Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04643
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-20-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04643

Full Text





.gmont MARiO1RI
DIRECTEUR
Rue Amzricaine, 1358

TELEPHONE N* 2242


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


I .


Fp grnds probl6mom InternaUon"uz...


La situation de 1'Autriche
i'


Sta:s le Rdtire, Mgr Ignace
Il chancelier de Ia R6pu-
ie Anirichienne a pii-
Mit, dernierement, un article
Write d'etre resume et
uet' pen commeni6.
I$'dressant 6 un publicC
anger, le directeur de la
tlique autrichienne parle
Sdliplomate supremement
ile. De la souplesse, des
pan'es infinies, I'art de sou-
'rie en insinuant des choses
asid6rables et en dtablis-
les plus graves considd-
rations polilique,-wifin, I'ap-
| uce de n'avoiitien dit et
tre d'atfcord avec tout Ic
onde, tells sont les carac-
stiques de 1'article don't
0onsparlons et qni, i tous
0rds, m6rite d'eire lu p.ir
tbos ceux q u i s'intbressent
iox grands probl6mes qui se
posen, ac'ucllement, ('evant
h peuples e' Cle gouverne-
toents.
Qu'on en juge d'ailleurs I
I On se lourmente beau-
coup plus de la situation de
IAutriclic, crit Mgr Seipel, ,
strangerer qu,'A Vienne. C'est
b rt gentile, mais c'est inutile.
I'Antriche ne se consider
Scomme un simple objet
1a politique ... ,.es autres,r
is elle veut prendre une
t Active A la lpr6paration
-. ik venir.j I
eel sera-il cet avenir. II
palldiflicile de le Driciser
cluellement, car Mgr Sciielt
Sgarde de I'indiquer. II se
tjlente de dire: a Les Autri
thiiens se sont soumis ai la
puissance supericure des na-
Shos victorieuses; ils onl si-
S_.destraitusavecl intention
lees execuler a la leltre, en
r uteloyaul6. Car les Autri !
Aikns ont la guerre en hor- '
ftar.-s ie placent pas leur
"onfiance d.,ns les alas d'un
Nouveau conflil d6chaine par
des Etals jpluspuissanls. Pa-
liement ils attendant que
kiomphe la raison polilique
*t'conoin'que )>.
SE non sans une fine ironic,
M I eip)( ajoulc e: Nous
Autrichien ne sommes ni
dolents ni trWs reserves,
0mais, de nature, nous prc16-
,rofns ne )as caller tous les
,jiirs sur la place dun marchie
pour expose lnos dsirs con-
Cernant eI tlitur statute de no-
tre pays. Ious i'avons pas le
1s(tlce jour aiix proph&-
,l aiats nous ailnons con-I
tenpler, avec bonne humeur,
es antres proph6tes.))
Done, on le voit dMia par
tesfragments, point de vai-i
tes recriminations. Pourfant,


11 est evident que le droit de
libre disi osilion n'a pas joue
en lavetr de I Aitriche. II a
mrnme joue a son detriment.
Seulesdes considerati ins po-
litiques, et non historiques
u geographiques, ont presi-
la naissance douloureuse
de I'actuelle Autriche.
Mais,6coulez le Chancelier:
a De la connaissance et de la-
veude ce tait doit logiquement
s'ensuivre que I'avenii de I'Au
tr'che, plus que celui de tout
autre Etat d6pendra des intf-
rats et du d6veloppement de
la polilique g6ndrale de I'Eu-
rope.))
Cela, cepen 'ant, est un peu
nuageux. Mais soudain, plus
de c arte, sans que la brume
ltoteloii se dissipe Icut
a lait : ( Les Autrichiens,
p',mrsuit Monseigneur Seipel,e
sont flattds de constater que
leuravenir continue a our-
nir le sujet de tant de dis.
cussions. Ils espr,:nt qu'un
grand renversement des cho-
ses, en Europe, pouvait assi-
gnerAi I'Autriche une noun el!e
place et que ce retirement ne
saurait itre loign6 plant on
en parole Mais la reaction na-
turellede cetl tat d'optimisme
ne tarde pas A se manilester.
(( Les utrichiens se depri-
ment et percent courage lors-
qu'ils commencent a se rendre
compete que ce retirement ne
se product pas si vile. Toute-
tois,il n'ya rien qu- doive c .-
tretenir cet tat de pess mis-
me et de decouragement si
nous savons tirer le meilleur
profit de cette periode actuel-
le d'attenle. Quel que doive
lre I'avenir de I'Autrich, fo:' -
c6ment I'Europe continuera
sa march. Dans une < penouvelle), notre destinee
nous assignera une place en
relation avec nctre v.ileur
reelle? I
Tous ceux qui liront ce dis-'
c)uis 6crit de Mgr Seipel re--
0o inaltrait qu'il est assez h 'r
metique. II dit sans dire, ii
prevoit sans p dvoir. Et cc-
pe udant il renuleme dcs c'x-
pressions, il expose des coln-
siderations qui ne manquent
pas d'accrocher I'attention tlu
lecteur. L'Autriche est doni
en p6i ioded'atteale..Qu'at-
tend-elle? Une Eutrope notu-
voile nde d'un grand re\cvr-
sement des choics. Mais cc
renversement qui le provo-
quera, sur que s motifs se fe-
ra-l-il?
VoilA oeque Mg Seivela bien
trop de tact, ue finesse psy-
chologique et de sens de la
diplomatic pour nous le de-
voiler.


~-: a- r-.


LES iEIUILLFS EPARSES
I)emain paraltra- A I'imprime-
te Aug. A. iI1raux, rue dU
Centre, Ie livre de notre colla-
orattur et ani Saliiu.Aun.
Le volume, qui porte le titre
#, Feuilles eparses, a Wt pr6Wac6
"'l*porlc t)iceeteur. 11 content
Wlras belles pages que chaeun
S avec plati ir.


Iordne par a chief nearag.6
Avant-hier soir, rue de la
Rdvoln'ion, une dame, Mine
Josep habitant le quirlier, a
t6'tmordae par un chien enrage.
Copduite Al'H6pital Gdn'ral,
elle y recut les soins n6ces-
saires.


A. f


Is te du- la ilRealusame Administrti '4 al
o.mme nos I'avons dtj6 an- des p .t.s
,e,. c'est me credit prochain,
*teinb)re, qe sera domnne Avis de depart
Parr i:lu;a, hI grande s)iro.
*a.I la R iiaissne es dep&hes pour 1 ort)e-
SProgramme comporte l'in- Paix, Cap-Haitien, 9 Ne'-ork
pPrtatmon lu beau dramre de et I 'turope ( via Newv- ork
taid Etheart: La Fille de & direct) par le steamer u Ama-
reur) et plusieurs autres zone. seront termees mardii
tr6s intiressantes. 20 du courant.
ratess s enivent rapide- -rort-au-Prince, le 19 d6cem
Q g se d6poche donc[ 1927. |
e ocurer lalienne. Ibr" 1 .


Porlt-au-Priincienne
1539 Riue du Centre, anglecle la Rue des Miracle's
en face les Bureaux dti Service Tecnnique.
Maison s'occupant exclusivement d'Optique ct otN vous
trouverez les verres et les mrntures don't vous avez be.
so ju.
VENTE EN GROS ET EN DETAIL.
Nous alltirons I'attention bienveillante des occulistes
Les prescriptions de verres cvlitidriques ou prismatiques I
peuvent dtre ex6cutees en deux ou trois seinaines.


Mgr de Dara
a rqu, dimaance, la conskeralion
episcopale.
-~.-~ ---- -
Dim inche se dbroulait, A le
Cath6drale de Port-au-Prince,
une des plus somptueuses, des
plus imposantes cr6emonies du
culte catholique: la cons6cration
d'un Eveque.
En efDet, Monseigneur Joseph
Le Gouaze, Chanoine Honoraire
des Cath6drales de Vannes et ide
Port-au-Prince, recevait la con-
s6cration 6piscopale comme Ar-
chev6que de Dara.
A 7 heures 1/4, le Clerg6 en
habit de choeur quite, en pro-
cession, le Palais de I'Archev&-
ch6 pour se rendre A la Cath&6-
drale. Plus de 60 pretres for-
ment cet imposant cortege oti
I'on remarquail i'Archevdque de
Port-au-Prince revetu de ses"
habits pontificaux et qui doit
consacrer I'Elu. Celui-ci s'avan-
ce, ayant, A ses c6tes, ses par-
rains : N.N. S.S. Jules Pichon,
Archev6que-Evsque des Caves
et Jan, Eveque de Metropolis et
Coadjuleur de I'Evdque du Cap.
De nomibreux Pr6lals et hauls
Di)gnitaires de FEglise suivenit Ic
grand crucifix de I'Archevcque
metro p ol it a n; ce sonu: Mgr
Pierre Cogliolo, Charg# d'AliaT-
res de la Nonciature du St-Siege
pris le Gouvernement de la Re-
publique; Mgr Morice, e veqle
de Tabes, ancien evrque des
Cayes, Mgr Tliul), vicaire-g.
n6ral du Dioqese de Vannes;
I uis cc sop les Chanoines en
grand costume sacerdotal : li-
crampe, Slupjriur des Fr'res
de Marie, Rich ird,curd de In M1N'-
tropolit;iine, Colin, curi de St-
Joseph, Guillas, Cure du Sacir-
Cceur de Turgeau, L.hermite, vi-
caire g6ndral du Dl)ocese desi
Cnyes, Jaffr6, curd des CYL |
l beirt, cure des Gona'les, I'o >-
tec, curo le Miragoaqne, Le N I,
cure de I'Anse--\-Veau, Le Bli-
haim, cuir de Port-de-Paix.
Au chant du Lxtlaiis sum, ce
brilliant cortge arrive au grand
portail de 1'cglise. Les cloclhes
s' branlent, ellessonnent A tcute
vol6e un carillon magili.iique.
L'Uglise est pare de sis )plis
somptueux ornements vio'ets
couleur de FAvent. Unte iloal
immense emplit les trois mnfs
le porche et d0borde jusque sui
le parvis d- leg is.. D ni lec


chleur prennent place de nom-
breux pqrsonuages officials : !es
Secr6taire4 d'Etat de lintirjeur,
de la Justice et des Finances re-
pr6sentant le Gouverneinent,
des Membses du Corps diplo!na-
tique et du Corps consulaire, le
Pr6fel de Port-au-Prince, des
Conseillers d'Etat, des Membres'
du Corps judiciaire, du Corps
ICnseignant, 1Association de la
Jeunesse Catholique Huatienne,
les membres du Conseil de Fa-
brique de la Cathldrale et beau-
coup d'autres personalities du
Commerce, et de la politique.
Les cloches se taiseul. Peu|A
peu leur boudonnement s'a-
rpaise et ., c6rdmionie coinmence.
Elle se d&roula d(Ins toute la
majes'ueuse pompe du magni-
fique rite catholique et suivant
les prescriptions du Pontifical
remain.
D'abord, les Prelats vont se
prosterner au pied da mailre-au
'teFc adorent leSailit-Sacrement
qui rayonne au-dessus du Ta-
b reacle dans le grand ostei.-
soir d'or. Puis, 1 6lu est prdsen-
t6 au Consecrateur par I un des
Evcques assistants, le plus an-
cien. Cest Mgr Pichon qui renm-
plit cet olli, e. El 1e I'ire Hluck
du Pelit Seii n tire qui, avec Ie
Pere BIktembourg, est Ie niaitrec
de ci-inmonie, donna lclure des
Biles pap.iles autorisant ia con-
sacration. EIiisuite 'Elu prononi
ce la prolt'fssion de loi, serliment
par lequel il jure une lidelite
Sinviolable au Souverain oitile
de qui il tienlt tIo ses pou'oi'rs
de juridiclion. 11 subit aprs c:--
la !'E\amnen sur l vian ile ; car,
chairg6 de l'enseiguer par sa pa-
role et s ;n example, il doit con-
ia:itre les vertus qu'il doil p;-a-
tiquer et les vdrit6s qu'il doit cii-
sci gner.
T ous les realtsa vanl revdlu
lelirs orneiments poitiflicaux, le
(ConscitlIeur el I'ElIu coiiceI-
" brntl la messe, sur les deux a'-
teli dirh ssis tdiis le il ear. lls
coininunliellt a C U I avetc la
moilit de 'liostic et b)oiv\cnt
d :is le llme calice.
Dans l'impressioiiiaiint silence
q ii plane dans la v ste eglse,
la c6riwonie se poulsuit aussi
pompeuse, aussi majestueuse.
Toules les phases en sont su;vies,
Ipar 'assistance, avec l atteition
. la plus soutenue:1 l'impositiion
* du livre des 6vangiles sur les
i, paules die I'Elu, I'i poit)0i io.i
* des mains sur sa tlWe par 'oltli
ciaut et lei Jle-.j assistants.


Le chant du Vent Creator e l:-
te sous la haute voilte, c'est la
cons-cration proprement dite,
le Saint Chreme couple stir la
Idlte et les mains du nouvel Eve-
que.
11 est dflnitivement purif 6.
II n'est plus l'llu, ii est le* Con.
sacred.
Aprks le baiser de de paix
et lorsq u e Monseigneur de
Dara eut recuses derdlers in-
signes, la mitre et les giants, it
pread place dans le fauteuil de
son Conskcrpteur qui entonne le
Te Deum. Pendant ce chant le
novel Eveque donne sa bene-
diction A Ia loule prosternme.
La c6rminonie touche A sa fin.
Mgr Le Gouaze, mitre en tWte
et crosse en main, adresse ses
remerciements d'abord an Sou-
verain Maitre, ensuite au Pape,
A son "ons6crateur, A ses par-
rains, au Gouvernement, aux
Prlalts presents, Ai la loule des
paroissiens qui emplissait l'6-
glise. La voix du nouveau Coad-
juteur vibre, claire, dans le jour
bigarr6 que reflltent les hauts
vitraux. C'est d jA I'Evkque,
pasteur des Ames qui parle.
Et puis les cinq Evquesqvont
se placer devant le Ma tre-autel
et, ensemble, de leurs deux
doigts levis, ils tracent, au-des-
sus des tWtes inclines, le Signe
de la Croix.
La c6r6monie a pris Iin. Le
cortege se rt6orme pour quilter
I'Hglise. Sur leur passage, les
Pr6lats bh6nissent les fiddles
agenouillds. Les cloches re-
preninent leur concert d'allk-
gresse. Elles chantent A perte
'haleine la gloire de Dieu et la
joic que chacun prouvait ce
lour solenuel.


I


MARDI 10 DECEMBRE 1927


ArretM


N'atUelde pas les demiers janrs por visiter le


isa dL3 Oai*'iEfganes'
Ancienne maisen A. L. Guerin
4aWdj j I.d 7raversnie q el du Magasin de I'Jat.
C'pst,un magasin pourvu de touL-L, prix soat incro
yablement modiques. I .
On y trove totes sorts d'articles,tels que has desoie
1 ileurs,bas ijebr,tms,*merceuB has de il de diverse
paqco e pouleurs, chaussettle& a hnme, soje, fil, colon.
travates tout A tail jolies. derni res iounveauUls. Chapeaux
de paille.Chapeaux de line pour gentlemen et pour les da-
wes, des rayons de tissus des plus jolis don't les couleurs
flanmboient. I
Allez au BA&z&Ilp, DAurEs ErKoANTirs cest peut Mire pr
hUaut et e ,oaodiuaeI


lOire IIII,





les a vus, dimanche, atta-
bls aux 'a Caves d'llaitii don't
le patron est si charmant et le
service si irrepprochable que,
d&s u'on y entire, on n'a plus en-
vie de sortir. Avec une rapidity
merveilleuse, les petits verres
se succidaient aux petits verres.
La liqueur dtait exquise et capi-
teuse, aussi lun d entire eux per-
dit la tMte et... I'lquilibre et s't-
tala sur le parquet, renversant
table, chaises et verres et cau-
sant un beau fracas.

... a vu, toujours aux Caves
d'Hlaiti et toujours dimanche,
I'un des 5 copains qui se payaient
une bombe d'avant midi, em-
prunter un rasoir du fills d'un
de nos grands Barbiers (avec
grand B, s'il vous platt) et en-
treprendre de faire uue barbe A
F'un de ses compagnons. II le
rasa, mais d'un seul c6t( du vi-
sage, landis que I'autre joue
gardait ses poils. L'autre reprit
so. rasoir, sen alia et le bon-
homme rest avec son visage
mi-ras6.
*q
... voit que, ces jours-ci, les
messieurs.sonJL pus 6 4gants et
les lemmes plus chic qu'Al'ordi-
naire. Grave probl6mnia O se
p aient ils ces beaux atours qui
es rendent, les uns si 4edgants
et celle-ci si belles ?
... d6couvrit bient6t le mys-
Ire. Tous sonrenl de chez Paul


Nous, mnient Migloire Pre E. Auxila.
let dle Por-au-Prince,
Vu I'~ mtr Prcsidentiel (In
22 Juillct 197,pris cn vertu
de la loi d(u 6 j i ililet 1927 siur
les lF eIriesc
ArWi I#nis (i' qui siit .
Article ler La Climbre jA |
de 'Colnmere I'l ilit, reconl-
nue ('ulililt )publ)li(Ique, est ai
torisee i' ( rganiser tine loterie n
(le treCte-dex mlel oiirdns, l A
co()ii)ostLc de hld il iuiiile l)il M.F On 0n31e
lets iL qiatre gourtides Ic billet
en dleux coii|)onsde de (ux goir Proprdtaire
des don cle prodnit est cxcitl- M6dailles d'pr d(argent a
sive'ient d(i ,lin au develop)| ) 'l:'x position de Santi go de
)cment de ses (ruivrcs. os Caballeros 1927.
Art. 2 Lc bel),tice de cette n
Soris ionim ne )ourra dr1c t (c I Rhum (, C lwmnplon
Arn t. ib1 s billets 1.IQUEURS FINES, SIROPS
Art. 3 lielle des billSts A ('(LCO ,
sera son mis ai notre ;I:))l)(o)I A )
tion avant qu'ils soicltt ntis en EAU IF. cQ140)GNE
circulation. Produit exquio rivalisant
Art. I. I.e tirnge aura lieu avec ls ineiUleures marques
le Vendlredi 30 Deccnl)bre 1927. et,'angercs. ..
Art. 5.Devra nous ctre trans inmporlation de Vli'S de
iis pour etre acheminc anu versess proveuapices.
Department de llntericur, G1RO 4& I).TTAII.,
un 69at indiquant le nombre La Diptilleriede i4 igle ne
des billets places et le pro- met enente.que desproduits
d(uit net de la loterie. de toute premiere qualitW.
Art. 6. Les (rais d administra- O P6T Ang'e des Rues Dan-
- tion ou autres ne doivent pas tes Doslouche et Magasin de
excedcr le tiers du produit de I'Etat, pr*de latlacuere.
la loterie. La lisle des billets
non vendus devra eire commit a" "

a U moinisa ant le 24 irage. Avis trs i't6'esent
I Ai1. 7. i'Aei pinstralion de Je r S pour Trois cent
1 loIlecrig ^ rau i registry' soixa n, dollars squiement
ou seront inscrites les d6peni (360) la cr ance hypoth6caire
seflt les recelles de 'ghaqtue ide Mi3e cinqaltesil dollars
tiraf, J ^cl verbal du (1.056)i~ miout souscrite les
i ra atnsi que a Silede la ioterie devront 'lri sent6s par leur tr6re LAIio Jn
sounmis au D parlemen t ( Jdjques r la maiaon haute
I'Intlrieuur huitours apr6; ,, Io160, rue de I'Epalth6,A c6t6
ti rage. des demoiselles Aferte,
Art. 8 L'inobservance de ILy a.un jugement du Tribo-
I'une des conditions imposees nalde 16re Instance de Port-
ci-dessus entralinera de pliin au-Prince ordounaut la vente
droil la revocation de 1 auto- de la Maiscn.
risation accord6e par I'article Port-au Prince, D&cembre
premier. P1927,
Fait A la Prelecture de Port- Dr Annulysse MOLIIRE7
as Prince,ce 13d6cembre 1927 Angle des rues Capois et Cha.
Cl6ment MAGLOIR I vanne.


A -
~ '-'~~( I


)



-I


:16me ANNIE


N* 6280


La tolkrpnce muiuellc est l 'u-
nique remade aux erreur, qui
perverlissent I'esprit des hornm.
mes d'un bout de l'univers A
Pautre. VOLTIE


---~---







LE MATIN 19 Decembre 1!.!7


Nauirage d'un sous -ma
rin am6rlcain
PROVIN' ET'()WN( MlasmIIh;s-
setts).- Le sous-marin S- I a (It'
#peronA et coulA par le garde-
c6le ( Paulding au large te a1:
station de garde c6te de Wood
Enddans le voisinage de Provinu
" .etown. En dehors des nouvel-
fhs du d6sastre envoyees par Ih
press, la seule nouvelle reu;ti
au Dhpirtement de la Marinet
est quje'v' Paulding a ltail ar-
rive dAsa rIbaie de Provinite-
town sa' hl r pleine d'eau Le
S-4 avail A bord 39 holinles et
4 officers. Ii 6tait sous les or-
dres du commandant R. K. .Jo-
nes, les autres olliciers Atalent
les lieutenants J. A. Maginley,
C, N. Fitch et F. Weller.
Nouvel incendie
i Qu6bec
QUI lEC tUnincendie a P'i
16 hier ,oir dans I'Ndilice ldc six
Stages occupy par la ipnision
pour gar'ons Nean lIerclhimn
et I'academie St Louis landis
que les pompiers etainencore
occupies a enlever les ruines II ti
I'O:phelinal de I'llospice Saint
Charles ou 50 enfants out peiri,
il y a deux jours. Cent qiuaranie
deux garvons A mobile vttiIs ont
tle conduits hiors de I'tditice
alors qu'une viole;tc templctt'
faisail rage.
En Chine
H. ANKIt.tI' Quinze Ibfontion-
naires sovi6tiques, y comnipris le
consul g"n l'al I'litsche, tnit clt(
expuls"'s. Its ont 0et einbarq(ue's
ce mlin i bord d l'un plqui)ot
chinois pour Slianghai rt Via-
divostock. La ilupart des lonc-
tionnaires russes et ciinois el
des coinmnnistes que la police
avail arrttes out 06t remis en 1-
berti. Soixante personnel sonl
encore dktenues pour ire queC
tionn6es.
Expriences de desiruclion
dans I'avialion des Ealls hli,
WASHINGTON- Des avia ttirs
militaires lanceront un gra:id
nombre de bombes ( sOMxailk
mille livres au total) sur le p rl
bktonn6 de la rivire ce I)Dc
entie Albeinarle et Mount (;i-
lead ( Caroline du Nord ) pte
dant la demolition du pont quil
commencera lund i. L'ant ien
point doit 0tre rmcplace pair un
nouveau.M. Da %ison, scCi .ltair.
adjoint a la'Guerre, assistera i


ces experiences de destruction.
Dix avions de bombardment
tie For Bragg prendront parl I'
celle action.

Petites nouvelles
PA.IS Le Congres des Mai-
res a demanded la suppression
de l'oclroi.
M. PoincarW a ecrit atu pr6
silent de la Ligue des Droils de
I'lloiiine que le gouvernementl
a decide d'appuyer au Snait un
amiendementl flablissant I',lec-
tora' cl etl'iigibililt- mun ipale
des femines.
i M. Herriot a inaugure un
monument Mlevd A la m6moire
du c616bre critique Francisque
Sarcey.
i Apres avoir entenduM..Bes
nard, ancmet ambassadeur de
' I-ance a Iome, le comil6 Iir le-
incnl'aire du commiiierce pIrsidti
par *M. Cliaiiiniet, a adoIpt6) 't I'u
ianimilc une proposition len-
danlt a 'aboutissement des I)our
parlers devant assure unec ami-
li0 durable el une alliance conti
Snue entire la France et I Ialie.
M- M. P'ainlevc presidera au-
1 jourd'hui la celbration du l10e
anniversaire de la creation ide
I'armie tchecoslovatque en Fran
ce.
On announce de source au-
torisecque la restrict on I'ran'ai
se sur I'inporlltioni des char-
>ons aniglais serait lcvee.
A la suite de la visible de M.
Val i)emaias, lesa n(gociations
entire la France et l Iihinianie
out commence au linisteire du
commerce.
LONDRES- La chaml re des
commlunes a reject i un notveati
Ilivre de pri'ers de I'glise angli
cane.
S BEI'LIN- Le Conseil d'ilinlpi
re a rat ili a ;i oi sur le trailntieni i
des t'onctionnaires.
VAsovlvII,:--A l'occasion du cen
tenaire de ierthelot la social
s polonaise de clhimie au course
d tune s6ance solennelle a liit 1'
l Sre (i presence de M. Moscicki.
A.\ OtA.- Le conseil des imi
Snstres a approuv'6 la conven-
Slionn ''ranco-turque conlcrinail
Ils coiisinis-voyageurs el co0111-
i inertiants.
LONDRES-- Les anti-rouges,
ai yant repris la ville de Canton,
- onut continue la repression con-
i tre les commnunistes.


Bas exquis et qui durent

LE Bas "Holcproof," utre sa beaute et delicatcssc
de tissage, otYri lia frantic rare d'une dur6e
plus longue. Lletganitc, tic, chaussant p1irfaitcment,
chaque jolie pair durc plus
longtemps qu'aucuin, autre
fabrication.
Une nouvelle methodc tie tissage
(brevetee plar"Holeproof") donn '.e
plus du force lia ou la plupatrt des
autres bas s'usent ralpidcrnnt. '
La pointe et Ie taloni du Bas
"Holeproof" sont runforccs tout
specialemen t.
Un prix modiri et un plus long
usage rendunt le Bas"Holcproof" -
doublement avantageux.
Demandez son nom: Bais
"Holeproof."
Es w ste damt tous les bon.,
magase.s.

S& LAURIN, Agents
9 Port-au-Princa


Bas ffoleprof
,,lpi,,. II, -, ukK, W Il U. S. .
1 5 n d' xni .- ,!.ms la fbriction de bonnetnrc.
S4MU


Acheleurs '


'i, I obtlendirez une police d'c ssi
ince st.r lIa vie de vos economies


Blanchisserie


DRENIiERES Nouvclles

de L'ETI ANGER
PAIl CAHII.E FIAN(,AIS


Chauss ures
ON TROUVERA CHEZ:


- C he sur cs


Anselmo Marlioo


331, Rue des Fronis-Foris 331.
Un joli stock dei ch'iti ;suires 01 i;',res poor da:n.s, de
'a I''s f;mll uCse mirn, le' 11 agn.)li i ; on trouv Ia is i tiII
l)0on assorlimenl it de i i(ssuiirc., 'ii '," ;l)'t r hIo:iimesS
pou) r filiettcs l p )ltr cnlatiits,'o tI. 11 : ii lA li inmod6r6.
l'i o itre ; p )l'r ccs (drIi\ (diL. i 1, C nI I i '!inii la
maison met en LIQUIDAI' ) a'.1 Iw:'t t k dc chaus-
sures initionaIl I it6s hon m:,inn '.
Visitcz la miaisoni, powl c.i sortir sazif iit.


ALUMINUM LiNE
iiew-Orleas & uSolbtAmerica Steamship Company Juc.
Le steamer "Ghristian Krohql" ayant laiss Nlewr
Orlhans le 14 D4cembre sera aux 6onaives le 10, i
Port-?u-Prince le 21 etcontinuera pour petit-
Golve, JPremie, Gaier et Jacmel. -
Un steamer laissera lew OrlIans le 27 6cem.
bre courant directement pour Port-au-prince et
les ports du lord. ..A .
- Ce 17 D4cembre'1927. :

A.; de Matteis & Co
L e. ~1 ft i M6
MIaNT4 CalgA~


Vente
au-dessous do la misem
e prix


LA PARISIENNE'

P ensez qu'avec les prochaines

fees de fin d'annee il vous faudra

souvent changer de faux cols.

UYEZ les Magasins, car la PARISIENNE les remet i
iicul. sans retard etl ai on marchl6,





Prolit2 l dtte bone occasion



Cou e des meilleurs

tailleurs de la Place

X l'occasion des ftetes de la fin i'ann6e, M. David
Stephen s'empresse d'anaoncer A ses nombreuz
clients qu'ils trouveront enuaon magasin Grand'Rue
Nos 16t8; chemises et des costumes confeotionn6s
A meilleur march6que partout ailleurs.
Profitez de cette bonne occasion.




Pour vos cadeaux de

fin d'Annee

Vous trouverez chez

ALBERT GAI'" NVI LLE
P HONOGRAPHES de la c616bre marque PATHE de Paris
Petits portatifs, simple et de luxe. Patb~phones meubles
*_ de luxe.
Jolis colliers de perles, poudriers, montres ; braceles montre.
pour homines ct pour feirmes, frune cigareltes, boutons de mun-
che.
Vous trouverez aussi des dodines'et des chaises en bois de
vienne, des lampes TITUS de TITO LANAI, sweetes de &soie etc.
UNE VISirE S'IMPOSE


Savon le ssive


Lever ErosI Ld. Liverpool

Le plus grand fabricant dans le monde eatier. La maison pos-
s4e plus de 50 fabriques de savon en Angleterre, Etats-Unis, Fran-
ce, Allemagne, etc.
av on lessive jamui e ENGINE
a v o n lessive j une OTTER
av on brun ANCHOR
Ce :sont des savons qui se vendent sans aucune rdclame.
Daemandez cotationf.
CARIBBEAN TRADING Co. Ltd.
Agents Generaux


I Et vertu d'une obligilion 1y-
pollec:ir'e,p'ls dv nit iappoil ide
MNe Suitad Villaid el son cov-
rire, notlares A 'ort ai-l'ritnce,
le 16 Seplembire 1911, de deux
jugemwens eontradicloirement
irendus par le Trioanal de lre
inslnnce de Port-au Prince, Ic
*2 Novembre 1924 et le 19 Juill
1925 tt d'un arrMt contradictot-
Ieiment rendu par le Trib final
i d'Appel de Port-au-Prince, le 12
)&cembre 1927, il sera proceed.
par le ministkre de Me Lo tis Vil
iineny, notaire requis A cet effet, I
tn son etude sise A Port-au-Prin
ce, rue Hamerton Killick, ci-de
vant.rue du Centre,le mercredi
vingt-huit lDcembre courant, A
neuf heures et demie du martin,
Ai la venle au plus offrant et der 1
nier enchbrisseur:
lo d'unc propri.t6,surlaque'l.I
se trouve une inaison en ma('on
nerie et en f r, sise a PetiI-GuA-
ve rue Mont-Lh4ry, ci-devant
rue Iocinrre,A I'extr6nit~ nord
du maclih ou de Ia plIc( d'ar-
I es,istisurat Ir ente-ciinq pieds
l quali e pouices tde i:ad de
I'est it I ouest sur line prol'on-
d(eur de cent cinluanite-neur
pieds (tdl sIud ain ord el li) ne11
at nor aut nord-ouest par les ihritiers
Vallery, au sud-es' par la vetuve
Plante et au sud-ouest par la
rue Mont Lhery ;
2o d'une propri6 t,sur laquci!e
se trouve uie mason en macon
n'rii el en /er, sise A Pelit-GoA-
ve, a i i'angle dis rues Sainl Paul
el Sjinl-Antoine, allttenanile f la
oproi6 ede de Mine Eigne Cr6-
ve-Cwiur, ci-devant Veuve Elis-
lope Bodriguez el A celle des h6
riiers de Mme VWe Samedi,me-
suirant quarante sept pieids de la
adle sir la rue St-Paul el Irenle
seC pt pitds sur la rueSt-Aniioine;
3io d'une e.idue de terre de
la conenarnce ie six carreaux,
dep(ind-aint de l'Ilabitalion 1Cour-
li', silue dans ia section rural
Ie la Iliviere S&Che, Commune
de Petit GoAve, ainsi que les
I sines h (raf', qni s'y trouvent
'Ilablies,
Tels que ces immeutbles se
poursuivent, coimportenit et s'i-
tendent, sans aiul' tine excet'ion,
au-dessois tie la mise A prix
qui Malit de cinqti nlte-,ix mille I
six ccn' ,iunra.ntle dollars ;
Aux rilquie, )ouirsttie ei di-
lige t'i de Niadinei Vvc An.gusic'
Ahrindts, nce CrimOne IevA-
Ique, propritaire, demeurant et
(Ioi nicilie A Port-au-Pi'ince, du
sieur ( i-,i.'ve Al\ reiiiils, )iopriir
laire ic deI le bless, (ilinei an i
Poit-au-Prince et donicilik ii
Ilanovre, Allemingne, du sivur
Wilhemi Ahrenidis, prop-i6tuaire
de meubles, denieurant a Port-
au-Prince et domiciliH 6 Hano.
vie,Allenmagne, de la dem iselle
Henrietle Ahretndts, proprielai-
re de incubles, diemei'iiil & \
Port-au-Prince et doinicilie A
Hanovre, Alleningne, du sieur
Auguste Alirendis, propti itire
de ineiulles,detieurant el doin-
cili6 A HI:mibourg, A lem;igne,
du sieur Ericl Khtiue, agissant
comni e tteur I(gal de ses en-
raniis miniiuis L ri' ,. Vi(coria-
louise tl Carl Albr c'.i Khucn,is
sus de son imarii: geavecfeue Ida
) Ahritndils, pro|Iitlaire de mneu-
t)lIs, tli'lic.tL tl l i th.niciliie A
Stilt ga rd, A l\iii;cm'., du sicur

Itcul' 'g i i S l'S Iainls nineurs
laui ic-Louise el 1 ouis Ferdinand
Sch I id .issusdesonim t rinag a vec
I.ouise Alrenl dls,l)rO|)i'iethlire lde
Iitl i)l( S, riCiiic t anti l I'oi I-a -
lPrince el domiiiie i Slutig.'rd,
Alleinagnie, du sicu' llci:iiiii' u


Hotel Ansonia
La direction de I'H6tel a Ansonia ) met tout en
pour procurer A ses clients, au meilleur march P
un contort de lout premier ordre. Les chintbres SOI
ches, donnent vue sure ( hainp de Mars el d'(neir'
irreprochable.ac
La cuisine est soign6eet taite ai gout de chaiC"U
La p nson ss. pair a volonte, au mois ou a laW
Le bar est c uistamment garni de vins, de liu ~C11
cieuses, uc la bie: e A la pression ct en bouteilies-.c
de toufes qualities.
La crnme A .l glace service cheque soir, ," 1:rtir d1
p. in est tout simplemens extuise. et
Le service est assure par des garcons eNxC ce
Faites une visit Ai 1'i[ltel Ansocia et vou een 1
un souwenir iii.lla;.dble! ,.ct0
A 'occasion de totes de fin d'auul. iU lu ireci.
efforts pour donier satisfaction a son aim abl l7a
Journ'!ix 4' fiRste,etc. Tel6phone 2


CE SOI ;I
GOSSETTE
Grand cineroman eit ea
IMPERIAL
Entre : 0, 5); Balooe:

Ahrendlts, propri6laire lc
bles, dmmeuiani et donicil
Bri' nswick, Allemagne, 'I ii
Robert Stai k, agissant col
tuleur l gal de ses enfants
neurs Elna, Wilda, Annelle,
bert et Marie-Claire Stark.'
de son marriage avecIeuel
Ihelmine Ahrendts, proprie
de meuibles, demeurant A P
au-Prince et lomicili6. & N
York ( ltats-Unis d'Amwriqu
de Mada me J. Daalder jun1
n6e I.i!y Staik, ddment ass
et aulorisde de son kpo1
sieur .1.Daal'r junior,tous
propt iinires de meubles,
r int A' Port.au-Prince at
cili6s a Ainslerdam, Holt
syanl Itons pour mandate
sieCur l I'rma:lin "appe,coml
demeurant ai Port au-Pria
domiclitI A Kiel. Allem
pour avocts Mes Lhlio.
debranche du barreau &
au-l' since e Joseph CaOU
cClui d p ,Il-Goave;Byee
tion de domicile anTal
respeclit i iCs dits avMocal
pour le preniier & Pa au'-
ce, rue Dan's Desl)lowes
el, pourl le second, A bti-
ve, Grand Rue, 74, .
Conlilre les epoux ,g
16i1ec, la lelm:nc n 4
"' messier, propri6lair s, d
rant et domiciliAs A 'P
ve.
Pour plus amples
gneimcieits, s' adiesser
ou anux avocats ci d
in6s.
.Po-t-:,;-Prince, le
bre 1927.
Ld1io MALE
Le plus beau vaM .
Quel est les Pl .
de novel an?-Q
beau cadeau de Nol1
puissiez offrir ? ble
C'est incon establstea
bill' de la Lolerie de m
N'hbisilcz pas, car ,
le Iluls econoique e
gros si le No. sort.


si vous taites vos achats

A la Belle Jardiniere
1537, RaI'du eatr

-- I


_-_~ _~__


_____ ~, _~ __


a~err


~111


rrlvee
I nouineau Ceonsiller Fim
Avatl-hier, pir le %I
S(risld). de i a pe
est arr. v i I ort-au.i
Millsp igh qui r
Cumbti land comme
Finncier rt Regey
am6i k;ain en Haif1. '
Soinrme noui i'avo
nonc, le notiiva.-e-
kI, pendant plusieui
Administrateur di
Ia Perse.





PILULE. To
147, Ruf duFaug. t-A
Facdle. &1.nad
Ne nocesitart ueua mm
cue Se provoqu jamiu
Supprlmant Ia dikie, 1
alsU e dRblit: pas Ih
N*Maxigent prs de repf&ia
die$ n cMas umc pi r
Plus active que toa I
cle C11, pu cOicnquqt,
]DOSE PURcAmn,2 i

S I T i


. .


- t.~~-.







LE MATIN-- 24 D-ecembre 1.927


1\4 A B,.II-3\AiN, Ti i/L-III)JiA o ,t, Iigo oin rou
ULM BARBANCOURTve,'Ic ul I IUM 11BAN
' 1H6tlel Colon.!A I'Hotel Fausto et a 'H6tel Francois.


NOTRE LISTE SPECIAL POUR LE

MOIS DE DECEMBRE.
.oustpgions inslamment nos amis el clients de bit n diudier noire lisle,
Si est hisle i des prix pp4cialemen.rtduits en .ue de miller riolreliquidatio
p.ais les prix sur le papier,-quaimd-mme ne dient ritn.c'est prurquoi noe.
C, .ilelons a tous de visiter notre, permanence et )osiPion qu'il G't.st que de.
si t ealtls fraichement arrives d'un g(oltdlhcie"x t i d's prix surprenant.


. fameux clicot p1tee 1,1('
talicol fin poor Iolgerie 1,00
a do flaille 1,00
Calicol pour chnmise d'hom-
me et do nult 1.29
Nansouk percal 1i765
Similieblane an (2,00
Percale souIteu 1,265
Calioot 4paim moyeunn large. 0,80
Toile pour chemims at calegou
home tl enfant 1,20, 1,60,
1,75 el 2 gourdes
Le fameux voile c elmore'
a demeina 1 25
Voile cou!. ,rAs sup. a pa. 1,511
Rat ne cou!aur I,15
Voile couleur a mittes 1,25
Voile a flour ,25
Volle couleur sup. *t ',.S" .50
Voile demi-deuit l 1,50
Voile.'d line couleur 1,50
Voile soyeux couleur. -,50
La lameuse indienne trans. 1,10
Ponge coul. et demi-deuil 1,20
Toile ameablement 1,20
Voile couleur a joli dessaeia',o 1,75
Voile a champagne 1,75
Tricatine sup. demi-doeuil: 1 9,00
Tricotine sup.adebseiunouv. 1,75
Charmeuse demi-deuil 2,50
Tricotine A barre 2,00
Voile i barre.de'soie 1,75
( ( fi blanc ajourd et'a;mitte 2.00
Voile fin blanc el A car. "2,00
CretODne sup. a dessein nouv.1,50
Giape marocain tout soie coul.4,o00
( marocai soie flouties 4,00
Voile suisse ouvrage.couleur 2,75
Bazin blanc quality recom-
mandable 2,50
Serge de soie couleur 7,00


Popeline soyeux pour garni- h Lemisitte blanche 1,25
lure costume de garQonnet, Ceiol ron poor hcmme p ,-'t5
bleue-iouge, blanc-jaune 1,00 Mouchioir pr hom.blane d..' 6 00
Gabardine coulteou pour cot- Mcuchoir couleur $,O
tume gaicounet. 2,00 Faul-col dur, et mou 1,00
Ratiiafreno ais8Idemi-deuil Faux-col couleur douz. ,00
4t coulour 2,)0 Cravale.coulteur lautaisie 1,5;
Poile perle demi-deuil 1,75 Cravate tricot sup. ,'b5o
,Et nwille autres sorted do toile Chapeanx paillo pr h. 4,5,C, 7,50
Chaussetle fit d'entant r6daltk 1,25 *A paille:molle pour bom. 6,25
a Ill plus sup. 1,50 Chap.laine et leutre8,10 elt .,5(
Chaussette.d'enlant pure Chemise franc.sup.devant pli7,50
iil couleur cuir 3,00 a mille plis le veritable 13,50
Mi. bas cotte pour gauronnet.l,73 Grand choix de casimir
Baa cotte coulcur ,50 anglait pure laine, a carreaux
Bas cotleo fi 2,50, ei a rayure blanche
Bit til iour fillette ,4-,> Serge bleu-marin pure laine 15,4K)
(hau Fette enfant & jour 1,'0r Grande serviette de loillielte
Bas mercerii6 couleur 1,30 tres sponge la douz.t..18 et 16.
Basg Ires tin I1,z, Bonne quality de flanele2,4,6,00
Bas'soie tout could. '3,,0 Nappe blanc 3 et'3,50
Le lameux drill couleur 1,30 Damassd pour mat lasd.lsrg,.'.iO
Crill supdrieur 1,50 Couverture piqu6 couleur "'75
Kaky blanc sup. 1,50,et 1,75 Tapis cir6 bonne quality 2,50
( blanc et jaune;trs sup.:2,100 VWritable toile A drap pure
Drill cassinette 2,0(0 il larger 2 1(4 aunes ',00
uassinette douLie larger 4,00 Toile A drap larger aunes 1 4,00
Dr.ll biarc sup.*, .2,00 Cotton a drap largtur aunes
Drille noir uni sup. 1,00 2 quality recommandable ;3.50
Gabardine caime j *7-;Ji2.50 Diablement fort sup. ,1,110 e l,2o
Imitation flanelle cr~ eat 2,50 Ponge A fieur couleur o,90
Drill sardine quality extra 4,00 Organdi0suisseblaicltres lin 2 50
Drill gris uni 1,75 Nansouk suissc 1,75
' chantoung pure til d. larg.6,00 Toile blanche aibaire;et car 1,50
Drill blanc.pure title ,00 Un grand"choix de loile noir.
Chaussette assortie a rayure 7,011 Reps, foulardine, Ponge,
, merserias dou/aine 10,00 cacheminrienne, etc.
Chaussette soie a dessein 20,00( Coutil traa ais & barre rouge (t
Pijamas pour home 15,o00 bleue pour garcounet lane 4,00
Sweater pour hom.et dame 10,o ) 'Taky enl6ve poil et duvets
Chemise de nuit pour hom. 7.50 superflus le tube 3:00


Ie ranld iaea\ in,

206-208, Rue Traversicre. 206-208
______________________________a- ~e..


SI OCCASION II. Y A, en

voila ,l Une
Dans le but de taciliter ses Cli( ns,

La Mnison

KAWAS HERMANOS
profile des I'es (de Fin (l'ai nnce ;'o ir laire till ral)is glol)il
sur les articles siivanls :


Calicot de 30 siup, I'foun' ) 80)
ic de36 1 0 ,90
c sup grandelarg P 1,00)
Kaki blanc sup. 1.50
Caki iatiunc sup. ) 2 00)
Drill Tussor silptr. 2.501
Indienne gian(Ile lmig. 1.00)
Voile c.nss. oiti nu;i e 1.00
Voile c. as. tloite nol iTces. 1 2.3
Voile c.as. t I nuaincv \x. s'l.; 0)
Sinili sup. grande Irg. 2(0)
Chausselle mercy. s. ai)i (e 1 00 '
ias l1arc. su)p I 00()
Lotionl Lubil l 1ki 11 1 2)
(Calc'ols c';irls 2 (')
l('i|)0 i), b ILc supl).
.1 taill i' li tX 2 (;1
I p-O- I fiwi- 'iis s. i


loiu es iiu:1 :'es
I repc dic !de( i'r si;rp. I
"'r.ile de sice s. [nvx cxc
1'"T MILII


,)
8
1.
,
E


('h,,nis'" dlia l)leiienl fo t2 0(1
S triucot )' liom. 1.25
Ssup2.50
Ss ai Uoi s 3.00
I, Iil ),I0)


Bitlclks poi)()il hioiles
(:Ciiiliiiur' ciir s. p) lion.
"asimiir Ir ins. Ipurc line
T"l' it' ;1( all l)s p. ai lle
ll ,IcI ts I. fr. sIp. .
I .l1ic is, s Ir. I)1. ss !).
nIil I' 1i l iso I ii,'.re niode
( itll t';ill\ (I, 1 ';,l)!e
(C mi l.,iilx dle lablc S'lj,
i11 ill ,, I s C l '! ( 1orl' e


,(0 ) (:',(*.! .)n (1 so i looll
(,0 niltl c 's 'u111
()0 I:t.lie Cd. sup. Fr, >
AL' I'BES Al TICLES


1 25
.()
15) (11)
2,50)
7.)00)

11.50)

200


2,50)


dot il 'ecsl pis IWecs airccdc mcitionner ici les pcrix
Tellesque: Nalppes oiiles niin:cs- Soie lavable i rav.les
Crpe Ge.rgclle -Crdpc s-tilin--Flanclle par auna -Sivictles
de bain hiDill cou 'c.r a sorli -Chemises de coiilcmrs p.our
lidm rics- I)-inms< potim nialelas-ltibans,-ilhaussellvs(inr
ci' iiis- BDis Jc soile-I'al fulun eic de Iouecs ls IoIs 1lieI(s.

Po iie tr satisfait il taut vi-
*. 0 iI *- A ,i 1


i8 Mcaison


KII AFTrr


;!i;l(, tl (e l i'il ill ap arl' uit 's .
(u't ie i nd l il i( ui ; deir il -
1l .IL s d e 1 n ill I [ I( ct l i' ;i \ i I l.I-
I:u s o' s r 'i "t)rIi ( > in (n j IitVi ;|c
' l ui ;i l o'' .

[.1lll li'- sm ill dtl sp o l ),l',J,'
i\I .lF'i'. ( llIIm i hi c"-
, tneuseliiie i ii til l 1 (| 1, i" .ill dIi
lii toiisel \'VCI Soln I i'i gfot'il, (v
ipastcuris6 i .1 oIblrir rlie pIi -
rete al)b olut; its s );it pI')scnits
en ferblan(cs, ).,Is on pIu:Ic-s
eivm lo)pp('s d' tainn in dtic vo\ us
It's aissiir r |ob)SoluIII 'III Ifr I is.
L. Fabll i i du.' I \r I It \FI' IF' o *it
111 i) voir 11, 0o 1m o I |i< l>f tl I
mii i.luir d s I ron s.
(;acque pa. 1' 3 (I vri iFr(-
inagc K H A F I MI I (tlit:
marque.


.sitcr le Mvagasin Moderne RAASTHt AiESE

d KAWAS HERMANOS 1jn.t...,p....o
17"4, Rue du Ma;:isin de l'Etat, 1724 l Iii 1 I EY 'AI.JES


I u-Prine, (
l 'ort aul-lrince (ilaji )


le Matteis &(Co


Repr6sentanls pour Haiti


A t...


I r ) 1I


Em'


I -- --


--


s c"


A.e







I,' M.IATIN 20


JUBOL
laxatif physiologlque '""
te soul fal.nt la ri6ducation fonctionnelle doe Intestin


:';Y'..~L~C' ,


. ,-v- --
al d Mole rtoM0al0.
oft rApptdaioir et Itnt6rite,
pIriM Iin m Baorroldea,
pbGch 1'exch d'embonpolnt.


oltust l'habrmonle

Colstipatiun
Eatirite
Vertifeo

Dypp.psle
Migraiaee

taM tolato Va ,e.
*No*. arlis, et L"- pt>-.


La men, .' sea, agtr, cotte elgue marine qui entrt dans It composition du JUIOL


L(


. a les ..catr .gtowt%
* *** woo'. *tl-(
OL a area"l& chaqu Mwit
eIu comopric m do Je-
l oeeu r tlawol
eue t dlw lvemeaw tom
notell iadmirablement
8tlUii" pr to Jiabol. leut-
OIle riIroln du cltysMro
inaptoratt-elle & son ectl
mains d'beum tlustum s
etranch, I'humanite eat ds
MDIR6F moln do aauftranceg
*M ",' apothicair, aulan*
* IR malade SS Orrent. 6
tlan*m *onom I
do tI IrIc It Ma do Montipolt
SHEMORROIDES -
moUoTOmiM : Sap,
posSIoirt et oroise.
u. es, Oealmeal, contge.
JULOLITA, : Ponmas
do coIlre I Atw&r-lIdes
EXTIRA'MS fl4a mE
du docreur antIt ROOW-
lar: tol.


Pa(risi enie


VEND les meilleurs et ls plus

rePiillies S uliers


PACKARDI), IIICHELIEU, TRIANON

El d'"u ltres slyles


pon


dniix


sexe -.


I.I .\. li l( I t u vo il lt t I 1 I. )i1', C' 1C I 1l 1 s
1'!t 1" CI 1 I : ( c .l I n i ) t Ii 'C ict '

i i 11 M'ns ri'| ls I s n s :l 1. NIX (p e




; \i II N I'li' I AIMI'II'l I


Sictnlie


.\i ll: ,( S RucS1


l1 s Kiracles et


-- n n -. a


La santi est une premiere nicessiti
L'6ergie d'une sant6 magnifique
gagne tout dans ce monde. Lea
*niadies proviennent des germes qul
aboadent dans Ia saleti. Le Savoe
Li&Afebe dtruit tous les germ. de 0
Ih paeu. II la puritie et la pI&e p.
bo-w am L"u.. t" AD *S* .UO


Grand RI'.,


Panama Railroad Steamship Lif

Service d. fr6t et d passagers M
NEW-YORK ITY N. YV. RISTOBAL, t ANAL ZONE et les PORTS de la wOl
OUEST de I'A .I..RlIQUE du SUD.
et lus rapide et le plusdirect service de transport depassagers et lti I', t enti
-es pors Europtens via New-Yord el Cristoh:il, Canal Zone. Istlimc de(lP
Voici la liste de nos agents pour lcs principaux ports de 1'Europ. :
Angleterre Ecome .-ano i
Mrs, G. W. SHELLOM & Co 17 .1 .nms S. eet, LIVERPOOL, ENGLAND g


EN FRI\ME: :
XrS. SillI)D li &: so e|;rrslres
par les masons suiiianles:
ELATLEY HAN.M% Y & Co
21 Ruede la IpIl)bliile
Marseille
? ERNUPERON & Cie ILt
'53 Quai Georcys V
Itavre
HERNU I ERON & CO('. l'd
Rue diu Moulin :i vW,)picr
Bmoulgne s/NMcr
Hl-lERN' PERON Cie. Ltd
9-~i ue de Marois
P.aris
HINuxv I'EBRO & Cie. Ltd
Rue de la Tranquiilit6
SI)unlkerque
[IEIHNT IPERON & Cie Ltd.
I te lhoy
b,)rdt'aiix


COPENIIAGU.4
I)mi in : rk
Mrs. F'. A. I.:Notx & iCo.
21 Alle.igade. Copenhlug I
GENIES
Ita',ie
Mrs HENRI CO& CILERS
Piaz %a S. Matteo, No. 1:i
Genv,. Italic
CIIllnST'NIA Noi,,WAY
Inl rniIalional
Spedi:ionsselskad
HAMIn)unoT, (GuEt1.%1ANy
Mr 1H. Voge ianni
Haminlbourg, ermany
GOTTOU ICE S\~Wi 1 EDEN
Nordisk E\x rcss
Gotten im'), rge S'voeden'
IOTT''I. )\ I IOL \ND)h
Mr. II. \.Voenn,1)
Rottecdalif, il')lland


0. B. Thom1son
G eral Agent
Port-au .1 rice, Haiti
PI ivate Telephone No. 2523 General Olfice Tclcp'i )ie No.


*1


Empnsa Navier
de Cuba
Le steamer ( Habana ) ve-
nant de Cuba, est attendui I
Port au Prince samedi matiu,
21t courant, en route pour
Puei to Plaa ( H. D. ) et San,
I. uan ( P.R.).
Ce steamersera tie retou r i-
I Port au l'ince,Ic lund matin
2 janvier 1923, pregnant fret
et passages pour Santiago de
Cuba et la Ifavane.
Porl-au-lj hinve, 'c 1) Decenm-
bre 1927.
J. ). DA L'tK Jr
Agent Gjeneral piur 11iti


AVIS
Le Di Paul Th.1616maniqe,
sp6cialiste de voices urinaircs
de la Facol 'tde M6dedine de
Paris se lienl i la disposal n
tie ses clients- ai son calim t
de consultations Rue d'l I r
Aubi y, tous pi s dei i' nspec-
tion Scolaire- Tel ,phone No
2116. Le mating de 7 ai 10 lire .
L.e s )i de 3 i 5 heures.
A la IPension Suisse, Chic-
miin des Dalcs, stir rendez.
vous -- Tlipho.ie 2060.


-


lo a, Monsieur
Cet homme no travaill iat pour mama Nouos titWo pas"
votre pneu de cette manibre. Nous vul asn votreu A ps*u T OUl
dounons une reparation garantie.
THE UP TO D&TE TIRE
BEP IRE SIHO,
l3e6 Gr4nd'iRe.
..
Steam (all da 'ong for tubefrepairs at
UP TO U vTE 1 IRE REPAR SHOP


'ous vous d6barrasseries


de


ce nez brilliant i vous


pouviesz ous voir lWkle

q te les autres vous oientf

La mousqe do c y6 que oontient la Poudn
Tok'iloi la fait adhorer A voire peau touted
Ja jouritse en d6pit du t p n diluvleux.
jue vot---re "'" -
1A'o*eAjzo ii trpou reUd
ri/ prfl6re'un peou de mousse
de ctamee dit le Docteur Gros-
mand, le-sp6tialiste parision
du teint, et alors votre poudre
liendra touted la journue en d6-
pit do vent, du temps pluvioux
ou do la transpiralion provo-
qude par la danse et vous ne
serez jami is plus ennuaye par
un nQz brillaut et uoe peaului-
sante. La mousse do cr6me em-
pecht aussi la pondre d'abo -
er I'hum dit- naturel!e de la
eau, de la .d6ssicher, et pa-
i me e do provoquer des ii-
dep, de zendie la peau recbe et
rugueuse et de produire d'au-
tres dilauts disgrecieux. Vous
iouvez vous procurer de In
mousse de .iAme et un pulv6-
risateur spdial dans n'importe -

quelle bonne maison de fournitures ph .rmaceatiques et
votre propre poudre ou vous pouvez obtenir de la poud11. -
mousse de creme scientifiquement do,6e avec d'autresa
pr6cieuepou.r eambtirT a teiata oto te nom de pou04t'
Etendez un soapaedo Pandre Takalon saur votre v- SI
nement te brilliant disparait et, on place,il rested une-lU dlicij'
chour et uoe appareuce douce at velouAe qui persists do
hearse enti&res. On trouve la Poedre Tokelonichez toes I
mergants.

Poudre Tokalen,
Pal E. AUgllA
Distributeur por Haiti.

I-



Atthntion! &tteit

Prhs de Mille al ticles & ben march I la ((Chaptllerise
HURTADO, Ar gle des RBur Grand'Rue et Fdron Cette.
file des fetes de fin d'annde pour fair une' rdductionu $i
ee articles 13ls qu : Chapeaux panamas blnuce sup6sle M
coulcur,k hommi' et J femme,chapeaux de aif1te" t'-
chapeaux de lai;n, cha paau a femme, unl1el afsort0
lerie de toutes vtrietgs, parfumerie,-hemises, dch irp",
setten, a ttes at divrs autres articles & de@ Pdr
toute concorreAi .
Ventz ks voir A I'a&ghkV iPe Grand'Red at
aGrande Chapellerie ) rhez JEIA3 HUA
erez satisfnit.


--- ----- --------- ----


-- -


u~s~1133


D6cembre 192 7


. o


'. -c~~ z


5


M'ir(|t' e T!iI i.\ ( N'


;?I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs