Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04681
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 03-01-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04681

Full Text










womBot MAa&1DlRi
DIIIECTLEUI .

1358, Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N*, 2242


A


S
/..


. '




La socitt6 n'est que Is d6ve-
loppement de ia amnille
rhomme sort corrompu d I
famille, il entrers corrmp
dans la cit#. LACORDAm-I


216me ANNI '


N 6332


JEUDI 1" MARS 19B


Le Speelre de Ia Guerre...


Les discours des amiraux

des Elats-Unis
L'IMHIlENTION DE I. COOLIIOiCE


( Voir Nos. des 24, 27 tc 28 Flvrier )

Avant-hier, r6sumant bri- tornie aux int6re
vement, en quelques courts Etats-Unis est, d'a
extraits de journaux de Lon. resort de ses d
dres, l'opinion de la 'Presse qtie les officers d
britannique, nousavons mon- de la Marine des
tr6 le malaise que lroduisi. consid6rent la ,
rent, en Grande-Pretagne, les leur pays avant (
discours enflammbs des ami- caller prononcf
raux des Elats-Unis. cours violents qu
Le president foolidge com- ,que trouble les
prit qu'iI lui apparlenait de I Amerique avec
calmer celte motion que les peuples et faire r
graves paroles des chests na- centre elle des
vals amci~icains avaient sus- des d6fiances qui
cite de I'autre c616de l'Atlan- qu'6tre pr6judici
tique. politiquc quc le
II dit tout d'abord qu'il ne tot ou tar( son
voyait point pourquoi les jouer dans le Mo
journaux americains ou d'au MN. Coolidge ter
tres pays prenaient au s6- clarant, sans d6
rieux les d6clarat:ons des ot- d6sapprouvait I
ficiers de la Marine amiricai- tions guerriLres
ne' lorsqu'ils pr 6disent la et toutes celles qu
guerre entire les Etats Unis et taire, a I'avenir,
leurs rivaux commerciaux. de l'armee on d
De leur c6t6, les hauls tonc- des Etats Unis e
tionnaires de la Maison Blan convaincu que le
che, sans doute sous I'inspi- ricain et les pe
ration du pr6sident,soulign6- gars comprendr
rent que de tells predictions sons du grave d
alarmantes sont souvent fai- nohc6 par l'ami
tes aux Etats-Unis lorsque le D' pr6s lui, aucu
vote de certain credits est doit se laisser t
demand au Congr6s. Le pr6- ces imprudentes
sident ne cacha pas non plus M. Coolidge i
son 6tonnement de constater cette circonstanc
que des credits important sagesse et une g
tels ceux des Postes peuvent voyance politiqu
Otre cbtenus du Congr6s sans rations catep ori
provoquer d e s d6clarations s un l
violentes, tandis que ceux les milieux polite
pour I'armie et la Marine p iens et poalmre
sont:presque- toujours I'objet nseta re
de predictions q u e '1 Union ves paroles des d
americaine est menace de des Etats-Unis.
graves ev6nements.
II fit, en outre, remarquer Et, le Spectre
qu'il ne saurait s6vir centre quit avait appear
cette habitude des officers et tragique, a l'h
de larm6eetde la Marinedes la a la clartI de
Etats-Unis de prononcer des venille que ce so
discours dans le genre de temps encore!
celui de I'amiral Plunkett; .
car, des que le Gouvernement
attire attention des otficiers
sur l'imprudence de pareils
propos, I'administration est
vite accuse de voulotr gener
la iibert6 de la parole, chose
qui serait assuriment into-
l6rable dans la vie de la gran.-
de D6mocratie de 1'Am6rique
du Nord.
M. Coolidge prpcisa sa pen-
s6e : al est impossible, dit-
il, pour un homme qui, occu-
pe, dans son pays, un post
important de toujours expri-.
mer tranchement son opi-
nion. J'ai souvent trouv6 qu'il
en a Wte ainsi pour moi--mime ,
et j'ai, par consequent, adop- I Ly l (c
t6 la sage habitude de consi-
derer les int6r4ts du pays El
avant de tairi ancune dcla. -l
ration.)
El le president recoimman- Angle des Rues
da cette attitude A ceux de I'Etat et des b
qui, coinmme ra iral Hughes N
et I'amiral unkett, partageit NOUVEAUTIS,
la responsabilite de la deten- MERCE-RIE,
be national. Son desir con- PARFUME;


ts vitaux des
apres ce qui
16clarations.
le l'aarme et-
s Etats Unis
situation tie
de sc laisser
er des dis-
i ne peuvent
relations de
les autres
aaltrc encore
inimiti6s et
ne pourront
ables an r6le
s Etats-Unis,
it appel6s ai
nde.
rmina en de.
tours, qu'il
e s d6clara-
des amiraux
ie pourraient
des olficiers
e la Marine
5t qu'il 6tait
people am6-
uples 6tran-
out les rai-
iscours pro-
ral Plunke.t.
ne nation ne
roubler par
paroles.
mUontra, en
:e, une belle
grande clair-
0e. Ces d6cla -
ques produi-
re ellet dans
tiques euro.
nt l'emotion
:it6e les gra-
eux amiraux

de la guerre
i, grimaqant
horizon recu-
la paix. Dieu
it pour long-


ne fils
du Magasin
ronis-f orts.


RIB.


Pour une Societe Hailienne

Iinpiimerie


Dimanche matin, de 10 A 11
heures 1/2, Me. Sthnio Vincent,
Batonnier de l'Ordre des avo-
cats du harreau de Port-au-
Prince, devant une assistance
choisie de plus de 300 person-
nes, rdunie au local de la Chamn-
bre de jCommerce Haltienne, a
fail un expose des plus brillants
et des plus convaincants du lut
et des possibilities de rialisation
de la SociWti anonyme per ac-
tions qu'il se propose de fon-
der, sous la denomination de
Sooi6t6 Haltienno
d'Imprimerie.


cieuses considerations aux-
quelles il se livra A ce propos,
et, nolamment les heureuses il-
lustrations qu'il tira, au profit
de sa thUse ou plutbt de son en-
t eprise, du tameux a Livre
Bleu a que remarqua-t-il, per-
mit A son luteur, ie Colonel
John Bascon, en mioins de deux
mois et sans efforts. dp prile-
ver sur les petites vanilts hal-
tiennes, une contribution do
plus de 20.000 dollars.
Et se plaqant ensuite sur un
terrain nettement r6alisle, e-
visaieant les chtses de la ma-


La louable propaganda men6e nir la plus conservative a
ces jours dermeis par noire com: ditsent les amdricains, it
contlrre a Le Nouvelliste ) au- parvint a 6difler, documents en
tour de ceite id6e, en a d6ja mains et chiflres A l'appui,un
suffisamment demontr6 l'utilitd budget annual des plus raison-
et l'intiret, pour noul dispenser nabesa at pondtris dost to cba-
d'y revenir et d'y inmsaster. Nous pitre des recettes pr6sente urie
ne tenons, d'ail eurs, qu'a sou- provision de 49.000 dollars d'at-
ligner les idWes essentielles faires par an, reserve taite du
communiques par notre sym- dIveloppement certain d. I'en-
pathique et distingud.compa- trcprise; et dont le chapitre des
triote, au course de son substan- dipenses pr6sente an chiffre
tiel entretien, et qui, nous I'as- global de 37.100 dollars tout
surons, ont d6ilnitivement et comprise.
loyalement convaincu tous ceux I en rsulte, conclut-il, ; l
qui l'6coutaient de la port6e 1 Ile r6sutenconl l ntr e
commercial et national de la diflrence entire les entrees
coaerciae entrepriseainsiaet lea sorties pr6vues pour les
quo sa facile r6alisation. d6hus de Ientreprise, eat de
Faisant tout dabord justice, 12.500, en faveur des entries.
avec l'aisance et le bonheur dex- Et, en adnettant que, dan 1'6-
pression quon lui connalt, des valuation des rece tes, it se soit
objections classiques qua chez tromp6 pour lintgralitI de
ious de classiqucs prophites cette difrence do 12.500, es
de malheur,ont lI'habitude d'op- aflaires de l'entreprise reste-
poser A la russite d'atuvres si- raient dans un 6quilibre parfait.
milaires, et d'initiative pure- Cet expos vibrant provoqua
ment halitienne, it flagella la un remarquable enthousiasme
mn6flance entretenue par l'llai- qui ne se manilesta pas senle-
tien lui-umwine a I'gard de cel- ment dans les deux discourse
les-ci, ou encore la tendance improvises que pronon:irent
accuse iA les ramener, comme tour a tour, Me. Antoine Rigal
tout, chez nous, A des fins ( po et Dantis Bellegarde, pour sou-
liticiennes ). Nous regrettons ligner certaines idWes partiques
sinc6rement de ne pas disposer de Me. Stinio Vincent, mais en-
de la place nicessaire pour rap- core dana les souscriptious en
porter tout au long les judi- masses recueillies.


ILe Roi des Rhums


I


cest le Nectar'
RVE DU MA,taSn.i uE L'ETAT N 1910
BAISSE SURL LES PRIIX
Hihum courant 4, 5 et 6 gourdes gallon
RHcUMs FINS
De Sept & Cinquante Gourdes
En bouteilles a partir de Gde 1.50 la bouteille.
Le Rhum Nectar tabrique d'nn seul et meme produiP. La
difl6rence des prix se trouve dans la vieiilesse escompte
10o/o sur tout achat en gros.
Liqueurs et Sirops de toutes sortes aux prix de Cinq'
gourdes la houteille de liqueur et deux gourdes cinquante
la bouteclle dc sirop.
EXTiAITS pour Kola, liqueurs et sirops par litres de 50
bouteilles en detail : dose poor un et deux litres pour
Cr6me i la glace. Sorbets.
Extraits pour parfumeurs
Eau de Cologne, Eau de Lavande Violette,etc.
Alcool icctifie pour liqueurs pour pharmnacies
Alcohol a broiler Clairin - Ca6 Sucre, etc etc.


I
I


htrei.


Eldorado
CHAMP DE MARS.-- T6l6phone 2037.
La Direction de I'Eldorado april avoir r(u dana usea jSalons.la
Reine des Reines i. forme st chirmante Giautlis qu'ella rouvera
Bii Br:e Bt're B oidc.
I A ZEINil( F. R
1.u Cor.aoum' haI.d'o 1 sor. citL i A G t,.
I'. S L, P,.'ron est c a m It.
t-ivice A la Ffancais-.
Bild rl d Luxe. Metveil .usa Ter -s.
Lt Calr le plus ch'c de la R6publiq
Le lioi des C .GP.


La Lo1.ie de La Ca he
Conune nous I'avons dit hier,
c'est dimanche prochain, 4 mars,
a 8 heures du martin, qu'aura
lieu, devant Parisiuna,. i tirage
do la Loterie de In Creche. Le
gros lot est de 2.000 gourdes; il
y a en outre 64 lots gaguants et
approximatils, le tout s'61e-
vant a 3.500 gourdes.
Les derniers billets s'enl6-
vent rapidement, que c h a c u n
empress dose procurer le
sien.

Leos Conf6ronces
sur l'Afrique
C'est apr6s-demain, samedi, i
8 heures du soir, que M. Emil
Zimmermann prononcera, A Va-
riet6s, sa troisieme Contfrence
sur le problem atricain.
Le conf6rencier parlera de la
Renaissance de la race noire.
Ces causeries, qui sont accom-
pagnees de projections de vues
de 'Ahique, sont Itrs instrauc
tives.


't,... a vu, avant-hier soir au
moment de i'averse. un cycliate
qul p6dalait rudement poor no
ps 6tre mouill6 par la pluie.
: contournant e coin de la
rue Amkricaine et de la rue
Danlts-Destouches, la machine
perdit 6quilibre et elle et le gen-
tleman s'6tal6rent de tout 1our
long sur la chausa6e. L'homrnme,
qui portrait un complete de drill
blanc, asoreleva dana I' tat le
plus piteux.
... so rince, se trotte 'le pau-
pi6res pour voir, samedi, sla r6-
clame de Kawas. Ce ser un 6nor-
te ... Mais patience, chacun ver-
ra et chacnn en aura sa part.
...a vu, hier, vers 11 heures
du martin, A la rue Am6ricame
uu inorme chien s'dlancer con-
tre une petite fille qulpassait
dans la rue, revenant doe I'cole.
L'enlant s'enluit en poussant
des cris, poursuivie par Ia bste
en furie vt c'eut par grande
chance que le chien ne la mor-
dit pas.
... s'Ntonue de voir encor e,
dana sa rues, des chiefs sans

msaeliir ,.



Varies
DIMANCHE 4 Mars
Pour la dernikre lois:

La Rose

E1euillee

UN MIRACLE
DI)E SAINTE-TIIERESE
DE L'ENFANT JESUS.
Entree : 3.00 ; Loge : .00
Bient6t sur I'&cran do Vari6t6s:
lari La Tragldie do Lasrde -
La Grande Parade Bea Har.


_


__-_ '~91iAY


- ---L--~ -- --


___ ----- '-


-I -- r


I~


I l l II I


I~---- -----LI~-----il-l I __ ~ ,-~--'IL-- -- --- ii -1


PORT-AU-PRINCE ( II\ITI)


e










rAcG -2 IE MATIN -ler. Mas 1928


DERNIlERES Nouve-les j

de L'I8TRANGERj| n g mQl


Petites


Nouvelles
PARIS- A la Chambre, M.
Tardieu, ministry des travaux
publics, exposa la politique du
gouverneinent au sujet des che
mins de fcr:
L'Association francaise sa-
rienne decida d'organiser un
concourse de planeurs avec 1110,
000 francs de prime et un con-
cours d'avions 16gers avec 150.
000 de prix.
M. Adatci,ambassadeur du
Japon, remettant ses lettres de
cr6ances an president Doumer-
gte, fit I'dloge du redressement
fin fancier francais et des efforts
relatils au maintien de la paix
dans le monde.
BRUXELLES-Un communi-
(lu des aflaires etrangeres cons.
latale que r'accord commercial
franco-belge tavorise grande-
ment 1'exportation de la Belgi-
que.
GENEVE- Selon un comma
niqu de I'agence telegraphique
les gouvernements francais ei
uisse convinrent d'ajourner an
ter mars l'change des ratifica-
tions de l'accord commercial
du 21 janvier sequel toutefois
prcduira effet des le 25 fevrier.
TOKIO- Un communique of-
ficiel rectifle come suit Ie rt-
sulfat des elections : gouverne-
inent 221, opposition 214.
Lee courses d'Autouil
PARIS-Le prix Robert Hen-
nessy de 5000 francs steeple-
chase de 4200 metres a t6t cou-
ru a Auteuil par un temps splen
dide. ((Mona Deschio au come
de Jumilhac est arrive ler, 'Is
( Balancier ) A M. Ernest Ca-
rance second et ((A Vous n A
M. Emile Marchand troisieme.
*Monal Deschi. qui a gagnE do
quatre longueurs a rapport 16
pour 19. "
En I'honeuar do maitre de I'Eee
hollandaise de penlmre
PARIS MM. Herriot, Gaft-
lier d'Hestroy, ambassadeur de
Belgique,Mabiotte,directeur dos
Beaux-Arts de Belgique inaugn-
rdrent au Musee du Luxemboug
une exposition retrospective des
oeuvres de Brackeller mathe de
1PEcole hollandaise de 1850 A
1900.
Leos pardon. bretone
ST-MALO-Au course du par-
don annuel, Mgr Charost a be-
ni 120 nqvires partant pour11la
grande peche A Terre-Neuve.
fComment augmenter ia seknril I
daos le monde
GENEVE- M. Paul Boucour,
del6gue tranpais au comitd do
scuritE,a d6clarE A I'envoy6 du
a Matin v que la seule vote pra
tique pour augmenter la s6cu-
rilt consiste en la conclusion
de traits regionaux d'arbitrrge
et de garantie.
La France eti 'otalio
RIOMF-- En recevant pour la
icremilre lois la tolonie fran-
caise au palais Farn6se, M. de
Braumarchais, ambassadeur de
France, rendit hommage A son
pidecesseur M. Besnard et fit
des vueux pour que les rapports
cintre la FIance et I'Italie de-
vicnnent de plus en plusEtroits.
Praehain p6l6rimage di Gal Persking
am lombeajux des moldals ambrieains
en Franee
NEW-YORK Le General
Pershing s'embarquera prochai-
nenent pour la France oA il vi-
sitera les mobes des soldats
aiiaricains.
Le statute do Tangor
PABIS L'accord tranco-qs-
pagiol relatif au statut de Tan-
ger sera signed vraisemblable-
,inent dams le courant de la se-

* i" ne.

1313


Los Etate-Unls et la
commission du d6oer
moment
WASHINGTON Suivant I'Ex-
change Telegraph, le gouverne-
ment a u r a it I dsign6 coinine
membres de la comminnsion pri
pr paratoire du d6sarmement
es d6lgu6i qui represent6reat
les Etats-Unis A la conference
pour le desarmement naval.
edrt de priace Lichowsky
BERLIN- Le prince Charles
Max Lichnowsky, ambassadeur
d'Allemagne A Londres loraque
6clhta la guerre en 1914, eat
mort ce martin dans ses propri6
tia de Siltsie oi it s'etait reti-
r6 ; il a 66le le dernier ambassa-
deur en Angleterre d'Allema.
gne imperiale. II s'efforVa jus-
qu'A la derniere minute d'&vi-
ter la guerre et se montra A ce
moment-lA nettement oppose E
la politique de son gouverne-
ment.
Los maneuvreos
du Los Anglotes
FRANCE FIELD (Panama) -
La dirigeable Los Angeles "
est arrive au-dessus de France
Field ce oir A 9 heures 35 ayant
accompli sans incident son vo-
yage depuis Lakehurst-New-
ersey sot une distance do plus
de 2.200 mi lies.


Le feu
Dana un oohamp
de oannes
Samedi dernier, des escar-
billes enflammdes s'Echappant
delay cheminee d'une locomo-
tive de la Cie. Ne. des Che-
mins-de-Fer mirent le feu dans
in champ de cannes a sucre A
aPrinces, habitation apparte-
nant 6 M. Alfred Vieux et situde
tout prts de I'Arcahaie.
L'incendie lot assez violent et
menace de s'etendre A tout le
champ de cannes. C'est grAce
au concourse apport6 par les ha-
bitants de s Dechapelle a et de
a Casale a accourus sur les lieux
que le feu put Mtre Eteint. L'in-
cendie as'tendit cependant sur
une surface de 14 a carreaux )
de terre environ plants de can-
nes A sucre.
Le Juge de Paix de Cabaret
requis procEda aux constata-
tions' usuelles et, avant-hier, le
lieutenant Armand, officer de la
G. d'H. A l'Arcahaie se rendit
aussi sur les lieux pour consta-
ter les dommages causes par cet
incendie.
Nous deplorons vivement cet
accident surveau A r'habitation
du sympathique industrial quest
M. Alfred Vieux qui a pu, par
un effort admirable, Etablir A
a Prince une sucrerie pourvue
do tons les perfectionnements
modernes.


A Parisiana
Malgrt le temps qui faisait
grise mine, il y eut, avant-hier
soir, une tIrs belle salle, A Pa-
risians, pour voir SIEGFRIED. une
magnifique superproduction al-
lemande tiree du grand drame
de Wagner qui forme la der-
nire parties de la niale t6tra-
logie da mattre,L'Anneau de ,ie-
belung. On pent dire quo c'est
un des plus beaux films qi aient
jamais t d montr s ici. E ceux
qu n'assistaient pas i la repr6-
sentation ont perdu occasion
de voir une merveille de ]'art
cinEgraphique. Cop en nda n t ils
peuven rattraper I occasion per-
due on assistant, ce soir, A LA
VENGEANCE Di GRImMEu,D une
antre magniflque sperproduc-
tion allemande quo Parisiana
donne en soir6e. I


I-


I


ED


Capital or I


C t : Or MiXiIM1M


SEug.LeBossee4


|Agents Gen raux


SLa Rose eflleillet a Varintls
Qu'on n'oublie pas que c'est
dimanche, 4. mars, A 8 heures
precises du soir que Vari6tes, A
la demand g6ndrale de ses
clients, redonne La Rose ef-
teuillde a ou L'n miracle de Ste.
Ther6se de l'Entant-Jdsus, ce
film impressionnant, d'une por-
tWe morale incomparable et od
sont retraces de poignants epi-
sodes de la vie de Ste. Th6r6se
si v6neree ces temps-ci.
C'est un tres beau film que
tout le monde devrait voir. Sans
computer que la representation
s'accompagne d'une musique de-
licieuse qui s'envole de I archet
de l'artiste Heraux, accompagn6
au piano par M. Belair.

I'Elcoome do Petit Seinaire bless
par n fton
Avant-hier soir, vers les 6
heures, un fou bien connu A
Port-au-Prince,. e Dr S..., mit
en grand emoi le quarter du
Petit Seminaire-Coll6ge St-Mar-
tial. Le malheureux fou qui,
paralt-il, etait, ce jour-lA, plus
surexcit6 qu'A 1'ordinaire et qui
avait A la main une barre de er
en frappa rqdement au visage
le PNre Emery, econome du
Petit-Seminaire. Le coup occa-
sionna au sympathique religieux
une assez grave blessure A la
tOte, dans la region de la tempe
gauche. Le Pere Emery dut etre
conduit A l'H6pital General oti
il recut les soims necessaires.
D'apres le diagnostic du mdde-
cin qui procAda au pansement I
de la bIessure, s'il y avait eun
un cart de quelques centime-
tres, le coup aurait atteint I'E-
conome en pleine tempe, ce qui
aurait certainement entraine
une issue fatale.
Nous d6plorons vivement ce
regrettable accident et eovo-


vons toutes nos sympathies an
Pre Emery, en mignalant aussi
1e- danger qu'il y a a laisser les
lous circular librement dans
les rues.
--~-- .
Qui a perdu des ampoules iectri-
ques de Ia tile qualre-fils
blanc ?
Le Bureau de la Police advise
que :
Dans la nuit du 27 an 28 F6-
vrier un individu a 0tE arrlt6
par la Police, dans le quarter
du Bois-Verna, porteur de plu-
sieurs ampoules Electriques, et
une toilet quatre-fils blanc, pour
chaise dormouse.
Les objets sont en Dep6t au
Bureau 'de la Police A la dispo-
sition du on des propriEtaires.
R. SHAKER,
Capt. G. d'H.
Sons-Chef de la Police.

Rkunion des lembres de
u ASOLIDARITE))
Dimanche martin, A 10heures,
il y aura an local da Grand
Orient d'Halti, rue du Maguain
de r'Etat, reunion pleniere de
* La Solidaritl a.
Les Membres de l'Association
sont convoquAs A celte seance.




Parisiana
CESOIR,
LA
Vengeance
K E
Kriemhild
. Superproduction:Allemande.
SEntree: 2,3, 4 goudes.


AVIS
Soont invited I produire dans Is
plus brof d lsi i dater do ce jour,
oaurs itres do crdance, accompa-
goas d'.w bordereau indicatif des
sommew r6clamer, MM.ies cr6an-
ciers do sieur Frangois Panz, nad-
gociant, demourant a Petit-toave,
deed6 on son domicile le 0O ,Fe-
vrier de cette annae.
Entre les mains do ieur Gaetajo
Panzi. nogociant,'lmeurant & Pe-
tit-GoAve, agissant come hibile
A eo porter britier du sieur Fran-
gois Panzs, son fr6re.
Petit-GoAve. Ie 27 Fevrier 1928.
GAETANO PANZA


Une auto Overland module
1927.
En parfait 6tat
S'adresser au Bureau d'En-
treprises et de Constructions.
No 1531 Rue Amdricaine.
Telephone 2729
CONVOCATION
Les membres actils de ( FI-
minav sont pri6s de se r6u
nir, dimanche, 4 mars, A 9 hs.
du martin, chez la pr6sidente
du Cercle, Avenue Ducoste.
ORDRE DU JOUR
Renouvellement du B u -
reau. LE COMITe.


A. de Matteis & Co

Representants puor Hai4


- ---


m-tmmwWm


---


Co


l






VAGPEZ S


- i. l S -Mars


~& I e


La


Annonce a


HASCO )


sa Clientele la mise en vente de son nouveau Produit
veritable Sucre raffin|Ide Premier choix.
DEMANDEZ LA MARQUE


Ilco
\EXTRA WHITE I


La Maison R. T. AUGUSTE
D6positaires Exclusifs, est en measure de remolir


7.50 dollar


toutes les commander.
les 100 livres.-Or 7.00


dollars Dar 25 sce


Sun ife insurance ompa
I OF CANADA


(Established 1865)


A


GREAT INTERNATIONAL INSTITUTION
Authorized by the Governements of Dominion of Canada, United States, Great Britain,
Mexico, Chile, Colombia, Cuba, Argentine, Peru, Nicaragua, Guatemala,
Porto-Rico, Santo-Domingo, Haiti. British West Indies, India, Japan,
China, Egypt, Philipine Islands and South Africa.
A wonderful RECORD foi 1927


Assurance in force December 31', 1927
New Business Paid for during 1927
Assets December 31st, 1927
Set aside for unforeseen contingencies
an d as surplus


Or 487.990.(
328.408.(
401.305.(


45.280.,


Dividends paid by this prosperous Company to its parti(
pating policyholders in 1927 over Or 17.000.0o
SUN LIFE INSURANCE COMPANY OF CANADA


Head Off
. B.Macaulav, F.I.A., F.A.S.
Pr-. id t


Moi







000
000
ooo I


000
[*1-
00


Fice: Montreal


L. A. Brandt
Haiti Division


Or


V


I


__ __ __ __


Y UATF '-', lo- k1-_ 4t









PA '-- 4


1I MARTIN = 1 UIA RQ l19oR


Agt vit ot r4etatwnment
Supprime oto douletrs
de mlcttidon


LA PMM dconak-nionn.
6t V itst lea ilius des
votes rinjures. qu'i re
S- libtement a neut
efl~I Oualea l PIs.
IV I" habstenL


PAGEOL at sans pl(16 pou tlea gonocoqus,
h6teu indtuirables des votm uarinairua


quoum de rt-.
i UMsm. ytee &
mourtrier a
aoat pe- o -li
S uxqu e I m
P ou t e, a t
loult. II -M i toae-
ment. la bw da HU4-
"meant e rwirt Oq
du rtbusuume bemnor.
ge UeU-mime. *
a. triMdle.

e blae. a a. s o 5 VI
cienines. Pairl. a s Pbin


.- -~------ -


LA QUALITY DES

PNEUS & TUBES

est represented

par



mot


3frestone


En achetant des Pneus et Tubes




S1restone

Vous economniserez beaucoup d'argent et eviterez b :aucoup d'ennuis
durant I'ann4e.

L's ; rodu'ts Firestona se vendent aux prix rai;iaaables et esist3ant
surtout longtemps.

Propridtaires de, camions, p opri4taire& d-s automobiles lourdes
et lSii,'s, to is ont les mnes avantaqes 4e ro-iler sur lei pneu,
'i .istoue, le Paeuiduh joir;

Nous avons un excellent assor iment de toutes les dimension
ad. pneus el tubes, et nou& -recommandons les stocks des prodait
Firestone ehez les agents sinvants :


a Jean Luciani & Co. Cap-Haltien.
Mr F Maurasse, Port de Paix,
Antoine Geftrard, Gonalves.
Clement Pinard, St Marc.


Mr. T. Gousse, MirgoAne
M. Desquiron, Jeremie,
Elias Saliba, Aux Cayes.
Ed. Lauture, ai Jacmel


L. Prcetzmann-AGGERHOLM & Co


Phone : 2254.


AGENTS GENERAUX, Rue du Quai.


I


La sSn est me premiere n&essitW
L'danrgie d'une saAt6 maglmique
gagae tout dans ce monde. Lea
Smalades provieanneat des germs qui
abonadeat dans la alet. Le Saves
Lifebuoy d#trult tous lea germ.. de
I psau. I1 la purifle at lapr


I


~---' O-*'~


Pour leos aubergistes de de Six cents gourdes et au
et h6teliers retrait de leur patente et de
Le Commissaire do Giiuvernement leur licence.
pr#s le Tribunal de 10re nlustanee 11 y aura recidive toutes les
de ce ressori. lois que le contrevenaut su-
bira une second e condamna
Rappelle aux interesss les ie coniamna
dispositions de l'article ler tion dansl d dn mo
de la loi du 23 AoCit 113 usq' deix as dpuis la
premiere c,.n !a tna icln.
insi conques:dits aulrgistes, 6te-
Art. ler- Ladispositio lie, Le durgi0 ursd
16 de l'article 394 du (ode ers, logeurs o loucrs de
p~na est remplacechambres garnics sont en
pnal est replace c o utre tenus, a peine d'etre
S sauberi : iste, rcondamn6s i une amende de
SLesaubergises, hvnelcnrscent gourdes,
ou loueurs de chambres gar- d'envy er chaque matin aux
nies, ui auront Hglig& ('ins e oycr chaqec nation au
crire e suite et sans au'un trole, un extract ceri des
blanc, sur un regisire tena rle, un extrait cerliU des
rglainrement egt exclusive dits registres pour les men-
ient aent et exclusive- tions et constatations de la
ent alect ,, cot ol- eile.
jet, lequel sera prea labl e- .....e..
meant vis6 par premiere et
derniere page et cot6 par le FAILLITE OLOFFSON, LLCAS & C.
juge de paix dejla Commune, AVIS
les noms, qnalit6s,nationali- Les creanciers des sieurS
ts, domicile habituel ou re- Olollson, Lucas & Co, en fail-
sidence, date d'entr6e et de lite, sont invites presenter
sortie, de toute personnel qui leurs creances, i tins de veri-
aurait couch ou pass une fiction, dans le d6lai de qua-
nuit dans leurs maisons ; ceux rate ours, imparti par Iarti
d'entre eux qui auraient man- cle 496 du Code de Commerce.
qu6 A presenter ce registre Les Syndics provisoires de
aux 6poques d6terminies ou La Faillite
A toute requisition des juges la C. M. DUPUY
de paix ou des tonctionnaires J. AALER Jr
ou agents de la Police de I'E- I J. DAALDER Jr
tat ou de la Commune ou au- A louer
tres agents de l'autorit6 pu- grande
blique, commis i cet ettet, se- cop6tement 'dpreuve du teu,
r condamn rlee rue des Casernes, avec toates
paix une amende de Centa i ses dspendances en bou 6tat etuno
rois Cent gourdes. chambre de bain d1 premierordre.
En cas de r6cidive, ils se- S'adresser aa No 327 de Is rue
ront condamnes A une amen- des Casernes"



Colombian Steamship

Company Inc,
'.ie steamer. "Baracoa" venant de New-York
via les ports du nord, est attend A"Port. u-Prince
le 3 Mars' prochain. It reparlirea le mAme jour
directement pour Je6.4nie' en route pour les
ports de la Colomnbie, pregnant fr0t e! passages.
Port au prince, le 28 levrier 1928. -"
Colombian Steamship CGompany Ine.

Gebara & Co, Agents


ALUMINUM LINE
New-Orlians & Sonth America Steamship Compnaov I.1|
PROCHAINS DEPARTS DIRECTS POUR PoRT-AU-I'RIlNCE HAIl


In &leamer
prochain poue'
Rud.


laissera lew Orlans le 6 Mars
Port-au-prince et les ports du


Ce 17 tfvrier S198.

A. de Matteis '& Co
Aommn4Ta.Gtimu.


I


Pag ol
Energique antiseptique urinaire


K.....


'F


- L I -- L~


rzr


I II I


-rrr--------


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs