Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04659
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 01-14-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04659

Full Text






- Gimant MAOIi01RI
DIRECTEUR
1358, Rue Am'ricaine, 1358

TELEPHONE N* 2242


9r


lj
2


"FIL.E coCy
LIBsRAY


0 UNI


216me ANNE N" 6296


PORT-AU-PRINCE ( ITI)
i


SAMEDI 14 JANNVIER 1928


Notre chronique du samedl...
~-A


Qui sera le maitre ?


Lucien Romier vient d'6-
crire un nouveau livre, Qui
SERA LE MAITiE'?, que la Li-
brairie hIachette a &dit6 et
dans leque' l'auteur 6tudie
vigoureusememt le grand pro,
bleme de la lutte entire le nou-
veau et I'ancien Continents
pour la mattrise du monde.
Dans la Presse europ6enne,
on a fail au livre un accueil
chaleureux. On a lone torl
son auteur d'avoir project
sur la question une lueur qui
l'6claire et la tait apparal're
sous un jour nouveau et sug-
gestif.
Voici une belle elude du
livre q ue presque tous les
journaux de Paris et de Lon-
dres ont reproduit, en se gar-
dant de tout commentaire
.laut efle explique I oeuvre de
Homier avec clarle et en ana
lyse la psychologie avec sft-
ret6 et logique.
# Apres un sejour prolonged
aux Etats-Unis, crit l'auteur
de cette 6tude, M. Lucien Ro-
mier pursuit magistrale-
ment dans son nouveau livre,
QUI SERA LE MAiTRE ?, I'inves-
tigation methodique et l'ex-
plication de n o t r e temps.
ntre I'histoire proprement
dite, l'histoire A longue dis-
tance et le journalism qui
se content trop facilement,
mrnme dans ses plus hautes
visaes, d'etre la chronique
anecdotique et sanxs mthode
de l'poque o6 nous vivons,
ir n'y a pas d'ordinaire de
contact ni de commune me
sure.
Brillant historien de Cathe
rinedeMedicis et des guerres
de religion, journalist s6-
rieux et protond qui restitue
dans une press trop ameri-
canisee le droit et le devoir
de penser, Lucien Romier de
brouille et renoue les fils qui
ratlachent au monde d'hier le
nionde de remain.
11 pouvait rapporter des
Etats-Unis, comme d'autres,
un excellent livre sur la poli-
tique,la vie sociale,les moeurs
de I'Amerique,ou simplement
6tudier le probl6me entire le
people americain et tel ou tel
people du Vieux-Monde. M.
Romier est all6 plus loin que
seddevanciers: il a defius et
abord6, duns oute son am-
lileur, le proubeme mondial
de i'Amnrique, c'esi-h-dire de
Ia concurrence entire les Etats-
Unis et t'Europe pour la mal-
trib du monde. Aveugle qui
ne oit point que ce proble-
me est celui de la race blan-
che elle-mneme, qu'il depasse
tous les internts nationaux,


Exemption de dreils
de deoane an Guatemala.
Itapr6s un d6cret recent, le
G vernement du Guat6mala
vie t d'affranchirde loutdroit
d' tr6e les machines exclusi
ve nt destinies aux travaux
de hamps et a la recolte des
p ruits d'Agriculture.
tte franchise accor ce en
vue'de taciliter le developpe-
mnn,,t de iPAgticulture nation
una" semble devoir profiterr
surtoat '!'Allemagne, aux
Etats-Unis et A I Angleterre
qui sont les trois principaux
tournisseurs de I'article.
Le doyen desjournaux
anx6ricaine
La Gzette de Maryland a
celebr6 son *200 anniversai-
re. Ce jo = rnal est le doyen des
quultidicnv de la press ame-


qu'il constitute la derni~re et
plus passionnante interroga-
tion de notre temps.
Mais I'auteur de QUI SERA
LE MAITRE ? 6crit 6videmment
pour Is esprits libres et sans,
ceill6res, pour les hemmes
qui tiennent a voir clair.
T'out son livre est comman-
de, en quelque sorte, par la
notion moderne des masses
economiques qui tendent i se
substituer aux anciens cadres
etiniques, nationaux et so-
ciaux. Toute production par
grandes quantities, qu'il s'a
gisse d e s automobiles, des
conserves alimentaircs,du co-
ton, de la poudre A canon,
crde sur la Iplan le une sore
d'empire term, mais don't les
ironlibres Olastiques tendent
au m a x i m u in d' largisse-
ment. Suivatnt que se resser-
rent ou se relAchent les liens
de solidarity qui unissent les
travailleurs de tout rang so-
cial au sein de ces masses,
suivant qu'elles sont plus ou
moins 6quilibr6es dans les
Continents et les nations,
notre monde nouveau s'affer-
mit dans la prosperity et la
sant6, ou souffre de crises et
de maladies.
< La paix, I'existence hu-
maine et le progress, dit nelte-
ment Lucien hu-tier,' smnt
soumis aujourd'hui non plus
seulement sau libre arbitre
des person nes, mais A de vi-
ritables lois de physique col-
lective. )
Puis, 6tudiant les relations
de I'Europe relativement
anarchique et de I'Amerique,
monade close ou, pour I'ins-
tant, les grandes masses. co-
nomiques s'6quilibrent, il de-
gage quelques-unes de ces
ois. Au point ou en est le
Monde, il constate i'inftrio-
rite de l'Europe., don't le d6-
veloppement est trop empiri-
que, don't les methodes de
lulte sont trlIp pen ration-
nelles. Mais sa conclusion du
point de vue europeen, n'est
pas,outre measure, pessimiste.
(( Le maitre du monde, con-
clut-il, sera le plus civilise sa-
chant se servir de la machi-
ne, et non le problaire cher-
chant dans la machine le se-
cret d'une civilisation. Entire
les deux Continents, la parties
reste indecise ; elle sera (deci-
dee au profit de celui qui sau-
ra faire triompher dans l'6da-
cation des generations pro-
cliaines les pr in ci p es les
momns mecaniques et les plus
hautes valeurs intellectuellcs
et mnorales. >


ricaine. II fOt cre6 le 10 Sep-
tembre 1727 par Williams
Parks,imprimeur a Maryland.
Pr6cieux document pour
I'histoire de l'Am6rlque, des
exemiplaires de ce journal ont
616 d6pos6s dans diff6rents
musees enropeens.

Poor la CMlireece Pasamericaine
de la Havame.
Le IMexique enverra des
pecrsonnalits marq u a n t e s
daus les queasons de droit
international: MM Fernando
Gonzales Roa, Julio Garcia et
Isidro Fabeia.
Le President Calles jestime
qu'alors que la discussion va
porter sur les relations d'Haiti,
du Nicaragua, de Saint Do-
mingue, du Panama et du Me
xique avec les Etats-Unis, ii
convient de mettre en pr6sen-


LAGRJ


4! _


LNDE


Manufacture Haitienne

de Cigarettes

L A Grande Manulacture Hlailicn e de Cigarettes pr6sente a
lises clicn's et II public en g'iorn les Cigarettes( R46u-
blicalne ), (( PorL-au Princlenn e.ei & la Main.
Elles se dislinguent de toules lesa utres cigarettes de la place
par leur forme ovale, leur armuie, leur preparation hygi6ni-
que et leur bon goit.
Les superbes coml)inaisoins (tans leur fabrication, le choix
des meilleures qualitrs de talacs de la Virgime et du pays, leur
assurent uu succssmirit.
Les amateurs jugeront des excellents risultals oblenus, grAce
A la competence eprouve de I'Elxpert l)ien connu venu des
Etats-Unis pour diriger le laboratoire de la Manulacture.
Les Cigarettes ( 116Hublicaine a, Port-aui-Princienne et
cells d6nominm(es: A la main ) front le plaisir de tous ceux
(qni i'adoptent el de tous les bons tumeurs.
N. 13. Dans les pochelles des C garelles Port-au-Priun-
cienne,), il y a des bons primes ( 100 pour Gdes ',75 ) etl A la
Main n ( 75 l)on pour Gdes 2.50 ).
Manufacture Hlaitienne de Cigarettes :
P.GUILBAUI) & GEBAHA.
Angle Gramild',c 2190 et Rue iastin Lh6riason 244.
-T .. T --- --


ce des grands juristes nord
am6ricattis, des homes de
valeur etd'une grande auto-
rit6 morale.


Au iexique
Le President CA.LiEs a
a declare dans une interview
recent qu'il n'y avail, ia son
avis qu'un moyen pour les
bons catholiques de taire ces-
ser la lutte religieuse au Me-
xique ; I'obeissance passive
aux lois nationales qui accor-
de l'enti6re liberate de cons-
cience, I'entiere liblerbl du cul
te,mais exigent que les pretres
se bornent A exercer leur sa
cerdoce, sans s'iinmiscer i la
politique.
Au point de vue fiianciier
aucun em nruut n'est en >pr&Ipa
ration. L'Etat se coilniitcra
de ses revenues ordiinaires.
Le President Gilles a dc"
clare qu'il cesserait de s'occu-
pet.de politique de6s la fin de
son mandal.


Fermeture

NAISON OLOFFSON. LIUCA'S ..


Hier matin, le Juge de Pait a
appos6 les scellts sur lea porles
de Ja Maison Oloflson, Lucas,
rue du Quai, ainsique surcelles
du Bazar de la Poste, A la Grand'
Rue; cette Firme commercial
s'Otnit trouvee dans a ncessit6
de deposer son bilan.
La disparition de cette W .ei
son, tlaublie chez nous deruis
de nombreuses annees, est re-
gretter; car, elle tait une de
celles qui oflraient les plus
grande garailies auxacheteurs
el qui, en outre, apporlait au
personnel hailien qu'elle em-
ployait les plus grandes mar-
ques d'encouragemient.

OlVEnruRE DES ASSISES
C'est lundi que s'ouvre, au
Tribunal de Premi6re Instance
de Port au-Prince, la premiere
session criminelle pour 19Ji8.
La premiere journ6e sera con-
sacreeA I'appel des Jur6s.Et mar-
di la premiere aflaire sera en.
tendue.


L'tlrwe da lerriloire cubain l
est rel, e A MM. HRdiecurt Les lectios eumumales
et Bellelarde Les derniers rensei nements
Le uvernenenldelaRpa- parvenus A Port-au-Prince au
Le Gltue drnea nent deansi t a sujet des elections communales
iqu~e de Cuba, considrant A dans les autres Communes de la
jute raison que toute propa- R publique sout les suivants:
gatide politique sur Ia terre cu- Out 06 6us6:
bude snerua tiotn actediscourtois1 Saint-Marc: Martelli; GonaTves:
dnvers une nation aie, ad cid6- Dr Latorltue; Cap-Haltien:Solon
deurt etse ants Bellegarde Ien-I Laroche; La Gonave: Jules Nar-
trcourt ed trrnito Bireegar l Repu-n cisse; St-Louis dU Nord: L. St-
bl)i que. oi de la pu G&rard; Dessalines: Voltiqpus
si la Police cubaine n'a Etienne; Petite-Riviere: Loide
,-iMpsdi s Po lc e oubaine n'a Cade; VerretldutstI-
Bellegarde A d~barquer sur au- m&in h Anoi Wooley
cun point du territoire cubain, Hinche: Antonin Woolley.
ces Messieurs n'tuant considers _
ue come des agitateurs in-
dsirables. Conmmene'ment d ineendie


Lolerie de l La Crh'c >
C'est demaiii, A 8 heIures du
matil, qui'aura lieu d(Ivant Pari-
sianm le tirage de la Loterie de
La Criche ).
Comme on le sail, cette Lote-
rie comporte 125 lots gagnants
don't le montant s'el6ve A 3510
gourdes. Le gros lot est de 1500
gourdes.


Le recensemeal des operations Los automobllistes
(' lectorales et leo Assurances
Sco atre leo accidents
Demain A 10 heures tid mAitin,
conform6ment aux prescriptions Le a National Bureau of Ca-
de I'article 51 de la loi dlecto- sualty and Safety Underwriters.)
,. ainnn, a n.in laf nro nriblaires


IHier, vers 1 heure 1/2 du ma-
tin, la Sirene annonqa un incen-
die. Le feu, en eflet, venait d'-&
clater dans les d6pendances de
la maison de Mme Vve Justin
Lh6risson, angle des rues des
Fronts-Forts et du Peuple.
Ce ne fut pas bien grave, heu-
reusement; et avant meie I'ar-
rivce des pompiers, les gens du
voisinage, accourus en toute
h0te, purent 6teindre le feu qui
avail pris dars la cuisine de I'i-
meuble.
Les d6gAts sont de peu d'in -
portance.
-.- n. - -
Dans noire comple-rendn ile la eI -
rmonie A la ILgaelion ubhaine


SjI ll !W 1IEIIl





... voil depuisjquelque temps
des gaming sachant lire et 6crire
s'amuser A tracer soil sur le b6-
ton des rues, soit sur les facades
des maisons ou les murs decl6.
lure, les pires insaniths.
... verra certainement la Po-
lice meltre fin A ces choses et
obliger les gavroches A mieux
employer ce qu'on leur apprend
sur les bancs de l'6cole.
*
...a vu que pour les opera-
tions du plebiscite on a plac6
dansa tous les Tribunaux de Paix
des a p p a r e I Is t6 iphoniques.
Mais ce nest que provisoire-
ment, dit-on, ef cos appareils
vont 6tre enlevds.
... verrait cependantavec plai-
sir qu'on lea y laisse; car, ils
rendraient des services 6ootmes.
...a vu, hier matin vers 10
heures, A la PlAce St. Louis, un
alignemnent inrpotAnt de coqs
de combat; oti eut dit tdie trou-
pe de iolddt qu'on prparait
pour quelque guerre procaaine
Us sonot Ien etlretenbs. Les
parties de leurs cors 4'ott les
plumes ont dU at s, sont
rouges et leufdt isent bien
aigu i"s. SM rayons du so-
teif, leur'V ul x ifuances
variA6 Otte'16 51 reflects


res'a qui,'& rdmbre dugne gale-
rio, contempltil s lgifon, et es-
comptait dedl des vicloires cer-
taines qu'il remportera demain
avec des betes as bien pr6pardes.
Ce tut une veritable revue que
passait le bonhomme, hier ma-
tin, A la place St. Louis; mais
sur ces spectacles, I'Administra-
tion publique devrait prdlever
une taxe; car, la Place appartient
a l'Etat.
-, . "- -
Au Cercle
Port-au-Princlen
Samedi prochain, 21 janvier,
A 8 heures du soir, M. Fr6ddric
lurr-Raynaud prononcera une
conference dans la grande salle
des 1dles du a (erce Port-au.
Princien n. Un bal suivra cette
conl0drence.
Les Membres et les habitues
du Cercle ont 616 invites A celte
soir6e.


rate, se r6unira, aux Bureaux de ""u q i" i" -I pans le com te-rend i de
la Prefecture de Port-aui-Priiice, de vostures automt)iles nuront l)ans le compte-rendu de la Nouveaux Juges
la Commission r6gionale de re- ^Apaycr environ Iti pour cent c ula Luti d Cst M. Llio Vilrain, pr-
censement des op~ralions 6l(.i de( plus pour leur police dassu- vier courant A la le-gation (eI C'est Mo lio Vilgrain, pr6-
tcensemenes des 10, 11opr 12 jaons er. race centre les aIcidni's. I Cuba. il s'est glissee une petile ,6demment Juge au Tribunal de
torales des 10Cette nesr serail due, pa- trreur lque nous nous empres- lPremiire Instance de Jacmel,
Cette Commission est co,n- rait-il, 'ugmen alion inces- sons de cri-iger: qui a 616 nomnm6, par Comin s-
pos6e du Prhlet, president, (d sante do n mnbre de raeclama- Ala neuvosme ligne de al- sion du Pr6sident de la R6 u-
Commissaire du (Gouverneimtit tions A la pais ,nce et A la vi- na commenoant pat-r s mots; blique, Juge au Tribunal dePre
pros le Tribunal de 1'" Inslance tesse chaque jour plus grandes Le Ministre Camille .1. Leon ,, miire Instance de Port-au-Prin-
de Port-au-Prince, d un Nolaire des automobiles, la tendance i1 faut lire: a ... re mercia le ce en replacement de M. Gre-
de la Juridiction on d'un (' -ito uon les personnel viclimes Charg6 d'Affaires de Cuba du vy'.ean, dkmissionnaire.
yen notable dcsign6 pitr le Pr 13daccidents I se fire ocroyer vu qu'il a bien voulu formuler Le nouveau Juge a pret6 ser-
sident du Bureau. Ipar lenus s des do ages-in- ourl'avenir d'Haiti. L'Arbre de ment avant-hier mati. M. le
Cest M. Charles Alphe .- trts ie plus en 0s togrls, eti la Paix est plant sur notre sol )oyen Bareau pr6sidait le Tri-
phnse queM.Charle Prfe, president 'usage de plus enplus rspandu depuis lejour de notre Indtpen- unai, le Substitut Henri Lare
du Bureau, a dsigu6 pour 1re tde l'auto:nobile, par suite de h dance. rrsail le Parquet et M
le troisitme Membre de cette croissance continuelle des rou- Et, AI la fin de I'avant dernier Bltonnier Stmnio Vincent, i'Or.
Commission. tes. alin6a, il y a cette phrase: Cel dre des Avocats. Tous out eu
arbre certainement porter les pour le nouveau Magistrat lea
truits les plus heureux, car il plus heureux souhaits de bien-
.. ----- .. .. rend sa semence de vie et de venue.
L a W r\e7a force dans le coeur memne des )'autre part, c'est M' Edonard
La rm an L ine ) nations reprdsentees a cetteCon Bordesqui remtplace le Juge Vil-
Mobile, Miami A 6u! Sleamship Compaay Inc. 16rence. rain au Tribunal de Premi6re
Oriraled by:Ihae; Instance de Jacmnet.
raTe1 RPO, TION A a Cr-des-BoueNous envoyons tous nos com-
WATERMI STE4SilP CORPORATION A la Croh-des-Bouqetd pliments aux nouveaux Juges.
Annnnce avec le plus grand plaisir au Public et au Comr- Cest remain, 15 janvier, api s -
merce Haltien en g6ncral (lu'elle inaugure un T' Tfici: f(KI'- la grand'messe, qu'aura lieu, /A
iLmi centre les ports de M ) bile( \labama), Lake Charles(L.oui- la Croix-des-Bouquets, le hap- A li Bon
siana), Beaumont (Texas), it les ports haiticns en route pour teie des deux cloches oflerles A A
la Jamaique, Porto-tico et la 1Ulpublique Dominiicaine. Ses I'6glise par un paroissicn. r
vapeurs toiuchent en outre liaini (Flornd;) et .autres ports (Id )e nombreaux pa rra ins et
(oil occasioninellemeil.. marraines ont 61, choisis. ILe
t occ onneemre Justin, cuil de la Croix- \Vient aC ricievoir GR A-
Ellle sollicite votre pr6eiciux concours, et esp.re donner le des-Bouquets, a mis tout enweu- PIlONOLA, marque ODEIN
plus haut degr de satisfaction. vre ai que cette c6rmonie ait (Une marque allemande)
Pour tous renseigneiments, s'adresser i.: le lus bel clat. 'rix inoddrds.
ANTOINE JABOUL KHAWLY La Croix-des-Bouquets sera Ces appareils sont pr6sentas
Agent General pour Haiti. d;uic domain en grande et belle sous forces de valises porta
.-- -..---. - -- -- liesse. Lives. VENEZ-VO. 1 '


- a


La science a le droit iIgMt I
de nous un esprit applique, dne
peaseo attentive.L' 'Am- -ft
droil. II est, par nature, inutile
et charmant. Sa !onction est de
plaire ; it laut qttl'il soit aimablle
sans conditions.
Anatole FRANCE
L_-. FBANCE |___


- 5 L- 1 I _I


-- I-, ~ __ _~


Ie~ II __ I-~ I4IJ .


I ~-'.


- -- C *








Asnt MAQL01ROI
DIRECTEUR
Rue Am6ricaine, 1368
TELEPHONE N" 2242


21*me ANNEE N' 6296


Le Malin



Le Plus Grand Quotidien


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


PAGE.-3



Samedi


14 Janvier 1928


SAMEDI 14 JANVIER 1928


F Excelsior!...

Un aviateur italien, M. Rena-
to Donali, vient d'tlablir, en
avion, un nouveau record inon-
dial d'altilude. L'aviateur s'esl
6lev6i une hauteur de 11.827
m6tres.
Aupaiavant le record d'alli-
tude Mait dtenu par Ie lieute-
nant Carlltin C. Champrin, de
S rl'aviation militaire des Etals-
S Unis, qui, le 25 juillet 1927, avail
atleint une hauteur de 11.727
metres.
Cette performance faillit tree
fatale A i'aviateur: son appareii
prit feu; mais il relusa de I'a-
andonner et rcussit 6 atlerir
sain et sauf.
AM. Donati a accompli son vol
danas un aroplane A Ct-.7, muni
d'un moteaur Jupiter-Rome de
600 chevaux. I a mis 40minules
pour s'dlever jusqu'A ses 11.827
m6tres et il est redescendu en
36

Lee oonqu6tes
du f6minisme
Chaque jour les t'iiOins i ea-
Iisent de i.ouvelles conquitesI
dans le domain oh les honm-
mes rkgnaient en soutv rains
maltres.
En France et en Alleiragne,
les 6tudiantes n'en sonl plus ai
computer leurs succes. E les se
classent, et souvent, au premier
rang, dans les concours qui, de-
puis toujours, n'6taient ouverts
qu'aun homes.
Dans d'autres pays, cet exem-
ple est aussi tris suivi. Ainsi,
dans la Rdpublique Argentine,
une chaire de prolesseur sup-
pliante d'obst6trique, A a la a-
cultl de madecine de Buenos-
Ayres, vient d'etre accord6e A la
doctoresse Maria Teresa de Gan-
dino.

L& oqktalt ( Victoria U
Vigi .un dernier echo du
r t Sjour iA Naples du loi
Aip onse XIII :
Slaei-ci 6tant all6 fire une
eiursion A l'ile de Capri, en
compagnie du prince de Pic-
mont et de quelques mem-
bres de 1'aristocratie italien-
ne; de I'ambassadeur d'Espa-
gne aupr6s du Quirinal et duc
e Miranda, grand majordo
me du palais royal de Madrid,
un grand dijetiner tut servi
aux excursionnisles Ai l'h6tel
principal de 1'lle. On servil,
avant le d1jetuer, un certain
cocktail don't s'enorgueillit le
barman de 1'endroit.
Le prince de Pi6mont ne le
trouva pas a son gout et de-
manda qu'on lui apporltl de
quoi se taice lui meme un
cocktail de sa composition.
En I'honneur de son hole au-
uste, le roi d Espagne, il
onna galamment ai cc cock-
tail le noni de ( Victoria ).
II paralt que ce cocktail,
compose d'u n melange de
vermouth italien, de char-
treuse, de gin et de vodka, est
delicieux, quoique un pe u
corse.

Lea TOMATOES de BAILEY
sont encore ici
Venez prendre votre part a
1313 G(rand'Rue.


Resultats
1)1 ?LA

Prohibition

I.es ras de fulie alcoolique
out ainimeniili ew.-oirk
el dans d atlres Elals
La lolie alcoolique que 'on
(lit Nire n augmentation dcpuis
19'Q, a encore fail des progress
aux Elats-Unis, d'awprs les sta-
listiques du dcparlement de
I'hygiqne menlale de I'Etat. Une
augmentation du meme genre a
0t' trouv6e dans quatre autrcs
EItas a la suite d'une enquc te
nen6e par le Dr. Frederick W.
Parsons, commissaire de Ih y-
gi6ne mental pour I'Eltat de
New-Yoik Les chiffres pour
I'Elalt out 66 fournis par les
h6piltaux pour les fous.
En 1926, il y avail eu 422 cas
tde folie alcoolique soiguos dan
ICs h6pilaux de I'Etlat, suit 5.8o/,
du total. En 1927, on en a admis
541 cas, soil 7"/o (du total.
Les cluil'res de ce service mon-
trant qu'alors que la folie alcoo-
lique augment. it y a aussi
augmentation dans Ils aulres
maladies mentales.
Lenquete du Dr. Parsons dans
les autres Etals a montr6 qu'il
y avait aussi une augmenta-
tion dans I'Illinois, I'Ohio, Ilowa
et le Wisconsin.

A louer
Ruedes.Fronts-Forts, grande
halle en ciment arm6 pouvant
ervir de magasin ou dp6ot, A
proxmim* du March6 V lI hrc
et de la Rue RNpublicaine Cqn-
ditioas Ires avantage:,*P. S a-
di esser A MM. A itboXND1 yar
& Co, Rue Courbe.
Edouard Vll el I'idie d'abdicatioi
Sir Sidney Lee est mort
apres que le premier volume
de la biographic d'Edouard
VII ,it paru. Une librairie de
Londres vient de publier le
second volume en indiquant
qu'il a dt6 n6cessaire de la
compl)6ter par endroits.
Une des revelations de ce
second volume est qu'-
Edouard VII a song s.rieuse.
ment non pas une seule
lois mais plusieurs i abdi-
quer lorsqu'il traversait des
p)riodes de depression mo-'
rale surtout dues aux acc6s
dle brcnchite aigue don't 1l
souflrait.

Un loll mastic I
Une dep6che de Londres
terminnait le compte-rendu de
la seance orageuse de la
( hambre des communes par
cette' phrase:
Un nouveau president du
comite eat venu ensuite occu-
perle fauteuil au milieu des
applaudissements des bancs
travaillistes.o
Et A la ligne suivante on li-
sait:
SLes condamnes soulnt
morts avec un grand cou-
rai term d'imprimerie,cela
s appelle un mastic . Celui
IA ne manque pas d'imprevu.


DIMANCHE a 5 hs. de I'aprds-vmidi:--Matin6e et Surprise

Les Trois Mousquetaires
0.50.
A 8 HEURES

LE SEDUCTEUR
drame de fa vie moderne in 5 parties.
Entr6e It,00 1 Logo 82,00 Odes.


Le Roi des Rhum

c'est le Nectar
RUE DU MIAGASIN DE IETAT N* 1940

BAISSE SUR LEi PRIX
Rhum courant 4,.5 et 6 gourdes gallon
RtiuaIS FINS
De Sept A Cinquante Gourdes
En bouteilles A partir tje Gde 1,50 la bouteille.
Le lthunm Nectar labriqu ( d'un seul et meme prodni'.La
difference des pi ix se trouve duns la vieillesse escompte
10o/o sur tout achat en gros.
Liqueurs et Sirops de toutes sortes aux prix de Cinq
gourds la bouteille de liqueur et deux gourdes cinquante
la bouleille de sirop.
EXTRAITS pour Kola. liqueurs et sirops par litres de 50
bouleilles en detaill : dose pour un et deux litres pour
Cr6me A la glace. Sorbets.
Extraits pour parfumeurs
Eau de l'ologne, Eau de Lavande Violette,etc.
Alcoot rectified pour liqueurs pour pharmacies
Alcool a broiler Clairin - Cats Sucre, etc etc.


Le triomphe du



Rhum Barbancourt


Ecoutez, lecteurs...


LE BAR TERMINUS pour

tnioigner sa gratilude a sa

clientele si bienveillante llui


offre le pelil verre du


bre Rhum Barbancourt,


etoiles


au prix de 10


centimes or au lieu de 15

cts, soit une difference ap-


centimes


or


m Mm I


^^^O^^ -^^^l-^%
1141 t, A
P AHH^^


Ed.iJih. Dvepas
Cliches, at-T let
A I'avantage d'aviser A sa nom
clich 's breuse clientele tant de la capi-
SIC tale que de la province et le pu
Desirez-vous des Clich6s blic en g6neral que sa mason
toutes dimensions et tous mo de commerce .est transfdr6e A
d61es pour Journaux, Revues la Rue Courbe auNo 1730. II se
iivres, entrtes, des Clich~s tient A la disposition de ses
livres, enttes, es Ciclients et leur promet touiours
pour reclames au cmnma ? un bon accuil.
Tous genres de travaux ty-
pographiques et linotypiques tra-'"
surzinc, sur verre et autres. On trouvera
Adressez-vous A Les FEUILLES EPARSES i
SALIM AUN la Librairie Raoul Mont-RO-
A l'6tage de Spot's Cale SIER, Rue Bonune-Foi.
15'2,Grand'Rue 11
Port-au Prince.


Aux CulUvateurs
de Tabac
A la fin du mois courant
nous pourrons vendre plu-
sieurs milliers de plants de
tabac de la meilleure quality
et A un prix raisonable.
Port au Prince, 9 janvier
1928.
Ag. MAAYON
42 Rue Poux.

Avi
La Direction du Service Hy-
draulique s'empresse de rap-
peler u ses abonnes que le der
nier de6ai pour le pavement de
la taxes des mois de Dcembre
Janvier 1927-28 doit expirer
le 15 de ce mcis.
pass6 cette dale, tous k-s
abonn6s retardaires don't les
pries seraient couples pour
dettes deviont payer !'amen
de de onze gourdes prevue
par lea reglements du Service
pour le reiablissement de la
connection.
Port-au-Prince, le 9 janvier
1928.La Direcion
La Direction


ENOS FRUIT SALT
Chaque mason devrait avoir
une bouteille.
1 culler e dans un verre
d'eau de grand matin, avant
le cat6, c'est tout.
II purifie votre sang,et vous
garden en parlaite SantW.
Pour plus samples rensci-
gnements,adressez-vous a vo-
tre m6decin.
SEn vente dans toutes les
bones Pharmacies et Epice-
ries en Haiti. Vente en gros
Par CARIBBEAN TRADING Co Ltd
Agents Generaux.

LA PLosimc ITm C L nuS IwICIac

D'ALORR *
OWN.Ia KIUNIAIE

Stf tome ds3 ess
23 1ANio pt

pa(R r 1. dh'A
T PERARDON'"KI iE
MAW le saw et u* -i e* 6 b etile.
1 I TOU trr NoE uHARMAO
' fgtAUTh AD&^ t


it '!,e-


-*.~ -. -- -
)
.1....- ~


*"- -i K-V. -
* "


Le'* n cessaire Good-
year* pour r 6par a-
tion de CHAMBERS A AIRt
est, indispensable aux
Motoristes. Ayez en
toujours un dans vo-
tre automobile, ":i
THE WEST INDIES
TRADING Co. ,
Port-au-Prince
Cap-Haitien, Jacmel.
Ganaives


preciable de


par verre.


.* .- -


-_-~L


I`-


Anatole Franoe intinme
Sea ides sur Iantimililarisme
I Aprs avoir public Anatole
France en pantoufles ), le se-
crMtaire du grand home pu
blie aujourd'hui ( Anatole
France en casquetlle s.
I On mel6ve dans le livre cer-
laines singularil6s bien tastes
pour vous faire tonmber' de
votre plus haul. insi, I'auteur
(ii l.Lys Rouq*e qui laisait, tort
souvent damis lea journaux et
Srevues, des professions de toi
socialists et autimilitariste,se
moquait pas mal, aans sa vie
privee des consequences que
pouvaient avoir ses thkornes.
Mais ecoutez plut6t :
I ) Pour une affaire antimili-
tariste, des militants passent
en Cour d assises, 6crit le se-
cr6taire. Leur avocat sollicite
le temoignaged'Anatole Fran-
ce. Le maitrc viendra A la
barre. I1 se solidarisera avec
les inculpls. II dira au jury:
S((Ce que ces pauvres gens ont
ecrit une lois. ie I'ai cent fois
ecrit. Pourquoi ne me pour-
suit-on ? L'eflet serait irr6sis-
lible. L'acquitlement certain.
Le Uiallre accueille la pro
position avec froideur.
S-- Je ne me d6rangerai
certes pas pour vos clients :
ce sont de petits fats, des tur-
bulents, des illettr6s. IIs font
de l'antimilitarisme pour se
donner du galon. On les a
poursuivis ; c'est bien fait AL
euxICtla leur apprendra la
modestie. antimilitarisme
ce n'est encore qu'une'curio-
sit6 de cabinet, une th6se d'6-
cole. une experience de labo-
ratoire. Cela se discute impu
n6mene, etA huit clos, entire
gens aflranchis et de bonne
compagnie. Ce n'est encore
qu'un divertissement spiri-
tuel. Je puis en faire, moi qui
suis de I'Acad6mie trancaise.
Mais eux, its sont aussi ridi-
cules que s'ilsaffichaient sur
nos murailles des th6ses th6-
ologiques ou m6taphysiques.


Les derniers vers de Mistral
Les derniers vers 6crits par
Mistral ont! t6 donns ar lui,
la veille de sa mort, M. Pac-
card, fondeur de cloches, A An-
necy-le-Vicux ( Haute-Savoie ),
qui, ltant all A Maillane pour
assister au baptlme d'une de
ses cloches, voulut voir Mistral.
Lc cure le conduisit pros du
vicillard qui gardatd encore,
quelques heures avant sa mort,
ses yeux vils et sa belle tele de
niousquetaire. Mistral causa, ai-
inable et charmant, puis il dit
tout 6 coup :
u Je ferai des vers pour la
cloche de Maillane a.
( Cette cloche avait 16 don-
nde par la famille de Daillan de
Roche. Et Mistral, d'une plume
toujours terume et alert, com-
posa en provencal quelques vers
sonores. Au-dessous, il crivit
lui-m6me la traduction suivan-
te :
0 loch, von de Bieu, a Doe al jrews
I!e itessonDeries
Ei, pleine de pifie, sar nos ameniiues,
EpaBche les Iplaittes
It longuemeil Laillane
Carillonne A laillane
Pour rijouir Ie ccur
[i nous teuir unis.
M. Paccardnmu el reconnais-
sant, eut alors une pensee d6li-
cate et charmante qui mit un
sourire de joie sur les 16vres du
grand po6te provencal: i lit
graver ces vers delicieux sur la
cloche qu'ils chantaient.

ciontre

CONSTIPATION
prenes lea
COMPRIMNI|
do* DELORT, Pharmaciam,
go9, *e gau*-Antoife
C'BST LE MEILLN3UR
DPES PURGATIFS
1dWPTRUi Phmaeto. AL33PTI A
Prfcam du WJ"lotin VWARD
-o f aTL n p.


11 mo


,,,.


~C I


cel.-


-r ---'


- -.jj





----


Paul E. AUXILA

I taut voir ces Chaus-
ures pour homes, femn-
nmet e enlants, en routes -
peausseries, et mod4les.





^ I~"WI CWI

Seo Bas de Foie!cculeurs .bMode a to toutes qualitfe et prix.BRs,
d a fil, Bas de coton, de.Chaussettes de fil supdrieur el de soie rsaoe
I(ur bocmes'; de lil pour erfants, etc.
Faites prendre un chantillon de ses Toilus & drap, en fil en
6tis, en coton, voir ses Draps en fil brod8s,grand genre avec leurs
Swaorties.


Remerclements
Mr & Mnib"Jean E. Elie, les
tamilles Elie, Lancelot et les
atillres li:111 l."s eprouviTs, le
I inercientI I)'n since n'riec nt
tousles aris,:I Ie 'ort-a i 'rin
ce, ties Gon:ivecs. de Jciem e.
de MiragoAne ct des autres
localities q(ui leur out lenioi-
gne de la sympalthiie a I'occa-
sion de la mort dic Icler chere
petite
Anne-Marie Elie
leur fille, petite lille, nice t ct
cousin enlcvee a leur al|ec-
lion le dimaunche ler janvier
1928.
Us les print de croire hIt ur
prolonde gratitude.
Port-au-lPrince,le 9 janvicr
1928.

Avis
WMIle Li:o AVON
Bois de Ch eh
en lace (Ides Stiuls
Annonce ii son ainimible cli
ent&le qu'elle vient de rccc-
voir tin grand choix de cha
peaux de ci in,.loutes nLianccs,
chapcaux garnish et chlcl)aiiux
pour filleltes ileurs argenilct
or, fi des prix tes imodr's. "',



Soi' vm n. nt tT lI
L .i ; 4 ,19a4 r,... U, du~irs 'i. |
l' m ag.lJit&tsta


ASSUREZ-VOUSCONTRE INCENDIE



La Norwich Union rire Insurance

SOCIETY LIMITED

Norwich (England)

Grande Compagnie d'Assurance

Fondee en 1797.

Capital 3o.ooo.ooo de Dollars


Sous-Agents
Aux Cayes J. Bourgeois
Petil-Goave- ). Ho mbace
Gonaives A. (hIlirard
Cap llatlien L. ide Catalogne


.16imic- Lavaud Fr6res
"Ja( mel A. Turnier
I'ort-(de-Paix--S. Sylvain& Co.
Aquin D). Hyppolite


.J. DAALDER .r
Ag."nl General pounr Ilaili
Porl-au-l'rinceii


ECAILLES de CARET


Malgrc la baisse de cet ar-


tide


voL'S


trouverez


toujours le meilleur prix

cHuz A. DE MATTEIS & C


Port-au-,1 : e
On ach6te loujours et a prix],avantageux, viel
pierres precicuses et dJimants.


or, argent,j


. mF E gLit ,a.llig






I IsuIIance Co

Ile, des plus (ortes coupsoI

icalad1ieaues d'assurauce su

la Vie






jg V Ito sZs! I Se
......... -.. ,: , n,- L" m f,. I jtk CO.3 ..



.U1 7. 'a::' 1e:.t '.ter'
de lc:r Surcharc- '
( (( tfi~~Lh~kliu tihld lu l r<,mnne n';n.ore '.


J
pewUlnt se' (co)itter diln S (out
tur tcharme ct bc uiti on te#
laavnt avec Ie


-INDISPENSABLE POu RI
7OUS LES TIISSUS
DEULCATI


.. .^ .-.'^ ) //" aa
S .k /. . v r '-.,
" .- -'iX
7 '. ,, (


lie
Ir


- I


Lv
"P


des crnirinLs lid oio:v.'nr pi.-
ndglig s, et, cependant il ft't (-
d'emp!loyer des rem l,, I inttei,' u,
bien .o.v i.t ( r:i:.-
g fnt 'ierr d ;t: it
ger ter i r mnt.
I uffit e fritinn rLa g tioyn qui i.T
centre (It t-hl ir".
v6niti.;s ts dre l,:i
avwc \Vicka V'ap dOli .
I1 sufflt tie fr'i ioni r I& go,,goe t't la pi>rir ,
avec cet ongulnti an moln'lt du c II agit en ini'lnt, tomnipm comine tI: cat,.-
liaime et uine' l:imii vuporimanto, parent, tit,
chaleur du cur,', hbi.rr his ingrel'i.i'.
sous forme de vain lurt madicinait, h ,-
quellies ont inhales durant la nuit. Elii 3
ddtachpnt lo tnfitgne ,t allt;g,,,nt la tdt,.
l.a plupart dt"I rih:mes-ceux du s aiulti.i
comme coux d etnfants-c'dent en1 i:.
nuit sous cette double action dinrct>,.

Plus de 21 ,m IIla ns de pots
en us !C;e ..-nuc!cment


i .- II I. "


Ce qui n'a jamais Wtf lait
Ce qui ne peut Wire d4pass4

La Kola-Chalmnpaqne

F. SEJOIIHNE

A ir:'ce A son outillage perfectionui, la Pharmacie Sejournd live
sa clientele une boisson gazeuse de premier choix.
Li A'ola Sej/otirn prdparde avec des soins rigoureux d'asepsie
4 L e peut pas occasionner la libvre typholde.
L'eau employee dans sa prdparatioDIest liltrde et sltriliske.--
es bouteilles soot passees & I' tuve.
La Kola Sdjourne ne content aucun des anolisepliques utilizes
parfois pour conserver les boissons gazeuses : La Kola SdjournA
ne content pas non plus de Saccharine Cen lieu et place du Su-
cre A laissant un arritie gout rmtallique.
Tous cea products sont nuisibles & l organisme et quelque 1vu
Inxiques.
La Kola S(joiirnt, pouri:preuve de sa puret4 et de son iirdpro-
Iimble pirparation se conserve inddfiniment ; elle n'est pas ur
t iliu lecilf pour les wicroorganisnres.
La Kola Sejouirn, enlin, est torique par son extrait fluide d'
Kola.


ma


.A
LAN
Wi
g



i^


IE


de

M. Font
Propridla


aine
tire


Mcdailles (dor, darn il :i
I'Exposition dle Santia,Io ti(I
los Caballeros 1927.
Rhum C. Champion ,
LIQUEUIRS FINES, SillI 1'.

EA[' )E C()LOGNI
P'roduil exquis rivalisml
avcc les ,cilcurcs mmlpi ,
,Ira ingcrcs.
inportalinOi de VI,.S I.
diverscs p)rovemllnccs.
GROS & DTTAI.


SURANCEi co


Capital: Or 18,0ooo


Eug.Le Bosse &Co

Aociils Geienraunx


h
IS


mI-s


A. de Matteis &Co
Rcpresentants pour HLiii


I


U


I __


II~~~ ~ ... mn. .


--


~sas~SC~aR~n&rg~ ip~aC2lsasB"iC~ar~l~n&ro


-~---~~-


LE MATIN 14 Janvier 19X8


PAGE 5


~1LE~~










Le


'_I&iue. .NNIo:G ('2960
Port--.iu-I: ilnce
Telephonic: '212


Malin,.


Le Plus Grand Quotidien


Samedi

14 Janvier 1928


Panama Railroad Steamship Line
Service de frdt et de passagers entire
INEW-YOAK I rL' N. Y. RISTOBAL, LANAL ZONEet .les PORTS.de;laLUi'E
'OULSf de I'AM,.1-RQUEtdu SUD.
Spl rapid el lei sdireel service de transportdepass:igers et oilu Itentre l.|tli
les por ls dropens via Nw-Yrd (t Crispobal, Canal Zone, shine de Paiia
Voici ia lisle dIc sos agents pour Its pll cipaux ports dv l'Eurupe


Angleterre


E


Mrs, G. W. SHELDOM & Co--17
EN FRANCE :
Mrs. Sll.10 1N &C.* sont repre nlos
par lIhs liaisons suivanels:
Gi 'T I:Y IANiMI.Y & Co
21 Iticde Ii HBpumbliquie
Marseille
H IfN' I'EnoN & Cie 1-1
53 Qual Georges V
Havre
HI1::., P:RnoN & Cic. Lid
Rue diu Moulin 5 vapeur
'ouilnogne s/Mer
.).- lue de Marais
Paris
H-EI.IN l'ERON & Cie. Ltd
Ruc de la "Trai.quilliI6
Dunkcrque
HERNU I'ERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


cos!:e France'
James Street, LIVE P:10i. ENGI: NO)


(01 LENIAGUE
l)onemark
Mrs. E. A. BEN.DIX & 'o.
21 Alengaide. Conennhague
GENES
Italie
Mrs IENRm COE & CLERSI
l'PiJza S. Matter, No. 1:U
Genva. Italic
(IIISTINIA NORWAY
International
Spedilionsselskad
HAMnouIri. GERMANY
Mr H. Vogemann
Hambourg.''ermany
GOTTOURCE SWI'. EDEN
Nordisk Express
Gotlemburge. Sweeden
ROTTERDAM, HOLLANDh
Mr. H. Vogemann
Rottei dam, Holland


0. B. Thomoson
.General Agent
Port-au Prince, Haiti
Private Telephone No. 2525 General Olfice Telephone No.





jrestone


PNEUS & CHAMBRES a AIR


Nous avons le plaisir
assortment complete de


de vous aviser avoir.
Pneus et Chambies i


requ no
a'r


S "Tirestone
pour Voitu es A passagers et Camions.
IUn pneu pour chaq .e usaoe, le Firestone Heavy
Duty i our les g1rands voyaqes,le Fireston Balloon pour
votre voiture de promenade et le
f firestone Solid 30 5
Pour les camions de i T.

Notre stock comprend un assortiment des plus
compiet de toutes lea dinaeusi ns et la supdriorit
de 1a quality

Srestone


a fait


de nombreux amis partootalea Haiti et 1 r onde.
EN VENTE CEIEZ :
Mr Edmond Lauture, a Jacmel
Mr Elias Saliba, Aux 'ayes.
a Michel Desquiron, Jeremie.
* Climent Pinard, St Marc.
a Antoine Geflrard, Gonalve;.
a( Jean L'hini & C Port de P,.ix
r -. C;ap-Hlaitien
Mr'T. G )w-c, Mirgoane


Chaque pneut et chaque chambre i air ,st garanti'ari

TI restore
La prochaiie M'is que vous allez acheter un ?nn ou une Chambre j atli
adresez-vous &


PORTATIVE


Voici la Nouvelle Machine a
additionner BURROIJGHS.
Elle add ition nera jusqui'
1.000.000.00. Possede un cl,,
vier vi sib Ie Standard. Feut-
6tre touch6e avec une seule
main.


Celte Nouvelle Machine.est
aisement d6plac6e du comp.
toir au bureau, de table en'tal
bil et du bureau a la maigol.
Laissez nous vousdonner une
demonstration gratis. Ecrivez
ou t616phonez:


MOPR & L.\URIN
Rfjd Ploux & RUE DUCENTR- Ti:LLPIIONE 2375
Addition- Tenue de livres -- Cailciul Machines a preparer des compiles


Une favorite
du theatre
FAIT 'ELOGE
de l*Exelenlo







LL7ERB ARRIS a dit I'Exe-
lenlo esi fameux.
liter rris, unedes actrices
impayables de la conlree, dil
quelle doil sa jolic el' foyeuse
echevelure a l'usageL regulier
qutelle lait de
-. L'EXElENTO -
QUININE POMMAUIE
,Vous aussi vous pouvez avoir une
jolie chevelure on vous servant de
l'Ezlaato. Elle agit sur .lee raci
nes des cbeveux et le eir chevela
re apres usega votre chevelure est
plus longua et'plus jolie qu'aupa-
ravant.
Le esth6tMerecommeoaent PExez
lon1" paree que #l. Mt is l rai-
pommad de 4 uiuiml. li. pr4qoni-
sent aussile savon Eelento kit
qAi esouerve frache Is, past en
*nlbve le boutons et lel tache,
l4OU s oMmes i sordeem deSlier-
beas t quo voUs ure n *ftlre I
estislactloa vec om produits re-
mUSrqa.bl 1i voUnvoos o.etVez |
rdgulitrement, quo nous vous on.
verrons gratis un cbantillon de
chacun etuas.Nous:vousenverbons
ausi uone brochure Ecrite pardes
sp6ciaiastes en chevelure et en
teinot Nous vous ferose des propo
sltionis int6resantes si vous voulez
montror at recommander nos pro-
dults & yes amis.
EXELENTO,'.MEDI ClNE
--- COMPANY
ATL4NTA, GEORGIA"
Agent demand6sdpour tous pays
yerivez pour renssignement.


Les plus 616ganles Machines a 6crire marque

CORONA


Portatives


bon march


Or 60 I .qres, olides A clavier universeL"
Allez au Paris8 taS T ( P. Brown)
Rue Bonne-'oi lea admirer-
L. Preetzmann-AGGERHOLM & Co, Agents.


Frais--el vraiment

renomm6 I

Le Mesonn Skin Balm, un autre trionphe d wperts
du Leboratoire Mennen, est on traitement complete or
la protection de la peau.
i.La es figure etles inis ela d rns end rouge et rtgoeu par
le soleil, le vent ou I'eau, sont rapitinztnt et aisment
rdtablies b leur beaut6 et i leur gouplp.se nalurelle per
quelques applications de Mennen. Sk;n Balm. II ragged
lea pores 6largis.
Antinaetique, astringent, vite absorb, sane rabe, ls
Mennon Skin Balm opt bien meilleur quo le lotions pMa
l'entretien de la peau. llest ideal pour fixer Ia poudre utr
le visage.

MIrErNE "H-


f
V
.,. .~;


Burroughs


- --


- m------


,II _.__ I 'a,


0


~I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs