Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04610
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-11-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04610

Full Text
















PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


\E\D. E 4I 11 NOVEMBRE 1927


inent fut conclu

istice le 11 Novem

118 .


eminent ecrivain mill- cabinet d'Empire estimail
jrichien, M. K. F. No- qu'il seraill impossible d'ap
g attach e A crire les peler le people allemand au
il.idans lesquelles se combat suprdwe centre des
ilt,en novembre 1918, conditions d'armistice inac-
SIla guerre. ceplables i I'Empcrcur res
I an premier ouvrage,. lait A la tele de I'arm6e.
son de hi de/aile, I'his- Sa Majesid etait alors A Ber-
conle les vbenements lin. Pour 6viter d'dtre placed
el6derent et pr6par6- dons la meme situation qui
ht du grand drame fut taite, en 1814 A Napol6on
kpils quatre ans, se par ses mar6chaux, Guillau- 'r
arla scene du monde. me I1 part bru.sqement, le c
#6-ent volume, c Les 29 octobre, pour Spa ob, au
pdc Ia R1volution. Grand Quarlier General, il es- g
e et I Autriche en peraite ire mieux protege con- I
,1918 ) don't la Itra- Ire les sollicitations importu- t
I'allema ind part, nes. g1
l!rement, chez Pa- Mais le temps presse. Les s
ris, le brilliant ecri- evenements vont se precipi-
Amhien a fait le dra- ter; chacun lesent. Aussi les I
:rdcit des iournees ministres de l'Empire se reu 1
i do 27 oclobre, date nissent au Palais imperial et ,s
tile General Luden- made auprs d'eux le mi- I
ses tonctions de nistre de I'luntrieur, Mon- I
ire general d es sieur Drews, a pour lui expo- s
npriales, au 11 no- ser la situation ). A Spa ; ,-
r on, a Rethon- I'Emplreur declare qu'il n'ab- c
hte train du mare- diquera pas pa rce que i ce se-
fut signde l'Armis- rail enlever A I'armee qui corm f
Iespace de quinze bat encore loute son arma- I
It la priode de de- ture., n
que' qui precede Le g. uvernement demand
di dernier acie au nouveau het d'Etat-ma-
trag6die, I' r- jor geral, le gn6ral ,roe- a
ners, scuc'esseur deoLidene:
n du oe anniver- dorff d'intervenir aupres de o
acle solennel qui I'Empereur. Le generaI refuse.
rler la paix au Son opinion est que S. M. ne
6st, cerles intlres- doit pas renoncer A la cou- A
lyvre q(uelques-unes ronne, mais bien plut6t se
Miles graves qui le pre- mettre A la dlte de ses soldals,
Nous allows dolic, sur le champ de bataille. ( Si q
ant les fai's dans le elle est tuee, ce sera pour elle (
M. Nowak, center la plus belle fin Si elle est a
uns dcs episodes bless6e, il se produira, en sa
d6renit cctte jour- taveur, le plus irresistible re-
1povemnibre l918donlt virement., Et, rappelant le
Sclaira la fin de laI mot de Bismarck apr6s Se-
Julte que se livraient dan le general ajoute aCha-
contre les autres, en que pierre de I'Empire sera
l6e pouvantable, res- un allemand pour combattre
ts les peuples Xe la les allies. v D'ailleurs, I'ex- .
chancelier, Michaclis, avail
29 septembre, le produit le mIme avis au nom
I llindenburg et le des grands propri6taires ton-
Ludendorff avaient ciers et des nobles pom6ra-
t que a tout etait per- niens: mort hdroique pour'
tavoient conseille avec sauver Ia forme impdriale et
ice une d( made d'ar- la dynastic. 4
& Le 4 Oclobre, dans Mais le 4 novembre, on ap
mtniagne d( venue pen 6 prend, an G. Q. I, la r6volte t
iercentaire et pour ob-I qui a eclate a Kiel au moment J
ts condilion3 de paix o06 Ia grande flolleallemande I
e, pi ince Max- de allait partir pour une action <
6Pi ltail chancelier de supreme contre la uflote bri- 1
f depuis deux jours, tanniquc. La resistance ne pa-
Sdemande d'armistice rait donc plus possible ,i sur I
_pr les deux gra:.ds terre.ni sur mer.Le press ntl J
emlands. Et, dans les Wilson announce, le 5 novem, I
kl saivirent, le chan- bre, que les pl6nipotentiaires
le plant netllement allemands seront reaus par lc
terrain diplrmatihue, marechal Foch et, aussit6t, le
pdere6ondre, en sen- Conseil d'Empire, prend les
Ile moins possible aux measures n6cessaires pour en-
mpoaess par le Pr6si- gager, au plus t6t, les nego-
=WUiO. Mais la note ciations. II n'est que temps,
1'' du 23 octobre car, le 9 novembre, la Repu-
1t6'ibnsid6eee partout blique est proclam6e Ah Mu-
"Wblissant pour con- nich et Bei lin mme, la Capi-
.alniire de la paix, tale de I'Empire est en pleine
rof de l'Empereur. e 8lervescence revolution-
.ttGuillaumell va naire.
eiter celte inkluc- On est au 8 noveinbre et
Ret alora on Va! Guillaue I1I ne se decide pas
qul sae'gage, encore A 'ab licali'n. II de-
etre [e souveraio nande m6me au prince Max
-s.nt de 1'Em de Bade comnmeot it a pu
+ avoir I in:onvenace de lui
Fre mn i e r s jours transmeltre pareille proposi-
Squestion de I'ab. silion. I L'Empereur songe,
1 te6e officiolle' au contraire, des que I'armis-
tUel notn de eArt ticesera conclu, a taire taire
fihinistres socia-' demi tour A I'armnee pour re-
Iiainalcent la rt- Vrimer 1 tiv6lutto lntLeriea- [
Ra Ir6ne avant le i re. C'est vainement qu'on es-
IrAm La ujorilt6 du sale de lui persuader que I'ar-


Port-au-PIrihNcienne
9 Rue du Centre, angle d- Isa Rue des Miracles,
in face les Bureaux du lbrvice Technique.
Maison s'occupant exclusive tent d'Oplique el oi vous
t rouverez les verres et les monuires doit vous avez be.
soein.
VENTE EN GROS E" EN DETAIL
Nous attirons l'attention biciveillante des occulistes
Les prescriptions de verres evlirdriques oni prismatiques
peuvent etre ex6cutdes en deux pu trois seinaines.


nme ne peut plus dire utilise rot de Prusse I s'dcrie-t-il.
plans ce but. OU decide qu'une protestation
9 Novembre. La revolution cotre cette publication sera
gronde de plus en plus a Ber- csign6e dans le? archives
in. Le chancelier et le Secr&- da Ministere des Afhaires
aire d'Elat desAffairesEtran- Etrangares de Prusse et de la
{gres transmettent a Spa que Clfancellerie imperial; et les
i I'Empereur n'abdique pas, priparatifs du depart coni-
:e sera la guerre civil, Et mencenl. Devant la proclama
ilindenburg et, cette Lois, le ton de la RBpublique, I'Empe
gaeral Greener auxquels se rerdoit quittterl' ilemagne.
sont joints deux fiddles de Iaiis oil doit-il aller ? Nou.
'Empereur, I'amiral von Hin- velles hesitations. a En Hol-
ze et von Grinau, lui repr6- ande de prIeerence, mais en
lentent qu'il n'y a pas plus ajicon cas, en Suisse ), dit le
'nautre solution: que r'abdi- mar&ehal Hindenburg.
cation. Deux cniseils sont tenus
La couronne vacille stir le sais qu'une decision soit pri-
ront du G6ant des batailles, se.Le depart est plusieurstois
e sceptre tremble dans sa annoncdctcontremand6.Mais
main. II h6site encore devant HindenburgetI'amiral Hintze
'acle supreme. Le Konprinz tont valoir desconsiderations
ne vient-il d'arriver brusque- graves : on est peu sar du
iu G. 9. 1. et de lemander si bataillon Rohr charge de la
VOW AA p"acw 4 15.11k 4a ^#14., i4 pkMia -ot
eette poignee de marines qui tout delai plus prolong peut
vient de se rdvolter A Kiel? mettre Pimpdratrice en dan-
On lui dit qu'ils sont 80.000. gertA Berlin.
Alors,cest la supreme et sto;- Les dispositions du depart
ue d 6cis ion, I'Emnpereur sont alorsactivement menbes.
Guillaume se rend aux avis Le Gouvcrneur Allemand de
qui lui viennent de ses plus la Belgique, le Mini. tre d Al-
d6vo6us et il announce qu'il lemagne a la Haye sonul, de
ibdiquera. suite, pr6venus Ju de part de
Li chancelier,a qui la nou- I'Empereur pour la Ht olande.
velle est aussilot transaiise. Le dim inche,10Novembre.
prepare une proclamation A5 heures du matin le train
pour la rendre publique. Du imperial quite doucement
Caut du balcon du Reichstag. Spa. Peu aprcs, I'Empereur et
Ia R6publique est proclam6e ceux qua I'accompagnenlt mon
par S :heidermann qul assu ne tent en autos et franchissent
!a charge du Minist6re des ia tronti6ie hollandaise.
Attaires Etrang6res et Ebert Le lendeniain, 11 Novem
devient chancelier. Max de bre, dans la nuit, les Pienipo
B.ide leur remet le pouvoir tentiaires a lle man ds arri-
et part, en train special, pour vaient a Relliondes, petit vil
I'AIlemagne du Sud. lage situ6 dans la tort de
Mais,a4ce moment,une uou- Compiegne et, dans le salon
velle ditficultl surgit; car, du thain du marechal Foch,
'Empereur Guillaume n'ei- les pourparlers s'engagcrent
lend abdiquer que come pour I'Arnislice.
Empereur allemiand et non
come Roi de Prusse. On lui iItuaragan ail d&railler i
dit encore que cette solution un train es ol
serait insuffisa:nte et que d'ail MADRIO,9-- Le trainee Ro-
Icurs son abdication come bla, d( la ligne VaInuimede, en
Empereur el Rt i avait dt d&- sortlnt de tunnel, a rencontr6
a annoncee a Berlin. ( Qu'u a un ouragau qui I'a fail ddrailler.
)rince de Bade reverse le I ya-2 nmorts.



La uNduvelle cigarette
I'b,,

{ Republicaine)
La Grande Manufacture de Tabac noir et de Cigareltes
ANAC \ ONA* presente a ses clients et au public en gen-
ral,une cigarette n"uvellc sous la marque a R6publicaties.
Elle se distingue de la pr6c6dente par so forme ovale.
D'excellentes combinaisons dans la preparation de*
meilleur-squalit.s'de t!bac lii'auarenet un succ6sm6ritc.
Les tureurs ju eront des eteellents res'itats obtenus
grace A la competence 6prouv6e d'un Expert Turc venu
es tels-Unis pourdiri ar le Laboratoire de la Fabrique.
La Cigarette e 'Rpubl caine fern la jobe de tous ceux,
qui l'adopteront.
EHe contsitue, en Hailti, un progres reel dans cette
branch d'Industrie.
Et il est desirable que les Amateurs de choix en tassent
un usage continue, afin de l'apprecier, chaque jour davan-
age.
Dep.. A6neral: tr ANACAONA P.GUILBAL.D & GIBARA
| "gle Graud'Rue 2190 et Rue Justin Lh6risson 244.


IOUR LA UUBIQUE
PAR LA MUSIQUE

Elle est antique, la musique.
C'est un art qui a u et aura Iou-
iours pour but d'emouvoir
I'Ame. C'est la sceur de la poesie
i laquelle elle semble se con-
tondre.
Voyons; qui de vous, chers
lecteurs, en isant ou en disant
quelques beaux alexandrins n'i
point senti s'en degager Ic ry(li-
me cadence de la douce musi-
que ? Qui de vous, 6coulant at-
tentivement une piede de Cho-
pin n'a point senli s'en d6gager
une prolonde po4sie. Aux sons
harmonieux de la lyre, nous
rapportent les poles, Amphion
bAtit Tebes. Les pierres. sensi-
bles A la douceur des doux ac-
cords, semblaient se placer
d'elles-memes les unes sur les
autres, pour I'etablissement de
celte glorieuse ville.
Les animaux les plui farou-
ches, ne se sont-ils pas laiss6s
attendrir aux accents harmo-'
nieux de la musique? A un cer-
tain moment on serait tentI
d'en dire la ( divina vox ) par-
lant a I'humaine nature.
La musique est une des puis
sances qui dominant le monde.
Elle traduit la joie, elle tradui-.
la douleur; c'est parfois !'expres-
sion la plus maniteste de I'a-
mour.
II est cr& un cercle musical
ici A Jdr6mie. Son~ r6msident,
ses menibres actifs et h'"noraires
ne manquent d'encourager cette
oeuvre qui donne une ame a la
ville.- Oh I qu'ils se d6pensent
en efforts I
Cependant, il mangue beau-
coup A cette association. II faut
necessairement que notre mu-
sique soit harrnopieuse, et pour
ce, des bees sont necessaires;
des instruments tels la flute,
*grande et petite qui brillent par
leur absence doivent tre acquis.
La ( Semillante P n'ayant pas
de resources, les cerce s litt-&
raires, tels I'Excelsior et autres,
les lablissemnents des Freres de
I'Instruction Chr6tienne et des
Sceurs de charil qui peuvent
avoir besoin du concourse de la
musique, doivent organiser des
fetes don't le pro.luit servira a
acheter des instruments au Cer-
cle et dLs uniforms aux inusi-
ciens. .
La a Semillante ) serait tou-
jours prate A rdpondre d&cen-
ment a leur appel, aux accents
harmonieux de sa musique.
Par la musique I'Ame se vivi-
fie. Pour la musique, << Excel-
sior ), C.ercle Catholique )),
Freres de i'hlnsructlion Clir-
tienne et vous Soeurs de la Sa-
drce fi I~~", ~in~w itn


_ ___ ;1 i____ S


lo eIIi1l





... voit, fort souven'. certalns
pelils boutiquiers, t.s i'~r-
chands dIc plisserie, t aitlres,
reluser en paiement les pieces
atnerticailes ell ('ilivre (I, I cen-
time. I)Depuis 'qsaiimd lonet ces
pieces divisionnaires n'ont-elles
plus course?
*
... voitl encore, dans'le lit lI
Hois de Chene, des lavandicres
tres peu vLtues s'i nstiler dIu Iia-
tin au soir et accoiiill:-ner eln-
core leur tActlit'i de cliisonss
don't la moralile est des plus
douleuses.
... n'exige pas, (cerl-iii Inceit,
que l'on prive ces ominiCs leii-
mies du moyenl de igilner leur
vie en lessivant danis les cunix
du lois tie Ch6ne; iiiis on pelut
leur interdire les posltres et tles
chansons obsccnes.
... p6tille de malice, en vovant
qu'on lui reproche de voir., Ii
( crolonne cc qui se pisse loanss
la rue, des laits publics, par In-
sdquent et landis q(i la 0 re
colonnele moralisle crie colitre
la depravation publique.
...voit pourtant qu'il iide le mo-
raliste dA-c61t, est-ce en celant
les vices, les d6tauts et les cor-
ruptions qu'on en corrigera les
gens etles fera disparaitre ? Non.
Rien nest plus dangereux que
ce vieux prcepte hyp)ocrilt : le
linge sale se lave en famille.
... aime bien voir poser sans
peur sur la plaie le scalpel qui
fait souffrir mais qui guerit.
.*.
...a vu, hier, veis les deux
heures de I'apr6s-mnidi, ;a hi rue
du Centre, une jeune fille luill
prenait son repas. Ille avaiil son
assietle sur les genoux el lile
mangea't avcc ses (dix doils.
MadeImoiselle, conl ile (c'l.iit
vilailn
-._ ... . -- . .. ..


Les Grainlds


L'Affaire Ch N Gaetjens
eI)' ult(dei d(r f;saissscilf' it ',l
I t( il /t l,'r'1l"o ./tn i


eA, U.j.I l . i i Com m rie o nt se lIe1 I oIllt, ',:1ils
fees iilttraires et recr6atives. I (u(. l, sLI I (I ,o |i, s
(qu) ICe, lantiusni (It' C >IS llllm ,
II. F. I II~ll~uin ros.io ei sa ICdeux iC Iie stcl io)li, i t'l
Un palvgame va tire juqll par le. sta luer esir I u (IC h illi ,i (. (I` -
12 Wimlies qu'il avait 01po1s.0 s saisissenlient de N. hli. N. (Gael
l.w I jells centre le juge G(irvy .le.n.
Le haul Tribunal eon sllaitiill
Un chAtiment efltoyable avail conclu A ce que lejtitie pri
attend I'archibigame d',mnri- duise ses moyens dans til dlUi
que, le detective Alfred Her de )15jours.C'est ainisiqu,ilanrdi,
bert accuse devant la cour de I'affaire a et6 (voquee. Apres ia
Chicago d avoir ze femmes. En effet, le juge a O'Callaghan, le Presideint du in
aunonc. auJurd hui, que I bunal voulut accoldr lap irol
sort e Iacu= r sur Ui gle6 t'un des avocals de N.I. Gactd-
sort de I accuse serait regl6 jens our produire ses movers
par lejur compose desdouze de d fensemais vu I sese oavan
spouses de ce Barbe Bleue cde. Me Emile Cauvin ailla
moderne. mieux c6der la parole au Par-
Les femmes Nos 9 et 'O,avec quet.
lesquelles Herbert a convol6 Me Dominique, Commissaire
en 4ijustes noces, cette annee., da Gonuernement, donna lec-
ont dejA temoign6. C'est Mme ture de son requisitoire, ou il
Herbert X qui curni' les ren- nconclut A Ia recevabdlii& de la
seignements qui permirent demand de Mr Ch. N. Gaetcins
d'arrdter le polygame; Mme Le d6p6t des pieces tut or-
Herbert IX. pur con-re, a to i donn6 et le prononc dlu juge-
pardon.n A linconsant E. l riant flle dans le dilai legal.
pardon cons Hier, le tribunal sousla prs-
a d6clar6 au juge que si son dence du Prdsident EhDiart us-
*mari allait en prison, elle sister des juges Champagne et
I'attendrait patiemment. O'Callaghan, a rendu son arrkt
Le pere de I'a cuse estime concluant au reject de la deman-
qu'on exagre. de de Mr Ch. N. Gaeijens.
Je n'ai jamais connu que Le juge Grdvy Jean, satislai,
fitsm,,n le al cet Arret, a mis immhdiute-
ix fees mon flsa-t-imet n liberty Mr Ch. N. Get-
6eclare ; II est possible qu'il jens.Ainsi done prit fin la phase
en alt d'autres, maissje ne les du proc&s qui fit I'objet de dil-
ai jamais vues. 16renls commentaires.


- - -


1358
2242


N* 6247


On dil souvent que le nomlbre
des rdvolt6s est scandaleuse-
ment grand. J'ai, je I'avoue. I'6-
tonnement contraire ; :c'est le
nombre infini des rksign6s qui
me surprend et ln'atlendrit.
Paul DESJARDINS


__ T


t





i

[
[



I

{
I

t
I
I
[


I






|


-








, LE MATIN -11 Novembre 1927


(IERNIIHERS NOUVIELLE IS

DE L' ETR ANGER


PAR CABL.LL', liN A.C \l' icre el aujourdhui p ir ine vio
i1lile IltiCll; le tqui a '0lisC ( de
Une dictature nobliboux ace4(lenls le long de
en Rouminie |Li c'e el sur dt( grades riv'i6-
SllUC.AlEST- 'Le joiur11l in- crs B:en qu on nil 'it signal 6au-
tdpendnt l l AdevTeI )l ditv cet c"une perle d(' vie.3 lhtiumaines
apres-midi ule It' If'T i ulinisll c ,Ii isiciir's hI)ile lux. out 6 t cou-
H'alianIio se prpi)ri i ;l 'i a la'l)ir i's d.,ins il Tige Il',iulIres ont -16(
tiie dlitllure ablsolue no etll u oligs dc jeler Ieur eargison.
ilanii sur le iilo 1 d(I celle ilii ()l)ori-o a pailicitliremneiil soll'-
gn rial P1'rinio de !l>iveri en s- 1 frl |Le c iLes ninuni ications onil 6
paItine. iitlerrionpues el e i elrtaiiies )ar
Une convention 6cono lies dCe la ville il y avail deux
nrlqiue international iimtrics d'eati.
(,l" '\l ':V _, 10 i t conl'lt'ren"e
po1r i ditililrin ies prollillioni s PAAR SANS FIL.
sir lt' i iilo'atitat ioIs it'l s 5 x-
pola1lions es ter1lintiie.l)ix-huit W\SHIING(TON, 10- Sheldon
I"lails out sign lIa coI vetilion. C]lark. vi 'e-p Csihleitl de li Chiom
Les ilat-l'nis d'sirc t iudier u i i pa nie g le ( I llRinerie de Sinel iir
fond le document i vail ite sSi- a relLse dC r'61poindrce ia UCIIlne
dger. lts lquestionis )po s c s par le
gn .(il'.iiI .Itn v dlans I'allaire de
L'atfaire des p6troles (orrt'pltioi du .lvy. Sonil reus
aux Etats-Unis )t ersisi at ilnenl' son riresla-
\VASIil\(iITON .s I iir's 6ion
d:1ns le )() .s l, .i Siii, Iir >nl K1l.:Y-\\I:ST, 10 Le service
c'io s. llitis dins les 'lenvirl'ins n:'iell enllre Cubia et les h'Iats-
ii .neJ.s (I' li tllco 1) i!1x I i I is esl I un sicccs, d'ipris les
.is otil t 'v\ ccs l.'i6 s ;luiuii i- a; !ori('il6s i)ostlles. Le service se-
4:'lin i Cen tdi v n,.il I'iiillins d 1 a t"oi iiI ntl .
vai it le j iry.lcurs' sCns;ili l incl-
i'.'s vlti~s onl conldutil les UNIT E') P1I-'ESS ASS(():IATI( )N
il'Is fdcI'atIux stir' l pislC deIs VIA ALL. AMIIIiC.A
ci iiplables r'cstcs ;:lvslti'e!ixl jus
l'iuii d tiis Ila ('nlst1 (1ti a ;,i d| Le Dr Cumberland va
lL'urnii I)ls Ille s.i p)arl tId' IIs -!U Nicaragua
tu.lLs ctl I llitis ,ilsll i.i \ \ SIIIN(I'i ()N < )- Le I)6par
iicl!csT. ilTMndis ,1' (inAr i lt eI lVntinl dlt'- :it .a 1)i lin lioni d'en-
unit I l i ,i ,' i i 'iit sciller flitiiin cier ln Il ili, de
cel .ii)r"s-, n i'li, (" 1 l eiid.l'\ .li- l ni l- il-I'rince ;iti N cit r)nl'ia enl
eiv utcuhd'tl.ri l e ld pr'seilant d I ) -
i;,il I, |ijii v cl six ,J lIttli s I) ilcilil nl ipo) r i i rg.inisa.-
dc l'aicnicc li ui ii u t 't i' a Ci- I ll (Its l, t:iiitnces cdu Nic'airagn
lC(s cil i is i l,-1-1 C, |)o l v\ ir I t' I le s )tolJcis c'eilpruil antin cri-
les Jiitm"s It I I 1 II C iii it'i)l..\; I- c ll. I)'s n 'g() 'iaiioiis so5 l f tI -
1);il' ni li tll l :iti ii tIld' ii\ ii'.i tl ( i 'l vet'les p r- i /l" galion dtu
recoi lillii *oiii l iiil Iiin d s iari, ni ;i \ ri.sliil on pour
holiiliiu s imvs. iL,.\. i nl pruntl e2 de millions d(I dol


Le vote des feminm~
anglaises
l .ONI)HEI S 1 Ix til: li > 1nt't
i (ni a0 Sl till u d l,'"i:l t :m li\ C iti-
i uin 's I i It'r t' vo tle < s l,. 'ii-. s
.il t ill'sl' ltS It si,,ssi ln pS illc-
noiitl .i ll' idll 'll, ot il It I I d ;i
potlilLt s, ( 'C ir I leli iniii stti .il
d1\inL a 1nno 11' x o4IX ( iin l 's
t iti tlitilC it, (IC li, ith .tt1 I.'I" ,tl '-
Pou If rej|r da lr ine p<> ol > l-
pl.) i0 (il';tI: i) i' N clO I.x 'i -

ll I \'i I l t 'ill i i v tin "di illi ( ll'
;1 iur : tl(M (i ,iiCt'at t'c (tli'l -
oI) t iiiM si Iit- (|llc di s C (i 's-
lioins d'linlites t loi tl it ll ilut.'

Pour la r6tormepoli-
tique de I'Allemagne
Il' iE l.IN I M. koch,d le i (ler
d t el rI( i'iit, :I' lclairr dans ntil
discOrirs (lICU ':ii(ninislralion dlI
l|,icli dthvit rMIT r'1"ormin e. No-
Lililin e'il,1. li -il, il est in: llniis-
si ic ll t -i l I e itvrt e i il l u m i-
nisttr' >I, s .Allaiires Fltralgieres.
e 41 1ii 4 i le(I I ( E.'rail elrshlini i hi (
lhriiar ii In FUraue de l'A lericain
I, !lio n
Ni;\ -YOK -- lievenu hi iier
io'rd dII Leviallhc in d, l i I '(an
vention de I'.\nlieriall Ic ,ioll ;'i
Plaris, le (Gi.n rai I'ersliini :I d(i'-
clhire gioiuiirts )ar I's 'mats iSMAil
uite des plus bells chliosets aU'il
eil vules. I )C1erinileage n el [ill'
grlnlid succt'es, aI-t il d liir,. 1:1
rCeeptelion faiite vIix iontilirll'C
a ie1 dcs plus conrdiales les
senliillen s ce I',i!lilr idle I ri'in,'ais(
adimiralbles;il v Na kill prolol, seli
tine iL d': iniil e llri l I: li','' Iii
el I'A.nl'qrique et des reunion
Cliomne eelle de iPirris 1it sr"
venit u'a le trlrlati r., i.'ex d-c
de la IE. F. ;i ir 'ts (, h. (liscltc
les ( l'arnit e o()I I'avintion. 1 ; di
qu'il CS rendrIiitdirectr;in t
Wasingon l e New o' I k.
Mirl li illhprcsel.nt iiln (li';i lcniiil
a. l\ tE ils I nis
WASHINGTON Francisc,
Sanchez Ie ilourtiniistre I (i,,
t6niala aux EKtats-[hnis, esl iuor
hier soir. Le ministry av lit ll 1
op6rs samedi dernier d( l'ap
pendicite.
L'Bspagne et
les Etats-Unig
W\VASHINGTON -,L'ambiassu
de des Etals-Unis A Mladrid a i
f rnm le Dep lrtnenet dl'lEtat qu
le gouvernelnent espagnol ]n'i
consenti A conserver le inohdu
vivendi actuel concernant les r
lations cominerciles enlre leI
deux pays qui expirenl Ie 27 n
vcmbre.
11!ii,'nt hcmie.lle stir hs c6les
iriiiq.iiiuis
I.ISBONNI:. L- cole port i
gaise a 6tk jalayce lau uit det


i.s t'tlVI ()ll I)ll l- Lii(' fice atlx
li',iliniis qui se sonl accrtics
plAr Ite L.li de !;i r'v' )lutioni.
Collision en mer
N!W\V ()IIIK, 9 .--Le steamer
S)D (Grasss) e ln roIltle )llour le
l.\Ir.e ai lfil collision avec le
o I'etgnatilok ,> dans le port de
New-York aucun dommnage.Le
" 1)D ('Grsse ( continue Iapres
1 niinuties.
,i l;iln re dt'ln Icrail
frainiro II11lioshi l>
P \. IS,,. -Le miniisfre Briand
ct It ininisIre des Alahires 'tran
gi-'s N i1rinlovitch signeront le
rt aIi p I'.r p a) '6 veildredl
cnI 191) 1);ir BIhiand el Ninchich
t don't lai signature availt 61'
i jouI trn'e )ur diverse raisons.
11 est anialogue aux trails tran-
co-tchlcoslovaques, Iranlco-rou-
111:1n et privoit I'arrangement
dics controversies par l'arbitrage
el la coiniuniicalion entire les
siIgniiaires des trails favorisant
ia )paix.


Pour hI dIhlHense de la Conslililtioin
NMAI).n, 10--Les ministres des.
anciiens cabinets out organism
une granite junte pour la d6ten-
set de la (Constitution qui allirmee
Squ'aucuni ciangement ne peut y
StIre apporl6 I'galelmenl, si ce
I n'es par la convocation des
I Co(rts.,e Prdisident Miguel Vil-
i lnuieva e'st le president de la
i r' et Sanichez Guena, p)rsi-
S diIt l iionoraire.


Zn Roumanie
B1UGHAiI.ST, 10- M-anolesco a a
ni6 la competence de la Cour
Martiale ; it demand a Atre ju-i
ge par un tribunal civld comnio-',
s6 des leC:Ucrs politi(qI s de hi a
tiapo, d'un m inmbre de la Cour
lIoyale el 'Lc 'enlourag J!u
l'itce (C li()'.
E\pil,:ion IlIe |iraiiiils cll ,[1 c(oilluI!l-
nisles di parli l!hiii 1 MOSCOU,10- A une reuti 1 '
d(a Binre: u duI Parti communi he
mardii skiir, Trowsky, Zinovil fl,
Karelnei clt at ires opposants vc
lits ontl (Lc cxpuls6s.
Gr6vo des ouvrlers mn6-
tallurgistes berlinols)
13lElIIN, 10 La gr'wve de:s
ouvriers mntiallurgistes est an-
i noIince pour lu id.i




Variets

Le I )onlino Itou.e ,, .ge &7e,
e piso.les.- Le L''igire S.icr6 .
50 lpiso l'.-- O,.5).


Au Ccrcle

S FEMINA


De Santo-Domingo
A Port au Prince
par u6roplane
S.nmedi dernier et il nest
pas Irop lard pour eni pirler,
puisqu'il s'agit d'une entreprise
de progr6s appelee 4 de Ir6s
stc Ls', paIr le Sanhi-Mmaria,,
I'r lis oil v sils d,' s pelS ii ii:-
liles ininiiic;ilics desiricuses de
c 1oni iilre l.il ('n)ilie di ile h e-
inll liqpie d fItiati.
1). ns le nuignitiIue atro'pla c
dI.' la Westl India Acrial Express
;,\ienti pris police ,M '. Francis-
co Conslanza, .1. Iodriguqz, Ma-
i'ino Roclriguez. Jose Fanjeil,
Celises Cuello, Viliilo Sembert,
Ismael luiz, M. Veniura Juven,
\lauiicio 11. Gonzalez ct Martin
LUm.
Le voyage s'tfleclua au milieu
de I'enthousiasme tdes passagers
qui passereni lia nit I i Poil-au-
Prince pour reparlir le lende-
mi.iAn, dinlainche. i 4 lhuri't s de
il pres midi, enimporlant, ilir-
,I ient-ils Id li'ureuses imipres-
sMons de leur i site,


Lo d6part
M. L6on R. THtB'.UD
Ilicr soir, palir le s I en iin cI
Cottic.a de la l),i!Jci I ne,,
est plrii pour Fiance Imur r- I
je-iilrc son po ie de C' isul G6
n Mral d'l ili*i \ lM rs,,ill, notre
tf ii [leon 11. T hlli; 1.
lnns le inonde d.i Commer-
ce el t4es Banqies cl, en gteni
rdI, dailae socide p)oril-tiu-rini


la,: Soir'e organism samedi eielnne, ltoH en le I lit ilait de la I
dernier par les .leulnes lilies de dislindi'n dont il vient d c:re i
FU nini Ia; i tiln n brillant sucC6s l'objel, on i sl lnanime iA regrel- i
qui meactrie toujoirs les 1'eCs i r le (I depalr d syl)atllhique |
de cele inltressatlle Associa- Ci(ollillmel: el A \ent I e Manul- I
tion. 1I t1lurets qui Itt nIli des tMe1ibres
f C(uv.rlte par un be.Aiu moreCn It.s plus ailinmbles de notre, om-
de piano, laipremiere parlic de mere et les plus d'vous iA sa
cette s)ir6e se ter uinm par la prospirilC .
copieuse conii'.r nee le M" Eivlien- I),itns itns (duix B inques, on
ne liotuand, don't les d erniers ne taIilt pas d''loges sur la grande
i1notls Ilurenl silli's |)pard'enllhot- corlrection qui a ouijours mar- -
sinsles alpplaudissenelnls. Avec (I 1C les iealaiols conimrciales
in vil)brant talent ora!oir'e, Mr tentr( elles et M Thcbud ; aussi
ilourand ddv(loppadans le style les Directions de ces d( ux Insli-
miagi(fue, liun nuance (It'on lui tl ions fiisancires ii'ont pas h6-
connait, de IrIV i'tes pens6es qe( si e a pr)oturer Ita inoire Consul a
soil audi'oire cotila allentive- iarseille ies plus chalcureuses
nienl. Les dilf6ren s ly)pes de recomliim(dalionIs.
.12tilne lille liitlienne lutire:11 pas- l).ins des con\'versatilio:is (lque
s6s en revile avee une p)i'-Ci- iiiusavons eties aivec des \gentls
sion q(ui itieste dusens d'oIl)serC': a ort au lPrii *ne des Ci de Nia-
valion du conteiirencier liii mil vig iions. des Coiminer'ianls, les
u,' el taleni 10 mont'rer, 3 la mimes regre's de vo r parlir
jeu:ie hItii'nne, co nment elle notre ami nous o nt i exprinm6s.
pouvail el deilait s ren(re ulile Sjulignons que, d'apreis nos
da ns son milieiu, iniormlioins, les irecieurs on
Mr 13 nianid litnt assistancee Prisideiits de nos girandes Ins-
5l) ininiles durani s )IS le char- lIttio)ns et (ELIvres de cliaril6
me de sI parole aiide, semiIe et de lieilaisance r e I r e I' el n
de spit iiuells saill es, ei, c'est auIssi I'al)sence dte M. Th6hbaud
SOulS lti pills ngr'bill.' itpressionl qui Ia i ouor1. s t p61 outr leurs
(Iue le b3a sucCida la Ipartlie (E'ivres un dtes iieiUleurs sou-
illtraiie de cetle soiri e. liens.
Vers minituit, Melle MNarcelle Nous renotve'ois A noire amii
Mayard, inelinl)r adcti tdu Cer- lous nos soulails ic lon voyage
Cie, aCco!llpa1Cnee n11L violon p)iAr et de IructueIse besogie en Eu-
Mr iichard LLaporte, dit ine jo(- rope.
lie poesie L,' Vent, de I. j
HaraIeCourtLI avec iune ti,.cssedex -
pression atdmirle ; elle s'ac- Le Pr6sident de la
qiuitt1 de sia tiche avec laut de R6pab'iqie visit le
brio qu'on voulutl 'entendre de nouvaau bAilment
novtl\'eaLu. de la Douane
I'n lniol prliicutlicr ai l';ldresse Avant-hier martin, le 1Prcsi-
de Mr Laporte qui se revela 1111 dent de lie)>puibliquie,acconm-
virtuoset do violon. 11 it rendre pIlnI.de Mr Chairles Rouzier.
a soil nl i'nInl lM s sons eO Secr'Sl ire d' al dt Coinc'-
plui l'harmonie de la pot-sit'. ce eli 'ti o slliier de sa Ma i-
Nous llicitons vivement ces so I ilire s'e1 rentu ii la
JIcunes IiIes de FI'emina qui pr i 1)poii>", de Por-ii-Prince oil
curenl a leirs amiis d(I booines 1e h0l de I 'Lil visita Iongiue
occasions de se divertir saine. '- llieil les i ) i Ve.ita x billinenlts
nii nlc t icciO l ie ll co(isilritils


PENDANT u'une HAUSSE SEVIT

PARTOUT et SUR TOUT




le iaiianul H asin lail lalille.

140 pieces de toile composees de: ratine

co leur, voile, demi-deu i, voile perle,

voile a fleurs, ponge coulew, ponqe

demi-deuil, crepon sogeux a fleurs, etc.

Gourde 1.20 'aune

LE GRAND MAGASIN

206-208, Rue Traversiere. 206-208


Apr6s celte visible qui dura
p!us d une demi-heure le' Pr6-
sident Borno regagia I'auto
pr6sidenlielle qui le ramena
an Palais de la Persideace.



Pafsiana

CE SOIR
L'Elllit Il2 E gudOT
avec l tinisky
Entire : 2, 3, 4 gourdes.


; ^uontro
CONSTIPAT
Preones le
SOOMPR,
do DELORT,


D1 PUSAB
A0IMS


m


Westclox


\ I


Bonne apparence-service fiddle
BEN HUR est un r6veil nouveau et extraordinaha
aussi sur come njoli.
11 possede les mr"mes qualities de fidelity etde de
bilite qui ont gagne la popularity pour Big Ben, B ,
Ben, Pocket Ben et d'autres Westclox.
Vous pouvez dependre de Ben Hur de vous aplj.
a l'heure voulue. Son dessin gagne beaucoup d'
Le nom de famille Westclox sur un reveil o
montre, vous assure une ponctualite de march. t
II y a une sterie de Westclox h votre choix--soit
des cadrans blancs, soit avec des cadrans l
qui vous disent I'heure exacte dans l'obscurit6. .0
WESTERN CLOCK COMPANY, LA SALLE, ILLINOIS, E.U.AIL
147



S-i
Savinien MaH

Pctit-Goavec, Haiti l


Announce a sa nonm

clientele qu'il a obte

la distribution poul

Pelit-Godve

Des Pt.oD)UITSde la MANUFACTURE HAITINE NE
de GUILBAUD & GEBARA, ainsi qua du
11IBE 1. 11. Vir't. si colnnu ous le nom de F11

Its trouvront d)iih' chez lui ces article
mix prix de gros et de Fabrique. II leur.
ra|pp)elle en outre q(u'il client tolujoutrs en
stock :
Les products de la Maison P, GIBAU' ,
CUROMAL, savon Curomal et pominade V
Curomal, si eflicaces centre les di;man-
I aisons, tletoutes series, et le sivon PO.
DOLLI. ;it parfiun si d(lical. Svoi CADUMI
prix '!e gras. Cirage liqnide cl en pale.-v '
Clous de icL.les sortes. 1"61es,,Tuyau .
coudc(s I's, unions, records, etc, Hoie oU
ScrilJites, irunchcltles. Peintures bland' .
cdies el culeurs, SiAPOLIN. luile deli"
t vt cr.is. Forililurcs pourmnal-S. Gar- .
iiiures de cercueils. Fanaux bronzl6.
Accord6ons. Poudre d'elevatioll CALU' .
MLT, pair aisse, par douzainle et pal bo- .;
les de Iou es dimensions.l ait en poure. ,
Verres a b)oi:e et verres de lampeS en 0
tous genres, HESTERFIELDel CAMI ,t
gros el d(e1ail, ,a Republicainc. Qui" a
caillerie assortie. Chaussures poor ho1"0'
mes, femmmcs et efants.ILecitine granulv

Rhum, Vins de caissel

gallon, Liqueurs,


Prochainement

paraitront jdes Ciua

FAVORITE'


4'
-U
'I


A






Pt"


_ ____ __


- I- 1 --


\


.1 ..1 .111 11 I ll 1%111tf_





- ---- ---







0L. MATIN 11 Noveu')rc r1 7


ment poss6de A New-York 2
esn milliards en or representant
kW un poidsde 4.000 tonnes.
Nouv Il ICPARIS. l.a Charnbre a
O commece aujourd'h',i I'exa.-
me.n du budget de 1928
RANG ER BERLIN. A la suite de lin
'. krAbIlflrsis r6ponse de Mr Parker G1- I
pr hr Les inon- produite I la Burse -ttei-
g caus6 sept (Ideds gnant 20 A 30 points sur cer
les a I'Est de la taines valeurs.
-Qublec. Les TiaHRAN.-L'aviateurtran-
inaltriels ne sont vais Charles arrive prursui-
oonnus, mats on van! raid de re:out Saigon- '
&dpasseront lar Paris.
jnillhon de dollars. PARIS. -. Le Tribunal cor-'
A la requdle du rectionnel a condamne 6 cinq
nl cubain la -So- mois de prison pour inlrac- |
,Nlions a ddcid6 lion i un arr~lt d'expulsio:i
un meinbre d Se- M. lumbert Proz. de natio-
dte la S. D. N. a la nalitd Suisse, secr6taire de la
ur assisted aux Internationale poar les pays
1[I'Union panamii- Ilatins.
IJanvier. PARIS-- Li chamber: des du
9DE.-I M. Marier H )- pults a adopt6 le budie des tra
uinistre des Affairjs vaux publics. ,
M arriveta a Paris I Le capitaine O'e fr6jale Sa-
te pense qu'il signera ble est nomm6 allacht naval
son arrive le traiit6 la l alion deC F'. nce A Cuba.
,et arbitrage eotre i.Wiitehouse en r, d'al-
*ele la Yougoslavie. fhtires des Elats-Unis, i 'relnis
t la IY re18,:1'i-0 anU Q i d'O's iv
GT\ -L c iuole alim'riciin su. le la ir
gime qtie Ic slock di or doanicr.
taux Elutls-'nis est de -- I. Jiaul iBoncour a tid6 li
Millions ,oit 53 pour par 21 voix couture 1) pr6si lent
I la monnaie d or du de la com mission iLes afliires
enlier. Le Gou'verne- trang'rcs de la tha n')re.

bas de luxe I
V d'un chaussant parfait
XQUIS, ch;;ussant just, le Bas
SHoleproof," fabriqud d'un seul /
ne prestnte aucune faute. La
soyeuse et lustree suit chaque
etcontour et amincit la cheville.
#a quality d'el6gance le Bas a ,
roof," lger, charmant, dure
mps que la fabrication cou-
ie enforcement special la
et au talon (une invention Amt
de "Holeproof) donne de la
oi0 la plupart des autres bas
npidmenclt.
re. le Bas "Holeproof"
imuni de beauty avec le
"d'economie.' Exigez la
)fobrique stisur chaque paire


occasion des fetes de

iNo"I et du Premier

de 1'An, on trouvera

au BON MARCH
at accordions d'une des plus grades fabriques d' ,1-
et serviettess on paper javec dessins do toutes 1 8
lade couvertures de lain@.
itiou de Boites fantaisiep,'de Chocolats ItNougats.
landaises en bocaux de dimensions doubles de cells
habituellement.
Onduleties, revels a sonnerie, montres en argent et en
tre suisses).
et de luxe pour cadeaux.
l'inini ( ep gros et pu d4Iail)D
imtant le chant des otseaux.
41wretd.
white avecomme.c
table polls de blaireauxo
orettes de toute beaut6
ehbe, de toutes nuance set poor tonsa lesgo as'
on porcelaine habitlUs, roprentantaune Idanseo ,.
40 toilt, en cult et *g peri.
Pnparapluies.
aqwuis or sole
come la g ce.
0reapijre MarquesnagIsis) au detail et on boites
touted sorts.
rIi Itissrie.
o1.50 le flacon.
or 0,40'le5flacoB.
leg mieux acbalanddes de la Placi et v end ol
tOwle concurrence.


Accident
Avahl-h er soir, a 10 Il tit
1/2, l'a, iihil i. eu -atto 0nol;"11 .,
IH6,)ilIl deposait unfelbti .ir
Francilia i'aul, 38 ans, quisoul-
fruit de grves brilures. Inlet ro
gee, elle d cil .ra que lailji qu'
elle lu nait si pin(1 d ins soil,
elle s'endoriuit efte feu se com-
muniqua Ai s.s valemenls.
AdMiise i la salle I de rlH6pi-
tal, elle reVait les sins n6cessi-
.ls par sun 6tatl qui,quoique
grave, ne met point sa vie en
danger.
Assurez-vous conire accidents
A la : GENERAL ACCIDENT FIRE &
LIFWL \.SSUIANCil (COt1POt1ATION LI-
ulTrrIi V' F. IERMINGHIAM,
A ent G6nra I pour Haiti.
N. !'- 1ian;ine LI' loamze est nommi
Arc1,'V ;p'rie C:i Ijultnr der I'Ar
e'ltitle di Pah'f al-Prince.
P r un Arr6tl du Prdsident de
la R1publique p)ris en vertu de
l article 4 d(t Cncordat cnire le
Saint-Siege elt I'Elat haitien, M.
I'abb6 Le Gauaze, Clianoine ho-
noraire desC0 (10 h miles s de Van-
nes (t de i'ort-au-Prince. Vi-
caire-Genural.,le I'Archev'chM,
a cl noimmIi ArchIv&lueCoad-
juteur de Mgr Aichevgque de
Port-au-Priuce avec droit de
succession.
LE MATIN pr6scnte au dist a -
bu6 el symipalhique Prlat ses
n eillcun s comuplin ents et t )us
ses voeux.

Suicide
Hier martin. a (i heures 1/~, la
voiture-an4l)ulance de I'H ,piil
y condui it nil ho.niiW: p )Wrlal
sur toul s l,'s |I), lits corps, dits :,ac( s (de gravs l)i uf
lur.s.
IdentlifH I'on sul l)i. tl (lime
c'dlail le no nmll t 1 l)''r l l'o:I-
tline, age dce (i 63 ns. boa!ai g r
hl. blan le Morne-a T'I 1. (oni-
mie il pouvait encore 1)1arlC mnal-
gr sol (l.It dlcsesi1 iI avoua
au i)r L.croy, mIldccin de servi-
ce "i I1ipi.l A (iiti pi)i'rodigu.'it
Ics p( iricrs sons, ([eC c'ela t
1i (liii avail t t;it v it,irciiient'
in s !eC leu ,i ses \vocuncils elt
qp 'il s'rlail stiicid, l our t'r(h p-
p. i anix A;tr ii icutions q(lU lui lai-
sainil subir ses \,oislnIs.
Le miallIurIux (st mo1 t quel-
ques heures plus atrd.


Unc bo LIch6e

de Froma e

de KRAFT

vous con-

vaincra

inage, sc d6letclct el n mlantcan
Ie l'" oange .\uiiii!ln d Ie lI.\FIT
Graice Ji un lI'O>'e I6, sl):',cial de
IKli.U'I, ce 'i roim ige 'cquiert
nil gtll' SUCcAllCIt.
I.e 1'romn. ge .Atillano de
KN1 \FT vieat en morceaux,
commei il n'a pas de croitle, il
est riche jusqu'au dernier mor-
ceau. Sa consistance le r.iid
facile A 'd6couper. Envelopp6
dans une feuille d'tain, il arrive
aux main.; de I'acheteur, anssi
frais, propre et humide qu'au
jour de sa fabrication.
Essayez ce Fromage Antilla o
de KRAFT. Une bouch4e suffira
pour vous convaincre.
(Ihaqe paq(uet de vrai Fro-
mage KRAFT porte cette
mar(qe

XRAFTUEIESE
Aglnt 6 bral pour Haiti
THE PA LEY SALES C"
INC,
Port-au Prince (Haiti)


eniel'e Rteure

dous avons hl'onneur d'annoncer au public que contrairement i ce ,ae
lous avions annonce, l'ouverture definitive de notre ktablissement

((LA PARISIENNE )

Sitaee & I'Angle des Rues des miracles et Grand'lue aura lieu le 15 de ce
toiA. Nous lerons de notremieux pour satislhirga itLu les acleetue's 1i1e61
es plus dilllciles. On trouvera des ,ouliers de toute beaiuti, to) nI Oil n11'411
a jamais8vu, nos ci udsur s imitation nacre soat encore IIicodlliis I 0 Iili.
Nous recommandons particulibremetit les chaussures p.ui honmmes de laI
fameuse marque "Packald".Nos costumes pour hommes,et enlants de la Jrande
qmprque "Blffit" de reputation mondiale de tous les tissus come :
Cl mir, Gabardine, rSege. Paim eaohl. Drill pp fill. DrI,6crdae, etc.etc.
Cltte maiso sera la seule I Port au-P.ince qui vendra exchlsiveIneit des
chaussures et des costumes. Done attended la date indiltde pour11 achiterr vos
chaussures et costumes, car vous economisez Ae i'abl 'nt et par :1 ssus le
march vous serez WIrs salislaits delvoslachats .!
Venez visiter "La Parisienne', au quinze Novembre courant. '.

Franco & Vicente, S. en C.


SI Horn Line
StLtishtanmei Mi al ve-
V U- /y ';nir d'luiopf: et it- dti
4 7ord est alitid L> i i 'i
\ .tiltl '(.4(it rcu ,itn en rol I 1I 1 *
S 'l jt( ur pour Kinlston .lan'
IIAI INEII ,C t, -

H abur -Amerika Linie


I
I


son, Monsieur


Cet homme ne travaille pas pour nous. No.s noe traitous pa
votre pneu de cette manibre. Nous vulganisons votre pneu et you
donnons une reparation garantie.
111 UP TO D.TE' TIRE
REPAIRE S110
13F6 Grand'Rue-

Steam all day long for tube repairs at
UP TO UATE 'IIHIt REiPAl SH011


Colombian Steamship


Company Inc,


Le steamer
les ports du
le samedi 12


" Boqta venant dle New York via
lord, est attend i Port-au-Prince,
Novembre courant. 11 repartirji le


mime jour directement pour Jer&,nie, en route
pour les ports de la Colombi, pregnant IrAtt pas-
saqers.
,.ort au prince, le 9 Novembre 1927
Colombian Steamship Company Inc.

Gebara & Co, Agents


INSI






SEug.LetIs

| Agents Ge


a


I


I e slep.m, r Ge ri. \enalt
d' I'Europe \i6 Ics potIs du No d
sat atterdu Por'-av-Prince ve s
le 2:: Novembre 11 rpartiia dins
la so',re pour King-'op.
Le s Amer trunex\\t;' nallant
Eu l''lrop, e at atteo ,, i f' rt ;in
Pr ne, vers le 3:0 Ni,.v 1 re 197
prenanl fr t et pa-ss~Hu-.
Prtl au Prince, le 1(1 novembro
t927.
OLOFFSON, LtI',A & 'Co.
AaXenls IG4 "'a I .

Remere mepts
Monsieur limminin l La .io' 0t
s; I tm ill,, M r I' 1)r el M 1. I
.,1 a ,' el 'enr fem il', i n I :-
mn'' hirelnc.. dce marI, es ,', ,-. t
p '1 '' 1 JU jk 0111 tfi)'( ltit *'
!4'i a;m i,; 'e la f'apili;' 1,,III e
cet> tie ia Pro uince i I 'tFo a- i(.; ,,'e
Ita p, rfe dOltllcurele y ,jit't ,ilt
tproiuve en la pers.)onue t" iclur
.lin, e I.' in, iil i/ ,,i,
,('C A ll lh i' .h'( iii',
les pici nt de rece\oir i' xpi' soion
de l our profoindoe galil i el die
I iI sin, re reconiia ,itI o' .
lcI t it Pl ir ;,f !t II) Y l i. i :1"


I'oir ( ausces i' eI, II,!; Iiiv'lf l
d'Opliquc' '0rt au I'iwi oi" no s'tst
traniiporIlde 4 la llu ,t i ('d iilre No
t.Vic9, h l'arg ilue n .t I .1. Mira
fle, en rf';e' IS I'l!t- ,Iux du SEr
vice Technique.


18000ooo0 I


ler Cou

nera ux f


i-U. IUEiZAEI


A. de Matteis & Co


Representants -pour Haiti


--


----


--- --


I







LE MATIN 11 ;ovembre 1927

.. ...... ..i


(1URODONAL

i oombat le rhumatisme


Ooutte
Rhumatismes
Gravelle


AaST LA OUS@


*, L'Urodoal n est psi MAU-
temnnt le dasolvani le plus
inet ique d" lacde utplue
6t5unellement connu. pufU
q 11 est 37 1ts plus Oul.j us la Ilt lne : tago. Pv
outre, pr6ventivement s`ur
It formation, s'opposant .A %
producton exa tIrte et At son
tCCuInultlon idanA leas titss
f rl-artloulalres et dans Ih'
ointLture. *.
Of P rt nn.
Ant pmr.t our frle,'' de y,til
r
|rr, t Wt maa(r ett w


N URODONAL nettoie le rein,
lave le foie et le articulwa
tions. 11 auouput lea artb
et 6vite 'ob66it6.



A ......... l. ---


i restonet


I NIi US


&


CHAMBRES


AIR


NoUs avons le plaisir de vous aviser avoir requ un
assortimtnt complct d ?neus t lChambies I air


3 frestone

Is our Voitures i passaqers et Camions.
On, pneu pour chaq e usage, le Fires!one Heavy
Duty tour les brands voyages,le Firestoi Balloon pour
votet; voiture de promenade et le

O ireslone Solid 30 x 5
Pour les camions ,'e 1 T.
N1're stock comprend un as3ortiment des plus
()tlcompjl de routes les di- ensi-ns et la sup(riori'e
re la 1 s .lit

yirestone

a l;il d<, .mbreux amis partout ea Haiti etl e monde.
EN VENTE C[IEZ
Nir ldionl I. l utuire, Ai J;cmcl
Mr Ellias SAlil)i. Aux ayes.
SMNichel l )csq(LiroI), .IcrIm c.
illmcunt I iinad, St Marc.
SAntloini e cll 'lard, (mualives.
at .Ican Luciani & Co, Port de Paix


Clhaque PiIc


et claque chambre i air zst garanti pai


Ttrestowe


La prochaine Ioi; que vous allez acheter un Pnen ou une Cliambre
adressez-vous h

Prel'C A111111n-A glq erhoa n & Co.
-AGEN (:' NERAUX


' a r, .
i or,


'all z pas aihlurs
Aclielezde prcliren(c vo!re
Ko'a-Champague A la Fal ri-
(que H BOBDAY, No 330,
ut'1 homas Madiou.
Prix Gourdes 3.50 la dou
aine cash.
\ vend'(*
Un apparel Deroy tout neul
i,. 2 points et dvim, pour al
-'ool, Rhum.Clairin et talia.
(IQ1ant aux conditions, s'a
S'esser Rue du Centre, No
1810.
1I PKHARACIE F. S,.JOURNE
YAnonce aux m6decins,a sa
clientele et au public que soi
Laboratoire de biologic appli
quce sera cuvert le 7 Novem
I e procha*n.
Port-au-Prince, 25 Octobre
1927.


I otir 0lours seIlen

SOULIERS pour DAMES Quality


Ancien prix, OR Aujourd'hui1


SOULIERS powr DAMES Quality


Ancicn Prix OR Auiourd'huil


Maison Reinbold & C":
Ne perdez pasde temps, car'le Ste


tot qui n( ami;is tl lait1
C f1ill e pe pent itre dtpass"

Kola Champaq 'ic

F. SEJOURNE
Preparc ,1ans des conditions rigourcuses
DA.\SEI'SIE
lPreiparation et Vente
PIiItMACn. I. F. SrJOURNE
Angle des Rues Rou.r et du Centre.


Simple attestation
Now, soussignos, employs du
Grand Magasio,certiflons,ooas un-
Ire foi d'honnAtes homes avoir
v rndu dams aIs journue de lundi,
7 du courant, 617 aunes de toile
simplement en detail d'une b
deux robes et aux prix d'une & 2
gourdes I'aune et c'est en foi de
qfuoi, nous signons cette attesta-
tion.
Port au Prince, !e 8 Novembre
1927.
Max CLESCA, C. LkON
Ludovi GUI. LOUX
Employs du Grand Megasin.8
206/tO8 RIue Trav< rsitre 2061


- -- --


U,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs