Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04612
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-14-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04612

Full Text





C9 nt MA OIh01RI
..DIRECTEUR
Sue Amiricaine, 1358
SgUPHONE No 2242


( _&


PORT-AU-PRINCE ( HAITI )


LUNDI 14 NOVEMBRE 1927


propos...


j dents, attributes

de la beauty


jolie Iouclie est le plus
attrait (du visage. Le
inreest, en cllcl, un char-
eientiell: or, est-il possi-
delouriICe lorsqu'on n 'eL
herque dcevilaines dentl?
tiuons done, avec le potte
m es, que la bouche est
i des plus pr6eeuses
pIN Sans belles dents, pas
Wuie beauty.
foAtrde digestion partaite,
plus sans bonnes dents;
dans la bouche que s'i-
rele premier labeur di-
Soignons done nos s
sans attendre i'aiguil-
saire de la soutlran-
venons, par une hy-
n comprise, les alte-
de ces utiles organes.
bouche est, d'ailleurs,
principal rempart (rga-
rcoute les agressioIns
Avec sa temnpera-
lnlmadneilc hunmiditd
nmeiilations salivai-
uche nous represcn-
,id6a!e, le bouillon
It r~ve par les colo-

c6re i laune bucca-
'*!les d'utie richesse
i bouche est le pa-
nicrobes; c'est tout
le rendez vous de
noble comnpauie.
vail lent et l cet-
finimcntsp elitsqui
tans I'abitacle buc-
ol t bientt prosp6rer
et periosliles si.duu-
i; on voit se perpve-
b6ebranlements, la care
Jle finale des dents les


la brosse, du bain de bouche
et des denlifrices, i empchcr
h1s lermentalions morbides
et A enlretenir la vitalil6 la
plus normal dans ce milieu
thaoriquement si diflicile b
asepliser. Les enfants doiveni
6trc habitues de bonne heure
aux diverse praliques de
cette proprete scrupuleuse:
noin seulement ils se prkpare-
ront ainsi une saine et agr6a-
ble dentition, mais encore ils
termeront la porte d'entre La
in a i n t e s infections classes
rarmi les plus redoutables en
medecine.
Les l6vres, come le teint
donnent, souvent, le reflet de
la sante g6n6rale. Dkcolor6es
chez les andmiques, cyano-
sees chez les cardiaques, ten-
dilles chez les herj tiques,
ellcs percent facilement leur
souplesse et leur fralcheur
par I'abus, souvent extraordi-
naire, des fards et des cosmn6-
liques. La rAleur des lvres,
coinmme celle des gencives, r6-
clame souvent un traitement
general.
Les d ent s percent aussi
leur vitality, du fait des mala-
dies et de la mist're physiolo-
gique. La constitution g6n6-
rule se lit souvent.,dans la
bouche par un dWtiste ins-
truit. Certains mndicments,
comme le mercure, li ode, le
ter, la morphine, etc.. sont
6galement n6lastes A I'avenir
du systbme dentaire en gene-
' ral.
Les dents marquees par la


des. cariesont d'un blanc bleua-
pourquoi la d6lense Ire, friable et oflrent peu de
ease de la bouche doit resistance aux all6rations in.
arga nisee rigoureu- lectueuses, la care dentaire
4-por (ies soins de net- plantt lonction de microbe.
't de proprlct cons- Soignez done vos dents qu
peut arrive, grace sont les attributes de votre
urs du cure-dents,de beauty.
w -1jC- ---r.. ... .t( ,


jvelles

%religieuses
*-^L- -


M. l'abb6 Le Bretons,
re a la ( alhdrale du
tien qui a Wte nomm6,
SMgr I'Eveque du
car6 de I'Acul-du-Nord
IbLe Gofi, administra-
&,l'Acul du Noid a 616
Svicaire A cette pa-
steamer MAcoRis,de
Transatlanti(jue, soul
de France labbe Le-
.,CtLr6 du Trou et deux
Iwiprtlres: les abb6s
a Clarion.

des Cayes
AIC'ORIs, aussi ePt
d onrs ''labbi Ljd.
S de estel, accom-
'~ eux jeunes prdtres,
-1E Croq et Varan-
. au diocese des
^^ides


Un train sp6clal
pour ozoursionistos

A partir du dimanche prochain
20 novembre courant, la Com-
pagnte Nationale des Chemins
de Fer d'HaIli, mettra en servi-
ce, lous les deux dimanches, un
train express d'excursion, A
classe unique, entire Port-au-
Prince et Saint-Marc.
Ce train quiltera SI. Marc le
spmedi soir a 6 heures 1/2, il
partira de ila Gare de Port-au-
Prince le lendemain, dimanche,
A 6 heujres et arrivera A Saint-
Marc vers les 9 heures 30 du
martin. II repartira de SI. Marc a
3 heures de l'aprds-inidi pour
la Capital et, enfin, quittera
celle-ci A 6 heures 1/2 pourren-
trer A St. Marc.
*Le prix du passage est de 6
gourdes de I'ort-au-Prince A St.
Marc et vice versa et de 2 gour-
des 1/ 4&.re Port-au-Prince et
Arcahlpi. yice versa.
C'est ne heureuse initiative
qti procurera aux habitants des
deux *#iUes, si prives de distrac-
tions' le dimanche, occasion
d'int6ressant excursions. Nous
en fIicitons vivement la Com-
,agnie.


/ -
llrtiss cop M*iii e G s gus natsoent,
m rirepolint, divorcent
iati des Pers o meurent
Sprpar des Persve- Pour le moi0 d'octobre 6cou-
re trare pour la pro j1 les statistiqoes d'tat-civil,
breaite annuelle de pour le Bureau ie I'Officier de
4 ,.ne t,6tat-civil de la section sud de
.(_uesse Catholi ues, Port-au Prince, do sont 6leves'
6iges ont reprisleurs A: 126 naissances; 6 marriages;
orminicales. 9 decks et i divorce.


Celui qui dit:


.7 FUMONSD
S pense immMiatement I

La Nouvelle cigarette

SRePublicaineh
Celle don't la forme 6lgante, I'ar6me exquis, les quality
du labac qui rivalise avec celui de la avane tont la
CIGARETTE DE CHOIX DES AMATEURS.
DEp6t CUn6ral: rANACAONA P.GUILBAUD & GEBARA
Angle Grand'Rue 2190 et Rue Justin Lherisson 244.


UN ANNIVERWAIRE


Mr EUGENE POULLE

A chaque anniversaire de eaveloppe le visage d'uni char-
Monsieur Eugene Poulle, LEl me conjugu6 de noblesse et de
MATIN qui s'honore de le sensibility. Oa se sent une Ame
computer parini ses precieux conflante de pelit-ills, devant
amis, s'tonne avec une admi- cette physionomie indulgente
ration invariable et sincere, tie d'afeul. La moutache touffue,
son inaldrable jeunesse de vi- kcourtee, grisonne, soign6e, ca-
sage, d'esprit et de coeur. Pres- valiere, sur une bouche fine-
que autant qu'hier I'6tonnement ment dessin6e, gourmande, spi-
est encore possible, aujourd'hai rituelle et don't on devine avant
que Monsieur Poulle fete ses mdme qu'elle s'ouvre qu'elle ne
quatre-vins tans. lut jamais au service du plaisir
Sous le poids des souvenirs, sai*s dblicatesse, ni de la pensde
certes les 3paulesse sent vodt6es sans distinction.
un peu, mais c'est pure coquet- La voix est grave, chaude, vi-
terie, puisque la demarche de- rile, d un timbre pur de m6tal
meure ce qu'elle fut toujours, precieux, avec des inflexionss
616gante et uv6nile. Inattendues d'intimitd et de con-
Que de lois, interrogeant A ftdepce, qui sollicitent l'atten-
son in ua ce masque souriant lion en profondeur, celle de
de beau viellard sans delail- I'Ame, et iinpr6gnent les moin-
lance, j'ai essays pour la disci- dres propos d'une seduction p6-
pline de mes vieux jours A n6trante de musique ou de
venir, de p6n6trer le secret de po6sie.
tant de ser6nit6. C'est comnme Ah I Paris I......
une maison en vitre, baign6e de Autour du pouce, les doigIs
trop de clart6: les sentiments se rejoignuent en laisceau, puts
s'y croisent dans un eblouisse- brusquement souvrenten 6ven-
ment qui les cache plus jalouse- tail, come pour un baiser d'a-
ient que I'ombre. J'interroge moaureux vers la ville lointaine.
encore. -Goncourt avait raison,
Le regard doucement itoni- achlve Mr Poulle..... Paris.....
que, pdtille derriere le mono- Pa ris..... tu posscdes.... o
cle, charge de candeur et de i ien qui trahisse sur cc front,
malice, comme un regard d'en- 1 llroi habituel de ceux qui
lant mutin; mais par instants il a .ant longuement uim6 la vie,
semble lointain, voilW, et des sentent A la lassitude de leur
rappels du Pass6, y flottent en coeur, que I'heure est plus pro-
bu6e nostalgique. Des yeux clie de dire adieu A la volupt6
rayonnant vers les tempes, d'in- et au r6ve.
perceptibles rides don't s'accen- ( Ma plus grande mn'sre me
tue au moindre sourire, I'ex- conflait-il un soir avec une m6-
pression de bont6 indpuisable, ,lancolie communicative, ma



1Grand matasin


,lus grande mris6re, c'est de ume
:-ap.eler, de me rappoler clii -
lue jour mieu,, et de revivre
j.,r ainsi avec une intensity d 'I l
-evaiite, un pass de somptueux
iouveuirs. J ai goutA i des chlo-
ets trop exquises, pour en per-
,are jamals la sbveur, et tout
comine I'autre, je pourrais dire
que mna vie fut pleine de lfe'-
nles, (oninle un l)al.
S(repuscule d'onibrelle stir
une nuquc veloulke...miniuscules
miiouchloirs de soic et de( deli- ... : v\I, ai\ cc
Idles, l)loltis en des plis d'tven- |iie, sa;iieli, \'.
tail, mIches brunes, blondes, du iiiAliii, 111 c.i
tirangl&es i des ne'uds de ru- muinet riiappeli t'
!a ,n... billets hfrmissantis qu( i aiC- Vii 'i;i iIcnll, cii pir
luiescent oil pardounent, je aisc, (qui l lil)i
porle en oinoi iln nystrieii'ux 'n 'l coll dIs util
coffret pleiiin jusqu'au board( di L'I ellet, It' in:ili
reliques lines qui lumrent de les rclglii.iits
riches bulins. lui inlcrdisciil l
< XJ'eus aussi des compagnons selii'e' sillr L
sars, rencontrds d6s le martin de ti o ull;111., nis
la vie... avec qu je r6vai de fairCe 01il'i' I',a tirt' .\l
la route jusqu'au bout... mais cl' c sni, l, ,l
voici quaiheure du soir, man- tle 1)t'(iScr Ni
quen leurs visages atlcntifs, et rte lT i 'lrici 11 r,
leurs voix iralernelles... Dumas, d('s A.\rlid1s, 1 I
Villevaleix,Marcelin,lespinasse, Le cap)letil';. .\va
Primnoli, Chenet, S6mexan Rou- 110 11 qu'I ilitlail
zier, D'Aubigny, Rosalli... Ah I Iquce n 'sl pasIs
come aulour du coeur, I'-ge peit i'lli qul;n
approlondit la solitude )). pelli.
Subilement les yeux de Mr A Ina lfoitri'tre
Poulle s'embuent d'une ind6lti. lellrl
nissable souffrance, vile coim-
battue par le sentiment de plaire. ... a revu sa
Boutade, paradoxe, traits d'ob- dianlts. ls oit I
servation comique... la conver- de la ville leiur
station duvie |en savoureux im- madiiare. SIs t'l;
pr6vus qui voudraient donner blues, paralytiql
e change etcacher I'6motion.Je imancliots et c
regarded ses mains se chevau- uns soutenant I
chant sur le bec d'ivoire de sa allaient, clopii
canne d6sormais 16gendaire, sant aux regard
belles mains d'artistes, nerveu- leurs places et
ses et encore lisses, car la vie
les a respccties, faites pour la ... a surprise,
plume, je buiin, et ie ganl, geau, I'idvlle
anxieuses d'etre cordiales et qui gens. II 6tait 9
furent sans doute d'expertes m6 partail. On
mains de caresses. A la barrilre q(
Puis il reprit : m-Ce. Mais l.i I
( J'ai gard6 des yeux avides beau visage 1n-L
de beaux spectacles, el un coeur C'el .ut tIp. I'
passionn6 insurg6 contre IIndif- vitn et Ia;pr 16rence, et iA cause de cela,. je qua re lvoIres,
sens bien que je me rdsigne'rai se renconl r lr
mal A l'adieu qu'il faudra bien- queur de Ia lui
t61 dire aux choses. J'ai aimed les -
beaux siles, les couchants ma-
giques, les voiles A I'hlorizon, les A
musiques sur I'eau, la (iaprurei Cc(.C
tolhtre, d'ailes de papillons on
d'oiseaux, sur Ic vert ressusciol, Avaul itr, -i
d'une prairie de printemps, le gle (et's riles dI
bruit monotone et trisle (de la Miracles, dIcvai
pluie sur le toil... la musique Servicet 'uth lin
des vers. nit'Iit Le l'.\grit.
SJ'ai poursuivi bien des rives, t716 elt I l)n
fouill des d6sespoirs niuets de h'letm l cin c(l
choses, et 'ai cru quelquefois l'acltlcli Ilt
comprendre la nostalgic des attio lampions trivoles que le vent iais ctIiilItI It
faith piteusement danser, dahns tainilt 1 Isbi' l
les pares si pros et si loin de hla ltendit i Iu1il
f6te. lle l i
(I J'ai pourtant preserve de Ina
lassitude de tout, le gout tdes Assurc/.-von
bons livres et des belles images. 1 a ( :N.M i \i
Jai aimc la tendresse el voici L Ii;.\ssi]\'lni
qu'il me reste line soeur allen- MIrl.--- V" I".
tive, maternelle... En v6rit6 lai \genit (e l
deslin6e m'a coml)l6.
II se tut.


I


de Casimirs'

Francais Angllais

Articles divers
RUE BONNE FOI.217 ( A c6t6 des' CAbles franais )
ORJADE LIQUIDATION
Drill couleur Gourdes 1.75 aune
Drill a 1,50 l'aune ,
Kakiblanc G. 1,75
Kaki jaune G. 1.75 t -4
Gasinettes simple largeuir Gdes 1,80 aune
Casinettes double larger sup. italienne G. 4,50
Casimir lavable italien Aourdes 7,50 aune
Drap bleu noir et marron 7,50 aune
Casimirs francais pure lane 8,00 aune
Serge bleu et noir G. 9,50 aune
Satin d. Chine sup6rieur pour tailleur 3 gds aine
Casimirs supdrieur gourdes 10,01) aune
Serge bleu et noir anglais gdes 12,00 aune
Gabardin'e anglais gourdes 15,00 ause
Casimir extra quality gourdes 15,00.
Diagonale noir superieur gdes 17,50
Chanting pur fil A prix raisonnable
Venez constater et vous serez satisfait.
V. SIANO
rort-au Prince, ( Haiti)
I lll I I I


V *
Je songeai alors, qu'aucun re-
pos nest permits A Ia viellesse de
Monsienr loulle, et que vail-
lamment il continue chaque
jour, a gagner son pain 6 la
sueur de son front.
Je songesi encore que si A la
plus prochaine promotion, le
President de la RIpublique
pinglait sur cettle belle poi-
trine haTlienne la miedaille du
M6rite et de l'Honneur, ce serait
r6pondre au vceu de tout Port-
awPrince en consacrant d'uii
hommaje naiional la haute s:-
gniflcation d'une existence de'
courage et de dignity.
La citation d6buterait :... Pro-
fesseur de maintien.....

Et ce serait un spectacle uni-
que, de voir Monsieur Eugene
Poulle tremblant d'dmotlon et
de modestie, pour la premiere
fois de sa vie.,, se tenir mal...
It. C.


II'I,


It, II) I I (, i C( S
li i ,' I D t ll l l iI
> eil i i c !: )4 ( 0 1 I1
I I I ) I li i l lt l i.

I'll Il l l11 1 t l I S

I I I 1 tni iii t
ill I n. 11111, l on
(*, i4 ll n c : l \ lit

ra l :ii I < I tic,

l'nt i:"m, tli. at
|Is l < v I l4lNg s I



4 l t j4itt l I c
l' vs eil \ o ils Ien-
it I t''. I| i] :il l







t.1u IJIpiO, ebdo-
1 ii 't Il t' l ii l l
'il cli ic s ;uc|-

( Ill c I1 l Ix i l i -eI(S

lict (t ai 'es gles,
es autr es, als s'ei
I-clopaut, eixpo-

le urs in il itis.
illun sirl, 1 Tuir-
l(t' rl'ux i el cs
Ihe ll s 1 2, lai-
st' it ses adlieux
ii fIu aussivtr l fer-
-(c dls uil l d Ir.
ius l i I 'il N'i, i.
I It lopiI''', x ,h's
li [1 4 ,lis tillt(4 'l(,
il so. ic, I 'il mI r-
itI.



( liil
ii i rlti I 2 I l' l
st I 'll.s l I i(lux I
li\ til Is t'l ei
iill ic I l(I Ni .



i.





Il ll t i r ll Ai lI.


I r i1i 1"r I;1 I ,lrlri

1'Notir-Dc ime
Le mirage de la Lolerlie Notre
Dameie qui, collillit nolus Ilii-
noncions samiedi, devail avoir
lieu, hier 6 ParisianiI, nl'a lls Plil
s'effectuer, Ic oiionilintde la ven-
tes des billets mis en circulation
n'ayant pas 6t cenliereinent re-
couvr6.
Ce mirage s'tffectuera le dimoin-
she 27 noveml)re toujours A Pa-


!, ii.. moire de IIari larie
Ml de er'le IIiurhe
Co m Intin, ,i l cu' Irs 1 2, ae~' '
clianite, en la chlieiict' du I'en-
sionnat Ste. ose (Ite Iiiin), ":i l:l
lue, une mness ie e.'qt l:iell t.in
ni6moire de ,Mr'c liclle Marit
et de Mere Blanche du Sacr'
Lowur, d dc&ddes derniOremicnt.
De nombroux a:nis de l'Insli-
lulition assistaient.


Le genre humain a une maia-
die : la haine.'la haine cstl m're
de la guerre. La inmre est iniili-
me, la fille allrcuse. liendons-
leur coup pour coup : haine iA
la haine, guerre la guerre.
Victor HUGO()
J 7 I I ...


__ ---- r ___ _~~_____ ____


- ~T- T. -.r __


1 ~C


.1.. 1. Idt"l








LE MATIN -14 Novembre 1927


DERNIERES NOUVELLES

DE L' STRANGER


PAR CABLE F1AN('. \S
L'oauvre pacitiste de la I
France a
p
SigIifiture du Iraie d'aniili' el1 d'ar s

PARIS- MMI. Brialld et Ma- (|
rinovilch, liniislre vougoslaiye "
des aflTair's 1ir algtre oui inis sC
aujourd'hui iIa tderniOre main ail i;
trail franco-serbe (J qui sera si- n
gilt demlain. Le d porte unl Irtriit d'(itnlili it unlle IP
convention d('arlbitrage. l)'a;pr v
ce trait( d'taiitie les deux puis- &
sancl('es s'enlgagelnt A nlie :;iniais
aller en guerre I'uine centre I'atu d
tre sous reserve it, Itelles ime- t
sures mlililaires quii |)otirr'tient I
dtre edict('ies pir la S. 1). N L.es c
deux puiss)inces' s'enlirggenil g P
lementf a 'l pai r voie d'Oirbi- I'
trage tous Ils lil't't'riiln s (qui lie s
le seraiitnl t);is Ilir ll'gocitlioiis i
direcles et (l'igir (de coiicert i i r
ce (ui a triil ;iutx )tr()l)lt('ilm s re- l
latils l a situation g0inirale d.- I
coulaiin le ais otl la S. 1). N. inlcervien- ,I
d(irall en verhu di r;rl.ll cI lii pic r
toe ai c'as ot la paiix inio li(iale (
sc Irolvt'railu llt ilie'li cc. I,: (JIA e -
xi ,il co i ive lioi pr .cise IC 1i0
de ll i ( | ;Io'iic i i l 'a itri e li- li
tre I's dt'tlX i li nlll "s r C i ,lltli') it'- C(
Lilt'n l ;i\ icc di ls it' l.i)ft;i'ii.
Le I l\ I lce s (coiiv \'ctiini tSCI a 1A
(t|)osr :'i la S. I). N. e t publ li" ill
thricueimlelnil.
ILe ri w i \ nI'l i1r 1927 I
STOCKHO()LM iPir ,I*.i^Kn i
d( I'AC.\ ileAiin.1 (Its S"iS nc 10 s
prix Nobefl lpour I'.t27 pour li h
physique sI ;s 1 i,; t.Il ,,I Ii ci 'le ,
)>r('iesseir A. t lr'i" ( )i )lolm > do
(C hlii "c t. i le i' It 'ss iir ( i. '- 1
It's 'T. \ i\\'l in ido Il' iiiver 1il'
de C (C :lill dll'il l.C I )lxlc r l
C millpto ll k lit Iht'S l :\ii o l
tL tr r I t Jl Ci i Vlr li:ll'i ti ( C' 1 l'-''1i i
(Illt ,\ l lis \ l p'l r l a' i i <,ic t'l i
vil' se vol' liX it I t it' |Li ri\
p llr la (It'colnv rtri appeille It' i' d' (otC>ilt i. Ilet'
prolesseilr \W ilson rc,'oil s:i part t
du prix Ipour s imlltlhode td'o-
serv'aioni tdes )Larticiles Ic Iri-
fi('es. Le prix dvh lilhlralur ll lourr
1 21; :i t1 i a ll i l)bt 'i li
M iic (Grn i ia I ) lcl 1;i. 1 .' )ri\
19 -27 nle a l'Ai d( 'Cl it" (qiCu l'iil-
nile prochali.t'i
L,'Ai(i iiv' It ll liirlair
WASHINGTON -- I. Sllnl t
Clark l'lI r i is ,t | ill tation ;ioii IurtN'lii;i i 'I:a suite l -
son reIus do t I li''iio _.it ier l d l;int
le Grand' .lIir Y (|ii ,i((ici Lt, surt
l'al'iir I''1 l )il l: n s de(I s jtirs I
dt proic"ses ltill-Sln tlaiir. i
l uii'alM r i lllaul hrltllllll CU l l'

di'YIN i' i lI'oiidailic Ii I.)e (I |
fIt'lla r ;i l ;citi' n i n' C'i r I I
i,.illions de Ira' in s pouiir dl(ria-
vtr 1 il p tii'lt tle Ivco lt du11 l;lns-
icrt t )ll)|parlcliintll l lde Mtdeci
line de 'I nivetrstei t ItI, \'i onI (is
IC lIaubollirg M 1( i|)laisiir i l'l |>pi-
tiel dle (irainge llai''cheI. I)s IiI-
tre's 1,a nd illisions (ui serotii ndt -
cessaires, 1MM. I'oilnu't' cr tE-
doilard lierriot l ninistre der I'ins
triuction llpuboluiie onl ronis dea
foiirnir 12 niillions tde fraics etn
triis versemunlts. l't'nivtrsih;
doiiners 1.. )(!.OlltO l.ircs t- r'on
de Lvon dIe parfiaire le rese del
la soiiine. l',n inci te lemps la
Ville de l IonII a promiis de healer
r'acheve Lrdent de lI'utpitiil de
Grange IianchiCe qui coli'lri-a
$ 40.0(M).()(> de falaoni qu'il puts- !
se lonclionner ave" Il'niversil6 ,
qunnd le Iransl, rt aura tih fclt
Itockeleller esi venue ipres* uni
an de n6gocialions avec M. Jean
L6pine, doyen de la Faculte.
L'eIu'c de(la Triparlih, fhill I'ob-
lei de d0loies discussions A lIa thaml
ltONHI) S- L'insuel s de la
Conlierence de Genlve sur la. li-
mitation des arnmeinents a el1
discult la Chamlbre des Lords


aujourd'huii. ord \\'ester We-
mylss commandant de Iescadre
pour le debarquemenl des trou
eS A Gallipoli c 1915, premier
lord de I'.\nirautie en 1917 et
admiral de la flotte en 1919, a en
gag6 la discussion. Les (Ih)bals
ont tourn6 surtoit autour de la
guerre de course et la declara-
ticn de Paris. Lord WVemyss a
parl6 en faveur du retrail de
'Angleterre de la ddelaralion
de Paris sous p)i'lexte qu'elle lne
servait qu' a iprolonger les guer-
res.


Un expose clair el mod&rb de
attitudee anglaise i Gen6ve, a
hclarc I ex-amiral de la flolle,
urail cu pour r6sultat de dissi-
er les souplons qui existent au
ujet de l.i flotte anglaise. II pa-
ail iarfaileinenl tvi4ent A tous
UIe l'sc forces que I'Aiugelerre
i:in ient pour la defense de
;s roles commercials nq'-
iienl pis plus grandes qu'il
c lallait pour assurer sa s6cu-
ilc ; les reduire aurait 16 s'ex-
(ser t a u i sque qi aticun g.6 u
('rliineillt responsible ne vou
Irail courih.
,i'isu ices de la conference
e G(eneve qui concern I'Angle
erre doit avoir diminud s'il n'a
as enli6reient 6ilniin6 toule
ianCe de d6sarunement g6niiral
iarce (ique tous les inthr6ts de
An'gleterre se trouvent engags
ur tiei. II a ensuite fait la cri-
(iqu de la declaration de Pa-
[is (ui restreint les droits des
)elligIranils sur mer, declara-
lon q u i engage I'Angleterre
lors que ni les Etats-Unis ni le
aponl ne 1',,nt signed. La d6cla-
ation de Paris a Wtt sign6e au
'n)iigr's de Paris en 18.)6( par
es (hillb'renles puissances qui y
tIient representles v coimpris
ai Iraiice el I'Angleterie. IElle
on1 eniiil It's 1 articles suivants:
[;i ,ierre de course est et rest
lbolic, le draIpeau neutre cou-
're les inirchandies enemies a
exct'jtiton de la contrebande de
;t'irre, les ilarchliandises neu-
irts cxcepltes la contreblande
Ie doivelit pias tre ca ptures
oItS Ile drlapau ennemi.Le eblo-
us pour 0lie valuable doit tre
l'aIli ('unie ijianiore ellicace,
'cst-i-a-ire mainiiteu avec des
o rc' s stullisanles.
*'NIT 1i) lhSS ASSO)IATI()N
VIA A.IL AMEI-CA
En Russie rouge
I( )SC()',12.- Le conseil idu
P r11i1 cot i niuiln iste a expulse 14)
opposa ts, la )iplulpart des etu-
li ls cl tides iiitellecunels, pour
voirii igntiore, dit-ii, loutes les
traditions (Id 1Parli Iolcli6vique,
ln organisant de(Ics discussions
Piliarticulires siur des questions
t rov rs i ) CI s.
L'himalaya des Bud-
gets du Japon
'T)KI< )A12. -Ie Cabinel a ap-
)r()IOliV le budget de 1 billion
'62 in lions d(c yes, le plus
aS, de 'lhis oire du Japon. La
11ar1iie 'arinee 221.
Les n6gociations 6co-
nomiques tranco-am6-
ricalnes
IPAtIIS,12 A uine seance spe
ciale di caibinet,dit liokanows-
ki ;' I'L'nited Press, tin tart pro
\ ioire a (*le adopted avec les
I'tals-TInis. Outre les terms g&-
ii aux d ij; publi6s, il est pr6vu
(qule l.S Ihurets apr's i ipublica-
tion Ldu Taril au .Journal olli-
cid, (.ds n egocialions seront ou-
vectles pour un trailed dtlinilif..
Collison on manr
VEKNIOUTII' 12 Le sous-
miarin 25 six a fail co'lisioa avec
unl remnortqueur du navire de
guerre Bllevengeo dans le port
(ie I'orlland. Lc rcmorqucur a
c )Itlh en i minutes, les (6 hoin-
ines de l'equipage oit ele sau-
ves.

Peliles

Nouvelles
P nA i s. i-- la Chambre a
al)ordel anjourd'hui le budget
des legions Libres.
M. )iamnory, miiinistre (de
lotiumaanic u remis ai M. Briand
le texte d'une deliberation de
la Municipalite de Bucarcst
dlonnant le nom d'Arislide
Briand i une des plus impor-
tatles rues de la capital rou-


mamie.
Bokanowski a inaugure.au
C ent r a I Telgraphique .le
bIste de BliI lot createur, du
I'appareil de transmission ra-
pide qui porle sou nom,
L'inislitul colonial a l'una-
nimiti a vote une motion de-
mandani que la ville de Casa-
blanca prenne lc nom de LyauL
teyille en hoinumage it I'a-
mateur du Maroc.
Les conclusions de la note
allemande remise i Mou-
sicur Briand colirmuent que


les projeItisnanciersdu Beich
I le ('o11pl'()Illl loll I.n pa, le
rcenlcinIet d' pla:i Dawes.
WASIINwrTOx.- Lc sena-
teur Red Smoot, president di
I la commission des finances
a declare qu'il 16taitinoppor-
tun de -demander au Snat
la ratification de I accord Mel-
lon-Bexcnger.
PAR SANS FIL
WASHINGTON,12- La ri, c,
tion fai'e A Ruth Elder g I
presque celle de Liidberg. Les
ovations -laient partag6cs pir
n son compagon Haldeiiian qui
a altribu A Rluth tout le suc-
cOs du vol.Assislaient celle ri-
ception Lyle Womach, madeste
employee A Panama, qui prefere
rait avoir sa femme avec lui
bien accueillie A Panama. M~iis
Ruth prf6l're voler.
WASIIN ,TON, 12- Le noma
du general I'crshing sonne dis
le pays comme le f tilr presi-
dent.
VAltSOVIEI, 12 .5) perso-.
nes ont e16 luWes dur nt les ',cc
tions.

Prochaine fIle de charilh pour I'llos
pice de SI. Francois de Sales
hn leur reunion du diimn in-
che d'octobre, les Dames de I As-
sociation de St. Fian;ois de Sa-
les ont decidE d'organiscr une
grande hlte de charild au profit
de cette utile (U*ivre qu'elles
patronnnii t.
C Cettl e l aura lieu, l'llospi -
ce, le diimanclie, 4 doceiiibre
'prochain.
A la Grand'Rue
l)cpulis quelques jours, la I'.
C. S. llit executor ia la Grand'-
Ituc, (tanis Ie quarlier cominpris
entire la ruIe l3onne-Foi et la rue
'des Fronts-Forts, des rdpara-
lions a sa voie lcrr e. De nou-
Sveaux rails soit pos6s et la vote
sera piacee au Iniveau de la
I clh usse.
Ces r|)parations d1aient neces-
saires, car, les voitures en fran-
cliissant les rails en cc endroil
(prouvaieut certaines dillicul-
tes.

Arri e tiI PrI sideint dll 1.1 lompia-
nlie de I' sine ii laiicre
Nous annoncions, il y a
quelques joIurs, la prochaine
arrive ici diu Pr6sident de la
C'e. de I'Usiiie A Gl:ice.
M. VWangzer est arrive, en
eflet, samedi soir a la Capitale.


Avis
En vertu de la Loi du 6 juillet
1927, LA NATIONALE, Fabrique
de Cigarettes et Tabac, a 6t6 mise
en demeure de suspendre sa lote-
rie organis6e en deuxi6me sdrie.
Tous ses efforts en vue d'obte-
nir une permission'spdciale pour
continue la loterie'en course ont
6t6 vains.
Afin de donner satisfaction & aos
fumeurs, nous avons d6cid6 de
rentrer les 14,000 billets 6mis
et distributes centre rembourse-
ment i raisou de cinquante centi-
mes de gourdes pour chaque billet.
Nos amit voadront bien remar
quer que ce remboursement nous
oomte plus que le paiement de la
totality des lots gaquants promise.
Nous voulons bien espdrer que
nos clients seront satistaits de ce
mode de'reglement, et nous profi-
tons de I'occasion pour leur an-
noncer une surprise nouvelle en
retribution, ne tombant pas sous
le coup de la loi.
A PL USNCIENN IT LA PLUS FICAC

INJECTION PEYRARD
D'ALORKM *
ent la UInLENNORMIA
s t tous 4dcou snm noise
2281 Ainrea insn
al Ra
S (Rappor dw M4ddih. AISr)
Le traitement edt complete
per les
ORAGEES PEYRARD NWI oKITINE
qui calment 6a douleur. clarifient les urine
piurfient le sang et gusrisent la cystite.
TO rES BONNES PHARMACIES
stAuTES PTRARD d


*~~- PEDN pa une HAUSESEVI


PENDANT qU'une HAUSSE SEVIT

PARTOUT et SUR TOUT








140 pieces dc toile composees de: rat


couleur, voile, demi-deuil, voile p

voile & fleurs, ponge couleut, po

demi-deuil, crepon soyeux a fleurs,


Gourde 1.20 l'Qune

LE GRAND MAGASIN

206-208, Rue Traversiere. 206-2081

.


Un Fromage'

(qui vous

0laira:

AMERICAIN

de KRAFT

La quali'i 6 Superirure cnraclb-
listiquc de t u( t-s produils de
la comnp gnie des Fromages de
KRAFT, se retrouve aussi dans
le Fi omage Amnricain de celte
marque. Ii s'agit d'un Fronmage
qui n'ua as de vival ni en saveur
ni en puie',6 ni en consislance.
La mlithode de KIAFT pour
melanger les meilleurs Fro-
mages ameiiicains de maniere
i donner naissance A un pro-
duit parfait, fournit cette saveur
exquise qui a fail des Fromages
KRAFT les Fromages de predi
election. Sa consistance permet
de le dccouper facilement et
comlme ii n'y a pas de croile
dans le Fiomage de KBAFT, il
n'y' a pas non plus de dechel.
En achelant le Fromage de
K iAFT, vous avez aussi la g;:-
rantie d'acheler le meilleur en
qualile et en saveur.
Chaque paqueII de vrai Fro-
mage K lRA FT porle cetle
marque

KRAFTCHESE
Aqeni nici'nral pour "iaili
THE I'A % LEY SALES Co
INC,
Port-au-Prince (Haiti )

Pour tindre tlous issues :
LAINE, COTONv, SOIF., etc...
iucut produilr uit nl'e
La MAOURES PE"
EE veiteA Port aunPrince: PharmacieW. B'IIIJ
I 'hirnici: Eufutne K"iol. 41. Plice Volliire.
n IOUitel l t. O a nrias oe Haii.
& chagl luH, r.ims ci frarmico our ailem aaadres l
V 1 C FERCQQ. ASNitRZ5 (Sod) iFrm,


'-k' %~.
V.
U


QUZL CR I


Piraterie en haute merl Doublonm,
pieces de 8-mais par un Eversharp
ou une plume dans le butin, com-.
ment toutce tr6sor aurait puacbiW I
l'un ou I'ai're par ces temps t
de plumes d'oie et de corners d'e
Avec sa beauty comparable a I'
yaux, avec la resolution de re
cette beauty durable, la Plume W
et Eversharp sont de v6ritables ,*
sors pour celui qui veut fairse
cadeau.En les choisissantoiL Dc
sit pas seulement la beauty nuB-
core l'utilite:; car la Plume WnM S
I'Eversharp sont de parfaits, insitM
ments pour 6crire, fameux dan s'
monde entier pour leur efficacitl t
leurs rares qualit6s.


11 .


-m*
A

-- ~*=- - .~ddrJI~.

1"ci


Suret6 Garmtle Exatltil


Les fusils asinsi que lems uniilei
WINCHESTER ont gagned III
grandes chasses. Un renA I
uniform est la raison' poor
quelle tou'los grand chs"-so
monde ont accord leur coW.
iaux fusils et aux wrunitions Ww
CHESTER.
WINCHESTER
REPEATING ARMS C&
NEW-HAVEN, CONN., U.
1


Prochainement

paraitront jdes Ciuare1

a FAVORITE .


111 11 ~. - -IT~--~_.L--=--- ~-----I I -


- -








SI MATIN- 1 4 Nove:nbre


Were
Heure

ralD, pdn."- ---
i sESS ASSOCIATION
All America
K,12- Le Iribu'nal
( Tennesse ) a 6t1
goups de pierres par
lai pndu 6 sa fende
nipgre de 18 ans
.0-oI, aiurait avou6
ulne fcolibre.
1, 12 La valle
lst encore en pleine
suivait le leader
SengChi q(ii a lais
abandoinant ses
s o(le pour piller
Itrreur r6gne dans
dilation y comprise
Lhs marines japo-
rqu dans les con-
Iires.
-Les Coinills r6u-
Itolunicipaux et na-
donclu que la Tour
court pas de danger
que des measures
nsi-bles pour assu
'it du monument.
4. Mussolini a or
Sdfpeau national
or lp I'emble.ne fas
emps que P'ecus
le 'oyal decret
le ilaloi rio) coin
national. La r6gle
l[plicable aux dra-
Imnlments.


A l'occasioni des tftesde

la Noel et dui Prenier

de I'An, on trouvera

au BON MARCH
Harmonicas elat accordions d'une des plus grande fabriques d'Al-
lemagne.
Papier crepe et serviettes en paper avec dessins do touted los
nmane-..
Grand choix de couvertures do line.
Grande exposition do Boites fantaisier, de Choolalts et Nougats.
Surettes Hollandaises on bocaux de dimensions doubles de cellos
qu'oa imported habituellement.
Peodules, peodulettes, reveils & ponnere, motresa on argent et en
or( moontres auises).
Articles fins et de luxe pour cadeaux.
Jouets vards a l'infini ( or groa et au detail).
Felxathones imitant te chant des oiseaux.
Rasoir do suretd.
Crayoans graphite avec gomme.
Blaireaux, veritable polls do blaireaux.
Eltis pour cigarettes do touted beauty
Peignea de poche, de toutes nuances of pour Iton lea goats
Vaporisaaturs en porcelain habillds,:reprdsentant uoe danseuse.
Sacs a main, on toil,, en cuir et en perles.
Ombrelles et cannes porapluie.
Robes et cassquins en soie
Cornets pour cr6me & la glace.
Biscuits Peek Frean (I re Marque anglaise) an detail et en boites
fantailae.
Liqueurs el vine d toulote sortes.
Seriagues pour Ia patisserie.
Huile de Menthl & or 1.50 le flacon.
Haule d'amendea am6rea.
Esoenes de vanilie A or 0,40 letflacon.
I L'une des Maisons les mieux achalanddes de la Place et vtndantl
I des pris defiant touted concurrence.


Poii O joiurs seileienii


"4fly' u s


Chaque lame GILLETTE

est soigneusement

envelopee et verifi6e


LaCompagnie Gillette n'assumen
Ia responsabilil~ du parfait fone-
tionnientnt deIna vraie lame Gil-
lette que lorsqu'on s'en sert avec
le vrai rasoir Gillette.


Gille tt


Avant l'invention des rasoirs et
des lames GLLETTE les homines n'o-
saient abuser de Icur figure en se ra-
sant chaque jour. Mais la Gillette Com-
pany, .e servant du plus pur arcier et
par un proced6 special et exclusif qui
produit les lames les plus aignisbes que
l'acier peut produire au monde procu
re ai plus de 50.000.000 d'hommnes, is
mioyens (le server chaque jour commune
par plaisir.
Le rasoir GILLEITE en rasani en
live le poil facilemenL et d'une lacon
tij s agrcable.
Servcz-vousdles lames de GILLETTE
el vous jouirez de la satisfaction d'avoir
une bai be bien laile.
En vente parkcut.


e Safety Ra
BOSTON, U. S. A.
Agents: MOHR & LAURIN
Port-au-Prince


f.


zor Co.


ette


Capital: Or 18oo000000


u Agents Gense ux

Agents Generaux


A. de Matt6is & C(


neplrc'seIntants pour Haiti


bl I --- -- I


p ;---


ir _ I I I I I I


----


,DM/i-7


I .IrrP


~&~L~


I -


1Q127


% .S.N.


foa







L,. MATI N -- 14 .ove bre 1927


Pageol
Energiqtie antiseptlque urinalre
4 -j


eOna goq f ew.
uuss. true* a us*m
meurtrer a Mf
mmit Dour I m
p I rtout e4 o wl
mA tm ,abeo l aour>
t oo I n ou t $ *
ruts -Oto m *ads.m
is ouL 11 M tW o a-
imnst. Is baS do s I
ement do 'r~utO @U
du rhumatioUmsble~ao
rslquo. parc qu'lltof
cibl do Is blmnaorfr
gte eU-mtIIW.
D' BOWSM&


clnIOfL I-Wi. Lk -


fBZtn- L- .-e -. -




i'restone


a AIR


Nous avons le plaisir de vous aviser avoir revu un
assortimeni complete de Pneus et Cliambies I a'r



V irstone
pour Voitures I passaqers et Camions.
U i pneu pour chaqie usage, le Firestone Heavy
Diy our les grands voyages,le Fireston Balloon pour
votre voilure de promenade et le

'ireslone Solid30 x 5
Pour les camions de 1 T.

Notre stock comprend un as3ortimenl des plu-
compiet de toutes les dimensions et la sup driori l
de la q .aitd

Strestone

a tail d< nombreux amis partout en IH: ti et le monde.
EN VENTE CHEZ :
Mr Idi 1ond L-iauiure, iI Jaiin Il
Mr Elias Saliilb Aix ''ayes.
t( Michel l)csquiroil, I1 riem ie.
I ',l lx.ent I'iina ll St Mare.
Aiiloiieu' i .cellnr ('onniv s.t'.
S.Jlean Luciani & Co, Port de( Paix


( haquc liici


La pr.)chaine lois ue
dresse2-vous


et chaque chambre i air est garanti pai


T3restone


vous allez acheter un Pnen on une ; hambre i air,


L. IrIc l 'lm, ann-Aqqcrholm & Co.
AGENT GF\.NIRAUX ..

iflambaro-Jlmerike Lle
Ce qu i n'a jaimais tA lait ambu merk
Ce ilui ne peut 6lre ddpass.
IT I r AI


Kola t nampagne

F. SEJOURN1E
Prpuarc ianis des conditions rigoureuses
I )'ASEISIE
I'rt1p.ration et Vente
uiiAIMACi F. StrJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.


de l'Europe via loea ports du Nord
ret attend k Port-au-Prince vens
'e 23 Novembre. II repartira das
a soiree pour Kingston.
Le sutamer eGruneweld allatu
en Europe est fattendu A Port au
Prince vers le I.30 Novembre 1927
pregnant frtt' et passager .
Port au Prince, lb 10 bretlt7.
OLOFFSON, LUCAS & Co.
Agent G6aeraux.


Pa1a111a R1-il road Steamnship.I
Service de. rLt el d Pari 8 is ers~t,
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, t ANAL ZONEet les PORTS de la
OUESI c de.\1:I.Q1'E d'liu SLD.
el plus r.,|pi,le et le lusdirect service de lt ansportde passagers el du fial
s' puris lur .p'pens via Ncw-aYrdet l Cristobalx Canal Zone, Istlea
Voi, i la lisle dte nos agents pour les prmicipaux ports de l'Europes


Axngleterro
MIr, G. W. SIlLID')M & oi:--
l1\ \III1 (E:
Yrs. MI1El!HUIA te* snul repr-' t 's
p: r les maisons s ialnies:
GELATLEY HANM EY & Co
21 Iuicdc I la ipullltq ie
Marsciille
HERNU PElRON & Cie Lt
,53 Quai Georges V
Havre
HEIINU PERON & Cie. Ld
Rue du Moulin h vapeur
Boulogne s/Mcr
IIERNU PERON Cie. Ltd
95Rue de Marais
Paris
HERNU I'ERON & Cie. Ltd
Rue de la TrauquillitR
Dunkerque
IIERNU lPERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


Ecosse Ip
17 James Street, LIVERPJOL, I
C )i'ENH\(;UE
)aunem crk
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengnde. Copen'.iaie
GENES
Itqlie
Mrs llENRI COE & CLERns
I ianza S. Matleo, No. UI
Genva. Italie
CIIRISTINIA NoaWAY
International
Speditionsselskad
HAMBOURO, GERIMANY
Mr H. Vogemann
Hambourg, lermany
GOTrOURCE Si.. M: EDEN
Nordisk E\xpress
Gotteinburge. Swecden
ROTTERDAM, HOLLANDh
Mr. H. Vognimnn
Itie' (ldain, l lol'and


I,4


0. B. Thompson
General Agent
Port-au Prince. Haiti
Private Telephone No. 2532 General Olfice Telephone No.


L'incomparable putetd
du beurre de table
BRUUN
Tous les terblancs ont come
signe un seul bweuf
a fait delui des amis par-
tout qui n'acheteroni,
pour aucun prix un au-
tre beurre de table.


de vo!re epicier le don le signe esil b
Exiaez ,ie,,,,e de lab RUe BU siN ,<, s l let
vousau ez du bon beurre pour voligeni. Pourquoi ne rpas ac-_ ,
c incilltur Bcurre,pripare loul specialement pou le ch. r
n:al tropical pau ips Usines BRL'b N
de Copenhague
En demandant le FERBLANC DE BEURRE DE TABLE ayez soin qu'on qu
vend celui a,,e UN SEUIL B(EUF, seule garanlie que vous achelez x


Beurre Bruun

En venfe dane routes les
bonnes 4piceries partout
:en Haiti

Pour vos commander di.
rectes, priire de vous
abresser A


MlI 4


L. Preetzmann-Aggerholm


AGENTS


&EXC
EXCLUSIF


D ernitere IIeureT
Nous avons I'honneur d'annoncer au public que contraireme
nous avions annoned, I'ouverture definitive de notre tKA

( LA PARISIENNE >

Siltue t I'Anqle des Rues des miracles et Grand'Iue aura lieu1 0
mis. Nous lerons do notre :mieux pour satislairei tous les ache
le. plus' difficiles. On trouvera des Louliers de toute beauty, coOP"
a jamais vu, nos chaussur s imitation nacred4ontencore `wonnaeij
SNous recommandons particuliirement les chaussures pour hol
lameuse; marque "FackIs".fos costumes pour hommes,et entantsi.l
' mrque "Bestilt" de reputation mondiale de tous ls tissues coi *'"
Casimir G.p A dis, Seri# Palm Bhah Drill p1r *i DrlDI ]
Cette ma0ison era la seule A Port-au-Prince qui vendra exCl'
chau8mures et des'costumes. ])one attended< la* date indiquge pour a
chaussures.et costumes, car vous 0conomisez de l'argent et pa
rnarch4Vous serez'trhs satislaits'delvosachats.P
Tenez visitor "La Parisieone', au quinze lovembre courat,.J

Franco & Vicente, S. en


. --.


I~NFI 'S


& CHAMBRES


_ ______


- - ;--- ~ -- ~ ~-~L'~Z1~- L~CI y~


- IIIC---~C-O TI- ^ C*------


"IIIIl ,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs