Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04673
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-18-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04673

Full Text








U16mant MAQLD1Rli
DIRECTEURj.
1358, Rue lAm6ricaine, 1358
TELEPHONE N 2242


0


1


J


-~ I-
ti '.


*% A' ~
I


S- '- -.-v .. E-


216me ANNIE N 6323


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


SAMEDI 1 F I:EVIIIUI 1928


Le President BORNOregoit

le'Grand Collier'del'"Ordre

du Liberateuridu Venezuela

I rI l.-miN a relakt, lhicr, la nation A qui elle est accordde.
brillanilc ctl nioiic (iui cu: l';)apres la loi qui cr&e les d(I-
lieu, nircredi tdericyr, an PlI P imations de l'Ordre d&n Lib6-
lais National oif. en p)i senc( teuir les insigncs doivent
d'une haute assistance, Mon- iIre toujours remis avec la
sieur Nclvil Sainkt- yr, Consul plus grande solennite.
de la ICpubli(qe u (I ene- Qiatre Presidents de la Re-
zuela, remit au Prdsident ipubli(que ('llaiti apparte-
Borno les insignes de I'O)rdrc n ient A eel Ordre. Ce furent
diu l.ibiradc'ur don't Ie Pr'si- les lPrisidcnts Salomon, Hyp-
dent Vicento Gomez avail, re- Ipolite, Sam et Antoine Simon
comment, decerne le Gran (qui lut d6cori, en 1910, lors
Collier au President (ie l I du centenaire ide la guerre de
R16publique. lnd6pendance de 1'A m er i-
Cct Ordre d'lhonucur veneL que du Sud entreprise par lc
zu6lien a te cree en 1825) liberateur. Mais ces 4 Pr,-&
pour glorilicr et perpetuer en sidentsn'avaient que le Grand
ceux (lii d(irigeni les pceiples Cordon. Le Pr6sident Ilorno
et qui sc rendent dignesd'v est done le premier CheIt de
appartenir par leurs merits la tlepublique d'Haiti a qui
et leurs eminentes qualit6s, le ait t6 d6cern6e Ic Grand Col-
souvenir tdu l(rand Bolivar, hier de I'Ordre. Les dernicrs
immortel II l ros liberateur CIliels d'Etat qui sent aussi
don't, le prodigieux g6nie, porteurs de ce haul insigne
conine I'a dil, avec iune si vi- aont le Pr6sident Vasquez, dc
brante 61oq(I.ence, le Prisi- la R6publique Dominicaine,
dent Borno, fit, en une 6po- Ie Pr6sident ide la Colombie,
pee magnifique, du vieux sol le President Machado, de la
colonial surgir des WRpubli- R publique de Cuba et le Pr6
ques.)) ident Borno.
Oui, c'est a la gloire de ce Enfin voici la tormule qui
su perbe Mtecore tel qu'il n'en .ccompagne le D cret par e-
a flanrhoy6 que trois ou qua- tuel sont cont6ers les grades
tre dans le ciel de l'tlistoire, dans 'Ordre du Liberateur:
qui illumina d'une lueur ful- Esla Orden instiluida en ho
gurante le Nouveau Monde, A nor del hIroe Fundador de
a gloire de ce Cr6ateur. qui cinco Repubhcas de la Amd-
tonda le V\nezuela, la Colom- rica del Sur es el honor mas
bie, le Perou, l'Equateur, la preciado que la Palria ancor-
Bolivic, et cut le rve imagnifi- dd a susserii, lores dislinluidos
que d'nne Conldera:tion des asi comoa quellosque seihacen
Etals laIins de 1'A mI'ri(qe, a diKgnos de ese honor por sus
Ia gloirCe (I genial Washing- inurilos sobresalientes o por
lon (dc lI'.tncriqi(' idu Slud, h's servicios qie han preslado
comn:e on i'a hlurcusement )o nureslen a la Htuianidad.
surnommnu -, qu'a etc londl En remeltant an Pr6sident
cct Ordre dl Liberabtlr don'tt de la WIepublique la Leltre
.le Pr'sidcnt Borno vient de Auilographe du Pr 6 s ident
recevoir le grand Collier. Gomez, le Grand Collier et la
Pour bien comprendre la croix sertie de brillants, M. le
portee de celte marque de Consul du Ven6zuela souligna
haule distinction don't le Chel (que c'etait (la plus haute dis-
de note Nation vient (l'detre tlicltion quele Venezuela pou
l'objet, un brel hislorique de vait accorder au President
I'Ordre auqucl il appartient Borno en temoignage de ses
d6sormais est. ci, n6cessaire. mcrites et des eminentes qua-
lites qui le distinguent ) et,
L'Ordre comprend : Le c'est aussi, ajoula le Repre-
Grand Collier ct 5 classes : la sentant du V6nezuela, < 1Ure Classe don't I'insigne est me un gage de sincere amitie
le Grand Cordon, la 2. me A au Chel d Etat de cette noble
laquelle appartiennent les Nation amie don't l'aide inou-
frandis O(ficiers, la 36me don't bliable et I'amiti6 tradition-
ont pa rtie les Conmmnandeurs, nelle scelleepar les immortels
la 46me qui est celle des Offi- Petion et Bolivar remplit bien
ciers et la 56me, celle des Che- des pages agr6ables de 1'his-
vahers. toire des deux pays. ) Mon-
Le Grand Collier, que vient sieur le President de la Re-
de r e c e vlo i r le President publique lui aussi 6voqua la
Borno, ne peut Ctre d6cerne grandiose epop6e ecrite sur
qu'aux Chefs d'Etats et aux une grande et belle page de
rinces heritiers de couron- I'histoire de I'Am6rique et A
nes imperiales on royales. II laquelle se trouve associe, au-
est conrfr6 par d6cret du Chet reol6,d'une gloire immortelle,
de l'Etat venezuelien, d6cret le nom de notre P6tiou.
que le Ministre des Affaires Comme I'a si bien dit le
Etrangeres de la Republique President Borno, le grand
communique au grad Conseul honneur qui lui a et6 tail s'e-
de I Ordre don't l'autorisation tend A touted la nation hai-
prealable n'est point neces- tienne; la noble distinction
saire lorsqu'il s'agil de conle- don't le successeur du Libd-
rer ce haut grade au Chet d'un raltur a honored le successeur
Etat stranger. du lIondateur de notre R6pu-
La notification dc cette blique est un gage certain, A
haute distinction est toujours jumais inalterable de I'amitie,
taite par Lelire Aulogrnphe judis scellee par le sang verse
du President de la Republique en common et les perils en-
du Venezuela au Chef de la seminble encourus, unissant la


Patric de Bolivar A la Patric C9 q
de lPtion. *O (IIIca(I
Le Grand Collier de i'Ordre lES
'du Libgrah'ur est le lien dc
traternit6 antx chainons d'ai- JO 1
rain qui liera dans l'avenir,' JUll GS
comme il le utct(ans'le passe, -. -----
le trophle glorieux des cou- IPar un ArrMt, uc n
leurs rouge, jaunn e( bleu du lions ci-aprcs, le 'rlsi
Venezu6la et du drapeau bi- la I)tpuliq(ue a prcscrii
colore d'llaiti, frissonnant en- mage desServices Publi
semble au grand solell de li- Ecoles pour les deux a
bert6 que Petion et Bolivar dis de lundi et mardi pr
firent se lever pour eclairer Voici le texte de I'Arr
ce nouveau Monde,,claquant, LimBEri- EArITr. a .A
unis, au grand vent de trater- f REPUBLIQUE D'H.
nitl qui souffla jadis d'un '
point a I'autre de ce Continent A rr t
au temps oti ces deax Hom- Arr et
mes 6tonnaient le Monde. Le O BOn
pierreries de lacroix enseln.
tillant sur la poilrine di Pr6 President de laRdpub
silent Borno scront comme Vu l'article 55 do le
ces etoiles aux belles et pures lion;
clart6s de paix et de teconde Vu i'article 2 de la h
union qui veillent dans le Junsidet an quil y
grand ciel sous lequ vivent pronsrire le cqu'il y
prescrire le ch6mage
e peuplei qui Bo l r donna vi'es publics pendant I
la liberty et le people don't gras,
Petion tut un dts briseurs de -Arr6te :
fers .


Une Succession de plus'de
100 millions de dollars
Mme Anna M. Richardson
Harkness, veuve de M. Ste-
phen V. Harkness. qui tonda,
avec M. John D. Rockefeller,
la Standard Oil Company,
ilaisse la plus important suc-
,cession qu'ait jamais eue A
enregistrer le d6partement de
la finance et des taxesde New
York.
Cette succession s'd6Ive t
107 millions 052,494 dollars.
L'estimation de l'imp6t de
succession sur cette some
considerable vient d'etre en-
registr6e.


rlas

10US pU-
fous pu-
ident de
t le ch6-
cs ct des
prls-mi-
rochains.
rt^l :
ATEtNITI:




!ique
,onslitu-
oi du.13
a lieu de
des ser-
ies jour'
f


Art. ler.- Les Services Pu-,
blics et les Ecoles ch6meront
le Lundi 20 Fdvrier en course et
le Maidi 21, A partir de midi.
Art. 2.- Le pr6s'int arr&t6
sera public AI la diligence du
Secr6taire d'Etat de H'Inl[rieur.
DonnO au Palais National, 6
Port-au-Prince, le 17 Fevricr
1928 an l125i;me de l'Ind6pen-
dance.
BORNO
Par le Prsidlent :
Le Secretaire d'Elat
de I'Iflt'rieur :
FON1IURLN.

1 -- --

Jus de citron

BAILEY
---- - --
Remplace avantageusenienit
le citron. 11 est plus maniable
plus portatilet plus delicieux
rout le monde s'en sert,
AuxCavei de l rdeaux.
Au Bon Marche
Au March Crystal ct aux
products du Pays.
1313 Grand'Iue.


__ _ __ _ _--_ _._._ --___ ___ __- -.,

Ce nest plus 18 mois
La Sociktk d'Epargoe t d'Assurauce cotre les Naladie ccdde al&D&
Rue des Miracles,No 734
Verse trois mois apr6s la signature, du Coutrat d'Assu-
rance au lieu de 18 mois apres :
De 8 gourdes 6 14 gourdes par senmaine pour maladies.
De 120 CourdesA 300 gourdes pour decs
Le double pour mortality par accident; selon L'ge.
La SociMtc delivre des Polices d'Assurance ei. Giir'de ou
en Or, selon demande.
Elle ne s aIresse pas seuleinent aux dheritlei di sor
mais A toutes les classes sociales, A toutes les nationalities.


Chez Al bert GRANVILLE

Crand assortment

d'Articles de carnaval
Masques, Moustaches, Nez carton, Loups, Dominos, Coiflures
paper, Colliers, Bracelets, Diad" mes pour RBciis.
Franges et Papiers pliss6s de toules
couleurs en rouleaux...
.. .. . .-- ___---mm m ma I s I I 11.. ...- ...... --- :I


1Conseil (lIAt

A la si'ane ('liier du 1C(, O seil
d'Etat, M. Emmanuel Ile'iuvo'r,
Secritaire d'Elat( d la Justice a
pr5sente aux (l:li')6rations de.
I I'Asseibllee trois projects de hoi.
L'itI sur I'orgaiiisation du Tri-
bunal de Cassation, un autre
inodifiant cerhains ltexesdu Co-
de de pro&ledaire civ.lc e, le I troi-
*sinee' sn In supi)rc',3oiou dc s Tri-
nI'I ix d'A ) p,' I l, for l-at1-
1''i11..c 'It des (j )ili ve .
*.4, I rois uroets o t 61 d'-
Ic' -s I1'ex. n I 's i sections
(ompetelntos,.


I'ne grande Amine esf u-OIt "s~us
de l'injuie, de linj.lln ic. j( '
douleur, de la ifrquerei, ol (lle
serait invulneirable. ,,i t c ni
soufraiL pas la ton+,s!soiii.
LA lit vNf il,

Satz-_,


a


... rcn iarque (Ile (tlollnis .,1 l -
q t;I lo'jrs, lis Ils ,iN |)i 11' n i
ninent point lal e. .,,'' *
done develuis les \',s' \ '
l.cs ;i-t on pris'es, on 's:* ,, it-
'!es eni voldes llehs sc ,s-i l n-
S'oies ... vrs ('inhi\cs.
l'\j)plicI tion ) : f p sci c (ic t '
flottes :,miricniue.
Ce(1 < o' ('x liqi lc ,mrou t id i 1'un, ':
q -il' ilo" tle t m (ni u i I Ik. l)t it
n r('ch,,-.
La r( iprio(iuc, sl vrlaie.

... \,-ri a tlcd m :l1n <1-' ,hlri+ s
dI(ro') s :1Ins 1 s Irues tale. ln gralntl vent dte lulic.
souftllia et toirn'era la i Me a
tout le monde. Le rire scra sur
toui vipages. Les gens arbore-
ront des dfruoques poudreuses
ou dat riches oripeaux et dram-
balezlnt par les rues'le visage
cacha sous des masques hihleux.


... a vu, hier nmatin, vers les I9
ho ures, A la rue (des Fronts-
Forts, line p)tilt lille (qili s'cn
revne'iit du inarctht porltant tA Il
mai, on knorme panier t(int le
cotvtitvic enti'ouve t I 1 i s .; a i t
voir la queue I 'ull (noti lte )vois-
Sso i. t' n chieni, e L irant I'1ll'0-
cliante chair de toule la )iIs-
sanc de son museaui, siivait
l1'enlant, queuc frdtillantc. II la
suivil pendant quelque 10iMpi.
puis l)rulsqluem nt1 s';JpprI),'"1
plus prWs d'elle, haIl)a le ot-
sol ct prit la uite au gran (\t-
sespoir de la petite.

... voit ailjourd'hIii que Ic Id-
Ilnoiselles ne se gon'iit jl s pa i r
r'iimiilIer, ell plain i'l.'. i'II;'i
t)ins nl fixer I,'urs jiarrclit' cr". I.s
upes d6i'a couitles s'dlcvent plus
autn, la culolte de dessous so
voit presque tout entier el hopI
on fixe bhas et jarretifres. A tous
les yeux.
... a vu, hier matin, vers 9 h.,
A is rue Bonne-Foi,une .lWgante
qui op&rait cette petite manromt-
vre. Cc lut assez curieux A voir
on comprend quoi ? Simplemientl
le smns-gene de mademoiselle tl
)asi nsntire chose.
NI:Miis pam.r ces tcnl),s l I .r I-
ges sails 11 1nclies, de iitPOs ;I'I-
d(ssus d u genou et le reist,
iors'que les Jeunes fills relvenilt
(.tllr has oil fixeii? leurs i'r" -
tlines en pleinc rue, honmi suit
qui ral y l)ense !


.* .
.?,1 4


I_ _ _ __ 1 _


- T1_1. c I_


_ ~_*_~____IL_


------


I


.


lotre IE il'


I






r... 1# .


PAGE -4


LE MATIN 1 FiCvricr 1928
_ ,,, __ = .- .,-, a .. ,. Li l ,


A la Conference


Le bond

La Havane de(


Cator


L_______&-


LA HAVANE- La con'mssion
de I'Union panamlricaine s'est
ajourn6e aujourd'hui jusqu'A de
main martin A 9 heures aprs
avoirannonc I'adoption A Iu-
nanimild de la Conventio. pour
la r6organisation de l'Union pan
ambricaine. L'Argentine n'a pas
C6d reprsentde et par cons6-
quent son vote n'a pas 6.l en-
registr6. Le l)r Honorio Puer-
roydon,chel de la Dl66gation ar
gentine n'a pas assist ce martin
A Ia reunion de la commission.
On avait annonc6 sa admission
de la d6 lgation et donna tom-
me possible son intention de
douner aussi sa dd mission co:n
mie Ambassadeur A Washing-
toun.Les d6l4guks Argentins,eux-
mWmes, n'avaient pas rtussi A
trouver leur President.Enfin le
correspondent de I'Associated
Press rdussit A correspondre
avec AM, Puerreydon par t(lk-
phone; mais ce dernier a retus6
de confirmer ou de d6mentir la
nouvelle de sa d6mission ; tou-
tefois, il a declar6 qu'il n'avait
pas pris part A la seance de la
Commission de r'Union panamd
ricaine de la matinee pour ne
pas prendre part an sujet de la



Mort

s du Comte

'Asquith


g LS' [TON COURTENAY ( An-
terre)- M. le come Asquith
d OxIord, ancien Premier minis
Ire. un des personages impor-
lants de la Grande Bretagne et
de la Grande Guerre, es t dIcE-
di A Sutton Courtenay, ce ma-
tin. A 6 heures 50 ; des cafapli..
cations pulmonaires oat cause
la mort de hommee d'Etat qui
Mtait Age de 75 ans.
M. Asquith sera enterrd d'une
maniere priv6e et non pas A
I'Abbaye de Westminster. C'est
la famille qui a d6clar6 que les
obs0ques ne seraient pas offi-
cielles et que cette d6cisiou est
en harmonic avec le d6sir ex-
prim6 par lord Oxford, if y a
quelque temps.Toutefois un ser
vice commdmoratif en P'hon-
neur da Premier ministie aura
lieu A I'Abbaye de Westminster
le 21 t6vrier A midi.



Petites

Noilvelles

STRANGER
PAuhS On signal des inon-
dations en France et en Suisse.
Les routes sont coupes dans
les parties basses ; les agglom6-
rations et les usines riveraines
sont sub:nerg6es.
PARIS La Seine, ce martin,
dtborJ.i': sur les quais et mon-
lait avec une rapidity inqulI-
lante. Les pluies persistantes et
la fonte des neigesont cause des
dfeAts serieux dans toute la
France,la terre detrempke 6tant
dans l'im possibility d'absorber
toute celle eau.
M. Hokanowsky vientd'a-
dresser A la ville de New-York
uu lfelgramme de remercie-
ments A Ioccasion de la recep
lion des aviateurs francais Cos-
tes et Lebrix.
A'.B.ANIE--Suivant 1'exemple
donns lundi par la Chambre, le
Senal a adopt uane resolution
pr6sentaut aux aviateurs la bien
venue (d I'Etat de New-York et
les felicitant de leurs prouesses.
MAN AGUA Le Gouverne-
ment niicaraguaven a donn4 des
grades dins la garde nicaragua
yennc .i 20 ofliciers et soldats
de la iii.rine et de l'infan:erie
de la in trine amitr caine.Le ma
jor L ion Hoty aura !e rang de
colonel.


convention. Ayant d6cide de ne
pas voter pour il ne voulait pas
voter centre par def(rence pour
un certain group favorable au
pro jet.
L'adoption de la convention
pour la r4organisation de 1'U-
nion panamrnricaine s'est laite
sur la proposition de M. Jaco-
neaa Varel a, de I'Uruguay,amen
Sde par M. Raoul Fernandez du
Bresil et Raphael Urbina du Me
xiq'te.ll a ~6 d6cide que Ia con
vention serait signde par tous
les D616gu6s A La Havane, lea
ratifications seiont commnuni-
qu.ees au Gouverneinent Cubain
qui eaverra dei copies de la
convention A tous les gouverne-
maenis anericains. Cei deraiers,
A leur tour, intormeront le Gou
vernement Cubain de leurac-
ception ou de leur refus.
La sanace plenicre du Con-
gres Panambricain a approuv6
A I'unanimit6 Ii convention con
cernant I'aviation commercial
ainsi que la resolution de M.
Felipe Es pil de I'Argentine en
faveur de la cont6r.nce interns
tionale d'aviation suggkree par
le President Coolidge.


BUCAREST- Les d6put6s de
opposition du parli national
des paysans se sont retires du
Parlement pour protester con-
tre le vote de la majority sus-
pendant pendant 3fl jours I'ex.
premier ministry allemand Val-
da Voevod, membre du parti
national des paysans.Cette sus-
pension a 6t1 vote A la suite
de Altercation qui eut lieu hier
A la chambre et au course de Ia-
quelle M. Julio Mano, chef du
parti des paysans, avait qualifli
Ie Dr Nicolas Lupu, ministry de
instruction publique, de vo-
lear d'Alection.

ON DEML&NDZ
Un jeune home actit,avec
bonne 6criture, connaissance
comptabilitt, pour travailler
demi journee, salari6, demi
journee salesman sur Com.
mission.
Adressez en propre criture
avec reference a
CARIBBEAN 1 RADIDG ca. Ltd
P. 0. Box 147


CARAVAL I


CAM AVAIS!


Demain s'ouvre le Carnaval.
Jours de folies, jours de gal-
tes et de rire pendant lesquels
personnel ne voudra etre soi-
meme, jours des bones bla-
gues,des gambades ou toutes
les tolies sont permises.
Pendant trois jours, les
rues de Port-au-Prince seront
bruyantes, animkes, d6bor-
dantes d'une toule bariolde,
multicolore omi s'entrecroise-
ront, sans cesse, a mousque
tires aux dpees de boiss,pier
rots blancs.pierrettes coquet.
tes, loups et dominos roses
ou noirs, grands diables aux
fronts coruus,:pages musca-
dins, vieux messieurs et viei-
les filles, tout cela se pava
nant, sautant, courant, jetant
confetti et serpentins, folA
trant,sous lee masques hila
rants, dans le rire, les battle
meats de mains des enfants,
les rubans, les fleurs, les ori
paux multicolores et ratilants
ui ne durent que ce que
ure le regne dela Reine et
du Beut Gras.
Caruaval I Carnavals I
Joies, rire. liesse, tolies 1

Qui a ai barral plaA leadre ?
On d(emande a acheter un
bureau plat americain de mo-
yenne dimension.
S'apresser au Bureau du
I MATING .


Avant-hier, au Parc Leconte,
entire les deux mi-temps du
match ( Jeanne-D'Arc -Haiti,
Cator a ballu son propre record
de 7m7U de saut cn longueur.
L'athltOe a, con ee. 'suIlc Jans
un premier b,;t 7a1i47. Puis
prt, nant de nouveau son Mlan, il
Iranichi d'ua bond 7ni75.
Noos avons vu, hier, notre
recordman de saut en longueur.
a Nots avous a ppris voire
nouvelle pronesse, lui dimes-
nous. Cest magnifique >
Le visage de Cator s'illumina
de son sourire bon enfant, il
nous tendit sa large main et se-
"o; I-t la no'tre d'un vigoureux
sh..akhand :
< Oui, j'ai saute, hier,.
7i71-,. Je do min p ."i : (pi:' '-
puis peu. .J co np),e b',t. ide-
passer et laisser loin en arriere
les 8 mtlres.
C tor mi3 rile lbin !e lit.e
d'Iloni-/'aniLh' rc iasi.eu., car,
A pea pres seul, ce grand fauve
fourniit de si formidables bonds.


lI re.iioe prend fen sur la rouel
de Pction-l ille
Avant-hier, vers les 5 heures
d I'apr6s-midi, le camion de
l'Usi.ie A Glace, qui transport
de la glace de Port-au-Prince a
Pktion-Ville, prit soudain feu a
peu de distance de la monte du
Gros Morne.
Q.elques hanitants du voisi-
nag%? se portbrent au secours du
conducleuret laiderent A lein-
dre le feu. Avertie par te1lpho-
ne, la Station Centrale des Pom-
piers s'empressa d'envoyer au
secours du camion en leu,. deux
pompiers qui achevdrent d'ctein
dre l'incendie. Mais toute la car-
rosserie de la voiture a brilh6.

Assurez-vous centre accident
A la *General Accident Fire &
Life Assurance Corporation Li-
mited n.- Vve. F. Bermingham,
Agent General pour Haiti.

Le mrakh de foot-ball
( Jeanne D'Arc-lHaili
Avant-hier apr6s-midi s'est
jou., au Parc Leconte, un match
de loot-ball entire une 6quipe
porl-au-princienne et an onze
du ( Jeanne D'Arc -.
Les deux teams Mtant 4 peu
pres de meme valeur, la parties
que suivait une belle assistance
fut assez anime. Elle se termi-
n3 parun but au -Jeanne D'Arc )
etdcux aux joueursport-au-prin-
ciens.




Pansiana
CE SOIR
A 4 hs 12 : Matinde

La Nouvelle

Aurore
(Suite)
Entree : 0,50; Balcon : 1.00.
DIMANCHE A 4 hs 1 2: Matinee

Le Prince

Charmant
0.50.
A 8 HEURES

Paris en

5 jours
.O-U.S -9 1 -ipQ-


FORTIjEZ O. GARCON
OU VOli- FILLE

Un eniaIt qtui C.'ndit 6prouve de
grandes dift'utt, a r" ainrenir ses forces.
Cest cn c!5 sc c-ice ai plupart de gar-
sons et fills s,. t la supra et
important Lpreuve de leur endurance
et de leur vitality.
L 'tmulsion Scott a 'huile de foie
de more vivifiante contenant des vita-
mines, glycerine et hypophosphites de
chaux et de soude, resoudrait facilement
et agreablement ce problem et aiderait
a conserver votre gargon ou fille en
bonne sante.
Elle fortified le system par I'abon-
dance de vitamins qui sont si neces-
saires pour nourrir ef.ncacement un en-
fant qui grandit.
Le corps, le cerveau et les nerfs re-
agissent toujours plus facilement quand
le systime est nourri au moyen de
vitamines. Donnez a vos enfants
I'Emulsion Scott riche en vita-
mines et nourrissante.
IIII I i i i


L gagnanti dn ro tlotde I21 ('1r-l- i f 4
L.e gros lot de 2 0'10 gotnur
du dernier lirage de' la Ltc:'-i 1
de La Crkche a 010 gI.- pu & C
M. Jn-Louis Wrile qui a rffiI
hier, le montant dIe son bill. ( r SOIR
Nous prolitons d(e cClte ocW A 5 hs., matinde pour enfants.
sioni pour rappeler au public LI.li a ).TE DE
que Ie prochain tirage tie cette MONTE-CRISTO
loterie est fisx au ndinanclhe 1 0.50.
mars toujours Parii nIa. l)emain ft 5 heures matinee
C'est une loterie d (it- 1'orga- pour enlants.
nisation est serieuse, aussi nous LES AVENTURES
engageons le public fi aire bon I)''NE VAGABONDE,
accueil a ses billets. film en couleur.
-' 0.50.
LA PLUSICIDNME ET LA PLUS EFFICA'E it heureS
INJECTION PEYRAR) ?L'Erreur
D'ALGER .
contre la BsLENNORRHAGE
ot tous coulements inciens du m an
ou recent.
231 Arhes guris 7 parties
sur 2 > lntrfe : 1.00 ; Loge : 2.00.

Le taitcnr,. : est p.cott A VENDRE
r-- ,.t. A venrdre pour cause de d6.
DRAGEES PEYRARD N'1 XITINE i part ine voiture (( Essex So
qu catment Ia douleur, clar:ficnt !.i urinc, a ( n *
puriient Ie sang et uu'I at a Ic'vs*.te.
S tOTE s EON:, .LS .".IAC i Sd sser an Bureau do
SPCIIJTE PEYRARD. 46. rue d Cr, Plle. PAS1/ Journal



DERNIE1ES Nouvelles

de L'ETtRANGER


Le testament
du Mar6chal Haig
l'DIMBOFlIG-Le rIClcnulit
du Mareclialt llai cut C.Ntt'i ,ILI
jourd'hui pale i' i on joi Lrnl deI
calllpag.le MaiNs iCt tixt p) 1s >l
limited pour sa pui)LIN .lioni, .1x
testament dit : jai \i .' ci 1.11 1
journal sur la rec'ete ia ,,
guerre ct i'autorise tiiu ex'cuc -
teurs testatmcntanlrca Ie c I'pa ,i ci'i
ainsi que les autres cnrt i onu
papers que ie pourrais laisscr :I
.'.poque et aux conditions i(q1
leur paraitront le pt)lus lvo0i>-
bles iusqu'au uo.inont de( I clur
publication.Ce journal et ces pa|
piers resteront en la possession
de ma te.on l.


.A --, o, ', Un monument
A Nungesser ct #Goli
Ai PAI1- .\u,,er ct <.oii.
v_ w lesdeax jvi. ..d I .... ,i: s ( v
Avendre Coupe Ford Modele ontpi 1t .,d ... .,. ,,~. i
19J( en parlait etat. .e l ur i vo..ca. le ta i\ d
adresser a Legation Ame- travers dce l.A:!aLiuqj.c \1on
ricaine. Telephone 2270, avoir leur monument au Hai re.


ur hIs Liises ie la cote d'ou
,n *, a)peCil pour la dernirre
',' 'rd.u.is quittnerent le sol
luon d ';'ei.
luondations en France
1 ) tons los c61ts, leS
iv,., Inlonitent. En Bretagne
*i.,. h. ;, n, h d'lifctares sont
W 1i (. .t ci aS.toic la region
u in li UtI ilourgwt est inond6e.
Ii.,. lac m1e1t1,d te rompre ses di
,gAcs et so repandre dans les
cLa.i)pagnes Cenvironnantes. Le
I.t etl Ia (i I0onne montent rapid
detnmict.II en es de ,mme pour
Ics i t' i.'rt.s du centre.
1..' P.,',idr al i! ooliIdqt pel le uoolean
A .\sIIN; (o)N A la suite
I C I;!l,]Ies l',ln ulCes centre
k, *iM(i )' 0 I p|rogrminnle navalle
'l"t'ciiunt CooiliLge a iuform6
.it. t icus lc.t le le otlnte de la
k dt c ie, resentants
l'a:' -' .1,;1 .s demanderla
totiai e d' c.,Jiis powu la cons
i'u, lions dies sous-.jarias


~ --


-Y ---


- 'Woft-


I













21imc.APNNtE N'" 632:1
!)ort-a i-Prince
t elepliphone: 2242


Le Malin


PAGE- 3

Samedi

18 F6vrier 1928


. ::*r((' sion dlu m,-e;rhal |la'r

.' ildc,'tcccssin sil
cs iir s l, ais ( s par I 1i It
I ('tll I ;, : I l : 1 ; ,i 1; l ,l ,f (I. ,*
lpiP I' / l'N e.s c' ,'ii c:i,'se ; .c-
Lia'Ie r.ll ,t' oikllc I'An-
'e:c e: d (( n m1 la *'r(cs.
Air !:I gui r la Chan-l-rc
(de.-.U m irti( s vail 'vole aui
nt: .. : I lu ( I ( IC (100.0((i
livu s ,. rling ( 1n ll oiols' '(
de ( i :' I:le dtIe toute la i na-
tlion, U i ) mr ., ipt i')n l n.
l)li(i i)e sowl me de 286.00UU
lit n's v:,ii ,tB r ncc ill'e, qui
puIx ni 'I ; cI'lK!cr le dumlninrf
de I. ( n:csvldc, ( n l'ect se, ('lui
lul d(oi,.e u n.. m ric'al.
A m ;i .s ,.ne (l'.cisiol spl -
ei.le, le fise, cn vt i lu dc lia 1 oi
actlile c siur lIs l; ilagcs, va
mlettlI !. n iUin stir IUn quail.
on I en s'Cin la Ul (Ics SOmnllI
qui repiesentci le Ie don de I.
nation ;nlglaise au marchal
Haig.
SM Wi\ nston Chuirchill, clan
celicr idc I lchii(uicr a dcla-
in6atjourd'hlii a la Clhainbrt
des I ',m unues Iique la loi ne
lui iniicn aicuLn poInvoir de
faire IlCe excep)lione n ltaveil
des hIiiliers du mairechal.


Ine manifeslalion it lrookhia

1.a police a interrompu une
nia ilcslatioin cn face des pos
tes ln i hanilier de la marine *i
Brooklyn, quand 400 pelison-
nles homes et femmes oni
def'.I pour proltesler contre
1'iniervcntion amnricaine au
Nicaragua.
Les n aniieslanls cu moyen
de placards et de brochures
out lait savoir qu'ils 0taient
n'embres de la ligue desjeu-
nes ouivricrs cl des ouvriers
du part commnuniste.
S. William Gerson, que la
police a (lit tire le chet de la
manifestation a 0td arret6, ac-
cuse d'avoir caus6 des d6sor-
dres et essay de provoquer
une enecute.
Les manifestants ont 616
disperses par la police a che-
val trois lois avant d'avoir pu
meltre fin i la manifestation.
Les policemen ont lait usage
de leurs batons sur ceux qui
relusaient de circular.


Un h6ros du nauirago
du.'
.Principessa BNafalda

Le nomm6 Courbier, bagnard
en rupture de ban, vient d'obte
nir entire remisc de sa peine
par le gouvernement frangais,
pouti I'hiroisme et 1'esprit de d&
cisi n don't il fit preuve A l'oc-
c:'s.( n des opoi lions de sauve
stage des naulrages du ( Princi-
|',ss Mafalda ), en oclobre der
nier.
Courbier se Irouvail parmi les
passagers du navire Iraycais
"* MoAcl a ", un des premiers
se p(.rtcr au secours des mal-
hiKU uses viclinmes de celle ca-
lastrophe. Sa bravoure lui valut
une notoriet, dunt il se serait
volotliers ptsse lorsque le"Mo-
Illa" Irentra en France. L'en-
qu(' dontu ii fuil I'objet permit
d ti e mt t rineir i qu'il ,lait un ba-
gnaid chappc duI pdnitencier
do lai tivyanc, l il lul mis im-
niidialneient sous les verrcus.
Malis cle rci (I di courage mer-
vciileux et de 'fuspril de sacrifi-
ce don't il lit preuve au course
du inulrage do paquehot ita-
lien, lui a valu une mnesuze de
clmence de la part du gouver-
nement et Courbier vient d'etre
mis en liberal.


necms

-wgd-


-~ -- ---'-- --.----.-'- -" ~~0


-- -


Les sabres d'apparal au Japan Toutes ces armes seront pro- avec !'quiiv1lent id:, c .n'. : .'
tes pour la fin d'octubre. joui, et i reg' 'tC les g,' ,u' cntr
Mosuke Kamalsusaki, le c616- Komatsusaki appartient & une ticns de ,'lier! poor Ic .quels it J.A
bre fabricant de sabres de la lamille qui, depuis des g6n6ra- n fai' ft r16pre des ,haus'lSures CO SC, TIPATIONW
capital japonaise, vient de re- lions, fournit les sabres des depuis leur v iisanice jusq("'A : I p ea.t los
cuvoir de la liaison imperiale, princes et des hauls fonction- moral. 11 regretle t gil 01iit u1 Ih.' |M U
i'ordre de labr;quer 15 sabres naires, japonais. Celle lamille vieux cuir qui, aprus trois :ns OMP IMI
qui serviront au prince Chichi- aristocratique A sa manidre de tannage, ctuat mius; Ile SUI S m E8
l)u et a 11 princes (du sang, aux n'a jamais lourni un seul sabre ,, ......d DEORT, Ph armacs.i
ceremonies du couronnement A un roturier. n a-- zax TX
qui doivent avoir lieu i Kyoto ,res mraCESlT LEs EILLU
c.auf U oxique C'EBT LE MP ILLGIFU
n ovembrc prochain. La nouvelle e res iracu- D PUROATIF8
Les fourreaux de ces sabres Le plus vieux cordon- >' lailes po r Anid Floren-. m ur-siirDE -PT-S
scront incruss de nacre, le ner de France, cheva- C, u.rm ile pi har i lcs Ai.R U me A-TtM^
inies auront deux pieds un Her de la L6gion d'hon 'io, errabilonnqui s h de m ansI t:' ph*rmoie doDusti tn W*RD
otce de longueur et les coquil- our iagoies e hah ila, ts ai ,un l -bl
eos tresurant six pouches et demi lanes dc loeah0 :- la' .u'l
de circonklrence scront ornkes M. Ernest Chassepierre, de vjenl de se poser un probl/ :ne -
dce peau de requin blanche. Les Charleville, qui exerce depuis I'1hygiene cause du nomn)re A n
lourreaux seroult orni;s gale- 85 ans le melier de cordonnier, croissant de personnel qui von Lo e A/oer.a-lr! atx
n ent de recotifs haut-relief en vient d'etre d4cork de la 1.6giton ji')urllc n:nt consil lcr vli t- O ti-. !I;s
laque, avec les armies impkria- ml'honneur, avec le litre de Ic. [, '.. il ', *i !'I
Its incrusl'es. Tous les orne- plus vieux cordonnicr de Flrain On sl i i ') pltiiirn ,1 ,h ;s II -;,'I' 4 il' 1. de
mentations de. m dklt seront en cfe ,por'T. -ir !!. 'r e i, r ( )* I r ,o r :
argent c elln or. Son chioppe est pour lui i'i '' t .' -
En plus de ces sabres pour nivers. Ily est n4, y a appris le I," :. ,i ,,I ,
les princes du sang,Komatsusaki melier de son p6re, et y a passe soAtlrenist di ,(,1 '* ...., ,, ,;c,! ,
et sea artisans, auront A fabric. lonte son existence. II regretct, sets e melten o' n <,in r *, ,' in d* -il .. -
quer 50 sabres pour les hauls dit-il, ie bon vieux temps, pour qui sonil orcei .Ic vvoy.' '. I I c(
fdnctionnairesdela commission trois raisons. Dans sa jeunese, eux dans ds wgois ecom- ,',l etraineurset at.
du couronnement. d it-if, un ouvrier vivait bien Ibris de monde. entraineurs et asislitanl.


-- I


- ~;------ -~-.--i-


I


.dmmffm


C~L*~










EM V. 1 I F MATIN


Un mariaje a 1'essai
en Am6rique
Un marl'iwo l'cssai, !e prc-
mier de cegenre, vi avoir lieu
d'ici quelques jours ai Newv-ork,
entire un jeunce &ludianl dc 20 ii,
et la fille, fi '' de I S ;ans, de I'-
diteur amniicain !. Il-lidem oin
Julius. Cetli-ci, quii a lail il1;1
fortune 6norne en pii)!i min de,
editions A ban inuivchC' des ( vres classiques, a 'lonni son con-
sentement is sa liile el, en con-
s6quence, il est consider' par
les puritains coniine in i p)re (1Ie-
In tur6.
Lorsque le niariagc aura lieu,
les jeunes Upoux vivront leur
viechacun d leIur c)L6, s, ren-
contrant quand b)on leur scm-
blera. Si leurs caracttrcs ne sont
pas incompatible, ils vivront
alors ensemble pendant quelque
temps. Apres quoi, leur union
sera confirnie on leur divorce
pronoiac6.
I n igi ri;i.je ,t;ijil;ueii\

il11 nest bruit depuis quelWiiucs
jours, A Ncw-York, que du ma-
riage de miss Sarah C. Mellon,
niece du Ininistre duI Ir sor,
avec M. Alan Scaifc, marriage
qu'on c616bra 'I l ittsburg.
On ne dcpensa pas noins de
50(0.001) dollars pour la c6renio-
nie. Pcu dc inariages, si 1161neC ii
y en eut d6jai, ont connu un tel
taste. Aprts la cL6rnouionie reli-
gieuse, plus de(lfnille invites fu-
rent reus as das un pavilion et
qui cocita )10).0UO) dollars.
Le pavilion 6tait d6corl de ta.
bleaux rares: les miurs 6taient

S(-,CAS

-::at les dctai's nt e t ot's:'; ,;


,L'k


# I.


e H bleb Po ,al!. ava-,t d avoir
pris .!,. V roi.


I '" i ti n lit i t


Ic'
I ,


I'-


'I


A<;:
NT ;I.N 1 ;, :' *' ; ,' > t ,i


I ,', '' S : i i [ ( ll 11 t SCS" .
( I ", ni 'i .,' u <" l'" ili"i lit',
1)lus i .'r s tI l es pli',us i es, el
p ri i *! "l' de sole (Ile-
Cles Itui ; (j p i l.li( millions dii I'-lisS a lmis.
Ap -' in: 'i '1n le i.ivilts pareiint visiler trois graln-
d!ois :lls (de ( rC'ceptionl oiu laent
Cx'),)'5 1" i" its oilers au
jeune cOuipl ,. ()On c'stiine qu'll ',
avait li | )ll' r I ,,is de 3)00.0 ) H
do!l:h i ob l 1
1'!i'ii ',l* li .:nlte journce
nlluplia s(. Ise r.ii i par un sonl-
Ssi '.I ( i I ,:,i. (iil I10 CeSS,,
(jlue bl 'il I jpl s !',.lle.


Avis special
' Mrlyvncce 1)uroseau, pere
price tons ccux (iqi pourrlaient
;i\'O I i;'s )i ll i :, ll 'sc rvi'
s:)it L'o rnll t'V'i.' ', .J ilt ct r'-
pai':it'iir dc l i Ir:1 ;. Oit CO'ii-
i 1jrl(tCSSCir (Id iIV Usique,
soil <'loniiie t lil Ile i.PI l 1i-i riniiMiktIc l'rater-
nicllci de lui 'L)ph!one' au N
No 2111.

SPECIAL. ) llCE
',,)ple \vli,) 1 :11 \vw a l ilHi..
services ol .\0 i,'.v il ,c I)u ro
sc i 'Sr. cillier is pi'llo I I
ner, i '-sic LC.I.'iier o". leader
ol tie Phliillr ii-ionic Orches-
tra ,\ ILi Ph11ii liilnonique Fra-
tcrnello) can IC.lch Mr I)uri)
seau by dialing the automatic
telephone nunmb l r 2 t11.



.1 wc-t d.ins t'. 'cr
r i ; 1n.c'1 hi'es; i ,ia r b>.;i Cl,41


L ..
: I.
I . *'.- ..2







Le ,d8: P, .ali. ,'p& avoir
1 ii \: '


,* .
I.! ,.- i <. i .\ -',- <.U lit
\ i :< " ({' i'.i lll~~(l

\ i I I, Iii" '
t ' ir -,t lupcrb ,."

, ' . '. '. i'r ., 1
d' ln ftl.
*' Ir '. .' d R'A hliineti, i
'- ....1..', I' i ,Q.nn1i, dr" Rddlaitislcir
f5 1 i. h i,.L.


,'R(OL


SI TI, Boie Postale 147.
X', ': I :0


Colombian Steamship

Company Inc

Le steamer "3olivar venant de New-York via
Its po'Is di notD, eest aicndu a 1 ort-.u-Priucefle
13 ItV,'-ier courait.It repartira le mai e jour direct
lern ;At pour J, enmrie, eni ruiilt jiour les ports de
la Clombie, preniiant Irt et passajers.
oit u prince, le '4 ivrierj,928.
Colombian Steamship i company 1 ,


Gebara & Uo, ;gents


ro4


Pageol


Energique antiseptique urinaire


Agit vite et radicalement
Supprime leI douleuar
de la miction
uve touted complication,,


iL P ttol dtconqeftionn*
ei raljunit les ilsu, ides
vf, es uriniUrL qQU'l re-
mto cTaipla4emnt t neut
tfo l iant tous lea Ipr.
Oro& qui ln babltenL


S I .'Ic, Maltd** ls* l P* ..
PrOjuli il t*a i, t.t t
itrUCOVA .
*' .,leita'e. 3, 'S 7 oU.


PAGI OL est sans pitlt pour tea gonocoqua.,
h lts ind6sirable des votes urinalrs


aL PageoL qut d-
congestionne lI mnu-
queuses des vol ol.I
valres. renouvele Ile
tisaus. gr&ce a& uo rM
leunissemenit "
des cellujea L.
meoririer in m
meant pour Is tonocoQu
partout oil 11 elt.|
ancls encore pour toull
lea autres microbs.
auzquels ce dernr
9eut s'aiocier. *uOtW
tout. II est le fonde.
ment. Ir bas du tral-
lement de I'arthrlbc ou
do rhumtilsnie Ilennor-
raglique. fierce qu'l Mi
culul de oI biUnkorrtr*
gie cUle rnome. ,
D BEimU .
di MaUlIUi ,

CtItl. C tiLeain. lli, I. a1 Val
cIcaiie k. Paris, et Of t iPbcw


tien de Bec lame.



\fin de faire de la place pour no."

IFe nouveau stock de chaussures

et de complete que nous venous de


Satire


pour les fetes de Paques,


inus vendors avec utn

GRAND RABAIS

toult e Stock de notre maison et


que nous avons

magasin


Marque TRIANON


La Parisienne

Angle des Rues "des miracless et Grand'Rue


Maison qui reaouvelle constam-

ment son slock

CHAUSSURES ET COMPLETE

Franco & Vicente


I I --


ALUMINUM LINE
New-Orieans & South America Steamship Company Inc.
PROCIIHAINS DEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRINCE HAITI
Dni stieaier hussera New Orlt6ns le 21 F. vrier
po Post-au-prince et les ports dii nrd
Ce 9 fivrier 1928.

A. de Iatteis Co
AGo NTs.GAN0RA U


Legons particlibres
Lo & domicile
Classes de lie 1i crePrix
reduit.
S'adresser rau Bureau 'du
O Martin .


On demand
olas on v'i Ies.l
S'adresseri 1 2,S
Grand'Rluc.


actuellement en


- -L ._.~~ _.__~____ L_~ "I __ iiiiliiii;iii;iiiiii~~


--


IL


---


)s *


IE MARTIN


18 1 1\ PI il \I V128


-- ,. ---I


D: 3 ;856 1 7.
















































I


HUOE II

capital:



lie,
1 : t '- tte3s i ?aail.

I s 'IU'i I', 1 1
[I / ". ; ,

c i 'lIl ..,
d 1 1 1 i i /
(1 ',' \ Ui (,2i i I '" i i/.
, I:)' ,I 'i rc ,l li )il ch w I ; ,l l :i !
|I i l) ii ,. .d


< N Yo rk


a. ..

SOO : :(I al I s )P I
e il" i i
(.lt i r '"', i il It Ii
I. a,'.c i(; ii I I t;I
ce!' .i i .) i': Ii;
1: Ii:': l i l ll\ i i ;l i" lls

S 1 \ ,i I 1 i l I
C) S i 1', i. (l i 0 t i > .
p i .. ,' ,i i | )p !e i l( ,n' IeI ,[ i'l-
Vc : 1 s ) 1 1 l J: t',n !i
C"s pr,)pos qui onit c'." i' .


Or 18,00000

lBosse Co
i t


Is Gi6ieraux


14


'The leading mineral water
La Boisson clnnue dtanl
le Iflo()f(i2 enli irC
EST UN
RAF IAI( 'i IISSANT

( RECONSTITUANT
B 3 FIj()II)
F BAT- "IN ,ALIE WIITE ROCK
GJ0I-t'T WVI!TE ROC


Lc soul GiG I ;.' 1. i


d deaii IrnI '8iti


I': '1ls come laisan:it partic de
,n discours de bienvenue, n'ont
,:is 1 61lenus par le P16sident,
.:ais luI ont I06 attllriblu's par
'' interpr'lation erron (e du
Shiogrannimm. Ces propose sont
M itls d'eq uiitlre source.
( NE\V-YORK TIMES,
8 'KVIuaiA 1928. )
. I'. i I;1moieir I'AI LOi. A I'Erole
I) :l- 1s nos inll1 11i itor li is, lIs
- .,,' i,.i> l)icnl6t unc grande tflee
'lcs (dinle'ronll iune I't'pr6-
i!.ilioin le 'Aiiflon, le gruiid
1il11 lii.tluritque d tic stand
*. i ilI, (co0' iLe onl S'Cn sIoI vieilt,
i ilo ile, iOaItie, UIe lois, a
. .',-Loui ( tie Goiague.
1, IkLte des Nornialiennes au-
1 c 'erlaiinement, le plus beau
: I ( c s..


El Ii ici dn ion ik 'Iricle ITI
(iL Code de Commellirci, les
cieancier.s ds esic urs Olollson
ItLucus & Co d(clar.es lnl eItil
de laillati c p)al jI,(m P( Ill di(0
'ribi ullilIl de Cuiniilel'ce '11n
date du 13 jaivier 1928 soul
( ionivoq(l6s i di. (lit Tril)uinal le
Suamdi 18 lFevri.Ir couraniil
10 hcures dil martin :iux fins
Ide s'enltendre polr p escilenlr
Sai Mr Christinn; Lau)rtue,J>t',c
('0o1lifliss.airc (Ie la I> tlite lite
lisle triplit (Io nl nml)bre des
syl, tics 1-'vis< i'cs qu ils v .'i
1"A r1,11 1 i i(*re nonimt.(.1
S I l l ; I l &; Il llitS..
L.e (ic r li,! :
) ( ,ij )!. I .\l', SS|il 1-;


17^ 1 I achetlt hl.n Il'n(li'
1Oullez-V \Ous av<. pti, Ii .
Ala Belle Jardinieire ,,


NUFURIS IFE

Insurance 41
0 iandes plus fortes companies
canadienues d'assurance sur
la vie
Eug Le Boss6 & (Co
mimieiS'iR" M


dces So ureF s
WHITE IOCK


DANS TOt S LES Mll.UiLUiT Il)T'I ,,
CLUBS, C.I'VS l-'hi !T.\l'.\N'TS
Moh111 & 1 in
D)isthlihut ls, P11 1 I'rit;cP, lliiti
Bas exquis et qui durent
i],Eas "llolcpro ~"utrc : lhcautic et delicatehse
ti-S a c, flr, 1i A,.i : 'a i rare d'1 ne durfc
flu., 1 yi u<:. !,l.,l a;n e,chic,',. h::u ,a .t .arf'iternctt,
chak,: j, lik pair iure ; 1 las
lhngte ups l1'aut. tu11C" autrec
lifwitcains pi'i. il.. lin u.tic / '-

i,h s / ,: !,r') c i t .l t Il, . .
;ltac', I l), .I I 't S .c mi l l .t'i I c
l.a poinatc t le tln duil
"Hl,!pr.t-o, .sent i. l; ", u' ,
specialniclt.' ,
l'n 1 ;*'< m ,old tr it i i, ,'. .! ..n / y' -. '
Is:lL', i' hiulc t Ic Bit'" I loljnl ()-A`
doubnlcenit nivaitag cux. /
I)cI unlez son nul,: Sil 2 I W
"Huolepruof. / I, "


In venit
maga.iiis.


ldans tous ies bons


MOIIII & LAURIN Agents
f'ort-au-Princa


t


Bas .foleproof
lolcpi Iof v > I S A
% Cljl a~ll i, I i r S,' "i (c lK ,n -lerre


A. de Matt6isf & Co
Representants puor Haiti
*


'.*-


tL.ii m i e e u


Ramllle ,, r ----


-


IIIII l l


rr


T W ATTl.. -' 1'Q P Elo 1. 0i 9


s&1


I


PAGE- 5


E


iaillile 014(((

Y .lc-


:1(


i t.











I~ ~ ~ i(- TN- 8Frr12


Porcela ine


Porcelaine


VIENNENT D'ARRIVER


Dejolis


services


en porcelaine de


une piece, vous pouvez


t


element la remplacer, quel que soit le dessin que vous achetez ?


4 dessinsnouveaux.--Stock oiivert"


aci-

Ce


vous


permet d'avoir votre service au complete.


En achetani un


de nos 4


dessins,


vous potivez


etre slir quec


(llanfl


vous


aurez


des


invites, voire service de vaisselle sera intact.


Tres


bonne quality pour un bon prix.


Jeu de 50 pieces dessin jIvoire $ 1
o."" ( a Dor6 2
.-. a ci President 3
a 1 4 Franqais [4
-- ... 'LE JEU SE COMPOSE DE :


$ 12,00 or
13,00 or
17,00 or
20,00 or


6 AssiettCs Al dessert 6 Soucoupes A Th6
6 a Plates 1 Pot pour Creme
6 c Creuses 1 Sucrier avec couvercleTJ
6 A Th6 1 Saladier
6 h A Pain et beurre 'il Plat a Legumes -3--
6 a Tasses A Th6 '722 Plats ( rond et ovale )W
1 Plat de 12 Inches.
Vous trouverez toujours: Tasses et Soucoupes,Assiettes a pain
et beurre,Saladiers,Assiettes A the, .s. plates,Assiettes creuses,
Plats extra large, Assiettes A gateaux, Plats de 12, 14, 16
inches, Plats A L6gumes, Bols, Assiettes a Dessert, Pots pour
Creme, Sucriers, avec couvercle, Beurrier avec cou vercle,
Sauci6res, Pots A the, Plats A Pickles.


Nous avons une command en route de 1,000 douzaines
de VERRES, c'est pourquoi nous faisons une:
GRANDE REDUCTION SUR LA VERRERIE:
'9


Verres & Champagne avant
Verres A Boire 6 Oz.
I u Gobelets
Fruitiers il ( chE
Confituriers
Pots pour la Creme
Verres A Vins 5 Oz. -1
(( Victoria
A'Liqueurs couleurs
Caraton de nuit
Beurriers


Dz.S 4,00 maintenant s 2.90 Dol.


(( 1,40
( 2,90
aque 0,40
0,40
'( ] 0,35
<< 0,12
c" 0.12
( 0,35
<( 0,75
t 0,65
((B 0,60


- 1.00
- 2.00
- 0.30 chaq.
- 0,20 (
-- 0,25
- 1,00 dz.
- 1,0()
- 0,25 chaq.
-- 0,45
- 0,40
- 0,40


N'oubliez pas que nous avons toujours 3,000 different articles.

BAZAR METROPOLITAN


Angles des Rues


Pavee &


du Peuple.


w -


g.rnSc a Hambuirg-imeika HLinie HISKY Johnie Walker
Chaque chose ici-bas a sa compensations mais chaque pe;sonne devrait avoir Black Label & Red Label
ulne Police pour compenser les accidents personnel ou de k u. traichement arrive chez
Les polices de la o L. Preetzmann AGGERHOLM
& Co.
General Accident IFire & Lite t 0Occaston exe tiondne ll
Une Hudson de sept paisagen
Le steamer "dalia"est atten- mone de quatre pneus et tub
du & a capital e o20 frier Ecrt. ueufs de Is meilleure quality. LI
Assuranle Corporation Ltd. 4 partant Ie m6me jour pour I Eu- motwr et la carrosserie sont dana
1 rope et pregnant du fr6t. un tat parfait.
de Perth & Londres General Agentur Dar Horn Bonne conditionde paiement,
de Perth & Londres ,Line vents pour cause des part.
'_ Johe PETERbEN S'adresser au Bureau du iMatins.
Sgirantiront votre personnel contre les accidents qui vous guettent A chaque pas. .
Svotre automobile contre collision, vol, teu, loudre,malvcillance, dommages causes .
a auitrui dans sa personnc ou dans ses biens,votre maisou contre l'incendie et les
~ d .its causes par la toudre.
E II 1z toujours du.
Veuve F. BERMINGHAM dangerdanslesfoules.
^. AGENT GENERAL f,
SOUS-AGENTS Ic- gcrmnc dan.ereux
Port-au-Prince: G. GILG Cap-Haitien: Leo de CATALOGNE p"ulcn> Jans les ag-
S Jr6mie: JEAN BLANCHET MiragoAne: TOVAR & C Joinmeratio>s. On ne
"* I kpeutpais tt.ujours6viter
AIRIs foules--mais il est


BAR TERMINUS


Jlie Jo Plae 'MAuln
igtiew


I'O RFIA WTilmE:ir Ancien dleve :de l'Ecole des
A. VW idm aier Sciences-Politique de Paris.
A I'honneur d'intormer sa bienveillante clientele qu'il a B6petitionsOraleset Ecrites.
iustall& A I'Mtage de son Mtablissement,un salon exclussive- Pour la preparation auxexa-
ment r6serv6 aux lminilles o) l'on trouvera des consoma- mens du Baccalaureat et des
nations de premier choix et ou des lunchs serontservis Sciences Appliqu6es.
surdemande. Adresse T61. 2610
BikreA la Pression- Sandwiches. Tl66phone 2786 5 Rue F6rou


chance de contagion.
Le moyen 1- plus *Or et
lc plus clt.ca.ce eat de
p-.irifie." IrtEwuement I&
peau en faisant usage dd
SAVON

LI FEBUO
le Savon
pour la Sante
Lt., c Bros. Co, Boston, Ma., U.S.A.


a uI


..s -
* ~ -
.. ~


Ce qui veut dire: que si


qul


vous cassez


*#~:
t.


_ ___ _


- -- -------


r I r


m ,


- -Apo ." .. .


I.E MATIN 18 Frier 1928


I '.1GE -- (;


f

i




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs