Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04695
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-24-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04695

Full Text
-u


AIPt 1i 19"


I J


Wi0ment MAL011JM
DIRECTEUP,
1358, Rue Amdricaine, 1358

TELEPHONE Ne, 2242
-I -.- -


216me ANNEE N* 6352


PORT-AU PRINCE (HAITI)


L'homme nest pas le mature
de sea sentiments. II ne pept
pes empecher parfois sun coenr
d'aimer ou de hair ; niais il est
le mattre de ses actions, il peui
ihterdire A son esprit de nuare,
A sea mains de mal faire.
Ernest LEGOUvVI.



SAMEDI 24 MARS 19i


Notre chronique du samedi...


SOIR DE SPLEEN


Toujours de I'unifornmit is moilik endormie. Pr6s de
des distractions q u i, chez moi lpas.sent, ivec la %ell6it
nous, s'oflrent A tous indis- tie me lr61er, quelqnes dro
tinctement resultent les nom. lesses se rendaut A la guin-
breuses et interminables szoi- guetle voisine. Lentement, jei
r6cs de Spleen. gagne la Rue Dantes Desldt
Lejour, assidument au tra- ches. Le Spleen, mon brave
vail, sous une chaleur, le plus compagnon, me poursuit.l'al-
souvent, accablante. El le lume une cigarette. Je fais
soir, se demander anxieuse- signed a un cocher quii me r6-
ment, impatiemment: Que pond : ((je ne monte pas ). Un
faire ? Comment s'amuser ? dcuxime. Puis un troisie me
Telles sont les sempiter ;Je n'insiste pas car je sais que
nelles questions que se po- Notre (Eil verra ces braves
sentet les richesdans la somnp- chevalliers du louet qui foot
tuuosit6 de leurs palais et les tout seln leurs caprices. En-
gueux dans la promiscui6 fin un qtialrieme se decide.
graveleuse de leurs mansar- Et me voitA, apies dix minu
es. L'est que le Spleen s'ins- tes, a la Place Dessajipes. Un
talle partout et, biea souvenir, copain m'aborde,etnous nous
en maltre, exigeant que lui attablons dans un cal .chic.
soil immediatemnent pay6 son Le Barbancourt est servi. On
imp6t. Et s'en acquitter esi le d4guste. Et tout A coup, la
difficile. Surlout quand les voix agrdable d'un .Mnsieur
billets qu'on a avec soi sont parlant une jolie languetiran
vieux et usos: concert, cine- gere me failt tolurner mes re-
ma, chains d'air, quatre ou guards vers lui. C'cst un vrai
cinuq cals chics et enfin, dandy. Il est bien pris dans
Iour les gens de letties, leis un costume de bleu marine
derniers volunms de ceux qui qui spouse Ml6ganiment ses
Ifut leurs delices. Et ne voi- contours. On ven ui t de le
Ia-t il pas que la Nature elle- nommer a un commerpaut
nm6me, depuis quel(ues jours, tres respectable de la Place.
reclame ses droits aussil Le Sa profession, autaut que je
temps est laid, il fail mau'vai- me rappelle: jourrialiste, re
se mine. II pleut. Ce n'est plus dacteur au...
la vote e heree unilorm6- Je ne trouvais pascelatopn
ment bteife ou conslcllee d'&- nHet.e
toiles, c est un pan de ciel Une here plus lard,je des-
gris, d'un gris sale. Le crois.- cndais la Rue C., toujours
sant luane opahkscent a pa- dans un vieux buss, mai. quc
rall-il, I our toujours, dispalt Ui ainait, cette lois, une julie
sous los flocons nuageux du rouge haquenae. Des cris A
ciel tropical. Ajoutez a tout n'en plus finir de lintericur
cela que depuis longlcntps on d'une petite maisol parvin-
ne causeplus. Cest alors En rent i moi. Sans sourciller,
nui, le Spleen avec tout son ji y entrai. Sur un lit, dans la
cortge h i deu x: insomnnie, chambre, une lemnie 6teadue
obsession, pens 6 es navran- de but elle. Du sang en quan
tes... li6. Au visage et a 'oeil, elle
Les hoinmes en general venait d'etre blessee, la mnal-
a'ennuient de Iunitornite. heureuse. Au moment die la
Mais l es journalists, :icc transporter lH6pital, go
leur curiosity de de lout saoi put voir le pseudo journals-
etdetout voir ,e piocurclIt tequi d6talaita toulcsjanmbes.
parlois d es divertissements
assezdroles etLau moment oi Je m'en amirusa fort. Le
ils sattendent le nloins. 1 est Spleen, nuon brave coinpa-
vrai qse-parlois. on leur joue gnon, in luctablement, m'a-
des tours pendab!es.Au course vail plaque.
d'une rafle nocturne dans des Un moment plus'tard,nous
estamincts el cafes borgnes saviors que le Monsieur chic
un dmiiinent redacteur du plus 'et l66gant qui nous avail taut
grand quotidien de France u'a inlrigue n etait qu'un cro-
t il pas pris place dans le pu- quaint qui vivait au crochet de
rier a salades et conduit au la victim qu'elle venait de
Bureau du Commissaire de faire et q u e, certainement,
Police o'i il pass la nuit? Ses demain, la Police poserait la
lecteurs ont, certes pi oit&e de main dessus, numine pour d6&
cette muusaventure car, il ean lit de truanderie.
fit, conime d'ailleurs avec Voila, comment, avec r;en
n'impor:e quoi,une page dart nous nous divertissons,
inoubliable. nous autres et 6crivons notre
Mais revenons de preferen- chronique.
ce aux distractions inatten-
dues que procure le mitier. -'
11 est 8 h rs. du soir Le tri- -
vail a la redaction du journal, l rice
par utin hasard inexplicable,
est pesqu'a sa fin alors quae E ai /1*
celui des braves typos conri- Etienne f s
nucra pendant longtemps en-
core. Angle des Rues du Magasin'
Le chapeau sur la ltte,.ie de I'Elal el des bronis-l'orts.I
suis d(leja sous la galerie. Jie NOUVEAUTrS,
laire? Ou aller? Comme l'au- N
ire, je m'ennuie, mais a 100. MAlncRIE,
000 fiancs I'hcure. La ire csf PA ABFUMEIE I


Champagne St-NM\rcax nX
DE

REIMS

La r(nommne du CII MPAANE SAINT-MARCEAUX
est mondiale. C'est un ales plus vieux, des meilleiis et des
plus apprecids crus de France. -
On le consomme dans tous les principaux Restaurants
et HOtels de Port-au Priaice.
Dkp61 et Magasin de veinte:
SOCl uIT 'IlMN ORTATJON (EENLRALE
Angle dis Rues Courbe el Rcux,
Teitphone : 2228.


L'anarnlersaires i posesion de son siege episco-
do *gr Seriusan pal i1 lo novembre de la mneme
S4. inet le 17 marasuivant, sue-
Use belle k hale Figre 1 i A Mlr Hillion. Le 23 de-&
de r5glise d' llaUi I LIalccasion de son
-drwipat. o, eSa.jjat'Pre
De aiM, une grande et solen m
nelle certmonie d acti.i degrhw e,.l..( 7 nisi 192 1,
ces sura Meu, en Is Callhedrae I it XV le nomina As-
du Ca I-Haltien, poor coairn e iN Tr6ne Pontifical el
morernheureux anwliversaire doe i -remain_ a occ-sion e
S. G. rt1ersuzan, qui acht- romajn, 6 I'occasion de
S. G. grKeruzan qui ac ouble anniversaire: 25 ans
vera sa 0* annie .eooacraclion cpiscopale eL
ous avons, il y' a quelquI I0-18de ominaistreOen piaiti.
temps, ea une course lionogra- S tminonisda le ire ait.r
phie, rappel6 les principales lta-_ is t ue d res#m belluM
pes de la vie saceri.lc de dc hautes Figure* d e notre
vdnird Pr1at, I il des plus a Pep.dant se iu57 an;e
belles et des plus liauls Figures apostoliqueda ns ito le
de IEglise d'Haiti. .,aseunmeule loins,so zlIc,
Mgr Francois Marte Kersuzan dvolemant, son ab*gi-
est na a Grandchamps, dioctm# Son el am, nai pour le people
de Vannes, le 25. mars 1848. balit no connurent In moln-
Vin t-deuxns ans pr-, alors qu'il ig falblel, "-
Wj*taD surveill.adt au Petit En iloues circonstances, it a
Sdminaire de Ste. Anne d'Au-
ray, it s'attacha A Mgr Guilloux onoour enre cnouio s',flt :Ix,
qua Venaild'tre noman arche- de ous rassembler aulour de la
vique de Port-au-Pritce et il crpix, pour nous redo acr ln
voulut suivre le Prelat dans son Iorfl el les moyens de suivre In
archidiocese. C'6tait en dicem- yoiequi nous conduiruid vers Ia
bra 1870. Le ler juin1871,NIa.vote qul lnous conduirai vers la
bre 1870. Le ler do in 18) Mg r e onquIle doe noire bonheur. lEn
Guillux anordotnue I tire en phlaieurs lois, aux heurcs gra-
eunesurieillanlel lenvoyai. en yes, Mgr Kersuzan n'h6sita point
atiti ol l jeune nmissiounnare i prendre parti pourles hailiens,
arrivait le ler septembre (e la quill a, dans un mandenment que
mmie ann puee. p ous ne pouvons oublier, ap-
f11fut bient. t clappuel u vica- pel sea bons flls ..
riat do el Mtropolilaiti de Port Aussi, A I'occasion de cct heu-
au-Prince et ii sinia au minis reux anniversaire de I'6dv'que
tre paroissial sous la direction du Cap, LE MATN lui envoic ses
de Mgr LAonard; puis la no- plus sincdres vweux de bonliheua
mination de celui-ci coimine vi- ot desantd.
caire general, Mgr Kersuzan flutl
nonami t ur de la paroisse, 20
dicembre 1875. II y pass 8 an-
nees conscualives. En 1883, Mgr RIIPUlILIQUE DOMINIAINE
Guilloux le demand comme "
auxilisire de I'Archeveque. 11 Nouveau Secretaire d'lial
fault dlu vequl titulaire d'llippas Par d6cret du Prdident de lit
ou d'llippos et auxiliaire A Port- 1epublique IDoiiiinicince enc .,le
au-Prince, le 9 aoat 1883. .a idu 14 nars couratnt, le s.na-
cerimonie de son sacred eut licu, leur IDr Jose 1). Allonseca a e~k'
A I ort-au-Prince, le 13 janvier inomniu Secrt1aire d'Elat de 'lnt
1884. Mr Kersuvan est done le l4rieur, de la Police, d, la Guerla -
Doyen de nos 6veques actuels. set de la Marine, en re )phlcc.
Lel3 aott 1886, A la nomination atin de M. Luis Ginebra.
de Mgr Hillion cor.mie archevc- ; M. Ginebra a t 6 noiiinn Sc-
que. Mgr Kersuzan fut pinomu crtaire d'ltat de la Pr',sidc.iac
evdque du Cap-Hailien. 11 pril de la RIpubliqIe.



I On aura heau dire
La lire Maison A or-a4t-Prince tant puir la qu(alile
de ses marchaidises que )jpour leurs lrix. tilt pour la
promptitude et I'anabilii,' aec lesquclles leas clients so';l
serves est, sans aucuni double I (

Maison Ka wps Hermanos
Aussi la nombreusc c'icnile de celle grande Maison ap-
prendraavec plaisir qu ticlc commence A recevoir dic jolis
articles que lui expldic des Elats-Unis le detiigiie ('ons-
tantulin Kawus, I'u (sscies de niaisoin.
Rien na change chez KAWAS, ni prix ni quaite
Rien-n--c-a-g-qualiJ


Soire


Ill


.. a vu, avant-hier, vers 1 h.
de rap~rs-midi, le cecher du
buss No. 140), reluse;- d'tssuyer
lecoussin de sa voiltire pour
pernetire a ue, daInme ,d'y pren-
dre place. Oan voulul le contrain-
dre ce geste de Iproprel., il vo.
cif6ra les pies grossisretda et
jurons et, louettant son cheval,
il s'eloigna.
... a vu, lunldi soir, la Grand'
Rim, uueauto, No. (-68,oa itailt
ont gentille et jolie deiaQibelle
en compagnie de soa mire et qui
ftait venue s'aritter devapt un
inipeuble dout I'eage ne man*
qu# quoune lanterne verte pour
avoir sa marque depos6e. La
voiture s'arri-a pendant quel-
ques moments dains la rue .le
mnoteur, oup)le, ronflait douce-
mpnmil. uis I o deinarra el 'au-
I1disparut A l'atilre coinl de l
.. ne larda pas A voir pour-
.lk h la jolle demoiselle et su
Erlit ciienti venues.
L.n ImoIiligie lie viennt poilint
Soiles, s:ages. allcs allaieil ttA Ia
nionilagi.ie.C liiiiiiie vcnailcicr-
cher liodligue que NorE L(ElL
til lii iilomi il plus lard seglis-
ser dle la poirt enitrel' iiillu, et
l'Eligigner.i en hAle, A In petile
otbre ides galleries voisilles.
... a vi u ne chose qu'il trouve
iasst lhizarre. C.'est que pour p-
)rendl e I'anglais dtie pelilrs
lilles de 12 ains envir o. on letr
met e iire Ies aiiiiis, 1in texle
anglais (. i .\'oire I''e. 'A alors
ces I elites rkcieiit lI't Oiai)oni
d(lollliiit'lel (l'illol (d salns o0111-
I)leni a il ( (Itedles dIiseti l et en-
sulie u.i s 1111 u .i laligue qI i West
pus ctle (d:ns la q u e Ic Iur
lteri en SC I) e ,ichiait sur leur
iel'cau (t veill ant iur aliiesoma
uiail, lpriaienl pour j puiW e de
leurs ortiis et deilandaient A
I )ic de prt)I'ger leur innocence.
... oi (t 'unii mauvais il qu'on
etisciglle Ie Pal'er n anglais aux
pIeti ls lilies, il voudrail, au con-
tiaiiv, lIts voir prier commie
piliaiic fl leou iiri Ce.


M Vri jqes
IA.' 0c soil,. ; 7 lires, que la
bWnrdiclioii iupliale sera don-
Ie i 'a Melle Hailriy6 Saflieh et
6a M. Chaloli ligio.
La.i ct"iraioni i ,ura lieu dans
les salots de Mine Vve Safdieh,
Imnipsse LJavaud.
Nous Icheronis d'avoir d, no-
lie caolliboratcur Salian Aun tn
COmple-rendu de celle char-
nlilitle tecellion.
*
NousisVOlns re'u le laimic-part
du imarlige :
Melle AI..I.. CiIArvIe
lille die iioltc ani et Mume Illenri


Mr MA I;I:I. GENTIr.
fils de notre ami ct Mine Char-
Its (C. (Gnolil.
La lIiiat dnlic,n nupliale sera
d(lolliice l1i t :li a i til couple, le
n;ii dil 10 lv, iil pro< haihn, en I'e-
! 1 < d (Ii S I ( (L d 'rTurgeau.
(,(is "ViyonVs 110 sincdres
vtiix de htoliitur sux lulurs
.() ..


I UfiO


I Ill ~ll I I I


-- --


_ __ --


P~i~- ,


--M&-A-A.L-.A-


-A


I


I!





__PAGE -2 IL M-xI 21Vs i2


DERNIIRES Nouvelles

de L'ETRANGER


L'Alleonagne
ot las Soviets
BERLIN- Le Reichstag, :.;r
Plentremise de la Commission
des Aflaires Etrangeres, a an-
prouve a decision du gouver-
nement de suspendre Ics dis-
cussions avec la Russie sovieti-
que au sulet de la revision du
traitN de commerce qui existed
entire les deux pays en atten-
dant le r6glement de I'affaiie
des six ing6nieurs de la mine
allemande du Don. Le ministre
des Affaires Etrang&res a discu-
t6 Is question avec les membres
du Heichstag en session secrete
A l'issue de laquelle la commis-
sion, A perceptionn des commu-
nistes, a approuv6 la decision
du cabinet.Les discussions avec
la Russie ne seraient pas repri-
ses avant l'installatioa du nou-
veau Reichstag qui n'aura lieu
que vers le milieu de juin.Le ca
binet a interrompu les discus-
sions aulsulet du trait commer
cial A la suite de la reponse des
Soviets A la protestation centre
l'arrestation des ingdnieurs alle
mands qui n'avait pas tM consi-
deree comme satisfaisante A Ber
lin. Les inF6nieurs out 6t6 arr6
t6s sous l inculpation d'avoir
commis des actes de sabotage
dans lea mines de carbon.
Ouverture do la oont6-
reonoe our le Statut
do Tangor
PARIS- En ouvrant la con-
ference sur le Tanger,M. Briand
demand aux d6l6gues d'assou-
plir et de perfectionner I'urga-
nisation administrative de la
ville.
Lesa gociations franco-anmricaines
pour Ia querre hors Ia loi
PARIS La rdponse de M.
Briand A la nole de M. Kellogg
sur la mise de la guerre hors la
loi tendrait A universaliser le
pacte et demandera qu'en cas
de rupture par un contractant,
les autres reprennent leur liber
t6 afin d'agir conforrn6ment aux
engagements de Geneve.
Lee Iroupes]brilanniques
resteront en RhBnanie
LONDRES- Les Communes
repouss6rent par 222 voix con-
tre 129 la demand de M. Ken-
worthy sur le retrait des trou-
tes britanniques en Rh6nanie.
o contenaire d'Ibson
OSLO- Le centenaire d'lbsen
a dt6 cel6br6 solennellement
dans toute la Norv6ge.
L'ouragan
on Atlantique
NEW-YORK Le paquebot
a R6publica ) arrive ici avec 241
heures de retard a signals qu'un
tr6s violent ouragan sdvissait
sur I'Atlantique lors de la ten-
tative de I'aviateur Hinchcliffe.
N. Coolidge et les prochaies tlee-
lions presidelntielles aux Elals-Unis
WASHINGTON -Le president
Coolidge a informed M. Hinkle,
president du Comitd central r6-
publicain du Wyoming qu'il re-
Lusait d'accepter Ia demand du
comity de poser sa candidature
6 la pr6sidence.;
Lss honneurs
& Lindbergh
WASHINGTON Le presi-
dent Coolidge a remis au colo
nel Lindbergh la m6daille d'hon

cordues au courage et l'initia-
live.
LES ETATIS-UNIS ET LE mICARAGiUA
Le president dcrette que le Geouver
nemenol de Washington cantr61era
les prochaines eleeions
MANAGUA-- Le president
Diaz a sign un decret prescri-
vant que les elections nationa-
les du Nicaragua en octobre au-
ront lieu sous la surveillance
ainericaine.
Le tongres nicariguayen s'est
ujournun recemment sans avoir
votl la loi sur ces elections.


A Geneve
L.a proposilioo russepour le d6sar-
emmeal imondiat el niversel
L'Ageleerre el les Soviets face I laee
Altitude eipectanle de I'Allemagoe
el de la Turquie
Ce qae dil le D0l#gu0 de Cuba
D0elaraiio de I'ambassadeur des
Elatls-aisA Bruielles
GENEVE-Combattant Ia mo
lion des Soviets tendant au d6-
sarmement imm6diat, le gdn6-
ral lord Cushendun accusa les
Soviets do saboter syst6mati-
quement la Socite des Nations
et fomenter la guerre civil A
l'extLrieure.La proposition rus-
se du dosarmement qui a Mt at.
taqude hier par lord Cushen-
dun, d6llgue anglais, a 6t6 an
jourd'hui'objet d'une torte op.
position A la commission pre-
paratoire du d6sarmement.
M.Hugh Gibson.ambassadeur
am6ricain en Belgique, a 6t6
toute illusion A la dOl6gation
sovi6tique en ce qui concern
I'appui de la d6lgation amdri-
caine pour le project sovidtique
de d6sarmement total imm6diat.
M. Gibson a d6clar6 que Ie gou-.
vernement de Washington avaist
negociM des trails pour emp*-.
cher la guerre comme instru-.
ment poltique parce qu'il les.
considialt comme un grand
pas fait vers la preparation du
d6sarmement.
Les d614gu6s hollandais et..
su6dois ont d6clare quo I pro-
jet soviktiqae ne saurait so r6a-
liser. M. Sokal, au nom doe 1&.
Pologne, s'est d6clare d'accord.
avec sos colleagues. M. Roland
Jacquemaire a demand le rejet.
pur et simple du project sovi6ti-
que. M. Whitmarsh de Cuba a:
emand6 A la dIl6gation sovi6-
tique de consentir a la remise A
une date ultlrieure de Ia d6ci-
sion sur le project. II a affirm
que les cubains exposeraient
leurs plantations de cannes A
des d6predations si pour se con
former au project soviStique ils
devaient transformer leur syst&-
me de protection int6rieure.
PARIS Les journaux font
remarquer que le requisitoire
de lord Cushendun A Gen6ve
d6montre lPinanit6 dd plan des
Soviets. ( L'(Euvre)) digage du
discours du d616gu6 britanni-
que la ndcessit6 de se renforcer
par I'arbitrage et la security et
d'organiser le contr6le interna-
tional des armements.
GENEVE- Toutes les d616-
gations, A l'exception des alle-
mands et des lures, ont repous-
se les propositions sovidtiques
sur le d6sarmement. Le d6l6gu6
de Cuba a demand rIexamen
d6lailld du project sovietique.


Parisiana

La Vie publique et la Mortdu
Christ
I.N.Re" IS
8 parties
Entre:G 2, 3 et4.



COONSTIPATION
prenes lea
OOMPRIM |
de DELORT, Phavmsola,
90, Am a Aata.sm e
CI'BT LE MKILL1UKR
DIW PURGATIF8
* ilmll IN _,B


Reception

A LA
L6gation d'Halti& Paris

S- Exc. le colonel Nemours
ministre(d'Haili vice prc ident
de la S.D).N.,et MNne Ncmouirs
ont donnr, din i les salon s tde
la 16gation, t tw, reception nau
course de laquelle M. Valiny
Baysse, secretaire general 'le
la Comndie'Franqoise, a lait
une causerie snr t( les Potes
tranqais d'Haltib. Al. Bourny,
Mademoiselle Nizan,jdc la Co-
midie-Franqaise, ont dit des
poemes de Louis Borno,presi-
dent de la Republique d' Haiti,
de Mme Ida Faubert, de Leon
Laleau,Hlenry )urand,Vilaire,
Vieux,,etc. Mile Grandpierre,
du Trianon-Lyrique, a chant6
L'HYMNE DU CENTEN.IRE, pa-
roles et miusique de Louis
Borno.
Reconnu parmni la nou-
breuse assistance:
jM1ne Raymnon Poincare,S.
x. M. de Souza I)antas, aim-
bass ideur du 3Bresil ; Minme F.
Alvarez de Toleilo). S. Exc. M.
de Peralta, ministry de Vtosta
Rica: LL. Exc. le ministry de
'Su&,le et la comtesse Ethrens-
'yard, M. Corn6jo, tainistre
du Pdrou, M. de Cespedes,
ministry de Cuba, tIe come de
.Malleville, ministry de Mona
co, Mine Dunant, la baronne
de Vedel-Jarisberg, Mine Po
litis, Mime Klimas, Mlme Mor-
,foff, Mme Da Gama Ochoa,I
Mine Medina, Mmie et Mclle
Matos, Mme MAlas, le conseil
Ier de la L6gation de Panama
et Mm.N Amador, le charge
d'Affairede Honduras etMaie
YVla Alban, M. Paredes, char-
g6 d'aflaires de Salvador, Mr
etMme loan, Mine Ca'rr6, Ma
dame Bouju Mine Delsot,.Mme
Jules Michel, Mmela generate
Lasson, Mme la Gale Girod,
le general Baltourier, G6neral
de Goulevitfh, colonel et Ma-
dame Maritz, Mine Brosse.
Mile Audibert, Mine Marasse,
Mine Philippe, Mme Pecluatit,
Mme Ferrandi, commaiidant
Vallet et madame, Mine Paul
Chack, Mine et Mile .-Valmy
Baysse, le protesseur au Col
I6ge de France et Mine Marti
neau, M. et Mine Joseph IBar
thelemy, Mr et Mine Revcil
laud, M. et Mine Roussier, M.
et Mine Depr6aux, Mmine Mo
N .. .


I


I



fcv

I


LA SCIENCE MWDICALE
demontre que toute personnel a besoin
d'une abondance de vitamins tous lea
jours et que ceux-d proviennent unique-
ment de a nourriture que I'on s'assimile.
Cest de cette fagon que 1' mulsion
Scott A l'huile do foie de more con-
tenant des vitamins avec glycerine et
hypophosphites de chaux et de soude
soutient i'6preuve et rend service. C'est
exactement la nourriture tonifiante don't
des milliers d'adues ont besoin pour
obtenir l'6nergie n6cssaire leur travail
do cheque jour et le enfants, pour
rI'tfde ou le jeu.
Les m&res .erveuses, surmenees
emploient I'E lon Scott afin de
soutenir leurs forces pour leurs travaux
jourhaliers.
Trois g6nerations ont d6montr6 lea
m&rites de I'Emulsion Scott.
Ne remettez sB un devoir d6termin&
Prot'ge Ia sante de votre famille
avec tmulaion Scott & l'huile
de foie de more absolument
pure.
*h*


teiros de Barros, Mme Whit
ness, Mr et Mme Boissel, doc
leur Nemovrs, l'attach6 de la
16gation etlm ine Jean Joseph.,
'e consul g6n6ral d'Haiti et
Mine D6fly, M. Mathon, secr6
.iire de la'l6gation, etc, et les
wrincipaux membres de la
Jolonie haitienne.

- ---- -


A Vendre A St Mare
Une auto Buick, touring-car
mod6le1924 Sit cyliill'i.
Cette auto-mobile vient d'Atrd.
cornpl6tenent o ut ill 6e et est
en tr6s b:rn 6tat.
Prix : 830 dollars' cash
S'adresser A: N. G. Shear <
*Major G. d'H-
III II I[ Nf


Toutes les Polices

ODELA


HO!


JISUR


'co


A. de Matteis & Co

Representants pour Haiti


Comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux



I. g.LeBos seCo


Slants Generaux

-UmUvmU ni


--- -- r ------------ -


rr


~F~i~j~j~


IIIY


-I _. _


PAGE -2


1L MA'IllN 21 :.s '.j1928


.+,nr


I







216me. ANNr-E N* 6352
Port-au-Prince
'el6phone: 2242


Le Malin


SI I I --l


Un concourse

Ji litt6raire


o "mit on 1 kM
; fglel to s aw M"

La *aHoughton Mifnin Corn-
Syi~ a et The American Le-
Mouthly organisent, A
c do disitie s mniver-
ire do rArmisate, an grand
ocoams de romeas sur Is
f .. Cen deau publications
9q" Is moment est ve-
S< loMp'tr as monde, trop
W o6bieu, II griadu trag&-
e, et de prouver sux iditeurs
a le *sulde agoIs re et en-
co de nature A itrewer le
SpuMbtic. Eli. pensent qu'un ro-
;as1M on group de romans
capable do pea la posttritk,
rt raant l'ristoire unglante et
hdroique comprise entire 1914 et
1918, doit voir le jour, et e'est
pour stimuler les auleurs
qo'ellm otrent uon prize de 25.000
dollars.
Ce prix sera dcern6 A 'au-
tour de hslatolre la plus int6res-
snate, 1I mieux Acrito et la plus
rmarquable, syant pour th ene
lsrade errm.
STout smuaor, quelle que soit
I IMtloaUlite pout concourir;
e t mmnuecrits doivent tre en
Stalls eat ne pas d4pauer 7Q.OOO
a61. l11 devront etr adresses
eomme suit: *War Novel Com-
ptition,Milmin Company,! Park
Street. Boston, Mass. a
Les antears sout pri6s de con-
srver w e cope par devers
*ea. II soa accuse reception des
msaassrits et coa-cl seront lus
Srapidement que possible
pT les rldacteurs do I sdHough-
on Mifflin Company a tde
r t American Legion Mouthly a.
L amanowits q i ne seront
p1 juis dign1 s d'etre sounis
sa Comiti d4 lecture seront ra-
ptdement retouras & l envo.
" concourse se cloIs le ler
aY IWS A 5 heores do soir. Les
Msrits peTvent 6tre soumis
A present. Le jages charges
de a prononoer sur Ia meil-
Ioe cospostlos sont : Alice
Doer Miller, romanci6re; Is ma-
jor gIniral James G. Harbord;
lichTird Henry Little, collabo-
rtear de olaa Cico Tribune*:
Jobhn T. Wiateriic, r6dacteur
de re American Legion Month-
ly *; Ferris Ureenslet, directeur
lltMraire de Houghton Mifflin
Company a.
L.es ruealtats seront annonc6s
samit6t t e possible apr6s le
ler mai 1920. Pour plus samples
details sur ce concourse et le
Wormale pour concourir 6crire A
4Wdresse donnee plus haut.



A vendre: ptPo
Is, marque STORY & (LARK
S'adresser a
Mr LELIlO HEURTELOU.


L'Union

Latino


Ce Ie PeaIe Prise de livera
Dans la Revue Ilebdoma-
daire s. M. Herbert van Lei
sen, poursuivant la publica-
tion de son enquate en Es a-
gne, rapporte qu'il a pos on l
gen6erl Primo de livera,celle
question: r Croyez-vous,
monsieur le president, A 1w
poislbllit6 d'une uniun luti-
ne ?i
Le chef du Directoirc a r&-
pondo:
-J'at vu que les sugges
tions en laveur d'une union
latine 6taient revenues d'ac-
tualitl. Pour nous, si cettlle
alliance devait se r6aliser,
elle oe constituerait pas un
fait d'une grande nouveautd.
Des liens d amltiU tr6s 6trcits,
nous unissent deja a tous les
Iupte s de cette m6me origi
ne. Voyez les r sultats heu-
reux de la collaboration iran-
co-espagnole au Maroc. Je
tienw.pour essentielle I'am6&
lioration constant des rela-
tions entire nos deux pays.
a Contre le bolchevisme ou
k & tre torme d'iuvasion
baira qui pourrait deveni
une menace pou'r nutrc civil
lisatipn chrdtleuue occiden-
tale, ki est certain qae iuulion
de la France, de ["l.ie, du
'Por tugal et de I'Espagne
pourrait pcrinctic de Lo.1-
poser .un systme de detense
invuicible. 11 faut esperer que
la Grande Bretagne, don't la
menialit est si fine ct la c-
vilisation si neltelent defl
nle, figurerait aux c6ths dc cc
bloc.
4'ulat actuel du monde
n'hiapirt pas Poplimisne. Le
rdig je sovi6dtque en Russie elt
le Pqyide consistance des nou-
att r .tionmith's ont aggra-
uv ta menace du pril iaune
prvdu ily a quelque cinquante
ans.
En ce qui concern la poll-
tique mnditerran6enne, lege
n6ral Primo de Rivera a 6_-
clar6 que l'Espagne 6tait tres
jalouse de conserver intact
tout l'6clat de sa gloire ,mais,
ses droitss reconnus, qu'elle
ddst'it n une politique dtran-
g6re 'qui soit en harmonies
avec :elle des autres na-
tions i.


Saucisson


de


Lyon

D Che<

DEREIX


P!6oe d'aotualit6


Le Serpent et la Lime

On conte qu'un Serpent. voisin d un Horloger
( C'lait pour I'ilorloger un mauvatis voisinage ),
Entra dans'sa boutique, et, cherchant A manger,
N'y trenconira pour louti~-age
Qu'fae Lime d'acier, qu'il s.rnat A roger.
Celle Lime lui di', skins se. melIre en col1re :
4 Pativre ignorant I eh! que pielends-lu f ir. ?
Tu te prendA A plts dur quc loi.
Petit 3er pent i 'Weullk,
P ut6t que d'c:niporter de moi
Seulimenl I quart d'une obole,
fu te romprais (outes I's dents.
Je ie rains que cells du temps.*
Ceci s'adresse A vous, esprils du dernier ordre,
Qui n' tant bons A riep, cherchez sui tout 6 mordre.
Vous vous tourmcntez vainement.
Croyez-vous que vos deuts imprinient 'eurs outrages
Sar tant de beaux ouvroges ?
lb saet lpwr vous d'airain, d'acier, de diamant.


GRANDE IPROMENA DE

a 'lle de la


(eoniave


Dimanche


Lan Vcdltc <. P,\N.i'.N GUI!.'".\UD t favorite (di
public, laissera le wh it, limanchc 6 heures du mat!in
pour I'le de lia Gor c : r'cle y rest environ 3 h,'u;res
de Inion ai lk:issr ;:ix tourists le inimpis devisiter I'lle:
u s clie al)prl'cillcra p)IuIr la ;)i! i'e ct elle scra vers
heures de I'aprts-midi d(i mlin&I jI,'.
On trouvera i bord, 6 part des t ;c .onmation4i diver-
ses, des sandwich, truits, cigars, ,::f ,t :t'; el, cet aus i
un service de premier choix.
Les promeneurs dksireux A venir pieihdle Itcrs cit l. t de c' jo ;.u No 108 iRue
Boone Foi, en face de I'1I6ill de lFraiet.
Pribre d'dtre A bord I iure jinste, car aprws 6 hlut-
res, aucune rclamalion un sera con ,isde, Osi vous lais.
sez partir Ie navire.
Frannois LETEiLIEl1, Agent.
Prix aller lelour par i ersonne P.Or 4.


Bas exquis et qui durent
EBas "Holeproot," outre sa beauty et delicatesse
de tissage, otre la g frantic rare d'unc durde
plus longue. Elegantc, chic, chaussant parfaitement,
chaque jolic pair durc plus
longtenps qu'aucune autre '
fabrication.


Une nouvelle mithode de tissage
(brevetee par"1IHoleproof") donne
plus du force 1a ou la plupart des
autres bas s'uscnt rapidement.
La pointe et le talon du Bas
"Holeproof" sont renforcei tout
spicialemicnt.
Un prix modeir et un plus long
usage rendent Ic Bas" Holeproof"
doublement avantageux.
Demandez son nom: Bas /
"Holeproof." .


En veint
magasins.


dans tous les bons


9


MOHR & LAURIN Age its
Port-au-Princa


Bas ffoleproof
Hi. 'pr.t1 lloirry Ca,, Milwaukee, Wi., U. I. A.
51. SI ti i sd'espcrience d plans Ifbrikaton d tbonneterie.
L I" .a Da i silii^4,Now


Le necei tire Go i I-
year. ) |L" a i i r ,-
tion de Cui.iMimAES Alait
est ndispensable aux
Motrislte. ;Ayez c'i
, ij ) 1. 1 Ita l vo -
tre a llo:il >'.)ie.
TillH Wtl'ls INI)IF-
TR DING C',.
Porl.-a i-Pric' W
Cap.*lIiticii .la' nm.
( l l tiva [


La*Passion

du Christ*

a ,Tokio
-- w^- ^"*
St,.vnt le juunal anglais
)lht'.ov(r v, ilun auleur japo-
n:.is dir I o1 de F' ryok, iSa t.
;i 't ", 1 ,as chi(i t'ell, n comi -
S4 i t11 latle i e (I In Passion
SI,,. .; it jtoner 6 Tokio par
de: t i rs japoi a) .S non s011 hr
tlcs. L'.st la 'Passion d'Obe-
ruimmcrgati (Iqu a inspire Ko-
royoku Salo. Mais it y a ap-
porte qtieliuies changements.
Conservant au Christ son di-
vin nimour pour les houimes,
il a nppiy 3 davantage sur la
Io ce de son caract6re el la
Spuissance de sa personnalilt.
II nous a monlrc Ie S.,uveur
de I'humaniIt avec un icliet
que Shojiro Sawada a em-ore
ncenhcli par son adminible
ilalet. La figure de la S itile.
V.cigc est mouis hcureisl'-
menl dcssinec. 11 n'a vu c,
Ole qcue la a mater dolorosai
dtiendant son ills conlre It's
dangers. est apies la R.Laur-
recltion, datuns la scne du jar-
din, que s'opere la conversion
cntieic de Wlsric-Magdeleiue,
quand elle s'aperqoit que le
mailtre qu'cllc aimait si pure-
ment cstilln Dieu.Les tableaux
dec Lonard de Vinci ont ins-
piar Iles d cors. Lc poete japo-
niis au Irs peu ajoUl6au texte
des Eci itures. 'andis que les
soldats insultent et battent le
Christ, un home surgil de
Ia Ioule e les mensec.t--C'est
un criminal! murmure un
soldal. -- Mmc les criminals
sont des hommesl)) i plique
Sun 11- de Cyrene.
Celle repr6senlation path.
lique a produit au Japon uun
immense impression. Elle est
Interessantc pour nous, parce
qu'elle prouve le rayonne-
ment qii exerce la personnali-
t. du Christ, mmne sur des
cceurs pale us. D'un bout A
lautre, Ice my.,lcre japonuais a
1et inspire Ipar la plus respec-
tuctuse admiration ct gqul Se
haiu.sse piesquei jusqu'i la
pietc.

Pour la libert6
des mere
Use curi!use iuggeslien
d uni admiral frastals
L'exleisioun ic l la liile do
trois millets jIUsqu' 25 miles et
la n utiltalisalno' de louics leI
eaux cl lu 51,liil)a iuon de tlo n,
les actes de Luerre dants tes
eaux, Ielle a 616 li ai ggti-sliun
laite r'c in. |ient pir l'uiiiral
';rc't I lL.h.I x n: mlllln (du
Loinsci Su (iicutr de la Matira
Irani.ise c i. iii e solution du
prob!tne dct li libel 16 des mers.
Parlhnt (I, vant le Club omnri-
:ail, Iians i.I t ~ t i lald que la
Insure qu'il pioposail beioit
plt' pour la rIductionl des Ar-
mrnc, itis qu'aucuue conference
nav !e. u Les eaux terriloriales
sus.t \ttres el vous pouvezy lu-
blir lous los riglementls possi-
bles quclqu, ugoureux qu'ils
soient, a-til dil, mats ou-dela
tde ccs eaux l'ihumanit6 devruit
proittger !a mer contre tles abuts
de la lorce (t ell c u r I e r la
Be'lles vl nohh 5 itcin!;ons aux-
(tuelles lun |apljaudil toujouls
dans lai i., unais au ireliier
cotui tIle cjiioi. grrutls couiips
d'eie, oil (tnli i C+s (OI onve'i-

i s l nlii t t aa r,11'i( dc la i. i. N.


S ,,i ria.jp' I l '.i n1e par hM.
S.i u idexvt, rit'lc( I nlau&
i u,: :in. jpt." :j.*p i."is, r lets plMas
d, a:uu'(.cu ,:"< Ceariat d di l*


= I" '4 '"-+;.;+. ;,.. .. . + .. ..


PAGEX3

Samedi

24 Mars 1928


___ __~ _~ __ I_ _~


- --


I r I `







S1E M TIN M24M RS 1928


I -- -,--Y


salle de reunion de la SociLte' Elle march en tete avec
des Nations, a 61t approuv6 par ltit.694 I e t t r e s simple et re -
le Conseil. commands recues ou exp6-
Ses constructions couiteri it I dies. Ensui te vient Jerd.nie
millionsde dollars sans co:iptcr avec 142.762. lettres.
la bibliothlque offerte a la So- El, dans I'orlre de 'imnpor-
ci6t pat M..IJohn D. Rockefeller tance du mouve i ent postal, il
J'. ya :
Cap-HAitien: 124.525
La t iililarisationa des Etals-uis Saint-Marc : 92.715
Les tonctionnaires du Dmpar- Gonaives : 87.870
cement de la guerre des Etats- Jacmel : 85.815
Unis ont faith savoir, ces ours Port-de-Paix: 74.959
derniers, que la croissanle po- Petit-GoAve : 61-333
pularitW des camps d'instruction La villede la Rspublique don't
militaire pour les citoyens de Ia correspondence a td la plus
I'Union est nettement indiqu6e 16g6re A transporter p en d a n t
par les forts enr6lements de cette m6me pri odeest cell des
cette ann6e. Roseaux ui a regu 13 lettres el
Jusqu'au ler mars courant, on en a exp6 i6 1.
avait reVu 8.815 demands d'ins- Port-au-Prince a regu en let-
criptions. C'est trois lois de plus tres simple et recommand6es
qu' la m6me 6poque de an- tant de leprovince que de rE-
n6e dernire, Et, onut remarquer stranger : .392.977 et exp6diL
les tonchonnaires, la campagneS da s m6m es conditions et
d'enr6lement pour l'arme des 2 mes destinations: 1.039.
,, T -'_- -a_. ... .. . 282 lettres.


rtats-unis na pas encore couum-
inenc6 dans deux regions mili-
taires.

Statistiques poslales
D'aprds les chiffres que nous
relevons dans le ( Guide Postal x
public, en d6cembre dernier,
par IPAdministration Generale
des Postes, il resort qu'aprds
Port-au-Prince c'est la ville des
Cayes qui requ et expedid la
plus volumineuse correspondan
ce pour la periode du ler octo-
bre 1926 au 30 seplembre 1927.


HAIBURG ANFRIKA LIBIK
AVIS
Les passagers voyageant sur
le steamer Grunewald ) en
route pour I'Europe, sont avi-
ses que ce bateau ne partira
ue lundi soir au lieu de same,
i 24 mars en course, com:ne
il 6tait annonce auparavant.
HAMBURG AMERIK\ LINIS
GENERAL AGENCY


La Place S1" Anne
Par ces temps pluvieux, il con-
vient d'attirer I'attention de la
D. G. T. P. sur I'dtat de la Place
Sainute Anne oil a Ma transport
le march public qui se tenait
Place de la Cathldrale. Elle mi-
rite d'6tre nivel6e; car, avec les
pluies, ce inarch6 ne sera bien-
t6t plus qu'un bourbier et les
pauvres inarchandes ne sauront
oh placer leurs Mtalages.
Nous savons bien qu'il ne sul-
fit que d'attirer I'atlention sur la
Place Ste. Anne pour que les
reparations n6cessaires y soient
exicut6es.
Avis ani porleurs
Le Tresorier du Cotnit de la
Grande Loterie de la Maison
sise a l'Avenue John Brown au
No. 1810, invite tous les por-
teurs qui sont encore e. retard
pour toucher le montant des
illets de la dite Loterie, appe-
16s au reinbourseinent depuis
quelques mois, aA se presenter
chez Ed. ESiL rVE & Co., Port-
au-Prince, pour le faire, afin de
per mettre au Tresorier d'obtenir
d6charge de sa gestion, attend
que la mission du Co nil6 doit
prendre fin bient6t.
Pora t-. .-Prince, le 21 t v'. I).28
A e'unlre
Un alambic Deroy de 60
gallons en parlait etat.
S'adresser au No 635 Rue
Feron.


Panama Railroad Steamship Line
Service de frdt et de passages entire
iNEW-YORK ITY N. Y. RISTOBAL, (ANAL ZONE et les PORTS de la COW'L
OUEST de I'AMW.RIQUE du SUD.
et plus rapide et le plus direct service de transport de passagers et du fret entire Hlaiti
les ports Europeens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de 1'Europe :
Angleterre Ecosse France
Mrs, G. W. SHELDOM & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND


E FRANCE :
Mrs. SHELDON & C* soat repreatts
Par les maisons saivantes:
GELATLEY HANMEY & Co
21 Rue de la R publiqae
Marseille
HLaNu PERON .& Cie Lt
(53 Quai Georges V
Havre
HERNU PERaoN ,& Cie.jLtd
Rue du Moulin a vapeur
Boulogues/Mler
HERNU PERON Cie. Ltd
93jRtie de Marais
Paris,]'
HElROU I'ERON &'(ie. Ltd
Rue de la Tranquillite
Dunkerque
HERNU PERON & Cie.Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


COPENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENES
Italie
Mrs HENRI COE &CLERSIlI
Piazza S. Matteo, No. 15
Genva. Italie
CHRISTINIA NORWAY
International"
Speditionsselskad
HAMBOURO, GERMANY
Mr H. Vogemann
Hafibourg,Germany
GOTTOURCE SWJ-, I 1 EDEN
Nordisk Express
Gottemburge, Sweeden
ROTrERDAM, HOLLASDh
Mr. H. Vogemanu
Iotteidam,j Holland


La wleur nutritive du


CAS No V.
Virol eimontrae dans une serhe de cas-


&at le details ont ett fournis par des membres de la prolet5io
Il .. .


Le lBbe Povall, avant d'avoir
pris du Virol.


Ie Bb6 Povall, Aprt avoir
pris du Virol.


De 3 Kx 856 a 14 K<' 287.
Le B6b6 Povall, de Salford, avait (lper-i jusqu'a l'Age
de 6 mois, auqiu 1 il ne pesait que 2"" 949 et il n'itait
plus alors quc peau et os. Dans l'6tat terrible o0 il
se trouvait, on lui donna du Virol et une amelioration
se produisit immnidiatement. Apres 4 mois d'alimentation
au Virol, il g;u;ne un prix & l'Exposition de B6bbs de Salford.
II1 pese maintenant 14 Keg 287 et est dans un 6tat superbe."


b1 Virol eat une preparation composde do Graissede
Moelle, d'lEtra:t Glyc6rin< do Moelle Rouge d'Os.
d'l:ttait de Malt, d'Eufs,et do Sirop do Citron.
C'e. alimmt pr6 damen lescd'Allmnmationt
DdcthetueM, do Marsim, d'Anlmin, de Raelhidm
t do PhmMi.


VIROL


AGENTS:
W. QUINTIN IL.LIAMi t& Co, Port-au Prince,. HAITI, Bolt Postab 147.
SVI. 01 I'. I \ Gk )< LANE. 1-AI.ING. I.ONPRES. ANGLETERRS.

FAIBLESSE
DotBILITE I r



DESCHIENS
D gaenera.U.r du Oan,. pr. .1adr, Irnts mdlouae.
uag*qimag A Is visade oaru e aux ibrmaeu=. adis daus laozpita do PatGS
Dap6O 0*taO L DESOm S *0 W S mledrIP AIUS e Pharmwal.


-. Cr 0.Y r n a. n. n'aa -..


d -cla ei-c.. .4.

... ---' j)-',POIXT AU P :D PJN A-". ....
---- -..----- .,


Grand H6tel de France
P. P. PATRIZI Proprietaire,
|Cet Etablissement. renomme dont l'61oge n'est
plus A taire vient d'dtre completement restaur6e
et romis A neuf. Lea ohambres ont tout Is con-
tort moderne le service irr6pro-sha'le, le lses.
taurant soigii6 eat de tout premier c rdlr 1 Io-
telIn'ayant rien n6glig6 pour fair, plalbir a ia
charmuante c'lentoie.
D6jeuner & la carte, Table d'H6te
Plat du Jour au choix
Peasion a'i MOI, la semaine, par jour
Garage mis gratultement la disposition des
voyageurs.- Beins. Douche4- toute les heures.
T616phole s No 2341
Dansles Magasins souch6e A I 'I'te6 on trou-
vera toutes sortes do provision-, V'!ns, Liqueurs,
ci<'rcit' '. Vinsd'Espagne. de Rourgogfe, d' hi lie, Randnd
Chluix <, Conserves.
Oa y trouve a arrive6. peadant le sej)ur on
au d6pa:rt tit ce qae l'on d6ire au rand Ho.
tel de Franco.- P. P. PATRIZI, Propri6taire.


C- I


O


--


I--


-- Ir --- ---


I


PAGE -- -1








f ~ ~ ~ ~ ~ ~ -- E &IT12r 24-as12w-AEZ


U


VarietOs
DIMANCHE; S
Le Comte de

Monte-Cristo
S7e epoque
Fntree: 0.50.
A 8 Heures:
L'Inhumainel
7 parties.
Ilistoire lierique de Marcel
L'Herbier interpret par Jaque
Catelain.- Entree: 1.00.
VM-
CE N'EST PAS LE No. 3115,
Nous relations, avant-hier
que I'auto No.3.115avait heurt6
la Grand'Rue, sans qu'il y allAt
de la faute du conducteur, un
enfant qui, avec la plus impru-
dente insouciance, chipait des
cannes A sucre des wagons d'un
convoi de la llasco. Ii y a une
petite erreur que nous nous em-
pressons de rectifier. Ce nest
pas I'auto 3.115 qui appartient
* M. Fernand Faine et qui est
toujours conduite par son pro-
pri.laire qui a heurl6 I'entant;
mais plut6t celle de IM. Jules
Faine.
L'accident d'ailleurs n'a pas
eu de suites bien graves et, com-
me- nous le disons au debut, a
6tt provoqu6 par l'imprudence
du gavrochie.

Les f6tes

religieuses
L'Annoncialion de la Ste. Vierge
Demain, 23 mars est la fWte de
I'Annonciation de la Ste. Vicige.
Come on le sail, cette fete a
6t6 institute pour commemorer
I'apparition de I'ange Gabriel A
Marie pour lui annoncer qu'elle
a et6 choisie pour 6tre la m6re
de Dieu.
On remarquera qu'il s'est pro-
duit, cette annie, un fait assez
rare dans le calendrier des l 6es
religieuses. C'est que I'Annon-
clation tombe le dimanche de la
Passion qui est le commence-
ment du temps de la Passion de
J.-C. et le lendemain de la 16te
de St. Gabriel qui est I'archange
qui annoi.a A la Vierge Marie
qu'elle allait etre mere du Sau-
veur.
LA FETE DES BOYS-SCOUT
C'est ce soir, A 8 hres, qu'elle
aura lieu, A Variit6a, l'intdres-
sante fete des boys-scout de la
Sentinelle Club.
Elle comportera, come nous
I'avons dejA dit, l'interpr6tation
d'une sc6ne locale de la vie dans
un camp de boys-scout. La
scine se passe A la Croix-des-
Missions.
Nous souhaitons que les boys
aient le plus grand succis pos-
sible.
Le rei d'Afghbaistam
an desses do Leadres
LONDRES Le roi Aman
Oullah d'Atghanistan a survolI
Londres auiourd'hui dans un
appareil de la ligne imperial.


Ross 's


Vve


.e raid oaien AugleTire--Afriqnt
du Sod inlerromp,
LONDRES Des d adresskes du Caire aun Daily
Mail ) annoncent que le vol de
lady Mary, Bailey Anglelerre-
Afrique du Sud a et1 interrom-
pui.Les fonclionnaires anglais en
Egypte l'ont informbe qu'elle ne
sera pas autorisbe aller au de-
la dce Kartoum A moins d'6tre
accompagn&e.


MaquIM
16tlwas
1111 **
c-Iar


Belfast Gingerale


c 1 ii le inbi hir p i let
plus fins Gentlemen
de monde


G. GILG
Ditrsnbueur.- port-an-Prinac


F. BERMINGHAM
Agent G6n6ral-,'.ux.-Cay"


I 4.


I


_ _ I _I ___ ___


6PAGEF 5


IE MATINS- 24 Mars 1928


- fiva- -





LE MATIN 24 MARS 1928


p.Z a -C ~.- -- -- -~- ; 1


Campagmie 'rs i(.hemini, de Fer
de Ia Plaine dii C.Ol-ile Sar.
MM. les Actionna:iri's d( 1,:
Compagnie sont convol.y '.
en Assembic Gneiiri'le orhdi
naire, au bureau < Ic li U( in
pagnic, a Port-au l'rii rIl la:
i) le lundi 14 Mai 1928, ;i 91
h. du martin.
Ordre du Jour :
1. Lecture d(I procIs-
verbal de I'Assembihc &precc-
dente :
2. Rpport du (IConseil
d'Administration et present
tion des competes.
3. Election du Conseil
d'Aaministration ;
4.- Aflaires couranltes.
Port.au-Prince, le 20 Mars
1928.
Le Consell d'A Iminislralion,

Compagnie d'Eelairage Electrique,
des Villes :de Port-au Prince
el du Cap-ilailien
MM.les Actionnaires de la
Compagnie sontconvoqu6sen
Assemblee G6nerale ordinaire
au bureau de la compagnie a
Port-au-Prince (Halti),ile lun-
di 14 Mai 1928, A 10 heures du
matin.
Ordre du jour:-
1.- Lecture du proces-ver
bal de I'Assembl[ e p)reccdcnte,
2. Rapport du Conseil
d'Administration etlpresenta-
tion des competes;
3. Election du Conseil
d'administration;
4 Al'aires courantes.
Port-au-Prince, le 20 Mars
1928
Le Conseil d'Administration.


A La Petite altson En I'hosnear der poles haili.ens
Les grfges lendres, les blondls
cendrhs, les pastels foudusles e 1'.e avril prochain. d(1 n In-
sablesdorieles grisperle, toa- .he de Quai-noio. le C(r vcl
te la gamme Ian monieousedes Dessaliuia n ofrira la pre-
nuances inediles se trouve mitre des mnatinees littdraires
actuelement reunie A la a Pe- qu'il a d&cid66 d'orginiser en
tite Maison), 1631, Rue d'& Ihonneur des poetes haiticis
Centre, qui presente les plus 'Cette premiere reunion sero
jolis bas de soie a des prix cousacrL.e a Oswald Duranii
tres int6r6asants. don't plusieurs pieces seront i-.
terprotbes. La second matinee
At !EXIQIBj le sera Massillon Coicou.
Altaque i la dynamite de trains II tast 161iciterces jeunes pour
de voyageurs leur belle et int.ressante initia-
MEXICO Deux trains ont tive qui, sans doute, recevra le
ltw dynamit6d puis attaquis hier plus chaud accueil du public.
entire Mexico et Guadalajara.On
ignore encore si les asssaillants
sont des bandits ou des insur., Line a La Havasae
gOs. Un voyageur mexicain ain- --
si que des soldals et des gardes Comme le relatait,
du train ont 6t6 tu6s; les deux I LE MATN le relat t,
attaques ont commence par I'exi il y a quelque temps, M. Charles
plosion de bombers, de dynami- A. Levine, l'aviateur, qui, en
es placees centre les raols.Plu- compagnie de Chamberlain, ex-
sieurs wagons ont ldrail.inet cuta quelques jours apr~s Lindd-
sieurs wagons ont d~raill6 et 1 e o^sda.ltla'i
ont dt6 endommagis. bergh la traversee de I Atlanti -
ot _t en.ommag que en volant de New-York en
ENouvelhhle do evaliAllemagne, s'est rendu en avion
Novlleche de cheval de cette ville & La Havane.
d1 prine 4 Galels Levine, accompagn6 de M. W.
RISELEY-Le prince delOlles estultz comme pilote t, come
en pregnant part aujourd'hui 6f assare, de Mile' Mabel Boll,
une course des o fciers de la de ochester, surnommee 4
brigade des gardens est tombde cause de ses nombreux bijoux,
cheval.Son pur sang favorioDe- la Reine des Diamiants a pris
gommeastait l a tete d an group son vol bord de son monoplan
pe de 25 partants lorsqu il torn- Bellanca, a Columbia ), de l'ad-
ba en sautant une riviere. Le rodrone Mitclel, A Long Island,
prince passa par dessus de sa ie lundi 5 marscourant A 11 liheu-
monture et retomba our ses res 36 du soir et se posait, A La
pieds sans se fire aucua mal. Hlav.ne, le lend.n Ain a 1 here
OXYDI EOU m-de -m 32 de I'apr6s-imidi.
OXYD 0 ROUGE de ER tI1 y s6journa jusqu'au 9 mars
'Pour toutes applications sur et il partit pour Palm Beach,
MWtaux en gn6oral. Miami et Charlestown.
CHEZ LEONCE QUALO&CO Le a Columbia a est rentr6 A
1713, Rue du Qua. New-York le dimanche 11 mars.


LA QUALITY DE


S


PNEUS & TUBES

est represented

par

le

mot



3ttINtone


p


En achetant des Pneus et Tubes



O fretston


Vous 6 ,notniserez beaucoup .d'argent et dviterez beaucoup d'enauis
darant I'anntne.
Les products Firestone se vendent aux prix raisonnables et resistant
surtoutlongtemps.
propriktaires des camions, propridtaires des automobiles lourdes
et lgiqres, toas ont les mines avantagea de rouler sur les pnous
FIrestoue,le rneus du jour.
Nous avont un excellent assor*iment do toutes les dimensions
de pneus et'tubes, et nous recomnmandons les stocks des prodaits
Firestone ehez les agents si'ivants :
Jean Luciani & Co, Cap-Haltien. Mr* T. Gousse, MiragoAne
Mr F Maurasse, Port de Paix, M. Desquiron, J&remie,
Antoine Geflrard, Gonalves.I Elias Saliba, Aux CayI.
Cl6ement Pinard, St-Marc. d. Lauture, A Jacmel


L. Preetzmann-AGGERHOLM & Co
Phone : 2254. AGENTS GENERAUX, Ruejdu Quai.


SQuand vous

usez d'huile,

usez la bonne
huile.

L'haile A bon nar
chd eat exactement
comme le travail
bou marcb6. Elle
abime et ddtdriore
Plus qu'elle n'est uti-
al et entretient.
La burette d'huile 3-IN-ONE
rend le traveil plus facile sussi
bien a l'intdrieur qu'au dehors de
la maison.
3w el

Garantie centre la rouille -
nettoie et polit.
*Usez en pour huller
votre tondeu-e & ga-
zon, les cisailles, lea
aecateurs patins & rou
letters et tous les au-
tres petits m6eanis.
mes.Etenduesurleas surfaces sm6-
tatliques elle garantit de la
rouille.
Le 3-IN-ONE est un alliage
d'huile de haute quality qui eon-
vient pour lubrdfier les petits m -
canismes. Ellse limine la viilleo
crasse et la graisse, elle entre-
tient et conserve lea roulements
couples. Bonne aussi bien & l'int6.
rieur qu'a 1'eoxtrieur.
Usez du 3-IN-ONE a aussi
pour nettoyer et polir vos mou-
ies et boisereries.
GRATIS
Demanded *n gros
cbhantillon et livret
des uEages.
TREE IN-ONE
Oil Company SM
Londres et New-York
J Repr6sent6 par :
D. MAXWELL& Co
Rue Ripublicaine
Pc;t-au-Prince Haiti

P)Mr Christian Cimeau an-
nonce A ses clients qu'il comp-
te installer une pompe a gas,
line A la Rue Boine Foi, en
tace I'H6tel de France, chez
Fred6ric Gaetiens.


Une favorite

du theatre
.FAI T j'ELOGE
,d e l'Exelento


AL7ER HARRIS a dit 1'Exzt
lento esl fameux.
Alliter Harris, une des actrices
impayables tie l' contree, dit
quelle doit sa jolic elt joyeuse
echeuelure d l 'usage rdgulier
qu'elle faith de
L'EXELENTO
QUININE POMMADE
Vous aussi vons pouvez~avoir uae
jolie chevelure en vous servant do
l'Exelento. Elle agit sur lee raol*
nes des cheveux et le cuir chevoel
re aprbs usage votre chevelare at
plus longue et plus jolie qu'aups*
ravant.
CLeo esthetes recommandent P'Esx
lento" parce quwelle est la vralt
pommade de quinine. lie preeoe*s
sent aussi le savon Exelento Skit
qui conserve fraiche la peau et
enl6be les boutons et les teaches.
Nous sommes si sdtrs de cees asset
tions et quo vous aurez entire
satisfaction avec ces products re-
marquables si s vous en serves
r6gulirement, que nous voun an
verrons gratis un behantillon de
chacun d'eux.Nous vous enverroms
ausui une brochure ecrite par de
sp6cialistes en chevelure *t ea
teint. Nous vous feroDs des propo
sitions intdressantes si vous voules
moAtrer et recommander nos pro*
dufu i vos arais.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLNT4m, GEORGIA
Agents demands pour tons pays
Ecrivez pour renseianement%.
Faillife Oloflson, Lucas & CA

Avis
Les Debiteurs des Maisons
Olofison, Lucas & Co de Port-
au-Prince, Saint Marc, Petit-
GoAve et Jacmel, sont invites
bi venir solder immediatement
leurs comptes. Passe le 31
Mars, il sera pris des measures
de rigueur centre c6ux qui ne
se seront pas mis en regle.
Port-au Prince, le 20 Mars
1928.
Les Syndics provisoires de
la taillite,
C M.DUPUY;J. DAALDERA


-- -r~~ -aL r --


I r-------


h~r


C,


M- "IJ


I


PAGE (;


-- --




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs