Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04685
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-13-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04685

Full Text






Uliment MAUQl0M
DIRECTEUR
1358, Rue Am6ricaine, 1358

TELEPHONE No,' 2242
w- -y


216me ANNEE N 6342


OI'rT.AU-PRINCE (HAITI)


MARDI 13 MARS 19


- es .


Les grands prol ianes in lernalionaui...


Le Panamericanisme et les

Republiques caraibes

IV. ( Voir Nos. des 7, 8 el 9 Mars)
Dans notre dernler article bain et la nation dominicaine,
sur ce sujet, nous avons mou- aux heures graves, avaient
tr6 pourquoi les Etals-Unis tait preuve dune clairvoyan.
consideraient que le principle ce p'ililique admirable, d une
de non-intervention ne pou- sigcsse digne d'cloge et d une
vait constiluer une regle in- h a bi le I e diplomatique qui
ternationale inflexible dans le sauvegarda leur prestige na
Continent americain. Nous tional en leur assurant en
avons dit que ce droit d'inter mome temps dans I'alliance
venlion etait h leurs yeux une planamericaine une place ou
n6cessit6 ~ la solidity du pan- ils jouisseni de la consid6ra-
americanisme. une n6cessit6 tion et de I'estime de tousles
A l'unit6 politique et 6cono- peuples don't I'indepeudance
mique des trois Ameriques. politiqueetl'rvolution 6cono-
Puissants, ils croient de leur mique dependent de I agr6ga-
devoir envers tous les peu- lion des trois Continentsam6-
pies de ce Continent de veil ricains. D6s les premiers mo-
ier sur leur evolution, leur ments, le people cubain et
developpement 6conomi- le people do min iccain
que, leur ind6pendance out comprise que, malg.6 la
politique. Ils ont la prolonde difference de langue et fanta-
conviction qu'ils o n t pour gonisme de la civilisation qui
mission d'dire les prolecteurs 6claira leur berceau avec celle
et les d6fenseurs des petits dans laqutelle lut lond6e la
peuples amnricains qui, par grandtc Ipublique lederale,
leur taiblesse, seraient conti- il ne leur serait point possi-
nuellement expos6s aux con- ble de vivre isoles (de I'am-
voitises et la conqulte dies fiance du panatmericanisime
nationseuiropeennes elechap- et que, fatalement, ils de-
peraient ainsi a la loi du pan- vraicnt trc ides p i o n s
americanisme en s'e I 0 i- sor le grancIl a cli(quierr
gnant tatalement de I'orbite de la politique anienciine.
ue,dans celle parlic du Mon- Aussi ils orient'trent ieur di-
eou nousvivons, les nations ploinalic et lciur-s rc litons
ani6ricaines Iracent atitour avec les Etals-l'nis vers litne
desElats-Unis.Elh bien,avons- p o liti(ii de t c I iiliatioll,
nous dit, la garanlie miiorale dtentenit ainicfi!e propre a
de celle protection quie Ihs (Ili iper les minaiecli lus ei l
Elats Uniis pensen 't 'Ire ,ioter les lri:ti si;, J.iiis-,ien)
de leur devoir d'accorder antx dcIsnalleillendls se ,sowit dis
nations amnricaines qlni gra- siiws, et bien des frictions out
violent aulonr d eui x, c\ 5-,t la Ci" 0 L\ ite' s entire cos 2 pet'iil)les
doctrine C'nonlCce par le pil et la piitissaintle C'iiledr!'atioli
sident Monroc, la garinti;e qui iarclhe'i ha l61le dc I'Ame-
materielle (IC la garde qlu'ils rique anglo-sax')iine el don't
se croient obliges de nionter l'aide au triple pointil de vue
autour de ce onlinvnt don't econonliqute financier ct mi-
ils sont la plus forte ptlissan- litairc leur a etd, leIr est in-
ce, c'est le Canal de Plinama dispensable.
qui leur assure une v ra- ILes ontfren'c, |)anamin
Ipide et stir poilr la (onlin- ricai',e o at I cit instiluees
I1ali oni de leurs njilk',s d. ;alini d ppiaiiir lc ( iificult6s,
giterre soit dans I'Allantilue d'ellacer les ( suil ces de tric-
s,)il do'ns le I'acifiqic | ) r tio:: ,> <| i ie n\'ct iI niaitre en-
I ire a c e aln daiigcr. vieinne de i'lst on dIe I' ieit E'l a'ors, pou'r enix la g aa;tinlie 'Ic tiliitu utila!ismc' ain tricaitn
ililnlgil)Ie de la docl'nle pIl' elt p il t.;i mii.iiiil uni;r nies et
tectrice de Il'u iit6 dut i'oili- iinliad ivi lblC, la l.)ice et la
Iinenta ani ricain, cell d(Iu prrd- : piiss.ince it p aiiatiiiwericaniis-
tieux instrument qui assnre tInc dains le Monde. I.c plus
la defense eflicace de la terre sage po i nous e.st d' bien
amniricaine, c'est letr d(roil lious peniclietr dIc et esprit
d intervenir soit par la voice hqui an iin a les iteuples
diplomnatique, par des con- voisiis et. de coiiiprendre
seils, des avis, des ave lisse- que Is rIlreCsenltails de no-
nients on nuitreinent et de Ire i'a iys ci rc iiiiisilons doi-
nianiere plus clicace, dans la vent avoir I'habiletle et l'intel
politique ou la vie econiomi- ligence de conformer leur at-
que des peuples qui consti- tilude a la politique qui con-
tuent les 616ments du pan ditionne les rapports de notre
ami6ricanisme et torment le pays avec les Elats-Unis.
bloc continental am6ricain. 11 n y a pas deux lavons de
Si Ion croil autrementl'on joucr notre r6le politique
s'abuse, i'on vit dans un rave dans le grand Conutiatent amne
dangereux don't le brutal re- rivain et de tirer profit de la
v il comportera, pour ccux prospetlite que peut nous alp
qui sy complaisent, I)i e n porter I'heureuse expianaion
de descsperantes realilts. du panaimericanismne.
En consitderant celle ques. O I i
lion dle I intervention par r. p ax'DE i lOl d' I.l
port au panamlcricainis:e etl 'Our loItcs;!p *i' i suil
-~~~'A. - -


au Juol e pi V j)uL'ii !Cs L'.il'j' .i'i.i\ 'It 'ri("
Unis, on en arrive Aa uppre- C|I/Z I()\ 1I >'AI.0 & CO
cier combien le people cu- 1713, Hue Ju Quaai.
*









.*


I


Le Roi des Rhums

cest le Neclar
IlE IIIll M As l III, I,'l T V, 1:1 1
B.AISSE Si1t 11 I. I 'l 1
Rhum courant .1, 5 et i gout dcs"gallon
H11tis'M FINS
De Sept Cinquanle Gourdes
En bouteilles a partir (de (de 1,.51) I bIoulei ll.
L.e Rhum Nectar tabriqLcu d'un seu l I imnme pi odui'. La1
dillerence des prix se trouve dans la vicillesse escompte
10 o/o sur tout achat en gros.
Liqueurs et Sirops de ;outes sores aux rix de Cinq
gourdes la bouteille de liqueur et deux gourdes cinquante
la bouteille de sirop.
EXTRAITS pour Kola, liqueurs et sirops par litlres de 50
bouteilles en detail: dose pour un et deux litres pour
Cr6me ai la'glace. Sorbets.
Extraits pour parfumeurs
Eau de Cologne, Eau de Lavande Violeite,elc.
Alcool rectifi6 pour liqueurs pour pharmacies
Alcool A bruler Clairin - Cail Sucre, etc etc.


Bureaut dIa dd atirn "I PRINCIPAL ALINENT
S aET DE Que recommandent les mni
decin de la capital pour le
CONSULTATIONS DOOUAMlRES entants en bas age. c'est la :
BANA LACTIC"
Ouvert A Port aLn-Prince le BANA LACTE
5 jvier 1927.En vente: chez Siimn Vien
5 janvier 1927. Au Bon Marchi, E. I)erei:
Directeur : Martial B. Con- Chs. 1icoutlc tlici. '1n.ille
langes. Telphone No 2891. Grande lhlarinacie Coumei
Se Chargedu didotanement ciale.
comp!elt es importations par A Petit-.G.ive: BANA LAC \'
colis potlal et grande Douane chez S. vearli AN, I. I'. cid.|
et des expeditions en g6ndral. DEI'(O.T CirNTAIA: Clemi
Declarations. ties alles, vis- i-vis de l'h6l t
Verification. 4 nmriain, liaison Painlalbo
Paiement \dcs ilordereauix (juilbtd.
l)roils. I
Tratsportls a destination li- ith e ir lde l'rcJ'li'.t| e il
nale. :11orl ni -lrinc
Transit Tcrrslte on lari- lier, i i hetires de IC l i,
lime. i i i, Is ciloclies (l t I. Mi
Expeditions en tineral. Ir t olitaine soil' ,elll t "I l t(: ,
o!tvt ]in cariillon joycny.CY
Ne votis de1placvz pPas, Co I .il ir" Salcr I 'a 'iv ;e '
voveCz vO doctilmeits au iu- ILNl ( j tle de (. Nl. Algr I'Arche
reau de )eclarations el allcn- Ive ue tl i orl-at-Pr iliCe c
dez vos marchandises chcz tour de sa touiii 't i,'Isoral
VO Is. I dans divert cs ; (oi.s.ss (I
Declaralions correctmete l son olarclidi icOCse.
faites personnel honltle et Au conrs(it sa lmirni''
et bien entrain',taril tr6s rrai- (G. a et a iad iniiis rcr I l(o
sonnable. firmiatii ii e ,ie > l n \ 'ii
lrnemettez toutre vosalbirIs fan s e adul ties.
dedotiane au Noussomi.,eshlIreuxd(
prendie le retour cn Io:ii
BuEAu IE DI):cI.An.TIoxs sant de MnIgr :eiialgi.
.T UK A Eei A li''
CoNSUITA.vTIONs DoUANllihilt's. Uni alambic I Dcrov lit 6
line F(or:-Per gallons eni parlail liotl.
Ari iti local de la a Liigie S'adresser a .\No i635 Iti
Hlollandaise)--Port au lPrince. Feron.


BONNE OCCASION

A vendre a la Maison

H. SILVER

A tres bon march

Un fort lot de: Chal)Cl Uix

de Daille fine d'Italic.


line magnifique ,Cadillac

1 SedaI 7 7 l Ices.
II8 1 _O lIll -.-


otre I ii'...


... a vu, avant-hier, vers] les 6
heures du martin, un group de
deemoiselles qui se rendlaict i.
Delmnas et q i current une vive
discussion avec trois jeunes :hwn
mies qui s'y rendaient atn'i. DI)
part et d autre, on se diit tLd
choses peu lendres. Les demoi-
selles ne furent pas les plhi-t -
bres.Qui s'y frotte s'ycolle. Ce,-
taines rv6lations turent I titles
et certain petits romans pase-
rent slors sous les regards de
NOTRE (EIL. II est vrai que pour
les messieurs aussi certaines pc-
tites histoires dr6les turent con-
tles et NOTRE (EIL lea voyait
mal li'aise de se les entendre
rappeler.
s, ... a vu, dimanche, A Delians,
deux demoiselles qui qutlaient
au profit de la chapelle. Un gen-
tleman fit signe A lune d'elles
x de venir recevoir son obole. La
x, qu6teuse, corbeille en avant, s'a-
h, vanca.
Le donateur tendit uine pikce
de 50 centimes et sans sourcil-
E ler, annonqa qtie ion intention
6tait de donner 5 centimes et
i demand que la monnaie de sa
el pi e lui tut rendue. On riait un
n pe autour de Jui. Mais NoTma
(EII. ne voyait pas cela plus ri-
dicule qu'autre chose: on donne
ce que I on.a, mnme loisqu'on est
la plus belle fenune du imonde.
?- .
... a vu, Ioujours dilijclhe et
lonjours A Delnas, un chien pll-
te ntlrer en grand sei licur datns
hla chapelle. On voulut le bou-
t 'ir ho'rs du lieu sacr(-; mais,
- tco ntme ces gros St. lBernard au-
tour desquels jappent les pelits
1' roquets de salon et qui ne dai*
e gneil nullemnent prendre garde
.a eux, le dogue ne fiaisait nulle
altention A ceux qui voulait le
- lairb sortir de I'6glise. 11 y rest
I ain q(iu'il voulul : ii 'en sortlit
que quand cela lai pit'lt. Natu-
I lIlc.ientu Iorsque capleurs et
P cainion ne sont point I, les
1 ciliiis soiit rois t

... a vi, (diin;ncle soir, vers
Sle's 11 heures, i la rue.... D)...
qui jouail avec une r6alit6 sai-
e sissanie el une agililt incompa-
rablel l:i cOihlre scene du balcony
de Cyraino. LA hatiul. les ballants
(d'une fenire enilr'ouverls, dis-
cretls, laissairlnt passer un rayon
de luiniire, a pine perceptible,
monlranl A ceux qui seulsoni des
yeux dii lynx, un joli illinois
dolit les regards inquiets inter-
r'genl Il)obscuril(,, suivani I'as-
c'lision di ('ihriislian qui mton-
tail. ai'r leltoteau du cet6 gau-
che dea i galerie, des janmbes,
ides ilains el (des bras, i'amou-
Irux s'dlevail vers I'Etoile, la
/;fintii qui I'allendait Ia-haul.
Lin t outr de poignet, un renver-
seimenit, un iedresseinent, la fe-
niire soitvril plus large, e re-
I ritu'r c il n'y eut plus personnel
dans la rue.


Al l azar dil' Danes Elfgaunes
C'(st le No 0194 qui a gagn6
Ic joli Ihale, don't I'lheureux
ga(giant est ie sympalhique
Hlermann ape Fils.
Tous nos compliments.


0


f


J


*'-*** .- Ai?%.A\ uNCI,

Certainement, une des cio-
yances les plus stupides est celle
qu'il faut un long apprentissage
pour un simple metier et que la
seule chose qui n'exige nIl ap-
prentissage c'est de pouvoir
tout faire. Herbert SPENCER
rH tB


j


i --


mmmmfid


_ __ ^____ _


I


I Ir- --- -,


___








PAGE --


-" *a- ---: ..a-


0 W a - ,I- -.


Ie M1 t'i (i& 4

Heoprcsentants poutr HaiLi


BMeatmaM|B*


DERNINRES Nouvelles

de L'ETRANGERI


A Ger LA \F\.E ETILECIIILI
A Geneve SANIAGO I)E CHILD Le
GENEVE Le Conseil de la gouvernement Irantais a d6cer
Soc des Nations a exan president Ibanez la grand'
Socaire des opantis ona eaois croix de la Lggion dl onneur,
I'aflaire des oplants hongrois et Ne-lork---arir par l1I1phoae
a)prouvC a I'unanimit6 "a pro- PA^Is-La line tpldphonique
position de M. Austen Chamber Paris-N -York a 616 honique
ain d'adjoindre deux personna- Paris-New-0rk a t naugu- ^
li 6s neutres au tribunal arbi- rle hier.
tral mixte.La IIongrie a accepted Le Con res
]a propoition mais la r~ponse
de Titulesco repr6sentant do a Presse la|tne
Houmanie Hquivaut A un relus LA HAVANE- Un comitk du
que le conseil a consid6r6 con- congrus de la Presse latine a vo
me tel. t6 hier la decision de ne pas
La discussion a 6t6 vive au- protester contre intervention
jourd'hui au conseil de la So- amiricaine au Nicaragua.Les d6
ci661 des Nations lorsque M.Ti- ihus au congr. s out approuv6
tulesco, ministry des Atlaires a l'unanimile une resolution
Etrangcres de lioumanie, de- pIrdusente par M. Mario Ape-
manda que les nouveaux inem- Ads du .Popolo d'Italia. disant,
bres de la commission d'ar)i- ( Le serticmie congrs de Ia
trage pour lesoptants anglais 'resse latine proclame solen- .1
lussent soumis 6 cerlaines con nellemnient la solidarity de la
ditions.Le conseil a envoy des pcesse latine du rnonde entier
invitations cordiales au iresil das la Icie et la douleur des n6
et A I'Espagne demandant A ces cesiles et des aspirations de .L
pays de revenir sur leur d6ci- tops les peuples latins de I'Eu- nic
sion de sortir de la Soci6te des rope et de 'Arneique, des plus tio
Nations. II a 4galement fait ap- grands jusquaux plus petits . 58
pel a Costa Rica qui a dejA quit e congres engage ses mem- train
Wt la soci6t.B bres A maintenir union la plus dit
(ENEVE M. Briand et M. iroite pourla d6tensedes droits 16.
Belaerts Van Blockland, minis- londamentaux des peuples la- B
tre des Aflaires Etrang&res de tins tels qu'ils les ont recus de am
Hollande, ont sign un traits leur mnre commune de Rome. ra
d'arbitrage et de conciliation.Le Plus 6nergique 6tait la motion vair
conseil de la Societe des Na- approuvee par la troisibme sec -
tions a adopt le rapport du co- tion sous la pr6sidence de M. que
imil6 de trois membres sur 'at- (George Bourdon du ( Figaro ) ten
fire des mitrailleusesl autori- de Paris. Cette motion propose sal
sant I'envoi en Ilongrie d'enque le boycolttage contre tous les -
teurs teclhniciens. La Petite En- gouverneiments ou fonctionnai- tall
tente a accepted le rapport. La res qui, dans n'importe quel ce.
Hongrie a maintenu 'inutilitr Pays, gin:eraient la press dans (
de f'enquete ; la session du co I- exercise de ses droits. Cette S.
seil de a Soci6td des Nations motion a Wl6 presentee par M. got
est tcrmninde. M. Briand partira F'lix Palavicini, ex-redacteur sili
remain A 13 heures. deo El Universal ) de Mexico, ma
coddamn6 A mort r6cemment S.
Le cotflit par le president Calles maits au- -
anglo-6gyptien toris6 A quitter le pays grAce A ad(
LE CAIRE Le Cheik Hafiz l'intercession du president Ma- rel
qui revient de Koweith dinent chado de Cuba. op
u'l l)n Saoud, roi d'Arabie, ait
d clar6 la guerre sainte ou qu'il
donne une aide maltrielle aux Dans la R6publlque
tribus qui lont des incursions Dominicalne
dans le territoire de mandat an sir
g ;,is. ilafiz a d6clard qu'au lieu Inrendie A Puerto Plali hie
de I Inenter la guerre, lbn Sa- Dns la pre re quzae
01 tl Iiche de calmer les tribus Dan la re, un violent quinzacendie fill
qui se sont r6voltdes A cause dce6vrler, u violent incendie il
des raids aeriens executes par dt ruisit,gritce au manque d'auu sel
Ics anglais en reprksailles des algr'l les elorts du Corps1
t x;-)diions taites par ces trilus des Poumpiers, plus de 50 mai- va
en violation des trails conclus sons dans la ville de Puerto *
t i:rce les difILrents clans. Plata. (est le plus grand mal-
heur don't est victiune cette in-
Le cartel de nacier tercssante ville depuis la guer-
I'.\IlS Ayant rdussi A vi- rc la lstauratzou.
I r les cueils sur lesquels il me -
I I,-iit de s'6chliouer, le cartel eu ellei0 raphie alias
i >ijen de glacier a sign uni al
i., Wveau bail de vie tout au M. Luc IDorsinville nous a fait l
I)Mins pour un trimestre sur la voir les manuscrits d'une g6o- U
I .s'e des quote-parts fixte an dl graphie avec atlas qu'il compete ,
I.it. La reunion trimestrielle a sous peu fire editer.
pris fin aujourd'hui et la direc- Cellte g6ographie trs corn-
liii du cartel a fait savoir que p)lte comprendra des notions
l',ii.coi d I tait parlait.Ni les alle- g'nbrales stir Ilaii, les Antilles,
inands, ni les belges qu'on di- I Amihrique, l'Europe, I'Asie, I'A-
suit prbts A bouleverser les ar- frique et I'Occanie. L'auteur
raingeients actuels n'ont insist nous a conmuuniqu6 certaines
pour fair adopter ce qu'ils con tiitudels qui accomnpagneront des
si leretit comme une repartition d(onnIes geographiques. C'est
pi!us equitable des quote-parts, une ueuvre consciencleusp et
La qucslion de Fadmission de imuportante qui rendrade grands
la Pologuie au cartel a et re- services au public.
mise a plus Laid. Nous souhaitons que M. Dor-
sinville arrive bient6t A fire
Graves paroles paraltre son ouvrage qui, par
I'AlilS- L'anural Raye, par- ce qu'il nous a montrY, offre un
lant Si rAmerican Club, preconi- grand intlret. Nous lui renou-
sale Ir incipe de la liberal des velons ici, tous nos compli-
meirs. Imelts.


elites

-Nouvelles
.0 DRES- Les elections mu
ipales dans 58 circonscrip-
ns donnent comme r6sultals:
reormnateurs municipaux, 31
vaillistes, 5 lib6raux. Le cr6-
de I'adronautique s'W61ve A
080.250 livres sterling.
IERLIN M. de Margerie,
bassadeur de France, inaugu
l'Exposition du livre Iran-
s.
- La F6d6ration m6tallurgi-
e berlinoise accept la sen-
ce d'arbitrage au sujet des
aires.
- La Fed6ration ouvri6re m6
lurgique refusa cette senten-
GENEVE -'Le conseil de la
D. N. d6cidaj d'envoyer aux
uvernementsjespagnol et bre
ten une lettrecichalcureuse de
indant leur entree dans la
D.N.
- Le conseil de la S. D. N.
opta la proposition roumaine
ativement au rOglement des
tants hongrois.

Naissance
Nous avons appris avec plai-
la naissance, survenue avant-
er A 8 heures du soir, de :
NICOLEIANSELME
le de Mr et Mme Pierre An-
lme.
Nous envoyons nos meilleurs
eux de boniheur au bdb).


.a i'" ,* 'liiini .los'|li
I i f ) li, lions (ue lIe 19
i ini(' CU11i III', :'I i 'occasion ti e la
I &i Ic St. ,I ) ,-, i, il v aura tine
1. ,I ltlc h I mis la gramide tour
Ld,, I'ilIise, v'ec to lbu ola et ker-
:iir v>eC.
C(:ell Ifi. onlinie on le sail,
est organism c chaque annie, au
prolit de l'iie, par un group
de dulnes (Ivou6esa St. Joseph.
N')us prolitons de l'occasion
pour announcer aux (lames qui
fornetit le comit6 d'organisation
de cotte lelc rjti'une reunion du
i' l t 1 1_


don(t it vient (d'tre l'objet de la
part du Irsi(det Borno, assu-
'6 qu il saurai pleinement jus-
ifier ians celle lonction qui est
en rapport etroit avec sacar-
ricre, la conlimce place en lui
par le Chef de Nation.

POUR

Mira cloane
-14. -


('oiit. alir., leu (lehiain, 1 ou lier mai st arrives A Port
coiai n tS. I) l, hes de apres- s au-rince MM.I Ed. Tovar et F.
mei a Stag.S. Io; Iche les Sleurs (ouIsse, reprsentant le com-
deri Sagres s(c!inide predreal merce de Mirago:ne. Ces mes-
dernieres decisions concernant 111 sn v solliciter du
sieuirs sunt venus solliciter du
la teo. lPrsident Borno la promesse
No.a rce------ le Gouvernement voudra
Nouveau Directeur examiner de plus pr6s les chif-
d'Enseignement Iressoumis'relatifsaulrendement
C'est M. 1. C. Lhdrissoni qui du port de Miragoane, lequel
vient d'Itre appele par le Pr6si- port est comprise comme on le
(dent de la Ilpublijquc, a la Di- sail, parmi ceux pouvant 6tre
direction de !'luseignement en ferns au commerce etbrieur
reinplacemcent de M. Horace par arrWte pr6sidentiel,- d'a-
I Ethliart, dec(d6. I pros le prolet de Loi actuelle.
lier mialin, 11 heures, leSe- ment devant le Conseil d'Etat.
critaire dEtal de l'lnstruction *Nous avons eu le plaisir de
Publique procda A l'installation recevoir la visit de ces deux
du nouIvcui Directeur d'Ensei- distingu6s d6lgu6squi nousont
giiement. remis un article Ir6s d6taill6 oft
Aux boms inots de coinpli- sont exposes les chiflres et les
I meiit qui lIi parent adresses, M. arguments en taveur du port de
Lhi'rissoni ripoiin it par une Olo- MiragoAne.
lqu iile allio'tion ofn vibra tout
Ssoil bel aiiiwnur pour la cause de Nous publierons demain cet
I i'lninct O pIublique. article etl pr6sentons nos meil-
0 ous co(mliinentons vive- leirs voeux de succs etde rd-
iinnlt I. iu:':sson pour cette ussite aux deux d16gu6s de Mi-
haute in a r I u e de distinction I ragoine.
i^^^,L:I d$^a~j^ ^ Hll


,-' -- a


foss's Belfast Giig ',


V" F. BERMINGHAM
Agent Gdneral.--AuxCayes


cconnu le mcilleur par les
plus fins Gentlemen
de monde


G. GILG
Distributeur.- Port-au-Prince


~TI-


HOE ?ISIMIEC




Capital: Or 18,I110 000



Eug. 1J'os-sesseco


L;tA r ux9


I


_ __


r----- -- 111


_Y____


i~B"1IBl~b~BB


LF AIA'lIN- 13 V:,ic livis


9 Ila:







IE MATIN 13 Mars 1i '


-~;---- -- -- -----. .


pAGE- 3


Un article dei' I Thliln I ien\
a Proc6s de lidai.ce.- 1Fi
doncIe Tel est le litre d'un arti-
clequ'est venu apporlere ii notre
redaction M. Thoby Vieux en
nous enr demandant 'la publica-
tion.
Cet article parailra snUIs peju.


I I lll di'i, 1 ,11
11 parait que, miia.ir I'inil --
vention de la police. lIe< 4 Cni-
merVants d? nla iCu du Magasin
de I'Etat qui, sous pr6tcxte de
r6clame, out 6tabli d'i1ns leurs
magasi-s des orchel tres (Ui, par i
leurs airs de bastringue, trou-
blent la tranqui lit6 des hon-
n6tes et paisibles comnuierants
du quarter, ne vtulent point
renoncer A leur dtlistable I ra-
tique,pr6tendant qu'i I'intnrieur
de leur mason, ils avaient le'
droit de faire ce que bon leur
semblait.
Uls se trompent. Lcur cas
tombe sous le coup de I'arlicle
398 du Code penal. Pour les eni
convaincre, nous reproduisuns
le texte des articles qui les con-
cernenl: Art. 298.- Scrout pu-
nis d'une amende de onze gour-
des A quinze gourdes inclusive-
mer.t:

8 Les auteurs ou complices de
bruits ou tapages troublani,
pendant le jour ou durant la
nuit, la tranquillity des habi-
tants.
Art. 399.- Pourra, scion les
circonstances, Ltre prononc6e
ia peine d'emprisonnement pen-
dant quatre jours au plus :

5o ontre les auteurs ou com-
plices de bruits ou tapages.
La loi n'envisage donc nulle-
ment le lieu ou se product le
bruit ou le tapage et.elle d6finit
bruits ou tapages tout ce qai
trouble pendant le jour ou du-
rant la nuit, la tranquillity des
gens. Nous croyons done qu'ar-
mbe de e texte formel, la po-
lice doit exiger que cessent,.
la Rue du Magasin de I'Etat, ces
musiques cacophoniques qui
par leur bruit et tapage scanda-
leux troublent la tranquillity
des habitants du quarter.
---I

Avis
I a Direction du service
hydraulique s'empresse de
rappeler ai ses abonnrcs iiue
le dernier delai pour le paie-
ment de la taxcd'eanu tss nois
de Fevrier-mars 1928 dofit
expirer le 15 de cc mois lPas-
s6 celle date, tons les al>; iness
retardataires eltdont les prises
seraient couples pour dette,
devront payer l'amende dec
o01 ze .ourdes I)r vue par Its
rglitments pour le r6tablis-
sement de la connection.
Port-a n-Prince,le 12 Mars
19. 8.
% LA Dlmi-:c'iCN


MALADIESdu let des REINS i n.... r -
* VESSIE, VOiL IURINAIRES
ictere. calculus cy.eite, prostatite
;(.*'on ~par 1,i omprim* |d-
KTW



Rem i nlmcwr inoffcnsil, il ct< dun k
en i p'. Ic 3 nprinines f "


m'tr dans on pcu d cau.
TOUEi i' 3BONNES I HiARMACIES *
LA86iB E, EYRARO, 46,r iL 'e Grenelle,PARIS

1l*!;Sli ll Ail& (.i IA. S.S. Cn

\Wa'e, man, Liint ,
i 1 1 11N\I .\ '. l\ .\A ;i
L .S. "Lake l i I : lhiis-
S., ."blic Ic le ci i., PeaLn-
1m,1 1 t 1l., t I. VL (lihrles
I' ), wcrn ici le 2 A.\ il avec
dti lt.l. II l -)a irat Iv n 'lme
jour. lIitineraire scra fix'e 4i
'1 I'ri i\ N e.
lul auIi-Prince, 12 M.rs 1928
Ant, T1'. lin \\'viY




rnrisiana
CE S01R

Mathias

Sandorf
7c,18e, 9e episodes.
Sl.nire : 0,30 ;, Ialcon : 1.00

Empresa Wavlers
do Cuba
Le steamer llabana P, ve-
n1int (de Sanltiigo de( Cuba, est
atteCiu'li 1 Port-ai-l-ri'ince, le
17 niUrs couranil il piartira le
inc .ijoulr,prenantilr t ett pas
sagers,; pour ltuerlto Plaa n t
Porlo Rico.
Lt sleanier ( I l)abana )), ve-
nant le Puerto Plala, est at-
tendii ai Port-au-Princc, le 27
mars courant, il parlira le iii-
mae .j')ur pour Santiago de
ulba ct la llavane, pregnant
t Nt tel passagers.
I~ort.au-Prince, le 12 mars
1928.
J. D.\.\LDEI Jr.
Agent General
Faillil 0(/olfon, Lucas A Co
AVIS
Lf i ri'anciers dcs sieurs Ololl'-
on 1 C'aS: & Co, en failite, sont
ni l:- i ierenter leurs cr~l.nces,
I lin it. .' rification,dans led 1lai
de (iutmretle ours, imparti par
t'artic'c l:Il du Cole le Cornm-
mercce
Les Sn'lics provisoires de la
Falillie.
Port au Prince, 2 Mars 1928.
C. M. DIPL'Y
J. DAAI.DER Jr


-..-.aS


II g a toujours du,
danger dans les fouls o


Les germes dangereux .j
pullulent dans les ag-
glomerations. On ne
pett pas toujours 6viter
les foules-mais il est
toujours possible de
se preserver de toute
chance dc contagion.
Le moyen le plus sOr at
le plus efficace est do
purifier friquemment la
peau en taisant usage du
SAVON


LIFEBUDI
le Savon
pour la Sante6
Levdr Bros. Co., Boston, Mau., U.S.A.


S&A M


a



-.


Enl


-- - -- ---- -- -.

SA 'ALITE DES

Ia TS & rFUBFS

cilil i'Cpl'rcscnte

palr

le

motL



VIrestone


aichclI

trestone

Vou. eocoiinisrez lhe:iucoup d'ar<|ent et lviierez beaucoup d'ennuiO
Les produ's F'irei.,toi vdeit au priix raisouables et ,esistent
surtout lonltenllips
propi4l'I ,-it1,,s t i cl.ions, p opriit- dires des automobiles lourdes
et 1., s, s out 1)s m. n -ts k avi.vitrs de roul.r sur les pneus
fircstore I. ,- leu, it joi ir.
Nous av its un x,-ellent a;,or iient de toutes les dimenvions
de pleus (It Iles, ef IIuL recominind s los stocks des prodaits
Fire'lonle c'lh*z le';s a;j ti 8 'i I nils :
O( Jean lucini & (Co (Cl)-Ilaitilie. Mr'iT. Gousse, MiragoAne
Mr F MaNiirassc, Port de Paix, NI. )esquiron, Jermiie,
Antoine (GeIl rrd, iGonaives. Elias Saliba, Aux '.ayes.
Clement Pina:x1, St Marc. Ed. Lauture, A Jacmel

L. Preetzmlann-AGGERHOLM & C0
Phone : 22)1. AGENTS GENERAUX, Rue dui Quai.




Panati1n1' iiailroa0d Steanmship Line


Service


d,. frt el de passages entre


NEIW-YO( K I L' \. Y. IIISTOBAL, (,ANAL ZONE et les PORTS de la CO~lu
OUEST de IAM..IlIQUE du SUD.


el plus rj.pi(le ci I ,,.I i I .v <1, ii;., l les porls lir i -1,, ". p, i'\* ,1 c! (.is(il) l, Canal Zone, Isthmie de Panamaii
Voit i la I-le de 1" . nts pour les :imi ; x ,i Is dc Il'Europe :
Angleterro Ecosse France
MW-, G W. SHEI.)(OM & Co- 17 James Street, LivEIIrooL, IN;AGIA.N


li FIN\T; :
Mrs. S11ilI)it0 l &0 sonil reprsni'tlh
Par les milaisois iuiilialnts :
GiE:l..\ irL;v ll.\\ii.A Y & Co
21 1iied'dn hi il')|>ul)lilIue
Ill.:i iI .()N & (i1C LI
53' Qual (Georg's V

lHENL :U i-ON CI CC. ltd
RLue du MoNlin .1;i :peiur
loulolgne s ler
SrlixUN Pii;.inoC (ie. Ltd
9511 ie d( .luarais
Pa;iris
Ilui kiU 'iN;i'lo & ie. .ld
Ilue( d, Ia Ila r (iiquillit6
l)unkc!r1|:ie
HEItNU PlI'ON & Cie Ltd.
lue lBoy
Bordeaux


CO)'pENIAGUE
I)an ii'iark
Mrs. H. A. li:Xil. & Co.
21 All lniga(de, Copelinhgue
GENI-ES
Italic
Mirs IllNlil (:()c & CI LISlE I
l'iazzi S. Matteo, No. 15
Genva. Italic
( litlSTINIA NOVWAY
international
SC litionusselskad
HI.kNIBOURG, GERMANY
ll. Vole mann
I ambourllg,i ernlany
GOTTo'UIICi" SWI Mr \EDEN
Nordisk Express
G illt illl- r Swee leiI

Mr. 11. Vogenm I1111
ilottel(dam,'J tHolland


0. B. Thomoson
General Agent
IPort-asuiPrince, Haiti
Private Telephone No. 2325 General Oilice Telephone No.


_ __ __


R,-.;;3~ii'?'aErP1rdijlYj;- ~


-I--i ------


9


i









PAGE--iY-YLI 4.L;~-~- lE-: MA'lIN--------~ .. ` -


.: 1

nne de la
inne de la i


' ,


--. -

t" .'- 4. .

do



Convalescence
Neurasth6nie
Tuberculose
An6mle



La Cure & GCLOBIOL
sgme.hae I0 force nerveuse
S41rend *ux nerls rajetmnis
t route eur inergie. leur
uplems 1 lear Vnueur.


,. osion
le i**


btalfIssrment. .,,alt'a l
Grandi Frig
un t i V i. n.,,I r
teut,, l>I~arn.r~r,t*.


-~


Se plus bel Assortimentt de basChaussettes,
e plus b 1bijouterie et articles pour ca-
deaux se trove

Ala Belle Jardiniere G1rd'


Ne soyez

pas trompes

SVoyez le nom
Geo S. PARKER IDUOFOLD
sur le r servoir
Cela Signifie le veritable.
Beaucoup de plumes imitent
i etressemblent A la Parker Duo-
i f old,inais elles ne 'peuvent vous
tromper si vous cherchez le
II nom qui est imprimi'sur le re-
servoir de chaque Parker Duo-
I told pour votre sauvegarde.
lf i 3Ces imitations ne peuvent
I Barriver a vous procurer lesqua-
lites de l'excellente 6criture,et
la longue dur6e de, service de
i la Parker Duotold.
Les reservoirs et capuchons
SI de la Parker Duotold sont ta-
briqu6s de a Permanite ) incas-
sable.
i Cette nouvelle mati6re bril-
., lante- 28 o/o plus l6g6re que
le caoutchouc anciennement
employ6e- procure une plus
", ,i grande aisance pour 6crire et
,4/ I ine se fletrit ni se tend ou se
brise.
La pointe inusable en or irri-
,,,/'i di6 de 14 carats 6crit instanta-
i7..y ui j, Iment sans pression au
n.moment o' l elle touche le pa-
pier. Chaque pointe est soigneu-
sement tremp&e et travail ee de
tell tacon que n'importe quelle sorte Id'6criture
ne peut la delormer.
i,'encre ne couple jamais, a cause du capuchon
interieur de la Parker Duolold, laquelle. terme
lrminntiquement la pointe quand la tte;,est vis-
1 ce a fond. II n'y pas de trou de iremplissage
sur le cot6 du rdsei voir Pair neApeut entrer
ponr attaquer la poche d'encre. La Parker Duo-
told est inattaquable pour n'importe quel climate.
NMais seulement avec la vraie Parker Duotold
vons aurez cette superiurite. Gardez-vous des
in'tations.
(; Graduations de
pointes en 3 gros I
setirs de porte plu
0s eC 5, comnbinai
,0)ns de couleur a 1nots noirs.
oIIie-lhiAquie, Jaune mantiarine
tu Lapis L ianll. rl et ade et
oir el or.
Mohr & Laurin, Agents -Portau Princ
r"


I


d~J


ADOPT


S3-in-One
L'ulle de Bonne Qualit6


ALUMINUM I L E
.\i O(i'ald.i & Solilh Ameri.ca Scamt l ((omp:npa! ln'.
PI AuCIAINS DI)PAITRS DIRECTS POUlH l'OUT ) .A-l' ':.'I E IA't
k,, at I \ 'v\illiam" -. r I t, l. in ce
e (8, (co0tinuiera j*our P .ti et


Jacit.i rr rianrit du Ire'.

Un steamer laissera New 0'06 ile
pr, eli;i p :i v: ort-.,u-l rinc-, ,-* I v,
nord.
Ce 12 Ears 1928.


21 Mars
iorts du


Une favorite

du theatre
). FAIT 'ELOGE
de I'xelento










ALUER HARRIS dit I'Ext-
lento est fameux.
.Alliter Harris, une des actrices
impayables de la contrde, dit
quelle doit sa jolie e!t joyeuse
echevelure d I 'usage rdgulier
(qu'elle lait de
LXELENTO
QUININE POMMADE
Vous aussi vous pouvez'avoir une
jolie cheve'ure en vous servant de
l'Exelento. Elle agit sur le. raci.
nes des chpveux et le cuir chevelu
re apres usage votre chevelure est
plus tongue et plus jolie qn'aupa-
ravant.


I e tL esthetes recommandent ,'Exe
lento" parce qu'elle fst la vrai-
pommadde de quinine. lle prcoui-
sent aussi le savon Exelento Skit
qui conserve fraiche la peau en
enl6ve les boutons et les teaches.
Nous sommos si fhirsdeces asser-
Pour graiaserlee appareils de m6 tons et que vous aurez entierej
nage lea que les machines & coudre, satisfaction avec ces produits re-
les phonographes, lea aspirateur, es marquables si vous vous en servz
ventilateurs Mlectrques, les machines r4guli6rentet, que nous vous en
& laver, les serrures, lea charnir s, verrons grati un dchantillon d~
lea verrout, etc, if faut avoir soiu chacun d'eux.Nous vous enverrons
d'em loyer de 'huile de bonne qua-
lit6, 'huilede bonne quality eat 'ou-
jours 6conomique. L'huile A bon mar
ch4 est toujours chore.
L'huile ( 3-in-One )) es de bone
quality.







ra. A mnlvrabhnnlamme t re i i.
"ueiueaxhio lie ria -- ^ ^^ M
pf mnna &l** t nr1mat tr"*'^^^*^^^^


guli6remeut,
Frotthe sur une surface mdta!lique,
l'huile "3-iu-Orne" pen6tre v6nritable-
ment dans les pores du m6tal, le read
impermeable et 6vite la rouille.

UNE IO~E NOUVELLE
Employer 1'huil e "3-in-One"pour
nettoyer et polir les meubles, les'
boiseries et toutes surfaces vernies ou
points.
Es vente dans lea quincailleriea, le I
pharmacies. les armureries et les m.a-
gasins, en flacobs de trois grandeur
et en burettes.
IGRATIS Demindez tin gr s
dchantillon et la lisle des application ;
gratait.
THREE-IN-ONE OIL COMPANY
130 Killiam Street
New-Yoik, E,.. .
Rpprdsent4 parJ E MAXWELL & C(
Grand'Rae- Port-au-Prince.


ais-i une brochure crite par des
specialists en chevelure et en
tint. Nous vous ferons des propo
sitions intdressaLtts sivouBvouluZ
mo.trer et rec(mmander nos pro.
dusI A vos am's.
EXELINTO, MEDICINE
COMPANY
A1TL pNT k, GEORGIA
,genis demands pour tous pays
Ectivez poor renseignemenis.
Chez ..llfred N. Cook
1912 Rue du Magasin de I'Etat
Vient d'arriver huile d'olive
Duret par gallon et par bou-
teille.


Jus de citron.

BAILEY
Remplace avantageusement
lc citron. II est plus maniable
plusportatilet plus d6licieux
Tout Ic monde s'eD sert,
Aux Cavei de Bordeaux.
Au Bon Marche
An March Crystal et aux
prodnits du Pays.
1313 Grand'Rue.


Avis


Je porle i la connaissance
du public et du Commerce en
particulier que je mets en
vente, pour des raisons p ire-
ment personnelles, toute mon
installation en cate, halles,
monitors a cafe, moteur A
'apeur, etc, le tout sis rue
uI Quai L ['etit-Goaive.
Petit.G-oAve. 7 mars 1928.
JEAN I:L(CARDI


Le nkcessaire Good-
year* p )ILr jr ) r a-
tion'de CHAMBRES A AIR
est indispensable 'aux
Motoristes. Ayes ea
oujours11 l'ii vo-
trieautoinobile,
TilE WEST INDIFS
TR LDING 0o.
Port-au-Pria:e '
Cip-Haitia, ,Jic nelt
(i ) 1 liq.i


U


Lit0
. .- "


n* r
a pa , l .I '
netlai!' cap '. '. d ct r '-
..:-, ;e el. ,aet u cd a\.c a. *1
fai&e taujoursi vor.r ree,',r
& ell., au meins dans leIs ca
urgernlt. rouS ne croyo. DpaI
que II ,drothirapl Ppuis.
duoner. en uns foule (Ie s.
lex re.ultats remarquables
qu'on peut obecair d'unne c-
re p.olong.e de Slobt-l.', '
face d un orpanrire & re-
mooter. A reitr.i'.er. refal
ft. test toujours A r der-
ller qua nous dqiorce.al In
prt(retce.
, o' *! GuRSeS,,
Licrt,r:.i si ci'ncft.
Laralr# de lai Fvrul id
Mddecrn do Unri,


N


A. de Malteis & Co
AOkNTS.GtNARAUx.


-


i. --


PAGE -- 4. .


IE MA'lIIN


1:1 \fS 1IS 1928


I


1


- -,^^


: .0




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs