Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04675
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-23-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04675

Full Text






itjmont MAIOiRZS
DIRECTEURj
I16S, Rao Amwricaine, 1368

TELEPHONE N" 2242


F-.


FILE COP


=-.A RAW

Cent lois plus hautes et pl 1 9
gonereuses que lo(s ires cn mal
de lenomli'e, souent rejlJ A
r.e quflent au cr.e recompense
et qui le seanent pleir( ment sa-
tisfites par la joic ecinedu
devoir accompli.
RAYMONDo I'oi. cAnc :


Ujt


b'MLW - O L Jim=


21tme ANNEE N* 6326


S_ 1 Iii _ _.- 11-


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


EUDI23 EJRIER 1928


-- --___ ~-- -41


Journuallse el Jeoralisles...


LA PRESS

La pire *t la Mmellieu d .oheim

On la souVent dit: (La ne pardonne jamals. Catte va-
Presse, c'est comme Ies ta. nitd des nations est extreme
ineuses longues. C'est ce qu'il elle est faite de touted les va-
y a de pire et c'est ce qu'il y a nit6s additionnaes .t multi-
de meilleur., Bien compris, pliees des nationaua. Un rien
pratiqu6 selon des r6gles mo I'exaspere.Une attaque,moins
rales d 6 filnies et invaria- que cel a, une insinuation
blement suivies, le journa- centre son 6quit6, s bcnne
lisme peut avoir, dans It pu- toi, son herolsme, felt d'une
blic, un r6le educaleur d'une nation indillerente ou amie:
portee considerable; mais une irreconciliable eauemic.
obeissant a certain pr6jug6s, Mais, de tous les mayens de
soumis A certaines pratiques s'ahiner la bone disposition
que I'on ne peut montrer an ou d'exasperer Jhostilte d un
grand jour sans rougir, il est, people, il n'en est aS4rement
pour I esprit public, l'agent le pas de plus edticace que le
plus nocif. ton superieur que i'on peut
A propos de ce r6'e duca. employer dans Is press pour
teur de la Presse, une revue dicter par-dessus leo frontic.
de France, LEspril Inter- res, leur conduit ax au-
national, a public, naguere, Ires.i
u n e interessante et vigou. II y a encore un ahtre gen-
reuse etude de M. Georges re tres connu. tr6s employed,
Lechartier sur ce a r6le kdu. c'est l'ironie. Ecoutepa.equ en
cateur et international de I& perse George Lechartler qui
Presse. a faith souvent du grand re-
SSi nous disons, crit M. lortage international: aL'iro.
Georges Lechartier, q u e le nie est tentante. Elle porte
r6le educateur de la press sur le public. Come la cri-
est generalement final comr- tique don't elle est rll6gance,
pris, nons dirons peu. II est elle fail croire A la suapriori-
admis en politique dtrang6re, t6, dans tous les domaines de
par example, come en tou- I'intelligence. de calui q u i
tes autres cho-es d'ailleurs, sail la maniqr. Elle lui con-
que la meilleure manibre there une reputation de fines-
ae sinstruire est d'ensei- se, up brevet d~omame d'es-
gner Mais encore taut-il prit. S'il se mioqne dece tra.
s'instruire soi- mnie avant vers,,de cette laute,c'est donc
d'enseigner les autres. que luii me ne la comment
N'est ce as qu'il serait exa- trait pas. qu'if voit ici le vrai,
gere d'af rmer que tous les le jusle, la measure, uil con-
redacteursde politique eran- nait le mieux et sait le dire.
gere se croient tous assujet- II semble que le public parti-
tis A celle commune necessi- cipe de 1'esprit que le chro-
tM ?I niqueur lui montre. II s'ap-
Et I'ecrivain d6finit avec prcuve en l'approuvant. II est
une clairvoyance remarqua- toujours amusant d'olten Ire
ble les qualities et les moyens dire aux gens leurs veritei,
que r6clame l'etude des pro- surldout quant a soi-mdme il
blemesinternationaux: l.a n'en cole ricti. Ebh m o n
pratique de la politique Dieu; si cette ironies'dgare Ai
etrangere, dit-il, requiert une droite ou a gauche, si elle
connaissance etenduedel'his- dissimule malune ignorance
toire et de la geographie uni- des conditions o6 present et
vorselles, une grande clair- agiss6nt les autres, pour le
voyance dans les problbmes public cela imported peu. Si
et conflicts internationaux.. II ces autres sen tAcheat, c'est
pourrait ajouter une solide leur sottise et non la-n6tre.
sret6- et une grande impar- Rien de p!us vral. Celte iro-
tialit6 de jugement. nie qui partois nous plait tant
Cependant, poursut.il, a i nous autres qai noes nous
quiconque traite d e s ques- intitulons vgaiteusement les
tons Internationales d'apres directeurs de esprt public,
leb resources de I'histoire, ne plait pas du tout afileurs.
manquera touoours unO don- E, c n'est nullement article
nde essentielle, la connais- deportation selon le mot
dance de l'Ame, qui condi- bien connu sur I'anticlerica
tionne la vie des peuples......... lisme. De loin, on apprecie
Outre ces connaissancessp6- mal le sel et la moquerie.
ciales, la pratique de la poli- maison entend le ton;et c'est
tique 6trangere demand des lui qui cause le malaise.
qualit6s de caractere: le tact,
la modriition,I'egalit6 d'Ame, Le..s dilTErences, les difficult
I'eflacement de la personnali- tes dealangues tont que rIon
16, la conscience de la res- ne aaisit point toujours la fi
ponsabilit6. nesse de 'esprit et on exag re
(omblen d'entre nous de toujour la portde doa r citi-
la Presse pensent toujours que, lironie devient Une in-
ces vtritEs essentielles? Mais sui e onutse tt e quo i
Particle A sa fin est encore de plures hontde p eible t
plus Suggestit. II comporte de plus cher.
plus oin de plus haults etpre- Ce sont d'ocxellestn con-
cleux enseignements. ( En seils, de boos avis Sr les-
politique international, plus quels nou conoselllono A nos
qu'ailleurs, les verites ne sont bons conter6ds do tatijours
pas toutes bones A dire. Des serieusemeut m Ed i tor, s'ils
nations, plus que des indivi- veulent que la Presse soit la
dus, on pent affirmer sans meilleure etbon la pire des
Crainte que la vanit6 blessed chose.


. . ... -i . q ,, 0, --- -


Le Roi dcs


Rhu Bs

c'esi le Neclarl


RUE ElDlAbi.iz uE L'iF.nr V, I i10
BAISSE SIRII LE lPRIX
,Rhum courant 4. 5 et 6 go'nrdle gallon
Rl uS FINss
De Sept a.Cin';unantle (ourlcs
En bouteilles A parlir de Gde 1.50 l. bouteitle.
Le Rhum Nectar tabriqu6 d'uun seil el minde )piodui'. La;
diHffrence des pix se trouve dans li vicilesise escompte
10o/o sur tout achat en gros.
Liqueurs et Sirops de toutcs sores aux prix de Cinq
gourdes la bouleille de liqueur et deux go. rJes cinuquanti
a bouleille de sirop.
EXThAITS pour Kola, liqueurs et sirops pir litres de 50
bouleilles en d tail : dose pour un et -ti.,x litre ; po.r
Crnie A la glace. Sortbels.
Extraits pour purlumnsiis
Eau de Cologne, Eau de Lavandie -- Violh'ie,etc.
Alcool rcctifil] pour liqueurs pour pharmi.ic'i
Alcool A brAler Clairia -- Cald Sucre, etc etc.


royalI, li Gil c'iius. SouvEAANL
Le Carnival a cirnaval, oitie ci mjes-
.- _._... .__ lueuse, en toilette dap;iarat
( Maric-Auloineltte )) de s)ie
Oii, bien fini le Carnaval. has rose. Sur son front scintilla son
les masques I Pdiadiime ephiiO.-, elie porte
Les trois journees carnava- en main le sceptre, sigae de sa
lesquessesont deroulbes A Port- royault qui ne du'crj( q Ie trois
au-Prince avec loutes teurs ro- jours et, calme, imnposante, coin-
lies, toutes leurs folichonneries me iI sied A une s-mveraine
extravagantes, leurs bigarrures p)ui .a;:!c qii r(ne sur un
et leers ainusantes dr6leries. gratid people. ella contenimlI lIa
Peadant les trois jours, d&s 3 loule big;rr6e do ses s jels
heures de l'ap:6s-midi, a l'bppel masssu A. ses pieds et qui va lui
joyeux de Ia Sir6ne, le corltge laire, onit--I'heure, ue aspo-
d A SMAJESTg LA REINr s'est for- thioie trio nphale. Denxi de ses
m6 devant r'H6tel-de-Ville, rue Dames d'tonreur sont- pros
du Quai. Chars ingdnieisement d'elle e.nilressdes, deux pages
d6corts el voitures de'fritsctr- aussi, ge4tils et tout valtu de
rade portant des groups en broarl, mmniitlatux courts el
fWte ofi se voient tous les types colored'; de velours qui ne se-
du rice de tous les si eles et scrout plus, dlemain, (que des
qui jetlent confetti et serpen-. oripeau\ qui dormiront uu loud
tins, s'alignent en file indienne d'une tiuroire partumte I.e
au son des fanfares aux harmo- char de la lReine est conduit
nies tintamaresques. En lte, Ipar deux laquais porilit laIs s.-
.S. M. LE Roi, couronne nu front vyre t(nuc noire gPlonc d'or,
et sceptre en main, aux joues personnifiant a sy mprendre
violemment carmniukes, pansu, ces vieux servileur"s des roysu-
comme aux temps jadis onI leas s, pou(drs, blanc'iiu au ser'-
rois s'engraissaient dans les pa- vice des Majestis, adorateurs
Iais. Ensuile Ie 13oul Gras au silencicux des reines, cspables
pelage bariolM, qui, celle anSe de tous les d6vouen:enls, de
s'est plus docilement perle A Ious les heroi'snes pour un sou-
sou r6le symbolique de toule rirc de leur S')uverainc.
antiquity, broutant de l'herbe Peu a peu, les rues s'aniiment,
sur son char et promenant sur deviecnent bruyantes. Les an-
toute cette foule les regards tos, dans le tin lamarre de
btes de ses grands yeux rounds. leurs avertisseurs, s'entrecroi-
Sur son tr6ne, adinirablement sent sans interruption. Les
imagine au grand baldaquin sur- Agents sont sur les dents et iili
monte de la lourde couronne n'y eut aucun accident grave, il
I o rqM.:


Au Bon Marche


Aux


Caves


de Bordeaux


I'IJ A

La boulangerie Nouvelle

On trouve do heures du m tn jiuquA& S h ures du soir :
Via do table blan' ft rouge di qu'li4 sup&ir-ur par-galon aI pal
boutsides.
Vin u oubouoteie, bcuteadle fri ; i-e 01 0. 35
4 $4 ,(0 oH


Vin le gallon


1,40


LIQUEURS ASSORTIES
Provisions alimentaires de toutes sortes
PATISSERIE AssoRTIE
Fruits FrigorifitS; (Raisin Pommes et Poirci )
Guaod absortimeat da confiserie et de Chcco!at
do Fabrication francatse
6 Suilse
** Allewande
iAt glaisi.
"* AAniricaire
Coutitunres de lout, s series.
Cirme & la G'ace. Sandwich.


-


-- --


I


... vosis depu pl u (lc ii uol,
Iu poet ca .pu'ion out r is
dVo Il cha ile 6d la lCroix- a s
Moarlts.PO a h'en fotill et
puenti6res tendations, on a CS-
tass Itse mhitriaux A pied dbuea-
vre, mai le pont 111 allied eawore
clt-re rE waw. Cvla vieiv.w e
VoilAiiad~chiuill'rae Inicotime
)OUr, ceu ui paisCnt dabs
e quarrier.
.
... a vu. diumanche soir, l In
rue dde iE6sat s, Idoux Coilit s qiI
se prlaext de querelle. Oi se
Iatit r4sdement )endant un boa
(uirl d'theare, puis, a is *t
n ulaies lmteevenant, le caliine put
revenir. Mais, au course du com.
hat, Ies deui lutteuis aviieet
perdu l'argilt qui Icur perineu -
Irait de o ursuiavre Ia noce da
;Crnava1, el rco)ciiis daauss k
I dOlhrea C i.omui, chain em-
prunlant, dies le quarlier, use
lampt, revinaent s::r ,les liax
d(1l pugilal pou" recihercher A la
lueor (ie t l iamiiie v, I cilaln te
ee qu'ils ae:aienl perat'i.

... ae, mardji, veis leu 11 thi.
da vd@. .nr iv rotie dte i lie -
on, 6A Port'-au-irince, an lieudit
limild zone I'atlo WVilly'4.
*Knight No. 3380 (iii revenait do
Bizoton, slier se ieter contre an
gros arbre L. coinduicltur eoe-
ineillail, parait-il, elI la mIachime
qui, sans doui, n' aimc point al-
lo ot iesetn 'i ,itniagiii'l I choc
potir rlveiller sof thonunei an
volant. Rtsullat : pare-clioc i)i-
s-, phures dinai.tlibules, ai.es
dcorn s.


laut en reudre otn itaste ho.e
mae t la IPolice.
Pnrlout des groups joyCen
toites loe alles s s'y voicnt et,
dans to lolAtrement dies rubanl,
fused des lazzis bouiriflants.
Mais la Reine et son ncorift
se sont mis en march. Et par.
lout, soit en Majest' Vile si 6cle,
dimanche et lundi,.soit en lSon.
veraine de 'orient, mardi,
Melle Richardson eut le triosm,
phe et les npplntidtssements
que mdritaient bien sa iwaut ,
son sourire e les gracieux Rf.
luls quelk- iprodiunit I sea
ultres lchars volelict e lW
du succs : le grand Cygue 1
de la ManufactureIl aslieinue do
Tabacs portant on group do
Iratche demoiselles coifTes do
Ilrets rouges et &e golanis na-
Ionniers entourant ( l.n Port-
au-Princiesee ,. au ronml sat-
monSt d'ta 4itincslant diademe;
le char de awas'rlermanos, ai
6norme ElRphaont, le Commer-
ce, qua deux Tigres, lIs deaO
Kawas, aaiment de four tureut
Ie char deilelloni, gros succor:
ut Enorme poisson dh.orant
des plus petits.Toute oine allgo.
tie. 'n groupe d'horloges, biem
quent larAe; du s c'I rs, dr'
voilures rs I esl iie ant ,tcorEs
(< lesa mianulictirnIl imitdes.
i't trois jotirs do:e,, ce dut.
A travers Port -au-iP'ince, la
l gambade folle aia 'urs de la-
quelle la diflerence d'',ge uvait
j complement cesse dexister.




rl


-V~


PAN.E-2


LE MATIN -23 Fivrier 1928


I'atfaire '.a Crdl r
Sonis 'e IIre. .e NoiNse r
met e d 'is.on pib' '
line ies' concernant I'
miisir; , 6terilor du
I:cr(ce 'ort-aii-Prirel n ;et
prend violemmlent I porti %t.
Louis Roy, president du Ce,'-
cle au siet '1'un- rertai
petitio, q" lui '1 6tadressee
par des membres de Io'sso-.
ciation. -
Puisque la question ept
maintenant das e dosmaioen
public chaeci est doeac l.
re d'y apporter son opin4f.
Cependant avantde le flaie,
nous serious heareus de vor
Le Nouvellisti publier cette
petition de.. 41 membres do
Cercle qui, d'sprks ce que
nous svons contiendralt cer-
taines cnn,;46ratirns jusfi.
fiaut pleine,ncu I'.'titide pri-
se par le president du Comi 6.

" Les dIra neo de Pfti
Avant- hte a-'r6s-midi tin
avion militoireU. S. M*C.p10-
nait son vol de Port de-Paix
pour se rendre au Cap-Hai-
tien.
A peine avait-ll pris 'air
que survint une pane de
moteur el I'avion, apr6s une
descenie vertigineuse vint s'6-
craser sur le sol. II y avait,
a bord te l'apparell, un otfl-
cier 'Iavintion militaire et M.
Hlowel..,an"ien Capitaine do
la G. d':l. el qui 6tait actuel-
lement Age' nt d'imigration.
Les deux somt orts.
Les deux c.lavres ont 66
embar lis, hier apro-midi,
A destination des Etata-Un(s.
Cest un bien trite acci-.
dent. M. Howel., qui avwlt des
manieres ainiables, avait so
se er&er ici de sinc6res ami-
ties.
Nous envoyons nos vives
condol6ances A so tamille. !


Le.s drames

d,,I la vie
Avant-hier, vers les 7 heasre
du soir. An- r'-a Louis, 29 assa,
marchande de poisons trais,
habitant une des ruellesde quar-
tier des a "isquettess, ayaunt
maille-A partir avec soa coha-
bitant, nommni Slomon, pt-
cheur. lut prise d'an violent d -.
sespoir.
6s que I'homne out le dosi
tournd, Andrea prit una bou-o
teille contenant de la skdrosi-
ne # don't elle imbiba saa vOte.
ments, puis elle y mit Isl teu.
Aux cris de la mal|eur.use, des
voisines accoururont, ainsi que
son cohabitant qui, en so pop-
tant A son secoubln rs. t d*s


DERN


Le lookout
BERLIN-Qu
sultat du conflict
dustris m6tallur
deo doet pr6s d'u
vriers sont men
mercredi proch
question do salon
quo doe nouveau
gIront avent lon
capital el i tra
MAGDEBOUR
et lea ouvriters o
tence arbitrale
de I'induatrie m
Alltmagne. Le le
Senlober prrs d'u
vriers.
La quoetoon
PAtas Le br
cause une vive
lea milieu x ouvi
parlementaires q
d'Etat Kellogg a
A M. Herrickea
Etats-Unis an F
on eonqaete sur
gouvernement fr
une commission
impoi stations de
les milieu par
mesurs gouverne
6t6 approuvA6 ps
sion do la chami
plus particulieres
pays producteur
pa consequent
dso randre coi
pourrait porter
question.
Le Parlement e
ment,assure-t-on
quement A mettr
Von apprise pen
que chaquo pays
aussi ind6pendai
en ce qui conc
rants on particul
M. CharIot, aute
sur Ie project d'ui
do contr6le des I
re quo la Franc
nombreuses ann
vra achoter sonp
producteurs usx
plus avantagouse
trer uOe prf6ero
ou I'autre au d6t
tres.
Ufterveseua
S auz
WELLINGTO1
lande)- Le cabin
dais vient de dec
re de precaution
croiseurs Duge
m6de a dans les
use parties de la
dig6ne montre u
I ce inqui6teUte.


IERES Nouvelles La visit

de L' ETRANGER c.,ardoD w-Yo *
S' - .. Nou avons annonea, hier,
I'arrivke A Kingston (Jamalque)
de S. E.M.le Cardinal Hayes,ar-
Ailnmaa-o IT R D Q Q chcveque de New-York, q ui
lque,. sitIr-.. -L'U R .S, S vient dentreprondre une croi-
tmenaant n silre dans les Antilles au course
.g.que alleman-I et la S.D N de laquelle le Prilat visitera
n million d'ou- IPort-au-Prince.
ac6s de lockout N0elle proposition 211#14e 6 Ngr Patrice Joseph Hayeses!.
-sin pour une pour le d sarme,- lIiit/lta e sitI New-York Is 20 novembre'
lire, on adimet a es*l l1857.11 fit ses etudes succossive-
d"ffre onurdu u I m at au college Manhattan, sou
diffrendssu I GENEVE- aHussie*aorij 56minaire de to eet *1Uni-
vaimpsenltre tique,qui avait recemment pro- versit6 de Washington. 11 fut
' .'" trn. Ipos Iabolition complete de st r ordonne pretre le 8 septembre
-Ltes'patrons moments, a dpose aulourd'hui 1892 ; docteur en th6d toie, il
5nse le cnan le t S conventlo ce t vicaire A St-Gabriel A'New.
ana e coni sujet AIla Socilit des Nations. York, secretaire du cardinal
teallurgique on Ce toils a 66 prsent6 par.M. Farley en 1902', chancellor de
Sckou pourrait Boris Stein, observateur sovin- lrArchevech6 en 1903, Pr6lat de
in million dou- tiqne lIa reunion de- la corn- Sa Saintete leI 15 octobre 1907.
mission de sdchrit6 ouverte au- Le 3 juillet 1914, il fult lu Eve-
.i .I jourd' hut ; iI est.basu a"r 1J pro que titulaire de Tagaste.en Nu-
du p6trole positions de complete d6sarme- midie et auxiliaire New-York,
uit court et il ment que M. Maxime Litvinofl, public le 8 septembre suivant,
curiosity dans commnissaire-adjoivts aui affai- 11 ut sacr6 le 28 octobre at noin
ernementaux et res etrang6res, avait soumises A me le 29 novembre 1917, Ordi-
;ue le secr6taire la dern.re de la, commission naire de tous les catholiques
urait demanded dreparatoire pour la conference mobilis6s dans 'armee et la
nbassadeur des du d .sarmetent. marine des Etats-Unis.
.rance doe aire Le texte de la convention con Au Consistoire du 10 mars
r le project do tient environ 75 articles et pre- 1919, il fut promu Cardinal et
an.ais do cr6er senate sous la torme d'un traits intronise, le 19 mars suivant, il
de contr6le des les idees du dbsarmement total succ6da au Cardinal Farley dd-
ptrole.D'apres continues dans la premiere pro cede.
Iementaires, la position sovitique. La conven- C'eAt la premiere fois qu'un
ementale qui a ton a on prdambule etune an- si haut Prince do l'Eglise sera
ar la commis- nexe qui recommandent ita. 1' h 6 t e de la M6tropolitaine
bre no viserait blisselnent de zones prot6g6es. d'Haiti.
ment aucun des M. Stein a d6clarA que le corn
s de p6trole et missaire-adjoint Litvanoff vien-
il est difficile drait lui-meme A Geneve an Dan POrdre natenalon
mple sur quoi mois de mars pour d6fendre lis onneur,x rite))
I'enquAte en project sovi6tique qui prdvoit Ia LE MATIN relatait, landi, que
disparition de tous les etablisse MM. les Dr Justin Dominique,
at le Gouverne- ?ents militaires, naval et a Paul Salomon, l'Ingnieur Gen-
t, cherchent uni riens, des fabriques at des ar- til Tippenhauer et M. Duvivier
e A profit la le- mementos et munitions et m6me Hall avaient ete dicores de la
dant la gamwe des gendarmes. Le texte de la m 6 d a i I e a Honneur, Mdrite a
s doit se rendre convention russe servira do que leur avait d6cern6e le Pre-
at quo possible P.oint do depart pour la discus- sident de la R6publique.
erne les carbu- sion des propositions soviti- M. Drossaint Lilavois, ancien
ier lea p ,toles. ques A la reunion de la commis Administrateur des Postes vient
tar du rapport, slon pr'paratoire le 15 mars. d'etra aussi l'objet de la meme
ne commission Le *tats-Unis *t distinction de la part du Presi-
p6troles, d6cla- la *a6de vell6 dent Borno. La medaille lui a
ce pendant de par t616phonoe te remise, A P tian-Ville ot il
tes encore de- NASHINGTON- La premie- habite depuis longtemps, par
Otrole aux pays re communication t6elphonique M Andre Chevallier, actuel Ad-
conditions les avec Ia Suede a tA6 etablie au- ministrateur des Postes, dele.
is et sans mon- jourd'hui. Le secretaire Kellogg gue t cet eflet.
once pour I'une a 6chang6 des felicitations avec Ces quatre nouveaux d6cores
riment des au- le Prince fliritier de Suede A portent A 20 l1 nombre des per-
Stockholm. sonnalitks A qui la medaille de
I l'Ordre national a Honneur, Me-
Sice rite))a et6 recemment d6cernde
oI allenoa A par le Chef de I'Etat.
N(Nouvelle Ze- lVoici Ia listed complete de ces
inet neo-zelan- p I I I 1 ersonnalit6s, aui nous a ete


cider par mesu
i d'envoyer les
din a et a Dio-
I lies Samoa oh
population in-
ne eflervescen-


Ul ALUUUUU
CE SOIR

La Nuit

du Carnaval


briluresaux mains. En apesLee lO Ougue randon- 5 parties.
beaucoup d')fforta, on riassitA !e a6rtenses .
teindre les flames qi mena- | AB i ar1 e La Closerie
Vaienil de (o-,amern&rement LECAIRE Charles ck, I O tl-
Iu (lseCs");.H, i. I tt transpor-. 'aviateur civil portugais qui tn A
tNe A Ililopi Gieral o sonle le I raid Llsbonne.uoa ( Inde des Ge nets
iat a le u r;que d ,sps,- portugailsI est arrive au Caire t t
ree. venant d'Htliopolis. (FIN)
Elle est orte, hier apres- BANDOUN Java)- L'avia- Entree : 0,50; Balcon : 1.00.
midi. leur anglais Hinkler, en route DIMANCHE
pour 'Australie, esat arrive A
Assurez-vou centre accident andoung venant de Singapour LA
A Ia a l General Accident Fire A spr6s an vol de 600 milles.Hin- T D F i
?Lie A surance Corporation Li- ter a quit Croydon (Angle- IRe eE lleS
miled -.- Vve. F. DBrmlnmgham, terre dans son avionS Bobo
Agent Gdndralp HaLsle 7 fUvnrier. i
Agent General por HI. lCHICAGO-Le colonel Lind- Berla erpes
9 a Ibergh a accompli avec succ6s
i A un volsur la ligne postal ad- I avecJos6phine Baker
rienne de St-Louis A Chicago.Il LEtoile Noire qui fit courier
est arrive ce soir A 7 heures 46. tout Paris, et qui touch no
r I t MA *E I Million par an pour ses exhibi-
DIMANCHE Pllrt aieO dl veuve Lions dans ce seul theatre. C'est
Le film merveilUux attend u tr116 -1 aux olnm- elle aussi qui lansa A Paris le
avec impatience per de s lUliers Ut&ro am4rloainas fmeux Charleston.
de personnel : ne- oup*,,i ii
de personnel: WASHINGTON- La chambre a %w FAIBLlo
La Rose^ discut6 anjourd'hui sle project de otlIT
La ose loi d'apr6s lequel lea m6resaet
E *11 ls venves des anciens combat-
jffeuille-e tants tombs pendant la Grande:
Guerra ct enterres en France1
1OU pourront fire on pelrinage'
l n Mira'rl die SalWe Th4fte aux canietitres americains
doeIKsteat J#u. front asu frais du gouverne-
i 1 t .-it-a-sueceu ment. Par a veuves seront en-
I .e teadss eosn quine sont pas e & Me m
Eidrfe: j.U; Loge: 4.00. remarieea. ^"^ S


communique 'par les Services
de la Chancellerie: Dr Charles
St. John Butler, Ingeniour Char-
ge du Service National d'Hy-
giene Publique, Capt. Edouard
J. Norcott, chet du Port de Port-
am-Prince, Inspecteur General
des Douanes de la Republique,
le Colonel Charles A. Lindbergh,
aviateur, les Drs Justin Domi-
nique, Directeur de I'Ecole do
M2decine etdePharmacie, Paul
Salomon, ancien Secretaire d'E-
tat, MM. Duvivier Hall, Direc-
teur du Lye.e du Cap-Haltien,
Gentil Tippeuhauer, Ingenieur,
Drossaint Lilavois, anclen Ad-
ministrateur des Postes, Ber-
trand Limothe, agriculture, Luis
Maria Soler, Consul General
d'HaltiA Barcelone, Th. de
Streitberg, consul general A Bru-
xelles, Victor Kiefor Marchand.
consul general d'Halti A Lima,
Augusto Saccomani, consul g#--
neral d'Halti a Rome, le major
Roselio Guzman, officer do elAr
me. dominicalne, les capitaines
Salvador Michbl, Felix Hermi-
da, Enrique Velverdo, le. liou-
tenants Almauzor Dcjarric, Ino-
eencio Pereyra et Rafael 0. Mel
la, de I'armie domisicaine.


ROIUas8
y- 35 1 rait. iUmtsse.
mm.- sa SSS~!d11
v- P^-W e-I- --b-I


VrrTAMINES
Beaucoup d'adute so
ralw --- 'Im, nce do
choix nouwmd..d'un BOp
riture richeen vitaminespour
assurer ua corps sain et ue
bonne saID.
L'J9mubion Scott
Iat Ia nourritu to nimfant
riche on vitamins qul aid
A r6aoudrele roblme do I
nutrition. Eie founit
I vamin qui re. Q
conatituent la sanli
u-



Alerte!
Hier vers midi, soudain la Si-
r6ne des Pompiers jeta son cri
lugubre: un incendiel
L'6moi tut grand en ville; car,
Ie fort vent qui snufflait, il fal-
lait sedouterdu plus grand mal-
heur si le leu eclatait.
Fort heureusement, plus do
peur que de mal. C'etait de la
paille seche qui brilait au quar-
tier des aPisquetteso etles
Pompiers, accourus en touts
hate, eteignirent vite ce ten...
do paille.

Assurez-vous contre accident
A la : ((General Accident Fire A
Life Assurance Corporation Li-
mited.- Vve. F. Bermingham,
Agent G6n6ral pour Halti.
- -- -- ---


Iao VI* Cont6rence
Panam6ricasln
SA CULTURE
Avant-hier a pris fin la VI*
Conference panamericaine do
La Havane ouverte au d6but du
mois de janvier 6coul= et I& t.
quelle prenaient part les 21 Rd-
publiques des deux Continents
amdricains.
Cette Conference a difl're des
pr'cedentes en ce qu'elle a 6t6
marquee plut6t par des contro-
verses politiques que par l'etude
de moyens propres an develop.
pement de la collaboration in.
tellectuelle, social, 6conomique
entire les nations qui y etaient
representees. Dans les milieus
politiques. on croit pouvoir so
efliciter que ce Congr6s n'a pas
Rte depasse par aucun autre
dans la recherche de modalit6s
pratiques capable d'aider au
S6veloppement de la solidarity
interam6ricaine.
Au dernier moment, un ac.
cord a Wte conclu au sujet des
bases d'une Conf6rence d'arbi-
trage et de conciliation qai so
tiendra a Washington et qui au-
ra, considere-t-on, une grand
influence, A l'avenir, sur les re-
lations interaminricaines et in-
ternationales.
Mardi matin, la Convention
de I'Union panamericaine rela-
tive A la reorganisation du Con-
soil de I'Union a Wet signee par
les Chefs de toutes les D6elga-
tions.
Coin me on le sait, si au sujet
du pr6ambu'e de cette Conven-
tion le Chef de la Delegation ar-
gentine s'est trouv6 en d6saccord
avec la D061gation desEtats-Unis
at d'autres R6publiques am6ri-
caines et qu'il dut donner sa d6-
mission, son Gouvt. ayant donn4
I'ordre a la delegation qu'il prd-
sidait de signer la Convention,
A l'issue de la reunion, M.
Charles E Hughes, le Chet de la
D6l6gation des Etats-Unis a fait
une declaration lonant haute-
ment les buls atteints par la VI6
Conference.
Lorsque la cl6ture du Con-
gres fut prononc6e, tous lea D6.
l6 gus oct entour6 le Dr Busts-
mante, ChePde la D61egation ca-
beine, president de la Conferen.
ce et lui ont cordialement serrf
la main ea lui presentant leo
plus cordiales et chaleursuses
flicitations.

Ofire d'emploi
On demand un aide-comp
table, s'adresser 6 '
L Preetzmann-AGGERHOLM
4Co.


'. 4 .t
* S. *< ,~


I-~- '1 Illbll -


Cr


!










PAGE 3


HIMO I3Uji8j Ij


S," c-. ,r. les
br,. 1.a ipe
S c i.' par u
.. d' i s s de


; r:)n t.oi.',cs te
*. ... *. i' y- PC CH e
.,:- .- .. |


--g" : c *:4I
.liS i .*' E V I 'R EA D Y W O 1 3 *
I '-- -. .-w V l, .. .. L. .
*-*- -- C. -


v uullr 1 iciclcrh entI-ibea coup ('a
VOUICZ-VOU avec p d'ig( l, ialil.z

A la Belle Jardiniere 1
MM wall"


SENTE par Convesties Speiale
IAu desmeW' al AiSt prhi
I E vertu dai l gro.s 'ru t.0m6H
ex6cuto ri d'upi"..1igaJi an pq
twe-.the paitqR fappdit do Me j
L;ui, Va mevay et 's.A Cull6gue,
notaire i Port-au-Pr ce.,en date
du s pt avril april naul c..rlt viagt
ci, q ; .'. do i'icto do, ubstilc-
tion et dib rcstricioa de Ia susdile
obligation bypothL4aire pas86 ega
lament au rapport do MeS Louis
Vilmenay et son oolgue onotalres
A P, rt-au-Pjnce. on date du.16
oc'obre miLeut ceot vingt cinq;
3o. d'uan. jjgemobout sa date du
treats novembre' til neuf cent
vingt sepi reddu entte Monsaet r
Lamuartine Camitle e l sle ur Phi-
loc'6s Lacroir, Lesque's j gement
el ob igatidn bypothtcai-e ont eto
enrifgbtris et signifies LVaCvCOiL-
mandpment ; it sera procd6 Ie.
shmedi que 1'od comptera virgt
cinq ir'vrier courant, dix h ures
d. matir, tn I'6tude et par le
minitUre de Me Louis Vilmeoay,
notaire public P'ot!-.u-' 1inciu,
rue du Cevtre, a la vente au plus
offirant et dernitr euthiriFseur,
d':ne prcpiilt, fpada et L&tiader.
Iise en citte vile; Avenue Desst-
lines, de la conltaauce de; vingt
pieds de ftI de ur neul cents
pieds de protondeir au am te aud
noufo ots pi..'s au i6ti Nord,
borne au Nor I par le rests do la
propri6tt, su uJ par Julihen Ger-
gAre, A l'Es par Antoine A,.dain
at & I'Ouest par la dita &ve. ue
Dessaines., sou:vant pli et proces
vejbal'4d Jple Laaebs, oa date
du viagt quatre mare mit etuf
cent vingt cioq enregistr6 ;
I. Aq do.4ouos do, Is mise a piis qui
6tait d ^uatre ceat dis sept .dol-
lars viogt cioq centimes, o.tr le I
hd6oriWs des. sv. cats 1oursui-
vautb.-" ttts 'ti les'cbarged 'de
articles i'enchro;
SA 1, I. reqbae de Mr Lamartine
SCamir .,,9oidr on m6decinepro-
prietaire, demeuraot et domicilei
'Rue kPort su Pr.nqa. eyaet pour avo-
--L


Insurance Co


Unedespivs bortes comp gnie

| canadie: tes d'assuranee sur

la ie ""

|I-g Le ioss6 &A Co
oAIW U


S'The leading mmnew=watex

La BPoisson connue cuns

le monde enter
SBT UN

RAFRAICHISSANT


RECONSTITUANT

FROID
F is TT W RINERALE W?1Tr, MICC
(01 'I"CERAL W3EITB ROC
I <>
Le seul Gini(eral fail

d'eau minerale pure


des Sources

WHITE ROCK


DANSTO)U Ll' MIILLEURS HOTEL S,
CLIIS, CA\Fr;S ET RESTAURANTS

Mohr o& Laurin
Distributeurs, Port-au-Prince, Haiti
MwM 4


* f ;" ,
;v i .;? :., ,



' o. ,'








IV.. -
lit'.


A ^ k .


de deux cent quAtre vingt onz'
pleds au c6 6 Et, I t de(I to *il toi-
Zxtote au t6 Uu ue-d. et lh r.. uu
nord par le dit Chrm tu tle \i.:gt
pieds do large, au u I ..r Aris.
tide B >usy. & 'E14 parl's Nos Ii
Id, 17 appartenant A C uni'le St
Rhmy et Ios Nis IHN e 19 et &
I'Ouest par le No 1 : ))
A la rcqut e, por uuit s et
diligoces de la Binii: N iti'm'.
do Ia Rdpub!iquo d'He ti, socitll
anonyme, ayant son 5ig' ,.oclal
et son principal taibli .. ;iaet i
Port au Price et pour Pre.idont
do son tonselil d'Admini trat' o
Ie sieur Charles E. Milchtil de.
meourant t domicili6 i N.ow You k,
Etats-Ulais d'Am6riqu irprsctu.
16e par MA. WdlterF. Vj)rhies el
William H. Williams ses Direc-
tour et Sous-Directeur, ayaat
pour avocAta Me# Morel el Bona-
my, avac 6lectio:i de domicile *a
leur cbiset, sis 4 Port *u Prinoc,
Rue du Magasia de I'Ettt, (ontro
Mine Maria Fiaeukel. Id.,nuraa
Port-au-Prince pri.e eo as quality
dli ritiAre ban6lieiairu du sieur
Joseph Fraenkel, son p.t',
La dite adjudication au-sa lies
sar la mise a prix d- niul' mille
cioq cent quiz d,Il at;i treote
i iiq centimeta or ainkr'i, tvn Outre
les cburges.
Pour plus ample% r n-eigae-
ments,s'adresser a, ux avo~,, i sous-
zign6e,ou Me lHermanaii PIa i ier,
notaire ddposilaire du ucaler des
charges.
N OB EL

EupMrMI Navl era
do Cuba
Le steamer "Habana" ve-
nant de PortoRico el Puerto.
Plata eat attend a 'orl-au.
Prince, le 27 fevrier courant.
II partira le ndme joiur pour
Santiago de Cuba et la lava.
ue pregnant Ifrt et passagers.
Port-au-Prince, le 20 hWvrier
J. DAALDER Jr.
Agent Gneral pour Hniti


rJV1 A


e '1 *


A. de Matt6is' & Co

SRepresentants puor Haiti


cts Mcs W::n r *,ich'l ,I' tvrn,
gcul it gAnd, :v. t'licn .!" do-
micile en, l: Ir ;a i -tl :
Control le I sietr k hilo:' 4. La-
Scroix, prop;i,'tdre delimur it el
micili6 & P r'l" .I1 PI' iic iant
pour avo:. t M it ntstevr Kiiine.
Pour p'.u, amp'rf tenseigne-
BeftS$ s'tadre etr .uix a v^ e:dI [our
*Uivan:s okn i Mt Louis Vilmrenaf,
dopo.ita'ru di chletier 'les charges.
I'ort-au-?rince,lic 2t2 feviier 1918
(8gcr,) V. MI,.IIEL
V1. RlGAL')av.

VENTE PAR COmEv\TION sr.pCIuLE
iEm vcrtu do It grosse d'une obli
gation bypaih6e.ira r .t I-l i
awril 1915, pr Me Ilerm nii, Pis-
quier el ion colitgae, notaires k
Polt au-Piinc,, ei;g streio I si-
goifi6e le 13 I vria. 1 *28, aec
commanudemen r st6e sirs effect,
il sera proc6 I' !e -, 8ev ier 1918,
S10 here u in itn:n. en 'etule
atel'par Ih mini.t-ro de oi il)lr-
I mama Pasqui"r :otiire I',,t au
Prince, i t'adj':dic lion, au p:us
offrant et de. nitr :;chiisieur de
Ia prop:itW ci- ,pr6s d ij':,e;
a Use propit, 1 io.a Iset bat;ses,
sio oan cetic vill,h Peu de Cao-e,
imposlde p)owr i'uzerciceen c.urs
aW No 3275 : lalirelle propr;el61
eot coo p,)sae de da!ux portions
d'emplaement, Il premiCre pji-
Sant Ie N, i:l, situpe s'ur un cLe-
mii de vi gl pi,',t de li gi con-
duieSu t 1du1 ,.h 'j., t la I) illui u
b Obemin vicina! couduisanril ull
Morne de I ll4Aitld, measure cia-
quante pi. ls jde fdf;tde, c nqunite
Sbait pieds .ia c6'6 op o).6 sur
une profon I1ur dti oti,' cant .oi-
siate pied4 Mu o t1 e t (di d.lux
eout viugi n.ut pills au ctht
SUuok, born.r : au Nrd pur Ie dit
Schemain de viogt piJs de large. au
Sud par ,ristide llIuzy; A i'Est
pal le No 1f et I Ou%,st pir Jas-
til Dominiqtne B)uz)n, It rleu-
alime partioi d6ign ati N.) 14
toesre ci:iquint !fiidl (I., i, ,.;tle
l *ar Io manao ciemia d. viagt
pita deilarg,einqli 'e hilt .edi
t 1 a6LA oppts",,t; 2ii i. p 0'<.) 1 I U.


(a


_r


LE MATIN 23 Fivrier 1983


hg- -q4~ ~


-







1. MAIMN' Irdler 1928


BAR TERMINUS


A. Widmaier


A I'honno-ir d'intormer sa bienveillante clientahl qu'il
istal!3 'A t I'age de son Mtablissement,un salon excluussive
-nent 6serv aux tamilleq oO I'on trouvera des consom-s
nations de premier choix et o6 des lunch seront servit
snrdemande.
BiArre 'a Pression- Sandwiches. Tl66phone 27M
soft *4


AVIS
Drs Dooad etEtdofdrd y
avit IersecUlit 'aM kur
cllnlqfrns tr2"maI ,
gle det re de C 4 Pa
0e A p1artir d l t
LA heare d coastltow.ss
soat de 2 a 6 p. t.


La mat est Un prmke .iM
L'*.,erg d'mks aM m amq ue
pgags tout da nmedis. Le
"aldmils previssant .d. gag gV
abondent damn la saate. Le favea
Liebuey d trult toas lea germs de
la pea. 11 la purill et la IPtrl ,



Les plus jolis cadeaux
Quel est le meilleur cadeau
uon puisse offrir a se.4 ami s ?
len n est comparable A une
bonne bolte de igares fins.
ki y en a pour tous lea gouts.
Allez A la Manufacture de la
FLEUR d'HAITI.
GUILBAUD & (*
Grand'Rue, en lase la Poste.


),rcelaine


VIENNENT D'ARRIVER


De iolis


services


en porcelaine de 4 dessins nouveaux.--Stock ouvert.


Ce qui veut dire: que si vous .casse une piece, vous pouvez faci-
lemont la remplacer, quel que soit le dessin que vous [achetez ? Ce


vous


permet d'avoir votre service au complete.


En achetant un de


v'jus


aurez


des


nos 4


dessins, uous pouvez


etre


invited, voire service devaisselle


siir

sera


que quand
intact.


Tres bonne quality pour un bon prix.


Jeu de 50 prices dessis Ivoire
g a Dor6
* (t President
( Francais


LE JEU SE COMPOSE DE :
6 Assietlcqs dessert 6 Soucoupes a The
6 ,, Plates 1 Pot pour Creme
6 Creuses 1 Sucrier avec couvercle
6 a Th6 1 Saladier
6 AA Pain et beurrel 1 Plat A L6gumes
6 a Tasmes a Th6 2 Plats ( road et ovalte )
1 Plat de 12 Inches.
Vous trouverez toujours: Tasses et Soucoupes,Alsiettes k pals
et boeurrealadiers,Assiettes tb e..ks. plates,Assittes cream,
Plats extra larges, Assiettes A gAteaux, Plats de 12, 14. 15
inches, Plats A Legumes, Bols, Assiettes A DesMt, Ppts*mow
Aredme. Sucriers, avec couvercle, Beurrier avec coavrots
Sauci6res, Pots A th6, Plats A Pickles.


Neus $ ava une command en route de 1,000 douzaines
4 ta~iaU, Aet pourquoi nous faisons une f
GRANDE REDUCTION SUR LA VERRERIE:
Vites & Champagne avant Dz.$ 4 00 main tenant s 2.90 Dol.
Term uA Beire 6 Oz. a a 1,40 1.00
t :.Gobelets ar 2,90 2.00
titi~ere i chaque 0,40 0.30 chaq.
Caltuners 0,40 0,20 (
. b por la.CrAme < 0,35 0,25
T aia VMs 5Oz. a 0,12 1,00 dz.
[ a Victoria a 0.12 1,00
& Liquears coleurs 0,35 0,25 chaq.
Cardon de Diunit, 0,75 0,45
G 0.65 0,40
srriers 0,60 0,40


N'oublie,, pas que nous avons toujo o3,000 different articles.

BAZAR MIwTRbPOLITAIN

Angles des Rues Pavee & du Peuole.
%f ~~.a s ^ <


? -4


ocr'i m


TEIN DI VS


Porcelaine


qS


--- -- I~-- ---- -, --


C I I_ __


__


I -


rC"'~ ----- --- -- i --- --


- --I -- ----------------------- ------- --


- ----- -


. -"I..


p


P:.t 'rI i g:


I w
17TJ 0or
'2400ar




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs