Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04635
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-10-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04635

Full Text





gwast MALh01RE
FI EDIRECTEUR
iue Ambiicaine, 1358
TfILFHONE N" 2942


PORT-AU-PRINCE( HAITI)


SAMEDI 10 DECEMBRE 1927


Irphbaronique du anmed ...



Peut-on tuer par pitie ?
-. -s e ---- -
eas4e ce m6decin alle- par pitli. UIs ont. dL, certes,
ki octeur Karl von singer :qu'il serait grave au
qui, rceimment, donna dernier point, s'agissani du
kmme p)our met- droit sacrt de quelqu'una la
trrte ses atroces vie, de s'en remettre i la seule
Ot pose. une non science, A I'appr*iation uni-
~le ina science des ju- lat6rale du m6dedin. Ce Tri
et des savants bunal h juge unique serait-ce
f C.des criminals vraiment ce qoe des 16gisla-
ue dvanti opinion pu- teurs auraient trouv6 de plus
a iversclle un d s plus idWal pour meltre une in la
ptohbmes de la des soullrances humaines ? Et
humaine et une des ce jugement sans appel, un
wpauntes interroga- mMdecin, un homme a-t-il le
wd science social: a- droit de le prononcej? Si ce
(d'abreger la vie juge se Irompalt I Si le ma-
Spir charit'6, par luade qu'il condamnait n'6tait
Peut on tuer par point si d6sesp6t ment at-
teint qu'il ie croyait!... Avant
le svonIs ni jtisi d' rmer Ie m6decin d'un pou-
Im senL s scra resouec, voi.- si redoutable, il landrait
'lV Ciar. ctle (Ioestion d'abord, ce qui est t .idessus
' iune des plus cruelles des droits de I'lionmme, con-
s poses par nolre re sacrer jamais IintaillibiliIt
lisation a outrance et de la science humaine. Et
!fgres si rapide et pons- c'est, sans doute, toutes ces
iloin qu'elle nest ni plus considerations qui ont diA lai-
mois,et si paradoxal que re hesiter les legislateurs de
I"isse, une'marche r&- l'( )iio.
'radveis les temps bar- On petIl dire tmu par le
66fn vieux mot Ie dit gesle de tragique, de stoique
z .: a on retourne i la pilic de ce m6decin alleniand
par lechemin de la qui mi! Li mort sa temme
lillion-, :nais elle ne pour terminer ses soullran-
1t1,meertainement pas, La ces. Mais, qui d'entre nous
toer I'eure otn il faudra oserait pleinement dire:il cut
lne reponse definitive soit raison IQui, sans crainte de
Sa troublante question. records, peut admettre qu'un
"1ltl u e r par pitie? ire hunumain peu' luer, par
I'qui quel point eston juge, piti6, un autre eire human ?
S i repour cela co ua)ale Jusquaou une tell theories
iSabede l'opportuni. admise dans la vie de l'riu-
Sdonnaer la mort a (quel- manite nous mrnerait-dlle?
pour le liberer d(e ses Certains peuples de l'Anti
a ces? quite qui n'aimaient que la
U le Congres de ia tu- torce et n'admiraitnt que la
CUlose qui se tint aux beauty physique, sacriliaient
Unis avan t la guerre, tut sans pitid, des leur naissance,
'J1 question de savoir les entants malingres et cli-
ladevait cre la conduile tits. Mais,de nos jours, les so-
Smdecin vis-ia.-vis de cites reposent sur d'autres
a" udil jigeait perdus bases de civilisation. Et quel
IIIIiarement et condam- midecin, aujourd'hui,consen-
Imourir au milieu d'a- tirait i encourir la terrible
sitoffranceCs. responsabilite d'ouvrir La un
OmIit deja bien pr6s de malade, mmem sur sa deman-
.re la (Iliebtion. Toule de inmdmole si la loi lui en
It; q u i interviendrail taisait l'obligation,la portedu
xas particolier pourrail, tombeau l
venir, on le comprend ai- Qui donc, qui, sans 6tre cri-
tit, aVOir one large g6n- mninel a'le droit de se substi-
Sd n. tuer ia la fatalithl Quel hom-
dotdes membres de cc Con- me est assez puissant, assez
do.nt "Olus parlons. qui stir de sa science pour pro-
Iut ux Elals Unis, noncer uLie sentence sans re-
dnUte t'pulaiion dans course avarit que la voix de
ne des savants et qui Dieu se soil tait entendre.


I







0


I


tune clinique pour
nerulteux; opina s1,ns am-

it, e de'oir du m6decin
Wtdabrger les souffra nces
1'iWents plans les cas ab-
Ient dbsespdrbs.
tC'est Votre devoir sacr6,
le anit praticien A ses
es, quand vous avez
Vous un malade in- M Fontaine
d lti donner tantet M Fontaine
me morphine, jusqu'a ce Propridlaire
lmort rapid et sans M*dailles dor, d'argent a
unI 1 s ive. I'Exposition de Santiago de
iVolut mdn.e aller plus los Caballeros 1927.
dans un d es Etats de Rhun Cha pon
I Etat d'()hio. UTnpro ^hu ,, OhemPlon
oi lut propose. Un prau- LIQUEURS FINES, SIROPS
nitLe m6decin A agir en ALCOOL
l casselon ce que lui dic- EAU DE COLOGNE
1 COnscience. Le project Produit exquis rivalisani
n est pasdiflicile de com vcc les meilleures marques
Pasificile de co rangeres.
dre .les 16gitimes h6sita- I
V obligsent, ceux a Importation de VLS de
.pi Mtait soumis et divesepro venances.
nt sor on G1lOf & DTTAIL
tgildrer sur une
li, grave6 daus le La Distileric de l'Aigle ne
Sd'un people, cons- met envente que despreduilk
it 'e veritable revo- de toute premiere qualile.
afS tordre social uni- i P6T Angle des Rues Dun
ne point encore rig tes Destouches et Magasin de
d 1at le droit de tuer l'E'at, press de la Claciere.


S1- ~ I L'opinion
Durant le moisde Decem Do. arlo Appellu.
b t i 1urI*"Prgd"ieut Brno
bre et a titre de reclame dae
Le dimanche, 4 ddcembre, M.
g du grand journal ,mlanais, IL
POPOLO D'ITALIA, arrivait A San-
Io-Domirno, venant de Port-au-
Prince, o& il avail pass6 quel-
WkI el venle des prii ex epieelses articles ci-apros: ques ours. il avai pass t
Champagne St-Marceau&R.de Castelane la caisse 100,00 Le lendemain matin, M. Ap-
Verres a champagne douzaine G. 15,00 pellius faisait visit au LISTIN
Tasses ical G ,00 I)ARIo. Et, Ila, entire beaucoup
S4,00 d'autres questions surn o t re
Si4,0 ) Pays, on lui posa celle-ci:
S1()' Avez-vous eu I'occasioi, de
passes iA the douz. 4,00 connaitre le Pr6sident Borno?
< ) 5,00 Le distingue journalist ita-
a C,)00 lien qui a laisse, A Port-au-Prin.
( 8,00 ce, le plus agreable souvenir,
Tasses In lait dz. 5,00 r6pondit:
S(i,6 0 -- (( Je l'ai connu; et j'ai trou-
a( c 7.00 ve en lui un vdritable honine
S ( 8,00 d'Etat; un hoinm: extraordinat-
Verres ia liqueur et A vin avec pied (3 dimensions) 6.00 re'nent p). par. pour a charge
Verres AL vn en cristal tall 7,00 culture. Je le crois capable de I
Verres La liqueur en crystal tailI ediriger les destinies de n'impor-
9 Ai eau en cristal laill 8,00 te quel Etat le plus avanc6 de
Verres epais 2,00 I'Ambrique ou de l'Europe. t
Verres Dpais 3,00 Lorsque, it y a quelque temps, I
Service de toilette (5 pieces) 12,50 Mgr Caruana porta exactement i
Assiettes porcelaine oz 1400 le in6me jugement sur le Presi- l
S faience blanches 5 00 dent de la IRpublique, certaines
Chaise en licane (de Vienne ) 140,00 gens ici neurent pas de terms
Lits en ter avec sommier chaque 100,00 assez violent ni assez discour- .
S en tr c 5,qu .0000t ois pour abonmiier le DW61gat
i ( a( ( t 125,00 papal qu'on accusait, A l'envi,
s << < .( 150,00 l de partialitl et de ddfigurer la
Lotion Lubin' 1,25 verite.
Dri!l tussor I'aune 2,00 Pourtant, voila queM.Appel-
Kakijaune supericur 2,00 lius qui, sans doute, ne peut-
Robes en voile couleur chaque 4,00 tre soupvonn6 de parti-pris et
Chaussettes Ai carreaux 6,00 qui.certainement,parlasituation
important qu'il occupe dans
la resse italienne doit se con-
P i so naltre en Hommes, exprime, sur
Au Circle morceaux, captivants, dits avec les haules qualit6s du Chef de
S Port-au-Princien ne finesse et une grace d'inter- 1 'tat, la mmre opinion que le
pr6tation exquises. Cest ( Re- IPrelat.
Elle eut lieu, hier, A Port-au- gards au loin *,, d'Andre Rivoire Nousne savons point ce qu'en
Princien, la belle soir6e r6crea- que vint dire Melle Dalencour; penseront, cette ois, ceux qui
tive au course de laquelle Me et ( Le Rosaire ) et ((Seize Ans critiquaient I'opinion de igr
Edmond de Lespinasse devait que chanterent, en des modu- Caruana, mais ce qui reste ac-
prononcer une conference. lations de paradise, Melles Saint- quis, malgr lout., c'est que tous
Inutile d'insister sur eI cadre Cyr. les Etrangers qui approchent le
de la fWte. On le devine sans Le piano lui aussi tait de la Pr6sident Borno et qui ne se
peine, puisqu'elle availt lieu At fte. t sous les doigts de Mes- laisseront pas iniluencer par les
Port-au-Princien : de la lumicre dames Margron, Philippe Lafon- critiques interessbes des adver-
A grands flots, des fleurs A pro- tant et de Mesdemoiselles Pres- saires de sa politique, ne pour-
fusion, des partums caresseurs, soir, Marie-Henriette, Roy, de ront qu'tre du mnbine avis que
une assistance Mlgante et choi- charmantes pensees de grands les deux hauts et distingus l'er-
sie. Maitres, Listz, Beethoven, Ru- sonnages don't nous venons de
II est bien inutile aussi de s'6- xbnstein, s'dparpillerent, dans la citer les opinions concordantes
tendre longuement sur la cau- fberie du soir, en des notes aussi sur I'actuel et prestigieux Chcl
series do Me de Lespinasse qui suaves que celles qui doivent de la Nation haitienne.
parla de ( La politesse et de s'envoler, IA-haut, des harpes
la... galanterie a N'est-il point d'or, sous les doigts des cheru- ,Noel Agent agricole
un peu banal de toujours dire la bins.9
mmne chose et d'etre toujours Ce tut, en verit6, une soiree a Pert-de-Paix
contraint par le causeur ratfin6 charmante et lorsque ce tut C'est notre ami Nemours Vin-
qu'est Me de Lespinasse A n a- I'heure de se separer, on n'em- cent qui a Wtd noinin Agent
voir pour lui que des mots portait qu'un regret, c'est qu'elle agricole, A Port-de-Paix, du Ser-
louangeurs et des applaudisse- avait trop peu dure. vice Technique d'Agriculture.
ments. -- M. Vincent sera install dans
Pohtesse et galanterie Vieux Ch. GAETJENS cette tonction d&s qu'on aura
suiet, mais si june, si allegre, st achieve le pavement du bonus du
XXe si&cle sur les 1vres de Me Alcool rectified pour pharma- cal.
de Lespinasse I cies, Liqueurs. Le choix de M. Vincent coin-
On entendit aussi d'autres Alcool i bruler. me Agent agricole est des plus
heureuxeet nous felicitons vive-
n ment le Service qui I'a fait au-
tant que nous complimentons
notre ami de l'avoir m rith.

,p T1** UtE BROCHURE SIJUR LA (L0A VE
M an ufacture a tienne Nousannonctons, ii y a quel-
f ques ours, que le Pre Euzen,
e Ci de La rae, vil crit


U %-, -A I U "A %. L%- 0
A Grande Manufacture Haitienne de Cigarettes presente 6A
bL ses clients et au public en g neral les Cagarettes ( ( pW-u
blicaiso, a Port-au-Prvinlamoe-1 A.l6l3 l ..
Elles se distinguent de toutes les autres epirettes delaplace
par leur forme ovale, leur ar6me, leur preparation hygieni-
que et leur bon gout.
Les superbes combinaisons dans leur fabrication, le choix
des meileures qualities de tabacs de la Virginie et du pays, leur
assurent uu succ6s mbrit6.
Les amateurs jugeront des excellent r6sultats obtenus, grApe
A la competence dpiouv6e ue I'Expe, t bien conu vena des
Etats-Unis pour diriger le abordtoiwe de Ia Manutacture.
Le Cigarettes ( R~pab"'caine a, a Port-au-Princienne et
celles d6nowtmes: ((A la main a feroatle plaisir de tons ceux
qui I'adoptent el de tous les bons tr aeurs.
N. B. ---. nEas les pochettes des 4ag.'ettes a Port-au-Prin-
cielmea, i..sa des bons primes ( 100 pour Gdes 2,75 ) at (A la
Main ) (7.) bon pour Gdes 2.50 ).
Manufacture Haitienne de Cigarettes :
P.GUILBAUD & GEBARA.
Angle Graid'Rue 2190 et Rue Justin Lhcrisson 244.


'I


sur sa paroisse, une eluue ol 11
Ian nnl-ail ,i ;n- la ,n.* f t Ad T ai


111


Oireff I1iil
III





... a vu, itl y a (iil n joil's,
I la rue dtie 'l'Ela pr, l.'yC1te
lace le Burieaiu d' cI ', licc un
gentleman joutC, d Is l.l's,
un tour pendable. ()in it'l t l'i, t
cinq, trois dames, tnic cntli
selle et Ic gala t!, ;I ,I, :ii tir is
dans une conLt rt I'M; ,, ili ,
satns doute, des ciis l tn, 111t111-
les, car, des rilcts j,,\( ;1\ ( lit'-
'oupaient In (( c iv : -, il \'t it
. passer un Ull 1 t !,i1 I i; d IIk"11,'
i la g la e. ()iLi il I i'l t I ,'iI '
'ha e cliu tlt' ''

leiC de till'tf"1 1 . l; I s i t 1. it
;l ;>vee uI | l. i-. i , (,1,,
)elles l:u i '', ri i>\,11. 11 n l 1 11 .t
.lire c.'> nn 1ov "1-a l.li ,, Ii~ tn
patient. Car, iavaiiit Iii( l ks iti-
rent acheve Il'ur so lhr,. It
plant, sans cri "r f t 'c. ,, r.itt!\ ,.
aissant la > 'id, ins Ic )li, m tl
elnlbarl-as. l l'h ii ltn .c ;I l,I i tiinr,
im possible, atlet l:,l, si .ti i.'l
sera vile |;pay, ('car It, Ihtimnt'u
de la Police l:titi :1 I t1t! i.-s.
Mais just ai ce nim, lt i li il ilc,
survilnt un illti'r gentimc.n I tii i
rigla le comnpte et ollit it titic
une second r ''lgal;adc lit toiil lut
pour le mieux dants l' p'ire Is
mondes.

... voit les horloges pIbi) (Ituies
de Port-au-PrincL c 11 nt int' r
comme de plus belle i balltrc la
l)ieloque. Pas deux (qui iId(ltjiCInl
la meme heure. Loirsquc Ic s ;ii-
guilles de I'une malrque(ii Nl hi S i-
res, cells d'une uatilrt (listint
qu'il est 7 lieures 1 2, c lcl s (F u-
ne troisi'mn, 8 hires Ii t. la
(luatritmne ne dil rien. indl I..,.
elle s'est a 'rrtiee butl mnli!'-
m ent. Elt ,'a va ;insi (l t'|> i.s ', l -
sieurs jours.

...a vui, avaitl-hieri ir. dos
gcls qui, lIvi c nM e p|;tinI :
"i ,1)able et les cV t \ l-tiriii \' s
le ciel altend.ienit ll 1 1] c 'Ii]II> I-
.,at i'01 cli[(pse de i l u s1 11" Ht i
(1 tli' t longth nipsc. :,r. ,,- ;: n
N r mt: (J I. :iVi l lt i i, r
NI 'i.lS It' l l )itilt 1 '1
pas visilbleI I 'oitl 1; i ,'11
Dals le fwl. 1:1 ] i '
rode et Il l ,b'us iir .
( iuoise qu(i I ati is ;in |i, t Iil
bien de tons yes ,i .

... a vu, vai\'; -1 i . .' ii
rueti e la lev i, ii l 1 I -
lailbules ttrtlti l.iit ti ,\c
ll lit de (I lelpI e 1t>,i I I: I icli -
tie, mii-araitalt'li t ;l i i .:V I P s-
sant atlaiird 1 1 I l;ii si
denm eure (tq 'il. ; I, 1i1, t. ,Irll
hasard, iicllm.'lonti i i !* ,11 icle-
ifin. Le pi utivrc di<,i till tis-
sant A Se (I'stidilr. i wiltc n t tIe
bande d(Ie dtest'vrt'es, wn li tt'-
(fue gr )ice a 'iltti i V iio te
quelques lil)iltanits dItt Iitirliri
reveili'ts en sirsatit i"r 'c In-
page nocturne.


n I pari afi au tr1 Lii poii eIii vue-
6conomique, social et religieux. -- -- -r-
Un exemplaire de rouvrage A Ba Ya V 6
3ui est accompagn6 d'une carte A Bas Ya Vo
e l'lle, nous a dtA gracieuse-
ment remis. La brochure, qui a A Bas "Ya Volt" compa-
6t6 6dit6e A l'Im primerie Ed- gnie, les toiles cotnleuses, la
mond Chenet, co te 2 gourdes ruine des tanilles, soir ce dt
et est vendue an profit de I'- misere, de dsa:cord, de di-
glise paroisiale de La GonAve vorce et mcimi dc crime, et
lace sou le vocable de Saint Vive la haute iiouveaulte du
Isidore, patron de IlHe. (iand Mausm
On peat se le procurer au e LrandMapasin.
crtarat de IArchevch A Port Le comble dui caprice dc la
u-Prinat de temme chic, qui done dix
,au-Pince. robes:au lieu d'utte, et. une
robe pour chaque sortie.
Rmr4e w, rain comlre re L'habillement de lepouse
MAL MACAQL'E econome,et de la honne mlire
Ap rdsles bamboches de sa- de famille, la gaiet6 de I inte-
medi soir rien nest meilleur rieur et le'repos d'esprit.
qu'uu bain de mer dimanche A BASo YA VO()L
matih A Vive la haute Nouv\eautfc du
BAILEY'S BEAJII Grand Kagasin


b


I


NO 6272


Que I'homme se demand :
< A quoi suis-je bon It q(ju'il
perfectionne, d&s lors, sons relii-
che, en lui-mdme, ce talent pour
lequel il naquit. G(ETIilI


r -========--.* i .~Nw








LE MATINI- 10 D6cembre 1927
I -! Il I i I


& __


DERNIERES NQuvelles

dc L' STRANGER


PAR CABLE


FIRAN( \IS


Le prince Henri de Pr'issa
passe la revue d'una croiseur
PARIS a Le Berliner Tage-
blatt a demand des explications
sur le fait suivant : le prince lien
ri de Prusse aurait passe! la re-
vue du croiseur ( Berlin ),com.-
me au temps de l'Empire.


soit la decision du conseil, a dilt
M. Zaleski, il espdrait qu'il insis
terait sur I'abolition de cetl tat
de guerre puisqu'il dtailt la sour-
ce de routes les difficulties entire
les deux pays.S'il se prolongeait
il pourrait d4g6ndrer ep vraie
guerre qui engToberait tohte I'Eu
rope.
Une aouvre D'Annunmlo
S. *~ -* S *


Pour le d6veloppement a la Giomeaae zrangaie
de l'industrie sucrlAre Le' poee-soldal en remerce
BRUXELLES-- La Soci't6 gf( M. Poineare
nbrale des fabricants de sucrc ITPA RIS- A I'occasion de la re
de Belgique- a approuv6 la con- )prIsentation la Comdide Fran-
vention signee a Paris et ratiidU Vai tide I La Torche sous le
A Berlin par les dle6gu6s cu- Bloisseau", D'Annunzio a t116-
bains, tch6coslovaques,polonais graphic A M. IPoincard pour lui
et allenmands. exprilner sa reconnaissance et
Ex6cutions capitals soil (6vouemient lui rappelant
au Salvador (lu il availt re'u (de ses mains la
SAN-SALVADOR Le colo- croix Ie guerre sur le champ de
nel Juan Abelle et le cominan- halaille. M. Poincare a r6pondu
dant Manuel Allaro condainncs q(u'il tait profond6ment sens,-
A mort par le conseil de guerre ble A cet rinaltirable souvenir et
out ,Ie lusilles. Ils tlaient accu- ( u' l se jouiL de voir lc norn
ss d'avoir participe a une r- (le D'Ar. nunzio acclaim A la Co-
hellion centre le gouvernement. m6die Frangaise lors de la repr6
schlation du chel-d'euvre.
Le discours
du Pr6sident Coolidge PAR SANS FIL
au Congr6s ( Le prix d'une oreille
Conminenlaires de lai Presse frainiaisc [ CHICAG,7 -- Une lemme de
PARIS-Commenlant le ines- la socitld de Chicago qui avail
sage du Prdsident Coolidge nu otlert '25.000 dollars pour une
Congres, ( L'Intransigeanti dc- oreille, a du6 abandonner la ville
clare (qul les nations eIICo[)t'('i- et orrdonnd son avocat Jaz C. M.
ies, (cl n particulier la i'rance, Mac Carlthy de laisser tomber
devraient tenir comply dt con l'(Iiaiiie.I a cliente a etW effraye
seil qni leur est donna indirec(- dI nomilbre de temnies qui ont
tenient parole president desl'tats rI i)oni u0i son appel et qui
Unis Iorsqu'i/ parole cen i'vcuir et:iint disposees A se couper
dui (Iveloppiemient de lahi marine leur orcille gauche.
el elles devrajent prendre dtis (irais iiiecrilies a Los Angeles
miesures en vue de leur I)roIi)c I. )'l .A\N(v.:s, 7.- Cinq incen-
securite. (lies deI lords dans la Californie
a l.'litransigelint ) considdrc (Ill Sud out caus6 des pertes s'd-
que M. Coolidge. du tail (|u'il Ic\le;it a 7 millions de dollars, 11
n'est p)as c'inlditlat aI rI l ltion, lanhdra 20 ans, d'aprl s les ex-
exi)Ii r)me cxactenient la Iai,'on dc p)crlts, pour reboiser les 700())
voir de la nation aimericaine :ires detruits dans les Monta-
tout ientiirTe "i la(ucllc il scmiil)le gnes de Verano,
ini'vitable qu'elle aura i assurer Ce quie COllei I' rclaame
sa security e ct ci est plus rass ipu 0111leg Ford 0
rant pour elle que toules les si- NEW-YORK, 7.- On estime
giiatures apposbea A Gen&ve a- A 1 million 300.A00 dollars les
pr6s d'interminables palabres (dpcinses de Henry Ford pour
au has de documents toujours rc!';iiames de sa nouvelle machi-
sujets a( disputes. ((L C Journal ne dans les quotidiens durant 5
'lat ressortir egaliement le fail itjurs et 400.000 dollars celles
q u c P'Arnieii(ue r e C I a ci l U ites par les inarchands dans le
le droil de determiner clie-uwi- I ini.t, d(lai.
me importancee de sa llottc. Li, General Motor a dlpense 9
Mais la I resse lran-aise observe millions 372.000 dollars d'an-
avec le plus grand interest 'ellet nonces I'annde derniere.
produit par les paroles de M. Pour contr6ler lea
Coolidge sur I'opinion publique crues du Kississipt
anglaise ( qu est plus quL qui- W\VASHINGTON, 7.- Le Plan
coitque int&ress,'e a ce qui sc de control du I)6partement de
passe dakns la marine aminricai- ia guerre des inondations de la
enl. V\ '.ll,', ,> 1 n 1c ;6.; 1 Ad .. :


Le journal ( Le Temps )) failt
remarquer que personnel ne saui
:ait douter un setil instant que
la volonte du president des Elats
Unis et de la nation ameriaine
n'ait servi la cause de la paix.
Mais il se demand si les mo
yens par lesquels cette volount
s est exprimle jusqu'ici sont de
nature A donner les rz'sullats
d6sircs. T a n t que les E lats-
'nis se tiendront a l'ccart ide la
S. 1). N., ajoute cu journal, il se-
ra tlirs dillicile d'(issurcr la paix
d'une fat'on reelle.
Le diiferenud lithian:.-polona;is
Sd, vanl li S. I)0. .
(iENEVE-Des accusations el
des contre-accusalions que I al-
titude de cheque I ays menacait
la paix dtie la Baltiqueont tMepor
ties devant le cwiseil dte la S.
D. N. aujourd'hui par le porte-
paroles de la Pologne et de tla
Lithuanie. Le con ;eil a nomnme
le Dr Beelaerts Van Blokland,
ministry des Aflaires Etrangeres
des Pays-Bas et membre du con
seil comme rapporteur pour exa
miner la dispute lithuano-polo-
lonaise et sugxerar un remede.
M. Waldemaras a ouvci'r une
altaque centre la Pologne en (de
clarant que I'tal dtie chooses ac-
tuel mettait en danger la paix
en Europe orientale. Le minis-
tre des Aflaires Etrang&res, M.
Zaleski, pr6sentant le point de
vue polonais, a d4cltar que l'e-
tat de guerre maintenu par la
Lithuacme centre la Pologne 6tait
un danger pour lapaix gtneiale
de i'Europe. 11 a d4menti que la
Pologne eut formI des desseins
centre l'independance de la Li-
thuanie en plaidant la cause po
lonaise et en reluctant les accuse
tions de M. Waldemaras. M. Za
leski a assure le conseil que Ia
Pologne desirait vivre en paix
avee sa voiwine mais que Otbiti
ditlicile puiaque la Lithuanie in-
siate q un 6tat de guerre existe
eale les deux pays.Quelle que,


4 tlll IU lUJ l l4I Il...l4" JI tI L(I I ( lllI
au Sccr6taire Davis qui I'a dis-
cute avec les ingenieurs de Plar-

Petites

Nouvelles
PAlIIS-Les n6gociateurs suis
ses du trait commercial sont
arrives A Paris. lls auraient des
instructions pour accepter provi
soiremient les concessions du
gouvernement francais.
M. Bokanowski a inaugur6
le cable 161phonique Paris-Lille
Brest.
Le croiseur Primauguet"
arrivera ici le 5 d6cembre apres
avoir accompli le tour du mon-
de. .
La Revue des Deux Mon-
Ides a donn6 hier son diner an-
nuel sous la pr6sidence de 1'am-
bassadeur Jules Cambon et en
presence de M. Poincar6, des
mar6chaux Foch, Joffre, Lyau.
tev et Fayolles.
IBERLIN Loebe, president
du Rcichstag,a donn6 une recep
tion en I'hunneur du ministry
franiais M. de Monzie.
IL.:wipz-La participation Iran
u'aise A la prochaine Foire de
I.cip)zig est officiellement annon
C(c.
GENEVE- MM.Briand et Ca-
landafei ministry des finances de
Grece ont paraph6 un accord de
principle sur le r6glement des
deltts de truerre de la France.
H'(:C\ ,ST Vintila Bratia-
no ;i ., laChainbre le program
me ministkriel.
HABAT- Un group impor-
Lit! d'une tribu dissidente de
l'Atlas offrit sa soumission.

Ford, Touring mod6le 1921
tris peu usagee, $ 350 cash.
S'adresser t Mr P. Faure
^iaggo) .


I


.Tremblementde Terre

A MM. Ltuo JOSZPH ET L:ON LAlIENS
Brusquemeat je m'Wveille... El la terre qui tremble,'
Qui commence sa danse kchevele&. II semble
Qu'elle va se creuser cette nuit, a l'instant
Recouvrir A jamais les petit et les grands...
Ils ont hien peur... Le toitl branli craque, pnclihe
Avec les lils... L'effroi, vile croissant, ddclen -h
Une sortie horrible Hommes, lemmes, ent ints,
I)ans-ls rues courroucees, chancelle ent en pleatl ;
Montent des cris percants ; s 6I1vent les prii'res
Des gens qui viennent, vent sons les rayons Iii iires...
Dieu les exaupa... Plus rien Au lieu de perirl
Par le ter, op nombreux, d ins 'eau, leI tI' mnourir,
Ne vaudrait.il pas mieux revoir trembler lIn terre,
Dans son sein tous enter, ensemble au cidl s'enfuir ?


Prospe


A Parlsiana
A Parisi'ana, demain, on
donne ,[)stin6ee),d'llenri IRous-
sel. Brillante et saisissante 6vo-
cation de la I ,genldaire 6poque
de Napol6on.
Napol6on: Ce nomn seul 6vo-
que une 6popee merveilleuse de
grandeur el de gloire: le pre-
mier empire Franuiais et son
prestigieux animaleur.
L'Emeute gronde contre la
Convention, les generaux suirs
sont rares et on propose an
june Bonaparte de servir dans
Sales rangs sous le drapeau trico-
lore ou d'avoir le conmmande-
mnent supreme sous un drapeau
stranger.
Choists I lui dit Barras. J'ai
choisi, r6poa,-il et il d6chire sa
nomination. lhar'g de reprimer
'meute, le, I gneIral lBonaparte le
faith avec huminmite et les sec-
tions revoltees sontu pacifiees
plutlt que vaincues.
En recompense, il est nom-
m6 General e i Chef de l'armie
d'Italie. II march de vicoire
en victoire.
C'est I'entrhc triomphale dans
Milan au milieu de lormidables
ovations, mais c'est aussi pour
ceux ui l ont trali : le Conseil
de Guerre, la fusillade.
C'est dans cette page d'histoire
que se joue toue la ( Destinee )
( un hommine que tant de peu-
ples ont acclamis et don't on
admire encore le g6nie.
Un grand film etjou6 A la per-
fection par Isabelita Rliz et n-
Napoleon Michel.
Demain donc, en foule, A Pa-
risiana I


y T[R NATIONALDoHORLO~jL t 0iBle

PENOULES RIREVEILS
,M.,r9 C 3 ou".r,* *w, qmdt t _

MIC, A...oc.. ,,.. R.o 04,-... -
I acn e e....,s u


Soiffa n.ua.n. .Pma. dm *0.

ALA FIN L UtlVE If

REMOE MR NE


11 d6pensa beaucoup d'srp*t
avant de pouvoir a soulagr .

dwo p 1e Os t uiiM 1
*dl alit &uI': E
laOmteO. ul t UM I
"Apftsavir d4pew6de argentenan9=edn
du Sloan t sav moa ump rai obtou una sopliage.
ment coaplat."
Ltala Mave du dalanmt de Slois Mst
vTimmnat maarqualt, mA dans les ea de
rhmi In | pluneabtll I emt aement
fuma an rnpaqe lefnottwr pw que
atouum aniauat s *sndnt iS Lfmt e
TOSIN 140 le


r CHRISPHONTE FI rS




Varietes
SAM I I)1
Le Seoretd'Alta Roccu
( Suite )
Coeur d'Herolne ( Suite )
DIM NCt IE: 5 1/2
Matin@e cl Surprise
Les derni&'cs C|)isodes de
Myst6re de New-York
in 8 lieuires
F6!lx Oday
5 p)a lies
1 gourde


Partsfana
DIMANCHE : Matinde A 4 h. 1/2
( Suite )..- Eltree : 0,50.
ai 8 hleures

DEST IlNEE
Grande reconstitution histori-
que de la camnipagne dl'talie.
avec Jean Napol(on Michel
et Isal)eliila Iuiz.
Entr6e : 2, 3>, I gourdes.


~Y Ld


I


LA LECON DE LA NAY


Le foie de la morest
d6positaire de la Nature
vitamnines vivifiants.


Cette abondance de vltamlib
vient directement de la nourriture
la more trouve dans la mer et
consomme quotidiennement et
dapt est emmagasin- -aM l'hu iA 3
d son foie.
L 'tmulion Seott, riche a lmh
oie de more contenant des
est le moyen efficace et agrble
lequel un. enfant ou un adultS
obtenirl'abondancedevitamineo m 4
tituants don't il a besoin tous leo Jpa ,
N'attendez pas que v&um soyl *
d6prime et sans forces.
Le moyeh d'e parger Is
d'empicher la faiblme eMd
rot6ger sa santebn prenaint
oisaOUr our de lwom
vivitiante.


le pkia
di id


A: 4:oNSE i i-ETATT


1)e uis quelques ours, M
Charles Bouchereau, president
du Conseil d'Et:t est alit6. Lundi
dernier, u'we d(elgation special
compose des Conseillers d'Etlat
Lizaire, Calixte et Beauvoir ont
616 lui presenter les v(eutx de
sand de I'AssemnblIe.
Hier. I* Secretaire d Elal des
Travaux Publics a depos6 sur le
bureau du Corps une demand
de credit extraordinaire de 300,
000 gourdes pour les rparatlions
urgeutes A efectuer dans les


I


routes publiques endod
dans plusieurs DWp
par les grandes averm
jours derniers.
Ce project de crtditr
immediatement.

A Delmi
Remain, il y aura, i
pelle de Delmas,MlftI
xi6me dimanchedesat
L'Ollice religieui I
par un des viqtire b
drale de "orLt-W-'riaM.


" II1'rNhIre heul


/ Nodl est deja arri
PHONOGR APHE



PHONOGRAPHE3 .


a bon miarche O' 30.00


5 dis que s


Voulez-vous taire Onc surprise it une personnel quevoW
estimez beaucoup; c'est de lui donner comme cadeau do

NOEL

ou cornme ETRENNES

,Un Gentil' Phonographe
'>-\\ < 1grasp


portatif de marque

KEETONE


*? ~*i


Philadelphia, jouanttous,:

les disques.


Passez les voir au N 16

Grand'Rue a *L'ESPERANC

Ghez JOSEPH ASCAR etv

serez satisfy


lars avec


I -trr~


_ __I____ __ ~


__


_


.-- --~- --~~_-L1 1__; ~I- ___.


~WC - -


Liniment

|deSloan
[dMite.oM an
We.b......b".


I


I


i









DNcembre 1927


A Santo-Domingo. on Ir.
IUJM BARBANCOURT ver e RHU^MtIABAN
1 I'ltotel Colon. A I'H6tel Fausto et A I'HOtel Fran ais.


La Direction G6ndrale des
Ti a aux Publics porte A la
connaissarceldu public que
PO Ila Route'Gros-.Mornc Port-
de-Paix ne doit pas, jusqu'A
nouvel ordre. 6tre utilis6e A Ina
circdiation des v6hicules 6
cOUSe du nmauvais Mtat de cer-
laines' sections de la route
caus6 par les dernibres pluies.


I AVIS
M i-o'* iA wr *
Ps,! -clio y itl
I m , l


IHas d


nr pr. z t
b lie vile mur


1U S N. A'ihitwte
i 4 I i m ti


Pas de dechet
DANS

Ie Fromage

de KRHAFT
Parce que.A la difference des
autres Fromages se vendant en
morceaux, le KRAFT n'a pas de
crofite.En achetant les Fromages
de KR \FT on obtient une mar-
chandise entire, car tout ce
Fromage se mange.
Le Fromage KRAFT a une
consistance uniforme, qui per-
met de le couper facilement. En-
velopp6 dans une feuille d'Mlain
il est prot6g6 centre la malpro-
pret6 et la moisissure et est tou-
jours frais et humide. LedFro-
mage de KRAFT ne durcit ni
ne se fendille comme les autres.
Vous pouvez acheter votre fro-
mage de predilection en paquels
de 1/2 et de 1/4 de livre, en mor-
ceaux, de 5 livres, en lerblancs
et en pots de verre.
II se vend en paquets attra-
yants et porte la marque Krait
garantie de ce que I'on obtient
le meilleur en saveur, en con-
sistance, en puret6 et en quality.
Chaque paquet (de vrai Fro-
mage KRAFT porte cellte
marque.

KRAFTMOIEUSE
Agent G baral pour Haili
THE PA \ LEY SALES CO
INC.
Port-au-Prince (Haiti)


Deuil
Hier A 5 heures du matin est
more Carmen Belfort, fille de
M. et Mmine Victor Peltort.
Les tundrailles ont eu lieu
hier apr6s-midi a 4 heures en
l'6glie Ste-Anne.
SAx parents 6prouvds par ce
deudi, nous envoyons nos sin-
ceres condoleances. *
-^^ ---
A
Lassale Grande Place
C'est domain qu'aura lieu A
Lassale. Grande Place, pr s de
L6ogAne, la benediction de la
chapelle de la localit6 nouvelle-
meat resaurde et place sous la
protection d-e 'Imnmacul6e Con-
ceio U.
mo men sera dite A 8 hours



teamahip Line *
LA steemer BuenaventmI
t at i 1 'ort-au-Pruwe,
vena*tf dNew-York.;le lundi
12 !ceie)bre 1927, aveo 149
sacs de lel(tes,et parlira daus
l'apre0-midi du meme juti
directement, pour Cristobal,

I < ."TH0o soN,


' NOTRE LISTE SPECIAL POUR LE

MOIS DE DECEMBRE.
.ouss prions instamment nos amis-et clients de bien dtudier notre lisle,
(lui eat [il e i des prix spdeialement rdduiis en vue do hatter notre liquidation
Mais les prix sur le papier;,quand-mlme ne dissent rien, c'est pourquoi nous
Sonseillous a tous de visitor notre< permanent exposition qu'i L'.est que d
a uveautes fraichement arrives d'un gott dglicieyx et i des prix surprenant


a fameux calicot percale 1,10
WCalicot fln pour lingerie 1-,00
Sdo famille 1,00
Calicot pour chemise d'hom-
me 0et do nuit R.
Nansouk percale] 1,75
Simille:blanc fin 2,00
Percale soulteu 1,25
Calicot dpais moynse larg. 0,80
Toile pour chemel eat olegon
homale et enfant 1,20, 1, 0,
1,75 etl2 gourdes
, Le tameux voile couleur
a desseins ."'1,25
Voile could. trbs sup. ades.|,. 1,50
Ratine cou!eur I ,5
Voile couleur a mites '1,th
Voile a fleur -' 1,25
Vollecouleur sup. w. 1,50
Voile demi-deuil 1 "' 1,50
Voile de line couleur 1,50
Voile.soyeux coulear, A1,50
La famous indienne ranch. 1,10
Ponge coOl. et demi-deuil 'h;,1,20
Toile ameablement 1,20
Voile couleur a joli dessein flogl,75
Voile a champagne I,75
Tricotine sup. demi-deuil ','.2,00
Tricotine sup.&desseinnouv. 1,75
harmouse demi-deuil 2 50
Tricotine & barre 2,00
Voile a barresde sole 1,75
(( fin blanc alour6 etdlamittej 2.00
Voile fin blanc et A car. 2,00
Cretonne sup. a dessein nouv.1,50
Grape marocain tout soie coul.4 00
( marocain soie A fleurs 4,00
Voile suisse ouvrage couleur 2,75
Bazin blanc quality recom-
mandable 2,50
Serge de soie couleur 7,00


Popeline soyeux pour garni-
ture costume degargonnet,l
bleue-rouge, blanc-jaune ;14,00
Gabardine couleur pour cos-; -
tum ggarconnet 2,00
Rentie franoaiseldemi-deuil
et couleur """" '.2,50
Poile perle:demi-deuiF' 1,75
.Et mille autres sorted de toile
Chaussette fit d'entant redntth 1,25
a filjplus sup. 1,50
Chaussetted'enftant pure
fil couleur cuir 3,00
Mi-bas cotte pourgartonnet |1,73
Bas cotte couleur 1,50
Bas cotte fit 2,50o
Beis I1 pour fillette 1,75i
('haussette enfant & jour 1,>01
Bas mercei is6 couleur 1,00
Bas trs.lio i 1,2 I5
Bas soie lout cou'. 3,50
Le lameux drill couleur 1,30
Drill sup6rieur I 1,50
Kaky blanc sup.', 1,50 etIT73
blanc et jaune tr6s sup.,OiO0
Drill cassinette 2,00
Gassinette double larger 4,00
Drill blanc sup. 2,0)0
Drille noir unt sup.: 2,00
Gabardine crCme -. .t2,' 0
Imitation flanelle crni4',elt 2,52)
Drill eardine quali e extra 4,00
Drill jgris uni 1,76
chantoung pure lil d. larg. ti,00
Drill blanc pure lil 6,00
Chaussette assortie a rasure 7,001
ro merserise douzaine 10,00
Chaussette soie a desseiu 20,00
Pijamas pour home 15,0l)
Sweater pour hom.et dame 11),00
Chemise de nuit pour hom. 7.50


Chemisette blanche 1,25
Ceinturon pour hbome 1,25
Mouchoirprhom.blanc d7. 6,00
Mouchoir couleur 5,(0
Faux-col:dur, etlmou 1,00
Faux.col couleur douz. 8,00
Cravate couleur tantaisie 1,50
Cravate tricot sup. '50o
Chapeanx paillo r h. 4,5 ,6,7,50
( paille molle psur'hom. 6,2:1
Chap.laine et feutre,8,10 et 12,5()
Chemise fran1.sup.devant pli7,5u
(( mille plis Ie veritable 13,5o
Grand choix de casimir
anglais pure line, & carreaux
et a rayure blauche
Serge bleu-marin pure;laiie 15,00
r, Grande seiviette de toilllette
ir"s 'ponge la douz.t~,18et 16.
Bonne quality de flanellet,4,o,00
Nappe blanc 3 et 3,5o
Damass6 pour matelas d.larg.',:io0
Couverture pique couleur. ,7,5)0
Tapis cir6 bonne quality 2,;iO
Veritable toile a drup pure
lil larger 2 1(4 aunes 1(o,(10
Toile A drap largeur aunes 2 1,00
Cotton a drap larger aunes
2 quality rtcommandable :;.5(0
Diablement flrt sup. 1, I,iOet li.2
Ponge t fieur couleur 0,90
Organdi suisse;blancjtres lin'2 0
Nansouk suisse L-- ,1,71,
Toile blanche Ai baire;et l car.1,5()
Un grand choix de toile noir,
ieps, foulardine, Ponge,
cacheminenne, etc.
Coutil fratu.ais & barre rouge et
blue pour garcounet laune 4,00
Taky enl6ve poil et duvets
superflus le tube :1,1()


206208, Rue ra laaversiere. 206-20

206"208, Rue TF "" ersie'206-208


SI OCCASION IL Y A, en

voila une!
Dans le but de taciliter ses Clients,

La Maison

KAWAS HERMANOS
profile des Fdles de Fin d'annCe pour laire ii rain):is global
sur les articles suivants:
Calicotde 30sup, l'aune ()0.80( ClemI is'""did l)le ,e(itl forl2 (00 ,
> de 36 ( 0,.90 tri l )' lioIt 1.2- )
i sup grandelarg.* 1,00 ) ) si) 2 .0
Kaki blanc sup. 1.5)0 4 s ;i jours 3l.00
Caki jaune sup. ) 2.00 Ill .),0,)
Drill Tussor super. 2.50
Indienne grande larg. 1.00 Iklclllcs p)()ur homimes 1 2')
Voile c.ass. ionute nuance 1.00 Cetiiil res cuir s. 1)' h'in. ,.()()
Voile c. as. toute nuances. 1.25 Ia'siiiir "r ti"n'. "purIeltiine 1."))00
Voile c.as. tti nuance ex. s'1.50 Faux eols li .n.. sup. 1.00)
Simili sup. grande larg. 2.00 Toile is drpsup.aulsi 2,()
Chaussette merc. s. paire 1.00 4 heimises fr. bl. sup. 7.)00
Bas merc. sup 1 I)00
Lotion Lubin Ilacon 1.,25 :lemises lr. i. sup .
Caleons courts. 2.00 niille plisdernirc mode 11.5)0
Ialenscourts.2.0.0,, outeaux de table 0.65
CrMpon brode sup. outeax e tbe 0.45
Acarreaux 2.00 Couteaux de table sup,
. carreaux 2.0 ianches en corner 2.0s
tripon franais s. es en ome 2.
toules nuances 2,00 Cr )pon de soie toutes
Cr~pe de chine sup. 8.00 nuances l'aune 2550
Taile dc soic s. prix exc 7,00 Ratine cl. sup. fr. ) 2,50
ET MILLE AUTRES ARTICLES
dout il nest pas nocessairede mentionner ici les prix
Telles que: Nappes routes qzunces-Soie lavable 4Cravatcs
Crdpe Georgette--Crepe sati -Flanelle par a una-Serviettes
de bain- Drill couleur assorti --Chemises de coulenrs pour
hommes-Damaus6 pour matelas-rlubans,-Chaussettes pour
pnlants-Bas de soie-Parfumerie do toules les maiques.

Pouretre satisfait il taut vi-1

siter le Magasin Moderne !


Pour les a Pupilles
de Saint-Antoine >
C'est ce soir, 10 1) ilccc iln e,(Ule
sera d o nIn ii e, a Pa:ri.siawi, la
granide soires e liltcir:iic o1 rg:In1i-
ste a, p1 rolit de I''l ivl re 'si utilc
des Pilpilles de St. Anllloil '.
( L.a Il'iiCtesse luitntaine > Ia
belle pi&Ct' Ie I o t a Ii 1(1, scta
Jiouee.
Nul (doniti ( 'Uon i i';iille 1 ii
loule a I tllc Ikt' et r itiriliiier
aiinsi aLI t l(k'0 o)1)('nieiil (IC I ( L' 'iA
vn' de it nlhii MCiiCi |)oiir lqIuiCHlle
clle a 61.l organistee.

Remerciemnents
Mr et Mine 1Paul ILaguerre.
leurs infants ainsi que les au-
tres parents remercient bien
siticereiCtenil ICs al.iii i ( Ie i!-
liiet t dies aLnilt es localiits (i
lentr ont te iligii- i des ini:r-
(jiqus de sylmpnltu;ie lo:' I .i-
sion die (IC i )CteC crii lle (qui'ils
viiennentli d epr1()iivter 'el la 1)cr-
onne de Icur relret llit Francis
decid& le 27 Noveiiilbe 1927
el les pi)'ient de croi e i lctir
prol( n le gratitude.
Bainet, le 4 deceml);e 1927
- s.- I
le T'lephile aulomaliqiin
au i .ap Ileailisn
Tout Ic materiel de la Centrale
aulomatique ainsi que les appa-
reils tW /phoniques ont W repus
Ilepuis deja quelque IctIps au
Ca p-Haitien.
Dans les premi rs jours du
mois de novembie ecoul6 un
contre-maltre de la Manufacturc
qui a fourni le matei iel,est arrive
au Cap. On a commeide les Ira-
vaux installation el bient6t,
cam me nous le dsions dernie-
rcmcnl, la Capilale (Itu Noridl
sera pourvtfe de son r6seau tie
tll6phone aultma'ique.


Rcpresentants pour Haiti


- .-Al
-00wiM


i C


de KAWAS HERMANOS
1724, Rue du Magasin de I'Etat, 1724



A. de Matteis & Co


-- T- _I I


- ~~.--.--~----


--


-. .. ~-U


- -- --


LE MATIN 10


L.. .


---







LE ,ATIN 10 Decembre 1927
_.... .--- illi i


Buu


PORTATIVE
Viri la Nuivelic .li1clinc .a rCe Ie No iv lle M cliiii' est
:'i(d lioniii.lr Il'HI l)'(illS. ais.m ent d6(p:ice.-l I c
. d'l ; ! it io iN i ji(i qu'i loir au bureaiu, de able ci it
1 (H ().(H)((.()(). I ,s( l unl hd ble el du bureau i la li Ii 0 I.
v I V i s i I)I c S!t: inllai'(L I cutI vL;isseZ nolus votlstiloiili r t i i.
i re0 loI lIt IC aTrc l ICC sc'Cile I6mlin )ntratioa; gralis. l'-' ~.
iiiain. o (i tc lfihonl ;:

MO.ER & I AURIN
I1, I litx\ & it.: Dn C.mINTiiti Ti'.ii1 Ino ." '2375
.i'tlilio t r lentic t. liv\res (Calcul Machilincs i )pr'p1arIcr lhIs C'omiples

(Ili:cilire ulis iuci-hais a ses comilp'nlsations 111:1is ch':a(IIc .t s'. nIie d(Ivria.I
I\;..irn In S'olice pour C compelisl"r les ac'icidellts perhoilnals on det Ieu.
L.cs po!ict( s ,d la


(enclral Acciden Fire


&


Life


Assurance Coirporation Ltd. i"on 2

de Perth & Londres I-
,I':it I. l 01.1 volit i c'rsopne co.)lie les n acidenis qui vous guettent i chaque
,1 ;Isv\i()! Ic ;uItoti)bile ',IontIIret collision, vol. teu, toiudre Imalvcilllancce, donlm-
II:1ug*e.s cl.s"s i atiitrii iltnis sa personnel on dans ses biens volte maison Bois
cotiln t I'i t'culie ct Isl e(Igats ca ses pi)al la foudre.
Amni
Veuve F. BERMINGHAM ei
AGENT GENERAL pcaux
chapel
--- ,... pOLIU
Or, 1

UI'S 0|I)1-)111-'si. ssis-8
Siir Los 200 voL
S! tl.t. lPnl Lo.hird, Edmond Sei union
\ ie. A utgnstlin Baron, Constant et,6 lcC
\ !Ca.l.Il Joseph Tanous A na,' it
S' li l ...... A ulexvinldre 1ctrns, Monplaisir --
SI ieUScesir. Dr Vol. cy iouzier Vie
1 i J tor Mn i-'iones. Mi cel Seitle,
S _e _ L(Louis Nicolas, ILieidlonne Po- le
r c e et bea Its nter,,.Joeph Rich. Dr Rose,d'Eu
S wante aw c i lltond, Flticlihe fis. Emmanuel est a
__ M ltii()Iros;na Valriuis Liamrre mercy
U A 5 I I^ .1. Trville Muzac. Devze Va- ,t.at
I __. .~~ ibriiin. Adam Dasn6, Fran- )pollt
1u is Eigene,. Joseph M Ancion City
INI .... L'Elemnciil lieauge, Th6ophilte Ge
-INDISPENSABLE POUR IJelic.l. Jose)h Barran. Geor. Linit
TO LES TISSUS ges 110'.. Lucien Delatour, Au-
SDELICATS g istn oCdClI,C6 igny \rdouiid
lotoillphe Mercie', Paul Gu"-t K
Siv. li)r I.it EL.ile, Franqois
Ii ,is, Victor C-issagnol, Alcide'
LMr .co., ;. Mairlineiic, -Augtlste Victor I
S uCambridn.l s. g le."- imn Ilyppulite. CI 1
,ment B6ranger. Div'ius Avin,
L .onc Vita, J(.hn Woll,Au '
-gtste ).Archer Roger Dupouit
| Is,.ardin Vieux, l61iot l uta.
ina:, Flavius Ducqse, Lot)i iA
lliliard, Paemon ar ion libe
H-Im ) ieildonn6i I'ierre I outijs l ov
SGeorgesl VdimeanenaIv," ;ima.,
lklel Aiilie Alcide liclbit, For
A l Kha-mboppaqe w. *twelA it'e
'lme oiis'iry,* iatisiieu-
\. i..ufnnei Jti(s Ilyso.i, Emm.
La Fal)rique de "ia-Champigne W.BUCtH avise le piulir ,asion, JuaJi Hluslle. Jeiks
que, pour 6viter toute contretagvon, ses bouteill," |poitItirlnt Brice. Chailes Naicisse, An
l.tiquette suivante: die Maignan, Pierre Deravi-
KO A-i HAMPAGNE lies, Luc Mnios, Isalac MI. ah it)
W. Bl'CH bol. linri Boutiu,AndriP'
Port-au Prince le. Aristobule Moise, Victo
aver, a n milieu, les init;iles W. H. entretlnces. I.e tout im- Caivin. Gesiter Rlail n. .
prim6 en leltres de couleur bleuc stir ton I rose. ( A s*'vre ) .


^*'




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs