Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04654
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 01-07-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04654

Full Text
1.*


S41mant MA101RI
... DIRECTEUR
13i, Rue Amdricaine, 1358

TELEPHONE N* 2242


l


, 216me ANNEE N- 6292


IOBT-AU-PRINCE ( HAITI)
1L


- -- - __________________ 1 -~ I,- -r --2- -----


Vers lesUrnes,le l0 Janvier!


DES ACTES


DEUXIiME ARTICLE

Nouw disions, jeudi, que ce dans l'Univers depuis ces der"
qu'il 6tait suggestif de noter nitres ann6es, pourra aider,
et de retenir, c'est qu'une lar- dans lavenir, A son evolution
ge ajoril6 des artisans du au triple point de vue politi-
Projet d'Amendemcnts ii la que, social et economique.
constitution ne se recrulait Jusqu'ici. il est vrai,la gran
pas seulement parmi les nom- de majority& des masses popu-
reux amisduPr6sidentBorno laires, avec son gros bon sens
et de so n Gouvernement ; et son bon jugement. a par-
mais parii ces ciloyens qui, faitement discern oi etaient
n'appartenant point a la co- ses v6ritables inltr&ts; elle ne
horte, heureusement minori- s'est point laissee influence
taire des politicians, ont lon- par les activities des agitateurs
ours eu le bon sens, oun tol- qui ont voulu qu'nne' lois en-
.ours voulu avoir la sagesse core ce bon people soi le
de ne point prendre, pour ha- docile instrument du triom (
ses de leurs opinions politi- phe de leurs vistes poliliques'I
ques, les passions qui avcu- person nelles et, partout, elle a
gleat, les profits personnel montre une disposition con-
qui faussent le jugement du vaincue a approuver pleine-
plus raisonnable on la noh- ment les revisions revenues
possession du pouvoir, de ses n6cessaires ii la Loi fonda-
jouissances et de ses prero- mental du Pays. I
gatives. Comme disait,jadis, un roi
--Et nous ajoutions qu'i part de France, Hlenri IV, le jovial
celle d'avoir trouv6, en ces ci- Bearnais: bien taille, main-
toyeas a qui logiquement on tenant l taut coudre ).
ne pouvait laire griet de par- A cette heure oin va se jouer
tialit6, une opinion favorable le dernier acte d ou doit sortir
au Project de revision de cer- notre statut national, renov6,
tains textes de notre loi cons- "plus conforme aux conditions
titutionnelle, une autre Fatis- d'existence ineluctables dans
action 6tait restee aux amis lesquelles, comme nous le di-
du Gouvernement et aux par- sions I'autre jour, nous de-
tisans du Projet; c'est qu'au vrons d6sormais vivre sur cc
course du grand d&bat public c6t6-ci de I'Atlantique, il ne
O6Frt e4wis le 6 juin 1927,' taut pas que l'opi.iou popu--
9* 'r' gmnents,,'apportes laire Tsgairc, il ne taut pas que
dans la discussion par les ad- le citoyen qui va vers I'urnc,
vemraires du Projet, out t6' son bulletin A la main, doute
visiblement inspires par le 'et h6site. Ce i 61e d'eclaircr
syst6me d'obstruction politi- I'lectcur, de fixer sa convic-
tique syst6matique adopt de- lion si, par hasard, elle t1ot-
puts longlemps par certain tail, de lui faire comprendre
de nos concitoyens, ce qui ses v6ritables int6rdts, de lui
en diminue notablement la aire saisir la haute et bien-
valeur-,et qu'en aucun mo- faisante porthe de r'acte poli-
ment leur th6se specieuse, in- tique auquel il apporte, il doit
tWress&e n'ajamais pu pr6va- apporter son ad hsion, ap
loir aux yeux de personnel patient A tous les amis dut
gptire la logique, le bon sens, Gouveriement,A tons les par-
l.rJa21e et irr6lutable verite tisans du Projet d'Amende-
litique qui leur turent tou. ments. Chacun d'eux, dans sa
prs opposes. sphere propre, doit etre un
.;Ma que les amis du Gou- ccnseilleuravis6, un meneur
vernement et les partisans du convaincu et 6nergique.
Project ne s'endorment pas Toute attitude expectante se-
sr -c e s premiers lauriers. rait dangereuse.Il taut l'eflort,
'Cetes uine longue parties de effortt qui compete et qui pro-
Ia route a Wte victorieusement duit. II ne s'agira pas de dire:
pt t~turue. Elle ne I'est pas j'y suis ou j'y .tais. II faut y
encore lout entiere.Danslrois dire v6ritablement par I'action
tours, tons ceux qui torment efficace et visible. Dans le
'e grand Corps electoral na- grand debat, il n'y a pas de
tional A qui dcit tre deman- position intermediaire, il n'vy
d.e, contormement aux pres- a pas de place pour la tiedeur
criptions constitutionnelles, ou le d6sint6ressement. Des
la ratification de touted modi- actesl... Voilai pour les jours'
fiction A apporter La la Loi qui vont venir ce que le Pr6
iaitiale, afflueront vers les sident Borno attend des amis
Bereaux des Sections de vote de son Gouvernemeni et des
pour exprimer leur volonte partisans du Projet d'Amc n-
sur ie Projet d'Amendements dements qui se sont groups,
A la Constitution propose6s par nombreux, autour de lui et
le Pouvoir Executif. Or, rien qui, en toute occasion, out
n'est plus variable qu'une apporte A sa politique leur
toede, rien n'est plus mobile adhesion sincere et resolue.
a,'u aagglomeration popu- Nous ne pouvons cependant
pt' pelbe A exercer une terminer cet article, sans dire
.t]rotiye politique. Et si un mot del'etrange resclution
ll iit abandonnee A ses prise par le Comite Central
&,)^)||rjflfiatives,,s'il lui lal- de i' Union Patnotique pres-
ait comprendre a aide de crivant abstention au pl6bis-'
son propre jugement, travail- cite national du 10 lOjanvier et
les bient6t par cerlaines in- demandant aux citoyens de
flueuces, conseillie par des se conformer A cette decision
avis iit~resses. elle ne tarde- subversive d'une disposition
rait pa ai peidre la notionI constitutionnelle. La Consti-'
exacte de ees veritables into- mution national, en eflet. en'
rets et ne too;'nirait plus avec I',rticle 128 de son Titre VII,
a cohesion nece5saire ce qui tormule que a les Amende
'li est demand dans le but menls a la, constitution doi.
dekallir la perenuitk d'uu vent dire adoples par la ma1:
"a bliesonsque conlorme A jorit6dessuflrages de tous les
ses be'soins e qui, seul, dans eledteurs de la Rpublique .


[&re international nouvelle Elle trace, en plusieurs ali-
cr"eC par les multiples r6vo. neas de ce m6me article, ia
nations qui be soultaccomplies procedure i suivre aux cas


- i --- -~- -- p _j -I


POrt-a u-Princicnne
15319 PIue du Centre, angle de la Hue des Miracle's
en liace les Biureaux duii Service Te'ncnique.

Maison s occuplnlt exclusivement d'()plique et Oil vous
irouverez les verres el Is .mionlures don't vous avez be-
soi n.
VENTE EN GROS ET EN DI)ETAIL.
Nous attirons attention hienveillante des occulisteS
Les prescriptions de verres cvlindriques ou prisnmatiques
p)euventl ire ex6cutles en denx on lrois seinaines.
""" '" """""... .... "'"1 Ril ..... .. .- ..


de revision de la IConstitutioni;
Nous ne voyons done pi)int
comment un groupement pd
litiqun a-t-il )pu se croire d(1-
tenleu (Iin droit ('entravert
1'ex6cution (d'une Iormelle
prescription constitution nelle
et de dissuader les citoyen
d'exercer les preroghtives, od
mieux, les devoirs civiqucli
uc leur attribute lentr litre
'hailien
Cet empi6tement sur les
tonctions du Pouvoir Ex6cutil
charge de I'ex6culion de la
Constitution et des lois sera,
nous en somimes d'avance
pleinement assure, sans effet
sur nos masses populaires
lasses d'6tre les jouets des poT
liticiens et jqui ont de bonnes
raisons pour ne plus croire A
leurs trondes politiques inu-
tilp Pt st6riles.


Avant-hier. vers les 7 heures
du soir, I'Ollicier et les Agents
de service au Bureau de la Po-
lice y virent arriver un visiteur
inattendu. 11 d(clara se nommer
Chermil Lapin et. ouvrant ses
v6tements ensanglantds, il lear
fit constater une protonde bles-
sure qu'iI portrait au bas-ventre.
lnlerrog1 I'individu expliqua
qu'il avait- 66 bless6 par un
nommrn Andr6 Brouard au course
d'une discussion sans impor-
tance.
Chermil Lapin don't 1'6tat pa-
raissait assez grave fut dt suite
transport A I'H6pital Gen6ral
ou intervention chirurgicale
jugce n6cessaire fut aussit6t pra-
liqu6e. Mais, quelques moments
plus lard, le malheureux entrait
dens le coma. On ne put done
poursuivre l'interrogatoire pour
savor au just lea details de
,i oNidet-aun course duquel 1l tut


Ib)essO.
Cependant I'auteur de sa bles-
sure, Andrt. Brouard, qui est en
uile, est activement recherch6
U ne (tCrlnicIrc rpalaPolice.


'La Fille de I'Empereur'
Ce soir, pour r6pondre au d(!-
sir de lous ceux qui, faule de
place, n'avaient pas pu assisted
aux deux preminires repr senla-
lions dc La Fille tie I'Einpe-
reur)) el (de L'Ecole Mutuell",
les acteurs de La Renaissance"
donnent une dernie e repr6seu-
tation de ces deux pieces.
Elle aura lieu a Cin-VariciLs.
Lever du rideau: 8 hs. pr6cises.


Asorilion Hi lie
d l'(Elnre IChrlienne
Demain, A 9 heures du martin,
aura lieu A ( I'Association Mixte
de I (Euvre Chr6lienne ,, une
stance solennelle A laquelle out
616 convis tous les memnibrcset
les antis de i'Association.
La bienvenue sera souhaitde
au Pr6sident d'llonneur de
l'(Euvre, M. J&r6mie qui entre-
tiendra I'Assemble Ide son rd-
cent voyage en France.


Le triomphe du



Rhum Barancourt


Ecoutcz, lecteurs...


LE BAIl TERMINUS pour

teImoigner sa ralilude a sa

clientele si bien veillanle Ilui

of re le pelil verre du cele-

bre Rhum Barbancourt, 5


etoles **

centimes


Sprix de 10

or (ll lieu de 15


cts, soil une difference ap-


oreciable de


cen times


or


U I r'pas qi fl# Ire mrdeld
Un --*-'-
Avant-hier, vers les 3 heures
de I'aprcs-midi, Larmercie Jules,
habitant le ((Morne-Marinettev,
quarlier proche du Poste-Mar-
chand, prenait tra uillement
-- un peu tardivelp-nt, il est
vrai son modest repas m,-
ridien.
Quelle ne tut pas so surprise
en constatant que do verrepul6
avail tiW m~lang auL mets don't
elle se r6galait. Affolee, elle
court prdvenir la Police. Coin-
me elle ressentait certaias
sympt6mes anormaqx, elle fut
admise A I'll6pital oft elle reut
les soins necessaires.
L'auteur de cette tentative de
meurtre, Bazilien Joseph a 6t1
arrete et conduit au Pnnitencier
National.
Le cas de Lamercle Jules ne
presente pas de gravitY.


Nuavdle Commluiwe Ceomuualer
6 LEOGAMll


... a lu que Lindbergh, le
"Birdman come on I'appelle
aujourd hui. va venir en Haiti.
... se prepare aouvrTr ea pan
pieres de toute leur larger
pour bien voir le visage de eel
Mtonnant heros qui vola, le pre-
mier et seal, de New-York A
Paris, traversant A tire-d'ailes
I'immense Atlantique.

... a vu ue, depuis le 31 dk-
cembre, lUsine A Glace a ins-
talle A P6tion-Ville, en face lea
Bureau de la G. d'H. un d6p6t
o6 la glace est vendue anumme
prix qu'en ville. L'idee n'est pas
trAs iManvaiao nourvna uee a


r s I muvaa I p* q Y
Dans les derniers jours du tienne jusqu'A 1'Et6 prochain I
mois de Decembre icoulk, la ,*
Commission Comn*unale de ... voit ces ours-ci bien des
iLogAne ayant ddmiuionn, une gens aso plain re des cochdrs qui
nouvelle Commission, compo- devetnnent, cheque lour, de plus
sde de MM. Jules Mowcosso, pr6- n plus exigeantsetqperdessus
sident, Joseph Azasvl ei idonce en plus exigdantpl et, parldessus
Kernizan,membreasbt nommde, ,so lnts.
ar Arrt6 du Prsident de la ... amerait bien voir la Po-
pabllq liou onrer)us- l lice rapeler A cei messieurs qu'-
qu aux prochalei actions les s n'ont pas toujours alfaire
int6rts de cette Cotfimune. avec leurs chevaux et que les
:clients ont droit A tout leur res-
pect.
L'imelle a edelire p
Hier, en relatant I'incendie, ... constate avec eine I'etat
qui avail tclat6 su cimeti6re., dplorable dan I S tIouve
nous disions qua le vaveau don't la puatte a e hdid tp-de-
le dais en beol ia blif ap- Mmile -l&lF "l$E da1 s
partenait A la famille Bernard trilen doe ci'ma. EHe eal entl6-
Thkodat. recent detonce, j o a c h e de
C'est plut6t A M. Lysius Ber- pierres et lea t oituresaqui y
nard, sous-directeur des Mar- assent subissent de durs ca.
ch6s de la Capitale, que le ca- hotemrnts.
veau appartient. II ~tait aupara- ... netardera ertain'emeiempas
vant la propriet6 de la famille A voir qu'on y execute les tra-
Jules Coicou et c'est dans ce ca- vaux de rEfection indispensable.
veau que tut d6posee provisoi-
rement la d6pouille mortelle du ... a vu, avant-hier, ver les 10
G6nral Nord-Alexis avant le heures du soir, A la Grand'Rue,
Iransfert, au Cap-Haitien, des quarter comprise entire la rue
restes de I'aucien President de des Chsara et la rue 1 Boole-
la lh*publique. vard desgVeut ,, urn fctadbu-
le qui voulait avoir sans bruit
S - ,.- entree d'une maison aux portes
Cin.,na populaire closes. I1 y avail, sans dalte, un
devaml PARISIANA mot de passe, car legalant jetait
devas PA NA coutre une fenetre de Il'tage de
flier soir, A l'occasion de la petites pierres qmu heurtaient le
Fete des Rois, il y eut. devant bois avec un bruit sec et retom-
Parisiana, unegrande reprisen- bait sur le beton. A la fin, le
nation cin6matographique pu- battant de la tenetre s'entrebail-
blique offerie A la population, la, une former humaine s'y mon-
non pas come ont sembl6 vou- tra, puis disparut. Un moment...
lu le taire croire avant-hier Le La porte en bas s'ouvrit, sans
'emps" ct" Le Nouvelliste", par bruit, et preste l'on vit tout le
La Ligue des Droits de I'Homme, monde dispurut. Bonne nuit I


mais bien par le Secretatre d'E-
Stat de I'lnterieur, M. Charles
Fombrun.
Une loule 6norme s'6tait don-
n6e rendez-vous devant le co-
quet Cin6ma de Mme Taldy et
applaudissail chaleurcusement
les beaux films qui lui lurent,
montr6s.



Cont ie-avis

Monsieur Arthur B Gardi-
ner fail savoir A ceux qu'il
appartiendra que la function
d ex6cuteur testamentaire lui
a e6 conferee par le tes-
tament de len Burth6lemy
Siciliano et que la dureede sa
tonction est de I'an et jour a
corpter de la date du d6ces
du testateur. II protest. .n
consequence, centre I'avis pij-
ble dans edition d'hier du
journal aLe Temps ou il est
(lit que sa mission a pris fin.
11 declare, en outre, avoir
constitue Me. Hermann Mal-
branche pour combattre les
pretentions exagerkeset inso-
lites de ia den6iselleFeraande
Bernard quite Fernande Sici-
liano.


Karlage
Le 3 Janvier, A 5 heures de ra-
prcs-midi, dans les salons do
Mr Fernand Madiou, officer de
'Etat-civil, a eu lieu le manage
de Madame Porcia Borno avec
Monsieur Ludovic Calixte.
Les temoins 6taient, du c6tO
de la marine : Mr Ludovic Am-
broise, Odilon Jastram et Dr
Lamartine Camille; du c6t6 du
mari6 : MM. Rodolphe D6rose,
loche Laroche, Chef de l'Etat
Major du President de la R4pu-
blique et Dr Louis B. Vilgrain.
L'a ben6diction naptiale leur
a Ot, dono6e A 5 heuies et demip
de l'aprks-midi A la Cath6drale;
ils oat 06t conduits A r'autel par
Madame Ludovic Ambroise au
bras de Monsieur Roche Laro-
che.
Nous reno.velons nos meil-
leurs vosux de bunheur au chat-
mant couple.

Administration & ara-le
des posters
Avis de depart
Les d6p6ches pour Gonaives,
Cap-Haitien, New-York et
l'Europe (via N -York direct)
par lesteamer -Flora j serant
lermies samedi 7 dalcoornt
Portau Prince, le 0 fanvie4
1928.


I- WOS'L^ --


-- 'V


S.. S.,.. -


'S. ~
- ~


A '-


- p


'


, *C.. -
--I.


*C~~L)-C '---


--- --- -_-_ ~__ ~L------- -- --


--- ~------- -I- --- --_ ___-r ~


r-rr -----L--~LPI


i _~~


U0 ; I'VI' VTK





-4:r *


I




-w -----


,~O gIt


MATIN-- 7 Janvier 1928


DERNIfRES Nouvelles

de L'lTRANGER


LesEtats-Unis Les Itatious dais 1'14de
et le Nicaragua CALC'I A- Un complot con-.
BOSTON Cinq destroyers Ire le goOvernemient de I'Inde a
amafticains accompagn6s d'un 0t6 decoulert; des arrestations
navire pose-mines sontpartis ce out wt6 otr6es.
martin A destination du Nicara- Rappe
gua. appot du Repr6son-
Le naufrage tant grSo on Turqule
du na usS? arin 84 ATHEIES- Le gouverne.nient
PROVINCETOWN- Trois c a dcd6 de rappele son minis.
PROVN OtWN-rs Ire A Angora et de transfer au
davres ont 6t retirs du sous- *Tribunal de La Haye les ques-
matin S4. tions litigieuses qua existent ac-
WASHINGTON --. Les esca- I emel entre la Grce e a
drilles am6ricaines ont bombar- tuellene)t entire la Grece et la
d6 les insurges liberaux. Turquie.
Nauirage d'u vapear sviktique La neige & New York
BERLIN--Le correspondant NEW-YORK La vague de
du a Voss Zoetung A Bucarest froid qui s6vil actuellement dans
adnonce que le vapur russe sles Etats de New-York, Illinois
announce quoja le vapvec 20ar russe et Missouri a caus 70 victims.
Ogoja"a sombr avec 20) pas- A l'ouest de New-York, la cou-
russgers A bde Nikod entire les baNovo-es che de neige atteinl 9 pouces. A
rushes de Nkolajevk et Novo- New-York 1.600 personnel vi-
rossijka. vent de la clarity publique.
Lindberg au Honduras
TEGUCIGALPA Le presi- Les inondations
dent de la RHpublique a requ le en Angleterre
colonel Lindberg au Palais Na- LISBONNE-La valide du Ta-
tional. En presence du Parle- ge est itiond6e A cause des rd-
ient r6uni en session solen- centers tempetes de pluie et plu
nelle, le president a remis au fa sieurs villages se trouvent comi-
meux aviateur une m6daille d'or pl6tenmei isol6s.
commemorative de sa visit. LOND11U2S- Les inondations
-_' AAA..:& I- ._L A -


An sajet de pact france-ambricain out actruit le point principa de
or Ish PaY pero lelle la voie lerr6e Londres-Cambrid-
PAS- Commentant la pro- ge. De'nombreux trains ont e6t
PAIS Commentant ia pro- contraints de changer leurs iti-
position des Etats-Unis cten- neraires.
dant A d'aulres puissances la La NDrIES- Les inondations
uacte deon Bnanx ertuelleve es encerclent toujours Londres. La
iournaux renJemit homnimgce fTanise continue monster.
r61evation de pensee qui inspire Nouveau Trailt commercial
I'Am6rique mais experiment la hispano-danois
crainte qu'il y ait incompatibi- MADRID Le g enral Prim6
lit6 entire ce pacte et celui de la de Rivera et le ministry du Da-
Societl des Nations en raison nemark ont sign un nouveau
du devoir precis de solidarity et trait de commerce.
enlraide mutuelle decoulant du
pacte de Gen6ve. On ne consi- Un syndloat internaUo
de.re pas moins que la declara- nal du minor
tion solennelle plurilat6rale con LONDR S Le correspon-
damnant la guerre constitute une dant financier de a Evening
obligation morale supplemental Standard a announce la lorma-
re et une nouvelle garantie de tion d'un syudicat international
pai. (idu zinc eritre les productions de
Service radiographique eatre la Grande Bretagne, de l'Alle-
I' alnase etle Nouveau Continent omagne, de la Belgique et tic la
MADRID--Une puissante sta- Pologne.
tion de TS.F. capable de main- Les mystl*euses trouvaalles
tenir un service radiographique de Gloel
centre Madrid,Buenos-Aires,Rio- PARIS Un r6dacteur du
de-Janeiro, Cuba et New-York ,( Matinm touillant un terrain
est en voie d'achevement. La vierge s it u 6 A proximity du
compagnie qui exploitera ce champ suppose pr6historique de
nouveau service a reuni tous les Glozea decouvert une nouvelle
droits et patentes de Marconi A piece de minme nature et avec
Londres, de la Telefunken de lesinimnescaractres mysterieax
Berlin et de la Radio France de que celles don't authenticity6 est
Paris contestee.


A propose

des Loteries

Sous ce litre, ALe Nouvelliste a,
4ans son edition d'avant-hier,
dit que, pour viter le deluge
de lotteries qui pleuvaieat sur
nos ttes, une loi a ete vote
dans ce sens a; ajoutant qu' au-
jourd'hui l galement le torrent
recommence."
En cela, co m m e d'ailleurs
presque toujours, ( Le Nouvel-
liste: a ing6nuemeut accueilli
une information interessee et lui
a donn6 publicity sans se sou-
cier den contr6ler Iswmrau6e
et le bien fond6.
Pour la bonne information de
notre contrere, nout lui dirons
que depuis le mois de juillet.,
Epoque a laquelle la loi concer-
nant lea loteries a ete votee,
'jusqu' ce jour, il n'y a que 4
lotteries autorisdes : la Loterie
SNotre-Dame s pour r'acquisi-
tion d'un maltre-autel en mar-
bre pour la Cathddrale, Ia (( Lo-
terie de rCEuvre de la Pro:ec-
lion de I'Eniance v au b6netice
de la Cr6che, Ia s Loterie de la
Chambre de Commerce a au pro
fit de l'Ecole de Commerce et
celle de La Madeleine dort le
prodnit revient A 1'Orphelinat.
Oh done est le torrent don't
'parle a Le Nouvelliste a? En vy-
rite, s'il ne s'agissait que d'un
tnot A eflet, il nous semble qu'a-
,ac un petit effort, notre con-
frtre trouverait mieux I


lD'autre part, les jours de ti-
rage, le contrble des boules, des
numiros, des machines est s6-
veremnent exerc6 par la Prefec-
ture de Port-au-Prince et de hau-
tes personnalites sur lesquelles
aucun doute ne peut e re per-
inis
Quant au conseil donn6 par
notre confrere, A savoir que I'Ad-
ministration publique devrait
commander les machines ne-
cessaires, nous n'y voyons qu'-
une boutade pour tire et qui ne
doit retenir attention. Car nous
ne voyons point en quoi 'Ad-
ministration publique aurait in-
terct A laire des frais d'achat de
machines pour les Loteries don't
le benefice va entierement aux
(Euvres de bienfaisance et d'u-
lilite putblique,
Si Le Nouvelliste a avail pris
la pein$ de se bien renseigner
et de r41echir sur son informa-
tion, il aurait, peut-etre, com-
pris toutes ces choses et n'aurait
point perdu son temps A agiter
une question inutile,



CONSTIPATION
COMPRIMIts
I U188E
ie 'b LORT, Pharmacia,
*'lg, K #M jsBAMiai *
C0fST LS MKILLBUR


Le Chant du Paysan
L'aube d'un nouvel an point. Au plateau qui fume,
Le aysan se signed, el, courb6 d.ns la brume
De raurore, murmure humblement de doux vweux,
Puis, se livre au labeur qui Irrend bicn pieux.
La fraiche brise rit dans le champ plein de s6ve,
Lui fiedonne un salut. Le vral chant de son r6ve
S'616ve de son coeur et s'harmonise au vent :
( Bechons, pain du travail craque mieux sous la deal *.
Ses enfnts forts et gais prenneit part A la lutle.
Dans la mansarde, quand'du bIeau jour c'est la chute,
La mere qui vieillit leur redit de b6c ler,
De becher vaillamment afln de ne p6cher.
Prosper' CllSPHONTE FILS


ces amendments devient un '
devoir. Et je demeure cerl'ii
que vous ne manquerez pias d'ac-
courir en loule deposcr votre'
bulletin le 10 Janvicr.
J'ai dit tout s I'hleure que de
beaux r6sultals out tl6 oblenus
A I'Arcahaie. Je me crois dis-
pense de les enumbrer. Maisje
n'entends point dire quil ne
rest plus rien A laire pour noire
Commune. Mon ddsir de faire
classer I'Arcahaic, p a r mi les
tCominunes les plus iiportantes
sest realisW en partie. Et c'est
uniquement en vue de compl6-
tercette belle oeuvre qne j'ai
pose ma Candidature A la Ma-
gistrature Communale auk pro-
chaines elections.
11 ne me revient pas de me


Spr senter a vouu, cei a me seri E
Le er d1 reconnaissance infinie envers tres malaise. Je me borqnerai A
Janvier Ceux qui onut faith de notre terre vous dire que I'ceuvr que j'ai
A chlrie une Patrie libre et indC- dejA commence est IA. Jugez-li
a l lA rcaha e p-ndante. et vous me lugerez. J'ai la terme
La Commission Communale conviction, ainsi que la satisfac-
eDe nore Correst heureuse de vous voir r6- tion profoude d'avoir toujours
De notre Correspondant pondre A son appel. Votre pre- travaill6 A I'amlioratiou del'Ar
La f6te du ler Janvier, fWte senc2 constitute pour elle une cahaie. Et si vous me donnez
de l'Ind6pendance Nationale, a uarque de prcieux encourage- votre confiance en votant pour
et comm6mor6e, A I'Arcahaie ln sent et elle se plait A croire mnoi, vous mne lerez ainsi com-
tvec mrclat qui sied A une srh qu'elle a su d6lendre vos int6 prendre que vous avezappr&-
haute solennite. Le martin, A 8 its et am6liorer, dans les me- ci6 les eforts que i'ai lails et
hieures, tut chanted. A l'6getise S sures don't elle dispose, la situa- que, avec volre mandate, je con-
Pierre, le TE DEchant auquel as- tion gnrale de lArcahaie. ntmuerai de faire pour rendre
sistaient la Commission Co auquel as- Nous nous faisons un vraide- Arcahaie une Commune supe-
mnale toues les auaoorims cim- voir de remercier tous ceux qui rieure A tous ordres et A tout
vimunalet ouilitaies, les notables nous ont facility ou aid( dans ce jamais prosper.
I de la ville et une loulenoambre- sens. Nous remercions particu- Je ne vous dirai pas davanta-
de laville et une loulenombreu- lierement le Gouvernement du ge, je compile sur votre sympa-
SAprs la c6r6monie religieuse, Pr6sident Borno don't le pro thie.
s'aonserendit l H6lel Municiu gramme consist dans le pro- Je teminerai, Mesdames,Mes-
Ia o le resident et les Muniem- grs et l'avancement du Peuple sieurs, en vous souhaitant une
deal oft la CPrsident et les Me itien et qui oflre toujours honne et heureuse ann6e, je fais
nalse raient une repommission Cmmuavec ernpr ssement son con- desvoceux poOr que I'ann6e 1928
nAu champa n eptio Cas- course, chaque tois qu'une ine- apporte dans Ic foyer de cha
saunol President de la Commi.s- ure et propose, pour le bien- ctn de vous la sand, la joie et
sion Communaleadressa a Cmm pa-, tre dne population. 1 est la prosp6rit6.
siroleen ces termes a sessa invias: pa-eale de dire c quil a ma- Veuillez lever vos verres en
role en ces temes A seinvi6s: pifestle dune facon touted spe- criant avec moi
Mesdames, ciale sa sympathie pour la po- Vive Haiti!
Messieurs, pulation de I'Arcahaie et quIl a Vive le President Borno !
II y a just un an, A la meme I contribu6 dans une large me-
place, j'adressai un cordial sa- sure aux beaux r6sultats obte- Durant toule la journ6 la
ut, avec mes vceux les meil- nus dans cette Commune. ville tut en grande liesse. Dans
leurs A tous ceux qui, dans un Le soucidu Gouvernementde I'apres-midi, il y eaut, sur la
noble sentiment et un culte ad- Son Excellence le President Place d'Arme, concert oftert par
mirabte, s'taient rdunis pour Borno, de renover Haiti en la la Musique municipal ettoutes
commmorer le le r Janvier, an- fisnt e n r e r dfinitivement sortes d'attractions auxqelles
niversairedel'Independanceque dansleprogreseclate dans le pro pr nait part une loule nom-
nos Ancetres, dans un elan he- jet d'Amendements soumis A la breuse, animee par la pius belle
roique, nous ontdonne. ratification populaire. Celte mo- gail.
Puis-je vous exprimer toute dification de notre Constitution Dl)ans la soiree, les rejouis.
la joie qne i'eprouve encore au- r6pondant pleinement aux be- sauces, !es illuminations publi-
jourd'hui A vous voir ici, et en sons de tous ordres da Peuple ques se poursuivirent tres tard
plus grand nombre que I'ann6e haitien, doit ainener un latl de dans les rues.
dern ire. Aht c'est que nous hoses heureux tdans ngIre I 'rcah.ie a done,dicriment
6prouvons le besoin de commu- IPays. Aussi, pour cheque Ci- coin:n6iiorc le grand I annivcr-
mer dans un m6me sentiment loyen conscient, l'adh6sion A saire.


- I;.


Lisez ce qui vous interest


DEPUIS le 15 D6cembre 1927 nous avons 6tabli notre


MAGASIN a Port-au-Prince, Rue Bonne-Foi,-229


(Ancien local commercial de Mr PAWLEY). Et a&nt

pour but le ramide credit de notre nouvel etablisse nt,

nous mettons a la disposition de tous les commer ,nts

I d'Haiti, nos Stocks de marchandises recemment re es

'a des prix raisonnables.


Vous ites'pried4elnous 'visiter,~ou Jde no'st dcrite; nous aurons le p
recevoir, ou de vous rdpondreeen vous envoyant nos listes de, prix et1
gAndrales de vente. Nous vendons seulement'ens"gros:


Tissus de toutes sortes, Faiences,


plais r de vous
nos'conditions


Materiels d'installafions hygi6niques,c


De Gussme&CCo.


'I 1


~C-^ f.


Ch etIBalIloii Fitls Chaise, Dodines, Glaces, Tableaux, Lits, Ca
A 1 Lavabos, Grand assortment articles pour c,


"POW .- -'-.-


It I


- -1-l- I


- -- I "' r - _._.. ____


.. ; ? -


III I Ill


~L


_ ____


L~ --


ont besoi de mnoni
richsM an vkit ,Ispads0
qu abode dam l Ut d
oie do moru, pour r ir
et fortifier.
Ltaaulon Scott
prori re aux enf ant* qd
g, andihent oe vitamin"
oat i., out bee a -I
qu'is ne trout jpM t
jours dans Ia norrita~
ordinaire. Nourrime
votre enfant avec
LtMuhioM Scott.


Avis
Mademoiselle Fernande SI
ciliano,fille et h6ritiire de teu
Monsieur Barth6lemy Sicilia
no et lesayants droit 6ventuels
a la dite succession, repr6sen
tes: la premiere par qes Les
pinasse, Eth6art et W. Michel,
les seconds par Ae Seymour
Pradel, avocat conseil de Is
L6gation de France a Port au
Prince, portent A la connais
sance des inttresses que la
mission. d'ex6cuteur testament
taire du sieur Arthur Benja
min Gardiner. qui lui avait
etd confibeepar teu Barth6le
my Siciliano, a pris fin; qu'en
consequence, aucun pavement
relatit A la dite succession ue
peut Otre tait au dit sieur Gar
dineret que ceux qui ont 6 6
opedrs sans la presence de
Mile Siciliano et sans sa sign
lure sont entieremeut nulset
tie nul ellet juridique et, par
suite, devront 6tre refaits a
qui de droit.
Port-au-Prince, le 4 janvier
1928.


Fiangailles
Nous enregistrons avec plai-
sir les flancailles de
Melle Arlette Pasqapl
et de M. Louis A. Bl'lard
Au ieune et distingu6 couple
nous options nos plus ,46res
compliments.


i


A Iouei,,
Grande Halle a "oA
ve,pour conditiof- s'fResser
A Ch. N. GAETJEN$ .,,
,* '.4 I-j


O -'-0


,4


S,%


- *-










LE MATIN -


7 Janvier


I



4


1928


',h leading mineral waer



La Boisson connue dans

le monde enter

EST UN


RAFRAICHJSSANT
ET Uk


RECONSTITUANT

FROID


EAU MINgRALE WHITE ROCK
GINGERAL WHITE ROCK


Le seul Ginceral fait

d'eau mineral pure

des Sources

WHITE ROCK


DANS TOUS LES MEILLEURS HOTEl S,
CLUBS, CAFES ET RESTAURANTS


Mohr & Laurin
Distribnteurs, Port-au-Prince, Haiti
-~, -~a


I CAS NO V.
La valeur nutritive du Viro! d montrte danm une skrie de cas--
A.i il details ont tt. fourni_ per des membres de la profession
medical.













Le MB Povall, avant d'avoir Le Bwd Povadl, apre avoir
prism du Vitol. prm du Virol.
* De 3 p 856 a 14 '' 287.
Le Bb6 ~~ovall, de Salford, avait d tpcri jusqu'a l'Age
de 6 mois, auqu I il ne pesait que 2~" 949 et il n'1tait
plus alors que peau et us. l)ans l'etat terrible o6 il
se trouvait, on lui donna du Virol et une amelioratiun
se produisit irnniediatcnient. Apres 4 mi'is d'alimentation
au Virol, il gagne un prix 'I'xposition de Bbebs de Salford.
II pese maintenant 14"'K 2S,7 tt est dans un 6tat superbe."
Le Virol est u e preparation compor~e de Graissede
Moelle, d Extrait Glc#rann( de Moelle Rouge d'Oi,
^ ^d'Extrait de M-..lt, d'(Eufs.,et de Sirop de Citron.
C'ost aun aliment pr6cieux damn Is as d'Alimentattk
D6tectuouse, do Maramme, d'An mie, de Rachitisme
et de Phrisis.



VIROL
AGENTS:
W. QUINT WILLIAM & Co, Port.au Prince. HATM, Bolte Potak 147.
*.. VuI l IvuL I.. 1% t N I A I I ; I ()NDKES. ANG I.I. .R R


Le Vatican
et le Hexique
Le bruit a couru A Home que
des negociations seraient enta-
mees prochainement entire le
Saint-Siege et le Mexique.
On fait remarquer que le pa-
pe, dans son allocution au Con-
sistoire secret, n'a pas parli de
la situation existent au Mexique
Sdepuis la nise en vigueur des
nouvelles lois religieases.

Sm q-
TITIf90


Avis important
Nous soussign6,Avocatsdes
coh6ritiers P6tion Faubert,
avisonsalepublic, les Notaires
et les arpenteurs, qu'une ac-
tion en partage des terres de
. Hoche Blanche ( Galets),
Plaine du Cul de Sac, est in-
tent6e au sieur PNtion Fau-
bert, legataire de Fenelon
Faubert.
En cons6quence,toutes ven-
tes, toutes transactions quant
a ces terres demeurent nulles
et non avenues.
Port-au-Prince, le 2 janvier
1928.
S. Jeao-Lonis, Ls.Montas, av.


Le drolt maritime
international
en temps do guerre
Lemdres soudrail diseller *
In qu.slion avee WashinglbN
II se forme actuellement. in
Anglelerie, un courant de plps
en plus loil cn l'avtur d' tuln i tl
vel examnen appjolondi el d'une
discussion iniutieuse avec le
gouveriiement iamnricain, de la
question du droit maritime in-
ternational en temps de guerre.
La reprise de la question qyi
date de la guerre de 1812 el qui
a cause pas mial de friction avant
Ilentree des Etats-Unis dans it
grand guerre, est due en grani-
de imesure au mecontentement
general que provoque la con-
currence navale entire les deux
puissances,sirtout depuis le fi i
co de la Conterence navale tri-
partite de Genev etl announcee
recent du vaste programme tdi
constructions navales des Etlls
Unis.
II y a quelques ours le parli
politique connu sous le "liberal
candidates association qui a
pour tachc de chloisir les candi
dais pour le part liberal a
a d o p t 6 les resolutions en
laveur de la discussion de la
question entire les deux gou-
vernements.Deux revues hebdo
madaires influences, "The Spec,-
lator et 'The Nation", qui re.
presen ent le part liberal et le
parti conservateur, se sont eni,
pares A leur tour de la question
et font valoir le mcnime point de
vue.


La princess d6chue I
Mme Alexandre Zoubkow,alias
princesse Victoria de Schaum-
bourg-Lippe, sceur de 1'ex-kai-
ser, n'est pas encore au bout de
ses tribulations conjugales. EnA
6pousant un 6traiger. Ia nou-
velle marine se trouve exclude
des maisons pi inci er s,aux(quIl
les elle apparlient. D'autre pall,
elle est revenue ciloyenne rus-
se. M.is, co:ine son imjii s'est
enflui de Hussie, le gouverne-
ment sovietique ne lui recon-
nait plus la nalionaliit russe.
Donc, I'ex-princesse Victoria
n'est plus Allemnande, mais elle
nest plus Russe non plus. Ele 'l
n a, par consequent, aucune na-
tionalitl et, d'apr6s la loi alle-
mande, expliquee par un juris-
te renomme, professeur de I'U-
niversit6 de Berlin, elle peut
6tre expulsee come etran-
gkre indesirable ".


La persecution
religious
Le Pape fa hil allusion en rpondaint
all\ wul\ <,es ardinanilll
Le Pape Pie XI, r;-pondant
auxv(eux de Noel du college
des cardinaux, le 24 dcemlbre,
a dit qu'il ~lait surprise de ce que
tous les gouvernements civilises
ne se levaient pas pour minettre
un term aux persecutions reli-
gieuses au Mexique, en PIussie
et en Chine.
Le souverain pontile a d6cla-
re que ces persecutions a talent
des acres sauvages et barbares
sans precedents el des atrocitis
incroyables ,.
Le souverain pontife s'est ele-
ve centre toute imputation de
mobiles politiques dans l'ostra-
cisme don't il a frapp6 I'Action
Francaise ,, et a declard qu'il
regretlait que les monarchistes
franiais persistent dans ce qu'ils
appellent des absurdilhs n.
Mais le saint-pere s'est rejoui
des nombreuses marques de lo.
yalisme donnies par tous ies ca
tholiques, et de ia publication
recente d'un ouvrage sur la con
troverse relative a l 'Action
Francaise et intituliPourquoi
le pape a parlc.


L'eselaiaqe s.rait relabli dans uin
Colonir briinniquie
La ( Westminster G:izetle
denonanit. if y n quiehplie
jours, un project de loi en dis
cussion devant le parlemen
de In '1udrhodesie. Le proje
de loi renterme des s'ipula
tions en vertu desquelles le
900.000 noirs qui habitent It
territoire de celte colonies se
raient reduits a la condition
d'esclaves. Au move de con
trats de travail forces, ei soui
couleur de droil au travail
gar'ons et lilies poiurront Irin
contraints de travailler dana
les mines ou dans d'autres
exploitations Co m e il n'esl
pas prevu de limited (d'ge, les
entants pourront eire enio.
yes dans les mines,du jour oft
ils pourront marcher. La pi-
ne du fouet est pr6vue de la
lacon la plus libhrale. Les
fonctionnaires coloniaux pen-
vent en outre infliger des
amrendes de 20 livres sterling
et la prison avec travail force.
Les jeunes gens sans occupy.
timn approprie a leur Age on
ia leurs forces peuvent 6tre at
tribes par le commissaire
des indig6nes it des patrons
pour lesquels ils devront tra-
vailler. Desjeunes filles lAges
de moins de 14 ans habiteront
chez leur employer. m6me
s'il use de violence pour les
contraindre au travail ou au-
Irement. Dans ce cas, le comn-
missaire peut intervenir, mais
il y a peu de chances qu'il ap-
prenne ce que 'cesclave aurait
intIrdl iA lui faire savoir. En-
fin il est interdit aux indig&.
nes de quitter le terriloire de
la Sudrhod6sie sans une au
lorisation express donnce
rpar le corn missaire.
Ces scandaleuses disposi-
lions dans une colonie bri-
tannique sont (I'aulant plus
incoimpreliensibles lqu'au mo-
ment nmme on elles sont dis-
cultes de sang-troid, le gou-
vernement de IlInde envoie
des missions dans la Haute
Birmanie pour y e6manciper
les esclaves et abolir les sacri-
fices humans qui y dtaient
encore pratiques.


Le crAne do Lenine
Un specialiste allemand, le
professeur Vogt, a 616 charge
par le gouvernement des Soviets
d'6tudier le crane de Lenine.
D'ores et dejA, il a Ntabli que
le cerveau du G6nie rouge a
beaucoup plus de cellules pyra-
midales que les cerveaux ordi-
n:aires.
( Lenine possddait au maxi-
mum lesens du realisme prati-
que n, conclut le savant M. Vogt.
Liberal, Egalilo, FralernilO.
Sailt-on l'origine de cette c&-
lebre devise ?
On la doit a un certain Mo-
moro, imprimeur parisien qui
la trouva en 1791.
Devenu, apres le renverse-
ment de la royatI_ au 10 aout
1792, membre de la Commis-
Ssion administrative de Paris,
Momoro fut charge de I'organi-
sation des fetes publiques. Sur
les 6cussons, les pancarles, les
embl6mes qui etaaent places sur
les edifices pour orner ces fetes,
Momoro fit placer partout ces
trois mots et ainsi les popula-
risa.
Comme on le salt, LIBEiT(:-
EoALIT-F.,ATEHNITg eSt la devise
national d'HaIti, elle figure dans
les armories de la RHpublique,
sur les pieces de monnaie na-
tiouale et sur toutes les pieces
olficielles.


Pranoesea BerutIn dans

La Gourmandise
Intt6e mt Q0.


C
.4' ~
= ,- -w
-. 4"-.


4 4. -,
...*.
A
S ~*, .


-^^W 1 l?^m*


'jr' ..0 *. ** " ,'It" '"
1MPT'> '4%ww'* "'*S'-"V A^


1,1



l.t
s



s
e

i

s


II



s
t

.


N t, T


Lc' ndcessaire Good-
year- pour r pa ra-
tionde CHAMBRESA AIR
est indispensable aux
Motoristes. Ayez, en
toujours un dans ',o-
tre automobile,"-"
TIE WEST INDIES
TRADING Co.
Port-au-Prince
Cap-Haiticn, Jacmel
Gonaives


GOCD)


-4-.


-'C -.5.


I.


J


00--A"ml


- 7 - - - -


r I I --


-------- -1 I I


22i-I


_ .. ~


PrIes-erbal du tinrage du 30 D1k- Un disoours do Daudeot
eembre. 1927 de aI Lolerie de Is
Chambre du Cominmerre d'llalli. cc que la voix de M. Loon
Aujourd'hni trentiime jour l)audel s'est tail entendre, de
du mois de decenmbre iil eutl exil, par haut-parleur, a une
cent vingt sept, en vertu de reunion de rentrde des 61u.
I rrnt4 de Monsieur le Pr6- diants d'Action franpaise , et
let de Port au Prince' en date publie la stenographle de ce
du 13 dkcenml)re 1927 nots discourse, don't voici la con-
avons proceed dans les for- cldion :
lines et conditions p: '6vtl-s par a II ny a plus ricne a tten-
le dit ar d6d an premier tirage dre du regime parlementaire;
de la Loterie de la (liitnbre nous ne pouvons attendre le
de Commerce d'Ualtti. salute que du coup d'Etat que
Apr6s avoir, en presence du nous, gens d'Action franuaise.
public et des soussignes fait sa'irons r.aliser heree ve-
compter les boules ainsi Cue nue, que nous avons jurd de
les nuiu6ros, le ltirage des bil- realiserau peril de notreexis-
lets gagnants a et0 ex6cute tence,et cefa dana le plus bret
sous le contr6le de la Pr6lec- delai car, nous en sommes
lure de Port-au-Prince, repr&- convaincys, nous arriverons
sent6e par Mr Rene Laleau, au pouvoir en avant de la ca-
express6ment d6signe t cette tastrophe nouvelle, de cette
fin par le Pretet. nouvelle aggression allemande
De tout quoi, nous avons (qui se produirait dans des
dressed t clos notre present conditions pires pour nous
proc6s-verbal, apris avoir que celles de 1914.
vaqud de onze heuireset(deiie (En terminant, je vous rap
du matina 3 hs. moins 20 de pelle que nous avons tait le
I'aprcs-midi, en presence du sermentlde sauver notre pays.
sieur Rene Lalcau, repr6sen- Ile vous price dacclamer de-
tant de I'autorit6,2o deslsieurs bout avec mnoi la famille ro-
Ed. Esteve et Eug6ne Lehbosse, yale et la monarchic trancaise.
President et Tresorier de la A has la R publique I Vive le
ChambredecCommerce d'lai- roi I
ti qui out tous signed avec
nous, menl)res du Ciornit -
d'Organisation (Ic la sus-dite Un joueur do foot-ball
Loteric. mourt en a6roplan
(Sign) : Hene Laleau, Ed. PARIS Le lieutenant Yves
Ist6veEug. Leboss6, J. Cour- I)u Manoir, fameux joueur de
tois,av. H. Moise,av. Ch. Cour- foot-bll, a 6t6 tu6 dans une chn
tois. te d'aroplane pres de Chateau-
Sroux.Du Manoir tait offilcier de
Pour copic conlormne : reserve et accomplissait sa pd-
Le Secretaire ; (Sign6) riode annuelle d'entratnement
J. COURT1OIS militaire.





DIMANCHE A 4 heures 1/2 : Matinee.

La Maison du Mystere
ler et 26me episodes.
Entree : 0, 50; Balcon : 1.00.
A 8 HEURES
Un film don't la Reclame n'est plus a faire:

K(ENIGSMARK
d'aprds le Roman de P. Benoit avec Huguette Duflos et Jacques
Catelain. Entr6e i 2,a83 4 Gourdee.





DIMANCHEIf 5 hs. de I',ai'vs-wnidi:-,Matin6e et Surprise

Les Trois Monsquetaires
A 8 HEURE8

Chariot patline


q


AVl*-







4
-'p.
A..-' q


LP MAtlIN 7 Janlier 1928


C .m' .

S'Creme


TEE


"ELYS
un teint de lys

I ," 'r t
IfemC la poudre
Asiure une
Sornat/on exqluse
La& Crtne TEINDELYS, fAn
nrtumu"se, nore. is t cap q ,
dX o tenstr en ri, n I* pafu. 1
I JOitC.11 YIsIuPliti t I 1 b li -Vi All 'r I


S 1. \ ' .rher. xc on )am ,, ;
*""""" ': ' <
T lu irt PartumCe e l .ux c r i it
Ie t ype le plus parlf. de t crL *m
do toilette ^ m i b Jul #Vitt to

.....| ..,i I ARYS

Le c aCs' rela deV'ep- .1 dPARIS
o toa f9rhemdr d t I tM* m* he rides .t / t Pi ( fum r ies et (irnd- Ml a*I lni
.1 -


Horn Line
t|Le steamer Marie Horn ,
vepant d' tdrope et des ports
du Nbrd est'A'tendu i la capi
tale le 10janvier 1928 en route
le meme jour pour Kingston,


Ly| i Chi .iri .*nt d'aldresse
J?'a I'hoi 'd viscr. le foic '-"e I lie M16nos intor.
pubciet le t ..ercc.en par me p prsitit ,Is amis et clients
1tculer I e euu comnn ii' 1e. t 're la. r6siden-
accarid,,q, pr ci'd ejojr, Ic, I -n ,e ainc'ricaine anl
Mr A. rlhI me .il No i '. a rue d r comi pi e 'a h Ve I l,. Chapel -
kii.r^- S Louiade 'onzague.Mr ;mi-


prenouantfihel passages. '" -- .. e;i Dnc. 192 lc Nelson on trere, s ,ieI.
Jobs. PEIE S1R I I--- dressed -

j ...*. ... *'"ii-d, -^ -- -, "






'.l .1. 4
el 1.. po r L
eluItcy,. o .e 'le letv I /





-wt.a T P, erin.e. *
tore i d .e re de iabt it e Iw
EpX d iiOIIt lw, cs.

,-eri'W1' e .ie I e de 1`1s La s .W it
xp,4t11 Ii- l'""7;* L'61 5tt.d'ua aat6 g.oaft

.Sa ic*.- ", Kana a sa It .t ,U,, ,.,
l. OlMATS .i D """' iebuo" tr ttam lea germ s
e .t... ii ti it" I& pea, it I& purile t I& proto b


5-l o61-K1Oinc o-mparable P111 eA
,, du beurre de 1 Ala.
UUMIN/1"R .b le


Tou IIesi erblancs ont coinme
si ,uniU bceut
a oit de l.ui des amis par-
out qu n'acheteront,
ur aucun prix un au-
Ib4re 4e table.


- iil o y al I N h nil nd -.......--s il



0 loyal Neehrlands


mTI UIflP


si;, *1Y


West (Indian Aerial Express :
Nous avons l'honneur d'intormer Ie public quo nous avons i66l soamd Agents G46dt4" 9o'
aitil do la West Indian aerial express., iLes avions doe cotte Conaplainie arrivent 1et d.I nl
Digasono, tout prAbs da Bassin G6oral. t)esautos sout Imis gratuitement a ladisposiitO*"B pM-
par & callerr come au retour.


Le service est assare par dx avlas :
Santa ariaw 3 moteurs, capaIdt to P1s0s -
La Nina i 1 motor napaclif 4 Pagaers


Proebalnement un service r1gulier sera dtabli centre '.Port-au-Prance et Santiago deo
fne sit fix6 come suit pour le service actuel ):
JLUNDi -De San Juan P, R. i Santo Domingo City 9 a. m.'l ,
De Santo Domingo ?h Port-au-Prince 2 p. 1l.
MARDI --De Port-au-Piince & Sto-Domingo 11 a. m.
JEUDI De Sto-DourioDo A San Juan P. R. 7 m. /
De San Joao P. R. Santo-Domingo 2, p. m.
SAMEDI Sto-Domingo & San'Juan R. P. 7 a. m. "
]jDe:Sau Juan P. R. a Santo Domingo .rp,.'m.
DIM&NCHE De Santo Domingo &:San Juan P. R. 2 p..m.


Cabe: 1iti 6

.i
*


Prix des Pasges
Aller Aller & retourl
San Joaa, P. R. a Sto-Domingo, City etivice et:vres 50 dolt. t. 85
Santo-Domingo Oity & Port- au-Prince et vice verse 40 Dol. 65
Port-au-Prince i San Juan, P.:R. et vice versa 85! 144.50.1 ,
Chaque passage r adroit a trente:(;3U()livres de bagagoe.,'Pour chaqaepivreonJ fraetiondo kre.': onB
*zcd4ent.,on paiera demi]l2 olo doe lavaleur total d. billet de passage.
A- "Viw'1 .3


rorp rensigoements suppementsaires, priei ue s a'aresser a I .

Royal! Netheriantd Stea..*.
Port-nu-Pr ie. salt il66phom : mo 2353. -

_____- -_- I-i


i


La Parisienn
I, #A ..~-.' -


VEND les meilleurs el les #i

renommes Souliers'


PACKARD, RICHELLIEIVT, TRIANO

.ft d'aulres styles


pour les deux sexes.


Sle de volre
F._ine i "hurrI'


,picier le
de able


IRUUN 1,Sll s
Ell l, siur


esi b.\ S1EL I,
his lerblalics cl


vousaue:d bon beaLLrre pour l rIgeil. Pourquoi 1e r as acheler
i, njeilktar Beurre,pjqxjre lout .1,c" elf "O eli
mat trovical ar les UsinWs l it
de Copenhague
En demannl FERBLANC DiBEURRE DI TABLE aye: soin qu'on ,m
vend celui avec UN SEUL B(EUF, seale garantie que vous achele: le


Beitie eLBruun

n venle dans toutes les
bolnn 4Dpicernea partouti
R't fltWi


is eti


,i. ..


Pour' vos commandesidi-
Sreites. pritre de vous IGLI/-
bprGEssroLMCO


L. PREETZMANN-AGGERHOLM & C0
L" AGENTS EXCLUSIFS


----------------------------------------------------.- -.-- A -e


Mhirque TRIANON
Les chaussies d(e cctt e .iri(ic se trouvent dans nos Ma
gtiifns S)LiS lei varikte, siivanles: Vcr.nis noir,-C ha m:olis
g blanc,- Bleu extract,-Gris, Clinmpagne glat,
dore ct argent6

;vend aussi les plus reputes costumes dejla Marque
*BESTFIT* /
Casimir -_Gabardine Palmbeach-Dril, pour hommes
-Nos Prix sont lixes, defiant toute concurrence-
-EXPOSITION PERMAMENTE
tenez viter "6a Parisienne'
St *w 'r c, -"iq! Fml ft A%

Franco & Vicente
Angle des Rues des miracles et Qrand'lue


>1


~1 , '-'i~"'---lw1*l~lc


-- ..f.**'",


. .


#*"rb
.. .


^
I
')


A j -1 46 & W


I


P


A


, ~ ~ ~ 4 4A -




- -I I --A


LE MATIN 7 Janvier 1928


Burro.ghs


Celte Nouvelle Machine est
aisment dephlac6e dun conmp-
toir au bureau, de table en la
ble ct du bureau a la mason.
Laissez-nous VOLISdonner tlne
dmontration gratis, lhcrivez
ou t616elephonez:


MOFR & LAURIN
RBI Roux & RUE DUCENTHR T'LLI PHONE 2375
Addition- Tenue de Iivrcs-- Calcul Machines a preparer des complies


ASSUREZ-VOUS CENTRE INCENDIE



LaNorwich Union Fire Insuranoe
"'. SOCIETY LIMITED

Norwich (England)

Grande Compagnie d'Assurance


Fonde1


'Capital

;ous-Agents
, .p.x Cayes -J. Bout"
eit-GoAve-D. Bomi
Gonaives A. Gellr
Cap flaitien- L. de C


en 1797.


30.000.000oooe Dollars

geois Jeremic Lavand Freres
bace Jacmel A. Turnier
ard P'ort-dec-lPaix-S. Sylvain & Co.
Catalogen Aquin L. Ilyppolite


J. DAALDER Jr
Agent tnral poiir laiti
Port-naolPrince


\2K ONAce AL[



SAVON HAITIEN!
.&iLA


/ G^ esLe sep

V I ELN DEPOT: AUX


Ce qui a'a jamais td aIsit
Ce qui oe peat tire depasse.
La Kola-Champagne

F. SEJOURNE
GrAce & son outillage perrectionud, la Pharmacie 86joured livre
sa clientele one boisson gazeuse de premier choix.
La Kola S&journe prdpar6e avec des soins rigoureux d'asepsie
ne peut ptas occasionner la liHvre typbolde.
L'eau employee dans a preparation eat filtrde at sterilisde.-
Les bouteilles sont passedes I'6tuve.
La Kola Sdjourne no content aucus des antisepliques utilis g
parfois pour conserver lea boissonD gazeuses : La Kola SdjournA
no cotieont pas non plus do Saccharine en lieu et place du Su-
cre laimatt on arrive goft mdtallique.
Tous can products sont nuisibles a rorganisme et quelque peu
toxiques.
La Kola Sijournd, pour preuve de sa puretd et de son irrpro-
chable preparation so conserve inddfiniment ; elle n'est pas on
milieu dlectif pour les microorganisaces.
La Kola Sdjournd, enlin, esat tocique par son extrait fluide de
Kola.
. . '


ARMES DE PAP.IS
PO.XT AU Pj INCE'-
.. .. . _. - ..I


Dishllerie


do 1'Aiile


M6dailles d'or, d'argent a
I'Exposition de Santiago de!
los Caballeros 1927. f,a
Rhumn Champion n *
LIQUEURS FINES, SIROPS
-' LALCOOL
EAU DE COLOGNE
Produit exquis rivalisant
avec les meilleures marques
6trang6res.
Importation de VIiNS de
diverse provenances.
GROS & DTTAIL


fGAILLES de CARE


Malgre la baisse de cet ar-

tiele, vous trouverez

tp qours le meilleur prix


SA. DE MATTERS
Port-at -IPrin:ce
Ouiacbdteioujours et a prix avantageux, viel
pierres piecieuses et diamants.
_J il' _______


Il


argent,


LA noliaCn KLA PU nsimcAcdI
INJECTIOI PEYRARD
SWD'ALORE a
Sof tes ILeeN*eMON i
ot I i.t*elme l WieM
rdeeots
231 Ar'bs irli
(Repi do M~d.db. J4Aow')
Le traitement et compKti

gurifient le$af t g et ient Is cyaste.
ROUTES BONNES PHARMACIES |
giUIT IUDARDm pr ,,,yP


A. de Matteis,,Co
Representants pour Hai.


S"v
" II '


-.0- -


r


PORTATIVE


Voici la Nouvelle Machine &
additionner., BURROUGHS.
Bile add itio nne ra juIqu'Ii)
1.@00.000.00. Posshde un ch.-
vier vi sib I e Standard. reut-
6tre touche avec une seule-
main.


.n.. la a .- .aS --


M Fontaine
---" Propriliaire ,"


-.'9


J


--;---- --- -- -


- I -- --


_ -- .~-I- -


_,,,,


& CO




---- -- U- -QPC- -- --. --- --


'-""Opw


1'


LE MIATIN --


7 Janvier 1928


-~1 - -


one


CHAMBRES


AIR


NOUS avons Il plaisir de vous adviser avoir reqt
assertimnent complete de Pneus t Ohaimn es a ar


Itco


Pour Voitures passagers'et Camions.
Un pneu pour chaque usage, Ie Fire-lone Heavy
Duty r our les brands voyaaes,|e Firestou Dalloon pout
Sotre voature de promenade et le

r irestone Solid 30 5


1~


,1





p

I.











I








V




.44
.r.

F
I


de nombreux amis partout en


Haiti el le monde:


EN VEN FE'CHIEZ:
Mr i'dmondI Il.a'nure. a .hnian.I
Mr Eias SaIlibi,, Aux "';iyes.
Michel D.squ ron..lerem:e.
SC.lement Pina "d, St Marc.
a Anloine (icllr.rl, G'nalvcs.
Jean Luciani&Co. Port de Paix
Mr F. Maurasse, Cap-Haitien
MrT. Gousse, MirgoAne
et chaque chambre i air tat garanti'par

Tirestowe


que vous allez acheter un Paen so une Cmabre i air,


L. PREETZMANN-AGGERHOLM & Co
AGENTS EXCLUSIFS


PNE TS


Au Bon

March
Vient ae -recevoir G RIA-
PHONOLA, marque ODEIN
(Une marque allemande )
Prix moderns.
Ces appareils sont prdsenths
sous forces de valises porta-
tives.
VENEZ-VOIR I


s----r- ------I


AVIS
Nous avisons le public /et le Commerce qu'A partir de ce
our l'agence g6niralc de la HAIIMUR.o AMERIKA. LINJE est trans
er&e A la General Agent ur der florn Linie.
Jobs IPETEIASEN OLOFFSON, LUCAS & Go

' Messieurs Oollson, Lucas & Co cessent aussi d'dtre agents
de la Hamburg America Linie ;i Saint Marc, Petit-iGove et
,Jacmel.


-I

N 1


DEltMAt SlS
Le MENNEW, proc6d6 scien iflque
pour calmer les eftetts de la barber
La CRIME" & raser MiNNEN v"*, 4rt res une
douce.et ralraichissanle barbe 4 le mIaent o6
elle prend contact avec vote rsofr.
Usez de beaucoup d'eau-chaude ou frolde du.
i e oa tendre.O Achet'z le gros tube rayd de vert. to
vente partout. .
I F Apr"s la harhe ddlicieuse-'le baum= MElNNN
pour 18 peau, enlfve le ijsat do;k tI- -iftui-
1/ chU el p6rit les petite coupuros t lea Inf RA.
pidement absorbee. Sansgraisse. Continue deas on
tube portatit pour les trousses de voyage.Rien A cas
ser, rien no p ut se rdpandre.
"An1_
1^NI1PI"YU1U18r3


iPRIX DE FIANT

TOUTE CONCURRENCE
ur les articles suivans :
i en pte hin nche,vertc et rouge marque
Peln ure ,,BH

Davis'-Ba kinq Powder:
meilleure poodre d'6lvation offerle dans le march surnom
mne cLa 'Me v 6eite eause du volume considerable de
son rendement, Celle qui es( pr6 16re ici et partout.
C*. pour chaussures: Qu-ilit et prix d0-
ClaqOes: f ast toute concurrence. Nous faisons
des prix toujoars pl..s bas que ceux desautr's.
Ihffisky: Nous avous t0ujo. rICs le plus fort stock

Cha-mnpaqgni

Vins M /sseux an
COMMERCIAL A'I IES & CO'. MIS.iI)NS
En i'la Douane


Cbh


wt le Rhum Nectar

I ljeaDS
E LETAT No 1940


PAWSSEDES PRIX
Viltaps en bouteilles
SVAiqdc-li t bteillebG.2,50 G.1,75
Vin rouge 0 2,0) 1.50
Sirops de routes sortes G.2,50 la btl.
Liqueurs a 5 00 ((
Rhum e 1 ileje.el demi bout.
A part el cenimes.
ExtraitS r L"ps e:i.queurs
1 et2fltres.

.. -_,. ...-..- '.^ "-


L A MODE esige une recherche do plus eo plus Bcieiear ce
qui sit *Mod s noe vent jama. dire vdicule; aui la mdietiom
Jitp'us ricentes crdalions deila'Saison est arrlvds ehe4

Paul E AUXILA


I laut voir ces Chaus-
sures pour hommes,fem.
mnes et enlant-, en touted
peausseriep, et modMles.


&


GONZELL WHITE
du Big Jamboree CoN
Gonzelle White, la c6l6bre 6toile,
la principal vedette du
Big Jamboree Com-
pany, une des plus
jolies actrices de la contr6et; di
cu'elle doit sa jolie chevelure A
I usage r6gulier qu'elle tait de
L'XELMNTO
QUININE POMMADE
Vous aussi vous pouvez avoir use
,olie chevelure en vous servant do
l'Exelento. Elie agit our let raci
nes des theveux et Ie cuir chevolu
re apris usage votr chevelore eet
plus longue et plus jolie qu'aupa-
ravant.
Leo esth6tes recommandental'Exe
lento" parce qu'elle est la |vrai-
pommade de quinine. It por6coni-
sent aussi Ie savon Exelento Skit
qui conserve fraicbe la peau en
enle lea boutons et lea teaches.
Nous sommes si sairs de ces user-
tions t quo vous aurez entire
satitslaction avec cos products re
marquables st vous:vous en served
r6gulhiremeut, que nous vous on.
verrons gratis uon dchantillon de
chacun d'eau.Nous vous enverron'
austi une brochure decrite per des
sp6cialistes en chevelure eat en
teint. No is vous ferons des propo
sitions int6ressantes si vous voule7
montrar et recommander nos pro
duits & vos amis.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATL4ANT4, GEORGIA
Agents demands pour tous pays
Ecrivez pour renseignement.
r--


-- ,-o~.- -


it


I4 -r- '


- a.. '-.- d. ..~ .'IS~'~ *bb~ *


I. -;J - -,


4. *


Ses Bas do ?oie coulours a Mode eo toutes qualitis at prizBs
de fil, Bao de cotton. etc.Chaussettes do fil supdriour et de sole rroy4
Four bommes ; de fil poor infants, etc.
Faites preodre un 6chantillon do ses Toilus & drap, an fil e
m6ti,, on coton, voir sos Draps n fil brodds,grand genre aves lr
tais assortles.



ASSURANCE

Centre Accident.

Royal exchange Asiu i e

Londres

Etd dopuls 8 206 a
C*iUaI Dok376,W00OM.


Vous Ateosexposd aux accidents ou aux Maladies Grave,
chaque moment de votreo|ie.
Nous assurons contre tons accidents soit par Au N v ,
Chemin de Fer, Vapeur,Machines ;enfn do naImporte
Nous paierons pour Mort occassionde par accident, juaqu%'
Dollars 10,000,00.
Pour purte des Membres du :corps occasionnia 'ameid ,
jusqut' Dollars 19000,0 .,
Pour incapadi5 ov'ipire, juqu 6r d& l s das r aj ~ ,.
-*our incapass al ante, 30$ilaranper i 4
preieri anne, et 500 de. par an pndaantdO as. .
Tous soins medical et chirurgical par votre propre m
no* charge.
I ead' accideatrl 6rulft ek or tovo une Maldle, q
empAchera de travailler votre famille n'aura aucuse cwaue d'.ql
tude.
Prime annuei.e Dol. 5.: DoL 40, solon montant d'auaqos
Nous avoos une ahebrance pour cheque home profeaoonej
solt Uedecia, Avocat, lungnieur, Dentiste, etc.
Chaque commergant, commis, Magon. Charpentier, Profegar
d'Ecole, Banquier,ArpqnteuJrotirnaliste,peiatreeatce dt.8 A 60 qa.
Rem pliss' zle coupon ci -essous,et nous vous enverrous un pro-
peclus avec toup lea ddtailb qui pouventvous nltdresser.
Nous assurons aussi votre Autojeontre dommages et tous ucci
dents, incendie, Foudre, vol, etc.
Le propridtaire centre accident:en connection:avec I'Auto.
Vos passaaers centre pour le mAme.
Votre Magasin et Maison privde centre incendiejetla Foodre.
Nous vous ausoions sans examen medical.,
Au Caribbean .Trading Co. Ltd. '
Agents G6n6raux
Royal Exchange &ssuranoe do Loandrw
Dept Accident
Chers Messieurs
Je suis interests dans nue police d'assurance centre
accidents pour Dollars .... .................
Veuillez blin m'envoyer sans aucun engagement :sur pan
port, tous les details y conceanani.
Nom
Addresses
Occupation .. .

(X) Donnez ici le montant de la police Dol.1250 minimum 10,010
maximum.
Demaudez prospectus et reansignemenls au
Garibbean Trading Co.-Ltd.
P. O. Box 147 Portua4Prlme.
W. QUINTIN WILLIAMS, Pr salkeL
Pompe 1 Tooneau !d laJk
D.R. P. demand6.D1 ) .M
Poour halles 4aiseet et i
Sbezie,. perel, a .e, e& .
Pouvant tramsprtor 1
lconoUique. le d 4 jte i
/ materiaux, contr61e d la O.
sommation.
SNous cherchons reout,
i luV K S I[pour visiter toute rinduside.l '
garages, lies ateliers ide repam-
\.. \tion pour automobiles, etc.
Bo n n'e commission. Dp
--* conre cuailanea .
iIA07 EIJI T *,V
-Cologne-Braunseld (Alemagne.)


a lait


(laque Plneu


Pour les camions de I T.
,INotre stock comprend un assortimern des plus
cotnplet de routes les din ensiDns el la supgrioritd
de Na quality


k71 ton


La prochaine lois
adressez-vouS i


4,
1,* *


*..


A


- I II


- "I ~--1-- ~--I--


I


I


t.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs