Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04665
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-06-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04665

Full Text




FILE COP',
LlBRA4RYI


- n.l


1l


21me ANNIF9 N 6315 PORT-AU-PRINCE ( HAITI ) LUNDI 6 PEVRIER 9-28
216me ANNIOF9 No 6315 PORT-AU-PRINCE ( HAITI) LUNDI6 FEVRIER 1928
LUD EIIR12


Honneur au VAIN QUELU del


Salut, Messager de Paix!

Dans quelques heures, le fut pour lui comme l'tlo
Spirit of '-i Louis, la glorieuse scintillante l'obscur ho
mouetle de Lindbergh, les zon et qui guide le voyage
ailes large 6ploy6cs, appar l- dans la profondeur de la nu
tra dans In radlieu c darlt de peut montrer aux homm
notre ciel totlours par, ttut de tous les Mondes que set
baign6 parl' latahtelumigre les s6parent et les divise
de notre soleil. I'espace et le temps? El q
done mieux que lui pent le
Nous ne voyons pas en l'Oi- prouver que le courage, I
mean magnifique,dont un peu nergie, Ia voloni6 de Iraten
de poussibie de toules les 14 peuventsupprimrercesol
Terres lointaines qu'il a sur tackles dresses entire eLx ?
vol6es, scintille sur les ailes Lindbergh cst plus qu.'
triom phantes, I'aigle aux ser- aiteur. I est plus syb
res ates,sauiateur. I est usybo
rcpuantedoiseau de prowl, 1I represented la vivante id
conqu6rant des cimes allia& de tous les hornmes, de qui
res de cisn ciinq apI qui race dAlaquelle is app6
mage imnmacul et qui ap liennent lde quelque paysa.
porte h son bec, ifr6issante le u puissant dque a pils so
dejoie et d'amour, le rameau les citoyens, aveant le droit
d'olivier, symbol 6ternel de vivrelibressur tous les point
paix et d union entire tous les du Globe come le Spirit
peuples. St-Louis lorsqu'il plane a
Qui done, plus que cejeune dessus de la tourmente, dai
homme de vingt ci nq ans, qui l'azur d'un ciel sans nuages
traqa par dessus I'Atlantique LE MATIN, saluant le pl
immense un trait--..d'union ful- grand des Messagers de pa
utant entie la Statue de la entire les i'euples,souhaitea
iber t6 clairant le Monde et grand Vainqueur la plus co
nla Tour Eiflel. phare desvieil- diale bienvenue sur la ter
lee civilisations don't la lucur haitienne."


Charles


A.


6gar6 dans le brouillard au
r ,ours d un voyage pour lej
Service postal de la Aircra(t
Company et n pouviant Iroi-
ile ver aucun lieu str pour atter-
ri- rir, il excnila son troisimec
iur et son qua!rit*me s:ints peril
it. leux dans le vide elt la nuit et
ies 'ou, par nte chance extraor-
uls dinaire, il sortit indemne.
ent Lindbergh n'est point seu-
Lui element un piloted'aviation,il
ur a fail aussi de la m6canique
'd- a6ronautique qu'il t u d i a
ni- pendant les deux annees qu'i
bs- passa 6 l'Universit6 du Wis-
cousin. Durant le temps qu'il
passa 6 Madison, il conslru -
un si' un apparel a propulsion
le. d'air, un bateau-glace action-
I6e in6 par un moleur dI, grande
el- puissanceel propuls6 par une
ar- hMlice d'aviation el don't il se
ai-' servi, lplusieurs tois, pour
nt glisser sutir la surface glacee
de du lac Mondola.


oJ
0i
: 1
.S
us,
ix
in
r-
re


LINDBERGH,


le Vainqueur de 1'Atlan-

tique


Le Colonel-aviateur Cliap les blev[ au grade de apilaine dii-
A. Lindbergh, le g l o r u x Corps de rservede I'Aviation.
Vainqueur de l'Allan ique, I.'est ce grade qu'il avait lors-
qui. dans quelques heures qu'il accomplit I'exploit qui
sol'h6tegrandiosemcnlflt I a rendu, du jour au lende
de.. E -u- prince, naqtil, en main, un des hommes les plus
liDroit, capital de cel6bres de notre temps.
I' afVde Michigan, que sa Apr6s avoir quittd i'armee,
mere, M a d a m e Evangeline Lindbergh vola pendant plus
Undbergh, veuve, prolesseur d'un an pour compete de di-
de sciences physiques et de verses entreprises priv i ees.
c!imnie dans une Ecole sup- C'est au course de ces vols o6i,
rieure, habite actuellement. taisant valoir ,es belles qua-
Son p6re qui portait les liets de sang-troid, d'knergie
mm6es prenoms q u e lui, d'initiative, il tut appel6 au
Charles A. Lindbergh, etait poste de Pilote en Chef du
avocat el lut membre du Con- Service postal aerien de St.-
gMps pour Little Falls(Minne- Louis-Chicago assure par la
:ota II mourut en 1924. Robertson Atrerall Company.
-CLest en 1921 que Lind- c'est pendant qu'il occupait
berghi,aucoursdesa pmiremre ce post que le jeune Pilote-
Iecon d'aviation t Lincoln, chef eut I'idee de son vol Iran-
Etat de Nelraska, prit pour la satlantique et qu'ii en com-
premiire fois son vol. II n'a- menqa aussit6t la prdpara-
vail que 19-ans. tion.
Deux ans plus lard, en Sep Capitaine et commandant
tembre 1923, chaudement re d'escadrille du 110* Escadron
command par des hommes d'Observation abrienne de la
influents du Minnesoa, il sol- Garde Nationale du Missouri
licita du D&partement de la a Saint-Louis, Lindbergh est
Guerresonadmissionoj I'Eco un four star, membre du
led'Aviation de Brooks Field, Club a Carterpillar v, celteas
au Texas. Apres I examenn sociation renoiam6e d'a v ina-
qu'il subit, il lut reconnu apte teurs qui, en maintes re-
A suivre les course de I'Ecole prises, firent usage de leurs I
el, le 9 mars 1924, if y dtait parachutes dans des chutes
admis comme Cadet Wdavia- pOrilleuses et imprevues,
tion, titre qui lui permettait Cadet de l'armie, Lindbergh
d'accompagner les pilots e uA i pilot qu'il accompa- i
dans leurs vols et leurs exc g iol. i a suite d'un accident
cices aeriens. survenu a leur appareil, sau-
II passaun an ia Ecole mi- t rent dans le vide a 5000pieds
litaire; A la fin de 1925, de de hauteur. Une autre tois, a
cadet, il let promu an grade Saint-Louis, if sauta volon- p
de pilote qt, bient6t apres, tairement de 250 pieds de
commission second Lieute- haut de son avion pour un es- T
nant du Lorps des Officiers sai de descent en parachute. i
de reserve de l'arm6e des Son essai r6ussit complete- t
Etats-Unis. Quelque temps meant.
apres, le jeune Lieutenant tut Eu I'hiver de 1926, s'ktaut


Lindbergh est de premiere
force au t i r A la carabine
dans lequel il a montr6, en
diverse rep ises, une adresse















1














et une suret6 de visce que lui
envieraient les plus grands
lervents des tires giboyeux.
Un jour, au course dun con-
cours de trancs-tireurs, Lind-
bergh plaVa 50 balls conse
cutives dans une cible d un
quart de pouce de diametre
et place A distance de 50
pieds.
pros un raid transillan-
tique de Lindbergh, qui le
mena, en 33 heures de vo!
continue, de la g Statue dc la
Liberty 6clairant le Monde
au pied de la Tour Eiflel,
porle-flambeau de la vieille
civilisation, I'lIommc-Oiseau
ne ferma point ses ailes.
Bruxelles I admire, Londres
e vit dans son ciel brumeux
Berlin, Rome, !'applaudirciu.
L'apothdose tut magnifilue.
Revenue dans son pays,n'ayanti
plus de place sur sa poitrine
pour porter to'lies ses d6co-
rations. pourvu de tous les
Tires d'honneur du Monde,
l reprend son vol et c'est la
tourn6e triomphale au-dessus
de tous les Etats de la grande
Coul-Cdration i1oi!de. Ce n'j.


tait point encore assez, pa-
rait-11. Apr6s quelques jours
de repos, le voilA qui remote
vers I'azir. A lire-d'aile. il eni-
Ireprend sa tournde de I'Am6.
rique'centra!e. 'I vole il vole.
S ji Stiril of SI Louts ro title
sals cesse vrombit dans tons
les cieux: le Mexique. le Gua-
tminala, Ie Honduras, le Si l-
vador, le Nicaragua, Costa-
Rica, Panrma, la Colombie,
Ie Ven6zuIa,. routes ces cou-
trees voient passer dans la
claril de leurs cieux I'avion
de4 Lindbergh. oiscau lde paix,
message de traternitc. Le
voqil maintenant aut-dessus
de la Mer des Caralbes eu ja-
dis vogu6rent les trois frIles
esquits de Colomb part i la
con quite d un Monde incon.
nd. I est sur la route du re-'
totar. II revient vers sa terre
nalale pour recommencer,
poutitre, bient6t quelque
novel et magnifiqtie exploit
qui elonnera encore le Monde
at soultvera I'admiration des
peuples.


Ilanl.iqp



Port-au -FrInoe
Depuis cc martin,
les rues pir -ii dil r m "
croikg>e olliciel accomr f
indbergh, claquent au *'t
nons et orifl:nmes. Potl-
Prince, fr6missant du pil!jo
ceux entiouuiasme,attendd -
bergh.
l)u champ d'aviation IeMA
sa rLsidence, le c&6Ire a
trouvera la plus clatante, frait
son de petits drapeaux raoga et
bleu. Rouges, symboles a on
triomphe, bleus, symbolWas de
I'esp6rance que chacun Oft en
ses victoires futures.

Ies Caries postales Umibeqi
L.a Cie. Lithographic d'Iulti a
dlilt, pour compete doe 1. Paul
Th. Remain, des carte tales
a souvenir de la visit a616-
bre avialeur Charles A LiUnd-
bergh.,
Ces cartes portent la photo.
graphie de Lindbergh epeadr6e
de drapeaux haltiens et Oprmoa-
te de celle du Spirit of $1. Louis
Elles seront mises op vented
aujourd'hui.


De la Statue de la Liberte

a la Tour Eiflel


CommentI Lindberqh

vainquil f'Atlanlique

Le tragique coup-d'aile de 6tait totalement inconnu. Et il
( I'Oiseau-Blanc ) avec Nun- pretend qu'il traversera I'Ocdan.
gesser et Coli venait, l y avail Cette nouvelle inattendue pro-
A pine quelques jours, de s'a- voque le sourire des vieux 6per-
chever dans une mystlricuse viers de fair, don't les yeux6car-
catastrophe. D'autres, Chamber- quill6s scrutent minutieusement
lain, Lvine, BIertaud, d'autres I horizon orageux, pretant ro-
encore, s'ap) r6 aient cependant reille aux grondements du vent
6 enlreprendre la terrible ran- au-dessus de l'immense Atlan-
donnee aulessus de I'Atlanti- tique. On i'appelle le fou vo.,nt,
que aux grande vagues hou- le pilole-solItaire. Les journaux
leuses, dans la tempete, l'oura- out lanc6 sur ses traces leurs
gan et les frimas, lorsque Lind- meilleurs reporters pour savoir
bergh arrival au dessus de New- cc qu il est. a I1 s'appelle Char-
York. les Lindbergh,r6p*te-t-on bien-
Personne n'avast parli de lui. t6t. 11 est commandant de ravia-
Sans se faire aunoncer, ce jeune tion de la Garde Nationale du
home, grand et robuste, s'im- Missouri; il a d6but6 come pi-
posa, en quelqu es heures A la lote commercial entire Chicago
gigantesque Cit on d la veille et Saint-Louis. Un group de
encore, cet entant du Far-West comiercants de St-Louis mui a


*,I.* , . , -,


lolre


OIO


... e rhiMce pour voir de lous
see regarlsca jeune bougrequi,
Ian dernier, d'un envol magni-
flque, A tire-d'ai le, traversa I im-
mense Atlantique, disant ainsi
sux peupl.o de oancien et du
Nouveau Monde: Si vous vou-
lez 6tre des Ir6re, vous connal-
Ire et vous aimez, rien ne vous
eat plus facile. Voyez, j'ai sup-
prime respace et le temps.
... a lu qu'unjour, durantson
sEjour A Paris, Lindbergh, se
promeonant dans lea rues de la
rande Ville, se vit ofnrir un
bouquet de violettes par une
touto petite gamine aux yeux
bleua. Le cornet qui contenait
le pelitee flours dl icates, au
suave partum, etait peint en
blend. Loffcielr francais, aide-
de-camp du martchal Foch qui
eccompagmait I'avialcur, spin-
tuel, ht dit:
'Cet Irsur de I'Atlantique.
.Jai uoUd a I dit Lindbergh,
se rappellant son esprit de St.
Louis.
Pau. souriant, il ajouta:
Mis cette lois, il me faut
payer, car. rAtlantique n'a pas
de youx d'un bleu aussi pur
qoe oeux-ca.

ioanri de loada. It *Wet. MacUe .
pour le prix Orteig de 25,000
dollars. Mais on ne faisait guere
attention A sea pr-paratlifs jus-
qu'A ce jour ou, traversant les
tata-Unis, de San-Diego i New-
York, il se po,.a, hier, 12 mai, sur
I'aerodrome J'- Roose ell-F eid
et dit, en s'6tirant devant les
journalists accounts A sa ren;-
contre, qu'il partirait le m6me
jour pour Paris o.
Lindbergh n'6tail pas unfdQtt.
En Californie, 6 San-Di6go, il
avait soumis son avion 11101no-
plan A des essais multiples. It a
m6me, une fois, failli se tuer.
La veille, c'etait un incorinu,
un jesite omme ayant un peu
d'exp6rience acquise par des
sentiers battus et le lendemain
soir, son avion, Spirit of Saint-
Louis, flambant neut se posait A
New-York apr6s une traverse
de tout le grand continent des
Elats-Unis qui n'avait done que
21 heures, avec un court repos h
Saint-Louis.
II eat laconique:
Oui I dit-il,je vais travail-
ler touted la nuit et peut-etre par-
tirais-je domain A l'aube pour
Paris... Oui, je vais voler scul,
au compass ..
Les anciens commencrent
par hocher la tete. Mais la tra-
verse4 du continent accomplie
par le june homme tait un lait
qu'il n itait pas possible de nier.
Quelques heures apr6s, les
hangars de I'6quipe Bertaud-
Chamberlain talent en pleine
action. On allait partir..
I Mais Bretaud annonva que
,e temps 6tait defavorable,
Lindbergh ne fit plus attention
a ce qui so passait chez ses voi-
a in e at se remit au travail. On
iavait enlendu dire que si Ber-
taud partait, lui, Lindbergh, ne
sae trouverait pas loin derriere
lui.
I Son avion, construit de telle
flaon que le pilote ne peut pas
voir devant lui autrement qu'A
I'aide d'urn periscope, et la Wis-
, s.ti,,n des reservoirs qui sont
l> ".6 au-dessous des ailes ce
qui a oblige A placer tres en ar-
Sriere le siege du pilote, ont sou-
levi une grande curiositA. Gette
installation du periscope amusa
tort les concurrent de Lind-
bergh qui, lui, affirma que tout
irait bien, car, dit-il, je n'ai pas
| intention de taire des ambris-
sages pendant toute la durce de
la traverse. ,
Le poids de l'appareil avec



// .


0iment MAGL01ROM
DIRECTEUR
1368, Roe Amiricaine, 1358

TELEPHONE No, 2242


$6 suis pwt. J'avais la loi;
|eu m'a donnd' le 'courage,
ec cela et les deux ailes de
meh Spirit of St-Louis, j aurais
' l6 jusqu'au bout du monde,si
Charles A. LINDBERGHI
( e son arrive it Paris'
le 21 mai 1927 ).


_ ir_ ~9-IC___. X---.- ---~~~~._


llr


Dhl.l r I'- -- '.~5


I


CHAIII.IS A. LINBEi'i It










SLE M \TIN 6 F6vrier;1928


PAGE- 2


En vente : A la Pharmacie Centrale, Pharnmacie Bourraine,
Pharmacie Buch, A Port-au Prince.- Thimoldon
Brutus, An J6riniic et dans routes les honnes Phar
macies.


S n plein -d'essence ne d6passe
pas deux tonnes et demie. L'ap-
S Ireil n'a pas encore Wt6 soumis
Uzi) eisai de vol avec toute In
charge. Mais Lindbergh pretend
qu'avec lea reservoirs remplis
su a deux tiers I'avion decolle si
m- J nlt* t fin InAe hui &SA-


detour par PMkin. Mais qu'ui
dcrivain ait pu, d6s la fin di
XVIII siecle, imaginer Phila
delphie-Paris en avion, voil
qui prouve que la littlratur
n'est pas toujours La negatric
de la science.


DERNIIlRES Nouvelles


de L'EITRANGER


Les diffiri'llis poliliques
1elntre la Fran:.: e4 l I'l0lhie
PAnisi- Le f itiorn;ilc l'italii,)
ayLntl public hier nn article r, -
la'il a une p ieIendue co\ e :i
lion secrete naval friunco-y)o i-
goslave, les milieux olTiciels d .-
clarent fornellement ,i ati Liu
record naval crit ou verb 'l,
aucune convention secrete I*('-
xislet cntre la France et la You
goslavie.
L'ex6cution du Trait6
de Trianon
Une note Irann aise -l lIu lionipia
IUI)A"EST iLe gouvernle-
ment a repu la rponse ali goui-
vernement franqais i la dernie-
re note de Ia liongrie concer-
nant I'enqutle sur I'ap)plication
de la clause du trail d e 'I'ria-
non relative au (&sairuiieniiil
de la Hlongrie.. Cclle qiueshion
sera inscrite A lordre (Il! jour (Iu
conseil au d6but demars.
A la lie Conhrence panam(irieaine
u LA HAVANE- La Confit en-
I. ce panamfricaine a reje'6 une
1 proposition demandant que les
e immigrants italiens en Ameri-
e que conseivent la nationaliil
italienne.


1I icure, M. Bi iand a declare au
S '.i.ilt (ic '6uit potr lui une
hlo ne !ortlune que l dialogue
i> .w ig' i ) p r dessus les Iro'lie'cs
e'!I:e I. Stresemnann e' 1ti.11 y
:i uciire nots et le people l!'e-
11 n(1, a-l-il ajoilu6, des ,nialen-
Iclus i dissiper et it laut que
n ,is 6changions des rxxplica-
ti )i sdccisives.Locriino n'est pas
in iraild s6piar des autres trai-
Is tl'i)apres-guerre. II esl silu6
(m:ns Ic cadre mme tide celui de
Versailles. 1! souten:iil (des pro-
meisses mais pas des ceritutles.
4ire'i (j n(rale en lEpagile (eiire
l'imp61 sur le releni
llENDAYE.-Dl'aprs des nou
velles venant de Barcelone, ila
givc genrale s'elendrairapi-
dlement en signed de prolestationl
conire le nouvel imp6t sur le re
veni. Les journaux de I'aprit-
mili n'ont pas paru et cn crainl
qu'il n'en soit de m6me point
les journaux du malin. Plus de
70 pour cent des ouvriers 4 m
toutes categories out abandon-
n1 le travail.Les autorilts d6cla
rent cependant qu'un tiers scu-
lement des ouvriers serait en
gr6ve.
Le noitian lenmps de senice
dans I'arime lranqaise


Edward G. Mews ,
AGENT


SPMOBILE
,.,-,-.,,* -. .-- .. ... ..


L 1ri


0 Inib de la participate a


i emmenIl que e succ u,-'- .i uL,- "s W S "MY Cl I i 1" I* "1n ...... ...
Mtt final ne tait pas l'ombre nn-nT_ M. Siresemana el I'evacualion PAHIS- A la suite de I'audi- Coniltl de I n doute. 11 dut emporter de la Rh naile lion du pre ,lent du conseil el projranhiit Oirel.
20(0 litres d'essence el 120 li- L s Am BERLIN-- M. Stresemann, r1- du ministry de la guerre,il a 66i
ftre d'huile pour un rayon d'ac. LeS IA mlS1 .pondant aux critiques de sot decid6 de fixer an plus lard au I CAIIIm) (':i\itioii ,e
ion de 7.000 kilom Ares. o, S i r recent discourse blaia fI'attilude lcrnoveinbre'1930 a date C la Comie scrj ieCidle a1 to-
De San-Di6go A New-York, e Sa t-Cy des nationalisles expliqiant que qielle les coalditions prealables ,,
Ilndbergh battil tous les re- 'A^ -CllJdI' vacualion de la Rh6nanie est et indispensable au service d'un I al el tl ir' K ,e.t '-
cords de vitesse allantl une ---- -- r6clAme afin de realiser pleine an devront tre toutes raises. ral tliussel! ( i(i p 'seiintra
vitesse horaire moyenne de 200 Sous ce litre, Le Journal des ment une poliliquc de rappro- II en r6sulte quec le contingent egalemenit le 1. c n ;Ici na I
kilom6tre. l public dans son edition> cement avec la lFrance, in corporr en Novembre 1929 Chau d(sigln con lFe nt ach
*i'l peut maintenir cette vi- dst 27 D cemar: isera lib6ir en Noveinbre 1930. d'Etat Majr iulrg)Lre C.
te.e au-dessus de I'Ocean, il du 27 Asscmbration des Ais Les turbulence nit accom gers Iolonel
ettra un peu plus de32 heures Sai aion A m d balkanniques Le correspondani do IISTI. DIO11110 L lerg tribune PrcsiC
poor arriver Paris. Etant plus dent : Mr leGn ral D a pr GENEVE- Les d6lgu6s per- A Port a Prce dni s I'o:drc sni-
rapide que l'avion de Bertaud, sidentdu Conseil d'administra- ananens de Tchcoslovaquie, C'est de M. Ag. Ma Nlagon hijo aVnt:
point suivre la Colombe, puis lion du ( Figaro)) et de la So- Yougoslavie et loumitnie out lquenore confrere dominican Le ligne. - iprt ii den gcu
n rochant des c6tes lran- cit6 Internationale de naviga- remis au secrtaire-g6n'ali de ((islin liario a fail choix pour he. e cI de o .
saliesr ai fausser companies et lion adrienne. Mr Francois Mar- la Socihta des Nations une note Oire son Correspo:tdant special
Irriver le premier au rget. sal avail n r sollie ci d'accepter I- sparIe relative A I'affaire des A Port-au-Prince. 2 P' d d
WIAsr sucun moyen de faire le a pr6sidence, mais en raison de mitrailleuses et demandant au Dans la carte par laquelle \i. eine --c irn
po in tu a str o n o m iq ue p e nd a n t lem c n l re it p : ll c tr
t astronomqu pendant ses nombreuses occupations il conseil d'eflectuer une en(ute. Malago n hio no t pat de 3 e rc dlon r
tou la dur6e du voyage a d renoncer A c char cette hieureuse nouvelle, I ous o eoloncl Li't:egl i
E, le 20 mai, lel Les vice-presidents s ont Poinlar6 devant la dit qu'l serae heuorux de contri- Ll l droit de iia-
prenait son vol et le lendemain, MM. Alombert, ancient contr6- Chambre frangalse burI, dans la Ilesure de toule Itur Ie Magi,'at Coiunmral.
1 main, A 10 heures du soir, leur g nrale de I'arm6e, le g6 PARIS- M. Poincati6 a coin- sa bone volo:i0l, 1 6 d6velopp)erIe ne3i droite (ILl I is
apr' s 33 heures de vol, son e guantqrieale de l'ara e, g M
Spres 33 eanres de vol, s i l nral Mordac, le. g'nralGirod, menc cet apr6s-mndi A la chain autant que possible la bmne I tat. Mr Elliot.
Spirit ofSaint-Louis vnait se sident de a Commission de bre son ex os financier. 11 a '"enoine dti nti re pas auquel 'li e
power sur l'a6roport du [ourget, i'Armbe la Chambre, l e lieutesebornerat d rap- ise sent atach1 p ntres liens b es l.,e, ale Lieut
au milieu de l'eulhousiasme des I Clae Ic Ie le- a se p bien slides. o,'e Iu twitc Pt Ic liulet-
as eu de as nant-colonel Kabry, ancient mi- peler i'ceuvre accomplice par le Nous adressons nos plus vives n nt (Ch:u, entire tles dex li-
P e nistre, le colonel Nemours, Mi- gouvernement et le parlemnent c t
--,, nistre d'Halti, vice-pr6sident de depuis fin juillet 1926. II s'est 16icilations A Mlgon hijo ges, arrire rt
eaLtravers6edel'Atlan- a S. 1)D. N.A fi'cit de voir qu'en France ci ellui envoyons,Iexpression co'- colonel Lfi:'b rgh.
tuque e ... 786 Parmiles members du Con- A lI'tranger on reconnait I'admi dial ie notre conl ralernellte Au pied del a tribune avait
Ia..ParrotlesembresduCon-raberereseme f Iro nr n i sympalhiehl presentation au Prsi.lcnt.
. Ddc'dment, il n'y aura ja- seil, nous hotons : S. A. le r ralee redressem ent fin ancier np. IAviate prentend es ies
aI s rien de nouveau sous le so ce de Monaco, le comrl del our- ranais.Le vote du budget ob- L ocerl e i 'honne IAvteu enend s ymne
1ba I... tals, president de la Soci6t ltenn deux fois en temps utile de Lindbergh Nitionaix Illien et Ameri-
D sun romn pulid e lencouragementI, legal Ber- prove que a priode de cruise acain est )rss aeel A Son xacel-
178, Sbastien Mercier, l'auieur i elot le Colonel Picot, le lieu- aigue esl close. iosq d aPla cl ce p le cl Ru l
des ableaux de Paris, avail r tenant-colonel Guillaume, di- M. Poincar a, r e appel6 av cert qui se ra ofl cesolia 2.- Le Pr6siden t uii tt ele
vle raid, devenu, aulourd' hu, recteur du ( Pelit Journal *, etc.motio la situalio difficil de eA occasion de la visit sslines Camp d'aviation et le court
u ri d, dvente ault d'nh e Asci nae,-e ulreI la Trssoericeet de la Banq L ia'e A l'oceasion de la visile A Port-Crde c ialion e
se vivante r6alit,d'un honuine L'Association a,entre autres I ran de ane au-PrinceduColonel Lin I bergh seforine I )umr conuduirc '
obse allant de Philadelphiee A buts, celui d'apporler tous les France A la tfln dejs fillet 1926.1. I1 au-Pri que duPColo alLin sors iaterur s od1rlenc '
ee p ar* Al~a ls e d~u Ide...s sous-l a viac e ur (',01 .,) oied:.
i en 7 jours. anciens saint-cyriens une aide a conar les remdes prcon direction du mi estro O. Jeantyl: La premire voilure ea le
II est rasue le h6ros de S- efficaceet un souen moral en en ao 1926 par M. 1. Our Lindy dcortge et celic u Ma
bastlen Mercier faisait uln petit toutes circonstances Blu i ceux du gus erneme (chaunson de Lindbergh). treat.
et ita conslat6 que le retour chansonn de Li dbergh). tril.
la p6riode norimale queM.Blum 2. St. Louis Cadels, march' La det1xiud:nc voiture est
Sle .. considprait couimme irrealisable :3. Longs ol Scotland, s6lecliou celle du Colonelet(I dII Gl~nd .al
Ao a s'esl cependant produit ec rapi- conlteCant les lameuso s chan- Russell d ile est suivi (Les voi
ao o nel LIN DBERG dement.Les cr s ete rieurs t sons a Charlie is mv pat-leg lures des Memb res :lu Co ild
int6rieurs sonl devenus abon- Whl be King buCharlie l. de R ee 1iot.
In God we trust. dants. La Banque de France a 4. Aeroplane p 3.- i)Cuxim6 e i e
(Motto of U.S.A.) pu se procurer une quantity de .hesilalion wallz. o v.- c c I i' I
J6sus seul a conquis le monde,- par I'Amour. devises qui,avec Ior qu'elle pos 5. Atlila, le fl6au de ... I'espace. I Conit va c-h rhlr L' o'e a'.
Ed.Lalorest.- apoldon Premier sde, lui ont permis de luller 6. Charley my boy, fox-trot. 'qui, accompl) ig du II (tI liA -
contre la speculation i rebours. 7. On the Air, march. sell, vient rendre v isjie au
Par-dessus les flots bleus de I'immense Atlanlique, Mi. "oincard a examine les me No Palais.
D'un bond, lu volas vers Paris I sures financiresprises au course L'emigraliona Pert de P.ai Aprps ia viitle aul Palei. le
Entends monster etcor le hurrah h I ndtique des dernikres semaines.li a 6nu Au d6but du mois dernier, Clonel Livlibergh ioujozrBs t
Des Deux-Mondes surpris... m6r, routes les rl6ormes amor- exaclent le mercredi 4 I.n- accompagndilu G(;I al liussel I
L'esprit, le corps et l'aile ont domin6 l'ablne, c es pour rcduire quelqucs ia- vier, le steamer ti Honi luas et du Co:nitI dans le mllli~le
Formant i'llomme-oiseau radieux: p6ts tout en faisant un effort battant le pavilion royal de Nor- ordre pr.vue -u No2. (Le lPr' c
Ta prouesse, 6 Linldbergh, par sa grandeur sublime, considerable en laveur des tone v ge et cotnmnanJd0 par le ca- let remplagant le Magistrat )
T'a mis nu rang des demi-dieux I tionnaires, des pensionn6s, des pitaine John Larsen, a q(IAilla I se rend .I l'H6tel de Vtle.
Depuis ce bel exploit, l'appel des conhtres, victimnesde la guerre etdes (eu- trade de Port-de-Payx deslna n 4e- Le Colonel Linlbergl
Tu vas, Voyageur de I'azur, vres sociales. lion de Autilla cet yant 'a son est invite A aire une Iir
Porter de ton pays les paroles sacrtes M. Poincuar a expos que le board un contigent de 100l0 ho- IiIr:
D'aide, deopaix et d'amour pur. montant de la dette a diminu6 Ines pour compete de a a oL united en Ville. II a Mr de Delva sa s
L'AmPrique Latine accueille, enthousiaste. de prs de 8 billiards. Le total Fruit C",. Le 8 du m u nim nots, le
Ton beau message fraternel de la reduction enp 1928 sur les navire qui 6ait revenue A Port- -
Sachant que ta patrie A nulle uvre n6aste intr s des bons du Tr6sor est de-Paix en est reparli pour An-
N'allierait ton nom immortel... de deux milliards et demi de tilla avec un nouveau contin-
Sfrancs que la caisse d'amortis'e gent de 1012 homines destines A
Nous saluons, Lindbergh, ta venue en celle flie ment a liquides.L'einmbarras des la mmune ompagnie.
Ofie symbole da t iackliii remboursements des bons n'e- ..
Par Colomb fut plant'. T"ion :-v n fr gile j xiste plus que pour les bons deL La culture di tabac dani le Nord
Porte la Gloire et son clat deux ans A 4.50 pour cent. La I epuis quelque temps ila cu-
Force, gloire, beauty, les peuples les rlivrenl, confiance est donn6ue pour long ture du tabac, auxdires de ceux
fraptemps puisqueoleus operations. ui out voyage dans les regions
Etant frapps ou qAdlouiso;a extension. Cr do Iarcanoen
Maio to ne vas vers eux, ainsi que vers des rres, consolidation s'espacent de 2 2 u Nord, ya ris une trds gran-
Qu'avec le a Spirit o Saint-Louis ....A 50 ans. M. Poincard continue- de extension. ele de la canoe A
Ce nom bdni rassure.. ; et nos mains vous acclament! ra domain son expos qui a 61 sucre est, par centre, n6glig6e.
Oh I bien mieux I Sens plut61, Lindbergh,avec fierl, vivement applaud. Ceux qui soccupent de la cul-
--e ture du tabac redoutent que cette
L'slan admiralit et sincere des lines, KN. Briand devant extension ne produise une sur-
Puisque tu vietis au nioi de la Fraterni I le 86nat production qui entrine une td- Ln royal esprit'cou
T'inJothr e PARET. .PARIS- Rpondant aux in- pr6ciation de la denrde sur les le'renom"
poau-Prince ( Haiti ), Janvier 1928. terpgslation sur la polihque ex- L mar.hs.I


. 4


g tiche el en I ice Mrs Vorrhies
(t Gi tie I.eSpilaaie.
r) L'iacli. La table
oli' -ieiie c membres du Comit6 et leurs
IemIllus.
(ie -Lc Comi!6 ira chercher
Ic Colonel 6 4 hres moins 10
pour le conduire a la Revue
Mililaireau Champ de Mars.
7-- Troisiwme jo .r,d6part.
A ( hres d( main le I C mil
Si'i n) 0i ca('ii) d'avialion et all
il');i.(nt (I d p ( i)rt le Secr6-
laire l'l-.lat des Relations Ex-
ktricures en representation
de Son Excellence le Presi
dent de la hl6publique, oflrira
des compimnents et des sou
Ii its de bhn voyage au Colo
lel Lindb.'gh.
.. .. _ lui' :' .. .


I) 's satlisliciens namnricains
vienaent I, d(couvrir que si
I'oin mitltait IboJi Li bout tou.t4
IeV conversations 6Iohoniques
(cl.hnigues au\ E'als-Uais, en unl
an, -ela Iferail I'ne conversationl
Q di d(ter'iit 703) anniei.
Ils mit calcn t aussi que, chaos
(lue minute, 50.000 soiumeries de
t,3,pliones retentissent dans la
ltnublique eloilde.
E'!iuin, il y avait dans le moi,-
!e, au ter j a, ier 1927, 27.783.
!(13 api)iareils i16phoniques el,
sur- cc n );nbire. I.tmnrique en
j)o.ssele pr.s de 17 millions. Et
I tileplihone Uest aMgi que de 52
alUs.
Combien alorsy aura-t-itd'np-
a'nreils d ins le monde lorsqu'oii
cel&brera le cenlenaire de la
premn;6re communication 1616-
phlonique, c'est-A-dire en 1975.
----------*- i<
Le probloIe Afriesin
Les trois conferences sur ce pro
blame do haute importance pro-
nonedes par Mr Emile ZIMMBR.
MANN, ancient erplorateur do P'A-
rique, seront domndes an Cini
Varidtes les Samedi I1 fWvrler,
Mardi 14 fdvr;er et Samedi 18 f4-
Frier A 8 heures du ooir.
Chaque confereoce er illuarde
de 30A 40 vues africainem prove-
iant de photo. prices sur Ia lieHa
ar le conidrencier lui-mdae.
Cartes d'entrde pour las trob
oonrereoes 5 el a gourdoe.
Et pour 'une |seule coafdrenae
2,5o t 2,00 gourde.
Les carter soat ea veate ehez
ine Viard, angle rues des Case-
nes et du Centre et A la PharmaiP
W. Buch, Place Gelfrard.


r




x-.


I


ii)








I FC e\ i l \ (; l' 1i.T 'r S


rDtURATIF du MANGET -


combat


les Maladies de


la Femme


,M Is -ru ,. *a f:t aoinomewnral ipubltel. rp U *e. tolor i 't' M*tSt
'.1g (11 Sf to Fsin pru D pr u. It mllrnw. sr.m1 arr & 189 14t a r a t de nahearru-.
Vices da Sai1 *.. .,,t me. miiIm...,rtv. a do
ci tnur. p.eulflo f rtilqulntl Mn$ perltalfs alr |ives ftl asrs protongies
p-.ir qu les ei.r .les eru-mthme, olent p~eietir. C'est p rc que. pour
S(uCCs, GlztS iuprileri Ir 114 ni.i painplailr ue ftManuli i&UBflivell, M ea9n0 Ia
travaill0
aii-i'e irculatJ) rur quel .- Iravaill s'aeaaplls ruitrraement. *u prisl du moladr
efluri. tc i ,lmtr.ire pieir. It lsporte dosc. de Iouti tvidence. quIe I* Ml
S .reS'ute av er Ir nantliini. d'alsance at dc raplldlte. It ltat. par cinsq enal.
= q .. O l" ag q,'il ,,'te .iuiuiment le plus Saide. partaut I plus par possible. Q'll1
i i1sic a ~*'fc ii *cr. A ueplausir, & so charger de rlsidus eincoinbroults
S" ' .l tranill vi i. ralentlr. Its oreeun s voot e ungellstoalt.
S ".. .. '- :'*Tl enir d'ulutn p' is 6 erilindre que le t nut mieitru., doni ti r6l A
S. -r- i in ltlipl. sti unieP srlp do purgatlon poil;et.ne. sva l our lobjel nur al
N...ilv >v \' d -" l'fhilinliolt de de-i che reildaeli de lotie Idllnlol i. e, huliru iris pee-
.ra.ifrii *, ,iulre.i l ll ditll dtes vices @ dr p|ult n d Ungt.
~ Al *e.*. ra't' e onlinOln.+11(gt qd'll fatl mialiihnaIr lo maw l rili onig pu.r etl
'" " .. SS |r r'opr l o ,tiiirqu ie l n Junes iles dwnil In rornutilui el duulourenus,.
.... i *' /'i i hI f i mimes noi0 1 v o ito n qttwe ourinnrni la nm opaw.*a, M tiouvenail i
r 8ervrille :lu DEPU ATir DI DOCTCUR IIACET.
vQ/ Q u'o n unge en o el qtte eI DEPURATII DU DOCTCUB MANCET, cmmfp,)c e
o, \'- V Tl / iid qul,'r plailes repi).eri IL Inlut i tmno pvur letn verlus d#puratrle0.
... .,lisc i-sr A c(le corpni Juild .rl s.tirenI rhuolsi .n.r Iturs quaitili rtsattivel.
Sintl-luxiiquies. phaguogehi-ie. r nlnlltie oon h"i ri.t wl.ntw pour cort erl Iactlon
a ,lul etflrd(C II c 1 Oiislhttir unIo rvortcrrt .me. .i nentieunll l ung rival* pour
tout e *uilt l rIt t ie dil|ire t. de raio ile r l n-., ilIr Ic. ann
r3 Ifrlpre- l..nI lr Laellhti.rars *ir ItURODOIUAL. ie 1qu1 us geranrtle de
r alllr. Ie pRA DCPU U DOi CTEII IIMARoIGT .i M mirunrnm 6 jusl tllrtr.
SI su"nlalparitioni. o rItul dri DOpurvllls
SVoIltk oa qu'll e hNuo que toutit lin frme.us atiheo'l I
fIab' (hates<,I*.' GRANDS PRIX, Pn miMwf v m d l opius d Fare
.iv2 S Valtewcon.e>s.Pem **o* *"*. .rni'fa.


ri


= --
C


A'is irnorta t
LOTERIE
c MA.I.-\.\DlA.LL:IM.v
La d tle du .> i l, c 11 '* !
( houie ,'ti n e uti i r i due a
Place lpui bon tisage, It CO.n e
de la L(.tia ie M ,a. .deltin, ,,
daRii le bul de I e ni 'lite A I V i s
gr it 'e potion (,osit: t de lit p -
pultli n d'nrssitie r n Mie -- a
dk icit .(d'it(ord i .oe c it !'( te
de I'flr'-an-Pirce, ,'e le hiei.
irrei'oablemntnl e]9(rv i i(, -
rani,a 9 tl it r. .t n1 iliu ; 11 e.p, -
re que cette measure sera appr'-
.t i, u lit 1l u1 I U )b .
Iitite dii bon acupil I it i
ses Ii Itts dans loul(s Jet. vi l,
Su 'iH)s, Ih Lute le .b'ari. -MaUt
itD(i" liedra p.i'ole & la di p(,
ilion dt at lietieurs quti voud ait ii
I i tlicier dio u 'd nonmbie d.
loIP agnauis qu'Elle offre,un resle
dt letss et ce, jus ju'A I'approthc
It Ia dalc du tirage.
Avis


Vi( 11 nit dlarrivc;,
I. iCt .S I lIIlI ANICKS |le.S:illl 'tl(
l:()(, I! s, 150() lbs. "I v'ii(re lI
t ri lp ix lies raiisoiinil)es che
l'.\1snt (;riiciral.
..I a'11 I "r/M, An a .\(;(; |l|i)..\|& C


IfAhpkIiiric1) o t t11e e o ipiC0
Les AcheL ur ass"uranc s'i i v"-
ecurs economies sits s'approvisionliient
1521,
A la Belle Jardinierc Graiil,'ll..


ASS I-EZ-VOUS a la


K, A,


' DERMATOSES


Le KENNEN, proc6d6 scienUtifque
* pour calmer les effects de la barbe


I.


,- W -


La (.hIME A raser MENNEN vous pripate une
douce'et rafraichissanfe babe d&s le mcment ou
elle pread contact avec ,otre raBoir.
Ustz de beaucoup d'eau-chaude ou froide du-
l.,,| g-TaBedlicieui- e biume; MlINEN
pour la peau, enlbve le luinant de la figure, rafrai-
chit et guirit les petites coupurts et les I'ches. Ba-
pidement absorbde. Sansgraisfe. Conlenue dans un
I be porlatil pour les IrousFes de voi ge.hien A Cas
ser, ren ne peut'se rdrandre.

N N M- SHAVING CREAM


cQu rtz6Z. on3.tadt .le do
L! -^ t _
IW -Nw.,- ~ -- -


Dr,


MAN



|URned(
canad



I M -


Hlanla cnrllll s lile In surai


Assurances
A


enl viieur


Assurances nouvelles en 1927
Actift i-
Dividendes i dislribuer aux-


Assure's


3 I/ill
402 1/2 millionsde ,donllrs


77
762


1/2
'1/2


en 1927


On idemande


iE 1w(. Ih lana Lat Changement d'adrease
Dans l'aliniitaion de vosi lyiicce Diroscau p6rc,Chel
Dans I'alimentalion de vosti lclhsrc dedi la IPhilhar-
lbls. 1oilii(que ilratenielle ), accor
I:Ei vencte t(ez;Silioili Vicux Jeur riiinomme l, reparaleur
Au Bon Marchli, L.,icix, b. & do piano: Grand'lue, it c616
N. Sado;, i la lPharmacie (Ca- du dlpot tie gasoline des Frc
illeC. Fires Cameaun


Change of address
LyncCe lJuroscai pere, .ca
dec of thie P1hilihIrmonique
l'ralernclle O(rchestrn, fii it
class lPino tuner an(d repair
maii Graiud'lltii(, ixl (door to
-* hlue Bird Stalion i ofl' (C
inau I utliiers.


HOME INS INC IIu


US capt 1: Or MH18Oooo

1EIiy.LeBossejCo

g Agents Genieraux i
mas^; n11 i iimi


-- --- ----- -'--


dIcMN


. uis & Co

Pepresentants pour Haiti


Eug. Bosses & Co, AgenlI


IUn employ dactylographe
3 S'adresser A
Beagun6, ,R Paris,! M. KARRER
'Place Gellrard





UFACES LIFE I

,surance G

esplus ,orles comp !lniies j
aa
iej ies d'assurance sur
la ie

Eug Le Bosse & Co a
mrne, A B


a


A.


Ig


_ __ _~_~ __


b- -- mmff


J- i IL


--I-- C -- -


___~_~ _~___ ------------ ci~i* ~


i --


d


- '. ".1 .. .


omfpally


MEt





PAGE- 4

2Utne. ANtr.E N* 6315
-po-au-Prince
Teopboe: 2242


Le


Malin


Le Plus Grand Quotidien d'Haiti


Lundi

6 Fevrier 1928


Le Grand Regal




DU






m MS DlES E LMITES


(Anciennement Maison Guerin) 1822 Angles des Raes Magisin de 'Etat et Traversiere.




II n'y a pas bien lonstemins derpis qje c n)]VeiU miJ g in)4int 'e s')ivrir et deji sa c'ieatle es' Bnoa-
breuse et s'accroit chaque jour.
C'est un privilege vraiment enviable, ma's par comp.-, bien miirite. Qfi pent ni pis conveair qY'il est unique
en son genre ? Qui peut se plaindre de ne pas etre servi avwj satisfaction ?I Le BAZARl D2 IJAMES ELEGANTES
vend de la bonne chose; il recoit souvent des nouveaut6s.

Quan' i ses prix, ils sont incroiables et defiant toite liquidat.n 'qui ne s'est ja nis v n 1I la 1 pays, d'aitant n cap
sera done non pas aux mille premiers client. mis i t'a' ai c-la qui nius fr ieiteit: ainsi c3U 1 i Yealent rhliser me
emnomie n'out qu'a visitor le BAZAR DES DAMES ELEGANFES, --- Anciennoment aison G erin --.


CONSULTEZ NOS PRIX VOUS EN SEREZ RAVI.


Crepe de Chine ........... aune -- o Madras A barre pour chemises aune 1.75 Chapeau paille d-
Crepe Georgette ............,. "....... 650 Madrai A fleur 1.5o Chapeau paille ..----
Satin libertyZ.......................8.00 phir pour chemises'_ 1.5o Chapeau paille .............
Soie lavable bulgare gde.largeur---- 5....5.co ricoline blanche,pour c'iemises ...... 2.oo Forme ehapeau dame arrange e0
Tri)tine ............-- aune 5oo Choisotte blanche ..................... .........2.oo Form chapeau dames_ 5.oo
Crepe Ginette a fleurs ................ oo Reps blanc .. 2,oo Forme chapeau 4.oe
Crepe Ginette a carreaux................ 4,oo Calicot molle gran le largeur -......... 1.oo Ch: pe iux p.ur enfants ... .. --- .00
(repe Ginette............. .......,3.oo Calicot cambric 0........_ ... 0,9o Chap2au enfant 4.oo
Crdpe Lover................. .. 2.25 Calicot grande larger. ......o.. o.75 Chapeau enfant "_,o_
Soie lavable........................ 2.5o Pon fleur ...............o,9o Casquette ----
Sole lavable ............................1.75 Zphir grande larger ..............1 ,oo Mouchoir poche suprieur douzaine .--10.00
Voile brod6 a campagne robe .......... 10.c Zphir- .. o,8o Mouchoir p)che douzaine ..o0
Voile merceris6............ .aune....2.5o Indienre suprieure ....... .____ 1.2o Crava tes superieures franaises... 3.00
Voile a campagne......................2.oo Indienne franqaise A fleur..._ 1.2o Cravattes ....--_. ___
Voile sup. a carreaux soie ...............1.75 Nappe couleur .... .4.75 Cravatte rosette .--- ,,-2.oo
Voile a barre de soie.................... 1.75 Nappe blanche A barre couleur............ 5 Cravatte tricot _L_---- "
Voile a fleur .........................1.75 Nappe blanche..................... 3.oo larietiere A home a|-- .
Voile A carreaux ...................... 1.75 Toile A drap fil ........ .... 6,oo Jarretiere A homme .L.o0
Voile A fleurs.........................;.1.5o Toile dra........ ................ 3,oo Jarretiere A femme.- -oo
Voile A fleurd..........................1.25 Toile matelas fil ........................ 5.oo Brosse A tate -.-o
Voile de laine a fleur................ 1.25 Toile matelas double largeur--- 2,50 Brosse A tats _2._o
Voile a carreaux..................1.25 Prescotte pour matelas. .. 1.25 Bros, habit ......... .-- ..
Voile Fersey .............................1.25 Flanelle supdrieure ........ 5,oo Ceinturon cuir 7"-- L
Voile A fleurs toute eouleur........ ......1.oo Flanelle-__ __...___ 4,oo Brete!le police-.... 1.25
Voile cr4pon ......... ............. 1 oo Flnelle 1,75 Bas de Soi3 superieurs pair oo
Voile dni touted couleur ................1.25 Alpaga noir ... 9,oo Bas de Soie paire -- o&
Voile uni toute couleur................ .oo Alpaga noir et bleu marin-.. ... 5.oo BasJeSi .50
Voile blanc A barre aune ....... 1.25Casinette double larger 5,5o Baside fil jour ...... 50
Voile A jour blanc_______. 1.5o Casimir couleur ........ lo,oo Bas jour__ 8.oo
Voile a champagne robe ......... 4.5o0 Drill chantung. ...._____5,5o Bas cote douzaine -_T.50
Voile a petit jour toute couleur .......1.25 Drill tussor sipdrieur 1,75 Bas A jour 1l.cO
te dde toute coueur5 Drill mereeris................... .5o Bas mercris"
Tote dindien blanec 1.5 Orill flanelle..........................1.25 Basa m a oercri. IMo
TWte indien blanc_1.75oIBas d cotton 6.oo
Tute indien blanc-----. __ 1.75_ Drill couleur ..........0.............. 1.5o Chaussett Soie A home douiainew i.. 0
Tte indien fleur............. .....1.25 Drill couleur...........................1.25 Chausset eA home douzaine. ..
Foula ine fleur_.......... .... 2.oo Drill palm sech......................2.oo Chaussete A home 1*.
Tusso e fleur n2.oo Drill casinette......... ..........1.5o Chaussette A home t jour dousainel -o
Simil fur .. 2.oo Drill blanc Rico........................ 2.25 Chaussette mercerisd douzaine-8.
Trico e a fleur_..... .. 2.oo Drill blanc supdrieur...................2.oo ChausAtte merceris:douzaine _1.o
Tricoline a carreaux ................. 2.oo Kaki Blanc supdrieur aune .............. 2.oo Chaussette A homme coton donzain....Loo
Tricoline A borle-........................... 1,75 Kaki blanc............ ............... 1.75 Chaissette enfant fil ..___&.ol
Tricoline a barre 1... ,5o Kaki jaune anglais ...................2.oo Chaussette enfant 0 1
Tri.oline unie crdme et blanc ............... 2.oo Kaki jaune........................... 1.75 Chaussett. enfant couleur AljourdouL .0o00
Popeline fleur. 2.oo Drill al cover.........................1.75 Chaussette enfant 7.o
Satinette A carreaux 2,oo Demi deuil grande largeur............. 1.25 Chaussette enfant 5.oo
Tricoline A barre. -..1..5o Demi deuil petite largtur.................9o! Eaux col franqais .oO
Tricoline blanche barre soe ...... 2.oo Nansouk nor.........................o.9o Faux col arrow ooo
Madras blanc _. 175 18 Faux co! mou4.o
Crpon mreris ........... 1.25 aine piqu blanche.................. o Savon palmolive ...
Crepon A fleur unie- 1:256Lamne1...................................oo Poudrier cristal chaque ..oo
Cr6pan uni -1.1o Laine flanelle ...-- __3oo 00 Lotion Lubin _"1.25
Cr6pon japonais A fleur _. 1.75 Serviettes douzaine ........ .. 12.oo Lotion Pivert_ "* 2
Ratine francaise couleur aune .......... 2.5o Serviettes douzaine b-lc16.oo Eau de Cologne Grenoville -.o0
Ratine blanche ........................ 2.oo Serviettes douz-ine blanche. - 18.oo Eau de Cologne C!:eramy "~. 6.25
Cretonne........................1.5o Chemissette A jour chaque_. -- 2.5o Eau de Cologne Petit _____4.oo
Cretonne toute nuance................1.25 Chemissette unie 2.0oo Poudre pourlr th#4tre. 1.75
Simili bla n uance ..... ................1. hemisette unie 25 Poudre Coty grande boite -4.oo
imil blanc.......................... 1.5 emise A pli francais chaque ..._7.oo Poudre Cotypetite bite
1re .................. 1.5o Chemise A homm ........ 6.oo Poudre Pivert __T.
d.il....................2.oo Chemise" _____ Poudre Antd ea.. i.o
cute couleur --1,75 Chapeau laine feutre -........................12.5o Plumeau cheque 1.00
Popeline toute couleur 1.5o Chapeau line 0lo.oo00
Pong6 noir et blanc ___ 2.oe Chapeau laine ..........&.00 Un grad assortiment de lunettm, ruban,
Cachemirienne noire .o._o-2.oo Chapeau laine..-. ..7.oo peigne, bande brodde, dentelle et plusieurm au.
tir.etth toute couleur ...... ........... 1.75 Chapeau paille fine ... _Io.oo trees articles.


Mesdemoiselles, Mesdames Messieurs, visited le BA2A" DES DAMES ERIANTI, vous el
serez satisfait, car les marchandises qui vous sont oftertes sont de toute fraicear.'


< -4 ~. .. .. ..


: J-\ N
,'. ..^ ,. -i~ ^ *' *' ..--


7 *


-"-i


.6.*'
1*


t.


7_


I


- -- -I)


_ __


~


I


*-


c,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs