Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04696
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-26-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04696

Full Text






GLment MAWCOJ
DIRECTEUP.
1384, Rue Am6ricaine, 1358

TELEPHONE N*L2242


0


j


PAN A"' ., -Lj



Le travail nous donne I'illu-
sion de la volonte, de la torce
et de I'independance.II nous di-
vinise 6 nos propres yeux, il
tail de nous, au regard de nous-
",^mes, des h6ros, des genies.
Anatole FRANCE


a..


216me ANNEE N* 6353


LUNDI 26 MARS 1928


PORT-AU PtINCE (HAITI)


La route tragique...


Le G6nie human

et I'Atlantique


L'Atlantique vient encore beau soir delumieres, l'iseau
d'envelopper de son immense d'Am rique vint se poser sur
linceul bleu, un de ces horn la terre de France. Par-des-
mes intr6pides, une de ce s sus I'Atlantique vaincu, le tul-
temmes sans peur qui, sur les gurant trait-d'union entire la
ailes d'une mouette g6ante, Statue du pays de Washing
tenterent de traverser, Ai tire- ton et la Tour de la patrie de
d'aile, son empire: le capi- La Fayette 'tait enfin trace.
taine anglais Hinchliffe et sa D'autres partirent hient6t.
souriante compagne miss D'abord Chamberlain et Le-
Mackay qui volaient des Iles vine qui s'en allerent plus
Britanniques vers la Statue de loin que Lindbergh, de New-
la Liberty. York en Allemagne, p u i s
II n'y a pas de doute que Byrd, le vainqueur du Pole
1927 et 1928 ne restent, long- Nord, avec ses compagnons
temps encore, les ann6es des Noville, Ac',sta et Bolchem et
plusgrandes, des plus peril- enfin Brock et Schlee. 'Tods
leuses, des plus surprenantes ceux-lit furent heurecix.
tentatives transoc6aniques, et Mais cela, c'est la listed glo-
I'Atlantique a ete, jusqu'ici, le rieuse. Elle csl peu loie4
but principal de 1'eflort ad- Celle de ccux <[ile !''l i',iq c:e
rien mondial, a vaincu est dejal impress in A
Mais si le genie human a nata. .()-I e .i ,. a to.ic
pu, par quatre tois, avec Lind- tine srie d cnll'eprises to ni-
bergh, Levine, Byrd, Brock et nnes'. Eles lartirent joyeu-
Schlee, vaincre I'Atlantique- ses, avec leir souirire et leurs
Nord, et par deux fits, avec graces sdres Ie tri: mp'Kr (du
de Pinedo, puis Costes et Le- relouitlble advcrirre; n.is
brix, relier, par-!dessus 1'.\- a part les mi!icul!eix smiuvc
tlantique Sud, les cotes s- stages de Rult Ellder e ti e
blonneuses de I'Atrique Occi-. Min Lily Dillentz toutes ces
dental aux talaises escarpees env 46es se sonst ermiInes piar
de I'Ambrique latine la na- descatas'rophLes laimn iiilales.
thre eut t6t fail de prend-e sa Aticune de ces temnmes coura-
revanche, timm ense Allj iii- .-clses, t t loiles du c i.l occi-
tique, en des convulsions ter dental, narrihvrent ni nk re-
ri bles, a dtendu son empire vin'-et. La princess de Lbe
avec la plus larouche tric wetei Wertheim, avecc
contreceshommes,audacieux Mlintchin et Ilamilton, ip is
Icares de notre tenips, qui r6- miss Grayson Wilson, avec
vent de diminue, le temps et OmidahI, oldib)rough, \ttil
desupprimer l'espace par t ly et Metcall, Berth.iud, Ilill
puissance de 'eur g6nie, et, a elt Payne. ct puis EI,ic M Ic-
c6t6 des noms des quelques kay avec Ilinchlifle, tous onut
h6ros qui l'ont vaincu, il taut disparu entire Terre Neuve
ajouter une longueet fundbrc et I Eu rope, ja!onnant de
lisle au martyrologe deja si le rs cada'res la route tra.gi-
lourd de ia conqute de I'air. qu (de ;5 809 k lomntres qui
D'abord, l 'eemple ut don va de sla svieille Europe a la
n6 par une hirondelle de Je"Ic i nirique.
France. Par un beau martin de 1 D'autres pactliront encore,
Mai de l'an dernier, I', Oiseau- sans doute. Beaucoup mnour-
Blanc avec Nungesser et ront. P! usieu rs prissermnt-
Coli, s'envola de laTour Eit- Mais come tous les ol)sa-
tel, phare de toutes les anti cles qui se s o n I, de tous
ques et superbescivilisaTions, tenips,dress6s dtvant le genie
volant, lire-d'aile, vers la de l'homme,l'Atllantique scra,
Statue de la Libert6 don't Bar- un jour, (dfinitivemeni vain-
tholdi s'~lait ingenie vou- cu, car, I'homlne assoilk de
loir que le flambeau prome omirinations,entend Ctre par-
nAt auLx qtuatre confins du(ILtout e m itre (ldns son cai
Mlonde sa lueur 6blouissante. pir."
L'l hirondelle n'altteignit .. ..
pas ces rives loinlaines. Le \ADAME N. IltOUAID)'
Printemps ne la ramona pas 1'- oilevie-bijoutiere- de
non plus vers son n id. ELt, au vanit s'abseniter de Port-. u-
tab'eu d'Hou;neur, prci des Pri .ce pour (ihelques nimis,
noms deNungesser et deColhi saurait gic aux pecrsoniiLcs de
il faut qu'on mette cc mot sa clientele qui ont des 11ia-
6nigmalique,angoiss'int plein Vlvux (')I'rlcvrerie en so lr 11in
d'un troublant mysterc: Dis ce chezelle, de bien vouloir
parus. Ics en tii r au |);is tot.
Ainsi it en tut aussi, vei s la I a ._ -.
mrome epcque, pour troisanu i "
tres avialteurs, Saint-Roman, IJM l l liiP
Mounayres et P'eit qui vo-
lalent de Dakar vers Port. e "e i
Natl. Ehtienne fis
Mais Lindbergh vint. Seul, i
a board d'un Irele esquil, il Angle des Riues d(u lMaasin
brave la lempcte et la vague deIe I'ifil et des F'ronls-I'orls.
qui, lurieuse,'d'etre vaincuc N. par ccl oiselel, ga unde vaine- '
ment au-dessous de tui en de MEitCEililE,
tiiiiblks alTous. Lt, li un PABFUMERIE.


'Chamin oagne St-Marceaux


REIMS

La rmnommee du CHAMPAGNE SAINT-.MARCEAUX
est mondiale. C'es(un ties plus vieux, des meillears et ties
plus appr6ci6s crus de France.
On le consomme dans tous les principaux Restaurants
et H6tels de Port-au Prince.
Dp61 et etMagasin de vente :
SOCIlITIT D'IMPORTATION GENERAL
Angle des Rues Courbe et Roux.


T'elphone : 2228.


,Daetyles d'n nouveau genre
([Nous disions,vendredi, que
a disparition assez mvst6
Irieuse de machines A ecrire
4ayant Wt6 constat6e & l'Office
du Conseiller Financier, une
enquete iut aussitlt ouverte
a la suite de laquelle la po-
iice et lejuge de paix dtie la
Section Nord, M. Deverson
oper6rent des perquisitions
dans cerlains iinmeicbles de la
rue RWpublicaine et de la rue
Ferou. A la suite de ces per-
quisitions qui pe inirent au
Magistral et anx a ,ents de re-
trouver uune ties machines vo-
1ees, Roosevelt Sl-!,ouis fut
arr6td. I'enqutte, avant r&vc-
le que Tarenne (fetllier et
Ilo:lolphe Michel lui avaient
achet6 les machine d-Irobes,
ceux-ci turcnt aussi appr&-
hend6s.

AU

Conseild'Etat
Vote de la lei sur I'orgaisation
judiciaire
A la stance de vendredi der-
nier du Conscil d'ltlat, le "on-
seiller Hencc I):!sintv'il:e, rap-
porteur de la Section de Justice,
a donn6, & I'Assemblde, lecture
du rapport de cette Section sur
le projel de loi reltif A I'orga-
n'sation judiciaire. Les conclu-
sions du rapport ayant ~1i adop-
t6es, le project de loi, qui coin-
Sorte 104 articles lut vote avec
es modifications apportbes par
la Section de Justice.
M. Emmanuel Beauvoir, Se-
cr6taire d'Etat de la Justice, ui-
sistait i la st i ce.


raI


Le cambrielage tde I'Oilice
des Colis Postaux
LE MATIN relatail, vendredi der-
nier, les circonstances dans les-
quelles, Arisltne Emnile, 35 ns.
avait Wt surprise, en flagrant d6-


lit, A cambrioler I'Otlice des Co-
is. Postaux. ArrWt et interroge,
Aristene Emil na fit nule dim-
cult i avoaer qu'il avait des
complies qula arderent pas h
recevoir la visit des agents. Ce
sont Toussaint C6lien et Mas-
sillon Gabriel et deux leinmem
Clarice Ticomp#re et Luziuia
Dimanche.
Le quatuor ainsi qac I'auleur
da vol sont aux ordres de la
Justice.



La reprise de

*Mackandal*
C'est sametdi proch:iin, 31
mars, que les acteurs (L (( I^
Renaissance a redonnent Ms(tA
KANDA.L, cc drain historijue qii
eut un si beau success A la der-
nitre representation.
Anoterque les program nines-
r6claneso, selon la suggestion
du MATIN,comporteront d cour-
teshistoriettes, des calembours
et des inots dr6les qui diverti-
ront les spectateurs. en Icur
rendant attrayante la lecture
des annonces et avis commer-
ciaus et autres.
Lea cartes pour cette soirte
seront (d6sdematin nisei en vente
& Parisiana.


La WIle des Norialienines
Comme nous I'avons di dit,
c'ebt le sainedi 1.1 avril pro-
chain 6 Parisiana, que les Nor-
maliennes ofirent lcur grande
soiree thaitrale.
Ces demoiselles, combine on le
sait, mnaiienlLt'.\ii.iON, lh grand
drme hislorique de Rostand
don't MmIr' Sjrah lernhardtcr'a
le persomnage principal, le duc
de Reichstadt. fils 'Ie Marie-
Louise cl de Napolkon, I'.uiglun.
Ce sera, nous issure-t-on, une
tres brillante soiree. Les cartes
d'entr6e seront bienl Yente.


On aura beau dire
La l1re Maison i For -ai -Prince lant pur la quality
de ses marchaindises que I pour leurs |prix, tlat )po)ur la
promptitude et 'ainabilie avcc lest iiclles Ics clients sont
servis est, sans aucun doulte l

Maison Ka was Hermanos
Aussi la nombreuse c.'i n'e'c ,le ct prenilra ovc )plaisiri qu' clle commence a recevoir ( de jlis
articles que lui cxped.i. des EI.ts-.1'nis e I(dtiguligc o ns-
tantin Kawas, I'un desass(oci's de la maison.
Rien n'a change chez KAWAS, ni prix ni quality
I i I I I I I I II oI ll


Ilotre %iii''


... a asiste, saindi iut.ai, A la
rue des IFronts Forts, loi.t pr s
du ilarcht Valli1re 6 la lultt
lr(ltqule d'une cuisini're contr-
un cluen.
L'.nitil, tin chien lout noir,
lnvll. tlnls doute., suivi sa milt i
Itr.sNa' uu llarce el, y laallt
perdu ses traces, la ren e ,rc'li t
activement en t lairaut les mo -
leis tie routes les lenmies qu'il
renconitrail. 11 se lit plus pres-
s1il aupres d'une cuisuiniie qui
avail, i i i iua, lun panier rt i-
pli de vicluailles de loules so:-
tes, entire autres, un homard
niontrant ses paltesos.euses ei -
ire le vert leuillage des salades;
etl I clhiic, flnirant aunier et
mullets, trottinuit sur les hloi s
de I'Nl6gant cordon bleu. Quq l-
qu'41u lui lit remarquer la pre-
senoe de son cavalier suivant A
titalre paltes, elle se relourna
vo ut s'ei: darrasser. Mais le
chinti ne fult pas de cel avis et
aux gestes. de la puuvre culs:-
nicre pour Ic repousser, It se
"lA'a, grogna d'abord, mtntra
des dents ensuite, prM l a mordre
ou mu homurd ou aux jambes.
Mais jusle a ce moment, haserd
tPotvtdentiviapparut le camion
ets s caltcurs apprirent au chit
que du miaiche i la lourriere, It
n'y a (Iqu'un pa..

... voil, dlpuis queilquesjours,
se p)i Oimener duas lous les quar-
tici s du board tie n:er,un fou qui
se pretend Olre propridtaire de
tous les i.nmeubles qui s'y trop.
veilt, enaanut de fair d6guer-
)itr ceux qui ks occupent miBsi
par dis ioytlins violets. Les
cointuicantiuii iremblent pouu
clurs vitrines. Attention sau o(
el NOTRE (ElL aimerait bien Is
voir nilleu s que datis la rue.

... a vu, I'autr soir un noc.
laibule qui avail de 'Vcptit
pour quatre. I1 eu montrai i
qui voulai I'tendre. Natnrelk.
ment s'y melait grand ft d'ea4
rit... de via. Mais il eut deux
inots qui lirent p)tiller NoTrS
(EIL d'un bon sourite. Paissoisit
des afillesa, en rang, par q a rfe
hati perht'hes sur leurs talons
Louis XV qui inaltelaieli, au
pas tie gendaruei, Ic blton de la
rue. Elles lum.-ient, rinient.cau-
saient, values tie riches loffes
ut de has de soli. Quelqu'un dit :
C'est la civilisationiqui pam e I
Non I lit '.ulie, c'est plut6t,
la "! !l SQut'lques mnssieurs sorlaient
tI'111 cal'., gios cigales uux It-
vi es, repus, 'yant bien soupt'.
l.ux tiussi s'entieetaiena A haute
\, Ii, i tic l, plaisantaienl.
.sA nics rieInl dil evlcome


A La Petite Ialson
Les gi ,.ges telndres, les blonds
cendr6s, les pasels fondus les
sablrsdool s,'cs grisprrle. lou-
ti la ganmeinc hi.a oi.it usedes
nnances in dites se trouve
actuelmenictil icnie i la a Ie-
tile Maison n, 16;3 Rutie d'i
entiree q i llprecile 1. s plus
jolis ba tries intdrebbsaits.


_ -- __


- -- -- b~


__ __


- --- ----r


-ma-


V


1


I











PAG_- L. MAUN E,1 i U


DERNIElIES Nouvelles I

dc L ETRIANGER


Le people beige me enlt pas ile son
soiuerain moDle ei 'i-oplai '
BRUXELLEIS- Le pro'<-1I di
voyage aerien que la lainille ro-
ya e de Itelgique comptait e!l c-
Iuer le 1i avrili a etc abandulrnti i
a I.i deinande dii gouverneint n
,t.hIe lpar suite de la cra:itlc
Svait ait niiltre d ins le pl i-
:-Hanger quie pIuIvait pre-
,r 'ietle travers,:-e en a6ro-
*. En consequence, le roi
I et les siens se rendront
ienhague par chemin de
I i traversant I'Allemagne
ilI vyageront incognito afin d'6
vilter t')t rappork ofTiciel avec
I -s autorit6s allemandes.
Collision do navir s
doe guerre anglals
LOND)RES Le sous-marin
a iglais Ill et le contre-torpil-
leur aiThruster ) sont entr6s enl
collisio' cet apr.es-inidi ei lace
dPortland.En annonqati la nonu
velle de la collision, I'A.miirauli
ai d6clart seule:uei.nt ( i les 2 2) p
Iiscopes et un pLrisc,w);e speci il
di sous-miarin av.iin'il 6tW en-;
do ninag6s alu in)olent de la
collision. L- s )is-in:rin thiil A
la protlo 'leir ,'i il tilt usage
de son periscope.
iPolr la ilh'ensed li iarch- euiroplecn
dell automobile
PAR.lS- I Le Herald >ejdc Pa-
ri; declare quil se forne en Eu
rope un vaste cartel de I'auto-
in')bile destined 6 empicher les
fabricants anmricains de slein-
parer du inarchi europ6en.L'Ita
lie scrail, parait-il, A la Ie6(c d
c" project qu'elle comptc expo-
ser en detail i line reunion des
n)incipaux fabl'icants d'auloino
hiles du monde entier qui doiti
aivoir lieu A Paris au mnois de
lnAi prochain. II sera .propose
d' n,)oser aux automob iles ion
SIloota, qui r6glementeralit leur
entr-e stur le inarche europ6en.
Les 'abricants am6ricains (qui
assisteront A cette reunion se-
rooit pries de donner leKur assen,
tliietnl cette proposition. Les
experts parisiens selnblent dou-
ter qu'.in tel project puisse tre
r,.dlise, mais its y voient de tou-
lt l;itiii un coup) danigereux
prth Il I'industrie ani6ricaine.
La leri'e Iremibleh iolemnieii(
aii hm\li e|i'
MI-1,XII() n violent tremn-
bl' lienlt de terre s'cst produit
hiri soir vers 10 lieures 20 a
'\ico ; des fissures se sont pro
s dans les nimurs de I'nil-
.* ii l out se trove l'ambassa-
les- Etals-lnis. Six pecr-
Sauraient Wl 16gerement
s..Le treinblcmcniil de ter-
Srssenti gailemienlt
r. i a Cruz et O.ixaca o1u
la i )pulation prise de paniqne
s',,t precipitee dans les rues. A
( ixaca ptusieurs maisons se
so rt ecroul6es, mais il n'y a pas
eu de victims. L'Observatoire
de l'acubaya announce que les
s:-'OLusses out 6t6 si violentes
qw; le sismograglih a 6tc en
p:,, lie abli nid. Le volcano du Po-
po':atepell a 15 ) ills dc IMexi-
co a lance de la lave et de la
fu nae au minoment du si',,ie.
Le imari ( dh la pricresse Vichloria
va ,chasser I' faiule
IHIUXELLES- Alexan i( re
k uik)ov, :iari de hla princess
Vi>loria,i i16citi de piarlir l)oi!r
I'.\lri'ue I| ur y cilasser le 1ii-
v i ; il a t 1 'l.r" qu'il li'y av lit
rnl i de vrai dans les rains d:i-
i| es lesquel it scrait sur le I
point de divorcer.
I.e buJget de la Marine
dos ELtaLs-Unis
W.\S iIilrox-La connliiussion
des er lits de Ii ch.uinbre a ter-
niinu son rappo )it sur le budget
ie L.i a i ir e dotiil le chlitr e se
inoite A ,- 3i.l9.lil!.'lti). .Le project
,i losi ci\' '.oil la coisliructin 1
< "'tiscll'rs de 10.0)l) lonu i -.
> i 1 C is-ilnai'inis deli uii ;ii ,
t1 1I 1 i 'iea c t 7 1 i \i), i


l,'eilenle franne-suissu n
pour les zones ranges
PAIli S MM. Briand et I)u-
rant ministre de Suisse dchin-
gtrent la ratification de la Cnii
mention du 130 octobre 1924 sur
le compromise des zones fran-
ches. M. Durant remit A M.
Bri-and une dIclaration oflicielle
du gouvernement fdd6ral com-
portant la liquidation des ser-
vitudes militaires' du trait6|de
1815.

Petites

jNouvelles
t:jill:LIN---, Les elections se-
raiznt flixes'au 20 mai. L'ex-
ch ncelier Wirth fut exclu de la
lisle des centristes.
MADRID Le conseil de ca-
bi iet approuva la r6ponse espa-
gnale A l'invitation du conseil
ldc la S. D. N.
NEW-YORK M. Claulel
iniugura I'Exposition d'art'reli-
d gieux franpais.

.4A Geneve

La proposition rnsse pour le d6sar-
mIemeat inlMral
,GENEVE- M. Maxime Litvi-
noff, d61lgu6 des Soviets A la
commission prdparatoire du de
sarmement, a consent aujour-
d'hui a abandonner les details
de son project de d6sarmement
si la commission acceptait seu-
lement le principle du d6sarme-
ment pendant 4 ans come ba-
se de discussion. Le d6l1gu6 a
paru comprendre que la majo-
ritl de la commission dtait con-
tie lui; il a rendu coup pour
coup et a montr6 plus de regret
qne de colere de ce que la dle-
gition amiricaine eut refuse de
lui accorder son appui.
NM.Fernando Pdrez,d16gu6_de
I'Argentine, a d6clar6 que la dd
.legation de sonnpays ne pouvait
ne pas accepter le project sovi6ti
que.Il faut disarmer esprit, a-
t-il dit, avant de d6sarmer la
main.Le desarmement interna-
tional estlun probl6me compli-
qu6 dans son aspect moral au-
tant qu'au point de vue.techni-
que.II doits opdrer par lente dvo
lution comme le traitement d'u
ue maladie chronique. La rApu
blique ne manquera jamais d'ap
puyer tous les efforts taits pour
obtenir le d6sarmement ration-
nel. *

SAIT-ON...
Le nombre exact de Consti-
tutions qui ont rrgi notre pays
de 1801 A nosjours ?
II y en a 13 en tout. Ce sont
les Constitutions de:
1801 : la Constitution de Tous-
saint Louverlure.
1805: Couslitution impdriale.
1806: 1ere Constitution r6pu-
blicaine nommant Chris.
tophe president, charge
qu'il re usa.
1807 : Conslitution royale r6di-
gMe par Christophe dans
le Nord.
1807: Constitution republicaine
de P6tion dans I'Ouest.
S11( : Conslittiion de 1807 re-
vis,'-e A Petit-GoAve et
(lunniiin la prsideace A
vie A Pdlion. ,
I 'S 1: Constitution die Richt.


1817:
S17 :
1871:
188s :
1918:


, Soulouque
( It Salnave
(< l)omingue
Salomon
. ~( H(yppolitte
, ~i Dartigu6-
[ nave.


Piano


A vendre:


!a, Imnr.ic STORY & CLARK
, I. I s r i
,ir li'; III:E R I'I, 0 '.
ft


Inquietude
Les hal' ltantls d.il quarl'ir il"
la rue d~s C'(.s tirs io ipris e irt'
la rue du Peu ple et le haut I.
la rue I)r Aubry sont dans dc
vives transes.
La voie publique, en ce qluar-
tier nous l'jvous maill'es lois
signal -est dans un i.clt pi't,-
yable, c>evass'e, bosscl' ,c d'-
lonche de ('i de id, ziig/ZAuee !(h
nille sillons creuis p.r ls
pluies, iinpratic.)lle 'i circ,-I
nation i de'- pi 'ons cl lure.. L,'rsi u'il pl cuLI, la terre
glaise de la ciaussce est gli
s'inte combine du verglas et les
passants, apres I'a verse, ne peu-
vent y marcher qu'i lorce d'a-
crobaties de pilinage souveat
fort dangereuses. Et alors les
habitants de ce quarlier se de-
mandent avec de bien justes in-
uidudes, si, coininme cela est
dailleurs press quc certain, les
predictions de M. Tippeniatier
se rhalisaient et que inous pyons
du mauvais temps pendant quel-
ques jours encore, comment fe-
ront-ils pour sortir de chez cinx
et vaquer A leurs cCcupations
quotidiennes. Belaucoup d'ei-
lants sont obliges de passer par
ce quarlier pour se rendre A leurs
ecoles. II faut voir, apr|s uni
grain, les tribllationis de ces
petits d .ns I., oie L les crc-
vass,'s de la rile! Ps risquenil
mille fois de s,- roimre le cou
Nous avons cai it-' ;i flusieurs
habitants du qi'iirtierI ls ne r6
clamiiit pas que i lal chussee soiit
itolwinhie, se riad.mit conmple
qu'avec la d cliil'- do ct-tle ,ar-
tie de la rue des C6sars, ce sermi
tr'-: difticile ou inmie 'inposs,
ble, mais ils disenil, avec raiso,
qu'oi peut bonicher les trous.
niveler 1.1 chaussee, y nieltre du
gravier, cc qui la rendra prati-
cab!'- nine alprs les plus
I t It s verses. Ce nous selnble
asiez facile d'aulant plus qu'on
n'aura ii ex6cuter ce travail quc
sur une longueuir dei 10) 0.o 210)
inetres environ. 11II ,iS ia ;t ine
eiL 1 lit pirt d'une p'. ii il i a
adresser, A ce sujet, au llW!) rlie-
ment des Travaux Publics et :.
l. I). G. T'. P.
Enlcore une- fois, nioius !io is
taisons l'dcho des doleaices dlces
contribuales de ce quarter qui,
apres tout, ne sountl is plus nit
gligeables que les autres ct ,quig
demnandent qn'0 i r('-p:ir, !,.!ir
uartier, chose qils out bicnr
roit de r6clainer paisq i,', o!'n
m e tout le. m o;ide. i ,' ini. l
tous les iinp6ts l a'l iiis par ics
lois.


A Vendre
Un alaunbic Dcrov
gallons cn pnrlait ecat.
S'adresser ai No 6i35
F-rou.



I"''(


I i so co sie r''l d' i'- \sl'
, (. i i):l'a > till l,)ois S, \l r lil ,
I l,' iion COiII)I'.^' e ', l.\* I Asd e
Siirnmmuinal cl l.lStali ,h! San--
li Ious signale--ni, soil Irains-
fI i)1 is, ces jours- i, 'in une vt-
r tl ble fIorM de liondv. ()i y di -
Ii(),i se IeCs g'tns, parl.i-il-. coin-
!' li on vieux teii;l)lp I d' !o-
i lit"~ie et dI so:i i(qp inli
I,. a!1l.
"i'x qni s'v avenliIre 11 tes )10
ii s (hI s;()irI i ontl. ne 'i lois silt'
d "i clulaice (de 1 v )r ,.,1 .iiii
I ( r lie i 'oinbre I.i slliouctle
(I ,,i nmaland.iid i qn ;irinne': I i
ii'I, comnu'anade de lui vider
l ,r bourse ou leiurs ochles.
(Ce pelit meliier lucratil elt
p! )hibe va certaineinent ces-
s r; car, un Iroisiue e acteur
v ,nll.s doute, entr'er en lice,
c *-s! la poli,:e qui lerl: vite coni-
I- 'aldre ces chevoliers de la
11 it qi'e lai prolsion' I tie dd-
I )i i;seurs des gralids chemins
.a h it son tempi et qli'l n'est
I II I do imiise, e cetli io I nous
V. vois, (Id're des gens tie sac
C' de code.

I., Inl de I' Iiinlernalional
Athliedic'Clb I.
C'ost le sI-. i I, 7 ,vril pro-
cltii, qlul'a ii'a lir le l iogrind bal
de PAques de l'( Inlernational
Athletic Club .).
'Co'mme nious 'avous djai dit,
le Comitneu ;i d'idt'i de lancer
Line innovation i I'occasinn de
C'1 i Iete. Ce sont less I program.
nme,,-lbal qu( i rJ.'iili ceit lai
caile d'ecilrc e'. domnieil droil
aa sou|per. (Ces ( pogra mines-
hlil nti sero.it pas vendus a la
b: irriere.
C!ia-un peut se procurer le
sien chez un des inliembres ou
chez le pr6sideut dul Club en
face I')6tel de France.


VaIInI';I eaq i Ii. id
au Hi IDpl,'mel l.' F inirnores
C'est M1. Louis Dorsim ille qui
a 1111 nom n, ii palr Commission
d(u lPrl6-idenlt de la Ipliiublique,
(Chel de liareau au Dpar'lemienlt
des Filii:nces.
\1. )orsinville qiui eail Prjfet
de I'Arroldisse n'iil ,le St-Mar'c
r'ii.nplcice en 'ce'loe 'fAcLioI M
Christian MicluhI.
.\vaiit-hin'r, '1 I) l hours dnl
niiin, hI' Ihe!ie deC division anI
).' ii'le il.i t leiss Euil in.'cs a
o,').:.d avev le 'vC"'1r611M i il
-' '. ei e p i-reill ci'rco;astaliice, aI
I! "I ta1l l ito daii nouveau Cihlief
d' t l3areiu I qui nil's enivoyons
inos necillurs co'npli:neiits.
0-- I
.\Ir Christiiin Cameiu an
tIo):ce a ses cliteits qu'il "omni
te ,istallcr ulne pompe a gaso
line a la 4ltie :)nnie Foi, en
lace I'Hoecl d(I France, chez
['rederic Gaetiens.


(1,'1,i iiiie if i Ch m' il,' F r
i,, I, iaili t' iti .1 l f .' S. S .

1\ I. It', .\ctionlnaires de la
(ou,;4lic snot llI coil'voqu(S
en Ast'inl)LC (;indrale ordi
I:i ', anii l iburall de Ia (Coin-
I : 'l:-, l PI'o l -au Prirce (1 lai
Il I. I Iii li 11 .M Ii 192 ,. 9
hi. dil ni.il i.
O)- 're' ti ,l,, l :
1.-- ltu. l'i ;I proc6s-
vcrb.il de I'Asse:nbl 1 prec6-
d(ille :
2 --- ,iipp)ort dt( Conseil
d('Aministration eL prescuta
lion des co mples.
:1. Election du Conseil
d'Auministration :
4.- All'aires couirantes.
Port au-iPrincc. le 20 Mars
1928.
Le onseil d'A1mifniistralion,

Comiiipajnie d'Elairaile Eleclrique
des Villes de Port a i Prince
el do Ciip-llailiea
MM. les Actionnaires de la
Compagnlie sontconvoquesen
Assemble Generale ordinaire
au bureau de la compagnie A
Port-au-Prnce (liaiti),.le lun-
dii 1 tMai 1928, i 10 heuresdu
mating.
Ordre du jour:-
1.- Lecture dii proc6s-ver
bal de I'Assemblee prec6dente,
2. -- Rapport d(I Conseil
d'Ad ministra:ion el,presenta-
tion des complex;
3. --- Elecli )it du Conseil
d'adiinislratiin;
4 Affaires courantes.
Poirt0-a.u-P'rince, le 20 Mirs
1928
L-, (Conseil d'.Aldministration.


Los


Assises

s'ouvrent


Au\ Ca;Ves
1'r ordoninaice en d le du 7
mars, le D)ven C(licour Leon a
fix6 I'ouiverture ('i Assises danm
i .lJiridiction des iaiyes au lundi
16 uvril prochaia i 10 heures
dtii ttin.
S... el i .iMj .,s
D)ais la Juri liction le Nippes,
I'ouvertule de la Session erini-
nielle a.ira lieu aussi le liindi 16
avril Ai la InI;ne here, conlor-
Iniinelt a Il'()rlonnince du Do-
yen dt cetie .Juridiction.


' i Asibme,,
p .' ;e .'**ni,.. i" I''I Y' f.A. f m
t im(i tdru tsits II ,xi t' I l P nr it l e % ,me
fI ger i atU.n J. S F ; c L. cigarettes.
ri4


Toutes les Polices


SA. de Matt6is & Co

KUWRepresentants pour H;iili


.t -.
4* *
5-


- Ir- II*


--


4dr- -onw


PAGE --2


L I MA'lIN .i 1 Ith








I CCY -nI- Cc- a ny


UNE
PASTILLE VALDA
EN BOUCHE
C'EST LA PRISERVAT ON
416 lwauz de Gorge, Rhumes deCerv..,
-EST.LEIOJ.L t NT INSTANTANt
CiU LE BON REMWE POUR COMBATTRE
; toutes les Maladies de la Poitrie,.
RECOUM ANDATioN Di TOUrS E lPOUT Ajgatti
SDEMANDEZ, EXIGEZ
d t routes le0 Pharmioleg
LUt ViRITABLES PASTILLES VALA
'%des Vu a so=
R^ VALOA ^


26 Alars 192


IPAGbl-


ANJIi AC TU LIFE


, lInsurance Co

iedes plus fortes compagines


canadienues d'assura,-'e sur

la vie


I Eug Le IBosse & Co
SWSS S.M P1:^t &-T'.:.ME:a.^^J^M


En vente : A la Phlrnicie C.ir .ale, Pin lr,ncie B)urraine,
Pliarncie Bach, ai I'ort-at P'rince.- T'hiinol on
Brutus, iA Jere!ie eCt I it outlets les )honnes Pliar.
ll"" """ l"" S"


Le n6cessaire ,G )ad
year* ))ji' r r I r a-
tion'de C,.iMuiBES A Alit
cst Indispensable aux
Motorists. Ayet enC
oaj )iri tl II l v)-
tre automobile,
TILE WE'S r INDI)ES
.TR. DING 1.o.
jPort-al-Prin :e
Cap-Hl iticn, ..lacJnn
('liv


G000


F AR


L'iluile Extra Vierge
de la ClOIX VElUITE
est la plus NEUT1RE
la plus agr6able
et la plus I)IGESTIV' E de toutes
Elle est recommandee pour la SALADE, la MAYONNAISE
la FrITUtE et tous les ASSAISONNEMENTS
CHIARLES PICOULET
Poi t-au-Prince


contre
CONSTIPATION
prenez les


C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
, AnRT*Bag-RIZJ'OU
AIeI.VPTRUS; Pbaalqaaf' AL.KPTUn
IPl. r e du D. J..tin VIARtD
SgOut-a I-s bon,. Pi Rarmrtie)t


AUi,
Mr Samuel Pereira,prolt ic-
taire du salon de coiffure, La
Coquette)) (Angle Rnes R&)",
blicuine et St IIonot6) s'em-
gresse d'annoncer A ses aima-
les clients avoir apporte ai
son 6tablissement de nou-
velles ameliorations.
Soins Hygiene El6g:,;cec
Coupes a domicile pour
lemmes, hommes et entrants.
T616phone 2974.


ilOSS 's


V'c


F. BEIRM1NGHAM
Agent General.- ux Cyes


PFaisons nmaintenant line


rII(rla ichiss( l, hI


bzf~l)c~


1'*


nlee.
K Cellte habitude journalibrc avec 1.h
Gillette e.st u1n plaisir avant led6jeuner.
E lle enlk-v votre barbe en vous I..is-
sant la figure Iraiche el propre.
mtses tanmeux rasoirs sont mainten iijt
en vente a des prixa la portee de tois.
Achctez ichez votre vendeur.un vral
rasoir Gillette el vous jouirez du plai-
sir d'avoir votre barbe bienf'faite..


Li .,) 1)i i.n Le :zil'tte a'as.ii ne
l:\ ro n) ) i h tlit 1 t)Irl iL It') \
tio.i en it le. vras ra n)irs
Gillette t( i t t l is sont usis
ave lei vrias I lines GiuL.rn;.


Distributeurs
J. D. MAXWELL & Co.
1119,i Rue R6publicoine ( Grand'Rue ).- Port-au-Pr inee, llaiti


~ji~lX,..


_ uiertron a.vcuja i on2. ceo *


A enudre ASt Marc
Une auto Buick, touring-car
i mod Ile 1924 Six cylindres
Cette autonlolb le vient d'etre
compilltement outill e et est
en Ires bon etat.
Prix : 800 dollars -4
S'adrecser i: N. G. Shard
Major G. d'H-
c j)ai Ic nailli.r par les
I lus tins Gentlemen
dieC mode


G. (GILG
Distributcur .- Port-au-Prince


I'


(1ovrc (;oillette


SDr. Bengu6, i ae.. d ai, Paris.


let iat G iIInra le


_


9~~k~f~t~B~Ba~il~Bb


- ---------


c


r;


- n 4 r-cft '4t


w s4-II


r


k








I E MATIN 2( MARS 1928


un tein t


de lys


P' ,'dre iaa! ii,vjlpab
ad oA en-,. d'mun partum d&fi
resOn..r,, t il., i.ohe' les ia i
r.sw., ebcllit, e!Iote les rid


v.,;P. ., ( .. t-t.
l ru .',tI ( .> ': '. t r ,. r.
oaf l ...... . .
rC me T ad ; I ty,'.
TA i T r*del l...
IF., r .,tys

c li f t lt ,* .. ''r *i
1.c.1 10 fo d. ro,. ,i ,",- 1 a
U'.Iu#l rmgle b i t C I


Un steamer laissera New Orleans le
prochain pouejPort-au-prince et les
nord.


ARYS
3. rue de la Paix,
PARIS *


21 Mars
ports du


Ce I1 lars t1028.

A. de Matteis & Co
AemNTS.GaNtRAUx.


le,
.4
2..
p

ft ~

1.;
[

I.


Jus de citron

BAILEY
Icnmplace a.milnt:eusemenll
leC cil" I11 .t e st J maniable
plS portatit ci plH de icieux
Tout I nI )n(le s'ct) sert,
Aux Caves de Bordeaux.
An Bon Marche
Au \arch;l Crystal et aux
pro, 1ils du Pays.
1313 Grand'llue.


LA QUALITY DES

PNEUS & TUBES


est reprOsente

par






















SFirestone se vende t aux pri risna es et resistent
lurant l'annOe. "


surtout~lonqtemps.
propritaires des camiots, proprintaires le automobile urdes
et 1 ores, tous ont les manas advantages de cotxie' saur e p3eimq
Firestoue,le PIneus du jour.


Nous avons un excellent assoriiment de routes les ditaensions
de pneuse'et'tubes, et nous recommandons les stocks des prodaits
Firestone ehez les agents s'ivants :
( Jean Luciani & Co. Cap-Haltien. Mr' T. Gousse, MiragoAne
Mr F Maurasse, Port de Paix, M. D)esquiron, Jer6mie,
Antoine Gefllrard, Gonaives.1 !Elias Saliba, Aux Cayes.
ClenientlPinard, St Marc. .d. Lauture, a Jacmel


L. Preetzmann-AGGERHOLM &
Phone: 2254. AGENTS GENERIUXK, Rueda Qu3i.


CO


LIFEBUOY
le Savon
pour la Sant .
Lver Bros. Co., boston, Mam.. U.S.A.


8640


Dermatose

I'1n demi-pouce de oennen sur votre
blaireau vous fait une barbs esquise. Pour-
quoi ?
S Le Mennen ramollissantla barb sciean-
tifiquement, pr6par6 d'importe qu'elle
barbso t 6vito la dermatoe au moment otd
vous ajustez votre rasoir. Servez-vous do
n'importe qu'eIlle esa, chaule 'ou froides
pour o'importo qu'elle barbe, dure on ton-
dre. Avoc Is Moennea ell sont toutes pa-
rfllies.
ILe Mennen Skiu Balm antiseptique don't
on so sert sprbs Ia barbs pear clever Is
luisant de la figure ot cautAriser los con-
pures. Sins graisse, vile absorb. Prdsoet6
en tubes, plus commode quo los lotions on
bouteilles.
La Crdmeft barber Menneanet le Menron
Skin:Balm sout one.vente partout.


MrNHrn q1
_______________


Le plus bel


Assortiment de bas,ChaussetteM
bijouterie et articles pour ca*
deaux se trouve


A Ia Belle 1"51,
A la Belle JardiniereGrand'aLue

J I-
Grand H6tel de France
P. P. PATRZI Propri6taire, ':--^
Cet Etablissement ronomm6 don't l61oge nWest
plus & talreviJent d'tre oomplteoment restaur6o
et remis A neul. Le ohambres ont tout 1. ooa.
fort moderns, 1o service irr6proohable, le fes-
taurant soign6 est do tout pu.mier ordre, i Ho-
tel n'ayant rien n6glig6 pour fair plaltir A& a
charumante clientele.
D6Jeuner & la oarte, Table d'U6t
Plat dua Jour au ohoib
Pension su mioe, a la seaine, par jeur
Garage mis gratultoment & la disposition des
voyageurs.- Beins, Douhes A toute*o l barem.
T616phone i We 2841
Dansles Magasins souoh6s A 1 H6tel, on trou-
vera toultes ortes de provisions, Vins, Liqueurs
cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'italie, Grand
Choix de Conserves.
On y trouve a l*arrive. pendant Ie sejour ou
au d6part tout oe qau i'on d6sreou tirand Ho-
tel de Franoe..- P. P. PATRIZI, Propri6taire.


.


nW Pserdu 'tlm
a -Ome dass*vs


ALUMINUM LihNE
New-OrlasS & South America Steamship Company Inc.
PROCHAINS DI:PARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRAINCE HAiTI.


~- -~


Il-ICII--- - - II ~~


---


---


--


PAGE -I


I


Ge I. TE'. TE I DE YS
l 14-4. -^jr I, f s IN D- H I r Y


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs