Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04608
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-09-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04608

Full Text





.fl ant MAal01il
DIRECTEUR
lipg Am6ricaine, 1358

rJTPHONE No 2242


me ANNAIE N* 6245


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


MERCREDI


9 NOVEMBRE 1927


del sur la poWti


, baril de p(


fbcc sion du prochain.
twersaire de I 'Armistice,
Ed hermere a fail, A tou-
'le nations, un vibrant et
neel appel pour le d6sar-
ent universal.
rIons ce sensalionnel arti-
PpbliW par 16 Sunday Pic-
I home polilique bri-
ue a declare que ( le
march, A pas rapides,
Ia mine Iragique silua-
d'iy a 14 ans qui a ren-
il guerre inevilabl di t s
ktincelle s'cst produi-

mentant i'arlicle, les
ds journaux d'Europe
ent le geste de lord
&re come lout na-
.L'anniversaire tie 'Ar-
est certes, une occa-
fiolort opportu ne pour exa-
er e analyser les r6sul-
la victoire du 11 no-
1918 que les peoples
regarder moins a la
du triomnphe des ar-
des nations allies el as-
qu' 0 celle du denoue-
de la terrible guerre et
des guerres, supreme
ce du Monde.
Si n'y a qu'a regarder
de soi )pour voir com-
s Jis lI ilimes espoirs
fly a ans, par les
onl elt tristement
El commnie le dit le)o-
anglais, ( ce qui alar-
observalcur sagace, c'est
Htlrudescence de I'esprit
dans le monde 1. II
it ajuler avec n o n
raison que ce qu
Vante, c'csl la course aux
ents ouverte, parmi les
Puissances, depuis le
xtchec de la Conldrence
de Geneve:
it, t visible que les Bal-
o u vitl une noml)reusi
oration de pelits pen
turbulents el agressitls
is les uns des autres
demeur6s ce que lord Kit
rappela, un jour, It
de poudre pos6 au mi
de IEurope, parmi de
arms de torches enflam
II n'6chappe A pei
e1 effect, que de merm
que toules les guer
tans le passe, out 6e6 a
par une Mliucelle jai
ide la P11ninsule balka
de nadine la prochaim
gratimtn sera pr.,duit
I memusentente des peu


1 Accident

natche apr6s-midi, un
cn uite par M. Victo
taqetleHe avaient pri
SP6re Christ,Su 6rieu
SSn6minaire, m e PF r
P tet de discipline
.1'e Maket, allait
hS 30 lOs religieux s
i en promenade. Ai
H .t Iles,tout pr6s d
tie. la voiture, san
a ael suite d'nin .tou
et ch Avira sur,


Ordu S6minairei
1 aedm dgnaeti
rnt avec de 16egr
*L.Avec I'aide'de qut
bitants de- iknfro
Sur'les lieux de I'a
aato fut remise s
'.et les boos Per


ue Inaterationalm -- jusqu'ici. Regarde. A cause de
toi. il dort sans fleurs et sans
croix qui d6signent son Ame
1 i i~ ^ ^1 i l chrilienne, A In losse, come I l l |
oudre U f unchien, onl'a jet!.w /.Ijff
-- Asmez, jetne fille I Si ce-
1 B I .lui qui dort ici tlint~resse, ecou- V /
es ans Port-au-Princienne 6couter ?... des excu-
ses ? Et s ir la tombe de In vie-
pies europeens au sujet de 1611 GRAND'RUE.Aricienne Maison Keitel. time. C'en est trap. Va, va, fern-
celle contr6e tournentle. Maison s'occupant exclusk'ement d'Oplique el ou vous me, pournuis ton chemin. Tu
i Le probl6me de la paix de trouverez les verres etl les tMnlures don't vous avez be oses ine demander si ta victie
m'intlresse, lu as done oubli6 ... a vui, sainediso*,-, vers hts
I'Europe et consdquemment soin. quec'6tait mon fiance, mon es-. a v, samed( sol-, vers les
de celle du Monde se pose VENTE EN GROS ET EN DETAIL.' prance et I'Mtoile de ma vie. .le lreures 1 2, 1 r volic' tenancire
donc d aboard chez les petits I lai aimi petite, je me suis pro- d'un bar, retourner une ilangt
peuples des Balkans que le Nous altirons I'attention hienveillante des occulistes raise lui grande. A l'Ncole, sn visie, 6a 'aimable Agsndt grand conflict de 1914 u'a ni Les prescriptions de verres cvlindriques oa prisiatiques photographic faisait parties de nulactures, au has de Ia 1ir, i..
apaises,ni assouvis,ni reconci- peuvent etre ex6cuties en d:;ix on Irois scinaines. mes livres. .e lisais une fois, na en ol police. II laul le dire, ti-
lie. legon et je regardais dix fois ses puis p t' e ol ic m e r l tile
~Mat~s Serbes,~ B l a r e s, ,-.., ,,t -- -- ....t raits. Dans mes prieres. son Plus dh're au caie;e, .l isilc\ -
Gircs, Roirbeis, TB i arest nom ne manquai jamais. Jeme se... lls voulurment, CIen(laIl
Grcs Roumins, rircs el CI hAtais de m'endormir npour le 11changer 'i t'lcors, av .t-Ili(
lani d'autres pcuveu.iis vivre jj vo dans ne songs. Tu a soir Lorogc dc la I. N. I'll.
en paix et conserver, comme C___ .pris dans tes filets; t I'as perdu marquait just neul Ires.
on (lit des rapports de hon et, avec lui, mes espnrances, lune versaut a lots sa n lt' ut -
voisinage? La chose est des Le silence rcgne dans la ville suicide est une laiblesse qu'on mes illusions et mes amours. gent. Une auto alelun laret dce-
plus douleuses. Etudions un des Morts; tout esat triste, tout oubliera bie i6( pour en laire As-tu compris ? Eh bien, re- vant le bar.- Noric,(* hli ~r(IF-
peu la ques ion. appelle au recueillement, m6me de tot un martyr el de moi... Tu tourne A tes entaits et A ton quill,evlit aun hollili e, llir l)t-
Dernierement, la nouvelle le chant des oiseaux qui cher- as prononc6 mon nomi en ren- poux i. gemieni d(une mainin le v(-
d'une entrevue secr6le entire chent refuge dans les sales a ldant ton Ame. Sais lu quoi tu La jeune file parlail, terrible, Uat, tout Ic corps penchi n tin
le roi Alexandre de Serbie et quelquc chose de lugubre et de m'as rdJuite. Je ne suis pas ve d'un courroux qui la rendaitlrire et la ,de turn' vecrs lo;
le r -i Boris de Bulgarie se r6 tunebre. nue pour te demander compile plus belle encore. S"s paroles lend dte I'a uto sol Isriisssli
idit e r Un mineau et une fuvetic de Ion lail. Jo te croyais plus su- tombaient cfmme des coups de une lorne... blancc... 11 ci
pandi en urope, entrevue avaient leur nid sur I'un de ces blime, lu n'as 616 qii'un able fouet sur le visage de celle nutle syllpathliqe .\:gei, ( Y l
qui, d'apres la rescuee serbe, arbres, sdirs de n'dtre d6rangs el, A cette faiblesse, j'apporte qu'elle prenait pour sa rivale et keeIoaneg enirae, le Ialuuicl dc
pouvait etre cnnsideree com- par aucun chasseur ni iendeur une fleur et une larme. Tu es qui, pourtant, ne bougeait ni orignale pipe, ser centre ses
me le prelude d une politiqe' de pi6ge et oA les gains deni. entire les mains de lDieu. Moi, je ne r6pondait. dents el qul, d une voix un pej
de rapprochement intime en- cheurs de nids ne pensent met-' te pardonne les souffrances, les Tu as fini, lui dit-elle 1A nasillarde, parlait A la ilenanii-i
Ire les deux pays d c v a n I tre le pied. oublis auxquels tu im'is con- la fin. Ecoute-moi, jeune fille, re don't la toilette blanche pa-
aboutir A la creation d'une Notre moineau, parresseux damnn6e, innocent come e it n'es quel'6chod'une opinion, raissaitplus blanche dans l'obs-
union douaniere et d'unc t.- come tous les moiceaux, et sa suis. Si ton Ame vague dans les Tu trembles, je le vois. aisse- curilu du lind de i'auto.
duration des Slaves. On ne fauvette, curieuse comme routes nues, si ton esprit vollige dans moi le dire quelque chose et Au mnme instant passait un
tards pas cependant a savor les fauvettes, ne faisaient qu'6- les airs, arrive un moment sur apr6s si lu me crois, plains- m6chant plaisant qui dit
(u1l n'y Ctall CUice entievue pier les entries et sorties des cette terre et dis que lu as 6t6 moi, sinon voilA une pierre, Ah I a, pas de doutel cs
quitr ly deut aucune entrevue rares visileurs. Un martin. chose un i.... non, un taible et queje frappe, frappe-moi jusqu' ce gens s'aiment!
qntre ais ilux souverains et rare, le moineau bttit ises ailes ne suis qu'une victim de ton que le sang jaillisse. .
que lamais il ne fu question commepourunesorJeinatinale. caprice, de ton d6sir. J'tais eune, come toi belle ...volt encore devant le nou-
dune politique de rappro' Fauvelle le retint : '1T sors;et, Du bout de I'alle, une ne jeune J6tais june, come tos, be aeauybaiiient de la Douatneun
chemeantantre 6- tibieet c U wu.,aJ ui, ja1 r d11 r itrt?.. .fltle,une entantpresque s'apprc- d'esp ance combine toute jeune r tau quoi avalu nessaire pla
Bulgariequi aurait &6 si sa- II y aura beaucoup db'anode et chait. Une couronne aite de fille. Mon line voltigeait dans travaux de construction. Le Iu
lulaire a la tranquitlitd de tious aurons beaucoup A voiret roses, de pensies et de mille nues. Je ne songeals qu'a tyau naurellens continue tu
I'Europe. Les nouvelles re- entendre ... Tiens, voilA uel- Ifleurs encore, Atait dans Fune de des princes aux cheveux d or. remplir sa fonctlon.; 'est--dir.
panduesace suiet ne visaient, qt'un qui vienf. L'haureestltop ses mains, ille marcltait dun J'6tais insensible A tout corn- que, par son large orilic il ,
paratt -il bien, qu'A impres-. naltinle.... est une feimno... pas que la douleur laisait ma- pliment. Je me croyais digne se lasse pas de lsisser Lde 'eau
sionner la G.ce, a la veille te hsie, eTlea peur, elte re- lestueuse. Sur son beau viage, tie je ene sais quoi. J'ai 0i rude- Mats conlinle on n'en a lus hel)c
du reins par le Parlemeint hel- garden, ellecherche... C'est chz on voyait les traces des larmes ment punie. La volonIl (ie mon soin, A ]a louane, glens tiuv
iquede raifier la Conven- ere voisin u'elle viet... e q sess b au iyeux avateiut pc in maria A un home qu esidevenu une vritaliui
I lin conclued e r a I G^nvz', 1 pauvre. Personne nest vcnu ac- tverses. Atr i v6eJpric tie la gaspillait sa jcunesse et ss puliue O tt c c t
tionconclue par le Gneral coinmpagner son cadavre. Elle a losses, sans rien remarquer, illusions dans es cabarets; fati- Ipu iqueso 0 111 St aLI e
PIangalos el relative Ad a zone air d'une grande dame... .elle s'agenouilla, dp osa si gu6 d'orgies. il voulut d'un toycr ,s' accomlgnaunt dt iropos obs
s ranch se be de Salonique. Grand main, a dit la Fau- court on ne et allait co pour se reposer. 1 se maria sans I cn u so(-llInt. 'e1or It
Cependant, il laut bien le vette, riellement, A peine, I'au- mencer sa priere, quand elle amour et sans illusion. L'alcool ue ines, qua sent lnle ldo ( lt-.
dire. il n'a jamais manqu6 een be s'est profile, une femma v- remarqua qtuelqu'un A l'autre e ses consdquencesavaient des- pourra it-oni never l hIluimI ?
Serbie, de partisans d'un e tue de noir, bien voilve s'appro- bout du tombeau. Etonnte dese sech6 son coeur et ses senti- p
grande tfderalion d'Etats de chait, h6sitante, ind6cise, so- voir devancer dans son pieux ments. Mon education et la ver-
e tous les Slaves sur le mod6le reentant un instant, puis, d'un plerinage, elle se leva et tou- tu d" ma mire m'ont fail mn'y ... conIsl t cli'iic joui. in
de la Contideration germani- pas terme, atteint un monceau chade la main lfpaule de Fin- r6sig-:er. Mon maria riche, splen- Whatr aux Sables, tout all his
Sue Maisles milieux oliti- de terre, qui. pour 6tre fraiche- connue. A peine, celle-ci releva- dide ne vit que pour sesaflaires. du iarcl' St. lous, ntil sp|c-
que. Mas ies milieu poi ment remu6, on devine un tom- t elle son visage que la jeune Le hasaid m' placa sur le che- tale desoltilt. 11 l I. qll-
quesqui paronnentcette idWe beau; car, ni croix, ni fleurs fille, recula come mordue par min de celui que vous pleurez 1iun qui inc fail 1ait,1ai ,t Ivic
t- sot peu nombreux et ne n'indiquait que quelqu'un a 6.t centvip6res:(Toi,s'cria t-elle, et A qui je suis venue apporter c sds dlix d(iis. II l c.
e jouissent pas d une grande enterre IA. La visiteuse tombe A oi ici?... sur le tombeau de ta le pardon. J'ai lu dans ses yeux cel elldroll, ell ilt tn :ir, till
influence. Is se recrutent sur- genoux et son visage louche la victime?... Quelle ironies quel ses d6sirs et ses pens6es. ,I'ai et l Connerte Itres litllil jl1( l-
s tout dans le part paysan qtui terre. Une rose, une scule rose courage I... Oh, dsishonnearI' As- peur. II mna poursuivie. .le it. ques caries ai joir, Iits iit'llcs.
vise, ent e aulres, a diminuer qu'elle avait A la main, elle la tu jure, lemine sans c(eurd, de rcncontrai partout. Plus je I'e-' (s li)IUCS, iIs t'n(L it dLs
le r6le pr6pond6rant de I'~l- plaqa sur le toinbeau. Elle pleu- suivie cel hoinie jusqu'ici, deI viais, plus il s'entdiit. Forte cairreailx, rotLges no"Ces. ('c,I1
e ment purement serbe dans la ra el, dans ses sanglots...Ecou- souiller satombedans cechampi de moi-minme, jamaisje ne vvou- d'aillturs Ie unioM )Ifll In. L's
Yougoslavic ne de la guerre. tons ce que Fauvette couta et sacred? Tu oubliesqui es-tul lus en fire part oio mniari. caries s'alIltelit a "Ii l. i.soil.
l- E, prcisement, pour cette comprit et que Moineau na ni oublies que dans ton set.. et sur Un jour, sans precedent, j e le On iouc par terre ct louls ,.s
laison, lesSerbes proremen entendu ni comprise. les 16vres, il a bu le poison qui vis arriver chlez mi. .I'Ytais servants (lqu voiel laire deis eill-
isls se e P e ea Pauvre ami, on t'a enterrd Ila conduit ici? Tu I'as seduit et scule. Je pensai A mes enfants pleltes au mlarclhu, st grott-llit
dits se imfient d e c on- sans couronne, sans fleurs, sans it s'abandonna A toi et A les ca et A Dieu A qui j'ai crid du fond autour de I'linoiinue. Naturellt-
e ceptiond'une federation pans- croix. Tu dors d'un sommeil resses. Son reveil lut terrible, il de mon coeur, lui demandant meant elles nie gageitii lanuais cl
e lave. que toi-mime a voulu; mais, secrut ddshonor6, il cut honte, aide centre moi-memc et con- l'argent (lqui leur est conli, ('1n
( Lafin d remain ) pauvre ami, la terre qui ceuvre it se tua, lui, I'homme et toi, ire celui qui entrant les ycux en un tourIemain, passe daus lts
ta poilrine esl plus 1,gere, c.st femnme, qui as couvert ton maria feu et ie corps tremblant. 11 poches de I'houinie aux carIles.
prent gneir Pori aPrin plus douce que la calomnieA la. de honte et ses entants d'hlmi- commenva son discours que j'ai i Chaque jour, Ies v\iclimes sont
purent regagner Port-aa-Prin quelle tu mas condamnae. Ton liation,tu n'aspas rougide venir arrete en lui montrant I abimc plus nomtbreuscs. L' cri tide r-
Ncesansomms autre encomre. .. qu'il y a entire lui et moi. Je lui probation est g,,niral coultre ce
lacd enn'eut eu suites --~ rappelai que j'avais un maria et jeu illicit et NOThE (EI. vert.it
SI'accideni n'eut point de suites LI n\ouvelle cigarette des enfants et combien sa visit avec plaismr la Police y mnltire
e plus fActeuses pour les de g..dtI m'6tail r.uisible. Alors, il s'age- hola.
r yours et sympathiques 6ccl6- nouilla et avant de pouvoir pen .-
s slastiques. D F i *ll/^ \ bser, il prit ma main qu'il baisa.
r .:. U JitIf~lf fIC^ 7 Je sentis ses Ievres brtlantes. 11 LesParlementalreo
e A GENERAL ACCIDENT FIRE s La Grande Manufacture de Tabac noir et de Cigarettes s'enfuit. Depuis lois, je ne ai l rentrent
e LIFE ASSURANCE CORPORATION L- ANAC \ONA. presence i ses clients el au public en 6nb- l6cm de so suside nestrr LONDRES- Le PrleMnent a re
IED.-- V F. BERMINGHAM, ralne ci rette ncuvellc sons la marque a Ripublicame*. v6 avec la terrible nouvelle que pris ses seances apris les val-
r Agent G6nra I pour Haiti. Elle se distingue de la pr6cedente par sa forme ovale. tout en rendant son Ame, il ne chances d'6t6.
r- _U D'excellentes combinaisons dans la preparation de prononcait que mon noin. Beau-- ... ....1---1- -
le meilleures qualites de tabac lui assurent un succesm6rit6. coup d'hommes pour sa louer
Is Any claims against the estate Les tumeurs jugeront des excellent r6s'lltats obtenus percent I honneur d'une femme; me'dois A un home dt mes
Pot the late Mr. Rolf Ebeltoft r-Ace h la competence 6prouv6e d'un Expert Turc venu mais lui, pourquom done a-t-il ealants. Que leur dirais-je ? l\'-
will kindly be forwarded to the Selats.Unis pour diriger le La!ioritcire de la Fabrique. commis cet acte ? Pour se ven. garlc-nioi bien en face et di :
la lice of the Nor wegan Consul, Laigarette < Rbpublicaine a fera lajoie de tous ceux, ger 7... J'en doute. Je suis nee de nous deux qui est la plus
ue du Quai, No 1617, Port-au- ,....,,,,, .pour 6tre martyre. On me co..- malheureuse.? .


e operncen Immedi, qE oUstu. damne. Je viens d'entendre de La jeune lille se jela ans les
et since, me 'Elle conslitue, en Haiti, UD progr6s reel dans cette ta bouche la cruelle sentence, bras de la lemme et les deux r:
et AVIS branch d'industrie. Dieu m'est l1moin, je te parle vales s'emnbrasserent cominu'
nt Les ersonnes ayant des cr6- Et il est desirable que les Amateurs de cloix en tassent et devant son cadavre encore deux sSeurs.
'e dances coontre le teu Monsieur un usage continue, afin de lappr6cier, chaque jour davan- chaud,j'invoque son Ame et son Fauvette s'en emut et dit ,
el Rjolf Ebeltoft soit pries de les age. esprit pour ia verite. Toi, tu son Moineau : Le tombeau dI
)lt rseilte* immindiatement atr Dep6t Ceneral: ( ANACAONA P. GUILBAUD & Gt"BARA erds 'espirance, mnais, tu es notre voisin est le plus beau d -
c- Consulate de NorvAge, No 1617, Angle Graud'Rue 2190 et Rue Justin Lu6risson 244. belle et tu ne dois A personnel. la n.cropole... le coeur dc deux
ur Rned4n Quai,Port-au Prince. | Mais moi, je perds la tranquil- fenines ).
es Port-au-Prince le 7 Nbre 1927. |,,______ __, ; liUt, la scule qui ute restait. Je SA.M AL'N


I.a favon don't certaines per-
sonnes tpient les menus ridicu-
les de quelqu'un qui lear est
sup.rieur fait penser )I I'aviditt
vile avec laqte'le un valet guet-
le les iaiblesses de son mailrc.
Albert GUINON


T__- -- ------~----------~~L, -~ ~ ___


tig~-~. --








LE MATIN 9 Novembre 1927


DElINIIl-llES NOUVELLES
A k -N I- -


A

III
lil

ra
ci
ge
pa
ti(
Le


do
ui
U'
Ti

'11
E
Iin

d
st
at
ci
c<
C'



ti
r

Il'I
a 1


ti
el

Ii
t
n
s
d
(1,




d
s
I-]
1
v
a


(I


goillks par plus de 36 1( ures de reipoursate en 2 ans un nou-
plui's toirrelielles, li rupture vel empt'rur I de 75 millions de
des barrages le long de 1 rvi dollars pour cent remboursa-
re loosick danIs le Verioult a ble en 50 ans. La seule compa-
prelspite dans I'lludson un enor raitson des chiffres suffit a6 d-&
me volume d'cau qui, en cer- montrer 1'conomie nouvelle de
tains endroits, a fail monter le cet accord exclusivement tinan-
fleuve de :1 metres au-dessus d ci'ler.11 nlt iti element question
son nivenu normal. lieureuse- de vente' w 1al'ei'ermage du mo-
ment legs (egats n'oit1 pas W sntiopole des allumettes.
iniportants si on les compare i
cc qui s esi passe dans les Et'lats PAR SERVICEDE UNITED
avoisinanits du Vermont et du LPRESS ASSOCIATION
MNassachiussetts ; les fernimes si- Marconi eot malade
tuces d(lts les parlties )basses LONIDLES Marconi est gra
de la valle de Lebanon-Peters- venient malade A Londres, bien
buourg jusqu'a i.elanon entire les que son secretaire MNagrinli csp.
collines de Berkshire de I'Etat re que quielques ours de lit le
de New-York et Mlassachussetts releveront d'un serieux retroi-
out Wet submerg~es, du b6tail dissemenit.


(


)E4L'ETIANGERH


PAR C:WLE 1AN(;AIS
noy6 et quelques maisons inon-
~llour du ta lIW u(ds.e Les routes ont tW recou-
P.Ims Le pliin(ce Carol (IC vertes d'ecau, la circulation a Wt
nmnaniic diiienti tormelle- airrt[e sur quelques lignes de
Ciii Ile i0ive llc autri- cluimiiiis de ler et les ponis en-
ienll ule1)1 nouIvc( ll u- leves, mas en general l'inonda-
ienne prelieLilldant qcco'(l iai- tioi 1 as hit le grands ( .-
i concl un accord inan gs,; le village de Whitehall a
er avec M.BriandilIne chan- 1 plus prouv6 par le reste.
ra rien .1 son aititlude lve l('es -gals sulis (que la mianu- .
r ses precedentIcs dec la lacturie de soie Champlain sculs
)OS. sont mionts 1i$ 15)0 000.
SI'l sa I t A lbily, Iilludsonl s'Ost le-
s iss ices imoi di, i r v i del3 : 1 t'es au-dessus de sonil
qIXiinv(,* n Iu habitual, miais les seuls
I'.KIiS [-c (IC eil).)it'P')- degits oit M 6l'inondation de
tilti M. Tlli toi colsi"t (Itlie(Ics ueCs sitOeCS prrs de la
In editorial l ia la Iquest Ion de( riviere ; les directeurs dIu Ii-
IIang'r,I rc(te ique la Fri1nce rea tini-tcorologi(quc ont declare
h nspmalc I'Angleeetrti l0'lla qii'a mloilns de niouvelles pluIies
o1 dIi(ie eln Novembilre I'inondatioi avail altteint son ma
926 (le se e1lttIi 1 datis lV bui t xiliIIII..
(Iot|c l ( Icttitivl it l I l )SI'TO N -- L inondation s' -
a ptl itIc iii's cin I& ,s.I('11cc tIL'd t'ltiit 'it iC U U C giaile
lopkI llt^-r1 .'1 :cord1 tC1ndet encore sur une grande
ul a ticl irs l -i t 'sl ->tiC(I() i ( a Nouvelle Angleter-
aitg l ;i lolt i Iron t s l itgs n I'(' C Soil';hi pite Cs'eait airrele e
action le:co-esPiAiioles n nais Ics rivires lqui ont cause
oIrs sn) i mmTnn'i( "1 la 1 imort d'uine don/aine de per-
A,\pletcrre t 'I Ill-. 5Les sonnCsa iu ilnoins ont conitinui6 A
11:111- pliissailcvs c\x; iniiie'- aIioiiter. I)a; s le Vermont, le
I a1loIi s-, I's co0ii(iIjlc '. ile New Il iunspliire et I'ouest du
elicsion <(c I'ItAlie l shl tilN. M ss>clusetts,le service desche
, l h. cst Icimui c\;wicnilcnl timiis de for a cl omplenement
Li (Ci tt (Is IlIk I;10Is SI6so.tnisi, une vinglaine de(
1'an c )- sp. I a (i^ p0111" o(lt 61e em porlt s ainsi
'i t'Co Is i>PIA cisCIt I a L I FI ( plu iuis bairriages, les rotu-
lonIc t(1 ni i lki'n(i ti 'i Is t ''l recouvertes dI'eau sir
ton du nlorm | inoIIl" gIa C n'. randt, 6tendueI duLI pays; les
Li C s5 ui0 1is t; lI ('Oilt1i'ili'c' d& ,i'ts s l'vcront A plusieurs
o|)iLioiiC t'riil:lisC s()iilit-iit i iMlions d(I dollars.
aiter les dm(il i ilts titilnn lO)S''TON La situation est
es, Ii cs i- I'I i c plil ioii du mciiccu(rl dains les regions in1on-
taliut, (lnis lilt ( sprit iintii l dtcs, I [i lste des morts est ap-
eC ,.t' in, e. p|>ro\iiiatlAivCimentde l25 inismles
,~ u j p el s reCIles sont lo n dit lre I
\| I;i- a lowa ((*i iltlio' onnes cair les communications
o 4 ili-s el<-s lt IIh Iinl's C Ite T les dillfrentes localites
atiltHricd l<''. sont extrit entll tiit dilliciles. Les
M )SCO ,I Oii' Moitl li CsIs avions itililtaires continuiiiuc to i
l i .ttionils o'\ lii r"es Ct de .Ir's a sillolnI r le pays, is out
4 V.CICS" IV, 111(, L", j& i L ( os >mins plusieurs villes du(
o~uths savante *.ls p, liliqus ^.^ I 1 Hsie
Il V m tel (III Ne\\'I laltusphlire
it;ai, inti ,lil El cs Ilhts-Lis, I l t 111 id l N e l tphi i
I ill'111 dc' It I-ilul i llV, (lt itsrLil )1 'Ia ic'IC t P
I.\iiitn, te'uc e *, su Cai sn l rri- 'ite 3 oagarres oommunisBtes
.i .> ssis A, (lxt A B erlin
nn l vc i c cO'inI t1ui tisles oiniallilent descol-
L frtmir 'l l Is il( is I nis l visions ;v 1r la police.'es nt i ni-t i
\V\,sI IN(; I-)N Le l11Si- k mllsl ils s m it s l miunis de c".il
l n i sl W ;I( Ilc tim L .ic p le C, s i c d H pdc .rapiut s piler fr)p-
,i 't ie est im1 ( 's lts IKRI ;ls R; w nct1,ns lp Its El>ls- [\ t 6 ('. ti eiselIelit ble sss. L-i
,IIs clt I, iraniit pour 11it con- jIolict Is a Iispeirs-s Cen se ser-
l-usion d! ,I tr itl llcttItl la iits de ses litons el de ses re
iueir'1 hiois !a loi, |(iipr- vOlvers. IUn communist a Wl
ro't n oinImeci'er &s (Ilue M. bleess6s et 1I arritls.
MN1ron \lcrrick, amal)ss- L'affaire des p6troles
uilt 'n Frit itI rieii Ctoiiuriert a aux Etats-Unis
Paris (:lnis seiaines eInvi- WASHINGTON Le grand ju
rn. rv conitinurcia sonil eniqucte cette
La terre Iremble sceinataine danis I'aTfaire Fall-Sitn-
Los ANCIEI .i.s 1 s villas clair'. LL'S tloins les plus im-
sit Ltces l lone h( c .le i V1,'1 1,portatits qu'iI entenira seront
l'*it' i ( (I lon d l e aI M. Sheldon Clark (de Chicago,
Wactillne, de Los Angeles c dent de la Sinclair lie
IatsonIlville .1 nation out eIe filiiig Co et W. J. Burns, d(irec-
secocs ce mtatii par pli- teur de l'agence d(les detectives.
s CIIurs secousses dI trembleI- L1' ;me tmoiin q(i arrivera pro
metal de terre (liti sc soil t sic tilblemient domain a Washing-i
cdIces par iiilte ivaIllc e ntre ton scra M. Douglas Catchini,
3 hli'lres ct 7 lieu res 4'. |'e ancient adloint an directtur de
Seismi a kt r'ss'nti ga lc- Fagence Ilurns A Washington eni
inl I' pI ctr'ains ilo allies a SI d otns itinlan'crie de marine
Iiinlric'iir e Ic sisimolr)phi' aienrcamne depuis le 28 oclo-
de i'observaloirc de I'nes L'tai de santTe ulo. Fall s' csi
Ari/.ona a enregistre de tre~s consid6rablemenlamclioreelon
vio cittes sec'oisses.L s senIs use lutl Cil t p am TI l o n
deIlgst' v'riiim('tl 51'i'iCux sI'ec. lui au Nouveau NMcxique.
so(il )'ro l tiis sur la voice du |s allutit'ths fint pIrinler l'eles
Southern Pacific entire Surl et PAI1S- La prcsse ainricai-
londo dans le comite de Santa ne annonce la conclusion d'un
Barbara, sur uil pircours de accord financier entree le gou.
cinq milles. vernemeni tirancais ei la comipa
Terrible inondations girie suedoise d'allumeties. L'A-
aux Etats-Unis gence Havas croit savoir qu'il
ALBANY ( New-York )- I s'agil en reality d(tte simple
valed 1 'udsoi a el o m t oj'-i'ratoil t(Ic coiiersion lesli-
c~e i'ujoou'd'hui pat' une dIes plus iiee 3"^ 1 sustui 1t 'emprunl de
tentibics inondations dc son his '0 iiilliotis,^ (Id(ollar S8 o o c'on
toire.Outre la reception de l'cau track' par l'Etat IranHais en 1920
de ses innominrables tribulaires a up''os des banques amiricaines


PAll SANS FIL.
BOSTON- Le froid et la claim
rgnent danis les montitagnes de
Ntw England coinie coins&-
quence de la plus desastleuse
inondation de Illiistoire dle cette
region. Le spectacle, tel qu'il est
1derlt par le correspondalnt de
IT'United Priss, est un spet tacle
de desolation sans pr&ecdents.
Tous les chleinins (e fer out eW
eniportis. Les dominmaes sont
estim6s ai 130.000.00)0.
MANAGUA-D)es marins am&
ricains ont eW envoyisV dans dil
lIrentes sections de vote pour
observer les elections munici-
pales.Des gendarmes nicaragua-
yens et des mniarins patrouillent
pour inaintenir l'ordre.
BUENOS-AYRES- La 256me
partie du tournoi entire Capa-
blanca ei Alexander Alekiin pour
le championnat d'6ehec a Wt
ajournce pour lundi soir. Apres
40 movements, Alekim a ga-
gn6 4 parties et Capablanca 2.
Le vainqueur dans 6 parties se-
ra le champion.
BERLIN- La celebration du
106Ome anniversaire des Soviets
a Wt marque par plusieurs
6meutes et la mort de 5 person-
nes. 3 communists se sont sui-
cid6s aprms avoir chante I'hym-
ne communiste.

Necrologie
Nous enregistrons avec regret
la mort de Aime Vve Oreger nke
Ascencia Sambour don't les iu-
nierailles auront lieu cet apres-
inidi.
Sinceres condol6ances aux pa
rents 6prouv6s.


C^ FAIBLESSE, DESILITIt
OINS d-


R' SIROP do
^ DESCHIENS
a i'6moglobin**
daIttearss da Usig. presorIt r I'6ito iBe mdi.
*IIZZar la via-d. or* *s *z hrrugiwn. r. Admint dana 1.. 1 1ptnux d& Parja
DIUO aw.aAi: OL shinsS., s Paul 2aujr. PAR l I'IA & k ...oi .


LONDRES, 8S.- Marconi est
trop ialadc pour se pres-nter
:eviml Ics I ii ini x (tans I'a lai
re relative A laI rductin du ca-
pital de la Conimpign'e Marconi.
Ouverture du Congr6s
cubain
IHAVANE:- Le Congres a re-
pris sa trei/niie session hier
soir.
Le Minist6re Poincar6
et la Chambre
PARIS- Le ministre Poincar6
i inisistl a la chambre pour la
politique d'conomie. II a me- .
nace de dinissionner plut6t quc
dec stinclionner des depenses
sans des entries correspondan-
tes.
WKort du Repr6sentant
du Guat6mala
a Washington I
WASHINGTON, S.- Sanchez
Latour, ministry d Guiatmala.
est niort a la suite d'une opera-
lion d'appendicitc.
Comment a 6t6 t8sill6
le 6n6ral Gomez
MEXICO. 8.- Les preniires
photographies de I'execution de
Gominez revelent que le chef re-
belle a Me fusill6 en habits ci-
vils contre le mniur du cimetiere,
au milieu des croixdes tombes.
II avail les bras lies jusqu'aux
coudies. Trois soldals formaient
le pelolon d'cxecntion ; un olli-
cier a d )nn le signal de : feu !
en soulevant son chapeau.
MIEXICO Aniill'o GoineZ et
son nevet o011 6l enlterres d1ns 1
le cimetiere trancais, en presen-
ce de noinmi'euses personncs.
Veto Alessio( lobles, intime ana.i
d'Amrnullo, a prononc6 quelqucs
paroles. Plusicurs femmines ont
t inmdispos6es.
Lorkoul dains Iis hibiriqnes de rigareS
ia lei'Irii
BEIILIN,8.- 1S.4)0 ouvricrs
soot sans travail )ir suile dI ni
lockout dans les fabriques de ci
gares.
On s'allend aussi A un arr6t
complete dans 'inIIdustrie textile.
La (oniili'oi'i'see (itre MI '.Llod (orge
el sir l- Chamiberlaii


'1


,IEr


ii


Puix exeetone




PoiirIOjouirsseuleu



SOULIERS pour DAMES Quality


B O
Ancien prix, OR Aujourd'hui
U


SOULIERS pour DAMES Quality s



Ancicn Prix OR Aujourd'hui

I
Rue Bonne-Foi, en face

Maison Reinbold & C0

Ne predez pas de temps, car le St(

s enleve rapidement.


PLETE BROWN


* .


Trains dlrecta PARIS (Goare do rEsO A VI-T' L1
B Vente dans lee principals Pharmacies, Drogueries et Malsonis d'AlimenutiUoa


I I' I I


- II


_ 1_1__1____


--- -- --- r Il)rl


- I __


Tout en quelques mots (le pourvoi de M. Clodomir
Saniedi soir, la 16te do.i- Juste, condumane pour biga-
nIec, A international Athletic mnie par le Tribunal criminal
Club, par Ie Cercle Feiina aux (dernieres Assises.
cut un tr,%s beau success. Mr (,'est Me P. 1). Plaisir qui a
Etienine Bouran(l.' pro()non1a developed les moyens de cas-
une contrenicefort aippludie station du codaintin6 centre le
et un bal suivitl ce'te partiC verdict des premiers Juges.
litt6raire. Cc iatin,ia 6 lieures '12,
An ercle Bellcvue di- conIme n11 ; I'annoiicions,
inanche,auirn lieu la deuximne het, S. g. rulici Conan a
conl6trcntice pour les ptipilles c4.dbrc la miesse en I'glise
de St Antoine. Melle Antonine Mltropolitaine A l'occasion
Morel charmiera sn noIn- du 24e anniiversaire de sa pr&
lIrcux audi(oirc en lui disant conisationi coinme Archevd-
A qu( i i event les jeunes lilies: (11C (cd Port-au-Prince
La troisienie conference scra.1 La ttel e ( Printania
prononcee par Melle I)Denise n'a pas en liu dimanche. Elle
11oY (qi paileia d( h eiour a ete rcnv)ye i u tne date ult6
de FIralnce.)) ricure.
Diinanche aples-midni, -
M. A1g\usle Scott Secrclaire
d'Etat c I'Instruiction i n)lI-
(que a inagliure 1 Iolc indus. Parfsfan a
trielle dejeuincs ille ide Saiint U l
Marc. Belle chriimonie i\ la- 1,
MauelT. Wenai(cri1), CE SOIR
queIle pi'enaieni pearl de noni IA I mll. If LE PA.Til
breusc3 peisonnaclites ot'n- IA FDIC: F""1 LE PtANT
irellses eso its i- daprs le roman de P). Iouys.
cielles. nre : 1,00.
i imain ce oir a unc nale Balcon: 2,00; Loge: 3,00
archicomble, arisi,(nj a mon
tr6 L'llonini (i 1 flispi no, n til l ,
film magnifique de lumienires
eCt de couleurs. et ocu6le public I
n)mIl )Ieux admira SPiS reser- ai
ve ICbeau talent d'artisles de CE SOIR
premier ordre. Le Domrno Rvige ), 4 !&o,
-- llier,le I'ribunal de Ca,- episodes.- Le Tigre Sacrd.).
station a entendu les lmoyens le p)isodie.- 0,50.






ACTION tLECTIVE SUR LU REIN
Cure compI6te de I'ARTHRITISME
Saison du S20 Mai aw 25 Septembre
OOURSES* TENNIS OLF POLO a THfATRE OASINO
PARO SPtOIAL POUR LES ENFANTS


-.** '-**


(


LoDi)iuE:s Le discourse de
Lloyd George en repon ,e aux r6
cientes allaques de Auslein Clihn
borlain centre Llovyd George I
ipropos des re'proch s de ce der
nier 3 Li )poliliqne clraniiei du
gotivC lIVJ'lt, coItfinie ss|)ie
llmirres al'firili'llionls. ( Elln s'ol)li-
geanit au d s.iriieiiiciit s:111s v
. donner suit', les Inioiis, il-if,
suivent l'excimple d( 1 licmia-
goe en se dslioiiiorantl ainsi so-
I lennellemu nit .
On a vole I .Graund Collier de la
Toison1'Or ait Palis l( de Madrid
M.DRID- Les serviteurs du
Palais Royal out et arreeWs sous
1'iniculpation de vol des insignes
royaux y compris le Grand Col
lier de l'Ordre de laToison d'or
le hIs d'un des doiesltique!
ayant 616 surprise essayant de leC!
vendre.


MORT DE ADRIE S J
Nous fumes doulou
surprise en apprenat
tin, la mort subite ds
sympathique et lcha
laborateur, l'Ingenier:
Adrien n
Cetle niort innt
causee ainsi qn'aux
amis du defunt one
protonde. Jeune, dosi
belle intelligence et
hautes qualities de c
d'une slide instruciios
bel avenir paraissait-4tr
v6 A Adrien.
Ing6nieur du Gou r
Ciet de Division an
des Travaux Publics,
fois membre de Coin
Techniques de ce D
ministfriel, en tou tes
litls et dans toutes er
tions, Adrien Scott a
occupy sa place avec
grande distinction et
haul prestige.
N6 A Port-au-Princ%,
routes ses etudes au Lycf
tional oil il cut tou'mo
plus brillantssuccs. A
tie du college, il entra 'I
deg Sciences Appliq
obtint son dipl6me dl
II ne tarda pas 6t#I
missionn6 Inge6uieur
vernement. La car''
vrait, belle, pour loll
faisait de doute 6 pe
4serait, un jour. appeltfi
dans les plus hautes
ses riches talents so a
son Pays. Li Destil
d6cid6 autrement.
I Aussi, pregnant s&
part au deuil qui
nille, LE MATIN,
devant le cercueil qu%
si douloureusemeit
prances, presente,
Adrien Scott, femmen
difunt, a ses amis.4
Skcrtaire d'Etat
licn Publique, son
et Maurice Scott,
Mine Vve Alexon
3 Melle Corinne Sco
A Mr Henry Scott.
et A tout les
bres des lamille..
Scott si criullem6
ses plus sinctres r,
Les funerailles
br6es ce main f
N'glise du Sacr(e-CM
geau et I'inhumatf
au cimetiere extt







LE MATIN- 9 Novenbre 1927


Lc SECRET

SL'HOMME CHIC

Pierre LIABISSIERE, rdeemme,.t revenue de la
S ilj a dludie la mielhode moderne de I AMEIRl-
fTLEMAN et les derniers perlectionnements sur
Id la coupe el de I'ajustement, se tient d la dispo.
1 Als amis el du public en general pour leurs costu-
Sd'Qniee.
f LE VOIR .a LA RUE DES MIRACLES, EN FACE DE LA
gurrvoUSAUIEz LE

ret de l'homme chic
eus y trouverez bon accueil, soin et promptitude poui
uoandes que vous lui confierez


A1TE TIO\


tesde fin l'annee arrivent, c'est le moment de taire
vos miroirs tach6s et de faire encadrer vos portraits.
yezles mioi present, Je garantis un trava:l toign6


HENRY STARK
Rue du Quai, en face de la Gare.


p|.- -- - .

E'occasion des fetes de

Noel et du Premier

de 1'An, on trouvera

au BON MARCH
at accordions d'une des plus grades fabriques d'Al.
et serviettes en paper :avec dessins do toutes lea
:.de couvertures de laine.
ition de Boites fantaisivs,,de Chocolats'et Nougats.
andaises en bocaux do dimensions doubles de cellos
habituellement.
peldulettes, reveils a sonnerie, montres on argent et on
Ires suisses).
St de luxe pour cadcaux.
a l'infini ( enlgros et au detail).
imitant le chant des oseaaux.
rew. 4.^-
hite avec gomme.
table polls de blaireauix
rettes de touted beauty
be, de toules nuancesfat pour tons los gotls
en porcelaine hibillds. reprdsentant use danseouse.
i In tuil,, en cuir ct en perleF.
It can neslparapluies.
sequinss en soie
Scrme Ila glace.
Frean(1t re Marqueanglaise) au detail et on boites
1 vin8 de toutes sorts.
lpour ia pUAtisserie. ,
AM tbh&or 1.50 le flacon.
5ades ameros. ,
pI vanille A or 0,40' leLflacon.
d"s Maisons les mieux achalanddes de la Place et vendant
ltaddflant touto concurrence.


.- -


IC
a


LA Creme dentifrice Kolynos fait dis-
araitre les restes de nourriture
ermentent dans la bouche, dissout
a Pellicule, dotruit lea germes, protege
.ontre les maux de dents, laI cane etla
ngivite, contribuant ahai au main-
en ie a sant6 dans l'organisme tout
Easayez le Kolynos des aujourd'hui.
Sensation de propret6 et de frai-
cheur qu'il ltisse dan la bouche et
0U vrai plaisir.


S CRiME DENTIFRICE

'LKO LYNOS


101' I


'0


Le Ministry d'HaIlt
au Fort de Joux
Notre ami Alfred Nemours,
E. E. et Ministre P16nipotentiai-
re A Paris a eu I'excellente idde
Je fixer en des photographies
6mouvantes le souvenir de son
pelerinage au Fort de Joux ou il
visit le cachot de Toussaint
Louverture. Nous avons dejA
reproduit, des journaux dePon-
tarlier,le compte-rendu des ma-
nitestations organiskes en I'hon-
neur du Premier des Noirs.
Les photos qui nous ont tk
envoyees et que chacun peut voir
aux bureaux de notre journal
ou elles sont expos6es,- repr&-
sentent: 1 La ceremonie lun6-
bre en 1'honneur de Toussaint
Louverture( pendant le service);
2 la sortie de 'Eglise; 30 le Mi-
nistre Id'Haiti et Madame Ne-
mours sur I'escalier couduisant
au cachot de l'illustre prisonnier;
40 le Ministre d'HaTti et Madame
Nemours dans le cachot de Tonus-
saint Louverture; 5o le retour
du Fort de Joux.


( La WMderineen Haiti I
Tel est le titre d'un ouvrage
nouiri de documents et de lails
que le Dr C. Pressoir vient de
faire Mditer A l'Imprimerie Mo-
dOle avec une prdeace du Dr
Normil Sylvain. l
C'est I'histoire de la'm6decine
haltienne qui commence depuis
l'6tablissement des premiers h6-
pitaux A Saint-Domingue bien
longtemps avant l'ind6pendance
pour s'arreter A 1926. D'intlres-
sants chapitres sont consacr6s a
la pharmacie en Haiti, A I'ana-
lyse des travaux de I'Ecole de
MWdecine haitienne,A la filariose,
au paludisme, aux fiUvres intes-
tinales, etc.
Nous remercions I'auteur de
1'envoi gracieux qu'il nous a tail
de son ouvrage don't la mati6re
a dejA paru dans d'autres publi-
cations utiles.

Panama Railroad
Steamship Line
1 |Les chargers sont prie6
do noter que le steamer AnconD>
eat atteDdu A Port au Prince, e-
nant de Cristobal, Canal zone, le
mercr di 16 Norembre 1927.
2 Les permits d'embarque-
mentseront d6livr6e pot le4o64t &
destination de New York et des
ports Europdens sur demand laite
A ce bureau.
3 Ce steamer partira le me-
me jour," directement, pour New
York.
0. B. THOMPSON
Agent gDn6ral.


Horn Line
Le steamer ((Minna:florn )) ve-
nant d'Europe et des ports du
Nord est attend & la capital le
14 du courant, en route, le memeo
jour pour Kingston Jamaique.
HAEHNER & Co, Agents


Simple attestation
Noua, soussignds, employds-du
Grand Magasio,certifions,sous uo-
tre foi d'honates hommes avoir
vendu 'ans la jourade de luandi.
7 du courant, 617 aunes de toile
, implement en detail d'une
* deux robes ettaux prix d'une & 2
gourdes Paune et c'est en] foi de
quoi, nous signons ceode attesta-
'ion.
P'Port:au Prince, !e 8, Novembre
1927.0._
.,_. Mai CLESrA, C. LON N
|1:Ludovic GUILLOUXV 4Z
Employes da Grand Magasin
E206/208 Rue Traversibre 20618.


VIS
Le Dr Augustc Lechaudl in-
lorme ses clients et amis, le
ptblie en general que la Phar
macie Valliere a Wte Iransferde
a la rue des dsars, No 324 et
uue sa residence privee est
l'6tage de la dite P1larmacie
oA il se iicnt leA.r disposi
tion.
Les heuresade consultations
pour so cliniqu e sont de 7 hs.
a 10 lheures le martin, et de 3h.
A 5 heures ,I'apr6s midi.
Telephone No 2068.
Sp6cialitls irancaises el am, '-
ricaines.
'M6dicaments de toutel ral-
cheur


s I
m
U-,







cat


fnsuraiice o


deIpl" us fortes co p


i diennes d'assurani


c


la vie

Eug Le I sse & Co


***~Jl~ba4~~~~ -


LES MOIIIESC1 0l I.111I'11 \OS ALIMIVI'S.
lies egouts sales, des eiuries, des depoIs de failras, les moiihes Iie.-
nenl affamies A iotre table. Les palles ai ec lesqilielles ell.s s Iretine'it
sur ios alimsnis soul ineelf'es d'orduires el de maladies. I'oi mez ons
manger awee assurance, la inoirrilireq (quil e issein s ,les 1r uelrmes onl
pollute ?Pr'seriez lapresenee quolidienne de ce bala.en r 'i olre lablle,
delruise/-le aic le FI'T.
E quelhques fninutes le s lIT dIhani asse une mason des Iiliouhes, nmons-
tiques, punaises, puces el cancrelals, elc.II penilre ldans les Inrous oil
res insecles se logeuil et dltiit ilehurs lanes. Le FLIT lue les miles el
leurs lanresqui piquent le tinge. In proeidde de raflinement ii il que le
FLIT ne lache pas les tlolfes hIs pliit dselicales. I.e FLIT est d'un usaqe
lacile, mortel pour les inseeles, mais inellensil pour les eulauts.
ticomnmand e uar les auloriles Sanilaiires. En senie parloul.
STANDARD OIL Co NElW-JESEY The lWesl India Oil Co iAents


,S


*


4 B l -n . ./ i . ..' a '_ '

mDFL:,, ---
MANA FG.SRAD


(Chial ijIe it ii ?
Pour causes d'agi .,-.t .,
dl'( )(liiuc port au !'i:,, 1

, I' ir el B i .
\ l i]K


Henry Jones,

* -." | I' ivclo)[l s c ni )
'I );l nches tll )eric 111
I ircssio(n (Itril x ( ';,


S \ i '' t ,A i

;I\ t I
h ill


ILg $ A. de Matteis & Co
IZAs @Repr6sentants pour Haiti


t :


~-4


Prochainlenlte


paraitront (des Ci(|arletes



FAVORITE


L


_ __


~1111*1 3*


__


L II I I I


- ..........


-lull


I~e~il


IIEL9~J~C~


1







I E M.\TIN 9 Novembre 1927


$a JBOL
laxatif physiologique
le soul faisant &l r6cducation fonctionnello do


sponge at nettole liotesUn,
tvlft I'Append.cite et I'Ent6ltte,
Supprime les HAmorroides,
Emnpche 1'excts d'embilnpclnt.
R6jgularise l'hbarmonte des forces


Countipation
Entnrite
Vertiges
Hemorroides
Dyspepsie
Migraines

tab'E. hatlk, ln. it V.. n-
clt iien ,. I arl,. et l 1 I ,r**.


"I *" -. .w '-,', ---


qvaO
m-ma
-- --- -
L. me fourn t l'gaga.-aar, cotta mlgue marine qui ntre dens la confosStOo di JUBOL


* ~Lri:rZ~ lj-L e4Zlxk


}'intest':n
SSi s SitI, I PS, ,AirAld
#'j t l t 0'1',l rhaii1 All?
..|eiue, ro'nc .a.ie. id |d
bt' rfrnl~'~t It. r iI 'tll
rar..J |.1r I. .I &. 1 hg or -
* titel eu A I rI >.ltit> I M
a am1. A l, la I. ad 1, .1 III
rA!t;l4. par It lJbul. to-.
tare I'hi olen o y'f :
r i .ti V sI I rtii l a tu i lt
r.umn ii i<'ni i d rli.Ar '.:
donl II AP llt-:- ir, jult.'At
clue Io il lhadt- ii fo r :.l,. -
D' BIMIulm.
e, i FIac ib MWd do Moot(< it
F irMXORRomse -
,FIPCITOIREo : Sap
oitulrrej .t, *'Jrno'.-<'l
qus. ("imanlo dcoitges
JUBOLITAN : ,*m I

LXThAAfS SIUMIREC
lIr.i'tu Its OuHi fltt id%.
t e.I I


-I ~


0, ".- ---


i restone


I I N 1 I'S


& CHAMBRES


a AIR


NoUs avons le plaisir de vous aviser avoir re u un
s ortiment complete de Pneus -t Chliaries i ar

o 7s-f

1 re$tosne

poutr Voitu 'es I passaqers et Camions.


I l
Un

votre


pneu pour chique usaje, le Firestone Heavy
our les granrds voyages, e Fireston SBaloon popr
voiture de pr;.menade et le


lireslone Solid 30 x 5
Pour les camions #"e 1 T.


N,)tre stock comprend
comnipet de routes les di
ile la (| alitd


un as3ortiment des plus
ensigns et la supiriori'e


itrestone


a !ail d, nombreux amis partout ei Haiti et le monde.

EN VENTE CHEZ :
MNir Edlmoiud L .aIutlure, a Jaci.nl
Mr l'lias S:ilI):;I, Aux Ct'yes.
a Miclicl I )cs(|iiron, .Ir i'ii 'e.
A (Cl.1nencl I'ir'a.l, St Maiec.
Antoine (,ellraiir Go iv s.
e .Ican Luciani & Co,'Port (de Paix


SI chi que chaml re i air ,.t (laranti pai



Ttrestone


(Iue


i.' proclaine lis
;,1 sez-vous


S I 1 i


KoI I ,? I (plf'icttfIe;) 3(I i
Kola (hlailI )(Jnejc


F. SLJIOURNE
I'rpmrc ,:I an i tcs conli io s igoureuses
Ir .\SLE SI F
l'' >:. actionn et \'Viote
I IAlM.n.lr. I F. Si .1l i l' j', .:
Anle cdes IHues ion ,/,li 1,Cenirr.


vous allez acheter un Fnen ou une (liambre i a r,


I Notre-Dame
Le Comnil6e e lI l.olerie No
Ire Dame ra ppclle aux plla
clers el au pu l)ic en genetr:il
que le tirage de la Lolerie doit
avoir lieu le dimanche 13 No-
vemlre courant,.5 9 heurcsdu
main, A Parisiana, conlorme
meni ia I'art. 4 de I'ArrMt6 du
21 Scptlcmbre 1927 du Pr6fet
de fort au Prince.
En consequence, tous regle
ments dti comp)le p(our venic
de billets doivent .ie l.,ils
au 7 Novembre au p!ir; lard.


ANis
En v itu de la Loi du 6 juillel
1927, LA NATIONALE, Fbr'que
de Cigarettes t TTbac, itd miEe
en dewi ure de sutpendre sa lole-
rie organism ron denuime s6rie.
Tous ses ffirts en vue d'obte-
air une perm;ssion:sp6ciale poor
cntionuer la lotorie.en court ont
i Taits.
Afin de donner satisfaction Bos
fumeurs, vons avons decid6 de
restrtr lea 14,000 bill's dmis
et distribuds con!re rembourse-
oent A raisou de cinquante centi-
mes de gourdes pour cbheque billet.
Nos ami*, voudront bien remar
quer que ce remboursemeot nous
o obte plus qne le pavement de oI
lotalit des lots gaguants promise
Nous voul ns bien espirer que
nos clients scront satihtaits do ce
mode defriglement, et nous profl-
tons de o'cccasion poor leur an-
noocer une surprise nouvelle en
rrdtibution, ne tombant pas Fous
le coup de la lot.


A vendre
Un apparel Deroy toit neut
de 2 po .is et dzmi, pour al-
cool, RI am,C'airin et afia.
Quant aux conditions, s'a
dresser Rue du Centre, No
1810.




I'allez pas ailleurs
Achetezde preterence votre
Kola-Champagne a la Fabri-
que H. BORDAY, No 330,
rue Thomas Madiou.
Prix Gourdes 3.50 la dou
z aine cash.

Avendie
Pour cause de depart, un mobi-
lier complete et tout i faith neuf :
Chambre en acajou ciro, style
Louis V ;'saloD en acajou som-
bre 12 pieces salle A manger mi-
me bois et meme nuance; glaciere,
cuisine an p6trole et four; bibelots
vase de saloo, ete, plus de cent
mois relids'.de la Revue des Deux
Moodes, 5 annees relioes.de l'lilus
ration, beaucoup de livres do bi-
bliotheque, etc
S'adresser & Is rue 1. 2e mason
i l'Ouest du ( Brigad Field Hospi-
tal w ou au bureau du Journal.

LA PIIARMACIE F. SEJIOLRNI~
Announce aux m6decins,i6 sa
clientele et au public que son
Laboratoire de biologie appli
quee sera ouvert le 7Novem
bre prochain.
Port-au-Prince, 25 Octobre
1927.


Pour 6tre


P.P. P.ATRIZIPreprittaire,
Cet Etablissement renommt6dont IlgMe
plus & laire vlent d'etre compl6tement
*t remis A neuf. Le ochambies ont touel-
fort moderns, le set vioe lrr6proohabj.'j
taurant soign6 eat de tout premier ort ,
tel n'ayant rien n6glig6 pourzfaire pla*i-
charmante clients. i?
D6Jeuner & la carte, Table d -
Plat.du Jour au ho
Pension an *Ris, .18a semaie, par joer
Garageimis gratultement A la dispoulI
voyagours.- lains, Douohe A toutes lshi
T616phone i No S^,

Dansles Magasins.souoh6s & 1'HOtel,
vera touted sortes do provisions, VinW,
cigarettes, Vins d'Espagne, de Bourgogne, d'J
(hoix de Conserves. 4,
On y trouve a 1'arriv6e, penac1itli5e
au d6part tout oe qae l'on d6sre au n
tel de Franco.- P. P. PATRIZI, Propritta



ALUMINUM LA,|
New-Orltans & South America-Steauship Ceqm
Un steamer laissera N ew OrTans le
b e courant directement pour ort-
les ports du'Sud.
Ce 4 lovembre 9l27. ,

AL. de Matteis Gt
Aomwn G* *,em


T'incomparable puret
.a du beurre de table
SS BRUUN
"" Tous les terblancs ont comme
signe un seul bae'f
a fait de lui des amis par- *
tout qui n'acheteroni, I'
pour aucun prix un au- 4
tre beurre de table.

de de mIre picier le TT do., i sq nle esi
1IQCl( Z I'irreI de able BRUU BN (UI stir h's Ie'
vouisIaure: dui bon beurre pour voirgeni. Pourquoi ne rpas achet
c meiilleur Beurre,prepare lout spccideenl pou le ch
malt ropical par les 'sines BRRLuI
de Copenhague

En demandant le FERBLANC DE BEURRE DE TABLE aye: soin qu'on l
vend cclui at ec UN SLUL B(EUF, seiale aranlie que cous achelt k

Beurre Bruun

SIs En venic dans routes ls I10 is
bones tpiceries partout ,,.A -
lo*5tn en Haiti


Pour vos commander di.
rectes, priire de vous
abresser i


L Preetzmann-Aggerholm & C
AGENTS EXCLUSIF


I. Preet/ mlann-Aqqerholm & Co. .
AGENT GENERAUX


I Loterie


_____ _C _~ _____ __ _


-`-CLC--~--:~4?r~ ,_ _~_


____, ~PC---~- IL I I


' I


--


m


- -.1-~11---~-


II I I


-- I- -


11 1 \ 'I 1*t P "as...,



le Savon
pour Ia Sante
Lecve I'ros. Co., Boston, Mass., U.S.A.



Gir--d Hotel de Fran


,


~ri~i II




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs