidons de sa b6cane
et, de l'autre. une elegante gour
gandine. Et le trio, sportman,
(( fille ) et bicyclette longpait la
grande Place sous les yenx amu-
ses des passants.
**
...a vu, vendredi dernier, vers
lea 5 heures 15 du martin, un
brave et bon bourgeois, de as
profession huissier de tribunal
qui raisait one promenade ma-
tmnale A la Place S. Anne en ...
pyjama. 11 d6ambulait fl6rement
dana son costume lger quo Ie
vent taisait flatter, tous lea gens
du quarter regardaient Ie brave
huissier avec la plus grande cu-
riosit6; car, on n a pas l'habi.
tude de voir les gens se prome-
ner dans la rue en costume de
chambre.

.,. a vu, vendredi aprts-midi.
an Calvaire, une 16gante, jolise t
fralche qui y 6tait venue taire
ae. d6votions et qui posalt aw
cieusement ses vres a pine
entrouvertes sur les pie s dea
dour larronse, neliguaent iain
ceux de Celui qui mourut pour
la redemption du genre huMsain.
Serait-ce une taIon d'6tre Qrigi-
nale? Possible.
Cependant. plus tard, NQTfR
tElL vit un larron, en chair et
en os, celui-b1 poser A son tour
ses l6vres sur celles de ia &oile
devote. On embrasse les larrons
et on se laisse embrasser par
eux.

... a vu, vendredi dernier,
vers les 4 heures de I'apr6s-midi,
A la rue du iCalvaire un gentle.
niman qui s'tait mis A son bal-
con, pimnpant et 616gant, lor
gnon sur le nez et qui A I'aide de
lumelles reluquait tous ceux qui
passaient dans la rue, se reno
dant au Calvaire. II avait besoin
de cet instrument pour voir plus
loin que le bout de son nez.

... a vu, samedi, A la rue du
Centre, un bal tr6s anitne. Les
couples tournoyaient au son
d'une niusique endiablte. Mais
au milieu de tout ce monde en
sueur qui valsail, charlestonnait,
etc., NOTH (EIL voyait un goa-
lint portant des souliers de ten-
nis blancs, bariolt's de cuirjau-
ne. Et savez-vous que c'tait le
d.Liis'er le plus aclarnk. II ne
iim:ii'mit pas in rond et tout le
lemps il avail les yeux flx6svers
ses pieds. II adinirait ses chaus.
sres (ui i.e soult pas pourtant
cVll"s (Lu'on porte d'ordinaire
anx jlefs dunsiantes.


Sih.i m nt d1Adeiss
I.a Grade Maiseso de Ciasisin
Anglais.-Franqais
G. JODICE & CO
Est transtiree A lI Plac
(i.itrard en lace de l'lmprime-
r'c Centrale, nouvelle maitoa
d.- Matteis. Fournitures com.
plates pon tail ear.


0


J


J


Flart I'esfnilla'plate7et lasti-
dieuse comsdie des Wtres et les
chose, ni l'extravagante d(flgu-
ration de la nature. II ne suffit
pas d'aimer et de sentir,"il faut
voir'ct cormprendre.
Raymond PowINCA


_ _


II- -..-, GNP-


I~ - --


- IC~CC-


I, II


4 I








PAG -2LLi1Av- 192


DERNIE]


RES Nouvelles

de L'ETRANGERI


Leo grande randon.
noe** @rionnoe
PARIS Partis mardi dernier
du Bourget, les aviateurs Cor
nillon et Girardeau aprbs avoir
touched successivement Colorab,
Bechai, Tombouctou, Bamako,
Dakir, Port Etienne, Casablan-
ca dtaient de retour A Villa Cou
blay hier sprts-midi apr6s avoir
parcouru 101.000 kilom6tres en
68 heures do vol.
TOKIO Las aviateurs fran-
cais Costes et Lebrix sont par-
tis ce matin A 7 heures 25 pour
ss rendre sans arr6t A Hanoi
( Indo-Chine franeaise ).
BALDONNEL 'Associated
Press a 6tA inform6e que Iavion
allemand e Bremen a ne partira
pas domain matin pour son vol
iransatlantique.
PARIS- Los aviateurs Costes
et Lebrix parties de Tokio pour
Hanoi oft survol6 Changhai.
Pour la pai perpetuelle
dams le lede
SWASHINGTON Etant donna
I'jccueil favorable fait A la der-
nimre note de M. Briand relati-
ve au pacte de paix perpdtuelle,
on penut envisager que les puis-
sances intdressdes seront saisies
A bret ddlai de la correspondan-
ce change Atce nsuet entire laI
France et lesa Etats-Unis.
A sauet de Ia rteeMae Coiference
de la Press latise
PARIs- Dans a Le Figaro a et
a Le Gaulois ) lea ddlegues las
Conference de la Presse latine
poursuivent leurs descriptions
enthousiastes de La Havane. Ils
c6ldbrent la vitality et I'expan-
sion de Ia ville et d6crivent le
beau'pittoresque de la vieille
Havane ainsi que la splendeur
et le fast de la ville moderne.
laasugralios do service postalI!aA-
riea entre Frasee-Espagme-Pertagal
PARIs- On made de Biarritz
que le service postal adrien Pa-
ris-Bordeaux-Biarritz-Madrid et
Lisbonne a 6te inaugur6.
Lea souverims afghais
quitteat Paris
PARIS Le roi et Is reine
d'.Alghanistan ont termind leur
court visit A Paris et sont par-
tis pour Berlin. Les reprdsen-
tants du President de la R6pu-
bli iue et de M. Briand ont sa-
lu6 les souverains A leur de-
part.
I BaurJes de la Viceire sense
p I' la I re Iis, le jour de Piques
VERDUN- L'norme cloche
de ij Victoire de Verdun a son-
n6 pour la premiere fois, au-
jo irTI'huTi, jour de PAques, pen-
douat la c61tbration de la late
dais la ville martyre.
P.) l;ix t dars le Proche-Orient
.\XrilHNES M. Michalako-
po idos, ministry des Aflaires
E'rang6res, a announce le d6but
d' ie politique systematique de
tr.itcds pour assurer la paix
d a i I'est de I'Europe.II esat ren-
|Ire le GO:x6ve ot il a eu avec
It > ch li Pacha, ministry des
A luires Etrangeres de Turquie,
d ,i conversations qui continue
ro at A An'.ora.M.Michalakopou-
los a d6elar6 que le premier
pI lid t dans celte politique
lanit le pacle de conciliation
gr6co-ro. nain bien accueilli
1 ar la Yougoslavie.


Pagilat 6lectoral
Au coors d'me rh0uia eostradie-
loire an dputl frauais gillle
N. Tardies, minislre 41
BELFORT Au course d'une
reunion contradictoire de M.
Andre Tardieu,ministre des tra-
vaux publics et ancien haut
commissaire a Washington et
du ddput6 Andr6 Miellet, son
adversaire aux prochaines elec-
tions, ce dernier a frapp6 vio-
lemment M. Tardieu en plein
visage.
Les relatives de traverse de
I'Allamliqe d'Europe-Antrique
PARIS- Le lieutenant Detro-
yat a informed ses amis qu'il
comptail do tenter la traverse
de 1 Atlantique de I'est A l'ouest
entire l ier et le 10 mai. Aban-
donnant le secret qui entourait
son avion. Detroyat a Pnnonc6
qu'il ferait domain un vol d'es-
sai avec son plan d'essence. II
entreprendra un vol sans arret
de Paris-Strasbourg et retour
et survolera Bordeaux-Marseille
Dijon couvrant ainsi plus de
3000 kilombtres.Commeison ami
Lindbergh,Detroyat volera seul.
L'or sovl4tUque ti
la Banquo do Iranoe
MOSCOU- Le government
des Soviets a tait remettre sa-
medi par 1'entremise de son am
bassadeur A Paris M. Valerian
Dovgaleski une note au minis-
tre des Aflaires Etran$gres, rap-
elant cell qu'il avail envoyee
le 24 mars dernier au sujet de
I'or russe A New-York et de l'ac
lion de la Banque de France le
reclamant. La communication
du 24 mars indiquait au minis-
tre des Aflaires Etrangtres que
I'ambassadeur de France & Mos-
cou avait ni6 que la Banque de
France eout introduit une action
devant les tribunaux amdricains
et que M. Claudel, ambassadeur
de France aux Etats-Unis, eut
remis une note A ce sujet au se-
crdtaire Kellogg.
Lea proehaimes Clelctius
pr6sidehlielles ax Elats-Unis
CHICAGO Le president de
la Cour municipal, M. Harry
Olson, a annonce qu'un tribunal
siegerait sp6ciale.nent pour les
elections primaires qui auront
lieu mardi, ce qui sera une in-
novation A Chicago. M. Olson
qui presidera ce tribunal a don-
no l ordre d'amener devant lui
toute personnel arret6e pour
trade 6lectorale ; il n'y a pour
ainsi dire aucune lutte dans les
rangs du parti d6mocrate pour
les nominations. Les chelfs de ce
part se sont contents d'inciter
ses membres A voter pour indi-
quer laIs force de leur part.
WASHINGTON-Le Congress
d'occupe particulierement pen-
dant la semaine des secours agri
coles et du contr6le des inonda-
tions. Sur les 1089 del6gues A
la Convention national repu-
blicaine, 339 ont d6jA t6 choi-
sis pour nommer an candidate ;
545 vois seront n6cessaires. Lei
democrats auront 1100 d61e-
gues, 238 ont 6t6 deja choisis.
a nomination du candidate exi-
ge les deux tiers des voix, c'es'-
a-dire 731.


m ii I


AlEO


A
I *


IlPTEVES:
D)imanche matin fut baptiste
en la M6lropolitaine de Port-
au-Prince :
Elude Dorismond
fllle de M. et Mme Jean-Baptiste
Dorismond.
L'enfant fat tenue sur lea lonts
baptismaux par Melle Henriette
Sannon et M. Virgil. Valcin, di-
recteur de l'Imprimerie Natio-
nale.
Dans 'apr6s-midi, fut aussi
baptisde A Ia Cath6drale Odelle
Cessant qi avait pour marraine
Mine Et hart Dorc6 et pour
parrain, M. Marcel Gouraige.
Tous nos voeux aux b6bds.


Reprise de la piece deq
Bey-Souts NatisemUx
C'est le 12 Avril prochain
gue les Boy-ScouTs NATIONAUX
joueront leur pi6ce ( UN
CAMP DE BOY-ScOUTS 1. On se
rappelle que le 24 Mars der-
nier, une panne d'liectricit6
obligea une bonne parties du
.Public A evacuer la salle. De
nouveau, on aura le plaisir
d'entendre le jeune boy-Scout
D'Erneville dans s es chan-
sonnettes. Exercices varies.
L'entr6e est de 1 gourde.
En Ioule tous ACIN-VARI*T9s.
Des Programmes-R6clames
de Mars et d'Avril seront dis-
tribu6s,



6.t!
'Le PurP aif ideal


PRLE Iriin,
147. Age dii Faud. t-Dai;e, Paris
Facile &ApmiJ,%
No naceumitanl aucun Pi, mdif,
elle m provque jamai de digeiil.
Supprimant la d9le,
sile as dait pas Is aba.
mN'.ig M an w.pM & la cham..
tilo DC wu MMB w ls tcoko
Plmu ascth qw tb he Ml ,
l pat, par omiql, maiAre.
DOSE UMATIVm, r op1.
-- MU TmJ 1 nd.


ri-rn-


Toutes les Polices


DE LA


INSURANCE CO


Le (Jazz Jmaiai0 1 rvearp* din
S. S. HAITI
,insi qu'il avait et6 annoncd,
Dimanche soir les infortunes ar-
tistes composant le Jazz trou-
blant que nous avons ici de-
puis quelques jours, ont don-
n0 une representation A Cin6-
Varik'6s, mal gr l la mauvais
temps.
Ils ont ex6cut6 quand inmeo
leur programme devant une salle
forcement clairsembe don't la
forte averse survenue just une
demi-heure avant I'heure de la
representation en a Wt la cause.
Le Jazz maintenant au com-
plet, grAce 6 la diligence de la
Direction de Varidles s'est sur-
pass6 dans l'ex6cution de leur
musique, et le fin chansonnier
quest Mr Phillips s'est excelled
dans les chansons et dans le
Charleston qu'il a admirable-
ment bien dansO. L'une d'elle,
executee par un couple don't
Phillips Ntait chiquement de-
guis6 en femme a 6(6 chaude.
ment applaudie et redemand6e.
Ce tut un success.
Aussi pour r6pondre a la de,
mande gendrale, la Direction
nous pried'annoncer qu'elle re-
donnemercrodi 11 avril courant
A 8 heures du soir,le m6me pro-
gramme du Jazz cette lois A...
UNE GOURDE.
Rendez-vous done mercredi A
Varitt6s ou vous passerez d'a-
gr6ables moments.
Entr6e gen6rale : G. 1.00.

FPAMR GAZMZUa M. LONCIU U I5 R
jFE I TE IPATAITi F N

e.9i..S^isne.
i65, lFAle .o ST-DU, PATh1 (1.2





Plat Nlio r Figue Ba-ane
Sles Ot DRQUOS qUOu5n pet ob-n
tuir le plants O de Gros Michel ou P






(Ba zel La IoA NretBr plan
.Port au Princ, par douniime.
Pour les grand quantit, 11
Plantat dio Figue Bansne
Le Caribbean Trading Co Ltd.,
a0ise lea int6ressts qu'on pcet ob-
tenir leg plants de Gros Michel 0o
Baionette, eboisis poir letIr plan
tation,chez Monsieur E.N Bailey,
Port &u Prince, par douzwiue.
Pour leg grand-s quactit6., il
taut un d6pat au momas de la moi
0i6 du prix, atec le sousbigaA.
Caribbean Trading Co.Ltd
Port-au-Prince


nIn


A. de Matt6is & Co Representants pour Haiti


*Wusamamim


Comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux




Eug.LeBosseGCo


Agents G66iieraux


---- r


Urn eCanie pird _feen Wr a ret-
de PeMt-.Medet
Dimanche apr6s-midi, le ca-
mion 2111 appartenant A la Gen.
darmerie d'Halti et conduit par
le chauffeur Pierre Mosanto a
pris leu sur la route du Pont-
Beudet. Le camion transportait
une certain quantity de kiro-
zine.
Les dommages n'exc6dent pas
deux cents dollars.
Assurtz-vous centre accident
A la : a General Accident Fire &
Life Assurance Corporation Li-
mited.- Vve. F. Berminghau,
Agent g6n6ral pour Haiti.


Incendie

a S'-Marc
Avant-hier, A 9 heuresidu soir,
le feu 6clata dans un d6p6t de
la Maison Reinbold A St. Marc.
Environ 300 balls de coton ont
brol6 ainsi quo e Ia maison de M.
Charles Destinoble voisine du
d6p6t.
. Broussard. mtaeiiesie la Has
ea, so blesse en IrMvalllamt
Dimanche d e r nie r, tandis
qu'il travaillait, M. Broussard,
m6canicien & Ia Hasco, eut an
accident au course duquel it eut
Ia clavicule de I'6paule gauche
demise.
Transport& A l'H6pital, son cas
a Rt reconnu ne presentant aun.
cune gravity.
C'est un viel ami de notre
Maison, nous deplorons cet ac-
cident et nous lut envoyons nos
meilleares sympathies.
La ltte des Normalleases
C'est samedi prochain, 14
avril, que IAssociation des an-
ciennes 616ves de rEcole Nor-
male offre, A Parisians, sa grande
soiree thkAtrale avec L'AIGLON,
le grand et beau drame napo-
Slonien de Rostand.
On trouvera des cartes d'en-
tr6e A Parisiana et chez M. Geor-
ges Munier aux prix de 4, 5 et
6gourdes. Nous rappelons que
le nombre des cartes a td stric-
tement limit as nombre des
places da th6etre,
Les trois coups seroat frappes
A 8 heures pr6cises.


,, --- Y'-Y I--


LLMATIN-1i Avril 1928


PAGE -2


- w


I


- ---






PAGE =


LE MATIN 11 Avril 192W
.... | i^ m i


w;tp. .


Insurance9G4o

(Jnedes plus fortes cow paqnies

canadiennes d'assurance sur

la vie &

Eu Le Boss6 & (o


U....-


'Grave chute d'ua cycliste
Hier martin, A 10 heures 1/2,1
rue du Dr Aubry, un cycliste"
allait A toute vitesse. Arrive I
tout pr6s de la clinique du Dr
Bois, la b6cane No 325 perdit
equilibre et le cycliste fit une
rude chute.
II tut relev6, par des pas-
sants accourus A son secours,
avec une grave luxation au
bras droit. Conduit i la clini-
que du Dr. T616maque, il y
reutl les premiers soins et tat
ensuite transport a I'-Ipital
G *nral.


iMENAGERE18
Pour teindre tous tissus :
,LAWr, COTTON, SOIE,. to...
S ajcuu product un6gal
"La NAURESQVE'
n ven te t pt.au Ppnc,: PhrmceiW.V BUChi
PI -m u c '.u I, : (PI!., 41,,41,PI2oe 'ouI.e.
A i f lui bon maions de U.
AM .gn ,gr a.lu tii'u. Urde .nde 4Ire-'
44 V, C. FERCOQ. & ASNIlRES (Sin.) Frmc


Hier apr6s-midi, ont eu lieu,
en 'Eglise Ste-TrinitN, les fund-
railles de Wesner Bellanton,
Agd de deux ans.
Condoleances aux parents


6prouv es.


I


AUDIESIi FIIEOitas BN S
* VE 1lE, VO 8 URINAIIE
otr.., calouls, eyetite, proottti.
Gudisn par Ie Coapr a ds

KITINE
Antiseptique puisnag, qui cale
la douleur. clarifie e urinaes
et dissout 'acide urique.
Retmde absolument Inoff.nsiJ, d d' un
emploi facle, a a does 3 comprimE
par jour danm un peu feau.
TOUTES BONN3 S PHARMACIES
LAUMITIiEPETMWI, 4i, Nlr IulIsR, PMa


Ed Nr;G. MEWS, A ent -.



H U1PMO I LE


BL ALUMINUM LINE
New-Orlkan & South America Steamship Company Inc.
PROCHAINS DEPARTS DIRECTS'POUR PORT-AU-PBINCE HAIT(
Le steamer "Mai' awant lais4 New-Orlhans le
6 s ra aux fonaives le I ,i Port-au-Prince le 12,
SI crn'inu, ra pour Petit love, Ga)es el jacm I
prerant dn Irpt pour I s dits ports.


On
pour


&teamer Jaissera
Port-au-prince


New Orl6ans le
et les sports' du
Ce I avril 1128.


17 avril
lord.


A. de Ylalleis c Co
AfNs Gttuan.


_AIL


J.D. MAXWELL & C"
leprisemlants de Ianfacltures Amtrlcaiaes
Ont l'honneur d'annoneer nu public et as commerce qu'ils hs to it
tranpo-tps danD leur nouveau local.
1619 Rue R6publloalno ( Orand'Rue
et iAposent dun boa stock do
Kodaks Eastman
to d -t Iorailares pbotolraphiqi *
II sent at' si le agents exclusifs di marcbandise sauivt Iea qu'ils
ont en st,.' k :
Gillette Sfetly R zots el Ildec
Live Savers Peplomints a *d C o dy Drop s
Wrigleys P. K and Htrs>ido ewing Gum Swdet.
Carters Ink.. Pasle Founcin Pens and Pencil,.
Celotex Boar s
Yale Batteri' an I Flalh !.i I'-
Palmolive Sotp, Shl.vin. : .*a',Shav g Sticks, Talcun wd r
office Equipmno and B tp' e .
Three in Oas Oil,


Voleurs
Avant-hicr, il etait minuit
30, Icrsque ,'cs agents de la
sirethO en sei \ice de surveil-
lance sur la route de Bizoton,
surpirent un group d'indivi-
dus qui poussaient devant eux
un a druma de 50 gallons de
gasoline. A la vue des agents.
iUs prirent Ia lite. Ccpendant
I'enqutte qui tut aussit6t ou-
verte permit de d6couvrir
l'un d'eotre eux. Henri Char
les, qui tut aussit6t appr6hen-
d6 A son domicile, 4e Avenue
de Bolosse. 11 nia tolt d'a-
bord 6tre I'auteur dn vol ou
m6me d'y a v o i r particip6.
Mais des traces de bone ayant
616 relev6es sur ses vdte-
ments, la police put se rendre
compete que cette boue 6tait
de mdme nature que la terre
de la route oi ces individus
avaient 616 surprise. Et Henri
Charles avoua. Ses complices
sont activement recherch6s.
L'enqu6te A permis d'6ta.
blir que le ( drum ta Wt6 d6-
rob6 & i'Usine de la Cie. Elec-
trique. Les coquins le firent
sortir de la courldu cot6 du
rivage o6 il n'y a pas de c16-
lure.
Henri Charles lest aux or-
dres du Juge.

Accident
Hier, A midi 20 minutes. Pla-
ce Toussaint-Louverture, & pro-
ximit6 des Bureaux du Quartier
G.n6ral de la G. d'H., un porte-
taix qui transportait un sc de
riz, en voulant 6viter d'6tre ecra-
ser par une automobile, fut heur-
16 par une second voiture, une
Ford No, 585, conduit per une
demoiselle.
eL'homme, relev6 ayes une
measure A la main gauche, Jut
transport A I'H6pital gnn6ral
ot il fat admis A 12 heures 35 et
soign6
Assurez-vous centre accident
A Ia : a General Accident Fire &
Life Assurance Corporation Li-
mited.- Vve. F. Bermingham,
Agent Gen6ral pour Haiti.
Sa lamle qaerelle de m*nage
Dimanche,versles 5 heures
de 'a pr6s-midi, Cermain C6
lami, habitant Daimiens, pr6s
de la .Croix des Missions, eut
une querelle de manage avec
sa cohabitante, Christiana Ar.
mand. La discussion s'enve-
nitiant de plus en plus, il y
eaut bient6t corps A corps et
Christiana refut un coup de
manchette lqui lui causa une
assez grave blessure it la t6e.
Arrt61et interrog6,Germain
C6lami a d6clart,sans rire que
ce no'tait pas lui qui avail
trapp6' sa cohabitante mais
que c'6tait plul6t celle-ci qui
s'6tait heurt6 centre l'arme el
s'6tait bless6e.
La blessed est A l'llOpital
et I'homfne est aux ordres de
la Justice.
liperla te fabrique treauaise
di pipes & furer.
Demand on representant
tres bien introduit. Envoyer
ofires No 40097 au bureau de
l'Agence Havas Diiou(Francc)


THE ROYAL MAIL
STEAM PACKET
COMPANY '
Le steamer "Conway" ye.
nant de Kingston etd" ports
du Sud eat attndu A Port at
Prince veras I t5 avril cos-
rant. Chargers purt rao
direct.
Port au Prince, 1. 7 avrU
J. DAALDEH Jr '1
AgeLtgendral pour Hail |


* -A.


I - i


_ _


_ __ I_~ I


Auteur do I'Aftai"
Duclam6 Jn. BapIrLo
centre F61ix Ch res
Au sujet de cerlatues difflt
cult6s qa s'dialent p,.sentles
dans I'execution du ugement
relatlifi une action ludicvaire
intentle par M. JN.-BAPTISTE d
M. F.ix CtAImEZon nousdcrit
de Petit-Godce avec pruire de
publler:
Le sieur Duclam6 Jn Bap-
tiste qui a eu A s'adresser au
DNpartement de la Justice au
sujet de certaines measures il-
lIgales ordonnees et ex6cutdes
A son prejudice au course de
I'cxcutlion d' u n jugement
(lu'il a obtenu centre le sieur
FOlix Ch6riez -a 16 tr6s heu-
reux de constater que ce D6-
parlement ne mettant dans
la balance de la Justice que I*
droit et la raison, s'est in.
tdressW lui, et a commence a
solutionner les difficult6s n6es
de cete execution.
C'est une occasion po u r
Mr Duclam6 de se r6jouir de
l'aclion de la Justice haitienne
surtout lorsqu'il s'agit d e s
,aibles.

L a 3e Coenfrreae lislorique
Sera prononc6e par le Doc.
teur Francois Dalencour, di.
manehe prochain 15 courant
A 10 heures pr6cises du martin
A Parisiana.
C'est la fin de 1'6tude socio-
logique et juridique sur le
CODE RURAL DE 1826.
Nous engageons vivement
tous ceux quf s'intdressent A
I histoire d'Haiti, A la Science
Sociale et A P'Economique,
d'assister i cette Contlrence
qui est une lumineuse mise
au point du probl6me natio-
nal haitien. La question agrai
re sera encore envisag a et le
conf6rencier va d6montrer
que le Code Rural da 1825
n'a pas mis la plus 6lgrea n-
trave A extension de a belle
et g6ndreuse oeuvre agralre
de P6tion et. de Boyer.
Cette conterence est aussi
l'exaltation de la c petite pro.
priit6 rurale D don't les effects
bientaisants sent d6montras
par I'Histoire et I'Economi.
que.
Que les jeunes gens aillent
en toule assister A cette con-
16rence, its y trouveront la
mati6re d'un enseignement
pour I'avenir.



Variltes
CE SOIR
A 8 heures, Soirte do fou
rire ), par le Jazz jamalcain.
Mr Philipps r6p6tera le numero
du programme qui eut tant de
succ6s dimanche.
Entr6e : 1,00.
A louer
Uo bon piano marque alle-
mna de ( s'adreet aa jo urnmal


u ^S'Ice ^^B


I


-A


A


ts~i~a'S~r~41 1II~




PAGE- -4 IE "MAT I 11 vri 1928


fi


1restone

TOUTES DIMENSIONS POUR

CAMION EN STOCK.


34


x5


32x


30x5


36


x6


34 x

38 x


Rappele,-vous que les tubes rouges




4 stone


Sontles plus durables.

L. Preetzmann-AGGERHOLM & Co
Phone :;2254. AGENTS GENERAUX, Rue du Quai.


w- ,
DEPOT: AUX AP.MES DE PAR:IS
_0m AU. PPJNCE A


Depuls 33 aos !'huile
i vTlos par excellence.
L'huile 3-in-One est sans gale
pour le graissage de tout v.hicule
f ges montd sur roues. Les bicy.
clettes graiss6es A l'huile 3-in One
roulent avec rapidity saus Ie moin
dre frottement, sans grincements,
sans hurts, sans qu'on ait pd-
daler trop fort.
L'buile "3 in
One '1appliqupe
sur lea parties ,
nickeldes. mail I, ( A
16es ou on acier, 't
empche la rouil
le et les conserve toujoun prbpres
et brillantes.

3-i-One I
Evite la roullle- Lubrifle
nettole et Pollt.
Employer 1'hbuile "3-in-One"
pour tousles v6bicules l1gers &
roues. Servez-vous en Ipour lubri
fier, pour 4viter la rouile, poUi
nettoyer et polir.
S. Notez bien que 1'huile
(( 3-in-One )) nest pas
une huile ordinaire el
Unf6ricuire.
OC'est une composition
Sd'buite de premiere quality Essa
Sye-la et vons remarquerez bien-
t6t combitn ,lie e.-t stup rieure
atiu built ordir.aire-.
En ventc dans le< quincailleriep,
ils pliarmaciec, les ,mti.nureries et
(-s mwgasivn, eu fiacous do trois
dimensions el en hurclle-.
Demandez un g"r s
icharli Ion et la liste
s. F Ptp'icaft.ns ; f ^-
;11ATI ITS.
Ti I IUHI-IIN-ON El^*
OiL COMPANY we*"
130 illim Sirt e -
New-York, E. I'. |U'
H present par
J E MAXWELL & C" G, ""
1610 Rue R publicaineGrand'Rul
Port-au-Prince.


/ Nettole

< le Rein

lov'e 1 fole
C 0All O et les articulations,
~esro lsout I'acide urique,
active ia nutrition
Sst ozyd les grasses

Pai tOUt o0 |11 p.ut r i,tCr. I;:c Ir Lr ,e
A 0* sa irait tnuir conre4 ii e in, -ti ,
I Jhl-e e ^It lo bliIa teir r i i ,,I .i
Nhle is, e dir g ( I *, c 9," .1 (d
In scu ire det i' dies s 1 i u alr. r ,
*6mlinil deq Ie vall S l alih ,Il ai | "r ;
3i PRI qu'll Incrustc ;t dl rn it u r.l.: io -
yMO \ alic"le pujronirnt et aI s.ni
Serveux ll'd1$ i lpreihn... L ,na" .1 1 vol t a.t
a mul T IpllcitlelT.d lle tihle.lilt, nri t d, u
laW vagle de lI'rganis ie lui lui *:tul rI .i.i e c
O cl etil te tliant d'indclations tliriwrapeuthtiues.i
SI Qu'on lit pu mutrefols le discuter, c'tbtl fA.
Bit OusC B h U"r Ulus It no seible plus p '.slile a notre
H~ do Pa% \ i|lmfui, d'cn atcunnalutre t d'en contester
D1 BaDrroUxi
A 1 | W P AI' t i MAecin** i r oe..


Panama railroad
Steamship linis
1.- Le public en g niral s t lo
commerce on particuller sMat pride
de noter quo le steamer Bla s-
venturea pattira de New-York
vers le 24 avril 1928 et arrivesr b
Port.au-Prince, vers le 30 avril
1908.
2.-- Nous sollicitons votre bleo
veillante clientele.
.*.
t. Lea chargeurs soat pride
de noter quo le steamer "Ciato-
bal" est attend & Port-au-Priloe,
venant de Cristobalt Canal zone,
Is mercredi 18 avril192O8.
2. Los permits d'embarque-
ment seront d611vrds pour le sret
6 destination de New-York et.des
ports Europdoussur doemaide ite
i ce bureau.
, 3.-- Ce steamer partira le ne-
me jour directement, pour New.
York.
Jas. H.C. VAN REED
Agent General ad. i.

GENERAL AGENTUR
DER HOR M
Le steamer "Minna Horn", ve-
nant de Kingston at des ports de
Sad, est allendu & la capital sl
22 avril courant, on route le me.
me jour pour I'Europe via Cap*
Haition et Puerto Plata, prenaut
fr6t et passagers.
Port-au-Prince, le 10 aUril 1928
GENERAL AGENTUR
DER HORNi LLNIE
----Il i---
General Agestur der Hiambar
Amerika Litie
Le steamer "Georgia", venant
des ports du Sud, est attends & Ia
capital le 23 avril en couPe, on
route le msnme jour ponr I'Erope
via les ports dn Nord, prenant du
frel.
Port-au-Prince, 10 avril 1928
Hambourg Amerika Linie.
General Agentur


Qui a retroeuv les clefs
11 a 6t1 perdu A la Grand'Rue
un tro',sseau de clefs. Celui
qui a trouv6 ces clefs est
price de les rapporter au Bu-
reau du journal ou I'adresse
du proprietaire lui sera indi.
quee.


Locteur Daniel A. LEROY
Chirurgien-Dentiste
Bois de Schulz ( Angle,Ave-
nue K et Rue6 ).
Consultation :8 hs. A midi.
2 hs.a 5hs. p. m.


logss 's


Belfast Gingerale


Reconnn le meilleuailr M
plus fins GenUemel
de monde


V1e. F BERMINGHAM
SAeat G6n6ral,.-,Aux;Cayes


IG. GILG
Disttibute ur.--Port-an-Prince


-.- lo
... r .. 117%
"--- -* 'J,^

-^ ,': ...":*': ". .. *. */
- 4 I .*t^ ^ ,^ -. .--fc ^ -i; ii lm B


Pour trec lcurcux il faut
Ctre bien portant. Mbrest
(C'est vous surtcut qui tcs
* respor sables dc la sant6 de
votrc famille. N'attendes
pas quc vos enfants snicnt
malades. II est plussimpie
d'6viter la maladie.
La mousse purithaate do
Savoa Lifebuoy chaw i ee
microbes nuisible. liW
que son odeur dlsparalse,
I action prisarvatrice e'Wa
persists pas moine.


LIFEBUOTY
le Savon
pour la Sante
Level Bros. Co., Uoston, Mass., U.S.A.


I II~


-dow 10ammummo mmmwm


U~ --


... --_ .


I - ___


PAGE 4


LE"MATIN 11 Avril


1928


* Mo




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs