Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04689
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-17-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04689

Full Text





climent MAILOma
DIECTEUR
138, .Rue Am6ricaine, 1358

TELEPHONE Ne* 2242


0


2


PAN AA'RICAN UNIOld

Sil'javais un enlant A lever.
je m occuperais d'abord de le
rendre honnete home, qu'il
soit bon premiirement, il se
grand apr.s, il poeut retre..
DIDEROT.


216me ANNEE NO 6346


PORT-AU-IRINCE (I IAITI)
. s


SAMEDI 17 MARS 1928


Notre chrehique do smedi... I



Parisiennes et Femmes tur-

ques: desenchantees

La Turquie reg6n6r6e mar-* pour elles, r6duit A sa plus
che a pas de giants sur la simple expression, au mons
route du progr s. ne troublai til guere leur pla
Les Ottomans ont lAch6 le cide existence, du m o i ns
fez pour le chapeau melon, quand Pierre Loti ne s'e n
et les Ottomanes peuvent de-' mlait past I
venir advocates I Comme le journalist s'e-
On announce qu'une demol- tonnait d entendre ces propos
selle turque vient de passer un peu amers, l'avocate pa-
avecsucc6sl'examen de licen 'risienne ajoula :
cide en droit: elle a pr0t6 ser- Si vous croyez que c'est
ment et d6tendra le veut et dr61le de suivre un regime
1'orphelinb devant les tribu- pour rester mince, de cher
naux d'Angora. cher A gagner sa vie au mi
C'est meqveilleuxl Et on lieu des plus implacables ri-1
outmprend la fiert6 blen 16gi- vulitlt Et puis, il faudra sa-
time de cette jeune person- voi'r si la temme, qu'elle
pe... Iqu'elle suit et ou qu'elle soit,
Quand je pense, s'excla- ne fait pas parties, quand cela
me-t-elle, que maman vivait ne serait qu'a un moment
dans un harem o4 elle n'avait donn6, d une maniere d'im-
rien A taire simnn a manger mense harem ot ielle attend
des (loukoumsx, A engrais- qu'on lui j tie le mouchoir.
ser et a ramasser de temps Vous exagerez! Iit son
en temps le mouchoir de mon interlocuteur.
pere I Moi, je suis advocate, je -Observez, r6flechissez et
suis mince et je porte les che vous verrez qu'il en est ainsi...
veux courts. Quant au mou- C'est bien la le sort des lemn-
choir, c'est moi qui lejetterai lines, malgre les appariences,
A qui me plaira et quand cela les hypociisies et les vanites. I
me tera plaisir... Contcmporaine a la pagee;
Tout nouveau, tout bean. 11 uais vous plaidez 1 pour.la I
faut souhaiter A celte robine vieille Turquie!
beaucoup de dossiers, beau Non, je pense simp!e-
coup d'acquiitements, beau- ment que ma consuour d'An-
coup de bonheur. gora se tailt quelques illusions'
Mais questionnee sur 1'6- sur les plaisirs et avantages'
emancipation, le desenchante- de la liberation de la lemme.!
ment de la femme turque,une Je ne peux lui souhaiter sin
avocate parisienne a r6pondu cerement qu'une chose, c'est
r6cemment A uu chromqueur qu elle les garde longtemps.
parisien Eh bien, cela ne tera,
Les lemmes turques A qu'une desenchantee de plus
I'ancienne mode n'6taient pas en Turquie.
obligees de faire une guerre -- 11 y en a partout... Et
acharnee A la graisbe. Au con- peut-&tre meme la plupart de
traire, leur beauty se mesu- nos modernisees les plus or-
rant au poids, elles avaient le ,gueilleuses ne sont-elles, nu
droit et m6me le devoir de tond, que cela.
manger a leur app6tit. Elles Avec les lenmces, allez done
vivaient sans souci daus un contender tout le monde et
harem qui, si j'en juge par sa mere. Ce iun i est pourt
les descriptions et les ta- clles veritl ici, est erreur IA.
bleaux, ne manquait pas de Tonjours Icmie 'val ie bien
contort. Et si l'amour 6tait, tol qui s'y lie !
~, d ~ eU 9 ~ I4


Le ceelemaire du
SCfourrier des Eals-U1is )


Unis p pendant 10) ans, lui
ildrpeqte -es c rliT thi ul|erPoux


L4e jcudi ler mars courant, compliments et lc pric d'a-
le COUBRIER DES ETATS-UNIS. groe'r son contraitrnel salul.
le grand organe de la langue
etde la penske Irancaises aux
Etats Unis, a compt ses 100) Runion desI X1lisles
ans r6volus. Les Nocistessont prices dc
A i'occasion de eel hIeure ux se presenter la reunion
anniversaire, le CouRRIE re- nsuelle qui a'ira lieu an-
Cut de partout de chaudes 16- jourd'hui li mars, avec clurs
hcitations,M.Raymond Poin- ourags achlev s por la
care, president du ('onseil, e ess qui doi avoir liu
M. Paul Claudel, ambassa k ermee qu oi ai lie
deur de France Washing- La Secrecaire
ton, tinrent A lui exprimer La Secreairce
leur admiration pour I cruvre. I'ernandc N1 ALl()II1E
purement trancaise qu'il pour
suit depuis cent ans dans I'c- '- --- T .. "
lite ambricaine. L'Associated Otfre d'emplol
Press lui transmit les sym On demand des court ie-
pathies et les t1iicitations des res scrieuses sachant bicn leur
30OOjournaux qui la compo- profession pour travaux ;i'
eat. domicile.Salaircs avanlagcux.
LE MATIN, admirant sans' S'adresser tic suite au No
r6scrve le bel eflorl accompli 1728, Grand'll:e, 1 c6:o de
par le aCourrier des Etats-' Ernest Caprio.


II I I I I L-- ; !- .

Bureau d'Entreprises, de

Constructions et de

Rdparations.

Directeur : Georges von LIGNAU.
Entrepreneur-Ingenieur.
1531 Rue Am6ricaine, T61phone No 2729
En tace de Mr Geo. de Lespinasse.
P. 0. Box A. 106. Port-au .Prince.
Travaux: Constructions et Reparations de maisons, instal
lations technique, plombages, peintures en tons genre, ex6-
cution de plans qt surveillance des travaux,tourniture de
materiaux pour installations inodernes.
Conseils et consultation.
Correspondance technique avec New York, Paris ct Berlin.
___ IIII_ .. . ....__________._.. ... --. -


L'niattlt TIppambw
Recesnue de I'Uivms It bltiese
Emseignement Clissique 9gufrslI
Anglais, Steno Daclylo
Complabilite.
1344 Rue Lamarre
Telephone 2801

Se recommended pour toules
les classes: 11 i h~lorrique
inclubivemcnt par la rapidilt
elt la stuci-6 de sa m1thode
d'enseignement qtyl ont value
le succes de tous ses cl6ves
de I'an dernier.
La Section, PriAque ouvre
A partir du 15 mars de nou-
veaux course de Daclvlo.Stdno


soliditN de cette masse de terre,
i se prodluisi, hier martin, un
kboulement qui ensevelit trois
ouvriers employs nux travaux.
On se port aussit6t leur se-
cours. Deux d'entre eux pureut
Mire retires vivants de dessous la
masse de terre; mais i!s sont
asscz gravement blesses el con-
tusionn6s, Le troisiesme est mort.
Les deux blesses et le cadavre
ont Wt li, ansporls A 'Ill6pital
Gtniitral.
Assurez.vous contre uacilent
b la : ( General Accidentl irceA
Life Assurance Corpor tionU .i-
mited.- Vve. 1'. IBermingham,
Agent Gt6nral pour Ihiti.
La meswe des eo-.riri'


Complabilitc6 etI ngue an- Comme chlaque anniu a ioe-
glise Heures des course: 7 h. casion tie la fte de St. .oseph.
a.m, A 7 h 1). m. patron ties ouvriers, tine miesse
) ,avec chants seia (c' t.l"'ec en li
Prix tr~s r6duils pour routes ve~t lopo(itie ta rt -:,u-lrin-
les Sections. ce, Ilildi, 19 mars, L 5 heures
..-..... 1/2 du mitin.
Tout's lets corp :rati'ns o01-
S*r 1vrieres er, en guri'a, touis les
Tragi1 L e ouvriers et ouvrinides soult ivi-
16s A assister ee ttelt' "rmmnie.
,, Le sermon die circoinistaice scra
a Cc LIeiLt donn6 par le Pcre Gillis, pr<'di-
Deux bless', no wort cateur ldemplorisle.
Deux blesses, un mot .
Hier, A 10 heures du martin, au A IlOISSON lIn phis IDEI.Ii:l SE1
pont situe a proximity de la cha- Le roi des Whiskvy :'ei, I'
pelle de la Croix-des-Marlyrs, YE'.LOW LABIELL. MI,.
s'est pioduit un accident qui eut n avec I RO0S, I ,i 'Ic
des suites fAcheuses. ang ave I SS, Ic rie
Depuis longtlempsdes travaux Glng6rales, on a la, )*isson la
de reconstruction s'ex6cutent ( plus dIliciouse ce point et toute la terre, prove ( digstler.
nant des dblais, est entass6e Goutez en ia ,MON I'1 \M .I
sur le tllus voisin L'averse d'a CAB \ ikET ou, ai boni iarchl.,
vant-hier soir, ayant 6branih la I'on est servi ,4 s uiltitl.


Le Roi des Rhums

c'est le Ncdari
RIVE DIU MA6ASINF 1F I'ETT X 1t9lO
BAISSE S:ll LES PRiIX
Rhum coumant 1, 5 etl 6 gourdes gallon
lIlUMS FINS
D)ec pt :%' (:in,'unuiie CGor,doiles
Lnu boulteilles 6 pi tir d'e de 1..'0 I la i ho'-iti; 1-.
Le lthum Nectar tnb'"i(lL'c d'nn s ul el dmeil irmlli I.:i
diflkrence des p ix se tro vie < Ld i la v':illessc sii'ni ,tl
100/o sur tout achat en gi(,s.
Liqueurs el Sirops de :t .lcs sorltes aux prix 1te Cit'1
gourdes la Iboutille de liqu(utir ct dealu gour les c u:iqil:l.lt'
la bouteille de sii lo ,.
KXTIAITiS p)ur Ko:II l ligllneurs c l sicro s pir litr,'s ,1 .')
bouteilles en d(l6uil : d )se pour lp tcl (deux litres poir
Cr6me a la glace. Sorbets.
Extrails pour parhinmeits
E im de uolognc, E. II de 1,ivaiile \'- V'ol tl ,t
Alco'l reclilie pouur liqueirs p i)ir p!'ir.mn ic es.
Alcohol a b. A ler Clairiu - C'ti S i r cic e:c.


loire I0Nl





... a assistU, avant-hier soir, A
la rue des Cesars, apres l'averse,
A un spectacle jusqu'ici iiconnu
en lHaiti. C'slait da(I s le qtiartier
comprise entire la me idu I'leple
et la rue 1)r .\ LAbry, 1A on I.I rue
des C(sars i',est point bInloineui e.
1. chauss6e Lail glissante, on
diNit (iqu'elle Ctait recotivei le de
veriglas et pour les iipssanilt (ioue
la pluie ava t surprise hors doi
ciet' teux ct qui 'regagnuaiest
leurs do iiciles, c'lail unu vc-
rlIable gyiiastique de patuiage
uu I'on se te nait dillcilementleu
Aquilibre. lBeaucoup gliss6rent
el s'Mendiient de tout leur long
dans la boue, heureux encore de
ne pas s'Mtre rompu, le cou dans
les foudricres quia illonent la
rue.
S,9
... Voi, a la rue Thonms Ma-
diou. <(urlier comipris entire la
Grand' lue et la rue Courbe, en
lace de la ialle sud du march
Valliire, que des inaltriaux dti
construction, places sur la voiu
publique, solt enliasst's iistqu'au
milieu de' la I Ue.
C,'ea ge'te la ritculalioni des
voilutes el plus encore celle des
0 picious qui, unillc fois, sontul ie-
nac's d'Otre crass6.
4 .
S...a vu tl)eps hier la inobi-
lis.iliou des lucndiants de Port-
au ricec. De partoLt ils se pr6-
parti I pour unie bone iournie
el un assatil en masie. Versqutl
pint v'nit se ltriger l'ariie des
muanchots, tides culs-de-jalle, der
pertl'is, des borgnes el des
aveugles ? Vers Ie Nord el le lieu
te concentrationi sera, lundSi, l'-
glise St. ,loseplh.
... vsit quc Kawas Hermanos
i, lpa'rent un colossal (Eur de
PA(IquCes.
Qu'en sorlira l-il? Personno
Ile sail. Que chacun altende
l tjueCs lieuries et lorsque la co-
q(uille de ( I'eet de Kawas sera
brist', tous les yeux verront lae
ioussins qui en sortiront.
-- U


Ordination
(C'rt, (daii.,in, coummle nout
I'avons hitif anuionci, quie M.
I'ibb6 .lMichieIlsen, du Pelit-S6-
minaire de Port-au-Prince, qui
rct.-ut riceiument le diaconal,
scra ordonn6 pr'lre.
C('st Mgr Le Gouaze, Arche-
veue dtie DIara, Coadjuleur tdi
MgI I'.\rcIhevtiequ de Pl.au,
I'ii nc (lui conilrera I: pretl'ris
ion it'int diacr'e. Ia c'r'.Imioiii
u li n(0111encrcia 6 7 liheures 1/
(i i nsie,. aura lieu en ila ch *e
,I'll.' lIn S:uminuire.


Inria (Ic
Nms mivnns rcVii le fir8 pnrt
Il :n inige' (le Mlademioiiele
I hy ..tSl'dichi avec Yon iiur
1. I ni'i-dilet ion ,itipiuia I leur
so: a nm.'ne le sa medi 21 inars
i ,;'1 ; 7 huit- es du soir dauil
*, l. s 1 ti.u' \'vv S ,ld'eh.
In :;'.v' l.'iv:niu, No 12 3
T'l'.is lins 0ompliiments aux
futurs conjoints.


id
-d


__


----


~JL


I- - ~-


------- -~CL~LIII~IUI-- )L ~-LICI~~llrJCh~~






PAG -2. IAiI I---- Ma's. 192


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


Encore une traglque
randonn6e au-dessus
de 1'Atlantique
NEW-YORK, 15 (7 heures)-
On n'a aucune nouvelle des avia
teurs anglais Hinchclifleet Melle
Mackay. Toutes I e s measures
avaient e06 prises hier soir au
Mitchel Field Long Island en
vue de l'arrivee de l'avion por-
tant le capitaine Walter Hinch-
cliffe et sa passagere I'honora-
ble Elsie Mackay qui ont essa-
y6 do survoler I Atlantique,d'An
gleterre aux Etats-Unis. A F'a6-
rodrome on conservait peu d'es
poir de voir arriver l'avion mais
tous les phares ont 0t6 allum6s
et 50 soldats gardaient I e s
abords du champ au cas ou I'ad
roplane apparattrait.
(( L'Endeavour) le monoplan
(du capitaine Hinchclifle a quitt6
I'Angleterre mardi 3 heures 40
du martin heure normal de 1'est
des Etats-Unis important suffl-
saminent d'essence pour voler
dans des conditions normales
jusqu'A 7 heures hiet soir.La vi
tesse de l'avion 6tait de 105
miles et les aviateurs esp&-
raient atteindre Terre-Neuve au
lever du jour hier martin. Mais
depuis que l'dEndeavoura a pris
son vol on n'a pas en la moin-
dre nouvelle de lui ; aucun pa-
quebot ne I'a aperpu et c'est en


vain qu'i Terre-Neuve on a ob-
serv6 le ciel route la journbe.
L'enlreprise lait finance par
Melle Mackay et avait 6t6 pr6-
paree dans le plus grand myst6-
re.De vagues rumeurs venant tide
Terre-Neuve pr6lendent qu'un
aeroplane aurait 616 entendu
dans la nuit de mardi A mercre
di passant au-dessus de I'tle ;
mais ces rumeurs proviennent
de points eloigns les uns des
autres et elles se contredisent
les unes les autres de sorte qu'-
on ne leur donne qu'une impor-
tance minime.Le seul espoir que
I'on conserve, c'est que les avia-
teurs auront pu amerrir pros
d'un navire ou atterrir en un
point quelconque de la c6te ou
es communications avec le res-
te du monde sont lentes dans
des conditions normales.La pro
vision d'essence d & I'End(,u-
vour ) devait etre puis6e hier
soir A 7 heures.
Le d6sastre
de San Franolsquito
PARIS- M. Doulnergue, pir-
sident de la R6publique et M.
Briand ont exprim6 leurs con-
dol6ances au president Coo! il-
ge a I'occasion du d4sastre de
San Francisqunto.
NEIHALL Californie ) L
nombre des morts s'61ve jus-


qu'ici A 261. Les dragues t va-
peur ont continue aujotirIrd'h i
Ieurs operations dans la vo,'tlh.
de San Francisquito a rchieril
che d'aulres cadavres.)ans l't.ti-
tes les grandes sales dispoli-
bles des environs, des m111(gu '
temporaires ont 6t tablies ; k
montant des degAts n'a pas en-
core pu 6tre excitement conn".
Certains indiquent 7.00()0.000 de
dollars, d'autres vont m6me ius
qu'A 30.000.000.
Les 6boulements du
Month Serrata au Brb6sll
SANTOS ( Bresil ) I)Dis Ia
crainte d u n nouveau gsissc-
mient de terrain, !cs lulb'! ,lsi
de Santos etaient prits t.ij)ur-
d'hui dynamiler le Mont Setr-
rata. Une commission dFexpe ;s
nommde par la ville a d.ci I -
qu'il valait mieux avoir recoirs
A une avalanche artilicielle alii
que la ville ne lut pas surprise
par un nouveau d'(sastre. Celle
r,'commandation a it1 approu-
vee par les autnrils imunicipa-
les mialgr6 les graui.es peites
qui en rdsulteront.

I temis de diplts:a.
-a t j irles-malailis.
Avant-hier apres-midi, uie
brillante et haute assistance s'6-
1:1ni rturiie d.ms la grande coir
de l'll6pital Gda6ral of dev tit
avoir lieu la oerdmonie de It
remise annuelle de dipl6mes
aux gardes-malades de la clause
I1928.
Le Directeur du Service Ni-
tional d'llygibne publique pr)-


- -- .- -


t)~~ St C -


Battant le Recoird


de Rendement
EN PLUS

Battantle Record en valeur

CETTE STUDEBAKER Director pertectionn6e vous offre
cette anne le comfort d'une luxueuse Sedan a 4 portes
et cinq passagers-et de plus elle bat le record de
rendement d'une voiture de grand sport.
Dans des 6preuvesofficielles control6es par la American
Automobile Association, deux Studebaker Director corn pI6
tement 6quipptes- modules de s6rie coup et sedan onit
conouites pendant 24 heures cons6cutives a plus d'un mile
de vitesse par minute. Aucun autre module de s6rie dece prix
S ne peut 6galer ce record!
| Couvrant 1483 miles en un jour et une nuit,Tsans arrdt, ex-
cept6 pourtl'approvisionnement en essence et enhuile; cette
performance est une preuve 6clatante des grades qualit6s
de la Studebaker, quality des mat6riaux, et precision dans la
construction. Une visit et une d6monstrationfde la Director
vous convaincra de ces hautes qualit6s
La Director est la compagne de la
Commander, la voiture champion du monde.


Kneer's Garage
Rue Dantes Destouches, Port-au Prince, Haiti



STUDEB/ KE&R
BUILDERS OF QUALITY VEHICLES FOR 76 BARS


I _


votre concourse au Courrier Voir SUITE A IA 3m. PAN otA
Haltien *.* Lea colonaus de ce' COLONN


-~ t


a. A. dc Matt is & Co

Representants pour HaiK


_


_ _


nona une belle allocation oA lances et don't le dipl6mo
il tui sauns reserve les grandis qu'elles allqient recevoir 6ait
q.,l1.s l de devouement et d'ab. un-e 'catantc consecration.
i:gaalioii montrees, au course de
l'anin.c, par les gardes-malades Puis les gardes-tmlades retu.
qui allhient recevoir leurs di- rent les diph6mes. El, en prd.
pl6mces. Pregnant, i son tour, la sence de toule l'assislance de-
paroc, he Secretaire d'Etat de 'ln bout et tte i.ue, Mgr Le Gonaze
tt1ricur lMlicila chaleureusenient leur donna sa biendiction.
cesJiunes fillies d'avoirsu m-
riter de si beaux 6loges; il les Cc fut ur.e lr.s belle cdr6mo-
complimenta vivement pour Ie nie qui revetit, come chaque
beau devouement don't elles ont annke, le caraclre le plus 6*a-.
fait preuve en toutes circons- tant.


Pro ces de tendance Fi done!

Au debut tide cell semaine, journal 6laient, A ce moment,
Inous (Innnions que sous pen trs terines. D'oU venait la n -
parailrait un article que M. cessitl de solliciter le concourse
Thoby VIEUX. qui s'ltait pre- d'un patriote tout court ? 06
senih en notre redaction, nous 6taient les fameux nationalities
vuil n remis en nous en deman- assez indkcents pour me cher.
dunt lt publication. Voici 1'ar- cher noise iaintenant, a pro-
tice : pos de mes ides qu'aucun hborn
Pays curieux que le n6tre me de bien ne desapprouve ?
Pourquoi cetle rflexion? T-, Fis du people, tenant.une pie
chez de comprendre. Cela veut me, Ie ne pouvais enti6remat
dire un tas de choses qui, d6f refuser de rendre service A Un
nies, feraient du bien A beau- journal du people. Cependant
coup de gens qui ont besoin de quelque chose me retenait do
lumiere. t ce sont des natio- fire une r6ponse terms A Mr
nalistes t Les semeurs d'oinbre Jolibois. Je lui fs observer quo
loisonnent. On est a dix mille ene pouvais cr.irsose o au_
hieues de comprendre la ques- cune banni6re politiqUe etque
tien national telle qu'elle est j'avais mon genre que. l ten-
pos6e en ce moment. Pas de rai- dais garden, pour sierir offc-
sonnement, pas de logique, rien. cement les mterets mon pays.
Hair I oui, creusez le Iossi sous II m'atflrma que ce genre plai-
nos pieds, pour l'anarchie future. sait 6norm6ment et qunil oait
Pour mes idees saines, des heureux d'avoir mon concou.
nationalists me jettent sur ia Je pris cong6 de lui en lai do-
sellette, tandis que le gouverne- mandant de me laisser le temps
ment m'a tou ours permis d'6- de consulter mes amis. Ceau-cl
crire avec ind6pendance. II y a consults, les uns me d6consMil.
IA un contrast trappant. Vous Wlrent; les autres se bornerent A
6tes fou, si, dans vos articles, me bien faire entendre ce quils
vous invoquez la raison. On savaient sur le milieu oft allais
vous accable d'dpith6tes A vous me trouver. Je comptais Sur
d6ranger la cervelle, si vous mon independance de caractAre
osez d6clarer que vous n'aime- pour me garer centre tout. Par.
riez la politiqne de cette bande plant tr6s peu. ie tus aux ueax do
qu'A la condition qu'elle em- plus dun une sorte d6nigme
brassAt la concorde, a sinc6rit6, impossible A d6chittrer. Plus les
la civilisation; autant d'id6.ux manoeuvres allaient leur train,
qui font prendre les chemmns plus la force des chooses ll*.-
qui montent. Nationalisme, re- mme m'imposait. Les m6nauts
tour en arricre. Est-ce cela, teront toujours une aivMiUre
juges? On mystifie le people, les trompe. L'impression tie
on le prepare pour ie mal. Se- nette qu m'est rest6e, c'est
ineurs d ombre I Oh I la source qu'on ditend la cause national
de nos maux est en nous. A la fagon de la mite qui ronge
A quoi bon avoir tait des un bel habit. Pour n 6tre pM
efforts surhumains pour Wtre soupponno A tout propos, 11i m
honntle et don ner conseil ? faudrait consentir, en mouton
Chut! Ne le regrettez pas. L'a- de panurge, a ne pas voir la
venir vous en saura gr6. Accep- vraie situation du pays. Cc sys-
tez les coups d'&pingfleet gardez t6me inintelligent de d6fen
votre ideal. Quand nous serions national me d6plaira toujoars
au fond de l'abime, il faudrait id est pour les petites Ames. Jo
des flambeaux pour remonter. regarded en haul, mes juges re.
Crovez-vous que des aveugles garden en bas.
puissent Wtre des sauveurs? Oh! Je tus incrimin6 pour ce mo-
Done, en sourdine, il faut tit que je n'dtais pas embistill6
les t6nebres pour le mal un bien que le lusse vehenment dans
proces se plaide contre moi. Mes plusieurs cas. Pouwtant, dds
pauvres juges, me connaissent- mon arrive j'avais lait la dA-
ils, ont-ils jamais pu me com- claration, A I'entendement da
prendre ? C'est vrai, le ver qui grant et des typos pr6sentsu
ra.upe ue s'explique pas I'oiscau que je n'irais pas en prison tant
qui plane. que j'crivais dans le journal et
n iis, dites un peu. Comment que personnel non plus ne serait
i''Itais-je Irouv A la redaction arretk par mon tait. Ce que tout
(di < Courrier Haitien s. Chose le monde a vu d'ailleurs. Libre
curi-tuse, je ne supportais pas a d'autres d'ignorer Dieu. Mol,
(labord 6crire en prose. Pour je sais qu'il existe et se msani
iii'cntrainer, je donnais, sous leste A ceux qui le cherchent
forme de r6flexions et sous pseu- avec fui. Dans les moments les
donymine, des articulets A mon plus dilficiles traverses par le
grand ami, Mr Pouget. Notre Coarrier Haitien , ie people
terre d'Haiti est pleine de mys- m'a souvent vu seul oser ltenlr
tiore. A la suite d une vision di- la plume et remplir touts les
vine, je gardai le silence pour colonnes de cet organe duo a-
)preparer une sarie d articles que ionalisme. Les gens qui oat ua
je tournissais, signs cette tois, bon jugement se demandent o6
au Nouvelliste >. Mr Jolibols 6tament certain nationalstets
qui venait de sortir de prison, specialistes en propagandes.
me fit prier par Mr A.B.d'avoir C'est qu'l y a les trues du a6-
l'amnabilit de passer chess lui. 11 tier. a Ti dif6 boul6 . Le blano
'se trouvait un peu utrant. se prsee et tro i etra.nch. et
Le lendemain, j allai le voir,'vide alors de ceux qui vos
comme il le desirait. I poussaient. Rien ne me rAvol*
N ton cher Mr Vieut, me tait plus que ca. Alles dss
Sdit-il, malgre mon mauvais 6tat comprendre certain miliouit
de sante, je suis sorti hier pour Et c'est I'homme qui ne poass
chercher voire maison, malheu- pas aux gestes stupides que ron
reusement je ne vous y ai pas juge. Quel brigandage dea
rencontre. On parole beaucoup cette detense national I Qual
de vos articles. Je vonas prie strange besoin de nuire I
d'etre assez bon poor donner I


- ~CI~WR~IC


--- 'U


SL MA'l IN 17 Mars 1928


PAGE -2'


-.do


r








216me. ANNIE N* 6346
Port-au-Prince
Stel6phone: 2242


Le Malin


PAGE.=3

Samedi

17 Mars 1928


La Rose dor
Domain est le dlmanche de
Lwlare. En Italie, ce diman-
che est appele le dimanche
de la Rose; car.il est nmnrqu,
chaque annee, une belle cer-
monie catholique: ce 'our-lh,
le Pape bUnit solenne element
la Rose dOr.
La Rose d'Or eat un bijou
prkcieux compose de vint
roses sur une seule tige etl de 1 s
plus de cent leuilles en or
que le Souverain Pontife ofire
6 des souverains ou A des
princesss appartenant A des Une des p u
families r6gnantes et qui se
sont renducs dignes de ce ca-*
deau par des ceuvres pieuses can adienul
ou leur zle pour l'EgIise. n
Avant la messe, A laquelle
assiste toujours le Represen-
tant pr6s du St-Sige du pays
don't la souveraine eat hono- 1
r6e par ce present, le St P re E ug
inlroduit le music et le baume
dans le coeur de la rose cen-
trale, Puis, aprjs des prieres
speciales,11 l nit, 1'encense Les matches de loot-ball J.lamaique-
et la place sur lautel ou ielle Ilai SODul ajournes
rcste exposee pendant toute LV. S. S. II. nous communique:
ba dur6e du saint Office. Le Conseil de I'U. S. S. H. a
D'apres des documents con- decide de renvoyer le match
serves A la Curie romaine, Jamalque-Halti au mois de no-
t'origine de la Rose d'Or est vembre prochain, come c'est
1hrt ancienne, elle serait an- dejA entendu entire les intdresses.
lerieure au regne de Char le- 1 espere que nos loot-ballers,
mague; mais la cnr6monie comprendront la necessity de
le-meme qui a lieu le di s'e n tra ner convenablement
manche de L etare ne re- pour que 'U. S. S. H. soit en me-
moner, d.Lo r, q ae sure de presenter au cas chant
monterait, dit-on, qu'au Pape des 6kupes en torme. Des main-
Leon IX, au XP siecle. tenan il faith appel 6 la bienveil-
Leon XIII remit la Rose lance des Patrons pour qu'ils ac-
d'Or entr'autres aux reines ceptent que les equipiers em-
Maria Pia de Portugal el ploys chez eux, puissent lais-
Hlenriette de Belgique. En ser leurs magasins d6s 4 heures
1923, S. S. Pie XI, qui avait de I'apres-midi pour les entral-
b6ni la Rose d'Or en sa cha- nements.
pelle prv6e, I'oflrit A la reine Cator etTheard sont d6signes
Victoria d'Espagne. pour representer nos couleurs A
Vcola prochaine Olympiade, en con-
s -quence, les Societes atfilideso
sont invitees A verser sans de-
&1a nouvelle Ford lai A Mr Moise, charge du ser-
n Alleamagne vice de Tr6sorier, provisoire-
Sur Is demanfde de la Fddra- ment, le montant de leur cotisa-
tion allemande do lindustrie tion annuelle privue A i'article
automobile, lea tribunaux vien- 204 des R6glements Generaux,
neat de prononcer une ordon- sou s pen de la grave sanction
nace temporaire interdisantA de radiation.
na Foe emporaire interdisant Le Conseil regrettle de ne pou-
la Ford Motor Company de rn engagr
lin de faire de la publicity aIsis- voir engager d'autres joueurs
sant supposed que la nonvelle pour la constitution d une 6qui-
Ford repond aux specifications pe de toot-ball aux jeux Olym-
allemandes, en ce qui concern pques, i a dd m6me reluser lea
lea freins, on qUe la voiture a offres qui lui ont tE lfaites.
dt6 autoris6e par lea autorites, Port-au-Prince, le 10 mars
a-. as oa A ,.ir.,iler Ihreo.- 1928.


ment dans Berlin.
Lea marchands d'auLomubi-
lea allemands pretendent que Ie
syst6me de fremage de la Ford,
qui fonctionne avec le m6me
dispositif, indifl6remment avec
la main on avec le pied viole
les r6glements allemiands, qui
prescnvent un dispositif part.
culier pour chaque trein. L'a-
gence Ford en Allemagne s'est
donc vu refuser la licence d'ex-
ploitation de la nouvelle voitu-
re.
: M. Heine,directeur de la Corm
pagnie Ford A Berlin, d6clarait
e 13 f6vrier derpier, qu'il tal-
lait 25 cents de mat6riaux et 10
minutes de travail pour trans
former les freins de la nouvelle
Ford pour qu'ils soient confor-
mes aux r6glemeuts allemands.

De monotu,
Jusqu'alors, leos policies se
servaieut, pour s'assurer des
bandits, de meaottes qu'il lallait
ouvrir et disposer pour lea pas-
ser aux poignels. Cela n'allait
pas sans quelque difficultI et
m6me quelque peril avec les r6-
calcitrants.
Un inspecteur, M. Massenot,
vient d'inventer un petit appa-
rail lger et resistant, d'un m6-
canisme tr6s simple, qui peut
*re pose instantandment, sans
overture pralable et sans que
le prisonnier en facility la mise;
la a massenotte 3 met, par sur-
prise et d'un seul coup, les plus
redoutables bandits hours d'tat
de nuire.


P. P. AGNANT,
Secretaire par interim.
SOXYDE ROUGE de FER
'Pour toutesapplications sur
Meitaux en general.
CHEZ LEONE QUALO & CO
1713, Rue duQuai.


Toe.re d'iaspeelins
du Prflet d Port-au.Priace
Continuant sa tournke d'ins-
pection, Ie Prelet Magloire a vi-
sit6 avant-hier la Commune de
Ganthier od les fonctionnaires
et les notabilitEs lui ont lait I'ac-
cueil Ie plus aimable.
En presence du Magistrat
Communal Lavaud elestin eon-
tour6 de son Conseil, du Juge de
Paix, de I'Officier d'Etat-civil,
des instituteurs et d'une nom-
breuse assistance, le Prktet a
proc6de A inauguration de l'H6-
tel de Ville, coquet petit ediflce
don't la construction avait e6t
conflee parcontrat A I'architecte
Pierre Nazon.
Avant de regagner Port-au-
Prince, le Prelet s arreta A la
Croix-des-Bouquets oi le lieute-
nant Kebreau Devezin, avac
cette courtoisie et cette politesse
empressees qu'on lui connait,
lui fit les honneurs doe a mai-
son. .

w6tol* do Villes
11 nest pas sans int6r6t de no-
ter que des onze communes qui
forment la circonscription pre-
fectorale des arrondissements de
Port-au-Prince, de Mirebalais et
de Lascahobas, six ont actuelle-
ment leurs H6tels de Ville.- Ce
sont Port-au-Prince, Arcahaie,
Mirebalais, Croix-des-Bouquets,
Ganthier, Thomazeau. Les tra-
vaux de construction de l'H6tel
de Ville de Belladdre, suspend.
dus dernierement reprendront
sons pen.et on espere prendre
possession de l'edifce A la fin
de cette annee.
Pour PEtion.Ville, Grands-
Bois, Lascahobas et La GonAve
des projects sont A I'etude.


Lee pUttes industries
haleionnes


Lea caseigise ltuialeasu s


Depuis quelques temps nous
constatons avec plaisir que se
d6veloppent, en Haiti, de nou-
velles industries qui, chaque
jour, melient en renom le tra-
vail haltien et occupent les sans-
travail.
GrAce A initiative de M. J. San
Millan fls, it en est une nouvelle
qui nest pas sans intret pour
les propri6taires de maisons de
commerce: ce sont les ensei-
gnes lumineuses. 11 nous a 6t16
onn6 de voir quelques mode-
les d6jA places pour compile de
certaines maisons de la place.
[Is n'ont rien & envier aux
meilleurs imports de i'Etran-
ger., Leur fouctionnement est
parfait.
Nous engageons vi v e m e n t
tous les commerVants A utiliser
ces jolies enseignes qui sout,.
d'autre part, un puissant lac-
tour A I'embellissement des villes
modernes.


lie Voroeff demau.le le divorce
Mme Serge Voronof, qui avant
son maria$e sappelait Mademoi-
selle Louise Imanoft, a intro-
duit une instance en divorce au
tribunal de la Seine d'avec le
fameux specialiste des a glan-
des qu'elle Accuse de I avoir
abandonn6,e.
Mine Voronoft habite Paris,
landis que que ces deux der-
nitres ann6es son maria a habitl
Cannes ou it a une propriWlt
pour lever une cerlaine esp6ce
de singes don't il se sert pour ses
experiences.


Une lois je retirsi des mains
d'un typo- il est encore IA ce
typo- une note que je trouvai
intempestive ; I'affaire don't il
s'agissait e ait d6jA rtgiee et
une some ollerte pour bAtir
I'h6pital de Hinehc. On ne lut
pas content de ce que j'avais re-
tire cette note et I on profit do
mon absence pour encourage
le malheureux Jolibois A le pu-
blier quand meme. R1sultat ;
dirccteur, grant, typographes,
tout tit bouleverse par ia laute
d'un mauvais conseiller qui ne
vint nie pas m'aider durant
i'eimpriiouiinement de ces mes-
sieurs. .'avais du coup acquis la
certitude que le mot a nationa-
liste ) etailt trs .astique. Et
pour oflrir un example do pa-
triotismine A ce conseiller super-
be, je proposal, dans un poeme
emouvant, au gouvernement de
me laire reinplacer le petit ty-
po Antoine A la prison.Les hon-
netes gens auraient de quoi so
distraire sans doute at ceux A
qui j ai deptu, politicians ou na-
tionalistes, pouvaient montrer
leurs visages et leurs noms. Se-
incurs de discorde, ouvriers de
tle6ibres I VoilA mes juges et
jen ai pitie.
Qui ne connait la droiture de
ma conduite ? Peut-etre seuls
ceux qui ont la manie de laire
le mal dans I'ombre,tandis qu'ils
critiquent le Pouvoir. Malheur
aux hypocrites t Tant qu'ils no
changeront pas de coeur,la cau-
se du pays, entire leurs mains
passionnees,ne seaa jamais bien
servie.Tous les homes de bion,
tous ceux qui sont pour que ce
pays vive desormais hors de
toute agitation, m'ont touiours
comprise et t licite.C'est le bene-
lice auquel je tiens Ie plus.
Un changement de gouverne.
ment nest pas mon principal
souci,mes articles ind6 eodants
en lont toi.De bonnes foi, l'or-
ganisation du travail, la lumie-
re de la religion et de i'instruc-
tion introduile partout; tout est
Ia.Si l'on n'a pas le droit d'avoir
une opinion avec des nationa-
lates, c'est done de o'anarchie.
'Je ne regrette pas de I'avoir
constat6.Egoistes.semeu s d'om-
bre I Obscurantistes camoufl6s
en dElenseurs de la Patrie.Com-
bien etes-vous ? cinq, dix. Eli
bien, honte A vous I
Thoby VIEUX
N. B.-- J'carte du debal,c'est
ma volonte, M. Roumain qui
vient d'arriver et qui ne pout
que suivre pour son edification,
les phases de ce proces.De plus,
je prends soin d avertir M.Rou-
main qu'l est d'autant plus sa-
ge ponr lui de garder une tell
attitude, que derrire lui je dis-
tingue quelque chose doe trs
sombre, tandis que devant lui,
il y a un precipice et des re-
niords de conscience. J'6carte
aussi M. Petit A qui ma sagesse
a touiours prodigue des con-
seils, depuis avant Is creation
de son journal. Je ne puis ca-
cher que je n'ai jamais perdu
l'occasion de le delendre, de le
prevenir A temps du moindre
danger qui A ma connaissance
le menaail, et que, bien qu'il
ait Et6 le premier A me fire,
suns motif, deux bleasures,je me
content de le livrer A Ne6msis
qui scule me fera justice.Oh I la
lausclie des hommes...
Dans ma second leltre au
Petit Impartial , lettre apo-
calyptique, je disais : u Je vous
jure que jeconnais la nature de
votre nalionalisme. Ma plume
ne s'ctail pas trompe.Ce nalio-
i alisume vient de porter un troi
s*iiiien coup. Voict : La suggesti-
ve Ictlirc de Paris public dans
le No du 7 Mars du Petit Im-
partial ) m'avait 6te communi-
que par mon tries cher ami Ni-
Ie lettre, il y a cette phrase : *Je
ne puis, helas I ecrire A tous lea
admirables patrioles qui defen-
dent 'ile que je considire com-
me mon pays, mais je vous s-
rais reconnaissant dc communi
quer la present A M. Thoby
\'ieux don't un article m'a tort


( inu ).Cetle phrase,dans le Pe-
sit Imparlial a At6 tronquee.
Pourquoi 7 Sas doeat paremque


_ __


~pV~_ ~y.la~ -~---~----yUI~_ Ilr~~ ~~~





LE MATIN -- 17 MARS 1928


PAGE I


M.St Jacques n'a (p;s dii le.a;(l-
mirables national isles ).Voil' tin
example de d(sintbressemeni
diflicile A expliquer.Esi-ce auss,
de la loyautk ? Et c'est ce der-
nier coup qui a fini par m'ou-
vrir les yeux sur le proc&s qui
se plaide en sourdine contre
mioi. Vos talons de fire, Mes-
sieurs, mettent une iiial6diction
sur le nationalism. II n'y a pas
de sincdrite dans vos rangs et le
pays en patit.
Tout compete tail, je ne puis
que rester patriote tout court.et
vous venez encore de me don-
ner raison par votre conduite
indiscipline.
T.V.

POUDRES ET FARDS
De j eu n e s lAnglaises, 6tu.
diantes dans une Universit6,
viennent de former ane associa-
tion don't les status sont tres ri-
goureux. Les adherentes s'enga-
gent A ne mettre sur leur visage,
sur leurs l6vres, autour de leuri
yeax, ni poudre, ni rouge, ni
noir.
O.i aurait peut-etre tort de


(loirc que ltoles les associees
sont plaisantes et jolies. .'ima-
gine au conlraire que ce sont
d(js d(sesperdes qui, ne pouvaunt
s'embellir, cherchicat cette ex-
) case que toutes les tinmmes sans
apprdts donneit a leurs maris:
--Si je me maquillais, je se-
rais aussi Niel que n'importe la-
quelle I
On voudrait voir. en ellet, par
curiosity, certaines l66gantes, le
mnatin, A leur petit lever.
'Chut I...
Da& I'arm' e amrieaire
On mande de Detroit que onze
olficiers et sous-olliciers de I'ar-
m6e r6gulire, et de la Garde
Nationale du Michigan (32* di-
vision), viennent d'(tre arrdt6s
par les agents de la stret6 des
Etats-Unis, sous l'inculpation
de d6tournements s'6levant A
des milliers de dollars, Ils au-
raient majord6 es listes de paye,
et 6tabli de taux cheques.
l1 y a quelque trois mois de
cela. un simnpe soldat d6posait
une plainte, d6clarant qu'il n'y
aVait pas reau le cheque pour
les p rides d'entrainement
auxquelles il avait pris part. Une


enquele tut ouverle.
Les olliciers sont accuses de
s'Mtre approprid les cheques de
paye de soldats, menauant, pour
es intimnider, ceux qui se plai-
gnaient, de les faire passer en
conseil de guerre, ou de leur
laire subir des peines corpo-
relies.
II paraltrait que des cheques
ont t6 touches avec de faux en-
dos, et qu'une certain parties de
ces sommes a servi A acheter des
spiritueux dans des cabarets
borgnes. Des listes de paye ont
6t6 majortes, en y faisant figu-
rer les noms de soldats qui ne
participaient pas aux pnriodes
d'instruction.
I I _ -I _


A vendre pear ease de depart
1 Salon Louis XIII
1 magnifique bureau actjou
1 glacibre allemande
1 petite armoire
1 petit ventilateur
1 sellette
1 6tagere
chaises etc- etc.
table phonographes
S'adresser au journal.


LA QUALITY DDES

PNEUS & TUBES"

est represented

Spar



mot



j TIretone


En achetant des Pneus et Tubes ,




trestone

Vous dconomiserez beaucoup d'argent et Aviterez beaucoup d'ennuis
durant I'anne.
Les products Firestone se veadent aux prit raisonnables et resistent
surtout longtemps.
propridtaires dei cautions, propritdaires de automobiles louries
et I6g9t'es, tois ont le min&mes avantages de roller sur les paeus
Firestone, le Pneus do joir.
Nous avons un excellent assortment de toutes les dimensions
tie pneus et tubes, et nous recommandons les stocks des prodiits
Firestone eliez les a|enati s'fivants :
a Jean Luciani & Co, Cap-Haltien. Mr. T. Gousse, Miragoiane
Mr F Maurasse, Port de Paix, M. Desquiron, Jerimie,
Antoine Geftrard, Gonaives.] Elias Saliba, Aux Cayes.
Clement Pinard, St-Marc. d. Lauture, A Jacmel


L. Preetzmann-AGGERHOLM & Co
Phone : 2254. AGENTS GENERAUX, Rue du Quai.


BAR TERMINUS

PROPRICTAIRE A. Widmaier

A I'honneur d'informer sa bienveillante clientele qu'il
iustallec a l'Mtage de son tabllissement,un salon exclassive-
mient reserve aux lamilles oi 1'on trouvera des consoma-
mations de premier choix et ou des lunchs seront servis
sur demaude.
BibreA la Pression- Sandwiches. Telephone 2786


Demand d'Agent
Large Englisy Manufacture
demands un agent actil versa dans
lea affaires do moulin. d'usinea,
d'ustensiles de manage, de dock
etc, pour vendre des articles dco
nomiques pour ouvriers etc, avoc
commission & partir de 33 shelling
h dix lives, 10 shelling par
article vendor.
Pas d'6chantilloDs & porter.
Ecrire pour une premiere fois, &
BOX 640 J. T. B. Browne's adver
timing ofitce, 163. Queen Victoria
streett London,T.:. 4 (Angleterre).


ASSURANCE

Centre Accident.

Royal exchange 4 8urance

Londres




Vous ttes expose aux n ccidents on as Maladies GrauIw, A
cheque moment do votre vie.
Nous assurons contra tous accidents mot par Auto, C ipm,
Chomin do For, Vapeur. Machine ;na8i do a' rpo ql 0.1i t.
Nous paterons pour Mort oessasist62 par acldeat, jusqu '
Dollars 10,000,00.
Pour purte des Membres Ia corps 0oeioasake par *cldeMt,
jusqu'i Dollars 10.000,OC.
Pour incapacity provisoire, jaaqu' 60.dollsrs par se iase.
Pour incapacity permaenats, 30 dollars par mtatin, poor la
premiere annie, et 500 dol. par as pendeat 10 asm.
Tous sois medical at chirurgloal par votre propred mdeednl.
notre charge.
En cas d'accident.r6sultant ao Mort oH une Maadl, qu.i veM
empAchera de travailler vetre famille a'anr suenae cams d'laqujd
tude.
Prime annuelle Dol. 5, Del. 40, solon montent d'apurae N
Nous avons une assurance pour chaqpe bomme prof aioae.
-oil Mcdrcih, Avocat, Ingdlear. Dentisto, *to.
Cheque commergant, commis, Mago, Charpeatile Profsuer
d'Ecole, Ban.uit r,Arpenteur.Jouraaliste,peiatre,etc., di18 A60 ans.
Remplisi. z lecoupon ci.dessoua,et nous vous enverrons u'n pro@-
pectus avec tous lea details qui peuvent vous iutdrosser
Nous assurous aussi votre Auto contre domaages et teus see
dents, inceudie, Foudre, vol, etc.
Le propri6taire centre aeoldest so oonaetion avec l'Auto.
(Vos passagers eontre pur le mime.
Votre Magasin et Maison privLe contra noeaedie st la Foodre.
Nous vous assusons sans esxaen m6diosl

Au Caribbean Trading Co. Ltd.

Agents G6nTiauz
Royal Exchange Assuranoe do Londies
Dept Accident
Chers Messieurs
Jeo suis interests daos use police d'aesurance contre
accidents pour Dollars. ...............................
Veuillez bien m'envoyer sana aucun engagement sur moa
port, tous les details y conceinanr.

Nom
Addresses
Occupation ,
Age --__
X) DoaIezici le I'sUisI' liI tkli a 3jl.1250 aliaissa 10,00%
maximum.n
Demanded prospectus et reqseigrnemntsau


:Garibbean
W. QUINTIN


Achotez'une bolte
de Gomme & effa-
cer. Eversbharp, et
tenez-la souslamain


THE WAHL COMPANY


trading Co. Ltd.
WILLIAMS, Pr6sident.


SLa gomme & efacer to.
jours propre eat, qaos sauen
doste, use des'p i l
caum.a de Is popkarit d,
I'EVERSHARP par coux
pour qui la oettett *i do-
sliable, paml lea In n atri-
cos, per empLe. Sl.. tire
lgaromennt le bodi crayoa
at ddcouvre On oan k
effacer de la plus ae quodll
td.Et .he e'mo sort libremeit,
sachaot qa'ello peat la re-
placer par one eave.



-, NIw YOlR U. IA.


ou0 R AUiNS, AeIlt -
Agle doeslsAisCetreAlesM1


-- -.--. -~-II


_ _


I -- I Ill


ML


__


mmmmmmmb


__ __




I


I


LA TOUX
Odt 1 irnptn8me nploy6
p I Nature pou idique
Is mnutritiom ou autres
coadiiom qui diminumnt
LtlbiM Sott
Ionit nato frattout le
rwttane t empache de
preadre Is Amba
hdmn Obtsn
deIs admateaMwee n
rMulum 30os0 I
M


I Es CURIOSITIES DE I LIISTOIRE
CONTENPORAINE
UI fei re Itussie
-------------
L'ambassadeur d'Alghanistan
a :annonc6 que le ri Aman
iOullah, d'Afghanistan, visitera
Moscou an mai pour Mtudier Ia
situation qconomique de I'Etat i
Ssovitique. I
La venue du souverain et de
sa fe m me soul6ve la plus gran- I
de cur iositA au sujet de la r 6-
ceptio n qui leur sera faite car
ce sera Ia premiere lois qu'un
mona rque mettra le pied sur le
ol Eovietique._ I


CE SOIR A PARISIANA
ai 8 Heures
Grande Soiree Theatrale
avec *MACKANDAL*


Ouvefture do la
pagne 61otorea
on rrmsoo
PARIS- M. Painlev6,1
tre de la guerre, parlant
lee 6lecteurs de lAin, a d
q2'il 6tait heureux de par
* la champagne A proximi


oam- Geneve of s'lIabore le statute
le de la paix des peuples rdconci-
lids. Le ministreja fait la louan-
minis- ge des accords de Locarno et
devant affirm les aspirations pacifi-
l6clar= ques de ses functions; car I'ar-
ticiper me franmaise est I'armde de la
ait6 de paix.


Pa rfsian a
, ,Diomlch,,
; N's '2 1, 11lt ,i i u II ,; 1 .


La Notlu vlle
(FlIN)


Au)iiL


Mathias Sandorf
icr episode
II:nlre : 0,50; Balcon: 1.00
A 8 IIHLIIMS
LE DOUBLE AMOUR


Avec Jean Angelo et Nathalie Lissenko.
I L'amant d'une comtesse sest enfui avec I'argent quelle lui a
confiD. La some appartenait A une sociWI6 de bientaisance. -
Vingt ans apr6s, le fils de la Comtesse, devente actrice, est pris en
flagrant delit de vol dans un tripol. Qui I'accuse ? Luma:ni
voleur de jadis, qui a fpit fortune en Am6rique.
Jean Epstein a realis6 ce scenario avec un talent vaiment re-
marquable, et tous ceux qui verront ce filmn ne manqueront pas
d'apprcier A leur juste valeur des artistes tels que Jean Angelo et
le leune premier a la mode : Pierre Batchell.- Entree : G. 2, 3 et 4.
Chas AIfrted N. Cook- i A 'enadre


1912 Rue du Magasin de I'Eta Un alambic Deroy de 60
Vient d'arriver huile d'olive gallons en parfait Otat.
Duret par gallonet par bou- S'adresser at, No 635 Rue
teille. Ferou.


DIMANCHE, en matinee, A 5 heures:
Le Comte de Monte-Cristo
6e ,poque
Entire : 0.50.
A 8 IIEIRES
EDDIE POLO, le roi des athltis dats :
L'Infer'nal Justicier
Grand drame d'aventures sensationnelles.-- 4e, 5e, Ge episodes .
Enlrde g-nrale : 2.00.


SumBOnagz
Episement
Melancoie i
1


jtnsomie
0


D0prlm6s lipulseonts
S.inat >us a doprim( Ie %urmcn.,f. cIts
(\. Ic ou 1 I #pu. L.e m l. '..U! full
I a Wnaolrrfmranquc. ,te ,c fr, i t dtsoarit
V ous ',ne, r; ous m e ncl e, v t%'cso un (Pble
LlLIXIR ZIDAL
KA uInclaVtsatca o i Piart % PMcAcM
A pusI ca1oi IT iTU 3nti
allULUI81 I I i ia
| h. *Wuu in sluah NOn sO sM
uplUS S i& glirl
(R ort n es M eip, dJ'Aww)
Le traitement e( compit
AGES PETRARDON' IITIE
qui calment la douleur, clafrient le urines,
'uri6fient le nsa et guriMent 6 cystite.
* TOUTED BONNES PHARMACIES 0


CONSTIPATION
comniemas
de DELORT, Pharmacin,
UP, Rue oSt-An oine
C'EST LE MIILLEUR
DES PURGATIFS


O "Tt -Ao,-.Pn ffeOe
Of (Out-e I- npon lPhfurmo&,


9'.'- -:7


Avant d'acheler un Camion


FE EZ VOIB


LI


NOUAU


CA


0IN


THE UNIVERSAL CAR .


fr .
r! '


PLUS GRAND, PLUS LARGE, PLUS LONG
QUE LES AUTRES de 1 Tonne 1/2


Haitian Melors S. A.

Angle des Rues Dantes Destouches & Magasin de l'Etat


- -- - --- --


LE MATI\ 17 Mars 1.2 l


,--1- --- I


I


Ir, LI4L 4106;


,,~Iaeramr


~"


PAGE- 5






LE MATIN 17 MX\RS 1928


PAGE - (;


Al!W- --f'-t- 11


j


le sou i 7,1,i nt


ponpo et nottotl llrtastn,.
WIto I'Appedtet et I'Cnterite.
t*p.fl 3 1r Bgheorio)4es,
*1p&khe I'*oAs d 'etonpAint.,
t'1start6 rharamrs deos lormoes


ln ynttf phyioloiglque
la r6.ducation ronctionnelle do


Iral ake~ pt~lI aes., .- )=-,, 3 T
S.- c. .". -



.p +e

'.'* ea. t t-- P6
I_ ep-&P " " * -'--mahri-qssIp. :Ado


I

I'intstin
* 1 Id * ctrtm ax&.t
Sp on avtlaM eh.a:' s'onr
loellqu*" mpr.,fI .t< J
e a4 D 6 mp teir ineits
S &n4 Or& lr .bVt 4

RUle it ad' M i es,
ds a,
at e C. &<-*i t'i,*


h i W ^ r" Witt
1""4 go. *>tan6
.eo e mKi. ". *0

d:, , Q
at is P "c $6 M M antotile

iom"41r1a : >
do coote Wea htrnr ltd
(MIMm f
< C l. .Ifl A A nd

dt ec v irL Itftd
Sor'.. *Iowa .a
I I : e.,.,


- --


ALUMINUM LINE
New-OrlIans & South America Steamship Company Inc.
PROCHAINS DfPARTS DIRECTS POUR PO RT-AU-PtIGt.CE HAITI
,e steamer "William" sera i ?ort-au-prince
le 18, et continuera pour Petit 4oave, Cayes et
Jacmel prenaut du trit
Un steamer laissera New Orlhans le 21 Mars
prochain pour Port-au-prince et les ports du
nord.
g ?Ce 12 Bars 1218.

A. de Matteis "t Co
AoaNTs.GtN#tuax.


Eldorado
'CHAMP DE MARSJ-- T616phone 2037.
La Direction de l'Bldorado apr6s avoir requ dans ses Salons la
Reine des Heines informed sa charmante Clientble qu'elle trouvera
Bikie Bruie- Bibre Blonde.
PATZEN HOFER
Du Consomm6 chaud tous les soirs.- CrAme' Ila Glace.
P. S Le Patron est charmant.
Service & la Francaise,
Billard de Luxe. Metveilleuse Terrasse.
Le Caf6 Is plus chic de la R4publique
Le Ro des Cat6e.


,j~.

f'a~


LEKolynosest la cre me dentifrice que
pr6efercat i ,s enfants. Elle laisse
dans la bortc!e u.:e sensation de frai-
cheur qui dure pendant des heures.
Uncent -r.n-, ,t ,' ,--' ,m faitdisparai-
tre les rctes uc noiu-riture, dissout
la pellicul., t.....l. ks gerines nui-
sibles, protege centre les maux de
dents et la gi.aivite, a sure la pro-
pret6 et I'hygi,,e d,! la bouche.


CRiME DENTIFRICE

KOLYNOS


1012


PMdlcains rogues
Lea derniers num6ros que
la c6l6bre publication de (( La
Novela Mcnstalo olh'e A ses
noilbreux lcccurs d'l'spagne
et d'Ambrique presente un vit
int6rdt.
Dans un numero apparait
. UI timo Amor ( Der-
nier amour) roman passion-
nant dans lequel George Oh-
net developpe un theme d'un
palihtique vibrant. Le deses-
poird'une femme qui voit s'en
aller sa jeunesse et avec elle
l'amour de son maria qu'elle ai-
me 6perdument. Le despolr
decette temme estsubtilemient
analyse par le c6l6bre auteur
de a Philippe Derblay ,, et
d'autres etUvres d'une r6puta-
tion universelle.
Dans un autre numbro ap-
parait le romaincEl amo des.
pues de Dios ) ( Le maitre
apres Dieu) diA & la plume de
Ren6e d'Anjou et dans lequel
A travers une trame habile-
ment nou6e se peignent les
amours, les victoires et les
processes h6rolques d'un
prince d'un pays imaginaire
mais que l'on devine sans
peine 4tre un fils de l'Europe
orientale.
Livie charmant et qui pr6-
sente une grande vari6t6.
Remerciements
Mr Bernard Thbodat et sea en-
fanDs,.r' et Mwm EdmondEstinville
et leurs enfants et tous les autres
parents remercient la C( mission
Communale, lea Frtres de F'Ins-
tructirn Cbr6tienne,lcs Furs de
18 SngesIe et 10us ceux qui leur
ont donn6 des marques de sympas
thie A l'occasion de ia moit deo
Mme Bernard Theodat
nee Amelie Coriolan
Is I(s print de croire A kur
profoadq recoan uiaac .

.- :.. L MAIL

3 fEAM PACKET
COMPANY
Le steamer sCulebra
venant de 'Kingston est
attend u 'Jacmel. le 16
mars prochain.irarrivera
A Port-au-Prince vers le
20 du mdme mois, pre-
nant le trdt'pour lei ports
du Nord et 'Europe.
Port au Prince, Fe 291t6
vrier 1928.
J. DAALDER Jr.
Agent Q6tiral |


S.-m.* & .,L ... ^ ... .. .


~UL~ I----c


'rII


U


I'


f "


AI- l


Toujours-

nerveuse et couple

Dans sa premiere ann6e,la Falcon-Knight Six a 6tabli un
nouveau record de rendement.
Durant les annees de service A venir le moteur Falcon.
Knight continuera a donner la m6me souplesse, un rende-
mentassure avec l'avan'age extraordinaire d'etre I l'abri des
pannes de carbon et des reparations de moteur.
Beaucoup de personnes apprennent que ces rendements
du moteur Knight resultent d'une souplesse ininterrompue
dans un moteur d'une tongue dur6e extraordinaire.
La Falcon-Kniglit est pr6sentee en plusieurs n ouveaux
styles de carrosserie. :
'Conduisez une Falcon-Knight avant de choisir une voi-
tore.


Ftaltou-Kniht

KNEER'S GARAGE '
Rue Dantes Destouches
O- --m -


Grand H6tel de France
P. P. PATRIZI Propriktaire,
CGet Etablissement renomm6 don't l61oge nest
plus A lalrevient d'etre oompltoement restauete
At remis A neuf. Les ohambres onttout] le oea-
fort moderne, le service irr6proohable, al fe1s
taurant soign6 eat do tout premier ordre, IIOi6-
tel n'ayant rien n6gl1g6 pour faireplaisir &asa
charmante clientIie.
D6jeuner & la carte, Table dW'6te
Plat du. Jour au ohoix
Peasion an ois, & Ia semaiae,jpar jour
Garage mis gratuitement & la dispositiongdos
voyageurs.- Bains, Douches & touts les heures.
T616phono No 2341
Dans leI Magasins souch6s!A I'Hotel, on trou-
vera toutes sortes do provisions, Vins, Liqueurs,
'cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'italie, Grand
Choix de Conserves.
On y trouve a l'arriv6e. pendant le sejour on
an d6part tout oe que l'on d6sre au Grand Ho*
tel de France..- P. P. PATRIZI, Propri6taire.



Le plus bel Assrlinmcnt de has,(hausselttle
bijouteric et articles pour ca.
deaux se trouve

A la Belle JardinierreG rd'Re


C


__


ii~F~L-e ~'


-----~


-AM mmlo


L ,~


.. 1 .-


i


a




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs